Instant Émotions d’une étoile filante sur Consomme-moi sans modération de Charlie Genet !


Hello les étoiles, notre étoile filante vous embarque pour un instant d’émotion des plus riches et un autre instant de dégustation des plus exquises. Avec Consomme-moi sans modération de Charlie Genet, laissez vos papilles prendre les rênes de vos envies afin d’apprécier cette gourmandise à sa juste valeur !

210534431_2969130499989020_7308321911620258936_nTitre : Consomme-moi sans modération 

Auteure : Charlie Genet

Editeur : Harlequin 

Collection : &H DIGITAL 

Genre : Romance contemporaine 

Ebook : Lien d’achat

Résumé : Le seul dessert qu’elle a envie de goûter, c’est lui…
Polo noir, regard sombre et petit air à la fois torturé et sexy : Guirec a tout d’un séducteur. Pas étonnant que Valentine soit incapable de se concentrer depuis qu’il a mis les pieds dans les cuisines de son restaurant. Si sa traîtresse d’associée l’avait consultée avant d’embaucher ce type comme plongeur pour la saison d’été, elle n’aurait jamais donné son accord. Et puis, pour qui se prend-il avec son petit sourire moqueur et ses remarques insolentes ? C’est vrai qu’il a l’air de s’y connaître en cuisine, peut-être même a-t-il beaucoup plus d’expérience qu’il ne le dit, mais aux dernières nouvelles la cheffe, ici, c’est elle ! Alors, s’il veut rester, Guirec devra respecter ses règles, obéir à ses ordres… et arrêter de la distraire avec ce fessier de rêve !

★・・・・・・★Instant Émotions – Consomme-moi sans modération ★・・・・・・★

Mon Instant Émotion de “Consomme-moi sans modération“ en trois adjectifs ?

Délicieux ! Délicat ! Drôle ! Consomme-moi sans modération mais, avec délectation !

Seriez-vous tenté(e)s si je vous disais que lire cette nouvelle histoire de Charlie Genet, toute fraîchement sortie dans la Collection &H DIGITAL, c’est comme déguster une madeleine bien vanillée avec un filet de chocolat. Cette friandise dont le côté amer relève certains thèmes bien amers mais, tout en douceur.

Vous êtes plutôt salé(e)s ? Aucun souci ! L’auteure a veillé, avec finesse, à ce qu’il y en est pour tous les goûts ! Personnellement, j’en suis venue à reconsidérer même de cuisiner du poisson, alors qu’à la base, je suis loin d’en être fan, c’est dire ! En période de diète à cause de l’été ? Zen ! Tout y est exquisément équilibré grâce à sa plume légère et profonde à la fois. Ni trop… ni trop peu… Un dosage parfait d’ingéniosité, saupoudré d’intrigues, de sarcasmes et de vérités. Ajoutez-y quelques mots à double sens bien sucrés-salés pour imposer un sourire constant et agréable. Trop de douceurs ? Ne vous y trompez pas, elle sait aussi pimenter le tout avec les relations familiales, amicales et amoureuses qui laissent un profond tracé vinaigré dans nos cœurs d’artichaut. Faisant même glisser quelques larmes d’empathie.

Charlie Genet a concocte avec « Consomme-moi sans modération » un parfait mets d’été. Frais, savoureux et intriguant. Vous y trouverez les ingrédients principaux qui apportent une pincée de différence effrayante au regard des autres. En somme un léger parfum d’acceptation de soi, épicé par des changements encourus et subis, rehaussant l’intensité quant aux questionnements sur la confiance donnée, reçue ou innée. En effet, l’auteure rappelle finement comment il arrive parfois que le problème ne soit pas d’offrir sa confiance mais, plutôt de l’accepter, s’en estimant digne… ou pas…

Quant à la consommation sans modération en la personne de Guirec, Charlie Genet nous l’a mitonnée aux petits oignons ! Sa rencontre avec Valentine fera exploser vos papilles . Et on ne peut que se délecter de leurs interactions, d’autant qu’on n’aura de cesse que de chercher l’ingrédient secret qui rehaussera avec délicatesse toutes les joutes verbales entre ces deux-là ! Au fur et à mesure, ils s’essayeront à de nouvelles saveurs, se laisseront convaincre peut-être, apprendront à apprécier ce qui leur a été donné, pour enfin se trouver eux-mêmes et surtout s’y épanouir, tel un soufflé ! Mais attention à la retombée !

Entre voyage à travers traditions, institutions et dégustations purement bretonnes, l’auteure m’a emportée dans sa région et dans ses émotions. Il est dit que “la vie est un oignon qu’on épluche en pleurant“ ? Pour autant, il n’est pas précisé s’il s’agit de larmes de tristesse ou de joie… Un sucré-salé parfait !

Je ne peux que vous conseiller de succomber à cette histoire. Un super feel-good, qui met du bon poids à l’âme, aussi fondant qu’un moelleux au chocolat dont le cœur au caramel beurre-salé, mélange amertume et douceur pour une explosion exquise de saveurs.

Oh, j’allais oublier, je remercie l’auteure pour sa tournée générale ! Une autre ? Bientôt j’espère ! Pour l’heure, “Consomme-moi sans modération“ restera un Instant Émotions Fort et Fondant !

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n

L’avis de Charlotte sur Sex / Life 4 hommes en 44 chapitres de BB Easton


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sex/Life 4 hommes en 44 chapitres de BB Easton publié chez HLAB: l’histoire vrai à l’origine de la série Netflix.

Titre : Sex/Life 4 hommes en 44 chapitres

Auteur : BB Easton

Genre : Romance Young adulte

Editions :  HLAB

Ebook :  9,99 €

Broché : 18 €

Résumé :

Après avoir passé des années à essayer de pimenter ma vie sexuelle, j’ai laissé tomber et me suis tournée vers mon journal. Mon mari magnifique mais froid n’était tout simplement pas capable du genre de passion auquel je m’attendais…
À défaut de vivre la passion, je pouvais l’écrire. Il me suffisait de puiser l’inspiration dans mes souvenirs et me remémorer tous mes anciens amants « bad boys ». Pas besoin d’en parler, ce serait mon secret !
Évidemment, mon mari a trouvé mon journal. Et évidemment, il en a pris de la graine. Alors, j’ai commencé à jouer avec le feu et à influencer Ken avec mes écrits. Et mon petit jeu a très bien fonctionné… jusqu’à ce que Ken se rebelle. Et là, j’ai eu la surprise de ma vie.

Mon avis :

BB est dans une relation stable avec son mari Ken cet homme n’a pas une once de passion et n’offre pas d’attention à sa femme. Elle va donc se tourner vers l’écriture de son journal pour laisser ressurgir ces souvenirs avec ses anciens amants bad boy, tatoué et déjanté !

Ce journal qui devait rester secret ne le reste pas très longtemps, car son mari est tombé dessus. Contre toute attente, il s’en inspire et cette lecture change quelques peu les relations entre Ken et BB !

BB est psychologue et jeune maman de deux jeunes enfants. Elle est plutôt déjantée et a déjà pu expérimenter pas mal de choses d’un point de vue sexuelle… Mais ça, c’était avant de rencontrer son mari qui est plus tôt classique.

Elle trouve le besoin de revivre ses folles années et les retranscrit dans son journal que nous suivons bien évidemment.

Ken est un homme stable, fiable à l’opposé des ex de BB, mais il est aussi froid et peu expressif alors qu’en ce moment, sa femme a besoin d’attention et d’un peu de piment dans leur relation.

Cette romance est particulière, car nous ne sommes peu, voire pas, ancrés dans le présent, mais nous passons du journal intime à des échanges de mails en passant par un autre journal intime (vous en serez plus en le lisant). Cela donne un certain rythme, mais c’est aussi ce qui m’a empêché de m’attacher aux personnages.

Les différentes histoires avec les anciens amants rebelles et bad boys de BB sont agréables à découvrir et originales. Certains les personnages ne manquent pas de singularité et s’avère surprenant. La vie ainsi retranscrite de BB ne manque pas de sexe ! Certaines scènes mon fait rire, d’autant plus quand on repense que cette histoire est inspirée de fait réel !

Maintenant, que je l’ai lu, je suis curieuse de découvrir l’adaptation sur Netflix ! Merci à HLAB pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Le véritable problème de Ken, c’est qu’il s’est marié avec moi. Journal, avant de rencontrer Ken, je m’étais contorsionnée dans pas moins de soixante-trois pour cent des positions du Kâma-Sûtra. J’ai rasé la plupart de mes cheveux et percé toutes mes parties féminines avant même d’avoir l’âge légal de regarder un film interdit aux moins de 18 ans. Je passais mon temps libre à me faire menotter à divers objets par des garçons affublés de plus de tatouages que l’ensemble des spectateurs d’un concert des Guns N’ Roses. Ken ne pourra jamais être à la hauteur. Tu dois te demander pourquoi une petite allumeuse punk comme moi s’est mariée à ce citoyen modèle ? C’était à cause d’eux.

À toi pour l’éternité de Laëtitia B. en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous invite à découvrir À toi pour l’éternité de Laëtitia B. dans le cadre de notre rubrique le jeudi auto-édition. La plume vous donne rendez-vous avec un amour si évident, inoubliable, toutefois, éprouvé par la peur et par les non-dits. Vous y trouvez des révélations, de la peine mais, aussi de la douceur, des sourires et d’autres ingrédients réconfortants auxquels vous ne pourrez qu’y succomber !

Titre : À toi pour l’éternité

Auteure : Laëtitia B.

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romance contemporaine 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Jade est une jeune photographe renommée, bientôt mariée. Damien est un un ancien militaire, en pleine recherche de lui-même. Ils se sont aimés dans le passé. Damien est parti pour ne plus jamais revenir laissant Jade seule et brisée. Elle pensait avoir tourné la page, mais la vie le remets sur son chemin à un mariage. Quand il la revoit son cœur bat à nouveau et il veut la reconquérir. Qui de son cœur ou de sa raison Jade choisira t’elle ?

★・・・・・・★L’avisdeMya ★・・・・・・★

À toi pour l’éternité, une histoire de seconde chance qui fait vraiment chaud au cœur. L’histoire de Jade qui est arrivée à se reconstruire après une déconvenue amoureuse qui l’a laissée à terre. Une trahison cuisante qui a failli la détruire mais, à force de détermination et grâce au soutien de son entourage, elle est arrivée à se sortir de la bulle de douleur qui l’a prise dans son écrin jusqu’à l’étouffer. Aujourd’hui, elle a un présent dont elle est fière et un avenir qui s’annonce sous de bons augures… Elle est enfin épanouie dans son métier de photographe qui lui apporte toute satisfaction, épanouie dans sa nouvelle vie sentimental. Juqu’au retour de celui a balayé ses sentiments d’une seule pichenette, celui qui a brisé son cœur en l’abandonnant à sa double perte. Aujourd’hui, alors qu’elle est sur le point de convoler en justes noces, son monde réglé comme une pendule a basculé si vite que le passé douloureux a laissé place à l’espoir. Tout a été effacé… La douleur, son nouveau départ sentimental, sa rédemption dans une union sécurisante et dénuée de passion. Son amant presque oublié est de retour pour revendiquer ce qui lui appartient.

Damien, après avoir baroudé dans le monde, avoir affronté ce que l’humanité a de pire, il est de retour sans vraiment de projets arrêtés pour l’avenir. Depuis son retour, il essaie de recoller les brisures de ses désillusions qu’a laissées la guerre dans son âme tourmentée, de surmonter ses cauchemars, de pardonner, se pardonner ses faits et méfaits… Mais, ses retrouvailles inattendues avec Jade, son ex-amante qu’il a abandonnée lâchement, ont fait tilte en lui. Il a vu dans cette rencontre surprenante le signe qu’il attendait pour remettre sa vie sur les bons rails. S’il arrive à se faire pardonner sa lâcheté passée, il pourrait reconquérir son cœur et offrir à leur relation une seconde chance de s’épanouir…

Cependant, Jade est-elle prête à lui céder encore une fois son cœur à peine cicatrisé ? Pourrait-elle lui offrir sa confiance déjà bafouée ? Qu’en-est-de la sécurité sentimentale dont elle avait besoin pour ne plus souffrir ? Jade est la confusion même. Crainte et euphorie mettent ses émotions à vif et ses nerfs à cran. Sa raison faiblit devant l’élan de son cœur car, Damien, a sorti toute la panoplie de l’homme idéal. Il n’a laissé à son cœur d’autres choix qu’abdiquer à ses assauts déloyaux. Et si l’histoire se répétait ? Que fera-t-elle de cette culpabilité qui ne la quitte plus depuis qu’elle a outragé sa promesse de mariage ?

À toi pour l’éternité, une histoire d’amour touchante, née à l’adolescence dans les moments de doute et dans le déni, a évolué dans les non-dits et dans la trahison… Jusqu’à l’abandon, le deuil, la douleur. Aujourd’hui, l’amour a mûri, la passion est à son paroxysme et Jade et Damien, ont accédé à la maturité et à l’entente en symbiose. Ils sont prêts à passer à l’étape suivante pour vivre leur histoire sans peur, sans se cacher… Damien était si secret, si ténébreux et il avait une peur irrationnelle des sentiments que Jade faisait naître dans son cœur qu’il s’est enfui honteusement. Se privant par la même occasion, de sa famille, de son sourire, de son amour et aussi des premiers pas dans le monde du fruit de la passion qu’il éprouvait pour elle. Il n’était pas prêt à assumer ses émotions mais, à présent, il est déterminé à renouer avec son passé, avec sa vie. Résolu à se reconstruire, à se donner une seconde chance d’aimer et d’être aimé. Et il ne laisserait personne se mettre entre lui et cette lueur d’espoir qui donne à son cœur une raison de rebattre…

Une jolie histoire qui permet de s’évader. Loin d’être parfaite certes, mais pour un premier roman et auto-publié de plus, la plume est prometteuse. Laëtitia B. vous donne rendez-vous avec un amour si évident, inoubliable malgré la distance, en dépit du passage du temps. Toutefois, éprouvé par la peur et par les non-dits. Vous y trouvez des révélations, de la peine, de la douleur mais, aussi de la douceur, des sourires et d’autres ingrédients réconfortants auxquels vous ne pourrez qu’y succomber !

Merci à Laëtitia B. pour sa confiance et pour l’envoi du service presse numérique !

laeticia

L’auto-édition à l’honneur avec Anna Briac !


Hello les étoiles, un petit jeu de devinette en ce jeudi mise à l’honneur d’une auteure auto-éditée ? Alors voilà, Elle est maman de deux adolescents. Elle est casanière. Elle aime le silence, les fleurs, les oiseaux, le chocolat, le fromage et le champagne. Elle vit au pays de la neige et des loups. Elle a tendance à croire qu’elle peut voler jusqu’aux étoiles, chevaucher les dragons et voyager à travers le temps. Une idée ? Non ? On continue…

Julie Christol iElle écrit depuis une quinzaine d’années, mais elle est aussi professeur de lettres. Elle écrit des romans fantasy ou des romances, voire des histoires pour les ados sous son véritable nom, Anne Ferrier. Un autre de ses pseudos est Anna Finn. Toujours pas ? Elle compte à son palmarès, une quarantaine de parutions, albums, romans, nouvelles, tous genres confondus. Elle est une auteure hybride, éditée depuis ses débuts dans diverses maisons éditions, en quête de liberté totale quant à ses histoires, elle a fait le choix, il y a peu, de s’auto-éditer. Vous avez trouvé ? Non ? C’est Anna Briac !

C’est avec son histoire Le chant de l’encre (qui devait à l’origine paraître en maison d’édition, mais dont la collection, où il devait être publié, a connu une fermeture inattendue), qu’elle se lance dans l’auto-édition.

213431898_493225365111450_8136344568114769632_n

En 2018, sortira le 1er Tome, Le chant de l’encre et en 2019, le 2e Tome 2 D’encre et de sang  . Au total, presque 600 pages d’Urban Fantasy avec 100% d’évasion et 200% d’émotions !

Résumé : Ce soir, mon monde a basculé dans le cauchemar…  Le voile d’illusion qui protège les hommes s’est déchiré. J’ai vu les monstres terrifiants qui se dissimulent dans l’ombre.  Les tatouages qui couvrent mon corps depuis toujours se sont réveillés : pour la première fois, des ailes d’encre battent dans mon dos, et le tigre dessiné sur mon épaule se dresse désormais à mes côtés, bien vivant. Tout ce que je croyais savoir sur le monde n’est qu’un mensonge, soigneusement entretenu par de mystérieux gardiens, pour nous protéger… Mais je n’ai plus rien à perdre : accusée d’un meurtre sanglant, traquée par des abominations, je me lance dans une course contre la montre pour tenter de sauver ceux que j’aime.  Quand un guerrier sexy et autoritaire surgit au beau milieu des décombres de ma vie, je décide qu’il est temps de jouer selon mes propres règles. De toute façon, je n’ai jamais été douée pour faire ce qu’on m’ordonne.

Croyez-moi, ça va déménager !

Les histoires d’Anna Briac se situent souvent dans des milieux froids, et plus particulièrement en Écosse, car, pour elle, la romance est intimement liée à un cadre rude et sauvage.

  • D’ailleurs, sa saga Au coeur de Skye en est l’illustration même. La saga se compose de 5 tomes compagnons, dont une nouvelle à télécharger gratuitement sur son site. Certes les tomes suivent une chronologie mais n’ayant pas d’intrigue reliant un tome à l’autre, ils peuvent être lus dans le désordre, sans risque de spoils sur les précédents.

212370958_248213150084157_1184281941945161278_n

Et malgré moi te trouver #1 , premier tome de la saga, compte déjà une réédition et 3 couvertures. En effet, préalablement paru sous le titre de L’Écossais, chez Charleston en 2018, il fut retravaillé pour sa parution indépendante. Sa couverture n’ayant pas rencontrée le succès escompté, elle fut changée et harmonisée à celle du tome 2.

le spin off de la série Au Cœur de SkyeRendez-vous au pied du sapin, Tome 1,5, une nouvelle a télécharger gratuitement. Cliquez sur le lien.

Je chanterai sur tes lèvres #2 : Besoin d’une bouffée d’oxygène, d’émotions et de douceur ? Rejoignez la petite ville de Coathill, sur l’île de Skye.  Le premier amour est celui qu’on n’oublie jamais. Qui reste gravé en nous. 

Entre tes bras m’envoler #3 : Il est obsédé par la sécurité. Elle ne vit que pour l’adrénaline. S’entendre ? Impossible. Se désirer, en revanche… Entre June et Riley, le feu et la glace, c’est explosif. Mais les étincelles entre eux sont trop vives, dévorantes et passionnées… Et le brasier qu’elles provoquent ne les laissera pas indemnes.

Le goût de nos baisers #4 : Parution surprise d’aujourd’hui du 4e et final de la série Au cœur de Skye alors que la sortie était prévu pour demain. Lorsque le bonheur est à portée de main, le saisir est parfois bien plus difficile qu’il n’y paraît. Et face aux cicatrices du passé, l’espoir pourrait ne pas suffire…

  • Beyond our shadows , paru en juin 2020, elle raconte l’histoire d’Hugo et Sian qui a touché les lecteurs et a récolté pas mal de coups de cœur !

PS : Il se trouve qu’Hugo n’est autre que le frère de Sacha, dont l’histoire est paru aux Éditions Addictives sous différents couvertures et titres, dont le dernier est The Fire Inside Us, et que vos Étoiles avaient chroniqué sous sa toute première version Ashes of You

212911008_960410891440326_3082949974267478737_n

Résumé : Pour fuir son passé et trouver la paix, Sian a tout quitté. Réfugiée dans une petite ville de montagne, elle ne rêve que de silence, de sérénité, et bientôt, sans le vouloir, d’Hugo, son nouveau patron mi-ours mi-sexy…

Hugo, lui, se bat pour sauver l’entreprise de chiens de traîneau qui fait vivre les siens. Alors pour la nouvelle saisonnière, il va falloir se débrouiller sans lui, d’autant plus que cette mystérieuse fille de l’océan le trouble un peu trop… L’attirance entre eux est aussi électrique qu’irrésistible. Mais à force de fuir, Sian a fini par oublier que les fantômes du passé ne sont jamais bien loin. Et ils pourraient bien tout détruire une seconde fois…

Depuis son choix d’indépendance et de liberté, Anna Briac s’épanouit pleinement dans son écriture, laissant libre court à ses écrits sans cadres et pouvant mixer au gré de ses envies les genres. De nouveaux projets pleins le cœur, dont une nouvelle histoire Urban Fantasy, mais toujours et encore, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs et lectrices, dont elle est très proche et à l’écoute, des histoires fortes avec des montagnes russes d’émotions bouleversantes et chavirantes.

OIPN’hésitez pas à suivre ses sourires et sa bonne humeur sur les réseaux, ses sorties et nouvelles gratuites à télécharger sur son site et depuis peu l’ouverture de sa boutique en ligne :

Page Facebook – Compte INSTAGRAM – Boutique en ligne – Boutique Amazon

Merci les étoiles de votre soutien et de faire bon accueil aux auteurs indépendants !

165465272_934548027281901_3460722803168914761_n

L’avis de Carine sur Little Odessa, un roman de Ange Edmon Chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Little Odessa ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Ange Edmon

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18.00€

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

« J’avais souvent imaginé nos « retrouvailles ».
Comme je l’ai tant fait avec notre futur.
Je ne m’attendais pas à que ce soit dans un cimetière…
À l’enterrement de son père…
Cinq ans après son départ précipité…
Sans me laisser le temps…
Et encore moins que sa sœur serait accrochée à mon bras ce jour-là. »

Quand Lorelia foule à nouveau le quartier russe de Little Odessa, elle n’imagine pas être confrontée si rapidement à ses démons, encore moins à se retrouver face à celui qui fut son premier amour.
Vadim est resté, malgré tout ce qu’il y a eu : chantages, trahisons, menaces, perversions… et son départ.
L’adolescent est devenu un homme et les cinq ans passés loin de lui n’ont pas gommé l’attirance entre eux.
La haine mêlée à des sentiments plus forts vont les entraîner dans des situations dangereuses, autant pour leur cœur que pour leur vie.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Ouvrir un roman d’Ange Edmon, c’est se remplir le cœur de tendresse comme si elle trempait sa plume dans de la Soupline et qu’elle écrivait en surfant sur son slogan : « Un peu de douceur dans un monde de brute. » Et ce, en toute simplicité, sensibilité et envoûtement.

Sous le fond d’une trame sombre, elle nous emporte le cœur dans un tourbillon de tendresse et d’émotions à toutes épreuves. Ange Edmon nous offre une histoire d’amour intensément fusionnelle dans le quartier russe de Little Odessa où rien n’est vraiment légal et où seule la loi du plus fort gagne. Mais aussi, où la loi du silence est la règle tacite imposée dans les rues.

Lorelia revient dans son quartier d’enfance qu’elle a fui précipitamment cinq ans auparavant sans se retourner sur tous ceux qu’elle y abandonnait sauf sa sœur de cœur, Sofia… Elle ne comptait pas refouler un jour le sol de Little Odessa, mais pour son père, elle le devait. Pour ce père aimant qui a toujours été là pour elle, et qu’elle pleure aujourd’hui dans ce cimetière pour son dernier voyage. Seulement, son père n’est pas le seul homme de sa vie dont elle doit faire le deuil. Depuis cinq ans, elle s’efforce de faire aussi celui de celui qui faisait battre son cœur. De son amour pour lui. Elle qui se croyait assez forte pour l’affronter après toutes ces années, le pensant plus apaisé, se rend vite compte que ce n’était qu’un leurre.

Vadim Anatolie, celui qui roule les « R » comme personne et qui les fait vibrer dans chaque particule de son corps est toujours aussi… intense. Trop intense…. Beaucoup trop même… Un charisme condescendant et un charme indécent à la beauté renversante, Vadim est bien trop sexy derrière sa connard-attitude. Tout deux se sont aimés passionnément jusqu’à ce qu’un beau jour, Lorelia plaque tout en laissant Vadim mort à l’intérieur et le cœur en miette. Plus le manque d’elle se faisait ressentir, plus sa haine grandissait. Pourquoi ne lui a-t-elle pas accordé une simple explication ?

Si Lorelia revient plein de colère, car elle est sûre d’être la « victime » de leur relation, Vadim n’en ressent pas moins. Tout deux sont blessés et trahis et malgré tout, leur attirance est toujours aussi intacte. Lorelia veut vite fuir à nouveau et renter chez elle, loin de lui… Mais le destin choisi pour elle, pour eux, une autre option. Elle doit rester à Little Odessa pour les besoins testamentaires et donc croiser Vadim encore et encore puisque ce dernier ne cesse de vouloir se rapprocher d’elle malgré sa colère. Il veut une explication. Elle la lui doit…

Les souvenirs s’animent et se raniment. Les souffrances aussi… Tout leur revient comme un boomerang en plein cœur. Rien ne pouvait présager que cela pourrait faire aussi mal de se revoir… Non, rien… Malgré tout, lorsque le danger pointe le bout de son canon, il ne sera plus question de se protéger le cœur, mais se protéger tout court et surtout, la protéger elle… Sa Little Odessa.

Toujours poétique même sans l’obscurité, la plume d’Ange Edmon m’a une nouvelle fois embarquée dans une romance où l’on vit chaque émotion forte que l’on ressent. La passion qu’elle décrit dans ce roman en est presque palpable, tout comme cette fascination entre les deux protagonistes que l’on ressent au-delà des pages. Une attraction impulsive, sensuelle et toute en tension. Ils vont nous plonger dans leur quotidien où la passion, les trahisons, les menaces et le danger se côtoient sournoisement dans une intrigue en fond qui toute intéressante soit-elle et le piment qu’elle apporte à la lecture, ne prendra pas le dessus sur la romance. C’est la relation entre nos deux protagonistes qui débordent de chaque page. Cet amour si profond et intense que les sentiments que l’on ressent sont assez violents. On aime les découvrir et les voir évoluer et qu’importe ce qu’il peut se passer à côté d’eux. On est dans leur bulle, avec eux et on se délecte de la véhémence de leur relation, ou encore, non-relation.

Les personnages sont torturés, brisés, d’autres plus mystérieux, mais ils éclairent les pages, même dans les pires situations qui souvent, ne manquent pas d’humour. Ils s’attirent, se cherchent, ne se font pas confiance et pourtant il suffit parfois qu’un seul lutte pour les deux pour que les choses évoluent. Mais sont-ils prêts à pardonner ? Un avenir ensemble est-il simplement possible ? Ils sont justes sublimes et très attachants, que ce soit les principaux, comme les secondaires, pour lesquels d’ailleurs je rêverais d’avoir un spin-off.

Entre les coups au cœur, les coups de gueule et les coups de sangs et les éclats de rire, tous n’ont fait que me ravir d’un bout à l’autre. Ils sont une famille avec certes, chacun leur tare ou leur secret, mais unis les uns pour les autres, que ce soit Sofia, sa sœur de cœur pour Lorelia ou encore Youri pour Vadim, l’ami de son premier jour en Amérique dont la loyauté n’est plus à prouver. Ils sont sur le-qui-vive en permanence autant sur l’intrigue que sur cette sensualité qu’ils dégagent l’un pour l’autre sous le coup de leurs impulsions et là, je parle bien pour les quatre ;).

Entre les complots, les vengeances, les trahisons, les coups bas et l’amour avec un grand A, ce roman ne pourra que vous emporter d’un bout à l’autre. Un roman qui en plus de nous apporter une myriade d’émotions les plus puissantes les unes que les autres, nous plonge en plein cœur d’un quartier de New-York en nous faisant découvrir la vie des immigrés Russe. Un récit sur la délivrance de son âme, mais pas que… et le pouvoir de l’amour.

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir cette merveilleuse romance en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

— Naplock !

Il a suffi de ce petit mot pour qu’elle se retienne d’éclater de rire, seul un petit son étouffé s’évade d’entre ses lèvres. Je les fixe alors que je meurs d’envie de les faire miennes, sans son aval. Qu’elles m’appartiennent à nouveau. Mais c’est sans compter sur son courroux. Pourquoi cette peste m’attire-t-elle toujours autant ?

Parce qu’elle est magnifique… me souffle la petite voix de merde. Et encore plus belle alors que je ne le pensais pas possible. Je les regarde s’éloigner, puis me décide à les rejoindre.

— Mon explication, Lorélia ?

— Je te l’ai donnée, m’oppose-t-elle sans se retourner.

— En effet, mais pas moi !

Elle stoppe ses pas, resserre les pans de son manteau pour certainement se préserver de moi, et pivote enfin. Ses yeux rougis me font un mal de chien. En plus de tout ce qu’elle vient de me cracher au visage…

Preuves d’amour – Combat d’amour #4 de Loraline Bradern – Editions AdA !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Preuves d’amour, le 4e et final de la saga Combat d’amour de Loraline Bradern. De magnifiques couvertures pour une magnifique saga qui n’a de cesse de nous transporter du début jusqu’à ce final que je qualifierai de feux d’artifices ! Un bouquet final à haute tension et un sans-faute magistral que je vous recommande de ne pas manquer !

Titre : Preuves d’amour – Combat d’amour #4

Auteure : Loraline Bradern

Editeur : Editions AdA 

Genre : Romance historique 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Même si Gautier et Alinor reconnaissent enfin leurs sentiments, le futur du couple est plus que jamais incertain. Tandis qu’Odeline de Verneuil exerce un chantage sur Gautier, ce dernier doit également faire face au danger et démasquer le traître qui se cache dans les rangs de Guillaume de Normandie.
Danger qui pourrait bien séparer le couple à tout jamais…
Après le départ de Gautier, Alinor, seule et brisée, refuse son sort. Elle s’accroche à une illusion pour ne pas sombrer. Lorsqu’un message lui redonne espoir, elle échappe à la vigilance de sa famille pour mener le combat le plus important de sa vie.
Prête à tous les sacrifices — y compris celui de sa vie — pour sauver son amour, elle n’hésite pas à affronter leur ennemi juré.

★・・・・・・★L’avisdeMya ★・・・・・・★

Comme prévu, ce bouquet final était un coup de cœur et surtout, mille coups au cœur. Loraline Bradern a malmené le cœur de ses lecteurs, a fait souffert ses personnages jusqu’au bout avant de leur offrir leur happy-end tant attendu et bien mérité !

Gautier est parti au combat avec la détermination de repousser rapidement les rebelles et aller retrouver son Roi pour lui demander une audience. « Le Grand » lui doit une faveur et il est le seul à pourvoir intervenir auprès de la reine pour rompre la promesse de mariage signée à son insu. Pour lui, c’est évident, il ne quittera pas son Alinor même, si cela doit lui coûter son héritage. Mais, son abominable ennemi l’a pris en traitre, lui et ses gens, ne leur laissant point de chance de se défendre. En effet, Gautier est pris dans un piège qui ne peut le mener qu’à la mort et Alinor ne peut croire que son mari l’a quittée à jamais. Refusant d’admettre l’inévitable, et cela, malgré la preuve irréfutable qu’elle regarde sans vraiment voir. Gautier habite son cœur et ce dernier a un radar infaillible en ce qui concerne son cher et tendre. Ce corps mutilé ne peut être sien en dépit des dires de ses proches, de sa famille. Et tant qu’il y a de la vie en elle, elle continuera à le chercher. Mais sous l’insistance de la famille, elle a dû faire semblant pour avoir la paix afin de réfléchir à un plan qui la mènera à lui. Gautier est quelque part à souffrir seul et il a besoin plus que jamais qu’elle garde son sang-froid, sa foi en lui. Qu’elle remette encore une fois sa tunique d’Amazone malgré son état de grossesse avancée.  Si son intuition et le lien fort qui la relie à son époux réfutent les preuves de sa mort, sa culpabilité de lui avoir caché son état la rebooste pour continuer à garder l’espoir de le retrouver vivant.

Toutefois, est-ce raisonnable de se leurrer d’illusions ? Est-ce-bon pour sa santé et pour la santé de son bébé de continuer à se torturer alors que personne dans son entourage ne prête attention à son intuition ? Alinor a subi trop de pression ces deniers temps entre autres la menace de l’annulation de son mariage qui flirte avec ses nerfs comme une épée de Damoclès. Son seul recours est Thibaud, le cousin de son mari…. Seulement lui, le connait aussi bien qu’elle et elle a des arguments de poids pour le convaincre de partir à sa recherche.

Pourrait-il vraiment croire au délire d’une veuve pétrie de douleur et rongée par le lourd fardeau qui fausse certainement son intuition ?

Pour connaître la suite, je vous invite à découvrir par vous-même cette saga si intense et si addictive. Surtout, ce final explosif dont la tension est montée de plusieurs crans. En effet, l’auteure est passée au niveau supérieur dans le jeu de sadique qu’elle a instauré dès le premier tome de Combat d’amour. Elle nous a broyé les tripes, nous a fait vivre en direct les abominations de la guerre commises au nom du pouvoir, à cause de la folie d’un seul homme. Elle n’a rien épargné à ses personnages : Tortures, tentative de viol, meurtres gratuits et sanglants… Douleur, deuil, peine… Et moult assaisonnements afin de pimenter un menu de roi. Heureusement, une touche d’humour et de beaux sentiments sont venus alléger les horreurs que subissaient Alinor et Gautier au nom de la vengeance et à cause de la folie monstrueuse et sanguinaire de leur ennemi de toujours.

De magnifiques couvertures pour une magnifique saga qui n’a de cesse de nous transporter du début jusqu’à ce final que je qualifierai de feux d’artifices. Chaque rebondissement qui arrive est une amorce d’une nouvelle claque qu’on se prend en pleine figure. Le suspense est à son paroxysme même si le dénouement de l’histoire était évident. L’auteure a su me prendre entre les griffes de sa plume talentueuse et ne m’a lâchée qu’au mot fin. Vidée mais, euphorique.

Un bouquet final à haute tension et à la hauteur de cette sublime saga. Un sans-faute magistral que je vous recommande de ne pas manquer !

Merci Loraline Bradern pour ce magnifique final et pour l’envoi du service presse en papier.

204951219_336503917942160_2170450740443837261_n

Coup de projo sur Caro M. Leene !


Hello les étoiles, à l’occasion de la sortie de Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) , le nouveau roman de Caro M. Leene, je vous partage un récap de ses livres, en attendant ma chronique. Une plume romantique et toujours sous le signe de la bonne humeur qu’il ne faut pas hésiter à découvrir.

Julie Christol iMère de deux garçons très dynamiques, Caro M. Leene se consacre à sa passion pour l’écriture durant son temps libre. Fourmillant d’idées en permanence, elle aime tout particulièrement créer et faire évoluer ses personnages en imaginant que, quelque part dans le monde, ils existent vraiment.

★・・・・・・★Coup de projo sur★・・・・・・★

  • Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) Une superbe romance et comme je les aime. Tous les ingrédients sont au rendez-vous pour passer un bon moment lecture. Aubrey et Jace, deux personnages qui ne manqueront pas de vous faire succomber à leur histoire pas banale du tout et surtout, l’auteure a évité les stéréotypes habituels.

caro

Résumé : L’avantage de fantasmer sur son patron ? Fini de traîner les pieds pour aller au bureau !
Dans la vie, Aubrey a trois fantasmes  : Ryan Gosling, Liam Hemsworth et Jace Adam. Jace Adam, le riche businessman qu’on aperçoit dans toutes les soirées branchées de la ville, le patron de la start-up new-yorkaise numéro un et… son crush de lycée. Mais attention, si elle s’est fait embaucher dans son entreprise, c’est uniquement pour profiter d’une opportunité professionnelle en or, pas pour le mater en douce  ! D’accord, elle doit avouer que Jace est encore plus séduisant qu’avant, avec ses cheveux en bataille, sa petite fossette et son charisme d’entrepreneur à succès. Mais Aubrey aussi a changé  : elle n’est plus l’élève timide et réservée qu’elle était à l’époque. Cette fois, elle ne laissera pas cette peste de Serena, l’éternelle petite amie et désormais associée de Jace, lui mettre des bâtons dans les roues. Elle sera une employée modèle et se limitera à des échanges strictement professionnels… ou presque  ! 

Sans titre

Je te ferai aimer Noël !
Résumé : Quand le patriarche de la famille Sullivan a proposé à Andie de l’embaucher pour qu’elle recrée l’esprit de Noël dans son foyer, elle n’a pas hésité une seconde. Après tout, c’est sa fête préférée ! Sauf que son client n’a pas précisé que Josh, son fils trentenaire et râleur hors pair, faisait une crise d’urticaire à la vue de la moindre guirlande et qu’il n’était en aucun cas disposé à lui faciliter la tâche. La mission s’annonce un peu plus compliquée que prévu…

Cher père Noël, je voudrais un mec !

Résumé : C’est la dernière fois qu’Aly écoute les conseils foireux de sa meilleure amie ! Écrire sa liste au père Noël ? D’accord, c’était drôle comme idée, jusqu’à ce qu’Aly envoie par erreur ladite liste par mail à… son patron, Evan Sanders. Non seulement il va savoir que son vœu le plus cher est de se trouver un mec mais, en plus, il va apprendre qu’elle fantasme sur lui… Tout compte fait, Aly ne souhaite plus qu’une seule chose pour Noël : un miracle.

  • Take Me With You Cette intégrale inclut 2 titres précédemment parus dans la collection HQN.

Sans titre

Tu es mon horizon : Emmène-moi #1

Résumé : Avec lui, elle se sent vivante
Norah est libre, complètement libre. Sous ses yeux, l’horizon s’étend à perte de vue, et le moment fatidique où tout a basculé lui semble bien loin. Ce moment où, face au miroir, dans sa robe de mariée, elle a su qu’elle ne pourrait pas épouser Paul et a admis qu’il ne la rendrait pas heureuse. Puis, très vite, elle a accepté la proposition complètement folle de sa meilleure amie  : s’envoler pour le Canada avec une charmante bande de garçons tout juste rencontrés à l’aéroport. Alors oui, l’avenir lui fait peur, et cette liberté la terrifie parfois, mais Norah n’y renoncerait pour rien au monde. La sensation du vent sur son visage est bien trop grisante. Et, surtout, sous le regard pétillant du mystérieux Alex, elle se sent enfin vivante, prête à profiter de tout ce que la vie a à lui offrir. Prête à savourer l’instant présent, sans penser à demain, ni à la fin inévitable de leur voyage…

Donne-moi la main : Emmène-moi #2 

Résumé : Cette seconde chance, elle ne l’attendait plus
Non, Norah n’a pas oublié. Elle n’a pas oublié les moments intenses partagés avec Alex, ni les promesses d’éternité qu’ils s’étaient faites. Parfois, elle regrette la façon dont leur histoire s’est terminée et elle s’en veut d’avoir lâchement pris la fuite sans leur laisser une chance. Et, surtout, elle reproche à Alex de ne pas l’avoir retenue. Mais tout ça est loin maintenant et, depuis, Norah a tout fait pour se construire une nouvelle vie, pour être heureuse. Elle s’en sortait même plutôt bien ces derniers temps. Jusqu’à ce que le passé la rattrape et que toutes ses certitudes s’effondrent. Car un groupe de touristes vient de débarquer dans le village vacances où elle travaille. Et, parmi eux, Norah reconnaît Alex.

  • Promets-moi encore Une comédie romantique parue en numérique dans un premier temps puis, en poche sous le titre L’été est à nous.

Sans titre (2)

Résumé : Certaines promesses sont inoubliables…
« Je serre ma petite liste pour me persuader qu’elle est bien réelle et que je n’ai pas rêvé cet été. Au fond de moi, je sais, j’ai compris qu’il ne viendra pas, mais je ne suis pas encore prête à l’accepter. Il avait promis. Je ne dois pas pleurer, je ne veux pas pleurer. Je reste interdite jusqu’à ce que la nuit tombe et me fasse admettre l’évidence : il m’a oubliée. »
Cassandre et Maxime sont tombés fous amoureux l’été de leurs 18 ans, se faisant la promesse de se retrouver tous les premiers samedis de juin dans une ville étrangère durant les sept prochaines années. Une promesse brisée dès l’année suivante par un profond malentendu. Cinq ans plus tard, chacun a tenté de refaire sa vie, persuadé que l’autre l’avait abandonné. Mais, lorsque le destin les réunit à nouveau, tous deux comprennent que, si leur situation a changé, leur amour, lui, est toujours aussi fort. 

Merci les étoiles et à très vite pour un nouveau rendez-vous !

215085847_396469061800569_1642729001723461184_n

Les P’tites Etoiles du Mercredi avec Chien Pourri !


Coucou les grandes et les petites étoiles ! Aujourd’hui Bruno et Arnaud vous parlent de « Chien Pourri ! aux jeux olympiques ».

Description :

Pour Josette et son affreux Jojo de petit frère, la vie n’est pas facile. Leur maman est partie et leur père leur met la pression pour qu’ils deviennent de grands sportifs. Pour les aider, Chien Pourri et Chaplapla organisent les Jojolympiques, entre poubelles et terrain vague. Qui montra sur le podium, qui descendra dans le caniveau ? Que les affreux jojolympiques commencent !

L’avis d’Arnaud :
J’adore le nom du chien ! Il y a des jeux de mots comme dans Motordu (référence à la lecture présentée la semaine dernière). Les jeux de mots sont drôles. Cette histoire m’a beaucoup fait rire.

L’avis de Bruno :
Le papa de Josette et Jojo n’est pas gentil. Il crée de la jalousie entre ses enfants.

Mon avis de maman :
Jojo et Josette sont des frères et sœur, ils n’ont pas la vie facile. Leur mère est partie et leur père les poussent à la victoire, les mets en concurrence…
Chien pourri et Chaplapla tentent d’aider les enfants en organisant les Jojolympiques. Une variante plus « sale » des Jeux olympiques.
L’histoire des enfants est un peu triste, car l’absence de leur mère pèse et leur père est loin d’être à l’écoute. Il est très exigeant. Chien pourri apporte une touche d’humour, car il ne comprend pas tout, il est souvent à côté de la plaque ! Les jeux de mots et les doubles sens ne manquent pas, ce qui a bien fait rire mes enfants, et moi aussi.
Les chapitres sont assez courts ce qui permet de fractionner ma lecture pour les jeunes lecteurs. Je pense que nous compléterons la collection avec d’autres aventures de Chien Pourri !

Questions aux P’tites étoiles :

Qui est ton personnage préféré ?

A: Chien Pourri, car il se prend pour une carotte ! Il n’est pas très intelligent et ça me fait rire.

B : Chaplapla. Parce qu’il a une tête toute plate.

Ferais-tu les épreuves des Jojolympiques ?

A : non, parce que c’est du n’importe quoi.

B : non, parce que les épreuves sont dégoûtantes

Comment est le papa de Jojo et Josette ?

A : il n’est pas très gentil parce qu’il a menti à son fils, il triche et il les menace toujours s’ils ne gagnent pas.

B : il est méchant et il crie sur ses enfants.

Comment les enfants vivent l’absence de leur maman ?

A : pas bien, Jojo pense tout le temps à elle

B : ils sont tristes.

Que pensez-vous des illustrations ?

A : j’aime beaucoup les dessins.

B : j’aurais aimé en voir plus.

L’avis de Charlotte sur Combat Hearts #2 Denise et Chris de Tarina Deaton


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Combat Hearts #2 Denise et Chris de Tarina Deaton publié chez Juno Publising France : une belle romance.

Titre : Combat Hearts 2 Denise et Chris

Auteur : Tarina Deaton

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Résumé :

La vie étroitement contrôlée de Denise Reynolds est bouleversée lorsqu’elle se voit confier la garde de ses jeunes cousins. Il y a des jours où elle a déjà assez de mal à se sortir de son lit, alors avec deux enfants précoces…

Et comme si cela ne suffisait pas, Chris Nolton revient en ville aussi soudainement qu’il l’avait quittée. Denise a enfreint ses propres règles en lui donnant une chance, pour qu’il finisse par la laisser tomber. Mais il n’est pas venu là pour elle cette fois. Non, il est à la tête d’un groupe de travail du FBI qui cherche à capturer le père biologique des enfants. Un homme qui a été envoyé en prison pour homicide involontaire. Un homme qui a été libéré cinq ans trop tôt. Un homme qui veut récupérer ses enfants.

Le passé a tendance à se répéter et une fois de plus, Denise se retrouve à défendre des innocents contre la malveillance de ce monde. Une mauvaise décision, une seconde chance, peut avoir des conséquences dévastatrices et pour protéger les personnes les plus importantes de sa vie, elle devra faire confiance au seul homme qui a le pouvoir de la briser.

Mon avis :

Denise voit son quotidien bouleversé quand on lui confie la garde des enfants de sa cousine. Son équilibre vacille et le retour de Chris, aussi soudain de son départ, ne va pas l’aider. Elle souhaite lui laisser une chance, cependant, la peur qu’il reparte sans prévenir bloque la jeune femme. Elle reste sur la réserve quant à la relation qu’elle pourrait avoir avec lui.

Chris est agent du FBI. Il est chargé de trouver et de capturer le père des enfants, dont Denise à la garde. Un homme mauvais, qui a été inculpé pour homicide involontaire et qui ne devait pas sortir de prison si tôt. Cet homme, Eddie, veut récupérer ses enfants.

Denise se trouve donc au cœur de plusieurs événements, elle doit trouver sa place dans la vie des enfants, savoir si elle veut accorder une chance à Chris et tenir Eddie éloigné des enfants. Ses décisions pourraient avoir de lourdes conséquences.

Le tome 1.5 avait permis de comprendre les bases de la relation entre Denis et Chris et de voir l’impact du départ inopiné de Chris sur Denise. Ce tome 2, marque le retour de Chris et par la même les doutes de Denise.

La jeune femme a beaucoup à gérer, la garde des enfants est une nouvelle charge pour elle, elle veut faire au mien, mais découvrir que le rôle de parent n’est pas le plus simple. J’ai été touchée par Denise, elle doit adapter son quotidien, faire face à ses émotions et on sait que c’est quelque chose de compliqué pour elle. On en apprend encore un peu plus sur elle et son vécu, qui explique bien des traumatismes qui influent encore sur sa vie.

Chris comprend qu’il va devoir redoubler d’efforts pour conquérir la belle. Son départ l’a profondément affectée. Ils savent, l’un comme l’autre, que cela se reproduira…

Ce tome ne manque pas de suspense, que ce soit concernant la menace qui plane sur les enfants, ou concernant une éventuelle relation entre les deux protagonistes principaux. J’aurais aimé que la fin soit plus développée, que l’on ait plus de temps avec eux pour conclure ce tome avec une grosse dose de romance… J’étais contente de retrouver par moments Jase et Bree.

La plume de l’auteur est fluide et agréable, j’ai passé un bon moment de lecture. Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Chris ? C’est Bree.

Il pouvait à peine l’entendre par-dessus le martèlement de la pluie sur le métal de son fourgon.

— Quelque chose ne va pas ?

— Tu peux aller voir Denise ? demanda-t-elle. Je lui ai envoyé des SMS plusieurs fois, mais elle ne m’a pas répondu.

— Euh. Je ne pense pas être la meilleure personne pour faire ça, tout bien considéré.

— Pour l’instant, tu es le seul à pouvoir le faire. Jase ne va pas me laisser conduire toute seule par ce temps.

Il y eut une courte pause et il pouvait entendre la voix de Jase, mais pas ce qu’il disait.

— Je dois être ici au cas où les enfants se réveilleraient, car ils ne connaissent pas aussi bien Jase.

— Bree…

— S’il te plaît, Chris. Elle n’a pas pris Sprocket avec elle et elle n’est pas non plus dans un bon endroit. En plus, si quelque chose lui arrive dans la tempête, personne n’est là pour l’aider. J’ai besoin d’avoir l’esprit tranquille et de savoir qu’elle va bien. S’il te plaît.

Bon sang. On dirait qu’il avait une raison d’aller la chercher après tout.

— Oui. Je vais vérifier qu’elle va bien.

L’avis de Carine sur : Le highlander de l’appart du dessous, un roman de Marjorie Burbaud chez Addictives Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Le highlander de l’appart du dessous  ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Marjorie Burbaud

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 4.99 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Ils ont tout en commun : la même rage, le même désir, le même immeuble…

Dès leur première rencontre dans un pub écossais, Lila le sait : si Reid ne lui saute pas dessus, c’est elle qui va se jeter sur lui. L’attirance entre eux est trop puissante pour qu’il en soit autrement. Mais en une nuit, tout bascule.
Deux ans plus tard, Lila veut se venger de Reid et lui ne veut plus jamais entendre parler d’elle.
Le problème ? La passion entre eux est toujours là, presque aussi brûlante que leur rage.
L’autre problème ? Reid vient d’emménager dans l’appartement juste en dessous de chez Lila.
Comment résister, quand seulement un étage les sépare ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Une fois de plus je n’ai pas les mots… Je referme ce roman et je suis exténuée. Comme si j’avais lu en gardant mon souffle en apnée tout au long de ma lecture. Comme si mon cœur allait céder à chaque page tournée. Comme si j’avais couru un marathon après une vérité silencieusement retentissante. Une vérité ? Non, des vérités. Leurs vérités. Celles de Lila et Nate ou Lola et Reid? On a tous sa propre version de vérité, car c’est celle que l’on a vécu, que l’on vit et surtout que l’on garde à l’esprit. Elle est celle qui peut nous libérer, mais aussi nous enfermer. Qui nous garde dans un raisonnement, dans un état d’esprit nous protégeant, car se confronter à une autre vérité pourrait être destructeur. Ou révélateur ? Non ?

Le Highlander de l’appartement du dessous est une histoire qui démarre par un mensonge… ou une omission… une frontière bien aléatoire selon les points de vue, selon les vérités de chacun. Lila et Reid passent leurs vacances en Écosse où il aura suffi d’un regard, une bière, un jeu, et leur destin va s’emmêler, ou plutôt s’en mêler. Et lorsque au petit jour, leur nuit disparaît, il ne reste plus que des mensonges cendreux et des vérités imprévues. Chacun emmuré dans sa réalité personnelle…

Mais, lorsque le destin les réunis à nouveau, il est à la fois salvateur et tortionnaire. Un choc des titans entre passé et présent, désir et dégoût, haine et amour. Une lutte sans faille entre le corps et l’esprit, le cœur et la raison… Une dualité à laquelle la plume de l’auteure nous fait participer sans préavis et sans possibilité de s’y échapper. On souffre avec eux… terriblement… intensément… horriblement… à tout de rôle… Lors d’un conflit, il nous arrive de prendre parti pour l’un ou pour l’autre (je suis d’accord avec elle, ou pas. Je le comprends lui et pas elle)… Et pourtant, dans cette lecture, chapitres après chapitres, mon cœur, ma raison, mon attachement et ma compassion n’ont cessé d’osciller entre l’un et l’autre, alors même que la vérité, leur vérité, n’était pas encore dévoilée… C’était à la fois effrayant, galvanisant et super addictif.

En tant que lecteur, on est spectateur de cette histoire. De cette rencontre de deux êtres créant un fossé entre eux, et dont chacun est la limite de l’autre. Lila est une jeune femme plus qu’intelligente, et pourtant ce soir-là face à cet homme qui va piquer sa curiosité, et la nôtre soyons honnête, elle perdra son sens de l’analyse si pointilleuse. Elle avoue elle-même que le cadre et la stabilité font partie intégrante de sa vie. D’ailleurs ce voyage en Écosse a été programmé pour tester ses barrières, et cette fameuse soirée au pub ainsi que cet homme assis en face d’elle fera exploser ses cloisonnements, laissant libre cours à sa spontanéité et son impétuosité sous couvert d’une insolence verbale particulièrement affinée.

L’auteure va nous régaler de joutes verbales entre Lila et Reid. Et que dire des petits noms dont ils s’affublent et nous plongent directement dans leurs origines respectives ? Un pur délice caramélisé !

Tablet est d’ailleurs le surnom de Reid que lui donne ses amis en écosse. Ce caramel mi-dur qui le caractérise parfaitement : un corps tout en sculpture avec un cœur bien tendre, qui ne peut que nous faire fondre. Une douceur mystérieuse, enrobé de non-dits et d’énigmes, laissant un arrière-gout d’inconnu.

Cette avidité incontrôlable, que Lila et Reid auront bien du mal à refouler et encore moins à rassasier, va les engloutir et ne cessera de croître avec les années de diète, deux années plus précisément, séparant leur nuit en Écosse de leurs retrouvailles à Denver, à un étage l’un de l’autre d’un même immeuble. Alors faisant fi de leur désir, ils vont essayer de se haïr, se focalisant sur leur vérité.

Entre silences éloquents et hurlements silencieux, ce roman fut un envoutement désenchantant ! Une lutte permanente, non pas entre le bien et le mal, mais la souffrance et le supplice, la douleur et le déchirement, le tourment et la torture, l’aversion et l’amour. C’est une histoire qui parle de mensonges et d’apparences, mais aussi de vérités et de certitudes, de celles qui confortent sans pour autant apaiser. Une histoire où le passé est omniprésent, le désir explosif, la colère sourde, l’amertume destructrice et l’amour non-dit, le tout raconter par la magnifique plume de Marjorie Burbaud que je découvre avec cette romance. Une plume à la fois sensible, pétillante, captivante et très addictive.

Je ne peux que vous conseiller cette romance qui vous pousse à aller chercher au fond de vos tripes les maux à mettre en mots, qui vous inspire autant que vous aspire dans un souffle de désespoir et un murmure d’espoir…

Ha… j’oubliais le Mot magique 😉 Un grand merci aux Éditons Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette histoire en service presse numérique. Merci également à Marjorie Burbaud pour ce coup à mon cœur et à mes tripes. Je me souviendrai longtemps de ce que j’ai ressenti là !


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Face à lui, je suis beaucoup moins confiante que deux tables plus loin, mais il est hors de question de le montrer.

– Depuis quand est-ce qu’un homme commande une femme en la montrant du doigt ? lancé-je en buvant une gorgée de ma bière pour cacher mon trouble.

– C’est ce que tu penses que j’ai fait ? Te commander ? Sa voix grave et sexy s’enroule autour de ma gorge.– Tu appelles ça comment, toi ?

– Inviter silencieusement.

– C’est un oxymore, ça.– Un oxymore qui t’a plu, puisque tu es venue.

– Un oxymore qui m’a intriguée, puisque j’ai bien voulu venir, corrigé-je. Il arque un sourcil et un sourire arrogant étire ses lèvres. Il ne manquait plus que ça.

– Depuis combien de temps es-tu sur le territoire écossais, Miley Cyrus ? rétorque-t-il d’une voix profonde qui me donne envie de me mordre la lèvre. Qu’il fasse référence à la version Hannah Montana ou à la version Wrecking Ball, je le prends moyennement bien. Cela me fait penser à ceux qui répondent « elle est gentille » à la question « comment tu la trouves ? ». Ses yeux sont un mélange saisissant entre le gris et le vert. L’ancre s’enfonce un peu plus. Son parfum flotte dans l’air, brut, suave. L’aura de cet homme est si chargée de luxure qu’il ne pourrait pas faire un pas dans une église. Toutes les croix basculeraient à l’envers.

– Une semaine, Jamie Fraser.

– Ce qui explique le fait que tu sois vierge en matière de manières de Highlanders. Étant donné le regard arrogant qu’il pose sur moi, j’ai dans l’idée que le mot vierge n’est pas utilisé de manière innocente. Cet inconnu est un joueur et il me prend pour sa nouvelle proie. Intéressant. Est-ce que j’ai l’air d’une fichue ingénue ?

– Toi, un Highlander ? Je n’ai pas lu les mêmes livres, visiblement.– Les hommes étaient comment dans les tiens ?

– Charismatique. Sexy. Dangereux.

– Ma personnalité, donc. Oh, j’ai l’impression que c’est tout à fait vrai.

– Tu aimerais bien.

– Ma grande, vu tes lectures, je pense avoir cerné le genre d’hommes que tu aimes.

– Les vrais ? raillé-je.

L’avis de Charlotte sur Irish Renegades 3 Keziah de Blandine P. Martin


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Irish Renegades 3 – Keziah de : Blandine P. MARTIN, en auto-édition.

Titre : Irish Renegades3 – Keziah

Auteur : Blandine P. MARTIN

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  4,99 €

Broché : 14 €

Résumé :

Jusqu’où iriez-vous par amour ?

Il y a quelques semaines, je n’aurais pas su répondre à cette question. Mais tout a basculé, le jour où elle a disparu. Désormais, je n’ai plus de limites.

Qui a osé s’en prendre à l’une d’entre nous ? La liste de nos ennemis s’allonge de jour en jour.
Plus le temps passe, plus les chances de la sauver diminuent.

Il paraît que le manque déterre les sentiments enfouis.
Pourquoi est-ce que j’ai l’impression d’étouffer en son absence ?
Je n’ai peut-être pas l’allure d’un Super-héros, mais je donnerais ma vie pour sauver la sienne.
Sans elle, je suis déjà mort.

Les Irish Renegades partent en chasse.

Mon avis :

Keziah est déstabilisé par la disparition d’une personne importante pour lui, un membre des Irish Renegades. Toute l’équipe se mobilise pour tenter de la secourir, mais la liste de leurs ennemis est longue, qui a pu s’en prendre à elle ?

Le jeune homme n’a pas le temps de s’attarder sur le manque qu’il ressent, il doit agir !

Keziah est un geek avec un humour bien particulier que j’ai adoré ! Il a le cœur sur la main et n’hésite pas à se démener pour les gens qu’il aime. C’est un super-héros à sa façon. J’ai aimé le découvrir plus en profondeur avec ses failles et ses faiblesses, ses forces aussi. J’ai adoré en apprendre plus sur lui, j’ai été surprise par certaines facettes de sa personnalité, par son courage et sa détermination.

Nous apprenons aussi à découvrir Lucie grâce aux quelques chapitres de son point de vue. La jeune femme est à la fois une geek déjantée, mais aussi une personne pleine de doutes, elle va apprendre à se connaître et nous aussi !

Petite mention à la mère de Keziah, qui est une personne exceptionnelle. C’est une maman très présente et aimante et elle m’a beaucoup fait rire.

Les Irish Renegades sont toujours bien présents, c’est une équipe soudée malgré les difficultés qui se présentent. Dans ce tome, la disparition d’un des membres ébranle tout le monde. Ils vont devoir faire face aux conséquences de leurs actions précédentes… La peur et la tension sont palpables dès le début du tome et va augmenter progressivement. L’auteure ne nous ménage pas, j’ai eu très peur à plusieurs reprises. Les émotions que j’ai ressenties ont été très intenses.

La plume de Blandine P. Martin est terriblement addictive et fluide. On retrouve à travers ces mots beaucoup de douceur, de bienveillance, malgré les épreuves que traversent les personnages. Concernant la romance, comme à son habitude, Blandine installe la relation en douceur, sans précipitation, mais avec beaucoup de sincérité. Les personnages sont vrais touchant et très attachant.

Cette saga est, jusque-là, un coup de cœur, ce troisième tome également. Je suis impatiente de découvrir la suite, car la fin de ce tome, comme les précédents, ne laisse d’autre choix que de vouloir lire la suite, qui cette fois se sera consacrée à Oliver. Merci Blandine P MARTIN pour ce superbe service presse ! 

Extrait :

Le plus dur quand on fait de mauvais choix, c’est encore de faire machine arrière. Il n’existe pas de bouton magique. L’eau d’une rivière ne remonte pas à la source, elle se contente de couler selon un sens de gravité bien défini. Toutes nos décisions ont des conséquences et le seul paramètre qu’il est ensuite possible d’ajuster, c’est notre manière de les gérer. Et pour le moment, je ne suis pas certain de parvenir à contrôler quoi que ce soit. Putain de cactus.

PAL de la semaine du 05 au 11 juillet !


Hello les étoiles, voici les sorties partenaires de la semaine. Participation de Blandine P. Martin – BMR avec Irulaane, Lili Bazaar et Melissa Scanu – éditions Addictives avec Ana Scott et Lou Everly – Collection &H avec Caro M. Leene, Mily Black, Charlie Genet, Elodie François, Emma Berthet, Julie Perry, Axelle VegaFanny DL & Sarah Babilotte – Shingfoo avec Marine Hope – En auto-édition, Caroline Costa et Marlène Eloradana & Fleur Hana – Black Ink éditions avec Karyn Adler – Butterfly éditions avec Wendy Roy.

  • Blandine P. Martin

Keziah – Irish Renegades #3 de Blandine P. Martin Retrouvez dès demain le 3e joyeux luron de la bande des Irish Renegades. Il sera disponible en format numérique et broche.

Résumé : Jusqu’où iriez-vous par amour ?
Il y a quelques semaines, je n’aurais pas su répondre à cette question. Mais tout a basculé, le jour où elle a disparu. Désormais, je n’ai plus de limites. Qui a osé s’en prendre à l’une d’entre nous ? La liste de nos ennemis s’allonge de jour en jour. Plus le temps passe, plus les chances de la sauver diminuent. Il paraît que le manque déterre les sentiments enfouis. Pourquoi est-ce que j’ai l’impression d’étouffer en son absence ? Je n’ai peut-être pas l’allure d’un Super-héros, mais je donnerais ma vie pour sauver la sienne. Sans elle, je suis déjà mort.
Les Irish Renegades partent en chasse.

  • BMR 

Il était (au moins) une fois #1 de Irulaane Disponible en numérique le 6 juillet.

Résumé : Chloë est une jeune libraire de 35 ans élevée aux fantasmes littéraires, mariée et maman d’une petite fille, qui s’ennuie fermement dans sa vie conjugale. Elle rêve d’une aventure romantique et passionnée comme celles qu’elle dévore dans les livres depuis qu’elle est enfant. Or, un soir, elle pense être frappée par la foudre amoureuse à l’arrivée d’un bel inconnu dans la salle de spectacle où elle attend le début de Roméo et Juliette. Lorsque le lendemain, elle trouve dans son sac à main son numéro de téléphone inscrit sur le programme, elle n’a plus de doute  : le destin a frappé  ! Chloë a des œillères littéraires : elle se voit en Léa Tavernier, en Madame Bovary, en Phèdre… et ni les conseils avisés de sa meilleure amie, les gaffes maternelles, ou l’analyse acérée de sa psy, ne la détourneront du beau ténébreux qui a croisé sa route  !
Commence alors entre elle et Aurélien (le bel inconnu… marié lui aussi) un jeu de chat et de souris qui la désarçonne. Qui est Aurélien  ? Un cynique sans cœur qui maitrise parfaitement tous les codes de la séduction  ? Ou un double sentimental, cueilli, comme elle, par une histoire d’amour imprévue  ?

Un fiancé pour l’été de Lili Bazaar sera disponible en version papier le 7 juillet.

Résumé : Sur le ferry qui la mène vers les îles grecques, Mia rencontre le beau et chaleureux Nikos. Elle se livre à cet inconnu qu’elle ne pense pas être amenée à revoir. Un chagrin d’amour, un drame familial, tout y passe…
Sur la petite île où elle va séjourner, elle a passé les plus beaux moments de sa vie étant enfant. Elle espère bien y panser ses blessures et renouer avec le bonheur. C’était sans compter sur des retrouvailles imprévues avec sa sœur Héloïse et son mari, qui est aussi l’homme qui a brisé le cœur de Mia des années auparavant. Sous le choc, Mia perd tous ses moyens devant cette sœur qui n’a jamais cessé de la rabaisser, quand Nikos surgit à sa rescousse et se présente comme son fiancé.
Voilà un petit mensonge qui pourrait les mener plus loin que chacun ne le pensait…

My friend next door de Melissa Scanu arrivera le 8 juillet sur toutes les plateformes numériques.

Résumé : Après le drame survenu au sein de leur famille, Dahlia et son frère déménagent dans le Wisconsin, afin de prendre un nouveau départ. À peine arrivée, Dahlia fait la rencontre de son nouveau voisin, Taylor, alors qu’elle est en serviette sur le palier  ! Pour la bonne impression on repassera… Mais celui-ci ne s’en formalise pas et tous les deux forgent une amitié solide, sans ambiguïté.
Jusqu’à ce que Taylor se trouve une petite amie, ce qui perturbe terriblement Dahlia. Une attirance endormie entre les deux amis se dévoile soudain, les entraînant dans un tourbillon d’émotions, entre jalousies, désir et frustration. Pour eux, il est hors de question de faire quoique ce soit qui puisse nuire à leur amitié  ! Mais comment résister lorsque l’attraction est si grande et l’alchimie si forte ?

  • Editions Addictives

Say Yes to the Boss de Ana Scott : Rendez-vous le 6 juillet pour découvrir la nouvelle romance de Ana Scott.

Résumé : Embrasser mon boss ? Certainement pas !
À 27 ans, Mona Vargas est encore célibataire, au grand désespoir de sa mère. Chaque dimanche, c’est la même sérénade : cette dernière cherche à lui coller un mec dans les pattes !
Alors quand son boss, Hugo Capelli, aussi horripilant que sexy, lui demande de jouer sa fausse fiancée et de l’accompagner à la garden-party organisée par son ex en l’honneur de sa nouvelle histoire d’amour, elle décide d’accepter.
À une condition : qu’il consente à se faire passer pour son petit ami auprès de sa famille. Avec lui, pas d’ambiguïté, puisqu’ils n’ont rien en commun ! Il est aussi sûr de lui, arrogant et égocentré qu’elle est désintéressée et dévouée ! Et surtout, en tant que son patron, il lui est interdit !
Rien en commun ? Peut-être… mais ne dit-on pas que les contraires s’attirent ?
Entre fausse relation et vrais sentiments, il n’y a qu’un pas…

Sensual Stepbrother d’Ana Scott : Si vous avez aimé la version numérique, préparez-vous à retrouver Pâris et Victoire en papier. Il arrive en librairie le 8 juillet.

Résumé : Leurs sentiments sont interdits. Leur histoire, impossible… Quand la mère de Victoire épouse un riche armateur grec qui possède sa propre île paradisiaque, cela a tout l’air d’être le début d’une nouvelle vie idéale pour la jeune femme !Le seul souci ? Pâris, le fils du nouveau beau-père. Il est sensuel, sûr de lui, séducteur… et déterminé à faire craquer Victoire. Ils se désirent, et entre eux l’attirance est électrique, impossible à ignorer. Et pourtant, c’est une idylle interdite. Un seul baiser, et toute cette belle harmonie vole en éclats. Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Bad Boy Crush de Lou Everly : sera disponible en poche le 8 juillet.

Résumé : Craquer pour le bad boy du lycée ? Hors de question ! Célian est sexy, séducteur, sombre et sûr de lui. Toutes les filles du lycée craquent pour lui, et il ne se gêne pas pour en profiter ! Toutes sauf Alayna. Surnommée la reine de glace, elle se fout de l’amour et des hommes : que du vent et la promesse d’un coeur brisé, selon elle. Rien ni personne ne la fera changer d’avis et elle envoie bouler les audacieux d’une pique bien sarcastique ! Il en faut beaucoup plus pour décourager Célian : plus elle résiste, plus elle l’intrigue, et plus il la veut. Et il compte bien l’avoir !

  • Collection &H 

Dans la version DIGITAL de &H, vous allez pouvoir découvrir le 7 juillet :

  1. Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) de Caro M. Leene
  2. All About Us de Mily Black 
  3. Consomme-moi sans modération ! de Charlie Genet
  4. Love You, Forgive Me de Elodie François
  5. Tous les chemins mènent au mec de tes rêves du huit-mains  Emma Berthet, Julie Perry, Axelle Vega & Fanny DL.
  6. Burning Possession de Sarah Babilotte
  • Shingfoo 

Péché Mignon Insupportable de Marine Hope sera disponible le 8 juillet prochain.

Résumé : Et si votre idole n’était qu’un mec arrogant, provocant et insupportable ? (en plus d’être très sexy…)

Lexie est passionnée de pâtisserie. Depuis toute jeune, elle cuisine pour le plus grand plaisir de sa famille et de ses proches et alimente presque quotidiennement son compte Instagram. Elle s’inspire de sa vie, de sa ville (New York), mais aussi de ses idoles, comme Riley Hill, le talentueux et sexy pâtissier de renom et aussi le grand gagnant d’une saison précédente de son concours télévisé préféré « Cake Cup ». Pourtant, tout son petit univers s’apprête à être chamboulé ! Elle qui a toujours admiré le pâtissier, comment réagira-t-elle sous la provocation et le mauvais caractère de son idole ? Car oui, Lexie et Riley vont bientôt se rencontrer… et il se pourrait même qu’il soit celui qui détient son destin entre ses mains. Entre pâtisserie, suspense et romance… Préparez-vous pour une histoire haute en couleurs qui saura vous ouvrir l’appétit et faire grimper la température !

  • Caroline Costa

Inès – Gang Of Girls de Caroline Costa le 5e tome de ce gang de filles bien délurées arrivera dans vos PAL le 9 juillet.

Résumé : Accusée à tort, elle se cache pour éviter la faillite… Joueur de foot prometteur et capricieux, il est écarté après une blessure ! Ils n’auraient jamais dû se retrouver ensemble sur la même péniche.

Inès est épanouie dans sa boutique, mais elle ne s’attendait pas à cette convocation devant le Tribunal pour faillite.
Elle se sent incapable d’affronter le regard des autres, aussi quitte-t-elle la ville sans attendre.
Ce qu’elle n’avait pas prévu ? Sa rencontre avec Florian, un joueur de foot aussi irascible que sexy, qui ne lui cache pas qu’il a aucune envie de partager sa péniche…

  • Marlène Eloradana 

A quatre-mains de Marlène Eloradana sera disponible le 9 juillet. Un one Shot different de sa saga Si tu peux.

Résumé : Elle est la reine des sentiments…Il est le roi du sexe…Sauront-ils régner dans le royaume de la romance ?

Charlie est autrice de romances contemporaines. Son rêve ? Vivre de sa plume et abandonner les jobs qu’elle est obligée de cumuler pour joindre les deux bouts. Lorsqu’Hazel, son éditrice, lui propose un partenariat juteux qui pourrait propulser sa carrière d’autrice vers les sommets, cela fait naître une lueur d’espoir dans sa vie. L’ombre au tableau ? Le grand King G, l’auteur de romances érotiques à succès. La coqueluche des lectrices, celui qu’elle s’évertue à détester pour son propre bien… Écrire un quatre mains avec celui que l’on surnomme « Le Roi du cul » ne faisait pas partie de ses plans, lui avouer son plus lourd secret, non plus et encore moins, accepter d’ajouter un peu de piment à leur projet. Parviendront-ils à trouver un terrain d’entente ? Survivra-t-elle au tumulte d’une telle association ? Et plus important encore, pourra-t-elle tout accepter de cet homme au passé trouble ?

  • Fleur Hana

Eliza Knox de Fleur Hana, le 2e tome sur 3 sera disponible le 9 juillet.

Résumé : C’est un beau jour pour mourir… quelle connerie !
J’ai (vraiment) essayé : ça n’a résolu aucun de mes problèmes. Au contraire, si j’avais su, je me serais abstenue de laisser un ange (insupportable) m’assister. À croire qu’il y a un bug dans la matrice (du désastre cosmique) et que passer l’arme à gauche n’est pas au planning pour moi. Si je m’écoutais, je trancherais (avec plaisir) quelques têtes et on n’en parlerait plus. Il paraît que c’est trop radical pour les grandes instances. Dommage, je me sacrifierais (avec plaisir) pour la cause ! Mon existence est une blague (de mauvais goût) : démons, déchus, archanges, métamorphes, vampires et autres (charmantes) goules se liguent pour me faire péter les plombs.
L’Univers n’a pas eu le mémo (de Robert), et qui se retrouve avec l’avenir de l’équilibre sur les épaules ?
Bibi, pour changer. Hé, les gars, le comique de répétition, on n’en a pas déjà parlé ?

  • Black ink éditions

Unfaithful de Karyn Adler sera disponible en numérique le 9 juillet et en broché ultérieurement !

Résumé : « Ivy aime Andrew. Andrew aime Ivy ». Lorsque le destin a bouleversé l’équilibre de notre vie cadencée, c’est tout notre univers qui s’est écroulé. À qui la faute ? À lui ? À moi ? L’amour est toujours là, c’est vrai. Pourtant, tout a changé. Nos corps doivent réapprendre à s’aimer. Nos âmes, à se retrouver.
« Ivy aime Andrew. Andrew aime Ivy. ». Voilà ce que je me répète chaque fois que j’esquisse mes fautes dans mes carnets. Des mots crayonnés comme pour m’y rattacher, comme pour m’en défaire. J’ai menti. Je l’ai trahi. Je laisse d’autres hommes posséder mon corps quand mon cœur n’appartient qu’à lui. Pourquoi ? Pour nous sauver. C’est la seule manière d’y arriver. Il y a eu un avant et je veux croire à un après. Jugez-moi. Haïssez-moi, si vous voulez.
Lisez-moi, et vous comprendrez que je l’aime assez pour avoir tout tenté. Et vous, jusqu’où iriez-vous par amour ?

  • Butterfly éditions 

Stepbrother on campus de Wendy Roy. Il sera disponible le 9 juillet prochain dans un premier temps en numérique.

Résumé : 𝑰𝒍 𝒆𝒔𝒕 𝒔𝒐𝒏 𝒑𝒍𝒖𝒔 𝒈𝒓𝒂𝒏𝒅 𝒊𝒏𝒕𝒆𝒓𝒅𝒊𝒕… 𝑺𝒆𝒓𝒂-𝒕-𝒊𝒍 𝒂𝒖𝒔𝒔𝒊 𝒔𝒂 𝒑𝒆𝒓𝒕𝒆 ?

Hazel n’a de place pour personne dans sa vie. Prise entre un passé chaotique et un avenir incertain, elle s’échine à repousser tout le monde. Jusqu’à lui. Braxton. Son demi-frère. Il lui tient tête, refuse de reculer, se place toujours sur son chemin. Entre eux, rien n’est possible. Pourtant, l’attraction est explosive ! Céder n’est pas envisageable… Mais n’a jamais été aussi tentant !

Bonnes découvertes les étoiles et à très vite pour une nouvelle PAL.

165587745_900361430699745_9050621909132004165_n

Catégories PAL

Attise-moi de J. Kenner en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Attise-moi de la série Le monde de Stark de J. Kenner. Une romance à suspense dont les mots d’ordre sont suspense, secret de famille, rebondissements et une touche de torride. A ne pas manquer !

Titre : Attise-moi

Auteure : J. Kenner 

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romance à suspense 

Broché : Lien d’achat

Trilogie : 3/3 – Le Monde de Stark – Jamie et Ryan

Résumé : Jamie Archer, journaliste spécialisée dans le divertissement, savait que ce ne serait pas facile quand son mari Ryan Hunter, chef de Stark Sécurité, a été envoyé à Londres pour une mission à long terme. La distance est difficile à supporter, mais Jamie fait confiance à l’amour intense et passionné qui a toujours brûlé entre eux. Du moins, jusqu’à ce qu’une femme mystérieuse issue du passé de Ryan débarque sur le pas de sa porte, menaçant par sa seule présence de détruire tout ce qui est cher au cœur de Jamie. Ryan ne s’attendait pas à revoir un jour Felicia Randall, la femme avec qui il partage un sombre passé et un secret dangereux, la seule femme qu’il ait véritablement laissé tomber. Désespérée et en fuite, Felicia est venue le supplier de l’aider. Mais Ryan a conscience qu’il n’a pas le choix s’il veut guérir de vieilles blessures. Il sait aussi que la mission mettra en danger la vie de la femme qu’il aime et douloureusement à l’épreuve l’amour profond qui les unit tous les deux.

★・・・・・・★L’avisdeMya ★・・・・・・★

Ayant déjà découvert la plume de J. Kenner dans L’homme idéal dont je n’ai lu que 6 épisodes sur 12, je n’ai pas hésité à participer au Blog Tour que l’une de mes collègues m’a proposé. Une plume qui se veut sans prétention, érotique et aussi fluide que plaisante que je vous recommande de tenter. Et Attise-moi n’a pas dérogé à la règle avec cette-fois une bonne dose de suspense qui a rendu la lecture plus palpitante.

Jamie Archer et Ryan Hunter vivent une relation tumultueuse, intense, passionnée mais, non dénuée de certaines craintes de la part de la première. Leur amour est aussi fusionnel que fiévreux. Mais, ce qu’il faut savoir est que Ryan a dû batailler dur pour gagner la confiance de sa femme. Jamie n’a aucun problème à se soumettre à lui et à leurs jeux coquins qui demandent une confiance aveugle en son partenaire, mais les vieilles habitudes ont la dent dure. Les évènements qui s’enchaînent et traversent leur vie comme un ouragan vont mettre à rude épreuve cette confiance et pour cause. Ryan lui cache un lourd secret. Le poids lourd de la culpabilité qu’il porte sur ses épaules pourtant, solides, n’a d’égale que son amour pour son épouse. Et la crainte de la perdre va le pousser à commettre l’irréparable. Lui mentir, chose impardonnable pour elle. Jamie a souffert de l’indifférence dans son enfance et a commis des erreurs pour pallier le manque d’affection et d’attention de ses plus proches parents. Et aujourd’hui, elle ne veut pas croire que Jamie, sachant par quoi elle est passée, puisse la trahir, la tremper, lui mentir. De ce fait, elle a profité de son voyage d’affaires à Londres pour mettre un plan infaillible en œuvre. Le surprendre à son hôtel, le séduire et lui tirer les vers du nez. Avoir le cœur net que son Jamie n’a pas pu changer pourtant, son air préoccupé et distrait ne lui disent rien qui vaille.

Effectivement, Ryan n’a pas joué franc-jeu et s’est laissé prendre dans le filet d’un petit mensonge qui a grandi jusqu’à ce qu’il n’ait plus d’autres de choix. Soit lui révéler un bout de son passé quitte à la faire souffrir ou la laisser marinée dans ses doutes, et là aussi, elle souffrira. L’arrivée de Jamie a remis tout en question et a contrecarré ses projets mais, sur sa vie qu’il la protégera de son passé. Sauf que le revenant de l’au-delà qui est venu perturber son équilibre conjugal est coriace et attaque là où cela fait très mal. Il utilise les failles de son Jamie pour frapper fort et nettement. Désormais, Hunter, va devoir non seulement plonger dans l’arène de l’inconnu pour avoir ses réponses mais, aussi convaincre son épouse de sa bonne foi. Pas de temps à perdre dans des vaines tergiversations, l’étau se resserre et sa femme est devenu la cible. Il est temps que Hunter, ressorte le costume de l’homme dangereux qu’il est et le harceleur n’a qu’à bien se tenir, car, dès qu’il l’aura trouvé, il sera sans pitié !

Jamie est la méfiance même mais, elle sait aussi analyser des faits qui lui paraissent suspects mais, aura-t-elle autant de maîtrise sur ses émotions pour lui accorder le bénéfice du doute ? Sera-t-elle assez forte pour occulter les voix médisantes dans sa tête, croire aux allégations de son homme et désavouer ce qu’elle a vu de ses propres yeux ? Pour en savoir plus, je vous invite à le découvrir pas vous-même !

Attise-moi est le dernier tome de la trilogie Le monde de Stark mais, que vous pouvez lire indépendamment des deux premiers. Une romance à suspense, torride et riche en rebondissements. Comment un voyage, qui se voulait coquin, a failli se transformer en cauchemar ? Ryan et Jamie vont devoir surmonter leur passé pour faire front commun contre un ennemi qui ne dévoile ses cartes que parcimonie. Une lecture haletante qui nous embarque dans les dessous d’une affaire vieille de plus dix ans censée être enterrée mais, dont les tenants et aboutissants sont restées dans le flou. Jusqu’à aujourd’hui. La cupidité a acculé les fantômes du passé à sortir de leurs trous au mépris de laisser des cadavres dans son sillon. Secret de famille, coups de théâtre, révélations… Un menu appétissant et varié dans lequel tout a été pensé pour passer un super moment avec Jamie et Ryan. Et si j’ai apprécié le hors d’œuvre et le plat de résistance à leur juste valeur, le dessert était un fabuleux élixir. Luxueux, délicieux, exquis et nos deux amants en ont bien profité jusqu’à la dernière bouchée… Caliente !

Merci à J. Kenner pour l’envoi du service presse numérique !

j kenner

#Toujours : Hashtag #7 de Cambria Hebert – Maïa By Juno !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur #Toujours, le 7 volet et final de la saga Hashtag #7 de Cambria Hebert. Un final dans lequel l’auteure ne peut s’empêcher d’éprouver une dernière fois l’amour et la solidité de la famille !

Titre : #Toujours : Hashtag #7

Auteure : Cambria Hebert

Editeur : Juno Publishing France 

Collection : Maïa By Juno 

Genre : New Adult 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Le bonheur pour toujours. C’est ce qui arrive quand on se marie. Pas vrai ?

Il s’avère que la bague brillante, les gâteaux et un mariage fantastique ne vous donnent pas automatiquement ce bonheur, même si c’est ce que vous désirez le plus. Je commence même à douter que l’amour sans fin et inconditionnel que je partage avec l’homme que j’ai épousé soit suffisant. Je ne peux pas être heureuse, vous savez pourquoi ? Parce que je ne peux pas donner à Roméo ce qu’il veut vraiment. J’ai essayé. Tellement fort. Je ne serai heureuse que s’il l’est, et il manque quelque chose. Quelqu’un.

Les paparazzi sont sur moi. Les caméras clignotent et les regards indiscrets sont partout. Mon secret devient de plus en plus difficile à cacher, et je sais qu’à la seconde où le scoop sera dévoilé, la prise que j’ai sur ce lien fragile qu’est le bonheur me pètera au visage. Dans notre visage. Je ne peux pas laisser cela arriver. Quoiqu’il en coûte. Parce qu’avec ou sans fin heureuse, Roméo passe avant tout le monde.

★・・・・・・★L’avisdeMya ★・・・・・・★

À peine le mot fin lu, je me sentais déjà nostalgique de la bande de #Hashtag qui tout le long des tomes, nous a partagé son histoire, ses peines, ses joies, ses failles, ses forces, ses amours, sa haine…Et bien d’autres ingrédients qui m’ont accrochée sans faillir une seule fois. Chacun des personnages de cette série a réussi à me faire la faire plus aimer, d’attendre avec impatience le prochain volet… Et mes préférés restent Rimmel et Romeo, l’axe autour du quel s’est réuni des amitiés hors du commun. La famille. Celle qu’ils se sont créée, qui se soutient sans jugement et dont le lien ne faiblit jamais même, dans les pires moments.

Dans ce final que Cambria Hebert nous a offert, on y sent aussi son manque d’eux, autant que nous, sinon plus. On y ressent son envie de les faire revivre encore un moment car, ils sont devenus la famille, pour elle autant que pour nous. Mais à un moment donné, il faut bien les laisser partir, peine au cœur mais aussi, rassurées sur leur sort, sur leur présent, sur leur avenir. Dans cet épisode qui clôture la saga #Hashtag, Rim et Romeo, vivent les plus beaux moments de leur vie mais, aussi les plus tristes. L’euphorie du mariage même un an après, puis, la belle et l’inattendue surprise, s’ensuit l’horreur de la perte, la culpabilité, l’impuissance, ce sentiment de ne pas être à la hauteur ou ne pas être assez… Sans omettre le harcèlement physique et moral que subissent nos deux âmes sœurs dont l’amour est toujours aussi incommensurable qu’au début si ce n’est plus.

Et pour cause, leur histoire passionne toujours buzzers et People, s’attirant l’envie et la jalousie au point de vouloir détruire leur bonheur. S’enfichant d’étaler leur peine dans leurs torchons et d’attiser les convoitises des femmes qui n’ont pas perdu l’espoir de s’approprier le cœur de Romeo. Cependant, si la terre a tremblé sous leurs pieds, leur couple qui déchaine les passions reste soudé dans les épreuves qu’ils traversent mais, les non-dits pourraient mettre à mal ce fil qui les liait jusqu’à présent !

Rimmel vit un mal-être qu’elle essaie de dissimiler à la famille qu’ils se sont construite, à son mari, mais, aucun n’est dupe. S’ils ne savent pas comment lui venir en aide, leurs bras et leurs mots réconfortants sont bienvenus. Leur présence panse un peu la plaie béante mais, ne la colmate pas. Malgré tout l’amour qui l’entoure, le manque est atroce… mais elle n’est pas la seule à souffrir de ce malheur qui les frappe. Romeo donne le change mais, lui aussi, a le cœur qui chancèle à cause de sa perte et à cause de son incapacité à mieux soutenir son amour. Il est à présent dans une phase précaire dans laquelle rien n’est plus important pour lui que le bonheur de sa femme. Le football qui était le centre de son monde est relégué en bas de la liste. Le souci d’aider son épouse à sortir de la dépression est devenu sa priorité mais, ses mots ne suffisent plus. Son amour pour elle ne suffit plus. Impuissant, la colère chevillée au corps, il la regarde, sourires factices et noirceur dans les yeux, sombrer… Alors qu’un nouveau scandale est sur le point d’éclater, éclaboussant l’intégrité de son épouse, Romeo, puise dans le mâle alpha qui l’habite, les gros moyens pour la protéger. Leur harceleur number one est de retour et donc, il a besoin d’exutoire à cette colère qui le ronge et quoi de mieux que l’utiliser à bon escient… Pour elle, pour la famille.

Et si le grand danger vient aussi de leurs non-dits ? Du mal qu’ils ont enfui au profond d’eux-mêmes pour se protéger mutuellement ? Et si déterrer ce fantôme qui les hante serait le remède à leurs maux ?

Mon grand attachement à Rim et à Romeo me rend aveugle à toute critique négative. Cette famille, je l’aime plus que tout et quoi qu’on me dise, c’est toujours un coup de cœur de les retrouver et un crève-cœur de les quitter. Ce final n’était pas prévu mais, l’amour des fans pour la saga était bien plus fort que le désir de l’auteure de clôturer la saga avec #Heart. Alors merci à ces « persécutrices » de l’ombre grâce auxquelles, j’ai eu le bonheur de retrouver ce couple aussi détonnant qu’improbable et la famille qui n’est pas en reste dans cette fin bis. Leur présence a donné un nouveau ton à la rythmique de l’histoire, un peu plus de légèreté qui flirte avec le côté sombre. En effet, Cambria Hebert y aborde un thème difficile qui n’a pas manquer de me faire verser quelques larmes. Les émotions à vif, la colère, la culpabilité y ont la part du lion. Heureusement qu’on peut toujours compter sur l’humour un peu douteux de Braeden pour alléger l’atmosphère pesante et aussi sur les mignonneries de la petite et adorable Nova qui a hérité du charme irrésistible de son père.

Dans ce tome, nous avons la preuve que la force de la famille unie dans le meilleur que dans le pire est aussi salvatrice que celle de l’amour. Un très bon moment lecture qui n’a pour objectif que celui de nous faire plaisir mais, Cambria Hebert ne pouvait laisser ses chouchous tirer leurs révérences sans éprouver leur amour une dernière fois. Elle ne pouvait nous laisser sur une impression d’inachevé. Et elle a réussi son coup avec brio. Est-ce-que je suis objective ? Carrément oui, quoique… Peu importe, l’auteure ne pouvait me faire plus plaisir que de m’offrir ce spin off de personnages, un couple, une famille que je ne suis pas prête d’oublier.

Merci à Juno Publishing France pour l’envoi du service presse numérique !

toujours

L’avis de Carine sur New Trip en Alaska L, un roman de Emma Landas chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ New trip en Alaska L ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Emma Landas

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18.00 €

Audible : 19.95 € ou dans l’abonnement Audible pour 9.95 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Quand Meredith descend d’avion, elle est persuadée d’avoir atterri à Hawaï.

Dommage…

Et encore plus dommage, ses copines ont eu la merveilleuse idée de lui offrir un séjour à Sitka en Alaska, sa terre d’origine, pour son enterrement de vie de jeune fille !

Un souci ?

Aucun non. C’est juste là-bas que vit son ex…

Lui ? C’est Peter. Peter le winner, Peter le « I’ve got the power », enfin… plus pour très longtemps.

L’impertinent Peter dont elle était tombée amoureuse enfant. Le si beau, si drôle et si sexy Peter qu’elle avait promis d’épouser. Le traître de Peter qui l’a contrainte à quitter Sitka, il y a trois ans.

Bref, entre leurs griefs, les ragots à son sujet et ses conflits avec sa famille, voilà de quoi promettre à Meredith un New Trip en Alaska absolument magique !


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Bon retour à Sitka ! Les conditions météorologiques, bien que favorables à notre arrivée vont s’amuser à nous plonger dans des retrouvailles glaciales, tout en faisant monter le thermomètre au plus haut niveau ! Emma Landas rempile avec ses boots, sa hache et sa vodka, pour nous offrir une nouvelle fois un sublime voyage aussi hilarant que touchant. Aussi féérique que démentiel. Aussi chaud que froid ! Si je vous disais que j’ai fini ce roman en pleurant autant de rire que d’émotion ? Vous voyez le truc ? Entre les sourires niais, les éclats de rire et les éclats de mon cœur. Entre les retrouvailles avec Kal l’associal et celle qui fera perdre les mots à Peter, notre Don juan arrogant « taciturne » et ténébreux de Sitka, mon New Trip en Alaska, bien que le climat soit glacial, rime définitivement avec : Magistral !

Un an après, c’est un immense plaisir de renouveler le voyage à Sitka où Peter est toujours le meilleur coiffeur/tatoueur de la ville et bien entendu, toujours le seul 😉 Ce qui n’a pas changé non plus, c’est son côté désinvolte et clown de service, tout comme celui d’emmerdeur de première auprès de ses amis Kal le chacal et Meghan qui a su ravir le cœur des deux amis. Continuant de butiner les touristes au gré des arrivages sur l’île, il ne peut être que partant lorsque ses amis lui proposent de les accompagner en excursion pour aider Kal dans la gestion de cinq mannequins New-yorkaises. Sauf qu’à la vue des dites mannequins, il va vite déchanter…

Merry débarque avec surprise dans sa ville natale qu’elle a fui il y a déjà trois ans… Elle qui pensait fêter son enterrement de vie de jeune fille en sirotant les cocktails au soleil, se voit asséné du coup le plus bas que ses amies pouvait lui faire, la ramener auprès des siens et affronter son passé. Passé qu’elle occulte depuis trois ans et qu’elle aurait bien continué d’occulter encore des décennies. Comment l’affronter lorsque toute une ville est contre vous ? Lorsque vos propres parents ne vous ont jamais revu après votre belle fuite ? Après avoir laissé au bord de la route votre fiancé en plein deuil de la personne la plus chère à son cœur…. Et aussi au vôtre ? Pour Merry c’est pas gagné ! Mais une chose est certaine, c’est que du moment où elle pose les pieds à Sitka, exit les talons, les artifices et le confort, l’Alaskienne revient en force ainsi que le caractère qui l’accompagne ! Mais pas que… Car tous les sentiments qu’elle refoulait aussi jusqu’alors, déclenchent une belle tempête dans son cœur…

New trip en Alaskal est un anti-dépresseur livresque ! Malgré le fait que le thème de l’acceptation du deuil revient en partie dans ce spin-off, l’humour et la dérision d’Emma Landas vaut tout les valiums du monde ! Dire que j’ai passé un excellent moment de lecture est un euphémisme. Lire New trip en Alaska c’est comme retourner passer des vacances dans un lieu qu’on a toujours connu et y retrouver ses habitants, ses amis, une ville et ses commérages. Et en parlant de commérages on y sera en plein dedans dès lors que l’avion de Merry va se poser sur le sol Alaskien. Car tout le monde sait tout sur tout le monde ! Pour Merry, ce ne sera pas simple d’affronter les habitants. Mais ceux qui lui font le plus peur et dont elle n’est pas bien fière de retrouver, sont les personnes chères à son cœur, famille, amis, fiancé. Cette partie-là ne sera pas du gâteau ! Mais quitte à être là, autant aller au bout des choses. Bientôt elle sera mariée et il est temps de mettre tout à plat dans sa vie d’avant et de l’affronter lui…

Peter… Cet homme pour lequel on a tous craqué dans le premier opus et dont il nous fallait à tout prix son histoire. Emma Landas ne pouvait pas passer à côté, cela aurait été un tel dommage… Peter que l’on retrouve un an après égal à lui-même, jusqu’à l’arrivée de Merry qui va ouvrir la brèche de tout son mal être en replongeant dans ce passé qu’il préfèrerait oublier. Mais Peter est Peter, cet homme au cœur tendre qui ne va pas avoir honte de présenter des excuses dès lors que l’occasion se présente. Peter qui m’a fait fondre comme neige au soleil et qui déborde tellement d’amour et d’affection que c’est à se demander comment il peut faire froid en Alaska, alors qu’il y vit. Un personnage fort et charismatique pour lequel on ne peut que succomber, même lorsqu’il peut se monter lourd ou encore lorsqu’il fait le clown. Mais un clown qui cache derrière son humour un être hypersensible, émouvant et fragile. Un homme amoureux et très malheureux…

New Trip en Alaska est une magnifique comédie romantique dans laquelle on ressent toutes les émotions des personnages qui sont vraiment fortes et à la fois douces et magnifiques. Des émotions avec lesquelles on surfe sur les eaux glacées de Sitka entre les souvenirs du passé et le présent, face à un futur. Des retrouvailles explosives où les sentiments s’affrontent, se mêlent et se démêlent au gré des affrontements et des souvenirs qui font autant de bien que de mal, et de mal pour un bien, surtout lorsque les non-dits et les vérités font surface et éclairent leurs cœurs, tel un phare qui vous aide et vous guide à rentrer à bon port. Chez vous. À la maison. Mais est-ce que tout cela est encore possible ? Est-ce que pour Peter et Merry c’est toujours aussi fort ou c’est une simple nostalgie qui les réunis autour de cet amour qu’ils avaient un pour l’autre ?

Emma Landas m’a une fois de plus conquise. Par sa plume, son humour, ses émotions qu’elle sait transmettre à la perfection en allant directement parler à mon cœur. Tout est fluide et addictif, on ne s’en lasse pas un seul moment. Parfois froid, parfois clash, de beaux moments romantiques dont on ne peut que se délecter de chaque moment. Des moments chauds bouillants, sensuels et caliente, dans un mélange d’amour et d’affection hors norme. Son humour est juste… Perfect ! Je ne sais pas d’où elle sort autant de co…… à la seconde, mais punaise que c’est bon ! J’adhère ++++

Bad Trip en Alaska et New Trip en Alaska, deux tomes différents qui ne se ressemblent en rien et que j’ai pourtant trouvé très complémentaires. La boucle est bouclé sur la tragédie que l’on découvre dans le premier opus. Une tragédie qui a fait plus de dommages collatéraux qu’on pouvait le penser de prime abord. D’ailleurs, Kal et Meghan sont très présents au même titre que Peter l’était pour eux dans le premier opus, tout en lui laissant son histoire à lui.

Si vous n’avez pas lu Bad Trip en Alaska, pas de panique ! Vous pourrez aisément suivre le récit de New Trip, mais… Ce serait une erreur monumentale ! Je dis ça je dis rien, enfin oui, c’est dit !

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle pépite en service presse numérique. Merci à Emma Landas de nous l’avoir écrite ! On l’attendait tellement… Et surtout, merci pour ce bonus final qui m’a retourner le coeur et fait vivre une myriade d’émotions incontrôlables !


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Les quatre potiches renvoient des sourires aussi peu confiants et, sur invitation de la patronne, elles prennent place au comptoir.

— Peter et Kal seront là dans moins de dix minutes, me balance-t-elle l’info choc que j’attendais tant.

J’inspire un nouveau bol d’air, bloque ma respiration, puis expire sur la longueur, espérant mettre en application les méthodes de gestion du stress. S’ensuit, de ma part, une longue série de hochements de tête qui ne convainc personne, surtout pas moi.

Sans que nous ayons à demander quoi que ce soit, Carolyn nous dépose dans la foulée cinq bières. Kelly s’apprête à décliner la sienne, mais je lui balance un coup dans les côtes.

— Crois-moi, tu vas la boire, cette bière, ainsi que toutes celles qu’on te filera, la menacé-je entre mes dents serrées. Et c’est valable pour vous toutes. Parce que je compte bien m’enivrer, et je refuse d’être seule. Tout ce qui va arriver dans quelques minutes sera votre faute. Donc en clair, je coule, vous coulez. Je tombe, vous tombez. Je meurs, j’vous bute.

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Hot Reward de Sarah Dheilm


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Hot Reward de Sarah Dheilm aux Editions Addictives, une romance surprenante.

Titre : Hot Reward

Auteur : Sarah Dheilm

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il est célèbre, irrésistible et… elle a envie de l’étriper !

Tirée au sort parmi des millions de gens, Angèle n’en revient pas d’avoir gagné un voyage tous frais payés à Los Angeles ! Là-bas, elle aura la chance de partager l’intimité des HotEverShot, le groupe de rock le plus en vue des États-Unis.
Mais le gros lot se transforme peu à peu en cauchemar : entre Mika, la journaliste qui la suit partout alors qu’elle ne rêve que de discrétion, et les membres du groupe qui la prennent pour une prostituée lors de leur première rencontre, les choses ne se passent pas exactement comme prévu.
Et quand la présence d’Angèle est réclamée presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans le studio d’enregistrement où Davon, le chanteur arrogant et sexy, ne daigne même pas la gratifier d’un regard, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase !
Pourtant, la jeune femme n’a pas le choix. Impossible de fuir puisqu’elle a signé un contrat l’obligeant à se prêter au jeu, sinon elle en subira les conséquences…

Mon avis :

Angèle n’en croit pas ses oreilles : elle a gagné un voyage à Los Angeles tous frais payés par une radio !! Elle va avoir la chance le découvrir le groupe HotEverShot et les suivre de près pendant trois semaines. Dès le début du voyage, Angèle déchante, elle se retrouve avec Mika, une journaliste déjantée qui sera avec elle tout au long du séjour. La journaliste est survoltée alors qu’Angèle rêve de discrétion.

La jeune femme n’a même pas l’occasion de jouer la touriste, car elle se retrouve bloquer en studio d’enregistrement avec le groupe chaque jour. Elle rêverait de repartir, mais ce n’est pas possible, car elle a signé un contrat l’obligeant a joué le jeu. Elle va devoir supporter le groupe et notamment Davon, le chanteur, qui ne lui adresse même pas un regard.

Angèle est une jeune femme qu’on devine torturée. Elle n’est pas à l’aise avec son corps, se cache sous des gros vêtements et manque d’assurance dans les relations avec les hommes. Elle a tendance à se refermer sur elle-même pour ne pas créer de lien. Sous les apparences, on découvre qu’Angèle a vécu des choses compliquées et qu’elle cherche à mettre tout ça loin derrière elle.

Davon, a tout pour plaire : il est beau, sexy, il est connu, chante merveilleusement bien, sa carrière est au top et d’après les journaux, il enchaîne les conquêtes ! Davon quant à lui a aussi ses faiblesses, des ombres à éloigner et une image médiatique compliquée à gérer.

Dans cette romance, l’auteure nous emmène au cœur du groupe, avec Davon notamment, et Angèle qui n’a pas le choix de le suivre partout où il va. Malgré les réticences d’Angèle et la distance apparente de Davon, entre le courant passe bien. Angèle acceptera telle de s’ouvrir un peu au chanteur alors que son séjour prend fin dans trois semaines ? Davon a pour priorité son groupe, quelle placepourra-t-il laisser à Angèle ?

J’ai adoré les personnages principaux, je me suis attachée très rapidement à eux. J’ai été surprise par le personnage de Mika qui est loin de ce que j’aurais pu imaginer au premier abord.

Au-delà de ce rapprochement entre les deux protagonistes principaux, l’auteure aborde des sujets plus complexes : les souffrances cachées derrière les apparences, l’emprise que peuvent avoir sur nous certaines personnes que l’on aime… J’ai adoré l’humour ainsi que la douceur des sentiments qui transparaissent à travers des mots et les attitudes des personnages.

Je suis rentrée dans l’histoire dès les premiers chapitres pour ne plus arriver à lâcher ce roman. Cette histoire m’a embarquée dans un beau mélange de douceur, de doutes, de blessures et d’intrigue. La plume de l’auteure est très fluide et extrêmement addictive ce roman est un coup de cœur pour moi ! Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

– Je ne suis pas doué avec les femmes, annonce-t-il tout à coup en plantant ses yeux bleus dans les miens.
Mais bien sûr… Qui croirait ça, franchement ? Bientôt il va me dire qu’il est puceau et que la Bimbo occupée avec son frère est une simple urologue qui a réinventé le concept de la pose de diagnostic en pompant les hommes avec sa bouche.
J’essaie vainement de ravaler mon sourire lorsqu’il ajoute :
– Quoi, ça vous étonne ?
– Honnêtement, oui. Elles sont toutes à vos pieds, je pense que ça doit aller de ce côté-là.
– Les apparences sont parfois trompeuses. Et puis, quelle rock star je ferais si des femmes ne passaient pas dans ma chambre comme dans un moulin ?
– Ouais, c’est vrai, qui fantasmerait sur un mec qui ne saute pas sur tout ce qui bouge dès que l’occasion se présente ?
Il rit à nouveau et je réalise que j’ai fait cette remarque à voix haute.
– C’est un monde fait de paillettes, mais derrière la lumière, l’ombre est tenace, murmure-t-il d’une voix sombre.
Ouh, quelles jolies paroles énigmatiques ! Il devrait mettre ça en chanson, ça ferait un carton.
– Pourquoi me dire ça ? Vous voulez que je fasse passer le message à vos fans, histoire de travailler l’image de la rock star sensible qui a besoin d’être chouchoutée ?
Le pire, c’est que ça aurait son petit succès. N’importe quelle fille se prendrait à rêver d’être celle qui le ferait changer.
– Non, ça m’arrange que tout le monde pense que je passe d’une fille à l’autre comme je change de fringues.
Il se penche puis pose sa mâchoire carrée sur ses doigts entrelacés pour plonger ses yeux droit dans les miens.
– Je vous dis ça parce qu’il faut que vous compreniez que je ne sais pas comment m’y prendre avec vous, mais que je ferai tout pour vous avoir.
Il me faut dix bonnes secondes pour refermer la bouche et assimiler ses paroles. J’ai forcément dû louper un épisode.
– Pardon ?
– Il y a… ce truc. Je ne sais pas quoi, exactement. Mais je vous veux.

Instant Émotion d’une étoile filante sur Fucking King de Ella Lores – Éditions Addictives !


Hello les étoiles, cette semaine, notre étoile filante vous partage son Instant Émotions sur son séjour royal en Karanie. Le voyage en valait-il le détour ? Apparemment, oui, mais si vous voulez en savoir plus, je vous invite à le découvrir dans son ressenti sur Fucking King de Ella Lores.

206137436_155838536610469_3807383720294352025_nTitre : Fucking King 

Auteure : Ella Lores

Editeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance contemporaine 

Ebook : Lien d’achat

Résumé : Tout les sépare… sauf le désir.
Darian est froid, sûr de lui et habitué à ce que tous lui obéissent sans poser de questions : quoi de plus normal quand on est roi ?
Propulsé très jeune sur le trône de Karanie, petit royaume méditerranéen, il s’est forgé une apparence rigide et ne laisse rien ni personne l’ébranler.
Mais Elsie entre comme une tornade dans sa vie, et tout se retrouve sens dessus dessous.
La jeune étudiante écossaise se moque complètement du titre de souverain de Darian, des convenances et du protocole ; elle n’hésite pas à lui tenir tête et lui dire ce qu’elle pense, ce qui rend le roi complètement dingue. Leurs échanges sont aussi passionnés qu’électriques.
Rien n’est possible entre eux.
Rien, vraiment ?

★・・・・・・★ Instant Emotions ★・・・・・・★

Trois adjectifs pour Mon Instant Émotions pour le roman “Fucking King“ ?

Passionnant ! Palpitant ! Princier !

Si je devais définir ce qu’est une belle lecture pour moi, je dirais simplement une lecture où je ressens. Peu importe si c’est un élan d’amusement, d’attachement, d’attendrissement, d’affection, d’admiration… ou d’agacement, d’amertume, d’animosité, d’antipathie, d’aversion… une émotion reste une émotion. Mais celle que je préfère, c’est la contradiction, et je ne parle pas d’incohérence ou de non-sens. Simplement, de différences entre ce que je lis et ce que je pense. C’est ce genre de lecture, qui me permet de dialoguer, sans même m’en rendre compte avec l’auteur et ses personnages, et aussi d’interroger d’autres étoiles et de partager avec celles qui ont déjà lu le roman. J’appelle ça une lecture ricochet.

Le fait de dire : tu l’as lu ? Toi aussi tu as ressenti ça ? Tu vois ça comme ça ? Oui ? Non ? Pourquoi pas ? Explique-moi ton point de vue, que je comprenne mieux le mien, ou que je puisse en changer. Vous connaissez ? Ça vous arrive ?

Donc voilà, sa Majesté, Ella Lores, avec son dernier roman paru sous le titre de “Fucking King“ a su faire ricocher mes émotions. À travers ce roman, l’auteure m’a rappelé que chaque être est constitué de petits morceaux d’ADN contenant toutes les informations génétiques permettant le développement et l’évolution de tout ou de chacun.  Mais aussi d’instants de vie qui viendront fixer des attentes, des peurs et, aussi des perspectives d’espoir et de certitudes. On est un tout, dans une intégralité qui fait de nous qui nous sommes, mais, aussi et surtout ce que nous sommes. Si, j’ai littéralement fondu pour ce Roi, au port de tête bien droit malgré des fondations plus que malmenées… Ce Roi, à qui on ne peut qu’offrir son cœur, malgré ses attitudes plus que réfrigérantes et échauffantes à la fois… Ce roi qui ne vit que pour les siens et qui va se trouver déstabiliser lorsqu’il va rencontrer, au détour d’un couloir de son palais, l’envie de vivre aussi pour lui… Et cette rencontre, s’appelle Elsie.

Elsie est une étudiante qui vit pour elle, et qui ne se laisse s’en imposer par personne (bon, peut-être pas personne…) mais, qui pourtant laissera un Roi diriger d’une certaine manière sa spontanéité… Et une chose est certaine, ce Roi sait diriger ! Et je ne parle pas uniquement de façon très protocolaire… Ah, la plume aussi sensuelle qu’envoûtante d’Ella Lores

Sorry, je me suis perdue un instant dans les bras du Roi. Donc… Pour en revenir à Elsie, cette dernière aura été une rencontre livresque, plus… moins… En fait, je crois que c’est avec elle que j’ai le plus discuté tout au long de ma lecture ! Les petites phrases de ses pensées en italique, que l’auteure a parsemé çà et là, ont su argumenter et répondre à certains de mes questionnements. On a même eu des moments de partage de sourires, de rires et d’effroi. Mais, on a nombre de désaccords également, elle et moi ! Mis à part en ce qui concerne le Roi, évidemment ! Mais, je crois que ça vous l’a compris à présent ! Et il est évident également, que le Roi ne serait pas d’accord avec moi non plus. Et c’est cette force de l’équilibre parfait pour une belle lecture que l’auteure aura su insuffler dans son histoire.

Elsie et le Roi Darian sont deux êtres infaillibles qui vont ouvrir une faille l’un chez l’autre… Ils vont s’engager dans un réel combat entre la colmater ou l’agrandir, la repousser ou l’accepter… Leur prise de conscience en ce qui concerne leur faille dans leur muraille, va plus qu’ébranler leurs fondements. La chute s’annonce inévitable… Pour autant, qui dit chute, dit avènement. Mais pour ça, il faut être prêt. Prêt à accepter… toute évolution, tout changement, tout lâcher-prise, tout abandon…  Prêt à accepter d’offrir sa confiance, de remettre en cause toute attitude conditionnée par les années et les expériences… Prêt à donner le pouvoir sur soi en toute conscience, loin de toute autorité… Sans conditions, sans jugements, ni réserves… Mais surtout prêt à comprendre, entendre et aimer tout, dans son intégralité, en toute intégrité. Et il y a une grande différence entre le penser, le dire, le faire et l’accepter. Un cheminement colossal vous en conviendrez, et qu’Ella Lores a manié en toute ingéniosité. C’est indéniable, j’ai été enchantée par ma visite guidée de la Karanie et ses environs, ainsi que par celle d’Écosse et d’Angleterre. Sans surprise, j’ai succombé au charisme aussi imposant qu’attachant du Roi. J’ai eu plus de mal à adhérer au caractère d’Elsie ? On a des visions différentes en accord avec nos propres expériences, mais ça m’arrive aussi avec ma sœur ! Alors, elle m’a agacée ? Oui ! J’ai été fâchée après elle ? Aussi ! Déçue ? Non ! Ce n’est pas parce que l’on ne conçoit pas le comportement d’un personnage et que nos opinions divergent de celles de certains d’entre eux, qu’on ne peut passer un très bon moment lecture. Pour vous, oui ? En tout cas, pas pour moi. Je dirai même que ce sont souvent ces personnages-là que je garde longtemps en mémoire. Car finalement, à leurs manières, ils auront fait vibrer ma lecture.

Et comme je le disais plus haut, ressentir une histoire, c’est aussi la vivre et j’ai merveilleusement bien vécu cette dernière. Sans conteste, “Fucking King“ restera un Instant Émotions : Ravageur et Royal

Merci les étoiles et à bientôt pour un autre rendez-vous émotions avec notre étoile filante !

 

190746260_207194564563436_1650977666646298219_n
 

L’avis de Charlotte sur Because of you, Tome 1 : un destin chaviré de Laetitia Mahy


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Because of you, tome 1 : un destin chaviré de Laetitia Mahy chez So romance. J’ai adoré l’évolution du personnage principal !

Titre : Because of you, tome 1 : un destin chaviré

Auteur : Laetitia Mahy

Genre : Romance

Editions : So romance

Ebook :  5,99 €

Broché : 12,99€

Résumé :

Une croisière. Une semaine. 200 invités. Et autant de secrets cachés. Combien de temps tiendront-ils avant que tout ne vole en éclats ?

Audrey ne connait que ça : attaquer pour ne pas être déstabilisée. C’est d’ailleurs ce mécanisme de défense qui lui a permis de devenir une photographe renommée à Manhattan. Elle est fière d’avoir construit son parcours sans l’aide de ses parents riches, qu’elle n’a d’ailleurs plus vus depuis trois ans. Forcée de retourner dans le monde qu’elle a fui pour le mariage de son frère, elle demande à son meilleur ami de l’accompagner, pour ne pas les affronter seule. Tous les invités sont conviés une semaine en pleine mer sur un bateau de luxe, sans possibilité d’échappatoire. La croisière comptera autant d’invités que de secrets qu’ils cachent. Audrey arrivera-t-elle à continuer de faire semblant ? 

Mon avis :

Audrey a atteint un de ses objectifs : devenir photographe. Elle a réussi, car elle sait se protéger. Cette réussite, elle ne la doit qu’à elle, à sa force. Elle est fière de ne pas avoir eu besoin de ses parents pour en arriver là. Elle ne voit plus sa famille depuis près de trois ans, mais elle va être contrainte de les revoir, car son frère se marie.

Sachant que les retrouvailles risquent d’être compliquées, elle demande à son meilleur ami, Bruno, de l’accompagner. Ce mariage un peu particulier et en fait une croisière d’une semaine qui finira par la cérémonie. Audrey, arrivera-t-elle à renvoyer l’image qu’elle se donne durant toute la croisière ? Quelles conséquences cette proximité avec Bruno aura sur leur amitié ?

Audrey est un personnage complexe, elle a une énorme carapace qui la protège des autres et elle attaque souvent pour ne pas laisser échapper quelconque sentiment. Son meilleur mode de défense : l’attaque et pour ça, elle est aussi très douée !

Bruno accepte de partir avec elle au mariage de son frère, mais il n’est pas au bout de ses surprises. Entouré de tout ce luxe, de tous ces gens riches et de tous les faux-semblants qui vont avec, Bruno risque de découvrir sa meilleure amie sous une autre facette !

Audrey est une fille détachée de tout, arrogante, méprisante parfois. Je n’ai pas du tout accroché avec elle jusqu’à ce que je comprenne que ceci n’est qu’une protection, elle rôle qu’elle joue à merveille et ce fut un plaisir de découvrir la vraie Audrey !

Bruno quant à lui et un homme fiable, droit, qui a tout pour plaire. Il ne vient pas du même milieu qu’Audrey et va le découvrir de manière assez rude : rencontrer la PIRE famille qui soit, notamment les parents d’Audrey.

C’est une fois dans le bateau que j’ai réellement pris plaisir dans ma lecture (je vous rassure, ça arrive vite !), les personnages sont bien construits, ils évoluent au fil de la croisière, particulièrement Audrey que l’on découvre chaque jour un peu plus.

L’histoire quant à elle m’a beaucoup plu, elle traite autant de cette relation entre Audrey et son meilleur ami, qui sont contraints de cohabiter et de jouer un faux couple, mais aussi de relations familiales complexes, de non-dits, de trahisons. La tension est palpable, les nerfs d’Audrey et de Bruno sur nous à rude épreuve.

Je n’accroche pas toujours à l’écriture à la troisième personne, mais dans cette histoire ça ne m’a pas dérangé. La plume de l’auteure est agréable et fluide. Je me suis donc laissé porter par cette histoire agréable.

Merci à So romance pour ce service presse.

Extrait :

 J’attends ! dit Bruno sur un ton impatient, la sortant soudain de ses pensées.

— Oui, excuse-moi, j’étais ailleurs.

— J’avais remarqué, lui lança-t-il mi-sarcastique, mi-impatient.

— Voilà, mon frère se marie la semaine prochaine et il a décidé de convier tous les invités pour une semaine de « rêve » sur un bateau et j’ai pensé que… eh bien…, finit-elle par bafouiller, se rendant compte de ce qu’elle s’apprêtait à lui demander.

— Que je pourrais t’accompagner ? finit-il à sa place.

— Exactement ! s’exclama Audrey, avec soulagement.

Bruno la regarda avec une drôle de tête. Certes, il avait fini sa phrase à sa place, mais il n’en revenait pas qu’elle ose réellement le lui demander. Elle souriait, comme une enfant qui attendait qu’on lui tende son nouveau bonbon acheté sur un stand de fête foraine. Elle ne se rendait même pas compte de son grand sourire enfantin qu’il aimait tant voir sur son visage. Mais il la connaissait, alors il ne se laissa pas avoir si facilement.

— Quand comptes-tu enfin leur avouer la vérité ? enchaîna-t-il, avec gravité.

— Ils ne comprendraient pas, répondit Audrey, le sourire s’éteignant, sur un ton sans appel.

— Ce sont tes parents, ta famille.

— Oui. Et justement, c’est bien là tout le problème. Ils refusent même l’idée d’y penser alors l’accepter, pour leur propre fille, c’est complètement inimaginable !

— Il faudra bien qu’ils le sachent un jour.

— Je sais, mais je préfère attendre que le mariage soit passé. Je ne veux pas être cause de dispute alors que mon frère va célébrer « le jour le plus important de sa vie », dit-elle en mimant les guillemets.

— C’est bon, arrête ton mélodrame. On sait tous les deux que tu détestes les mariages, alors ne me sors pas la carte de l’enthousiasme romantique.

Audrey se raidit. Elle pensa alors qu’il la connaissait vraiment trop bien ! Elle était agitée, mal à l’aise, paniquée à l’idée qu’il déjoue son plan et refuse. Que ferait-elle alors ? Il fallait qu’elle reprenne la main, qu’elle garde le contrôle de la conversation.

Body Painter de Khéméia B en auto-édition !


Hello les étoiles, pour notre rubrique Jeudi auto-édition, je vous partage mon avis sur Body Painter de Khéméia B. Un très bon moment de lecture, riche en émotions que je vous recommande de découvrir !

Titre : Body Painter

Auteure : Khéméia B 

Editeur : Auto-édition 

Genre : New romance

Broché : Lien d’achat

Résumé : Un lien mystérieux. Une attraction indéfinissable.
Depuis deux ans, la vie de Norah est rythmée par son traumatisme. La multitude de remparts infranchissables qu’elle a dressés pour se préserver l’empêchent de respirer et d’entrevoir une existence sociale normale.
Depuis de trop nombreuses années, Vélian s’est renfermé sur lui-même, refusant tout contact, ne semblant pouvoir s’exprimer qu’à travers son art.
Pourtant, lorsque le regard ténébreux de cet ange noir et sexy se pose sur elle, c’est le chaos.
Une attraction inévitable se crée.
Un lien mystérieux va les plonger dans un univers déstabilisant, mais envoûtant. Un univers qui pourrait bien les mener à leur perte… ou à leur résurrection.

★・・・・・・★L’avisdeMya ★・・・・・・★

La rencontre de Norah et de Vélian ne pouvait qu’être évidente. Contrairement à ce qu’il paraît, ils partagent bien plus que leur passion pour l’art et pour les couleurs. Tous deux, ils avancent dans le présent au même rythme que leurs vécus. Tous deux, ils avancent dans les ténèbres, guidés par leurs peurs, leurs phobies, leurs angoisses et leurs traumatismes. Deux âmes errantes, meurtries dans leurs cœurs et dans leurs corps. Ils portent leurs cicatrices indélébiles comme bandoulières, cachant au monde ce qu’ils sont vraiment. S’ils sont marqués à vie par les monstruosité humaines, ces stigmates ne les définissent nullement. Tous deux ont beaucoup à offrir car, leurs tortionnaires ne sont pas arrivés à leur enlever ni leur humanité ni leurs personnalités propres, ils n’ont pas été façonnés par le mal absolu. Leurs cœurs ont gardé une innocence toute juvénile et leurs bontés d’âme. Si l’anxiété, l’incompréhension et la colère guident leurs pas au quotidien, leur rencontre va aligner les étoiles dans leur ciel ombragé d’idées noires, de culpabilités, de doutes et d’incertitudes. Elles illumineront leurs chemins parsemés d’obstacles, brilleront dans leurs cœurs pour leur permettre de rêver de nouveau à l’avenir. Leurs âmes en fusion leur donneront la force pour vomir leur passé respectif, sortir la colère du profond d’eux-mêmes pour faire table rase de leurs vécus, se réconcilier avec le passé… Et donc, avec eux-mêmes. 

Body Painter, une histoire de rédemption et d’espoir avant tout. La romance se construit peu à peu en arrière-plan en même temps que l’évolution des personnages dont le présent se bat contre le passé afin de mieux bâtir l’avenir. Si chacun de son côté y arrive à peine, ne croyant vraiment pas à une renaissance possible après ce qu’ils ont subi, ensemble, ils avancent d’un pas de géant. Terrassant un à un les démons qui les ont mis à terre mais, à peine briser. A contrario de ce qu’ils pensaient, Norah et Vélian n’ont pas été brisés… Juste amochés mais, rien d’irrémédiable… L’amour et l’espoir ont fait des merveilles sur leurs plaies aussi morales que physiques car, aujourd’hui, ils rient, ils dansent, ils désirent, ils aiment… ils vivent tout simplement. Par leur détermination et leur amour, ils ont changé cette carte perdante qui leur a été distribuée. Ils ont forcé leur destin et changé un karma peu appétissant et tracé d’avance. 

Body Painter, un condensé d’émotions fortes, celles qui vous nouent la gorge, vous mettent du baume au cœur mais, aussi, celles qui vous prennent aux tripes et vous donnent envie de les vomir. Et il y a de quoi dans les révélations insoutenables de Vélian. Une histoire qui oscille entre romantisme et drame mais, c’est aussi des amitiés soudées et celles trahies. La famille, celle du sang ou celle qu’on s’invente, son soutien ou son incapacité à faire face à la culpabilité. Celle qui est tordue aussi jusqu’au point de rupture… Une histoire dans laquelle la joie fait face à la peine, l’apaisement à la souffrance, la haine à l’amour… La vie à la résignation. Et bien sûr, seulement les « bonnes vibes » en ressortent victorieuses.

En somme, un très bon moment de lecture riche en émotions que je vous recommande de découvrir ! 

Merci à Khéméia B pour sa confiance et pour l’envoi du service presse numérique !   

body

Bilan lecture du mois de Juin #4


Hello les étoiles, Juin a tiré sa révérence alors c’est l’heure de vous faire mon bilan de lecture de ce mois qui a été productif. 3 romans lus de plus que le mois de mai et je dois avouer que je ne suis pas peu fière de moi. Je rattrape peu à peu mes retards et j’espère que d’ici la rentrée littéraire, ma PAL service presse affiche 0 le chiffre le moins aimé 😂 certes, mais il m’arrangerait pour cette fois-ci ! Allez, c’est parti pour un tour récap sur mes lectures et mes chroniques ! Vous n’aurez qu’à suivre les liens pour dé-redécouvrir mes chroniques et n’hésitez pas à cliquer sur les titres pour lire les résumés ou plus si affinités… 

★・・・・・・★Bilan lecture Juin ★・・・・・・★

209127667_247906790451726_845001073301795073_n

➡ Ma chronique

 Ma chronique

Chronique à venir.

 Ma chronique

 Ma chronique

 Ma chronique

 Ma chronique

 Ma chronique

 Ma chronique

➡ Ma chronique

 Ma chronique

Ma chronique

 Ma chronique

 Ma chronique

 Ma chronique

 Ma chronique

Ma chronique

➡ Ma chronique

 Ma chronique

Ma chronique

Merci les étoiles, j’espère que vos bilans sont aussi satisfaisants que le mien !

194514245_151143993664995_8846102095087240758_n