Hidden Desire – Saison 2, mon avis !


Bonsoir les étoiles ! Je vous présente mon avis sur Hidden Desire de Angel Arekin . Un final remarquable et sublime que je ne peux que vous recommander ! Merci à Nisha éditions pour cette belle découverte !

27540966_601652830177468_2092251018066241764_n

Titre : Hidden Desire, saison 2

Auteur : Angel Arekin

Éditeur : Nisha éditions 

Collection : Diamant noir 

Kindle : Lien Amazon

Résumé : Dans ma famille, le sens du jeu est inné : nous maîtrisons l’art de tisser des toiles pour y attirer nos proies à la perfection. Procéder à un chantage odieux pour obtenir ce que l’on désire est habituel pour nous – c’est même une tradition, perpétuée de père en fils.
Je veux ; j’obtiens.
Merryn, la délicieuse secrétaire de ma cousine, ne déroge pas à cette règle. Elle dissimulait de petits secrets qu’elle a eu le malheur de me dévoiler. Pour se protéger, elle a cru pouvoir me repousser.
Trop tard, Merryn. Je compte bien te dévorer.

L’avisdeMya : 

La tristement et célèbre famille Mordret, est d’une richesse monstrueuse et détient un énorme pouvoir qui s’étale aussi loin que leur soif de s’approprier les choses ou les êtres humains . Mais elle est aussi bourrée des tares psychiques dont tous ses membres et ceux qui les côtoient, n’en sortent pas indemnes .

Sous leurs airs policés, ils sont maîtres dans la dissimulation de leurs dangerosités, leurs handicapes sentimentaux et leurs maux . Ils sont manipulateurs, écrasants, impitoyables. Que ce soit dans leurs vies privées ou professionnelles . Et les victimes qu’ils sèment sur leurs chemins peuvent en témoigner .

Declan n’échappe pas à la malédiction . C’est un fou dangereux quand il lâche bride à la bête qui ne fait qu’un avec lui . Merryn, a intérêt de ne pas trop s’y frotter . A force de jouer avec le dragon, elle risquerait bien de se brûler les ailes .

Mais Merryn est Merryn ! Une fois qu’elle a trouvé un os juteux à grignoter, elle s’y accroche dur comme fer . Et qu’importe les conséquences . Declan n’est pas juste juteux et délicieux . Mais il est aussi sa drogue . Et elle est prête à se battre contre le monde entier pour le garder .

Mais elle découvrira vite que lutter contre le monde entier valait mieux que lutter contre un père despotique assoiffé de pouvoir . Que lutter contre une famille aussi désunie que brisée . Que lutter contre l’amour obsessionnel qu’il a pour Abigael . Et surtout combattre ses vieux démons et ils sont infinis…

Sera t-elle cap de briser le sort jeté à cette famille à l’instar de Jelan avec Béni ? Sera-t-elle le miracle qui réveillera et s’appropriera un coeur resté longtemps en hibernation ?

Angel Arekin a réussi encore une fois son coup avec l’opus consacré à Declan . Je n’ai plus besoin de parler du talent de cette jeune auteur . Elle arrive et à chaque fois, à nous charmer avec ses personnages bipolaires soient -ils ou souffrent d’autres maladies pathologiques !

Dans le premier tome, Angel nous a donné juste un avant goût de ce qui nous attendait dans cette deuxième saison . Elle a mis les mots sur les maux de Declan . Elle l’a mis à nu. A dévoilé ses failles . Ses peurs . Elle a explosé sa bulle protectrice . Et c’était magistralement bien mené .  Cette saison est un maelstrom émotionnel juste magnifique. L’orage qui grondait en arrière plan a éclaté pour laisser place au déluge . Un déluge qui pourrait peut être bien finir par purifier les âmes souillées . C’était sulfureux, hypnotique et des fois même glaçant !

Un grand chapeau à Angel .

27540966_601652830177468_2092251018066241764_n

 

 

Publicités

L’avis de Carine sur Perfect Boss, le nouveau roman de Gwen Delmas chez Addictives


Titre : Perfect Boss

Auteur : Gwen Delmas

Genre : Romance

Editions : Addictives

Lien d’achat :

Ebook : 4.99 €

Résumé : Carla est une ancienne championne olympique devenue journaliste sportive. Quand la chaîne de TV où elle est chroniqueuse est rachetée, elle se retrouve à devoir obéir aux ordres de Tom Andres, le golden boy des médias. Sourire impeccable, corps sculptural et sexiness irrésistible, Tom a tout pour plaire, et Carla doit bien s’avouer que son boss ne lui est pas indifférent. Se laissera-t-elle séduire ou au contraire fera-t-elle tout pour résister aux charmes de Tom ? Et lui, est-il vraiment sincère ou a-t-il un objectif moins innocent derrière la tête ?

Après Noël, toi & moi, retrouvez Perfect Boss, le deuxième roman de Gwen Delmas aux Éditions Addictives, collection « Luv » !

Mon avis écrit par #Carine :

Ayant plus qu’adorée la plume de Gwen Delmas avec Noël toi & moi, il m’était impossible de faire l’impasse sur son second roman, Perfect Boss. Et je dois dire qu’elle m’a de nouveau fait rêver !

Carla Dubie est une ancienne épéiste, championne olympique, reconvertie après ses derniers jeux qu’elle préfère oublier… Devenue chroniqueuse pour une chaîne de télé sportive, elle excelle dans son boulot tout en savourant les plaisirs de la vie. Aucun homme ne fait battre son cœur, et elle préfère de loin les coups d’un soir, qui au petit matin la laissent reprendre le cours de sa vie. Si elle est heureuse de vivre de cette façon, ça n’est pas au gout de sa sœur, de son frère et de sa belle-sœur et amie, qui vont lui lancer un défi : elle a un an pour trouver un Valentin. De quoi détester le 14 février ? Même pas ! Carla prend ce défi à la légère, elle aime sa vie comme elle est, et ne compte pas en changer… Un valentin, pourquoi faire !? Un sex-Friends ça lui va ! Faut pas pousser mémé dans les orties !

Le rachat de sa chaîne sportive va néanmoins bouleverser son quotidien avec l’arrivée non pas d’un nouveau patron, mais de deux ! Tom Andres et Stephen Deveaux, également anciens sportifs reconvertis et non dénués de charme… Si Stephen ne lui inspire que mépris, ce ne sera pas le cas de Tom. Beau comme un Dieu, charismatique, il est très difficile de l’ignorer… D’autant plus quand ce dernier ne cache pas que l’ancienne épéiste est parfaitement à son goût, et qu’il partagerait bien plus qu’un simple café dans son bureau.

Carla est loin d’être indifférente à cet homme qui transpire le sexe et la beauté. Tom est So Boss et So Perfect… ou pas… En effet Tom est un homme marié… quoi qu’il en dise, quoi qu’il en pense, quoi qu’il en veuille… Mais résistera-t-elle à toutes ses avances? Avances qui sont loin d’être au goût de son deuxième Boss qui préférerait de sa part un peu plus de concentration et de professionnalisme, et avec qui les rapports vont vite devenir amers… Heureusement que Tom est là pour calmer le jeu côté boulot car pour ce qui est du côté personnel, le climat risque fort d’en subir des conséquences… Carla et Tom dans la même pièce… c’est incandescent…

Si Carla est une femme au caractère bien trempé, ses deux Boss se complètent à la perfection pour mener à bien leur mission au sein de la chaîne et font leur possible pour canaliser la belle chacun à leur manière avec des objectifs bien différents… Mais Carla n’est pas prête à se laisser dicter sa conduite… Surtout quand Tom lui laisse quelques passes droits…

Perfect Boss est une superbe romance très sensuelle écrite avec beaucoup de panache. L’auteur nous plonge dans un univers qui change de nos habitudes livresques, en nous faisant découvrir l’envers du décor d’une chaîne sportive et du sport de haut niveau… le tout décrit avec une parfaite connaissance. De par ce fait, elle nous emmène également dans les méandres des sentiments que peuvent éprouver des anciens sportifs en évoluant au sein même de cette carrière qui leur a échappé trop tôt malgré tout ce à quoi ils ont dû renoncer . Une romance qui cache bien des apparences et qui nous offre un récit très original où le passé vient se télescoper avec le présent. Certaines blessures se réparent avec des points de sutures en laissant de fines cicatrices, mais d’autres restent ouvertes et font de nos protagonistes ce qu’ils sont aujourd’hui…

L’histoire est très bien écrite et les personnages sont très attachants. Derrière les sourires charmeurs, des visages fermés et des caractères impétueux se cachent des êtres humains comme vous et moi, avec leurs fêlures et leurs peurs de se livrer en s’abandonnant à l’autre. Chacun avec des choix de vie différent, des objectifs qui ne sont pas toujours innocents… mais qui gravitent toujours autour d’une seule chose… l’amour…

Si les scènes érotiques se succèdent, elles ne sont pas là pour rien et nous offrent la vision des attentes de chacun tout en sensualité avec parfois même une dose d’humour qui m’a fait mourir de rire en visualisant la scène. L’auteur manie sa plume à la perfection en nous menant là où elle a décidé de mener ses protagonistes, avec patience, dans un cheminement qui tient parfaitement la route et nous offre des rebondissements qui font palpiter nos petits cœurs…

Côté émotion je n’ai pas été en reste, pas toujours en adéquation avec les choix de Carla, j’ai oscillé entre frustration et colère envers des personnes qui se révéleront pourtant pas si mauvaises…

Carla laissera-t-elle son Perfect Boss attraper son cœur ? Aura-elle enfin un Valentin pour fêter dignement cette fête, ou ne sera-t-elle qu’illusion ?…

En ce mois le plus romantique de l’année, ne passez pas à côté de cette magnifique romance. D’une plume fluide, elle est non avare de réparties qui épicent le récit d’une manière agréable et rythmé du début à la fin ! Et puis en faible femme que nous sommes face à une couverture pareille, comment ne pas succomber à Perfect Boss ? Qui ne rêverait pas de l’avoir dans sa bibliothèque ? En tout cas pour ma part, sa place est prête et je l’attends de pied ferme 😉

Je tiens à remercier les Editions Addictives pour m’avoir offert l’opportunité de lire ce roman en m’accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat et plus particulièrement toi, ma Fée noménale pour ta confiance, tes remerciements qui m’ont beaucoup touchée. Surtout continue de nous faire rêver, on sera toujours au rendez-vous 😉 Tous pour un, une pour toutes ❤

L’avis d’Elyiona sur Hex in the City, Épisode 1: L’Éventreur de San Francisco de Dorian Lake


Titre : Hex in the City, Épisode 1: L’Éventreur de San Francisco

Auteur : Dorian Lake

Éditeur :  Noir d’Absinthe

Genre :  Bit Lit

Kindle : 3€99 lien d’achat ici pré-commande disponible 

sortie le 6 mars

Résumé :

Un tueur en série sévit à San Francisco. Rien ne l’inquiète : ni la loi, ni les remords. Malheureusement pour lui, Taylor, une sorcière au passé trouble et au caractère de feu, décide de s’en mêler…

L’avis d’Elyiona : 

Avec plus de 40 000 chapitres lus via la plateforme Wattpad, me voilà à mon tour plongé dans l’univers Bit Lit créé par Dorian Lake où se mêle sorcellerie, relation F/F et éventreur au sein même de la grande ville de San Francisco.

Taylor est une jeune barmaid au passé trouble. Cachant une partie de sa vie qu’elle voudrait occultée elle se trouve en permanence dans la crainte qu’elle ne soit un jour dévoilée. Désormais son quotidien se voit jongler entre son travail, Andréa sa cousine, Serra une amie, Jack un oncle déchu et Lionel un ex aux capacités hors normes.

Lorsque des meurtres en séries orientant le profil de ses victimes dans le même acabit que son physique, ses proches la pensent en danger. Mais au lieu de se cacher, Taylor décide de foncer dans le tas et de chercher à faire sortir le loup de sa tanière… Qui mieux qu’une sorcière pour tenter ce coup de poker ?

Voilà donc un premier volet sympathique que j’ai découvert au gré des chapitres de Hex in the City. L’écriture est soignée, et les descriptifs très complets permettant ainsi aux lecteurs de s’approprier sans problème aussi bien la ville de San Francisco que les dilemmes qui préoccupent les personnages. L’auteur a aussi privilégié une écriture à la 3eme personne, nous mettant en position spectateur privilégié des scènes sans être dans la peau du personnage lui-même. Ce choix ne me dérange aucunement mais je sais qu’il ne convient pas à tous les lecteurs et je préfère de ce fait vous prévenir.

J’ai beaucoup apprécié Taylor avec ses secrets et ses débats intérieurs qui font rage. Elle tente d’assumer ses choix autant qu’elle peut, tout en étant dans l’indécision la plus totale quant à ses choix sentimentaux. Les personnes qui gravitent autour d’elle sont tout aussi diverses que variées.

Mais parmi eux  c’est bien Lionel qui m’intrigue le plus. Son passé commun avec Taylor et tous les mystères qui règnent autour me laissent à penser que son rôle protecteur laisse place à des sentiments qu’il ne maîtrise pas toujours… en gros bien des surprises nous attendent potentiellement avec eux.

Dorian Lake détient une patte d’écriture de belle qualité, et la quantité de recherches effectuées représente une somme de recherches conséquentes pour nous donner un aperçu des plus complets quant aux événements qui se déroulent dans ce volet.

Il s’agit donc là d’un premier épisode qui m’amène à penser que l’histoire de Hex in the City est belle et bien engageante, et pourrait bien plaire à de nombreux amateurs de Bit Lit.

Musique proposée à la lecture :

L’avis de Carine sur Endless night un roman de Estelle Every chez La condamine


Titre : Endless Night

Auteur : Estelle Every

Editions : La Condamine

Genre : Romance érotique

Ebook : 3.99 €

 Résumé : Les nuits blanches révèlent les plus sombres secrets…

Le Secret… Le seul nom de ce club russe très privé est un fantasme. Auxane, jeune journaliste ambitieuse, n’a pas le choix : elle doit l’intégrer pour prouver ce qu’elle vaut à sa rédaction. Plongée au coeur d’un univers qui la trouble de plus en plus, fascinée par Grigori, le séduisant patron du Secret, et si c’était sur elle-même qu’Auxane faisait les plus grandes découvertes ?

L’avis de #Carine :

Avec Endless Night, Estelle Every vous ouvre les portes du club très privé « Le Secret ». Un club où tous les fantasmes sont permis et vous feront vivre de belles nuits blanches lors de votre lecture 😉 Peut-être même, révéleront-elles vos plus sombres secrets ?…

Auxane est une jeune journaliste ambitieuse qui aspire à être reconnue en tant que telle. En mal de reconnaissance et en quête du Scoop qui fera décoller sa carrière, elle ne laissera pas passer l’occasion en or qui se présente au journal… L’affaire Dimitri Lesskov.  Usant de sa nationalité franco-Russe, mais aussi en s’imposant par son fort caractère, sa demande sera acceptée par son patron qui la mettra en binôme avec le meilleur journaliste de la rédaction, qui lui,  est loin d’être ravi de partager une mission aussi importante avec une « jeune »inexpérimentée…

Auxane s’envole alors pour St Petesbourg, où elle deviendra Oksana de son prénom russe. Cette mission lui permettra également de retrouver ses origines, ses souvenirs qu’ils soient bons ou mauvais, et faire enfin la connaissance de Valentina sa cousine un peu spéciale chez laquelle elle séjournera.

Mais les semaines passent et son enquête piétine. Son besoin d’argent devient pressant pour pouvoir continuer à mener ses investigations, elle fera donc tout pour intégrer le club très privé dans lequel évolue Valentina en tant qu’Hotess…  Le Secret… Club dédié au plaisir, dirigé un homme plus que séduisant et respecté de tous… Grigori Alekseï. Cet homme est aussi secret et fascinant que son club, mais tout aussi tentant… Une gourmandise dans laquelle croquerait bien Auxane s’il ne l’exaspérait pas autant…   Grégori est un homme très énigmatique qui voue sa vie à son club qu’il tient de main de maître. Il excelle dans l’art du plaisir dont il en maîtrise chaque aspect et offre ses talents toujours avec classe et discrétion.

Chacun de nos protagonistes sera fasciné par l’autre, l’attirance est indéniable et la tension entre eux ne cesse de s’accroître. Ils se cherchent sans vraiment désirer se trouver et la maîtrise dont va faire preuve Grigori, est à l’image de sa personnalité.  Il va alors se jouer une sorte de défi entre ces deux personnalités fortes qui pourraient bien faire tomber quelques barrières ou quelques petites culottes… qu’elles soient de perles ou de soie, Endless Night va y mettre le feu !

Auxane ne perd pas de vue sa mission première et il se pourrait bien que sa présence au Secret soit un atout de taille… Mais  jusqu’où est-elle prête à aller pour sa carrière ? Ne risque t-elle pas de se perdre corps et âmes dans cette aventure ?  Ou passer à coté de quelque chose qui pourrait compter plus que son article ?

Estelle Every nous plonge au cœur de Saint-Pétersbourg dans un monde sulfureux de plaisir, de sexe et de découverte. C’est avec une plume fluide et très sensuelle qu’elle plante le  décor dans une ambiance qui donne très vite envie d’en savoir plus. Dès les premières pages, nous sommes complètement addict au récit et aux personnages. Des personnages complexes qu’il faut prendre le temps de connaître en analysant chaque situation qui va les révéler à nos yeux. Chacun d’eux cachent des secrets ou des blessures qui les rendent tels qu’ils sont, et il ne faut pas s’attendre à ce que l’auteure en fasse tout un chapitre, non…  Elle va nous les faire découvrir avec subtilité, par parcimonie grâce à des actes, des scènes érotiques ou des révélations qui nous les feront apprécier pour certains, détester pour d’autres… ils ont un rôle très important dans le récit, et l’auteure nous offre une narration originale en nous permettant de connaitre également leur point de vue..

Sous fond d’enquête, entre les secrets, les manipulations et l’érotisme, on pousse à notre tour les portes du Secret…  On s’abandonne dans cette ambiance aussi sulfureuse que luxurieuse où l’argent offre tous les fantasmes inimaginables…  On se délecte de chaque scène sensuelle qui apporte toujours un plus aux personnages ou au récit car tout à son importance. L’intrigue qui sert de fil conducteur à ce roman érotique est ingénieusement pensée, car la tension sexuelle qui lui est associée est diaboliquement délicieuse…

Les émotions que l’auteure nous fait ressentir tout au long de notre lecture sont assez fortes, tout particulièrement sur le passé d’Auxane mais aussi sur sa relation avec Grigori   qui est époustouflante, frustrante et intelligemment menée…

Endless Night est évidemment à ne pas mettre entre toutes les mains ! Il nous consume par son audace et toute cette sensualité que transpire les pages. L’auteure aborde le sexe sans tabou, et elle le fait avec intelligence. L’évolution d’Auxane au sein du Secret va éveiller son corps et ses désirs les plus inavouables, en créer même des nouveaux… Particulièrement intenses à l’aube du solstice d’été… mais arrivera t-elle à ses fins ?

Une fin que l’on pourrait trouver un peu rapide sur le dénouement mais qui au final est à l’image des investigations journalistiques, mais une fin qui nous laisse espérer que nous ne sommes pas au bout de nos surprises en ce qui concerne nos protagonistes.

Complètement addict à Endless Night, je ne voulais pas terminer ma lecture, j’en redemande, je suis accro, et j’ai hâte de voir les petits détails non exploités dans ce premier tome trouver leur place dans le second !

Un énorme merci à Estelle Every pour cette magnifique lecture addictive et très sensuelle qui m’a embarquée dès les premières pages. Un grand merci également à Marion des Editions La Condamine pour m’avoir permise de découvrir Endless Night en service presse.

Retrouvez l’ITW de Estelle Every by les étoiles ici !

 

 

 

 

 

 

The Hunter- Saison 2, mon avis !


Bonsoir, voici mon avis sur le final de The Hunter, une jolie histoire de Laurie Pyren chez Nisha éditions que je remercie pour le service presse .

19961476_594686970874054_1920446253044176267_n

Titre : The Hunter – Saison 2

Auteur : Laurie Pyren

Éditeur : Nisha éditions

Collection : Diamant Noir

Genre : Romance

Kindle : Lien d’achat

Broché : Pré-commande

Résumé : « Aaron Blake.
Oui, oui, oui, il est beau, avocat, très riche. Sur papier, c’est l’homme parfait. Mais croyez-moi, Aaron Blake est le plus gros sac d’embrouilles qu’il m’ait été donné de croiser !
Dans une vie antérieure, j’ai dû être très très méchante. Genre parrain de la mafia, tueur à gages ou même suppôt de Satan. Sinon, pourquoi le karma s’acharnerait-il sur moi dans cette vie-ci?
J’allais tranquillement sur mes 30 ans, avec un boulot et des amis sympas. Une vie bien normale pour une fille normale. Jusqu’à ce que je le rencontre, lui.
Je lui ai pourtant dit : «désolée, mais ça va pas être possible.» Mais monsieur doit aimer le défi parce qu’au contraire, il a décidé de se mettre en chasse et de faire de moi sa proie.
Je m’appelle Jen Moran, et ce golden boy va me rendre chèvre ! »

L’avisdeMya :

Vous vous rappelez Jen, la trentenaire un peu déjantée qui nous a fait bien rire dans la première saison ? Et bien, elle est de retour . Toujours aussi pétillante et exubérante que jamais . Malgré les coups bas que lui assène la vie, elle reste égale à elle même . impénitente fêtarde, Gentille, généreuse et fidèle dans ses amitiés . Sans omettre son sale caractère, bien évidemment . Et Aaron, l’inébranlable ténor des barreaux, pourrait vous en dire un rayon sur sa colère quand elle se déchaîne sur lui.

Dans cette saison, nous accompagnons les deux protagonistes clé dans la phase difficile qu’est la construction d’un couple solide et durable . Chose qui n’est pas facile ni pour l’une qui aime son indépendance et sociable . Ni pour l’autre, réservé et secret . Jen reste entière . Et n’admet pas les demi mesures ni les mille nuances de son golden boy . Faut avouer qu’Aaron est difficile à déchiffrer . Malgré l’amour qu’il ressent pour Jen, il reste sur ses gardes . Et ne se donne pas à 100% . Ce qui ne peut qu’attiser l’ire de son amante . Mystérieux et lunatique sont les mots justes qui le définissent le mieux . (Oui Jen, je valide et rajoute ton commentaire : Et sexy aussi . Pfff, elle est mordue la nana . Malgré son envie de l’émasculer à tout bout de champ, elle ne peut s’empêcher de le défendre .) Après un début qui promettait de belles choses entre eux, ils ont dû faire face à des secrets de famille qui sont venus mettre leurs graines de sable pour anéantir leurs efforts.

Un long chemin les attend pour faire table rase du passé de chacun . Apprendre à aller de l’avant . Admettre leurs faiblesses . Leurs peurs . Faire taire la colère et la douleur . Et surtout faire leurs deuils .
The Hunter, était un agréable moment de lecture . L’humour toujours bien présent . Et l’émotion était palpable . Même dans ces moments où le chagrin nous submerge, Jen, trouvait le moyen de nous régaler de son humour piquant .

Nous n’avons pas eu le point de vue d’Aaron, mais ce dernier s’est dévoilé plus qu’il ne l’a fait de toute sa vie . Il avait intérêt devant la tornade nommé Iphigénie, Jen pour les intimes . Sa personnalité complexe séduit et gagne à être connue .

En somme, une histoire d’amour pas la plus facile, semée d’embûches mais captivante et bien menée que je vous recommande .

La femme chocolat d’olivia Ruiz

Estelle Every, l’auteure de Endless Night vous dit tout avec une ITW by les étoiles


Bonjour les étoiles !

Voilà que depuis quelques semaines déjà, le 18 janvier plus précisément, certains(es) d’entre vous ont pu découvrir Endless Night de Estelle Every sur vos liseuses. Mais pour d’autres, c’est sur Fyctia que vous l’avez suivi et peut être même encouragé ! Il faut dire que son roman nous donne de sacrées vapeurs et on en devient très vite addict. Publiée sous le label La Condamine, Estelle se livre pour vous dans cette ITW !

Portrait photo Flora Armonie Chevalier

 

Coucou Estelle,

Tout d’abord un grand merci à toi de nous accorder de ton temps pour nous parler de ton aventure, mais avant, peux- tu nous parler un peu de toi ? Qui es-tu ? D’où viens –tu ? Dis-nous tout ! Ou presque…

Je suis maman de deux petites filles, mariée à un homme qui pourrait m’inspirer un personnage de roman… Notre relation a d’ailleurs commencé comme une de nos chères histoires de romance. Bref, nous habitons dans le sud. Je travaille dans le milieu de la parfumerie. Un univers plutôt luxueux et glamour.

-La question fatidique qui ne déroge pas à la règle de l’ITW lol, d’où te vient cette passion pour l’écriture ?

Je me suis toujours racontée des histoires dans ma tête. Depuis toute petite, je me faisais mes petits scénarii le soir avant de m’endormir. Plus grande, je rêvais au Prince Charmant.

Avant d’écrire, j’ai surtout été une lectrice. Dès que j’ai su lire, j’ai passé mes soirées à bouquiner. Ma mère était obligée de venir me dire d’éteindre car je ne lâchais pas les livres.

J’ai commencé à écrire en 2012, peut-on y voir un lien avec la fin du calendrier maya ?? (rires). 

A savoir lol 

-A quel âge as-tu écrit ta première histoire ? Et de quoi parlait-elle ?

Mes premières histoires étaient les rédactions à l’école. Je me souviens d’une particulièrement marquante car écrite suite à la visite d’un camps de concentration en Alsace.

Ce qui est étrange, c’est que je n’avais jamais pensé à coucher mes histoires sur le papier. J’étais très occupée à étudier et à me créer une carrière que j’ai totalement délaissé mes inspirations de côté. Ecrire a été une délivrance.

-As –tu un rituel pour écrire ? Ou peut-être un endroit bien particulier ?

J’aime écrire confortablement installée dans mon canapé tout en écoutant de la musique.

-Quel est ton genre de roman de prédilection en tant que lectrice ?

Cela surprendra peut-être mais je n’en ai pas. Je peux lire de tout pourvu que le résumé m’interpelle.

-Peux –tu nous donner les 5 premiers titres qui te viennent à l’esprit présent dans ta bibliothèque ?

Le pouvoir du moment présent, d’Eckart Tollé.

Origine de Dan Brown.

Mutine d’Alexia Deafly.

Tous les Harry Potter.

Les BD de Tintin.

Je vous l’avais dit : éclectique 😉

-Le dernier que tu as lu ?

Just Love Again d’Aidan Adam. Une auteure découverte sur Fyctia.

-Pourquoi le choix d’écrire sur Fyctia  ?

Je suis d’un naturel extraverti, j’ai besoin de contact avec les autres. Mais je suis également très connectée sur les réseaux. Fyctia s’est présenté à moi sous la forme d’un roman écrit par Robyne Max Chavalan : Fire Crush. Un énorme coup de cœur. Fidèle à moi-même, j’ai commencé par lire sur la plateforme, avant de me jeter à l’eau

Le parcours a-t-il été long et difficile entre l’écriture sur la plateforme Fyctia  sa parution ? Raconte – nous ton expérience.

Le parcours a été lent. Lorsque j’ai commencé à écrire sur Fyctia, je me suis très vite laissée décourager par la multitude de participants sur chaque concours, mais surtout par ces talents fabuleux que je découvrais. Je me demandais ce que moi je pourrais bien apporter dans tout ça.

J’ai écris quelques chapitres sur plusieurs concours avant de participer au concours Eléments avec un de mes premiers romans, Saamane. J’avais décidé de m’amuser sur Fyctia, et c’est ce que j’ai fait.

Lorsque le concours Nuit Blanche, organisé en partenariat avec les Editions Blanche, et dans la catégorie érotique, j’ai saisi une chance de m’amuser à nouveau. J’ai été intriguée par l’érotique, je n’en avais jamais écris. Puis je me suis découverte une vraie affinité avec le genre et je me suis prise au jeu.

J’espère que tu nous en écriras beaucoup d’autre car le genre te va très bien 😉

-Quelle a été ta réaction lorsque tu as appris que tu allais être publié ?

Joie, pluie de paillette, licorne qui danse dans mon salon. C’était juste incroyable.

-Une version brochée est-elle prévue ?

La version brochée n’est pas encore prévue… même si je croise les doigts très fort 🙂

je les croise avec toi, car dès qu’il sort il aura sa place chez moi 😉

-Combien de tomes vont-ils avoir raison de nous ?

A priori 2, mais je commence à voir le troisième se profiler donc je ne peux pas m’avancer…

Première des ventes romance depuis quelques jours, peux tu nous dire ce que tu ressens ? Mis à part le fait que tu dois sauter partout comme un kangourou 🙂 ou peut être es-tu sage et garde tout à l’intérieur de toi ?

Je suis hyper contente, tout en étant consciente que cela n’est que temporaire.

-J’en viens au cœur de Endless Night et j’aurais tout de même une question personnelle. Tu nous emmènes littéralement en voyage en Russie dans ton roman, Y es-tu déjà allée ?  

Je ne suis jamais allée en Russie. J’ai pris des cours de russe lorsque j’étais en école de commerce mais je ne me rappelle presque plus de rien. C’est une langue assez difficile à apprendre.

-Que peux-tu nous dire sur Endless ? Comment est né ce sujet et particulièrement ta source d’inspiration pour ce Club très très privé ?  Un petit secret à nous dévoiler ?  

Endless Night est né du thème du concours. En bonne élève appliquée, j’ai pris le thème et j’ai planché. Les nuits blanches de St Petersbourg me sont venues à l’esprit tout de suite. De juin à juillet, le soleil ne se couche presque plus dans cette ville et le ciel reste blanc. C’est un emblème touristique de St Petersbourg. Et puis je voulais vraiment marquer les esprits et écrire un texte différent. J’ai donc choisi d’aller à l’est, en direction de la Russie, plutôt qu’à l’ouest aux USA.

Je me suis inspirée de l’ambiance d’établissements de luxe pour créer le décor du Secret.

  • Et pour tes protagonistes, une inspiration particulière ? Un casting à nous proposer ?
  • Physiquement, j’imagine Auxane assez proche d’Iris Mittenaere, en plus petite et plus pulpeuse. Pour Milan, c’est Nick Bateman qui m’a inspirée. Grigori est venu « tout seul » et enfin pour Valentina, l’inspiration est venue des personnages de Fantasy de Terry Goodking, les Mor Sith, qui sont des dominatrices aussi sexy que dangereuses.
  • -Quels sont selon toi leurs qualités et leurs défauts ?
  • La qualité d’Auxane est d’être volontaire. Elle ne s’arrête pas tant qu’elle n’a pas atteint son objectif et elle n’a pas froid aux yeux.Son impulsivité est à la fois une qualité et un défaut qui peut lui jouer des tours.Grigori a une maturité et un recul sur lui-même et les autres, que je trouve bienvenu. Son défaut est d’être un brin maniaque du contrôle.
  • As-tu des points communs avec Auxane ? Son caractère franc et langue bien pendue ? son ambition ?
  • Oui, je pense que j’ai des points communs avec elle. La langue bien pendue notamment !! D’ailleurs mes instituteurs me surnommaient la Gazette car je parlais beaucoup, ce qui m’a aussi valu de passer nombre de récréation en classe à copier des lignes : « Je ne dois pas parler en classe. ».L’ambition aussi très certainement. Moins prononcée qu’Auxane. Mais oui, j’ai envie de réussir dans ce que j’entreprends. Qui veut échouer me direz-vous 🙂

-Ton  roman est très très hot, normal pour de l’érotique tu me diras 😉  J’ai vraiment apprécié chaque scène que j’ai  trouvé originale et bien dans le thème, pleine de sensualité à m’en donner les vapeurs à plusieurs reprises lol … Mais je suis  curieuse de savoir comment cela se passe lorsque tu les écris ? Dans quel état d’esprit es-tu  ? Est-il  difficile de trouver la bonne dose ?

Lorsque je les écris je suis comme en transe. Je vois les scènes se dérouler, tout se fait naturellement. Ce sont les passages qui ont été les plus simples à écrire et ceux auxquels nous n’avons pas touché lors du travail éditorial.

Je ne suis pas adepte de la vulgarité ni du trash. Ce n’est pas mon style, donc ce n’est pas très difficile de trouver la bonne dose. J’ai vraiment veillé à ce que chaque scène apporte quelque chose au lecteur (en plus de l’émoustiller évidemment !). Une scène nous fait découvrir l’étendue de la maladie mentale d’un personnage, une autre nous montre l’attitude d’Auxane vis-à-vis de son patron sexy et autoritaire, une autre est une première fois pour l’héroïne… 

  –Une bande son pour accompagner la lecture de Endless ?

J’écoutais souvent Million Eyes de Loïc Nottet lorsque j’écrivais, et j’aime aussi beaucoup le duo de Zayn et Sia, From dusk till dawn, qui véhicule un message vraiment en adéquation avec le livre.

-Que pourrais-tu dire à nos fans page qui hésitent encore à lire Endless  ?

Tout dépend de ce qui les retient. Si vous êtes à la recherche d’un roman dépaysant, qui va vous emmener là où vous n’auriez jamais penser aller, qui va vous donner chaud, alors lisez Endless Night.

-On a tous un grand rêve, quel est le tien ?

Hum, avoir un de mes romans adapté en série.

 -D’autres projets livresques en cours à part la suite de Endless Night ?

Oui, Happily Ever After, une romance qui se déroule au pays de Disney et que j’ai commencée sur Fyctia.

Hum intriguant, je vais aller voir ça lol 

-On passe au côté ITW délire Made in étoiles, partante ?

Questions/ réponses courtes : ta plus grosse…

  • Ta plus grosse peur :

Perdre ma famille.

  • Ta plus grosse honte : 

Lors d’une épreuve de gym au lycée mon tshirt s’est relevé pendant que je faisais le poirier…

  • Ta plus grosse partie de rire :

Un fou rire avec ma mère en voyant un militant enchaîné à un bureau à la télé.

  • Ta plus grosse boulette :

Etre arrivée en retard le jour de mon mariage alors que je suis toujours ponctuelle. 

  • Ta plus grosse déception :

Ne pas avoir eu de fête d’anniversaire pour mes 30 ans.

  • Ta plus grosse envie

Retourner au Mexique.

  • Ta plus grosse interdiction

Je n’en ai pas, la vie est faite pour être vécue !

  • Ta plus grosse…. A toi de finir 

Ma plus grosse surprise : apprendre que j’étais enceinte de ma fille aînée.

Merci Estelle d’avoir pris de ton temps pour les étoiles, en nous apportant ce petit bout de toi 

Merci les étoiles d’avoir lu et chroniqué Endless Night. À bientôt pour le tome 2 🙂

Avec plaisir Estelle ! Nous seront au rendez-vous 🙂

Endless Night déjà disponible et à découvrir  ! Lien d’achat ici 

Point d’actu du jeudi 15 Février !


Bonsoir et Bienvenus sur votre point d’actu du jeudi 15 Février . En vous souhaitant de bonnes lectures en compagnie de Nisha éditions, Cary Hascott, Eva de KerlanClaire Zamora & Laurie Pyren – Hugo New Romance Editions Blanche, M. S. Force – Kaya éditions, Birdy Li – Lips&Roll – Something Else éditions, Laurie Staret & Alessia Jourdain – Butterfly éditions, Anna Santos & Juliette Mey – BMR, Lindsey T- Addictives éditions, Iris Julliard et Gwen Delmas – Ena Fitzbel & Helka WinterKessilya 

Point d’actu’1 : Nisha éditions

« Matt, Is It Love ? » de Eva de Kerlan, l’adaptation du jeu de Claire Zamora – Miss Chocolate arrive bientôt !

 Eva de Kerlan et Miss Chocolate seront en dédicace à Livre Paris le samedi 17 mars de 10h à 13h !

Samedi 17 mars : Claire Zamora sera à la Nuit de la Romance – de 20h à 23h.
Dimanche 18 mars : Eva de Kerlan sera en dédicace au Salon de 15h à 17h.

Retrouvez la version broché en avant-première pour le Salon du livre et C’est par ici

 

27657405_1191771574287652_8870112901296157236_n

Nisha édition c’est aussi les sorties de la semaine avec :

« Dance Kiss & War » de Mylène Kwan

27752448_1191769647621178_7455179044891991268_n

La saison 2 de « The Hunter » de Laurie Pyren 

27867947_1191808577617285_8749429778366206459_n

Point d’actu’2 : Les auteurs Hugo Roman à Livre Paris .

La ME vous présente le planning des dédicaces de ses auteurs au Sdl qui se tiendront au stand 1-M34 . Certains horaires peuvent évoluer . Restez connectés sur la page de Hugo New Romance pour en savoir plus .   27657883_1571646126205430_5807590366925516503_n

27867659_1571646059538770_4395430250386435423_n

Point d’actu’3 : Editions Blanche

Chez les éditions Blanche, paraît Quantum Saison 5 Ravenous par M. S. Force 

41gNYLwTkIL

Résumé : Ravenous est le cinquième volet de la série Quantum. Il s’intéresse à la relation entre Ellie Godfrey, la soeur de l’acteur superstar Flynn Godfrey et Jasper Autry, play-boy anglais, ami de Flynn et de sa soeur. Ellie est une femme indépendante qui, arrivée à la trentaine, a décidé de recourir à une banque de sperme pour trouver un père biologique pour son futur enfant. Jasper se propose pour être le géniteur.
Bien qu’Ellie n’ait jamais prévu ce scénario, elle l’accepte. Elle a toujours été attirée par lui et par son accent british si sexy ! Jasper a de nombreux secrets, et il est soulagé de pouvoir se confier à Ellie et de discuter avec elle de ses préférences sexuelles et de son besoin de domination.
Ellie a l’esprit ouvert, elle se livre totalement à Jasper et accepte d’explorer de nouveaux horizons avec lui, y trouvant des plaisirs inconnus jusqu’alors. 
Jasper et Ellie sont de plus en plus investis dans leur relation, mais ils sont en confl it avec leurs sentiments intenses et le statut temporaire de leur arrangement. Or, Jasper ne comptait pas sur la décision d’Ellie de se battre pour lui et de le convaincre qu’il pouvait tout avoir.

Point d’actu’4 : Kaya éditions 

Pour retrouver vos auteurs Kaya Delinda Dane Marie Luny, Lili Sky, Laura E-L, Aurélie Coleen, Birdy Li et Julie Bradfer, n’hésitez pas à visiter le Stand S 38

27752208_10214802302828906_4992124262213634628_n

 

Et n’oubliez pas, chez Kaya c’est toujours les soldes .

27657585_1134138846755619_8320690073708269733_n

En plus de la sortie de « Descendant » saison 1 de Birdy Li

Point d’actu’5 : Lips&Roll 

L’équipe Lips&Roll vous invite sur son stand N° T58 . Tous les auteurs seront là pour vous accueillir . Et pour bénéficier d’une réduction, pré-commandez dès maintenant vos livres préférés avec le CODE : SSP16190318 Et c’est par ici

27857985_1988315958087719_1115058965019836913_n

Point d’actu’6 : BMR 

La sortie tant attendue arrive demain dans vos PAL . Hunt : dans l’univers de L’Organisation par Lindsey T

51hgMQEZDGL

Résumé

Hunt est un colosse. Hunt dirige, menace, tue. Hunt ne s’attache à personne. Il est le chef de l’Organisation.
Lorsqu’il échappe de justesse à un attentat qui aurait dû lui coûter la vie, Hunt n’a qu’une pensée : Ava.

Ava, douce, sensuelle, vulnérable, qui soigne et qui guérit. Celle qu’il a un jour sauvée et n’a jamais oubliée.
Mais se réfugier chez la jeune femme, c’est risquer de la mettre en danger, voire de s’affaiblir lui-même.
Hunt doit trancher. Ava est-elle sa faiblesse ou la plus inattendue de ses forces ?

 

 

Point d’actu’7 : Something Else éditions

Avec la sortie, à l’instar de l’année dernière, de SEE Valentine’s . A découvrir dans ce recueil des nouvelles ayant pour thème l’amour à l’occasion de La ST Valentin . Avec les auteurs de la ME SEE

51pYMjfnU1L

Selena DubhL’homme dans le miroir

Rose Morvan – Rendez-vous Place de Fürstenberg

Lucille Rybacki – Saint-Valentin au clair de Lune

Sophia Di Lorenzo – Une troublante invitée

Wendy Donella – Friends, Club of Five & Rambo

Mélanie Baranger – Oser… c’est aimer

Anaïs Guilmet – Les yeux d’émeraude

Lucile Kos – Vingt-quatre heures

Emma Freya – Saint-Valentin

 

 

SEE c’est aussi la sortie Back to you – Elle, c’est moi par Alessia Jourdain

51y4P+iPs+L

RésuméAprès avoir retrouvé son repère, Camille est confrontée de nouveau à la perte. Une souffrance qui lui a fait prendre conscience que sa famille n’était plus. Partir ? Rester ? L’amitié de Ben ? L’amour de Thibaut ?Expatriée à Montréal, Camille se reconstruit doucement, malgré quelques écueils. Mais alors que tout semble bien aller, rien ne se passe comme prévu… Retour en arrière ou fuite en avant ? La vie ne lui laissera pas le choix. Elle va devoir se battre. Encore et encore. Pourtant, le Destin va continuer ses cruautés. Mais pour séparer Ben et Cam pour de bon, ou les réunir ? Découvrez le dénouement de cette merveilleuse histoire d’amitié, toujours aussi puissante, malgré les épreuves.

Et aussi Le Département – Mystérieuse Disparition par Laurie Staret 

51UBZDvUdeL

Résumé : Alexia Sullivan a une mission bien précise : retrouver Luke, embarqué à bord d’un cargo disparu.

Infiltrée dans la société informatique de James Randall, elle est assignée au poste d’assistante de Benjamin, le dernier à avoir vu Luke vivant.

De joutes verbales en sous-entendus énigmatiques, leur collaboration forcée va pourtant prendre rapidement une tournure inattendue.

Mais lorsque les sentiments s’en mêlent, les choses se compliquent dangereusement…

 

 

Point d’actu’8 : Butterfly éditions 

Butterfly ouvre ses portes à la jeunesse et crée une nouvelle page spécialement dédiée à la littérature jeunesse  » Enfants et Ados » et nous on dit bravo ! . Et c’est par ici

Sortie de Wedding Trouble par Anna Santos

51Fo0yft-pL

Résumé : Qui aurait pu prédire le destin de Jane Petterson ? Après des hautes études et une relation amoureuse stable depuis dix ans, elle saisit l’opportunité de suivre son petit-ami aux États-Unis, et de créer sa société de Wedding Planner. Lâchement abandonnée par celui avec qui elle s’imaginait passer le restant de sa vie, elle se fait la promesse de ne plus s’attacher à aucun homme. Jamais. Se jetant à corps perdu dans le travail, elle enchaîne les contrats, jusqu’à ce que le couple le plus célèbre du pays frappe à sa porte, lui demandant de lui organiser un somptueux mariage. Hors du commun. Hors du temps. Hors de tout ce qu’elle s’était imaginée… Lors de cette mission totalement inespérée, elle fera la connaissance de Lucas et de Max, deux opposés qui mettront à mal ses bonnes résolutions sentimentales… et professionnelles. Quel sera le prix à payer pour que Jane se sente à nouveau vivante ?

Juliette Mey sera en dédicace à Livre Paris avec les auteurs Butterfly . N’hésitez pas à aller lui rendre visite . Ses romans à l’honneur Love Box et Dark Kiss qui sortira le 20 février

27544585_559127944433393_1040547708362011293_n

Point d’actu’9 : Cary Hascott

Cary Hascott l’auteur de Levin -Doubtful Love et la série Crushed que vous avez suivi avec un grand engouement l’été dernier sur le magazine Public, est en dédicaces à Livre Paris .

27972094_304080366782486_3699456533305165140_n

Point d’actu’10 : Addictives éditions 

Cette semaine moult sorties numériques et brochés chez les Addictives entre Perfect Boss de Gwen Delmas et Insupportable…Mais à tomber de Megan Harold

Et les brochés : Prends-moi contre toi de Iris Julliard & Bad for you de Mia Carre

 

Point d’actu’11: Ena Fitzbel

Avec la sortie du weekend de Cursed Twins – Livre I : La dystopie de l’année… 2061 ! Un roman écrit à 4 mains avec Helka Winter 

51f4BeXPcxL

Résumé : Certains secrets devraient rester enfouis…
**********************
Timo vit dans un monde étouffant, hanté par les ombres du passé : sa mère partie trop tôt, sa sœur jumelle Anna disparue sans laisser de traces, son père dur et froid… Encore une journée comme les autres, pluvieuse et grise, à Darktown, cette ville qui les retient tous prisonniers. 
Et pourtant, au détour d’une rencontre avec les Engels, un mystérieux groupuscule de contestataires, il comprendra qu’il a le pouvoir de modifier sa destinée. 
Peu à peu se lèvera le voile qui dissimule les lourds secrets de la ville. 

 

 

Coin Wattpad

A l’honneur Kessilya qui nous revient avec une nouvelle histoire A coeur défendant.

Et si vous voulez la découvrir en avant première, C’est par là

138050217-176-k74410 Résumé : Le destin, June n’y croit pas un seul instant. Pour elle, la vie n’est qu’une suite de bonnes ou mauvaises décisions. L’Amour n’est rien d’autre qu’une douce Utopie. Le genre d’émotion qu’elle se contente de trouver dans ses romans.
Pourtant, quand la vie lui fait croiser le chemin de Noah, toutes ses certitudes volent en éclats. Ténébreux, mystérieux, le jeune homme renverse toutes ses idées reçues et met à mal toutes ses défenses.
Une seule question se pose alors. Seront-ils prêts à faire face à leur passé, à leurs secrets et à accepter l’inévitable force qui les pousse inlassablement l’un vers l’autre ?

 

Merci les étoiles pour votre fidélité et à la semaine prochaine !

 

 

L’avis d’Elyiona sur Listen to your heart de Léticia Joguin-Rouxelle


Titre : Listen to your heart

Auteur :  Léticia Joguin-Rouxelle

Éditeur : Something Else Editions

Genre : Romance

Kindle : 4€99 lien d’achat ici

Kobo : 4€99 lien d’achat ici

Résumé :

Grace et Lilian, deux êtres profondément écorchés par la vie, ne croyaient plus en rien et surtout pas en l’amour.

Mais quand le destin s’en mêle, peuvent-ils réellement lutter contre cette attraction?

Entre rancœur, peur et désir, Grace et Lilian vont devoir faire un choix : Tenter le tout pour le tout ou se protéger coûte que coûte…

La raison fera t-elle le poids face au plus pur des sentiments ?

Pour le savoir, écoutez l’appel de l’amour et suivez le rythme de sa mélodie…

L’avis d’Elyiona :

C’est avec une romance tout en émotions que j’ai eu le plaisir de découvrir une fois de plus les écrits de l’auteur Léticia Joguin-Rouxelle.

A l’heure où les romances nous attire avec des bad boy, Leticia nous fait rentrer dans le monde de deux écorchés de la vie avec une touche tellement intimiste que l’on ne peut que ressentir de manière sensible les failles et les souffrances des personnages.

Grace est une femme de 34 ans qui, pour se délier des chaînes de son passé, va retourner sur la capitale pour repartir de zéro avec sa fille. Car elle est sa raison de vivre, et parce que Lina la pousse à se battre pour renouer avec sa passion de toujours, Grace va tenter de remettre un pied après l’autre pour reconstruire un avenir. Aidée de ses parents et de Samia, elle va chercher à mettre les cartes de son côté, quitte à faire une croix sur la gent masculine. Jusqu’à sa rencontre avec des yeux bleus clairs qui sauront mettre son âme à nue.

Mais est-elle seulement prête à faire à confiance de nouveau ? Le combat entre cœur et raison ne fait alors que commencer !

Lilian, quant à lui, est un jeune homme dont un concours de circonstance va balayer tout ce pour quoi il s’était battu et investi. Lorsqu’il se voit obliger de partager son quotidien avec sa petite soeur, il se fait la promesse de ne plus jamais aimer. Car aimer donne la possibilité à l’autre de vous faire souffrir… mais pas que. Son passé cache en lui des blessures qu’il ne pourra jamais effacer. Incapable de passer outre, il ne veut que des aventures sans lendemain. Mais le jour où il croisera ce regard empli de tant d’émotions qui lui parle, il se sentira irrémédiablement attiré vers ELLE. Pourquoi et surtout comment faire pour ne pas la laisser l’atteindre seront désormais ses nouveaux objectifs. Simplement parce qu’elle est différente des autres, ou peut-être pas tant de ça… le dilemme se fait de plus en plus grand.

La muraille qu’il va construire pour ne pas se faire atteindre sera-t-elle suffisante pour ne pas laisser passer la moindre de ses émotions ?

C’est encore une fois un pari gagné que nous offre l’auteur Leticia Joguin-Rouxelle grâce à un livre émouvant. Les blessures des personnages et leurs passés font d’eux des âmes écorchées. Il va s’en dire que l’on ne peut qu’espérer le meilleur pour Lilian et Grace. Chacune de leur détresse a su me toucher plus que de raison. La plume de Leticia a pris une certaine assurance et réussit à nous faire partager la moindre émotion de notre duo, alternant ainsi l’opinion de nos deux célibataires, nous confrontant à une certaine intimité de leurs vies. J’ai ainsi éprouvée toutes leurs souffrances, leurs espoirs, leurs convictions quant à leurs attentes et leurs désillusions. Le combat de chacun d’eux se fond et se confond en de multiples étincelles car ils sont bien décidés à ne plus laisser quiconque les faire souffrir.

Grace a su m’émouvoir de manière douce. Cette femme que la vie n’a pas épargnée, cette mère qui veut le meilleur pour sa fille, cette fille aux parents en attente de ses six années d’absence…bref une âme tendre et désabusée. Elle saura forcément parler à chacune d’entre vous, de par cette singularité et son côté attachant au possible. Lilian, lui, cache bien des blessures. Il n’appartiendra qu’à vous de les découvrir pour faire la lumière sur son aspect obscur. Vous comprendrez alors le pourquoi du comment ! Chacune de ses actions vous paraîtra alors bien plus limpide.

Quant à leurs vrais amis, vous saurez les débusquer et n’aimer qu’encore plus cette romance aux personnages multiples et ô combien familiers. Comme si petit à petit, brique après brique ils devenaient vos propres amis 😉

Mon seul bémol concerne les quelques coquilles aperçues au décours de ma lecture, mais cela  n’a en aucun cas entaché mon plaisir de lecture.

Merci Leticia pour cette romance qui a su me toucher et m’émouvoir comme bon nombre de lecteurs j’en suis certaine, et de nombreux autres encore à venir.

Musique proposée à la lecture :

 

L’avis de Carine sur Addict, un roman de chez Lips & Roll


Titre : Addict

Auteur : Jee G.

Genre : Romance érotique

Editions : LIps & Roll

Ebook : 4.99€

 Broché : 17.99 €

Résumé :

« Je me vois au bord d’une falaise, livré à moi-même, sans ailes ni parachute… »

Une addiction.

Dépendance, isolement, souffrance, désespoir…

Un shoot sexuel, la nécessité d’atténuer la douleur, de se libérer de ses frustrations…

Pour Evan, tourmenté par ses pulsions, l’amour est impossible. Il n’y a pas droit. Il ne le mérite pas. Jusqu’au jour où il la remarquera, elle. Jusqu’au jour où il se noiera dans les yeux verts d’Anna.

La laissera-t-il entrer dans son monde, au risque de la faire plonger dans son enfer ?

 Mon avis écrit par #carine :

Conquise par le premier roman de Jee.G , c’est sans lire le résumé que je me suis littéralement jetée sur Addict, et je me dois de vous dire, que me suis pris une belle claque !

Ne connaissant donc rien à l’histoire, mis à part le titre qui parle pour lui, je fus d’abord très surprise de me retrouver dans la peau du personnage masculin. Même si de temps en temps nous avons une narration féminine, c’est avant tout Evan qui va nous raconter son histoire… son addiction… sa honte… et son sombre combat contre lui-même…

Evan est un jeune adolescent qui se découvre peu à peu en s’adonnant à la masturbation  mais qui prendra vite conscience qu’au fil du temps qui passe,  que ses besoins n’ont rien de naturel. Ses pulsions sexuelles deviennent ingérables et le font souffrir physiquement autant que moralement.

La  honte et la répulsion qu’il éprouve à son égard, le fera s’éloigner de ses copains de fac, de sa famille et de Max , son meilleur ami… Mais en s’éloignant de Max il s’éloigne surtout d’elle… Anna, la sœur de ce dernier qu’il a pourtant toujours considéré comme une petite sœur, mais qui lui inspire à ce jour trop de pensées immorales et des envies inavouables allant jusqu’à lui en faire perdre la tête. Ses yeux verts lui transpercent son âme et il ne veut surtout pas qu’elle sache qu’il est un monstre, et encore moins l’avilir… Il faut qu’il la protège de lui-même, de cette attirance qu’il ne le mènera  nulle part car il est bien conscient qu’une relation est impossible pour lui.  Il ne mérite en aucun cas l’amour et encore moins d’une fille aussi pure qu’elle… Anna…

S’il ne la touche pas physiquement, elle hantera néanmoins ses rêves encore et encore. Elle sera l’addiction de son addiction… Sa muse, son fantasme…

Les années passent et il se heurte de plus en plus souvent à la réalité de son mal être, de ses envies de plus en plus fréquentes qu’il assouvit de toutes les manières inimaginables du moment où cela l’apaise. Qu’importe l’endroit et le moment, cela est une nécessité. Il ne ressent aucun plaisir, tout est mécanique comme une bouteille trop pleine qu’il faut vider avant qu’elle ne déborde…  Il se hait, se dégoûte, mais c’est son corps qui commande et son esprit n’a aucun moyen de lutter…  Jusqu’au jour où au détour d’une rue,   il se noiera à nouveau dans les yeux verts d’Anna…

Jee. G aborde là un sujet de société tabou dont on ne parle malheureusement pas du tout…   Le sujet difficile qu’est l’Addiction sexuelle dont on collera plus facilement l’étiquette de perversion, ou nymphomanie … Une véritable maladie, au même titre que l’alcoolisme et les addictions aux drogues, elle est vécue avec honte dans la souffrance d’un manque jamais comblé.

L’auteur raconte avec une indéniable finesse et dans un récit sombre, une vie gâchée par des pulsions, un désir insatiable, avec l’inévitable détresse de ne pouvoir y mettre fin. On nous alerte beaucoup sur les dangers de la drogue, la cigarette ou l’alcool, des addictions dont il est difficile de se sortir sans aide extérieure, mais qu’en est-il de l’addiction sexuelle ? Pourquoi est-ce si dur d’en parler ? Est-il même possible de s’en sortir ?

C’est sous une plume introspective et percutante, que Jess G. m’a une nouvelle fois fait succomber avec son récit sombre qui sort des sentiers battus. Un récit qui ose d’une façon très subtile, aborder cette sexualité hors norme et toutes ses conséquences…

Si au début on se dit, wahou c’est chaud avec un sourireon déchante vite face à la douleur de nos protagonistes. Oui, « nos » car si Evan souffre, il fera aussi souffrir son entourage de bien d’autres manière : la déception fera aussi parti du lot à de nombreuses reprises.

L’écriture est fluide et rythmée. Elle donne la bonne dose de nervosité et de suspens au récit, entremêlé de scènes érotiques palpitantes qui nous font ressentir la même chose que notre protagoniste. Des actes euphorisants sur le moment qui vont nous donner des sueurs,  mais qui nous laissent cet arrière-goût amer tout comme le ressent notre héros qui nous touche plus que de raison.

J’ai vécu ma lecture comme un témoignage poignant intégré à  une romance sombre qui a toute les qualités d’un très bon roman. Evan se met à nu devant nous, il nous livre toutes ses pensées, ses doutes, ses peurs et cette solitude extrême que créer son addiction. Il se renferme sur lui-même en se laissant contrôler par ce besoin compulsif de plus en plus exigeant et facilement atteignable grâce aux outils à disposition, comme internet. Un besoin presque vital qui va aboutir à un désastre social…

Pourtant Evan rêve d’amour et d’une vie normale aux côtés de la seule femme qui lui fasse ressentir des sentiments nouveaux. Mais comment vivre une relation « normale » et  aimer lorsqu’on ne s’aime déjà pas soi-même ? Comment partager la vie d’une personne sans savoir si on n’en baisera pas une autre au premier coin de rue, au bureau ou même dans le métro ?

Un roman qui décrit la souffrance intérieure de cet « Addict » avec profondeur et émotion. Un récit qui touche, qui perturbe et qui pourrait peut-être même choquer, car il ne faut pas faire l’impasse sur le fait que c’est un roman sombre plein de souffrances, et que certaines scènes érotiques sont en parfaite adéquation avec le sujet.  Personnellement je les ai trouvées magnifiquement écrites, car elles reflètent vraiment le récit et toute l’intensité des émotions…

Evan arrivera-t-il à se confier pour trouver un soutien qui  l’empêchera de se perdre un peu plus ? Aura-t-il la force de se battre contre lui-même pour les beaux yeux verts d’Anna ?

Je vous laisse découvrir ce sublime roman addictif au plus haut point, il ne faut surtout pas passer à côté ❤

Un grand merci à Lips & Roll pour ce service presse coup de cœur !

 

L’avis d’Elyiona sur Adé de Ewa Rau


Titre : Adé

Auteur : Ewa Rau

Éditeur : Black Ink Editions

Genre :  New Adult

Kindle : 4€99 lien d’achat ici

Kobo : 4€99 lien d’achat ici

 

Résumé :

Aimer implique de sauter dans le vide.

Adé est une talentueuse danseuse de hip hop, dont le cœur dégringole toujours après une histoire douloureuse.

Brisée et usée par sa dernière relation, la jeune femme va, sans réfléchir, accepter le marché saugrenu de sa prof de danse : vivre sous le même toit que son fils. Elle va alors faire la connaissance d’Antony… Une rencontre choc qui va remettre en cause tous ses principes.

Les pieds touchant enfin le fond, cela ne sera pourtant pas aisé de remonter la pente…

Adé va découvrir que les sentiments blessent davantage que les coups et que les pactes les plus risqués ne sont pas toujours signés avec le diable…

L’avis d’Elyiona : 

C’est encore une grande et magnifique pépite qu’a réussi à dénicher Black Ink Editions avec l’auteur Ewa Rau et l’histoire de Adé. Nul doute qu’ils vont probablement faire un carton plein. Pour ma part, j’ai été plus que conquise par cette superbe histoire, j’ai été subjuguée et balayée par ce raz de marée complexe et addictif allant jusqu’à déclencher ce fameux coup de coeur.

Adé est une jeune femme passionnée par la danse depuis son plus jeune âge et qui réussit à allier celle-ci avec sa profession sous l’aile protectrice de plusieurs de ses anges gardiens. Avec une armada de personnes qui ne souhaitent que le meilleur pour son épanouissement, elle a trouvé une seconde famille. Survient alors une proposition qu’elle ne peut refuser, vivre avec le fils de Max. Mais cette cohabitation va s’avérer bien plus compliquée car avoir à partager son quotidien avec cet être dénué de son âme n’est pas chose aisée. C’est donc, sans surprise, qu’elle va tenter de braver toutes les règles imposées… après tout Oscar Wilde disait “Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu’elle s’interdit.”

 Mais attention car certaines d’entre elles pourraient être bien plus dangereuses…

Tony est le fils de Max, la talentueuse professeur de danse du studio où Adé exerce sa passion. Entouré de plusieurs acolytes, ils sont de toutes les fêtes qu’ils organisent. Canon, il connaît ses atouts et en joue avec aise (après tout pourquoi se priver)…. jusqu’à l’arrivée de sa nouvelle coloc qu’il ne désire aucunement. Bien décidé à ne pas la laisser déjouer ses perspectives d’avenir, il va être de tous les combats afin de la faire céder et déguerpir.

Commence alors entre eux, le seul combat auquel aucun des deux ne s’attendait. Telle une partie d’échec ils avanceront leurs pions. Tous les coups sont permis, surtout les pires pour déstabiliser au mieux son adversaire.

A la guerre comme à la guerre sera leur leitmotiv…

C’est une histoire incroyable et absolument addictive qu’a écrit l’auteur Ewa Rau avec Adé. J’ai été happée dès les premières lignes, m’embarquant dans l’univers de la passion de la danse et des amours désabusés. Mon cœur a été véritablement malmené tirant ça et là de grands coups de freins bien nets laissant des traces de ces arrêts brutaux, mêlés à ce grand galop version yeapa et surtout chaud bouillant.

Les échanges salés, sucrés ou très épicés de nos deux coloc vont largement mettre vos nerfs à vif pour ne pas vous lâcher tout du long. Les personnages se sont glissés lentement et sûrement sous ma peau pour toucher le plus sensible des points de mon coeur. Ils possèdent ce quelque chose qui les rend totalement réels pour le lecteur et lui donne ainsi la fabuleuse opportunité de vivre à 3000 % toutes les émotions auxquelles ils auront été confrontés. Haine, vengeance, rire, humour et tant de choses qu’il ne sera bon pour vous que de découvrir à votre lecture de cette pure merveille.

J’ai adoré Adé de part sa douce fragilité, son envie de se battre contre tout, pour tout, car la vie est un combat. Forte de son caractère elle m’a conquise à chaque page un peu plus. Quant à Tony, il m’aura autant fait rire que gronder de méfiance. Son tempérament de feu saura, sans conteste vous donner quelques vapeurs mais aussi provoquer les flammes du Dragon qui sommeille en chacune de nous…

Personnellement j’adore les histoires de coloc et Ewa Rau a su relever le défi haut la main. J’ai ainsi découvert les âmes meurtries et abîmées de Tony et Adé et me suis régalée de ces deux personnages ô combien complexes et sensibles. Malgré leurs carapaces, ils s’insinueront insidieusement dans l’esprit de l’autre. Arriveront-ils à faire tomber les hautes barrières dont ils se sont armés eux même ?… rien n’est moins sûr. Ce qui est en revanche certain, c’est l’acharnement qu’ils vont avoir à se rendre dent pour dent chaque geste non apprécié et j’en ai autant souri que souffert.

Car oui, armez-vous vous aussi…

Mes larmes ont, en effet, déjà coulées au détour de ce superbe livre et je n’en regrette aucune car elles sont belles et bien le signe que l’histoire s’est faite un chemin vers mon connu coeur d’artichaut.

Voilà donc un coup de coeur de plus à mon actif. Ce livre est majestueux et se fait une place de choix dans mon top ten.. bravo à Ewa et à Black Ink Editions !! Merci pour ce superbe Service Presse 🙂

Musique proposée à la lecture :