L’avis coup de cœur de Charlotte sur Irish Renegades 2 – Farrell de : Blandine P. MARTIN


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Irish Renegades 2 – Farrell de : Blandine P. MARTIN, en auto-édition.

Titre : Irish Renegades 2 – Farrell

Auteur : Blandine P. MARTIN

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  4,99 €

Broché : 15 €

Résumé :

Qui est cette fille que le destin met sur son chemin ?
Pourquoi éveille-t-elle en lui le besoin de devenir meilleur ?


Aux prises avec la justice, Farrell devra ruser pour tenter d’être innocenté. Rester les bras croisés n’est pas dans ses habitudes. Alors il fait ce qu’il fait de mieux : avancer. Son projet d’ouvrir enfin son propre restaurant prend forme, même si pour y parvenir, il doit renouer contact avec certains fantômes dont il se serait bien passés.⁠

Un plan sous contrôle, hormis un détail : cette jeune femme que le hasard semble s’amuser à mettre sur la route de Farrell.⁠
Pourquoi la fatalité les réunit-elle ?⁠
Jamais le séducteur n’avait ainsi remis en cause celui qu’il est. Pourtant, Elwynn parvient à le faire douter.⁠

Alors que les Irish Renegades tentent tant bien que mal de se faire discrets, cette alchimie grandissante risque fort de semer le trouble.

Mon avis :

On retrouve Farrell dans une mauvaise situation. Il va devoir trouver un moyen de se faire innocenter. Mais en attendant, pas question de rester sans rien faire. Maintenant, qu’il le peut, il veut donner vie à son rêve, son projet : ouvrir son restaurant, même si pour parvenir à le concrétiser, il doit faire affaire avec des anciennes relations, qu’il aurait préféré oublier.

Dans cette nouvelle aventure pour le jeune homme, le hasard mettra sur sa route, à plusieurs reprises : Elwynn, mais pourquoi tombe-t-il toujours sur elle ? La belle arrive même à faire douter Farrell, le grand séducteur. Est-ce possible ?

J’attendais ce deuxième tome avec impatience, si comme moi, vous avez lu le premier, je pense que vous êtes dans le même état ! Ce deuxième opus permet de découvrir plus profondément l’incontrôlable Farrell, petit frère de Malone. Il se montre plutôt insouciant dans le premier volet, nous le retrouvons, fidèle à lui-même, du moins au démarrage. Au fil des pages, le jeune fêtard fait place à l’homme. Je vous rassure, il ne change pas complètement et reste indomptable, cependant, il mûrit et nous offre une autre vision de lui, plus profonde, plus touchante encore. Sa reconnaissance et sa fierté envers son frère transparaissent bien. Leur lien fraternel est beau. J’ai littéralement craqué sur lui !

Elwynn est une jeune femme pleine de mystère. Elle ne se dévoile que peu et intrigue fortement Farrell. Elle a du caractère et une bonne dose de répondant, ce qui donne droit à des échanges plutôt sympathique entre les deux protagonistes.

N’oublions pas la troupe des Irish Renegades, qui n’est jamais très loin. Telle une famille, ils sont toujours là les uns pour les autres. Et encore une fois, il vaut devoir faire preuve d’ingéniosité pour se sortir de mauvaises passes. L’intrigue est très bien menée, le suspense reste très présent jusqu’au bout.

Les émotions ne manquent pas, j’ai encore une fois beaucoup ri grâce à Hayley, la nièce de Farrell, et avec les échanges des deux personnages principaux de ce tome. J’ai également eu peur pour lui, pour les Irish Renagades. 

J’aime toujours autant la plume de l’auteure qui est pleine d’humour, de douceur et de sincérité. Et qui, bien sûr, nous laisse, comme à son habitude sur une fin plus qu’intrigante, j’attends avec une grande impatiente le prochain volet qui concernera Keziah.

Merci Blandine P MARTIN pour ce superbe service presse ! Cette saga s’annonce être un coup de cœur, un incontournable, à lire et relire.

Extrait :

Elle me rend mon sourire et pour la première fois, elle ne me semble plus si distante.

On se relève et je la raccompagne jusqu’à la sortie.

— À bientôt, glisse-t-elle, polie.

— La prochaine fois, évitez de m’approcher quand l’un de nous deux tient un café dans ses mains, ma garde robe vous en sera reconnaissante…

Nouveau sourire et la jeune femme disparait dans la foule New Yorkaise.

Lorsque je rejoins Sarah, celle-ci mâchouille un stylo et me fixe d’un air étrange.

— Quoi ?

Un silence me répond, mais elle me sourit avec une mine toute malicieuse.

— Quoi ? insisté-je.

— Non, mais c’était quoi ça ?

Je me marre, malgré moi. Tout ce dont j’ai envie, c’est d’une fichue nuit de sommeil, deux trois ou quatre litres d’eau et de calme. Je me rassieds comme si de rien n’était et continue d’ignorer ma coéquipière.

— Je te préviens, sois tu parles, sois tu me rémunère pour ma journée ici.

— T’es vache en affaires… et puis y’a rien à dire… 

— Non mais tu plaisantes ? Pendant une seconde, j’ai eu l’impression que vous alliez finir dans le placard à balais à faire l’amour comme des bêtes.

Son manque total de gêne m’éclate. Cette nana est hors normes.

L’avis de Carine sur My only exception Tome 2 : un roman de Delinda Dane chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ My Only exception ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Tome 2/2 :
Auteur : Delinda Dan

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : Black Ink Editions

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Il est resté mystérieux et charismatique… mais maintenant, il est surtout brisé.

Elle ne vit toujours que pour les quelques minutes où elle peut l’apercevoir… mais cette fois-ci, uniquement en rêve.

Oublier. C’est ce que s’efforcent de faire Ella et Wes… mais maintenir la distance n’est pas aussi facile qu’il y paraît, en particulier lorsque le destin s’en mêle.

Entre secrets, douleur, passion et incertitudes, ils vont devoir se battre… mais à présent, pour les bonnes raisons.

Aimer sans condition devient une épreuve… mais ne dit-on pas qu’il n’est rien de plus fort que l’amour ?

Quoi qu’il en soit, quand l’homme qui fait battre votre cœur est exactement celui qu’il vous faut, il demeure : l’unique exception.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Nous retrouvons Wess et Ella là où nous les avions laissé lors de la fin du premier tome. À la différence, c’est que dans ce second opus, nous allons avoir le bonheur de retrouver le point de vue de Wes, mais aussi découvrir ce qui a fait de lui l’homme qu’il est aujourd’hui. Pourquoi tant de haine, tant de colère en lui ? Pourquoi est-il incapable de garder ses poings dans ses poches ? Pourquoi Ella est-elle si importante à ses yeux et dans son cœur. Nous allons enfin avoir toutes les réponses aux questions que l’on pouvait se poser dans le premier opus et enfin découvrir nos héros sous un autre jour.

Ella qui était un personnage très solaire et lumineuse, semble s’être éteinte depuis sa séparation. Les semaines qu’elle passe loin des siens n’arrange pas sa douleur, et si elle se donne corps et âme dans son travail pensant oublier celui qui lui a fait du mal, c’est loin d’être gagner. Elle pense toujours aussi fort à lui, elle a beau tenter le détester, rien à faire, son amour pour lui est incommensurable. N’ayant plus sa meilleure amie auprès d’elle, c’est vers son journal qu’elle va se tourner pour exprimer ses émotions et son mal-être, son manque de lui…

De son côté, Wes est anéanti par le manque d’elle . Une fois encore, on l’abandonne permettant à ses travers et ses démons de revenir le hanter. Lui qui a toujours jugé son père sur sa manière d’avoir géré le départ de sa mère, il se retrouve dans le même schéma, mais suivra-t-il le même chemin ? Dévasté, il va vivre une descente aux enfers, s’enlisant dans sa colère et aux révélations qui lui tombent dessus. Derrière son armure de tatouage, Wes a pourtant un grand cœur. Ce cœur qu’il a offert à sa princesse et qu’elle vient de piétiner. Il sait qu’il a merdé, mais elle lui avait promis… Elle était à lui tout comme il était à elle. Comment a-t-elle pu partir sans se retourner ? Elle, qui voit vraiment les gens tels qu’ils sont sans aprioris et qui a su voir au-delà de sa carapace. Elle qui est si douce et aime son prochain comme personne. Elle, qu’on pourrait penser naïve, mais qui a juste un cœur énorme, assez pour l’aimer lui, malgré ses défauts et ses excès… Lui si impulsif, sanguin qui ne se livre à personne… Se laisse dépasser par ses sentiments.

Entre les secrets, les malentendus et cet amour passionnel qui les lie l’un à l’autre. Entre la tristesse de l’un et le mal-être de l’autre, les joies et les peines, ce second tome clôture à merveille cette duologie très sensuelle et émotionnelle qui est faite de hauts et de bas, mais aussi de belles surprises pour nos héros. Wes aura-t-il une seconde chance ? Delinda Dane nous offre une belle romance et si le premier tome était plein de beaux clichés, qui passaient néanmoins très bien, le second apporte son lot de sensations et d’émotions. Sa plume est fluide, romantique, addictive et très sensible. Elle manie avec brio les sentiments pour nous toucher en plein cœur en faisant ressortir les émotions à la perfection. Elle apporte cette profondeur chez les protagonistes avec leurs failles, leurs forces et surtout leurs doutes, nous plongeant avec eux dans des tourbillons d’émotions. On a mal avec eux lorsqu’ils souffrent ou se déchirent, tout comme on se réjouit de leurs moments de bonheur. Et ils ne seront pas les seuls à nous toucher. Car dans ce roman, on s’attache à chaque personnage, même ceux que l’on voit très peu, mais qui sont néanmoins essentiels à l’histoire.

My only exception est une très jolie romance entre deux personnages complètement à l’opposé de l’un de l’autre que l’amour va réunir passionnément, inconditionnellement pour ne faire plus qu’un avec leur cœur. Au-delà des apparences, au-delà des préjugés, Ella et Wes sont : Their only exception.

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette jolie histoire en service presse numérique.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Cette souffrance que je ressens est atroce et m’anéantit. C’est un supplice. Pitié, pitié, faites que ça s’arrête. Personne ne peut souffrir autant sans y laisser sa peau. C’est humainement impossible.

Arrête d’y penser. Arrête d’y penser !

Je déglutis et passe la main plusieurs fois de suite sur mon visage, me demandant combien de temps s’écoulera encore avant que les images cessent de me torturer.

Coach me, si tu peux… #1 de Marlène Eloradana en auto-édition !


Re les étoiles, je vous présente mon avis sur le 1er tome de Coach me, si tu peux…de Marlène Eloradana. Une comédie romantique d’un délire incroyable. 100% délire et du rire à volonté. 

Titre : Coach me, si tu peux… #1

Auteure : Marlène Eloradana

Editeur : Auto-édition 

Genre : Comédie romantique

Broché : Lien d’achat

Résumé : Elle est prête à tout pour lui résister… Il a tout à apprendre pour la faire craquer… Une comédie romantique au cœur de l’Ecosse.
Aider les gens à atteindre leurs objectifs, c’est ce qu’Amy sait faire de mieux. Lorsqu’elle accepte d’endosser le rôle d’une coach en séduction, elle ne sait pas dans quoi elle met les pieds. Ce n’est qu’en rencontrant son client qu’elle comprend l’ampleur de la tâche.
Identité : Cameron Roy. Ce spécimen âgé de 27 ans à la personnalité atypique a une prédisposition à foirer tous ses rencards avant même qu’ils ne commencent. Sa vie sentimentale se résume en un seul mot : inexistante !
Sa mission ? Redresser ce célibataire endurci, dompter sa langue bien trop pendue et faire de lui un séducteur hors pair. Et tout ça, sans tomber sous son charme, sans laisser son passé semer la zizanie et sans oublier ses propres objectifs.
Taux de réussite ? En théorie… 100% ! En pratique… c’est une autre histoire !

。·:*:·゚🌸゚·:*:·゚✿ L’avisdeMya ✿゚·:*:·゚🌸゚·:*:·。

Dans nos romances, nous avons l’habitude des Miss catastrophes, des gourdes, des gauches, des coincées, des femmes aux caractères différents qui nous touchent et nous font rire… Et aujourd’hui, Marlène Eloradana vient de réaliser un de mes fantasmes que j’aurais voulu écrire si j’avais pu. Retrouver toutes ces « gentilles » qualités chez un homme dans une romance, c’est plus que je n’espérais. Cameron en est loin de la sexy-attitude mais, plus proche de la muflerie et de la mignonnerie si je veux être positive. Son franc-parler tue-l’amour lui crée souvent des problèmes avec la gent féminine et donc, ses rendez-vous finissent à l’eau et surtout sans espoir de conclure avec elles. Il était temps qu’un coach de vie arrive pour lui apprendre à la fermer aux moments propices. Un personnage que vous allez adorer crucifier à chaque fois qu’il ouvre la bouche mais, il vous touchera et vous fera pleurer de rire aussi. Et on n’a qu’une envie, lui pardonner ses bêtises.

Amy, est l’héroïne à laquelle on rêve toutes de ressembler. Une Confiance inaltérable en elle et en ses atouts, sûre d’elle en toute occasion. Professionnelle jusqu’au bout des ongles mais, sexy en diable quand elle se lâche. Bien sûr, elle traîne ses propres casseroles mais, elle fait fasse quand il le faut et ne laisse pas le passé l’abattre.  Mais ce qu’elle est devenue aujourd’hui, elle l’a appris en puisant dans les épreuves qu’elle a subies. D’où le métier qu’elle exerce, elle aime réellement partager ses acquis avec les gens et les aider à être au meilleur de leur forme pour réaliser leurs rêves. Et la mission qu’elle vient de recevoir est des plus laborieuses ! Elle est payée pour relooker Cameron et lui enseigner quelques tuyaux pour séduire sa prochaine conquête. Mission qui parait facile au prime abord, mais Cameron s’est avéré une calamité. Un challenge qui fera bonne impression dans son CV. Malheureusement pour elle, Amy ne doit pas seulement le préparer pour ses prochains rendez-vous mais, aussi lutter contre la tentation de succomber à ses « charmes » qui rebutent tant les femmes. Des « charmes » qu’elle trouve mignons, sexy ainsi qu’émouvants. Si elle n’est pas dans la mouise…

Je ne vous en dis pas plus, le plaisir de découvrir cette superbe comédie ne sera que plus décuplé.  Si vous avez envie d’une bonne partie de rigolade, de faire faire des étirements à vos zygomatiques, adoptez Cameron Roy et toute la bande de Coach me, si tu peux… Avec ces personnages farfelus, décalés, l’embarquement est immédiat dans le pays du bonheur dans lequel, on lève plus le coude pour cacher à notre entourage que nous sommes aussi atteintes qu’eux que pour boire. Il n’y a pas un pour relever l’autre et on redemande. Une comédie romantique un peu fofolle, une ambiance bon enfant, un trop-plein de réjouissances rocambolesques, du rire à volonté, de beaux sentiments et une tension torride. Bref, 100% détente, parfait pour décompresser et se requinquer le moral quand il est au plus bas. Installez-vous confortablement et laissez la magie opérer sur vous et sur vos muscles tendus et laissez-vous porter par l’humour dingue de l’auteure . (Non sans rire, c’est vraiment ton premier ?)  Coach me, Si tu peux…, ou le rire dans tous ses états, un pur régal à ne pas manquer. Le voyage en Ecosse ne sera pas dénué d’émotions, car, vous y trouverez aussi un invité de marque qui risque de vous tirer quelques larmes…de joie bien évidemment ! 

Si vous avez hâte de retrouver l’autre face maléfique de Cameron, un préquel vous est offert par l’auteure en numérique, il suffit de vous abonner à sa Newsletter ou découvrez-le en broché sur Amazon !

Merci Marlène Eloradana pour l’envoi du service presse ainsi que pour ce très bon moment feel-good haut en couleur !

marlène

 

VendrediLecture des étoiles !


Hello les étoiles, aujourd’hui, le #VendrediLecture fête ses 10 ans. Il a été crée par Marion et Sabbio, deux passionnées de lecture en 2011. Et en 2013, l’événement est devenu une association animée par des bénévoles investis à fond dans leur passion. Si vous êtes curieuses de découvrir l’équipe qui veille chaque semaine à son bon fonctionnement sur les réseaux sociaux, suivez le lien : Equipe du VendrediLecture. Et qui dit anniversaire, dit concours et si cela vous tente, voici le lien à suivre : Concours VendrediLecture.

Le VendrediLecture vit et grandit grâce à nos partages et aux discussions qui en découlent alors, continuons à partager pour promouvoir nos romans, auteurs voire nos maisons d’éditions de prédilection !

C’est parti car, il est l’heure de vous partager notre #VendrediLecture. Des titres que nous avons puisés dans nos PAL partenaires !

  • Les apparences sont trompeuses de Katy Lina, publié chez BMR. En attendant le 2e tome qui sortira le 12 mai prochain, je m’attaque ce soir au 1er tome.

Résumé : James Doneghan veut réussir seul. En Irlande, il ne supporte plus la présence envahissante de ses parents et refuse son avenir tout tracé. Alors il passe un accord  avec eux  : il a un an pour faire ses preuves seul et, s’il y parvient, il sera libre de vivre sa vie comme il l’entend. Déterminé à gagner sa liberté, il part à Londres où il postule pour le poste de directeur marketing dans une grande multinationale. S’il est brillant, diplôme à l’appui, le PDG veut le voir faire ses preuves et lui révèle qu’il aura une concurrente de taille : Mlle  Louenn Simons.
Louenn est une jeune femme déterminée, brillante, mais dont la vie est difficile. Assistante depuis de nombreuses années dans l’agence publicitaire de renommée, elle ne risque pas de laisser un opportuniste lui voler la place qu’elle convoite.
Alors que Louenn n’hésite pas à montrer les crocs, James se sent irrémédiablement attiré par sa concurrente. Entre sexe, mensonges, secrets et rivalités  : ce qui commence comme une simple attirance risque vite de déraper…

  • On You de Farah Anah, édité chez Black Ink éditions. Il sera disponible le 23 avril.

Résumé : Ewen et Rina se rencontrent à un moment charnière de leur vie. À dix-huit ans, lui signe un contrat avec la Premier League de football, tandis qu’à la rentrée, elle poursuivra ses études à Florence.
Une connexion inexplicable, bien plus profonde qu’ils ne veulent l’admettre, se tisse entre eux. Hic majeur : Ewen appartient à une autre fille. Malgré leur attirance, ils se contentent d’une relation platonique, au cours d’un inoubliable été.
Jusqu’au jour où tout bascule.
Une simple proposition pourra-t-elle avoir des conséquences sur les dix années à venir ?
Jusqu’à quel point seront-ils capables de résister à leur désir sulfureux ?
Et combien de malentendus endureront-ils avant que la bombe de leurs sentiments n’explose pour de bon ?

  • Désire-moi : Études et plus encore #1 de Neve Wilder. Ue romance contemporaine MM publiée chez Juno Publishing France dans la collection Daphnis.

Résumé : Deux colocataires. Un examen de maths. Et toute une série d’activités parascolaires.

Nate. À vivre avec quatre autres types, ça devait arriver. Qui n’a pas déjà été surpris à s’occuper de ses « petites affaires » au moins une fois ? Cela ne devrait pas poser un problème, si ? Mais je ne connais pas Eric aussi bien que mes autres colocataires, et les choses sont un peu gênantes maintenant. C’est un solitaire. Mystérieux. Sûr de lui. Intelligent. Sexy en diable. Je me suis toujours satisfait de vivre avec le régime typique des mecs de fraternité, avec alcool et filles de sororité au menu. Mais la façon dont Eric m’a regardé cette nuit-là ? Il s’est passé quelque chose. Quelque chose qui m’a rendu curieux. Quelque chose qui réveille des sentiments que je pensais avoir laissés derrière moi pour de bon. Quelque chose qui me fait croire que je ne suis pas aussi hétéro que je le pensais. Je n’arrive pas à le chasser de mon esprit. Je ne suis pas certain d’en avoir envie. Alors quand il me propose de m’aider à étudier pour un examen semestriel, je le prends au mot.

C’est innocent. Probablement. Peut-être. Je ne pouvais pas savoir ce que cela allait entraîner

Merci pour votre attention les étoiles et au prochain rendez-vous pour plus de partages !

164769154_895851804569559_4709514206203159560_n

L’avis de Carine sur le roman de Maje Adams : Mon Boss est un Léopard. En tout cas j’en suis (presque) certain !


Titre : Mon Boss est un Léopard. En tout cas j’en suis (presque) certain !

Auteur : Maje Adams

Genre : MM Métamorphe

Ebook : 2.99€

Broché :

▌│█║▌║▌║ Résumé :
║▌║▌║█│▌

Croire ou ne pas croire aux métamorphes ? Telle est la question…
En ce qui le concerne, Victor y croit fermement, il a même l’extrême certitude que son boss, Léo, en est un magnifique spécimen. Selon lui, cet homme charismatique, surnaturellement séduisant et sexy dont il est l’assistant dissimule forcément un instinct fauve et férocement indomptable, dont il est, au passage, complètement accro et fasciné.
Pour Léo Clawert, directeur d’un labo de recherche spécialisé dans les traitements spécifiques pour félins, le danger et les ennemis sont monnaie courante. Cependant, s’il a l’habitude de composer avec la menace, l’attitude quelque peu insistante de cet homme attirant et étonnant qui s’est autoproclamé son assistant personnel change la donne.
Comment rester de marbre face à ses cadeaux originaux ? Ou pire, sera-t-il capable d’ignorer cette attirance qui les pousse l’un vers l’autre ?
Comment gérer les mystères qui les rapprochent autant qu’ils leur interdisent toute confidence ?
~ ~
Homoromance métamorphe comprenant quelques scènes explicites réservées à un public averti

▌│█║▌║▌║ Mon avis : ║▌║▌║█│▌

Pour la seconde fois, Maje Adams me fait sortir de ma zone de confort avec son deuxième roman MM métamorphe. Personnellement, j’ai du mal à me projeter dans une romance fantastique. J’ai besoin de réalisme et de caleçons qui explosent sous le désir, non, mais non merci. Et pourtant… Je ne sais pas comment elle s’y prend, mais elle finit toujours par m’embarquer dans ses aventures ! Il me suffit juste d’ouvrir mon esprit et de me projeter dans un univers bien différent. Et là on peut se dire, ok tout est possible. Et si tout est possible dans une romance fantastique, alors… faisons péter les caleçons ! Et finalement ? Eh bien j’adore ça.

Car, qu’importe là où elle me mène, j’arrive toujours à bon port et le sourire aux lèvres. Et puis que dire devant cette cover à tomber ? Tellement à l’image du roman.

Mon Boss est un Léopard. En tout cas j’en suis (presque) certain ! Et quel Boss ! Que vous dire… Je peux ronronner à la place d’écrire ? Oups. Je le fais déjà rien que d’y repenser. Il faut dire que Léo Clawert est le héros par excellence qui va faire monter votre température illico presto ! Il est beau, charismatique, protecteur, tendre et loyal. Mais surtout, hyper sexy ! Léo est tout simplement un dieu vivant au corps d’Apollon ! Une bombe sexuelle ! Soupir, re soupir et miaulements intempestifs… Je suis tombée sous le charme de ce léopard métamorphe qui lui est tombé sous le charme de Victor… (oui je sais, pas de chance pour moi… soupirs). Victor a une personnalité très touchante et attachante, ce n’est pas un homme qui a confiance en lui, pourtant face à son Boss, il ne va pas se démonter. Il est éperdument amoureux de lui et comme il le soupçonne d’être un métamorphe, il fait tout pour faire ressortir ses instincts les plus primaires pour qu’il se dévoile. Il use de ruses et de petites attentions pour attirer le félin et éveiller l’attention de son patron qui fait autant tomber les culottes que les caleçons sur son passage. Drôle, taquin avec un brin d’innocence, l’auteure s’est beaucoup amusée avec lui en nous exposant des situations et des scènes qui ne peuvent que nous donner le sourire. Mais pas que. Car, Victor sera le personnage qui va nous toucher plus que de raison. Tout comme il va toucher son Boss dont l’attirance devient de plus en plus incontrôlable. Cependant, Victor représente avant tout un danger. Il a l’air d’en savoir beaucoup sans vraiment être au courant de quelque chose. Ce qui veut dire, qu’il va chercher, fouiner, ce qui n’est pas fait pour plaire à la meute qui est déjà sur le qui-vive ! Et encore moins à Léo qui ne peut se résoudre à ne pas jouer avec lui.

La meute se cache le plus souvent sous son apparence humaine, elle n’est point acceptée dans ce monde où se faire une place en tant que métamorphe est impossible. Léo doit se montrer prudent, Victor ne doit pas découvrir son secret, leur secret à tous. Pourtant, il ne peut se résoudre à ignorer son employé qui l’attire indéniablement et en tant que mâle alpha et chef de meute, il compte bien faire un peu comme il le sent. Après tout, c’est lui le Boss, non ?

J’ai passé un excellent moment de lecture avec Mon Boss est un Léopard. En tout cas j’en suis (presque) certain ! À en ronronner de plaisir ou rugir au choix 🙂

L’auteure laisse libre cours à sa folie imaginative, nous plonge dans ses GRRRRRRRRRRRRRRR, son univers et son délire avec toujours autant d’émotions que de folie. Ce roman est plein d’humour et elle n’a pas simplement mis en scène un couple hors norme avec une sublime alchimie, non, elle a aussi créé un entourage plus qu’attachants, aussi passionnants que les principaux. Tous ont une particularité qui fait qu’on va les aimer et s’attacher très vite à eux, tout comme ils ont tous leurs places dans l’histoire. J’ai apprécié chaque moment passé au milieu de ces personnalités charismatiques et enivrantes, tout comme celles qui étaient un brin plus loufoques ou encore intrigantes.

Une belle romance légère qui une fois de plus aborde des messages qui touchent et qui font mal, mais tout dans la subtilité et en légèreté. De manière à bien prendre en compte le message qu’elle véhicule tout en gardant l’esprit délire et rigolade. Un beau combo pour une lecture superbe qui me fait découvrir cet univers de manière douce et une patte après l’autre, dans un récit très bien construit avec une intrigue qui se laisse peut-être deviner, mais qui nous offre néanmoins un final surprenant.

Je suis encore tombée sous le charme de la plume déjantée de cette auteure et de sa manière si particulière d’aborder des thématiques fortes, souvent taboues, tellement importantes, et ce, même dans un récit fantastique. Des personnages aux caractères bien trempés et attachants qui nous offrent une lecture originale et très dynamique. Sans en oublier les moments sensuels. À lire sans modération ! Mon Boss est un Léopard. En tout cas j’en suis (presque) certain ! A été pour moi une belle surprise que je ne peux que vous recommander de découvrir à votre tour. Fan de métamorphe… ou pas, ce roman ne pourra que vous faire passer un très bon moment de lecture.

▌│█║▌║▌║ Extrait :
║▌║▌║█│▌

On pourrait croire que je passe mes journées de travail à le mater, dit comme ça. C’est le cas. Et donc ? S’il veut qu’on bosse, il n’a qu’à nous imposer un travail de nuit, ne pas se montrer, arrêter d’affoler les petites culottes et les slips de ses employés. Enfin, bref, ce n’est pas ma faute si le chef de cette entreprise est une bombe sexuelle, mais bien la sienne. Uniquement. La. Sienne. D’autre part, la manière dont il fixe cet oisillon gazouillant innocemment dans son nid me donne également des envies de me coller des plumes partout sur le corps dès demain matin. J’aimerais être un oiseau, pour pouvoir me poser sur sa branche… Qu’il se lèche les babines en me dévorant des yeux avant de me croquer tout cru sans préavis… Parce que oui, certaines choses ne trompent pas. Mon boss est un léopard. J’en suis presque certain.

Adams, Maje (2021-04-06T23:58:59). Mon Boss est un Léopard. En tout cas j’en suis (presque) certain ! (French Edition) . Édition du Kindle.

Promis, on reste amis ! de Juliette Bonte – Collection &H §


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Promis, on reste amis ! de Juliette Bonte. Pour faire le plein en vitamine C, découvrez cette comédie romantique dans laquelle moult sentiments aussi amoureux qu’amicaux s’entremêlent pour former un joli arc-en-ciel qui viendra égayer votre journée.

Titre : Promis, on reste amis  !

Auteure : Juliette Bonte

Editeur : HarperCollins

Collection : &H

Genre : Comédie romantique

Broché : Lien d’achat

Résumé : Washington. Ils sont quatre amis qui partagent une maison… et tout le reste : les courses et le ménage, les rires et les peines, les bonnes nouvelles et les problèmes  !

Janhvi aimerait vraiment que sa vie sentimentale soit aussi simple et naturelle que le cycle migratoire des baleines. Malheureusement, elle lui donne autant de fil à retordre que la préparation de sa future exposition, et pour cause : elle vient de se faire larguer. Encore.
Peter aimerait vraiment guérir son addiction à Janhvi comme il soigne les animaux éclopés qui échouent dans son cabinet. Car il doit se rendre à l’évidence : à trop attendre, il est en train de passer à côté de sa propre vie.
Graham aimerait vraiment que la procédure d’adoption initiée avec son mari, Leandro, aboutisse enfin. Pour pouvoir être un père attentionné et présent  ; tout ce qu’il n’a pas eu la chance de connaître avec ses parents retranchés dans leur Écosse natale depuis son coming out.  
Leandro, lui, aimerait vraiment que le destin ait un meilleur sens du timing. Car devoir gérer le débarquement de ses beaux-parents, qui ignorent son existence, en plus des problèmes de cœur de ses amis, ça risque de faire beaucoup.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ L’avis de Mya ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Promis, on reste amis ! Une Couverture revitalisante et une coloc des plus déjantées, des plus colorées que nous offre Juliette Bonte sans lésiner sur l’effet feel-good. Quatre personnages de différentes origines culturelles, mais unis pour le meilleur et pour le pire. Janhvi, Peter, Graham et Leandro forment un quatuor de choc. Différents par leurs cultures, par leurs caractères, dans l’aspiration de chacun, par leurs passifs certes, mais liés par ce fil rouge qu’est l’amitié. Ils ont été destinés à se rencontrer, à ce que leur entente perdure et leur parcours nous le prouve, car aujourd’hui encore, ils sont là, toujours aussi soudés peu importe les épreuves qu’ils traversent. « Le fil peut s’étirer ou s’emmêler mais, il ne casserait jamais » (proverbe chinois). Voilà ce qu’ils sont à ce jour ! Tous les quatre forment une famille sans partager le même sang. Ils s’appuient les uns sur les autres dans les coups durs et fêtent ensemble les petites victoires de l’un ou de l’autre.

Janhvi est passionnée par la faune marine, protéger farouchement ces animaux marins en voie d’extinction via son travail au musée est sa mission par excellence. Partager ses connaissances dans le domaine et surtout initier ses proches est une véritable réussite. Mais côté cœur, c’est le néant. Elle a le chic de se faire larguer par ses petits copains et avec la manière SVP. Vous l’aurez deviné, Jan est certes la meilleure amie mais, loin d’être la meilleure petite-amie. Elle est sympa, gentille, à l’écoute, généreuse et a tout pour plaire alors, qu’est-ce qui cloche en elle ? Pourquoi n’arrive-t-elle pas à garder un homme dans sa vie ? Qu’est-ce que le destin peut bien lui réserver ?

Peter, lui est vétérinaire. S’il arrive à guérir les petits et les gros bobos de ses patients, il a totalement échoué à réparer sa peine de cœur. Il a rencontré Jan à l’âge de sept ans et depuis, elle fait la pluie et le beau temps dans sa vie. De crainte de la perdre, il continue à l’aimer en secret. Se contentant de cette relation platonique où il peut l’avoir de toutes les façons sauf celle qu’il espère depuis trop longtemps… Il préfère avoir le cœur brisé tellement il a besoin d’elle pour respirer. Est-il temps de tourner la page à cet amour à sens unique et regarder vers un futur bonheur sans elle ? Le peut-il vraiment ou l’amour de Jan est ancré en lui pour toujours ?

Graham est musicien et un brin mystérieux. Si tout se passe au mieux dans sa vie, il y a une chose qui ternit son bonheur. La joie de la paternité à laquelle il aspire et qui se refuse à lui jusqu’à présent. En couple et très heureux avec Leandro, il ne leur manque qu’un bout de chou pour compléter leur vie presque parfaite. Mais l’est-elle vraiment ? Les évènements nous prouveront que Graham cachait bien son jeu. La vie ne l’a pas épargné et le retour de ses parents dans sa vie, fera trembler l’équilibre précaire de ses émotions. Un retour dans le passé s’impose et qui sait, ce serait peut-être la concrétisation de tous ses rêves !

Leandro, le déjanté, le joyeux drille, le monstre du contrôle, (j’en ai d’autres à vous servir sur lui mais, je vous laisse le plaisir de les découvrir), est la pièce rapportée à la dynamique que formaient les trois premiers. Il est pharmacien de métier mais, aussi celui qui porte à bout de bras le bien-être de toute la coloc. L’étincelle essentielle à l’épanouissement de chacun d’eux. C’est lui le remède à toutes les peines du cœur, l’instigateur des célébrations, à lui seul, il sest un antidépresseur. Grâce à sa bonne humeur, son souci des autres, son amour inconditionnel pour Graham et pour ses amis, il est devenu la pièce manquante à la coloc et non celle qui a été rapportée. Là où il va, il répand le bonheur avec générosité. Cependant, sa bonne humeur est-elle à toute épreuve ? L’arrivée des parents de son mari pourrait bien tourner au vinaigre et Graham va avoir besoin de soutien sans oublier la énième porte qui se ferme devant leur rêve !

Comme je disais là-haut, l’auteure nous a fait don d’une belle tranche de vie de la coloc formée par des personnages aussi attachants que divertissants. Un panaché rafraîchissant de beaux sentiments, d’émotions, de rires mais, aussi de chagrins, d’échecs et de déceptions. Toutefois, leurs routes ne sont pas dénuées d’espoir. Un merveilleux moment de lecture qui fait du bien au moral, fait fleurir le sourire sur les lèvres. Un roman qui ne manquera pas de vous tirer ces soupirs d’euphorie au mot fin. En somme, un vrai rayon de soleil dans les ténèbres de cette sale période que nous subissons en ce moment !

Pour faire le plein en vitamine C, prescrit spécialement pour vous par l’indécrottable Leandro, découvrez cette comédie romantique dans laquelle moult sentiments aussi amoureux qu’amicaux s’entremêlent pour former un joli arc-en-ciel qui viendra égayer votre journée.  J’ai été conquise par ce quatuor d’amis hauts en couleur et auxquels on s’attache sans préavis, émue par leurs histoires qui nous parlent de leurs amours et de leur amitié, de leurs rêves et de leurs désillusions, de leurs espoirs et désespoirs. Et j’ai été conquise aussi par la jolie plume de l’auteure. Bon, ce n’est pas une surprise, Juliette Bonte n’est plus à présenter et à chaque fois, ses histoires me vont droit au cœur mais, il fallait que je le dise !

Merci à Collection &H pour l’envoi du service presse en papier !

promis

Les hommes virils lisent de la romance de Lyssa Kay Adams – Collection &H !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Les hommes virils lisent de la romance de Lyssa Kay Adams. Une très belle comédie romantique aussi édifiante, rafraîchissante que délirante à ne pas manquer !

Titre : Les hommes virils lisent de la romance

Auteure : Lyssa Kay Adams

Editeur : Collection &H 

Genre : Comédie romantique

Broché : Lien d’achat

Résumé : Une bière, un match, et une romance
Gavin avait tout. Une belle gueule. Une carrière au top. Une épouse dévouée et deux adorables jumelles. Pourtant, du jour au lendemain, Thea le fiche à la porte et demande le divorce. À l’entendre, il l’aurait terriblement déçue. Lui  ! Une légende vivante du base-ball, adulée par des millions de fans.
OK, Gavin s’est peut-être comporté comme un crétin égoïste, mais aujourd’hui il est prêt à tout pour sauver son mariage. Même à intégrer ce club ultra-secret dans lequel le traîne son coéquipier. Un club de lecture de romances, réservé aux mecs qui veulent mieux comprendre les femmes… Honnêtement, il a du mal à croire que ces histoires à l’eau de rose – pardon, ces «  manuels  » – puissent l’aider à reconquérir Thea. Mais puisque les autres ont pu sauver leur couple grâce aux conseils de «  Lord Benedict  », alors… qu’on lui passe ce bouquin, et vite  !

𒈝⭐ L’avis de Mya ⭐𒈝

Étant fan de comédies romantiques, je ne refuse jamais ce genre de cadeau qui fait chaud au cœur. Et surtout quand il est plus surprenant que jamais. Si la couverture intrigue et donne envie de découvrir le contenu, le titre, quant à lui, fait tilt et nous pousse à nous poser la question : Y-a-t-il vraiment des hommes virils… Ou pas qui lisent de la romance ? Si je n’avais pas l’exemple de mon frère qui en dévorait autant que moi jusqu’à ses 20 ans, j’aurais été sceptique. Alors ma réponse est oui et sans hésitation. Aujourd’hui même, il y a de plus en plus d’hommes qui partagent notre passion pour la romance, certains ne se l’avouent pas, ce que je comprends, nous même les filles, on ne le crie pas sur les toits. Mais grâce au phénomène 50 nuances, la romance s’est propulsée au devant de la scène public et depuis, les lecteurs et lectrices du genre sont sortis de l’ombre. Et je suis de plus en plus agréablement surprise par ceux qui assument et affichent pleinement leur addiction. Et si des mecs s’initient à la romance pour le salut et le succès de leur couple, je dis bravo Lyssa et merci pour cette idée ingénieuse et pour ce remède miraculeux qui ne ruine pas en frais judiciaires !

Dans ce roman, Lyssa Kay Adams nous invite à titre honorifique et clandestinement à un Bromance Book Club créé par des hommes aussi virils que désemparés par leur incompréhension de l’esprit féminin « apparemment » si contradictoire. Really ? Un club secret auquel on ne convie pas n’importe qui. Pas les femmes et certainement pas les hommes infidèles et les sceptiques, non plus. Ils se réunissent pour comprendre les femmes, leurs états d’âme, leur désir, puisqu’elles ne sont pas capables d’exprimer à haute voix ce qu’elles pensent tout au fond d’elles. La solution trouvée par ces hommes ? Des lectures communes de romance, en décortiquer les tenants et aboutissants, en tirer et appliquer les leçons de ces relationnels affectifs abordés dans ces histoires d’amour sans fioriture ni pudeur exagérée. Pourquoi pas ? D’autant que ces héros semblent bien s’en sortir avec ce puzzle nommé FEMME !

Et si Gavin était sceptique au prime abord, sa situation conjugale lui échappe complètement des mains et il lui faut une solution radicale. Et s’il faut la chercher dans l’un de ces romans dits fleurs bleues, soit, il intégrera le club et advienne que pourra de sa virilité et qu’importe si cela entache sa réputation de gros dur. Gavin, sportif de haut niveau, a tenu pour acquis l’amour de sa femme, et n’a plus jamais fait aucun effort pour préserver et entretenir la flamme entre eux. Occupé à collectionner les trophées et à partager avec ses potes ces bières d’après-match, laissant loin derrière sur la route du succès la femme qui l’a soutenu, pris soin de lui, de sa maison, de ses enfants et de sa carrière au détriment de sa vie à elle et de sa propre carrière. Oui, Gavin a gravement loupé le coche, il a failli à ses promesses envers elle et envers ses enfants… Et il n’y aura pas de retour en arrière. Et s’il veut reséduire cette femme qu’il aime de tout son cœur mais, qu’il a négligée par excès de confiance, il est preneur de tout conseil même ceux venants d’un héros en papier !

Gavin a-t-il reconquis le cœur de sa femme à l’instar de ses certains complices de lèse-majesté envers leurs moitiés ? A-t-il vraiment trouvé les réponses aux nœuds qui torpillent sa vie de couple grâce à ses lectures romantiques ? Sa femme a-t-elle été comblée par les astuces que Lord Benedict lui a chuchotées à l’oreille ?

Si vous voulez découvrir la vérité et rien que la vérité, lisez « Les hommes virils lisent de la romance ». Une lecture qui vous surprendra par une thématique des plus fascinantes et inédites, vous comblera par cette bande d’amis soudés pour le meilleur ainsi que pour le pire. Rester indifférent à leur grain de folie n’est pas envisageable. Craquage immédiat sur ce livre qui sort des sentiers battus, rempli de testostérones, d’une bonne dose d’humour, de crêpage de chignon, de pardon, de reconstruction et de moult d’autres ingrédients appétissants à vous mettre sous la dent. On y découvre des personnages attachants, maladroits certes, toutefois, respectueux, sensibles aux désirs et attachés à leurs femmes, cherchant même la plus absurde des solutions pour regagner leurs cœurs, cela redonne foi en eux. Vous y trouverez aussi certaines situations inspirées de la vie réelle qui mettent en péril une relation alors que la solution la plus simple peut la sauver. Une délivrance pour mettre le couple sur le bon rail. Gavin et Théa ont oublié qu’une bonne communication et faire table rase du passé pourraient être bénéfiques pour repartir du bon pied. Mais il n’est jamais trop tard pour y remédier !

Bref, une très belle comédie romantique aussi édifiante, rafraîchissante que délirante à ne pas manquer !

Merci à Laure et à la Collection &H pour l’envoi du service presse en papier !

167919596_351228866289304_487063444489944296_n

L’avis de Carine sur Wishlist, un roman de Totaime Chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Titre : Wishlist ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Totaime

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Genre : Romance

Ebook : 4.99 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Sexy, drôle, intelligent, superman…

Si trouver l’homme parfait était aussi simple que faire ses courses en ligne, Naïa ne serait plus célibataire depuis bien longtemps.

Alors qu’elle commence à douter d’y parvenir un jour, ses amies, aussi loufoques qu’envahissantes, décident de l’aider dans sa tâche.

Une wishlist griffonnée sur un coin de table plus tard, elle espère révolutionner sa façon de sélectionner les hommes.

Reste à savoir si sa vie basculera grâce à celle-ci ou à cause de… Lui. Celui qu’on appellera « le mystérieux inconnu », parce qu’un type qui attise autant la curiosité que la peur, pas sûr que ça mérite une nouvelle case dans la wishlist !


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Avec Wishlist, j’ai été très heureuse de retrouver la plume de Totaime avec laquelle j’ai passé une nouvelle fois, un excellent moment de lecture. Une lecture que je pensais trouver rafraîchissante et drôle, une sorte de chick-lit dans laquelle je n’allais que me marrer. Me marrer ? Aucun doute, j’ai plus que bien rigoler, il faut dire que le trio de copines est du grand level. Mais Wishlist ce n’est pas que ça. C’est tellement plus profond… Au milieu des rires, Totaime aborde des thématiques qui n’ont rien de risible et apporte la touche réalisme qui remet les pieds sur terre entre deux fou-rires.

Naïa, juriste presque trentenaire, est plus que désespérée. Elle veut trouver l’amour de sa vie. Celui qui partagera sa vie et son lit. Car pour le moment, les hommes qu’elle rencontre partage uniquement son lit ! Et ce, un peu trop souvent d’ailleurs. Elle trouve sa vie insipide et aspire tellement à plus… Un soir de déprime, mais aussi de beuveries avec ses deux meilleures amies aussi déjantées qu’elle, hum, voire plus même, va naître au coin d’une table, la fameuse Wishlist ! Naïa doit cesser de passer d’un homme à un autre sans prendre le temps de se poser vraiment. Pour trouver le bon, il faut d’abord définir ce qu’elle recherche comme idéal masculin. Ce qu’elle veut ? C’est vibrer, avoir des papillons dans le ventre sans pour autant devoir avaler des chenilles. Naïa veut avoir des projets à deux, un avenir… Avoir une brosse à dent qui fait causette à la sienne, des caleçons qui trainent ne faisant qu’un avec ses strings, bref, Naïa cherche l’amour avec un grand A pour vivre une vraie vie de couple. Son homme parfait est bien quelque part ok, mais qui et où chercher ? Telle est la question. Il est clair que l’amour ne va pas forcément se trouver au coin de la rue. En attendant, il faut qu’elle arrête d’écarter les cuisses au premier venu sachant pertinemment que ce ne sera pas lui, mais toujours dans la perspective du, et si c’était le bon ?

Et c’est avec une liste en poche que nous allons suivre Naïa à la recherche de son homme idéal, et donc de l’amour. Cependant, l’amour, n’est-il pas le plus beau des cadeaux lorsqu’on le laisse venir au bon moment ? Ce moment où il l’aura lui-même décidé ? Lorsque chaque partie sera prête à ouvrir ses yeux et donc son cœur pour l’accueillir ? Et si se laisser porter était tout simplement la meilleure façon de trouver son âme sœur ? Naïa est-elle prête à prendre le temps ?

Et lui à lui ouvrir son cœur ?

Lui ? Chut… Mystère et boule de gum, j’aurais tant à dire, mais si vous voulez savoir, il va falloir le découvrir par vous-même. 😉 Moi sadique ? Nan !

Avec Wishlist, Totaime nous embarque dans son aventure sans aucun préavis. Dès les premières pages, on adhère à l’histoire et aux personnages hauts en couleur. Sa plume est fluide, légère et les idées débordent d’imagination, toutes plus drôles les unes que les autres et pourtant tout aussi intéressantes et profondes. Elle mêle à la perfection ses thématiques, l’émotion et la dureté tout en nous faisant voguer sur le pétillant et la légèreté. Le rythme est vraiment très prenant au point que je n’aie pu lâcher le roman avant de l’avoir fini. Impossible de m’arrêter.

Naïa est un personnage plein de surprises et difficile à suivre pour les hommes qu’elle fréquente. Pour nous, elle sera un vrai soleil dans le récit. Si elle passe son temps à nous faire rire avec sa manière d’être qui n’a rien de la femme parfaite -et c’est tant mieux- elle nous touche avec sa fougue, ses peurs et son grand cœur. Pourtant, au début, on aimerait lui mettre une claque ou deux pour qu’elle ouvre un peu les yeux et se montre plus douce pour son prochain sans s’arrêter aux apparences. Mais, on peut aisément comprendre que c’est son boulot qui lui donne toutes ses peurs et ses aprioris. Lorsqu’on a le nez toute la journée dans des horreurs, on ne peut que voir le mal partout et vite tourner parano.

J’ai vraiment aimé la manière dont l’auteure emmène nos héros dans leur histoire et la fait évoluer dans le temps et les remises en question. Mais aussi avec cette fragilité qui la fait tenir sur le fil du rasoir entre les secrets et les non-dits qui lui font barrière. Je dois dire même, que cela change un peu et cela fait un bien fou que l’on ne soit pas dans le schéma ou tout va trop vite. Tout comme cela fait du bien que les scènes sensuelles ne soient là qu’au bon moment et non de façon intempestive. Le tout, sans jamais perdre le rythme !

Les situations cocasses, s’enchainent, sans pour autant êtres lourdes. Tout est bien dosé, la plume de Totaime ne s’encombre pas de fioriture et tout y a sa place. Les personnages sont drôles, pétillants et charismatiques. La complicité qu’elle instaure avec le trio d’amies est magnifique, tout comme sa relation avec l’épicier du coin. L’auteure met en avant l’amitié avec un grand A et j’ai trouvé cela sublime. Tous, si différents les uns des autres et pourtant si complices. Tiens… donc. Et si l’amour avec un grand A avait les mêmes critères que cette amitié ? Et si la différence faisait toute la différence. Peut-on vraiment choisir l’homme de sa vie en suivant les conditions idéales d’une Wishlist ?

J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture qui fait du bien aux zygomatiques, mais qui est aussi une belle leçon de vie. Wishlist fait partie de ces romans qui donnent à réfléchir, nous font la morale tout en faisant du bien au moral !

Un grand merci à black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle pépite pétillante en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

— Heu… vous pouvez répéter la question ?Manon revêt son masque de sévérité qu’elle destine habituellement à Arthur, son fils de cinq ans.

— Sors une feuille, un stylo, et note comme ça te vient toutes les qualités qu’un homme doit avoir. Pour que tu puisses enfin lui ouvrir autre chose que tes cuisses. Net, clair et concis, là, je comprends. Je fouille dans mon sac, déniche mon stylo non sans mal, mais pour ce qui est de la feuille… Quel format ? Blanche ou quadrillée ? Simple ou double ? Elle n’est pas assez précise, je fais comment ? Ma main retourne mon sac d’un geste nerveux tandis que ses sourcils se froncent. Bordel, elle me fait les gros yeux maintenant, je vais avoir droit à une fessée si je ne lui donne pas ce qu’elle veut ? Je suis presque à plonger la tête dans mon sac pour cacher mon fou rire quand je me rends compte de la stupidité de mes pensées. C’est pas beauuu de boire ! Soudain, je sens une forme et referme mes doigts sur le petit carnet noir offert par un fournisseur il y a peu. Je le brandis fièrement en poussant un cri de joie.

— Trouvé !

— C’est bien, bonne petite. Maintenant, note. J’ouvre le carnet sur la première page, sors la mine du stylo et me penche sur la table avant de me redresser.

— D’accord je vais noter le… la… les…Cléo lève les yeux au ciel, s’écroule sur la table laissant son front cogner sur le bois. Un son bizarre sort de sa gorge, entre le gémissement et le grognement, entre la douleur et l’énervement.

— Fais ta liste au père Noël et dis-nous ton cadeau parfait ! Indique toutes les qualités que devra avoir ton futur homme.

— Une sorte de wishlist ?

— Oui, voilà. Écris tout ce qui te passe par la tête qu’on en finisse. Mercredi m’attend dans mon lit et vu l’heure qu’il est, je vais probablement devoir téléphoner Jeudi. Manon se glisse elle aussi près de moi, me prend le stylo des mains et positionne la feuille devant elle.

— N’écoute pas cette garce et énonce les qualités que tu cherches chez un mec. Je ferme les yeux et me concentre. Je me rappelle les mecs qui sont passés dans mon lit, ne retenant que les choses qui m’ont touchée chez eux.

— Il doit être attentionné.Mon amie s’active à côté et me pousse à poursuivre.

— Un homme clean. Avec tous les détraqués que je côtoie à longueur de journée, j’en veux un bien sous tous rapports. Manon rigole et tapote la page pour attirer mon regard sur ses notes.

— Je t’ai devancée car je me doutais que cette clause ressortirait rapidement !Je tente une moue attendrie, mais l’alcool me tournant la tête, je ne suis pas sûre du résultat. Mon amie reprend sa position et attend la suite.

— Drôle. Fidèle. Une bonne situation professionnelle. Intelligent, mais pas trop… je ne veux pas paraître conne à côté de lui. Mes amies pouffent de rire. Je souris comme une demeurée. Ce jeu m’amuse, j’aime ces instants de complicité. Les Trois Mousquetaires, les Drôles de Dames, les 2 be 3… Tout ça, c’est nous.

— Une grosse queue !On détaille Cléo, dépitées. Elle ne changera donc jamais… Heureusement, car c’est pour ça qu’on l’aime. Devant notre mutisme elle modifie sa réponse :

— Un bon coup ?Mon regard se pose sur son visage toujours collé au plateau de la table et je fais signe à Manon d’ajouter cette recommandation. Bien joué, ma blonde, critère à ne pas oublier !

— Je veux aussi qu’il soit doux, beau, sexy, musclé, probablement blond du genre Ryan Gosling, bon danseur, buveur de bière… Qu’il aime faire la fête, mes amies et les animaux.

— T’en as pas, Naïa !

— Non… mais qui aime les bêtes aime les gens. Je sais plus où j’ai entendu ça mais je trouve que c’est plutôt pertinent.

L’avis de Charlotte sur Love & Secrets de Emilia Adams


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Love & Secrets de Emilia Adams pubié chez BMR : une romance addictive pleine de tendresse !

Service presse reçu via #NetGalleyFrance #LoveandSecretstome1

Titre : Love & Secrets

Auteur : Emilia Adams

Genre : Romance

Editions : BMR

Ebook :  7,99 €

Résumé :

Un soir en fermant son pub, Liam tombe sur une jeune femme en petite tenue, en train de pleurer dans les toilettes du bar. Lily le supplie de ne pas appeler la police. Sous ses allures de rocker, Liam a un cœur tendre. Comme elle n’a nulle part où aller, il la laisse dormir dans son appartement. Liam ne résiste pas à l’envie de venir en aide à Lily, dont la délicatesse et la sensibilité l’interpellent. Mais pour cela, il faudra découvrir les mystères qui l’entourent. Lily est-elle prête à dévoiler ses secrets et ouvrir son cœur à Liam ?

Mon avis :

Liam et gérant d’un pub qui fait sa fierté. Un soir, comme tous les autres, il fait le tour avant de fermer. Il tombe sur une jeune femme en petite tenue, qui pleure dans les toilettes. Elle n’a pas l’air d’être au mieux de sa forme, mais elle ne veut pas qu’il prévienne la police ou son entourage. Comme il a bon cœur, il n’ose pas la jeter dehors, il la prend alors sous son aile.

La jeune femme est mystérieuse, renfermée et apeurée. Elle n’ose pas parler de ce qui lui est arrivé ce qui intrigue d’autant plus Liam.

J’ai tout de suite été prise dans cette histoire, dès les premiers mots, le premier chapitre. La jeune femme, Lily, est intrigante et tellement attachante. Elle semble faible et complètement perdue. Elle est au bout du rouleau. Liam m’a séduite par son côté protecteur bienveillant. Tous les deux ont plusieurs facettes. Lily est également têtue et butée. Liam, quant à lui, peut se montrer virulent quand les choses ne vont pas comme il le souhaite. Il y a comme une évidence entre eux, quelque chose de fort, une attirance incontrôlable. Mais les secrets de Lily restent un frein entre eux. Elle est effrayée et lui est curieux. Liam, arrivera-t-il à la mettre suffisamment en confiance pour qu’elle s’ouvre à lui ? Lily, pourra-t-elle se libérer de ses démons ?

J’ai adoré passer du temps ces deux personnages et apprendre à les connaître, chacun avec son caractère. Nous apprenons petit à petit ce qu’a vécu Lily, comment elle en est arrivée là. J’ai eu peur pour elle.

J’ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires, comme Will et Ruby, que nous aurons le plaisir de découvrir prochainement dans un spin-off Love and Lies.

Ce roman est plein de suspense, très addictif, je n’ai pas réussi à le quitter (bon sauf quand mes yeux m’ont dit « ça suffit »). J’adore toujours autant la plume fluide et prenante de l’auteure qui sait jouer avec nos émotions, passant du suspense à la tendresse. Je vous recommande vivement cette histoire.

Merci à BMR pour l’envoi de ce service presse via NetGalley.

Extrait :

Il me toise de la tête aux pieds puis me dit d’une voix légèrement nerveuse :

— Reste ici, j’arrive.

Je secoue la tête, pétrifiée. Être seule ne me rassure pas.

— Non… ne pars pas, s’il te plaît.

Je me lève, tremblante.

— Je ne peux pas, je dois réceptionner ma livraison. Je n’en ai pas pour longtemps.

Il se dirige à grandes enjambées vers la porte d’entrée. Immédiatement, je me rue vers la baie vitrée pour le garder dans mon champ de vision, mais ce n’est plus lui que je vois. À la place, j’aperçois un homme d’une quarantaine d’années qui sort du camion, portant une casquette noire et des vêtements foncés. Lorsque son regard rencontre le mien, la torpeur m’envahit de plus belle. Le sourire qu’il m’envoie, limite salace, me fait penser à celui du sale type qui m’a enfermée chez lui.

Oh, non !

Je jette un coup d’œil circulaire autour de moi, cherchant après une cachette. Ma tête swingue dans tous les sens comme si je m’étais enfilé une bouteille complète de vin, m’emportant dans une sorte de tourbillon où j’aperçois que des couleurs sombres. La panique commence à prendre une ampleur incontrôlable sur moi. Je vais devenir folle. Vite ! Que je parte d’ici !

Pour Mara de Mary Matthews en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Pour Mara de Mary Matthews.

Pour Mara reste, malgré la terrible thématique traitée, une belle et émouvante histoire d’amour fusionnel qui ne vous laissera point indifférentes. La jolie plume de Mary Matthews a encore frappé un grand coup avec cette histoire si douloureuse mais, aussi porteuse d’espoir !

Titre : Pour Mara

Auteure : Mary Matthews

Editeur : Auo-édition 

Genre : Romance contemporaine 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Un nouvel avenir commence pour Eneko. Après des années à se battre contre ses démons, il retrouve un peu de liberté. Sans être guéri, il aspire à reprendre une vie normale à Paris, loin de ses proches. Pour Mara, immigrée Ukrainienne, son quotidien ne change guère avec la rentrée. Son existence demeure celle qu’elle est depuis son arrivée en France. Elle sert la famille qui l’héberge, s’occupe des enfants et rêve chaque vendredi, en observant les étudiants de la Sorbonne, à ce qu’aurait pu être son futur dans d’autres circonstances. Jusqu’au jour où elle rencontre Eneko. Ce jeune homme différent des autres, qui agit étrangement, l’intrigue. Ensemble, ils vont se parler, s’apprivoiser, se découvrir sans se juger et trouver en l’autre un morceau de bonheur ainsi qu’une part d’espoir quand chaque jour est une souffrance. Malheureusement, le destin va se jouer d’eux à nouveau. À mesure que les secrets vont tomber, que les réalités vont s’imposer, des choix devront être faits. Jusqu’où sont-ils prêts à aller par amour ? Jusqu’où Eneko ira…pour Mara ?

︿︽ 🧡︽︿<L’avisdeMya>︿︽ 🧡︽︿<

Pour Mara, une romance à moult émotions qui traite une thématique qui donne la chair de poule, un sujet abordé avec pudeur et sensibilité dont on ne parle pas beaucoup et pourtant, c’est un fléau de plus en plus répandu dans cette société dite moderne, toutefois, demeure aussi sauvage qu’elle ne l’était avant malgré les nombreuses dénonciations sur la scène politique et les lois édictées à ce jour !

Eneko fraîchement arrivé à Paris pour poursuivre ses études ne sait pas encore qu’il a rendez-vous avec son destin ! Du positif dans sa nouvelle vie mais, aussi du négatif… Un nouveau départ, certes, mais non dénué de quelques ratés. Et si on lui donnait le choix de revenir en arrière, il referait le même parcours et ne changerait rien à sa destinée. Ses épreuves l’ont mené là où il devrait être, l’ont guidé vers elle, son âme sœur. Vers Mara. Bourré de tocs nerveux, il ne pensait intéresser personne et surtout pas les femmes… Se lier d’amitié et trouver l’amour n’étaient pas prévu au programme mais, quand le destin s’en mêle, rien n’est impossible !

Vers Mara, il a accompli un premier pas. Grâce à Mara, il peut enfin respirer. Et pour Mara, il ira loin… très loin pour la protéger. 

À dix-sept ans, Mara, une jeune fille au pair ukrainienne, porte un lourd fardeau et de grosses responsabilités pour une fille de son âge… Depuis ses dix ans, elle est déshumanisée, dépossédée de tous ses droits, de son innocence, affamée, logée dans les pires conditions, violentée dans son corps et dans son âme. Pas d’amis et personne autour d’elle pour lui tendre la main, signaler les sévices subis au quotidien… Jusqu’à ce jour. Ce jour où elle a croisé les yeux d’Eneko dont le comportement étrange a attisé sa curiosité. Et depuis, elle a gagné un complice, un ami vers qui se retourner quand la vie devient de plus en plus dure à supporter. Un ami qui lui donne l’affection dont elle est privée, lui réapprend la douceur à laquelle elle n’a pas goûté depuis qu’elle a perdue celle de sa maman… Eneko souffre peut-être d’un trouble compulsif obsessionnel, un rien peut déclencher ses tocs, sa nervosité, voire, une terrible colère, cependant, il est le seul à l’écouter, à regarder au-delà de son sourire et de son joli minois. Il entend sa souffrance sans qu’elle ne l’extériorise… Avec lui, elle retrouve des sensations qu’elle a perdues et goûte à une certaine liberté après des années d’enfermement. Eneko, est l’homme avec lequel elle savoure ses premières fois… Sa lumière quand elle se noie dans l’obscurité. Et vice versa. Eneko ne respire profondément que depuis qu’elle s’est mise sur son chemin. Il puise sa force dans son sourire, dans sa générosité, dans sa tendresse, dans ses premières fois auxquelles il l’initie. Elle apaise ses démons, et lui fait croire à l’avenir. Leur avenir. Et peu importe les épreuves qu’ils traversent, chacune d’elle est une leçon qu’ils apprennent ensemble. Et chaque embûche, chaque sacrifice, chaque larme versée, Eneko sait à présent que la finalité était Mara… Alors, rien ne compte plus pour lui que cet instant T où son amour pour elle a tout balayé même, ses pires cauchemars !

Mara et Eneko deux âmes sœurs qui ont affronté le pire chacun à sa manière, mais ensemble, ils ont créé la plus belle ode à l’amour, au courage et à l’abnégation !

Pour Mara, certes, une jolie romance, intense et touchante mais, c’est aussi un message fort contre l’esclavage moderne, celui qui touche les enfants des pires des façons et dont les chiffres de par le monde sont alarmants. Le parcours du combattant hors du commun de Mara ne manquera de bouleverser la fibre maternelle, voire, l’enfant en vous. Sa souffrance au quotidien, le mal incarné qu’elle a subi, nous tord les tripes, attisera notre colère, notre compassion, nous fera réfléchir… Il nous fera penser à cette fois dans notre vie, dans laquelle on a croisé un enfant dont l’attitude a réveillé notre instinct mais, de crainte de se tromper et sans preuve, on a détourné les yeux…  Pour Mara reste, malgré la terrible thématique traitée, une belle et émouvante histoire d’amour fusionnel qui ne vous laissera point indifférentes. La jolie plume de Mary Matthews a encore frappé un grand coup avec cette histoire si douloureuse mais, aussi porteuse d’espoir !

Merci à l’auteure pour l’envoi du service presse numérique !

172638157_2924130047841542_1724220765059850473_n

L’avis de Charlotte sur Sortie de zone, Game changer #1 de Rachel Reid


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sortie de zone, Game changer #1 de Rachel Reid publié chez Juno Publising France : une agréable romance MM.

Titre : Sortie de zone, Game changer #1

Auteurs : Rachel Reid

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 19,50 €

Résumé :

Le capitaine des New York Admirals, Scott Hunter, prend très au sérieux ses rituels d’avant-match. Et dans ce cas particulier, ce n’est pas seulement de son smoothie fétiche qu’il a envie, mais de l’homme qui l’a fait.

Star du hockey professionnel, Scott Hunter sait reconnaître une bonne chose quand il la voit. Alors, quand un smoothie préparé par Kip Grady, barista du bar à smoothies, semble permettre à Scott de mettre un terme à sa chute libre sur la glace, il est prêt à tout pour recréer cette magie… et faire connaissance avec l’homme sexy et drôle qui se tient derrière le comptoir.

Kip savait qu’il y avait plus derrière les visites fréquentes de Scott que des fruits mixés, mais il n’avait jamais imaginé être invité à revenir dans le penthouse de ce dernier. Ou être embrassé avec un abandon téméraire, sans parler d’être touché de plus d’une façon. Quand cela arrive, c’est torride et incroyable, mais toujours selon les conditions de Scott et caché derrière les portes de son appartement.

Scott a besoin de Kip dans sa vie, mais à l’approche de la saison des séries éliminatoires, les projecteurs sur lui sont soudainement plus brillants que jamais. Il ne fera rien qui pourrait faire dérailler sa carrière… comme présenter son petit ami au monde entier. Kip est prêt à s’engager avec Scott – mais combien de temps encore il devra rester secret ?

Mon avis :

Le hasard fait parfois bien les choses. La rencontre entre Kip et Scott en est la preuve.

Kip travaille dans un Bar à smoothie. C’est là qu’il fait la rencontre de Scott, célèbre joueur de hockey sur glace. Boire ce smoothie devient une habitude d’avant-match pour Scott.

Ils se rencontrent plusieurs fois, entre eux le courant passe bien. Ils sont amenés à se recroiser plusieurs fois et il tombe mutuellement sous le charme. Les choses sont évidentes entre eux, mais en même temps compliquées, car Scott est bloqué par le milieu dans lequel il évolue, il ne veut pas annoncer son homosexualité de peur des regards de ses coéquipiers, que cela change leur façon d’être avec lui, que les fans et les sponsors n’apprécient pas. Ils se voient donc de façon secrète. Leur relation évolue simplement, ils apprennent à se connaître, ils partagent de bons moments, mais toujours cachés dans l’appartement de Scott.

Sortie de zone est à la fois une belle histoire, mais aussi difficile, car beaucoup de choses oppose les deux protagonistes, la notoriété de Scott notamment, les moyens financiers donc ils disposent, leur mode de vie, mais surtout le problème lié à l’affichage de l’homosexualité de Scott. Kip tiendra-t-il longtemps dans l’ombre, caché comme un vilain secret ?

Les scènes de sexe sont nombreuses. Elles apportent parfois des informations sur eux et leur passé, mais j’ai passé un peu rapidement pour d’autres, peut-être que je n’avais simplement pas envie de ça à ce moment-là…

J’ai aimé ces deux personnages vrais et sincères, j’ai beaucoup aimé, ils partagent avec nous leurs doutes. De nombreux passages sont pleins de tendresse et très touchants. Je m’attendais à plus de heurts, mais la douceur, c’est très bien aussi ! Malgré certaines longueurs et un dénouement plutôt prévisible, j’ai passé un très agréable moment en leur compagnie. Grace à la plume fluide de l’auteure. Je lirai avec plaisir la suite qui concerne un autre personnage, que nous avons croisé dans ce tome.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Kip n’arrivait pas à croire ce qu’il était sur le point de faire, mais il devait tâter le terrain. Juste un peu.

— Je ne dis pas que ça me dérange, dit-il aussi banalement que possible. Vous avez l’air toujours si robuste au moment où vous soulevez la coupe. Comme une bande de bûcherons sexy.

Voilà. C’était sorti.

Scott le regarda, et Kip aurait pu jurer que l’ombre d’un sourire était passée sur ses lèvres.

Mais Scott se leva abruptement, et le sourire avait disparu.

— Eh bien, je devrais y aller.

Kip voulait mourir. Il venait juste de flirter avec Scott Hunter et à présent, ce dernier était sur le point de partir pour toujours parce que c’est quoi ce bordel, Grady ?

— Encore merci, Kip, dit Scott.

Il était plus amical que ce que Kip méritait.

Mais, en allant jusqu’à la porte, Scott s’arrêta et se retourna.

— Vous aimeriez venir au match ce soir ?

— Quoi ?

— Personne n’utilise mes billets. Je peux vous en donner deux, comme ça vous pourriez amener… quelqu’un… si vous voulez.

— Vous êtes sérieux ?

— Pourquoi ne le serais-je pas ?

Kip resta bouche bée face à l’impossible et séduisante célébrité devant la porte de la boutique qui lui offrait un cadeau sans raison.

— Si vous êtes sûr, j’adorerais y aller !

— Je suis sûr, et je suis heureux de l’entendre. Donnez simplement votre nom à l’accueil.

— D’accord. Je vous vois ce soir, alors, dit Kip, comme un simplet.

PAL de la semaine du 12 au 18 avril !


Hello les étoiles, Voici la PAL de la semaine étoffée par les sorties partenaires et Wishlit. Participations de :  Ena L en auto-édition&H DIGITAL avec Mily Black, Cléo Ballatore, Léonie Lonval, Axelle Vega, Emilie Goudin-Lopez et Nelsa PirasHLAB avec Marie Charlotte-François et SelenaEditions Addictives avec Mélodie Chavin – Black Ink avec Avril SinnerSo Romance avec Virginia EtxéEstelle Every en auto-édition.

  • Ena L

Rendez-vous le 14 avril avec la sortie de Plus que la pluie, le 2e tome de la duologie Moins que la pluie d’Ena L.

41j1OhF5xfL._SY346_

Résumé : Après les révélations qui ont bouleversé leur existence, Rain et Redemption poursuivent désormais leur chemin, chacun de leur côté, plus seuls que jamais.
Tandis que Redemption s’applique à empêcher la prophétie de se produire, en plus de se heurter à un dilemme très personnel, Rain devra se confronter à bien des ennemis, y compris le pire de tous : elle-même.
Une chose est certaine : de leur combat respectif dépendra le sort de tout un peuple.
De leur lien si particulier dépendra celui de l’univers. Lien d’achat

  • &H DIGITAL 

Avec 6 romances numériques à l’honneur cette semaine, sorties annoncées le 14 avril. Cliquez sur les liens pour les résumés.

172074438_292591449047607_1607855644920078776_n

Mon voisin est un ours (un poil agaçant) de Mily Black  

Ne jamais coucher avec son boss de Cléo Ballatore

You got me de Léonie Lonval

Tattooed Heart #2 d’Axelle Vega

Rock my love d’Emilie Goudin-Lopez

Let Me Undress You de Nelsa Piras

  • HLAB

Avec deux sorties numériques chez notre nouveau partenaires cette semaine :

Le 14 avril avec la parution de Nos cœurs en deux de Marie Charlotte-François

Résumé : Béryl et Milo sont jumeaux, et sont depuis toujours inséparables. Mais depuis la mort de leurs parents, la communication entre eux s’est rompue. La studieuse Béryl fait tout pour poursuivre sa vie malgré le drame, alors que Milo est devenu un fêtard indifférent au monde qui l’entoure.
C’est alors qu’une de leurs amies leur demande une faveur  : héberger son cousin Logan, fraichement débarqué des États-Unis. L’arrivée du beau Logan, entouré d’une aura de mystère, va perturber ces rôles dans lesquels les jumeaux se sont enfermés… Quels secrets cachera cette nouvelle cohabitation  ?
Entre amours clandestins et mensonges, une chose est sûre  : rien n’est plus fort que les liens du sang.

Le 15 avril, rdv avec le 1er tome de Réputation de Selena.

Résumé : Bloom n’avait qu’une seule consigne à suivre pour mener une vie paisible dans son nouveau lycée  : ne jamais, jamais approcher les frères Duncan. Mais s’il est des domaines dans lesquels elle excelle, celui consistant à respecter les règles n’en fait pas partie.
Pour Bloom, les deux frères sont comme un appel au danger, au flirt et aux secrets. Et malgré leur réputation, impossible d’y résister.
On lui avait dit qu’ils n’avaient aucune pitié. Elle ne s’attendait pas à ce qu’ils fassent de sa vie un enfer…

  • Editions Addictives 

Rendez-vous le 15 avril avec Stepbrother Next Door, le nouveau roman de Mélodie Chavin.

Résumé : Son premier amour ? Une histoire interdite.
Quand Lorelei atterrit à Auckland, en Nouvelle-Zélande, elle est folle de joie à l’idée de retrouver son père, chez qui elle va vivre durant un an. À elle la mer et le soleil !
Mais tout le monde ne partage pas son enthousiasme !
Le fils de la nouvelle femme de son père ne semble pas apprécier, mais alors pas du tout, la venue de Lorelei.
Dès leur rencontre, Jackson se montre arrogant, détestable et met tout en œuvre pour la faire enrager.
Pourtant, peu à peu, la colère fait place à des sentiments plus complexes et complètement interdits !
Alors, comment accepter de former une famille quand Jackson éprouve ces sensations défendues à chaque fois que Lorelei est proche lui ?

  • Black Ink éditions 

Avec la sortie de la 2e édition de Get High d’Avril Sinner. Celles qui n’ont pas lu cette romance dans son ancienne version, Black Ink vous offre l’occasion de découvrir ce roman en deux tomes qui paraîtront le 16.

Get High #1

Résumé : Raphaëlle est blasée par l’amour et mène une vie routinière entre Paris et sa bande de surfeurs. Jusqu’au jour où elle fait la rencontre inattendue de deux hommes à la complicité étrange. L’un est joueur, dragueur. L’autre est sombre, mystérieux. Qui sont-ils ? La jeune femme intrépide le découvrira en se laissant embarquer dans une relation à trois sulfureuse et sans limites. Une déferlante de plaisir, d’émotions va emporter Raphaëlle dans une association dangereusement addictive et sensuelle. Saura-t-elle remonter à la surface ou va t-elle se perdre et se laisser engloutir par ses sentiments ?

Get High #2

Résumé : Avec l’aide de Sly, Raphaëlle, remonte à la surface après s’être noyée dans la double déferlante Jean-Edern. Elle est allée loin, beaucoup trop loin dans cette relation extrême et aujourd’hui en paie le prix. Elle en ressort amoureuse. D’un amour irrationnel, passionnel pour un homme inaccessible, destructeur. Parfois le choix du coeur s’oppose à celui de la raison. Alors, va-t-elle répéter inlassablement les mêmes erreurs ou saura-t-elle modifier le cours de cette histoire ? De Paris, à l’univers impitoyable d’Hollywood, en passant par La Grèce, berceau de ses origines, Raphaëlle va devoir affronter son destin et les démons de l’homme qu’elle aime.

  • So Romance

Avec la sortie du 3e tome de A l’ombres de nos frères, évidence de Virginia Etxé.

172041319_462117751770957_2248979808020433771_n

Résumé : Lorsque Louise apprend que Jonas lui cache ce qu’il sait sur la mort de leurs frères, elle s’effondre une nouvelle fois et trouve refuge dans les bras du beau Camille. Alors que ce dernier lui apporte tout ce qu’elle désire, le manque de l’imprévu, de la passion et de la présence de Jonas – tout simplement – se fait trop grand. Perdue entre ce que son cœur lui dicte et sa raison, Louise risque de perdre à nouveau un être qu’elle aime, et de se perdre elle-même. Jonas doit apprendre à jongler entre la culpabilité qu’il ressent vis-à-vis de sa responsabilité dans la mort de Jack et Loukas, l’absence de Louise et les tournées de leur groupe de musique, qui devient de plus en plus célèbre. Si Louise ne peut pas lui pardonner, comment arriverait-il à se pardonner lui-même ?

  • Estelle Every

Nos sens interdits, le nouveau roman d’Estelle Every arrive dans vos PAL le 17 avril en version numérique ainsi qu’en papier. Je vous en parle bientôt.

Résumé : « La proposition indécente qu’elle ne devrait pas accepter… »
Après le décès de sa sœur, Julia reçoit une proposition dérangeante de la part de son riche et sexy beau-frère, Conor : devenir mère porteuse pour avoir cet enfant que sa sœur et lui n’ont jamais pu concevoir.
Tiraillée entre la morale et son envie d’aider Conor, le choix est difficile, surtout lorsqu’un évènement brutal redistribue les cartes. Et c’est sans compter sur son attirance pour Conor qui ne fait que grandir de jour en jour…
Quand l’amour s’oppose à la morale, Julia doit-elle suivre son cœur ou écouter sa raison ?

Merci les étoiles pour votre attention et à la semaine prochaine !

165587745_900361430699745_9050621909132004165_n

Catégories PAL

L’avis de Carine sur Nos jeux Clairs-Obscurs – partie 1, un roman de Anna Triss chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Nos jeux clairs-obscurs ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Partie 1/2
Auteur : Anna Triss

Genre : Dark Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

DARK ROMANCE

« Ars longa, vita brevis. »
« L’art est long, la vie est courte. »


Rachel a été contrainte d’abandonner ses rêves d’artiste bohème sous la pression de son mari. Par défaut, elle est devenue professeure à l’École des beaux-arts d’Annecy. Elle s’est emmurée dans une vie fade, régie par les angoisses qui parasitent son inspiration. De plus, son couple bat de l’aile.
Dès que son regard croise les astres bleu glacier de Sandro, l’un de ses nouveaux étudiants, Rachel éprouve envers ce sulfureux jeune homme une étrange fascination qui l’oriente vers de sombres chemins.
Elle découvre que le bel artiste maudit a deux frères jumeaux. Quelque chose de bien plus puissant que les liens du sang semble unir les triplés. En effet, ils se livrent parfois à des divertissements malsains.
Peu à peu, l’attirance de Rachel envers son élève surdoué vire à l’obsession. Les secrets torturés de son étudiant paraissent le ronger de l’intérieur. Perdu entre clarté et obscurité, Sandro évolue constamment sur le fil du rasoir.
Son enseignante espère percer ses ombres pour lui apporter de la lumière malgré les jeux tordus dans lesquels il cherche à l’entraîner.
Car cet électron libre, qui exsude une sensualité à la fois écorchée et sauvage, pourrait lui redonner le goût de vivre… ou au contraire, la mener à sa perte.
La folie de l’artiste brûlera-t-elle jusqu’à détruire sa muse ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Avec nos jeux : clair-obscurs, Anna Triss nous plonge dans une romance sombre, avec des personnages très torturés, sur un fond artistique que j’ai énormément apprécié. Sa culture de l’art est un régal, ses nombreuses références aux œuvres sont toutes bien trouvées. J’en connaissais certaines, d’autres sont venues approfondir ma propre culture. Mais toutes ont une pertinence à chaque chapitre qui ont fait que je suis allée en rechercher sur le net les symboliques. Un magnifique mariage de l’art et de la littérature. Que vous ayez l’âme d’un artiste ou pas, ce roman est un vivier de références qui ne pourra qu’attiser votre lecture. Et en parlant d’attiser, la plus belle des œuvres est déjà la cover ! Mais qui pourrait résister à un tel regard ? Pas moi ! Et encore moins Rachel Dumas, professeure du beau Sandro.

« Je ferai de toi ma muse et mon œuvre d’art. Ton corps nu incarnera la toile vierge de mes désirs... »

Sandro est un jeune artiste beau à se damner et sexy en diable. Il possède une culture artistique très riche et son don exceptionnel lui a ouvert les portes de la prestigieuse école des beaux-arts. En cette rentrée, il va tomber sous le charme de sa professeure. Il voit en elle sa muse, sa Vénus. Qu’importe qu’elle soit plus âgée que lui. Qu’importe qu’elle soit mariée. Tout ce qu’il souhaite, c’est la posséder et elle ne peut pas lui dire non. C’est inconcevable. Lunatique, imprévisible et impulsif, Sandro peut se montrer très coléreux lorsqu’il se sent incompris. Il ne sait pas exprimer ce qu’il ressent dans la conformité de l’être humain C’est un artiste, un vrai. Avec toute la folie qui le caractérise et son euphorie dangereuse.

Rachel est professeure d’expression plastique et pratique artistique. Avant, elle était une vraie passionnée et peignait, dessinait chaque jour. Aujourd’hui, il ne lui reste que l’enseignement pour se sortir de sa routine et encore, cela la stresse énormément de reprendre son poste. Plongée dans un mal-être, elle se sent une étrangère dans son propre corps. Elle tolère difficilement le regard des autres et particulièrement les hommes. Prise de crises d’angoisse, elle essaye de se fondre dans la masse et passer inaperçue le plus possible. Mais lorsqu’elle va sentir le regard de Sandro posé sur elle, c’est le feu qui va renaitre dans son corps et son âme, ce qui lui fera perdre tous ses repères. Cependant, elle fera tout pour ne pas succomber à son étudiant. Il lui fait peur. Une peur différente que celle qu’elle connait. Elle a peur de tout ce qu’il génère en elle, de ce qu’il lui fait ressentir sans même la toucher. Peur du clair-obscur qu’il incarne… Peur de jouer à ses jeux et que ses nuances se mêlent aux siennes. Sandro est sûr de pouvoir faire un chef-d’œuvre de leur histoire. Une histoire qui va vaciller constamment entre ombre et lumière… Et tel un artiste qui trouve son inspiration, il ne la lâchera pas avant d’avoir donné le coup de pinceau qui sera la perfection d’un corps à corps avec sa muse…

À deux, ils vont mélanger chacune de leurs couleurs. Emportés dans leurs jeux : Clair-obscurs…

Mais qui sera le maître du jeu ?

Anna Triss invente là, la peinture du genre, un tableau de la romance. L’œuvre d’art d’une passion que vont peindre nos héros en esquissant leur histoire. Une toile usant d’un savant contraste entre l’ombre et la lumière dont chaque chapitre est un nouveau coup de pinceau dont les couleurs se battent dans un clair-obscur des plus fascinants… Elle nous offre une toile de fond sombre avec une expression de violence brutale à la recherche des émotions dans une opposition de clarté lumineuse. Mais comme toute passion est un art. Tout art est indissociable de la folie… Et de folie, ce roman d’en manque pas ! Si j’ai mis un peu de temps à entrer dans le récit par trop de descriptions qui ont freiné mon attachement aux personnages, je dois avouer que lorsque cela démarre, on ne peut plus s’arrêter. Et paradoxalement, au plus on avance, au plus on repense à ces premiers chapitres pour trouver des indices sur les suspicions qui viennent se greffer à la lecture. Connaissant les lieux, j’ai aussi pris un grand plaisir à visualiser les endroits que l’auteure décrit parfaitement. Alors justement, connaissant très bien la ville, peut être que ces descriptions ont alourdi ma lecture puisque je n’avais pas besoin qu’elles en justifient autant son histoire. Mais pour un lecteur qui ne connait pas, là encore, Anna Triss offre un beau moment de culture.

Avec le récit de Rachel et Sandro, elle tisse patiemment son histoire telle une araignée qui tisse sa toile pour prendre au piège qui viendrait s’y frotter. Elle nous livre une romance sombre aux émotions contradictoires et exacerbées par des personnages qu’on ne sait pas s’il faut les aimer ou les détester. J’ai aimé Sandro comme j’ai détesté son attitude. Attitude qui paradoxalement nous fait aussi craquer pour lui. Sa dominance transperce les pages et vient nous alpaguer, nous aussi, prêtes à nous soumettre. Son langage, son assurance, son arrogance et sa sexytude nous flambent en une micro seconde. On ne peut que comprendre Rachel la pauvre, on se damnerait pour cette gueule d’ange à la perversité des démons. J’ai été touchée par cette femme. On ressent beaucoup d’empathie pour Rachel qui vit aux côtés d’un pervers narcissique et qui a fini par s’oublier tout comme elle en a oublié ses rêves. On ressent aussi que ce n’est pas la seule chose qui la rend si fragile. On se doute, mais l’auteure aime jouer avec nous et laisse la porte bien fermée. Ce n’est pas encore le bon moment. Et en attendant, ce qu’elle donne, c’est de la passion, de la perversité, de la folie, de l’attirance obsessionnelle qui rend vivant ! Qui rend hommage à la beauté telle qu’on la voit de nos propres yeux et à la beauté des plaisirs charnels. Hommage à l’art et à la folie des artistes. Mais aussi s’égarer pour se retrouver, se reconstruire, ressentir et laisser libre sa liberté. Le tout en semant des indices qui vont nous mener sur une fin de tome qui ne m’a pas totalement surprise, mais qui va rajouter une nouvelle couleur à la palette des émotions de ce tableau sombre.

Une romance passionnelle et torturée qui nous bouscule de bien des manières. La trame est ingénieuse, pertinente, immersive, intrigante et très originale. Le choix des lieux, de l’univers, des personnages, que ce soit les principaux tout comme les secondaires, tout est vraiment bien trouvé. Ils sont tous brillamment complexes et bien creusés. Ils sont imaginés de manière à nous montrer des comportements négatifs et sombres, engendrant et véhiculant des comportements nocifs et malsains et leurs répercussions. La plume de l’auteure est très attractive et elle crée à la perfection le paradoxe grandissant entre le côté sombre et cette empathie qu’on peut ressentir, tout comme cette tension sensuelle qui montre crescendo. Une tension qui ne nous laisse pas de marbre avec des mots qui claquent, qui percutent directement la libido et des scènes à se damner pour les vivres à notre tour.

Un romance « pas encore dark » pour ma part, mais une belle ébauche. Surement dans le second tome que j’attends avec impatience et lorsque je vois que le premier est nommé : clarté je me prépare déjà à plonger dans les abysses de l’obscurité. Tout est en place pour… Anna Triss en a dessiné tous les contours, il ne reste plus qu’à les remplir. Mais aura-t-elle la folie des artistes ? Tout comme Sandro qui entretient des liens fous avec son art, que va nous peindre Anna Triss pour clôturer son œuvre ?

Un grand merci aux Editions Black Ink pour m’avoir permis de découvrir cette lecture sombre en service presse numérique.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Dame Nature est la plus talentueuse des artistes. L’extérieur incarne un musée infini, éternel, composé de milliards de toiles qui se renouvellent plusieurs fois par jour. La signature de cette insaisissable peintresse est inégalable. Nous, humains faussaires, ne pouvons que l’imiter avec nos modestes outils archaïques. Toutefois, les copies les plus réussies ne seront jamais aussi fidèles que les originales.

Le cannabis avive mon esprit créatif. Dans le ciel, je discerne la forme d’un artiste en train d’enlacer et d’embrasser une femme semblable à une sculpture. Une reconstitution nuageuse du tableau de Pygmalion et Galatée, de Gérôme ? Je ne suis pas fan de son style, trop académique pour moi, mais j’encense sa technique.

Ce mythe grec, que j’ai découvert au collège dans un manuel, m’a singulièrement marqué. Pygmalion est un jeune sculpteur qui revendique son célibat. Un jour, il façonne une statue de femme en ivoire dont il tombe éperdument amoureux. Son œuvre est si belle et réaliste qu’elle semble vivante, d’où sa confusion. Cette passion à sens unique est synonyme d’un désespoir abyssal. La déesse de l’amour Aphrodite – ou Vénus, dans la version romaine – touchée par son chagrin, s’en mêle et décide de donner vie à la sculpture. Ainsi, l’artiste Pygmalion et son œuvre Galatée peuvent filer le parfait amour grâce à leur bienfaitrice divine.

Je souris en imaginant ce que certaines de mes créations donneraient si elles prenaient vie sur Terre. Des bêtes difformes dévoreraient les passants. Des couleurs psychédéliques éclabousseraient les nuées chaotiques. Des jeunes femmes nues d’une beauté édénique hypnotiseraient les hommes pour les mener à leur perte après s’être accouplées avec eux, telles des mantes religieuses.

Ce serait tripant, non ?

La nuit paisible éparpille ses ombres dégradées sur le lac. Je traîne, drapé dans ma confortable torpeur. Je me sens maître de l’espace nocturne qui m’environne comme un ensemble iconographique. Les autres ne sont que des éléments anecdotiques du décor que je me suis approprié, des figurants anonymes qui traversent mon tableau grandeur nature. Mon œil paresseux vagabonde sur les constellations qui me surplombent. Je m’amuse à relier les étoiles scintillantes avec le bout de mon doigt afin de créer des motifs arachnéens. Je fais abstraction de mon estomac qui crie famine, de mon dos courbatu et de ma vessie distendue.

Après avoir pissé au bord de l’eau, je rentre à l’appart sur les coups de 22 heures.

Avant de franchir le seuil de la piaule pourrie et mal isolée qu’on partage depuis des années, je sais déjà que mes deux frangins vont me bombarder de questions et me gaver. Et ça ne manque pas… La porte est à peine refermée que la voix bourrue de Raph s’élève dans la cuisine :

— Putain, mais t’étais où, petit couillon ?

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Lover or not lover #2 de Julia Teis


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Lover or not lover tome 2 de Julia Teis publié par Shingfoo éditions

Titre : Lover or not lover tome 2

Auteur : Julia Teis

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Les retrouvailles risquent d’être explosives !

Alors que Do s’est fait la malle, sans un mot et sans prévenir, il débarque à nouveau dans la vie de Charlie de manière complètement inattendue !

Comment va-t-elle réagir après tous ces mois de questionnements ? Peut-être que cette rencontre lui permettra de tourner définitivement la page ou mieux… de lui pardonner ?

Vous le saurez dans ce deuxième et dernier volet de Lover or not Lover !

Mon avis :

Charlie se remet doucement du départ inattendu de Do, son cœur en a pris un coup. Charlie et Do ne s’attendaient pas à se revoir et tombe l’un sur l’autre par surprise. Cette nouvelle rencontre et explosive, Charlie ne mâche pas ses mots face à un Donovan qui a quelque peu changé depuis la dernière fois qu’ils se sont vus.

Face à Charlie, Do se rend compte de ce qu’il a perdu en partant, mais il n’est pas aisé de se faire pardonner et Charlie ne compte pas lui faciliter la tâche.

J’ai plus qu’adoré ce deuxième tome qui commence comme le premier avait terminé : plein de suspense et sur les chapeaux de roues. Les deux personnages principaux sont terriblement attachants, j’étais ravie de les retrouver et je suis un peu triste de les quitter. Entre eux le courant passe toujours, leurs corps réagissent. La tête et le corps de Charlie ne prennent pas la même direction. Elle se retrouve prise entre son désir et ses peurs. J’ai adoré découvrir Do aussi tenace, prêt à tout pour ce qu’il veut vraiment. J’ai eu un énorme coup de cœur pour cette histoire bien menée, avec des rebondissements, des émotions, des amis et beaucoup d’amour.

Je confirme mon avis du premier tome concernant la plume de l’auteure : elle est très fluide et terriblement addictive. Vous l’aurez compris, je vous recommande vivement de lire ces deux tomes.

Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Demain je vais avoir besoin de ma matinée pour parfaire mon discours. Ce n’est pas le moment où je dois me louper. J’ai merdé dans les grandes largeurs avec elle, à moi de me montrer convaincant.

– Et après ça, si tu ne veux plus entendre parler de moi, je respecterai ta décision.  

– Ça ne sera pas trop difficile, tu l’as déjà fait avec brio ces derniers mois !  

J’encaisse sans broncher, je l’ai amplement mérité. Néanmoins, ça fait mal.  

– Tu acceptes ma proposition ? je lui demande, impatient.  

C’est un silence pesant qui me répond. Dans le couloir, tout le monde retient sa respiration, moi le premier, en attendant qu’elle se décide.  

C’est le loquet du déverrouillage de la porte qui brise le silence. Quand Charlie entrouvre la porte, j’ai du mal à y croire. La voir, même avec les larmes aux yeux, me réjouit. Je n’aurais jamais cru la revoir un jour et c’est cette nouvelle possibilité que m’offre le destin qui me réjouit, pas sa tristesse, surtout quand je sais que j’en suis la raison.  

– D’accord. Mais tu finis mon tatouage dans la foulée.  

Je prends tout ce qu’elle est disposée à me donner pour le moment. Je pourrai peut-être obtenir un autre rendez-vous demain.  

– Sans problème ! je m’exclame. Je viens te récupérer ici, demain à 16 h !  

Ne voulant pas qu’elle change d’avis à force de rester ici, je m’éloigne. Je rentre chez moi. Même si cela me déchire le cœur. C’est pour mieux la retrouver demain.

VendrediLecture des étoiles !


Hello les étoiles, nous sommes vendredi et qui dit vendredi, dit partages de nos lectures du moment. Pour VendrediLecture, nous avons pioché dans nos piles à lire partenaires. HarperCollins, Shingfoo et les éditions Addictives !

Et vous quels titres avez-vous choisi pour ce soir ? 

Résumé : Son époux est mystérieux, sexy, intrigant… et elle n’a aucun souvenir de lui !
Quand Julia ouvre les yeux, elle a deux surprises de taille : premièrement, elle est à l’hôpital avec un mal de crâne phénoménal ; deuxièmement, un inconnu aussi sexy qu’intimidant assure être son mari. Mais si elle avait épousé un tel homme, elle s’en souviendrait, non ?! Comment a-t-elle pu effacer deux ans de sa mémoire ?
Pourtant, l’acte de mariage est réel, Liam est son époux et il a hâte de la ramener chez eux pour reprendre le cours de leur vie heureuse. Perdue dans cette réalité qu’elle ne reconnaît pas, Julia se raccroche à une chose : le désir entre eux est puissant, électrique, irrésistible… et ça prouve certainement quelque chose !
Mais si tout était trop beau pour être vrai ?

Résumé : Les retrouvailles risquent d’être explosives !

Alors que Do s’est fait la malle, sans un mot et sans prévenir, il débarque à nouveau dans la vie de Charlie de manière complètement inattendue !

Comment va-t-elle réagir après tous ces mois de questionnements ? Peut-être que cette rencontre lui permettra de tourner définitivement la page ou mieux… de lui pardonner ?

Vous le saurez dans ce deuxième et dernier volet de Lover or not Lover !

Résumé : Washington. Ils sont quatre amis qui partagent une maison… et tout le reste : les courses et le ménage, les rires et les peines, les bonnes nouvelles et les problèmes  !
Janhvi aimerait vraiment que sa vie sentimentale soit aussi simple et naturelle que le cycle migratoire des baleines. Malheureusement, elle lui donne autant de fil à retordre que la préparation de sa future exposition, et pour cause : elle vient de se faire larguer. Encore.
Peter aimerait vraiment guérir son addiction à Janhvi comme il soigne les animaux éclopés qui échouent dans son cabinet. Car il doit se rendre à l’évidence : à trop attendre, il est en train de passer à côté de sa propre vie.
Graham aimerait vraiment que la procédure d’adoption initiée avec son mari, Leandro, aboutisse enfin. Pour pouvoir être un père attentionné et présent  ; tout ce qu’il n’a pas eu la chance de connaître avec ses parents retranchés dans leur Écosse natale depuis son coming out.  
Leandro, lui, aimerait vraiment que le destin ait un meilleur sens du timing. Car devoir gérer le débarquement de ses beaux-parents, qui ignorent son existence, en plus des problèmes de cœur de ses amis, ça risque de faire beaucoup.

Bon vendrediLecture et à la semaine prochaine pour un nouveau partage !

164769154_895851804569559_4709514206203159560_n

 

L’avis de Carine sur Organic, un roman de Robyne Max Chavalan chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Organic ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Robyne Max Chavalan

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché :

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

OrganiC
Deux faces pour un même cœur.

Côté Pile : Elle. Isadora est avocate pénaliste au barreau international. Sa spécialité ? La défense des criminels. Toutes catégories. Tous calibres. À l’encontre de ses convictions, mais soumise à l’autorité paternelle. Alors la nuit venue, elle devient Miss Hyde, femme sans limite ni tabou, menant l’existence qu’on lui interdit. Elle s’autorise tout et ne se refuse rien, surtout pas Lui.

Côté Face : Lui. Janus est chef de la sécurité à l’Organic, club mondain de la capitale luxembourgeoise, et couverture d’un réseau international de trafic d’organes. Flic d’Interpol en immersion, il s’appelle en réalité Tristan.
Sa spécialité ? Les infiltrations. Tous domaines. Toutes profondeurs. Sans pitié même pour Elle.

Deux faces d’une vérité difficile à démêler, jouant un jeu aussi dangereux que sulfureux. La confiance se gagne, le respect se mérite, mais à qui se fier quand tout s’écroule ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

OrganiC… deux faces d’une lecture des plus intenses !

Lorsque j’ai débuté ma lecture, je dois vous avouer que j’ai eu peur. Peur de ne pas accrocher. Peur que les héros soient trop barrés, et pourtant j’aime lorsque cela est barré. Et puis d’un coup, sans crier gare, je me suis fait kidnapper par cette histoire complètement déroutante, addictive, explosive et obsessionnelle ! Une trame complètement dingue qui va aborder, entre autre, un sujet dur et inhumain, ainsi que d’autres thèmes difficiles d’ailleurs, très bien menés avec des personnages tellement imparfaits dans leurs imperfections et dans leurs dualités que cela en est encore plus addictif !

Jeu de dupes, jeu de face à face, face contre face ou de pile ou face … Imaginez tout simplement une pièce qu’on l’on jette pour savoir de quel côté elle va atterrir. Une pièce qui ne cessera de tourner et ne tombera jamais sur le côté pile ou le côté face. Et nous, on passe le roman à la regarder tourner tour à tour en voyant un côté puis trop vite l’autre pour revenir encore. On aimerait poser la main à plat et l’arrêter pour prendre le temps d’analyser les deux faces, mais…. Non. Nous sommes comme obnubilé par ce que l’on découvre tour à tour. Obnubiler par les tourne vire des situations. Obnubiler par une obsession qui va devenir aussi la nôtre. Elle. Lui. Eux…

Côté pile, Maître Isadora Cambor, avocate, est une vraie tueuse du barreau. Elle suit les traces de son père, soumise à sa manière de voir la justice, à coup de billets de banque. Qu’importe que leurs clients soient coupables, et d’ailleurs ils le sont dans tous les cas puisque, le cabinet familial dans lequel elle exerce, est spécialisé dans la défense des gros bonnets du crime. Ce sont tous des pourris auxquels le cabinet offre des services sur mesure avec lesquels elle perd chaque jour un peu plus de son âme. D’une froideur glaciale, austère, Isadora se cache derrière un masque qui n’est pas celle qu’elle aimerait être, car derrière sa façade lisse de petite bourgeoise, s’infiltre comme un poison, tout son désespoir. Alors, la nuit venue, on découvre une autre face, celle de Miss Hyde. Libérée, téméraire, chaude comme la braise, faisant fi de tous les interdits, elle devient le fantasme de sa propre vie… Se cacher pour exister… Mais lorsque le côté pile, se mêle au côté face, face à face avec les deux faces de son client, Maître Isadora se retrouve déstabilisée pour la première fois de sa vie. Janus Grégor… Attirée et obnubilée par cet homme, il va devenir son obsession… Une obsession qui causera sûrement sa perte. Tout comme elle, pourrait elle, lui causer la sienne. Janus est sans pitié. Son but, ce n’est pas elle. Même si elle le fascine et qu’elle l’obsède, même s’il veut la posséder tout comme elle souhaite le posséder. Il n’a qu’un seul objectif et elle n’en fait pas partie…

Robyne Max Chavalan ne va pas faire dans la dentelle avec son récit. Il est noir, angoissant, palpitant époustouflant ! Toutes les émotions y passent et lorsqu’on le referme, on ne peut que ce dire une chose. OrganiC est une tuerie ! Sa plume est hautement addictive et d’une intensité qui va parfaitement avec la trame qui surfe en fond d’intrigue sur un fléau réel qui apporte encore plus de poigne au roman. Où est le bien ? Où est le mal lorsque cela est pour un bien ? Où est la morale dans tout cela… sa propre morale. A-t-on un seuil de limite ? Que ferions-nous à leur place ? Face à leurs choix et leurs réactions ? Face à l’injustice de cette justice. Robyne Max Chavalan ne va pas faire réfléchir que nos héros. Non. La réflexion ne nous quitte pas tout au long de notre lecture, et ce, sur plusieurs thèmes qui seront abordés et qui vont malmener notre palpitant de bien des manières. Je suis ressortie de ma lecture complètement chamboulée, émue et bouleversée. J’ai même versé ma larme. Elle me hante encore… Je dois vous avouer que certaines scènes s’ancrent complètement en nous et impossible de les oublier.

Une romance magnifiquement construite autour de la psychologie des personnages décrite avec pertinence et qui est menée avec brio. Elle sera d’ailleurs le point fort de ce roman sombre et sulfureux. Le tout guidé par leurs convictions et leurs oppositions qui va les rendre borderline dans leurs actes, leurs choix, prêt à tout pour arriver à leur fin, sauver ce qui peut l’être encore quitte à s’avilir eux-mêmes encore plus qu’ils ne le sont déjà. Prêts à des sacrifices qui vont nous toucher autant que nous décevoir. Des héros qui vont nous faire souffrir à leur manière, nous émouvoir très fortement, mais qu’on va aussi détester bien souvent. Un paradoxe de fou pour une romance de malade écrite sans filtre, qui m’a éprouvée à ne nombreuses reprises.

Une histoire d’amour forte, obsessionnelle, intense dans un jeu de dupes, de faux-semblants et de rebondissements qui nous tiennent en haleine et que l’on dévore en laissant nos tripes à terre et notre cœur fracassé sur ses deux faces.

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir une nouvelle pépite livresque en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Qu’est-ce qu’une obsession ?

Une obsession est une idée, une image, un mot qui s’impose à l’esprit sans relâche.

Je peux affirmer sans aucun doute possible que, dans ce cas, je suis gravement atteinte. Je dors en pensant à Janus Gregor. Je me lève en pensant à Janus Gregor. Je travaille, mange et parle avec en tête le portrait de Janus Gregor. Toute la sainte journée, j’ai la vision de son corps tendu dans les affres du plaisir, gravée dans la rétine. De sa stupéfaction lorsque j’ai léché mes doigts en le défiant, et de combien je me suis sentie puissante à cette minute.

Ce pur shoot d’excitation m’a permis de passer le reste de la soirée en l’ignorant de la plus superbe des façons.

Est-ce que je l’ai oublié ensuite ?

Non.

Bien au contraire. J’ai l’irrémédiable envie de recommencer. Et cela dure depuis trois mois.

Oui, quatre-vingt-dix jours que je le suis, le poursuis, le harcèle. Disons plutôt que Miss Hyde le harcèle. Maître Isadora se doit de rester irréprochable. Et c’est bien là tout le problème, parce qu’à l’inverse, plus Janus rencontre Miss Hyde et la repousse, plus j’ai l’impression qu’il s’accroche à l’idée d’une histoire avec Maître Isadora.

Nous nous cherchons, nous télescopons, nous influençons quelque part avec cette conscience aiguë que l’autre n’est pas totalement celui qu’il prétend être.

L’obsession encore une fois.

Terrible et implacable.

Qui ne vous quitte jamais….

Hurt d’Antinea Kane aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Hurt d’Antinea Kane. Un romantique suspense riche en rebondissements à découvrir ! Un drame douloureux, une passion infinie, une alchimie torride ainsi qu’à fleur de peau et une dynamique qu’on ne peut s’empêcher d’aimer. Et c’est aussi une intrigue prenante, un suspense haletant, des rebondissements à la pelle et une plume attrayante !

Titre : Hurt

Auteure : Antinea Kane

Editeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romantique suspense 

Résumé : Elle est sa lumière. Il sera sa part d’ombre.
Depuis un an, Heather vit chaque journée comme un défi. L’équilibre qu’elle a réussi à instaurer menace pourtant de basculer quand Shane refait irruption dans sa vie. Plein de rage et aveuglé par la douleur, il n’a plus rien de l’homme solaire qu’elle a connu auparavant.
S’il a été le meilleur ami d’Heather pendant longtemps, aujourd’hui il sera son meilleur ennemi. Et il compte bien lui rappeler que tout choix implique des conséquences.
Mais si dans l’ombre, quelqu’un décidait de bouleverser la donne ?

𒈝⭐ L’avis de Mya ⭐𒈝

Antinea Kane, une jeune auteure fraîchement débarquée chez les éditions Addictives et déjà du potentiel pour nous embarquer dans son univers. Une plume prometteuse que je vous recommande de suivre.

Hurt, une belle romance à suspense en deux parties qui raconte une relation tumultueuse oscillant entre amour et haine. La passion destructrice qui anime les protagonistes clés est l’un des points forts de la première partie, ma préférée d’ailleurs, mais, les messages du mystérieux corbeau en est le sel. Quant à la deuxième partie est plutôt consacrée à la reconstruction, au pardon, exit les non-dits et place aux révélations, au dénouement de l’intrigue, ainsi qu’aux amitiés un peu fofolles !

Heather et Shane, meilleurs amis du monde naguère, devenus ennemis aujourd’hui. Mais ne dit-on pas que de l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas qu’il peut être facile de franchir… ou pas ! Shane est déjà mordu par la culpabilité et n’a pas besoin qu’Heather décuple ce sentiment de dégoût de lui depuis le drame dans lequel il a perdu son meilleur ami, d’autant plus qu’il est aussi le frère de son bourreau actuel. La femme qu’il a toujours vénérée. Celle qui s’est installée sur le trône de son quotidien depuis leur jeune âge. Depuis leur première rencontre. Heather a été son espoir d’un avenir meilleur, avec son frère, elle a été sa seule famille, son point ancrage. Aujourd’hui, Heather lui voue une haine tenace et c’est de sa faute à lui… À cause de lui, elle a perdu son frère adoré, son protecteur et il ne pourrait rien y faire pour colmater la blessure de sa perte. Elle refuse de lui parler ni même de l’entendre, lui expliquer. Elle ne veut plus rien à avoir avec lui. Jusqu’à l’anniversaire du décès de Jacob, la pièce manquante à leur trio gagnant.

Le retour de Shane va soulever une tempête de haine dans le cœur d’Heather, mais pas que… Depuis le jour où elle l’a trouvé à l’attendre devant son lieu de résidence, elle a su que plus rien ne sera comma avant. Son palpitant et son corps frémissant de désir ont compris bien avant elle que Shane n’est plus l’ex-meilleur ami… Il est devenu bien plus que cela à son plus grand désespoir. Une partie d’elle le veut lui et une autre le rejette … Heather n’a pas encore compris qu’elle est la seule à mener une bataille contre lui, contre con cœur. Car Shane s’est déjà avoué vaincu depuis belle lurette. Son cœur est rempli d’amour pour elle, ses pensées ne sont dédiées qu’à elle, ses choix de vie sont menés en fonction de ses désirs à elle… Sauf un. Celui qui a fait tout planter. Celui qui a endeuillé son amour, sa vie.  Heather a besoin de temps pour comprendre les tenants et aboutissants de ce fragile lien qui l’unit à Shane, assimiler les desiderata de son cœur meurtri, accomplissant quelques pas en avant et le double en arrière, de quoi rendre fou et éprouver la patience et l’amour de Shane… Et l’épée de Damoclès au-dessus de sa tête ne l’aide pas à remettre ses idées en ordre ni s’avouer des sentiments qu’elle se découvre pour son meilleur ami. Elle a un deuil à gérer et un harceleur à démasquer, comment peut-elle faire face à l’amour en plus !

Le personnage d’Heather est bouleversant, une héroïne de sa trempe, on adore, mais elle a fini par éprouver mes nerfs… Et mon crush va…. roulement de tambour…. à Shane… totalement et définitivement. Pour les rares fois qu’on voit les bad-boys de nos romances se dévoiler, montrer leurs failles, s’avouer un amour d’adolescence et assumer celui de l’adulte sans avoir besoin qu’on les pousse dans leurs retranchements. Malgré les mauvaises impressions qu’on a sur lui de prime, sa noirceur, sa colère, sa férocité, sa jalousie et sa possessivité exagérée, il s’évertuera à toutes les démonter. Une par une. La démesure à protéger son aimée n’est que la preuve de son grand amour et sa jalousie est à la mesure de son manque de confiance en lui qui lui vient de l’enfance et l’indifférence qu’il a subie… Comment ne pas succomber aux émotions qu’il nous fait ressentir au fil des pages ? 

Hurt est un drame douloureux, une passion infinie, une alchimie torride ainsi qu’à fleur de peau et une dynamique devant laquelle on ne peut reculer ni s’empêcher d’aimer. Et c’est aussi une intrigue prenante, un suspense haletant, des rebondissements à la pelle et une plume attrayante.  Et si Heather et Shane m’ont beaucoup touchée, je n’oublie pas le clin d’œil à certains protagonistes secondaires qui ont réussi à me prendre dans leurs filets. Surtout les têtes à claques qu’on découvre dans la 2e partie, ils m’ont tellement fait rire. Leurs loufoqueries ont rapporté une bonne bouffée d’air frais à l’histoire tempérant l’effet dramatique du début… S’ils ont servi de tampon dans la nouvelle dynamique entre Heather et Shane, ils ont été aussi des enquiquineurs de choix… Leur gentillesse, et leur chaleureux accueil ont permis à la première de lécher ses blessures et aussi son tremplin pour un nouveau départ ! Comment ne pas les aimer ?  Bref, un romantique à suspense à ne pas manquer.

Merci aux Éditions Addictives pour l’envoi du service presse numérique !

    

 

hurt

L’avis de Carine sur One Kiss, un roman de Lindsey-T chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ One Kiss ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Lindsey – T

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

«  On s’embrasse, et puis c’est tout ! On est d’accord là-dessus, hein ? — Tu crois que ça va suffire ? me demande-t-il. (…) Je fais quoi de mes mains ? — Tes… mains ? Qu’est-ce que tu veux dire ? — Oui, mes mains. Tu sais, les trucs au bout de mes bras, ironise-t-il. Je dois les poser où pendant que je… pardon… que tu m’embrasses ? (…) Sur tes seins ? — Parce que toi, quand tu embrasses une fille pour la première fois, tu lui tripotes direct la poitrine ? » 

Embrasser mon ex-beau-frère. Ça, c’est l’idée du siècle qu’a trouvée ma meilleure amie pour me le sortir de la tête. Eh oui, je craque désespérément pour le frère de mon ex. Précision : je l’ai toujours détesté, il m’a toujours détestée. Pourtant, ce soir, on en est là, lui et moi. Parce que malheureusement, il est beau, sulfureux, tellement sexy, et en plus il est vétérinaire… Un baiser. Un seul baiser censé me débarrasser de ce fantasme malsain ! Cela semblait être une bonne idée, sur le papier. Dans le vrai monde, c’est une idée pourrie. Et si après l’avoir embrassé, moi, Cléo, je déclarais mon obsession pour Sevan officiellement renforcée ? Pitié, non…


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

One Kiss ou quand un livre devient… explosif !

J’ai littéralement dévoré ce roman, impossible de le poser une fois commencé. Moi qui avais besoin d’une lecture pétillante et addictive, j’ai vraiment ouvert cette petite perle au bon moment.

Parfois, il suffit d’un baiser, un seul… One Kiss et puis c’est tout ! Mais, pour se dire quoi ? Une fois et puis c’est tout, cela suffit-il pour ne pas recommencer ? Une fois et puis c’est tout pour savoir que pour tomber amoureux, il n’en faut pas plus ? Une fois et puis c’est tout, pour avoir envie de plus ? Ce défi était bien stupide… ou pas. Cléo est encore plus perdu qu’avant après ce baiser qui lui ouvre les portes des sensations bien différentes de celles qu’elle a connues jusqu’alors et de nouvelles possibilités… L’expérience menée sur son « ex-beau-frère » a lamentablement échoué… Cléo n’a qu’une seule envie… Recommencer. Décidément, crusher sur le frère de son ex qu’on détestait y a peu encore est la pire des idées, surtout quand ce dernier la juge comme une petite provinciale coincée et qu’il l’aime se jouer d’elle… beaucoup se jouer d’elle…

Avec One Kiss, Lindsey T nous offre une sublime romance pleine de peps avec laquelle on ne peut que passer un superbe moment de lecture. C’est à la fois frais, addictif et chaud caliente ! Oui un vent de Sirocco souffle sur Paris ! Un vent violent, sec et très… très chaud qui va ravager vos petites culottes. Un vent qu’on pourrait aisément rebaptiser Sevan…  

Sevan, notre beau vétérinaire sexy, connard de première aux doigts magiques qui sait aussi se montrer sympa… quand il veut. La belle Cléo l’amuse, mais hors de question qu’elle fasse les girouettes. Elle veut jouer ? Il est partant, mais sans Joker ! Pour Cléo qui est pleine de principes, ce n’est pas facile de résister à ce Don Juan qui ne cesse de se retrouver sur son chemin et qui collectionne les filles à foison sans pour autant s’en encombrer plus d’une nuit. Les principes lui, il ne connait pas et s’en tape comme de l’an quarante. Il aime vivre au jour le jour et prendre le plaisir comme il vient. Il est bien connu que là où il y a de la gêne, il n’y a pas de plaisir, alors ne nous gênons surtout pas ! Cléo, il ne veut pas l’épouser non plus, alors qu’importe s’ils doivent s’amuser un peu ensemble. Sauf que la petite brunette, est complètement perdue et partagée entre cette tension sexuelle malsaine qui ne la quitte pas en présence du sexy Sevan et, son chagrin post-rupture de la non-présence de son frère Lorik. D’autant plus que contrairement à Lorik qui l’évite, Sevan ne cesse de la pousser dans ses retranchements. Il la pousse, mais aussi la défie. Il la met face au miroir qu’est sa vie qu’elle brime de ses principes. Succombera-t-elle comme les autres ? Sera-t-elle la fille de plus à son tableau de chasse ou peut-elle espérer plus ? Pas de sentiments… Cela avait l’air simple, sauf lorsqu’on est une grande romantique et que les papillons s’invitent au programme. Jouer dans la court des grands n’était vraiment pas fait pour elle….

Sevan et Cléo, deux personnages complètement addictifs à la lecture, mais aussi l’un pour l’autre ! Même si pour Cléo, il faudra attendre la seconde partie pour qu’elle soit moins dans la retenue. Son évolution est en parfaite adéquation avec son personnage et ses prises de conscience sont vraiment agréables à découvrir. Elle est très touchante et on ne peut que s’attacher à cette jeune femme qui évolue dans une sphère qui n’est pas la sienne. La tension qui les anime est électrique, mais elle a aussi ce petit mélange d’humour qui rend les situations drôles, parfois même dans des moments qui ne s’y prêtent pas et ce, pour notre plus grand bonheur.

Avec One Kiss, j’ai pris un plaisir fou de retrouver la plume de Lindsey T. Toujours aussi fluide, divertissante, bien imagée et sexy en diable. Elle nous emporte et nous immerge complètement dans un récit drôle, captivant et très prenant alors qu’il n’y a pas de gros suspense. C’est pour dire que tout y est vraiment entrainant et très intense. Les échanges entre nos protagonistes et leurs réparties sont extrêmement bien menées que ce soit dans le plaisir, la colère ou encore les scènes sensuelles écrites avec gourmandise et originalité. Leurs joutes sont tout simplement du grand Lindsey T. Pleines de piquants et de mordants dans un mélange qui navigue entre la tendresse et l’intensité des émotions à l’image des caractères explosifs et hauts en couleurs des protagonistes. Tous les ingrédients sont là pour passer un excellent moment de lecture dans laquelle l’auteure nous happe dès les premières lignes avec le sourire qui d’emblée, nous fait aussi une belle envolée de papillons dans le bide. Car on sait, dès le prologue, que cette lecture va être de la bombe !

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle pépite de Lindsey T.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Ce soir, j’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes. Combattre le feu par le feu. L’envie d’embrasser Sevan par le fait de l’embrasser. Il a dit oui à mon étrange marché, avec son éternel air désinvolte, comme s’il se foutait de tout. Y compris de poser sa bouche sur celle de l’ex-copine de son frère.

Je m’efforce d’expirer lentement, puis humecte mes lèvres. Sevan demeure immobile, attentif à chacun de mes gestes.

— Bon… je crois que le moment est venu, non ? Donc, c’est moi qui commence. Toi, tu ne bouges pas !

Je le considère comme je calculerais mes appuis avant de me lancer sur la piste du triple saut en me demandant comment je vais éviter de mordre la planche. C’est le premier homme que j’embrasse depuis Lorik…

Mais tout ce qui m’importe en cet instant, c’est qu’il est grand. Je mate le bout de mes sneakers, puis le menton ombré d’une barbe naissante de Sevan.

— Je pourrais peut-être juste me hisser sur la pointe des pieds, mais ça va être compliqué pour moi de tenir la position. Et ça sera clairement inconfortable. Or, si on ne veut pas fausser l’expérience, on ne doit pas accentuer le côté inconfortable, non ?

Je ne peux retenir un rire de gorge super gênant, et j’ai envie de me gifler pour ça quand Sevan hausse un sourcil, avant de lâcher :

— Je fais quoi de mes mains ?

Je cille, surprise.

— Tes… mains ? Qu’est-ce que tu veux dire ?

L’air trop sérieux de Sevan ne me convainc pas. Ma jauge de méfiance remonte en flèche.

— Oui, mes mains. Tu sais, les trucs au bout de mes bras, ironise-t-il. Je dois les poser où pendant que je… pardon… que tu m’embrasses ?

Je ne relève pas la pique de Sevan et j’ouvre de grands yeux. Je n’avais pas pensé à ça. Pas le temps de réfléchir, il devance mes hésitations.

— Je les pose là ? me demande-t-il en fixant mes hanches.

Joignant le geste à la parole, il détache sa main droite du comptoir pour envelopper ma taille. La chaleur de sa peau se communique à moi à travers le tissu trop fin de ma robe et aussitôt, mon bas-ventre s’embrase. Je me tortille pour éteindre l’incendie.

— Non ! Je ne crois pas que ça soit une bonne idée !

— Sur tes seins ?

Je redresse brusquement la tête pour me confronter au retour du demi-sourire moqueur. Sevan arbore son air le plus innocent, et hausse les épaules.

— J’aurai essayé…

STYX Riders #1 : La colère d’Hadès de Kalypso Caldin chez Hugo Roman !


Hello les étoiles, je vous partage mon avis sur La colère d’Hadès, le 1er tome des STYX Riders de Kalypso Caldin. Une magnifique romance aussi touchante que trépidante. Une chevauchée envoûtante dans l’enfer des Styx Riders, ces bikers qui peuvent être aussi sinistres que drôles et attachants. Une course contre la mort mais, aussi une virée pour la conquête de l’amour.

Titre : STYX Riders #1 : La colère d’Hadès

Auteure : Kalypso Caldin

Editeur : Hugo Roman

Genre : Romance bikers

Résumé : La colère. C’est le sentiment qui guide Ash depuis que sa fiancée l’a quitté le jour de leur mariage, il y a dix ans de cela. Aussi solitaire qu’Hadès dans son royaume des Enfers, il partage sa vie entre son salon de tatouage et les Styx Riders, le club de bikers qui est pour lui plus qu’une famille. Sergent d’armes en son sein, il laisse libre cours à sa rage pour mettre au pas les ennemis du MC.
Mais tout change le jour où Heden apparaît dans son existence. Elle-même fille de biker, la pétillante fleuriste dégage une joie de vivre qui perce aussitôt les défenses d’Ash, ramenant enfin la lumière dans son monde obscur.
Pour elle, parviendra-t-il à trouver le chemin de l’apaisement ?

✧˚₊‧୭⁺‿︵ L’avis de Mya ‿︵⁺୭‧₊˚✧

J’ai beaucoup aimé Pour me sauver de Kalypso Caldin, et donc, je n’ai pas hésité de remplir le formulaire de la masse critique privilégiée de Babelio pour la réception de son nouveau roman La colère d’Hadès. Et je n’ai pas été déçue par ce premier tome de Styx Riders, j’ai même été totalement conquise. Ash et Heden m’ont fait succomber à leur charme et m’ont émue comme rarement par leur histoire si belle et si douloureuse à la fois.  La douce Heden va se faufiler dans la vie de l’un des plus dangereux membre des Styx Riders, celui qui exerce la tâche la plus ingrate au sein du club. Et ce n’est pas pour rien qu’il est appelé le nettoyeur. Si Heden est fortement attirée par Ash, est-elle vraiment prête à s’imprégner de sa noirceur et rejoindre la liste longue de ses victimes ? Si Heden parait si sereine, un joli sourire sur les lèvres et dans les yeux qui ne s’éteint que rarement, affrontant la vie avec philosophie, elle ne traîne pas pour autant ses propres casseroles. Et si elle doit lutter contre celles d’Ash en plus, elle doit y réfléchir à deux fois avant de s’engager dans cette voie dans laquelle le désir reste maître de ses décisions… Bonnes ou mauvaises, Heden plonge dans les embrouilles les yeux fermés et en apnée de surcroit. 

Il a suffi d’une panne d’essence pour que la vie d’Ash soit complétement chamboulée ! Depuis ce jour-là, Heden s’est accaparée de ses pensées, a fissuré sa carapace et s’est immiscée dans sa peau. Elle a épuré son âme, ramenant un peu de son aura lumineuse dans ses idées sombres. Si la route de ces deux-là n’aurait jamais dû se croiser, le destin lui, a fait tout pour réunir leurs âmes en souffrance. Si de prime, ils paraissent différents l’un de l’autre, on se rend compte au fil de la lecture que la douceur de Heden, arrondit les angles de la perniciosité d’Ach. Elle apaise les vieux démons qui l’habitent, allège le fardeau de la culpabilité qui ronge ses neurones toujours en éveil. Heden est devenue la bouffée d’oxygène qui alimente son cerveau, son corps et son âme et s’il la perd à cause de ses activités, il ne le se pardonnerait pas. Que Heden l’accepte tel qu’il est, côtoie le montre en lui sans jamais lui reprocher ses méfaits, devrait avoir bien une signification… Le karma a été clément pour lui envoyer un ange aussi pur qu’elle et qu’il ne méritait pas.

Sauf que son ange n’est pas si pur qu’il le pensait… Heden est capable du meilleur comme du pire si on touche à un seul cheveu des siens. Derrière ce sourire plein de gentillesse, se cache aussi un caractère ombrageux, une fille à la répartie mordante, En sus d’un cœur tendre, elle a les nerfs taillés dans l’acier. Malgré sa fragilité apparente, on ne peut lui enlever sa pugnacité quand la situation l’exige. Fricoter avec les bikers, demande du nerf, du sang froid et surtout certaines compétences qu’une fleuriste n’est pas censée avoir. Toutefois, elle les surprendra tous, présente là on ne l’attend pas. Heden est indubitablement bien la fille de son père… 

Quand un ange fusionne avec des démons, cela donne une grande évasion, une tension à haut risque et une magnifique romance, aussi touchante que trépidante. Une chevauchée envoûtante dans l’enfer d’Ash et des Styx Riders, ces bikers qui peuvent être aussi sinistres que drôles et attachants. Une course contre la mort mais, aussi une virée pour la conquête de l’amour. Un élan du cœur ainsi que du corps. Une route parsemée de danger, mais aussi d’amitié, de rire et de beaux sentiments. En bonus, une plume qui sublime tous ces ingrédients que nous offre La colère d’Hadès pour en faire un joli coup de cœur. Une lecture parfaite à moult rebondissements, riche en suspense, en danger et en action. Beaucoup de douceur aussi dans les rapports qui lient Heden et Ash, Ash et sa famille, ainsi que des dialogues mâtinés d’une bonne dose d’humour. Sans oublier ce clin d’œil à la mythologie grecque qui passionne fortement nos bikers et qui donne à l’histoire un intérêt aussi divertissant que ludique.

Vivement le prochain, je serai au rendez-vous !

Merci à Babelio ainsi qu’à Hugo Roman pour l’envoi du service presse en papier dont la couverture seule pourrait me motiver à acheter toute la saga, elle est vraiment sublime.

167791160_5314460205292823_2053366377224851201_n

Styx riders, tome 1 : La colère d\'Hades par Kalypso Caldin

Styx riders, tome 1 : La colère d’Hades

Styx riders, tome 1 : La colère d\'Hades

Kalypso Caldintous les livres sur Babelio.com

Les sorties MM de Juno Publishing France !


Hello les étoiles, nous sommes mercredi, et comme tous les mercredis, c’est jour de sorties sur le site de Juno Publishing France en attendant celles d’Amazon. Aujourd’hui, la ME vous ont concoctée une brochette de romances MM, contemporaines, sexy voire érotiques ainsi que dans le genre Fantasy ou Urban Fantasy.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Sorties MM – Juno Publishing France ‿︵⁺୭‧₊˚✧

  • Timber Manor : Les mémoires du spectre #1, un urban fantasy de F. E. Feeley Jr 

Résumé : Alors qu’il se remet de la perte récente de ses parents, Daniel Donnelly reçoit un appel de sa tante, qui lui cède sa fortune et son patrimoine familial, Timber Manor. Bien que son père semble discret sur le passé, le besoin de famille et la curiosité de Daniel le poussent à visiter les lieux.

Situé dans une région isolée du nord-ouest, Timber Manor s’est délabré au fil des ans. Ses couloirs sont vides et une fine couche de poussière recouvre les meubles jonchés de feuilles. Lorsque Daniel arrive pour commencer les réparations, des choses étranges se produisent. Des cauchemars hantent ses nuits. Des souvenirs qui ne sont pas les siens perturbent ses jours. Vivant avec les tragédies du passé, Timber Manor menace de détruire Daniel.

Le Shérif Hale Davis a grandi sur les terres du manoir. En voyant Daniel lutter, il s’est juré de protéger le jeune homme qui a capturé son cœur et de l’aider à résoudre le mystère qui se cache derrière ces événements, et à affronter le passé – non seulement pour sauver la vie de Daniel, mais aussi celle de sa famille, dont l’âme même est en jeu.

Résumé : La guerre a enfin trouvé une issue. Tout semble aller pour le mieux au sein du clan Serpent, pour qui la vie reprend doucement son cours. Mais tous les choix ont des conséquences. Sur le territoire existe un clan dont l’unique raison d’être est de faire respecter les règles, les lois qui régissent la vie des transformés depuis bien longtemps. Or le clan Serpent, que son parcours mouvementé a rendu bien atypique, s’est beaucoup trop détaché de ces lois primordiales. Et la sanction qui s’abat sur lui est aussi soudaine et violente qu’un coup de tonnerre. Arrachés l’un à l’autre, Kansha et Allister vont tout faire pour se retrouver. Mais à leur volonté s’opposera un homme, Alpha au regard noir et au cœur de pierre, qui usera de tous les stratagèmes pour que jamais ceux qu’il juge comme criminels ne connaissent la paix. Et s’il suffisait d’un mensonge, pour ébranler l’amour le plus sincère…

  • Ivre d’amour, une romance contemporaine de Elizabeth Noble.

Résumé : Comme un whisky bien vieilli, le maître distillateur et entrepreneur Malone Kensington est élégant et raffiné. Malheureusement, c’est aussi un perfectionniste qui se consacre davantage au succès de son entreprise qu’à sa vie amoureuse. Cette entreprise a besoin d’un porte-parole en relations publiques. Ce qui manque à Colton Hale en matière de sophistication, il le compense largement par son charisme qui lui a permis de survivre dans la rue depuis son plus jeune âge et de se faire embaucher dans la lucrative, bien que pesante, distillerie Kensington. Lorsque Malone prend Colt sous son aile, dans l’espoir de polir ses aspérités, les contraires s’attirent et une romance passionnée voit le jour malgré les différences d’âge et d’origine. Mais peut-elle survivre au conseil d’administration de Kensington qui croit que Colt n’est rien d’autre qu’un homme vénal et un arnaqueur déterminé à profiter du bien le plus précieux de Malone, mort ou vif ?

  • Désire-moi : Études et plus encore, un contemporain de Neve Wilder.

Résumé : Deux colocataires. Un examen de maths. Et toute une série d’activités parascolaires.

Nate. À vivre avec quatre autres types, ça devait arriver. Qui n’a pas déjà été surpris à s’occuper de ses « petites affaires » au moins une fois ? Cela ne devrait pas poser un problème, si ? Mais je ne connais pas Eric aussi bien que mes autres colocataires, et les choses sont un peu gênantes maintenant. C’est un solitaire. Mystérieux. Sûr de lui. Intelligent. Sexy en diable. Je me suis toujours satisfait de vivre avec le régime typique des mecs de fraternité, avec alcool et filles de sororité au menu. Mais la façon dont Eric m’a regardé cette nuit-là ? Il s’est passé quelque chose. Quelque chose qui m’a rendu curieux. Quelque chose qui réveille des sentiments que je pensais avoir laissés derrière moi pour de bon. Quelque chose qui me fait croire que je ne suis pas aussi hétéro que je le pensais. Je n’arrive pas à le chasser de mon esprit. Je ne suis pas certain d’en avoir envie. Alors quand il me propose de m’aider à étudier pour un examen semestriel, je le prends au mot. C’est innocent. Probablement. Peut-être. Je ne pouvais pas savoir ce que cela allait entraîner…

  • Expiation : Les protecteurs #6, un contemporain de Sloane Kennedy.

Résumé : « Quand on est une merde, on le reste. » Des mots avec lesquels Dante Thorne, vingt-six ans, a dû vivre plus d’années qu’il ne peut en compter et un titre qu’il a remporté à l’âge tendre de seize ans lorsqu’une décision imprudente a tourné en tragédie. Et comme il ne peut pas nier la vérité de ces mots, pourquoi ne pas vivre selon eux à la place ? Tout foutre en l’air, baiser, rien de cela n’importe ; tant que cela fait du bien et lui fait oublier le jour où il a fait défaut à la seule personne qu’il avait toujours juré de protéger. Une bonne philosophie de vie jusqu’à ce que Dante rencontre le seul homme qui pourrait le faire désirer être quelqu’un d’autre… À quarante et un ans et avec une brillante carrière de vingt ans comme Texas Ranger à son actif, Magnus DuCane aurait dû être dans la fleur de l’âge. Au lieu de cela, il pleure la perte de la fille qu’il n’a pas pu sauver et fait face à un avenir qui ne ressemble en rien à celui qu’il avait prévu. Le seul point positif est le jeune petit-fils, qui lui a soudainement été rendu après avoir disparu deux ans plus tôt, et la nouvelle famille d’hommes dans laquelle il a été accueilli à bras ouverts. Avec sa volonté de fer, sa maîtrise de soi sans faille et sa discipline inébranlable, Magnus sait qu’il peut commencer un nouveau chapitre et remettre sa vie sur les rails… s’il parvient à surmonter les sentiments inquiétants et inattendus qu’un jeune homme suscite en lui. Parce que rien en Dante Thorne n’est bon signe pour Magnus. Son arrogance, son attitude impertinente, chaque mot dénué de tact qui sort de son incontrôlable bouche et, bien sûr, le fait qu’il est un homme. Mais lorsque ses amis bien intentionnés envoient Dante auprès de lui en tant que garde du corps lorsqu’il retourne au Texas pour témoigner dans une affaire très médiatisée, Magnus commence à voir au-delà des mots impétueux et des sous-entendus sexuels sans fin. Et quand il commence à découvrir que ce qu’il voit n’est pas si mal que ça, soudain le fait que Dante soit un homme au lieu d’une femme ne semble plus être un si gros point de friction…

Résumé : David aime le meilleur ami de son frère aîné Derek, Wiley, depuis le jour où il l’a rencontré, cinq ans auparavant. Mais, comme Derek n’hésite jamais à lui faire remarquer, Wiley est hétéro. Quand Wiley se dispute avec son colocataire et finit par squatter le canapé de David et Derek pendant un mois, il lui rappelle 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ce que David veut, mais craint de ne jamais avoir. Jusqu’à ce qu’un après-midi, David ait un grand projet artistique à terminer et que la personne qui devait poser pour lui ne se présente pas. Wiley lui propose de le faire – et il semblerait que leur attirance soit réciproque. Derek aurait-il pu se tromper sur son meilleur ami pendant toutes ces années ? Les rêves de David au sujet de Wiley se réaliseraient-ils enfin ? La seule chose dont David est certain, c’est que d’une manière ou d’une autre, il le découvrira à coup sûr… ce soir.

L'art et la matière #1- Dentelle

Résumé : Lorsque Dave, le meilleur ami de Shawn, rompt avec sa petite amie, Shawn essaie de ne pas se faire de faux espoirs. Après tout, Dave est toujours hétéro, n’est-ce pas ? Faux. Dave révèle qu’il est bisexuel, et ce battement que vous entendez est celui du cœur de Shawn. Il aime Dave depuis des années, mais il n’est pas prêt à mettre en péril leur amitié en lui disant ce qu’il ressent vraiment.

Mais lorsque Dave découvre le petit penchant secret de Shawn, cela leur ouvre un tout nouveau chapitre. Sauf que Shawn ne peut s’empêcher de s’inquiéter – si son petit penchant n’existait pas, Dave serait-il là ? Et Shawn est-il assez courageux pour le découvrir ? Une histoire courte de luxure, de dentelle et d’amour…

Résumé : Michael.  Il y a deux ans, j’ai fait une erreur, une grosse erreur, et puis j’en ai rajouté deux autres, juste pour faire bonne mesure. J’ai vraiment foiré ma vie, mais j’ai réussi à m’en sortir. J’ai eu de la chance. Ensuite, j’ai eu la possibilité de prendre un nouveau départ. Deux ans à Auckland. Loin des ragots de Los Angeles, avec une nouvelle chance de respirer, et de reprendre ma vie en main. Je l’ai saisie et j’ai instauré une série de règles auxquelles me tenir. Je ne fais pas de relations de couple. Je ne fais pas de promesses et d’engagements. Je ne fais pas de rêves d’une maison remplie d’enfants. Et je ne fais surtout pas dans l’arrogance et le snobisme de la part d’agents du K9 beaux à tomber qui entrent dans mes urgences et bouleversent mon monde. Surtout pas.

Josh. La seule chose dont je suis certain à propos du Dr Michael Oliver, c’est qu’il est arrogant et indigne de confiance, et que j’ai à peine survécu à un homme comme lui dans ma vie. Une seule fois a suffi amplement. Cet homme est peut-être magnifique, mais ma fille de onze ans a ma priorité absolue et je ne veux pas risquer qu’elle soit blessée à nouveau. Je suis un père célibataire, un flic du K9 et le fils de parents fanatiques qui me cassent les pieds. Je n’ai pas le temps de jouer. Je n’ai pas le temps de prendre des risques. Je n’ai pas le temps d’avoir d’autres complications dans ma vie. Et je n’ai certainement pas le temps pour le Dr Michael Oliver, aussi sexy qu’il soit.

Merci les étoiles pour votre attention et à bientôt pour d’autres sorties !