L’avis d’Elyiona sur Adé de Ewa Rau

Titre : Adé

Auteur : Ewa Rau

Éditeur : Black Ink Editions

Genre :  New Adult

Kindle : 4€99 lien d’achat ici

Kobo : 4€99 lien d’achat ici

 

Résumé :

Aimer implique de sauter dans le vide.

Adé est une talentueuse danseuse de hip hop, dont le cœur dégringole toujours après une histoire douloureuse.

Brisée et usée par sa dernière relation, la jeune femme va, sans réfléchir, accepter le marché saugrenu de sa prof de danse : vivre sous le même toit que son fils. Elle va alors faire la connaissance d’Antony… Une rencontre choc qui va remettre en cause tous ses principes.

Les pieds touchant enfin le fond, cela ne sera pourtant pas aisé de remonter la pente…

Adé va découvrir que les sentiments blessent davantage que les coups et que les pactes les plus risqués ne sont pas toujours signés avec le diable…

L’avis d’Elyiona : 

C’est encore une grande et magnifique pépite qu’a réussi à dénicher Black Ink Editions avec l’auteur Ewa Rau et l’histoire de Adé. Nul doute qu’ils vont probablement faire un carton plein. Pour ma part, j’ai été plus que conquise par cette superbe histoire, j’ai été subjuguée et balayée par ce raz de marée complexe et addictif allant jusqu’à déclencher ce fameux coup de coeur.

Adé est une jeune femme passionnée par la danse depuis son plus jeune âge et qui réussit à allier celle-ci avec sa profession sous l’aile protectrice de plusieurs de ses anges gardiens. Avec une armada de personnes qui ne souhaitent que le meilleur pour son épanouissement, elle a trouvé une seconde famille. Survient alors une proposition qu’elle ne peut refuser, vivre avec le fils de Max. Mais cette cohabitation va s’avérer bien plus compliquée car avoir à partager son quotidien avec cet être dénué de son âme n’est pas chose aisée. C’est donc, sans surprise, qu’elle va tenter de braver toutes les règles imposées… après tout Oscar Wilde disait “Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu’elle s’interdit.”

 Mais attention car certaines d’entre elles pourraient être bien plus dangereuses…

Tony est le fils de Max, la talentueuse professeur de danse du studio où Adé exerce sa passion. Entouré de plusieurs acolytes, ils sont de toutes les fêtes qu’ils organisent. Canon, il connaît ses atouts et en joue avec aise (après tout pourquoi se priver)…. jusqu’à l’arrivée de sa nouvelle coloc qu’il ne désire aucunement. Bien décidé à ne pas la laisser déjouer ses perspectives d’avenir, il va être de tous les combats afin de la faire céder et déguerpir.

Commence alors entre eux, le seul combat auquel aucun des deux ne s’attendait. Telle une partie d’échec ils avanceront leurs pions. Tous les coups sont permis, surtout les pires pour déstabiliser au mieux son adversaire.

A la guerre comme à la guerre sera leur leitmotiv…

C’est une histoire incroyable et absolument addictive qu’a écrit l’auteur Ewa Rau avec Adé. J’ai été happée dès les premières lignes, m’embarquant dans l’univers de la passion de la danse et des amours désabusés. Mon cœur a été véritablement malmené tirant ça et là de grands coups de freins bien nets laissant des traces de ces arrêts brutaux, mêlés à ce grand galop version yeapa et surtout chaud bouillant.

Les échanges salés, sucrés ou très épicés de nos deux coloc vont largement mettre vos nerfs à vif pour ne pas vous lâcher tout du long. Les personnages se sont glissés lentement et sûrement sous ma peau pour toucher le plus sensible des points de mon coeur. Ils possèdent ce quelque chose qui les rend totalement réels pour le lecteur et lui donne ainsi la fabuleuse opportunité de vivre à 3000 % toutes les émotions auxquelles ils auront été confrontés. Haine, vengeance, rire, humour et tant de choses qu’il ne sera bon pour vous que de découvrir à votre lecture de cette pure merveille.

J’ai adoré Adé de part sa douce fragilité, son envie de se battre contre tout, pour tout, car la vie est un combat. Forte de son caractère elle m’a conquise à chaque page un peu plus. Quant à Tony, il m’aura autant fait rire que gronder de méfiance. Son tempérament de feu saura, sans conteste vous donner quelques vapeurs mais aussi provoquer les flammes du Dragon qui sommeille en chacune de nous…

Personnellement j’adore les histoires de coloc et Ewa Rau a su relever le défi haut la main. J’ai ainsi découvert les âmes meurtries et abîmées de Tony et Adé et me suis régalée de ces deux personnages ô combien complexes et sensibles. Malgré leurs carapaces, ils s’insinueront insidieusement dans l’esprit de l’autre. Arriveront-ils à faire tomber les hautes barrières dont ils se sont armés eux même ?… rien n’est moins sûr. Ce qui est en revanche certain, c’est l’acharnement qu’ils vont avoir à se rendre dent pour dent chaque geste non apprécié et j’en ai autant souri que souffert.

Car oui, armez-vous vous aussi…

Mes larmes ont, en effet, déjà coulées au détour de ce superbe livre et je n’en regrette aucune car elles sont belles et bien le signe que l’histoire s’est faite un chemin vers mon connu coeur d’artichaut.

Voilà donc un coup de coeur de plus à mon actif. Ce livre est majestueux et se fait une place de choix dans mon top ten.. bravo à Ewa et à Black Ink Editions !! Merci pour ce superbe Service Presse 🙂

Musique proposée à la lecture :

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s