L’avis de Charlotte sur Mon pire date de Amy Tale


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Mon pire date de Emy Tale aux Editions Addictives.

Titre : Mon pire date

Auteur : Emy Tale

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Elle a swipé trop vite, il va le lui faire regretter !

Avec son étiquette de célibataire endurcie qui lui colle à la peau, Abby multiplie les rendez-vous foireux. Le pire de tous ? Son dîner catastrophique avec Cameron, un connard fini rencontré sur une appli à la noix. Bien que très charmant au premier abord, il s’avère surtout être son parfait opposé. Alors que la jeune femme est plutôt raffinée et attachée aux bonnes manières, lui a tout du goujat de service !
Désireuse de faire croire à sa famille qu’elle a enfin trouvé l’amour, Abby doit dégoter un homme qui acceptera de venir passer Thanksgiving avec eux. En tout cas, une chose est sûre : elle ne choisira pas Cameron !
Le problème ? Après un énorme quiproquo, c’est lui qui se présente finalement à la porte de chez ses parents ! Dépassée par les événements, la jeune femme touche le fond quand elle constate que sa famille adore celui qu’elle ne supporte pas. Mais maintenant qu’elle s’est mise dans ce pétrin, il lui faut une solution pour en sortir. Quoique. Parfois, un malentendu, ce n’est peut-être pas si mal…

Mon avis :

Abby est célibataire et vit plutôt bien son célibat. Sauf, quand son rendez-vous est pire que tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Cameron est beau mais c’est un connard, inintéressant avec un humour douteux. Impossible d’envisager quoi que ce soit avec un type pareil !

Pour faire plaisir à sa famille, elle annonce avoir quelqu’un dans sa vie. Elle est ravie d’avoir trouvé un homme capable de jouer ce rôle. Mais sur un quiproquo, c’et Cameron qui se présente chez ses parents. Si elle veut mettre rapidement fin à ce malentendu, ce n’est pas le cas du jeune homme qui semble se plaire auprès de la famille d’Abby et ça semble réciproque.

Abby est une jeune femme parfois rigide, plutôt maniaque. Elle est proche de sa famille et leur faire plaisir lui tient à cœur. Cependant, elle ne s’attendait pas à devoir s’enfoncer dans un mensonge qui la dépasse.

Cameron est l’opposé de son dernier date, il est naturel, n’hésite pas à dire les choses. Il pensait simplement rendre la monnaie de sa pièce à Abby en se présentant dans sa famille, mais cette famille est charmante et il les apprécie, impossible de rester le connard qu’il a montré à Abby.

Entre eux, c’est impossible, ils sont tellement différents, mais ils vont devoir composer avec. J’ai adoré leurs personnalités, les voir évoluer pour donner le change. J’ai aimé qu’ils se découvrent progressivement et qu’ils se dévoilent. J’ai été touché par leurs histoires.

La plume de l’auteure est fluide et très agréable et j’ai passé un très bon moment avec Mon pire date.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Aussitôt, nos langues partent dans un baiser sensuel et animal. Le genre dont toutes les filles rêveraient en temps normal. Je me laisse guider par chacun de ses gestes quand, sans jamais quitter mes lèvres, il commence à me déshabiller. Mon dos se plaque brusquement contre le carrelage mural lorsqu’il me soulève. Instinctivement, je l’entoure de mes deux jambes maintenant totalement nues. Contre ma petite culotte, je peux sentir son membre durci. Bon sang… c’est de la torture. Alors, pour lui faire comprendre que je ne peux pas attendre une minute de plus, je glisse un pouce vers l’élastique de ma culotte.
– Qu’est-ce que tu fais… ? me demande-t-il d’un air perplexe.
Mes gestes se stoppent simultanément. Devant mon silence, il répète :
– Abby… qu’est-ce que tu es en train de faire ?
Et soudainement, la réalité me rattrape.
En clignant des yeux à plusieurs reprises, je comprends que rien de tout ça n’a vraiment eu lieu. 
C’était juste dans ma tête. Oui, car en vérité, Cameron est bien là, totalement nu devant moi derrière cette immense paroi de douche, cependant… au lieu d’avoir une expression purement érotique sur le visage, il a en fait un air ahuri :
– Pourquoi est-ce que tu as retiré ton putain de pantalon ? me redemande-t-il en cachant ses parties à l’aide du grand flacon de gel douche.
Nom de Dieu… Alors je viens vraiment d’imaginer tout ça ?! Je veux dire… je viens réellement de fantasmer comme une cinglée devant un type totalement nu sous mes yeux ?!Pitié… dites-moi que je suis en train de rêver…

Publicité

L’avis de Charlotte sur Des paillettes dans le sable de Enolla Brunetti


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Des paillettes dans le sable de Enolla Brunetti publié par Les éditions Caméléon.

Titre : Des paillettes dans le sable

Auteur : Enolla Brunetti

Genre : Romance

Editions : Les éditions Caméléon

Ebook :  4,99€

Broché : 19 €

Résumé :

Anna, avocate trentenaire, voit sa vie basculer lorsqu’elle reçoit un coup de fil pour le moins inattendu.

Antony De Luca, le séduisant pâtissier le plus en vogue de Bordeaux débute une nouvelle vie.

Deux destins en prise avec des secrets, un passé qui refait surface et une terrible envie d’aimer. Mais à quel prix?

Entre trahisons, remises en question et découvertes, arriveront-ils, malgré les circonstances, à se trouver ?

Mon avis :

Anna mène une vie équilibrée. Elle est en couple depuis longtemps, elle a un travail stable d’avocate. Tout va bien pour elle, jusqu’à un coup de fil qui risque de tout changer. De son côté, Antony mène une carrière brillante de pâtissier. La réputation de sa pâtisserie dans Bordeaux grimpe. Anna et Antony ont pour point commun de s’investir dans leur travail, mais également des secrets ou des blessures qui freinent leur évolution sentimentale. Une attirance naît rapidement entre, mais seront-ils capables d’ouvrir la porte à une relation ?

Anna remet en question sa vie professionnelle et personnelle suite à un coup de fil déstabilisant et inattendu. Pour son équilibre, elle décide de prendre du recul et de s’offrir du temps uniquement pour elle afin de savoir ce qu’elle veut faire de sa vie. Le hasard, qui fait bien les choses, remet sur sa route Antony, le beau pâtissier qui l’avait si gentiment dépanné. Ensemble, ils s’ouvrent à la vie, mais l’un comme l’autre, auront des surprises, pas toujours très faciles à encaisser ou des blessures à panser. Au milieu de leurs découvertes, de leurs remises en question, ils tenteront de s’apprivoiser.

J’ai beaucoup aimé ces deux personnages. Anna m’a rapidement touchée Et Antony m’a intriguée. J’ai beaucoup aimé suivre la naissance de cette relation qui évolue tranquillement, mais d’une très belle manière. J’ai beaucoup aimé leur rapprochement, leur façon d’être et leur douceur.

J’ai lu rapidement cette romance type feel good. C’est une romance doudou qui est très agréable à lire et que je relirai avec plaisir. La plume de l’auteur est fluide. L’histoire est riche en rebondissements et pleine d’émotion. Je vous recommande vivement la découverte de cette belle histoire.

Merci à l’équipe des Editions Caméléon pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Arrivée aux W.C., je m’avance vers le lavabo pour me passer le visage à l’eau et me rincer la bouche. Je m’observe dans la glace. Je crois que je n’ai jamais été aussi affreuse. Le nez rouge, les yeux gonflés, sans compter mon odeur et les taches de vomi sur ma veste. Quelle honte ! Mais bon, dans mon malheur, j’ai mes gâteaux, mon moyen de transport et surtout je pense que je serai à peu près à l’heure chez moi.

Je grimpe dans le Kangoo bleu pâle aux insignes de la maison. Antony démarre.

— Vous êtes heureuse ?

C’est quoi cette question ? On ne demande pas aux gens comme ça, s’ils sont heureux ! Pourtant c’est plus fort que moi, un petit « oui » sort de mes lèvres.

— Vous n’avez pas l’air convaincu par la réponse, s’exclame-t-il un sourire aux lèvres.

Énervée par son ton moqueur, je réponds d’un ton sec :

— Il faut dire que je ne suis pas habituée à ce genre de questions !

— Désolé, c’était maladroit. Je ne parlais pas en général, m’explique-t-il, mais je voulais savoir si vous étiez heureuse d’avoir une solution.

Il se tourne vers moi. Ses yeux se plissent à mesure qu’un sourire naît sur son visage. Je me sens un peu ridicule et détourne le regard. C’est vrai, pourquoi me demanderait-il si je suis heureuse ? Je ne vais pas bien parfois !

Son timbre de voix grave, sa façon de parler avec calme et la spontanéité avec laquelle il s’est occupé de moi me font me sentir bien à son contact. Maintenant qu’il conduit, je me permets de l’observer. Ses traits ne sont pas parfaits, son nez est un peu trop long, mais cela lui donne un charme fou. Sa chevelure noire et épaisse, parsemée, çà et là, de cheveux blancs, sa peau mate et ses petites rides aux coins de ses yeux verts le rendent vraiment agréable à regarder.

— Alors comme ça, vous êtes avocate. Ça vous plaît ? me demande-t-il soudain, me coupant de ma rêverie.

— À peu près… On ne peut pas dire que ce soit captivant. Mais il faut bien travailler, non ?

— Je ne sais pas, mon métier me passionne !

— Vous avez de la chance, admets-je dans un souffle.

The Forever Marked – Le Héros de Jay Crownover – Collection &H


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Le Héros, le 2 tome de la série The Forever Marked de Jay Crownover, publié dans la Collection &H. Un magnifique coup de coeur pour une magnifique romance sublimée par d’intenses émotions !

Titre : The Forever Marked – Le Héros

Autrice : Jay Crownover

Éditeur : Collection &H

Genre : New Adult

Lien : Kindle  

Lien : Papier

Résumé : Un amour dévastateur peut-il s’apprivoiser ?
Hyde n’a jamais voulu blesser son amie Remy. Depuis toujours, il n’a qu’un souhait : protéger cette jeune fille hypersensible qu’il a longtemps considérée comme sa petite sœur ; mais qui, malgré lui, le met sur un piédestal. Aussi, quand l’occasion se présente de s’engager dans l’armée, il la saisit. Mieux vaut mettre entre eux de la distance, même si ça lui coûte. Pourtant, après cinq ans passés en mission, et alors que sa situation a bien changé, il doit se rendre à l’évidence : Remy n’a jamais quitté ses pensées. Il lui faut la retrouver.
Remy aurait voulu ne jamais revoir Hyde. Depuis qu’il est parti en lui brisant le cœur au passage, elle a pu se reconstruire et apprendre à vivre avec ses émotions si extrêmes. Mais voilà que le retour de Hyde à Denver menace cet équilibre fragile. Alors, même s’il insiste aujourd’hui pour se rapprocher d’elle, même si son corps sculpté par sa vie de soldat est plus irrésistible que jamais, Remy n’est pas prête à mettre à nouveau son cœur en péril. D’autant que Hyde ne revient pas seul… il est désormais le papa d’une petite fille.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ L’vis de Mya ‿︵⁺୭‧₊˚✧

C’est avec grand plaisir et d’énormes émotions que je tourne la page de ce tome consacré à Hyde et à Rémy. Un amour obsessionnel qui conduit cette dernière au point de non-retour. Un amour qui l’a rompu avec la réalité et a menacé son intégrité psychique ! Hyde et Remy ont vécu toute leur enfance et leur adolescence ensemble, une amitié solide jusqu’à présent les liait… Mais était-elle saine pour autant ? Hyde l’a protégée de tout et même de lui-même. Jusqu’à ce qu’il l’abandonne, livrée à elle-même !

Remy vouait une confiance aveugle et un amour presque monomaniaque, mais ce dernier n’en pouvait plus de cette obsession de lui qui faisait naître un gros malaise en lui, entre eux. Jusqu’à ce qu’il prenne la décision de partir loin d’elle, loin du mal qui lui faisait sans le vouloir !

Des années plus tard, Hyde est enfin chez lui, dans sa famille après avoir essuyé les revers de la vie ! Mais, il n’est pas revenu seul…Il est de retour avec celle qu’il a failli perdre, celle qui est devenue son ancrage, sa raison de vivre… Celle qui lui ouvrira les yeux sur ces sentiments qu’il a toujours rejetés pensant ne pas les mériter ! Est-il trop tard pour restaurer le lien qu’il a rompu de son propre fait ? Remy lui offrira-elle cette seconde chance qu’il ne méritait point ? Est-il prêt à se battre cette fois-ci pour son avenir et celui de sa lumière dans les ténèbres ?

Remy a tout perdu au départ de son Héros, elle a quitté sa ville, sa famille pour vivre de nouvelles expériences et se soigner de la blessure béante qu’il a laissée dernière lui. Elle a vogué dans tout le pays pour oublier.

Aujourd’hui, elle se sent assez forte pour revenir au bercail, désormais, elle a tourné enfin la page… Du moins, c’est ce qu’elle pensait !

Jusqu’à ses retrouvailles…

Quelle émotion ! Quel talent ! Quelle histoire !

Jay Jay, comme à son habitude signe une romance New Adult qui frôle la perfection ! À chaque titre, elle crée un nouveau lien avec nos héros chouchous qui nous ont autant émues que torturées tout le long des deux sagas qu’elle a écrites. Marked Men et BAD. Et je ne cesserai pas de répéter que la relève est assurée sublimement par les princes et princesses.

On pensait que vivre dans des foyers aimants, les enfants seront plus paisibles, plus stables…Que nenni ! Ils sont aussi écorchés que leurs parents, nous plongeant dans leurs pires et dans leurs meilleurs !

Hyde et Remy sont deux personnes atypiques, pleins de contrastes. Aussi ténébreux que solaires qui ne peuvent que nous attacher à eux et sans préavis. Avec eux, pas question de s’ennuyer. Les pages tournent à une vitesse hallucinante et le retour sur certains chapitres s’impose juste pour le plaisir de s’imprégner de leurs sentiments ravageurs.

Un magnifique coup de cœur pour une magnifique romance sublimée par nos anciens et éternels amours qui ont laissé des marques indélébiles à jamais dans nos cœurs !

Merci Jay Jay de continuer de nous éblouir et à Collection &H pour avoir permis cette merveilleuse descente dans leurs enfers ainsi que dans l’élévation de cet amour si évident.

315521063_3396604303926469_2442809781947013623_n

L’avis de Charlotte sur Wipe out de Charlie Dark


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Wipe out de Charlie Dark publié chez Juno Publising France.

Titre : Wipe out

Auteurs : Charlie Dark

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 20,50 €

Résumé :

Dean, la trentaine, désabusé, plaque tout pour un mois : direction Hawaii. Il quitte son petit-ami, ses responsabilités, il a besoin de faire une pause, de savoir où il en est dans sa vie. Il s’installe pour ces vacances inopinées dans un luxueux hôtel de la belle île de Maui. Bien décidé à s’occuper, il suit des cours de surf et fait alors la connaissance du professeur de l’établissement : Kaipo. Ce bel Hawaiien, au sourire aussi doux qu’il possède un regard sombre, attise tout de suite son intérêt.

Entre Kaipo et Dean, l’attirance est rapidement présente, mais il faut du temps au Californien pour se laisser apprivoiser par le surfeur. Il a dû mal à concevoir qu’un homme tel que Kaipo puisse être attiré par lui, mais le feu brûle et la tension augmente.

Que se passera-t-il une fois les vacances terminées ?

Mon avis :

La décision est prise pour Dean. Il s’offre un mois loin de son travail qui lui impose des responsabilités énormes. Mais avant ça, il quitte son petit ami. Et surtout, il profite de ces vacances, loin de toutes ces contraintes du quotidien et de ses proches.

Direction le soleil d’Hawaï, dans un hôtel luxueux, sur une île magnifique. Avec comme seul objectif : profiter ! C’est aussi pour lui l’occasion d’apprendre à surfer. C’est à cette occasion qu’il fait la connaissance de Kaipo, un bel Hawaïen calme et souriant.

Dean manque cruellement de confiance en lui, de son physique et de ses capacités à intéresser un autre homme. Il doute d’ailleurs de ce qu’il perçoit chez Kaipo, qui paraît attirer par lui. Mais comment un si beau jeune homme pourrait être intéressé par lui.

Kaipo est un Hawaïen pur souche, habitant de l’île de Maui depuis toujours. Il en porte les valeurs et les coutumes, les habitudes également… Pour lui, le soleil fait partie de sa vie, le surf également. Les montres et l’heure beaucoup moins.

Entre eux, il y a comme un choc des cultures entre l’homme pressé qu’est habituellement Dean avec costumes – cravate et Kaipo qui, à l’inverse, est tranquille, calme et serein. Pourtant, entre eux, le courant passe plutôt bien. Et si Dean se lâchait le temps de ces vacances ? Mais qu’adviendra-t-il après ? Pourra-t-il reprendre sa vie là où il l’avait laissé ? Reprendre ce travail contraignant et ses journées de travail interminable ?

J’ai adoré. Dans la première partie de cette romance, le dépaysement apporté par ce voyage à Hawaï. J’ai aimé, à l’instar de Dean, profiter de la plage, du soleil et de beaux moments de détente. J’ai beaucoup aimé ce rapprochement entre ces deux personnages différents, mais très attachants l’un comme l’autre. Puis vient le moment de la fin des vacances et du retour à la réalité. J’ai beaucoup aimé que tout ne soit pas si simple, que Dean doive cheminer, se remettre en question, pour avancer. Ce n’est pas toujours simple. Il en fera l’expérience… J’ai beaucoup aimé la douceur de Kaipo, qui lui aussi devra, se poser des questions pour orienter sa vie dans le sens qu’il souhaite.

Ce n’est plus un secret, j’adore la plume de l’auteur Charlie Dark, qui nous offre systématiquement de beaux voyages, de belles rencontres et des personnages très attachants. Wipe out ne fait pas exception et m’a entraîné dans une histoire très agréable et addictive. Je vous recommande vivement la découverte de cette romance et je vous souhaite un bon voyage.

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Pour Dean, le tableau était très simple, mais extrêmement peu reluisant : ils devaient rompre.

Ils devaient admettre à la face du monde que leur couple n’était pas aussi idyllique qu’ils l’avaient laissé penser. Il allait devoir endurer, non seulement cette rupture nécessaire, mais en plus, encaisser les regards de leurs amis en commun, de leur famille. Ils allaient devoir se partager les souvenirs et le mobilier, ainsi que leurs connaissances.

Dean était déjà fatigué, du temps et de l’énergie que tout cela représentait.

Le dire à Aaron serait facile, impossible que son compagnon n’ait pas remarqué le fossé énorme qui s’était creusé entre eux durant ces derniers mois.

Dean pouvait supporter de quitter Aaron, mais pas ce qu’il allait devoir subir par la suite. Les reproches, les regards, les insinuations sournoises.

Cinq ans… et il ne reste que du vent.

Un château de cartes qui s’écroulerait sous ses doigts ne ferait pas plus de dégâts.

Dean prit donc la décision de quitter Aaron le soir même. Il ne prit pas de gants, car ce n’était pas dans son habitude. Il ne pleura pas non plus et même si Aaron eut l’air de vouloir se « battre pour son couple », Dean se montra clair et sans appel.

C’est fini.

Des mots simples qui lui redonnaient enfin une liberté à laquelle il n’avait pas spécialement aspiré.

Dean attrapa sa valise déjà préparée, laissa ses clés sur le comptoir et en guise d’adieu dit simplement :

— Je pars en vacances pendant un mois. Quand je reviens, nous vendrons l’appartement.

Et puis, il quitta ce lieu qu’il avait appelé « maison », sans ressentir l’impression d’abandonner son foyer. Il quitta L.A. également et monta dans un avion, coupant son portable personnel, avec la ferme intention de ne pas le rallumer avant son retour. Il avait envoyé un simple texto à ses proches.

J’ai quitté Aaron.

Il va sans doute t’appeler, ou pas.

Je prends quelques jours de congé, j’ai besoin de respirer.

Je t’appelle quand je rentre.

Dean.

L’avis de Charlotte sur All I want is you de Brenda Beli


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur All I want is you de Brenda Beli aux Editions Addictives.

Titre : All I want is you

Auteur : Brenda Beli

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Ely hait Noël, mais, grâce à Jace, elle risque bien de se laisser ensorceler…

Ely, brillante chroniqueuse au New York Times, est allergique à Noël. Alors, quand elle se retrouve à devoir organiser le réveillon pour ses quatre frères et sœurs adoptifs, pendant que ses parents se dorent la pilule sur une île, elle panique ! Et, comme si cela ne suffisait pas, ses traîtres de parents lui ont collé un éducateur dans les pattes pour l’aider à gérer ! OK, Jace est sexy en diable, mais il est surtout très agaçant ! Et puis, rien à faire : les fêtes de fin d’année, ce n’est pas son truc ! Ça ravive trop de mauvais souvenirs.
Jace saura-t-il la réconcilier avec Noël… et avec l’amour ? Ce n’est pas gagné, car, en matière de sentiments, Ely galère à peu près autant que pour démêler une guirlande électrique… La magie de Noël aura-t-elle le dernier mot ?

Mon avis :

Ely est concentrée sur sa carrière qui démarre de façon fulgurante. Elle a sa propre rubrique dans le New York Time. Malgré tout, elle se retrouve à devoir garder ses frères et sœurs adoptifs, pendant que ses parents s’offrent un voyage. Comme si ça ne suffisait pas, c’est pendant les vacances de Noël, période qu’elle déteste au plus haut point. Mais ce n’est pas tout, cerise sur le gâteau, elle va être contrainte de cohabiter avec Jace, l’éducateur que ses parents ont missionné pour l’aider durant leur absence. Jace, arrivera-t-il à lui faire apprécier un Noël en famille ? Lui offrira-t-il bien plus ?

Ely est une jeune femme qui a un passé chargé de mauvais souvenir, difficile pour elle de trouver sa place. Elle aime ses parents, ses frères et ses sœurs adoptifs, mais Noël avec eux, c’est au-dessus de ses forces. Elle n’a pas, non plus, été aidée dans son estime d’elle-même par son ex (un c***). Elle s’en sort pourtant à merveille professionnellement. Son retour en famille est une épreuve pour elle. Elle va devoir laisser de côté son travail pour se consacrer pleinement à sa famille.

Jace est éducateur, il est passionné par son métier, il est d’une humeur constante et il est agréable avec tout le monde, bien qu’il ait plus de mal avec les adultes. Et Ely est un spécimen particulier, elle est distante, parfois froide, mais terriblement attirante. Il va composer tant bien que mal avec la sœur des enfants dont il a la charge, mais surtout arriver à l’apprivoiser.

Une fois le courant établit, entre eux, c’est plutôt électrique ! Ils sont mutuellement attirés l’un par l’autre, mais comment donner une place à une relation alors que le contexte ne s’y prête pas, qu’Ely a du mal à faire confiance et qu’elle garde pour priorité sa carrière professionnelle ? En même temps, comment garder de la distance en étant ensemble chaque jour pour plusieurs semaines ?

J’ai adoré le contexte de cette famille particulière, une famille d’accueil aimante dans laquelle les liens sont forts et sincères. J’ai aimé le travail de Jace, qui est passionné parce qu’il fait. La romance se met en place doucement, mais sûrement, les liens se tissent… J’ai lu rapidement cette romance de Noël, portée par la plume fluide et agréable de l’auteure et par l’histoire qui m’a captivée.

J’aimerais beaucoup prolonger l’aventure en découvrant les histoires des frères et sœurs d’Ely, qui m’ont touché également. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Tu n’as pas voulu suivre le chemin de ton père ou de ta mère ? reformulé-je.
Jace pose les mains sur le bord de l’évier, le visage tourné dans ma direction. Une mèche de ses cheveux tombe sur son œil droit. Le verre que j’essuie est désormais sec, mais je continue de le manipuler pour éviter d’avoir les mains libres et pour m’empêcher de remettre en place ses cheveux. Ses iris bruns me scrutent. Il n’est pas désagréable, mais il me fixe comme si j’étais une petite chose qu’il ne comprenait pas, comme si j’étais un mystère à résoudre.
– Ce n’était pas ma vocation.
Jace se ferme. Même si j’ai envie d’insister, je ne le fais pas. Nous continuons la vaisselle dans un silence gêné. Qu’est-ce que je pourrais ajouter ? Nous ne nous connaissons pas. Je suis malgré tout irrésistiblement attirée par la chaleur qu’il dégage et les mouvements maîtrisés de ses mains.
Je le regarde du coin de l’œil et suis l’encre de ses tatouages, de son bras à son poignet, qui disparaît sous l’eau. Les veines de ses avant-bras sont rougies par l’eau chaude et le devant de son tee-shirt est complètement trempé. Je continue mon inspection, de ses lèvres fines à la courbe de son nez, jusqu’à ses cheveux.
Il est vraiment canon, je ne peux pas le nier. Et mon esprit est plus que d’accord avec cette affirmation, puisqu’il ne cesse de m’envoyer des images toutes plus torrides les unes que les autres.
– C’est indécent.
Je sursaute. Jace me tend une assiette, qui goutte sur le sol. Je m’empresse de l’attraper et de l’essuyer en mordant ma lèvre. Une boule de chaleur se répand dans mon ventre et me donne envie de me mettre une gifle.
Il a forcément vu que je le détaillais comme une lionne aurait reluqué un zèbre.

L’avis de Charlotte sur Joyeux black Noël et le géant vert de Amy Nightbird


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Joyeux black Noël et le géant vert de Amy Nightbird en auto-édition. Attention, ce n’est pas une romance de Noël, enfin pas comme les autres !

Privilégier le lien suivant : https://www.bod.fr/librairie/joyeux-black-noel-et-le-geant-vert-amy-nightbird-9782322440870

Titre : Joyeux black Noël et le géant vert

Auteur : Amy Nightbird

Genre : Romance (hors norme) MF

Editions : Auto-édition

Ebook : 5,99 €

Broché : 12,99€

Résumé :

Ding ding ding ! Vous entendez ce carillon ?
Vous voyez ces lumières qui scintillent ?
Vous voyez les sapins en vitrine et les enfants les yeux brillants qui attendent le père Noël ?
Eh bien, vous n’y êtes pas du tout.
Black Noël, c’est bourré d’emules de la famille Adams et de cinglés qui ne peuvent pas voir une porte rouge sans avoir envie de la peindre en noir.
Vous avez envie d’une romance de Noël déjantée et décalée ?
Alors poussez la porte (noire, évidemment) et rejoignez Até, Bowes et leur entourage. Ready pour un voyage de folie ?


Mon avis :

Je vous conseille de jeter un petit coup d’œil à l’avertissement mis en extrait, car cette romance est complètement déjantée. On est loin des standards de la romance et notamment des romances de Noël.

Até vient d’une famille plutôt originale, du genre famille Adams : complètement folle. Ne comptez ni sur la mère, ni sur le père pour rattraper le niveau. Et comme les chiens ne font pas des chats, Até est aussi hors norme qu’eux. C’est une jeune femme qui sait s’imposer et ne se laisse ni manipuler, ni influencer par qui que ce soit. Malgré tout, en la découvrant, on peut constater qu’elle a une certaine fragilité. Mais hors de question de montrer cette part d’elle-même à qui que ce soit et gare à celui ou celle qui la décèlera. Cependant, si Até me le demande, je nierai avoir tenu ces propos !

Bowes, alias le géant vert (je vous laisserai lire pour comprendre pourquoi.) est plutôt opposé au style d’Até. Il est plutôt jovial et ouvert. Ce n’est pas simple pour lui de devoir travailler avec Até, d’autant plus, qu’il aime Noël et qu’il compte bien profiter de cette période pour investir à fond ce thème. Il ne lésinera pas sur l’ambiance, la déco… Tout pour faire enrager un peu plus Até.

J’ai adoré les découvrir. Até et Bowes sont très attachants, à leur façon. L’un comme l’autre ont un grain, pas le même cependant ! Il est très amusant de voir comment ils essaient de s’accorder, ou pas. J’ai adoré les surnoms, très imagés, qu’ils se donnent (ou subissent).

J’ai beaucoup ri avec cette histoire qui m’a fait passer un merveilleux moment. Bien que dans la réalité, si je me retrouvais face à la famille d’Até, je ne suis pas sûre que je ne flipperai pas légèrement, ou beaucoup !

L’auteure m’a encore une fois embarqué dans son univers, complètement déjanté pour le coup ! J’aime sa plume fluide et addictive. Merci à Amy Nightbird pour ce service presse que j’ai plus qu’adoré et que je ne peux que vous le recommander et vous souhaiter un joyeux black Noël !

Extrait :

AVERTISSEMENT

Si vous êtes addicts à la fête du bonhomme en rouge, ce livre pourrait heurter la sensibilité de votre sapin et de vos boules de Noël. Exit « Jingle Bells », le bonnet rouge et tout le truc… Bienvenue dans le monde merveilleux de Black Noël. Vous n’y trouverez pas d’ambiance plaid – chocolat chaud ni de famille qui s’extasie devant une dinde trop sèche. Des personnages plus ou moins sains d’esprit vous guideront dans un voyage initiatique vers Black Noël.

Veuillez garder l’esprit ouvert et enfiler un équipement de protection type cotte de maille, si vous avez. C’est une simple mesure de protection envers certains de mes personnages qui peuvent se montrer extrêmement vindicatifs.

Toute ressemblance avec un téléfilm de Noël serait complètement fortuite ou faite sous l’influence d’un abus de substance prohibée ou non.

Je décline toute responsabilité quant au nombre de jurons prononcés tout au long de l’histoire. Le monde de BLACK NOËL n’étant pas celui des sucres d’orge et des petits lutins, il contient des scènes de sexe explicites ; toujours pas pour vous mes potes les prudes déguisées en mère Noël toute mignonne. Âge conseillé : 18 ans.

Vous êtes toujours là ? Alors JOYEUX BLACK NOËL et bonne lecture !

L’avis de Charlotte sur Sweet Feathers de Millie Brooks


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sweet Feathers, quelques interdits avec toi de Millie Brooks publié par Shingfoo éditions.

Titre : Sweet Feathers, quelques interdits avec toi

Auteur : Millie Brooks

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  6,99€

Résumé :

Que faire quand le meilleur ami de ton cousin est l’homme de tes rêves ?
Depuis le jour où j’ai posé les yeux sur lui, je le sais : ce sera Avery et pas un autre.
C’est sûr, nous serions le couple parfait ! Enfin ça… c’était oublier leur « pacte »…
« Interdiction formelle de fricoter avec la famille ». Mon cousin peut être si rabat-joie des fois ! Comme quoi, être un musicien célèbre n’empêche pas la psychorigidité !
Alors moi, Shay, je devrais continuer de le voir sortir avec d’autres femmes, surtout ne rien dire, et faire profil bas ? Certainement pas !
Jamais je ne parviendrai à l’oublier ou à passer à autre chose. Je sais qu’il éprouve des sentiments pour moi et je dois juste faire en sorte qu’il s’en rende compte…
Cela ne devrait pas être si difficile ! Ou alors…

Mon avis :

Shay est dingue d’Avery. Depuis toujours, elle sait que ce sera lui et pas un autre. Le problème ? Avery ne veut rien entendre, il respecte le « pacte » passé avec son meilleur ami qui n’est d’autre que le cousin de Shay : « On ne touche pas à un membre de la famille ». Mais Shay est persévérante et ne compte pas rester sur un refus. Elle fera tout pour le faire craquer. Quelles seront les conséquences pour elle ? Pour lui ?

Shay est la fille de personnalité célèbre et ce n’est pas tous les jours faciles. Elle est entourée de gens très protecteur, à commencer par ses parents. Mais pire que tous, son cousin : Eden (personnage principal de Black Feathers). Eden a créé un groupe dont les membres ont été briefés : interdit de toucher à ses cousines.

C’est à cause de cette interdiction qu’Avery repousse Shay. La jeune cousine de son ami, qu’il connaît depuis longtemps et qui ne cache pas son attirance pour lui. La jeune femme est de plus en plus entreprenante, ce qui complique la tâche à Avery et risque de mettre à mal sa volonté de respecter le pacte passé avec son ami. Qu’elles seraient les conséquences pour lui s’il cédait ?

J’ai aimé cette relation forte entre les deux protagonistes, née d’une belle amitié. Une relation qui implose sous la contrainte de se résister, se transformant en ignorance et coups bas… J’ai eu mal pour Shay, mais aussi pour Avery qui n’est pas dans une position des plus confortable, pris entre son amitié pour Eden et son désir pour Shay. J’ai aimé que l’auteure, comme à son habitude nous propose des personnages avec des particularités que l’on ne retrouve pas partout et qui les rendent tellement uniques. J’ai aimé l’alternance des points de vue qui nous offre une bonne vision de la situation pour les deux protagonistes.

J’ai passé un très agréable moment avec Sweet Feathers. Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Rassure-moi… Il n’y a rien avec ma cousine, hein ? m’interroge-t-il en me suivant vers la sortie.

 Je me mets à ricaner comme un sot. Nan, je rectifie : comme un mec bourré !

 – T’es malade ou quoi ! m’écrié-je en poussant la porte du restau. Pourquoi tu m’dis ça ?

 – Parce que j’ai cru voir un truc entre vous tout à l’heure.

 Je pouffe et allume ma clope en chancelant de droite à gauche.

 Oh, bordel ! Je me demande si c’est une bonne idée que je reparte avec ma caisse. Je ne tiens presque plus debout.

 – Tu te fais des films. Il ne s’est rien passé, le rassuré-je. C’est un bébé, ta cousine.

 Je tire sur ma clope, crache la fumée vers le ciel obscur et ajoute :

 – Franchement ? Tu m’as bien regardé ? Jamais je ne ferais quoi que ce soit avec Shay. Elle est bien trop coincée pour moi.

 Ma réponse a l’air de lui plaire puisqu’un rictus triomphant se dessine sur ses lèvres.

 – Parfait alors… Ça aurait été dommage de s’engueuler pour une gonzesse.

 Sur ce, il me décoche un clin d’œil tout en me tapotant le bras avant de rentrer dans le restau.

 Comme si j’allais m’embrouiller avec mon pote franchement ! Nan, y’a vraiment pas moyen ! Il faudrait être con, non ? Une gonzesse ? Mais qu’est-ce que j’en ai à foutre de cette nana, sérieux ? Je l’aime pas. Non, je l’aime pas ! Enfin si ! Je crois que je l’aime. Mais putain… Qu’est-ce que je raconte, bordel ? Je ne sais plus ce que je dis.

 Je tire une nouvelle fois sur ma clope et me retourne au moment même où une claque bien sonore atterrit sur mon visage. Putain ! C’est quoi ça ? Surpris, je porte ma main à ma joue en lâchant une injure, et plante mes yeux sombres dans ceux de la personne qui a osé m’attaquer. Et cette personne, c’est tout simplement Shay. Oh merde ! Qu’est-ce qu’elle fout là, elle ?

 – Alors c’est ça que tu penses de moi, Avery ? vocifère-t-elle, fulminante. Que je suis coincée ?

L’avis coup de coeur de Charlotte sur Still Beating de Jennifer Hartmann


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Still Beating de Jennifer Hartmann publié par Maïa by Juno / Juno Publising France.

Titre : Still Beating

Auteur : Jennifer Hartmann

Genre : Dark Romance MF

Editions : Maïa by Juno / Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Lorsque Cora se rend à la fête d’anniversaire de sa sœur, elle s’attend tout au plus à une gueule de bois ou encore à s’enfuir au petit matin de chez un coup d’un soir. Pas à ce qu’on lui vole son portefeuille, ce qui la laisse en rade et dépendante de Dean, son ennemi juré et la dernière personne qu’elle voudrait voir.

Et elle ne s’attend certainement pas à se réveiller enchaînée dans le sous-sol d’un fou.

Pour aggraver les choses, Dean se trouve dans la même pièce, enchaîné lui aussi.

Après quinze ans d’insultes et de taquineries, l’heure n’est plus aux mauvaises blagues. Ayant toujours pensé qu’ils finiraient par s’entretuer, Cora et Dean doivent maintenant coopérer s’ils veulent survivre.

Mais Cora et Dean ne se doutent pas que leur ravisseur a un plan pour eux. Un plan qui va modifier le cours de leur histoire, brouiller la frontière entre la haine et l’amour, et les lier par bien plus que de simples chaînes.

Avertissement de l’éditeur : Attention, cette dark romance pourrait choquer par certaines scènes. Contient de la violence psychologique et des abus physiques.

Mon avis :

Après une soirée un peu arrosée, Cora se retrouve sans portefeuille dans l’obligation de faire appel à Dean, le fiancé de sa sœur, qu’elle ne supporte pas du tout. La vie de Cora prend un tournant particulier quand elle se retrouve enchaînée dans le sous-sol d’un homme. Chante ou malchance ? Dean est entraîné lui aussi dans cette pièce. N’ayant que l’un et l’autre pour se soutenir, arriveront-ils à se supporter, ou continueront-ils leur affrontement ?

Cora mène une vie plutôt simple. Elle a un emploi stable, elle s’entend bien avec sa sœur, malheureusement beaucoup moins bien avec le fiancé de cette dernière. Celui-ci l’a tourmentée depuis des années et lui fait vivre les pires moments, mais elle lui rend bien répondant à chacune des blagues douteuses par une douce vengeance. Cette façon de faire est devenue leur mode de communication, bien que Cora n’apprécie guère ce fonctionnement.

Quand ils se retrouvent tous les deux enfermés dans une cave, ils n’ont d’autre choix que de s’apporter du soutien dans cette terrible épreuve. Dean va alors se montrer particulièrement bienveillant et attentif. Tous les deux feront quelques efforts pour s’entendre. Cependant, ce qu’ils vivront dans cette cave va radicalement changer leur façon d’être, de voir la vie, ainsi que leur relation. Vont-ils confirmer le proverbe : de la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas ?

J’ai beaucoup aimé cette romance, Dark, ne l’oublions pas, car il y a tout de même beaucoup de passages sensibles. Les thèmes abordés sont sombres. Malgré tout, ce qu’il ressort de ma lecture, c’est beaucoup d’émotions dans les sentiments contradictoires que les protagonistes peuvent éprouver. Les personnages cherchent à s’en sortir, parfois en s’y prenant mal, mais ils composent comment ils peuvent… J’ai eu mal pour eux, j’ai eu de la peine, de l’espoir et j’ai vécu à leur côté ce cheminement qu’ils suivront pour survivre au pire.

La plume de l’auteure est fluide et très agréable. Elle véhicule de la douceur malgré un sujet complexe à aborder. Still beating est, pour moi, une belle découverte et un coup de cœur.

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— J’étais un con à l’époque, répond-il finalement, en regardant toujours sur le côté. J’étais un adolescent stupide. Mais ce n’est plus comme ça maintenant. Je t’embête parce que tu me le rends aussi bien, c’est inoffensif et c’est nous.

Dean me fixe avec ses yeux bleus perçants.

— Tu ne peux pas me dire que tu n’aimes pas nos farces, nos plaisanteries et toutes les conneries qu’on se fait l’un l’autre.

— Pas du tout, m’empressé-je de répondre.

— Tu mens.

— Je ne mens pas, Dean. Je n’aime pas être harcelée. Je n’aime pas avoir à être toujours en état d’alerte quand tu es là, à me demander quelle « connerie » tu vas me faire subir.

Je fais une pause pour donner de l’effet, préparant mes derniers mots.

— Ou à me demander comment tu vas saboter ma prochaine relation.

Ses yeux scintillent, mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus. Ce n’est pas de la culpabilité ou des remords. Ce n’est pas non plus de la joie.

— Bref.

Je lève les sourcils, m’attendant à plus qu’une simple esquive.

— C’est tout ? C’est tout ce que tu as à dire pour le rôle que tu as joué dans la fin de ma relation de quatre ans ?

— Ouais. Bref.

Je sens les flammes se propager dans ma poitrine comme une traînée de poudre, embrasant mon cou, mes oreilles, ma langue.

— T’es un putain d’abruti.

Je me tourne sur la gauche, en essayant de m’éloigner le plus possible de Dean Asher. Je me recroqueville contre le mur et me retire dans ma propre prison mentale.

Je l’entends pousser un soupir derrière moi, et je ne suis pas sûre de ce que cela signifie.

— Je suis le seul abruti que tu as, murmure-t-il dans sa barbe.

J’avais tort.

Je préférerais être seule.

L’avis de Charlotte sur Indecent contract with the boss de Mina Zadig


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Indecent contract with the boss de Mina Zadig aux Editions Addictives.

Titre : Indecent contract with the boss

Auteur : Mina Zadig

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Résumé :

Aussi beau que détestable. À baffer ou à embrasser.

Cameron Galloway est un boss imbuvable, et ce n’est pas Jeanne Richmond qui dira le contraire !

Pourtant, le jour où Cameron a besoin d’elle pour honorer un contrat aussi juteux qu’inavouable, la jeune femme se retrouve coincée. Envoyer promener Cameron est très tentant, mais elle a cruellement besoin d’argent. Et accepter serait peut-être la meilleure chose que Jeanne pourrait faire… enfin, si elle arrive à supporter Cameron sans se laisser troubler !

Mon avis :

Jeanne ne sait pas dans quoi elle s’embarque quand elle vient innocemment rendre visite à une amie, sur son lieu de travail. En quittant les lieux, elle se retrouve prise dans les filets de Cameron, le Boss de son amie. Ce dernier est clairement insupportable. Elle ne se doute pas que Cameron à en tête : lui proposer un contrat, qu’elle ne pourra pas refuser, mais qui risque de les bouleverser l’un comme l’autre.

Jeanne est une jeune femme qui a du répondant, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui a un grand cœur. Elle se plie en quatre pour subvenir à ses besoins, ainsi que ceux de sa grand-mère et des amies de cette dernière avec qui elle partage une maison.

Cameron à l’inverse est un homme égocentrique, froid et dominateur. Il n’a pas une once de compassion et impose sa façon de voir les choses systématiquement à tout son entourage. Sa façon d’être fonctionne parfaitement au travail, il gère son entreprise à merveille. Côté perso, peu importe… Il n’a pas le temps pour ça !

Entre eux, l’incompréhension est de mise et les joutes verbales vont bon train. J’ai beaucoup aimé leur façon de communiquer, ou plutôt leur façon de ne pas se comprendre, car il est évident qu’entre Jeanne et Cameron la compréhension est loin d’être optimum. J’ai beaucoup ri de certaines situations.

J’ai aimé les découvrir plus profondément. Connaître les raisons qui ont poussé Cameron à avoir cette attitude, à être aussi rigide, et aussi ce qui pousse Jeanne à mettre sa vie entre parenthèses pour s’occuper de sa grand-mère. C’est une belle découverte de ces deux personnages très attachants. J’ai aussi adoré les trois grands-mères qui sont tellement touchantes.

J’ai vraiment adoré « indecent contract with the boss ». Je suis rentrée rapidement dans l’histoire pour ne plus en sortir. La plume de l’auteure est toujours un plaisir. Mina Zadig est une auteure incontournable pour moi et c’était un plaisir de lire cette romance très addictive.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Vous pourriez peut-être m’expliquer ce qui vous passe par la tête à m’embrasser et à m’affubler de petits mots doux complètement idiots.
– Vous n’aimez pas ?
– Non !
– Pourtant c’est bien ce style de petits surnoms que donne un homme à celle qu’il aime, non ?
– Peut-être bien que oui, après tout je n’en sais rien.
– Vous n’avez jamais eu de petit ami ? je m’étonne.
– Bien sûr que si, mais pas de ceux qui balancent des « je t’aime » à leur petite chérie. Et je vous signale que vous n’avez pas à le faire non plus. Vous n’êtes pas mon petit ami et vous n’avez pas de sentiment pour moi. Je pourrais même aller plus loin, vous ne m’appréciez même pas. D’où ma première question. À quoi vous jouez ?
– Je ne joue pas… J’ai… J’ai besoin de vous.
Et putain, cet aveu est vraiment difficile à lui balancer. Je n’ai jamais eu besoin de personne. Encore moins d’une fille qui ne doit pas peser beaucoup plus que cinquante kilos. Elle est menue, mais je dois reconnaître qu’elle a des formes juste là où il faut, ce qui rend sa silhouette très harmonieuse. Mais je m’égare… encore.
– Vous voulez que je traduise une autre lettre ?
– Non.
– Alors, quoi ?
– Je veux que vous m’épousiez.

The Winner de Wendy Roy – Éditions Addictives


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur The Winner, histoire intégrale publiée précédemment en numérique sous le titre : Résiste-moi… si tu peux ! de Wendy Roy. Une superbe et rafraîchissante romance publiée chez les éditions Addictives !

Titre :  The Winner 

Auteure : Wendy Roy

Éditeur : éditions Addictives 

Genre : Romance

Link : Lien Kindle 

Lien papier

Résumé : Il est né pour gagner. Elle va lui faire perdre ses moyens.
Quand Jayden, sportif de haut niveau issu d’une riche famille, se retrouve nu à la une d’un site Internet, c’est sa carrière et sa réputation qui sont menacées. Il sait qu’il n’a pas le choix : pour retrouver la personne qui est à l’origine de cette publication, il va devoir demander de l’aide à une enquêtrice hors pair, Aphrodite, qui le déroute complètement !
Aphrodite a plusieurs problèmes dans sa vie : son prénom, qu’elle trouve ridicule, ses échecs amoureux répétitifs, et – oh ! – sa main totalement incontrôlable, qui la met dans des situations embarrassantes. Alors, non, elle n’a pas envie d’ajouter cet homme prétentieux et sexy au possible dans sa vie : elle s’en tiendra à sa mission. Mais ses hormones n’ont pas l’air d’être du même avis…
Et si, malgré tout, chacun d’eux était pour l’autre tout ce dont il avait besoin ?

✧˚₊‧୭⁺‿︵ L’avis de Mya ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Toujours un énorme plaisir de retrouver la plume sublime de Wendy Roy qui encore une fois a fait une bienheureuse après cette belle lecture. Ayant beaucoup aimé les deux premiers opus, j’attendais avec impatience ce troisième consacré à A. et à Jayden. Avouons-le, j’avais une telle envie de tâter de la main anarchique de A. et voir l’intouchable et sexy Jayden se dépatouiller contre son attirance pas avec un seul personnage mais deux entités, chacune avec son vouloir propre. Ça promettait d’être torride et explosif. Et ça n’a pas loupé et encore plus… Suspense et rebondissements au rendez-vous pour embellir cette jolie et caliente romance avec laquelle on passe du rire à la tristesse facilement…tellement le thème abordé par l’auteure est touchant !

A., cette déesse de l’amour, de beauté, de la sexualité et à la main hautement baladeuse et antipathique (sauf avec Jayden, cette coquine sait apprécier la beauté de ses atouts majeurs LOL) a jeté son dévolu sur l’intouchable Jayden et ne lui a laissé aucune chance de lui filer entre les doigts…

Au début, Jayden n’avait besoin que de son expérience d’Hackeuse discrète mais vite, elle lui est devenue aussi indispensable qu’un poisson a besoin d’eau pour vivre… Elle le trouble, l’ébranle jusqu’au profond de lui-même. Lui, le self-control même, l’athlète voué à sa carrière et qui n’a besoin d’aucune forme d’émotions pour le faire dévier de son objectif : Le podium ! Non qu’il ait quelque chose à prouver à quiconque… Mais un peu quand même… Ses parents snobinards et despotes attendent trop de lui et pensent lui passer un caprice en attendant qu’il reprenne le flambeau des affaires familiales ! Sa carrière est trop importante pour lui et n’est en aucun cas un caprice de fils de riche ! Quant à Aphrodite qui n’a jamais eu la vie facile, sa main capricieuse ne lui facilite pas les choses. Bon gré, malgré, elle s’est construit un mur qui la protège des chocs de la vie… Elle est d’un mordant qui déstabilise ses interlocuteurs et d’un caractère très fort et qui ne s’en laisse pas conter… Et s’il y a un qui arrive à voir la fragilité à travers sa tour d’ivoire, Aphrodite se doit de le garder… Si elle réussit à faire taire cette voix off qui reflète sa fragilité et ses craintes…

Comme je disais en haut, Wendy Roy a concocté une recette alléchante et sur mesure qui ne peut que faire saliver et apaiser cette faim impérieuse de jolies histoires. Des duels verbaux à mourir de rire avec deux personnages, l’un dans le contrôle, et l’autre, un chouia folle et incontrôlable… Tous les oppose mais l’attraction entre eux est plus forte que tout rêve ou position sociale ! Étincelles et bonne humeur garanties.

Des histoires dédiées à des femmes hors du commun qui méritent aussi leurs moments de gloire et le bonheur de trouver l’amour… Une histoire, hymne à l’amour et qui qui plaide aussi pour la tolérance à accepter nos différences !

314138088_1096650200989937_7927299389978624874_n

Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ? d’Emily Blaine – Collection &H


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur « Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ? » d’Emily BlaineCollection &H, le 3e tome de la trilogie Les Sharp End. C’est nostalgique et euphorique que je quitte ce groupe qui a fait chavirer mon cœur et séduite grâce au pouvoir de l’amour ainsi que celui des mots magiques de notre talentueuse autrice !

Titre : Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ?

Autrice : Emily Blaine

Éditeur : Collection &H

Genre : Romance de Noël

Link Amazon :

Kindle – Broché

Résumé : Maxime n’aime pas Noël. Pourquoi tout le monde s’enthousiasme autour d’un vieux barbu obèse qui distribue gratuitement des cadeaux aux gamins ? Ça sent l’embrouille. Heureusement, cette année, la tournée du groupe de rock à succès dans lequel il est batteur devrait lui changer les idées ! Enfin, c’est ce qu’il pensait jusqu’à ce qu’il apprenne le retour de Mathilde, leur photographe officielle. Cela fait deux ans qu’ils ne se sont pas parlé ni vus. Avec Mathilde, les conversations ont toujours été animées et les disputes, mémorables. Pourtant, Maxime pouvait compter sur ses muscles bien dessinés, son sourire craquant et son humour sarcastique pour se faire pardonner auprès de celle avec qui il a passé tant de nuits à refaire le monde et à défaire ses draps. Mais il semblerait que ses techniques ont perdu en efficacité : Mathilde n’a aucune intention de reprendre leur relation là où ils l’ont laissée. Pire, elle lui propose de devenir… amis.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Quel plaisir de retrouver la belle plume d’Emily Blaine ! Un tel régal pour nos papilles gourmandes et avides de douceurs ! Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ? ne laisse pas indifférent avec son trop-plein d’émotions, de rire mais aussi de tristesse car, les Sharp End n’oublie la pièce manquante de leur groupe, ils sont en manque du mentor, de l’ami et du frère. Et chaque souvenir de lui, les renvoie à cette peine qui leur colle à la peau.

À l’instar des histoires d’Evan et de Nick, celle de Maxime ne déroge pas à la règle. Autant de rire que de douceurs même, si ce dernier n’est vraiment pas bien aussi charmant que ses comparses. Maxime est le drama queen du groupe, coléreux, bougon et quand il veut bien l’ouvrir, on a parfois envie de le baffer ou l’embrasser selon l’humeur du moment ! Mais chose qui ne nous laisse pas insensible, malgré son personnage parfois détestable, on découvre sous la cuirasse du dur, un cœur guimauve. Soit pour la nièce adoptive qu’il chérit ou pour le reste des membres du groupe. Il faut dire que son passé et le disparu, ont laissé des blessures indélébiles dans son cœur !

Mathilde, quant à elle, est la douceur même, attentionnée, à l’écoute et solaire. Il fut un temps où elle croyait à un avenir possible entre elle et Maxime. Elle espérait même s’il ne lui a jamais rien promis. Hélas, elle a dû apprendre que c’est sa presque soumission à son bon vouloir ou sa complaisance qui faisaient tourner la machine. Le jour où elle a voulu exister par elle-même, elle a vite déchanté. Elle n’a eu de Maxime que colère et incompréhension !

Aujourd’hui, Mathilde est de retour en France après un long voyage où elle s’est construit une belle réputation de photographe de tournées avec un groupe célèbre. La revoilà qui reprend son rôle auprès des Sharp End, et si le groupe est égal à lui-même et lui garde toute son amitié, qu’on est-il de leur batteur ? A-t-il évolué ? a-t-il appris de ses erreurs ? ou est-il toujours le type imbuvable, mutique, ténébreux et sans cœur ?

La relation entre Mathilde et Maxime est une équation complexe. Du côté de la première c’est simple. Elle l’aime mais pas aux dépens de sa personne et de sa carrière. Du côté du deuxième, c’est un peu plus compliqué qu’on ne le croit si on creuse dans le passé de Maxime. Sa peur de l’abandon dont il a souffert plus jeune, sa soi-disant incapacité d’aimer et surtout son manque de confiance en autrui le rendent irrationnel… S’il s’est avoué enfin son amour pour la photographe, c’est encore difficile pour lui de se détacher d’elle et de la laisser mener sa carrière loin de lui. Sa peur de la perdre et sa jalousie pourraient bien être fatale à leur couple déjà précaire !

Leur relation explosive et intense promet pleins de rebondissements, de disputes, de réconciliations sur l’orreiler mais pas que… Une complicité unique et un couple attachant qui ne demande qu’à vous conquérir ! Êtes-vous prêts pour fêter Noël avant le jour J ?

Emily Blaine vous invite comme chaque à chaque automne d’étrenner vos pilou-pilou, faire le plein de friandises, de chocolat ou thé selon vos goûts et voyager avec elle à travers ses personnages attachants, vrais et très drôles, voguer à travers ses histoires qui nous remplissent d’allégresse et de bien-être. Et promis, vous ne serez pas déçus du détour !

Veux-tu passer toutes tes Noël avec moi ? une romance magnifique, rythmée et pleine d’une énergie qui fait du bien au moral. Note reine de la romance nous a offert une comédie romantique à moult émotions, de belles amitiés, un amour passionné et d’une ambiance électrique mâtinée d’une bonne dose d’humour !

Un combo émouvant et délicieux à déguster goulûment ou en douceur.

Merci à Mélanie et à la Collection &H de l’envoi de ce colis plein de la magie de Noël 🫶

IMG_20221021_131747

L’avis de Charlotte sur le tome 1 de Le médium et l’Ange : mes fantômes, ses démons de Charlie Dark


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur le tome 1 de Le médium et l’ange : Mes fantômes, ses démons, de Charlie Dark publié chez Juno Publising France.

Titre : Le médium et l’ange tome 1 : mes fantômes, ses démons

Auteurs : Charlie Dark

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 22,50 €

Résumé :

Tyler, jeune médium parcourant le monde pour débarrasser ses clients de leurs fantômes, ou esprits frappeurs, n’a pas demandé à avoir ce don un peu trop envahissant. S’il ne voyait pas des morts constamment, tout serait parfaitement normal dans sa vie jusqu’au soir où Asriel, un Ange, lui demande son aide.

Ty n’a pas le temps de trop réfléchir qu’il se retrouve plongé à la suite de l’Ange dans une quête à travers le monde, poursuivi par des Démons et un contre-la-montre infernal ! Le jeune médium devra utiliser ses talents pour aider l’impressionnant Asriel dans sa quête et essuyer plusieurs rencontres malencontreuses. Entre l’humain et l’Ange, la communication n’est pas facile et se faire confiance dans de telles circonstances relève du miracle, pourtant…

Ty commence à s’attacher à Asriel, peut-être en est-il de même pour l’Ange ?

Mon avis :

Tyler est médium. Il compose comme il peut avec ce don un peu particulier et très envahissant. Il est missionné par ses clients pour se débarrasser de fantômes ou d’esprits. Malgré ses connaissances en surnaturelles, c’est une surprise pour lui de découvrir l’existence des Anges, et un en particulier : Asriel, qui lui demande de l’aide.

Tyler est alors embarqué dans une aventure, menée par l’Ange, à la recherche de reliques. Tout en essayant d’échapper à des démons (oui, il apprend aussi leur existence !). La communication a parfois du mal à passer entre homme et ange. Arriveront-ils à s’entendre ? À se comprendre ? Est-ce qu’un attachement est possible entre deux personnes si différentes ?

Tyler n’a pas choisi son métier, il s’est imposé à lui avec ce don, dont il se serait bien passé. Car aider ses clients, pourquoi pas, mais se retrouver chaque jour face à face avec des morts, c’est plus compliqué à gérer. Heureusement, il est bien entouré, il gère sa société avec ses sœurs.

L’arrivée d’Asriel dans sa vie vient bouleverser son quotidien. Il se retrouve mêlé à des histoires dont ils n’avaient même pas conscience, il doit assimiler la découvre l’existence des Anges, des démons (entre autres). Encore une fois, il se serait bien passé de découvrir tout ça, car la mission que lui confie l’ange est plus que dangereuse. Malgré tout, il n’a pas d’autre choix que d’accepter.

Au fur et à mesure de leur quête, Tyler s’attache à l’ange, un être si particulier, mais terriblement attirant.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui m’a fait m’évader loin de mon quotidien et de ma réalité. J’ai aimé l’humour justement par l’auteure. J’aime de plus en plus les romances fantastiques. Celle-ci en fait partie. Je n’ai pas pris beaucoup de risques, car j’aime beaucoup la plume de l’auteure qui réussit à m’embarquer systématiquement dans les univers qu’elle imagine.

Je suis tout de même quelque peu frustrée par cette fin. Je suis impatiente, très impatiente même, de lire la suite des aventures de Tyler et Asriel.

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Ma bouche s’assèche, tandis que cet homme, habillé de vêtements soignés, me dévisage sans retenue. J’ai l’impression qu’il est un visiteur au zoo, fixant une bête sauvage. Et je ne sais pas ce qui m’effraie le plus : sa beauté surnaturelle, sa façon de parler presque rocailleuse, sa manière de me dévisager sans pudeur, ou l’inexplicable apparition qu’il vient de faire, comme s’il était tiré du néant ?

Je ne saurais pas classer ces éléments, même si ma vie en dépendait et soudain, je me demande si ma vie est en jeu.

L’homme me regarde comme s’il attendait une réponse de ma part, j’ai plutôt envie de m’enfuir à travers la forêt, mais mon instinct me souffle que ce n’est pas la bonne solution au problème !

— Euh… Salut ?

L’apparition rétrécit son regard comme s’il se focalisait sur ma voix, il me met terriblement mal à l’aise. Tout chez lui me hurle qu’il n’est pas « naturel ». Il m’évoque le mythe des sirènes : trop beau, trop parfait, juste pour appâter les pauvres hères qui se laisseraient prendre à son chant…

— Vous allez me bouffer ?

À nouveau, la créature m’observe intensément, comme s’il m’évaluait.

— Vous êtes un fantôme ?

Cette fois-ci, j’obtiens une réaction lisible de sa part, il semble vexé, et son expression se durcit.

— Bien sûr que non. Je ne suis pas un fantôme et non, je ne vais pas te manger.

𒈝⭐Italian Boss de Laura Black⭐𒈝


à l'occasion de la sortie papier de 💫Italian Boss💫 de Laura Black publié chez les Editions Addictives, je vous re-poste le lien de ma chronique sur la version ebook de 💫Enfoiré de prince charmant ! 💫 un papier auquel je ne pouvais résister 🙈 Laura Black nous a offert une magnifique virée au cœur de L’Italie et précisément, dans la Sérénissime Venise, un intéressant retour dans l’Histoire, des secrets de famille, des rebondissements, d’humour et un prince pas charmant mais, hyper craquant. Le voyage a été inévitablement un coup de ❤️ Suite sur le blog 🔗 https://lesetoilesdesbibliotheques.com/2021/03/27/enfoire-de-prince-charmant-de-laura-black-chez-les-editions-addictives/

Hello les étoiles, à l’occasion de la sortie papier de « Italian Boss » de Laura Black,
voici un extrait de ma chronique sur la version ebook 💫Enfoiré de prince charmant ! 💫 un papier auquel je ne pouvais résister 🙈

Laura Black nous a offert une magnifique virée au cœur de L’Italie et précisément, dans la Sérénissime Venise, un intéressant retour dans l’Histoire, des secrets de famille, des rebondissements, d’humour et un prince pas charmant mais, hyper craquant. Le voyage a été inévitablement un coup de ❤️
Une panoplie d’émotions fortes, des personnages diamétralement opposés, l’un est fait de glace et l’autre de feu, l’un est le jour et l’autre la nuit, ils sont lumière et ombre. On ne peut que se délecter des étincelles crépitantes qui jaillissent de leurs affrontements et je vous promets qu’ils sont nombreux. On ne peut s’empêcher de savourer cette flamme divine qui les consume dans des corps à corps torrides. Ensemble, ils ne forment qu’un, une entité d’un attrait aussi fascinant, aussi émouvant ainsi que drôle. En somme, des personnages qui sont le point fort de cette romance que je vous recommande de ne pas manquer. 
En bref, l’auteure nous régale d’une affaire de famille aussi dramatique que mystérieuse, d’une intrigue aussi folle que crédible, parsemée d’intenses émotions, de moments pleins d’humour et d’autres pleins de passion dévorante, d’une tension dangereuse. Une balade touristique qu’historique ainsi que d’un récit fluide et d’une plume qui nous emporte dans l’histoire sans relâche du début à la fin ! 

Suite sur le blog : 🔗 https://lesetoilesdesbibliotheques.com/2021/03/27/enfoire-de-prince-charmant-de-laura-black-chez-les-editions-addictives/

 

    L’avis de Charlotte sur la romance de Noël : Par le grelot des lutins ! de Stéphanie Roselière


    Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Par le grelot des Lutins ! de Stéphanie Roselière publié chez Elixyria.

    Titre : Par le grelot des Lutins !

    Auteur : Stéphanie Roselière

    Genre : Romance de Noël

    Editions : Elixyria

    Ebook :  4,99€

    Broché : 15,90 €

    Résumé :

    Coach en développement personnel, la pétillante Ania est envoyée sur Dijon avant ses congés de Noël. Sa mission : intervenir auprès d’un nouveau client pour un bilan personnalisé offert par un proche.
    Mais ledit client s’avère un brin récalcitrant et bien trop séduisant pour travailler dans de bonnes conditions. D’autant que, suite à un malencontreux accident, Ania se débat avec une légère amnésie touchant certains aspects de sa vie privée.

    La jeune coach, qui a pour habitude de lever les blocages intérieurs de ses clients, se trouve alors contrainte de faire face aux siens. Toutefois, il n’est pas dit qu’Ania laissera ces imprévus perturber son programme. Elle, rater une mission ? Jamais de la vie ! Plutôt raser la barbe du père Noël !

    En professionnelle aguerrie, elle ira jusqu’au bout, avec toute sa tête ou pas. À moins que la magie de Noël ne vienne à sa rescousse…

    Mon avis :

    Ania rejoint Dijon pour sa nouvelle mission en tant que coach en développement personnel. Ce coaching est un cadeau offert par un proche de son client, qui n’est pas au courant et quelque peu récalcitrant. Ce n’est pas un souci pour elle. Ania a de la ressource pour convaincre son client et l’aider à passer au-delà de ses blocages. Le plus compliqué : il est très attirant. Encore plus compliqué : elle a eu un accident avant cette mission et à une légère amnésie qui la prive d’éléments la concernant, concernant sa vie personnelle… Aller au bout de cette mission est essentiel pour elle, impossible de concevoir l’échec. La magie de Noël pourra peut-être l’aider !

    Ania est une femme qui aime aider son prochain, son métier de coach est fait pour elle, aucun doute là-dessus. Son amnésie ne remet pas en question ses capacités professionnelles. Cependant, elle a des zones de flou concernant ses parents. Elle sait des choses sur elle, mais ne sait pas les expliquer… Ces blocages devront attendre la fin de sa mission, priorité à son très charmant client, Jacob. J’ai beaucoup aimé son attitude très positive, son humour, ses expressions bien à elle et sa réaction au chocolat !

    Le frère de Jacob lui a offert ce coaching pour qu’il s’ouvre aux rencontres et à l’amour. Ce n’est clairement pas dans ses priorités, coach ou pas ! Mais Ania à plus d’un tour dans son sac pour le faire évoluer sur le sujet. La jeune femme est bien différente de lui, très enjouée, parfois complètement perchée avec ses expressions revisitées façon Noël. Une chose est sûre, il ne va pas s’ennuyer avec elle. Jacob est posé, stable, j’ai adoré le découvrir.

    Lui est très terre-à-terre, elle a la tête dans les étoiles, j’ai aimé la façon avec leurs différences. J’ai aimé cette romance de Noël, pleine d’humour et de mystère. Je me suis laissé surprendre par la tournure des événements. La plume de l’auteure, que je découvre est très agréable et fluide. J’ai passé un merveilleux moment avec « Par le grelot des lutins ! ». Je vous recommande vivement de vous laisser entraîner par la magie de Noël avec cette belle histoire ! 

    Merci Stéphanie Roselière pour l’envoi de ce service presse.

    Extrait :

    Rassemblant toute ma patience, je frappe deux coups à la porte pour signaler que je suis toujours là. Aucune réaction. Le goujat m’ignore.

     J’insiste :

     — Monsieur Gauthier, c’est votre frère qui m’envoie.

     D’un ton peu amène, le récalcitrant de service me lance à travers le battant qu’il n’est pas au courant. Bon, je conçois que je le dérange le premier jour de ses vacances, ce n’est pas pour autant une raison de me recevoir de la sorte. Il n’avait rien d’important de prévu cette semaine, son frère me l’a assuré. En outre, il commence à faire frisquet.

     Je tente de négocier une dernière fois :

     — S’il vous plaît, pouvons-nous en parler face à face ?

     Silence buté de l’autre côté. Nom d’un sucre d’orge glacé ! Ce Viking de pacotille a réussi à m’énerver. Eh bien, aux grands maux (c’est le cas de le dire), les grands remèdes. Je me mets à crier :

     — Jacob, ouvre-moi ! Tu ne peux pas me laisser dehors en plein hiver après m’avoir mise enceinte !

     Magnifique timing, un couple de voisins sort juste au moment où il ouvre brusquement la porte. Les petits vieux marquent un temps d’arrêt, curieux de constater si je dis vrai, et mon client n’a plus le choix : il me tire à l’intérieur d’un geste sec.

     — Ça marche à tous les coups, dis-je en réajustant ma parka malmenée dans l’action.

    L’avis de Charlotte sur Pretty bastard de Clara Nové


    Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Pretty bastard de Clara Nové aux Editions Addictives.

    Titre : Pretty bastard

    Auteur : Clara Nové

    Genre : Romance

    Editions : Editions Addictives

    Ebook :  5,99 €

    Résumé :

    Ils se haïssent, pour le pire et pour le meilleur.

    Abigail est reporter animalier. Suivre un groupe de rock pour photographier les coulisses du mariage d’une star ? Très peu pour elle ! Les fauves, elle les préfère à quatre pattes et avec une crinière que sur scène avec un micro.
    Et quand elle se rend compte que le frère du marié, également membre du groupe, est Oliver, un mec certes beau à tomber mais infernal, ça lui donne une raison supplémentaire de fuir. Pourtant, ce contrat, elle ne peut le refuser…
    Alors, s’il faut supporter Oliver, elle fera ce qu’il faut. De son côté, Oliver non plus n’a pas envie d’avoir Abigail dans les pattes, et il a décidé de s’amuser un peu…

    Mon avis :

    Abigail est reporter pour un magazine. Elle est spécialisée dans les reportages animaliers, mais ne peut pas refuser son prochain sujet, même s’il n’a rien à voir avec son domaine de prédilection. Elle va devoir suivre un groupe de rock pour le mariage d’un des membres. Cependant, elle va devoir supporter le frère du futur marié, lui aussi membre du groupe : Oliver. Il est beau, certes, mais clairement insupportable. Elle n’aura pas d’autre choix que de composer avec cette énergumène qui a parfois tout d’un animal : un ours mal léché. Ce dernier n’est pas non plus ravi de voir la jeune femme régulièrement et dans le cercle privé du groupe. Malgré tout, il compte bien s’amuser un peu avec elle.

    J’ai adoré retrouver le groupe au grand complet pour ce troisième tome sur un des membres et pas des moindres le mystérieux et l’éternel célibataire Oliver. Ce jeune homme a vu les autres membres se caser petit à petit et ne comprend pas comment on peut se contenter d’une seule femme alors que plein sont prêtes à finir dans ses draps. Ce n’est pas le cas de l’énervante reporter missionnée pour couvrir le mariage de son frère. On peut dire qu’Oliver n’a pas l’habitude qu’on lui résiste et compte bien faire changer d’avis la belle Abigail.

    Abigail est passionnée par son métier. Elle pourrait passer des heures (et le fait !) à attendre le bon moment pour prendre un animal en photo. Pour elle, rien d’autre n’a d’intérêt et encore moins les potins. Cependant, elle n’a pas trop le choix, quand on lui confie son nouveau reportage et se voit contrainte de suivre le couple de Rockstar en vogue pour les préparatifs d’un mariage ainsi que pour la cérémonie. Mais le pire étant de supporter Oliver, qui bien qu’il soit carrément craquant et terriblement sexy, reste insupportable.

    J’ai aimé cette animosité entre qui se transforme progressivement en jeu. Un jeu que pourrait troubler les principaux intéressés. L’un comme l’autre sont attachants. Oliver a bien plus à montrer qu’il n’y paraît et j’ai adoré le découvrir. J’ai aussi adoré la force de caractère d’Abigail.

    Ce roman se lit sans problème de façon indépendante. Cependant, si vous n’avez pas lu les histoires des autres membres du groupe, je vous conseille vivement de les découvrir, il serait dommage de passer à côté !

    J’adore la plume de l’auteur et cela se confirme une fois de plus avec cet opus. L’histoire est agréable à suivre, pétillante avec ce qu’il faut d’humour et d’émotion pour passer un très bon moment. Je vous recommande donc cette pépite !

    Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

    Extrait :

    Oliver n’est pas un homme fiable. Du côté sentimental, tout du moins. Le plus instable des quatre musiciens. Je le sais, c’est de notoriété publique. Jamais posé avec personne, toujours photographié avec une fille différente à son bras chaque semaine. Et quand je dis à son bras, c’est souvent dans bien d’autres positions compromettantes. Qu’est-ce que je fais là, sérieusement ?
    La question est : qu’est-ce que j’espère de lui ? Et je n’ai pas la réponse.
    Ou plutôt si : sachant qu’il ne prend rien au sérieux, l’équation est simple. Vu que je ne suis pour lui qu’un défi de plus, est-ce que je l’accepte, je prends ce qu’il me donne et je garde en tête que c’est momentané ? Le temps que son intérêt se calme ? Ou est-ce que je fuis, pour préserver mon cœur, qui commence à s’attacher ?
    Raison et sentiments s’entrechoquent, et je ne parviens plus à faire le focus. Tout est flou, et je me sens tiraillée entre mon corps qui me hurle son manque de lui, et mon cerveau qui m’ordonne d’arrêter les frais.
    – Eh… t’es là ?
    Son marmonnement me fait sursauter, et j’écarquille les yeux en me rendant compte que mes jambes m’ont conduite vers le lit. Assise sur le bord du matelas, les iris braqués sur le bel endormi, je ne sais plus que faire.
    – Il est quelle heure ? murmure-t-il, la tête dans l’oreiller.
    – Cinq heures passées, réponds-je, tout doucement.
    – Viens te coucher, alors.
    Simple, comme toujours avec Oliver Hasher. Pourtant, je ne bouge pas, me contentant de le fixer, indécise. Le rejoindre, ce serait continuer une partie qu’il a commencée hier, et à laquelle je réponds sans trop bien comprendre les règles qu’il a instaurées. Une sorte de jeu du chat et de la souris, dans lequel je ne suis qu’un rongeur ballotté entre ses pattes. Il a décidé que nous couchions ensemble, basta. Mais rien n’a été défini, rien n’a été mis sur la table.
    Et moi, j’ai besoin de comprendre où j’en suis.

    L’avis de Charlotte sur Over limits tome 2 : Fight for Heaven de Laura Black


    Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Over limits tome 2 : Fight for Heaven de Laura Black aux Editions Addictives.

    Titre : Over limits tome 2 : Fight for Heaven

    Auteur : Laura Black

    Genre : Romance MMF

    Editions : Editions Addictives

    Ebook :  5,99 €

    Attention, risque de spoil dès le résumé !

    Résumé :

    Par amour pour sa femme, Jay est prêt à tout. Même à s’avouer des désirs qu’il pensait ne jamais accepter.

    Grace a épousé Jay, le shérif sexy et solaire, mais la vie est loin d’être rose. Elle a de plus en plus de mal à gérer ses crises. Aussi, quand son stress post-traumatique menace de faire perdre la garde de ses nièces à la jeune femme, Jay n’a d’autre choix que de se tourner vers Hunter, au risque de réveiller un désir bien enfoui en lui. Le ténébreux chef des pompiers serait-il la pièce manquante à leur bonheur ? Encore faudrait-il que chacun accepte de regarder son désir en face. Jay finira-t-il par accepter ses sentiments pour l’arrogant Hunter ? Et la petite ville de Falcon Creek est-elle prête à accepter cet amour extraordinaire ? Rien n’est moins sûr…

    Mon avis :

    Grace est désormais mariée à Jay. Pourtant, l’histoire ne s’arrête pas là, les crises, dues à son stress post-traumatique, sont de plus difficiles à gérer. Elle risque de perdre la garde de ses nièces. Jay se voit contraint de demander de l’aide à Hunter. Mais si lui ouvrir la porte signifiait bien plus que d’aider sa femme… Ne risque-t-il pas de devoir faire face à ses propres envies, à ce désir interdit ? Comment peuvent-ils s’autoriser cette relation, alors qu’il est marié et shérif, qu’Hunter est chef des pompiers, et que Grace tente de conserver la garde des filles ?

    Grace est partagée entre l’envie de répondre aux attentes de Jay et de la société : en fondant un foyer classique, et ses véritables envies, désirs et son besoin d’aide face à ses crises : en ayant dans sa vie les deux hommes qui lui apportent cet équilibre, Jay et Hunter.

    Jay est ravi d’avoir épousé Grace et d’avoir évincé Hunter. Cependant, malgré l’amour mutuel que les deux jeunes mariés se portent, il manque quelque chose à Grace et Jay l’a bien remarqué. Grace à besoin du soutien de cet ancien militaire pour affronter ses crises. Mais laisser de nouveau entrer cet homme dans leur vie est difficile pour Jay qui aimerait ne pas ressentir tant d’émotions face à celui qu’il déteste ouvertement.

    Hunter a accepté de rester à l’écart du couple, pour le bien-être de Grace. Mais comment se tenir à distance quand il s’aperçoit qu’elle ne va pas bien… Sa priorité est le bonheur de la femme qu’il aime, et si par la même occasion, il peut rendre Jay fou de rage, c’est un bonus non-négligeable !!

    Cette romance se construit hors des sentiers battus imposés par la société, elle n’en est que plus belle, est plus sincère. J’ai aimé que tout ne soit pas simple, qu’ils doivent se remettre en question pour avancer… J’ai été très touchée par les trois protagonistes principaux. J’ai passé un très bon moment en leur compagnie.

    Je vous recommande vivement la lecture de cette duologie émouvante et pleine de sensualité.  

    Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

    Extrait :

    – N’importe quoi ! Elle m’aime et…

    – … et tu l’aimes, me coupe-t-il de plus en plus tranchant. Ouais, impossible de rater l’info, tu la placardes partout et à toutes les sauces dès que tu le peux. D’ailleurs, ça t’a toujours donné l’impression que tu avais des droits sur Grace que je n’avais pas. Mais tu sais quoi ? Tu te trompes sur ce que j’éprouve pour elle.

    – La ferme ! hurlé-je en ouvrant et refermant mes poings.

    – Pourquoi ? me raille-t-il, volontairement incisif. Parce que ça t’emmerde qu’un autre mec la désire ? L’aime autant que toi ? Ou parce que tu es conscient qu’elle aurait été incapable de choisir ? Ou qu’elle aurait même refusé de le faire si elle avait pu ?

    Alors que je suis à deux doigts de lui bondir à la gorge, Hunter comble la distance qui nous sépare, si daubeur dans son expression qu’un frisson me parcourt la peau. Un frisson d’excitation qui n’a pas de sens, d’autant que ma colère flamboie de mille feux.

    – Mais peut-être qu’il y a encore autre chose qui te turlupine ? me nargue-t-il, une octave plus bas.

    – Je ne vois pas de quoi tu parles ! fulminé-je, le menton dressé avec hauteur. Grace se porte comme un charme, et elle et moi sommes très heureux !

    L’avis de Charlotte sur Quand les lumières s’éteignent de Mélissa Rivière


    Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Quand les lumières s’éteignent de Mélissa Rivère publié par Les éditions Caméléon. Une romance très originale à découvrir !

    Titre : Quand les lumières s’éteignent

    Auteur : Mélissa Rivière

    Genre : Romance

    Editions : Les éditions Caméléon

    Ebook :  4,99€

    Broché : 18€

    Résumé :

    Une romance inattendue !

    Deborah vient de décrocher le job de ses rêves dans un centre de recherche à Jacksonville, en Floride. Lors d’une conférence de presse organisée par son entreprise, elle accepte un rencard avec Mathias, un reporter new-yorkais très engagé. Alors qu’elle s’imagine passer une soirée « one shot » en bonne compagnie, elle ne se doute pas une seconde de ses réelles intentions : lui soutirer de précieuses informations pour un reportage capital.

    Entre révélations, sexe et trahison, quelle tournure prendra leur relation ?

    Seront-ils prêts à découvrir l’envers du décor, quand les lumières s’éteignent ?

    Mon avis :

    Déborah est heureuse de pouvoir faire le travail de ses rêves. Elle ne voudrait être nulle part ailleurs que dans le centre de recherche de Jacksonville. Tout va bien pour elle, elle obtient même un rencard avec un séduisant reporter New-Yorkais, Mathias. Le jeune homme donnerait tout pour obtenir des informations pour alimenter un reportage très important pour lui. Jusqu’où est-il prêt à aller pour ses convictions ? Déborah, supportera-t-elle cette trahison ?

    Cette chronique est un peu particulière, car ce roman est plein de surprise, je ne peux pas vous en dire beaucoup. Il serait dommage de gâcher l’effet de surprise !

    Déborah est une jeune femme passionnée par son métier. Elle est investie et consciencieuse. Elle est débordante d’énergie et communique sa joie de vire. C’est un vrai rayon de soleil.

    Mathias est journaliste, il traite de thèmes poignants, parfois choquant et son but et de faire ouvrir les yeux des populations. Même si certaines vérités peuvent déplaire… Le projet sur lequel il travaille est colossal et il ne ménage pas ses efforts…

    Entre les deux protagonistes, le courant passe bien, cependant, les intentions de Mathias ne sont pas forcément les plus anodines et Déborah risque de tomber de haut en les comprenant. C’est pour elle le début d’un cheminement complexe durant lequel elle va devoir prendre du recul sur ses certitudes pour accepter, ou non, une vision complètement différente.

    « Quand les lumières s’éteignent » est un roman engagé, mystérieux et très bien monté. Il m’a offert de belles surprises. J’ai été touchée par les personnages principaux, ainsi que par le personnage mystère. Cette narration est addictive, j’avais hâte de comprendre de quoi il retourne… Je me suis laissée portée par cette histoire originale, surprenante et terriblement touchante. J’ai aimé l’équilibre entre le thème fort et la romance qui a toute sa place dans cet ouvrage. Avec cette lecture j’ai découvert la plume fluide et très agréable de l’auteure, Mélissa Rivère.

    Je vous recommande vivement de plonger dans ce roman que j’ai adoré. Merci à l’équipe des Editions Caméléon pour l’envoi de ce service presse.

    Extrait :

    Le groupe regagne la terrasse suspendue, Debby invite les derniers journalistes à la suivre et Guillaume sourit à s’en décrocher la mâchoire. Mathias se dépêche de l’aborder, avant qu’elle ne reparte.

    — Excusez-moi, mademoiselle ?

    — Oui, je peux vous être utile ?

    — Oui, bonjour, je… je m’appelle Mathias. Mathias Collins, annonce-t-il, en lui tendant une poignée de main.

    — Bonjour, Mathias Collins, je suis Deborah Evans. Que puis-je faire pour vous ?

    — Eh bien, j’aimerais vous poser quelques questions dans le cadre du reportage que nous réalisons. Accepteriez-vous une petite interview ?

    — Oh, c’est très gentil à vous, mais pour les questions, il faut demander à Kelly, ma responsable. C’est elle qui gère les communications à la presse.

    — Oui, oui, bien sûr, je comprends. Mais j’aurais aimé avoir votre ressenti, votre avis personnel, concernant votre travail ici.

    — Je suis vraiment désolée, mais je ne suis pas autorisée à répondre à vos questions, nous avons des consignes et c’est à Kelly qu’il faut vous référer.

    — Bon, très bien… Écoutez… Je me rends bien compte que je suis nul à ce petit jeu, alors je vais être franc avec vous. Je souhaitais vous inviter à boire un verre, mais je ne savais pas comment m’y prendre. Voilà, vous m’avez démasqué !

    — Effectivement, vous n’y allez pas par quatre chemins… déclare Debby en baissant les yeux, laissant échapper un petit rire gêné.

    L’avis coup de cœur de Charlotte sur The Bloody Tigers tome 2 : Hellacy


    Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur The Bloody Tigers tome 2 : Hellacy de Lizzie F, en auto-édition.

    Titre : The Bloody Tigers tome 2 : Hellacy

    Auteur : Lizzie F

    Genre : Romance

    Editions : Auto édition

    Ebook :  4,99 €

    Broché : 15 €

    Résumé :

    La vie n’a pas épargné Mel, qui vit sous le joug de son beau-père, qu’elle craint par-dessus tout. Avec l’aide de son amie, elle prend la fuite à l’aube de ses 18 ans et trouve par hasard refuge à Bakersfield auprès des Bloody Tigers. Sa rencontre avec Louisa va tout changer. Une nouvelle chance s’offre à elle : un travail, une famille, et surtout Adam, un biker sexy tourmenté par son passé.

    Pour elle, il va remettre ses principes en question. Avec elle, il envisage de former un tout. Elle croyait être en sécurité loin de son bourreau, mais le passé refait toujours surface… Adam sera prêt à tout pour la protéger !

    L’amour les sauvera-t-il ?

    Préparez-vous à vivre une histoire émotionnellement intense : action, secrets, romance, suspense…. Restez sur vos gardes et faites le plein de frisson dans ce nouveau tome. Retrouvez Louisa, Scott, Adam et tous les autres dans la suite de la saga des Bloody Tigers !

    Mon avis :

    Mel vit avec son beau-père, qui n’est pas tendre avec elle et qu’elle craint. Pour ses 18 ans, elle décide de fuir loin de lui. Le hasard la conduit à Bakersfield. Elle rencontre la très gentille Louisa qui lui offre un emploi et un refuge auprès des Bloody Tigers. C’est un nouveau départ pour elle et la rencontre de personnes au grand cœur, mais surtout Adam, le plus attirant de tous à ses yeux.

    Adam, malgré ses propres problèmes, va tout donner pour la tenir éloignée de son bourreau, pour l’aider et la protéger.

    Tout n’est pas gagné entre eux, Mel est craintive, Adam arrivera-t-il à apprivoiser la jeune femme ?

    Hellacy le deuxième opus de la saga des Bloody Tigers, le premier concernait Louisa et Scott. J’aime beaucoup de type de saga, car j’adore que la vie continue pour les premiers personnages tout en découvrant l’histoire d’autres personnages. J’avais donc déjà rencontré Adam dans le premier opus.

    J’ai beaucoup aimé l’originalité de la narration avec plusieurs voix (les personnages principaux, mais aussi des secondaires), j’ai aimé les retours dans le passé qui donnent des détails sur l’enfance compliquée de Mel. Certains moments de son enfance sont durs, tristes, violents. Comment rester insensible face à son vécu ?

    Mel m’a beaucoup touchée. Je suis passée par beaucoup d’émotions. J’ai aussi complètement craqué pour Adam qui est attentif et protecteur. Il donnerait tout pour sa famille de cœur que sont les Bloody Tigers, mais aussi pour Mel.

    J’avais beaucoup aimé découvrir la plume de Lizzie F. avec Legacy, je suis ravie de la retrouver avec de deuxième tome terriblement addictif. Le suspense est prenant, les émotions sont fortes. Tout est réuni pour passer un très bon moment et même plus puisque c’est un gros coup de cœur pour moi. J’espère qu’il y en aura d’autres !!

    Merci Lizzie F pour ce service presse.

    Extrait :

    Je me lève sagement et la suis en silence. Elle ferme la porte derrière moi tandis que je pose mon sac sur l’une des chaises devant son bureau. J’ai à peine le temps de me retourner que je me retrouve dans ses bras.

    — Ma puce, souffle-t-elle au creux de mon oreille.

    Une vague de tristesse et de regrets me submerge. Si je suis prête à partir depuis bien longtemps, laisser Samantha derrière moi me fait mal. Elle est comme une sœur pour moi. Elle est mon ange gardien et je sais qu’une fois que j’aurai passé cette porte, je ne la reverrai jamais !

    J’avale difficilement ma salive et me mords l’intérieur de la joue pour ne pas craquer. Quand nous nous séparons, Samantha fait le tour de son bureau, débloque la porte de l’armoire qui se dresse derrière son siège et dévoile un coffre-fort. Elle tape un code et l’ouvre pour en sortir une grosse enveloppe.

    Elle revient face à moi et me la donne.

    — Voici tes faux papiers, il y a également de l’argent et un numéro de téléphone. Si tu as besoin de quoi que ce soit, appelle-le ! m’explique-t-elle pendant que je prends l’enveloppe dans mes mains.

    J’en sors un passeport et l’ouvre.

    — Melinda Carver ! lis-je à voix haute pour me familiariser avec mon nouveau nom.

    — Si je peux te donner un conseil, pour éviter que quelqu’un ne découvre ton secret, utilise un surnom comme Mel ou Mely. Comme ça, tu ne risqueras pas de te tromper.

    — D’accord, soufflé-je en acquiesçant, la gorge nouée.

    — Oh, ma puce… chuchote-t-elle en me serrant fort contre elle.

    Je pleure quelques instants avant de trouver la force de parler.

    — Merci pour tout !

    Ma voix est rocailleuse et chargée d’émotion.

    — Promets-moi d’être heureuse !

    — Promis.

    Elle se recule et sèche mes joues avec délicatesse.

    — Il est temps que tu partes.

    Je hoche la tête en signe d’assentiment. 

    — Privilégie le bus. Il ne garde pas de registre des passagers et ne paie qu’en espèces.

    Elle attrape mon sac et me le tend avant de se diriger vers la porte. La main sur la poignée, elle se tourne dans ma direction en affichant un sourire d’encouragement.

    — Bon courage, Mel.

    — Merci, Samantha.

    Elle me sourit une dernière fois et appuie sur la clanche pour me laisser m’envoler vers ma nouvelle vie.

    L’avis de Charlotte sur Attractive Bodyguard de Sonja Sage


    Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Attractive bodyguard de Sonja Sage publié par Shingfoo éditions.

    Titre : Attractive bodyguard

    Auteur : Sonja Sage

    Genre : Romance

    Editions : Shingfoo éditions

    Ebook :  5,99€

    Résumé :

    Tout comme la lumière des étoiles, l’amour de deux âmes sœurs ne s’éteint jamais…
    Joyce est une jeune chanteuse sous les feux des projecteurs, et malheureusement aussi sous les menaces d’un harceleur anonyme. Très vite, il devient de plus en plus clair qu’elle a besoin d’une protection rapprochée.
    Elle ne peut que remarquer que son garde du corps, Jonas, est un homme attirant et plein de mystère. Ses attentions si justes, le soin qu’il prend à la protéger chaque jour… tout cela ne cache-t-il pas autre chose ?
    Et si les réponses à ses questions se trouvaient dans leur passé ?

    Mon avis :

    Joyce est une chanteuse qui a une certaine notoriété. Cette célébrité n’a pas que des bons côtés puisqu’elle reçoit des menaces, suffisamment sérieuse pour qu’elle soit placée sous surveillance. Jonas devient alors son garde du corps attitré. C’est un homme très attirant et très consciencieux quand il s’agit de sa protection. Mais aussi quelque peu mystérieux. Que cache-t-il ?

    Joyce mène sa vie assez simplement malgré son statut de chanteuse star. Elle ne voit pas d’un bon œil le fait de devoir supporter un garde du corps à longueur de journée, mais les menaces sont de plus en plus intimidantes et la jeune femme, même si elle tente de le cacher, commence à avoir peur. L’arrivée de Jonas est aussi rassurante qu’intrigante. Ce bel homme est très protecteur envers elle et semble toujours visé juste quant à ses besoins. Elle se sent en confiance en sa présence sans qu’elle ne sache expliquer pourquoi. Joyce est touchante, son passé n’est pas des plus simple, ses cauchemars sont là pour lui rappeler qu’elle n’a pas eu une enfance de rêve.

    En premier lieu, Jonas n’est pas emballé par l’idée de faire de la protection rapprochée alors qu’il est maintenant responsable de l’agence, mais parfois, il est impossible de refuser les demandes. Il change rapidement d’avis lorsqu’il voit la jeune femme qu’il doit protéger… Jonas est un personnage très attachant. Il m’a touchée grâce à son attachement à celle qu’il considère comme son âme-sœur…

    Entre eux, il y a un lien que Joyce ne parvient pas à comprendre et que Jonas ne peut et ne veut surtout pas ignorer, quelles qu’en soient les conséquences.

    Attractive Bodyguard nous offre une belle et douce romance, pleine d’espoir et de tendresse. L’intrigue, bien que rapidement résolue, est bien menée. J’aurais aimé que leur histoire se prolonge un peu…

    La plume de l’auteure est agréable et prenante. C’est une belle découverte pour moi. Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

    Extrait :

    Il sort son téléphone portable de sa poche.

     – On annule tout, reprend-il, implacable. Je ne veux te faire prendre aucun risque tant qu’on n’aura pas retrouvé le mec qui s’amuse à te faire peur.

     – NON ! hurlé-je. Non ! On n’annule rien ! C’est important pour moi et pour l’association ! Il est hors de question d’annuler quoi que ce soit. Tout mais pas ça… Rudy, s’il te plaît, ne nous fais pas ça.

     Mon manager se prend la tête, tire sur ses cheveux, souffle un bon coup et quand il braque son regard sur moi, je sais que j’ai gagné.

     – OK, mais alors je te mets sous surveillance !

     – Quoi… Quoi… Quoi ? Non, mais attends, ça veut dire quoi sous surveillance, dis-je en me rapprochant de lui.

     – Ça veut dire un garde du corps, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, et sept jours sur sept. Et c’est non négociable, sinon on annule tout ! Et même la tournée s’il le faut !

     – Oh non, Rudy ! Ne me file pas un mec dans les pattes. J’ai James avec moi s’il faut, il me protégera. N’est-ce pas James ?

     Ce traître lève les bras au ciel et me fait non de la tête.

     – C’est pour ta sécurité, me signe-t­il.

     Ma sécurité ?! Je lui en foutrais de ma sécurité.

     OK, je dois bien avouer que James n’est pas costaud mais il est intimidant, et je suis sûre que cela fera bien l’affaire jusqu’à la fin du concert. Je n’aime pas qu’un autre homme que James ou Rudy m’approche. Ils le savent bien ! Alors pourquoi me faire subir ça ?!

     Peut-être pour te protéger ? Ou tout simplement parce qu’ils t’aiment ?! Nouille que tu es !

     – Il va me suivre partout, partout ?

     – Oui, partout !

     – Même aux toilettes ?

     Je pose ma main sur ma taille et grimace, telle une gamine.

     – Aux chiottes aussi s’il le faut ! Compris ?

     – Et il va dormir où ? Dans mon lit peut-­être ?

     – Ouh là là, jeune fille, vous filez un mauvais coton si vous continuez comme ça !

     – Ben quoi, je ne fais que demander ! dis-je toujours aussi ironiquement.

    L’avis de Charlotte sur Devil’s Lycans #1 : Teekon de Lily Lefébure


    Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Devil’s Lycans tome 1 : Teekon de Lily Lefébure publié par Maïa by Juno / Juno Publising France.

    Titre : Devil’s Lycans tome 1 : Teekon

    Auteurs : Lily Lefébure

    Genre : Romance MF

    Editions : Maïa by Juno / Juno Publishing France

    Ebook :  5,99 €

    Résumé :

    Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur les loups-garous !

    Veuve depuis plus d’un an et mère de deux jeunes enfants, Brynn Silverwood peine à joindre les deux bouts.

    Quand elle se résout à accepter un complément de revenu dégradant, elle voit à nouveau sa vie voler en éclat.

    Mais rien jusqu’à maintenant ne l’avait préparée au monde dans lequel elle va évoluer dorénavant. Ni au biker sexy en diable, jumeau de son défunt mari et Président des Devil’s Lycans MC.

    Un nom de club très révélateur quant à la véritable nature de ses membres.

    Comment reprendre le cours de sa vie quand des vérités éclatent et que des secrets sont révélés ?

    Comment lutter contre ce lien mystique qui semble la conduire tout droit dans les bras de ce chef de meute ténébreux et Président de club impitoyable ?

    Et quelle est cette menace qui semble planer sur elle et ses enfants telle une épée de Damoclès ?

    Mon avis :

    Depuis un an, la vie de Brynn a changé. La mort de son mari l’a contraint à envisager plusieurs emplois pour arriver s’en sortir financièrement, tout en s’occupant de ses deux jeunes enfants. Elle envisage même d’accepter un emploi dégradant. Cependant, un événement vient tout remettre en question. Elle va devoir demander de l’aide au frère jumeau de son mari qu’elle ne connaît pas. Roan, qui s’avère être le Président du club de biker : Les Devil’s, Lycans. Comme son nom laisse suggérer, ce club de biker est particulier, car les membres sont également des loups-garous. Dont Brynn ignore totalement l’existence… Mais ce n’est pas le seul secret que la jeune femme va découvrir. Pourquoi est-elle si attirée par le président du club ? Comment peut-elle protéger ses enfants ? Est-ce que l’avenir lui réserve ?

    Brynn est une femme courageuse qui se démène avec ses deux jeunes enfants depuis plus d’un an. Sa vie est compliquée et ne se simplifie pas avec la rencontre du président des bikers. Ce n’est pas le lien qu’elle souhaitait pour ses enfants. Elle a peur pour ses enfants. Mais elle n’a pas d’autre choix que de lui demander de l’aider. Tant de mystère plane autour de cet homme, de ce club de bikers… Elle ne comprend pas cette force qui l’attire vers Roan. J’ai adoré vivre avec elle ces moments de découverte et comme elle, j’ai eu peur, pour ses enfants et son avenir. J’ai aimé cette évidence qui la lie à Roan. Mais qu’elle tente de combattre ?

    Roan n’est pas un tendre, il est président du club de Biker et l’Alpha de la meute. Il a une autorité naturelle et se fait respecter sans trop de difficulté. Les affaires du club et de la meute sont sa priorité. Il profite de sa vie, sans attache féminine, et ça lui convient parfaitement… Jusqu’à la découverte de Brynn et de ce lien unique contre lequel il lui est impossible de lutter. Il n’hésite pas une seconde à mettre. Brynn et les enfants à l’abri. J’ai adoré ce personnage : fort, intègre et terriblement attachant.

    Entre eux, ce n’est pas simple. Tant de choses les opposes. De plus, le danger est omniprésent. Je ne me suis pas ennuyée une minute avec cette lecture rythmée, très addictive et prenante.

    J’ai beaucoup aimé l’approche du thème, différent de ce que j’ai pu lire jusqu’ici, bien que je ne sois pas une grande habituée des histoires de loup. Je lirais avec grand plaisir d’autres romans de l’auteure dont j’ai beaucoup aimé découvrir la plume fluide et très agréable.

    Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

    Extrait :

    Je fais le tour de la voiture en passant devant, pour ne pas quitter la nana des yeux. Elle est à genoux sur la banquette, dos à moi en train de dire je ne sais quoi aux mioches sûrement sur la banquette arrière.

    Je pose les mains sur le toit et l’observe. Je dois avouer qu’elle a des formes sacrément appétissantes, moulées dans un de ces pantalons de gonzesse fluide, et ses cheveux sont rassemblés en une queue de cheval haute.

    Je m’imagine aussitôt l’enrouler autour de mon poing pendant que je la baise par-derrière.

    Je cogne contre la vitre, perturbé par les pensées qui ne devraient pas m’assaillir maintenant alors que je ne sais rien de cette nana. Elle sursaute et se repositionne en me jetant un regard noir.

    Je sens les battements de mon cœur accélérer et mon loup commencer à gratter sous ma peau.

    — Sors de ta caisse ! crié-je pour qu’elle m’entende à travers la vitre.

    — Je suis venu voir Roan !

    — Je suis Roan maintenant, sors de ta putain de caisse !

    Elle me considère encore un instant avec dédain et cela ne devrait pas m’atteindre tellement j’en ai l’habitude, mais allez savoir pourquoi, cela m’emmerde royalement. Puis elle déverrouille la portière pour sortir. Je me pousse, pose mes fesses sur son tas de boue et croise les bras. Je sens Mahigan et Amarog dans mon dos, prêts à intervenir.

    Mais quand je vois la nana se poser devant moi, adoptant ma position, à savoir menton haut, et bras croisés, je sais que je ne suis pas en danger.

    Par contre, ce que je n’avais pas anticipé, c’est l’effet dévastateur qui parcourt mon corps quand mon regard plonge dans le sien. En fait, j’aurais pu l’anticiper si j’avais compris les signes juste avant.

    Mon cœur cogne plus fort dans ma poitrine, mon sang bouillonne dans mes veines et mon loup s’excite et menace de sortir.