Avis des étoiles sur le roman de Khéméia-B : Sans Noël Fixe


𒈝★ Titre : ★ : Sans Noël Fixe 𒈝

Auteur : Khéméia – B

Genre : Comédie romantique

Ebook : 3.99€

Broché : 15.90€

𒈝★ Résumé : ★𒈝

Ramasser un parfait inconnu dans la rue ?
Voilà la brillante idée d’Erin, la veille de Noël.

Payer ce même inconnu pour qu’il sème la zizanie lors du réveillon ?
Voilà exactement ce qu’elle n’aurait jamais dû faire.

Parce que Django est beaucoup trop séduisant, beaucoup trop sûr de lui, beaucoup trop malin.
Maintenant, elle doit en assumer les conséquences. Assumer l’intrusion tapageuse de Django dans sa vie, son attirance pour lui qui frise la folie, la propension de cet homme à rendre tout compliqué, son impulsivité, ses remarques audacieuses et le regard étrange de sa famille sur lui.

Même s’ils ont conclu un marché, Erin n’était pas prête pour ça.

Django va déclencher une véritable avalanche de situations inédites, mais en plus, il va débusquer des secrets familiaux jalousement gardés. De ceux qui ont le pouvoir de chambouler votre vie.

Ajoutons à cela…
Un chat psychopathe.
Des cousines jalouses.
Un oncle ressurgi de nulle part.

Et si ce réveillon passablement mouvementé révélait aussi l’amour sous toutes ses facettes ?

𒈝★ Mon avis : ★𒈝

En ce début d’année, quoi de mieux qu’une romance de Noël, pour faire perdurer les douceurs et les senteurs d’une saison qui réchauffe les maisons et les cœurs, où les réunions familiales sont enjouées et offrent un moment de partage autour d’une tablée intime dans la joie et la bonne humeur; où l’homme barbu et ventripotent de l’année vous offre de bien belles surprises au pied d’un sapin haut en couleurs ; un Noël tout simplement magique où famille et traditions s’harmonisent à l’unisson. C’est donc à cette fin que je me suis invitée au Noël des De La Farges ! Et je dois admettre que le divertissement à été au-delà de mes espérances !

Aux réjouissances: sarcasmes, piques et jalousies en entrée; suivis de mensonges, cacophonies, et catastrophes en plat principal; pour finir sur un dessert en apothéose de révélations! Un pur délice! Enfin, peut-être pas pour tous les convives de le table, qu’il soient hôtes ou invités…. Erin est une jeune femme intelligente, passionnée, spontanée, solaire, déterminée et entière. Mais surtout, elle adore Noël! Mais entendons-nous bien, un Noël traditionnel. De celui coloré en rouge et vert, entouré d’une famille joyeuse et détendue, et surtout heureuse de se retrouver. Mais aussi, et plus particulièrement, un Noël où elle trouverait sa place et s’y sentirait la bienvenue. Il faut dire qu’au sein d’une famille dont chaque femme a une chevelure blonde, la brunette qu’est Erin détonne légèrement, voir plus encore… est-ce du à la couleur de sa crinière ou son tempérament de feu? À première vue, difficile à dire; mais encore plus lorsqu’elle se retrouve, année après année, au milieu des guirlandes éblouissantes du Noël de Tantine Sybille, un Noël de faux-semblants, entre une mère dont la chaleur humaine est égale à celle d’un glaçon, des cousines dont la plastique parfaite accentue leur côté maléfique et une tante dont la prestance est à la hauteur d’une comédie Del Arte plus surjouée et hypocrite que dramatique. Mais elle est bien décidée à ce que ce soit la dernière année d’un Noël de paraître. Et pour ce faire, elle décide de s’y rendre elle-aussi avec un invité surprise, à savoir un inconnu de tous, même d’elle-même puisqu’elle l’a littéralement ramassé sur le trottoir en face de chez elle.

Django, sous ses guenilles et sa barbe hirsute, est bien plus mystérieux qu’il n’y paraît, son coeur se révélant être, au fur et à mesure des pages lues, bien plus grand que ténébreux. Pour lui, Noël est juste une période où il y fait bon skier. Sans attaches, sans contraintes, sans obligations, il est le Roi des SNF (Sans Noël Fixe). Alors pourquoi pas cette année réunir l’utile à l’agréable? Quand on vous verse une bonne somme d’argent dont vous avez besoin, qui seriez-vous pour la refuser? D’autant si parallèlement on vous demande simplement de semer la zizanie à un repas familial de Noël, vous octroyant par la même occasion la possibilité de vous adonner à votre passion glissante? Le pacte est signé, les présentations faites! Mais connait-on réellement les personnes qui nous entourent? Que cachent un sourire en coin, un regard fuyant, un air arrogant, ou une larme isolée? Et si finalement un inconnu nous était plus proche et à l’écoute que tous ceux qui nous entourent.

Si la rencontre de nos deux protagonistes est explosive, que dire de leur cohabitation dans cette demeure où l’atmosphère est électrique! Les pièges se resserrent, les langues se délient, et gare à celui qui voulait prendre de ne pas être pris! À jouer au jeu des troubles fête, il faudra accepter d’être à son tour troublé! Par les situations cocasses, les discussions houleuses, ou les réparties acérées, mais aussi par le chat endiablé, ou le charme sans conteste d’un SDF. Il est bien connu que le Père Noël exhausse les voeux des enfants. Se pourrait-il que derrière sa barbe sauvage et ses yeux d’un bleu saisissant, Django soit celui qui pourrait exhausser celui d’Erin? “Un vrai Noël en famille“.

C’est une évidence: Khéméia sait jouer par sa plume de sarcasmes avec une telle dextérité, que c’est un sourire sur les lèvres que j’ai dévoré cette histoire de ce semblant Noël Sans-Blanc. Il faut dire que lorsque le clinquant est terni par les mensonges et que la couche de vernis brillant est ôtée par les vérités, il ne restera plus que l’authenticité. À savoir si ce sera celle tant espérée ou à regretter? Et surtout y sommes-nous prêts? Lisez! Et vous saurez vous aussi!

.·¯`·.·҉★ Extrait : -; ༉‧₊˚✧

Ne faisant pas cas de mes états d’âme, sans doute trop contente d’avoir trouvé son pigeon, elle reprend :

— Venez ! J’ai une petite demi-heure devant moi, je vous offre un café au bar du coin, ça vous réchauffera. Quelle générosité ! Ton bon cœur te perdra, poupée. Je me lève de mon siège de fortune, dur et froid, et la suis jusqu’en bas de la rue. Le barista vient juste d’ouvrir et nous lance un regard encore ensommeillé.

— Cafés ? demande-t-il sans aucune délicatesse.

— Oui, s’il vous plait, répond ma brunette, sans s’offusquer de son manque de civilité. Nous nous installons à une table, éloignée du comptoir. Quand elle ôte son blouson, mon regard dévie aussitôt sur le décolleté de son chemisier rose poudré, sous lequel pointe une poitrine alléchante. Visiblement, je suis tombé sur une fan de couleurs pastel.

— Je vous écoute, quel sera mon rôle au juste ? Elle me sourit, joignant ses deux mains sur la table. Ses traits délicats s’animent de tout un tas d’expressions dont la plus prégnante reste la jubilation. — Rien de bien méchant, rassurez-vous. Le but est de prouver à tante Sybille que les inconnus au repas de Noël me sont devenus insupportables. J’aimerais pour une fois, passer un réveillon en famille et uniquement en famille, mais elle ne veut rien entendre. Alors votre rôle, si vous l’acceptez, sera de semer la zizanie au cours de la soirée. Je vous l’ai dit, votre dégaine, votre stature va déjà jeter un froid, mais si on y ajoute… comment dire… vos pitreries ? Il ne fait aucun doute qu’elle reverra son jugement. Il n’y a pas de piège, ce sera le seul et unique but de votre présence.

— Bien, donc pas de striptease à prévoir ?

— Euh…

L’avis de Charlotte sur From Moscow with love, tome 1 : un passé retrouvé de Ana Charlotte


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur From Moscow with love, tome 1 : un passé retrouvé de Ana Charlotte publié chez So Romance : bon voyage en Russie !

Titre : From Moscow with love, tome 1 : un passé retrouvé

Auteur : Ana Charlotte

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  6,99€

Broché : 17,99€

Résumé :

Entre mystères, amour et pouvoirs, Margaux se battra coûte que coûte pour découvrir la vérité.

En rentrant d’un séjour professionnel de deux ans en Afrique, Margaux reçoit une lettre écrite par son père, décédé huit ans plus tôt. Avec ses deux sœurs, elle décide d’accéder à son souhait en dispersant ses cendres en Russie, la terre de leurs ancêtres, et de partir en quête de ce secret de famille.

Au détour de plusieurs rencontres, elles vont prendre conscience du danger de leur identité tenue à rester cachée. Entre Mikhaïl, le fils d’amis de ses parents, et Alekseï, le mystérieux inconnu, Margaux devra se sacrifier afin de protéger ses sœurs.

Mon avis :

Margaux est, à l’instar de sa famille, une voyageuse. En revenant d’un déplacement à l’étranger, elle découvre une lettre écrite par son père décédé huit ans plus tôt. Suivant les consignes, elle se rend en Russie, qu’elle découvre être son pays d’origine, pour disperser les cendres de son père, en compagnie de ses deux sœurs. Elle compte bien découvrir les secrets de famille. Durant le voyage elle va rencontrer deux hommes : Mikhaïl, le fils d’amis de ses parents, et Alekseï, un mystérieux inconnu. Tout aussi attirants l’un que l’autre. Les mystères s’épaississent et le danger rôde ! Trouvera-t-elle les réponses à ses questions ?

Margaux est une jeune femme très prise par sa vie professionnelle. Elle ne compte pas se poser pour le moment. Elle est proche de ses sœurs, moins de sa mère depuis le décès de son père avec lequel elle avait un lien très fort. Alors, quand elle reçoit cette lettre, elle n’hésite pas et embarque avec ses sœurs. Direction la découverte de ses origines.

Mikhaïl est le fils des amis de ses parents, il se charge de faire découvrir à la jeune femme les environs et la guide sur les traces de son passé. Alekseï, est entouré de mystère… Margaux côtoie ses deux hommes et tente de comprendre qui elle est, quels sont les secrets bien cachés par ses parents.

Margaux n’est pas au bout de ses surprises et nous par la même occasion. La découverte de ce pays, de ses origines est prenante, mais rapidement, le danger s’invite et laisse place à une tension palpable. J’ai, comme elle, eu des doutes, des questions, des inquiétudes.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome rythmé est très prenant qui marque pour moi la découverte de l’auteure. Sa plume est fluide et agréable. Je suis conquise par cette lecture et je suis impatiente de lire la suite. Merci So romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Ses yeux me détaillent de la tête aux pieds avant qu’il ne s’excuse.

— Désolé, je ne savais pas que tu serais…

— Nue sous une serviette dans ma chambre ! terminé-je sa phrase, le ton sec. En même temps, les gens civilisés savent qu’il faut toquer à la porte et attendre d’être invité à entrer ! Je vais devoir en parler avec tes parents, il y a sûrement quelque chose à revoir pour parfaire ton éducation !

Il m’approche, tel un félin qui a l’intention de se jeter sur sa proie.

— Ne t’inquiète pas, même si j’aime les femmes de caractère, je préfère qu’elles soient consentantes, me susurre-t-il à l’oreille.

En dépit du fait que ses propos m’agacent, ses paroles provoquent une explosion de chaleur en moi. Pourquoi faut-il que mes hormones me trahissent ? Je m’écarte, en vérifiant que ma serviette tient toujours.

— Et donc, pourquoi es-tu venu me voir ? lui demandé-je en essayant de reprendre un peu de contenance.

— Nos parents n’arrivent pas avant vingt heures. Nous voulions vous proposer d’aller faire un petit tour en centre-ville en attendant, annonce-t-il avec décontraction.

— Ça, ça me tente bien. Laisse-moi une vingtaine de minutes et j’arrive, lui annoncé-je en évitant de croiser son regard.

— Ne t’inquiète pas, je t’attends, m’informe-t-il en prenant place sur un fauteuil.

Il est sérieux ? Je lève les yeux au ciel en signe de protestation. Je ne suis pas chez moi, alors je n’ose pas le chasser. Si ça avait été le cas, cela ferait longtemps que je l’aurais foutu dehors à coups de pieds. Mais je suis sûre qu’il prendrait du plaisir à cela, tordu comme il est.

PAL & Wishlist de la semaine du 24 au 31 janvier


Hello les étoiles, voici quelques sorties que nous vous avons sélectionnées et mises dans notre PAL pour la semaine à venir. Vous en pensez quoi? En avons-nous en commun ? On vous souhaite de belles découvertes et bonne lecture.

Editions Addictives 

  • Biker Rules de Clara Nové. Amateurs et amatrices des histoires de bikers ne ratez pas le rendez-vous que vous donne la ME ce lundi 24 janvier.

Résumé : Elle vaut bien le coup d’enfreindre quelques règles.
Tous les bikers doivent suivre les directives de leur club. Encore plus quand on est le fils aîné du président des Salem Devils. Et ça, Dayton l’a bien compris !
Le plus grand interdit : séduire la régulière d’un autre.
Dayton a toutes les filles qu’il veut. Alors pourquoi risquer de faire sauter l’alliance entre les clubs pour celle qui lui est défendue ? Sa rencontre avec la jolie Monroe est une évidence, mais la jeune femme appartient à un biker ultra-violent des Bad Eagles, avec lesquels son père veut passer un accord…
Dayton sait qu’il doit l’oublier mais, quand il reçoit une lettre avec une nouvelle fracassante, il en est certain désormais : leurs destins sont liés.

  • The Most Insolent Man de Jeanne Pears. L’évènement papier que vous attendiez avec impatience arrivera chez vos libraires le 27 janvier. En effet, la belle histoire de Troy et Hope sort enfin en papier après de longues mois d’attente. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à lire L’avis de la team !

Résumé : Il est habitué à enchaîner les trophées, mais elle ne va pas se laisser faire ! Pilote de course déterminé et séduisant, Troy a l’habitude que les femmes défilent dans son lit. Mais un soir, l’une d’entre elles l’envoie promener avec aplomb après un baiser pourtant torride. Quand quelques jours plus tard, il recroise l’inconnue, il n’en revient pas. Hope n’est autre que sa nouvelle collègue et la nièce de son patron d’écurie ! En plus, leur contrat leur interdit toute relation amoureuse… Mais c’est déjà trop tard, il l’a goûtée le temps d’un baiser, et l’attirance est là. Comment oublier ? Comment lutter ? Troy ne veut qu’elle et il n’est pas du genre à abandonner avant la victoire…

  • Corps accro de Rélie Stein qui arrivera le 31 janvier prochain dans vos PAL numériques.

Résumé : Milo veut combattre son addiction au sexe. Emy est en manque d’orgasme. Trouveront-ils un terrain d’entente ?
Pour Milo, le sexe a longtemps été une drogue à laquelle il ne pouvait pas résister. Désormais, il a verrouillé ses pulsions à double tour : il se contente de regarder les femmes, sans jamais les toucher.
Mais quand Emy, la fille de l’immeuble d’en face, se met en tête de le séduire, la tentation de retrouver ses vieux démons le tiraille.
Il sait qu’il n’est pas fait pour elle, qu’il la détruirait… Mais Emy s’en fiche : elle est déjà détruite ! Et elle compte bien lui faire découvrir une autre facette du sexe… et peut-être une autre facette de lui-même ?
PS : Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des lecteurs.

Black Ink éditions

  • The wrong Prince #2, Farah Anah vous invite à découvrir la suite de l’histoire de Cérès qui est toujours en quête de ses mystérieuses origines.

Résumé : Après des fiançailles singulières, et tiraillée par son désir pour un autre, Cérès est de plus en plus perdue. Elle s’envole pour Zigur, sa ville natale, résolue à lever le voile sur les mystères de ses origines et de ses pouvoirs latents. Elle surprend un groupe de Sorciers s’adonnant à un rituel sanglant auquel elle semble être liée.
Qui est ce prince menant la danse des incantations ?
Entre Altaïr, Lesath qui ne cesse de tourmenter son cœur, et les nouveaux amis de Cérès, qui sera capable de l’extirper des griffes de cet ennemi invisible ?
Malgré sa méfiance, le lien passionnel qui l’unit au sulfureux Vampire se renforce et les entraîne aux frontières de l’excès.
À trop remuer le passé, sera-t-elle prête à assumer les révélations auxquelles elle devra faire face ?

Auto-édition

Body &Soul, le 4e tome de la saga Elite de F.V. Estyer à découvrir dès le 25 Janvier en numérique ainsi qu’en papier.

Résumé: Shane et Anton. Ils n’étaient pas censés se rencontrer, et encore moins s’apprivoiser. Alors que l’un a toujours mené une vie dissolue, l’autre a fui la Russie pour reconstruire la sienne.
Mais après une soirée débridée, leurs mondes entrent en collision.
Shane, qui n’a toujours fréquenté que l’élite de Manhattan, se retrouve coincé avec Anton, l’homme taciturne chargé de le surveiller.
Quand le feu et la glace se percutent, le ciel se pare d’étincelles. Des étincelles qui, lentement, finiront par les consumer… s’ils se laissent une chance de s’aimer. »

Wishlist 

  • Ne jamais coucher avec un sportif : Les règles du jeu #2 Etant fan de la plume de Natasha Madison, je ne rate aucune de ses sorties que j’attends toujours avec impatience. Et voilà, le 2e tome qui s’est fait désirer sera dans nos PAL le 26 janvier. Les fans de romance sportives et des s hockeyeurs, ce roman est pour vous.

Résumé : Tomber amoureux est bien la dernière chose dont ils ont besoin à l’heure actuelle…

Zoé : Quand on grandit entourée de joueurs de hockey, une chose est sûre : hors de question de se mettre en couple avec l’un d’eux.
Et puis ce n’est pas comme si je cherchais une relation amoureuse… Jusqu’à ce qu’il chamboule toutes mes résolutions…

Viktor : À en croire mes parents, j’ai commencé à patiner avant même de savoir marcher. J’ai été sélectionné à la NHL à dix-sept ans. Et je vivais à L.A, la ville de tous les possibles. Qu’aurais-je pu demander de plus ? Un sport que j’adore, des fêtes à n’en plus finir et une vie de rêve. Jusqu’à finir en cure de désintoxe cinq ans plus tard.

L’une des règles à suivre, quand on en sort, c’est de ne pas tomber amoureux, et j’en ai fait ma priorité absolue. C’est pour cette raison, entre autres, que j’aurais dû me tenir éloigné d’elle.
Mais il a suffi d’une nuit, d’une simple décision, d’un seul acte, pour que tout parte en vrille.

    • Boss (not) perfect de Anna Ferra qui nous revient avec un nouveau titre très accrocheur qu’on aimerait beaucoup découvrir. A retrouver sur toutes les plateformes numériques légales le 28 janvier.de ventes en numérique.

Résumé : Laura Mercier est une jeune femme riche, avec un nom connu dans son milieu.

Ses journées? Éreintante. Shopping, SPA, restau entre copines. Du moins, c’était avant…

Merci les étoiles pour votre fidélité et à très vite pour un nouveau rendez-vous PAL.

 
 
269834621_4767073803370445_1478933251830224635_n
 

L’avis de Charlotte sur Jardin secret de Oly TL


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Jardin secret de Oly TL aux Editions Addictives. Une romance passionnante dans laquelle un secret peut en cacher un autre !

Titre : Jardin secret

Auteur : Oly TL

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Le plus troublant et transgressif des contrats…

Tiger Sexton semble tout posséder. Le charisme. Le respect. Un sens implacable des affaires. Plus de fortune qu’il ne pourrait en dépenser en une vie et une sublime épouse, Sophia.
Lorsque Océane est justement reçue par Mme Sexton pour un entretien d’embauche dans l’un des restaurants que son mari lui a offerts, la jeune touriste française ignore tout de ce couple. Leur nom ne lui dit rien, les people, ce n’est pas son truc. Elle veut juste un job, un toit, et tourner une page raturée de sa vie… La proposition que lui fait Sophia tombe à pic : les Sexton recherchent une jeune fille au pair. Mais en lui ouvrant leurs portes, bien d’autres verrous risquent de sauter. Océane est-elle prête pour cela ? Et qu’en est-il de Sophia, et surtout du Tigre tapi dans ce Jardin secret ?

Mon avis :

Océane est une jeune touriste qui cherche un travail loin de chez elle afin de tourner la page. Elle est heureuse d’être reçue par Mme Sexton pour un poste dans un de ses restaurants. La place est pour elle, mais pas dans un restaurant, elle est embauchée pour devenir jeune fille au pair. La voilà autorisée à franchir les portes de leur vie, faire la rencontre de M Sexton, un homme aussi charismatique qu’intimidant. Les côtoyer au quotidien lui donne accès une certaine intimité du couple, a des secrets bien enfoui sous des apparences irréprochables. Est-elle prête à faire face à leur réalité ?

Océane est une jeune femme quelque peu brisée par une expérience passée qu’elle aimerait oublier. C’est pour ça qu’elle a quitté la France pour rejoindre l’Australie. Elle s’accorde un an pour prendre le recul nécessaire. Faire des rencontres pourquoi pas, mais celle avec le couple Sexton risque de marquer un tournant dans sa vie.

Sophia Sexton est une femme d’affaires accomplie, mariée à un homme charmant, Tiger. Ils ont tout du couple idéal, une image parfaite qu’ils cultivent et entretiennent à merveille. Derrière les apparences, Sophia est marquée par la solitude. Tiger, impose le respect autour de lui, mais qu’en est-il en privé ?

Ce couple est plein de zone d’ombre, chaque découverte faite par Océane cache un autre secret… Le mystère est plus que jamais présent autour des Sexton.

Vous l’aurez compris, je ne peux pas vous en dire bien plus, il vous faudra franchir les portes de ce Jardin secret pour en découvrir toute l’étendue. Ce que je peux vous dire, c’est que j’ai adoré chaque moment : les plus sombres, les plus chauds, les plus beaux ! Je ne me suis pas ennuyée une seconde. Chaque protagoniste est passionnant, profond, touchant. Je me suis posée mille questions, mais j’étais loin de me douter de ce que j’allais découvrir, des éléments sont égrainés tout au long du roman, mais des doutes subsistes jusqu’au mot fin. Grâce à sa plume fluide, Oly TL m’a emmenée avec elle dans cette romance très addictive et touchante. Je vous recommande vivement cette lecture !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Océane bat des cils, tente de chercher une réponse dans le regard de Sophia, au loin.
– Je ne… saisis toujours pas, souffle-t-elle.
– Pour te l’expliquer crûment : ma femme baise avec qui elle veut, j’en fais autant. En onze ans de mariage, nous en avons eu des partenaires… Les seules règles sont que l’autre soit au courant, qu’il approuve, que la liaison reste discrète et ne s’éternise pas. Je peux écourter celles de Sophia, elle peut écourter les miennes.
– Oh, bordel !
Sa réaction me soutire un rire franc, libérateur. Ça faisait longtemps que quelqu’un ne m’avait pas amusé à ce point. Je profite de sa stupeur pour lui affirmer au creux de l’oreille :
– Maintenant, Sophia voit cette attirance entre nous. Je ne vais pas te laisser nous quitter, sexy Lily. Pas tout de suite. Par contre, je t’accorde un temps de réflexion, tu me diras tes conditions et tout ce que tu veux en échange.
Je recule en la fixant. Sa respiration s’emballe. Son choc se mue en déferlement de fougue. Avant que je n’anticipe, sa main s’abat sur mes mâchoires.
– Vous… vous n’êtes pas sérieux ?! Vous vous attendiez à quoi, Tiger ? Que je sois enthousiaste et honorée ?
– Non, réponds-je en m’effleurant la joue sans éprouver la moindre colère.
Son tempérament volcanique la rend plus excitante. Émoustillé, je persiste. Puisqu’on en est au lever de voile sur le programme éventuel des six prochains mois, autant passer la seconde.
– Tu l’as dit toi-même, tu n’es plus une gamine… Désormais, tu sais ce que tu m’inspires. Tu me trouveras peut-être prétentieux, mais je note que je ne te laisse pas indifférente non plus.
Nouvelle gifle. Hors d’elle, Blondinette masse ses doigts et sa paume en surchauffe. Moi, je ne ressens que les manifestations du désir qui rugit en moi.
– Waouh ! En gros, j’ai une « promotion » ? s’enflamme-t-elle en mimant les guillemets. Bravo Océane, tu passes de « jeune fille au pair » à « jouet sexuel pour divertir Tiger Sexton » ? Allez vous faire cuire un œuf !

L’avis de Charlotte sur La mélodie des sentiments de Jane Yam


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur La mélodie des sentiments de Jane Yam publié par Les éditions Caméléon. Cette romance policière MM est la première parution de cette maison d’édition !

Titre : La mélodie des sentiments

Auteur : Jane Yam

Genre : Romance policière MM

Editions : Les éditions Caméléon

Ebook :  4,99€

Broché : 16€

Résumé :

Frédéric, pianiste renommé et adulé avance dans la vie sans se poser de question. Puis tout bascule le jour où il découvre que son agent n’est pas celui qu’il prétend être.

Florian, capitaine de police, mène sa vie sereinement aux côtés de sa femme Charline. Seulement, le destin est volatil et il apprendra à ses dépens que rien n’est immuable.

Au détour d’une enquête, Florian et Frédéric se croiseront et remettront en cause tout ce qu’ils pensaient déjà acquis.

Mais sont-ils seulement prêts à recommencer à vivre ?

Mon avis :

Frédéric est un pianiste réputé. Il est incontournable dans son milieu. Ce métier, cette carrière, c’est tout pour lui, il ne connait que la musique et ne vit que pour elle. Mais tout change à cause de son agent, qui s’avère cacher bien des choses.

Florian est capitaine de police, sa vie semble parfaite, jusqu’à ce que le destin lui apporte son lot d’événements marquants.

Leurs routes vont se croiser au cours d’une enquête de police. Une multitude d’éléments risque de modifier le cours de leurs vies. Un nouveau départ ou une descente aux enfers ?

Frédéric n’était pas prêt à ce tournant dans sa vie. Il compose tant bien que mal avec de nouveaux éléments qu’il a du mal à assumer. Sa vie est en plein bouleversement. Celle de Florian n’est pas plus stable, il doit également remettre sa vie sur les bons rails et c’est loin d’être évident. La rencontre entre les deux hommes ne se fait pas dans les meilleures circonstances. Et tous deux devront chercher le meilleur d’eux même pour s’en sortir.

L’enquête de police qui les lie, menée par Florian, est au cœur de cette histoire. Les questions sont nombreuses et le mystère reste entier, nous tenant en haleine. J’ai adoré passer du point de vue de l’un à l’autre, mais aussi le point de vue d’un personnage que je vous laisserai découvrir, nous permettant d’obtenir quelques informations supplémentaires.

Cette romance policière est très bien menée, tant au niveau du suspense que de la relation entre les personnages. Les protagonistes sont attachants et les émotions bien présentes. La lecture est prenante et la plume de l’auteure est fluide. Tout est réuni pour passer un très bon moment. Merci à l’équipe des Editions Caméléon pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Nous sommes venus vous rencontrer avec de nouveaux éléments, annonce un des flics.

— Messieurs, ce charmant garçon va se montrer poli et écouter ce que vous avez à dire, réplique Mama. Puis se tournant vers Frédéric, elle le chapitre, mon petit musèle ton comportement, tu es grossier. Ils ne font que leur travail. Si vous voulez bien nous excuser, nous sommes tout à vous, lance sa grand-mère.

— C’est ça, oui ! Un connard m’a transformé en handicapé, alors pour les courbettes, vous repasserez, fulmine le jeune homme, amer.

— Nom d’une pipe ! Frédéric, tu me fais honte. Ils n’ont rien à voir avec ce qui t’arrive, gronde Cécile sortant de sa réserve habituelle.

La tristesse qui surnage dans le ton de sa grand-mère le heurte de plein fouet. Cette rage en lui dévaste tout sur son chemin et le fait se conduire comme un crétin.

— Pardon Mama, messieurs, veuillez accepter mes excuses, tout cela me mine, je n’accepte pas ce qui m’arrive, résultat, je m’emporte vite.

— Au vu des circonstances, votre réaction est légitime et nous la comprenons. Nous sommes là pour vous expliquer que ce qui vous est arrivé n’est plus considéré comme un simple accident de la route, contrairement au résultat des premières investigations. Cependant, compte tenu des éléments pris en considération par nos collègues, nous aurions agi de la même manière qu’eux et classé l’affaire sans plus de recherches.

Dès qu’il l’entend, la sonorité de cette voix de velours plaît au pianiste. Elle l’attire. Il la décompose en notes fluides. S’en apercevoir met Frédéric en rogne. En d’autres temps, dans un bar ou une boîte, elle l’aurait mené droit vers son propriétaire.

L’avis de Charlotte sur Misfits, Âmes perdues #1 de Garrett Leigh


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Misfits, Âmes perdues #1 de Garrett Leigh publié chez Juno Publising France.

Titre : Âmes perdues #1 : Misfits

Auteurs : Garrett Leigh

Genre : Romance MMM

Editions : Juno

Ebook :  5,49 €

Broché : 19,50 €

Résumé :

D’aussi loin qu’il se souvienne, Tom Fearnes a toujours aimé son partenaire Cass. Ensemble, ils ont créé plusieurs restaurants, mais leur travail les sépare souvent. Quand Tom rencontre un jeune homme étonnant nommé Jake dans les rues vibrantes de Camden Town, leur relation prend un tournant inattendu.

Jake Thompson peine à croire sa chance quand il se réveille dans le lit de Tom. Tom est sublime, gentil et… pris. Celui-ci lui explique le fonctionnement de sa relation ouverte, qui refroidit Jake. Mais Tom est trop attirant et quand les difficultés de la vie forcent Jake à accepter la main tendue de Tom, il se retrouve pris entre deux hommes qui se sont perdus en chemin.

Cass Pearson est une âme perturbée. Il aime Tom de toutes ses forces, mais parfois, il a l’impression de ne pas avoir assez à donner. Jake apparaît comme la solution parfaite. Cass risque tout ce qu’il a pour pousser Jake et Tom ensemble, mais Jake résiste, méfiant, jusqu’à ce que les ténèbres du passé de Cass l’appellent. Dès alors, Jake devient le dernier homme debout ; et il est temps de creuser un tunnel pour laisser filtrer une lumière dans la vie de ces hommes, qu’il a appris à aimer.

Mon avis :

Tom est le partenaire de Cass au boulot comme dans la vie. Ensemble, ils gèrent plusieurs restaurants. Ils sont accaparés par leur travail et n’ont que peu de temps à s’accorder. Quand Tom rencontre Jake, leurs vies à tous prennent un tournant inattendu.

Jake est attiré par Tom. Cette attirance est mutuelle. Après une nuit partagée, Jake apprend que Tom est en couple, un couple particulier certes, mais cette information perturbe Jake. Cependant, comment refuser l’aide que Tom lui propose ?

Cass, a un fonctionnement particulier et Tom a parfois l’impression qu’il lui échappe. L’arrivée de Jake dans leur vie pourrait bien apporter un nouvel équilibre au couple.

Tom est un acharné du boulot. Ses restaurants l’accaparent, il est souvent débordé, mais il aime consacrer son temps à son travail. Il tente de garder un équilibre. Cass, son partenaire, mais aussi l’homme de sa vie est lui aussi très occupé, car un des restaurants dans lequel il s’investit bien plus que nécessaire. Chacun des deux trouve une échappatoire dans son travail, pour différentes raisons. Leur couple fonctionne plutôt bien comme ça. Ils ont aussi instauré une certaine liberté dans leur relation. Ils forment un couple libre et s’accordent des liaisons avec d’autres hommes.

Jake n’a pas une vie simple, sa particularité, que je vous laisserai découvrir, est un poids parfois très lourd à porter. Sa rencontre avec Tom tombe à un moment de sa vie où il va avoir besoin d’aide et de soutien. Mais il déchante vite quand il comprend de façon plutôt abrupte que Tom n’est pas célibataire. Peut-il vraiment lui accorder sa confiance ?

J’ai apprécié cette histoire dans laquelle nous apprenons à connaître ces trois hommes et dans laquelle nous suivons les relations qui se tissent entre chacun d’eux. La psychologie des personnages prend une place importante dans cette romance. Tous sont touchants à leur manière, avec leurs failles. 

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Tom appuya son dos contre sa chaise et s’étira pour défaire les nœuds dans sa colonne. Sa propre incapacité à dormir après l’aube l’avait poussé à laisser Jake seul dans le lit.

Tom se leva et avança jusqu’à la fenêtre. Il se sentait plus léger, comme toujours quand il disait à Cass qu’il avait couché avec un autre. Leur relation restait un mystère pour de nombreuses personnes, mais ça marchait pour eux. Ils partageaient leur vie et de temps en temps, ils passaient la nuit avec d’autres. Cela ne changeait rien au fait qu’ils s’aimaient à en crever.

— Alors, qui est cette jolie chose que tu m’as laissée au lit ?

Tom laissa planer la question taquine de Cass. Joli, c’était un euphémisme. Il avait regardé Jake dormir pendant des heures, avait dessiné ses tatouages sur sa peau, compté ses tics et admiré sa beauté fragile. Cass était le seul homme qui l’ait captivé autant et… si vite.

— La Terre appelle Tom ?

Cass gloussa et même à travers le téléphone, Tom sentit sa présence comme une seconde peau. Il avait le rire le plus obscène de la planète.

— Il avait l’air de quelqu’un de spécial. Dommage qu’il ne soit pas resté assez longtemps pour que je le voie de moi-même.

— Il est parti ?

— Oui. Je crois que je lui ai fait peur. Je lui ai proposé du thé, mais il a pris ses cliques et ses claques et il est parti comme s’il avait l’enfer à ses trousses.

Tom grimaça. Il n’aurait jamais laissé Jake s’il avait su que Cass viendrait. Parmi ceux qu’ils ramenaient l’un et l’autre à la maison, Jake n’était pas le premier à penser que le copain officiel serait assoiffé de son sang.

PAL de la semaine chez Juno Publishing !


Hello les étoiles, retrouvez le rendez-vous hebdomadaire de Juno Publishing France sur leur site dès demain et sur Amazon, jeudi 20 janvier. Belles découvertes et bonnes lectures !

Résumé : Altaïr, fier Alpha et fils du Vali, revient après des années de guerre, à l’Alcazar, où l’Oméga qui hante ses pensées vit depuis toujours enfermé dans le harem de son père.

Pour Tolal, Oméga déchu du sérail du Vali, la vie n’est qu’une succession de déception, ou les Alphas usent et abusent de leur pouvoir sur lui et sur son corps.

Il est las et ne croit plus en rien, jusqu’à ce qu’Altaïr lui fasse relever les yeux.

L’attirance qui les lie est dévorante, mais Altaïr devra prouver à Tolal qui n’est pas comme les autres Alphas, car les blessures du passé ne sont pas encore cicatrisées.

Entre complots, passions et instincts, les deux hommes devront affronter l’ambition avide du Vali, mais aussi sa cruauté, pour réussir à trouver, peut-être le bonheur.

Résumé : Il y a des choses dont on se passerait bien. Par exemple, aller au boulot, prendre le métro serré comme une sardine dans une boite trop petite avec beaucoup trop de congénères pour notre confort. Pour moi, ce serait plutôt de voir Brock tout le temps. Je pourrais écrire des pages et des pages sur Brock. Seulement, lui ne me voit que comme un gamin, un genre de petit frère qu’on doit protéger. Sauf que je n’ai rien d’un petit frère et je me défends très bien tout seul, merci bien.

Parce que je suis Marc, le vrai petit frère d’Aléna, ce qui fait de moi un protecteur… Quelle chance !

Résumé : Drew a disparu et j’abattrais quiconque se mettra en travers de mon chemin pour le retrouver. Idem pour ceux qui pensent que c’est une bonne idée de me rappeler qu’il est mort et pas simplement disparu.
Seulement quand ce qui m’empêche d’atteindre mon Lié ce sont mes propres souvenirs, que suis-je censée faire ? Et quand une nouvelle menace apparait, j’ai encore moins de temps pour ma quête personnelle. Mais est-ce réellement une nouvelle menace ?

Je suis Aléna, la Protectrice, l’Unique, mais ça ne veut pas dire que je suis forcément seule, pas vrai

Résumé : Quand je débarque du ferry pour passer des vacances dans la forêt de Galloway, je suis heureuse de revoir Katell et Naos sur le quai. Cet Écossais est l’incarnation du mâle à l’état pur. Dès qu’il me regarde, mon cœur frissonne de plaisir et mon sang bouillonne. Il ne le sait pas encore, mais j’ai décidé de le laisser me séduire.

Lorsque je prétends qu’un Écossais est moins endurant qu’un Irlandais, Naos prend aussitôt cela comme un défi et une insulte à son honneur. Ah ! Les hommes !

Malheureusement, j’ai à peine le temps de savourer ma victoire qu’un foutu grain de sable vient tout gâcher.

  • Premier lieutenant de Anne-Sophie Magnosi. Un MF dans le genre Fantasy de la collection Hécate.

Résumé : Depuis l’âge de cinq ans, Erine rêve chaque nuit d’un mystérieux tueur à l’épée qui la pourchasse dans le désert, sans comprendre le sens de cette vision immuable et terrifiante. Devenue une jolie trentenaire, elle tente de se remettre des épreuves que la vie lui inflige. Un soir, sous un curieux ciel d’orage, elle croise le chemin de Sho, un homme aussi étrange que fascinant. Premier Lieutenant du royaume d’Ordög, il vient d’arriver sur Terre avec une mission de la plus haute importance : trouver le remède qui sauvera son monde de la destruction.

À ses côtés, Erine se laisse entraîner dans une folle aventure qui la dépasse. Entre complots et vérités oubliées, elle va découvrir une force que même le temps ne peut détruire.

  • La confusion du juge de Rudy Gestin. Un MM dans le genre romance à suspense dans la collection Thémis.

Résumé : « … n’imagine pas que j’éprouve un quelconque plaisir à exécuter ce sale boulot. C’est on ne peut plus répugnant, abject. Mais… Je fais ce qui est nécessaire. »

Une petite ville sans prétention dans l’état de l’Indiana aux États-Unis. Un campus sans histoire. Un étudiant accidenté. Une femme flic qui intègre son existence par la force des choses. Un professeur d’université enfermé dans une relation impossible croise le chemin de ce duo. Une enquête de police, banale au premier abord, liera ces personnes dans un même destin, les confrontera à l’impensable et à l’irrationnel, et les fera affronter leurs nombreux doutes et incertitudes.

La team vous souhaite une très belle semaine !

269799407_615092386262192_5444971261979206142_n

Catégories PAL

PAL & Wishlist de la semaine du 17 au 23 janvier


Hello les étoiles, quelques sorties à vous proposer dans la PAL de ce dimanche qu’on espère vous plaira. On vous souhaite de belles découvertes et bonne lecture.

  1. Editions Addictives 
  • Jardin secret, une sortie prometteuse de Oly TL dont j’adore la plume ! Si vous avez aimé Steen, Lilas, vous trouverez à coup sûr votre compte dans Jardin secret. Oly TL a l’art et la manière de nous bousculer dans nos retranchements, rudement et fortement. Alors, ne rater pas le rendez-vous du 18 Janvier.

Résumé : Le plus troublant et transgressif des contrats…
Tiger Sexton semble tout posséder. Le charisme. Le respect. Un sens implacable des affaires. Plus de fortune qu’il ne pourrait en dépenser en une vie et une sublime épouse, Sophia.
Lorsque Océane est justement reçue par Mme Sexton pour un entretien d’embauche dans l’un des restaurants que son mari lui a offerts, la jeune touriste française ignore tout de ce couple. Leur nom ne lui dit rien, les people, ce n’est pas son truc. Elle veut juste un job, un toit, et tourner une page raturée de sa vie… La proposition que lui fait Sophia tombe à pic : les Sexton recherchent une jeune fille au pair. Mais en lui ouvrant leurs portes, bien d’autres verrous risquent de sauter. Océane est-elle prête pour cela ? Et qu’en est-il de Sophia, et surtout du Tigre tapi dans ce Jardin secret ?

  • Imprévisible Boss d’Eugénie Dielens. Un broché qui arrive chez votre libraire le 20 janvier prochain. Si vous l’avez déjà lu en numérique, il y a pas de honte d’être gourmand et vouloir ajouter le papier dans vos bibliothèques.

Résumé : Ce qui se passe en salle de réunion… Lexy est une femme indépendante, battante et n’est pas du genre à reculer devant le premier obstacle. Alors, quand elle arrive en retard pour un entretien d’embauche, elle y va carrément au culot : afin de passer le contrôle de l’accueil, elle se présente comme la copine du patron ! Sauf que celui-ci est juste derrière elle. Amusé par son aplomb, séduit par son irrévérence, il lui accorde une chance. Seul souci ? Il est beau comme un dieu, sexy, joueur… et décidé à tester toutes ses limites. Que l’affrontement commence !

  • Toxic Games de Isa A. Rowley. Ce roman est sorti en numérique sous le titre de Sans concessions.

Résumé : Elle est la reine du lycée. Il est nouveau et compte bien la faire enrager ! Issue d’une famille aisée et puissante, Laria a tout de la typique reine du lycée : sûre d’elle, respectée, presque adulée. Seule ombre au tableau ? Enjel, le nouveau, rebelle aux répliques cinglantes. Un peu en retrait, il ne fait pas partie du même monde que les autres et n’a aucune envie de s’intégrer. Ce qu’il veut, en revanche, c’est faire plier Laria. Pour quelle raison ? Parce que derrière la façade de la parfaite Prom Queen, la jeune femme dissimule bien des secrets. Secrets que semble connaître Enjel. Ou du moins, c’est ce qu’il pense… Au jeu des faux-semblants, qui du bad boy ou de la reine du lycée sortira vainqueur ?

  1. Black Ink éditions 

Résumé : Après les évènements tragiques survenus à Lapisia, Kalliopée est de retour sur ses terres natales.
Mais Viridia a changé, ou peut-être est-ce la princesse qui n’est plus la même.
Malgré le chagrin provoqué par la perte de Karel, Kalliopée doit se montrer forte.
Pour leur enfant.
Pour Viridia.
Pour ce trône qui n’a jamais autant été à sa portée.
La tâche est complexe. Il est là, partout. Elle l’entend, tout le temps. Dans son sommeil ou quand elle est éveillée, son fantôme la hante. Fantôme auquel elle se raccroche, aussi douloureuse soit sa présence.
Tandis que se joue la régence de son royaume, les vérités se dévoilent. Jusqu’à celle de trop, celle qui met Kalliopée face au dilemme de sa vie.

  1. Auto-édition
  • No Pain No Gain in Love, une romance MM de Marilou Sunny qui arrivera dans vos PAL le 21 janvier. Et Ce roman est un spin off de Summer’s song mais peut se lire indépendamment.

Résumé : Depuis son retour de vacances à Sète, Jérémy souffre de la distance qu’Enzo met entre eux. Leurs rendez-vous se font de plus en plus rares et ont toujours la même finalité : sexe et rien de plus. Lorsqu’il reçoit une proposition d’emploi dans une salle de sport réputée, sa situation professionnelle prend un nouveau tournant. Ce changement pourrait bien redistribuer les cartes. La devise de l’établissement n’y est d’ailleurs pas étrangère.

No pain No gain devient son leitmotiv. Reste à savoir s’il réussira à l’appliquer dans sa vie sentimentale…

  1. So Romance éditions

Curves Rock de Amy Nightbird dont le 3e tome sortira le 21 janvier. On vous en parlera dès qu’on aura plus de nouvelles sur ce 3e volet. En attendant, je vous laisse à la découverte du 1er et 2e tome :

Résumé : Stones, fraîchement diplômée d’un master en tourisme, commence un nouveau travail de concierge dans un hôtel de luxe qui vient d’ouvrir ses portes. Au vu de ses compétences, les deux directeurs – l’un épris du meilleur ami bi de la jeune femme, Jake ; l’autre tentant ouvertement de la séduire – lui proposent un second poste à hautes responsabilités impliquant de passer la majorité de son temps avec eux. Stones, qui n’a pas l’habitude qu’on la remarque, se retrouve alors malgré elle au cœur d’un triangle amoureux : Jaxson, son boss aux talents cachés, et Dan, son collègue concierge, se lancent dans un combat de coqs pour tenter de séduire la belle. Lequel des deux mâles parviendra à lui voler son cœur ? Jaxson, grâce à sa double casquette de boss et leader d’un célèbre groupe de rock, ou Dan, riche héritier qui tente d’échapper à l’Empire technologique de son père ?

Résumé : Après la trahison de Dan et de Jax, Stones pense ne jamais pouvoir les pardonner et fuit dans un pays lointain avec son meilleur ami Jake. Alors qu’elle ne veut plus y penser, Jake tente de la faire parler pour l’aider. Mais si en parler la faisait revenir en arrière et remettre en question tout ce qu’elle a toujours haï ?
De leur côté, Dan et Jax prennent conscience à quel point Stones est importante pour eux. Ils décident alors de tout faire pour la retrouver Toutefois, la retrouver est la partie facile, la reconquérir un peu moins. Qu’adviendra-t-il lorsqu’ils la reverront ? Leur pardonnera-t-elle ? Comment feront-ils lorsqu’elle sera face à un choix ?

  1. Wishlist
  • En plein dans le mille : La vengeance dans le sang #1 Etant fan de la plume de Monica James, j’attire votre attention sur cette sortie chez Collection Infinity le 19 janvier ! Une dark romance toute en suspense qui parle de vengeance. De quoi vous sortir de vos zones de confort à l’instar de l’auteure.

Résumé : Ici pas de happy end où le prince charmant vient sauver la princesse et ils vivent heureux à jamais… Ce prince charmant est mort. Et c’est moi qui l’ai tué.

Pendant douze longues années, je n’ai pensé qu’à une chose… La vengeance.
Il a suffi d’une nuit pour changer la vie de nombreuses personnes et m’apprendre que les monstres sont bien réels. Mais j’ai aussi appris que j’étais le pire d’entre eux. Ils étaient quatre. Ils m’ont tout pris. Aujourd’hui, il n’en reste plus que trois. Ils peuvent bien s’enfuir, car, tôt ou tard, je les retrouverai. On ne m’appelle pas Bullseye sans raison. Et rien ni personne ne se mettra en travers de mon chemin. Pas même elle. Elle, cette tigresse féroce. Elle qui aurait le pouvoir de me briser le cœur (si j’en possédais encore un). Mais ce monde n’est qu’une jungle, et nous ne sommes que des animaux, prêts à s’entre-tuer.

Merci les étoiles de nous lire et à la semaine prochaine pour plus de nouveautés.

269834621_4767073803370445_1478933251830224635_n

Catégories PAL

L’avis de Charlotte sur Elite Fighter de Sarah Dheilm


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Elite Fighter de Sarah Dheilm aux Editions Addictives. Une romance dans laquelle le secret est de mise !

Titre : Elite Fighter

Auteur : Sarah Dheilm

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Si elle découvre qui il est, il la met en danger…

Entre Romain et Marine, c’est le coup de foudre. Passionnel, intense, immédiat. Le hic ? Aucun d’entre eux n’a de temps à consacrer à une relation sentimentale. Ils décident donc de s’en tenir au plaisir de nuits torrides sans engagement et sans prise de tête !
Malgré tout, Marine s’interroge sur Romain. Car il est clair qu’il ne peut être l’homme d’affaires qu’il prétend être. Les muscles et les cicatrices ne mentent pas !
Après un mystère de trop, elle doit se rendre à l’évidence : il lui faut tirer un trait sur Romain et son sex-appeal irrésistible.
Mais lorsqu’une unité d’élite reçoit pour mission d’assurer la protection de la meilleure amie de Marine, la surprise est de taille. Car derrière la cagoule de leur chef, elle croit reconnaître les yeux de l’homme qu’elle ne parvient pas à oublier…

Mon avis :

Marine à un coup de foudre, un vrai ! Et comble du bonheur, il est réciproque, où du moins, il a l’air. Avec Romain, c’est passionnel et d’une intensité qu’ils n’ont jamais connue. Ils sont sur la même longueur d’ondes : pas d’engagement, que du plaisir sans contraintes. Car des contraintes, ils en ont suffisamment avec leurs vies respectives et n’ont pas le temps pour construire une vraie relation. Malgré tout, Marine se pose des questions, car Romain n’est pas bâti comme un homme d’affaires, il est bien trop musclé. Les mystères et les absences de cet homme ont raison de sa patiente et de sa compréhension : le mieux est d’arrêter cette relation qui ne mène à rien. Mais le destin est farceur et met sur sa route une équipe d’élite venue protéger sa meilleure amie. Bien camouflé derrière leur équipement, Marine n’a pourtant pas de doute sur l’identité de leur chef, elle reconnaîtrait ses yeux entre mille !

Marine est investie à 200% dans son entreprise, elle ne s’accorde que peu de répit, au grand dam de sa meilleure amie, Sissi. La jeune femme est sans filtre, ce qui donne des situations plutôt cocasses ! Son caractère est affirmé et elle ne se laisse pas facilement marcher sur les pieds.

Romain est assez mystérieux pour Marine, mais grâce aux points de vue multiple, nous en savons plus qu’elle ! Le chef de l’unité d’élite n’a que peu de temps pour des loisirs et ne s’accorde pas de relation. C’est trop difficile et dangereux, son identité, sa fonction, sa vie entière doit rester secrète. Comment construire quelque chose dans ces conditions ? Et puis faudrait-il en avoir l’envie ! Romain est dévoué corps et âme à sa mission. L’arrivée de Marine dans sa vie ne doit pas le détourner de ses objectifs.

Sa mission actuelle se complique, car Marine en fait plus ou moins parti. Entre eux, la tension est palpable. Leur attirance est indéniable et résister à cette attraction est de plus en plus compliqué. Arriveront-ils à être raisonnables ?

J’ai adoré ce roman, avec plusieurs temps forts. En premier lieu une rencontre percutante, passionnée, un lien fort et des doutes. Puis dans un second temps, du suspense, de l’action avec toujours cette passion qui anime les protagonistes. J’ai adoré suivre Marine et Romain dans leurs questionnements. Mention particulière à un personnage secondaire, Sissi. Elle apporte une note de fraîcheur et d’humour à l’histoire.

J’ai été prise dans l’histoire du début à la fin, n’arrivant pas à lâcher cette romance terriblement addictive. La plume de l’auteure est très agréable, pour avoir lu plusieurs de ses romans, je sais maintenant que j’aime vraiment sa plume. J’aurais aimé passer plus de temps avec eux, surtout sur la fin, il m’a manqué un petit quelque chose pour clôturer cette histoire. Mais peut-être suis-je seulement trop gourmande ! 😉 Je vous recommande vivement cette lecture. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Elle gémit en enroulant sa jambe autour de la mienne et, cette fois, je parviens à oublier toute pensée cohérente et à laisser parler mon corps et mes sens. Comme secouée d’une décharge électrique, elle s’anime en collant son bassin au mien tout en approfondissant notre baiser. De passionné, il devient enfiévré. La bataille que se livrent nos langues me donne des ailes, et je l’attrape par la nuque tandis que, de l’autre main, je m’aventure plus haut, caressant du pouce la courbe de son sein, cette fois enrobé de dentelle.
– OK, pause, annonce-t-elle en me repoussant légèrement, hors d’haleine. Je n’arrive plus à respirer et je n’ai aucune envie que, si des clients passent, ils me voient de cette manière.
– Tu habites loin d’ici ? demandé-je d’une voix rendue rauque par le désir qui me tord le ventre.
L’hésitation que je lis dans ses yeux menace de me rendre dingue. Il y a quelques secondes, je n’avais aucun doute sur le chemin que nous étions sur le point de prendre, mais maintenant… Je n’ai pas l’impression qu’elle est le genre de femmes à passer la nuit avec un parfait inconnu. Pourtant, le désir est là pour elle comme pour moi. Un désir qui fait bouillonner le sang dans mes veines.
– Je ne peux pas avoir de relation sérieuse, me prévient-elle.
– Tu es mariée ?
– Quoi ? Non, pas du tout. Et toi ?
– Marié à son boulot, ça compte ?
Elle me répond d’un sourire qui fait pétiller ses yeux.
– Voilà, comme moi. Je n’ai pas de temps ni d’énergie à perdre en restos, sorties, tout ça. Mais les coups d’un soir, parce que là, clairement, c’est ce qui se profile, c’est une limite que je me suis toujours juré de ne pas franchir. Mais j’ai envie de coucher avec toi. Vraiment très très envie. Donc je ne sais pas quoi faire.
– OK, miss sans filtre. Merci de partager tes interrogations avec moi. Donc si je résume, pas de vraie relation, mais pas de truc sans lendemain non plus. C’est bien ça ?
Elle opine du chef, et je ne peux m’empêcher de replacer une mèche rebelle derrière son oreille. Au moins, avec elle, pas de prise de tête. Moi non plus, je ne peux pas me permettre d’avoir une relation sérieuse. Mais un truc sans engagement ni fausses promesses, en revanche…
– Mais tu as envie de moi, ajouté-je sans réussir à empêcher mes doigts de continuer leur chemin en suivant la ligne de sa mâchoire.
Ses lèvres s’entrouvrent lorsque mon pouce les caresse, puis je descends le long de son cou, traçant les contours de sa clavicule. Je voulais la rendre folle, mais c’est moi qui ai perdu le fil de cette conversation. J’ai trop envie d’elle pour renoncer. Et il y a peu de chances qu’une seule nuit puisse me contenter. Alors…

L’avis de Carine sur le roman de Ewa Rau,


313, A fucking love story Chez Black Ink Editions

✧˚₊‧୭⁺‿︵ titre : 313, A fucking love story 

‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Ewa Rau

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18 €

Audio : 9.95 € avec l’abonnement Kindle. Gratuit avec l’offre d’essai et 19,95 à l’achat sans offre.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Détroit. Entre la violence et la pauvreté, la vie de Marshall est comme un disque rayé qui joue continuellement le même son. Cumulant les galères, ce jeune rappeur de 24 ans travaille d’arrache-pied pour atteindre son but : le succès. C’est sa seule option pour s’en sortir. La seule cible qu’il vise.

Un leitmotiv qui lui interdit toute déviation, toute distraction et tout plaisir.

Jusqu’au jour où Jodie, cette jeune étudiante persécutée qui rêve de quitter la ville, entre dans sa vie. Elle fait face à la haine de ses camarades, l’absence de sa mère et la misère ambiante.

Malgré son attirance pour elle, Marshall refuse de l’entraîner dans son monde où règne le chaos.

Elle décèle ce qu’il y a de plus noir en lui mais parvient surtout à canaliser cette rage. Leur relation est impossible, pourtant résister devient de plus en plus difficile.

Si rien ni personne ne peut l’arracher à sa ligne de conduite, le destin pourrait bien en décider autrement…


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Première lecture de l’année…. Premier coup de cœur ! Quelle magnifique histoire d’amour ! Forte, passionnée, déchirante et tellement profonde. Jodie et Marshall m’ont fait vibrer de la première à la dernière page et rien que d’écrire ces mots, j’en ai encore le cœur qui palpite ! Un roman débordant d’émotions, d’amour et d’amitiés sincères. A Fucking love story une pépite livresque!

Avec 313 A Fucking Love Story, Ewa Rau nous emmène à Détroit dans les bas quartiers où règne la violence, la discrimination et la misère. Jodie a beau avoir un niveau de vie un peu plus élevé que les gens qui y vivent grâce au boulot de son père, c’est loin d’être le nirvana… Jodie fait tâche. Née trop blanche avec les yeux trop clairs, elle hait son reflet, son apparence qui dénote et lui apporte tant de problèmes. Cette différence fait de sa vie un enfer. Des rêves pleins la tête, ils s’éteignent un peu plus chaque jour qui passe. Elle apprend à encaisser les coups, à baisser la tête face aux moqueries, mais surtout, elle apprend à fermer sa gueule. La rage qu’elle garde pour elle est son combustible pour avancer, pour s’en sortir. Une rage qui lui permettrait d’intégrer l’université de ses rêves et toucher enfin du doigt les étoiles.

Marshall est un garçon torturé qui travaille comme un forcené pour s’en sortir et faire entendre ses valeurs, sa musique, sa voix, à travers ces paroles qui coulent à l’encre de ses veines, de ses tripes. Un poète à sa manière qui écrit du Rap comme il respire. C’est vulgaire, malsain, souvent dérangeant. Mais c’est du Marshall et son talent est indéniable. Entre son Job au restau et les battles de Rap des bas quartiers, Marshall attend son heure de gloire, et ce, malgré sa peau blanche qui dénote dans ce monde qui refuse de lui faire une place. Il ne lâche rien, il sait qu’il y arrivera et rien ne pourra se mettre en travers de son chemin. Pas même cette jolie comète qui vient de percuté sa vie de plein fouet et va faire voler en un éclair, toutes ses certitudes… Jodie.

Tous deux ont des rêves et un objectif à atteindre, mais aucun ne peux se faire ensemble. Pourtant, leur attirance est vraiment indéniable. Une attraction solaire, puissante qui les pousse l’un vers l’autre et y résister, risque d’être compliqué. Une relation impossible. Cependant… peut-on aimer jusqu’à l’impossible ? Au-delà du ciel, des nuages noirs et des étoiles ?

Une histoire forte et bouleversante avec des combats sociétaux, comme la discrimination, le harcèlement scolaire, la misère qui engendre la violence. Des combats qui touchent et mettent à mal notre cœur et nos tripes. La manière dont nos protagonistes ont vécu et veulent s’en sortir est aussi un combat de tous les jours avec les peines et les sacrifices qui en découlent, mais surtout, le courage dont ils font preuve.

Ewa Rau a très bien mené sa barque pour nous les faire vivre et ressentir à nous aussi en plantant les décors à la perfection et notamment, en nous enivrant de sa plume et nous faisant vivre cette lecture à la palette aux mille couleurs qui scintillent de mille étoiles. Une plume d’une fluidité parfaite et d’une dépendance profonde qui va nous faire suffoquer de cet amour qu’ils s’interdisent. Sans oublier de rire car, oui on rit très souvent, les réparties de tous les protagonistes nous y aidant parfaitement et particulièrement, celles entre Marshall et le père de Jodie. J’ai d’ailleurs plus qu’aimé cette relation qui nait entre eux. C’était beau, touchant, violent parfois, mais toujours dans un seul but… Le bien de Jodie.

« Je n’aime pas la vanille… et j’adore la Mayonnaise…  » Quant aux personnages secondaires, je les ai trouvé exceptionnels. On ne peut que leur succomber également. Ils sont exquis et le tout fonctionne à merveille dans chaque univers.

313 A fucking love story, Quel roman ! Une pépite livresque comme je les adore. On rit, on pleure… souvent de cette puissance de sentiments que Ewa Rau nous offre avec ses mots si profonds. Si intenses…. Tout est palpable ! L’amour, le désir, les colères, la tristesse et tous ces moments de joie et de partage. Un roman d’une addiction forte. Impossible de s’en détacher, impossible de le poser, on en veut toujours et encore plus. J’en suis même venue à poser quelques mots de Rap:

• 313 à l’infini de ton cœur Jodie

• 313, c’est ce qui nous défini

• Respire… inspire… séduire…

• Trahir… conduire… s’enfuir…

• Dans ta tête y’a des étoiles

• Dans mon cœur c’est le trou noir

• Dans tes yeux brillent les constellations

• Dans mes veines brûle la rage de notre passion

• Des traces de rêves qu’on ne peut toucher du doigt

• Respire… inspire… séduire…

• Trahir… conduire… s’enfuir… pour réussir

• Dans cette société où être blanc ne fait pas la loi

• Dans cette société où seuls les rêves font garder la foi

• Je serai là toujours pour toi, Jodie

• À midi à Minuit et toute la vie

• Dans l’ombre de mes ténèbres

• Dans les nuits de mes jours

• Dans la lumière de tes yeux.

• Dans le firmament, nous sommes les étoiles

• Que notre amour n’éteindra jamais…

• Inspire… Expire… Ne pas défaillir

• Toucher l’inaccessible du bout des doigts

• Toi ! Toi et rien que toi.

• Viens prend ma main

• Au moins jusqu’à demain,

• Mon 313 à l’infini Jodie.

• Mon étoile, on met les voiles.

• Vise la lune et moi la plume.

• Telle une ombre… Je serais là.

• Ravagé… mais là.

• Pour toi et toujours toi.

• Inspire, respire dans notre voie lactée

• Brille de 313 nuances vers ta résilience.

A Fucking love story, un roman à découvrir de toute urgence et à dévorer sans modération !

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette belle pépite livresque en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

  Montre-moi l’étoile, celle qui me donnera l’encre pour écrire notre histoire. Jodie  

Plus de deux heures que je suis enfermée dans la buanderie. Assise sur le plan de travail, je regarde les fringues de Marshall tourner dans le sèche-linge. Qu’est-ce qui lui a pris ? Qu’est-ce que j’ai fait ? En une fraction de seconde, il a jeté aux oubliettes toute mon énergie à vouloir tirer un trait sur un « nous ». Comment vais-je pouvoir me le retirer de la tête après ce baiser qu’il m’a offert ? Il m’a retournée, dans tous les sens du terme. Je garde en mémoire le goût de ses lèvres, son parfum qui flotte encore autour de moi, ses mains fermes qui m’enlacent et son sexe battant contre le mien. Si j’avais le pouvoir de revivre un seul moment de ma vie, je prendrais celui-ci. Je ne m’étais jamais sentie aussi vulnérable. Mon corps en tremble encore rien que d’y penser. Il a effacé en un éclair toute ma tristesse, mais il a également fait voler en éclats toutes mes certitudes. Comment vais-je réussir à me relever et avancer sans penser à lui ?

L’avis de Carine sur 100 Histoires du soir: Pour surmonter les soucis du quotidien, dans sa version Audio


✴.·´¯ Titre : 100 histoires du soir ´·.✴

Pour surmonter les soucis quotidien.

.·´¯Auteur : Sophie Carquain

Une lecture à trois voix, avec Julie Pouillon et Cyril Romoli et la participation exceptionnelle de l’autrice, pour accompagner petits et grands avec bienveillance.

Genre : Livre pour enfants

Ebook : 6.99€

Audio : 22.95 € ou Gratuit avec l’offre d’essai Audible puis 9,95 € par mois.

Editions : Hachette livre Marabout

Extrait à écouter sur http://www.audiolib.fr

✴:✴ ★·.·¯´·.✴ Résumé :

Des histoires pour faire face à toutes les situations et aider les enfants à surmonter les petits bobos et les gros chagrins.

Tout comme l’adulte, l’enfant n’est pas à l’abri des soucis de l’existence. Face aux difficultés, il n’a pas tous les outils. Par ses personnages attachants auxquels l’enfant peut s’identifier, le conte lui permet de nouer un dialogue avec son entourage et d’amadouer son anxiété en évoquant, directement ou non, ce qui le trouble. Près de cent histoires pour dédramatiser toutes les situations : peur du noir, cauchemars, entrée à la grande école, disputes, maladie, naissance d’une petite sœur…

Des fiches pratiques expliquent le traumatisme que vit l’enfant et donnent les clés pour l’aider à y faire face.

Une lecture à trois voix, avec Julie Pouillon et Cyril Romoli et la participation exceptionnelle de l’autrice, pour accompagner petits et grands avec bienveillance.

Lorsque vous achetez ce titre, le fichier PDF qui l’accompagne sera disponible dans votre confirmation d’achat envoyée par mail ainsi que dans votre bibliothèque, depuis votre ordinateur.

✴.·´¯·.·★ L'avis✴de✴Nana✴:✴ ★·.·¯´·.✴

Aborder des sujets assez lourds et d’actualités pour un enfants dans une belle simplicité, c’est ce qu’à fait Sophie Carquain avec 100 histoires du soir.

Parler de ses peurs ou de ses préoccupations pour un enfant n’est jamais chose facile. Déjà, ils n’ont pas tous les mots nécessaires à le faire puis, la compréhension n’est pas toujours là sur certains sujets qui les titillent. Mais avec ces histoires courtes, l’enfant va retrouver beaucoup de son quotidien et surtout, des petits soucis auxquels il doit faire face tout au long de sa journée lui faisant se poser mille et une questions. Des petits bobos à la peur du noir, des cauchemars à l’entrée à l’école, de petites aux grosses bêtises, mais aussi le doudou et la tétine. Sophie Carquain aborde également la maladie et l’hôpital, la séparation des parents, les familles recomposées, homoparentales, adoptives, l’arrivée d’un bébé, l’alimentation, les histoires d’écran, la différence et tant d’autres sujets se font une place parmi de jolies histoires avec délicatesse, finesse et compréhension facile.

Ce livre est un excellent support de dialogue entre parents et enfants. Qu’importe le sujet, l’enfant pourra reconnaitre, à un moment donné ses angoisses et se servir alors de l’histoire pour en discuter avec un adulte et passer une nuit plus sereine en dédramatisant les petits tracas quotidiens. Tout comme les parents pourront s’en servir pour nouer le dialogue avec leur enfant lorsqu’ils ont des sujets à aborder et qu’ils ne savent pas comment s’y prendre. D’ailleurs, chaque sujet est accompagné de fiche Psycho-pratiques pour les parents sur le second CD qui vont leur offrir des pistes de réflexions utiles tout en les guidant.

Pleines d’humour, malgré tous les sujets que ce livre aborde, cela reste de belles histoires du soir. Certes, suivant l’âge de loulous, elles peuvent être un peu complexes, mais courtes, pleines de tendresse et parfois de poésies, elles restent néanmoins jolies à écouter et vont ravir petits (et grands). Je me suis souvent surprise à sourire en l’écoutant. C’est beau, bien narré et surtout, très bien réfléchis.

100 histoires du soir, un livre audio composé de deux CD d’une durée totale de 13H29, à lire et à écouter avec parents, grand-parents, ou encore tatie, nounou. Une lecture à trois voix pour surmonter les soucis du quotidien de nos chères tête blondes.

En bref, je vous dirais que tout est dans le titre qui résume parfaitement le contenu de ce livre Audio. 100 histoires du soir pour surmonter les soucis du quotidien.

Un grand merci à Babelbio de m’avoir permis de découvrir ce livre d’histoires en service presse audio.

100 histoires du soir par Sophie Carquain

100 histoires du soir

100 histoires du soir

Sophie Carquaintous les livres sur Babelio.com

L’avis de Carine sur le roman de Ange Edmon, Little Italy chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ titre LITTLE ITALY ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Ange Edmon

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18€

Audible : 9,95€ avec l’abonnement Kindle ou acheter pour 19,95 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Huit mois que Sofia a quitté Little Odessa à New York pour s’installer à Little Italy en Californie.
C’est long…
Enfin non, pas tout à fait.
Youri et elle ont grandi ensemble dans ce quartier où lui est resté, craint et respecté, jusqu’à ce que le poids des secrets fasse voler en éclats leur amitié.
Alors, elle n’est pas prête à l’affronter quand il débarque dans sa ville, ni à s’opposer à tous ces troubles que sa présence occasionne.
Russe, arrogant et diablement sexy, il réveille en elle des sentiments qu’elle ne pensait qu’avoir imaginés.
Du chaud au froid, du mal au bien, du pire au meilleur, ils ne cessent de jouer avec le feu, attisant toujours plus les braises.
Enfermée dans sa colère, Sofia a surtout besoin de lui en vouloir pour ne pas le vouloir lui.
Mais face à cet homme que le destin remet sans cesse sur son chemin, ses certitudes pourraient s’effriter, avant de resurgir devant ses fuites continuelles.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Little Italy, une explosion de sentiments ! Un Spin-off qui tient toutes ses promesses et bien plus encore.

Après avoir succombé à Vadim et Lorelia, nous voulions tous l’histoire de Sofia et Youri. On ne pouvait pas faire l’impasse sur ces deux protagonistes aussi chaud que la braise et paradoxalement aussi glacial et dur qu’un iceberg. Mais le chaud soufflant sur le froid, il était inévitable que la glace fonde pour apaiser ce feu qui brûle nos héros. Un feu qui les consume entre colère et attirance. Entre fantasmes et envies de meurtres. Entre le bien et le mal. Entre cette sorcière Russiaddictive et ce Beau Goss exuberof qui trébuche un peu trop sur les verbes compliqués ce qui le rend encore plus attirant et flambeur de petites culottes !

Si différents et malgré tout, si complémentaires. Ils vibrent pour le même but, le bien de ceux qu’ils aiment, mettant en retrait leur propre bonheur. Peu de personnes comptent à leurs yeux, mais elles leur sont si chères… Pourtant, ce n’était pas gagné pour eux qui sont arrivés bien jeunes sur le sol américain et bien seuls. Mais c’est bien connu que ce n’est pas le sang qui fait la famille…. Sofia a perdu tous les siens dans un naufrage alors qu’ils tentaient de rejoindre les État-unis et depuis, son foyer, c’est Lori… Sa sœur, sa fille, sa meilleure amie, sa super copine… Puis s’est rajouté Vadim et elle qui pensait que Youri en faisait aussi partie s’est bien fourvoyée lorsqu’elle a appris qu’ils leur mentaient à tous depuis des années. Un mensonge trop gros pour être pardonné et atténuer sa colère… Tout comme ses absences et ses départs sans un au revoir. Mais Youri a toujours été seul. Continuellement seul et pas toujours compris… Il n’est l’homme de personne et encore moins de cette belle Ruissière qui lui manque bien trop lorsqu’elle n’est pas dans les parages à lui prendre la tête autant qu’elle la lui fait perdre….

Ange Edmon a réussi une fois de plus à m’emporter dans son récit avec la douceur et la justesse de ses mots. Elle a ce don pour nous faire vivre les émotions que vivent ses personnages en nous touchant plus que de raison. J’ai aimé rire avec Youri et Sofia. J’ai aimé leurs colères légitimes et si contradictoires à la fois. J’ai aimé cette famille de cœur dont les liens sont si puissants que n’importe quelle amertume ne peut les faire céder, tout comme j’ai aimé les quelques larmes qui ont dévalé mes joues sans préavis en me délectant de chaque mot qui les ont fait naitre. Entre quiproquos, secrets et vérité, nos héros vont se trouver et se retrouver en faisant face à tous les non-dits et en remuant leur passé pour finalement affronter ce présent qu’aucun des deux ne peux comprendre face à cette attirance qu’ils se sont toujours refusée. Face à ce feu qui les consume et les pousse inévitablement l’un vers l’autre. Face à ce désir incompréhensible et pourtant si évident qui se mélange à cette colère pourtant si puissante. Face à cette passion dévorante qui suinte de chaque mot et nous percute le cœur et les tripes.

Une alchimie parfaite entre deux protagonistes aussi attachiant l’un que l’autre va nous transporter d’un bout à l’autre de Little Italy. À des kilomètres de Little Odessa, et en même temps si près par le cœur. Par les coups dans le cœur et le coup de cœur. Une alchimie juste phénoménale, et une tension sexuelle qui se ressent entre chaque ligne, chaque soupir, murmure, geste, et même ressentiment. Leur relation a du piquant, regorge de sensualité, mais surtout, de profondeur. On découvre nos personnages, on perce leur carapace et on va trifouiller au plus profond d’eux afin d’en connaitre chaque secret. Chaque émotion. Chaque peur ! Leurs joutes verbales et leurs réparties sont extrêmement bien menées et réfléchies, que ce soit dans le plaisir, la colère ou l’émotion. Ange Edmon mène sa barque à la perfection en nous offrant cette belle romance qui se savoure dans une belle fluidité et toujours dans cette poésie qui fait la signature de sa plume.

Et que dire de ce plaisir non dissimulé d’avoir autant de Vadim et de Lori dans le récit ! En même temps, le contraire n’aurait pas été possible. Ils sont une famille et les uns ne peuvent aller sans les autres…

Un grand merci à Ange Edmon pour cette belle lecture et merci à Black Ink Editions de m’avoir permis de la découvrir en service presse numérique.

Extrait :

Je pivote vers cette voix qui embrume mon esprit plus que l’alcool qu’on s’apprête (normalement) à me servir. Le verre apparaît finalement rapidement, encombrant déjà une main. Plus qu’à occuper la seconde… C’est avec mes yeux que je la touche, à quelques centimètres de moi. Je détaille avec attention cette tenue qui l’habille, une robe rouge fendue jusqu’à ses cuisses, à la fois sage et osée, comme elle. Sa poitrine voluptueuse bloque mes prunelles, plus qu’ailleurs. Est-ce qu’elle serait à la taille de mes paumes ? Est-ce qu’elle est aussi douce que ce que j’ai pu imaginer ? Je reviens sur ses yeux, toujours froncés, et son regard qui m’engueule en silence pour mon examen en règle.

— Exact, badiné-je pour l’adoucir.

Mais elle tourne les talons, et se dirige vers la table. Le côté pile me va aussi. Elle près de Lorélia, moi de Vadim. Séparés par le couple phare de ces prochains jours. Tous deux vêtus comme des pingouins, je ne peux faire de l’ombre à mon frère. En revanche, avec sa robe qui semble en velours, écarlate, voire étincelante, Sofia risque bien de piquer la vedette à sa sœur, qui a préféré la sobriété so sexy. Vadim a l’air ravi, et n’a d’yeux que pour celle pour qui il s’est courageusement battu. Dans tous les sens du terme. Les miens ne parviennent pas à se détacher de celle que je me suis toujours refusée. C’est une amitié, qui plus est de longue date, même si elle croit, à tort, que le mensonge était de mise.

L’avis de Charlotte sur Chemins croisés – Tome 3 : 19 ans de Sarah Dheilm


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Chemins croisés – Tome 3 : 19 ans de Sarah Dheilm publié chez So Romance : un final riche en émotions.

Titre : Chemins croisés – Tome 3 : 19 ans

Auteur : Sarah Dheilm

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  6,99€

Broché : 19,99€

Attention tome 3 : risque de spoil sur les précédents tomes !

Résumé :

Leurs chemins se recroiseront-ils un jour ? 

Cat et Alex suivent dorénavant leur propre destin. Cette fois, c’est certain, leurs routes ne se croiseront plus. Dans son cheminement vers l’âge adulte, Cat va se découvrir des failles qu’elle ne soupçonnait pas. Alex, quant à lui, essaie désespérément de reprendre sa vie en main. Mais, même s’ils essaient d’avancer et de faire face aux obstacles, les deux anciens amants restent hantés l’un par l’autre. Parviendront-ils à s’oublier ou leurs chemins sont-ils inexorablement destinés à se retrouver ?

Mon avis :

Les chemins de Cat et Alex sont désormais séparés, chacun mène sa vie de son côté. Cat se découvre différemment, elle compose comme elle peut avec son côté sombre. Alex, tente de remonter la pente, mais cette dernière est raide. Ils avancent comme ils peuvent tout en pensant l’un à l’autre, comme un souvenir inoubliable, aussi beau que douloureux. Peuvent-ils tracer leur route séparément ou sont-ils destinés à se revoir ?

Cat est anéanti. Elle essaie tant bien que mal de se sortir de ce gouffre de manque et de solitude laissée par Alex. Certaines rencontres lui seront bénéfiques, d’autres biens plus néfastes qu’il n’y parait. Son parcours n’est pas simple et elle risque de se perdre en route. J’ai beaucoup aimé Cat dans ce tome. Je notais dans mon avis précédant qu’elle grandissait, dans ce tome elle gagne en maturité et si pour y arriver elle doit faire des expériences, pas toujours très concluantes. Elle a su m’émouvoir.

Alex sait qu’il a du chemin à parcourir pour sortir de sa noirceur. Il n’est pas au bout de ses peines, mais fait preuve de combativité. Il a réussi à me toucher, sa détresse est parfois si prenante que j’aurais aimé lui envoyer Cat pour le réconforter.

Entre eux, c’est un long chemin, une passion aussi belle que dévastatrice. J’ai été surprise par la note de l’auteure au démarrage qui nous donne des consignes de lectures. En effet, une fois n’est pas coutume, nous avons la possibilité de lire de différentes façons, à notre guise, je vous rassure, tout est très bien expliqué. Je me suis laissé prendre au jeu et suis devenue actrice du déroulement de cette lecture, ce qui m’a beaucoup plu.

J’ai passé un très bon moment en lisant ces trois tomes qui sont riches en rebondissements, en émotions, en surprises. La plume de l’auteure fluide et agréable, j’aime beaucoup. Je n’hésiterais pas à lire ses autres romans ! Merci So romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Il sourit, posant un regard presque attendri sur moi. Je le regarde dans les yeux pour la première fois. Jusqu’ici j’avais toujours plus ou moins évité son regard. Il a de beaux yeux, il faut bien l’avouer. Ils sont entre le vert et le marron, légèrement ambrés.

Il se place devant moi, suffisamment près pour m’embrasser, mais pas assez pour que je me sente oppressée. Je sais que c’est le moment où, d’un geste, je peux repousser ses avances ou lui donner le feu vert.

Mon cœur et tout mon être me crient que je n’appartiens qu’à Alex. Mais ma raison me dit que c’est la seule façon d’en finir avec lui. Je ne l’oublierai pas, c’est une certitude indiscutable. Mais je dois cesser de me consumer à petit feu, frôlant la destruction.

Max pose lentement ses mains sur mes hanches, comme au ralenti, sans doute pour me donner une dernière occasion de faire marche arrière. Faute de participer à cet ersatz de moment romantique, je décide de simplement le laisser faire.

Alors qu’il dépose doucement ses lèvres sur les miennes, je sens une larme rouler sur ma joue.

L’avis de Charlotte sur Le meilleur ami de mon frère de Ana Scott


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Le meilleur ami de mon frère de Ana Scott aux Editions Addictives : une romance addictive !

Titre : Le meilleur ami de mon frère

Auteur : Ana Scott

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Ils vont devoir se supporter un mois. Qui craquera en premier ?

Indépendante et sûre d’elle, Camille mène à Paris la vie dont elle a toujours rêvé : son cabinet d’avocat d’un côté, ses mecs d’un soir de l’autre. Mais quand son père fait un infarctus, elle plaque tout pour soutenir sa famille, qui possède un restaurant étoilé en Bourgogne, au milieu des vignes.
Rester un mois là-bas pour aider ses frères ? C’est déjà un sacrifice. Alors, quand elle apprend que le nouveau chef pâtissier n’est autre que Léo, l’ami d’enfance de son frère qui la déteste depuis toujours, là, ça tourne au supplice !
Léo a toujours été insupportable avec elle et elle est bien décidée à le lui rendre. Seul problème, il est aussi pénible que beau et charismatique ! Et ça complique bien les choses…

Mon avis :

Camille est indépendante et à son cabinet d’avocat. Les hommes sont de passage dans sa vie, car elle l’a décidé ainsi. Elle mène sa vie qu’elle veut. Cet équilibre vacille lorsque son père fait un infarctus, elle retourne dans sa Bourgogne natale pour être auprès de sa famille et les soutenir dans l’entreprise familiale, qui en plus de posséder des vignes, tient un restaurant étoilé. Elle va devoir rester, un mois, loin de sa vie parisienne dans le calme des vignobles. Un mois chargé à travailler encore plus, mais Camille est une battante, c’est une bataille qu’elle est prête à mener. Cependant, il y a un combattant qu’elle n’est pas prête à affronter : Léo. L’ami de son frère depuis l’enfance n’est d’autre que le nouveau pâtissier. Ils se détestent depuis toujours et ne s’adressent pas la parole sans une vacherie. Et les années passées n’ont pas changé cette relation. Arriveront-ils à se supporter un mois complet ?

Camille est une femme sûre d’elle, accomplie, elle prouve par son travail qu’elle a mérité d’être à cette place d’avocate associée. Elle s’accorde volontiers des plaisirs avec des hommes de passage, ça aussi elle l’assume pleinement. Son retour, forcé, aux sources lui complique la vie, elle va devoir gérer son travail à distance en plus de s’impliquer dans le domaine familial, qui habituellement est géré par ses parents et ses frères, Maxence et Timothée.

Les retrouvailles avec Léo, qui est désormais un pâtissier renommé, sont à l’image de leur relation passée. Entre eux, les échanges ont toujours été très tendus, Léo ne manquait pas une occasion de taquiner la jeune fille, prendre toujours le parti adverse… Bref, Camille n’en garde pas de très bon souvenir, d’autant plus qu’elle a toujours craqué sur lui secrètement. Le fait qu’il soit devenu un bel homme charismatique ne risque pas d’arranger les choses !

J’ai beaucoup aimé sa force de caractère, elle ne se laisse pas abattre et prend les choses à bras-le-corps. Elle a aussi un cœur tendre et se donne à fond pour ceux qu’elle aime, sa famille notamment. Elle a su me toucher. J’ai aimé suivre sa vision des événements et ses ressentis.

Nous avons aussi le point de vue de Léo, ce qui nous permet d’apprendre à le connaître. Je suis tombé sous son charme, car en plus d’être physiquement attrayant, il a, lui aussi, un grand cœur. J’ai été surprise par cet homme, par ce qu’il cache.

J’ai passé un très bon moment avec « Le meilleur ami de mon frère ». J’ai eu un peu peur de retomber sur des choses vues et revues, car j’ai déjà beaucoup lu sur ce thème, mais l’auteure a réussi à me transporter et me convaincre ! J’aime beaucoup la plume d’Ana Scott, qui est fluide et très addictive. Je vous recommande vivement ce voyage en Bourgogne !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

S’il me sort une vanne, je le tue ! Pas maintenant, bon sang ! Pas après m’avoir fait jouir aussi intensément.
Il verrouille ses iris aux miens, lèche ses doigts. Je fronce les sourcils. Il les retire d’entre ses lèvres avec un bruit de succion, claque la langue comme s’il s’agissait d’un premier cru et me fait un baiser dans le cou, avant de murmurer à mon oreille de sa belle voix grave : « Je t’ai fait des sushis… » et de s’écarter.
Je suis dans le miroir sa haute silhouette qui s’éloigne.
– Léo ?
Il se retourne.
J’avance vers lui d’une démarche chaloupée, me pends à son cou. Un sourire de satisfaction m’échappe à mon tour lorsque ses mains rencontrent mes hanches.
– Merci pour ce bon moment…
Il me presse davantage contre lui. Ses magnifiques prunelles mordorées brillent d’une lueur sauvage. Je crois qu’il suffirait d’un rien pour qu’il me prenne sous les fesses et m’emporte sur son lit pour me faire l’amour passionnément ; et honnêtement, je ne sais pas ce qui le retient, d’autant plus que je serais consentante, mais je ne m’abaisserai pas à l’en prier. Du moins, pas dans l’immédiat. Mon plan est de le capturer dans mes filets, de le rendre dingue, et de ne surtout pas m’attacher.
– Je t’en prie, c’était avec plaisir.
– Pour moi aussi, c’était un plaisir. Tu recommences quand tu veux.
– J’imagine…
Il se penche, souffle :
– Mais la prochaine fois que tu jouiras, ce sera avec ma queue…
Je mords ma lèvre, provocante.
– Oh… parce qu’il y aura une prochaine fois ?
– Tu en doutais ? C’est quand tu veux, je viens de te le dire.
– Donc, si je te proposais d’être mon sex friend, tu accepterais ?
Il m’observe attentivement, presque avec rudesse :
– C’est ce que tu veux, Camille ?
Je ne sais plus ce que je veux, je suis perdue.
– Oui, c’est ce que je veux !
C’est en tout cas le meilleur moyen et le seul pour ne pas m’attacher à lui : du sexe pour du sexe ! Après tout, c’est ainsi que je fonctionne et que j’ai toujours fonctionné.
Ses iris fouillent les miens, avant qu’il lâche :
– Parfait, alors !
Je le regarde sortir de la pièce sans se retourner.
Putain… qu’est-ce qui m’a pris ?

L’avis coup de cœur de Charlotte sur le tome 3 de Chardon bleu : ligati per sempre de C. Rozart


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Chardon bleu, tome 3 : Ligati per sempre de C. Rozart, publié chez So Romance. Un final qui n’a pas épargné mon cœur ! 

Titre :  Chardon bleu, tome 3 : Ligati per sempre

Auteur : C. Rozart

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99 €

Attention : c’est un tome 3, risque de spoil des tomes précédents.

Résumé :

Une évidence peut-elle réellement être évitée ?

Après un mois hors du temps, passé sous la protection du beau et mystérieux Silver, c’est une nouvelle Éliza, affranchie et indépendante, qui rentre chez elle pour retrouver sa Nine et son mari Nathan. Mais l’expérience qu’elle vient de vivre l’a profondément changée et même la douce et revigorante compagnie de sa fille ne parvient pas à apaiser le terrible manque de Silver…
Alors qu’elle tente de reprendre sa vie en main, elle est kidnappée par la mafia russe pour qu’elle les conduise jusqu’à Silver. Elle pourra enfin revoir son chardon, mais à quel prix ?

Mon avis :

Dur retour à la vie normale pour Éliza. Elle est ravie de retrouver sa fille Nine, après un mois loin d’elle, mais le manque de Silver se fait rapidement sentir. Elle tente d’appliquer dans son quotidien ses nouvelles résolutions : vivre pour elle, selon ses envies et ne pas retourner dans une routine confortable mais inintéressante. Ce nouvel équilibre bascule lorsqu’elle est enlevée par la mafia russe, qui tente d’obtenir des informations sur Silver. Elle découvre une partie de la vie de son chardon, la partie dangereuse. Arrivera-t-elle à s’en sortir ? Pourra-t-elle revoir l’homme qui la fait vibrer ?

Malgré le temps passé entre la lecture des tomes précédents et ce dernier tome, je suis rentrée très facilement dans la suite de cette histoire. Les deux précédents tomes étaient des coups de cœur et j’attendais avec impatience ce dernier tome.

Éliza a beaucoup évolué durant le mois loin de son quotidien et au contact de Silver. Elle se retrouve dans une dualité : heureuse de retrouver sa fille et anéanti de ne plus voir l’homme qu’elle aime. Elle est triste et forte à la fois, pleine de doute concernant son avenir et aussi décidé à mettre fin à ce dont elle ne veut plus dans sa vie. J’ai adoré suivre ses changements, ses décisions.

Nous suivons l’histoire uniquement du point de vue d’Éliza, Silver reste donc un personnage mystérieux. Il en est d’autant plus intrigant et attirant !

Le suspense et le doute persistent dans ce tome que ce soit concernant l’avenir de leur relation, mais bien plus encore. Mon cœur a fait des bonds dans ma poitrine, il s’est serré, les larmes ont fait leur apparition… L’auteure ne nous ménage pas dans ce dernier opus passionnant et terriblement addictif.

« Ligati per Sempre » clôture à merveille cette trilogie, qui est un gros COUP DE CŒUR pour moi ! L’histoire est passionnante, rythmée, émouvante, pleine d’action, de désir et de passion. La plume de l’auteure est toujours fluide et agréable. Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Les yeux tuméfiés du chagrin d’avoir dû quitter celui qui s’était taillé une place démesurée dans mon cœur, je pousse, d’une main frêle, le portillon de chez moi, tout en tenant de l’autre ma valise ainsi que mon bouquet de roses rouges. Les recommandations de Miloslovich en tête sur la façon d’évincer les questions dérangeantes de mon entourage et avec l’obligation de garder pour moi ce que j’ai vécu, je m’apprête à retrouver les miens. Et, si la peine chevillée au cœur de ne plus revoir Silver me ronge douloureusement, au milieu de cette tristesse corrosive naît une joie, une bouffée d’oxygène : je vais retrouver ma fille, ma Nine. Cela fait un mois que je n’ai pas mis les pieds chez moi, un mois que je n’ai pas serré ma chérie dans mes bras, ni senti son odeur ou entendu son petit timbre de voix trop craquant. Un mois. Et une angoisse sourde mais pesante me contraint à penser que, dans la vie d’une fillette de tout juste trois ans, l’absence non programmée de sa maman durant autant de jours peut revêtir des allures d’abandon…

Le bruit tonitruant des roulettes de ma valise sur le goudron de l’allée annonce mon arrivée avant même que je n’aie le temps de poser ma main sur la poignée – la voici qui s’actionne, précédent l’ouverture de la porte. Nathan porte Nine dans ses bras. Mon Dieu ! Ce qu’elle a grandi en trente jours ! Nathan, quant à lui, est fidèle à lui-même : ses cheveux châtains sont coupés très court et il porte ses lunettes de repos à la monture anthracite. Je le trouve en forme. Il semble même avoir perdu un peu de poids… En une fraction de seconde, une comparaison s’opère : si sa corpulence rendait son étreinte confortable, celle de Silver la rendait carrément excitante. Liz ! Père et fille restent d’abord interdits quelques secondes en me dévisageant, la bouche grande ouverte, puis Nine pousse vigoureusement Nathan afin qu’il la laisse glisser sur le sol.

— Maman ! s’écrie-t-elle presque paniquée, le sourire largement étendu entre ses petites joues rebondies.

J’ai à peine le temps de m’accroupir qu’elle se jette dans mes bras ; je la serre puissamment ; mon nez s’enfonce dans son petit cou aux senteurs de vanille ; ses longs cheveux détachés me chatouillent le visage – je suis aux anges. Mes larmes, celles que je retenais plus ou moins bien depuis le départ de la résidence – depuis la séparation d’avec l’homme que je ne cesserai à jamais d’aimer – remontent violemment et jaillissent avec effusion. Est-ce la joie, la peine ou la fatigue de toutes ces émotions différentes qui s’expriment en cet instant ? Je l’ignore, et au fond, je m’en contrefiche. J’ai retrouvé Nine ! Mon petit ange se presse contre mon cœur de maman et le soulagement m’inonde…

L’avis de Charlotte sur Différentes perspectives, les Walsh #4 de Kate Canterbary


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Différentes perspectives, les Walsh #4 de Kate Canterbary publié chez Juno Publising France. Information importante : ce tome peut se lire sans avoir lu les précédents.

Titre : Les Walsh # 4 :Différentes perspectives

Auteurs : Kate Canterbary

Genre : Romance

Editions : Maïa by Juno

Ebook :  5,99 €

Broché : 20,50 €

Résumé :

Une femme d’affaires dure à cuire. Un Navy SEAL arrogant. Une lutte de pouvoir sans fin en perspective.

Shannon

Certaines personnes s’envoient en l’air à des mariages. D’autres cassent le lit d’une chambre d’hôtel (et une table, un bureau et des ceintures de peignoir) et découvrent qu’elles n’ont jamais eu que des orgasmes au rabais toute leur vie.

Le dernier ? Oui. C’est tout moi.

Je n’ai pas toujours été une garce. Mais il y a une vilaine petite astuce pour réussir en affaires : les gentils et les innocents survivent rarement. Je me suis battue pour arriver en haut de l’échelle alors que je ne partais de rien et je ne plie devant personne.

Jusqu’à ce que Will Halsted m’attache à une tête de lit et me fasse sienne… pour le moment.

Une nuit sauvage et obscène se transforme en une autre, et puis… on ne peut plus s’arrêter. Chaque fois que nous sommes ensemble est plus addictive que la précédente, mais ce n’est rien de plus qu’une échappatoire sexy de la réalité.

Mais est-ce bien le cas ?

Will

Je n’ai pas toujours été un guerrier, mais maintenant c’est gravé en moi, dans mon sang et mes os. C’est ce que des années passées dans les forces spéciales font à un homme. Ma vie entière est classifiée : où je suis allé, ce que j’ai vu, ce que j’ai fait, et il n’y a aucune mission trop périlleuse pour moi.

Jusqu’à ce que je réalise que tomber amoureux de Shannon Walsh, c’est comme essayer de nager contre un courant de fond. Elle va me déchirer et me jeter sur le rivage, et j’en aimerai chaque minute.

Chaque fois que je disparais, je veux qu’elle compte les heures jusqu’à ce que je sois de retour. Qu’elle m’attende. Elle l’a fait avant, elle le fera encore.

Enfin, je l’espère.

Mon avis :

Shanon est une femme d’affaires stricte, à qui personne ne résiste. Elle sait imposer ses décisions. C’est indispensable pour mener l’entreprise familiale avec ses frères. Seul Will lui tient tête, au point qu’elle se laisse attacher pour une nuit, lâcher prise juste une nuit… puis plusieurs nuits… Puis cela devient une réelle addiction. Elle a besoin de sa dose de Will !

Will est membre des forces spéciales, c’est un alpha, un homme qui sait s’imposer et ce n’est pas une femme qui va lui résister, même si elle est têtue ! C’est un bonheur pour lui de voir Shanon se laisser aller dans ses bras. À chaque départ en mission, il n’espère qu’une chose : qu’elle attende son retour !

Entre eux, c’est périlleux. Tous les deux ont un caractère fort, qui mènera la danse ?

Ce n’est pas évident, aucun d’eux ne veut lâcher, les dialogues sont hauts en couleur ! J’ai adoré leurs échanges houleux, leurs messages tout aussi relevés ! J’ai adoré les découvrir. L’attitude rigide de Shanon lui permet de tenir, son quotidien n’est pas facile, s’occuper de l’entreprise et de ses frères et sœurs n’est pas de tout repos. Tous peuvent compter sur elle. Elle tient la barque d’une main de maître et ne s’autorise aucune faille. J’ai été très touchée par cette femme qui cache des blessures profondes. Will est particulièrement attachant, beau, musclé, mais aussi très attentionné, l’homme rêvé !

J’ai beaucoup aimé le découpage de l’histoire, car le début nous donne des indications sur le déroulement de leur histoire. J’ai adoré me demander comment et pourquoi ils allaient en arriver à ce point et s’ils allaient arriver à s’accorder.

Je n’ai pas lu les tomes précédents, ce qui ne m’a pas du tout empêché de profiter de cette histoire. J’ai passé un très bon moment avec cette romance addictive que j’ai dévoré et que je vous recommande.

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Ses lèvres se retroussèrent en un sourire qui était à mi-chemin entre espiègle et démoniaque, puis elle secoua la tête.

— Si une chose est sûre, c’est que c’est moi qui veille sur les autres ici.

— En d’autres termes, vos frères sont de grosses feignasses, dis-je et je savais bien qu’il y avait une raison pour que je ne les apprécie pas.

Ses sourcils pâles se hissèrent dans une grimace mauvaise et je me rendis compte que j’avais fait erreur concernant Shannon. Ce n’était pas une mondaine, pas le moins du monde. C’était une battante et une bagarreuse de surcroît.

— En d’autres termes, dit-elle. Je suis aux commandes ici et je n’ai besoin d’aucune aide pour le faire.

Elle haussa les épaules, ce qui dénuda totalement son épaule. Sa peau était couverte de taches de rousseur et j’étais trop fatigué, trop énervé par cette conversation, trop tendu pour faire autre chose qu’imaginer la goûter juste là. Je m’écartai du comptoir et contemplai la mer, tout en cherchant à me discipliner suffisamment pour retourner dans ma chambre sans faire quelque chose d’incroyablement stupide.

Mais au lieu de quitter le bar immédiatement, je m’arrêtai à hauteur de Shannon pour étudier ces fichues taches de rousseur.

— Comme la queue d’une comète, murmurai-je.

Je tendis la main et traçai une ligne du bout de son épaule à sa clavicule. Puis mon regard se porta sur sa bouche et ses lèvres provocantes et attirantes. Je glissai alors mon autre main dans son cou et dans ses cheveux.

Je ne savais pas pourquoi j’avais fait cela. Peut-être que cela faisait trop longtemps que je n’avais pas touché une femme. Peut-être que je ne pouvais pas gérer mon ardeur post-déploiement aussi bien qu’avant. Ou peut-être… peut-être que je voulais me lancer dans une lutte de pouvoir.

Je posai mon front contre celui de Shannon en empiétant sur son espace, la serrant pour sentir son petit mètre cinquante tout contre moi.

— Que faites-vous ? murmura-t-elle.

— J’attends que tu m’arrêtes, dis-je contre ses lèvres.

L’avis de Charlotte sur E.R.O.S Egoïste, Rancunier, Odieux, Sexy de Marion Laurent


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur E.R.O.S Egoïste, Rancunier, Odieux, Sexy de Marion Laurent aux Editions Addictives. Une romance très prenante !

Titre : E.R.O.S Egoïste, Rancunier, Odieux, Sexy

Auteur : Marion Laurent

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Il la méprise, elle le hait. Mais il la prend pour quelqu’un d’autre et elle compte bien en profiter.

S’il y a bien un individu au monde que Lucia déteste autant qu’elle aime passionnément, c’est Eros Moretti, le garçon le plus arrogant, sûr de lui et un peu connard sur les bords qu’elle ait jamais rencontré. Pourtant, Lucia a toujours craqué secrètement pour le regard de braise du jeune homme, son sourire insolent et son corps de sportif.
Quand elle le croise par hasard dans un bar de Florence, après l’avoir perdu de vue pendant deux ans, Lucia perd ses moyens. Eros a toujours été odieux avec elle, aucune raison que ça change. Mais contre toute attente, ce dernier la confond avec Giulia, sa sœur jumelle et accessoirement son ex, avec qui il semble vouloir remettre le couvert. Jouer le jeu et se glisser dans la peau de sa jumelle auprès d’Eros ? C’est terriblement tentant. Mais se montrer à l’aise et s’amuser dans des fêtes est un sacré challenge quand on est surnommée « l’intello » !
Lucia parviendra-t-elle à s’immiscer dans cet univers qu’elle exècre ? Et surtout… réussira-t-elle à duper Eros ?

Mon avis :

Comment peut-on craquer sur une personne que l’on déteste ? C’est ce que se demande Lucia à chaque fois qu’elle croise Eros. Le jeune homme est arrogant, sûr de lui, et ne loupe pas une occasion de jouer le connard avec elle. Le hasard, les amène à se revoir après plusieurs années, Eros pense avoir affaire à Giulia, une ex (la sœur jumelle de Lucia) et compte bien profiter de ces retrouvailles pour renouer. Lucia joue le jeu et prétend être sa sœur, c’est trop tentant. Pour une fois, elle sort, s’amuse et attire le regard de celui qu’elle admire en secret depuis très longtemps ! Pourra-t-elle jouer ce jeu ? Duper les gens, mais surtout lui, qui connaît très bien sa sœur ?

Lucia est une jeune femme complexe. Elle est intelligente, discrète, mais manque de confiance en elle. Elle est peu entourée. Jouer le rôle de sa sœur est un gros défi pour elle, se mettre en valeur, sortir, boire, parler avec des gens ne sont vraiment pas des choses de simples pour elle. Sa rencontre avec Eros ne va pas faciliter les choses, elle aimerait pouvoir profiter de la situation et conserver le regard qu’il pose enfin sur elle.

Eros est de retour après une longue absence. Il est content de retrouver ses amis et plus que ravi de tomber par hasard sur Giulia, son ex. Entre eux, tout est simple, des relations physiques sans prise de tête, tout ce dont il avait besoin !

J’ai beaucoup aimé Lucia, elle a beaucoup à faire pour se libérer de certaines blessures et avancer dans sa vie. Eros est tel que le titre le décrit, Égoïste, Rancunier, Odieux et Sexy, mais ce dernier point ne contrebalance pas les autres ! Il est le connard par excellence. L’auteure est douée pour nous amener à, comme Lucia, l’aimer autant que le détester. Comme j’aurais aimé le gifler, souvent, très souvent.

J’ai adoré l’évolution progressive des personnages, avec des remises en question, des doutes, des peurs, et aussi de très beaux moments… Les émotions sont au rendez-vous. Le point de vue est parfait pour l’histoire, nous passons de Lucia à Eros et nous avons aussi quelques chapitres du point de vue de Giulia qui tombent à point nommé !

J’ai passé un très agréable moment avec cette romance. Je ne remercie pas l’auteure pour mon manque de sommeil, car une fois commencé, je n’ai pas pu lâcher et ma nuit en a été quelque peu raccourci ! Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Eros plante son regard sombre dans le mien et le reste du monde disparaît. Mon souffle devient court et le sien caresse mes lèvres. Il n’est qu’à quelques centimètres de moi.
– C’est juste que… dis-je péniblement.
Il pose sa main sur ma cuisse nue – satanée jupe trop courte – et mon rythme cardiaque s’affole. Des picotements recouvrent ma peau et j’ai soudain très chaud.
– Je n’arrête pas de repenser à l’autre soir, sur ton canapé, me dit-il.
Oh. Mon. Dieu…
– Moi aussi, réponds-je avec difficulté.
Voilà, maintenant qu’il faudrait mentir, je deviens honnête…
Je baisse les yeux de peur de perdre la vue à force d’être éblouie par tant de charisme et espérant qu’Eros se décide à passer à autre chose. Malheureusement pour mes bonnes résolutions, Eros décide de passer la seconde. Il plonge dans mon cou et m’embrasse sous l’oreille. Aussitôt, mes tympans perçoivent des acouphènes. Je suis proche du malaise. Ma tête se met à tourner et je suis incapable du moindre mouvement. Il remonte le long de ma joue et dépose quelques baisers légers. Je sens qu’il ne veut pas me brusquer. Je suis en tachycardie complète et je ferme les yeux.
Repousse-le, Lucia !
Repousse-le, bon sang !
Putain, mais tu vas l’embrasser, oui !
Soudain, prise d’une frénésie incontrôlable, j’attrape son visage entre mes mains et l’embrasse passionnément. Loin de se sentir déstabilisé, Eros appuie son dos contre le canapé sur lequel nous sommes installés et approfondit notre échange.

PAL & Wishlist du 20 décembre au 2 janvier


Hello les étoiles, il ne reste que quelques jours qui nous rapprochent de l’année 2022 et de ce fait, nous vous espérons une fin d’année pleine de belles surprises. Et en attendant, voici quelques sorties marquantes qui pourraient vous plaire et dont nous vous souhaitant de bonnes découvertes !

  • Editions Addictives 

Le meilleur ami de mon frère : Ana scott vous réserve une surprise pour cette fin du mois de décembre avec un nouveau roman, un nouveau titre et un nouveau thème qui rejoindra vos PAL numériques dès le 22 décembre.

Résumé : Ils vont devoir se supporter un mois. Qui craquera en premier ?
Indépendante et sûre d’elle, Camille mène à Paris la vie dont elle a toujours rêvé : son cabinet d’avocat d’un côté, ses mecs d’un soir de l’autre. Mais quand son père fait un infarctus, elle plaque tout pour soutenir sa famille, qui possède un restaurant étoilé en Bourgogne, au milieu des vignes.
Rester un mois là-bas pour aider ses frères ? C’est déjà un sacrifice. Alors, quand elle apprend que le nouveau chef pâtissier n’est autre que Léo, l’ami d’enfance de son frère qui la déteste depuis toujours, là, ça tourne au supplice !
Léo a toujours été insupportable avec elle et elle est bien décidée à le lui rendre. Seul problème, il est aussi pénible que beau et charismatique ! Et ça complique bien les choses…

  • Black Ink éditions

Kalliopée, tome 2 : Le tribu d’une épouse : Koko Nhan vous donne rendez-vous le 22 décembre avec la suite de de votre Kallioppée aussi badass qu’avide de liberté dont voici le résumé

Résumé : « Un jour, je te libérerai de ces entraves, Shaadi. Tu seras ma femme, mais libre. »
Cette promesse, Kalliopée y croit, mais elle sait aussi qu’il lui faudra être patiente. En attendant, elle refuse que ces joncs entachent les moments qu’elle passe avec Karel. Parfois doux. Souvent éprouvants. Toujours intenses.
Elle a beau tenter d’oublier ces fers soudés à ses poignets, Kalliopée est vite confrontée à l’injustice de sa condition.
Utilisée, manipulée, blessée, elle peut néanmoins compter sur des alliés de taille.
Pourtant, de Lapisia à Viridia, les territoires de l’Union se révèlent toujours plus hostiles. Sans compter les secrets que Karel s’évertue à garder et qui l’entrainent parfois loin d’elle.
Si la princesse aux yeux vairons est tiraillée entre son désir d’émancipation et celui de vivre un mariage heureux, le futur monarque est partagé entre son amour pour Kalliopée et son devoir de fils.
Pourtant, c’est côte à côte qu’ils devront avancer. Et il n’y a qu’auprès de lui qu’elle se découvre épouse et amante. Audacieuse et militante.

  • Loraline Bradern en auto-édition

Enfer au Paradis : Intégrale : Le 27 décembre marquera le retour de Loraline Bradern avec un nouveau titre. Un voyage à Bali où tout peut arriver même l’impensable. Une aventure qui tournera au cauchemar mais, l’amour sera au rendez-vous là où ils ne l’attendaient pas !

Résumé : Ses études à peine terminées, la pétillante Élise compte bien profiter de ses derniers moments d’insouciance en s’offrant des vacances de rêve à Bali.
Aymeric, homme blessé et tourmenté, s’y réfugie aussi quelques semaines pour réfléchir à son avenir.
Ils n’étaient pas faits pour se rencontrer et encore moins se supporter… pourtant, l’île des Dieux semble absolument vouloir les rapprocher.
Alors qu’Aymeric ne recherche que la tranquillité et la solitude, son chemin ne cesse de croiser celui de cette agaçante jeune femme.
Au fil de leurs péripéties touristiques, entre attirance et accrochages, Aymeric et Élise se cherchent sans se trouver.
Mais lorsque l’Impensable survient, ils n’ont plus le choix. Ils doivent unir leurs forces pour survivre aux dangers qui les menacent.
Quand l’Enfer s’invite au Paradis, même les sentiments se déchaînent…

  • Collection Infinity 

Freaks : Dirty Nasty Freaks #3 : Callie Hart vous invite à la version broché de son dernier tome de la série Dirty Nasty. Un bain de sang, trahison et bien d’autres dans cette conclusion si épique.

Résumé : La conclusion épique d’une histoire d’amour entre un tueur à gages et la femme qu’il devait tuer. Fix Marcosa est en guerre. Son champ de bataille : New York. Il connaît la ville comme sa poche. Les ruelles et les allées sombres dissimulent des secrets qu’il est le seul à connaître. Là, quelque part, un inconnu menace la vie de la femme qu’il aime, et Fix est bien décidé à la protéger, même s’il doit faire couler du sang pour cela. Se salir les mains ne l’a jamais dérangé. Et lorsqu’il entre en guerre… il ne perd jamais…

  • BMR 

Black’s soldiers T4 – His to Protect de Lorea Read qui sera disponible dès le 29 décembre en version numérique.

Résumé : Albane travaille dans l’unité scientifique de la police de Fremont. Pour cette jeune femme au caractère flamboyant, rien n’est plus précieux que son indépendance. Alors, quand son frère, policier à Chicago, lui apprend qu’il l’a mise sous la protection d’un membre des Black’s Soldiers, son sang ne fait qu’un tour. Hors de question de laisser un homme la protéger. Et encore moins un biker  !
Cameron, alias Weasel, est l’informaticien des Black’s Soldiers. Têtu et impulsif, il aime les histoires sans lendemain. Lorsque son ami Nolan lui demande de protéger sa sœur, il accepte immédiatement. Il sait que la tâche ne va pas être simple, car Albane est tout sauf docile. Mais la menace qui plane sur elle est de plus en plus forte. Et quand un homme s’introduit chez elle, l’évidence s’impose  : il n’y a qu’au club qu’elle sera en sécurité.
Contre sa volonté, le biker emmène la jeune femme avec lui. Cette cohabitation forcée n’est pas du tout au goût de Cameron qui, tiraillé entre la promesse faite à Nolan de ne pas toucher sa sœur et les charmes de la jeune femme, a de plus en plus de mal à résister. De son côté, Albane, loin d’être insensible au regard perçant du ténébreux biker, se met en tête de le rendre dingue. Comment résister aux charmes de cette furie aux yeux vert-de-gris et à la langue bien pendue  ?

BMR vous donne aussi rendez-vous avec 3 titres en broché que vous pouvez vous offrir pour Noël rien que pour le plaisir même si vous les avez déjà lus en numérique !

  1. 31 jours #1 – Broché de Raquel Hab le 20 décembre –
  2. Il était (au moins) une fois #1 – Broché d’Irulaane le 23 décembre –
  3. Black’s soldiers #3 – Burned Love de Lorea Read le 27 décembre

Voila c’est tout pour aujourd’hui, la team des étoiles vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année et vous remercie pour votre fidélité. Nous vous promettant pleines d’autres nouveautés à notre retour des vacances que nous vous les souhaitons très bonnes et radieuses.

Catégories PAL

L’avis de Carine sur le roman de Lia Rose : Ultra, tome 1 : Élevée en captivité Chez Black Ink Editions


════ ⋆★⋆ ════Titre : Ultra, tome 1 : Élevée en captivité ════ ⋆★⋆ ════

Auteur : Lia Rose

Editions : Black Ink

Genre : Fiction / Romance / Fantasy/ Dystopie

Ebook : 4.99 €

════ ⋆★⋆ ════Résumé : ════ ⋆★⋆ ════

Paris 2250. Le monde tel que nous le connaissons a été réduit en cendres. L’humanité est alors divisée en deux : les humains et les mutants.
Izar se bat pour survivre dans la Sphère, une réplique de l’ancien monde où tout est factice. Lorsque le gouvernement l’accuse d’être une mutante, un être agressif et sanguinaire, sa vie bascule en enfer.
Enrôlée par les dirigeants de la Sphère, Izar va découvrir ses pouvoirs, qui elle est réellement mais va aussi se heurter à de nombreux secrets.
Jusqu’à ce qu’elle doive garder le sien : cet étranger aux yeux de démons qui vient la visiter chaque nuit. Son visage la hante. Il s’impose à elle sans prévenir, empoisonne son être, bouleverse ses songes.
Il lui est familier, éveille en elle des désirs incontrôlables. Rencontré dans ses rêves, il va pourtant devenir son pire cauchemar.
Nous sommes vos enfants.
Nous sommes vos amis.
Nous sommes vos voisins.
Nous sommes différents.
Nous sommes mutants.

════ ⋆★⋆ ════ Mon avis ════ ⋆★⋆ ════

Gloire à Black Ink !

La terre pas encore oubliée, année 2021

Et déjà bien tous différents…

Avec ce premier volet de ULTRA : Elevée en captivité, Lia Rose pose les bases d’un roman qui sort des sentiers battus en mélangeant un univers dystopique, fantastique et magique à une romance qui prend forme d’une manière assez particulière entre les songes chimériques et une réalité bidimensionnelle dans un espace temps qui nous force à nous poser des milliers de questions et nous fait tourner les pages les unes après les autres pour en savoir toujours plus.

Izar vient de terminer ses études en archéologie et la voilà prête à rejoindre la bulle dans laquelle elle va évoluer pour servir ce monde aseptisé et sans joie que sont les Sphères. Alors oui, elle est bien consciente que ce nouveau monde leur a permis de continuer à vivre alors que l’ère du Grand vide a englouti l’ancien monde. Oui, la race humaine a survécu et respire sous un soleil et un air factice; aux protocoles ascétiques où la rigueur imposée est telle, que tous sont dénués de toute forme de joie ou de plaisir. Et Izar déteste ce monde… Elle déteste les scientifiques… Elle déteste les drones qui surveillent ses moindres faits et gestes… Elle déteste chaque vaccin qu’on lui impose… Elle déteste même sa propre mère qui se laisse dépérir et ne lui accorde aucune attention… Elle aimerait tant qu’ils aillent tous brûler sous le soleil du monde oublié et qu’on la laisse en paix … Pourquoi autant d’amertume ? Pourquoi n’arrive t-elle à rien apprécier hormis ce petit plaisir qu’elle ressent à chacune de ses escapades dans le monde oublié ? Pourquoi ne rien éprouver face à ce meilleur ami de toujours qui n’aspire qu’à lui ravir son coeur ?

Izar n’est que l’ombre d’elle même jusqu’à ce que l’impensable arrive et qu’elle se retrouve face à une évidence qu’elle ne peut comprendre… et encore moins accepter. Elle n’est pas comme les autres. Izar est une mutante. Et dans les Sphères lorsqu’on est mutant, on est ou chassé, ou enrôlé par les dirigeants pour devenir chasseur à son tour. Izar n’aura d’autre choix que de se plier à se qu’on lui demande et va découvrir petit à petit ses pouvoirs, ce qu’on attend d’elle, l’envers du décor aussi,mais surtout, qui elle est réellement . Elle va se heurter à de nombreuses réalités, tout comme à ses songes qui la maltraitent nuit après nuit, mais également, à beaucoup de secrets, la mettant dans une incompréhension totale et une colère noire. Qui est cet homme dont elle rêve chaque nuit et qui semble la connaitre plus qu’elle ne se connait elle même ? Quelle est l’étendue de ses pouvoirs et qu’attendent-ils tous, d’elle ? Qui croire ?

Lia Rose nous emporte dans une première partie qui pose non seulement les bases, mais qui nous plonge dans une destinée que l’on découvre au même rythme que notre héroïne. Une intrigue parfaitement mise en place dans un monde très bien imaginé par l’auteur et dans un mélange de genre pas facile à mettre en place et qui pourtant, tient parfaitement en haleine par son mystère. Ultra n’est pas une lecture addictive dans le sens où l’on ne peut pas s’arrêter de lire dans un rythme effréné. Non. Ultra m’a rendu addict en m’emportant dans une tonne de questionnements, de pistes à suivre, de dimensions possibles, ou encore vers des rêves chimériques que l’on souhaite tant qu’il soit réels pour certains, moins pour d’autres. Trier le possible de l’impossible, démêler le faux au vrai ou encore essayer que tout soit lié dans une vérité unique en reliant le monde et le temps. Voilà ce qui a retenu toute mon attention: Izar découvrant et nous faisant découvrir tant de choses, en semant elle-même ici et là un maximum d’indices dont elle ne se doute même pas de l’importance pour le moment. Je ne suis pas claire ? C’est bien possible et pourtant c’est bien ce méli-mélo qui donne à ce roman toute son intensité. Car si au final tout se tient, l’auteur aura réussi là une belle performance et surtout un scénario dément.

Izar est une héroïne avec une grande force de caractère. Elle est tenace, obstinée, solide et face aux secrets et aux trahisons, elle n’aura pas d’autres choix que de s’endurcir encore plus. Mais on ne peut pas savoir comment elle va évoluer et jusqu’où l’étendue de ses pouvoir ira. Tout ce que je sais, c’est que j’aime la voir grandir, la voir devenir une battante pour ceux qu’elle aime et son côté rebelle envers ceux qu’elle déteste. Elle se cherche et se trouve. Pas toujours sereine de se découvrir, car elle même, a du mal à se faire confiance.

Et que dire de la passion qui la dévore face à cet inconnu sexy et mystérieux qui souffle autant le chaud que le froid ? Passionnel ? Réel ? Utopique ? Où et quand se situe cette passion dévorante qu’elle ressent pour lui ?

Tant de questions dont j’ai hâte de connaitre les réponses !!! Vite le tome 2 ! Siou plait !!!!

Un grand merci à Black Ink Editions pour la découverte de Ultra: Elevée en captivité en service presse numérique.

════ ⋆★⋆ ════ Extrait ════ ⋆★⋆ ════

Gloire à Ernest

Sphère Tre, année 2251

— Matricule, prénom, âge, taille, poids et diplôme, lance l’Assistante d’une voix monocorde.

Je fixe la femme qui se tient en face de moi. D’elle, je ne discerne rien d’autre qu’une silhouette. Je dois deviner les traits de son visage camouflés par un voile blanc. Tout son corps est recouvert de tissu immaculé, jusqu’à ses mains gantées. Elle s’est adressée à moi d’un ton robotique. J’imagine que c’est ce qu’on devient quand on répète inlassablement les mêmes phrases, les mêmes gestes, chaque jour, depuis plusieurs années.

— Matricule 6ΨW. Izar, vingt-trois ans. Un mètre soixante-deux, cinquante-quatre kilos. Étudiante en archéologie.

Je ne suis qu’un numéro de plus pour elle. Pour tous ces scientifiques. Je ne suis pas considérée comme un être humain, simplement comme un corps capable de se rendre utile pour notre société. C’est ce que nous sommes tous.

Elle hoche à peine la tête après avoir vérifié ces informations sur un écran projeté par un drone. Je discerne la photo d’une jeune femme au teint pâle et dont les cheveux d’un brun foncé sont relevés en un chignon de rigueur. J’ai du mal à me reconnaître sur l’écran avec ce rictus fiché sur mes lèvres. Les sourires authentiques se font rares de nos jours.

— Louée soit l’influence de notre Père, s’exclame-t-elle pieusement en m’ordonnant d’avancer.

— Gloire à Ernest, marmonné-je à contrecœur.

Je mords ma joue jusqu’au sang et serre les poings tant cette simple suite de mots m’arrache la bouche. Je déteste ce protocole. Je déteste ce monde. Je déteste ces scientifiques. Qu’ils aillent tous brûler sous le soleil du Monde Oublié.

Mais je suis obligée de m’y conformer. Si je n’avais pas répondu, ils auraient pu me considérer comme une hérétique, une rebelle, une récalcitrante à l’ordre établi depuis plus de deux cents ans, et j’aurais fini par moisir dans une de leurs cellules en attente d’être utile pour la science. Sans mon consentement.

Mais comment me demander de remercier un vieux croûton mort il y a plusieurs centaines d’années et qui a érigé ce mode de vie de merde ? Cet Ernest nous a emprisonnés dans un monde aseptisé, a transformé notre existence en une vie morne et dénuée de toute forme de joie.

Ah ça, oui, nous avons survécu à l’ère du Grand Vide. Si nous respirons, c’est grâce à la construction de ces structures qu’ils appellent Sphères, aux protocoles installés et à la rigueur imposée.

Vivants. Tu parles.

C’est à peine si nous survivons.

Le centre de vaccination s’érige devant moi. Il a la forme d’un bloc de pierre rectangulaire aussi blanc que de la craie. Je me dirige vers l’ouverture en forme d’arche qui m’engloutira bientôt. Je ne peux distinguer l’intérieur. C’est aussi sombre et peu accueillant que les antres de l’enfer.

Un frisson me parcourt lorsque je pénètre au cœur du centre. Le plafond est si haut qu’il est indiscernable, surtout que des lampes en forme de cercle diffusent une lumière aveuglante. En face de moi, le ballet incessant des Assistantes voilées de blanc me donne le vertige. Elles se croisent et se recroisent, disparaissant derrière des rideaux écarlates s’étalant sur toute la surface, à perte de vue. J’ai l’impression d’être dans un abattoir.

L’avis de Charlotte sur Joyeux Noël boss ! de Kayley Loring


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Joyeux Noël boss ! de Kayley Loring publié chez Juno Publising France : laissez-vous porter par la magie de Noël !

Titre : Joyeux Noël boss !

Auteurs : Kayley Loring

Genre : Romance MM de Noël

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 17,50 €

Résumé :

Quelle est la dernière chose que vous voudriez que votre assistante vous voie faire le matin après avoir fait l’amour avec elle, ivre et en colère, dans une chambre d’hôtel pourrie ? Danser nu dans votre chambre d’hôtel sur « Come and Get Your Love » comme Star-Lord dans Les Gardiens de la Galaxie ? Oui. Moi aussi.

Et pourtant, nous y voilà.

Ce n’est même pas la chose la moins professionnelle qui soit arrivée entre nous ces deux dernières semaines.

La première, c’est quand j’ai accepté de lui accorder un congé pour Noël, mais seulement si elle m’accompagnait à trois repas de famille en tant que petite amie, fausse petite amie évidemment.

La seconde, c’est quand elle m’a surpris en train de chanter une chanson de Noël sur la scène du bar minable de l’hôtel.

La troisième, c’est le sexe torride, alcoolisé et frénétique qui a suivi, mais je ne le regrette pas.

Et elle n’a même pas encore découvert la vraie raison pour laquelle j’ai besoin d’elle à mes côtés pendant les fêtes. Je dois me ressaisir avant de faire la chose la plus stupide et la moins professionnelle qui soit : tomber éperdument amoureux de la seule assistante qui ait tenu plus d’un mois à ce poste et qui prétend me détester, moi et mes humeurs, plus qu’elle ne déteste le lait de poule.

Et j’ai vu à quel point elle déteste le lait de poule.

Mon avis :

Declan se retrouve coincé par un mensonge et demande à son assistante de l’accompagner dans sa famille pour jouer le rôle de sa petite amie. Maddie, en échange de congés pour les fêtes consent à accepter. Ce n’est certainement pas pour faire plaisir à son insupportable patron ! Maddie, supportera-elle son irascible patron en dehors du travail ? Pourquoi Declan a tant besoin d’être accompagné ?

Declan reconnaît être un patron difficile, pour preuve le nombre d’assistantes n’étant pas restées en poste. Il espère que leur arrangement ne gâchera pas leur collaboration, car Maddie est une assistante très efficace avec qui il aime travailler.

Maddie apprécie de remettre à sa place son patron, entre eux, c’est presque devenu inévitable. Les joutes verbales sont monnaie courante. Quand elle accepte de jouer ce rôle, elle comprend que sous ses airs de patron insupportable Declan à des failles et a réellement besoin d’elle.

J’ai adoré leur relation et leur mode de communication plutôt cash m’a plus d’une fois fait rire. J’ai aimé découvrir Declan, ses blessures, ses sentiments. Il est souvent maladroit dans sa façon d’être et ça fait partie de son charme. J’ai été charmé.

Piper, la nièce de Maddie, apporte aussi une note d’humour que j’ai beaucoup aimé !

Le thème de relation patron/employée est assez récurent, mais je ne me suis pas ennuyée, loin de là ! L’histoire est bien menée, avec un juste mélange de douceur, d’humour, de sentiments et d’incertitudes. J’ai passé un très agréable moment en leur compagnie.

La plume de l’auteure, que je découvre avec cette romance, m’a plu. Elle est fluide et légère. Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse et je vous recommande vivement de lire « Joyeux Noël boss ».

Extrait :

Elle est debout près de son bureau, une tasse à café dans une main, l’autre posée juste au-dessus de sa hanche, juste là où je devrais la saisir.

— Cooper.

— Bonjour, rayon de soleil. Vous avez votre conférence téléphonique avec Drucker dans dix minutes, et Harvey de Cravath a dû reporter votre déjeuner à la nouvelle année parce qu’il est un humain qui prend des congés pour être avec sa famille pendant les fêtes.

— Je ne vais pas à la fête du bureau la semaine prochaine.

— Je suis presque certaine que vous y allez. Laissez-moi juste vérifier votre agenda. Attendez…

Elle mime la consultation d’un planning sur un écran. 

— Oui. 22 décembre, de 17 h à 17 h 30 ou plus tard, fête du bureau.

Elle me suit dans mon bureau, fermant la porte vitrée derrière elle. Ces murs et portes en verre étaient ce que je préférais le moins dans cette pièce jusqu’à il y a deux mois.

— Enlevez ça de mon agenda.

— Je sais que vous pouvez avoir l’impression que j’ai répondu « oui » à l’invitation pour vous punir, et je suis contente que ça ressemble à une punition, mais toute l’équipe de direction sera présente. Conclusion ? Je fais mon travail et je vous aide à passer pour une personne un peu moins déplaisante.

Elle pose la tasse à café sur mon bureau, sur le dessous de verre, en se penchant en avant et en exposant juste assez de soutien-gorge et de décolleté pour faire plier un homme adulte. Elle tourne le mug pour que le texte Meilleur Patron du Monde soit face à moi et me fait un clin d’œil. Putain, j’adore quand elle m’adresse un clin d’œil. Même quand elle est une petite merde insolente.

Je m’assois et lui lance un regard noir.