L’avis de Carine sur le roman de Aurore Foster : After Work


41XXwJMITYL

Titre : After Work

(Précédemment édité chez Lips )

Auteur : Aurore Foster

Genre : Romance

Ebook :  3.99€

Résumé :

Moi, Léane, jeune fille de vingt-trois ans fraîchement diplômée et bardée d’un zèle légendaire, m’apprête à intégrer mes fonctions d’assistante de direction au sein de l’entreprise MORAND’S FATHER & SON. Ce qui me rend surtout nerveuse en revanche, c’est de rencontrer mon nouveau patron, Tristan Morand, directeur de la filiale de Bâle. Les bruits de couloir ne sont pas vraiment flatteurs et laissent entendre qu’il est un homme aux attentes plutôt… démesurées.

Mon amie Emma l’appelle « Tristan-le-perfide ». Selon elle, il aurait réussi à faire fuir toutes ses précédentes assistantes, mais je suis sûre qu’elle exagère.

Quoi qu’il en soit, exigeant ou non, je saurai le défier pour lui montrer à quel point ce job est fait pour moi. Enfin, j’espère…

Mon avis :

Si j’ai trouvé le début du roman assez classique, je me suis fait happée à un moment donné dans une spirale qui m’a emportée jusqu’à la fin sans m’en rendre compte !

Léane est une femme qui sait ce qu’elle veut dans la vie, et sa priorité, c’est son Job !

Après avoir tout donné dans ses études qui l’ont menée à faire un stage chez MORAND’S FATHER & SON, elle y est accueillie aujourd’hui pour prendre ses fonctions en tant qu’assistante direction. Si elle a un fort caractère et est très sûre d’elle, elle n’en mène pas large pour son premier jour lors duquel elle doit rencontrer son nouveau patron, Tristan Morand, directeur de la filiale de Bâle.

Il faut dire que tout le monde dit de lui qu’il est assez dur avec ses assistantes et qu’il en demande beaucoup. Mais Léane a confiance en elle. Ce job, elle le veut et ce n’est pas la surcharge de travail qui lui fait peur. Elle aime ce qu’elle fait et espère bien montrer ses aptitudes à ce patron exigeant.

Mais dès qu’elle se retrouve face lui.. elle en perd presque ses moyens… On lui avait dit qu’il était détestable mais on ne l’avait pas prévenue qu’elle se retrouverait face à un dieu grec en chair et en os ! Sa carrière étant sa priorité elle retrouvera vite ses esprits ; après tout, elle est une working girl, seul le boulot a son importance et ne laisse aucune place pour le reste !

Mais Tristan va vraiment se montrer odieux avec elle, très limite même en ce qui concerne son apparence qu’il exige irréprochable. Deux fortes personnalités qui se tiennent tête et qui malgré tout, travaillent en bonne coordination… Un lien va se tisser doucement et vont les mener dans une relation qui ne sera pas des plus simple.

Aurore Foster a dépoussiéré ce roman qui dormait dans son tiroir et elle a très bien fait ! Comme je le disais plus haut, le départ est assez classique et j’ai même eu peur de ne pas accrocher ou de m’enliser dans une jolie romance sans prétention. Connaissant les écrits de l’auteure, j’ai tout de même eu confiance et lui ai laissé le bénéfice du doute pour le plus grand bonheur du reste de ma lecture ! On passe d’une romance rafraîchissante ou tout coule de source à un événement dramatique et traumatisant qui va relancer la lecture en faisant palpiter notre petit cœur ! Tout à coup tout s’enchaîne et rend cette histoire addictive! Les intrigues et les rebondissements nous aspirent dans le récit en nous émouvant à plusieurs reprises et abordant des situations, qui malheureusement sont courantes, mais trop souvent tabou…

Avec cette romance j’ai même l’impression qu’elle passe un message entre les lignes, un message à qui veut bien le voir…

Je ne ferais pas l’impasse sur les personnages secondaires qui ont vraiment une place importante dans ce roman avec chacun une personnalité bien trouvée, et des secrets qui apportent un vrai plus à l’histoire.

After Work m’a fait passer un très très bon moment de lecture grâce à la belle plume de Aurore Foster qui sait faire passer les émotions où il faut, quand il faut, en les dosant à la perfection selon les situations. Le piquant qu’elle y apporte est la cerise sur le gâteau, il nous fait qu’adhérer un peu plus à son univers en nous délectant des scènes les unes après les autres.

Merci à Aurore Foster pour cette superbe lecture

Only Us – #ConfinésEnsemble de Charlotte Pastoret chez Harlequin !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Only Us de Charlotte Pastoret. Une romance née dans les moments difficiles du Covid-19 mais s’épanouit dans la tendresse. Une petite gourmandise exquisément sensuelle et savoureuse à consommer sans modération !

Titre : Only Us

Auteure : Charlotte Pastoret

Editeur : Harlequin

Collection : HQN

Genre : Romance contemporaine 

Résumé : Pour ces semaines de cohabitation imposée, leur occupation est déjà toute trouvée…
Quand Aïto lui a proposé un premier rendez-vous, après des semaines à s’envoyer des messages et à s’appeler, Nina a sauté dans un train direction Paris sans hésiter. Et ce matin, en se réveillant à côté de ce corps fin et musclé, elle n’a pas regretté une seconde d’avoir suivi son instinct  : le charme de cet homme est dévastateur, et elle vient de passer la nuit la plus torride de toute sa vie. Mais, quand elle se reconnecte au monde extérieur, la nouvelle tombe  : la France est confinée, impossible de rentrer chez elle. Coincée chez Aïto, Nina se dit que la situation pourrait être pire. Après tout, elle va vivre les prochaines semaines dans un appartement luxueux en compagnie de la tentation incarnée. Et, même si monsieur a un poste à responsabilités, elle a bien l’intention de le déconcentrer autant que possible.

L’avisdeMya

Only Us a été l’une de mes deux lectures ayant pour thème Confinés Ensemble. Je l’ai lu en avant-première et beaucoup aimé. Trame, personnages et cheminement de l’histoire. Rien à jeter et tout à consommer sans modération.

Adeptes des rencontres furtives et sans lendemain via l’application Tinder, Nina et Aïto, après des semaines de discussions et d’appels visio, se sont résolus à rendre physique leur entente virtuelle. Ne sachant pas encore que le destin et le Covid-19 vont leur offrir plus qu’un weekend pour approfondir cette relation d’amour naissante !

En effet, après un weekend tout sauf ennuyeux et dont ils s’en sortent euphoriques et satisfaits de leur décision de se rencontrer, la nouvelle tombe. La crise sanitaire s’aggrave et les Français vont devoir restreindre leurs déplacements au plus urgent. Nina est coincée à Paris et doit se chercher un logement car il n’y a pas moyen qu’elle rentre chez elle à Nancy. Mais beau prince, Aïto lui propose de rester chez lui. En tout bien tout honneur évidemment mais, s’il lui plaît de prolonger leur weekend coquin, il ne sera pas contre. Des jours de cohabitation avec quelqu’un qu’on connait à peine est-elle possible ? De cette promiscuité, faut en tirer la leçon que oui, il est permis de rêver. Aïto s’est révélé un type franc, gentil, prévenant et attentif malgré son passé amoureux des plus débridés. Nina va devoir composer avec cela et lui offrir sa confiance. Car jusqu’à présent, Aïto s’est montré honnête et ne lui a donné aucune raison de douter de lui. Il la couve de tendresse et vénère son corps et pas que la nuit. Malgré ses doutes et ces incertitudes, Nina voit son attirance décupler et l’émoi gagner son cœur. Tomber amoureuse n’était pas dans ses plans immédiats, mais le charme d’Aïto ne lui a pas laissé le choix. Sexy en diable, et ses autres qualités pas que physiques l’ont touchée en plein cœur. Mais partage-t-il ses sentiments ou la considère-t-il comme le plan cul qu’elle était pendant ce court weekend ? C’est la question à un million que se pose Nina incessamment !

Aïto, quant à lui, n’est pas prolifique en paroles, va souvent à l’essentiel et partage rarement ses pensées, pudique et un peu distant dans sa nature, mais il s’est ouvert bien plus que d’habitude à son aventure virtuelle, devenue et plus si affinités. Cohabiter avec Nina, c’est bien le meilleur qui lui est arrivé depuis longtemps. Il a l’impression qu’elle a toujours fait partie de sa vie. Déjà, il était attiré et curieux d’en savoir plus sur elle mais depuis leur rencontre, ses impressions se sont confirmées. Il est fou d’elle, de son corps, de son état d’esprit, sa fragilité le touche et cela ne serait pas bien malin s’il la laissait partir. Certes, ils se connaissent depuis peu, mais il a envie de plus avec elle. Plus qu’il n’en jamais eu envie avec aucune femme.

Comme le dit si bien le proverbe : « Quand le cœur déborde, l’entente est rompue ». Si niveau attirance tout se passe bien, nos deux confinés vont devoir braver le silence, les non-dits, se parler sans tabou, franchir le pas de la confiance pour enfin se retrouver et vivre enfin pleinement cette relation, l’approfondir et faire des projets d’avenir ensemble. 

Only Us est une petite gourmandise exquisément sensuelle et savoureuse. Si l’érotisme est bien présent dans cette histoire, la douceur y a une place de choix. L’auteure nous a offerte cette parenthèse rien que pour le plaisir d’enfiévrer nos sens et nous réconforter suite aux moments difficiles du confinement. Beaucoup d’émotions à la clé et d’autres ingrédients à apprécier et à s’en délecter. Une histoire qui évolue au fil des pages, ne laissant point de place à l’ennui, des personnages intéressants, charmants et touchants et ne manquent pas d’humour quand leurs vieux démons ne s’invitent pas dans leur intimité.

Si vous avez envie d’une lecture légère, sans prise de tête et torride à la fois, je vous recommande cet intermède des plus addictifs qui ravira vos palais et fera du bien à votre moral. Une relation née dans les moments difficiles de la crise sanitaire mais cela ne l’a pas empêché d’éclore et de s’épanouir à force d’amour et de tendresse, On ne trouvera pas meilleure nourriture pour l’âme ! 

Merci à Harlequin ainsi qu’à NetGalley pour l’envoi du service presse.   

 

L’avis de charlotte sur la trilogie : Passion d’été de Noëline


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur la trilogie : Passion d’été de Noëline publié chez So Romance.

Titre : Passion d’été

Tome 1 : Les prémices de l’amour,

Tome 2 : Envers et contre tout,

Tome 3 : Ensemble.

Auteur : Noëline

Genre : Romance Young Adulte

Editions : So Romance

Ebook : 6,99€

Broché : 19,99 €

Résumé du premier tome :

Laurène s’apprête à vivre un été qu’elle n’oubliera pas de sitôt…

Plus que deux mois avant de commencer ses études d’infirmière ! Laurène est plus motivée que jamais pour profiter de son été tout en gagnant de l’argent afin de s’acheter une voiture. Une occasion inespérée se présente à elle : la foire près de chez elle recrute ! Dès son premier jour, elle y fera la rencontre de Mathias, jeune forain aux yeux verts perçants, qui semble bizarrement la prendre en grippe… Pourtant, elle se sent irrémédiablement attirée par lui. Mais les traditions des forains sont différentes des siennes, Laurène s’en rendra vite compte. Entre son boulot et ses premiers amours, son été s’avèrera plus mouvementé que jamais !

Mon avis :

Tome 1 : Les prémices de l’amour

Un premier tome idéal pour se croire en vacances : entre plages, fête foraine et premier amour !

Laurène à la chance de trouver un emploi dans une foire avant de commencer ses études d’infirmière. Elle rencontre les enfants de ses employeurs : Lola et ses frères protecteurs Mickaël et Mathias. Si le courant passe bien avec Lola, c’est plus compliqué avec Mathias qui ne la ménage pas. Malgré cela, elle est attirée par le jeune forain.

Les personnages principaux et secondaires sont attachants. Ils découvrent les joies et les difficultés de l’amour. Laurène est jeune, elle fait face à ses premières relations, sa naïveté est touchante. Mathias est attachant malgré son caractère souvent excessif. Entre eux, la relation oscille entre tendresse, passion et complications.

Je ne lis pas souvent de YougAdult, mais celui-ci a réussi à me captiver. L’ambiance fête foraine est à la fois magique et atypique et m’a donné envie de repartir en vacances et de retourner l’insouciance des premiers amours. Mais pas uniquement, ce premier tome est rythmé par des rebondissements, des plus inattendus avec une menace qui plane sur le jeune couple.

Tome 2 : Envers et contre tout

Un deuxième tome surprenant et émouvant !

La relation avec Mathias apaisée, mais ils sont loin l’un de l’autre et cette situation n’est pas simple à gérer pour Laurène qui jongle entre cette relation, ses études et son boulot. Les menaces sont toujours présentes et viennent polluer la vie du jeune couple jusqu’à l’accident de trop. L’accident qui va tout changer.

Dans ce deuxième tome, l’auteure aborde des sujets tels que les accidents, le handicap, l’acceptation (ou pas). Il marque un tournant dans la vie de Laurène qui évolue, devient plus mature, par la force des choses. Il est plus profond que le premier, on quitte la légèreté de la découverte de l’amour et on découvre la douleur, la vie d’adulte. Leur relation se complique d’autant plus que le caractère de Mathias n’est pas des plus faciles et les émotions sont au rendez-vous.

Les personnages auxquels je m’étais déjà attachée dans le tome précédent, sont encore plus touchants. J’ai été très émue par leur histoire, particulièrement par Laurène, cette jeune femme qui va déployer toute sa force pour surmonter les difficultés qu’elle rencontre.

Tome 3 : Ensemble

Un final plein de surprises et de sentiments !

Malgré les aléas qui auraient pu être insurmontables, Laurène et Mathias se retrouvent une nouvelle fois. Cependant, les persécutions continuent et le danger est toujours là, autour de ce couple qui n’espère qu’à la tranquillité après les épreuves qu’ils ont traversées.

Ce dernier tome n’est pas de tout repos pour le couple et pour leur entourage. Les menaces sont de plus en plus virulentes, les mettant en danger. L’angoisse et les émotions m’ont prise à la gorge plus d’une fois. J’ai été encore une fois touchée par cette histoire, qui, au fil des tomes nous éloigne de l’insouciance et nous flirtons, comme les personnages, avec le danger.

Dans ce tome, Laurène peut-être à la fois très mature sur certains sujets, notamment le handicap et la façon de l’aborder, mais à la fois bien naïve, à la limite de l’inconscience au vu de la situation. Cependant, je pense que cela est un moyen pour elle de dédramatiser les événements. Sur d’autres sujets, elle est bien plus.

Un dernier tome lu très rapidement, comme l’ensemble de cette saga, grâce à la plume fluide de l’auteure. La trilogie est mouvementée terriblement addictive. Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.


Extrait :

« J’entre dans le stand, je dois dire que je suis impressionnée ! Ça fait bizarre de se retrouver de l’autre côté. Lola attrape un cornet de glace et me montre le fonctionnement de la machine. Elle en réalise une puis me tend un cornet pour que j’en fasse une à mon tour. J’attrape la manette et essaie de reproduire son geste. Je ne me débrouille pas si mal pour une première. Elle a l’air satisfaite de mon premier essai.

— Tu te débrouilles bien pour les glaces. Je te montrerai plus tard comment on recharge la machine mais, au début, c’est nous qui ferons les remplacements ; passons à la barbe à papa.

Elle se tourne et démarre la machine après avoir mis le sucre au centre. Elle me montre les flacons contenant les différents parfums. Une fois sa barbe à papa finie, elle me tend un bâton. Je l’attrape avec un grand sourire, j’ai toujours eu envie de faire ce geste, je me souviens que petite, je m’amusais à les fabriquer avec des toiles d’araignées. Je verse le sucre dans le trou, j’allume la machine et dès que la barbe sort, je commence à enrouler le sucre autour du bâton. Mais le geste s’avère plus compliqué qu’il n’y paraît, le sucre commence à s’enrouler autour de mon bras et je n’arrive plus à m’en dépatouiller. Je regarde Lola sans trop savoir quoi faire. Elle explose de rire !

— Ça m’aurait étonnée que tu y arrives la première fois ! Y a un coup à prendre.

— Qu’est-ce que c’est que ce bordel ?

Cette voix me fait sursauter. Je ne sais plus où me mettre avec mon bras entouré de barbe à papa !

— Mathias, je te présente Laurène. Papa l’a embauchée ce matin pour remplacer Megane, lui dit Lola.

— Super ! Elle a l’air douée… dit-il en tournant les talons.

Je suis morte de honte, je me débarrasse tant bien que mal du sucre qui commence à fondre sur mon bras, puis je pars me laver les mains. »

Big Little Secret de Anne Ferra aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Big Little Secret d’Anne Ferra. Une superbe histoire débordante d’énergie et d’émotions à ne pas manquer !

Titre : Big Little Secret

Auteure : Anne Ferra

Editeur : Editions Addictives

Genre : Romance

Résumé : Certains secrets peuvent tout changer.
Une journée horrible aux urgences couronnée par la découverte de son mec au lit avec une autre… Mia voit rouge et plaque tout.
Adieu le Texas, bonjour Los Angeles ! Un peu infirmière, un peu serveuse, mais surtout danseuse, avec une seule règle : pas de prise de tête !
Seulement, elle n’avait pas prévu de tomber sur Adam. Le rockeur sexy appartient à son passé… et ça aurait été plus simple qu’il y reste !
De confrontations enflammées en étreintes interdites, ils ont tout à perdre… ou tout à gagner.

L’avisdeMya

Je découvre juste la plume d’Anne Ferra et je dois avouer que j’ai passé un très bon moment en compagnie des personnages de Little Big Secret.  Une plume simple, addictive et débordante d’une énergie toute neuve. Une histoire de premier abord censée sans prise de tête mais a dévié de sa trajectoire pour nous offrir moult émotions en cours de route. Plus la confiance est grande, plus la trahison est douloureuse comme le dit si bien le proverbe. Mia en fera l’expérience après une journée harassante aux urgences. N’aspirant qu’aux bras réconfortants de son petit-ami, elle n’a eu droit qu’à son infâme tromperie en le surprenant en mauvaise posture.  Mia n’a pas l’habitude de s’apitoyer sur son sort, aussitôt décide de tout quitter, changer de ville, de vie et se donner la chance d’un nouveau départ, revenir aux sources et enfin vivre et reprendre sa vie là où elle s’est arrêtée… Et cela lui réussit plutôt bien jusqu’à ce qu’elle croise Adam. Son meilleur ami qu’elle n’a pas vu depuis huit ans, celui qui a été son ancre, son protecteur et son tout depuis son enfance a coupé les ponts sans donner de raison. Et aujourd’hui, il est là, devant elle…Los Angeles est une ville gigantesque alors, quelle est la probabilité qu’ils se retrouvent tous les deux dans ce bar à des milliers de kilomètres de chez eux ? Clairement minime, mais…Adam est là, si proche et en même temps si lointain. Froid et mutique, il n’a aucun rapport avec celui qu’elle a connu jadis. Faut croire que le destin est machiavélique et n’a de cesse de lui mettre des bâtons dans les roues. Elle ne cherchait qu’à vivre comme elle l’entend pour une fois, vivre sa passion et continuer d’aider les autres et à présent, il faut qu’elle compte sur cette nouvelle donne. Affronter Adam, le passé, leur passé commun et taire ce secret qui ne lui appartient pas mais qui lui brûle de plus en plus les lèvres… La tristesse et le lourd fardeau que porte Adam la conforte à passer aux aveux mais où puisera-t-elle le courage de lui dire que sa culpabilité est vaine et que tout n’a été qu’un tissu de mensonges et non-dits ! 

Encore une superbe et touchante romance publiée par les éditions Addictives. Beaucoup d’émotions dans cet amour de jeunesse qui a survécu au temps, à la distance et aux non-dits. Un amour évident mais qui n’évoluera et n’arrivera à maturité qu’en faisant table rase du passé. Un amour qui a traversé une vague d’interrogations, de rancune, de souffrance pour enfin laisser la passion reprendre ses droits.  Une histoire pleine de tendresse et éclatante de vie malgré les turbulences qui n’ont pas manqué dans ce voyage lui insufflant un soupçon de drame. Des personnages attachants et pleins de charme et d’énergie qui m’ont totalement conquise, aussi bien les principaux que les secondaires et j’espère bien que l’auteure aura une petite pensée pour eux. Mais un grand crush pour Mia, un personnage tout feu, tout flamme qui s’est laissée prendre dans un piège au nom de l’amour, mais a repris ses esprits au moment propice pour vivre pour elle-même enfin. Une fille solaire, empathique et attachante qui n’a pas peur d’affronter les embûches que la vie met sur son chemin, ni de faire face au passé pour mieux construire l’avenir. Faire face à ses peurs pour mieux reconquérir cet amour secret qui ne demandait qu’à éclater au grand jour. Si Adam l’adolescent était sa lumière, son seul attachement, Adam, l’adulte est sombre, plein de contradictions, bourré d’incertitudes, manque de confiance en lui et il est décidé à ne pas lui faciliter la tâche, mais elle persévère pour réparer ce qui a été cassé et leur donner une chance de vivre pleinement ce qui leur a été interdit depuis trop longtemps.

Une bonne dynamique, de belles amitiés, un magnifique et ardent amour éprouvé par le deuil et la culpabilité, du rire, des larmes, de la musique et une intrigue bien menée. En somme, un parfait combo qui ne laisse pas de marbre. 

A ne pas manquer !

Merci à Carole et aux éditions Addictives ainsi qu’à l’auteure pour cette belle histoire. 

 

PAL et Wishlist de la semaine du 28 septembre au 4 Octobre !


Hello les étoiles, voici les sorties de la semaine dont certaines sont ou rejoindront nos PAL. Avec la participation de BMR avec Charlotte Pastoret, Editions Addictives avec Aimée Bianca, Harlequin, Black Ink éditions avec K. Jarno, Ena L., Marc Levy, C.S. Quill, Colleen Hoover, Guillaune Musso

  • BMR

Avec la sortie numérique de Cœur à louer de Charlotte Pastoret qui sera disponible au téléchargement légal dés demain.

Résumé : Iris a toujours été proche de sa sœur, aussi n’hésite-t-elle pas à sauter dans le premier avion pour l’Espagne lorsque cette dernière l’appelle à l’aide. C’est l’occasion rêvée pour elle de renouer les liens et d’en apprendre plus sur les activités que sa sœur a toujours gardées secrètes. Et pour cause : Camy est à la tête d’une agence d’escort-boys.
Piégée, Iris se retrouve à devoir vendre malgré elle les services d’hommes tous plus sexy les uns que les autres. Son malaise s’accentue lorsqu’il s’agit de Jared. Un charme ravageur, un physique de rêve et un caractère de feu : il a tout pour lui plaire, si ce n’est sa manie de souffler le chaud et le froid. Et si Jared semble ne pas vouloir laisser une place à l’amour dans sa vie, Iris ne compte pas baisser les bras. Elle fera tout pour lui prouver qu’il peut être bien plus qu’un coeur à louer.

  • Editions Addictives 

Le 30 septembre, vous avez rendez-vous avec la sortie de B.O.S.S. – Beau, Odieux, Sexy, Snob de Aimée Bianca.

Résumé : L’embrasser ou l’insulter ?
Aprile adore sa vie : libre et sans attaches, promise à une carrière passionnante, elle est entourée d’une sœur adorable et d’une meilleure amie loufoque…
Tout lui sourit ! Le seul hic, c’est son boss. Archibald Perkins est sexy, imposant, exigeant… et froid comme la banquise.
Il l’attire autant qu’elle le déteste, mais elle refuse de céder à ce désir : elle joue trop gros, elle pourrait tout perdre !
Sauf qu’il suffit d’une blague innocente, d’un ou deux quiproquos et d’un baiser aussi interdit qu’incendiaire pour tout faire basculer…
Et Aprile a beau lutter, sa raison ne fait pas le poids face à son boss aussi canon qu’insupportable !

  • Black Ink éditions 

Avec la sortie du 2e tome de The bounty fuckers, mission 2 : Joan, de K. Jarno, le 2 octobre prochain.

Résumé : Fraîchement débarqué dans la capitale, l’inséparable trio de Bounty Fuckers ouvre la première agence française.

Joan l’inaugure avec une mission périlleuse, incluant un célèbre footballeur.

Dans un monde d’argent, de paillettes et de virilité toxique, comment atteindre son but sous le feu des projecteurs ?
Sa cible étant parfaitement consciente de sa sexualité et de ses charmes, la tâche n’en est que plus ardue. Et pour Joan, il s’agit de faire preuve de la plus grande prudence pour mener à bien son contrat. Un faux pas, et le château de cartes s’écroule.

L’échec n’est pas une option et Joan n’a pas dit son dernier mot. Car si ses deux meilleurs amis possèdent des atouts évidents, lui cache plus d’un tour dans son sac.

Après tout, ne dit-on pas que les eaux les plus calmes sont les plus profondes ?

  • Ena L.

Avec la sortie de Rough en auto-édition, le 3 octobre prochain. 

Résumé :  Rough : brutal, dur, cru, rude, difficile.
Le monde de Hunter en somme.
Hunter lui-même.
Leader d’une bande de voyous depuis tout jeune, il gagne confortablement sa vie en menaçant et punissant des gens à coups de poing.
Le monde de Swan est son total opposé : étudiante appréciée, en couple avec un homme séduisant et brillant. Elle vit un véritable conte de fées… En apparence, en tout cas. Car l’envers du décor est moins glamour : Swan est SDF, sa sœur Rose et elle doivent voler pour survivre, et leur entourage se résume à une prostituée prénommée Simon, un gamin drogué, et un vieil alcoolo posté devant le même supermarché depuis trente ans.
Si Swan entrevoit enfin le bout du tunnel, elle ne sait pas encore que quelqu’un l’y attend patiemment… un certain Hunter. Et n’y voyez aucune métaphore romanesque ou romantique… Car ni Swan ni Hunter ne vont apprécier cette rencontre. Elle sera à leur image : rough.

  • Harlequin

Harlequin avec les sorties de la Collection Harmony ! Le 1er octobre vous avez rendez-vous avec 3 titres, pour plus d’infos, cliquez sur les titres.

Le double bonheur d’un père de Theresa Southwick.

Des sentiments éternels de Katrina Cudmore

La promesse d’un baiser de Nina Milne

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Marc Levy

Avec la sortie tant attendue de Mac Levy. C’est arrivé la nuit qui a été ma commande de la saison chez France Loisirs et j’ai vraiment hâte qu’il arrive enfin dans ma bibliothèque !

Résumé : Ils sont hors-la-loi
Mais ils œuvrent pour le bien
Ils sont amis et partagent leurs secrets
Pourtant ils ne se sont jamais rencontrés
Jusqu’au jour où…
C’est arrivé la nuit
Le premier tome de la série 9.

 » Depuis vingt ans, j’écris pour voir le monde en couleurs…
Pour me calmer aussi.
À quoi sert d’être écrivain, si ce n’est pour raconter des histoires qui interpellent, pour se poser des questions ?
Je m’en suis posé à chaque page, alors j’ai mené l’enquête, résolu, aussi mordu qu’un reporter.
Je suis parti à la rencontre des vrais protagonistes, des hors-la-loi au cœur d’or, des vilains bien sous tous rapports, des manipulateurs, des faussaires, des passeurs, des assassins en col blanc, des putains magnifiques, des journalistes risquant leur peau pour que la vérité éclate, et ce faisant j’ai découvert l’indicible.
J’avais pour habitude de me laisser entraîner par deux personnages.
Cette fois, ils sont 9.
J’ai tout fait pour entrer dans leur bande.
Et ils m’ont accepté.
Cette année, nul besoin de leur dire au revoir à la dernière page.
Parce que l’histoire continue, et elle est loin d’être terminée.
Bienvenue dans le monde de 9 !

  • Wishlist

Plusieurs titres qui paraissent cette semaine sont ajoutés dans ma wishlist : 

Verity, encore une sortie de CoHo qui donne envie. L’auteure change de cap et nous concocte un thriller que je me ferai un plaisir de découvrir.

Résumé : La vie a toujours souri à Verity Crawford. Ses livres font d’elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L’accident l’empêche d’écrire, transforme sa trop grande maison en prison, et menace de l’éloigner de Jeremy.
La vie n’a jamais été tendre avec Lowen ashleigh. Ses livres ne rencontrent qu’un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d’amour sont des feux de paille. Jusqu’à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter
de Verity et terminer à sa place sa série à succès.
Pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l’occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir. et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu’elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d’une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu’elle a, et prompte à toutes les perversités lorsqu’elle se sent menacée. Et aux yeux de Verity, Lowen est désormais une menace.

J’ai adoré Supermad, le 1er tome de Campus Drivers de C.S. Quill et je compte bien lire le 2e, Book Boyfriend consacré à Donovan.

Résumé : Lorsque Donovan, Campus Drivers adulé et bourreau des coeurs avéré, prend conscience des séquelles que peut causer son comportement, il décide de devenir LE petit ami parfait.
Pour cela, il a besoin du meilleur coach dans le domaine: Carrie. Mais, même s’ils ne se sont jamais fréquentés, celle-ci sait qu’elle ne veut rien avoir à faire avec lui. Les tombeurs d’un soir en quête de repentir, elle n’y croit pas une seconde dans la vraie vie. Elle préfère collectionner les héros des romances qu’elle dévore, c’est bien moins compliqué !
S’il parvient à la convaincre, c’est un programme intensif en romantisme que va devoir suivre Donovan. Mais n’est pas un héros de New Romance qui veut, surtout quand la réalité essaie de jouer avec la fiction !

  • Guillaume Musso

Skidamarink, un thriller introuvable depuis des années, le tout premier roman de Guillaume Musso est enfin réédité par Calman Levy.
Ce titre me fait très envie et je ne sais pas encore si je vais craquer ou j’attendrai la sortie poche même si cela me semble si lointain. Il arrive le 30 septembre !

Résumé : Alors que le vol de La Joconde fait la une de tous les journaux, quatre personnes qui ne se connaissent pas reçoivent un fragment découpé de la célèbre oeuvre de Léonard de Vinci, accompagné d’un mystérieux rendez-vous dans une chapelle de Toscane.
Pourquoi eux ? Qui les a choisis ? Quel plan se cache derrière ce coup d’éclat ? Ils l’ignorent encore, mais à l’instant même où ils décident de résoudre ensemble cette énigme, leur vie prend un tournant dangereux, exaltant et sans retour.

Merci les étoiles et à très vite pour un nouveau rendez-vous de votre rubrique la PAL de la semaine !

Sex, Fun and Rock ‘N’ Roll – Gueule d’Ange 0.5 de Katja Lasan chez Cyplog !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Sex, Fun and Rock ‘N’ Roll Gueule d’Ange 0.5 de Katja Lasan publié chez Cyplog ! Un joli plongeon dans les tourments de mini Fred à tout juste 16 ans. Son passif, ses débuts musicaux, ses débuts en amour et en amitié, passeront sous le microscope de notre auteure sadique ! 

Titre : Sex, Fun and Rock ‘N’ Roll – Gueule d’Ange 0.5

Auteure : Katja Lasan

Editeur : Cyplog

Genre : Romance contemporaine

Broché : Lien broché

Résumé : « Y a qu’en musique et dans la baise que j’aime pas être mauvais. Pour le reste, je m’en branle. » Fred
Avant de devenir Gueule d’ange, leader charismatique et déjanté du groupe de rock Dark Moon, Fred était un ado – presque – comme les autres…

L’avisdeMya

Si vous avez lu la saga en deux tomes de Gueule d’ange de Katja Lasan, vous connaissez déjà Fred, la star adulée du groupe Dark Moon, mais connaissez-vous Fred, l’adolescent ? On savait déjà qu’il avait un passif chaotique, alors, si vous voulez en savoir plus sur sa personnalité, je vous recommande cette petite virée dans ses ténèbres passées pour mieux comprendre l’homme qu’il est devenu aujourd’hui.

Si Fred, l’adulte a une place de choix dans nos cœurs, mini Fred va s’accaparer toute votre attention, vous chambouler, pour finir par voler vos cœurs. L’auteure nous fait remonter le temps pour faire connaissance avec cet ado taciturne, sauvage et pas commode pour deux sous qui ne s’intéresse qu’à sa musique. Son seul et vrai exutoire dans ce champ de bataille qu’est sa jeune vie. Un gamin qui ne se livre que par parcimonie, solitaire, grognon et bouffé par une colère dévastatrice. Rares ceux qui peuvent s’enorgueillir de le cerner ou le toucher. Même pas ceux qui ont réussi à l’approcher de près. Vu que la colère est la seule émotion qu’il laisse apparaître, les gens ne savent jamais comment se comporter avec lui. Hormis Elsa, sa complice pour le meilleur et pour le pire.

Plonger dans ses pensées noires n’est pas de tout repos et bouleverse. Atypique un jour, atypique toujours. Plus on avance dans la lecture, plus on se reconnaît la signature de notre serial-killer des cœurs, aussi lunatique qu’un soleil d’automne. Se découvrant une passion autre que la musique au détour d’un été qui commençait à être ennuyeux, changera le cours de l’histoire et la rendra plus dynamique, chaud-bouillante, partagée entre tristesse et autres joyeusetés. L’appât de sens, les filles et le sexe seront son nouveau terrain de jeu et il ne se généra pas d’user de ses charmes pour arriver à ses fins et évidemment avec le sans attache qu’il affectionnait encore avant de rencontrer Alice. On constate que la pratique très jeune a été bénéfique pour le Rockeur d’aujourd’hui. 

Au fil des pages, on se prend d’affection pour ce petit démon au passif tourmenté, on réapprend à l’aimer, un peu différemment du Fred adulte. Là, ce n’est plus la femme qui réagit, mais la mère, car on n’a qu’une envie, c’est de le protéger, le materner et lui donner cet amour qui manque à sa vie.  Ce tome nous révèle le Fred ado qui n’a jamais connu la normalité des jeunes gens de son âge, un Fred qu’on ne pouvait même pas imaginer, le découvrir sous un nouveau jour nous touche en plein cœur et nous fait revivre toute la saga autrement. L’absence qui vrille son cœur, le doute et l’incertitude qui paralysent ses mouvements, ses pensées noires qui retournent son cerveau en ébullition et jamais en repos, tout ce chagrin et cette désolation ont façonné l’adulte qu’il est à ce jour…

Mais malgré la colère et la peine qui suintent de ses blessures à vif, il nous a offert quand même quelques moments de pure euphorie surtout dans ses partages musicaux, dans les nouvelles rencontres, dans ses moments intimistes avec Elsa, la seule fille avec qui il se permet de baisser un peu la garde et lâcher prise. La seule à laquelle il n’a pas honte de montrer les états de son âme torturée. 

Un réel plaisir de revenir là où tout a commencé pour les Dark Moon, le retour aux sources de ce groupe déjanté, les premiers pas de leur amitié, de leur composition, cela aussi était important dans la vie de Fred, car ses amis sont sa seule famille… Ils ont rempli sa vie qui était quasiment vide de sens, de musique, de succès, de cris, de rires et d’amitié. Une aventure unique dans son genre qu’ils partagent depuis, lui le solitaire mutique, il a fait un pas géant pour se socialiser. Bref, Sex, Fun And Rock ‘N’Roll, répond à certaines de nos interrogations laissées en suspens dans les précédents tomes. Un plongeon attendrissant dans le début du commencement de Dark Moon et leur leader Fred. Une histoire tout en musique qui ne vous laissera pas indifférent !

Merci Cyplog pour l’envoi du service presse numérique ainsi qu’à l’auteure pour cet agréable épisode qui a ravi mon cœur de fan ! 

  

L’avis de Charlotte sur Under the Rain de Emma S. James


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Under the Rain de Emma S. James aux Editions Addictives

Titre : Under the Rain

Auteur : Emma S. James

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il ne s’incline devant personne. Elle est différente.

Faye s’installe en Irlande, déterminée à reprendre sa vie en main. Plus jamais elle ne se laissera marcher sur les pieds, c’est terminé !
Les hommes ? Tous des enfoirés sans cœur, moins elle les approche, mieux elle se porte.
Et c’est encore plus vrai pour Caleb ! Ce patron de bar a beau être sexy, il est aussi arrogant qu’insupportable. Hors de question de lui céder.
Sauf qu’il suffit d’un quiproquo, d’un léger mensonge, et les voilà forcés de jouer les amoureux.
Et si à force de faire semblant… tout devenait réel ?

Mon avis :

Bon voyage pluvieux en Irlande !

Faye à 24 ans, elle quitte le foyer familial en France et débarque en Irlande. Elle a besoin de trouver sa voie, loin de sa famille et surtout loin de son ex et de tous les hommes, qu’elle ne supporte plus. C’est parti pour une coloc avec sa meilleure amie pour une durée de 6 mois. Elles rencontrent leur colocataire : Noam.

Sa rencontre avec le sexy mais insupportable patron d’un Pub, Caleb, est percutante. Ils ne se supportent pas, mais vont être amenés à conclure un arrangement : jouer au couple va-t-il remettre en question ses certitudes ?

Ils se prennent au jeu du couple, les frontières deviennent floues entre comédie et réel attachement. Cependant, tous les deux tous les deux ont connu des relations difficiles dans le passé et en porte encore les marques. Entre eux, la tension est palpable, les échanges sont compliqués, tendus, ils se cherchent des joutes verbales vont bon train. Ils sont marrants et les petits surnoms qu’ils se donnent également !

Au-delà de cette relation, on parle aussi de famille dans laquelle, ou plutôt lesquelles, il n’est pas toujours facile de trouver sa place ou d’en accepter tous mes membres ! Le grand-père de Caleb m’a touchée avec son histoire personnelle. Les relations amicales ont aussi leur place dans ce roman, elles sont parfois compliquées, parfois indispensable pour avancer.

Caleb et Faye ont réussi à me toucher. Caleb, par ses faiblesses et ses passions cachées derrière une armure forgée par la douleur et la déception. Faye, par sa force, sa bonne humeur communicative et bien sûr sa maladresse.

Under the Rain est une pépite à découvrir : les émotions sont palpables et prenantes. L’humour a également une place importante dans cette romance rythmée et très addictive. La plume de l’auteur est fluide. J’aimerais beaucoup prolonger l’aventure en découvrant les histoires des amies de Faye : Liv et Ève…

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

« Ma maladresse légendaire a une nouvelle fois frappé et j’aurais préféré qu’elle intervienne à un autre moment, pas en plein pub. Je viens de faire tomber toute une commande sur moi, tout ça parce que je ne suis pas capable de marcher correctement.
Bravo, Faye, tu te surpasses de jour en jour !
– Putain, grogne une voix grave.
Je n’ose même pas lever les yeux. Je ne vois qu’un tee-shirt noir qui cache un torse musclé. Le visage est-il aussi appétissant que le corps ? Parce que bon sang, je peux apercevoir le dessin de ses abdominaux à travers.
– Tu ne peux pas regarder où tu mets les pieds ?!
Le ton qu’il emploie ne me plaît pas du tout. J’ai l’impression d’être une gamine de 10 ans qui se fait réprimander par ses parents.
– Hé ! Je n’ai pas fait exprès, m’énervé-je en relevant la tête.
Merde !
L’affronter du regard n’est pas ma meilleure idée. Je suis face à un homme immense et déroutant, à la beauté sauvage. Cheveux châtains, épais et ébouriffés. Sa barbe épaisse lui mange la moitié du visage et lui donne un côté ours des cavernes qui ne prend pas soin de lui. Malgré tout, je parviens à voir ses lèvres charnues attirantes. Je ne distingue pas la couleur de ses yeux. Marron, vert foncé ? Je ne saurais trancher.
Je soutiens le regard, décidée à ne pas me laisser intimider par cet homme aussi sexy qu’effrayant. »

L’avis de Carine sur le roman de Angel Arekin : Love Memories, tome 1 Chez Black Ink Editions


Titre : Love Memories, tome 1

Auteur : Angel Arekin

Genre : Romance

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99 €

Résumé :

« Je te présente le nouveau membre de notre famille, voici Swan. Dorénavant, nous serons tous ensemble. »

Billie, jeune hippie, éprise de liberté, est contrainte de poser ses bagages pour vivre auprès du nouveau mari de sa mère et de son fils, le beau mais étrangement mutique, Swan Anconie.
Elle a du mal à trouver ses marques et son nouveau « demi-frère » ne l’aide pas : ses yeux glacés posés sur elle lui prouvant chaque matin qu’il désirerait la voir partir. Mais Billie y entrevoit là un nouveau challenge : apprendre à connaître ce jeune homme atypique et sombre, muré dans une colère inexpliquée, et découvrir ce qu’il cache dans ses silences.
Swan n’avait pas prévu de se fracasser contre la beauté sauvage de la jeune femme.
Billie n’avait pas prévu d’aimer autant chaque ombre et éclats de lumière qui le composent.
Ensemble, ils vont découvrir l’amour et partager chacune de leurs premières fois. De la douceur aux coups de gueule, de la jalousie à la trahison, de la tristesse à la sensualité, de la rage à la passion.
Non, ils n’avaient rien prévu de ce qui allait se passer, mais ils s’apprêtaient à en aimer chaque seconde.
Voici l’histoire de leur amour.

Mon avis :

Billie n’a jamais eu de famille. Depuis toute petite, il n’y a toujours eu que sa mère, son père ayant déserté à l’annonce de sa conception. Elle s’en est toujours très bien portée car, malgré le jeune âge de sa mère Emma, elle l’a toujours assumée, sans jamais baisser les bras, la trainant dans son sillage à travers ses voyages, ses festivals et tous les différents pays que ces derniers lui permettaient de connaitre. Elle s’est construite et s’est épanouie au milieu de la folie bohème loin du moule de la société en compagnie de fêtards et de personnes anticonformistes, ce qui a eu comme conséquence, de la rendre libre et solaire.

Mais voilà que sa mère a décidé de poser ses valises, suite à son récent mariage avec Lucyan. Vivre dans une maison et se retrouver sédentaire avec un rythme de vie n’est pas au goût de Billie qui se sent prisonnière. La voilà à devoir cohabiter avec un nouveau père, et surtout avec Swan, un frère carrément douteux. Deux ados complètement à l’opposé l’un de l’autre et qui n’ont vraiment rien en commun. Si Billie est un soleil, lui représente la face cachée de la lune. Mutique, distant, froid et taciturne, Swan Anconie n’ouvre jamais sa bouche. Billie en a rencontré des gens bizarres, mais comme lui, jamais ! Elle a du mal à le comprendre et cautionner son attitude à repousser les gens tout comme les motifs de son silence. Swan la laisse perplexe, et aussi, curieuse… Comment peut-on être aussi indifférent aux autres lorsqu’on a tout juste 17 ans ? De part leur cohabitation forcée, ils vont devoir apprendre à se connaitre, s’apprivoiser et apprendre à s’aimer… S’aimer comme de simple demi-frère et sœur ? Et s’il s’aimait d’un amour plus profond ? Plus violent ? Plus intense ?! Quelles en seraient les conséquences ?

Love Memories de Angel Arekin m’a rendu mes 17 ans ! Je ne suis pas fan des amours de lycée et des histoires de Stepbrothers qui sont en général du « vu et revu ». Mais là, je dois vous avouer que j’ai pris un plaisir fou lors de ma lecture qui ne ressemble à aucune autre. Toujours à réinventer les histoires d’amours, Angel Arekin nous fait vivre et revivre des émotions lointaines, tout en nous en nous en créant de nouvelles. Dans ce premier tome, elle nous pose les bases d’une histoire qui va vite prendre un chemin qui nous apporte un lot d’émotions sans noms. Les bases d’une construction amoureuse interdite, mais Ô combien intense ! Le tout enveloppé d’une intrigue familiale pleine de suspense qui apporte là aussi un panel d’émotions qui ne sont pas toujours belles à ressentir. Et pourtant on y va ! On tourne les pages, les unes après les autres avec une frénésie qui ne nous quitte pas. On veut savoir, on veut que cela avance et en même temps, on a peur que tout s’effondre si tout va trop loin, trop vite.

Swan, hanté par son passé et ses secrets, que je vais totalement taire dans mon avis, a peur qu’a son contact le monde plein de couleurs de Billie soit aspiré dans ses ténèbres, emporté par la méchanceté des gens, par les secrets de famille, et par cette noirceur qu’il détient au plus profond de lui et qui surgit beaucoup trop souvent lorsque Billie lui fait perdre les pédales. Elle qui représente tout ce qu’il déteste, devient son oxygène, son soleil, son arc-en-ciel. Après des années d’orages, il touche du doigt le bonheur. Un bonheur auquel il ne pense même pas avoir droit. Un bonheur qui pourrait bien lui faire perdre sa dignité et ressembler à la seule personne avec laquelle il ne souhaite rien avoir en commun. Lui qui ne voit que le mauvais côté des choses, se voit offrir par Billie tout ce qui les embellit, tous ces bons côtés dont il ne soupçonnait pas l’existence. C’est un pur bonheur de voir naitre un simple sourire sur ses lèvres, le voir s’ouvrir avec cette hantise qu’il se referme aussi vite. Mais si cacher, mentir, se taire, c’est son lot quotidien, qu’en sera-t-il pour Billie ? Ne risque-t-elle pas de s’éteindre ?

Swan et Billie sont très touchants, chacun à sa manière, même si s’est pour Swan que l’on souffre le plus, Billie n’est pas épargnée par les secrets. Si elle lui apporte le soleil qui manquait à sa vie, saura-t-il lui être là lorsque ce sera le moment ? Car les secrets de l’un toucheront indéniablement aussi l’autre et la bombe est amorcée en fin de tome pour nous laisser dans l’angoisse. Pas de Cliffangher, mais beaucoup d’éléments en main qui allument la mèche. Sachant que Angel Arekin ne fait pas dans la dentelle, je souffre d’avance pour eux tout en gardant espoir qu’elle nous les protégera un peu. Mais cela est un doux rêve utopique… j’ai bien l’impression que les larmes vont couler, mais là, on en reparlera lors du second et dernier tome de cette duolgie.

Love Memories, une romance addictive, sensuelle, et complètement bouleversante. On ressent tellement de choses…. La plume de Angel Arekin est forgée dans l’émotion pure et aiguisée de manière à ne pas nous laisser indemne. Que ce soit pour ressentir la douleur ou l’excitation des premiers émois, la gangrène qu’est la jalousie ou encore les liens de l’amitié, elle fait en sorte de ne pas nous épargner par le saisissement qui nous prend au fil des pages. Tout est tellement bien dit, bien écrit que tout ne peut être que ressenti à sa juste valeur. Rien ne sera cependant simple, même si dans ce premier tome le soleil brille au milieu du ciel obscurcie par les fantômes de Swan. On se pose mille questions. On imagine mille scénarios en restant suspendu aux pages et aux mots jusqu’à ce que celui de la fin arrive. Quelques réponses nous sont cependant apportées pour nous faire patienter. Je dirai que rien n’est laissé au hasard et que le boomerang, je l’attends, je m’y prépare…

En attendant je vous quitte avec ces paroles

Du côté de chez Swan

Je ne voudrais pas refaire le chemin à l’envers

Et pourtant je payerais cher

Pour revivre un seul instant le temps du bonheur

À l’ombre d’une fille en fleurs

Un grand merci aux Editions Black Ink pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle pépite de Angel Arekin en service Presse.

Extrait :

Il caresse à nouveau son écran de ses pouces. Je remarque alors que lorsqu’il est concentré sur son téléphone, la tête légèrement inclinée vers l’avant, sa canine est plantée dans sa lèvre inférieure, qu’il a plein de taches de rousseur sur le nez et qu’une mèche de cheveux bruns lui tombe sur le front en épi. De toute façon, il n’est jamais coiffé. Ses cheveux ne sont pas très longs, mais ils partent dans tous les sens, comme s’il y passait sans arrêt la main. Cet aspect lui confère une allure dépenaillée qu’il se fiche de corriger. Il porte d’ailleurs un vieux jean troué au genou et sous la fesse droite, un t-shirt noir dont le dessin est à moitié effacé et des Adidas avec des bandes blanches presque arrachées sur les côtés. Sous les manches de son t-shirt, je devine les traits noirs d’un tatouage. Je n’ai jamais pu entrevoir ce qu’il représentait. D’un autre côté, je m’en fiche. Il relève les yeux vers moi et me tend de nouveau son téléphone pour que je puisse lire :

[Swan : Donne-moi ton pseudo.]

  — Billie the kid, avec un e à Billie et tout attaché, déclaré-je à contrecœur. J’aperçois nettement son sourire railleur.

— Oui, ma mère m’a appelée comme ça à cause de lui. Super, hein ? Il pianote sur son écran.

  [Swan : Calimity Jane était déjà pris, je suppose.]  

— Très drôle, grogné-je. Son sourire s’élargit, pourtant, celui-ci n’atteint pas ses yeux. Ils sont d’un bleu si pâle, nimbés de givre, qu’ils en deviennent angoissants.  

[Swan : Je t’ai envoyé l’invit. Te sens pas obligée d’accepter.]

  — C’est ma mère qui te l’a demandé. Je présume que c’est pour qu’on devienne amis ou quelque chose du genre.

  [Swan : Sois rassurée, j’ai aucune envie d’être ami avec toi.

Dirty Devil #1 – All Saints High de L.J. Shen dans la Collection &H !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de cœur sur Dirty Devil, le 1er volet de All Saints High de L.J. Shen, publié chez Collection &H. La nouvelle génération reprend le flambeau et rende leurs parents fiers d’eux. Moult émotions et frissons dans ce premier rendez-vous, à ne surtout pas manquer !   Titre : […]

Dirty Devil #1 – All Saints High de L.J. Shen dans la Collection &H !

Dirty Devil #1 – All Saints High de L.J. Shen dans la Collection &H !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de cœur sur Dirty Devil, le 1er volet de All Saints High de L.J. Shen, publié chez Collection &H. La nouvelle génération reprend le flambeau et rende leurs parents fiers d’eux. Moult émotions et frissons dans ce premier rendez-vous, à ne surtout pas manquer !  

Titre : Dirty Divil

Auteure : L.J. Shen

Editeur : Harlequin

Collection : &H

Genre : New Adult

Broché : Lien broché

Résumé : Il fera tout pour assouvir sa vengeance… et son désir
Daria est capitaine des pom-pom girls. Miss Popularité. Celle qui fait la loi à All Saints High, celle qu’on admire et qu’on redoute. Derrière cette façade, nul ne suspecte le secret dévastateur qui la ronge, et c’est très bien comme ça. Seulement, son trône de reine du lycée menace de s’effondrer lorsque Penn revient dans sa vie…

Penn est le capitaine de l’équipe de foot du lycée ennemi, celui où vont tous les rebuts de la société. Penn est sexy, rancunier, et prêt à tout pour briser Daria. Même à jouer avec le désir brûlant qui les pousse l’un vers l’autre. Depuis la tragédie provoquée par leur premier baiser, il y a quatre ans, il prépare sa vengeance. Et l’occasion rêvée de l’assouvir se présente lorsqu’il est placé en famille d’accueil… chez Daria.

L’avisdeMya

Qui l’aurait cru ? Je ne pensais pas aimer encore plus cette nouvelle génération après les Sinners. Et pourtant… Non, le mot aimer n’est pas assez fort pour résumer mon ressenti après lecture de ce premier volet des All Saints High de L.J. Shen. L’auteure a tenu le pari et l’a gagné haut la main. Les Sinners n’ont pas à s’inquiéter, la relève est assurée par cette nouvelle génération haute en couleurs qui m’a tenue éveillée toute une nuit alors qu’une journée de boulot m’attendait. Mais pas grave, j’ai camouflé mes cernes à coup de Collagène et le tour est joué. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ces successeurs de l’ombre, aussi tordus les uns que les autres, comme les dignes héritiers qu’ils sont et qui n’ont rien à envier à leurs parents.

Vous allez adorer Daria, le personnage féminin par excellence, autant que la détester. Vous allez même adorer la détester si la chose est possible. Son genre de fille, vaudrait mieux être dans son clan que dans celui de ses ennemis. Elle peut être aussi toxique qu’adorable. Daria a beaucoup de pouvoir au sein du All Saint High, elle peut mettre à mal ta réputation que redorer ton blason. Mais ce qu’elle n’a pas, c’est de l’assurance et une confiance absolue en elle malgré ce qu’elle laisse paraître. Daria, la reine des Pom-Pom girls des All Saints High, est un coup de bluff, un personnage qu’elle s’est construite. Mais tel un château de sable, un coup de vent et il n’en restera que grains insignifiants. Pour percer et être dans le mouv, il faut avoir du caractère, utiliser les faiblesses des autres pour en faire sa propre force. Tout ce qui lui importe, c’est de se trouver une place auprès de ce beau monde qui l’entoure et y régner et pas seulement de suivre. S’il faut paraître superficielle, user de coups bas pour y arriver, elle ne va pas se gêner. Décrite comme cela, Daria vous semble détestable n’est-ce-pas ? Mais si vous grattez le verni, vous pourrez détecter ce qui se cache sous tout ce qui est frivole en elle, vous saurez que cette fille gagne à être connue, pourquoi elle m’a énormément touchée ! Elle est la digne descendante de Jamie…, elle sait comment leurrer son monde, la reine des faux-semblants.

Demandez à Penn, lui n’a pas été berné par ses airs crâneurs, ni même pas par ses sournoiseries… Si le bon sens et son devoir lui dictent de détester Daria, le cœur n’y ait pas du tout. Il voudrait se venger d’elle, lui donner une leçon qu’elle ne pourrait oublier, mais encore une fois, son cœur y met son véto. Daria est la croix qu’il adore porter, la culpabilité qu’il trimballe sans pour autant avoir envie de s’en défaire. Cette fille porte en elle tant de contradictions, aussi bravache que vulnérable qu’il a envie de la protéger, même de cette haine qu’elle fait naître dans ses entrailles depuis qu’il a compris qu’elle est responsable de ses pires maux. Je ne vous dirai pas plus sur leur histoire pour vous laisser le plaisir de la découvrir, s’en délecter et l’apprécier à sa juste valeur. 

Mais, je peux vous dire que leur histoire est belle, une tempête émotionnelle que même l’œil du cyclone n’en sera pas épargné. Penn et Daria nous ont offert le meilleur et le pire d’eux-mêmes sans filtre ni ambiguïté. Ils nous ont plongés dans leurs tourments et nous ont vrillé les tripes. Ils ont éprouvé mes nerfs, ont détruit le mur du politiquement correct, ont poussé mes limites et ont fait fondre mon cœur ! Un magnifique et miraculeux touchdown que l’auteure a réalisé avec maîtrise et brio. Un trop-plein d’émotions, de rebondissements et de sensualité dans ce rendez-vous mâtiné de haine et d’amour.

Et quel bonheur de constater que les Sinners n’ont pas bougé d’un iota. Égaux à eux-mêmes, toujours aussi tordus, complices qu’amoureux. Et leurs progénitures n’ont pas hérité seulement de leurs ADN, mais aussi de tout ce qui fait leurs charmes. Leurs goûts pour les contradictions, pour les jeux, les challenges et pour les relations extrêmes. Ces princes de l’illusion sont devenus ma nouvelle drogue et je n’ai pas honte d’afficher mon infidélité aux Sinners.   

Quand les faux-semblants sont la tendance et font illusion dans un entourage où les apparences et la jalousie priment, rien n’en sortira de bon. Les sourires de la joie et les larmes de la douleur trompent et brillent par leurs faussetés et Daria en sait quelque chose ! Soyez au rendez-vous pour découvrir cette nouvelle génération qui va vous embarquer immédiatement dans une jungle où les coups bas deviennent légion, dans un univers plein de perversités, de mensonges mais pas que…De beaux sentiments vous feront aussi vibrer au son d’une merveilleuse mélodie où l’amour et la haine se disputent une place de choix. Un magnifique coup de cœur pour ce premier tome plein de vie et d’émotions. Vivement le prochain…L’histoire de Broken Knight, dont le prénom lui va comme un gant, nous promet autant d’étincelles sinon plus…

Merci à Harlequin et la Collection &H pour l’envoi du service presse en papier ainsi qu’à l’auteure pour m’avoir emportée encore plus loin que l’univers des Sinners !

 

One Night With You : #ConfinésEnsemble de Julie Perry chez Harlequin !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur One Night With You de Julie Perry, le coup de cœur des blogueuses de La Love Society. Un texte qui remplit le cœur d’espoir.

Titre : One Night With You #ConfinésEnsemble

Auteure : Julie Perry

Editeur : Harlequin

Collection : HQN

Genre : Romance Contemporaine 

Résumé : Et s’il était celui qu’elle attendait  ?
Elisa vient de vivre la meilleure partie de jambes en l’air de sa vie avec son partenaire d’un soir  : Raphaël, un homme d’affaires sexy comme pas permis. Elle, qui s’était promis de ne jamais coucher deux fois avec le même type, est bien embêtée… car elle meurt déjà d’envie de recommencer. Heureusement, le président de la République vient d’annoncer la mise en quarantaine du pays, et elle n’a d’autre choix que de rester chez son Apollon. L’occasion rêvée pour elle de faire une entorse à la règle qu’elle s’est imposée jusque-là et d’en apprendre un peu plus sur Raphaël. Car elle le sent  : quelque chose, au-delà de leur alchimie, les lie l’un à l’autre.

L’avisdeMya : 

C’est avec un énorme plaisir que je vous partage mon avis sur One Night With You de Julie Perry que j’ai eu l’honneur de lire en avant-première ! Avec cette sale période que l’humanité traverse, Harlequin a tenu à marquer le coup et publier des textes avec un thème qui ne vous sera ni étranger ni ne vous laissera indifférent. Parler d’amour et de Happy End dans #ConfinésEnsemble me parait le combo parfait pour conjurer le mauvais sort que le Covid19 nous a jeté ! Quelques d’auteures inspirées ont répondu à l’appel du texte et nous ont concocté de superbes récits dont celui-ci. Et si vous êtes comme moi, vous aimez les histoires à thématiques, vous allez adorer le découvrir.

Elisa, amatrice des coups d’un soir après une désillusion amoureuse vient de rejoindre son nouvel amant pour une nuit torride sans prise de tête et sans attaches. Si la nuit a tenu toutes ses promesses, lendemain la réalité est venue la heurter en pleine face. Pendant qu’elle prenait du bon temps, le gouvernement a décrété la crise sanitaire et a interdit tout déplacement non urgent ! Elle qui croyait se faire plaisir, rentrer chez elle récupérer et passer au suivant, elle a vite déchanté !

Être coincée avec un adonis et un dieu du sexe n’est pas un problème pour Elisa, mais aller à l’encontre de ses principes, ne fait pas partie de ses plans d’avenir. Surtout que le dieu cité n’est pas n’importe qui ! Ce mec lui retourne le cerveau, fait vibrer son corps comme personne et fait cogner son cœur à 100/heure, ce qui ne lui est pas arrivé depuis…l’innommable Théo qui est sorti de sa vie comme le lâche qu’il est. Depuis, Elisa s’est promise que personne ne sera assez important dans sa vie pour lui briser le cœur. Même ce plan cul, devenu maître de son corps en une seule nuit. Hors de question qu’il soit aussi maître de sa destinée. Elisa a l’art de se mentir, de convertir la réalité à sa sauce quand elle ne l’arrange pas. Mais elle se rendra vite compte que nager contre le courant ne sert à rien, son désir pour Raphaël va balayer ses règles d’un coup de vent, car il a déjà pris une place de choix dans sa vie et cela depuis leur première nuit. Reste juste à encaisser cette nouvelle donne pour qu’elle lâche prise et se laisser chouchouter comme elle le mérite vraiment.

Mais le destin lui réserve bien plus de surprises, agréables ou désagréables ? Je vous laisse le plaisir de la découverte. Comment une rencontre censée lui apportait juste un plaisir charnel et éphémère s’est-elle transformée en une relation amoureuse indésirable ? Et oui, surprise pour notre écorchée vive, une seule nuit selon ses principes est rapidement devenue pour l’éternité. Comment une rencontre sensuelle l’a ramenée à son passé et à ses démons destructeurs ? Oui, cette rencontre n’a pas seulement bouleversé son plan d’avenir mais a aussi déterré le mystérieux secret de sa naissance !

Je confirme donc que que One Night With You a été notre coup cœur, une histoire porteuse d’espoir qui ne pourrait que faire chavirer nos cœurs meurtris. Si vous avez dans votre entourage des histoires qui se sont défaites à cause du confinement ou à des cohabitations inintelligentes, cette histoire ramènera la lumière dans vos yeux. Certains ont vu leurs vies changées à cause ou grâce au Covid19. Oui, j’en conviens que c’est horrible de trouver du positif à ce virus dévastateur qui a fait beaucoup de mal autour de nous mais, en lisant cette nouvelle, j’ai eu confirmation que d’un mal, peut sortir du bien. Aussi est-il toujours bon de garder espoir ! C’est bien le message que véhicule l’auteure dans cette nouvelle, un message qui fait du bien au moral.

Une histoire torride, aussi drôle que mâtinée d’un soupçon de drame. La recette parfaite pour passer un super moment et oublier les conséquences désastreuses de la crise sanitaire sur nos humeurs, notre comportement, nos amours et tout simplement sur nos vies. Des personnages attachants et auxquels vous ne résisterez point. Qui pourrait résister à Raphaël😜. C’est un héros comme on les aime, un brin trop sûr de lui, limite arrogant mais si tendre, aux petits soins pour sa petite fleur et peut être si romantique rien que pour le plaisir de faire naître le sourire sur les lèvres de son amante éternelle. Une histoire dynamique, aussi légère, tendre que caliente et en bonus, une plume talentueuse qui vous embarque instantanément dans son univers. Que demander de plus que revivre les moments du confinement avec une histoire d’amour qui remplit nos cœurs d’amour et d’espoir.

Merci à Harlequin pour l’envoi du service presse via NetGalley et à l’auteure pour cette superbe histoire.

 

L’avis de Charlotte sur You… and Me – Tome 2 : Un automne mystérieux de Emilia Adams


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur You… and Me – Tome 2 : Un automne mystérieux écrit par Emilia Adams et publié chez So Romance.

Titre : You… and Me – Tome 2 : Un automne mystérieux

Dates de parution des prochains tomes : le 3ème le 30 octobre, le 4ème le 4 décembre

Auteur : Emilia Adams

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook : 6,99 €

Résumé :

Les sombres secrets de Léa détruiront-ils le bonheur d’Adrian et Zoé ?

Depuis qu’elle sait qu’Adrian est potentiellement le père du bébé de Léa, Zoé ne sait plus quoi penser. Détruira-t-elle un possible bonheur familial en restant auprès de lui ? Où les mènera leur histoire ? Peut-elle lui faire confiance et accepter ses sentiments de plus en plus forts ? ⠀
Adrian, lui, est persuadé de deux choses : il n’est pas le père de l’enfant et il ne peut plus vivre sans sa Tigresse rousse. Alors, il est prêt à tout pour faire éclater la vérité. Mais jusqu’où cela le conduira-t-il ? ⠀

Mon avis :

J’attendais cette suite avec impatiente et je ne suis pas déçue !

Ce tome démarre sur les chapeaux de roues après l’arrivée de Léa et son annonce surprenante. 
Zoé fuit Adrian, car elle ne supporte pas cette nouvelle qui peut tout changer. Léa, dit-elle vrai ? Comment vont-ils composer avec cette information ?

Un tome palpitant avec une relation houleuse entre les Zoé et Adrian qui ne peuvent pas se passer l’un de l’autre, surtout lui qui va tout faire pour la convaincre que rien n’est perdu entre eux. Le couple tente de trouver ses marques malgré les turbulences qu’ils traversent. Pas facile de composer avec le caractère bien affirmé de ces deux-là. Leurs maladresses sont touchantes. 

Les secrets de Léa viennent perturber un équilibre fragile… Et les protagonistes ne sont pas au bout de leurs surprises… Nous non plus d’ailleurs ! 

L’évolution des personnages et agréable à suivre. Ils gardent leurs caractères, mais tente de s’adoucir pour le bien-être de leur relation. Mais les vieilles habitudes ont la dent dure ! Adrian reste obsédé surtout lorsque l’alcool fait son effet. Une facette de sa personnalité qui parfois agacé, mais souvent fait rire. 

Un automne mystérieux m’a plongé dans un mélange de suspens, de douceur, de sexe, d’amitié… Un cocktail qui fonctionne bien, très bien même ! 

Merci aux éditions So Romance pour ce service presse terriblement addictif ! Emilia Adams finit ce tome de manière sadique (comme j’aime). Impossible de ne pas sauter sur le tome suivant (quand il sera dispo !). Je suis une nouvelle fois très impatiente de découvrir la suite de leurs aventures !

Extrait :

« — Pourquoi, Zoé ? Dis-moi.

Mes lèvres s’ouvrent, elles se mettent à vibrer, mais seules les larmes qui glissent sur mes joues expriment ce que je ressens

— Je… Je veux que tu comprennes que je tiens à toi et sans toi, je ne suis rien.

Je ne sais pas quoi répondre. Il ne lâche pas mon regard. J’ai l’impression de le voir flou. Sa bouche se rapproche de la mienne. Mais qu’est-ce qu’il fout ? Il ne va pas m’embrasser ? Oh ! Mon Dieu si ! Et comme une idiote, je me laisse emporter en fermant les yeux. Je suis trop faible, je ne peux pas résister. Ça me rappelle à quel point je me délectais de son amour. Il me plonge dans un autre monde, celui où l’on se sent heureux et où on oublie tout. L’espace d’un temps, plus rien n’existe autour de moi. Un baiser délicieux qui me fait planer comme une drogue dont on ne sait pas se passer. Mais je me ressaisis vite. On ne peut pas continuer. C’est fini.

Je quitte ses lèvres que j’aime plus que tout et recule mon visage. Je me sens toute molle, éreintée, faible. Voilà ce que c’est de ne pas dormir !

Je fais non de la tête. Il semble médusé.

— On ne peut pas, Adrian.

— Pourquoi ? Je ne comprends pas non plus ce qui m’arrive. Mais je suis persuadé que Léa dit des conneries. Je ne crois pas une seule seconde que je suis… »

PAL de la semaine du 21 au 27 septembre !


Hello les étoiles, je vous présente les quelques sorties de la semaine dont la plupart ont rejoint nos PAL ! Avec la participation des éditions Addictives, Léana Soal, Pauline Libersart & Kristen Rivers, Tamara Balliana & Olivia Rigal, Loraline Bradern, Black Ink éditions & Farah Anah, Cyplog & Elodie Faiderbe, F.V. Estyer, Natacha Pilorge.

  • Editions Addictives 

Avec votre rendez-vous attendu du roman Juste 10 jours de Léana Soal ! Il rejoindra vos PAL à minuit pile.

Résumé : Elle va envahir sa salle de bains… et mettre le bazar dans sa vie.
Jo est strict, ordonné et convaincu que seuls la détermination et un travail acharné mènent à la réussite.
Mais ça, c’était avant Gemma. Elle déboule dans sa vie comme une tornade et bouleverse tout sur son passage !
Elle est sexy, grande gueule, pleine de vie et déteste les règles.
Chaque fois que Jo tente de la recadrer, elle lui tire la langue et n’en fait qu’à sa tête.
Entre eux, c’est explosif à chaque échange, chacun refuse de s’avouer vaincu.
Et si le désir s’en mêlait, histoire de pimenter un peu le tout ?

Ainsi que la sortie en broché de Tiger – Entre ses griffes de Pauline Libersart. Rendez-vous à noter le 24 septembre. Si vous suivez le blog, vous avez dû voir que j’ai chroniqué ce roman à sa sortie numérique et que j’ai ai beaucoup kiffé cette histoire. (Suivez le lien)

Résumé : Elle est leur captive, il sera son sauveur. Seule, sur une route déserte, Christy tombe en panne au milieu des forêts de l’Arkansas. La jeune femme est kidnappée par un groupe de miliciens aussi dangereux que cruels, et tout bascule. Elle devient leur esclave, sans valeur, sans identité. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, elle doit son salut à Tiger, le numéro 3 de l’organisation, aussi beau que dangereux, un homme violent et implacable. Une situation étrange s’instaure entre eux. Vrais sentiments ou syndrome de Stockholm ? Et si pour lui tout n’était qu’un jeu, et Christy une jolie proie à tourmenter avant de lui porter le coup de grâce ?

Vendredi prochain, vous avez rendez-vous avec la sortie de Sex Friends or Sex Enemies ?, le nouveau roman de Kristen Rivers.

Résumé : Elle est prête à tout affronter. Sauf lui.
Catalina n’aurait jamais pensé participer à un concours de beauté ! Et encore moins celui de Miss USA Girl !
Le maquillage, les vêtements, les régimes et les froufrous, très peu pour elle !
Mais quand la survie de sa mère dépend de sa victoire… elle est prête à tout tenter et tout sacrifier : elle remportera cette couronne, quel qu’en soit le prix !
Le seul hic ? Scott. Son coach dans cette aventure est aussi son premier amour, celui qui a disparu du jour au lendemain et lui a brisé le cœur.
Les retrouvailles sont houleuses, le désir est puissant et chaque confrontation est électrique.
Mais si Catalina cède à cette attirance, elle risque de perdre bien plus que son cœur !

  • Tamara Balliana & Olivia Rigal

Avec la sortie de Twist à Saint-Tropez, le 3e tome de la saga Riviera Security écrit par le 4 mains Tamara Balliana & Olivia Rigal. Il arrive à minuit dans vos piles à lire numériques et papier !

Résumé : À Saint-Tropez, les paillettes cachent parfois de sombres secrets
Mis au repos forcé, suite à ses blessures, Andrea Bianchi ne peut s’empêcher de venir régulièrement à l’agence tropézienne de Riviera Security pour garder le contact avec son équipe, et surtout un œil sur la nouvelle assistante, Madison.
Le plan de Madison Dylan était de profiter de l’été à Monaco auprès de Ted Carter, mais ce dernier en a décidé autrement : c’est à Saint-Tropez qu’elle devra faire ses armes.
À l’agence, même si Andrea n’a pas l’air ravi de sa présence, les premiers pas de la jolie brune se passent plutôt bien… jusqu’à l’arrivée de Mai Lan, une nouvelle recrue.
Madison, ayant pris l’initiative d’enquêter seule sur une série de cambriolages, découvre que cette affaire est bien plus complexe qu’elle n’y paraît. Encore novice dans le métier, elle va comprendre que l’esprit d’équipe est indispensable pour trouver les clefs de l’énigme. Mais remportera-t-elle celles du cœur d’Andrea ?

  • Loraline Bradern

Avec la sortie numérique de la suite de Mach 2 – Tempête dans le viseur de Loraline Bradern. Le broché est déjà disponible. Si vous n’avez pas encore lu le 1er tome, voici ma chronique pour vous aider à y voir clair. Une fille dans le viseur

 

Résumé :  En réunissant à nouveau Alexandra et Nathaniel, le Destin transforme ce qui ne devait être qu’une nuit de folie en une relation compliquée au goût d’interdit.
Leurs existences sont aux antipodes l’une de l’autre. Elle est craintive et a besoin de se sentir en sécurité, il ne peut vivre sans adrénaline.
Ils n’ont qu’une chose en commun : un métier exigeant qui est aussi une véritable passion.
Pour se protéger, Alexandra a érigé des barrières entre eux, mais lorsqu’un drame la fait sombrer, Nathaniel n’a d’autre choix que de les abattre. Pour l’aider, il est prêt à tout, y compris à s’imposer, quitte à mêler étroitement vie professionnelle et vie privée.
Entre la tempête qui secoue leur quotidien et celle de leurs sentiments, parviendront-ils à trouver un équilibre ?

  • Black Ink éditions 22

Avec la sortie de Loving Doll, la nouvelle dark romance Farah Anah le 24 septembre !

Résumé : Un an après la mort de sa petite sœur, Wolfgang von Gail se voit offrir un curieux cadeaux d’anniversaire.
Une fillette, copie conforme de sa cadette.
Au fil des années, un lien malsain se tisse entre Wolf et Katharina.
Elle lui est interdite.
Parce qu’elle vit sous le même toit.
Parce qu’elle porte son nom.
Pourtant dans ce manoir hors du monde, l’amour s’apprête à prendre la plus immorale de ses formes.
Combien de temps Wolf sera-t-il capable de garder le contrôle ?
Les von Gail dissimulent bien des secrets dans le manteau de la nuit, jusqu’à commettre l’irréparable.
Alors, aucun retour en arrière ne sera plus permis…

  • Cyplog 

Avec la sortie de La fourmi qui rêvait de devenir Libellule de Elodie Faiderbe le 25 septembre prochain.

Résumé : En débarquant à New York pour effectuer un stage dans une entreprise japonaise de jeux vidéo, Chloé espère laisser derrière elle son passé pour se reconstruire et repartir de zéro. Mais une cacahuète tueuse et un coup de poêle (ou deux) plus tard rendront ce nouveau départ plus… explosif qu’elle ne l’imaginait.

Chloé n’a alors plus le choix, elle doit cohabiter avec le diable en personne, celui qu’elle espérait ne jamais recroiser un jour : son patron. Sombre et arrogant, Nao Nakamura l’énerve autant qu’il l’attire. Mais dans ce petit jeu de séduction, ces deux âmes malmenées par la vie pourraient trouver en l’autre bien plus qu’un simple colocataire…

De la haine à l’amour, il n’y a qu’un seul battement d’ailes.

  • Natacha Pilorge

Avec sa sortie The Last One qui arrive le 25 septembre.

Résumé : Lisa a tout pour être heureuse. Un job pour lequel elle se donne corps et âme, un appartement de rêve et une amie en or. Oui, mais voilà… Lentement, elle plonge dans une addiction destructrice et qui risque bien de tout lui faire perdre.

Sa chance : un cow-boy au cœur de l’Arizona. Beau et mystérieux, Zafen ne supporte pas cette citadine capricieuse qui refuse de se laisser aider. Il est abîmé et égaré dans son passé qui l’empêche de croire en l’avenir. Pourtant il est le dernier espoir de Lisa.

Il est sa lumière. Elle est sa rédemption.

Comment sauver l’autre quand on est soi-même détruit ?

 

  • F.V. Estyer

Et la sortie de la romance MM Under Your S(k)in de F.V. Estyer. Il sera disponible le 26 septembre prochain.

Résumé : Colt est tout ce que Daniel n’est pas. Tatoué, sorti du placard, et surtout… libre. Un mot qui résonne douloureusement en lui. Fils d’une famille bourgeoise et conservatrice, être gay n’est pas une option. Mais malgré le souhait de ses parents, malgré leurs tentatives de le faire rentrer dans le droit chemin, Daniel n’aspire qu’à une seule chose. Être avec Colt. Être lui-même. Simplement. Sinon, à quoi bon rester en vie ?

Merci les étoiles pour votre fidélité et à la semaine prochaine pour un nouveau rendez-vous de la PAL !

 

L’avis de Carine sur le roman de Hell Faith : Nos Musiques chez Black Ink Editions


Titre : Nos Musiques

Auteur : Hell Faith

Genre : Romance

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99 €

Broché : 17.00€

Résumé :

Un jour, ton monde tournera autour d’une étoile …

Melvin et Ciara n’auraient jamais dû se retrouver allongés sur cette petite scène à parler musique.

Non seulement leurs meilleurs amis viennent de rompre, l’un ayant trompé l’autre, mais, en plus, Melvin est censé boucler son troisième album solo en studio.

Les voilà pourtant à l’horizontal, à discuter des textes qui les font vibrer et des nuits blanches qui découlent de leur métier.

Le rappeur a connu un vif succès grâce à Syanur, son collectif, tandis que Ciara a tout quitté pour monter son label.

Au fil des jours, ils apprennent à se connaître, se rapprochent, s’attisent, se plaisent. Se blessent aussi. Comment faire fi du personnage public qu’est Melvin, de ses fans, et de l’humiliation que Ciara a fait subir à son meilleur pote ?

… Et ton seul but sera d’éviter les trous noirs.

Mon avis :

Parce que Nos Musiques se raconte en musique, me voici à faire du rap sur une romance pas comme les autres…

La musique de Nos musiques Sont des paroles silencieuses, officieuses Fantasmatiques, pudiques et authentiques

Elles rythment deux cœurs solitaires, amers

S’imposant barrières et disciplines de fer

Jusqu’à un regard par hasard, qui donne le tempo d’un top départ

D’une première scène sur des planches à l’horizontale

D’une Première trêve sans version instrumentale

Carpe Diem, sacré dilemme

Arrêtes fais pas ton fier, fais taire tes doutes et continu ta route

Dans tes silences ou tes coups de nerfs

Chaque mot que tu ressens, tu en seras fier.

Rame mon brave et dévoile-toi

Parle mon brave elle sera à toi Parler

C’est dur, incertain

Ne pas savoir communiquer, même au p’tit matin

Roméo des mots, elle sera ta Juliette

Tu noircis tes pages aux couleurs d’ la violette

Croque dans son parfum exquis de cerise

Goûte cette plénitude et fini les crises

Tu mets tes mots sur des bouts d’ papiers

Sans perdre pied dans tes couplets juste, pour t’excuser

Hey Mel sort de ta bulle, de tes silences

L’amour ne se vit pas en free-lance

Idris, Dr Jekyll ou Mister Hyde, qu’importe

Le parfum de la fleur sera L’unique

Piquante, sarcastique, elle t’ouvrira sa porte

Même si elle pense ne pas être assez forte,

Même quand tu la blesses et là va falloir que tu progresses

Rame mon brave dévoile-toi

Rappe mon brave elle sera à toi.

Dans vos silences et vos couplets

Un simple regard peut tout changer

Même lorsque que tout peut éclater, c’est l’ prix de la célébrité

Hey Ciara sors de ta bulle de tes doutes et de tes peurs

De tes tensions appréhensions de cette relation

Laisse ce Rappeur attraper ton cœur

Ne te retiens pas, les muses entre elles s’amusent

Solitaires volontaires, vous faites la paire.

Amoureux des mots vous aurez le dernier mot.

Ne pas parler mais tout se dire

Un simple regard et tout peut se lire

Lire et ressentir pour jamais ne se perdre

Dans l’intimité de l’obscurité tout comme dans la lumière

Nos Musiques nous embarque dans ce milieu si particulier où les chansons et les accords prennent vie sous nos yeux. De simples mots posés sur des bouts de papiers à la production pour finir sur scène, Hell Faith nous offre une vue des coulisses qu’on connait très peu et qui est tout aussi importante dans cet univers. Un monde où la célébrité peut se vivre dans l’ombre, comme dans la lumière et dans lequel vont se croiser Melvin et Ciara grâce, ou à cause, de leurs meilleurs amis. Nous allons évoluer dans ces deux cercles que le destin va faire se télescoper plus d’une fois et donner naissance aux prémices d’une relation que tout oppose malgré ce qui les rapproche. Melvin et Ciara sont bien trop différents, mais depuis le premier regard partagé, ils se cherchent, s’attirent bien malgré eux comme une évidence.

Beaucoup de personnages secondaires gravitent autour d’eux, cependant, dans Nos Musiques, on est presque en un huis-clos tant nos protagonistes sont dans une bulle qui les coupe de cette lumière qui effraie tant Ciara. Lumière qui fait aussi beaucoup douter Melvin qui trop perfectionniste, toujours dans le contrôle, subit à coup de nerf ce qu’il ne maitrise pas. Charmeur, blagueur, il a cependant beaucoup de mal à communiquer et à s’exprimer. Solitaire et volontaire, il a deux personnalités et on navigue entre le Melvin posé, le créatif de l’ombre, la face cachée de la lune, auteur compositeur, qui attire Ciara. Et Idris le personnage public, qui la fait plutôt fuir. Le roi du rap, celui qui déchire tout sur scène, charismatique, il devient le soleil qui éclaire cette face cachée en chantant à la face du monde tout ce qu’il écrit dans l’ombre.

Ciara est une femme déterminée au fort caractère qui cache son manque de confiance envers les hommes par son insolence sarcastique qui coupe assez court à toute tentative d’approche. Droite, loyale envers ceux qui comptent pour elle, elle a réussi à monter son propre label et sa notoriété à force de persévérance et sans avoir besoin d’être au devant de la scène. La célébrité dans l’ombre comme on dit. Tout le monde connait son nom, mais très peu de personnes peuvent le poser sur un visage. Elle est fière de ce qu’elle a accompli et ne compte pas ses heures pour mener à bien son Label. Mais sa rencontre avec Melvin va ébranler ses certitudes. Elle refuse de lâcher prise. Tout deux s’attirent, s’attisent, mais sont incapable de communiquer sur ce qu’ils sont l’un pour l’autre, de ce que cela implique et ce, malgré cette complicité authentique qui les déstabilise tant lorsqu’ils sont allongé sur cette scène où tout parait si naturel. Maladroits, introverties, incertains, leurs moments à deux restent cependant un échappatoire qui leur apporte des moments de légèreté dans l’instant T. Des instants qu’ils se refusent de partager au monde entier. Il ne sont pas censés s’aimer alors comment faire lorsqu’on est une célébrité ? Peut-on vraiment y échapper ? Et s’il la perdait ?

Hell Faith est une passionnée des mots et son roman Nos Musiques, en est le parfait reflet. Elle nous décrit cette rencontre pas comme les autres qui aurait dû s’arrêter à un regard croisé, appuyé, déconcerté. Elle nous offre un récit sur le cheminement d’une relation, des émotions, des doutes, de la passions qu’elle nous offre sans tensions, mais plutôt, avec introspection. Je ne dirai pas qu’elle le fait en poésie, mais par des mots choisis, précis, qu’elle manie avec minutie, virtuosité et tellement de talent que cela en est bluffant. Sa plume et son style a eu indéniablement un impact sur la lectrice que je suis. Nos Musiques est une Ode aux mots qu’ils soient écrits ou mis en musique, les mots sont le vecteur des émotions qu’elle va mettre en lumière, mais aussi en rythme par des bribes de chansons avec lesquelles elle agrémente et entrecoupe les chapitres d’une manière très originale que j’ai beaucoup apprécié. Aucun mot n’est couché sur le papier pour rien. Tout ce qu’on lit à son importance tout comme ce qu’on ne le lit pas, qu’on devine entre les lignes et nous emporte dans ce bout de chemin que nous faisons avec Ciara et Melvin.

Nos Musiques est une romance particulière, assez sage et qui n’est pas addictive dans le rythme de lecture comme on en a l’habitude chez Black Ink. C’est un récit qui se lit lentement et malgré le fait que ma lecture m’ait pris du temps, j’en ai apprécié chaque ligne. Pourquoi ? Car même si la trame reste en elle-même sans surprise, c’est une belle tranche de vie qui compte et la manière dont elle est abordée, elle, est particulière. L’auteure nous raconte ce qu’il ne se raconte pas. Elle nous raconte des émotions, les doutes, les peurs, les silences, les sourires qui cohabitent dans un même univers de deux manières différentes. Elle nous parle de la « Notoriété » avec son regard, par le regard de nos héros et par leurs émotions. Pas de rebondissements ou de grand suspens, mais une invitation à l’acceptation, au lâché prise, à l’envie de voir plus loin et prendre le risque que même si tout à une fin, chaque moment compte. Que chaque mot compte. Tout comme les silences, ou encore les actions. Dans l’intimité de l’obscurité tout comme dans la lumière, dans les accords et les corps à corps, ne pas regretter et avancer malgré les obstacles. Trouver son phare pour accoster à bon port, au son de Nos Musiques et d’un magnifique décor.

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir Nos musiques. Bravo a Hell Faith pour avoir remporté ce concours Black Ink « Célébrité ».

Extrait :

Je me noie dans ses yeux marron, la défiant. Le premier qui baisse les yeux a perdu. Elle ne détourne pas le regard, s’accroche au mien, et c’est cette détermination qui m’empêche d’arrêter ce petit jeu. Ma fierté me pousse à continuer. Je ne peux pas être celui qui y mettra fin.  

Tu t’es apprêtée ce soir,

Un trait de liner, une jupe, et ce putain de débardeur qui met tout en valeur,

Mais tu l’as fait pour toi

, Pas pour eux, pas pour moi,

Ça m’rend dingue que tes amies te servent d’excuse

« Je ne peux pas leur faire ça »

Ça ne devrait pas se passer comme ça,

« Désolée, je n’ai pas envie. »

Juste ça devrait suffire.  

Le problème est qu’elle est tout aussi bornée que moi et ne me lâche pas du regard alors qu’Ivy reprend la main. Je n’ai enchaîné que deux couplets, mais je suis à bout de souffle. J’attrape à l’aveugle mabouteille d’eau pour calmer le feu qui grandit en moi. Elle est certaine que je serai le premier à flancher, le premier à abandonner et ça me met les nerfs de m’en rendre compte. Ce n’est qu’un jeu stupide, qu’une provocation puérile. Impossible pourtant de ne pas répondre au challenge que représente cette étincelle maligne.  

Comment faire le premier pas,

Quand tes réponses sont passées au crible,

Un oui trop rapide, un non pas assez poli,

Et déjà, ça fait de toi une fille facile.  

Tellement plongé dans ces putains de billes noisette, je ne réalise pas que la température dans le studio a pris plusieurs degrés sous la tension, une dizaine minimum. Ça expliquerait ma gorge asséchée. Je prends une nouvelle gorgée d’eau pour hydrater ma gorge asséchée. Ivy ponctue le morceau et je prends conscience qu’on n’est pas tout seuls ici. Même si on est à la radio, des caméras nous filment en direct. Je ne vois pas le retour écran d’où je suis mais j’ai bien en tête la scène qu’on offre aux spectateurs. Pas difficile d’imaginer les rumeurs qui vont commencer à circuler.

L’avis de Charlotte sur Règle N°1 : Never kiss the boss de Alix Parks


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Règle N°1 : Never kiss the boss de Alix Parks aux Editions Addictives

Titre : Règle N°1 : Never kiss the boss

Auteur : Alix Parks

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Elle le déteste le jour et en rêve la nuit.

En un texto, la vie de Joséphine bascule. Elle se retrouve brusquement célibataire, avec un nouvel appart, un nouveau quotidien et, cerise sur le gâteau, un nouveau patron.
Nathan est hostile, arrogant, et surtout imprévisible. Pourtant, Joséphine doit lutter contre une attraction incompréhensible.
Il est tout ce qu’elle fuit, mais elle ne rêve que de se jeter dans ses bras !
Est-elle prête à prendre le risque ?

Mon avis :

Une romance avec un boss irrésistiblement insupportable !

Le quotidien de Josephine se voit bousculer par le changement de patron et son nouveau statut de célibataire.
Le fils de son employeur prend les commandes. Dès son arrivée, Nathan donne le ton : il ne la ménagera pas, avec elle, il ne mettra pas les formes pour lui parler, pas de manières, de la franchise et de l’efficacité. C’est un changement radical pour la jeune femme avec qui la relation était totalement différente avec le père, mais elle a l’autorisation d’être elle aussi d’une franchise à toute épreuve et ne compte pas s’en priver ! La relation entre Joséphine et Nathan est unique, leurs échanges son épique, mais pas de tout repos !

Joséphine est prévoyante, très organisée et elle anticipe le moindre détail, mais elle n’avait pas prévu de se retrouver célibataire subitement, nouveau changement pour la jeune femme qui va devoir s’adapter. Joséphine est plutôt solitaire. Son vécu l’a forgée ainsi, elle ne fait confiance qu’à peu de monde. 

Le jeune et nouveau patron doit faire ses preuves auprès de son père. Nathan est un patron déterminé qui ne mâche pas ses mots. Il est charismatique et très séduisant, même carrément sexy, mais tellement arrogant et totalement imbuvable pour la pauvre Joséphine qui subit ses sautes d’humeur. Cependant, elle prend goût à ces joutes verbales entre eux, à leurs échanges piquants et on peut dire qu’elle se défend très bien à ce petit jeu. J’ai beaucoup aimé leur manière de communiquer et leur franc-parler.

J’ai été happée par cette histoire agréable dynamique. J’ai été touchée par la douceur et la souffrance des personnages que l’on découvre petit à petit. Tous les deux sont attachants. Si Joséphine nous livre ses secrets rapidement, car nous avons son point de vue uniquement, ce n’est pas le cas de Nathan qui met plus de temps à s’ouvrir. Il est secret, presque intouchable. Il donne envie de le connaître plus, de casser cette carapace qu’il porte. 

Une plume fluide et agréable pour un roman qui se lit rapidement et qui m’a donné envie de plus. J’aurais aimé que la fin soit plus longue pour rester plus longtemps avec eux… 

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

« Dès que les portes de l’ascenseur s’ouvrent, je m’y précipite, appuie sur le bouton du troisième étage. Lorsque je me retourne, je croise les yeux de Nathan braqués sur les miens. Leur intensité me coupe le souffle et mon cœur rate un nombre incalculable de battements. Sans réaliser l’effet qu’il a sur moi, mon boss avance d’un pas tranquille, se rapproche, comme s’il ne devait jamais s’arrêter. Instinctivement, je recule et sursaute au moment où mon dos nu rencontre le miroir. D’un air sérieux, il place ses bras de part et d’autre de ma taille, les mains calées sur la barre qui court le long de la paroi. À vingt centimètres à peine de lui, de sa chaleur, enivrée par son odeur, je me sens surexcitée, prête à toutes les folies. Je me mords la lèvre, fébrile, pour canaliser ce bouillonnement.
— Qu’est-ce que tu fais ? questionne Nathan d’une voix sourde.
Je ne fais rien. Rien du tout.
J’essaie, en tout cas, de ne rien faire, tandis que lui…
— Toi, qu’est-ce que tu fais ?
Il tend la main vers la console pour stopper l’ascenseur, puis se rapproche encore de moi, m’obligeant à lever la tête pour pouvoir le voir. La cabine risque de prendre feu, vu la tension qui y règne, et moi de me liquéfier. Mon regard se perd sur ses lèvres, si proches, si tentantes. Va-t-il m’embrasser ? Lorsqu’il se recule soudain, enfonçant les mains dans ses poches, je réalise que j’en meurs d’envie.
— Il ne faut pas qu’on fasse de bêtises, marmonne-t-il. On bosse ensemble, ce serait idiot.
— Ouais, idiot… Quel genre de bêtises ?
Le regard de Nathan revient vers moi, il brille d’une lueur ardente.
— Le genre, je te plaque contre cette paroi, puis je soulève ta robe pour glisser ma main dans ta culotte, annonce-t-il sur un ton vibrant.
J’ai vraiment très chaud. Ses mots, les flashs qu’ils créent dans ma tête font fondre les inhibitions que le vin n’avait pas encore dissoutes. Des picotements se répandent dans tout mon corps, jusqu’à se concentrer là où Nathan projette de placer sa main. Je me fiche qu’il soit mon patron et le type le plus instable de la planète. J’ai envie de lui, de ses doigts sur moi. Je tente d’ignorer mon attirance depuis des mois, et j’en ai plus qu’assez. Je le veux. Maintenant. »

L’avis de Charlotte sur Le retour de Leith de Leta Blake


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Le retour de Leith écrit par Leta Blake et publié chez Juno Publising France.

Titre : Le retour de Leith

Auteur : Leta Blake

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 17 €

Résumé :

La mémoire est tout.

Après une blessure sur le ring, le boxeur amateur Leith Wenz se réveille pour découvrir que ses plus récents souvenirs ont trois ans de retard. Déconnecté et luttant pour affronter sa nouvelle réalité, Leith doit de nouveau faire face à des révélations douloureuses sur sa famille. Son frère est là pour le soutenir, mais c’est le visage familier de Zach, un homme qu’on lui présente comme son meilleur ami, qui lui fournit le calme dont il a besoin. Jusqu’à ce que la présence de Zach commence à attiser des sentiments que Leith ne peut pas expliquer.

Pour Zach, être oublié par son amant est atroce. Il cache soigneusement la vérité à Leith afin de les protéger tous les deux d’une douleur supplémentaire. Son désarroi réprimé trouve un exutoire dans le vlogging – un blog qui utilise des vidéos numériques au lieu de texte – où il avoue ses craintes et sa douleur à un Internet sans visage. Mais quand Leith commence à s’ouvrir à lui, les choix de Zach reviennent le hanter.

Au bout du compte, Leith doit poser à son cœur les questions auxquelles sa mémoire ne peut plus répondre.

Mon avis :

Le retour de Leith est une histoire prenant et intéressante, psychologiquement et humainement.

Leith se retrouve à l’hôpital après un mauvais coup lors d’un combat de boxe. Il s’en sort avec quelques douleurs et trois années de sa vie oubliées, perdues. Une période compliquée pour lui qui doit intégrer des faits nouveaux pour lui. Il peut compter sur son frère pour l’aider. Et sur celui que l’on présente comme son meilleur ami, Zach, mais dont il n’a aucun souvenir.

Pour Zach, la situation est tout aussi compliquée. L’homme avec qui il partage sa vie ne sait plus qui il est. Il tente de faire bonne figure devant lui pour l’aider et ne pas le brusquer, mais la douleur est plus que jamais présente. Il se confie à son Vlog, qui est une manière originale d’introduire soit le passé soit les émotions actuelles de Zach.

Une position inconfortable pour Leith qui ne sait pas quelles relations il avait avec des gens qui le connaissent très bien et pour Zach qui doit composer avec l’amour de sa vie qui ne sait rien de ce qu’ils ont vécu et qui ne sait rien de la relation qu’ils entretiennent. Les deux personnages principaux sont touchants.

Pour tous, cette situation est perturbante. Son entourage doit s’adapter pour ne pas lui en dire trop ou tenter de trouver la bonne approche, le bon moment. Mais est-ce seulement possible ? Leith doit se fier à son cœur plus qu’à sa tête pour essayer de comprendre qui il est devenu. Cela rend la romance particulièrement intéressante.

La romance se met en place doucement, laissant le temps aux personnages de se (ré) apprivoiser. J’aurais cependant aimé plus de détails lors de la deuxième partie du roman pour comprendre leur cheminement jusqu’à la fin.

Merci à Maïwenn et Juno Plublishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

« Arthur brossa les vêtements de Leith comme s’il le dépoussiérait, puis il dit :

— Leith, écoute. Il y a quelqu’un qui est venu te voir, et tu dois être incroyablement gentil avec lui.

— D’accord. Pourquoi ? Qu’est-ce qui ne va pas chez lui ?

— Tout va bien chez lui. Il est seulement inquiet à ton sujet. Nous parlerons des spécificités plus tard, mais pour l’instant… laisse-le t’étreindre et te toucher, d’accord ? Laisse-le se rassurer. Il en a besoin.

Leith fronça les sourcils.

— Est-ce un de mes amis ?

— Oui. C’est ton meilleur ami. Son nom est Zachariah Stephens. Cela te semble-t-il familier ? Tu l’appelles Zach.

— Zach ?

Leith dit le nom plusieurs fois, essayant à la fois la version longue et la version courte.

— Je ne me souviens pas. C’est mon meilleur ami ?

Leith n’avait pas eu quelqu’un qu’il aurait appelé son meilleur ami depuis l’enfance. Et même alors, cela avait été Arthur. Les hommes adultes déclaraient-ils leur amitié de cette façon ? Cela semblait un peu bizarre.

Mais Leith ne contesta pas ce fait parce que le bout du nez d’Arthur devint rouge et ses yeux gris s’embuèrent comme ils le faisaient toujours quand Leith ne se souvenait pas de quelque chose ou de quelqu’un d’important.

— Il est le meilleur ami que tu aies jamais eu. Sois gentil avec lui, dit Arthur en lui tapotant le bras alors qu’il se levait. Laisse-le t’étreindre. »

A la lame aiguisée de tes larmes de Tiphaine KS chez BMR !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur A la lame aiguisée de tes larmes de Tiphaine KS. Une belle surprise pleine d’émotions qui aborde des thématiques qui ne laissent pas de marbre. Une auteure à suivre et une histoire à découvrir !

Titre : A la lame aiguisée de tes larmes

Auteure : Tiphaine KS

Editeur : BMR

Genre : Romance

Service presse : NetGalley

Résumé : Zach Broken porte bien son nom. Car brisé, il l’est.
À 20 ans, il est hanté par le souvenir des yeux de sa sœur qui brillaient, de son regard de détresse et de son propre cœur qui palpitait de peur. Depuis près de dix ans, la culpabilité le ronge, nourrit sa haine.
Avec toutes les rumeurs qui circulent à son sujet à la fac, Théa sait qu’elle ne devrait pas s’approcher de Zach. Il est tout ce qu’elle cherche à fuir. Pourtant, elle ne peut s’empêcher d’être happée par son aura envoûtante. Et plus Théa l’observe, plus elle est déterminée à le sauver de son passé douloureux.
Mais cet espoir de rédemption n’arrive-t-il pas trop tard ? Pour Zach, il n’est plus temps de pardonner. L’heure de la vengeance a sonné. Il est prêt…
PS : À la lame aiguisée de tes larmes aborde certains sujets sensibles de notre société, certaines scènes peuvent surprendre un public non averti.

L’avisdeMya 

Le titre de ce roman est d’une accroche aussi romanesque qu’efficace. Et la couverture est d’un sublime qui titille nos curiosités et ne nous laisse pas indifférent. Le contenu sera-t-il à la hauteur ? Laissez-moi vous en dire plus et vous en jugerez par vous-même. Ne connaissant pas la plume de Tiphaine KS, j’ai sollicité A la lames aiguisée de tes larmes à l’aveugle et je n’ai pas été déçue du voyage. 

À la lame aiguisée de tes larmes était d’une surprise et loin, vraiment loin d’être désagréable. D’une émotion aussi douloureuse que porteuse d’espoir. L’auteure nous délivre un récit poignant et lumineux à la fois, malgré la peine, l’horreur et la culpabilité qui se déversent tel un venin toxique à travers les lignes. Tiphaine KS aborde des thèmes très sensibles et véhicule aussi de beaux messages de pardon, d’espoir et de reconstruction. 

Zach et Théa, les héros de cette histoire se livrent à nous sans pudeur, étalant leurs états d’âme avec toute la sensibilité dont sont capables les jeunes gens de leur âge. Zach est une personne très sensible malgré ses airs de bad boy dur et exécrable. Pendant toute son enfance, il a baigné dans un climat malsain et violent. Pourtant aujourd’hui, il essaie de juguler la colère qui brûle en lui tel un feu ardent. Cette rage qui anime son quotidien l’empêchant de tourner la page et avancer. Un rien le renvoie à sa vie d’antan déclenchant ses peurs, ses doutes et incertitudes. Protéger sa sœur de leurs fantômes s’est inscrit dans son ADN. Rien qu’eux-deux contre le monde…

Jusqu’à l’arrivée de Théa, cette fille si franche, si lumineuse, si bavarde aussi sauf en ce qui concerne sa propre vie. Théa, si mystérieuse, si curieuse, si audacieuse et si agaçante s’est immiscée dans sa vie et dans celle de sa sœur pour l’embellir et la rendre meilleure. La côtoyer leur fait du bien et attise sa culpabilité de ce frère aimant à la fois. Elle lui a redonné goût à la vie alors qu’en ce moment même, sa sœur survit, se terre dans une chambre pour se cacher de la vilenie de ce monde auquel elle n’accorde plus confiance.  Théa est un ange qui est arrivé dans leur vie au moment où ils avaient le plus besoin. Sa rédemption à lui, celle qui endort ses démons, apaise sa colère, efface le passé pour ne garder que l’instant présent et l’espoir de l’avenir. Celle qui agit sur sa sœur comme un baume réparateur. Pourrait-il la laisser le réparer lui aussi ? Oserait-il seulement y croire ? Auraient-ils droit à une seconde chance dans cette vie qui jusqu’ici ne leur a pas fait de cadeaux ? 

Bref, une très belle et émouvante histoire qui vous embarquera dans un voyage où peine et joie cohabitent au fil des pages et dans lequel l’émotion prime. Des personnages attachants aux âmes torturées et quasi détruits par la violence qui a animé leur vie, par le deuil aussi. Mais grâce à leurs forces de caractère, ils se sont accrochés à la vie et l’ont reconstruite avec le peu de cartes qu’ils ont à disposition. Ils ne manqueront de vous conquérir et vous émouvoir tout le long de votre lecture.

En somme, je recommande cette belle découverte à thématiques sensibles qui ne laissent pas indifférent et qui parleront direct à vos cœurs. Par moments, l’auteure n’a pas pris de gants pour relater certaines vérités qui font mal aux tripes et au cœur alors, gare aux âmes sensibles.  Allez, je ne vous dis pas plus, je vous laisse l’énorme plaisir de la découverte ! 

Une auteure à la plume prometteuse à suivre !

Je remercie BMR pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley ainsi que l’auteure pour cette belle lecture à émotions qui m’a pleinement touchée !

 

L’avis de Charlotte sur À l’ombre de nos frères – Tome 1 : Apparences trompeuses de Virginia Etxe


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur À l’ombre de nos frères – Tome 1 : Apparences trompeuses de Virginia Etxe publié chez So Romance

Titre : À l’ombre de nos frères – Tome 1 : Apparences trompeuses

Auteur : Virginia Etxe

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99€

Broché : 12,99€

Résumé :

Deux êtres totalement différents, liés par un même drame…

Louise travaille depuis chez elle. Pour arrondir ses fins de mois et garder cet appartement trop grand depuis qu’il n’est plus là, elle répond au téléphone rose.
Jonas, chanteur d’un groupe de rock, a tout plaqué depuis qu’il a perdu un être cher. L’homme à femmes reste prostré dans son appartement, ne chante plus, ne touche plus à sa guitare jusqu’à ce qu’il compose un numéro de téléphone rose.
Ces deux êtres que tout sépare vont, sans le savoir, s’apprécier au bout du fil et se détester dans la vraie vie.

Mon avis :

Jonas et Louise vivent chacun un drame, ils tentent de se reconstruire comme ils peuvent.

Jonas est renfermé, lui qui enchaînait les conquêtes, ne veut plus sortir. Jusque-là chanteur dans un groupe de rock, il ne veut plus, ne peut plus monter sur scène depuis la perte d’un des membres, il ne joue plus de guitares non plus. Il ne vit plus, culpabilise et agit tel un connard avec son entourage, ses amis Jim et Lily.

Louise est forte, courageuse et plutôt solitaire. Elle gère de son mieux son deuil et cumul plusieurs boulots pour garder son appartement. Impossible pour elle de quitter ce lieu dans lequel elle a vécu avec celui qu’elle a perdu. Elle devient hôtesse de téléphone Rose.

Jonas et Louise vont se croiser à plusieurs reprises dans la « vraie » vie et on peut dire qu’entre eux le courant ne passe pas. Elle le trouve râleur, il la trouve coincée. Cependant, au bout du fil et sans le savoir, ils s’entendent à merveille !

Les deux protagonistes sont touchants, la plupart du temps et parfois tellement énervants ! Ils ont tous les deux vécu la perte d’un être cher et tentent de survivre malgré l’absence et la douleur. Ce tome est bien mené, oscillant entre douleur et joie. L’alternance des points de vue apporte une vision complète des événements. J’ai, cependant, été surprise par certaines attitudes de Louise et Jim face à Jonas, mais pourquoi pas…

J’ai été happée par cette histoire prenante et addictive. Une fin de tome très frustrante qui donne envie de continuer immédiatement la lecture !

Merci So romance pour l’envoi de ce service presse et pour la découverte de la plume fluide et agréable de l’auteure, Virginia Etxe.


Extrait :

« Lorsque je rentre à l’appartement, Jim est déjà là à m’attendre.

— Une bière ?

Je prends celle qu’il me tend et commence à boire directement au goulot.

— T’étais où ?

Je souris en lui répondant :

— Un besoin urgent…

— Non ! Ça y est ? Tu es de retour ? Sérieux ?

Je lui fais un clin d’œil.

— On dirait bien…

— Alors tu viens avec moi ce soir ?

— Pourquoi pas ?

— Trop cool ! Attention mesdames ! Jonas est de retour parmi nous !

Qu’est-ce qu’il est con, j’éclate de rire avec lui. Je prends mes affaires, mets mon bonnet sur la tête et nous filons à la salle de concert. Ce soir, ce sont des potes qui jouent. Je prépare la scène et vérifie tout le matos. Il n’y a pas si longtemps, c’est moi qui jouais sur cette même scène, mais depuis quelques mois, je ne peux plus. Plus sans lui. Ça m’est foncièrement impossible. Alors je bosse avec d’autres groupes pour rester dans mon univers. Lorsqu’ils se mettent en place pour la répétition j’ai quand même un pincement au cœur. Cela me démange de remonter sur scène et de reprendre ma guitare. Mais non.  Lorsque Lily s’approche du micro pour tester sa voix, mon esprit s’égare vers cette voix au bout du fil tout à l’heure. Quand je pense qu’une femme a réussi à me faire bander en me racontant un fantasme par téléphone ! Ce n’est juste pas croyable. Je me demande si elle ne fait que ça toute la journée. Parler de sexe à longueur de temps, ce doit être pas mal ça. »

Pile à lire de la semaine du 14 au 20 septembre !


Hello les étoiles, voilà quelques sorties de la semaine chez nos partenaires et autres juste pour le plaisir de vous les partager. Avec la participation des : Editions Addictives, Isla A. Rowley & Mia CareHarlequin, Eva de Kerlan, Elsa Carat & Mady FlynnBMR & Ludivine DelauneJuno Publishing FranceBlack Ink éditions & Ange Edmon –  Lily HanaAmy N. Lewis Céline MusmeauxJulia Teis. 

  • Editions Addictives

Avec la sortie de Sans concessions de Isla A. Rowley

Résumé : Elle offre son corps, jamais son cœur. Il veut les deux.
Au lycée, Laria est celle que toutes les filles rêvent d’être et que tous les garçons rêvent de séduire.
Populaire, sexy, intelligente, riche et mordante : elle est parfaite.
En apparence, du moins.
La jeune femme n’avait pas prévu que tout bascule avec l’arrivée d’Enjel.
Lui se fout des règles et de l’ordre établi, il envoie tout valser sur son passage…
Et il la veut. Mais est-ce pour la détruire ou la reconstruire ?

Et aussi la sortie papier de Charmant Connard ! de Mia Care

Résumé : 

  • Harlequin

Chez Harlequin, vous avez rendez-vous avec 5 sorties dans la collection HQN, le 16 septembre, notamment :

Our Love Will Never Die de Eva de Kerlan.

Résumé : Pour elle, il est prêt à prendre touts les risques. Même celui de souffrir.
Le monde de Niels n’est plus le même depuis qu’Ileyna y a fait irruption. Ce soir-là, elle lui est apparue, sublime, au milieu de la foule et des flashs du stroboscope, alors qu’il était occupé à servir les clients au bar. Quand il lui a avoué être sourd, elle n’a pas disparu comme tous les autres, une expression de pitié sur le visage. À la place, elle l’a entraîné sur la piste de danse pour lui faire vivre un moment hors du temps. Depuis, elle occupe toutes ses pensées ; il revoit sans cesse sa peau caramel, ses lèvres pulpeuses et son regard si déstabilisant, comme si elle pouvait lire au plus profond de lui. Mais Ileyna n’est pas du genre à se laisser apprivoiser et, si son caractère volcanique en impressionne plus d’un, Niels, lui, se promet une chose : il fera tout pour la convaincre qu’ils sont faits l’un pour l’autre.

My Stepboyfriend #1 : Initiation de Mady Flynn

Résumé : Alie ne sait vraiment pas ce qui se serait passé si Matthew n’était pas entré dans sa vie ce soir-là. Non seulement cet homme infiniment séduisant lui est venu en aide en la protégeant d’un ivrogne, mais en plus il lui a fait vivre, par la suite, la nuit la plus torride de son existence. Mais le désir qu’il a éveillé en elle n’a fait qu’attiser son appétit sexuel. Et, à en croire la façon dont il la dévore de ses yeux vert émeraude, lui aussi est gagné par la même envie insatiable. Alors, même si Alie ne connaît encore rien de lui, elle est incapable de garder ses distances. Car elle ne peut pas se passer de ces moments d’extase et, surtout, elle veut savoir jusqu’où cet homme l’emmènera dans la découverte de son plaisir…

Accro à toi de Elsa Carat.

Résumé : Elle n’avait pas prévu que l’amour s’en mêle  !
Lali n’en revient pas, sa candidature a été retenue  ! Elle va participer au grand reportage organisé par France Télévisions sur les vocations hors norme. Rien de tel pour booster les débuts de sa carrière de comédienne. Surtout que Luca, cet homme charmant qu’elle a repéré le jour du casting, fait partie de l’aventure, lui aussi. Et, même si ce futur pompier est légèrement prétentieux et agaçant, Lali trouve sa compagnie très agréable. Mais elle ne doit pas perdre de vue son objectif  : se faire repérer dans l’émission. Et entamer une relation avec un autre participant n’est peut-être pas la meilleure idée qui soit… Enfin, sauf si cela reste leur petit secret  ?

  • BMR

Le 16 septembre, il y aussi  la sortie rééditée Instant de Ludivine Delaune.

Résumé : L’amour est un condensé d’instants inoubliables.
La vie est faite d’instants imprévisibles qui marquent à jamais.
ll y a cet instant qui a changé leur vie…
Celui où Julia a décidé de voler de ses propres ailes…
Où Paul a perdu la femme qu’il aimait…
Où Marguerite a retrouvé son Joseph après la guerre…
Où Jade a enfin eu ce qu’elle voulait…
Où Jessica s’est réconciliée avec son corps…
Cet instant qui a révélé à Grégoire qui il était vraiment et celui où Rose a chassé les démons du passé.
Et le seul qu’il n’est jamais trop tard pour vivre : l’instant présent.
Avant de vous laisser emporter par le quotidien de Julia et de ses proches, faits de petits bonheurs, de doutes et de sentiments, soyez prévenus : rien ne sera plus comme avant cet instant.

  • Juno Publishing France

Jeudi 17, vous avez rendez-vous avec les sorties de 6 tentations MF chez Juno. Mais elles seront disponibles sur le site dès mercredi 16 septembre.

Vingt-et-un de ES Carter, la suite de la série L’amour en chiffres et celle de l’histoire commencée dans Dix-Neuf. Il ne peut être lu  indépendamment du 1er tome. 

Résumé : Le destin ne cessait de placer Emma Campbell et Jake Fox sur leurs chemins respectifs.

Le destin ne cessait également de mettre des obstacles insurmontables sur leur route.

Mais ce que le destin n’avait pas réalisé, c’est qu’Emma et Jake partagent une connexion plus forte que les circonstances.

Un lien intense qui menace tout ce qu’ils croyaient savoir d’eux-mêmes, un lien qui n’est renforcé que par un jour parfait.

Un jour parfait qui a fini dans les ténèbres et la tragédie.

Jake a disparu.

Emma est perdue.

Perdue dans le deuil, perdue dans le désespoir.

Le destin leur accordera-t-il finalement une chance d’être ensemble, ou les arrachera-t-il l’un à l’autre ?

PS : Ce livre est réservé aux lecteurs avertis.

La sortie de Contourner les règles, le 3e tome de la série Les Walsh de Kate Canterbary.

Résumé : Sam : Je peux lire les femmes mieux que n’importe quel plan. Je comprends leurs pensées et leurs sentiments, leurs désirs secrets et leurs doutes. Et je sais comment m’en débarrasser une fois que je les quitte. Mais tout change lorsque Tiel Desai débarque dans ma vie. Elle redéfinit ce qu’être amis signifie et cela n’a jamais été aussi sexy. Je n’arrive pas à lire en cette violoniste formée au conservatoire, mais elle est la seule capable de m’empêcher de m’effondrer petit à petit et je ne peux pas la laisser partir.

Tiel :  Mon passé – et le New Jersey – sont loin derrière moi, et je mène désormais une belle vie, emplie de musique. Je joue, enseigne, donne des conférences, explore les scènes cachées de Boston en compagnie d’un architecte tatoué et torturé, si beau que cela en devient pénible. Je suis sans défense face à ses baisers sur les toits, aux soirées où nous dansons presque nus, aux câlins qui se transforment en étreintes, à sa voix basse et exigeante. Comme une chanson qui tourne en boucle dans ma tête, je ne peux me sortir Sam Walsh de l’esprit, et prétendre que le passé ne va pas nous rattraper me va très bien.

La seule chose qu’ils ont en commun est un mépris pour les règles. Ils trouvent plus l’un en l’autre que ce qu’ils recherchaient, mais il leur faudra peut-être se séparer s’ils veulent s’unir. Ce sont les mauvais choix qui permettent aux bons de devenir réels.

  • Black Ink éditions 

Avec le rendez-vous attendu d’Ange Edmon. Corps-Accords arrivera dans vos PAL numériques le 18 septembre, mais si vous voulez vous le procurer en broché dédicacé avec les dernières sorties de la maison, direction le site de la ME. C’est PAR ICI

Résumé : Scandaleusement beau, débauché assumé et indifférent à la réputation sulfureuse qui l’entoure, Logan est au sommet de sa carrière d’auteur à succès. À trente ans, sa notoriété repose aussi bien sur sa plume exceptionnelle que sur ses frasques. Les femmes jalonnent son parcours… mais les ennuis également ! Sa sécurité est menacée au point de faire appel à un garde du corps.
Ou plutôt… une. Jane est experte dans la protection de personnalités. Intransigeante, obsédée du contrôle et allergique aux people, elle est surtout vaccinée contre toute forme d’amour. Lui n’a pas de limites. Elle en a trop. Le mot compromis ne faisant pas partie de leur vocabulaire, les associer le temps d’une mission va se révéler être un défi périlleux . Les mélanges audacieux peuvent s’avérer désastreux ou fascinants. Le danger tranchera !

  • Auto-édition 

Avec la sortie de Zee, le 1er tome de Hell’s Wings New Generation de Lily Hana.

Résumé : La nouvelle génération des Hell’s prend vie. Alors que chaque enfant se retrouve à un carrefour entre vie normale et vie de bikers, Zee, elle, ne rêve que d’une chose : faire ses preuves.
Quand Ace, le président des Hell’s, leur propose de partir à Miami pour leur période de prospect, Zee saute sur l’occasion de gagner ce cuir qu’elle désire tant. Mais c’était avant de savoir que les enfants des Broken Daemons, un club allié des Hell’s, seraient de la partie, y compris Trenton, le frère de sa meilleure amie, et l’homme qui l’avait toujours attirée mais tenue à distance.
Ils vont vite découvrir que Miami n’a rien en commun avec l’univers des Hell’s qu’ils ont toujours connu. Unis dans l’adversité, ils devront se soutenir pour atteindre leur but.
Noyés par la noirceur, pourront-ils trouver la lumière ?

  • Amy N. Lewis

Avec la sortie de Love & Pretenses, un spin-off de After The Dark pour celles qui l’ont déjà déjà lu.

Résumé : Vous les avez découvert dans After the dark…
Lola, la meilleure amie d’Abby, au caractère incontrôlable…
Hayden, le meilleur ami de Bradley, le coureur de ses dames…
Entre eux deux, tout le monde se doute de l’attirance qu’ils ont l’un envers l’autre alors que Lola et Hayden veulent se persuader du contraire.
Mais quel genre d’attirance, au juste, quand ils s’insupportent autant qu’ils se désirent ?
Souvent, ils se lancent des vannes, tout le temps ils résistent à l’envie de s’embrasser…
Pour deux célibataires invétérés comme eux, cela ne présage rien de bon…

  • NYMPHALIS

Avec la sortie du 15 de chaque mois de Céline Musmeaux. Help ! Je suis devenue populaire arrive aussi dans vos liseuses mardi.

Résumé : « La vie nous joue parfois de sacrés tours ! »

Lilou n’a jamais eu la vie facile au lycée. Cataloguée « intello », elle a toujours longé les murs en essuyant les critiques concernant sa banalité.
Seulement, un évènement a fait basculer son existence durant l’été. Sa mère s’est remariée. La voici dotée d’un beau-père aisé et d’une demi-sœur prête à tout pour lui donner confiance en elle.
La veille de la rentrée, cette dernière décide de la prendre en main afin de révéler sa beauté.
Après un relooking complet, Lilou se présente au lycée. Elle est méconnaissable et attire tous les regards, même celui de Gabin, le garçon sur lequel elle craque depuis deux ans.
Son rêve est-il en train de se réaliser ou va-t-il virer au cauchemar ?

  • Shingfoo 

Avec la sortie de Julia Teis. True Love never Ends arrive dans vos liseuses le 17 septembre.

Résumé : Simon rencontre Sarah à l’âge de 7 ans. Dès lors, il n’y a d’yeux que pour elle. C’est alors qu’il décide de faire un pacte avec lui-même : devenir l’homme qu’elle mérite, et la conquérir coûte que coûte. Adolescent, il parvient à ses fins mais malheureusement, il est encore bien immature et ce n’est pas sans conséquences… ils passent tous les deux à autre chose. Simon s’en mordra les doigts… longtemps. Un jour pourtant, des années plus tard, il la recroise par hasard à l’hôpital où il emmène sa fille suite à une banale chute. Est-ce là sa deuxième chance ? Ou le passé aura-t-il raison de leur amour une bonne fois pour toutes ?

Découvrez-le dans cette romance entre amour de jeunesse et obsession, entre passion d’une vie et coeurs brisés…..

Merci les étoiles pour votre fidélité et à la semaine prochaine pour un nouveau rendez-vous !

 

L’avis de Carine sur la romance dystopique de Ena.L : La reine des détestés L’intégrale


Titre : La reine des détestés :

Enfer ou paradis T1

Choisi ton roi T2

Auteur : Ena. L

Genre : Romance Dystopique

Editions : Auto

Ebook : 4.99€

Broché : 18.99€

Résumé :** Romance sur fond de dystopie **

An 3548. Le dérèglement climatique et les guerres atomiques ont réduit le Monde à un territoire, celui de l’ancienne Europe, désormais partagé en douze royaumes prospères.

Afin d’échapper à une vie de solitude et de drames, Hannah prend la décision difficile de quitter la zone libre et sauvage où elle a toujours vécu, pour la sécurité des murs du royaume d’Olayan. Elle sait qu’en entrant, elle deviendra esclave, comme tous les Blancs. En revanche, elle n’imagine pas que la rareté de son apparence, trop pure, fera d’elle l’esclave la plus détestée du royaume, ni qu’elle la conduira au palais, au service de la famille royale.
Rien ne prédestinait Hannah, alias numéro 83-737, esclave illettrée, sauvage, considérée comme la laideur à l’état brut, et le prince Yash bin Saleh al Talal, chef de guerre sanguinaire, héros des douze royaumes, fantasme de toutes les femmes, à se rencontrer. Mais parfois, le destin est joueur… et cruel. Car Yash n’est pas un prince de conte de fées, et Hannah ne sera jamais l’héroïne idéale.

Mon avis :

Ena nous fait faire un bond dans le futur avec cette romance dystopique des plus addictives ! Dès les premières pages, il est impossible de s’arrêter ! Et lorsque la dernière du premier tome est tournée, je vous défie de ne pas vous jeter sur le second tome qui est encore plus fort, plus percutant, plus addictif et plus sadique que le premier. J’ai d’ailleurs pas dormi de la nuit pour le terminer. Les deux sont des merveilles dont il ne faut absolument pas passer à côté. C’est avec des larmes et au son d’une chanson paillarde, que j’ai terminé cette lecture des plus époustouflantes.
 
Bouleversante, dévastatrice… Je n’ai pas de mots pour vous décrire cette dystopie comme je le souhaiterais. Non, aucun mot ne sera à la hauteur de ce que j’aimerai vraiment vous dire… Cela fait plusieurs jours que j’attends que la pression retombe, en vain… Une fois de plus, Ena a su se démarquer en cassant les codes sur ses héros et particulièrement sur le thème qui est fort, très fort et qui ne peut que nous laisser perplexe sur un avenir qui pourrait très bien nous pendre au nez. Son niveau de sadisme est du haut Level dans cette romance dystopique. Là encore, elle n’a pas ménagé tous ses protagonistes et la cruauté dépasse certaines Dark que j’ai pu lire. Mais Ena fait du Ena et sa signature déjantée fait aussi partie du lot, alors n’ayez surtout pas peur. La reine des détestés est le combo parfait d’un mélange d’amour, d’humour, de violences, de colère et d’addiction au plus haut point.
 
Hanna et Yash ont percutés mon cœur à une vitesse vertigineuse, et de plein fouet… Ils l’ont fait battre sur deux tomes au tempo de leur amour, de leur guerre et de leur destin… Il n’a cessé de cogner, de s’agiter à maintes et maintes reprises, alternant une bradycardie et une asystolie sévère particulièrement sur le rythme du second tome qui a tout de même failli causer son arrêt précoce jusqu’à le briser sur certains passages qui m’ont anéantie…
 
Ena L nous fait monter à bord de son train supersonique et nous voilà en l’an 3548.
Bienvenues au Royaume d’Olayan où Hanna ne va pas y passer les portes pour y vivre, mais essayer simplement de survivre… Survivre dans un monde où sa couleur de peau et celle de ses yeux la condamne à l’enfer. L’enfer de l’esclavagisme, de la barbarie des hommes en souvenir d’un passé qui a été détruit par les suprématistes blancs et dont les descendants payent encore leur idéologie raciste et leur folie qui ont conduit la planète à un désastre sans nom. Un héritage vieux de 600 ans qui les poursuit et les assujettis à vivre certes libres, mais dans des zones sauvages et dangereuses.
 
L’histoire aurait bien pu commencer par un Il était une fois… Un beau Prince charmant rencontra une sauvageonne dont il tomba éperdument amoureux…. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… Cela aurait pu… Si le prince avait été charmant, si les soldats avaient été des nains chanteurs et la princesse douce et belle comme un enchantement… Et si le monde n’était pas devenu aussi con que leurs pieds ! Alors, on oublie ! Car dans la reine des Détestés nous sommes très loin du conte de fée, mais plutôt, dans une Dystopie sous fond de Dark Romance.
C’est l’histoire d’un Prince plus à l’aise à la guerre qu’avec les mots ou encore sur un trône, faisant tomber des corps et des têtes par milliers sur les champs de bataille sans jamais ressentir la moindre émotion et encore moins de pitié, mais qui refusera de repousser l’évidence face à une esclave à la peau claire et aux cheveux couleurs de blé. C’est avant tout l’histoire de Hanna, cette sauvageonne qui n’a rien d’une princesse et qui ne le sera jamais. Hanna est une femme forte, une sauvage qui ne reniera jamais qui elle est vraiment. Elle subira beaucoup, mais ne flanchera pas… Aux yeux de tous, elle n’est qu’un déchet de l’humanité, une esclave hideuse à la peau claire et aux yeux bleus. Au yeux de tous, elle sera la détestée… Mais toujours digne et le menton haut et fier. A mes yeux ? Elle est The Héroïne ! 
 
Mais c’est aussi et surtout, l’histoire de notre planète et de tous ses survivants qui ont choisi de vivre dans la différence en faisant payer au prix fort les blancs, qui pour eux, ne récoltent que simplement tout ce qu’ils ont semé. Ils ont détruit leur propre terre dont ils foulaient le sol chaque jour que les dieux leur donnaient de vivre. Détruite par leur égoïsme et leur cupidité… Aujourd’hui rien n’est parfait, mais douze royaumes ont été crée pensant alors, en faire un monde accompli et plus juste.
 
Plus juste ? Vraiment ?
 
Avec La Reine des détestés, Ena L nous offre une belle leçon de vie avec des thèmes de société au niveau mondial et des valeurs à méditer et à transmettre de génération en génération pour qu’un jour, on ne se retrouve pas à notre tour dans l’un de douze Royaumes ou encore pire, dans la zone libre et sauvage. C’est aussi une belle histoire d’amour interdite, née d’une rencontre improbable de deux êtres complètement différents et qui au travers de leur histoire, vont incarner justement ces valeurs en étant tiraillés entre leurs deux mondes et leurs obligations. L’allégeance que chacun d’entre eux porte à leur peuple et la trahison dont ils font preuve en se mêlant l’un à l’autre. Ensemble, on pourrait penser qu’un nouveau monde va s’ouvrir à eux, mais l’humain peut-il vraiment changer ? Qu’il soit noir, blanc, Arabe ou Chinois, le chemin sera long vers la tolérance. Vers un monde meilleur et rempli d’espoir ou l’acceptation de la différence fera justement toute La différence et où il y aura de la place pour tout le monde. Est-ce un rêve utopique ?
 
Leur amour aussi est un rêve, mais il est aussi fort que les personnages eux même et en même temps, aussi fragile que leur monde. On ne peut que s’attacher à eux, même si pour Yash, il nous arrive de le détester. Mais n’est-il pas esclave lui aussi de son propre monde ? De ses propres lois ? Si j’ai eu un énorme coup de cœur pour Hanna, je dois vous avouer que pour Yash c’était un sacré coup de foudre. Mais quelle femme ne succomberait pas ? Il fait monter la sexy attitude de ce roman à la puissance mille avec son charisme, sa virilité, sa force, sa détermination et sa manière d’aborder Hanna qui n’a rien de glamour, mais qui pour lui veut dire beaucoup. Leurs échanges sont eux aussi travaillés à la perfection, que ce soit dans leurs joutes, dans leur intimité ou dans leurs échanges silencieux et les non-dits.
 
Entre guerre, torture, esclavagisme, rébellion, soulèvement et dérèglement climatique, La reine des détestés nous ouvre les portes d’un monde de fous ! Et c’est avec des protagonistes forts, et aux caractères explosifs que nous allons faire un long chemin durant ces deux tomes dans un récit rythmé, addictif et sans aucun temps mort. Deux héros comme il n’en existe pas ! Et ils ne seront pas les seuls, tous les personnages secondaires de ce roman apportent leurs pierres à l’édifice et font de ce roman un roman exceptionnel ! Aucun n’est parfait, aucun n’ira dans le sens qu’on voudrait. Rien ne se passera facilement au point qu’on ne peut pas s’imaginer à l’avance si la fin sera belle, ou si elle restera cette triste réalité. Les émotions sont soumises à dures épreuves et particulièrement dans le second tome. Bien qu’il n’en manque pas dans le premier, il y a d’ailleurs une scène qui m’a broyé les tripes et le cœur d’une force incommensurable. Je crois que cela ne m’était jamais arrivé que ce soit aussi fort dans une lecture. Ce passage m’a mise KO, car justement je l’ai compris, ce qui fait que mon cœur l’a validé et c’est ce qui m’a le plus retourné… Et en parlant de cœur, il faut l’avoir bien accroché pour aborder cette duologie. J’aurais envi de dire, âmes sensibles s’abstenir, mais non ! Faut pas passer à côté ! Car oui c’est dur. Oui il y a de la violence. Mais il y a un vrai message de tolérance, de l’humour et aussi tellement d’amour… Qu’il soit amical, fraternel ou qu’importe les liens. L’amour est là et bien là. À sa manière, chacun ses US et ses coutumes que nous prenons d’ailleurs plaisir à découvrir ou s’en indigner 😉.
 
J’ai l’impression que je m’égare dans tous les sens et je crois bien que si je continue, c’est moi qui vais vous écrire un roman sur le roman de Ena L ! Alors, je vais m’arrêter là, même si j’ai encore beaucoup à dire, surtout sur Yash et Hanna que je n’ai pas décortiqués comme à mon habitude, mais je pense que de ne pas vous en dire plus et les découvrir par vous-même ne peut-être qu’une bonne surprise.
 
Et pour clore, je voudrais juste dire une chose essentielle à propos de son auteur….
 
Tant qu’Ena tiendra la plume, il y aura des jardins, de l’amour et du pain. Des chansons, du vin et on manquera de rien….
 
Un grand merci à Ena pour cette lecture qui me marquera pour longtemps.
 

Extrait : 

Je me sens plus seule que jamais devant cette masse de personnes qui me dévisagent. Je voudrais pouvoir encore me cacher, même si je ne sais pas de quoi. J’aimerais fuir loin d’ici, n’avoir jamais eu cette idée stupide de prêter allégeance à un roi que je ne connais pas contre une vie d’esclave. Le premier choc me surprend. Je ne comprends même pas ce qui vient de se passer ni ce qui a percuté mon front. Les suivants sont clairs : les hommes me jettent toutes sortes de projectiles : cannettes, cailloux, détritus, même des bouteilles encore pleines ! Je suis obligée de me protéger de mes deux bras en me tournant. J’entends leur haine, j’entends leurs insultes pendant qu’on me mitraille le dos et la tête.

« Salope blanche ! » ; « Monstre ! » ; « Sois maudite ! » ; « Tu devrais être morte avec tous tes ancêtres ! » ; « Crève ! »

— Messieurs, s’il vous plaît, calmez-vous, temporise paresseusement le vendeur. Je ne sais même pas quoi ressentir. Je suis tétanisée.

— Je vous en prie, essayez de rester tranquilles, intervient l’homme. Il me force à me retourner à nouveau. Je me prends une pierre de plein fouet au-dessus de l’œil droit. Mon seul réflexe est de fixer celui qui me l’a envoyée et qui me hurle les choses les plus vulgaires que j’ai jamais entendues – et pourtant je parle assez mal. Un liquide chaud que je reconnais aisément coule sur ma paupière, puis sur ma joue, telle une larme de sang. Je suis comme anesthésiée par la vision du visage mauvais de mon agresseur. Ils arborent tous cette même rancœur.

— Il est évident que le brassard noir change la mise à prix de départ, dit le vendeur en tapotant sur sa tablette. Nous commencerons les enchères à 10 000 yanas. Quoi ??? Je ne comprends plus rien ! Pourquoi aurais-je de la valeur si tout le monde me voit comme l’incarnation du diable ?! Ça n’a aucun sens !