L’avis de Carine sur le roman de Shana Keers : M.A.D. Crush


Titre : M.A.D. Crush
Auteur : Shana Keers
Genre : Romance
Editions : Auto
Ebook : 4.99€
Broché : 17.00 €
Résumé :

L’arrivée des vacances est une bonne nouvelle pour la plupart des gens, mais pas pour Swann, avocate rigoureuse et véritable bourreau de travail. Elle doit abandonner ses dossiers pendant trois semaines. Tout ça parce que sa mère, qui est aussi sa patronne, en a décidé ainsi. Les motifs invoqués ? Éviter le burn-out et profiter de la vie.
Les moyens utilisés ? Prendre des congés ou être cantonnée aux affaires civiles dont elle déteste s’occuper. Swann est contrariée, mais elle compte prouver à sa mère qu’elle peut se reposer et, pourquoi pas, s’amuser. Seulement, même une femme organisée comme elle ne peut pas tout prévoir. Ni la surprise que lui réserve son amie Isabella, ni sa rencontre avec Milan, un voisin au regard troublant. C’est un provocateur, grossier et intrusif et il occupe toutes ses pensées.
Sortir avec lui serait du délire. Serait-ce un coup de folie estival ou peut-être un coup de foudre ? Et s’il s’agissait de tout autre chose ?


Mon avis :

Toujours aussi fan de la plume de l’auteure qui nous offre à nouveau un récit complètement différent.

Swann est un bourreau de travail qui ne compte pas ses heures et en oublie même de se poser et de prendre des congés. Des congés ? Mais Diable ! Pour en faire quoi ? Elle refuse même de s’imaginer à quoi pourrait ressembler quelques jours de repos. Depuis trois ans qu’elle a prêté serment, elle ne s’est pas arrêtée une minute. Et si elle use et abuse de stratagèmes pour éviter d’abandonner ses dossiers, elle en oublie parfois que sa mère, Avocate de renom et accessoirement sa patronne, sait user de son pouvoir de persuasion en la mettant au pied du mur. Et voilà comment Swann va se retrouver au bord de la mer pour trois semaines de détente en compagnie de sa meilleure amie de toujours. Dure épreuve pour elle qui est une femme qui ne laisse aucune place au plaisir, à la spontanéité et encore moins à l’aventure. Pour elle, ces trois semaines s’apparentent plus au bagne qu’à la détente. Mais une rencontre houleuse pourrait bien apporter un peu de piment dans sa vie si morne…. Et si elle se laissait aller pendant ces vacances ? En est-elle seulement capable ?…

M.A.D Crush est une belle histoire rafraîchissante et divertissante avec laquelle on passe un très bon moment de lecture entre des vacances forcées et un connard pour voisin qui craque complètement pour la belle Swann. Crush de vacances pour l’un comme pour l’autre ? Possible, si derrière une intrigue nous faisait pas poser mille questions. Pourquoi Milan se comporte-t-il comme cela avec Swann ? Qui est ce M.A.D. ? Pourquoi son meilleur ami le met-il en garde à ce point pour ne pas qu’il succombe à la belle blonde ? Entre mensonges, secrets, intrigue et vacances au bord de la mer, Shana Keers nous emporte dans son récit avec enthousiasme. Un récit rythmé et qui ne manque pas de peps avec nos deux héros qui ont chacun un caractère haut en couleur. Et ils ne seront pas les seuls. Toute la bande de vacanciers sont atypiques et très hétéroclites.

Milan reste mystérieux et parait toujours en colère, et surtout, il ne laisse pas notre belle avocate indifférente. Entre eux, c’est électrique, volcanique, percutant et le brasier qui les consume dès qu’ils sont l’un en face de l’autre met à mal toutes leurs certitudes, toute éducation ou encore toute retenue. Swann se découvre audacieuse face à cet homme qui ne correspond en rien à ses critères de fille de bonne famille. Il est l’antithèse de son idéal masculin et pourtant, il lui fait perdre tous ses repères et des envies indécentes prennent le dessus. Elle qui analyse tout en permanence entre ce qui est bien ou mal, ce qui est moral ou pas et qui a du mal à se lâcher, devient une tout autre personne auprès du dernier homme qu’elle pourrait se permettre de présenter à sa mère. Est-ce une folie passagère ? Peut-on passer aussi vite de très sage à démentiellement folle d’un homme ou est-ce juste une question d’attirance sexuelle ? Swann est-elle vraiment celle qu’elle parait ? Et Milan est-il vraiment cet homme sans morale ? Les apparences… Le jugement… C’est un peu aussi ce que traite Shana Keers en plus de la folie amoureuse avec M.A.D Crush et cette bande atypique autour lesquels gravitent nos héros. Pourtant en bonne avocate qu’est Swann, elle devrait savoir que les gens ne sont pas toujours ce qu’ils prétendent être. Mais prétendre ne pas juger les autres fait aussi de nous des hypocrites, car souvent, c’est rapide et involontaire. Juger, c’est aussi condamné et c’est là où nous emmène l’auteure. C’est justement autour de cette réflexion où l’analyse des autres c’est une façon aussi de ne pas y être indifférent du moment ou on va chercher à affiner. Coller des étiquettes sur les gens de par leurs modes de vie ou encore leurs métiers nous permet aussi de prendre le temps de faire attention à eux, de voir que l’on se trompe, ou pas. Nos métiers font-ils de nous ce que nous sommes ? Notre éducation peut-elle être une entrave au plaisir ? Être facile fait-il de nous une personne moins forte ? Moins intéressante ? Peut-on acquitter le passé ou en prononcer un non-lieu pour ouvrir un futur ? Shana nous pousse à méditer entre les lignes de son récit et nous montre bien que l’on n’a pas besoin de se ressembler dans l’amour ou encore l’amitié. Le respect de la différence Fait, toute la différence ! Tout comme l’acceptation de la folie qui la rend alors éternelle…

M.A.D Crush, votre romance de l’été où la douce folie de nos héros vous emportera dans une belle aventure les pieds dans l’eau, les soirées mojitos et les cabines de plage. Vous vous croyez en vacances ? Détrompez-vous ! Ce sont nos héros qui le sont pas vous ! Vous, en lisant ce roman, vous allez cogiter à fond ! Vous allez pester contre eux et aussi contre les autres ! Vous allez vous liquéfier en leur compagnie, car Shana a toujours cette facilité à nous emporter dans des tourbillons érotiques à souhait sans jamais tomber dans le vulgaire ou le trop de. Non, tout est parfaitement dosé jusqu’aux émotions qui sont toujours pile poil où nous avons besoin de les ressentir. Si l’intrigue se devine facilement en partie et qu’on pense être au bout de nos surprises, ce n’est pas le cas ! En magicienne des mots, elle a toujours de quoi surprendre, non pas dans son chapeau, mais avec sa belle plume.

Un grand merci pour cette belle lecture qui a été aussi je trouve une aventure humaine et avec laquelle j’ai passé un très bon moment à Deauville. Petite mention spéciale à Nouchy !

Extrait :

La pression de son pouce sur mon poignet s’accentue et une vague de chaleur se diffuse dans mes veines, provoquant des palpitations qui m’empêchent de respirer normalement. J’ouvre et referme la bouche. Ma matière grise, qui trouve toujours une réplique cinglante à sortir, a décidé de me laisser en plan. De toute façon, ma gorge est si sèche qu’aucun son ne pourrait en sortir, alors à quoi bon essayer de parler ?  Gagnée par la panique, je tire de toutes mes forces sur mon bras jusqu’à me libérer et me mets à courir le long des Planches sans me retourner. Cet inconnu est un danger et ce n’est pas seulement à cause de son attitude suspecte. Je tremble parce qu’il a réveillé en moi une émotion qui n’a rien à voir avec de la peur. Une sorte d’excitation malsaine qui n’a pas lieu d’être.

Impossible d’accepter qu’un homme avec aussi peu de savoir-vivre puisse me faire envie ! Sinon ce n’est pas de repos dont j’ai besoin, mais d’un lavage de cerveau.

 

 

 

 

 

 

 

L’avis de Carine sur le roman de Emma Landas Bad Trip AlaskaL


511+us249RL._SY346_Titre : Bad Trip en ALASKAL

Auteur : Emma Landas
Genre : Romance
Editions : Black ink
Ebook : 3.99 €
Broché : 17.00 €
Résumé :

Si Meghan ne trouve pas l’excursion parfaite, c’est simple, elle est virée de son agence de voyages.
Alaskienne de naissance, elle est certaine que c’est sur ces terres sauvages qu’elle trouvera le Good Trip.
Enfin ça, c’était avant de tomber sur le pire guide d’Alaska qui soit.
Lui, c’est Kal. Kal l’asocial, Kal le glacial, Kal le chacal… Le problème, c’est qu’il est aussi : Kal le sculptural, Kal le phénoménal, Kal le sexual… et qu’un ours qui essaie de sourire, bah c’est vachement chou !
Entre eux, c’est explosif, et leurs étincelles ont de quoi nourrir les ragots de la petite ville de Sitka.
Bref, tout laisse à penser que cette pauvre Meghan a tout pour faire un Bad Trip en AlasKaL.

Mon avis :

Bad Trip en AlaskaL est une romance très rafraichissante avec laquelle j’ai passé un excellent moment de lecture. C’est frais, c’est pétillant et cela ne manque pas d’humour. Mais nom d’un ours dépoilé, on se rend vite compte que c’est beaucoup plus profond que ça. Emma Landas nous offre également un panel d’émotions intenses qui ne laissent pas indifférent en abordant le thème sur la reconstruction. Et que dire sur ce voyage livresque hors du commun avec lequel j’ai pris plaisir d’y immerger ? Elle a réussi à me dépayser complétement grâce à ses nombreuses descriptions qui sont le point fort de ce roman. Elle ne plante pas seulement le décor, elle nous plonge totalement dedans en nous faisant presque ressentir les odeurs du bois, de la forêt, le froid sec et glacial de la neige. Et c’est avec Meghan, Kal, mais aussi Peter, Carolyn et Othello, que nous allons embarquer dans ce périple des plus exaltant.

Meghan est chargée de Tour Opérateur en Alaska dans une grande enseigne de voyage à Juneau. Son Job ? Trouver de nouveaux Trips pour une clientèle et un patron de plus en plus exigeants. À peine 26 ans, elle mène une vie qu’elle déteste dans une ville qu’elle abhorre, et son boulot est une grosse source de frustration. Meghan est une femme forte au tempérament tenace à l’image des paysages sauvages que lui offre ce magnifique État américain où elle vit. Elle aime la beauté des forêts à perte de vue, les grands espaces et les Trips qui demandent du don de soi. L’Alaska a tellement plus à donner que de simples circuits touristiques avec sa nature en puissance, ses panoramas époustouflants de beauté, ses grands espaces et ses paysages à vous couper le souffle.

Cependant, Meghan est sur la corde raide, prête à se faire virer si elle ne trouve The Trip qui déchire et que son patron lui validera. Et pour se faire, elle se rend sur l’île de Baranof où elle doit mettre en place ce nouveau projet avec l’aide d’un drôle de guide, Kal l’asocial ! Mais l’Alaska, c’est aussi faire avec ses animaux sauvages et les ours ne sont pas toujours tels qu’on pourrait le penser ! En Alaska il y a les Alaskans, mais il y a aussi AlaskaL. Kal, le pire guide qui soit qui va se retrouver contraint d’accompagner la jolie brune. Si lui est acariâtre et taciturne, elle est tout son contraire et n’a surtout pas la langue dans sa poche. Entre eux, c’est électrique, explosif, il ne la supporte pas et elle non plus. Elle va très vite l’affubler de différents surnoms pour compenser son état de nerf. Et c’est comme cela que nous allons tour à tour nous retrouver avec Kal le chacal, qui sera aussi Kal l’animal, Kal le fécal ou encore Kal le connard ! Zut, cela ne rime pas ? Et pourtant… cela lui va comme un gant ! Kal qui n’a rien d’amical, est plus ours qu’humain, ses dialogues ne sont que grognements et semble prêt à attaquer notre jolie guide à tout moment. Mais la belle brune n’est pas dépourvue de réparties et encore moins de griffes qu’elle acère un peu plus chaque heure en la présence de cet animal qui s’avère être aussi… Sculptural, colossal et loin d’être banal, il pourrait même lui être fatal…

Un voyage qui s’annonce épique. Un Bad Trip en AlaskaL avec un ours, c’est génial ! Mais au final, qui sera le plus sauvage des deux ? Malgré le personnage complexe que peut être Kal, Meghan va petit à petit se rapprocher et éveiller en lui un intérêt perdu depuis longtemps. Dompter un ours ? Aucun souci, elle sait faire ! Son trappeur de père lui a appris à ne jamais avoir peur et pourtant… Kal lui fait peur… Peur de ce qu’elle commence à ressentir en sa présence, peur de prendre autant de plaisir à se retrouver dans les montagnes et se sentir enfin à sa place. Peur de ne plus jamais vouloir rentrer. Peur, car Meghan comprend assez tôt que le passé de Kal sera un obstacle à un potentiel futur. Elle, qui est pourtant très combative, va finir par ranger sous clé son petit cœur chamallow de midinette et jouer dans la cour des grandes. Cet homme a déjà du mal à vivre avec lui-même alors comment imaginer un seul instant en vouloir plus ?… Trop amoché, trop instable, trop attaché aux fantômes de son passé et surtout cumule trop de culpabilités.

Très douée dans le domaine de la survie, Meghan se retrouve incompétente dans la gestion des sentiments humains, alors vivre l’instant présent et se laisser porter, est ce qu’il y a de mieux à faire… Surtout avec un homme qui refuse d’être aidé, aimé… qui se complait dans sa douleur encrée à même sa peau. Le dire est une chose, mais est-elle vraiment capable de le vivre ? Et si avant, il fallait que chacun retrouve sa propre route ? Kal a trop de démons qui veillent sur lui et le rendent exécrable aux yeux de tous, à commencer à ses propres yeux à lui. Il s’est emmuré le cœur de glace au whisky depuis bien trop longtemps pour accepter d’en fondre une partie et essayer d’avancer. Mais face au regard de braise de son emmerdeuse de brunette, même le plus grand des glaciers pourrait fondre en un clin d’œil. Alors, Kal le « bandal » ? On attend quoi ? C’est tellement chou un ours qui sourit, tu nous montres ?

Avec Bad Trip en Alaskal je découvre la plume d’Emma Landas et je l’ai adorée ! Ce mélange d’humour, d’amour et d’empathie m’ont complètement embarquée à bord de ce voyage. Avec ses mots, elle a réussi le pari d’aborder un thème difficile en faisant un mix de moments durs, éprouvants avec tact et d’autres drôles et pétillants sous une écriture fluide et très entrainante. Les réparties piquantes de nos protagonistes sont hilarantes et ce n’est pas parce que par moment on se doit d’être sérieux suivant les scènes, qu’elle garde cette ligne de conduite. Non. Elle m’a même à un moment donné, fait passer des larmes au rire en une fraction de seconde. Côté romance, elle nous offre une approche qui m’a conquise. Un Good Trip littéraire qui m’a autant apporté des rires que d’émotions à juste dose et qui m’a donné une envie folle de découvrir de mes propres yeux ces lieux magiques où se côtoient forêts, lacs, montagnes et ours. Un périple dans lequel chacun des protagonistes va apprendre à se recentrer sur l’essentiel de leurs vies, se reconstruire, renaitre, et non sans que nous-même, nous ne nous posions pas des questions sur notre propre existence.

Bad Trip en AlaskaL est le Good Trip littéraire à ne pas manquer pour passer un très bon moment de lecture et je souhaite de tout cœur les retrouver un jour avec un spin-off sur Peter, quelque soit le genre qu’Emma Landas choisira pour nous l’offrir. Car dans ce roman, tous les personnages secondaires de Sitka sont tout simplement fabuleux et on en redemande.

Je ne peux finir sans vous parler de cette magnifique couverture ! Un top model à l’image de Kal le sculptural, et celles qui me connaisse, savent à quel point j’en suis fan depuis quelques années déjà. Tout particulièrement avec cette photo. Alors je ne peux qu’être ravie de le retrouver sur la cover de ce super roman, et donc dans ma bibliothèque 😉

Un grand merci aux Éditions Black Ink pour ce très bon moment de lecture, mais aussi pour leur confiance.

Extrait :

Concentrée sur mes questions, je n’ai pas anticipé son arrêt et le je le percute de pleins fouet. Ou pour être exacte, mon front entre douloureusement en collision avec son sac à dos.

-Aïe.

En un millième de seconde, Kal fait volte-face, sa torche braquée sous son menton, comme dans un film d’horreur. J’ai à charge de relever largement la tête pour affronter son regard. Oh, je me doute qu’il est aussi sombre et dénué de gentillesse qu’à son habitude, mais je n’ai pas peur de lui, et je m’arme alors d’un regard tout aussi obscur pour le défier. Ouais, enfin ça, c’était avant de plonger mes yeux dans les siens. Malgré les pénombre, j’y noie- sans possibilité de réanimation aucune- ma pseudo hargne et ma détermination à me montrer aussi conne que lui. Dans un dernier espoir de survie, je dévie alors mon regard sur sa bouche et … grossière erreur. Lâcher de grenade sur le dernier lobe de mon cerveau qu’il restait ses lèvres pleines pulvérisent tout aussi rapidement mes capacités à cogiter et à sortie d’autres mots que…

-Aïe.

Summer Secret de Mag Maury aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Summer Secret de Mag Maury. Une sortie des éditions Addictives. Un joli coup de cœur à ne pas manquer ! Des émotions intenses, une énergie positive et une bonne dynamique en sont les mots d’ordre !

https://amzn.to/3iNFCQh

Titre : Summer secret

Auteure : Mag Maury

Editeur : Editions Addictives

Genre : Romance

Résumé : Il n’a rien à lui offrir. Elle va tout lui donner.
Ariel s’apprête à vivre le meilleur été de sa vie : deux mois de camp en pleine nature avec ses deux meilleures amies. Le rêve !
Sauf qu’un imprévu vient tout chambouler dès le premier jour : Ambros.
Il est sombre, arrogant, sûr de lui et collectionne les conquêtes : tout ce qu’Ariel déteste !
Et il a décidé d’entamer avec elle un jeu délicieux : il est le chat, elle est la souris…

L’avisdeMya

Je n’ai plus à vous présenter Mag Maury ni à vous convaincre à lire ses romances. Cette jeune auteure s’est très vite imposée dans le monde de l’écriture pas seulement pour sa gentillesse et sa discrétion, mais aussi par sa plume talentueuse qui fait palpiter nos cœurs. À chacune de ses annonces sorties, je suis fébrile de découvrir le genre de l’histoire qu’elle nous proposera cette fois-ci et à chaque fois, je suis transportée par son univers captivant. Si elles ont un dénominateur commun, à savoir l’amour et ses méandres bien mystérieux, chacune a son propre impact sur nos émotions. Quatre romans pour Mag Maury, quatre magnifiques histoires véhiculant de beaux messages, de beaux sentiments et des émotions à fleur de peau.

Il était une fois, Ariel, la petite sirène… Enfin l’histoire d’Ariel et d’Ambros, n’a rien d’un conte de fée. Mais cela y ressemble presque. Son caractère fort et bien trempé, sa persévérance, sa foi en l’avenir et sa pureté ont fait des miracles. Et ce n’est pas Ambros qui me contredirait sur ce coup-là. Leur première rencontre a fait des étincelles et depuis ce jour-là, ils n’ont pas arrêté de nous offrir des frissons, du rire, de la tristesse et beaucoup d’émotions. Une rencontre qui sera aussi bénéfique pour l’un que pour l’autre. Mais sera bien plus bienfaitrice pour Ambros qui ne croyait en rien depuis son enfance. Il a vécu presque toute son enfance en pensionnat, et n’a reçu aucune marque d’affection depuis le décès de sa mère. Il n’a eu aucune figure maternelle ni même paternelle pour le guider et lui apprendre ce que veut dire aimer, le sens de la famille. Sans la présence de sa nounou, il ne sait pas ce qu’il aurait advenu de lui … Et à cause de cela, sa vie n’était qu’un ramassis de déconnages sans fin. La colère l’habitait et lui collait à la peau comme un démon vengeur. Seul son séjour annuel à Comamore Summer Camp lui donnait une certaine stabilité et apaisait ses vieux démons.

Mais cette année, les vacances auront un goût particulier, un goût d’espoir après la résignation, un apaisement salvateur malgré le tumulte émotionnel qui l’habite et brouille son bon sens. Le goût addictif d’un ange qui lui réapprend à marcher droit, à dépasser ses peurs, à affronter la dure réalité que l’occulter dans des actes vides de sens, lui apprend à vivre et à aimer tout simplement… Elle lui a rendu aussi sa liberté, lui qui a toujours été sous le joug de la colère et d’émotions négatives.

Et l’aide est certainement mutuelle, car Ariel, ange soit-elle, elle n’est pas dénuée de quelques blessures que la vie lui a infligées. Dur d’essuyer l’une des leçons de la vie si jeune, sans séquelles… Dur de s’en relever.

Le Comamore Summer Camp abritera leur amitié, leur complicité toute nouvelle, leur amour, leurs projets pour s’en sortir, dépêtrer Ambros du piège qu’on lui a tendu… Bref, l’amour est né là où Ariel et Ambros ne l’attendaient pas. D’après la légende, le C.S.C. a déjà protégé, préservé et consolidé des amours par le passé et pourrait bien frapper encore une fois.

Comme je le disais ci-dessus, Mag Maury a aussi et encore frappé comme la foudre rendant mon cœur en tas de guimauves. Elle m’a fait fondre, fait rire, fait pleurer et encore rire… Elle nous a offert un amour passionnel et fusionnel qui agit puissamment sur nous comme une drogue. Un amour aussi sauvage que délicieux, aussi doux et addictif que le miel. Une passion aussi torride que le soleil d’été qui enflamme nos sens. Un transport total dans cette plongée en enfer de Ambros sauvé in-entremis par un ange.

L’auteure nous fait aussi don de soleil, des bouffées d’oxygène, de rires, d’amitié et de complicité, après tout c’est l’été et l’appel des vacances pour certaines d’entre nous a déjà sonné. Le récit est fluide, cohérent et n’est ni dénué de rebondissements ni de suspense. Les personnages sont attachants, certains nous font rire et d’autres, on n’a qu’une envie, de leur tordre le cou ! Une bonne dynamique et une énergie positive s’en dégagent faisant mouche et déclenchent le coup de cœur assurément.

Pour résumer Summer Secret en quelques mots, une magnifique histoire riche en émotions qui ne laissent pas indifférent. A ne surtout pas manquer !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse et à Mag Maury pour cette magnifique histoire qui s’ajoutera à ma collection coup de cœur !

109419845_577211842987313_8461324795786512784_n

 

 

 

https://amzn.to/2ZZZ3fY

The Cupidon Brothers : Éros #1 d’Estelle Every !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Eros, le premier volet de la saga The Cupidon Brothers d‘Estelle Every. Une romance rythmée et rafraichissante à découvrir. Mâtinée de paranormale, elle vous embarque sans préavis dans un univers insolite et addictif.

Titre : The Cupidon Brothers : Éros #1

Auteure : Estelle Every

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance paranormale

BrochéLien d’achat

Résumé : « Je suis un ange ! Ce n’est pas une petite brindille telle que Daphné qui me dira quoi faire !
Sa frêle silhouette se dessine devant moi, ses grands yeux marron lui mangent le visage.
Elle semble fragile mais une grande force émane d’elle… »

Daphné, coordinatrice en intimité, intègre les studios de tournage d’un célèbre show à Los Angeles.
Dès son arrivée, elle est confrontée à l’acteur star, Éros Angel, le fantasme de la ménagère américaine.
L’objectif de Daphné est clair : apprendre à Éros à respecter les autres et les limites à ne pas franchir.

La jeune femme a des idéaux et des valeurs, pour commencer, elle ne mélange pas travail et plaisir…
Mais quand l’ange, aussi borné que sexy, se met en tête de la séduire, Daphné voit ses valeurs remises en question et sa perception de la réalité voler en éclat.
Résistera-t-elle à l’appel de l’ange ou saura-t-elle redéfinir ses propres limites ?

L’avisdeMya 

Tout d’abord, permettez-moi de vous poser une question ? Aimez-vous la romance ? Mieux, aimez-vous les histoires qui parlent de paranormal ? Perso, je ne suis pas très attirée par le genre, sauf les histoires à vampires qui parfois me font planer. Mais depuis la série, Lucifer, je dois avouer que je me suis prise d’affection pour Le Malin et les anges déchus (rires). De temps en temps, je m’offre une lecture du genre tant que cela reste soft.  Alors si vous n’aimez pas, laissez-moi vous tenter et vous convaincre pour découvrir Éros, le premier volet d’une saga de sept épisodes, dédié chacun à un membre de la fratrie The Cupidon Brothers. C’est addictif, fluide, bien rythmé et le paranormal reste vraiment soft.

Coordinatrice en inimité est un métier bien insolite et ne doit pas être aisé de l’exercer à moins qu’on ait une force de caractère à faire flancher le plus dur à cuir qui essaie de franchir les limites. Et pas seulement. Il faut aussi d’autres qualités pour y réussir. Avoir foi en l’être humain et une envie pressante d’aider autrui. Daphné possède toutes ces qualités et encore plus. Aider les autres est inscrit dans ses gènes et ne vit que pour améliorer la qualité de vie de ses clients souvent désobligeants et loin d’être conciliants. Et le pire sera probablement Éros, qui ne mâche pas ses mots et minimise son importance à lui apporter ce dont il a besoin. Éros a la mauvaise habitude qu’on fasse ses quatre volontés sans discuter. Et un homme comme lui, il n’a besoin de quiconque pour lui dicter ce qu’il doit faire ou pas. Mais avouons-le, Éros est aussi curieux de nature et Daphné titille ses indiscrétions. Mais pas que… Éros est un ange déchu et être attiré par une simple humaine au point d’en être subjugué ne rentre pas dans les critères de sa philosophie de vie sur terre. Les femmes, il les déguste et les laisse choir une fois son plaisir assouvi. Mais Daphné sort du lot, elle n’a rien avoir avec les femmes qui cherchent à l’éblouir et à le mettre dans leurs lits. Certes, il sent bien le désir qu’elle ressent pour lui, mais elle garde une impassibilité toute professionnelle, elle est d’un mystère et ses pensées lui restent imperméables, ce qui est une première. Il est censé être un ange bon sang, alors pourquoi n’arrive-t-il pas à la sonder comme il lui est coutumier à lui et à ceux qui portent son ADN ? Sans la lueur chaude dans le regard qu’elle pose sur lui, il n’en saurait rien de ses désirs. Elle est naturelle, authentique et elle le rend fou…

Que cache-t-elle derrière ses mines parfois, amusées et d’autres scrutatrices voire stoïques devant ses tentatives de séduction  ? Est-elle seulement humaine ? Est-ce une espionne diabolique envoyée pour lui pourrir la vie sur terre ? Il sait qu’il a des choses à se reprocher, il n’a pas perdu ses ailes pour rien et il compte bien le découvrir et que lui importe les moyens !

Daphné quant à elle, des clients difficiles, elle en connait un sacré rayon, mais du calibre d’Éros, elle n’a pas eu encore cette chance. Ou la malchance. Ce géant de sexytitude met à mal son professionnalisme, ses émotions, ses pensées, ces certitudes, accentue ses doutes et balaie son corps d’un tourbillon de désir. Qu’est-il en vrai ? Que cache-t-il derrière cet attitude de séducteur exécrable et imbu de lui-même ? Daphné se donne le temps de sa mission pour découvrir le vrai Éros mais à ses risques et à ses périls !

Côtoyer un ange même déchu ne sera pas de tout repos. Éros a l’air d’énerver tous ceux qui croisent sa route. Elle, comprise ! Et au lieu du paradis qu’il promet, ce sont les flammes de l’enfer qui vous accueillent dans leur sein.

Ce premier volet de la saga The Cupidon Brothers, a été une réussite. C’est ma première lecture de l’auteure et je ne suis pas déçue. Au contraire, j’ai hâte de découvrir la suite sur les frères qui n’ont d’angélique que le statut dont ils usent et abusent. Éros, le premier. Ce séducteur né qui a des opinions arrêtées sur tous notamment sur les femmes. Mais Daphné, cette fille qui parait si timide et réservée va lui remettre les idées en place… Ou au contraire, elle va être son enfer tant désiré. Elle va chambouler son univers, ses principes, le dégoûter des autres femmes et surtout elle croit en lui, même quand il lui avoue être un ange. La garder dans son sillage la met en danger mais il est trop accro pour la lâcher et assez égoïste pour se passer d’elle.

Bref, cet épisode dédié à un ange déchu est juste superbe avec une intrigue originale. Si l’histoire parait d’emblée légère, la suite des évènements sera la preuve qu’il n’en est rien. La déchéance d’un ange ne peut-être qualifiée que de son angle rafraîchissant car, derrière, il y a une histoire profonde qui promet d’être encore plus captivante et addictive dans les prochains épisodes.

Estelle Every a insufflée à cette histoire un soupçon de paranormal, de suspense, une bonne mesure de rebondissements, moult émotions et pour ne pas tomber dans le drama, elle est bien dosée en humour. Une romance sexy, torride et pleine de peps à découvrir.

Merci à l’auteure de m’avoir donné l’opportunité de passer un bon moment de lecture en compagnie d’une armada d’anges loin d’être angéliques. Il me tarde d’en savoir un peu plus sur une fratrie qui s’avère aussi sexy qu’une mine de problèmes sans fin.

107806799_323764751974176_2776458495736504479_n

Pile à lire de la semaine du 13 au 19/07 !


Hello les étoiles, voici quelques sorties de la semaine chez nos partenaires : Editions Addictives & Emma Green, Angel B., Blandine P. Martin, Juno Publishing France et So Romance éditions & Emilie Goudin-Lopez. Bon dimanche lecture !

  • Editions Addictives 

Le 15 juillet, sortira la troisième et dernière partie que vous attendiez avec impatience de Love & Lies On Campus de Emma Green.

Résumé : Pour Arlo, une seule règle : on ne touche pas à Tillie.
À la fac de San Diego, depuis quatre ans, Arlo Sheridan est chez lui : ici il respire vraiment. Enfin, il respirait, jusqu’à ce que « Baby Tillie » ait l’âge de les rejoindre sur le campus, Colleen et lui.
Colleen, c’est la grande sœur de Tillie et la meilleure amie d’Arlo. Ces deux-là sont liés par un truc indéfinissable et rien ni personne ne pourrait passer avant leur amitié.
Mais la petite sœur intouchable n’a plus rien d’un bébé. Son arrivée pourrait même tout changer…
Arlo a été chargé de veiller sur les sœurs Sinclair comme un grand frère. Parce que sur le campus de la San Diego State University, les dangers sont partout.
Et surtout là où on ne les attend pas. Peut-être même que le plus grand danger, pour elles deux, c’est lui.

  • Auto-édition 

Angel B.

Le 15 juillet, vous avez rendez-vous avec la sortie numérique de L’aimer ? : Même pas en rêve ! d’Angel B. A retenir : Ce titre est une réédition. (Publié sous le même titre dans une maison d’éditions)

Résumé : Claire Fressier a une existence des plus monotones qui ne tourne qu’autour de son travail et de sa petite vie bien rangée. Pour elle, tout doit être organisé et sans dérapage, au grand dam de sa meilleure amie Julie. Un soir où elle n’arrive pas encore à trouver le sommeil à cause de son voisin qui s’envoie une fois de plus en l’air, elle décide d’affronter Enrique Martins. Mais ce dernier se moque ouvertement d’elle. Piquée au vif, elle décide d’opérer une transformation physique et psychologique radicale afin de rabaisser la suffisance de l’arrogant mannequin qui habite au même palier qu’elle. Commence alors entre eux un jeu du chat et de la souris, mais lequel des deux fera succomber l’autre en premier ?

Blandine P. Martin

La sortie tant attendue de Blandine P. Martin. Wild Thing arrive le 17 juillet dans vos liseuses et bientôt dans vos bibliothèques.

 #PS : Wild Thing est un spin-off indépendant de la saga Wild Crows / Romance suspense bikers. Il peut-être lu séparément. Cependant, étant le dernier opus de la saga selon la chronologie de l’intrigue, l’expérience de lecture sera plus appréciable en commençant par le tome 1, Addiction.

Résumé : Il aurait préféré mourir à la place d’un frère.
Elle a mis sa vie de côté pour l’amour d’un fils.

Deux âmes sœurs peuvent se croiser un milliard de fois sans même se voir, trop aveuglés par leur propre douleur. Et puis vient le temps d’une seconde chance.
Rongé par son passé, il tente de ne pas sombrer.
Vingt ans déjà qu’il porte le blouson des Wild Crows, sa seule famille. Pour eux, il est prêt à tout sacrifier.
Quand l’une des filles du club se trouve menacée, le président le charge de veiller sur elle et son fils. Gale va devoir mettre de côté son indépendance au risque de se perdre lors de ce rapprochement forcé. Les secrets inavoués finissent toujours par éclater au grand jour.
Face au danger qui rôde, les Wild Crows devront rappeler à tous que les corbeaux ne sont pas morts.
Ils vont reprendre la place qui leur est due, même s’il faut pour cela renouer avec de vieux démons.

  • Juno Publishing France 

Juno Publishing vous donne rendez-vous avec des sorties M/F dès mercredi sur le site et jeudi sur Amazon.

Amour, toujours de Beth Michele.

Amour-toujours-655x1044

Résumé : Gabrielle Willis est intelligente. Elle est drôle. Ah oui, et elle est aussi un peu maladroite. Quand Gabrielle a quitté la Californie ensoleillée en direction de l’énergique Manhattan, elle était prête à laisser la vie telle qu’elle la connaissait pour la vie qu’elle allait créer. Mais laissait-elle quelque chose derrière elle ou était-elle en train de fuir ? De l’extérieur, Gabrielle Willis a l’air de tout maîtriser. Une nouvelle vie à Manhattan, une colocataire géniale, et un bon job. Mais elle est hantée. Hantée par un souvenir qu’elle tente d’oublier et par une famille qui l’a abandonnée. Et voici qu’arrive Dane Rhodes. Il est magnifique, intelligent, et sexy comme pas possible. Exactement ce que Gabby désirait du moins c’est ce qu’elle pensait. Mais quand elle rencontre Brad Dixon, l’homme adorable avec son sourire tordu il commence à lui faire réaliser que ce qu’elle fuyait pourrait bien être juste ce qu’il lui faut pour entrevoir une lumière.

Briser les interdits : Wicked Bay #2 de L.A. Cotton. (Lien d’achat)

 Résumé : Lo Stone devrait être habituée au changement maintenant. Cela a été sa vie durant l’année précédente, mais elle ne peut pas tout endurer sans que des failles commencent à apparaître. Elle savait qu’être avec Maverick n’allait pas être facile, mais elle n’avait pas prévu que sa vie à Wicked Bay se transformerait en un jeu de mensonges et tromperies. Maverick Prince a tout risqué pour Lo, mais cela valait le coup pour la voir sourire. Mais ce faisant, il a accroché une cible sur son dos – et refuse que cela se passe comme ça. La seule manière de la protéger est de faire ce que Prince sait faire de mieux : jouer le jeu et suivre les règles. Même si certaines règles sont faites pour être brisées.

Vingt et un – L’amour en chiffres #2 de E.S. Carter

Lamour-en-chiffre-2-Vingt-et-un-655x1045

Résumé : Le destin ne cessait de placer Emma Campbell et Jake Fox sur leurs chemins respectifs. Le destin ne cessait également de mettre des obstacles insurmontables sur leur route. Mais ce que le destin n’avait pas réalisé, c’est qu’Emma et Jake partagent une connexion plus forte que les circonstances. Un lien intense qui menace tout ce qu’ils croyaient savoir d’eux-mêmes, un lien qui n’est renforcé que par un jour parfait. Un jour parfait qui a fini dans les ténèbres et la tragédie. Jake a disparu. Emma est perdue. Perdue dans le deuil, perdue dans le désespoir. Le destin leur accordera-t-il finalement une chance d’être ensemble, ou les arrachera-t-il l’un à l’autre ? Il s’agit de la deuxième partie de la série « L’amour en chiffres » et la suite de l’histoire commencée dans Dix-Neuf. Il ne s’agit pas d’un tome pouvant être lu indépendamment du premier. En raison des scènes à caractère sexuel, ce livre se destine aux lecteurs de plus de dix-huit ans seulement.

Après l’enfer: Heaven and Hell #1 de Natasha Madison

Résumé : Bella. Le rencontrer était un coup du hasard. Le fréquenter était une erreur. Le regarder devenir toxicomane m’a fait vivre un enfer. M’enfuir était ma seule option.

Jackson. Je fuis mes propres démons, et lorsque je découvre qu’elle essaie d’échapper à son passé, je sais ce qui me reste à faire. Un flic brisé. Une femme luttant pour sa survie. Un amour fragile. Et des secrets qui menacent de les séparer. Ils sont allés en enfer. La partie difficile sera de retrouver leur chemin ensemble.

Visions #1 – Les ombres de Vincent Morrone. Un urban fantasy dans la collection Hecate.

Visions-1-Les-Ombres-655x987

Résumé : Bristol Blackburn est-elle sur le point de rencontrer l’amour de sa vie… ou son meurtrier ? Après la mort de ses parents, la vie de Bristol Blackburn est plongée dans le chaos et elle se voit contrainte de déménager à Spirit, une petite ville où les ombres rodent. Alors qu’elle apprend à naviguer dans sa nouvelle école et la manière de garder ses capacités psychiques secrètes, sans rien révéler à sa famille, Bristol se retrouve face à face avec un garçon qui apparait régulièrement dans ses rêves : le magnifique, et potentiellement mortel, Payne McKnight. Bientôt, elle découvrira si Payne est l’amour de sa vie, ou s’il y mettra un terme – et elle n’a aucune idée de ce qui la terrifie le plus. Et il y a pire. D’étranges ombres hantent ses rêves, et elles préparent quelque chose qui pourrait mettre en péril Bristol et tous ceux qu’elle aime.

Jeux d’espions #2 – Limites mortelles de Mia Downing 

Jeux-despions-2-Limites-mortelles-655x1012

Résumé : L’Agent secret Jake Anderson préfèrerait attraper la peste plutôt que de tomber amoureux de l’épouse de son meilleur ami. Alors quand elle lui donne une mission, trouver sa propre femme à aimer, il sait laquelle sera dans son viseur. Sa nouvelle partenaire, Tia Richards, une beauté exotique, est sauvage, tordue, et n’a pas de limites lorsqu’il s’agit d’aventures, dans et hors du lit. Elle est parfaite pour lui. Maintenant, il n’a plus qu’à convaincre Tia et son cœur. L’espionne sexy Tia Richards a un problème, et la solution est toute trouvée : Jake. La dernière fois qu’ils ont couché ensemble, il l’a laissée attachée et suppliante, frustrée, si proche d’obtenir les feux d’artifices qu’elle mérite. Mais Jake aime son ancienne partenaire, et Tia refuse d’être un second choix. Écoutera-t-elle son cœur souffrant lui murmurant qu’elle est capable de passer en premier dans la vie de Jake, ou bien seront-ils séparés par des limites mortelles ? Ce livre contient : un langage explicite et graphique, du sexe brûlant qui aurait dû être vanille, mais se transforme en quelque chose de plus coquin, des jeux de rôles, du sexe anal, du BDSM très léger, des chevaux, un espion expert aux cartes et son héroïne sauvage et tordue.

  • Editions So Romance

So Romance vous donne rendez-vous avec la sortie de Le secret de Claire, le 1er tome de Sous ses doigts de Emilie Goudin-Lopez

Covers.So.Romance (11)

Résumé : Elle pensait l’avoir oublié, et pourtant, huit ans plus tard… Claire, artiste et illustratrice, rentre chez son père à Saint-Ferréol pour le premier anniversaire de la mort de sa mère. Sa sœur, Cécile, profite de l’occasion pour leur présenter son nouveau fiancé, Tom, qui n’est autre que le premier amour de Claire… Passé le choc de leurs retrouvailles, l’attirance qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre autrefois refait surface avec violence. Malgré la passion qui les consume, toute relation amoureuse leur est interdite… Claire parviendra-t-elle le temps d’un week-end à ignorer ses sentiments ? Mais comment oublier son premier amour ?Laissez-vous toucher par cette relation aussi passionnée que condamnée, entre amour et interdit, entre le passé et le présent, dans cette romance qui vous promet sensualité et frissons !

Merci les étoiles pour votre attention et à la semaine prochaine pour un nouveau rendez-vous.

107729890_321645345898920_4502786081576454683_n

 

Catégories PAL

J’écris, tu me lis…Mais qui suis-je ? avec Estelle Every !


Hello les étoiles, à l’occasion du blog tour consacré à la sortie de Éros, le premier volet de la série à 7 épisodes, The Cupidon Brothers, Estelle Every se plie, comme c’est coutume chez les étoiles, au jeu de notre rubrique J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ?

  • Qui suis-je ?

75242090_933985016986988_4570475158682206208_nJe m’appelle Estelle, dans la vie comme à l’écrit. Je suis maman de deux filles de 6 et 5 ans (oui c’est du sport !) et mariée depuis 9 ans (ça aussi c’est du sport LOL).

Mon rapport à l’écriture n’a pas toujours été une évidence, je ne fais pas partie de ces auteurs qui savaient qu’ils voulaient écrire depuis leur plus tendre enfance. Non, moi ce que j’aimais, c’était la lecture. Dès que j’ai su lire, je n’ai pas arrêté de dévorer des histoires.

 

Cette passion m’a conduite à passer pas mal de temps chez moi quand j’étais ado parce que je préférais me plonger dans mes romans plutôt que sortir…

Alors, bien sûr, j’ai toujours eu un imaginaire débordant (ce que mes parents trouvaient fatiguant LOL) mais je ne pensais pas à écrire toutes ces romances que j’avais en tête. Eh oui, je suis une romantique de pure souche ! J’ai toujours imaginé des histoires d’amour.

21e24421b409a6a9e10c3630e52fe1d7be6e0048v2_00J’ai commencé à écrire en 2012 pendant une période de chômage, mais ne devient pas J. K. Rowling qui veut, j’ai fini par reprendre un travail « normal » et je me suis arrêtée d’écrire.

Nous avons eu nos filles, je suis retournée au travail et… j’ai découvert Fyctia ! En tant que lectrice au départ (on discerne comme un schéma récurrent, non ?). J’ai lu Robyne Max Chavalan et Elle Séveno avant de me dire que je pourrais tenter d’écrire sur la plateforme moi aussi. C’est donc ce que j’ai fait…

Pour résumer : j’ai été repérée par l’équipe Hugo Romans qui a ensuite édité mon premier roman, Endless Night.

Je lis beaucoup moins aujourd’hui, en fait, je n’arrive pas à lire et à écrire en même temps. Et comme mes phases d’écriture sont de plus en plus longues, je lis de moins en moins…

Mon inspiration vient surtout de la vie quotidienne, des séries que je regarde, de la musique que j’écoute. D’une manière générale, j’ai des goûts très éclectiques, donc je peux écouter des sons pop-rock comme des morceaux plus classiques, lire de la romance, du thriller, des livres de développement personnels, du young adult ou encore des BD (en ce moment je lis Walking Dead).

  • Et mes livres dans tout ça….

80226947_970903609961795_8102936573953179648_nMon premier roman édité s’intitule Endless Night, il y a deux tomes. J’ai écrit cette histoire lors du concours Nuit Blanche sur la plateforme Fyctia (les Étoiles avaient d’ailleurs publié un post à ce propos à l’époque). Le concours était dans le genre érotique, ce qui fait qu’Endless Night est assez hot. J’ai aimé écrire cette histoire dans laquelle j’ai développé une intrigue inspirée du thriller, une romance et de l’érotisme. Un mélange des genres qui rend ces deux romans assez spéciaux, ils sont des OVNIS dans le paysage de la New Romance telle que tu peux la connaître. Ne s’engager dans cette lecture que si tu es prête à voyager et à sortir des sentiers battus ! Lien Amazon tome 1 – Lien Amazon – tome 2

89916009_10163252115195241_6815938834748932096_nLe roman suivant, paru lui aussi chez Hugo Romans, est l’adaptation du jeu vidéo Is It Love – Colin. Ce roman était un projet de commande. Ce fut un exercice différent et un challenge que j’ai beaucoup aimé relever. Par l’écriture de ce roman, j’ai découvert l’univers Is It Love ? qui a été créé par Claire Zamora et qui est très riche en personnages. La communauté de joueuses est géniale, j’ai rarement rencontré des personnes aussi passionnées !

Lien Amazon

 

Les deux romans qui sont parus en avril et mai 2020 me ressemblent beaucoup plus. Ils marquent mon entrée dans le monde de l’autoédition. Une décision que j’ai prise après mûre réflexion.

94076026_10163438391890241_5946430788802183168_oDans Happily Ever After – Paris (avril 2020), j’ai exploré l’envers du décor d’un célèbre parc d’attractions. Les deux héros y travaillent. Si l’univers est celui du conte de fée, en fait les deux personnages doivent faire face à leurs démons… Une romance entre magie et obscurité.

Lien Amazon

 

 

101017315_1097297037322451_7331515775636733952_oAmbition over Love (mai 2020) est la première romance que j’ai écrite. Je l’avais terminée et je l’ai présentée lors d’une session de speed editing lors du FNR de Bandol en 2016… et puis ce texte est retombé au fond de mon tiroir. Je l’ai ressortie une première fois en 2018, et elle est encore retombée au fond du tiroir ! LOL ! J’ai fini par la considérer comme mon manuscrit doudou, celui dans lequel j’aimais me replonger encore et encore, qui me faisait du bien, qui me rassurait. J’en ai repris l’écriture début 2020. J’ai remanié une grande partie du manuscrit avant de me décider à le sortir pour de bon (tiroir 0 – Estelle 1). Lien Amazon

( PS : Cette romance est Top des ventes Amazon depuis sa sortie )

104537829_10163806983780241_714598388254320983_oÉros, le premier volet de ma série est arrivé le 7  juillet. Une date qui me semblait particulièrement bien adaptée à mes Cupidons puisqu’ils sont… 7

La série s’intitule : The Cupidon Brothers. Ce projet n’était pas prévu au programme, mais les Cupidons ont su me séduire LOL. Ils sont hyper convaincants quand ils s’y mettent !

Elle sera de la romance surnaturelle, chacun des 7 romans courts portera sur un frère différent. L’idée de base est simple : les frères Cupidon sont sur Terre et ils tombent amoureux d’humaines. Le surnaturel sera très light (dans la lignée de la série Lucifer, le côté policier en moins). Lien Amazon

  • Mes projets…

image-article

J’en ai plusieurs (quel doux euphémisme) en cours d’écriture.

Le premier est la commande passée par une jeune femme exceptionnelle, Gwen Ruais. Gwen a été élue Première Dauphine du concours Miss Monde en 2011. Elle est franco-philippine et elle vit actuellement en France. Elle avait un projet d’autofiction pour lequel elle a sollicité mes services. Donc j’adapte et écris cette histoire. C’est en quelque sorte mon fil conducteur pour l’année 2020.

En parallèle, j’ai été sélectionnée pour collaborer à l’écriture de la saison 2 du jeu Is It Love ? Colin. Un personnage que je connais bien pour avoir écrit l’adaptation en roman de la saison 1 ! Je suis hyper contente et motivée par ce nouveau challenge !

Il me semble que 2020 est l’année des challenges ! Écrire une autofiction de commande, puis écrire une saison de jeu vidéo et enfin me lancer dans l’autoédition ! Une année dingue…

Évidemment, les Cupidons font partie de mes projets en cours puisque j’ai plusieurs anges qui attendent avec impatience d’avoir leur propre tome (je te raconte pas les batailles dans mon appartement, y a des plumes partout !).

Et comme si ça ne suffisait pas, un projet de 4 mains est en phase de maturation, tout comme la création d’une entreprise en lien avec le monde de l’édition…

Pfiou ! Résumé comme ça, je me demande quand je vais pouvoir dormir !

mediaRetrouver les romans d’Estelle Every sur : EstelleEvery.com – Facebook – Instagram – Twitter  – AMAZON

 

 

 

Merci Estelle pour ta disponibilité et d’avoir partagé un peu de toi avec les étoiles, je reviens dimanche pour vous poster ma chronique sur ma superbe lecture d’ Éros #1.

107784670_3092571950884203_663369172547001287_n

https://amzn.to/30QtY0D

L’avis de Charlotte sur Combat Hearts #1 Bree & Jase de Tarina Deaton


 

Titre : Combat hearts #1 : Bree & Jase

Auteur : Tarina Deaton

Genre : Romance suspense

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

 

Résumé :

En tant que médecin de l’Air Force, Bree Marks a vu le pire de la guerre contre le terrorisme. Maintenant physiothérapeute, elle utilise son expérience pour aider d’autres vétérans à guérir de leurs blessures physiques ; tout en luttant contre ses propres dégâts émotionnels.

Se blâmant pour le suicide de son meilleur ami, l’ancien Ranger de l’armée, Jase Larken, s’est retiré de la vie. Pour honorer la mémoire de son meilleur ami et apaiser sa culpabilité, il a lancé une entreprise d’aventure en plein air afin d’aider les vétérans atteints du SSPT.

Bree avait mieux à faire que de surprendre son fiancé infidèle au lit avec une autre femme. Jase est quelque chose de mieux – pour une nuit, au moins. Pour la première fois depuis des années, Jase en voulait plus. Lorsqu’il la retrouve, il ne lui donne pas une autre chance de s’enfuir.

La possessivité de Jase irrite la nature indépendante de Bree. Elle a traité sa juste part de mâles alpha, de défonceurs de porte et n’a pas besoin qu’on lui dise quoi faire maintenant. Mais alors qu’un nouveau danger émerge, Bree et Jase doivent faire face à leur passé, avant que l’obsession de quelqu’un pour Bree détruise toute chance pour eux d’avoir d’un avenir.

Mon avis :

Ce tome est doux, plein d’amour, avec un peu d’humour et du suspense pour compléter le tout.

Bree est une femme indépendante et forte. Jase est un homme autoritaire et protecteur. Leur rencontre est rapide, mais bien menée et caliente ! La nuit passée, Bree fuit. Jase est furieux de ne pas pourvoir la recontacter. Mais le destin n’a pas dit son dernier mot.

Leur rapprochement est une évidence, tout semble naturel dans leur relation. Tout deux connaissent les combats, les frères d’armes tombés sur les champs de bataille. Ils en portent encore les blessures physiques et psychologiques. Ce vécu similaire les aide à se comprendre. Parviendront-ils à régler leurs soucis passés pour tenter de s’offrir un avenir ?

Au-delà de cette relation en construction, Bree se retrouve concernée par une enquête policière. Un danger rôde. Jase est inquiet ce qui accentue sa possessivité alors que Bree souhaite garder son indépendance. J’ai rapidement eu une idée de qui était derrière les problèmes de Bree, mais cela ne m’a pas empêché de profiter pleinement de l’histoire.

Les failles et les caractères des personnages, principaux comme secondaires, les rendent attachants. Leur passé est touchant, poignant et donne envie de les réconforter. La plume de l’auteur est fluide et agréable.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour cette douce romance à découvrir… Je lirai avec plaisir les prochains tomes de cette saga à suivre avec les personnages secondaires.

 

Extrait :

« … Bree rentra le rendez-vous dans son calendrier et rangea son téléphone dans sa poche arrière.

— Merci beaucoup pour votre aide. C’était un plaisir de vous rencontrer.

— Pour moi aussi, ma chérie. Je passerai le mot à Jason dès que je le croiserai.

— Bonne journée.

Bree avait la main sur la poignée quand la porte du bureau se trouvant à sa gauche s’ouvrit. Elle détourna le regard quand Jase sortit du bureau, la tête dans les papiers qu’il feuilletait.

— Mme Carol, pouvez-vous… Jase se tut quand il leva la tête et aperçut Bree près de la porte.

Merde. Jase. Jason. Jase. Bordel.

Bree le fixa, les yeux grands ouverts quand il tendit à Carol les papiers qu’il avait dans les mains avant de se précipiter dans sa direction. Elle recula, mais c’était trop tard.

— Pas cette fois, dit Jase en se penchant, puis plaquant le ventre de Bree contre son épaule, la soulevant et la portant tel un pompier.

Il se retourna et se précipita dans son bureau.

— Jason Michael Larken ! Ta mère ne t’a pas éduqué comme ça, brailla Carol…»

 

MONTAGE COMBAT HEARTS

Metronomy (From North To South t. 1) de Charlie L en auto-édition !


Re les étoiles, je reviens pour vous présenter mon avis sur Metronomy, le 1er volet de la saga From North To South de Charlie L. Un bon moment lecture et un premier pas prometteur de l’auteure. A suivre absolument !

Titre : Metronomy (From North To South t. 1)

Auteure : Charlie L.

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat
Résumé : Quand la vie ne vous fait aucun cadeau, il est difficile de croire à cette main que l’on vous tend.
Sa passion pour la musique et plus particulièrement son violon attire l’attention d’un agent.
Lorsqu’il propose à Rebecka un contrat des plus surprenants, elle y voit l’occasion de sortir enfin la tête de l’eau. Elle intègre le groupe des From North to South, alors que certains de ses membres n’y voient aucun intérêt. Difficile dans ce contexte de se faire une place pour mener à bien sa mission.
Entre amitiés, manigances et faux semblants, Rebecka réussira-t-elle à propulser les garçons sous le feux des projecteurs ?
Arrivera-t-elle à faire face dans ce nouveau milieu dont elle ne connaît pas les codes ?

L’avisdeMya

Par ce début de soirée ensoleillé et torride, je viens vous partager mon ressenti sur Metronomy, le premier volet de la saga From North To South. Une saga qui a pour thème la musique. Un sujet que j’apprécie beaucoup dans mes lectures romancées. « Un chant d’amour est comme une caresse douce mise en musique » comme le dit si bien la citation. La musique et l’amour ne sont pas indissociables. Une note exprime mieux nos émotions qu’une parole. Et Metronomy ne déroge pas à la règle.

L’héroïne de ce premier volet, Rebecka, ne se définit qu’à partir de son violon et les notes par lesquelles elle exprime ses émotions et sa sensibilité  à fleur de peau. C’est une fille solitaire, démunie et souffre beaucoup… La culpabilité a l’air de guider tous ses faits et pas. Et il n’y a que son violon qui l’aide à planer au-dessus des nuages. À oublier cette journée funeste qui a fait basculer sa vie. Cette journée qui impacte son avenir qui était déjà tracé à l’avance… Mais depuis, tout a volé en éclats. Son passé n’est que cendres et deuil, tous ces beaux souvenirs ont été remplacés par le cauchemar qui la hante encore aujourd’hui. Son présent non plus n’a rien de reluisant, quant à son avenir, il n’augure rien de bon. Rebecka vit dans une précarité extrême et elle n’a que sa musique pour payer son loyer et le peu de nourritures qu’elle peut se permettre. Jusqu’à ce que le vent tourne et que la vie commence enfin à lui sourire. De musicienne de rue dont le violon lui permettait à peine de survivre, la voilà qui côtoie la crème que les labels s’arrachent. Aujourd’hui, elle est devenue un membre à part entière de cette élite. Rebecka voit son avenir prendre une nouvelle tournure et sans Alan, le leadership de From North to south, le groupe le plus en vogue du moment, sa vie serait parfaite. Mais elle n’en a cure de ses rabaissements et de ses coups bas. Désormais, elle peut vivre de sa passion, manger à sa faim, un toit sur la tête et a même gagné une amie sûre sur qui compter en coups de durs !

Mais, ses projets ne vont pas tourner comme elle l’espérait. Les jours passent, et elle ne se sent toujours pas à sa place au sein du groupe. Alan, Stan et Sanders ne lui font pas de cadeaux. Heureusement, Kaï à défaut de soutenir sa présence et tenir tête à ses amis, il la respecte et ne la considère pas comme un appât bon juste pour le plaisir qu’elle pourrait leur octroyait vu les rentres-dedans dont elle fait l’objet quotidiennement. Quand l’adrénaline de l’euphorie tombe, la réalité la heurte comme le bâton du boomerang dont tout le monde entend parler mais ne le connaît vraiment que quand il en soit victime ! Tout le monde s’est joué d’elle, même ceux qui ont gagné sa confiance.

Comme je disais, ce premier volet de From North To South a tenu ses promesses. La magie de la musique a opéré laissant un air mélancolique au mot fin de l’histoire. Triste de quitter ces protagonistes qui m’ont embarquée dans leur univers où tous les coups sont permis. Mais ce n’est que partie remise. Bientôt, ils seront de retour.

Au vu que c’est le premier roman de Charlie L, je ne peux que lui tirer la révérence par le travail énorme qu’elle a fait sur son livre, surtout en auto-édition. Le texte était impeccable, l’histoire tenait la route et les émotions étaient bien rendez-vous. Si les membres du groupe m’ont donné l’envie de les étrangler, l’un après l’autre, le passif de Rebecka, sa force de caractère, et la façon dont elle s’est métamorphosée en tigresse, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, m’ont énormément touchée. J’applaudis son courage et sa persévérance et aussi le talent de l’auteure pour nous faire ressentir tout ce tourbillon d’émotions à vif qui balaient sa vie. Et aussi nous faire vibrer avec des mélodies qui s’immiscent dans nos peaux jusqu’au frisson !

Bref, un voyage surprenant, original, fluide et addictif tout en musique avec un fond d’histoire bouleversant et des personnages qui jouent tous leurs rôles à la perfection, qu’ils soient bons ou mauvais. Je suis curieuse de connaître l’histoire de chacun, curieuse aussi de savoir lequel d’entre eux va me faire changer d’opinion que je me suis faite sur lui dans ce premier tome.

Un premier pas prometteur de cette jeune auteure que je vous recommande de suivre ! Merci à Charlie L. pour l’envoi du service presse et pour cette jolie romance, me tarde de lire la suite de cette saga qui nous promet surprises et rebondissements !

107567848_3486056678094053_6803053948731078117_n

 

 

J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ? Avec Charlie L.


Hello les étoiles, pour notre Jeudi auto-édition, Charlie L, l’auteure de Metronomy, sorti le 21 juin dernier, nous fait la gentillesse de cet article pour notre rubrique J’écris, tu me lis mais qui suis-je ? en espérant que vous lui ferez bon accueil pour la soutenir dans cette aventure ! Maintenant, trêve de bavardages, on laisse la parole à Charlie avec nos remerciements.

82672761_10219654893836100_1707037101142310912_o« Oh ! C’est un joli prénom Charlie ». Oui, je trouve aussi, mais ce n’est pas mon vrai prénom. Je suis une femme (Ah bon !), oui oui, je vous assure, j’ai bientôt 28 ans, deux petits garçons dynamiques, un homme à la maison et j’écris. (En même temps, vu le nom de la rubrique, vous vous en doutiez !)

J’écris, mais pas seulement, je suis aussi blogueuse depuis 4 ans (Lire Ses Rêves) et graphiste depuis plus de 2 ans. (Enfin, ce n’est pas vraiment le sujet ici, ou si tout compte fait).

104335818_171412454348569_5797605829907834309_oJ’ai développé ma passion pour l’écriture il y a 3 ans, à force de lire des histoires qui se ressemblaient toutes (Si, si la vierge effarouchée et le bad boy) et j’avais envie de proposer quelque chose de différent. Bon, en trois ans, le thème aurait très bien pu être abordé, car nous avons eu la chance de voir le genre se diversifier. Me voilà donc à commencer d’écrire ce qui deviendra Metronomy, et qui s’inscrit dans la Saga From North to South comportant 5 tomes. Le premier jet fut bouclé en 6 mois, mais la suite m’a découragée et j’ai jeté mon manuscrit dans un tiroir.

C’est le concours Fyctia « Sorcières » en octobre qui m’a remis le pied à l’étrier. J’ai découvert des personnes géniales qui m’ont soutenue et continuent de faire partie de ma vie d’autrice aujourd’hui. Parmi ces nouvelles amies, j’ai eu l’immense chance de rencontrer Élodie (Correction – La belle page), qui a bien voulu reprendre la bêta lecture de Metronomy et gérer derrière la correction. Elle a été mon moteur et, grâce à elle et Sam, j’ai terminé mon roman pour une sortie magistrale le 21 juin. Je dis magistrale, car les critiques sont excellentes et chacun de vos avis me met dans un état d’euphorie juste spectaculaire.

Je ne sais comment vous remercier pour ce que vous m’apportez.

107691992_177467147076433_8155070508909702490_oPour la suite, comme je sais que certains attendent déjà, le Tome 2 de From North to South : Gravity sera disponible en décembre. Pour les autres tomes, je dois faire un planning avec tous les autres projets…

Dans mes autres projets, une duologie fantastique, Aramenia, devrait voir le jour prochainement, courant 2021. Une histoire sur le thème de la reconstruction naîtra également avec pour titre : Donne-moi des ailes ! et une saga Sportive dans le milieu aquatique suivra. Autant dire que vous n’avez pas fini d’entendre parler de moi.

107092221_176926770463804_1252354076580681970_oD’ailleurs, si vous voulez me découvrir, je participe actuellement au concours Fyctia

« Dieux et Déesses » avec un projet à 4 mains de longue date. Il est en co-écriture avec mon amie Laure Allard-d’Adesky sous le pseudonyme ARTHUR EVANS et s’intitule : Cupidon 2.0 . Pour les suivre et pour les soutenir, le lien par ici : Lien par ICI

J’ai assez parlé de moi non ?

Pour en savoir plus sur moi et suivre mes actus, ça se passe sur Facebook, sur ma page Charlie L. Autrice. Par ICI

Je remercie les Étoiles pour cette superbe opportunité et la confiance qu’elles ont toujours placée en moi.

Psitt, Psst ! L’auteure a oublié de vous prévenir que Métronomy et dès demain, sera gratuit pendant 24H, alors, ne manquez pas le rendez-vous ! (Lien par ICI)

Merci d’être vous ! N’oubliez pas de rêver

102325126_167337978089350_9195898870524018688_o

 

Pile à lire du 05 au 12/07 (suite et fin)


Re les étoiles, voici la suite fin de la PAL de la semaine avec la participation de Juno Publishing France, Black Ink éditions et Shelby Kaly, BMR et Colombine Huc.

  • Juno Publishing France

Le 9 juillet, vous avez rendez-vous avec 5 sorties MM chez notre partenaire Juno Publishing. Mais, ils seront disponibles sur le site dès le 8/07 (Lien d’achat)

414GfK7D3ZL
Maverick : Le clan Marian #5 de Lucy Lennox
Résumé : Te souviens-tu de ta promesse ?

Maverick

Je n’étais pas revenu à Rabbit Island en Caroline du Sud depuis la mort de mes parents et le rejet de Mimi, ma grand-mère. La seule raison de mon retour, c’est pour assister à ses funérailles et vendre une propriété dont je n’ai jamais voulu. Mais au moment où je pose le pied sur l’île et tombe dans les bras de Beau, je me rends compte que dire au revoir risque de ne pas être si facile.

Que je reviendrai.

Beau

Il m’aura fallu un court été pour tomber amoureux de Maverick Mitchell et quinze longues années pour l’oublier après son départ. Je n’aurai jamais pensé le revoir, mais lorsqu’il se montre aux funérailles de Mimi, l’air perdu et solitaire, je ne peux résister à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour le réconforter. Je sais que ce n’est pas malin. Je sais que ce n’est pas ce qu’il a prévu. Alors, comment diable faire pour qu’il reste ?

Tu en as mis du temps.

41VVGx5u3uL._SY346_

Délaissé : Les protecteurs #4 de Sloane Kennedy

Résumé : Je ne savais pas comment lui dire à quel point j’avais eu peur de ne jamais partager ce moment avec lui. Ce moment où ce n’était que nous deux. Ce moment où il m’a fait me sentir complet sans même essayer. — Eli

Abandonné. Abusé. Trahi.

L’ancien flic Maverick « Mav » James n’a besoin que de trois choses. Sa Harley, une route dégagée, et son travail dans une organisation souterraine qui rend justice quand la loi en est incapable. Une famille ? Ils étaient partis bien avant qu’il ne les quitte. Des amis ? Un poids. Un endroit à appeler « chez-soi » ? Ça n’existe pas. La devise de Mav est simple : finir et partir. Travail, sexe, peu importe. Pas de connexions émotionnelles. Simple. Jusqu’à ce qu’il le rencontre.

Seul. Se cachant. Brisé.

À quinze ans, Eli Galvez n’a rien. Pas de famille, pas d’amis, et son corps comme seul moyen de gagner assez d’argent pour survivre. Mais une rencontre imprévue a changé tout ça, et huit ans plus tard, il est bien parti pour avoir la vie dont il ne pouvait que rêver à moment donné. Il a été accepté en école de médecine, et il est enfin de retour à Seattle pour être plus proche des hommes et des femmes qui ne partagent pas son sang, mais qui est la seule famille qu’il n’ait jamais vraiment connue. Seulement, les choses ne sont pas ce qu’elles paraissent être, et les secrets qu’Eli dissimule sont sur le point de ressurgir accompagnés de dangereuses conséquences.

Une dernière chance pour un vrai futur.

514y+RCX1eL._SY346_

Voeu pieux : Club Raven #2 de Kelly Kiernan

Résumé : Parfois, faire la bonne chose nécessite une aide d’un autre monde.

Tony Brazzio, copropriétaire du Club Raven à Baltimore, est doté d’un talent psychique qui lui permet d’influencer le comportement des autres. Son premier projet – réhabiliter des voyous Bull et Dandy – échoue lorsque l’attrait de gros portefeuilles mûrs pour la cueillette est trop grand pour qu’ils l’ignorent. Après que Bull et Dandy se soient attirés de sérieux ennuis au-delà du simple petit vol, Tony se charge de les faire libérer.

Accusé d’avoir fait « disparaître » une paire de voleurs à la tire, l’inspecteur Thomas Arthur Clare est déterminé à faire son travail. C’est sans compter sur l’interférence de Tony ni sur son attirance pour le bel homme mystérieux, qui le déstabilisent.

41p3liMWWTL._SY346_

Marqué au fer rouge : Texas #4 de Sara York

Résumé : La vengeance avait peut-être guidé Jung-Hwa Gangjeon, connu sous le nom de Jump, à Caldwell dans l’État du Texas et au ranch Crazy Hills, mais quelque chose de plus sombre l’avait poussé à rester. Lorsque son désir se trouve éveillé pendant sa première nuit en ville, cela le pousse à remettre en question la totalité de sa vie, de son passé, et de son futur.

Trouver un jeune homme sexy endormi sur un banc dans un parc ne faisait pas partie des attentes de Bruce Long pour son service de nuit comme adjoint du Shérif, mais dès qu’il pose le regard sur cet homme, il sait qu’il ne pourra pas se contenter de son nom. Mais obtenir de l’ombrageux Jump qu’il se pose suffisamment pour accepter son amour est plus difficile que tout ce que Bruce aurait pu imaginer. La passion et la luxure tissent leur toile, laissant Bruce et Jump marqués par le désir.

Limites-1-Explorer-les-limites-655x1045
Limites #1 Explorer les limites de Ariel Thachna & Nicki Bennet
Résumé : Nous pourrions le partager…

Après avoir échoué à attirer l’attention de leur co-star bi-curieuse chacun de leur côté, Kit et Devon s’associent pour séduire Jonathan, qui incarne le roi Arthur dans la nouvelle minisérie Camelot. L’alchimie entre les trois acteurs est exceptionnelle et fait ressortir leur côté aventureux. Les choses s’accélèrent dans la chambre alors que le trio explore les divers plaisirs du BDSM et de tout ce qu’ils peuvent trouver afin de profiter au maximum de leur temps passé ensemble, en secret.

Mais un ménage gay engendre des problèmes sans solution facile – surtout lorsqu’ils travaillent tous ensemble sur un plateau. Afin que leur trouple survive et évolue vers une véritable relation, ils devront tous explorer leurs limites, tant physiques qu’émotionnelles.

  • BMR

Avec la sortie du 2e tome de Section Aguara de Colombine Huc le 10 juillet !

106935944_3676136765746204_5809924509112280025_o
Résumé : « Pour apprendre à vivre, il faut apprendre à mourir.
Depuis deux mois, Calice survit plus qu’elle ne vit. Son ami, Ethan, dépérit derrière les barreaux, et sa meilleure amie, Lucile, n’est plus que l’ombre d’elle-même. Chaque jour est plus terne que le précédent.
Jusqu’à ce que Tristan se réveille du coma dans lequel il se noyait. Et alors, tout change.
Car pendant ces heures durant lesquelles elle a parlé à l’homme endormi, Calice a oublié qu’il était un criminel.
Et parce que Tristan, lui, c’est son passé qu’il a oublié en ouvrant les yeux.
Se débattant dans les eaux troubles de sa mémoire, une seule ancre le raccroche à la rive : le regard sauvage d’une inconnue, Calice.
Ils le savent tous les deux. Désormais, plus rien ne sera comme avant. »

  • Black Ink éditions

Le 10 juillet, Shelby Kaly vous donne rendez-vous avec la sortie de Bad trip, le 2e tome de Black Fidelity

Résumé : Avec le retour de l’ex de Jett dans sa vie et la menace omniprésente de son passé, l’existence de Lynn se transforme en cauchemar.
Elle doit tenir ses engagements et partir en tournée avec le groupe Black Fidelity.
La cohabitation s’avère électrique et Jett semble replonger dans ses pires tourments.
Une spirale infernale entraîne Lynn dans les affres de la souffrance et un événement vient bouleverser son équilibre précaire.
Mensonges, haine et jalousie rythment le quotidien du couple sulfureux.
Quand les médias s’en mêlent, tout vole en éclats et la descente aux enfers s’amorce.
Le chanteur à la dérive saura-t-il à son tour protéger Lynn de ses démons ?

Merci les étoiles pour votre lecture et à la semaine prochaine

107103067_281735243159800_5716938526818607797_n

Catégories PAL

Pile à lire de 05 au 12 juillet (1ère partie)


Hello les étoiles, voici la première partie de la PAL de la semaine sélectionnée parmi les sorties que vous aurez le plaisir de rajouter dans vos bibliothèques ou vos liseuses ! Avec la participation de Ena Fitzbel, Loraline Bradern Estelle Every, Paulyne Klaire et Fleur Hana en auto-édition, les éditions Addictives avec Ana Scott et Emma Green.

  • Auto-édition 

Sortie du jour en auto-édition de Ena Fitzbel, Just dream : L’amour triomphe toujoursLien d’achat du broché

Résumé : ★ Premier amour ★ Amitié ★ Secrets ★ Fantastique ★
Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être.
Johana, 18 ans, a toujours cru que sa vie était simple. Cameron, le plus beau gosse du lycée, ne la remarquait certes pas. Tant qu’elle pouvait compter sur l’amitié de Tiffany et sur l’amour de sa grand-mère, peu lui importait.
Mais il a fallu que le rêve dans lequel elle se transportait toutes les nuits se transforme en cauchemar. Entre trahisons des uns et secrets bien cachés des autres, tout est devenu très compliqué pour elle.
En quoi a-t-elle mérité le soudain intérêt que Cameron lui porte ? Peut-elle s’autoriser à l’aimer ?

Le 6 juillet arrive enfin la sortie que vous attendiez toutes, la version numérique de Mach 2, une fille dans le viseur de Loraline Bradern. Je rappelle que le broché est déjà disponible. Lien d’achat Si vous avez besoin d’être convaincues, voici mon avis AvisMya

Résumé : Pilote d’exception, un brin frimeur, Nathaniel est l’archétype du beau gosse qui mène sa vie à toute allure, profitant au maximum de l’instant présent.
Coincée dans une vie bien rangée et sans fantaisie, Alexandra désespère de trouver un jour l’amour. Méfiante, elle fuit les dragueurs comme la peste.
Lorsque son chemin croise celui de cet homme sexy, elle est en pleine crise existentielle et aspire à un quotidien moins monotone. Mise au défi par ses amies de repousser ses limites, elle se laisse prendre au jeu et saisit l’occasion qui se présente.
Ce qui ne devait être qu’une brève et sulfureuse aventure, un coup de folie pour égayer sa vie bien trop sage, prend une tournure inattendue quelques mois plus tard, lorsque le destin remet face à face les amants d’un soir.
Entre désirs et devoirs, comment concilier envies et obligations, dans de si délicates circonstances ?

Le 7 juillet, vous avez rendez-vous avec la sortie tant attendue d’ Eros, le 1er volet de la saga The Cupidon Brothers d’Estelle Every. Une saga très prometteuse à suivre absolument ! le broché est déjà disponible et livrable dans les 6 jours. Lien d’achat

Résumé : « Je suis un ange ! Ce n’est pas une petite brindille telle que Daphné qui me dira quoi faire !
Sa frêle silhouette se dessine devant moi, ses grands yeux marron lui mangent le visage.
Elle semble fragile mais une grande force émane d’elle… »Daphné, coordinatrice en intimité, intègre les studios de tournage d’un célèbre show à Los Angeles.

Dès son arrivée, elle est confrontée à l’acteur star, Éros Angel, le fantasme de la ménagère américaine.
L’objectif de Daphné est clair : apprendre à Éros à respecter les autres et les limites à ne pas franchir.

La jeune femme a des idéaux et des valeurs, pour commencer, elle ne mélange pas travail et plaisir…
Mais quand l’ange, aussi borné que sexy, se met en tête de la séduire, Daphné voit ses valeurs remises en question et sa perception de la réalité voler en éclat.
Résistera-t-elle à l’appel de l’ange ou saura-t-elle redéfinir ses propres limites ?

Le 7 juillet, vous avez aussi rendez-vous avec la sortie de Juste une fleur de toi de Paulyne Klaire. Le broché est déjà disponible expédié sous 7 jours. Lien d’achat

Résumé : a vie est pleine de surprises et celle-ci arrive toujours où on l’attend le moins.
Alors que Kate est sortie de l’enfer, elle se reconstruit auprès de sa famille et de son petit ami Samuel.
Ce jeune couple arrivera-t-il à faire face aux assauts de Paul, cette âme perdue revenue sans prévenir ?!
Kate devra choisir entre son passé et son avenir. Les choix qu’elle fera seront décisifs pour celui qui fut l’amour de sa vie.
Entre passion, haine, colère et dévotion, Kate et Samuel seront les témoins d’une folie que personne n’aurait laissé présager.

Fleur Hana, à son tour, vous invite à sa sortie du 10 juillet avec le 2e tome de Cupcakes & Co (Working) ! Le broché est disponible en dédicacé lors de la vente trimestrielle direct dur le site de l’auteure du 1° au 10 juillet ! Il est nécessaire d’avoir lu Cupcakes & Co(caïne) avant de lire ce tome.

104966791_395806078002395_5561884754821626121_o

Résumé : Comment suis-je passée de la farine au LSD ?
Au départ, je voulais juste déguster une glace sur la Croisette. J’aurais dû me douter que ça ne serait pas aussi simple. Surtout depuis que le lieutenant Vasseur s’est tapé l’incruste dans ma vie, il y a un an. On devait se promener, profiter du soleil…
Enfin ça, c’était la théorie.
La pratique ? Aujourd’hui, me voilà sous couverture, à fumer des joints et chanter du Didier Barbelivien sur un yatch en Méditerranée, pendant que ma tortue dépressive et mon poney nain se font un remake de Prison Break !
Respire, Charlie, ça ne peut pas être pire, non ?
Découvrez la suite des aventures de Charlotte Monroe, Maxence Vasseur, Jolly Jumper, T-Rex et bien sûr Gina !

  • Editions Addictives

Les éditions Addictives vous donnent rendez-vous le 8 juillet avec leur sortie numérique Sensual Stepbrother d’Ana Scott.

Résumé : Leurs sentiments sont interdits, leur histoire impossible…
La mère de Victoire épouse un riche armateur grec qui possède sa propre île paradisiaque : c’est le début d’une nouvelle vie idéale !
Le seul souci ? Pâris, le fils du nouveau beau-père. Il est sensuel, sûr de lui, séducteur… et déterminé à faire craquer Victoire.
Ils se désirent, entre eux l’attirance est électrique et impossible à ignorer… Et pourtant, c’est interdit.
Un seul baiser et toute cette belle harmonie vole en éclats.
Le jeu en vaut-il la chandelle ?

Ainsi que la sortie papier de 10 bonnes raisons de te détester d’Emma GreenLien d’achat

517dWzcS3-L._SX340_BO1,204,203,200_

Résumé : Art Pearson a deux amours dans la vie : son île du Pacifique et l’hôtel paradisiaque qu’il a bâti en partant de rien. L’engagement, la famille, ça n’a jamais fait partie de ses plans. Pourtant, son passé le rattrape sept ans après une nuit torride et sans lendemain : une jeune Française vient de débarquer à Hawaï avec ses jumeaux et son sale caractère, prête à piétiner tous les châteaux de sable sur son passage. Entre le bad guy sans attache et la mère célibataire, le paradis sur terre pourrait bien tourner à l’enfer.

 

 

 

Merci les étoiles pour votre attention et à demain pour la suite des sorties de la semaine !

107103067_281735243159800_5716938526818607797_n

 

 

Catégories PAL

L’avis de Charlotte sur You and Me d’Emilia Adams


Hello les étoiles ! Je vous partage mon avis sur You and Me d’Emilia Adams chez So romance.

Titre : You and Me – Tome 1 : Un été explosif

Dates de parution des prochains tomes : 2 le 4 septembre, 3 le 30 octobre, 4 le 4 décembre

Auteur : Emilia Adams

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook : 6,99 €

Broché : 17,99 €

Résumé :

Pour Zoé, une chose est sûre : elle ne se laissera plus avoir par un mec !

Les passions de Zoé se comptent sur les doigts d’une main : la danse, la musique, son chat et ses soirées Netflix sur son canapé. Pas question de se faire draguer tous les soirs par des mecs qui ne pensent qu’à la mettre dans leur lit !
Pour surmonter son échec amoureux, Adrian décide de ne plus s’attacher aux femmes qu’il rencontre en soirée. Des aventures déjantées sans lendemain, il ne veut plus que ça !
Leur rencontre provoquera des étincelles… Mais leur attirance est indéniable. Réussiront-ils à s’apprivoiser l’un l’autre ?

Mon avis :

Ce premier tome de You and me donne le ton, une romance rythmée avec des personnages hauts en couleurs ! Et je pense que les prochains tomes nous réservent bien des surprises !

Zoé est une jeune femme plutôt casanière et solitaire. Elle aime la danse et rester chez elle devant sa série préférée du moment. Adrian est l’opposé, il aime les rencontres, enfin surtout, il aime conquérir les femmes le temps d’une nuit ! Zoé ne cesse de repousser les dragueurs dont Adrian, qui lui mettra tout en œuvre pour l’attirer dans ses filets ! Gare aux étincelles !

Adrian est un bel homme collectionneur de femmes. Plus de relation, que des aventures telle est sa vie depuis une grosse déception. Zoé, forgée par l’expérience, est méfiante envers le sexe opposé et repousse d’entrée toutes tentatives de rapprochement de leur part. Cependant, Adrian est tenace et avec un peu d’aide, il arrive à se rapprocher de Zoé, il tente de l’apprivoiser, mais pas simple avec le caractère sauvage de la jeune femme. Commence alors un jeu du chat et de la souris entre les deux.

Dans ce tome, les protagonistes se livrent petit à petit, par une alternance de point de vue et nous font découvrir leurs failles, leurs doutes et leurs blessures. Ces événements passés qui les ont construits tel qu’ils sont aujourd’hui, ce qui les rend touchants, attachants. L’un comme l’autre ont du répondant, de l’humour ce qui donne des échanges piquants ! Et ils m’ont fait beaucoup rire ! Au-delà, de ça, l’intrigue est bien menée et je pense que la suite sera palpitante et pleine de suspense !

Par ce roman, j’ai découvert la plume de l’auteure, Emilia Adams. J’ai été portée par le rythme et la fluidité de cette histoire.

Merci aux éditions So Romance pour ce service presse. Je suis impatiente de découvrir la suite de leurs aventures, car le tome se termine de manière inattendue et apporte son lot de questions !

Extrait :

Putain ! Je crois que je ne vais jamais cesser de bander. Elle a mis une robe rouge moulante et une veste assortie. Ses seins débordent. Et cette tresse… Nom de Dieu ! Mes idées perverses viennent de nouveau brouiller ma vision. Cette fille est une bombe. Un bonbon prêt à être dévoré. Je veux la déballer pour la goûter, retirer ce tissu qui est de trop. Elle pourrait garder ses escarpins argentés. Oh ! Bordel ! Elle va me faire perdre réellement la raison. Elle est mon cadeau pour la soirée et je crois que je ne vais jamais la lâcher.

En bonus : découvrez Emilia Adams via son interview !

MONTAGEMR YOU AND ME

L’interview d’Emilia Adams


Bonjour les étoiles !! Venez découvrir Emilia Adams, auteure de HATE ME et YOU AND ME publiés chez So Romance.

photo Emilia AdamsCharlotte : Bonjour Emilia ! Merci d’avoir accepté de répondre à nos questions ! Pour commencer, peux-tu nous parler de toi ? Qui es-tu ?

Emilia : Salut, je suis Emilia, auteure de romance. Je suis une maman de trois enfants (dont des jumeaux) et j’habite au pôle Nord. Ok, je déconne mais il fait souvent froid chez moi. Donc, pour être sérieuse, j’habite le Nord de la France, près de la Belgique là où on mange de bonnes frites et où tout le monde nous appelle « Biloute ». Zut ! J’avais dit que je serais sérieuse. Pardon…

Charlotte : Pas de souci,  pas trop sérieuse c’est bien aussi ! D’où t’es venue l’envie d’écrire en général ?

Emilia : Ça a commencé quand j’étais ado. Je lisais beaucoup de livres et du coup, j’avais envie d‘écrire mes propres histoires (De princes et de princesses avec une fin heureuse).  J’écrivais dans un petit cahier, le soir dans mon lit, mais comme je n’étais jamais satisfaite, j’ai tout abandonné pour reprendre 20 ans plus tard.

Charlotte : L’écrire est une passion ?

Emilia : Oui, une passion avant tout, même si j’aimerais un peu plus par moment.

Charlotte : A quel âge est née ta première histoire ?

Emilia : 20 ans. Ah mince, je me suis trompée mais chut hein ça reste entre nous. Rajoute 16 ans de +.

Charlotte : Peux-tu nous en dire plus sur ce roman ?Hate me

Emilia : Mon premier livre a été Hate me ! That’s the game ! Une histoire dans le domaine musical où une fan va suivre son groupe favori lors de leurs concerts. Une histoire écrite pour le fun, sans prise de tête et destinée à Julian Casablancas mdr.

Charlotte : Quel est ton type de lecture de prédiction ?

Emilia : La romance (hot, j’assume)

Charlotte : Quel est le roman qui te tiens le plus à cœur ?

Emilia : Alors ce n’est pas de la romance (Bizarre hein ?), c’est du fantastique « Fascination » de Stephenie Meyer

Charlotte : Quel est le dernier roman que tu as lu ?

Emilia : Je ne l’ai pas fini et elle va m’en vouloir, car ça fait plus d’un mois que je suis dessus, c’est L’interne de Emily Chain. Pardon Emy, mais je le lis très prochainement. Je n’arrive pas à lire et écrire en même temps.

Charlotte : Quel est ton dernier coup de cœur ?

Emilia : « Arrogant Bad Boy » de Anna Wendell

Charlotte : Un auteur ou une auteure dont tu ne loupes pas les sorties ?

Emilia : Christina Lauren, mes auteures fétiches

Charlotte : Et si nous parlions de ton dernier roman.  Quel en est le sujet ?

you and meEmilia : Une histoire entre un photographe et une danseuse qui ont connu la malchance en amour. Adrian n’a plus confiance aux femmes puisqu’il a découvert sa future épouse dans son propre lit avec son patron. Depuis ce jour-là, il s’amuse, s’aventure mais ne veut plus de relation sérieuse.
Zoé n’a jamais connu le bonheur en amour et elle a l’impression que si on s’intéresse à elle, c’est juste pour sa poitrine volumineuse. Elle passe donc son temps à regarder des séries sur Netflix et à rester cloîtrer chez elle.

Comme ils ont chacun un tempérament fort, leur rencontre va faire des étincelles.

C’est une romance avec des passages hot, de l’humour et également emplie de mystères.

Charlotte : Quelle a été ta (ou tes) source d’inspiration pour l’histoire ?

Emilia : La série YOU, enfin juste un peu. J’en parle vaguement, mais ça m’a permis de mettre de bonnes répliques entre mes protagonistes.

Charlotte : En effet, j’ai beaucoup aimé les références à la série, je m’étais arrêtée à la saison, du coup, j’ai envie de poursuivre ! Merci !

Quelle est ton inspiration concernant les lieux ?

Emilia : En général, les villes que je visite.

Charlotte : Quelle a été ta (ou tes) source d’inspiration pour les personnages ?

Emilia : Dans Hate me ! Il s’agit de mon chanteur favori, Julian Casablancas et pour les autres, aucun !

Charlotte : Quels sont les qualités et défauts des personnages principaux ?

Emilia : Dans Hate me !

Evan est perfectionniste, taquin, protecteur, joueur

perso_HATE ME_Evan

Aileen a un manque de confiance en elle sauf lorsqu’elle a un verre dans le nez. Elle est fragile dû à son passé.

perso_HATE ME_Aileen

Dans You and me :

Adrian : très taquin (c’est un emmerdeur légèrement insolent et arrogant), mais on s’attache très vite à lui. Il n’est jamais très sérieux. Il est également protecteur (à découvrir dans les prochains tomes)

perso_YOU AND ME_Adrian

Zoé : elle a un tempérament de feu (Attention elle met des claques), également méfiante, mais elle est très attachante, un peu taquine.

perso_YOU AND ME_Zoé

Charlotte : Ah oui, attention aux claques 😉. As-tu des points communs avec tes personnages ?

Emilia : Oui tous ont un peu de ma personnalité.

Charlotte : Comment c’est passé l’écriture ?

Emilia : Assez bien en général, j’en prends un grand plaisir.

Charlotte : Quels sont tes rituels d’écriture si tu en as ?

Emilia : Je me fixe un nombre de mots par jour.

Charlotte : Écris tu en musique ?

Emilia : Non, ça me déconcentre

Charlotte : Pour clôturer cette interview, passons aux questions courtes, si tu le veux bien ! Ta plus grosse peur ?

Emilia : Perdre un enfant

Charlotte : Ta plus grosse honte ?

Emilia : J’ai fait tomber une serviette hygiénique devant un surveillant de mon lycée. Il y en a d’autre comme ça, mais je vais les garder pour moi.

Charlotte : Ton plus gros fou rire ?

Emilia : Oula ! J’en ai eu plein. Difficile à dire. La dernière fois justement c’est en écrivant un passage rigolo dans You… and me. Oui, je rigolais toute seule comme une sotte et je n’ai pas su écrire du reste de la journée.  À découvrir dans le tome deux qui sort début septembre hihi

Charlotte : Oh j’ai hâte ! Ta plus grosse boulette ?

Emilia : « Dire bonjour monsieur », alors que c’était une femme.

Charlotte : Oups ! Ta plus grosse envie ?

Emilia : Manger mdr

Charlotte : Comme je te comprends !!

Merci Emilia d’avoir répondu aux questions sérieuses et d’avoir joué le jeu des questions moins sérieuses !!

La chronique du tome 1 de You and me arrive en fin de journée !

montage itw

Get away de Season Canahait aux éditions BMR !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Get away de Season Canahait, un romantique suspense publié chez BMR. Energie, rebondissements, suspense, rire et personnages d’exception !

Titre : Get Away

Auteure : Season Canahait

Éditeur : BMR

Genre : Romantique suspense

Résumé : Divorcée quelques heures à peine après son mariage, Tina a passé le début de sa lune de miel aux Caïmans seule, à noyer son dépit dans l’alcool.
Et c’est avec un énorme trou noir et une gueule de bois d’enfer qu’elle se retrouve maintenant la cible d’un tueur à gages. Accusée d’un meurtre qu’elle n’a pas commis, poursuivie par des criminels sans scrupules, elle s’enfuit au milieu de la nuit à bord d’un bateau volé, aidée par Ove, un ancien militaire sur qui elle est littéralement tombée entre deux cocktails la veille.
C’est certain, Tina nage en plein cauchemar. Qui peut bien lui en vouloir à ce point  ?

L’avisdeMya

Quand une lune de miel tourne à la chasse à l’homme, une héroïne ne tient pas l’alcool, un flic loin d’être commode, cela donne moult rebondissements et quelques situations impayables qui m’ont fait bien marrer malgré la menace qui pèse sur les protagonistes. Pris entre deux feux ne donne pas effectivement envie de rire mais que voulez-vous, Tina, Ove, et leur deux compagnons d’infortune forment à eux quatre un casting d’un film burlesque.

Alors qu’ils venaient de convoler en justes noces et élu les îles Caïmans, pour poser les valiser pour leur lune de miel, Tina a eu la mauvaise surprise de trouver son mari au lit en charmante compagnie…ou pas. Les heures qui ont suivi, elle n’en a aucun souvenir car, elle les a passées sur un nuage d’ivresse. Tout ce qu’elle sait, c’est que ses mésaventures sont le fruit de toutes ces vapeurs qu’elle a inhalées avant le blackout.  Heureusement, Ove, avec lequel elle vient d’avoir une altercation, va l’accompagner dans sa fuite traînant dans leur sillage, Raven, un Russe taciturne et Boyd, un Américain déjanté. Si on compte la nationalité suédoise d’Ove et française de Tina, on pourrait penser à des légionnaires ligués contre le crime. La cavale sera un feu d’artifices de toutes les couleurs. Dangereuse, drôle avec des idées aussi loufoques les unes que les autres mais qui fonctionneront peut-être contre l’ennemi qui les cerne de tout part.

Alors qu’Oven Sven Rapp, se la coulait douce entre deux missions, il a fallu une française casse-burnes, une balle qui l’a pris pour cible et un cadavre dans sa salle de bain pour qu’il reparte en cavale pour sauver la peau de « celle par qui les ennuis arrivent ». Son entraînement va leur permettre de se mettre vite en sécurité mais, surentraîné est-il, il n’est pas invincible. Rien ne les sauvera ni de la police Caïmanienne, de l’armada des surhommes armés jusqu’aux dents. À qui faire confiance quand ils sont pris entre la mafia russe, mexicaine et par des hommes de loi corrompus ? Le quatuor improbable va devoir faire preuve d’ingéniosité pour s’en sortir de leur enfer Russo-Mexicain…ou pas.

Ne connaissant pas la plume de l’auteure, j’ai sollicité le S.P à notre partenaire via Netgalley à l’aveugle. Bien m’en a pris. Pour une fois que je craque sur une lecture pour sa couverture qui évoque l’été et les vacances, j’ai été servie. Car Get Away s’est avéré une très belle surprise, inattendu, original et pourrait même faire l’objet d’un film. Un romantique suspense sous le signe de moult rebondissements, de suspense ainsi que du rire. Oui beaucoup de rire, la plume de Season Cahanait est efficace et d’un comique. J’en suis fan. En effet, sous pression pour sauver leurs peaux, nos fameux badass nous ont offert pleines de situations rocambolesques, nous partageant leurs humeurs du moment qui ne sont pas forcément bons. Une histoire légère et drôle avec pas mal de surprises à la clé. Malgré le danger et la brutalité de certaines scènes, on ne peut s’empêcher d’avoir le sourire aux lèvres grâces aux répliques déchaînées et un brin grossières de nos quatre fuyards faisant baisser la tension. En somme, pris ensemble, ils forment un quatuor de durs à cuire vraiment exceptionnels !

Bref, l’auteure mélange violence et burlesque avec brio dans un cocktail aussi explosif, décoiffant, rafraîchissant qu’addictif. Divertissement assuré, je vous le recommande…

Merci à BMR, à Netgalley ainsi qu’à l’auteure pour l’envoi du S.P de ce romantique suspense pétulant et plein d’énergie positive.

 

106669652_192354858873186_7676989237389767958_n

 

En Exclusivité pour vous, Aleen Nygreen nouvelle auteure chez Ethen Editions se dévoile !


Coucou Aleen

Tout d’abord un grand merci à toi de nous accorder de ton temps pour nous parler de ton aventure et de ton roman L’évidence d’une nuit, mais avant, peux- tu nous parler un peu de toi ? Qui es-tu ? D’où viens –tu ? Dis-nous tout ! Ou presque…

Je m’appelle Aleen, j’ai 31 ans et j’habite depuis quelques années à Paris pour rejoindre mon copain mais à l’origine, je suis de la Creuse, la campagne. Je suis professeure et documentaliste dans un CFA. Je crois que j’ai presque tout dit… Ah si, on vient d’accueillir un chaton à la maison 😊

– La question fatidique qui ne déroge pas à la règle de l’ITW lol, d’où te vient cette passion pour l’écriture ?

Je crois que ça vient de J.K. Rowling. Je suis une grande fan de Harry Potter et en attendant son dernier tome, j’avais tellement d’idées que mon cerveau m’a dit « mets les par écrit ». Bien entendu, je n’ai jamais fini d’écrire ce « tome » ! Depuis je n’arrête pas. J’en suis incapable.

-A quel âge as-tu écrit ta première histoire ? Et de quoi parlait-elle ?

Dès le collège, j’ai écrit des poèmes, des paroles de chansons, des petits textes… Mais si on parle de ma première histoire terminée, ça devait être ma fanfiction Harry Potter… le titre « Pas facile d’être une Potter ». J’ai dû l’écrire, il y a un peu plus de 10 ans. J’avais donc 18-20 ans. On suivait la fille de Harry Potter à Poudlard, où un nouveau méchant cherchait à prendre le pouvoir.

-As –tu un rituel pour écrire ? Ou peut-être un endroit bien particulier ?

Je pense que si l’inspiration est vraiment là, je peux écrire n’importe où et n’importe quand mais là, où mon esprit est au top, c’est entre 23h et 5h du matin, à la table de mon séjour, dans la pénombre, musique à fond dans les oreilles ! J’ai l’impression d’être seule au monde, c’est tellement agréable !

-Quel est ton genre de roman de prédilection en tant que lectrice ?

Sans hésitation, romance !! Et principalement romance MxM, c’est très rare que je déroge à ce genre.

– Peux –tu nous donner les 5 premiers titres qui te viennent à l’esprit présent dans ta bibliothèque ?

Alors facile pour commencer, tous les livres de Séverine Balavoine !! Je les ai tous, ils sont incroyables. Ensuite, celui de Juliette Marrati, « Vider l’Océan en 660 minutes ».

Plus classique, « Dix petits nègres » d’Agatha Christie et « Orgueil et Préjugés » de Jane Austen.

Alors facile pour commencer, tous les livres de Séverine Balavoine !! Je les ai tous, ils sont incroyables. Ensuite, celui de Juliette Marrati, « Vider l’Océan en 660 minutes ».

Plus classique, « Dix petits nègres » d’Agatha Christie et « Orgueil et Préjugés » de Jane Austen.

Pour finir, je dirai « Nos étoiles contraires » de John Green.

-Le dernier qu tu as lu ?

Techniquement je ne l’ai toujours pas fini mais c’est « La gourmandise n’est pas un vilain défaut » de A.L. Morgann

– Parle-nous de ton roman L’évidence d’une nuit. Comment est née cette histoire  ?

Je ne sais jamais réellement comment naissent mes histoires. C’est souvent juste un détail qui me fait imaginer le tout. Là, ça doit être à cause d’une émission de télé que j’ai regardée qui montrait des restaurations de maison avec des entrepreneurs et des décorateurs d’intérieur. Et je me suis dit que ça pourrait être drôle… Alors mes personnages font ces métiers !

– Une source d’inspiration pour tes personnages ? Un casting à nous proposer ?

Pour leur caractère, je prends des petits trucs de moi mais aussi de mon entourage. Je pique par ci, par là. Pour leur physique, je n’ai pas de casting pour cette histoire. Je vais laisser aux lecteurs le plaisir de se faire leur propre image, avec les détails que j’ai donnés et les préférences de chacun.

– Des petits secrets à nous dévoiler sur eux ?

Des petits secrets… Gareth n’est pas le genre à avoir des secrets pour les autres, il dit ce qu’il pense et pense ce qu’il dit.

Hayden a volé une glace dans une épicerie à Londres quand il avait 14 ans, ça compte ?

-Quels sont selon toi leurs qualités et leurs défauts ?

Pour Gareth, il est généreux, sérieux, fort mais tellement obstiné que ça en devient agaçant parfois.

Hayden est quelqu’un de calme, posé, gentil et créatif mais parfois, il peut lui arriver de juger trop vite les gens ou en tout cas de trop s’attacher à la première impression.

– Pourquoi un MM ? L’écriture au masculin était une envie ? un challenge ?

Depuis plusieurs années, je n’écris plus que des MM. Déjà parce que mes lectures sont principalement LGBT+ donc forcément, ça m’influence. Et de plus, j’ai énormément de mal avec les personnages principaux féminins. J’ignore pourquoi.

– Que pourrais-tu dire à nos fans page qui hésitent encore à lire L’évidence d’une nuit ?

C’est toujours compliqué pour moi de « vendre » mes textes mais je décrirais mon histoire comme un feel good, agréable à lire, sans drame avec des personnages qui pourraient être notre frère ou notre ami. Si vous aimez Noël, les romances et les enfants de trois ans tout choupinets, cette histoire est pour vous…

– On a tous un grand rêve, quel est le tien ?

Le mien serait d’être auteure à plein temps bien entendu mais si déjà je pouvais écrire une histoire dans laquelle les lecteurs pourraient se retrouver, s’identifier. J’aimerais apporter de l’espoir et le sourire aux gens.

– D’autres projets livresques en cours ?

J’ai toujours un projet livresque, ma vie tourne autour d’eux. Je publie toutes mes histoires sur Wattpad. Je suis en train d’écrire le troisième tome d’une saga, « It’s definitely you ». La suite de « for him. » qui est mon tout premier roman MM et « problem child. ».

Comment vois-tu ton avenir  dans le domaine de l’écriture ?

J’ignore ce qui m’attend mais tout ce qui compte pour moi, c’est de continuer d’écrire. Peu importe le reste

– On passe au côté ITW délire Made in étoiles, partante ?

Let’s go !!

Questions/ réponses courtes : ta plus grosse

Ta plus grosse peur :

Les serpents ! Je déteste ça ! Mais par rapport à l’écriture, la page blanche, comme tout auteur !

Ta plus grosse honte : 

Euh… J’ai beau réfléchir, rien ne me vient à l’esprit. Je crois que j’ai une capacité d’auto-dérision tellement impressionnante que toute honte que je pourrais ressentir se transforme en amusement !

Ta plus grosse partie de rire :

Impossible d’en choisir une, il y en a trop ! Dès que je suis avec mes amis, les fous rires sont présents !

Ta plus grosse déception :

J’arrive facilement à m’en remettre, je n’ai pas d’énormes déceptions pour quoi que ce soit. Je dirais par contre que je suis déçue quand j’écris une scène mais que le lecteur ne ressent pas ce que je voulais ou lorsque je déçois mes lecteurs !

Ta plus grosse interdiction

Je m’interdis beaucoup de choses et la première serait de tenter d’écrire cette idée de science-fiction qui me trotte dans la tête depuis une dizaine d’année !

Ta plus grosse…. A toi de finir

Passion (en dehors de l’écriture) : La musique, je ne peux pas vivre sans ! Je ne me sens pas bien si je n’écoute pas au moins une chanson chaque jour.

Merci Aleen d’avoir pris de ton temps pour les étoiles, en nous apportant ce petit bout de toi 

Merci à toi !

A l’approche de Noël, Gareth, jeune entrepreneur, se réjouit de passer les fêtes en compagnie de ses amis, sa famille mais surtout Charlie, son fils de 3 ans. Il est heureux de pouvoir mettre son travail de côté, ainsi qu’un certain décorateur qui lui mène la vie dure depuis quelques mois. Mais cette accalmie est de courte durée car, suite à un malentendu, un trouble-fête au costume flashy s’invite à son dîner de réveillon. Gareth va devoir reconnaître l’évidence qui se présente à lui et accepter de se laisser aller à cette nuit qui pourrait tout changer.

L’évidence d’une Nuit est déjà disponible et c’est par là

Résumé :

L’avis de Carine sur le final du roman de Max L.Telliac : Six À nos Âmes Liées


Les Etoiles Des Bibliothèques

41ADtu7-EUL._SY346_Titre: Six, tome 3 : À nos Âmes Liées
Tome 3/3
Auteur: Max L.Telliac
Genre: Romance
Editions: Black ink
Ebook: 4.99€
Résumé:
Quelques mots en conclusion ?

« On a beaucoup dit de moi que je n’étais qu’une brute épaisse. Mais là, je vous assure, je ne suis pas si solide que ça… »
Allez, Hulk, on se mobilise !
« Le petit insouciant, c’est comme ça qu’on me voit ? Moi qui m’accommodais des orages en dansant sous la pluie, je me suis fait foudroyer. »
Un coup de pouce du destin, peut-être ?
« À ceux qui pensent que je suis naïve, je répondrais qu’ils n’ont pas rencontré un Londonien plus instable qu’une grenade… »
Besoin d’un « honey » susurré ?
« Je tiens toujours le rôle du torturé de service. Quand votre vie explose en mille morceaux, que reste-t-il ?…

Voir l’article original 1 291 mots de plus

L’avis de Carine sur le final du roman de Max L.Telliac : Six À nos Âmes Liées


41ADtu7-EUL._SY346_Titre : Six, tome 3 : À nos Âmes Liées
Tome 3/3
Auteur : Max L.Telliac
Genre : Romance
Editions : Black ink
Ebook : 4.99€
Résumé :
Quelques mots en conclusion ?

« On a beaucoup dit de moi que je n’étais qu’une brute épaisse. Mais là, je vous assure, je ne suis pas si solide que ça… »
Allez, Hulk, on se mobilise !
« Le petit insouciant, c’est comme ça qu’on me voit ? Moi qui m’accommodais des orages en dansant sous la pluie, je me suis fait foudroyer. »
Un coup de pouce du destin, peut-être ?
« À ceux qui pensent que je suis naïve, je répondrais qu’ils n’ont pas rencontré un Londonien plus instable qu’une grenade… »
Besoin d’un « honey » susurré ?
« Je tiens toujours le rôle du torturé de service. Quand votre vie explose en mille morceaux, que reste-t-il ? Découvrir qui l’on est ? No way. »
La peur n’évite pas le danger, Jameson.
« Oublier le passé est-il envisageable ? Pas sûr quand il se mêle désespérément au présent. Objectif n°1 : ne plus sombrer. »
Un peu de nerfs, Mademoiselle Tentiller…
« Les questions existentielles attirent souvent vers les ténèbres. Pourtant, je dois me raccrocher à ma lumière… »
Capitaine Azarov, il va falloir vous reprendre !
Marc, Simon, Louise, Adam, Eva et Alex. Six âmes liées.

Mon Avis :

Max L Telliac nous offre un final à la hauteur de mes attentes, et je peux vous dire que je suis plus que ravie d’avoir enfin les réponses aux questions qui me hantaient tout au long de cette saga.

Ce troisième tome fait du bien ! Fini les coups de nerfs ! (À part après l’auteur, mais ça…). On savoure, on se délecte de tout ce qu’on apprend, on se laisse porter avec espoir, même si parfois ça pince un peu et que les larmes s’invitent à notre lecture, car l’auteur joue encore avec nos émotions, et ce dès les premières lignes où elles sont à leur paroxysme. Comment nos trois couples vont pouvoir avancer ? Suffit-il de laisser parler son cœur ? Si pour certains, ce sera le cas, pour d’autres, c’est beaucoup plus compliqué.

Entre rebondissements, tensions, révélations, les doutes et l’espoir, Max L Telliac nous montre le chemin de l’amour et de l’amitié. Le chemin de ces six destins mêlés, différents et pourtant si semblable à la fois. De ces six cœurs tourmentés, torturés qui vont devoir faire face à leurs vérités et se battre jusqu’à lier leurs âmes….

1 – J’ai aimé… cette trilogie

2- Beaucoup… l’intrigue qui ne nous laisse que rarement en zone de confort grâce à l’intensité du récit.

3- Passionnément…. Les trois couples électriques, attachants et attachiants pour certains.

4- A la folie…. Pour son originalité et le talent de l’auteur à nous faire un chassé-croisé plus parfait qui m’a carrément épatée.

5 – Pas du tout… me retrouver dans des situations de stress post lecture ! lol

6- Un coup de cœur… pour la subtile et sublime plume de Max. L.Tilliac qui m’a emportée de A à Z sur trois tomes en me gardant captive de son récit.

Si dans le premier tome, j’avais mes chouchous, dans le second, ce n’était plus les mêmes et me revoilà à changer à nouveau pour que finalement…. craquer complètement de part égale sur les trois couples. L’auteur fait en sorte qu’à tour de rôle, on s’implique dans chacune des histoires qui vont se rejoindre dans une perfection réglée comme sur du papier à musique et surtout, montée de main de maître ! À aucun moment, on ne s’y perd. À aucun moment, on ne regrette de passer à un autre couple. Mais l’avantage dans ce dernier tome, c’est que nos personnages vont évoluer plus souvent ensemble.

Des destins mêlés ? Aucun doute

Des cœurs tourmentés ? Tempêtueusement vrai….

Des âmes liées ? Obviously !

Si j’ai eu l’envie de pousser un peu plus Louise à de nombreuses reprises, l’auteur finit par s’en charger lui-même, après tout, c’est son héroïne et il faut lui faire confiance pour la suite des événements. Il a brillamment mené son cheminement psychologique tout comme celui d’Adam, mais aussi de tous. Haaaaaaa… Adam… le torturé de service qui n’a du prince charmant que sa belle gueule. On l’aime autant qu’on le déteste ! Un connard de première qui va changer au contact de sa belle malgré tout le mal qu’il lui fait. La douce Louise n’a plus rien d’une blanche colombe à ses côtés et finalement, le duo chaotique, imparfait qu’ils ont formé jusqu’alors, leur permet de devenir de plus en plus fort, plus vivant ! Pas invincible pour autant, mais Miss Dario ne s’avoue jamais vaincue lorsque cela concerne Adam… À la croisée des chemins, il lui faudra du courage pour se laisser guider dans la bonne direction… Are you ready Adam ?

En parlant d’invincibilité, notre flic de choc et son ange blond vont finir par se brûler les ailes à force de jouer avec le feu… et les coups de feu. Devant le destin tragique qui s’offre à lui, Marc n’est plus si robuste que ça…  Ce petit insouciant de Simon pourrait être le bon, mais c’est toujours quand tout devient incertain que cela devient clair. Est-ce trop tard pour eux ? Et si la vie devenait moins connasse, Marc aurait-il sa chance ? Même si ce dernier s’ouvre petit à petit, il est et restera cet homme bourru et taciturne qu’il a toujours été. Incapable d’avouer ses sentiments  ? Faut-il encore qu’il en ait… Mais est-ce que Simon pourra s’en accommoder ? Il a beau avoir peur de l’aimer, peur de se donner à lui, peur qu’il le brise pour de bon, le repousser est comme se laisser engloutir au fin fond de l’océan… Et si Marc le repêchait et devenait ce phare qui lui montre la bonne route jusqu’au bonheur ? Et si éprouver c’était vivre enfin ? Avec des si, on refait le monde, mais peut-on changer les gens ?

Eva elle, a pourtant bien changé même si son passé revient comme un boomerang. C’est douloureux, elle plonge, mais plus question de rester K.O. Elle compte bien se battre pour sa vie, pour celle d’Alex aussi. Tout deux doivent affronter les démons du passé pour envisager un avenir. Trop de questions, trop de ressentis, trop de culpabilité pour chacun d’eux, particulièrement pour notre capitaine qui tombe dans les abysses de son désespoir. Il faut se relever et avancer Capitaine ! Regardez droit devant cette magnifique lumière aussi désirable que sauvage qui détient votre cœur… Pourra-t-elle être assez forte pour vous sortir des ténèbres ? Mais au final, qui est la lumière de l’autre ?

Les émotions sont là et ne nous quittent pas. Les rebondissements et les révélations nous touchent et nous mettent à terre avec nos héros. On se relève et avance avec eux pour le meilleur… et pour le pire. Ils ravissent nos cœurs et font chavirer nos âmes avec force et passion. Je me suis posée la question du pourquoi j’ai été tellement accrochée à ces six personnages. Et je pense que c’est tout simplement le fait que l’auteur a créé des personnages vrais. Tantôt imposants, sans filtres, subtiles et tantôt doux, farouches, perdus ou encore exécrables, ce sont des héros qui peuvent sombrer, tomber de leurs piédestaux et montrer leurs faiblesses. Des héros qui n’ont pas peur de dévoiler leurs sentiments, ni de se mettre à nu lorsque cela va s’avérer nécessaire alors, qu’ils étaient tout le contraire. Des héroïnes de caractère malgré les apparences. Elles savent ce qu’elles veulent et surtout ce qu’elles ne veulent pas et feront tout pour obtenir de leurs moitiés plus que leurs cœurs… Car pour les obtenir, ils ont besoin de se trouver…. Briser leurs carapaces et voir le reflet de leurs âmes. Tous les six ont une personnalité forte dans leur genre, et tous avancent d’une manière différente et pourtant à la fois semblable.

Vous l’aurez compris, j’ai plus qu’adoré cette trilogie originale qui nous propose un combo parfait de sensations, d’émotions et d’amour à toute épreuve. Un mélange de genre et un dynamisme qui ne pourra que vous emporter à votre tour. Les thèmes abordés sont assez variés et malgré cela, Max L.Telliac fait avec eux comme avec ses héros. Il va tout mêler, nous tourmenter et enfin tout lier pour nous offrir une chute à la hauteur de sa plume. À la hauteur de ses protagonistes. À la hauteur d’un roman coup de cœur…

Marc, Simon, Louise, Adam, Eva et Alex. Six âmes liées. Un trilogie à ne pas manquer !

 

Man versus Dog d’Ena Fitzbel !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Man versus Dog d’Ena Fitzbel. Une comédie romantique riche en humour qui fait du bien au moral.

Titre : Man versus Dog

Auteure : Ena Fitzbel

Éditeur : Auto-édition

Genre : Comédie romantique

Broché : Lien d’achat

Résumé : ★ Humour ★ Amour ★ Tendresse ★ En un seul tome ★
« Grèves, pensez covoiturage », peut-on lire sur les panneaux routiers.
Il ne manque qu’une chose à Fleur, élève vétérinaire à Paris, aussi gaffeuse que malchanceuse : un chauffeur.
Homme d’affaires important, Arnaud comptait partir seul à Marseille. Personne – pas même le chef de l’État – ne devait monter dans son nouveau 4 x 4.
Par un concours de circonstances imprévues, il se voit contraint d’accepter à son bord Fleur et son carlin, tout aussi exaspérants l’un que l’autre.
En quoi les péripéties qui émailleront leur route les empêcheraient-elles de trouver le chemin de l’amour ?

L’avisdeMya 

Cela fait longtemps que je n’ai pas lu pour Ena Fitzbel mais, je constate que le plaisir de la lire reste inchangeable. Par cette comédie romantique, j’ai redécouvert sa marque de fabrique toujours sous le signe de la bonne humeur.

Arnaud Genty, en homme d’affaires sérieux pour ne pas dire un peu trop coincé, va être obligé de se coltiner, pendant son voyage dans le sud, les bavardages inintéressants d’un jeune laideron à cause de sa mère. Pour les rares fois qu’ils se parlent, il faut qu’elle lui impose une compagnie non désirée. Mais à sa grande surprise, Fleur Joly est loin d’être moche, bien au contraire. Elle a même l’air intelligente contrairement à ce qu’il croyait. S’il pensait avoir de la charmante compagnie pendant ce long road-trip, il va vite découvrir qu’il va « y avoir une couille dans le potage ». Car la délicieuse damoiselle n’est pas seulement charmante, bavarde et attachiante mais, elle est aussi accompagnée d’un monstre débordant de baves. Je vous ai dit que Monsieur déteste les bêtes qui bavent, pètent, chient et mordent tout et n’importe quoi ? Du coup, non seulement, il doit lutter contre l’attrait que Fleur exerce sur lui, garder un œil sur la bête pour qu’elle n’abîme pas son tout dernier bijou rutilant mais, aussi surveiller ce bellâtre qu’il a pris en co-voiturage contre son gré. Non mais oh, il vient juste de la rencontrer et déjà, il lui fait du gringue comme le ringard qu’il est.  Arnaud ne se l’avouera jamais même sous la tortue mais, il est jaloux comme un pou. Ironique hein… Il s’en défend de cette attirance malvenue qu’il ressent pour elle mais en même temps, il n’est pas content que quelqu’un s’y approche. Faut savoir monsieur le financier… La concurrence est rude surtout le bellâtre a l’air d’un dico ambulant et sait comment la divertir. Fleur est tout sourire et a l’air de l’apprécier et lui, il n’a que regards noirs et foudroyants. Si c’est pas de la reconnaissance ça ! Faites plaisir et qu’est-ce-que vous avez en retour ? Rien, nada, que tchi… À part ce sale clébard mais mignon quand même, qui est en train de bousiller ma voiture, tout va pour le mieux. « N’es-tu pas censé être propre tiens ? » Fleur lui fait la tête et voilà qu’il se tape la discute avec Orion, si c’est pas perdre la boule !

Le voyage jusqu’à Aix-en-Provence est long, fatigant et ne manque pas d’éprouver ses nerfs qui en temps normal sont solides comme de l’acier. Mais entre la grève des Gilets Jaunes, la pénurie de l’essence, Fleur qui n’arrête pas de lui gueuler dessus, Son foutu carlin (j’ai bien dit mignon hein, je ne veux pas que vous me dénonciez à la S.P.A), dégueulasse le cuir de son luxueux 4×4 fraîchement sorti de la concession. Et cela ne s’arrête pas là, en plus de supporter les moqueries du guignol qui se la pète avec sa science infuse, ils doivent faire un détour pour éviter la panne sèche au risque de mettre sa carrière en danger.

Voilà, vous avez à présent une idée de ce qui vous attend si vous vous invitez dans ce voyage insolite et Ô combien divertissant qu’est Man Versus Dog. Vous n’avez qu’à prendre place dans le 4×4 de Mr friqué et laissez ces personnages vous divertir, vous faire rire, vous choquer et vous attendrir. Déguster cette petite parenthèse bien marrante en vous laissant porter par la jolie plume de l’auteure et par ses expressions à mourir de rire.

Une comédie romantique sans prise de tête qui n’a pour but que de vous faire rire de bon cœur et pourquoi pas vous donner envie de tout envoyer paître et aller à l’aventure en bonne compagnie si bien déjantée. Et en cours de route, l’auteure vous permet une pause gourmande bien méritée dans l’un des gîtes de La Provence. Nature bienfaitrice, histoire de respirer du grand air, d’évacuer aussi les tentions sexuelles qui rongeaient les deux protagonistes sans se l’avouer, permettre à Orion de se dégourdir les pattes et déverser ses fluides malodorants plutôt que le faire sur un cuir bien trop luxueux même, pour un carlin bien dressé, censé parader dans un salon de concours. Sans oublier le mariage champêtre qui pourrait donner des idées à certains, les faire paniquer voire fuir inélégamment … Si c’est pas beau.

Bref, une histoire déjantée et bien rythmée, des situations cocasses, des répliques qui ont du mordant, des personnages attachants et aux antipodes mais tellement assortis, un carlin super mignon qui m’a fait fondre comme neige que j’aurais voulu qu’il intervienne dans les dialogues. Bah quoi ? Il méritait son heure de gloire lui aussi après ce qu’il a dû supporter ! Bon, il était loin d’être exemplaire, sa pauvre maîtresse croyait dur en lui, mais des accidents ça arrive LOL. Une comédie romantique à dévorer d’un seul coup ou page par page, faites comme vous le sentez mais, ne la manquez pas !

Merci Ena Fitzbel pour l’envoi du service presse numérique et pour cette parenthèse qui fait du bien au moral.

106453748_1154028744966189_8667129041892831504_n

 

 

 

Wild Rush – 2 – Heaven Sign de Mychele S.


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Heaven Sign, le 2e volet de la saga Wild Rush de Mychele S. Un magnifique voyage émotionnel et en musique à ne pas manquer.

Titre : Wild Rush – 2 – Heaven Sign

Auteure : Mychele S.

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat

Heavenly IllusionLien d’achat 

Résumé : Longtemps, Logan Carson a cru que son existence ne serait que musique et femmes. Mais le destin va se charger de chambouler l’univers du chanteur.
Sans qu’il s’en aperçoive, il aura suffi d’un instant pour que tout bascule.
Après la tragédie qui les a séparés, et des mois de silence et d’absence, Logan sera-t-il en mesure de laisser Josie réinvestir sa vie ?
Il ne peut que s’y résoudre, car désormais tout a changé.
Pourtant, dans ce monde où le succès de Wild Rush va grandissant, leur histoire semble vouée à l’échec avant même d’avoir pu éclore…
Car le passé pourrait bien devenir l’ombre de leur avenir.

L’avisdeMya 

Un an après Heavenly Illusion, le premier tome de Wild Rush qui m’a laissé un goût amer dans la bouche et un trou dans le coeur, me voilà encore au rendez-vous pour vous partager mon ressenti sur Heaven Sign, le deuxième volet de cette saga élaborée sous le signe de la musique et des émotions fortes. Un deuxième tome à la hauteur de la plume talentueuse de Mychele S., aussi addictif et déchirant si ce n’est plus que le premier. L’auteure nous embarque encore une fois et sans préavis pour un voyage émotionnel qu’est l’histoire de Josie et Logan. Si vous avez lu Heavenly Illusion, vous savez déjà quels rôles leur a été attribués. Mais une piqûre de rappel ne risque rien. Josie est la cousine de Lara et Logan est le chanteur du groupe Wild Rush. Je ne sais pas vous, mais je n’avais pour lui aucune sympathie. Je le trouvais superficiel, je m’en foutiste et un peu trop queutard pour attirer mon intérêt ! Malheureusement, Josie est tombée dans son piège. Mais faut avouer qu’elle n’avait aucune arrière-pensée en tombant dans ses bras le temps d’une nuit. Une parenthèse plaisante mais sans suite, c’est ce dont elle avait besoin en ce moment-là. Et Logan avait toutes les qualités pour le lui offrir. Il ne risque pas de s’attacher à elle ni elle de lui. Tous les deux profitent l’un de l’autre dans un moment d’oubli salvateur sans aucune attente.

Mais après le drame, la vie de Josie a volé en éclats. Elle a perdu totalement le contrôle sur sa vie. Les masques sont tombés, et les démons sont revenus la tourmenter car, la seule personne qui les tenait à distance n’est plus… Huit mois après, Josie essaie encore de retenir la bride haute à ses pensées noires qui la propulsent à chaque fois dans un abîme sans fond. Aujourd’hui, elle a des responsabilités envers un être innocent et elle se doit d’être à la hauteur. Mais, la vie n’a pas l’air de vouloir d’être clémente avec elle. Elle est dans les ennuis jusqu’au cou. Surendettée, sans ajouter la protection un brin trop possessive jusqu’à devenir malsaine de son collègue avec lequel elle a commis l’erreur de s’en approcher de près. Heureusement, son proprio, patron et meilleur ami est là pour lui botter l’arrière-train au besoin pour lui rappeler son devoir envers Heaven. Retrouver son coup d’un soir pour lui offrir une vie meilleure que celle qu’elle peut se permettre en ce moment. La mettre en sécurité car, elle sent que le vent souffle dans le mauvais sens comme il l’a toujours fait en ce qui la concerne… Elle n’a pas droit au relâchement ni au découragement. Elle doit être forte… Pour Elle… Son ancre, sa finalité, son ÉDEN. Et c’est de là qu’est partie l’histoire… Réécrire son histoire avec Logan Carson, ce n’était pas ce qu’elle avait prévu. Mais ce dernier, lui a prouvé qu’il était digne de son intérêt et surtout de sa confiance qu’elle avait perdue depuis belle lurette.

Huit mois après, Logan Carson est devenu autre… Il n’est plus le sale type cavaleur qu’on connaissait, ni le clown du service qui avait toujours une blague douteuse dans son jabot. Exit les airs conquérants, les sourires factices, les fêtes extravagantes, les soirées de beuverie et les coucheries faciles avec les midinettes qui pilulent dans le sillage du groupe. Aujourd’hui, c’est un mec réfléchi, mature et prend son rôle de médiateur dans cette bande d’amis qui partent en dérive au sérieux. Entre Bax qui régit mal le drame qui l’a frappé et la colère, sa sœur qui file du mauvais coton, il y a bien trop de boulot pour penser à faire le mariole. Apaiser la tension au sein du groupe, gérer les répétitions, le stress d’avant concert, lui demandent beaucoup de concentration et de maîtrise de soi. Bref, méconnaissable mais bien plus intéressant…Pour celui-ci, je signe quand et ou vous voulez… Ce nouveau personnage m’a séduite et a effacé les faux airs qu’il se donnait pour faire son intéressant, il adorait être le clou de l’attention générale.

Mais la surprise qui l’attend à la fin d’un de leur concert pourrait bien entamer cette patience et  vriller ce self-control qu’il a mis longtemps à cultiver…

Encore une fois, Mychele S. a prouvé qu’elle était une auteure de grande envergure. Elle nous a offert une magnifique histoire avec moult émotions à vif, du suspense, des rebondissements et beaucoup de palpitations à me faire crever de peur. Elle a éprouvé mes nerfs, ma patience, m’a vrillé les tripes et torturée jusqu’à la maudire ou peut-être la remercier de me donner autant de frissons. Avant le mot fin de l’histoire, je ne savais plus encore où j’en étais. Mais à la fin, je me suis rendue, vaincue par son imagination sans limite, sa capacité de me transporter dans son univers d’auteure sadique…

Elle nous a fait don d’espoir, de seconde chance, de personnages humbles,forts et touchants, des larmes, des sourires et pleins d’autres ingrédients pour faire de cette histoire une bombe qui ravage tout ce qu’elle croise sur son chemin. Une réussite, en un seul mot, MAGISTRALE.

Une belle couverture, et un roman joliment illustré par des notes musicales, un récit rythmé pour nous faire voyager en musique et un titre parfait pour cette romance. Heaven Sign n’a pas été choisi par hasard et il a une signification loin d’être anodine. Vous comprendrez le pourquoi du comment si vous succombez à la tentation nommée Logan Carson qui saura vous convaincre de l’aimer comme il le mérite. Josie n’est pas en reste, elle gagnera votre respect par son fort caractère ainsi que sa douceur. Côtoyer une célébrité convoitée jusqu’à la psychose n’est pas de tout repos et demande un courage à saluer en courbettes S.V.P.

Une plume magnifique, pleine de sensibilité, fluide et addictive comme à son habitude et un texte impeccable, et oui c’est important de le souligner aussi ! Bref, une lecture coup de coeur que je vous recommande de lire. Surtout, ne pas manquer Heavenly Illusion. Il est essentiel de le lire avant de découvrir Heaven Sign.

Merci Mychele S. pour l’envoi du service presse et pour ta confiance ! Continue de faire vibrer nos cordes sensibles, on adore trop cela.

104118884_2570906013011106_4512408194515704608_n

 

 

 

Les papillons se cachent pendant la pluie de Danielle Guisiano !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Les papillons se cachent pendant la pluie de Danielle Guisiano dont le premier pas dans l’auto-édition est une magnifique réussite. Une romance feel-good qui véhicule des messages forts et poignants ! Ne manquez surtout pas le rendez-vous du 1er juillet !

Titre : Les papillons se cachent pendant la pluie

Auteure : Danielle Guisiano

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance feel-good

Broché : Lien d’achat

Résumé : Le hameau de Sivergues n’est pas un lieu comme les autres. Il répare les ailes froissées des papillons après la pluie. Blanche est loin de se douter que le chaos de sa vie la dirige vers une rencontre décisive. Si elle a quelqu’un à découvrir, c’est avant tout elle-même. Quant à Eddy, son taciturne voisin, il trace son chemin, solitaire. Le destin va réunir ces deux âmes à vif.
Entre passé et avenir, leurs vieux démons s’agitent. Rien ne sera facile, pourtant le moment est venu d’ouvrir les ailes pour s’envoler.

L’avisdeMya :

Que dire sur Les papillons se cachent pendant la pluie ? Une histoire de seconde chance ? Oui, certainement elle l’est. Elle nous livre un message fort et poignant sur des thèmes d’actualités qu’on n’aborde pas assez souvent. Probablement par pudeur. Un message fort sur la reconstruction après un traumatisme fatal.

Là où se trouve la persévérance, survient le miracle comme le dit si bien le proverbe. Les traumatismes que certains subissent dans le passé les modèlent de telle façon qu’ils se reconstruisent soit positivement ou négativement. Certains, s’en servent pour qu’ils deviennent une force et malheureusement pour d’autres, ils deviennent une faiblesse, un fardeau lourd qu’ils portent jusqu’à leurs derniers souffles.  Les papillons se cachent pendant la pluie est une histoire d’espoir, une romance qui nous fait sentir mieux, voire, elle ouvre une parenthèse positive et efface les ardoises déjà trop noircies et cela malgré la souffrance jusqu’aux larmes qui suinte entre ses lignes.

Blanche, l’héroïne de ce roman, est cassée. Sous les vêtements BCBG, une tonne de maquillage et ses airs assurés, se cache un être fragilisé par un mal-être qui ronge ses entrailles. Depuis son enfance, on lui a fait comprendre qu’elle doit tripler d’efforts pour obtenir ce qu’elle voudrait. Et aujourd’hui, elle n’a toujours pas arrêté. Avoir la reconnaissance de sa hiérarchie et rendre son père fier d’elle, c’est tout ce qu’elle demande… Mais les obtient-elle pour autant ? Non, loin de là. Ses chefs s’octroient ses réussites, ses sacrifices au détriment de sa santé morale et physique et son père est un éternel insatisfait, rien n’est encore assez bien pour lui.

Aujourd’hui, rien ne tourne rond dans sa tête et encore moins dans son corps. Blanche est au bord du burn-out. Aucun moyen de contrôler ses émotions à fleur de peau. Peut-être qu’un séjour forcé à La Tarasque, la maison que lui a léguée une tante inconnue, la guérira de ses maux. Peut-être… Mais à croire que le destin se ligue lui aussi contre elle. Un fantôme revenu de son passé ne fera qu’accentuer son mal-être. Le seul recours qu’elle a trouvé pour s’en défaire, c’est se cloîtrer en elle-même et rejeter tourtes les mains tendues de ceux qui l’aiment. Car Blanche, malgré ce qu’elle croit, elle est aimée. Par ceux qui sont présents dans la joie autant que dans les peines et même par ceux qui sont partis… La preuve, elle l’aura quand elle pourra se remettre du tourbillon des déceptions, du rejet qui l’aveugle, ce mal qui est devenu son compagnon de jeu jour et nuit. Des années de maltraitances, pas physiques non, ces blessures sont visibles à l’œil nu et cicatrisent avec le temps. Mais celles de l’âme sont les pires car, elles sont indétectables et leurs cicatrices nous façonnent peut-être pas de la meilleure façon. Blanche croit avoir le contrôle sur sa destinée mais, elle ne sait pas qu’elle est en train de perdre celui de son corps et celui de son cœur. Blanche doit se relever, se prouver que tout ce qu’elle a vécu n’est un accident de parcours. Se réconcilier avec elle-même, se pardonner et pardonner. Il sera temps de renouer avec l’amour, celui qui la complète, la rend belle, confiante en elle et en l’avenir. D’ailleurs, elle n’a pas le choix, si elle veut vivre et pas seulement survivre. Soit elle prend son destin en main et laisser l’amour des siens la guérir ou sombrer jusqu’à ne plus pouvoir se relever !

Quant au personnage principal, lui, ne se met pas beaucoup au devant de la scène. Malgré que sa vie pue le mal-être autant que celle de Blanche. Il cède la place à l’héroïne pour qu’elle extériorise sa douleur, ses peines, ses doutes et ses incertitudes. Et ne nous lâche que quelques bribes sur lui, sur sa vie et sur son vécu… Aujourd’hui, il a occulté le passé, la douleur, la colère car il a eu la chance de croiser de belle personnes qui l’ont aidé à se retrouver, à retrouver sa sérénité, à faire la paix avec lui-même et voir ce qu’il y a de beau dans le monde. Aujourd’hui, il est arrivé à se pardonner, à pardonner et avancer sans penser à l’avenir et ses incertitudes, se contenter de ce que le destin lui réserve. Mais Blanche n’a pas eu cette chance ou pas assez de temps pour qu’elle reçoive le même traitement qui l’aidera à redresser la barre de son navire en plein naufrage. Ces belles âmes l’ont remise sur son chemin et il pourrait enfin prouver sa reconnaissance en lui donnant à son tour ce qu’il a reçu. Mais le laissera-t-elle faire ? Connaissant Blanche et son entêtement à avancer dans une carrière qui la détruit à petit feu, pas vraiment sûr !

Laisseront-ils l’amour les guider vers le bonheur dont ils ont été privé jusqu’à présent ?

Ils s’aiment tendrement, sauvagement, audacieusement, infiniment pour reprendre les mots de l’auteure que je trouve magnifiques et justes.

Une belle et émouvante histoire d’amour à thèmes qui nous vrillent le cœur et nous touchent à l’âme. Un amour qui se laisse lire et se déguster, né en pleine Provence, dans un milieu rural, rustique et dont les magnifiques paysages que l’auteure nous décrit avec réalisme, émotion et amour, nous donnant l’impression de faire partie du casting, car on vit l’histoire et on vibre en direct. Un vrai plaisir de voir autant de solidarité et de soutien, de convivialité entre ses braves gens. Dans leurs moments de partages, dans la joie mais, aussi dans la peine, présents les uns pour les autres. Des moments qui embellissent les lèvres de moult sourires.

Et je ne vous parle même pas des émotions intenses que dégage la plume de l’auteure. Je ne saurais les décrire à leur juste valeur alors, je vous laisse le plaisir de la découverte. On ressent son investissement total et une implication très personnelle, ce qui infuse une véracité, un impact et une haute sensibilité à ses mots. On a autant envie de rire que de pleurer. Et il n’y a pas de règle, on peut passer autant à l’un qu’à l’autre entre deux ou quatre pages. Bref, vous l’aurez compris, Les papillons se cachent pendant la pluie a été un coup de cœur et mille coups au cœur. J’ai eu le cœur brisé par autant de douleur, de peine mais aussitôt pansé par des petits trucs qu’on pense anodins mais qui se révèlent de vrais petits bonheurs. Une amitié, une main tendue, une gentillesse, un mot, une pensée ou juste une expression sur le visage et le sourire revient effaçant la boule qui monte dans la gorge.

Merci à Danielle Guisiano pour cette magnifique romance feel-good qui m’a conquise par ses messages subliminaux, son clin d’œil à l’espoir, à l’amitié, par ses mots et aussi par ses personnages tellement attachants et surtout par toutes ses émotions exacerbées !

106228274_309440366884497_7157763380157257239_n