L’avis de Charlotte sur Le retour de Leith de Leta Blake


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Le retour de Leith écrit par Leta Blake et publié chez Juno Publising France.

Titre : Le retour de Leith

Auteur : Leta Blake

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 17 €

Résumé :

La mémoire est tout.

Après une blessure sur le ring, le boxeur amateur Leith Wenz se réveille pour découvrir que ses plus récents souvenirs ont trois ans de retard. Déconnecté et luttant pour affronter sa nouvelle réalité, Leith doit de nouveau faire face à des révélations douloureuses sur sa famille. Son frère est là pour le soutenir, mais c’est le visage familier de Zach, un homme qu’on lui présente comme son meilleur ami, qui lui fournit le calme dont il a besoin. Jusqu’à ce que la présence de Zach commence à attiser des sentiments que Leith ne peut pas expliquer.

Pour Zach, être oublié par son amant est atroce. Il cache soigneusement la vérité à Leith afin de les protéger tous les deux d’une douleur supplémentaire. Son désarroi réprimé trouve un exutoire dans le vlogging – un blog qui utilise des vidéos numériques au lieu de texte – où il avoue ses craintes et sa douleur à un Internet sans visage. Mais quand Leith commence à s’ouvrir à lui, les choix de Zach reviennent le hanter.

Au bout du compte, Leith doit poser à son cœur les questions auxquelles sa mémoire ne peut plus répondre.

Mon avis :

Le retour de Leith est une histoire prenant et intéressante, psychologiquement et humainement.

Leith se retrouve à l’hôpital après un mauvais coup lors d’un combat de boxe. Il s’en sort avec quelques douleurs et trois années de sa vie oubliées, perdues. Une période compliquée pour lui qui doit intégrer des faits nouveaux pour lui. Il peut compter sur son frère pour l’aider. Et sur celui que l’on présente comme son meilleur ami, Zach, mais dont il n’a aucun souvenir.

Pour Zach, la situation est tout aussi compliquée. L’homme avec qui il partage sa vie ne sait plus qui il est. Il tente de faire bonne figure devant lui pour l’aider et ne pas le brusquer, mais la douleur est plus que jamais présente. Il se confie à son Vlog, qui est une manière originale d’introduire soit le passé soit les émotions actuelles de Zach.

Une position inconfortable pour Leith qui ne sait pas quelles relations il avait avec des gens qui le connaissent très bien et pour Zach qui doit composer avec l’amour de sa vie qui ne sait rien de ce qu’ils ont vécu et qui ne sait rien de la relation qu’ils entretiennent. Les deux personnages principaux sont touchants.

Pour tous, cette situation est perturbante. Son entourage doit s’adapter pour ne pas lui en dire trop ou tenter de trouver la bonne approche, le bon moment. Mais est-ce seulement possible ? Leith doit se fier à son cœur plus qu’à sa tête pour essayer de comprendre qui il est devenu. Cela rend la romance particulièrement intéressante.

La romance se met en place doucement, laissant le temps aux personnages de se (ré) apprivoiser. J’aurais cependant aimé plus de détails lors de la deuxième partie du roman pour comprendre leur cheminement jusqu’à la fin.

Merci à Maïwenn et Juno Plublishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

« Arthur brossa les vêtements de Leith comme s’il le dépoussiérait, puis il dit :

— Leith, écoute. Il y a quelqu’un qui est venu te voir, et tu dois être incroyablement gentil avec lui.

— D’accord. Pourquoi ? Qu’est-ce qui ne va pas chez lui ?

— Tout va bien chez lui. Il est seulement inquiet à ton sujet. Nous parlerons des spécificités plus tard, mais pour l’instant… laisse-le t’étreindre et te toucher, d’accord ? Laisse-le se rassurer. Il en a besoin.

Leith fronça les sourcils.

— Est-ce un de mes amis ?

— Oui. C’est ton meilleur ami. Son nom est Zachariah Stephens. Cela te semble-t-il familier ? Tu l’appelles Zach.

— Zach ?

Leith dit le nom plusieurs fois, essayant à la fois la version longue et la version courte.

— Je ne me souviens pas. C’est mon meilleur ami ?

Leith n’avait pas eu quelqu’un qu’il aurait appelé son meilleur ami depuis l’enfance. Et même alors, cela avait été Arthur. Les hommes adultes déclaraient-ils leur amitié de cette façon ? Cela semblait un peu bizarre.

Mais Leith ne contesta pas ce fait parce que le bout du nez d’Arthur devint rouge et ses yeux gris s’embuèrent comme ils le faisaient toujours quand Leith ne se souvenait pas de quelque chose ou de quelqu’un d’important.

— Il est le meilleur ami que tu aies jamais eu. Sois gentil avec lui, dit Arthur en lui tapotant le bras alors qu’il se levait. Laisse-le t’étreindre. »

A la lame aiguisée de tes larmes de Tiphaine KS chez BMR !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur A la lame aiguisée de tes larmes de Tiphaine KS. Une belle surprise pleine d’émotions qui aborde des thématiques qui ne laissent pas de marbre. Une auteure à suivre et une histoire à découvrir !

Titre : A la lame aiguisée de tes larmes

Auteure : Tiphaine KS

Editeur : BMR

Genre : Romance

Service presse : NetGalley

Résumé : Zach Broken porte bien son nom. Car brisé, il l’est.
À 20 ans, il est hanté par le souvenir des yeux de sa sœur qui brillaient, de son regard de détresse et de son propre cœur qui palpitait de peur. Depuis près de dix ans, la culpabilité le ronge, nourrit sa haine.
Avec toutes les rumeurs qui circulent à son sujet à la fac, Théa sait qu’elle ne devrait pas s’approcher de Zach. Il est tout ce qu’elle cherche à fuir. Pourtant, elle ne peut s’empêcher d’être happée par son aura envoûtante. Et plus Théa l’observe, plus elle est déterminée à le sauver de son passé douloureux.
Mais cet espoir de rédemption n’arrive-t-il pas trop tard ? Pour Zach, il n’est plus temps de pardonner. L’heure de la vengeance a sonné. Il est prêt…
PS : À la lame aiguisée de tes larmes aborde certains sujets sensibles de notre société, certaines scènes peuvent surprendre un public non averti.

L’avisdeMya 

Le titre de ce roman est d’une accroche aussi romanesque qu’efficace. Et la couverture est d’un sublime qui titille nos curiosités et ne nous laisse pas indifférent. Le contenu sera-t-il à la hauteur ? Laissez-moi vous en dire plus et vous en jugerez par vous-même. Ne connaissant pas la plume de Tiphaine KS, j’ai sollicité A la lames aiguisée de tes larmes à l’aveugle et je n’ai pas été déçue du voyage. 

À la lame aiguisée de tes larmes était d’une surprise et loin, vraiment loin d’être désagréable. D’une émotion aussi douloureuse que porteuse d’espoir. L’auteure nous délivre un récit poignant et lumineux à la fois, malgré la peine, l’horreur et la culpabilité qui se déversent tel un venin toxique à travers les lignes. Tiphaine KS aborde des thèmes très sensibles et véhicule aussi de beaux messages de pardon, d’espoir et de reconstruction. 

Zach et Théa, les héros de cette histoire se livrent à nous sans pudeur, étalant leurs états d’âme avec toute la sensibilité dont sont capables les jeunes gens de leur âge. Zach est une personne très sensible malgré ses airs de bad boy dur et exécrable. Pendant toute son enfance, il a baigné dans un climat malsain et violent. Pourtant aujourd’hui, il essaie de juguler la colère qui brûle en lui tel un feu ardent. Cette rage qui anime son quotidien l’empêchant de tourner la page et avancer. Un rien le renvoie à sa vie d’antan déclenchant ses peurs, ses doutes et incertitudes. Protéger sa sœur de leurs fantômes s’est inscrit dans son ADN. Rien qu’eux-deux contre le monde…

Jusqu’à l’arrivée de Théa, cette fille si franche, si lumineuse, si bavarde aussi sauf en ce qui concerne sa propre vie. Théa, si mystérieuse, si curieuse, si audacieuse et si agaçante s’est immiscée dans sa vie et dans celle de sa sœur pour l’embellir et la rendre meilleure. La côtoyer leur fait du bien et attise sa culpabilité de ce frère aimant à la fois. Elle lui a redonné goût à la vie alors qu’en ce moment même, sa sœur survit, se terre dans une chambre pour se cacher de la vilenie de ce monde auquel elle n’accorde plus confiance.  Théa est un ange qui est arrivé dans leur vie au moment où ils avaient le plus besoin. Sa rédemption à lui, celle qui endort ses démons, apaise sa colère, efface le passé pour ne garder que l’instant présent et l’espoir de l’avenir. Celle qui agit sur sa sœur comme un baume réparateur. Pourrait-il la laisser le réparer lui aussi ? Oserait-il seulement y croire ? Auraient-ils droit à une seconde chance dans cette vie qui jusqu’ici ne leur a pas fait de cadeaux ? 

Bref, une très belle et émouvante histoire qui vous embarquera dans un voyage où peine et joie cohabitent au fil des pages et dans lequel l’émotion prime. Des personnages attachants aux âmes torturées et quasi détruits par la violence qui a animé leur vie, par le deuil aussi. Mais grâce à leurs forces de caractère, ils se sont accrochés à la vie et l’ont reconstruite avec le peu de cartes qu’ils ont à disposition. Ils ne manqueront de vous conquérir et vous émouvoir tout le long de votre lecture.

En somme, je recommande cette belle découverte à thématiques sensibles qui ne laissent pas indifférent et qui parleront direct à vos cœurs. Par moments, l’auteure n’a pas pris de gants pour relater certaines vérités qui font mal aux tripes et au cœur alors, gare aux âmes sensibles.  Allez, je ne vous dis pas plus, je vous laisse l’énorme plaisir de la découverte ! 

Une auteure à la plume prometteuse à suivre !

Je remercie BMR pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley ainsi que l’auteure pour cette belle lecture à émotions qui m’a pleinement touchée !

 

L’avis de Charlotte sur À l’ombre de nos frères – Tome 1 : Apparences trompeuses de Virginia Etxe


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur À l’ombre de nos frères – Tome 1 : Apparences trompeuses de Virginia Etxe publié chez So Romance

Titre : À l’ombre de nos frères – Tome 1 : Apparences trompeuses

Auteur : Virginia Etxe

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99€

Broché : 12,99€

Résumé :

Deux êtres totalement différents, liés par un même drame…

Louise travaille depuis chez elle. Pour arrondir ses fins de mois et garder cet appartement trop grand depuis qu’il n’est plus là, elle répond au téléphone rose.
Jonas, chanteur d’un groupe de rock, a tout plaqué depuis qu’il a perdu un être cher. L’homme à femmes reste prostré dans son appartement, ne chante plus, ne touche plus à sa guitare jusqu’à ce qu’il compose un numéro de téléphone rose.
Ces deux êtres que tout sépare vont, sans le savoir, s’apprécier au bout du fil et se détester dans la vraie vie.

Mon avis :

Jonas et Louise vivent chacun un drame, ils tentent de se reconstruire comme ils peuvent.

Jonas est renfermé, lui qui enchaînait les conquêtes, ne veut plus sortir. Jusque-là chanteur dans un groupe de rock, il ne veut plus, ne peut plus monter sur scène depuis la perte d’un des membres, il ne joue plus de guitares non plus. Il ne vit plus, culpabilise et agit tel un connard avec son entourage, ses amis Jim et Lily.

Louise est forte, courageuse et plutôt solitaire. Elle gère de son mieux son deuil et cumul plusieurs boulots pour garder son appartement. Impossible pour elle de quitter ce lieu dans lequel elle a vécu avec celui qu’elle a perdu. Elle devient hôtesse de téléphone Rose.

Jonas et Louise vont se croiser à plusieurs reprises dans la « vraie » vie et on peut dire qu’entre eux le courant ne passe pas. Elle le trouve râleur, il la trouve coincée. Cependant, au bout du fil et sans le savoir, ils s’entendent à merveille !

Les deux protagonistes sont touchants, la plupart du temps et parfois tellement énervants ! Ils ont tous les deux vécu la perte d’un être cher et tentent de survivre malgré l’absence et la douleur. Ce tome est bien mené, oscillant entre douleur et joie. L’alternance des points de vue apporte une vision complète des événements. J’ai, cependant, été surprise par certaines attitudes de Louise et Jim face à Jonas, mais pourquoi pas…

J’ai été happée par cette histoire prenante et addictive. Une fin de tome très frustrante qui donne envie de continuer immédiatement la lecture !

Merci So romance pour l’envoi de ce service presse et pour la découverte de la plume fluide et agréable de l’auteure, Virginia Etxe.


Extrait :

« Lorsque je rentre à l’appartement, Jim est déjà là à m’attendre.

— Une bière ?

Je prends celle qu’il me tend et commence à boire directement au goulot.

— T’étais où ?

Je souris en lui répondant :

— Un besoin urgent…

— Non ! Ça y est ? Tu es de retour ? Sérieux ?

Je lui fais un clin d’œil.

— On dirait bien…

— Alors tu viens avec moi ce soir ?

— Pourquoi pas ?

— Trop cool ! Attention mesdames ! Jonas est de retour parmi nous !

Qu’est-ce qu’il est con, j’éclate de rire avec lui. Je prends mes affaires, mets mon bonnet sur la tête et nous filons à la salle de concert. Ce soir, ce sont des potes qui jouent. Je prépare la scène et vérifie tout le matos. Il n’y a pas si longtemps, c’est moi qui jouais sur cette même scène, mais depuis quelques mois, je ne peux plus. Plus sans lui. Ça m’est foncièrement impossible. Alors je bosse avec d’autres groupes pour rester dans mon univers. Lorsqu’ils se mettent en place pour la répétition j’ai quand même un pincement au cœur. Cela me démange de remonter sur scène et de reprendre ma guitare. Mais non.  Lorsque Lily s’approche du micro pour tester sa voix, mon esprit s’égare vers cette voix au bout du fil tout à l’heure. Quand je pense qu’une femme a réussi à me faire bander en me racontant un fantasme par téléphone ! Ce n’est juste pas croyable. Je me demande si elle ne fait que ça toute la journée. Parler de sexe à longueur de temps, ce doit être pas mal ça. »

Pile à lire de la semaine du 14 au 20 septembre !


Hello les étoiles, voilà quelques sorties de la semaine chez nos partenaires et autres juste pour le plaisir de vous les partager. Avec la participation des : Editions Addictives, Isla A. Rowley & Mia CareHarlequin, Eva de Kerlan, Elsa Carat & Mady FlynnBMR & Ludivine DelauneJuno Publishing FranceBlack Ink éditions & Ange Edmon –  Lily HanaAmy N. Lewis Céline MusmeauxJulia Teis. 

  • Editions Addictives

Avec la sortie de Sans concessions de Isla A. Rowley

Résumé : Elle offre son corps, jamais son cœur. Il veut les deux.
Au lycée, Laria est celle que toutes les filles rêvent d’être et que tous les garçons rêvent de séduire.
Populaire, sexy, intelligente, riche et mordante : elle est parfaite.
En apparence, du moins.
La jeune femme n’avait pas prévu que tout bascule avec l’arrivée d’Enjel.
Lui se fout des règles et de l’ordre établi, il envoie tout valser sur son passage…
Et il la veut. Mais est-ce pour la détruire ou la reconstruire ?

Et aussi la sortie papier de Charmant Connard ! de Mia Care

Résumé : 

  • Harlequin

Chez Harlequin, vous avez rendez-vous avec 5 sorties dans la collection HQN, le 16 septembre, notamment :

Our Love Will Never Die de Eva de Kerlan.

Résumé : Pour elle, il est prêt à prendre touts les risques. Même celui de souffrir.
Le monde de Niels n’est plus le même depuis qu’Ileyna y a fait irruption. Ce soir-là, elle lui est apparue, sublime, au milieu de la foule et des flashs du stroboscope, alors qu’il était occupé à servir les clients au bar. Quand il lui a avoué être sourd, elle n’a pas disparu comme tous les autres, une expression de pitié sur le visage. À la place, elle l’a entraîné sur la piste de danse pour lui faire vivre un moment hors du temps. Depuis, elle occupe toutes ses pensées ; il revoit sans cesse sa peau caramel, ses lèvres pulpeuses et son regard si déstabilisant, comme si elle pouvait lire au plus profond de lui. Mais Ileyna n’est pas du genre à se laisser apprivoiser et, si son caractère volcanique en impressionne plus d’un, Niels, lui, se promet une chose : il fera tout pour la convaincre qu’ils sont faits l’un pour l’autre.

My Stepboyfriend #1 : Initiation de Mady Flynn

Résumé : Alie ne sait vraiment pas ce qui se serait passé si Matthew n’était pas entré dans sa vie ce soir-là. Non seulement cet homme infiniment séduisant lui est venu en aide en la protégeant d’un ivrogne, mais en plus il lui a fait vivre, par la suite, la nuit la plus torride de son existence. Mais le désir qu’il a éveillé en elle n’a fait qu’attiser son appétit sexuel. Et, à en croire la façon dont il la dévore de ses yeux vert émeraude, lui aussi est gagné par la même envie insatiable. Alors, même si Alie ne connaît encore rien de lui, elle est incapable de garder ses distances. Car elle ne peut pas se passer de ces moments d’extase et, surtout, elle veut savoir jusqu’où cet homme l’emmènera dans la découverte de son plaisir…

Accro à toi de Elsa Carat.

Résumé : Elle n’avait pas prévu que l’amour s’en mêle  !
Lali n’en revient pas, sa candidature a été retenue  ! Elle va participer au grand reportage organisé par France Télévisions sur les vocations hors norme. Rien de tel pour booster les débuts de sa carrière de comédienne. Surtout que Luca, cet homme charmant qu’elle a repéré le jour du casting, fait partie de l’aventure, lui aussi. Et, même si ce futur pompier est légèrement prétentieux et agaçant, Lali trouve sa compagnie très agréable. Mais elle ne doit pas perdre de vue son objectif  : se faire repérer dans l’émission. Et entamer une relation avec un autre participant n’est peut-être pas la meilleure idée qui soit… Enfin, sauf si cela reste leur petit secret  ?

  • BMR

Le 16 septembre, il y aussi  la sortie rééditée Instant de Ludivine Delaune.

Résumé : L’amour est un condensé d’instants inoubliables.
La vie est faite d’instants imprévisibles qui marquent à jamais.
ll y a cet instant qui a changé leur vie…
Celui où Julia a décidé de voler de ses propres ailes…
Où Paul a perdu la femme qu’il aimait…
Où Marguerite a retrouvé son Joseph après la guerre…
Où Jade a enfin eu ce qu’elle voulait…
Où Jessica s’est réconciliée avec son corps…
Cet instant qui a révélé à Grégoire qui il était vraiment et celui où Rose a chassé les démons du passé.
Et le seul qu’il n’est jamais trop tard pour vivre : l’instant présent.
Avant de vous laisser emporter par le quotidien de Julia et de ses proches, faits de petits bonheurs, de doutes et de sentiments, soyez prévenus : rien ne sera plus comme avant cet instant.

  • Juno Publishing France

Jeudi 17, vous avez rendez-vous avec les sorties de 6 tentations MF chez Juno. Mais elles seront disponibles sur le site dès mercredi 16 septembre.

Vingt-et-un de ES Carter, la suite de la série L’amour en chiffres et celle de l’histoire commencée dans Dix-Neuf. Il ne peut être lu  indépendamment du 1er tome. 

Résumé : Le destin ne cessait de placer Emma Campbell et Jake Fox sur leurs chemins respectifs.

Le destin ne cessait également de mettre des obstacles insurmontables sur leur route.

Mais ce que le destin n’avait pas réalisé, c’est qu’Emma et Jake partagent une connexion plus forte que les circonstances.

Un lien intense qui menace tout ce qu’ils croyaient savoir d’eux-mêmes, un lien qui n’est renforcé que par un jour parfait.

Un jour parfait qui a fini dans les ténèbres et la tragédie.

Jake a disparu.

Emma est perdue.

Perdue dans le deuil, perdue dans le désespoir.

Le destin leur accordera-t-il finalement une chance d’être ensemble, ou les arrachera-t-il l’un à l’autre ?

PS : Ce livre est réservé aux lecteurs avertis.

La sortie de Contourner les règles, le 3e tome de la série Les Walsh de Kate Canterbary.

Résumé : Sam : Je peux lire les femmes mieux que n’importe quel plan. Je comprends leurs pensées et leurs sentiments, leurs désirs secrets et leurs doutes. Et je sais comment m’en débarrasser une fois que je les quitte. Mais tout change lorsque Tiel Desai débarque dans ma vie. Elle redéfinit ce qu’être amis signifie et cela n’a jamais été aussi sexy. Je n’arrive pas à lire en cette violoniste formée au conservatoire, mais elle est la seule capable de m’empêcher de m’effondrer petit à petit et je ne peux pas la laisser partir.

Tiel :  Mon passé – et le New Jersey – sont loin derrière moi, et je mène désormais une belle vie, emplie de musique. Je joue, enseigne, donne des conférences, explore les scènes cachées de Boston en compagnie d’un architecte tatoué et torturé, si beau que cela en devient pénible. Je suis sans défense face à ses baisers sur les toits, aux soirées où nous dansons presque nus, aux câlins qui se transforment en étreintes, à sa voix basse et exigeante. Comme une chanson qui tourne en boucle dans ma tête, je ne peux me sortir Sam Walsh de l’esprit, et prétendre que le passé ne va pas nous rattraper me va très bien.

La seule chose qu’ils ont en commun est un mépris pour les règles. Ils trouvent plus l’un en l’autre que ce qu’ils recherchaient, mais il leur faudra peut-être se séparer s’ils veulent s’unir. Ce sont les mauvais choix qui permettent aux bons de devenir réels.

  • Black Ink éditions 

Avec le rendez-vous attendu d’Ange Edmon. Corps-Accords arrivera dans vos PAL numériques le 18 septembre, mais si vous voulez vous le procurer en broché dédicacé avec les dernières sorties de la maison, direction le site de la ME. C’est PAR ICI

Résumé : Scandaleusement beau, débauché assumé et indifférent à la réputation sulfureuse qui l’entoure, Logan est au sommet de sa carrière d’auteur à succès. À trente ans, sa notoriété repose aussi bien sur sa plume exceptionnelle que sur ses frasques. Les femmes jalonnent son parcours… mais les ennuis également ! Sa sécurité est menacée au point de faire appel à un garde du corps.
Ou plutôt… une. Jane est experte dans la protection de personnalités. Intransigeante, obsédée du contrôle et allergique aux people, elle est surtout vaccinée contre toute forme d’amour. Lui n’a pas de limites. Elle en a trop. Le mot compromis ne faisant pas partie de leur vocabulaire, les associer le temps d’une mission va se révéler être un défi périlleux . Les mélanges audacieux peuvent s’avérer désastreux ou fascinants. Le danger tranchera !

  • Auto-édition 

Avec la sortie de Zee, le 1er tome de Hell’s Wings New Generation de Lily Hana.

Résumé : La nouvelle génération des Hell’s prend vie. Alors que chaque enfant se retrouve à un carrefour entre vie normale et vie de bikers, Zee, elle, ne rêve que d’une chose : faire ses preuves.
Quand Ace, le président des Hell’s, leur propose de partir à Miami pour leur période de prospect, Zee saute sur l’occasion de gagner ce cuir qu’elle désire tant. Mais c’était avant de savoir que les enfants des Broken Daemons, un club allié des Hell’s, seraient de la partie, y compris Trenton, le frère de sa meilleure amie, et l’homme qui l’avait toujours attirée mais tenue à distance.
Ils vont vite découvrir que Miami n’a rien en commun avec l’univers des Hell’s qu’ils ont toujours connu. Unis dans l’adversité, ils devront se soutenir pour atteindre leur but.
Noyés par la noirceur, pourront-ils trouver la lumière ?

  • Amy N. Lewis

Avec la sortie de Love & Pretenses, un spin-off de After The Dark pour celles qui l’ont déjà déjà lu.

Résumé : Vous les avez découvert dans After the dark…
Lola, la meilleure amie d’Abby, au caractère incontrôlable…
Hayden, le meilleur ami de Bradley, le coureur de ses dames…
Entre eux deux, tout le monde se doute de l’attirance qu’ils ont l’un envers l’autre alors que Lola et Hayden veulent se persuader du contraire.
Mais quel genre d’attirance, au juste, quand ils s’insupportent autant qu’ils se désirent ?
Souvent, ils se lancent des vannes, tout le temps ils résistent à l’envie de s’embrasser…
Pour deux célibataires invétérés comme eux, cela ne présage rien de bon…

  • NYMPHALIS

Avec la sortie du 15 de chaque mois de Céline Musmeaux. Help ! Je suis devenue populaire arrive aussi dans vos liseuses mardi.

Résumé : « La vie nous joue parfois de sacrés tours ! »

Lilou n’a jamais eu la vie facile au lycée. Cataloguée « intello », elle a toujours longé les murs en essuyant les critiques concernant sa banalité.
Seulement, un évènement a fait basculer son existence durant l’été. Sa mère s’est remariée. La voici dotée d’un beau-père aisé et d’une demi-sœur prête à tout pour lui donner confiance en elle.
La veille de la rentrée, cette dernière décide de la prendre en main afin de révéler sa beauté.
Après un relooking complet, Lilou se présente au lycée. Elle est méconnaissable et attire tous les regards, même celui de Gabin, le garçon sur lequel elle craque depuis deux ans.
Son rêve est-il en train de se réaliser ou va-t-il virer au cauchemar ?

  • Shingfoo 

Avec la sortie de Julia Teis. True Love never Ends arrive dans vos liseuses le 17 septembre.

Résumé : Simon rencontre Sarah à l’âge de 7 ans. Dès lors, il n’y a d’yeux que pour elle. C’est alors qu’il décide de faire un pacte avec lui-même : devenir l’homme qu’elle mérite, et la conquérir coûte que coûte. Adolescent, il parvient à ses fins mais malheureusement, il est encore bien immature et ce n’est pas sans conséquences… ils passent tous les deux à autre chose. Simon s’en mordra les doigts… longtemps. Un jour pourtant, des années plus tard, il la recroise par hasard à l’hôpital où il emmène sa fille suite à une banale chute. Est-ce là sa deuxième chance ? Ou le passé aura-t-il raison de leur amour une bonne fois pour toutes ?

Découvrez-le dans cette romance entre amour de jeunesse et obsession, entre passion d’une vie et coeurs brisés…..

Merci les étoiles pour votre fidélité et à la semaine prochaine pour un nouveau rendez-vous !

 

L’avis de Carine sur la romance dystopique de Ena.L : La reine des détestés L’intégrale


Titre : La reine des détestés :

Enfer ou paradis T1

Choisi ton roi T2

Auteur : Ena. L

Genre : Romance Dystopique

Editions : Auto

Ebook : 4.99€

Broché : 18.99€

Résumé :** Romance sur fond de dystopie **

An 3548. Le dérèglement climatique et les guerres atomiques ont réduit le Monde à un territoire, celui de l’ancienne Europe, désormais partagé en douze royaumes prospères.

Afin d’échapper à une vie de solitude et de drames, Hannah prend la décision difficile de quitter la zone libre et sauvage où elle a toujours vécu, pour la sécurité des murs du royaume d’Olayan. Elle sait qu’en entrant, elle deviendra esclave, comme tous les Blancs. En revanche, elle n’imagine pas que la rareté de son apparence, trop pure, fera d’elle l’esclave la plus détestée du royaume, ni qu’elle la conduira au palais, au service de la famille royale.
Rien ne prédestinait Hannah, alias numéro 83-737, esclave illettrée, sauvage, considérée comme la laideur à l’état brut, et le prince Yash bin Saleh al Talal, chef de guerre sanguinaire, héros des douze royaumes, fantasme de toutes les femmes, à se rencontrer. Mais parfois, le destin est joueur… et cruel. Car Yash n’est pas un prince de conte de fées, et Hannah ne sera jamais l’héroïne idéale.

Mon avis :

Ena nous fait faire un bond dans le futur avec cette romance dystopique des plus addictives ! Dès les premières pages, il est impossible de s’arrêter ! Et lorsque la dernière du premier tome est tournée, je vous défie de ne pas vous jeter sur le second tome qui est encore plus fort, plus percutant, plus addictif et plus sadique que le premier. J’ai d’ailleurs pas dormi de la nuit pour le terminer. Les deux sont des merveilles dont il ne faut absolument pas passer à côté. C’est avec des larmes et au son d’une chanson paillarde, que j’ai terminé cette lecture des plus époustouflantes.
 
Bouleversante, dévastatrice… Je n’ai pas de mots pour vous décrire cette dystopie comme je le souhaiterais. Non, aucun mot ne sera à la hauteur de ce que j’aimerai vraiment vous dire… Cela fait plusieurs jours que j’attends que la pression retombe, en vain… Une fois de plus, Ena a su se démarquer en cassant les codes sur ses héros et particulièrement sur le thème qui est fort, très fort et qui ne peut que nous laisser perplexe sur un avenir qui pourrait très bien nous pendre au nez. Son niveau de sadisme est du haut Level dans cette romance dystopique. Là encore, elle n’a pas ménagé tous ses protagonistes et la cruauté dépasse certaines Dark que j’ai pu lire. Mais Ena fait du Ena et sa signature déjantée fait aussi partie du lot, alors n’ayez surtout pas peur. La reine des détestés est le combo parfait d’un mélange d’amour, d’humour, de violences, de colère et d’addiction au plus haut point.
 
Hanna et Yash ont percutés mon cœur à une vitesse vertigineuse, et de plein fouet… Ils l’ont fait battre sur deux tomes au tempo de leur amour, de leur guerre et de leur destin… Il n’a cessé de cogner, de s’agiter à maintes et maintes reprises, alternant une bradycardie et une asystolie sévère particulièrement sur le rythme du second tome qui a tout de même failli causer son arrêt précoce jusqu’à le briser sur certains passages qui m’ont anéantie…
 
Ena L nous fait monter à bord de son train supersonique et nous voilà en l’an 3548.
Bienvenues au Royaume d’Olayan où Hanna ne va pas y passer les portes pour y vivre, mais essayer simplement de survivre… Survivre dans un monde où sa couleur de peau et celle de ses yeux la condamne à l’enfer. L’enfer de l’esclavagisme, de la barbarie des hommes en souvenir d’un passé qui a été détruit par les suprématistes blancs et dont les descendants payent encore leur idéologie raciste et leur folie qui ont conduit la planète à un désastre sans nom. Un héritage vieux de 600 ans qui les poursuit et les assujettis à vivre certes libres, mais dans des zones sauvages et dangereuses.
 
L’histoire aurait bien pu commencer par un Il était une fois… Un beau Prince charmant rencontra une sauvageonne dont il tomba éperdument amoureux…. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… Cela aurait pu… Si le prince avait été charmant, si les soldats avaient été des nains chanteurs et la princesse douce et belle comme un enchantement… Et si le monde n’était pas devenu aussi con que leurs pieds ! Alors, on oublie ! Car dans la reine des Détestés nous sommes très loin du conte de fée, mais plutôt, dans une Dystopie sous fond de Dark Romance.
C’est l’histoire d’un Prince plus à l’aise à la guerre qu’avec les mots ou encore sur un trône, faisant tomber des corps et des têtes par milliers sur les champs de bataille sans jamais ressentir la moindre émotion et encore moins de pitié, mais qui refusera de repousser l’évidence face à une esclave à la peau claire et aux cheveux couleurs de blé. C’est avant tout l’histoire de Hanna, cette sauvageonne qui n’a rien d’une princesse et qui ne le sera jamais. Hanna est une femme forte, une sauvage qui ne reniera jamais qui elle est vraiment. Elle subira beaucoup, mais ne flanchera pas… Aux yeux de tous, elle n’est qu’un déchet de l’humanité, une esclave hideuse à la peau claire et aux yeux bleus. Au yeux de tous, elle sera la détestée… Mais toujours digne et le menton haut et fier. A mes yeux ? Elle est The Héroïne ! 
 
Mais c’est aussi et surtout, l’histoire de notre planète et de tous ses survivants qui ont choisi de vivre dans la différence en faisant payer au prix fort les blancs, qui pour eux, ne récoltent que simplement tout ce qu’ils ont semé. Ils ont détruit leur propre terre dont ils foulaient le sol chaque jour que les dieux leur donnaient de vivre. Détruite par leur égoïsme et leur cupidité… Aujourd’hui rien n’est parfait, mais douze royaumes ont été crée pensant alors, en faire un monde accompli et plus juste.
 
Plus juste ? Vraiment ?
 
Avec La Reine des détestés, Ena L nous offre une belle leçon de vie avec des thèmes de société au niveau mondial et des valeurs à méditer et à transmettre de génération en génération pour qu’un jour, on ne se retrouve pas à notre tour dans l’un de douze Royaumes ou encore pire, dans la zone libre et sauvage. C’est aussi une belle histoire d’amour interdite, née d’une rencontre improbable de deux êtres complètement différents et qui au travers de leur histoire, vont incarner justement ces valeurs en étant tiraillés entre leurs deux mondes et leurs obligations. L’allégeance que chacun d’entre eux porte à leur peuple et la trahison dont ils font preuve en se mêlant l’un à l’autre. Ensemble, on pourrait penser qu’un nouveau monde va s’ouvrir à eux, mais l’humain peut-il vraiment changer ? Qu’il soit noir, blanc, Arabe ou Chinois, le chemin sera long vers la tolérance. Vers un monde meilleur et rempli d’espoir ou l’acceptation de la différence fera justement toute La différence et où il y aura de la place pour tout le monde. Est-ce un rêve utopique ?
 
Leur amour aussi est un rêve, mais il est aussi fort que les personnages eux même et en même temps, aussi fragile que leur monde. On ne peut que s’attacher à eux, même si pour Yash, il nous arrive de le détester. Mais n’est-il pas esclave lui aussi de son propre monde ? De ses propres lois ? Si j’ai eu un énorme coup de cœur pour Hanna, je dois vous avouer que pour Yash c’était un sacré coup de foudre. Mais quelle femme ne succomberait pas ? Il fait monter la sexy attitude de ce roman à la puissance mille avec son charisme, sa virilité, sa force, sa détermination et sa manière d’aborder Hanna qui n’a rien de glamour, mais qui pour lui veut dire beaucoup. Leurs échanges sont eux aussi travaillés à la perfection, que ce soit dans leurs joutes, dans leur intimité ou dans leurs échanges silencieux et les non-dits.
 
Entre guerre, torture, esclavagisme, rébellion, soulèvement et dérèglement climatique, La reine des détestés nous ouvre les portes d’un monde de fous ! Et c’est avec des protagonistes forts, et aux caractères explosifs que nous allons faire un long chemin durant ces deux tomes dans un récit rythmé, addictif et sans aucun temps mort. Deux héros comme il n’en existe pas ! Et ils ne seront pas les seuls, tous les personnages secondaires de ce roman apportent leurs pierres à l’édifice et font de ce roman un roman exceptionnel ! Aucun n’est parfait, aucun n’ira dans le sens qu’on voudrait. Rien ne se passera facilement au point qu’on ne peut pas s’imaginer à l’avance si la fin sera belle, ou si elle restera cette triste réalité. Les émotions sont soumises à dures épreuves et particulièrement dans le second tome. Bien qu’il n’en manque pas dans le premier, il y a d’ailleurs une scène qui m’a broyé les tripes et le cœur d’une force incommensurable. Je crois que cela ne m’était jamais arrivé que ce soit aussi fort dans une lecture. Ce passage m’a mise KO, car justement je l’ai compris, ce qui fait que mon cœur l’a validé et c’est ce qui m’a le plus retourné… Et en parlant de cœur, il faut l’avoir bien accroché pour aborder cette duologie. J’aurais envi de dire, âmes sensibles s’abstenir, mais non ! Faut pas passer à côté ! Car oui c’est dur. Oui il y a de la violence. Mais il y a un vrai message de tolérance, de l’humour et aussi tellement d’amour… Qu’il soit amical, fraternel ou qu’importe les liens. L’amour est là et bien là. À sa manière, chacun ses US et ses coutumes que nous prenons d’ailleurs plaisir à découvrir ou s’en indigner 😉.
 
J’ai l’impression que je m’égare dans tous les sens et je crois bien que si je continue, c’est moi qui vais vous écrire un roman sur le roman de Ena L ! Alors, je vais m’arrêter là, même si j’ai encore beaucoup à dire, surtout sur Yash et Hanna que je n’ai pas décortiqués comme à mon habitude, mais je pense que de ne pas vous en dire plus et les découvrir par vous-même ne peut-être qu’une bonne surprise.
 
Et pour clore, je voudrais juste dire une chose essentielle à propos de son auteur….
 
Tant qu’Ena tiendra la plume, il y aura des jardins, de l’amour et du pain. Des chansons, du vin et on manquera de rien….
 
Un grand merci à Ena pour cette lecture qui me marquera pour longtemps.
 

Extrait : 

Je me sens plus seule que jamais devant cette masse de personnes qui me dévisagent. Je voudrais pouvoir encore me cacher, même si je ne sais pas de quoi. J’aimerais fuir loin d’ici, n’avoir jamais eu cette idée stupide de prêter allégeance à un roi que je ne connais pas contre une vie d’esclave. Le premier choc me surprend. Je ne comprends même pas ce qui vient de se passer ni ce qui a percuté mon front. Les suivants sont clairs : les hommes me jettent toutes sortes de projectiles : cannettes, cailloux, détritus, même des bouteilles encore pleines ! Je suis obligée de me protéger de mes deux bras en me tournant. J’entends leur haine, j’entends leurs insultes pendant qu’on me mitraille le dos et la tête.

« Salope blanche ! » ; « Monstre ! » ; « Sois maudite ! » ; « Tu devrais être morte avec tous tes ancêtres ! » ; « Crève ! »

— Messieurs, s’il vous plaît, calmez-vous, temporise paresseusement le vendeur. Je ne sais même pas quoi ressentir. Je suis tétanisée.

— Je vous en prie, essayez de rester tranquilles, intervient l’homme. Il me force à me retourner à nouveau. Je me prends une pierre de plein fouet au-dessus de l’œil droit. Mon seul réflexe est de fixer celui qui me l’a envoyée et qui me hurle les choses les plus vulgaires que j’ai jamais entendues – et pourtant je parle assez mal. Un liquide chaud que je reconnais aisément coule sur ma paupière, puis sur ma joue, telle une larme de sang. Je suis comme anesthésiée par la vision du visage mauvais de mon agresseur. Ils arborent tous cette même rancœur.

— Il est évident que le brassard noir change la mise à prix de départ, dit le vendeur en tapotant sur sa tablette. Nous commencerons les enchères à 10 000 yanas. Quoi ??? Je ne comprends plus rien ! Pourquoi aurais-je de la valeur si tout le monde me voit comme l’incarnation du diable ?! Ça n’a aucun sens !

 

L’avis de Charlotte sur Attraction tome 1 : Hélène de Avril Morgan


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur le Tome 1 de Attraction : Hélène de Avril Morgan publié chez So Romance.

Titre : Attraction tome 1 : Hélène

Auteur : Avril Morgan

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99€

Broché :  14,99 €

Résumé :

Hantés par leur passé, céderont-ils à cette passion soudaine ?

Hélène est perdue : elle n’arrive pas à trouver un nouvel emploi en tant que barmaid. Or, c’est tout ce qu’elle sait faire. Après une soirée de recherches infructueuses, elle sort dans un bar avec sa meilleure amie qui lui lance un défi : embrasser un inconnu. Prête à tout pour réussir au moins une chose dans sa journée, elle n’hésite pas une seconde et va embrasser un homme séduisant mais ténébreux qui reste seul sur le côté. Une erreur qui marquera sa vie à jamais… car débutera alors une relation difficile, tous les deux étant hantés par leur passé…

Mon avis :

Une histoire qui prend au cœur dès le premier chapitre !

Hélène cherche désespérément un emploi de barmaid. Elle passe de bar en bar pour trouver un travail. Puis, entraînée par sa meilleure amie, elle finit par relever un défi : embrasser un homme choisi au hasard…. Hélène est pleine de vie.

Jessie traverse une période très difficile, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Il peut heureusement compter sur ses amis pour l’épauler sur plusieurs pans de sa vie et l’aider à passer ce cap sombre et douloureux.

Contre toute attente, les deux protagonistes ressentent une attirance l’un pour l’autre, mais la refoulent pour des raisons différentes. Lui est en proie à une crise de conscience. Il ne s’attendait pas à ressentir quoi que ce soit et se reproche d’éprouver cette attirance. Elle veut se protéger pour ne plus souffrir. Chacun lutte entre raison et sentiments…

L’alternance des points de vue permet de s’imprégner de leurs émotions et de leurs doutes.

Une intrigue secondaire vient se greffer à cette histoire déjà complexe, elle apporte une touche de suspens en plus et elle est tout aussi poignante que le reste de cette histoire. Les personnages secondaires ont une place importante dans cette histoire.

J’ai aimé la franchise de Jessie qui ose être un homme avec des émotions. Il n’en a pas honte et les exprime. Loin d’être irréprochable, il n’en est que plus vrai. J’ai été réellement touchée et émue par ce personnage et son vécu.

Merci So Romance pour ce service presse par lequel j’ai découvert la plume fluide de l’auteur, Avril Morgan.

Extrait :

« À l’intérieur, c’est le même genre. Il y a bar tout au fond de la salle en bois. Seul un barman travaille. La salle est bien petite pour le nombre de tables qu’il y a. Il faut limite pousser les chaises voisines pour se frayer un chemin.

Au comptoir, je m’accoude, papier en mains. Le barman est plutôt mignon. Il tourne son attention vers mon amie et moi. Il nous sourit et nous propose un verre.

— Non merci, refusé-je. Je viens me présenter pour…

— Un poste ? On n’engage personne ici. Désolé.

Un nouveau refus. D’un autre côté, je ne m’en plains pas. Le bar est horrible. Travailler ici reviendrait à travailler dans une morgue.

Cassandre sort la première en rigolant. Je la suis de près, le sourire aux lèvres.

— Je n’ai jamais été aussi heureuse d’un refus, murmuré-je.

— Tu m’étonnes ! Allez, on va à celui que j’aime bien. Ils ne cherchent pas, mais le patron est cool, avec un peu de chance il t’embauchera…

Je crains ce bar. Les goûts de Cassandre me font peur. Elle m’a déjà traînée de force dans un bar échangiste et un autre où des couples sautaient sur les canapés en cuir. Si celui qu’elle veut me présenter est du même genre, je pars en courant. Il n’est pas question que je bosse dans ça. Loin de moi vouloir garder une étiquette parfaite. Je ne veux juste pas être mêlée au sexe. Dans ce milieu, j’aurais peur de me faire avoir et d’être bloquée à vie.

Ce nouveau bar est plus accueillant. L’entrée est dans un coin de rue. Une porte vitrée bien nettoyée et simple laisse voir l’intérieur. Cassandre ouvre la porte et nous entrons en silence. Des clients sont assis au comptoir, d’autres à des tables en bois. L’ambiance est chaleureuse. Des rires sont audibles. Ils proviennent d’un groupe de jeunes éloignés dans la pièce.

Les murs sont couverts par des grands rideaux rouges. Les magnifiques luminaires sont dans un style ancien et se marient bien avec la décoration épurée.

Je porte mon attention sur le comptoir. Il est en bois massif, sûrement du pin. Le dessus est bien ordonné. Chaque chose est à sa place. Je comprends mieux pourquoi Cassandre aime ce lieu. Il est calme et magnifique. Ça donne envie d’y rester plus longtemps. »

Lost Soldier de Romy Cole aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Lost Soldier de Romy Cole, une bouleversante histoire qui véhicule un message d’espoir. Un embarquement immédiat sur le chemin de la rédemption !

Titre : Lost Soldier

Auteure : Romy Cole

Editeur : Editions Addictives

Genre : Romance

Résumé : Il n’a rien à offrir. Elle le veut quand même.
Ex-militaire, blessé, dangereux : Deacon n’a plus confiance en rien ni personne.
Les femmes, c’est comme l’alcool : un moyen de passer le temps et d’oublier pendant quelques heures.
Et quand il est obligé de bosser comme bénévole dans un refuge pour pitbulls, il voit rouge. Laver des cages et promener des bestioles, très peu pour lui !
Sauf que Sawyer, sa patronne, refuse de le laisser se défiler. Elle est têtue, lumineuse, aussi grande gueule que lui…
Et elle pourrait bien lui redonner goût à la vie.

L’avisdeMya 

Quand la lâcheté humaine et le chaos de la guerre laissent des cicatrices irréversibles ! Deacon en fait l’expérience depuis son retour du front. Blessé, rongé par le deuil, par la haine et de ce sentiment d’injustice qui s’est ancré en lui, par le poids de la culpabilité de celui qui reste. Pourquoi, lui le célibataire et sans famille qui se soucie de lui, n’a-t-il pas péri à la place de ses frères d’armes qui avaient eux une raison de revenir ? Cette question le taraude et aucune réponse ne pointe son nez pour le sortir de cette moisissure qui dévore ses entrailles déjà assez atteintes par l’alcool de mauvais qualité qu’il ingurgite pour oublier. Oublier ce qui a mal tourné dans sa vie, pour chasser aussi ses visiteurs nocturnes même pour un laps de temps. Deacon porte le poids de sa croix ressassant le regret de ses actes, refusant de vivre le moment présent pour se punir d’être un survivant ou d’un crime commis en faisant son devoir patriotique… Jusqu’à présent aucune thérapie n’arrivait à le sortir de son cauchemar quotidien, même le sexe n’est plus un exutoire à ses pensées morbides qui le tentent d’en finir une fois pour toute. Une fuite lâche mais salvatrice. Un sourd désir de violence l’accompagne à chacun de ses pas, chacun de ses faits et gestes, faisant de lui une vraie bombe à retardement… 

Jusqu’à son arrivée au refuge Wolf Rain, dans lequel on soigne ces chiens lâchement abandonnés ou torturés pour l’appât de gain. Là, deux mondes que tout oppose se sont heurtés faisant trembler la terre sous les pieds de notre ex-militaire. Le jour et la nuit se sont enflammés pour attiser les quelques étincelles qui dansaient en solo dans ses yeux morts. Lui qui se refuse à accepter les mains tendues vers lui, ni aucune forme de tendresse, pensant ne pas les mériter, n’a pas résisté longtemps pour succomber non seulement à ces animaux en manque d’amour mais, aussi à ces deux êtres solaires qui viennent de bousculer sa vie en déclin pour mettre un peu de lumière dans ses pénombres. Sawyer, sa patronne intransigeante mais Ô combien sexy et solaire et Willow, sa fille si mignonne et charmeuse.

Sawyer, cette jeune femme au sourire à toute épreuve lui a donné goût à la vie, a réveillé l’humain avide de chaleur en lui, l’a ramené d’outre-tombe. Un caractère pas commode, une langue bien pendue mais, si généreuse, grand cœur et loyale, mais cache au tréfonds d’elle-même une âme fracturée. Sa fée, sa sauveuse… Qu’a-t-il à lui offrir à part la noirceur qui risque de déteindre sur elle ? Elle mérite mieux que lui, elle, qui a connu déboires et désillusions. Elle lui offre le meilleur d’elle-même, elle est tout… Mais lui, n’est rien qu’un feu de paille qui n’étincellera pas longtemps. Il risque d’éteindre sa lumière s’il la garde entre ses mains tellement sales… Mais encore une fois, il a envie d’être égoïste, il a ce besoin viscéral de se repaître de son quotidien, de sa luminosité, de son parfum naturel, rafraîchissant et authentique qui lui font un bien fou… La peur de la perdre est plus vive et douloureuse que la mort elle-même.

Mais quand les fantômes refont surface et s’en mêlent, que resterait-il de cette relation née dans le doute et les incertitudes de l’avenir ? 

Lost Soldier, une histoire qui porte bien son titre. Y a pas plus paumé qu’un soldat qui a tout perdu. Se blesser au combat et être privé de l’honneur d’accomplir son devoir, perdre des frères d’armes, tuer des enfants, ou tuer généralement… Le retour du front est toujours chaotique et accompagné souvent d’un trouble de stress post-traumatique… qui touche les plus entraînés d’entre eux, et les nerfs les plus solides. Romy Cole a magnifiquement illustré l’état d’âme d’un de ces soldats lâchés dans la nature après de longs mois, voire, de longues d’années à servir leurs patries. Un sujet fort et poignant qui touche en plein cœur.  Cette histoire est d’autant plus forte et intense par les moult thématiques qu’elle aborde. Une immersion totale et addictive dans un univers où noirceur et espoir riment en symbiose. Des personnages différents mais pas tant que cela d’où l’attraction qui les anime. Chacun d’eux règle ses problèmes où les occulte à sa façon. Sawyer a retrouvé son salut dans le refuge, au sein de ses amitiés mais, surtout dans l’innocence de son Willow qui lui apporte un apaisement bienfaiteur et l’aide à s’en sortir, à sourire encore à la vie. Contrairement à Deacon qui lui, ne cherchait pas la paix, il voulait surtout se punir d’être encore vivant, se punir de ne pas avoir le courage d’en finir, se punir de toutes les fautes et les erreurs du monde qu’il porte sur ses épaules comme un diablotin maléfique… Deux personnages qui m’ont séduite par leur force et m’ont bouleversée par leur faiblesse. Quand Deacon se complaît dans sa solitude, ses cauchemars, ses coups d’un soir et sa bouteille de whisky pour seule compagnie, Sawyer, elle, est entourée d’amis sûrs qui la soutiennent dans les coups durs. 

Lost Soldier, une lecture où moult émotions nous accompagnent à chaque page, dans chaque mot. En parallèle de la tourmente qui prend aux tripes dans laquelle nous plonge l’auteure, le sourire n’est jamais loin aussi grâce à l’adorable Willow, cette percée lumineuse dans la nuit, qui ne manque pas de caractère malgré son jeune âge et à l’indécrottable Dasher et ses pitreries qui m’ont fait rire plus qu’une fois m’offrant une récréation bénéfique. Une histoire porteuse d’espoir et de lumière malgré le lourd fardeau de la souffrance et du deuil.

Bref, une lecture que je vous recommande de ne pas manquer. Un embarquement immédiat sur le chemin épineux de la rédemption. Une histoire aussi douce que puissante à l’image de l’amour que ressent nos personnages. Forte et émouvante par ses thématiques qui ne laissent pas de marbre, par sa dynamique, par ses amitiés, par le soupçon d’humour stratégiquement bien dosé et bien placé. Rebondissements et suspense à la clé. Et je n’oublie pas une mention spéciale aux chiens du refuge Wolf Rain qui ont apporté leurs pierres à ce bel édifice. 

Merci Carole et les éditions Addictives pour l’envoi du service presse ainsi qu’à l’auteure pour cette magnifique histoire aussi sombre que lumineuse. 

 

Lovers : Daël& Lior #1 de Florie C. chez Harlequin !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le premier volet de la saga Lovers. Daël & Lior, une romance MM de Florie C. au goût de l’interdit. Genre Roméo et Juliette des temps modernes, brillamment mené . Une histoire à découvrir. 

Titre : Lovers : Daël & Lior #1

Auteure : Florie C.

Editeur : Harlequin

Collection : HQN

Service presse : NetGalley

Résumé : A trop vouloir faire taire leurs sentiments, ils ont fini par y succomber.
Depuis des années, les Hamilton et les Rosenbach se mènent une guerre de pouvoir sans merci dans les rues de Londres. Et depuis des années, on interdit aux membres de ces deux familles de se côtoyer. Pourtant, lorsque Lior Rosenbach a rencontré Daël Hamilton sur le pont de Westminster, toutes ses certitudes ont volé en éclats. Ce soir-là, le jeune homme qu’il a appris à détester depuis toujours a su faire battre son cœur de pierre. Il se damnerait pour revoir ses yeux bleus, entendre à nouveau le son de sa voix, ou ne serait-ce que l’effleurer du bout des doigts… Mais c’est impossible. Car, si Lior cède à la tentation, c’est toute sa famille qu’il trahira, et elle a déjà trop souffert. À moins qu’il ne trouve le moyen d’aimer Daël en secret…

L’avisdeMya 

Les Hamilton et les Rosenbach, deux familles richissimes divisent Londres en deux parties. Deux familles rivales qui se disputent le pouvoir et ne lésinent pas sur les coups bas pour arriver à leurs fins. Si la concurrence se fait dans les règles entre les parents, les enfants, eux ne font pas dans la dentelle. Sous les fringues et le parfum de luxe, se cachent de vrais voyous qui ne reculent devant rien pour gagner un premier round, un autre et encore un autre. Mais quand un homme marche vers son destin, il est bien souvent forcé de changer de direction comme le dit si bien Paulo Coelho. Daël Hamilton et Lior Rosenbach l’ont su à leurs dépens.

Au moment où le feu se consumait de haine entre les héritiers des deux familles, Daël et Lior se consumaient d’un désir outre que celui de la vengeance. Braver l’interdit ne faisait pas partie du plan. Après l’avoir combattu longuement, la tentation d’y succomber était trop forte pour ignorer les conséquences de leur liaison si cela venait à se savoir. Mais le goût du risque ne fait qu’exacerber cette passion qui les dévore. Et faut dire que Daël a plus à perdre vu qu’il est l’héritier de l’empire des Hamilton et que quelques mois le séparent du fauteuil du leader.

Est-il prêt à tout perdre pour un Rosenbach ? 

Quant à Lior, seul frein à son déni, cette monstrueuse culpabilité qui brûle en lui comme de l’acide. Pendant que sa sœur et cousins le protègent au détriment de leur sécurité, il perçoit ce désir ardent et malvenu qu’il ressent envers l’ennemi comme une trahison. Surtout que Daël est la cause de certains maux de sa famille et pas des moindres.

Sera-t-il prêt à braver l’interdit et perdre l’affection de sa famille pour un Hamilton ? 

Lovers, une romance MM née dans le chaos et les conflits familiaux. Une pâquerette qui éclot dans un climat aride de tout sentiment positif et encore moins d’amour. Un Roméo et Juliette façon moderne réinventée avec intelligence et élégance. Sous le signe d’un désir ardent et de l’interdit que démarre cette histoire inédite et originale. Je dis inédite pas par le contexte mais, bien par son style et originale par son cheminement. Une lecture accrocheuse malgré un début que je pensais long mais que j’ai compris après, utile pour comprendre les tenants de la trame. 

Deux familles imbues d’elles-mêmes, sûres de leurs pouvoirs et de leurs forces mais non dénuées de fêlures ! Chacun d’entre eux traine moult casseroles qui les définissent et régissent leurs vies. Des personnages écrasés par le poids d’un lourd fardeau qui se laissent gouverner par la colère et la haine, leur leitmotiv est de porter le coup en premier sans se soucier des lourdes conséquences de leur inconscience. Bordeline, impulsifs, rageux et incapables de gérer leurs émotions comme les communs des mortels. Mais ils ont chacun un truc qui nous émeut et nous touche en plein cœur.

Une histoire rythmée, avec des personnages qui transpirent de dynamisme. Une histoire qui nous transporte dans un univers atypique et sans préavis, se laisse lire, riche en rebondissements et de moult émotions. Une course au pouvoir passionnante et passionnée, déraisonnable, immodérée et ne laisse place à l’ennui.   

Une guerre sans merci, acharnée et oh combien addictive… Conflits, interdits, vengeance et sentiments en sont les mots d’ordre qui ne laissent aucunement indifférent. Je vous recommande de découvrir Lovers à tout prix.

Merci à Harlequin de l’envoi du service presse via NetGalley ainsi qu’à Florie C. pour cette superbe histoire que je n’oublierai pas de sitôt. Hâte de découvrir la suite qui arrivera dans nos liseuses, début octobre.

 

L’avis de Carine sur My Rules, le dernier roman de Anita Rigins chez Addictives Editions


Titre : My Rules

Auteur : Anita Rigins

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 4.99€

Résumé :

Que la chasse commence.

Rose Hoffman a enfin trouvé un semblant de paix en intégrant la sororité des Pure Spirit. Des règles, un cadre strict, voilà ce qu’il lui faut pour reprendre sa vie en main ! Mais lorsque Tayron « T-J » Price débarque dans sa vie en manquant de l’écraser, ce fragile équilibre vole en éclats. Membre de la Meute, une fraternité qui ne jure que par la fête et les excès, Tayron représente tout ce que Rose déteste et un interdit qu’elle ne veut surtout pas transgresser. Avec lui, plus aucune règle, sinon les siennes… et ça, c’est bien trop dangereux pour la jeune femme. Mais pas de chance, Tayron est décidé à la prendre en chasse : il a vu le feu qui se cache derrière ses airs de fille sage, et il ne compte pas s’arrêter avant de la voir s’enflammer. Même si, pour cela, ils doivent brûler tous les deux…

Mon avis :

Ne lisant pas les résumés, c’est avec une immense joie que je me suis rendu compte en débutant ma lecture, que My Rules était en fait le Spin-off de No Rules, qui avait été pour ma part, un immense coup de cœur. Nous voilà de retour avec la Meute, La fraternité la plus influente du campus de Denver. Celle qui abrite les étudiants sans limites, les rois des excès, des « tarés » comme beaucoup disent. Mais La Meute est avant tout une famille, celle qu’ils se sont choisie. Une famille de cœur pour certains. Après avoir crié au loup avec Tucker, c’est au tour de T.J de nous emporter dans l’œil du cyclone qui ravage sa vie et qui paradoxalement, sera sauvé par une tempête.

Tayron Junior Price est peut-être le membre le plus solaire de la meute, mais c’est aussi le plus cabossé de tous. Dernière sa façade de pseudo-lover de la fraternité, TJ, cache ses sombres secrets et surtout, qui il est réellement. Et lorsque deux êtres cabossés se rencontrent, il est difficile de croire qu’ils pourront se porter vers le haut. Tout comme eux, on ne peut que s’imaginer qu’ils vont plonger chacun dans les abysses de l’autre. Qu’il est impossible de faire ressortir du bien de nous quand le mal nous ronge. Et pourtant… Parfois il suffit de chercher la lumière pour l’autre, pour qu’elle nous illumine aussi en écho.

Rose est belle, piquante, mais c’est surtout une âme brisée. Elle se laisse chaque jour envahir par les remords et cette douleur qui ne la quitte pas. Elle essaye d’avancer malgré les cicatrices d’un passé qu’elle peine à oublier. Apprendre à vivre avec n’est pas vraiment une réussite pour elle, mais elle avance, comme elle peut. Elle le doit. Hors de question de tout gâcher à nouveau. Hors de question de faire souffrir encore ceux qu’elle aime et encore moins les faire plonger dans ses ténèbres. Sa rencontre avec TJ est plus que percutante, et elle qui avait prévu de devenir plus forte, va fuir devant lui comme une lâche… Elle ne veut plus de danger dans sa vie. Rose aspire à être tranquille, elle a besoin de calme, de règles, d’un cadre sécurisant, d’où le choix de sa sororité, Les Pure Spirit. La Meute est un danger. Tayron Price encore plus. Manque de pot pour elle, il a très vite vu que dans son regard que le feu qu’il contenait n’attendait qu’une étincelle pour partir en brasier. Que la chasse commence, un jeu se met alors en place entre eux. Un jeu qui va faire aussi monter la tension sexuelle et électriser chaque rapprochement. Un jeu qu’ils cherchent malgré tout, car ils se rendent vite compte que cela les rend… vivants ! Que face à face, ils sont eux-mêmes et prennent la vie comme elle se présente sans penser à demain. Un affrontement sans aucune règle, mis à part celle d’être libre et debout.

Mais existe-t-il vraiment une règle en amour ? Seront-ils prêt à affronter le raz de marée qui s’annonce dans leur face à face ? Avoir une carapace que l’on se forge permet de se protéger des coups de la vie. Mais lorsque cette carapace nous empêche de la vivre tout simplement, il faut parfois savoir lâcher prise et faire confiance au destin, tout cruel soit-il parfois…

My Rules ne sera pas un coup de cœur contrairement à No Rules, moins percutant que le premier opus, mais ce fut tout de même une très belle lecture qui ne manque pas d’émotions. On l’aime tellement notre T.J qu’on ne peut qu’être touché même si pour ma part, j’ai l’impression parfois de tourner en rond dans les romances qui se ressemblent dans le fond. On a souvent le même schéma qui se répète avec les âmes torturées et le départ de celle-ci ne faisait pas exception sur la trame. Mais Anita Rigins a néanmoins réussi à me rattraper et me faire accrocher. Particulièrement par les sujets abordés. Deux sujets de société, deux victimes collatérales de la violence humaine. Qu’elle soit directe ou indirecte, elle tue physiquement, mais brise aussi des âmes qui errent ensuite dans une vie en laquelle ils ne peuvent avoir confiance. Tayron et Rose sont diamétralement opposés, mais se ressemblent dans leurs ténèbres. Chacun ses doutes et ses angoisses. Chacun sa croix et cette peur qui le bouffe. Peur de décevoir, peur de perdre ceux que l’on aime, peur de ressembler à un autre… Peur de ses excès, de ses actes. Peur de ne pas mériter le meilleur et se contenter du pire… Mais là où je dis bravo et que j’ai adoré, c’est qu’Anita Rigins réussi à sortir du cliché des deux âmes brisés par la vie. En mettant en lumière leur côté sombre, elle va aussi user et abuser ( pour notre grand bonheur) d’humour et de joutes verbales géniales qui rendent le récit dynamique à l’image de ses protagonistes. Avec TJ et Rose, on roule à 200 à l’heure sans casque, les cheveux au vent. On aime les sentir vivant et on se sent vivant à notre tour.

Les protagonistes sont attachants et apportent l’émotion qu’il faut au récit, ni de trop, ni de pas assez. Surtout avec Rose qui grâce à son caractère m’a immédiatement conquise. On est très loin de la petit âme en peine qui se fait croquer par le grand méchant loup une fois le personnage bien cerné et compris. Non. Traquée par le loup, Rose pourrait facilement être celle qui remplie son corps de pierre et le jeter à la rivière pour qu’il la laisse en paix. Le tout avec ses airs de fille innocente en petite jupe rouge et le sourire en coin, avec tout de même la peur de se faire gronder par mère-grand pour avoir désobéi. Elle ne manque pas de répartie face à lui et devient plus forte que jamais. TJ ne cesse de dire qu’il voit le feu en elle et il n’a pas tout à fait tord. Sauf que ce feu qu’il voit, c’est lui qui en maintient les braises. Tout comme Rose a contrario, apaise les siennes et sa colère qui le consume…

Anita Rigins a réussi à porter au récit son lot d’émotion sans trop tomber dans le mélo. Un peut trop poétiquement imagé parfois à mon goût sur certain passages mélancoliques. Elle pointe du doigt au travers les histoires de nos héros la violence sans en être immergé complètement. C’est sur le côté psychologique et émotionnel de la relation qu’elle va mettre en avant les répercutions morales du vécue de nos protagonistes. Elle va même y rajouter un petit goût d’interdit, sinon ce ne serait pas drôle, n’est-ce pas? Le fond n’est pas tendre pour nos héros et pourtant, elle a réussi à rendre le tout simplement beau et vivant ! Petite mention spéciale pour le prologue que j’ai trouvé extrêmement accrocheur et annonciateur d’une belle tempête émotionnelle sans se douter que cette tempête serait une jolie Fleur.

Un grand merci aux Editions Addictives pour cette belle lecture, et même si j’ai vu que c’était la fin de la meute avec TJ, je garde un grand espoir pour Sam !

Extrait :

– Qui a besoin de faire la fête ?! s’exclame une grande blonde en entrant dans notre maison, l’air joyeux. Oh, mon Dieu, c’est carrément trop mignon ici !
Une vingtaine d’étudiants la suivent, et je découvre un pack de bières sous la plupart des coudes.
Non, non, non. C’est pas vrai !
Je m’interpose devant la porte, mais c’est trop tard.
Et enfin, je le vois, sur sa moto rutilante qui fait un bruit d’enfer avant de se stopper à côté du rassemblement de voitures. T-J m’aperçoit directement, un grand sourire collé sur le visage.
– Mais quelle vilaine menteuse tu fais, mon cœur, débute-t-il en s’approchant. Je croyais que vous organisiez quelque chose ce soir.
– Qu’est-ce que tu fous, bordel de merde ?! Prends tes petits copains et allez faire votre soirée ailleurs ! Tu m’entends ?!
– J’ai décidé de venir faire la fête ici, en comité réduit pour éviter tout débordement.
Je frappe sa poitrine de mon index accusateur.
– Mais je ne veux pas de ta foutue fête !
J’entends des rires dans mon dos. Est-ce que… est-ce que j’entends également Isaa ? Est-ce qu’elle est en train de s’amuser ?
– Je sais que tu ne crois pas au destin, alors appelons ça… le hasard. On cherchait une maison pour faire la fête, et c’est tombé sur la tienne. Comme par hasard.
Ce type est insupportable.
Il s’apprête à continuer son explication mais je le coupe férocement :
– Pourquoi ?! Pourquoi, T-J ?!
Il fronce ses sourcils une seconde avant de se pencher vers moi, ses yeux dans les miens :
– Parce que j’ai vu ce feu en toi qui ne demande qu’à tout ravager sur son passage. Tu te caches dans cette grande maison, mais je pense que tu caches beaucoup plus que ça. Et c’est le moment de laisser la tempête se déchaîner…

***

My Rules, d’Anita Rigins, histoire intégrale.

Pile de la semaine du 07 au 13 septembre !


Hello les étoiles, voici la première partie de votre Pile à lire constituée de sorties de la semaine chez nos partenaires ! La team vous en souhaite de belles découvertes. Une participation des: Editions Addictives avec Emma S. James, Black Ink éditions avec Angel Arekin, Harlequin avec Julie Perry, Charlotte Pastoret, BMR avec Eva Dupea, Morgane Tryde & Mélodie Smacs.

  • Editions Addictives 

Avec la sortie attendue de Under The Rain de Emma S. James. Une couverture magnifique et il ne tient qu’à vous pour découvrir cette histoire, ne manquez pas le rendez-vous le 9 septembre.

Résumé : Il ne s’incline devant personne. Elle est différente.
Faye s’installe en Irlande, déterminée à reprendre sa vie en main. Plus jamais elle ne se laissera marcher sur les pieds, c’est terminé !
Les hommes ? Tous des enfoirés sans cœur, moins elle les approche, mieux elle se porte.
Et c’est encore plus vrai pour Caleb ! Ce patron de bar a beau être sexy, il est aussi arrogant qu’insupportable. Hors de question de lui céder.
Sauf qu’il suffit d’un quiproquo, d’un léger mensonge, et les voilà forcés de jouer les amoureux.
Et si à force de faire semblant… tout devenait réel ?

  • Harlequin 

Le 9 septembre, vous avez aussi rendez-vous avec quelques sorties dans la collection HQN. Et avec un thème qui vous intéressera à coup sûr. Quelques histoires se sont défaites à cause du COVID19 et du confinement, mais  d’autres se sont construites ou reconstruites. Quelques auteures ont tenu à nous partager ces histoires d’amour nées pendant cette sale période que l’humanité a connue dernièrement. Des histoires porteuses d’espoir dont j’ai eu l’honneur de découvrir deux d’entre elles en avant première en tant lectrice partenaire de la « Love Society ». Et surtout une qui s’est démarquée et a obtenu le coup de cœur des blogueuses !

One Night With You : #ConfinésEnsemble de Julie Perry, la romance coup de cœur de La Love Society.

Résumé : Et s’il était celui qu’elle attendait  ?
Elisa vient de vivre la meilleure partie de jambes en l’air de sa vie avec son partenaire d’un soir  : Raphaël, un homme d’affaires sexy comme pas permis. Elle, qui s’était promis de ne jamais coucher deux fois avec le même type, est bien embêtée… car elle meurt déjà d’envie de recommencer. Heureusement, le président de la République vient d’annoncer la mise en quarantaine du pays, et elle n’a d’autre choix que de rester chez son Apollon. L’occasion rêvée pour elle de faire une entorse à la règle qu’elle s’est imposée jusque-là et d’en apprendre un peu plus sur Raphaël. Car elle le sent  : quelque chose, au-delà de leur alchimie, les lie l’un à l’autre.

Only Us de Charlotte Pastoret. Une jolie romance née aussi pendant le confinement qui saura aussi vous séduire. Et à juste titre.

Résumé : Pour ces semaines de cohabitation imposée, leur occupation est déjà toute trouvée…
Quand Aïto lui a proposé un premier rendez-vous, après des semaines à s’envoyer des messages et à s’appeler, Nina a sauté dans un train direction Paris sans hésiter. Et ce matin, en se réveillant à côté de ce corps fin et musclé, elle n’a pas regretté une seconde d’avoir suivi son instinct  : le charme de cet homme est dévastateur, et elle vient de passer la nuit la plus torride de toute sa vie. Mais, quand elle se reconnecte au monde extérieur, la nouvelle tombe  : la France est confinée, impossible de rentrer chez elle. Coincée chez Aïto, Nina se dit que la situation pourrait être pire. Après tout, elle va vivre les prochaines semaines dans un appartement luxueux en compagnie de la tentation incarnée. Et, même si monsieur a un poste à responsabilités, elle a bien l’intention de le déconcentrer autant que possible.

  • Cyplog éditions

Avec la sortie du tome 0.5 de Gueule d’ange consacré à Fred. Sex, Fun and Rock’N’Roll de Katja Lasan arrive en numérique et en broché le 10 septembre. Les précommandes sont déjà ouvertes sur le site de notre partenaire et dont les frais de port sont offerts jusqu’au 09 septembre avec le code promo RENTREE09.  Suivez ce lien

Résumé : « Y a qu’en musique et dans la baise que j’aime pas être mauvais. Pour le reste, je m’en branle. » Fred
Avant de devenir Gueule d’ange, leader charismatique et déjanté du groupe de rock Dark Moon, Fred était un ado – presque – comme les autres…

  • Black Ink éditions

Avec un rendez-vous que les fans d’Angel Arekin attendent avec impatience. Le 1er tome de Love memorie arrive le 11 septembre dans vos liseuses.

Résumé :  Je te présente le nouveau membre de notre famille, voici Swan. Dorénavant, nous serons tous ensemble. »
Billie, jeune hippie, éprise de liberté, est contrainte de poser ses bagages pour vivre auprès du nouveau mari de sa mère et de son fils, le beau mais étrangement mutique, Swan Anconie.
Elle a du mal à trouver ses marques et son nouveau « demi-frère » ne l’aide pas : ses yeux glacés posés sur elle lui prouvant chaque matin qu’il désirerait la voir partir. Mais Billie y entrevoit là un nouveau challenge : apprendre à connaître ce jeune homme atypique et sombre, muré dans une colère inexpliquée, et découvrir ce qu’il cache dans ses silences.
Swan n’avait pas prévu de se fracasser contre la beauté sauvage de la jeune femme.
Billie n’avait pas prévu d’aimer autant chaque ombre et éclats de lumière qui le composent.
Ensemble, ils vont découvrir l’amour et partager chacune de leurs premières fois. De la douceur aux coups de gueule, de la jalousie à la trahison, de la tristesse à la sensualité, de la rage à la passion.
Non, ils n’avaient rien prévu de ce qui allait se passer, mais ils s’apprêtaient à en aimer chaque seconde.
Voici l’histoire de leur amour.

  • BMR 

Cette semaine, deux sorties chez notre partenaire BMR.

Le 3e tome d’Instincts de Eva Dupea arrive dans vos liseuses le 9 septembre .

Résumé : Depuis presque deux ans, Milady coule des jours heureux sur son île en compagnie des deux hommes de sa vie. Enfin, ils vivent leur amour librement, oubliant toutes les horreurs qu’ils ont traversées pour atterrir sur ce petit bout de paradis. Oubliant tout… hormis le fait qu’ils sont encore en danger.
Les absences répétées de Cody et ses excursions sur le continent les rendent de plus en plus nerveux. D’autant plus qu’elles cachent un mal-être qui pourrait un jour faire exploser l’équilibre fragile du trio.
S’ils veulent atteindre un amour éternel, ils devront se montrer insouciants une dernière fois, quitte à ce que la mort les sépare définitivement. 

Quant au 2e titre de la semaine, Dans l’ombre de Narcisse de Morgane Tryde, il arrive le 11 septembre.

Résumé : Après des années enfermée dans une relation abusive, Livia a fait sa valise, claqué la porte et dit adieu à un homme qui la rabaissait pour toujours mieux la posséder. Elle a brisé ses chaînes.
Enfin, pas tout à fait… Car Marvin, l’homme qu’elle a quitté, n’est pas n’importe qui. Il est le père de leurs deux adorables filles. Quoi que Livia fasse, où qu’elle aille, l’ombre de Marvin rode, plus pesante que jamais. Il ne compte pas la laisser s’échapper si facilement. Quand Livia rencontre Joachim et sent son cœur battre de nouveau, l’étau se resserre. Livia arrivera-t-elle à se libérer de l’emprise de Marvin à temps pour aimer  ? 

Sans oublier la sortie papier de Hiver gagnant de Mélodie Smacs.

Résumé : Tout semblait sourire à Lou : une vie amoureuse comblée avec son mari Thomas, un emploi d’agent immobilier dans lequel elle excelle, des amis complices.
Mais son divorce brutal fait tout basculer.
Elle se raccroche alors à un projet professionnel dans lequel elle place toute son énergie. Pour le mener à bien, elle contacte Paul, un décorateur d’intérieur talentueux.
Lou ne se doute pas que sa rencontre avec Paul sèmera à nouveau le chaos dans sa vie, faisant remonter des souvenirs d’enfance troublants…

Merci à vous les étoiles pour votre attention et à la semaine prochaine pour un nouveau rendez-vous !

L’avis de Charlotte sur Your game My rules de Chloé Wilkox


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Your Game My Rules de Chloé Wilkox aux Editions Addictives. Ce livre a précédemment été édité sous le titre : « Prête à tout ?« 

Titre : Your Game My Rules

Auteur : Chloé Wilkox

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Poche :  7,90 €

Résumé :

Il maîtrise tout… sauf elle.

Colin Cooper maîtrise chaque aspect de sa vie. En tant que boss respecté, il mène ses projets d’une main ferme et ne laisse personne se dresser sur sa route. Le sexe ? Pour une nuit uniquement. L’amour ? Une chimère dangereuse et inutile. Mais Tess déboule dans sa vie sans prévenir, balayant tout sur son passage. Un baiser, une nuit de passion, et Colin en veut plus. Toujours plus. Seul problème : ils n’avaient pas le droit de se rencontrer.

Mon avis :

Une romance alliant passion, secrets et amour.

Colin est un homme responsable, tant dans sa vie privée que professionnelle. Il ne se laisse pas détourner de ses objectifs. C’est aussi un homme marqué par un contexte familial particulier.

Tess, a aussi des objectifs, le prochain, participer à une émission de télé réalité type « secret story » pour gagner de l’argent et pouvoir enfin aider sa grand-mère. Et quelle grand-mère ! Je vous laisse découvrir cette mamie exceptionnelle !

Entre eux, la rencontre est aussi inattendue qu’intense. Tess est charmée par cet homme charismatique et physiquement à tomber ! De son côté, il est intrigué par cette mystérieuse et troublante jeune femme de caractère. Une nuit partagée, une seule nuit où la passion sera au rendez-vous.

Seulement, en découvrant respectivement qui ils sont, les choses se compliquent : il ne devait pas se rencontrer !

La découverte de l’univers télé-réalité aurait pu me refroidir, mais on passe rapidement à plus intéressant. L’alternance des points de vue permet de ne rien louper de leur vision des événements et de leurs sentiments.

J’ai beaucoup aimé le caractère des personnages principaux. Les personnages secondaires ne sont pas en reste avec l’ado rebelle, la grand-mère atypique, la sœur sage…

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce magnifique service presse en format poche ! Une découverte pour moi de l’auteure, Chloé Wilkox, de sa plume fluide et de ce roman très addictif que j’ai dévoré !

Extrait :

« Le son de ma voix attire l’attention de Bombe Sexuelle, qui pose une nouvelle fois ses yeux sur moi. Ce qu’il voit a l’air de lui plaire car lui qui, il y a un instant, semblait si absorbé dans ses pensées, esquisse un sourire. Un sourire absolument… ravageur. Qui dévoile une rangée de dents parfaites alors que d’infimes plis naissent au coin de ses yeux malicieux et qu’une légère fossette se dessine sur sa joue.

– « Je veux faire de toi ce que fait le printemps aux cerisiers », déclare-t-il à brûle-pourpoint.

– Pardon ? demandé-je en écarquillant les yeux.

J’ai beau n’avoir rien compris à ce que Bombe Sexuelle vient de me lancer, j’ai saisi l’idée principale.

Un parfait inconnu, dans un hôtel la nuit, vient s’asseoir au même comptoir que moi en déclarant qu’il a envie de me coller des montées de sève ? Il veut ma main dans la gueule ou quoi ?

Canon ou pas, il y a des limites à ne pas franchir !

– C’est un vers de Neruda, me dit l’inconnu effronté sans ciller. Le poète Pablo Neruda. Celui qui a, selon toute probabilité, donné son nom au cocktail que vous venez de commander. Mais vous n’êtes pas sans ignorer ça, je suppose.

Je me sens rougir, complètement déstabilisée.

Merde, c’était une référence d’intello.

Merde, merde, merde. Il doit me prendre pour une demeurée totale.

– J’avoue ne pas trop m’intéresser à la poésie, réponds-je avec un petit air hautain censé m’aider à sauver la face. Aux cocktails, en revanche… dis-je en levant le verre que Loyd vient de me servir dans la direction de mon inconnu.

Heureusement, il rit à ma plaisanterie – un rire irrésistible, sexy et pourtant légèrement distant. Il agrippe son verre, le lève à ma santé puis, après m’avoir demandé mon consentement d’un discret signe de tête, vient s’asseoir à côté de moi.

Bombe sexuelle peut-être, mais surtout gentleman. »

L’avis de Charlotte sur Campus Affair de Eugénie Dielens


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Campus Affair de Eugénie Dielens aux Editions Addictives.

Titre : Campus Affair

Auteur : Eugénie Dielens

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Les règles, c’est pour les autres. Pas pour eux.

Matt est insolent, sexy, il se fout des règles et des convenances… Et il est déterminé à séduire Sarah.
Mais Sarah refuse de céder. C’est interdit et surtout, cela pourrait lui coûter son avenir !
Pourtant, Matt ne baisse pas les bras : de baisers dangereux en plein amphi en soirées clandestines, il l’entraîne dans un jeu de séduction irrésistible…

Mon avis :

Venez découvrir une romance prof-étudiant pleine de suspens !

Sarah est une prof débutante. Son premier jour est stressant et les invitations de ses étudiants n’arrangent pas les choses. Une situation délicate, mais la jeune prof, grâce à son caractère, ne pas se laisser déborder. Respecter le règlement est une évidence pour Sarah qui ne compte en aucun cas y déroger. Mais c’est sans compter sur le beau Matt qui persévère pour obtenir un rencard malgré les réticences de Sarah.

Entre Sarah et Matt, rien n’est simple du fait de leurs statuts d’étudiant et de prof. La conscience de Sarah va être mise à rude épreuve face à l’attirance qu’elle ressent. J’ai aimé le début de cette histoire, les doutes de Sarah font face à la persévérance quasi-insolente de Matt, qui lui ne semble pas du tout se soucier des conséquences d’une relation entre eux.

La suite, avec son lot de secrets et de non-dit, apporte du suspens. Je n’ai pas toujours compris l’attitude de Matt ni le pourquoi de ses mensonges et il m’a probablement manqué un peu d’émotions concernant son vécu pour cette pleinement touchée par les aléas qu’ils rencontrent. Malgré tout, j’ai été emportée par certains rebondissements auxquels je ne m’attendais pas !

Campus Affair est une belle histoire avec de l’humour et du suspens. J’ai eu plaisir à découvrir la plume fluide et agréable de l’auteure. Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

« Matt se redresse en souriant de plus belle et s’approche de moi avec assurance. Je peine à avaler ma salive quand il se place devant moi et je recule jusqu’à buter sur le bord du billard. Il semble s’amuser de mes réactions, puis il pose ses mains de part et d’autre de mes hanches, sur le tapis derrière moi.
– Tu me dois quelque chose, me rappelle-t-il.
– Et si je ne tiens pas parole ?
Le menton relevé, je le fixe avec assurance. Il me trouble mais ne m’intimide pas, je ne me laisserai pas avoir, même si j’en meurs d’envie. Je ne peux pas le laisser obtenir ce qu’il veut, j’ai bien trop peur de ce que ça peut être, mais encore plus de trouver son idée attrayante. Matt approche son visage du mien comme s’il allait m’embrasser mais s’arrête au dernier moment, le regard rieur.
– Je t’interdis de m’embrasser, je lâche, la mâchoire serrée.
– Je ne compte pas le faire, pas encore. Mais demain peut-être.
– Demain… ? je demande avec incompréhension.
Il se recule d’un coup et je m’en veux de regretter sa proximité. Il pose nos queues sur la table de billard et attrape sa veste pour l’enfiler sans me quitter des yeux, prêt à repartir.
– Ce que je veux pour avoir gagné, c’est un rencard.
– Non ! C’est hors de question. Et c’est surtout interdit par le règlement de l’université, je commence à m’énerver.
– Alors tu n’es pas digne de confiance ? Tu ne vas pas respecter notre deal ? On s’en fout du règlement en dehors de l’université. »

Votre point actu’ de la rentrée


Hello !

Vous avez été beaucoup à nous dire que le point actu’ vous manquait et nous allons le refaire à diverses occasions. La rentrée étant l’occasion d’en faire une occasion, je vous invite à découvrir les potins de la semaine.

Et nous allons commencer avec notre partenaire

Et les nouvelles sorties Audible

Avec tout d’abord, Le Cri du Silence de Angel Arekin. Découvrez dès aujourd’hui cette romance sous fond de thriller, dans le paysage magnifique des Lofoten dans sa version Audio par là

Mais aussi Trahison Tome 2 : la suite de Trahison de Lucie Chatel

Prix Livraddict 2020

Livraddict délivrera en février 2021 le prix de la romance et de la fantasy les mieux notées en 2020

Deux titres de chez BI sont en lice ! Il s’agit de « Esme, tome 1 » de Farah Anah (pour la catégorie « Romance »)

« La reine courtisane » de Anna Triss (pour la catégorie « Fantasy »)Un grand bravo à elles, et RDV en 2021 pour les résultats !!!

Black Ink Editions lance son nouveau grand concours

Ce concours vous permettra de rejoindre leur équipe d’auteurs. À la clé, un chèque de 200€ et une parution en format numérique et broché. Un fabuleux jury a accepté d’embarquer dans cette aventure et choisira le ou la grande gagnante :

Trois auteurs de talent : Ana KAnderson, Ena L-Auteure, et Isabelle Fourié, la première gagnante, mais aussi , Didine Hardin du groupe : After Forever ( Et Ses Obsessions Livresques ), M3lancolie du blog : Les lectures de Lou sur Instagram, Cathy CL, lectrice fidèle de Black Ink

Cette année, le thème est : « Indécise ».

Votre histoire devra traiter du fameux Triangle amoureux : romance, hésitation, obstacles, jalousie, souffrance, secret, passion, désir, torride, sulfureux…

* Dépôt des manuscrits : du 15/09/20 au 31/01/21

* Présélection, par le comité de lecture de 3 manuscrits : du 01/02/21 au 01/03/21

* Etude des 3 finalistes par le jury : du 01/03/21 au 15/04/21

* Choix et annonce du gagnant : le 16/04/21

On compte sur vous !!!RÈGLEMENT ET DÉTAILS SUR LE SITE : www.blackinkeditions.com

Passons aux sorties broché et … dédicacées Le 18/09 !

Les précos ouvrirons bientôt; mais voici déjà la liste des romans concernées :

Angel Arekin fait sa rentrée littéraire le 11/09 avec le tome 1 (sur 2) de Love Memories, une romance qui vous rendra vos 17 ans, enfin… 17 ans à la sauce Arekin…

Profitez du mini prix de préco pour réserver votre exemplaire.

Lien précos : https://amzn.to/351a9pp

Résumé : « Je te présente le nouveau membre de notre famille, voici Swan. Dorénavant, nous serons tous ensemble. »Billie, jeune hippie, éprise de liberté, est contrainte de poser ses bagages pour vivre auprès du nouveau mari de sa mère et de son fils, le beau mais étrangement mutique, Swan Anconie.Elle a du mal à trouver ses marques et son nouveau « demi-frère » ne l’aide pas : ses yeux glacés posés sur elle lui prouvant chaque matin qu’il désirerait la voir partir. Mais Billie y entrevoit là un nouveau challenge : apprendre à connaître ce jeune homme atypique et sombre, muré dans une colère inexpliquée, et découvrir ce qu’il cache dans ses silences. Swan n’avait pas prévu de se fracasser contre la beauté sauvage de la jeune femme. Billie n’avait pas prévu d’aimer autant chaque ombre et éclats de lumière qui le composent. Ensemble, ils vont découvrir l’amour et partager chacune de leurs premières fois. De la douceur aux coups de gueule, de la jalousie à la trahison, de la tristesse à la sensualité, de la rage à la passion. Non, ils n’avaient rien prévu de ce qui allait se passer, mais ils s’apprêtaient à en aimer chaque seconde. Voici l’histoire de leur amour.

Mais ce n’est pas tout ! Angel Arekin n’a pas fini de vous dévoiler des sorties car ……………….

*** ANNONCE ***

Love Business, Hidden Desire et Jeu Vespéral quittent leur ancienne demeure pour rejoindre les éditions Black Ink qui ont acquis leurs droits. Ainsi, à compter du 30 septembre prochain, ces derniers seront sortis des plateformes de vente afin de se refaire une beauté. Ils disparaîtront durant quelques semaines/mois, afin de vous revenir plus charmant (pour Jelan), plus complexe (pour Declan) et plus libertin (pour Laurent) que jamais. Les dates nous serons bientôt communiquées. Et moi je dis yépaaaaaaaaaaaaaaaaaa !

Cover Reveal !

Farah Anah revient dès le 25/09 avec une dark romance absolument divine,
En attendant, découvrez le résumé de Loving Doll

Un an après la mort de sa petite sœur, Wolfgang von Gail se voit offrir un curieux cadeaux d’anniversaire.Une fillette, copie conforme de sa cadette.Au fil des années, un lien malsain se tisse entre Wolf et Katharina.Elle lui est interdite.Parce qu’elle vit sous le même toit.Parce qu’elle porte son nom.Pourtant,dans ce manoir hors du monde, l’amour s’apprête à prendre la plus immorale de ses formes.Combien de temps Wolf sera-t-il capable de garder le contrôle ?Les von Gail dissimulent bien des secrets dans le manteau de la nuit, jusqu’à commettre l’irréparable.Alors, aucun retour en arrière ne sera plus permis…

Passons maintenant chez Shingfoo

*** Soumissions de textes ***

Bonjour à tous ! 2021 arrive à grands pas avec déjà de belles surprises en perspective, et voici donc le moment des soumissions qui seront ouvertes jusqu’à fin octobre ! La ME recherche de la romance sous toutes ses formes, qu’elle soit contemporaine, dark, fantastique, paranormale ou à suspense.

La soumission des manuscrits se fera à l’adresse email shingfooeditions@gmail.com et devra être accompagnée d’une petite présentation, d’un résumé type 4ème de couverture, ainsi que d’un synopsis complet avec les principales étapes de l’histoire du début à la fin.

* Date limite de dépôt des manuscrits : 31/10/2020

* Sélection des manuscrits retenus : du 01/11/2020 au 31/12/2020

Cover reveal

True Love Never Ends, le nouveau roman de Julia Teis arrive le 17 septembre et voici sa cover !
Qu’en pensez-vous ? Elle vous donne envie de craquer ? Perso aucun doute pour moi 😉

Retrouvez le roman dès maintenant en précommande à -50% ! par là !

Résumé :

Simon rencontre Sarah à l’âge de 7 ans. Dès lors, il n’y a d’yeux que pour elle. C’est alors qu’il décide de faire un pacte avec lui-même : devenir l’homme qu’elle mérite, et la conquérir coûte que coûte. Adolescent, il parvient à ses fins mais malheureusement, il est encore bien immature et ce n’est pas sans conséquences… ils passent tous les deux à autre chose. Simon s’en mordra les doigts… longtemps.

Un jour pourtant, des années plus tard, il la recroise par hasard à l’hôpital où il emmène sa fille suite à une banale chute. Est-ce là sa deuxième chance ? Ou le passé aura-t-il raison de leur amour une bonne fois pour toutes ?

Découvrez-le dans cette romance entre amour de jeunesse et obsession, entre passion d’une vie et coeurs brisés…..

FESTIVAL NEW ROMANCE

Comme la plupart de vous le savent déjà, le Festival New Romance 2020 est annulé !

La récente évolution sanitaire et les exigences qu’elle entraine rendent cette rencontre tant attendue impossible. Les Editions Hugo New Romance préparera dès les prochaines semaines l’édition 2021 afin de pouvoir vous proposer au plus vite une nouvelle date pour l’édition des retrouvailles qui sera à tous les niveaux, exceptionnelle et avec tous les auteurs que vous aimez et qui vous aiment ! Les participantes enregistrées cette année seront automatiquement réinscrites pour la prochaine édition et conserveront leur priorité sur les animations à public limité (dîner de gala, early pass, cinéma karaoké….).- pour celles qui ne pourraient pas reporter leur participation à l’édition 2021 à la date que nous vous proposerons, vous pourrez bénéficier d’un remboursement si vous avez pris l’option annulation. Sinon, vous aurez la possibilité de transférer votre inscription à la personne de votre choix.

Un petit tour sur le blog de Melimelo de Gwen

Qui vous propose depuis peu une version Podcast de ses avis littéraires.

Que vous soyez dans les transports ou sur la plage, le podcast est là pour vous distraire. Alors mettez vos écouteurs et profitez.

Mais d’abord Quézako un Podcast ?

De manière très basique il s’agit d’un simple moyen de diffusion technique d’un fichier audio vers un auditoire. Pour schématiser on pourrait dire que le podcast est à la radio ce que YouTube est à la télé.

Une fois les podcasts téléchargés, libre à celui qui veut les écouter de le faire quand et où il le veut et sur le support de son choix (ordinateur, portable, téléphone, lecteur MP3).

Les Podcasts littéraires

Il existe des Podcasts pour un peu tout, mais nous, nous allons nous arrêter sur les Podcasts Littéraires avec lesquels il vous sera facile de trouver des lectures intéressantes et/ou pourquoi pas écouter un auteur vous parler de ses romans. Il en existe pour tous les genres, mais aujourd’hui c’est chez MéliMelo de Gwen que nous nous arrêtons. Chez Mélimelo de Gwen Delmas Auteur, vous pourrez y retrouvez ses coups de cœurs dont elle vous parle avec passion et toujours … sans spoils !

Retrouvez la version podcast du blog Melimelo de Gwen qui vous partage ses coups de cœur, les sorties livresques et ses dernières lectures par là —> https://podcast.ausha.co/melimelo-de-gwen

Si vous voulez retrouver la version en ligne du site, rendez vous ici —-> https://melimelodegwen.fr mais sachez aussi que vous pouvez vous abonner avec vos comptes Spotify ou autres.. et vous n’en manquerez aucun 😉 libre à vous ensuite de les écouter quand vous en aurez envie.

Un petit aperçu ? C’est par là —-> https://podcast.ausha.co/melimelo-de-gwen/melimelo-de-gwenepisode-8-zoom-sur-les-papillons-se-cachent-pendant-la-pluie-de-danielle-guisiano?fbclid=IwAR1giMv3JbLg297iWuZqX2PIE5ezALpWX4awYr1naejk318nyNb2OniYmDc

Petit tour chez notre partenaire Editions addictives

Avec l’annonce de Laura Black

HARD débarque en papier dès le 21 janvier

Ténébreux, dangereux, fascinant.

Tate est dangereux, violent, imprévisible. Il n’accorde sa loyauté qu’à son gang, les Styx Lions.
Arizona est têtue, déterminée et intrépide. Membre du FBI, elle s’associe aux Styx Lions pour démanteler une fondation qui s’adonnerait à du trafic d’êtres humains.
Forcés de travailler ensemble, Tate et Arizona s’opposent en tout, se repoussent et se désirent.
Elle n’a peur de rien, l’attire et le rend dingue, lui qui ne sait pas faire l’amour sans faire mal…
Et quand le moindre faux pas peut leur coûter la vie, le désir est plus dangereux que jamais.

***

Petit tour à Fuveau dans les Bouches du Rhône avec

SALON LITTÉRAIRE 31ÈME ÉDITION

Fuveau – Littérature et poésie – Du 05 au 06 septembre – Gratuit

Comme chaque année, le Salon accueille des auteurs régionaux et nationaux. Expositions et café littéraire ponctueront deux jours de dédicaces  » sous les platanes  » – littérature, BD et romans jeunesse – dédiés aux rencontres entre le public et les auteurs invités.

Le programme, écourté par les événements, se déroule exceptionnellement sur les deux journées des samedi 5 et dimanche 6 septembre.

Vous pourrez y retrouver en autre, Estelle Every et Thalie Bannière pour les dédicaces de leurs romans

Liste des auteurs ici <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<< https://www.fuveau.com/SSL.htm

Et nous finirons ce point avec notre partenaire Cyplog Editions

Qui dit rentrée, dit promo ! Jusqu’au 9 septembre, la livraison est gratuite sur tout leur catalogue de brochés. Il suffit de renseigner le code promo « RENTREE20 » dans votre panier pour en profiter 💥Et tenez-vous bien … Les frais de port seront également offerts sur les précommandes de

– Sex, fun and rock’n’roll de Katja Lasan – Romancière

– La fourmi qui rêvait de devenir libellule de Elodie Faiderbe – auteur qui débarquent le 4 septembre

😍 -> https://cyplog.com/fr/5-livres

*Offre valable en France Métropolitaine, Belgique, Suisse et Luxembourg uniquement

Le broché de La fourmi qui rêvait de devenir libellule de Elodie Faiderbe – auteur est arrivé !

⁠⁠Les précommandes démarrent demain !⁠

Bonne fin de semaine les étoiles

L’instant Q’lture du Jeudi avec ce jour : ÊTRE UN(E) BÊTA-LECTEUR(TRICE)


Bonjour à vous les étoiles.Aujourd’hui c’est le grand retour de notre rubrique :

L’instant Q’lture du jeudi.

Je vous invite à commenter, débattre ou encore dire simplement ce que vous pensez de notre thème du jour qui sera :

Être un(e) Bêta-lecteur(trice)

Pour commencer, même si pour beaucoup vous savez, on va se pencher rapidement sur :

Qu’est-ce qu’un Bêta-lecteur ? 

C’est tout simplement une personne de confiance non professionnelle, mais qui, en qui l’auteur va confier son manuscrit pour avoir un retour extérieur. Cette personne va apporter un autre regard sur le roman en pointant les défauts que l’auteur ne peut plus voir, par exemple, si la chronologie des évènements ou l’intrigue tiennent la route, s’il n’y a pas d’incohérences, s’il manque de fluidité, si une scène est trop plate, etc…

Le bêta-lecteur doit être critique et tout noter pour faire son retour à l’auteur en y mettant bien entendu les formes 😉 et les argumenter de manière précise. Cette scène colle pas ok mais pourquoi ? Attention, ce n’est pas au bêta-lecteur de réécrire l’histoire, donc il doit apporter assez d’informations pour que l’auteur puisse la reprendre. Ce n’est pas non plus au bêta-lecteur de jouer au correcteur, sauf si c’est une demande de l’auteur dès le départ de lui signaler les fautes d’orthographes et que vous êtes d’accord pour le faire, mais en aucun cas, ce dernier est responsable des fautes qu’il reste. Logiquement ce n’est pas son taf. La correction doit se faire par des professionnels, mais rien ne vous empêche de noter les coquilles en relecture finale qui seraient passé au travers d’un expert. Lorsqu’un auteur commence à écrire, les fautes ne sont pas son souci premier et il y en a en général beaucoup. Donc tant que cela n’est pas une relecture avant parution, ne vous attardez pas dessus, le focus est à faire sur le déroulement du roman et vraiment que cela.

Avant de débuter une Bêta-lecture l’auteur devra s’assurer que son manuscrit correspond bien au genre du lecteur ou en coup de poker en choisir un en plus de ceux qui aiment, pour voir si justement en n’aimant pas le genre, le lecteur pourrait être converti lol Oui bien entendu, je parle en connaissance de cause 😉 J’ai débuté comme bêta-lectrice auprès d’une auteure que j’adore, mais qui allait écrire sur un sujet qui était très sensible pour moi et auquel j’avais du mal à adhérer. J’ai été le cobaye parfait pour savoir si justement cela passerait ou pas.

Il faut aussi être très disponible, attention ! Si l’auteur attend après vos retours pour avancer, il ne faut pas lui donner six mois après où encore lorsque cela est déjà partie en éditions, cela ne sert bien sûr strictement à rien pour lui. Les délais de retour doivent être défini dès le départ et faire son possible pour les tenir.

Déroulement d’une bêta-lecture :

Après avoir mis au point avec l’auteur ses demandes particulières et mis en évidence les questions qu’il se pose, la lecture peut commencer. Certains auteurs souhaitent des relectures finales et ne confient leur manuscrit qu’une fois terminé. D’autres avancent chapitre par chapitre pour bien prendre le temps des retours et avancer avec toutes les cartes en main et surtout des réactions à chaud. Mais dans tout les cas une relecture finale sera faite en s’attardant en général sur des points bien précis.

L’impression globale du récit

Le début est-il assez accrocheur ?

La dynamique du récit Les émotions Les personnages assez décrits ? Attachants ?

Le déroulement des scènes d’actions sont-elles bien décrites, manque-t-il de l’additivité et tout comme l’intrigue, point crucial, est-ce que cela tient la route ?

Les incohérences, la redondance.

La fin est-elle à la hauteur ?

Les points faibles, les points forts comment avons-nous vécu cette lecture ?

Tous ces points sont à lister en donnant des exemples pour que l’auteur comprenne bien votre retour et même si cela vous démange, ce n’est pas à vous de dire à la place il faudrait faire cela ou cela, SAUF si l’auteur vous demande ce que vous vous voyez en tant que lecteur et lui pourra ensuite, en prenant en compte votre avis, le concilier au sien à sa manière, s’il le souhaite. Parfois un auteur ne tiendra pas compte de votre avis, car tout est clair dans sa tête. Il justifiera le pourquoi du comment et même si vous n’êtes pas d’accord, c’est son droit et il faut savoir l’accepter, vous, vous avez fait votre taf, le manuscrit c’est le sien. Autant un auteur qui confie son roman doit être paré pour les retours qui ne lui feront pas plaisir, autant un bêta-lecteur doit savoir rester dans son rôle. Si cela ne vous convient pas, prenez le clavier et écrivez votre propre histoire 😉.

Les retours se font par groupe de bêta-lecteurs car vous n’êtes jamais seul, il faut plusieurs avis de personnes différentes et on argumente ensemble. En général cela se passe par Messenger ou directement sur le Doc. Ce sont souvent des grosses parties de rires, et c’est avant tout une aventure extraordinaire et un super travail d’équipe qui permet à l’auteur de ne pas être seul. Bon ok les auteurs sont souvent douze dans leur tête, mais nous, nous sommes justement plus réels pour eux et lorsqu’ils s’éloignent on est là pour dire hé ! Attention tu t’égares ! Heu tu es sûre de toi, que vient faire cette robe verte-là. Est-ce que c’est vraiment ce à quoi elle pense ton héroïne perdue au milieu des poubelles ? Ou encore, Non mais ok là ta scène de sexe est géniale j’en ai eu les vapeurs, mais attend je ne comprend pas qui est où et dans quoi ? Lol

Mais aussi des : mais qu’est-ce que tu as fait !!!! Non je ne veux pas ça tu ne peux pas nous faire pleurer là !!! Ça dérape très souvent au point que certaines nous rappellent à l’ordre et sont obligées d’ouvrir un nouveau groupe Messenger Récréation pour qu’on puisse blablater sans qu’elle perde le fils de nos retours. On rigole, mais faut rester critique avant tout. Un auteur n’attend pas des whaouuuuuuuuu j’adore !! Enfin si, un auteur adore cela lol, mais ce qu’il attend avant tout c’est que vous apportiez à son roman un œil avisé en tant que premier lecteur avec des retours constructifs. C’est son bébé que vous avez entre les mains et il vous fait confiance. C’est grâce à vous qu’il pourra prendre du recul si quelque chose ne va pas et pourra l’améliorer. Il faut donc être très honnête et surtout oser l’être. Dire à un auteur que vous adorez que tout est parfait alors qu’il y a des chapitres où vous avez rien ressenti, ou qui n’avaient rien à faire là, que certains étaient trop longs, etc.… Dites-vous que si ce n’est pas vous qui lui dites, ce sera transformé en mauvais retours ensuite. Si vous êtes bêta c’est que vous êtes une grande lectrice, et ce que vous ressentez vous à la lecture, sera en général identique aux retours que l’auteur pourra avoir après parution.

Soyez honnête, pas la bonne copine. Être une bonne copine est justement d’être honnête.

Vous souhaitez être bêta lectrice ? N’hésitez pas à mettre sur votre mur votre envie. Il y a beaucoup d’auteurs qui en cherche. Je rappelle néanmoins que c’est un échange avant tout. Vous le faites par passion et non pour rémunération.

Je profite de ce post pour remercier les auteurs qui me font confiance et m’ont emportés avec eux dans cette belle aventure livresque et humaine qui m’a fait rencontrer de belles personnes. On voit aussi l’envers du décor et on se rend compte de toutes les difficultés et le travail que représente l’écriture d’un roman et je peux vous dire que lorsqu’on l’a entre les mains ensuite, on l’apprécie encore plus et on est super fière d’avoir contribué à sa parution du début à la fin.

Carine

L’avis de Charlotte sur Aime tout de moi de Nicky James


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Aime tout de moi écrit par Nicky James et publié chez Juno Publising France.

Titre : Aime tout de moi

Auteur : Nicky James

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Résumé :

À vingt-huit ans, Oryn Patterson n’est pas comme tout le monde. Extrêmement timide, être introverti n’est qu’une partie du problème. Oryn a un trouble dissociatif de la personnalité. Il ressemble peut-être à un homme normal au premier abord, mais passez cinq minutes avec lui et ses défis quotidiens commencent à se montrer.

Oryn partage sa vie et son esprit avec cinq alter-ego différents. Reed, un sportif protecteur et résolument hétéro. Cohen, un homosexuel flamboyant de dix-neuf ans très sociable. Cove, une terreur ambulante aux tendances auto destructives hanté par son passé. Theo, un homme asexuel sans affect se focalisant sur le maintien de l’ordre. Et Rain, un enfant de cinq ans ayant pour seule préoccupation Batman.

Vaughn Sinclair est enlisé dans sa routine. Lorsque son travail ne lui apporte plus la même montée d’adrénaline qu’auparavant, il décide qu’il est temps de bouleverser ses habitudes ennuyeuses. Il ne le sait pas encore, mais l’homme qu’il rencontre lorsqu’il décide sur un coup de tête de retourner à l’université est tout sauf ordinaire.

Le cœur de Vaughn défie la logique, et il se retrouve à tomber amoureux de cet homme étrange. Mais comment aimer une personne n’étant pas toujours elle-même ? Cela ne sera peut-être pas facile, mais Vaughn est déterminé à essayer.

Mon avis :

Je suis tombée sous le charme de cette magnifique, puis j’ai été intriguée par le résumé et finalement conquise par cette sublime histoire !

Oryn est un jeune homme de 28 ans hors du commun. Il est atteint d’un trouble dissociatif de l’identité (TDI). Il n’est pas seul dans son corps qu’il partage avec 5 alter-ego, tous d’âges et de caractères différents : 
Reed, 23 ans, un sportif protecteur et résolument hétéro
Cohen, 19 ans, un homosexuel flamboyant de dix-neuf ans très sociables. 
Cove, une terreur ambulante aux tendances auto-destructives hanté par son passé. 
Theo, un homme asexuel sans affect se focalisant sur le maintien de l’ordre
Rain, un enfant de cinq ayant pour seule préoccupation Batman.
Oryn est de fait exclu, très solitaire, mais surtout incompris, lui-même tente encore de composer avec ses Alters. 

Vaughn, 35 ans, a besoin de nouvelles activités, de défi pour ne pas s’ennuyer dans une vie routinière. Il décide donc de reprendre ses études. 

Leur chemin sur les bancs de l’université. Vaughn va découvrir le TDI par Oryn qui se livre, mais aussi par ses rencontres imprévues avec ses Alters. C’est un choc pour Vaughn qui ne connaît pas ce trouble et qui ne sait pas comment réagir.

Au travers du regard de Vaughn, j’ai découvert, comme lui, la complexité du TDI. Une romance MM psychologiquement intense, mais d’une douceur et d’une bienveillance touchante. Elle se construit doucement. Une relation aussi complexe que profonde s’installe entre les deux hommes. De plus, j’ai beaucoup aimé les pointes d’humour apportées par certaines situations !

Merci à Maïwenn et Juno Publishing pour ce roman au sujet pour moi hors du commun. Cette histoire est intense, poignante et très émouvante. Elle est très bien menée et rendue accessible par une plume fluide. Un roman qui marque et qui se place parmi mes coups de cœur !

Extrait :

« – Salut, dis-je en me tenant à quelques mètres de l’entrée. Je m’appelle Vaughn. De ta classe de marketing.

J’indiquai de ma main par-dessus mon épaule d’où je venais.

Il regarda derrière moi et revint sur mon visage, les plis s’approfondissant sur son front.

– Salut.

Il déglutit sensiblement et resserra sa prise sur le livre dans ses bras.

– Je m’appelle O-Oryn. Je ne serai p-probablement plus dans ce cours de marketing.

Il sourit tristement avant que son regard observe notre environnement, finissant par se poser sur ses baskets.

– Oh. Comment cela se fait-il ?

Il remua avant de raffermie ses lèvres et de relever la tête pour répondre.

– P-projet en groupe. Ce n’est… Ce n’est pas vraiment mon truc.

Je grimaçai, détestant la façon vaincue dont il avait fait cette déclaration. Son bégaiement ne fit que confirmer mes soupçons sur sa timidité, mais j’espérais que ce n’était pas la raison pour laquelle il se sentait aussi vaincu.

– Et pourquoi donc ? Parce que je t’ai suivi ici pour voir si tu avais besoin d’un partenaire.

La surprise traversa ses yeux bleu-gris et il s’humidifia les lèvres avant de parler.

– Oh.

Un rire triste remontant sa poitrine avant de baisser à nouveau timidement son regard sur le sol.

– C’est vraiment g-gentil à toi, mais je ne suis p-peut être pas le meilleur p-partenaire. »

Under Your Skin #2 de Jeanne Pears, suite et fin aux éditions Shingfoo !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le final de la duologie Under Your Skin de Jeanne Pears. Un final qui a tenu toutes ses promesses ! Je vous recommande vivement cette histoire, une leçon de vie solaire et pleine d’espoir ! 

Titre : Under Your Skin #2

Auteure : Jeanne Pears

Editeur : Shingfoo

Genre : Romance

Résumé : Entre Leah et Zake, les secrets et les non-dits s’accumulent… Quand l’un veut passer la vitesse supérieure, l’autre décide de mettre un stop à la relation.

Mais quand le destin s’en mêle, l’attraction peut devenir irrésistible…

Nos amoureux retrouveront-ils le chemin vers l’autre ? Leah se décidera-t-elle à se confier sur son passé ?

Vous le saurez dans ce deuxième et dernier tome de la série Under Your Skin !

L’avisdeMya

Le deuxième tome est dans une continuité du premier. Sous le signe d’émotions fortes, des hauts et des bas, un secret qui se dévoile au fil des pages, une relation qui évolue et pour couronner le tout, une plume addictive. 

Leah et Zake, dans ce 2e volet, sont toujours aussi bouleversants, manquants de confiance en eux-mêmes et brisés par les non-dits. Mais ils travaillent à construire un avenir sans regarder derrière eux. Vers ce passé douloureux. Mais quand les vieux fantômes s’en mêlent, l’amour ne suffit pas. Car la peur de l’avenir tue l’espoir, la crainte du rejet tue la confiance. Un pas en avant, un pas en arrière, c’est leur éternel modus operandi. Heureusement que le destin, lui, est malin et a décidé qu’eux-deux sont une évidence. Il poussera nos deux tourtereaux à se dévoiler, à rouvrir ces blessures qui les taraudent pour mieux les cautériser. Et nous offrir pour la même occasion un final explosif mâtiné de plein de beaux sentiments. 

J’ai adoré le premier opus et ce deuxième n’a fait que confirmer mon mille coups au cœur. J’ai été captivée littéralement et émotionnellement par l’intrigue dont j’ai deviné les tenants au premier tome ayant souffert du même mal que Léah et je ne pouvais que partager ses peines et les faire miennes. Quant aux aboutissants, ils m’ont donné cet espoir qui m’a manqué des années durant, l’espoir que ce mal qui touche la féminité des femmes sera reconnu comme tel. Les mots de Jeanne Pears sont percutants, pleins de sentiments et ne manquent pas de toucher en plein cœur… Elle a entrepris cette histoire de seconde de chance avec beaucoup de pudeur pour ne pas heurter certaines sensibilités mais sans se cacher derrière la romance. Elle a décrit les souffrances du rejet, du deuil avec tellement de sensibilité qu’on ne peut qu’être émues et faire la douleur des protagonistes nôtre.

Toujours un plaisir de retrouver la talentueuse plume de Jenna Pears. Un concentré d’émotions et de bien-être réparateur. Elle diffuse la joie de vivre même dans les moments où tout part en vrille. Un vrai baume pour nos peines et une belle leçon de vie après les épreuves qu’elle nous fait subir. Et cet épilogue porteur d’espoir qu’elle nous a concocté est la cerise sur le gâteau. 

Bref, beaucoup d’amour, moult émotions et de l’espoir, dans ce final, auxquels vous pouvez succomber sans modération ! Je ne peux que vous recommander la plume de l’auteure si ce n’est pas déjà fait, sinon, cette duologie qui séduit par sa thématique qui nous prend aux tripes, par cet amour si fort, si libérateur qui colmate les trous béants laissés par les blessures de la vie, ces amitiés qui donnent le sourire, et par l’espoir qui nous donne foi en nous, en la vie.

Merci Shingfoo pour l’envoi du service presse ainsi qu’à Jeanne Pears pour cette magnifique émotion.

L’avis de Charlotte sur L’interne tome 3 : Troisième année de Emily Chain


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur le tome 3 de L’interne : Troisième année de Emily Chain paru chez So Romance.

Titre : L’interne Tome 3 : Troisième année

Auteur : Emily Chain

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook : 5,99 €

Broché : 12,99 €

Résumé :

Le voile se lève enfin sur le passé de Dean et de James…

Alors qu’une épidémie redoutable s’abat sur les urgences de l’hôpital et oblige Julia et Dean à travailler ensemble, ce dernier replonge dans les souvenirs de son sombre passé… et dévoile le vrai visage de James. Manipulations, chantages, violences, menaces…

Qui est vraiment James ? D’où lui vient tout ce pouvoir, cette richesse et ces contacts ? Le moment est-il venu de tout révéler à Julia ?

Mon avis :

Je finissais ma chronique du tome deux par « je reste un peu sur ma faim, j’espère trouver les réponses dans les prochains tomes » et on peut dire que c’est chose faite.

Dans ce troisième tome, j’ai été plongée dans le passé de Dean par des flash-back enrichissants. Les personnages se dévoilent et les éléments prennent sens. Notamment, on en apprend plus sur la relation entre lui et James. Ces chapitres sont pleins de suspens et de tensions.

James se révèle à nos yeux, la vision jusque-là floue du personnage se précise. Une chose est sûre : je n’aimerais pas avoir affaire à lui !

Dans le présent, Julia, doit faire face à une épidémie aux urgences. Alors qu’elle fait son possible pour fuir Dean, elle se retrouve à devoir travailler avec lui. Un mélange de sentiments se sont emparés de moi à la lecture de ce qu’ils gèrent : peur, tristesse, espoir, inquiétude, angoisse…

Cette troisième année est riche en émotions et en découvertes. J’étais très contente d’en apprendre autant. Bon nombre de mes questions ont trouvé leurs réponses. Cependant, la situation semble inextricable pour Dean… Je suis curieuse de voir comment ils vont s’en sortir ! J’attends avec impatience la suite de cette histoire qui ne manque pas de surprises.

Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

« – Tara, va-t’en profiter de l’Europe, soufflé-je avant de boire une gorgée d’eau fraîche de ma gourde.

Elle s’étire et je remarque qu’elle est habillée très décontractée. La jeune femme suit mon regard sur son jogging lacé autour de ses hanches et de son large t-shirt, masquant difficilement son absence de soutien-gorge.

– J’aime prendre l’avion sans contrainte vestimentaire, claque-t-elle.

Je souris et l’accompagne jusqu’à la sortie. Je n’aime pas qu’elle vienne dans cette salle tandis qu’on me fait suivre depuis déjà un petit moment. Tara doit partir du pays et plus vite que ça.

– Julia doit savoir, répète-t-elle quand je lui ouvre la première porte vitrée qui mène au sas extérieur.

– Elle… J’essaie de trouver le bon moment, avoué-je. 

– Il n’y en aura jamais, Dean. Pas pour ce que tu t’apprêtes à lui dire. Faut juste arrêter d’attendre. De quoi as-tu peur ? »

Pile à lire du 31 au 06 septembre !


Hello les étoiles, ça y est, le parfum de l’automne pointe déjà son nez et il fait déjà assez frais pour s’offrir des instants cocooning en compagnie de nos héros papiers. La PAL de cette semaine sera un panaché de sorties reçues en service presse et d’autres dans ma wishlist.  

Avec la participations de : Joh Harper, Harlequin, Natacha J. Collins et Léna Forestier – Collection &H et L.J. Shen – Editions Addictives, Alix Parks et Chloé Wilkox – Black Ink éditions et Ambre L. – BMR, BB Easton et Cécilia City – So Romance et Emilia AdamsLorelei C. – C.S Quill.

  • Joh Harper

Avec la sortie de Crazy Deal, comédie romantique et spin-off de Crazy Love de Joh Harper.

Résumé : Leur plus gros défi va être de se supporter !

À l’aube d’un nouveau départ, Rachel n’hésite pas quand sa sœur lui parle d’une opportunité en or : travailler avec elle pour épauler une star du cinéma.
Acteur reconnu pour son talent, Sean souhaitait faire son métier sans avoir à gérer toute cette frénésie autour de lui.
Aussi, quand son bras droit lui propose d’engager sa sœur comme seconde assistante il accepte.
Erreur fatale.
Sur le papier, leur relation professionnelle devait être parfaite.
Dans la pratique, c’est une nouvelle source de tension.
Arriveront-ils à trouver le moyen de travailler ensemble ou vont-ils s’entretuer ?

  • Harlequin 

Le 1er septembre, vous avez rendez-vous avec deux sorties dans la collection Alienor de deux auteures dont j’affectionne particulièrement la plume.

Indocile Ninnen, le 2e tome de la saga historique Les demoiselles du Cap Fréhel de Léna Forestier 

Résumé : Paris, Londres, Prusse, an II (1794)

Feindre les jeux d’amour avec Ronan, Ninnen y consent avec élan puisque ce masque servira la cause de la coalition royaliste qui opère depuis Londres. Sa mission est d’autant plus importante qu’elle fut celle de feu son fiancé, guillotiné un mois plus tôt à Paris. Pourtant, sitôt que leur route les mène au château d’Aubin puis à Rouen, le doute saisit Ninnen. Sa proximité avec Ronan ravive leur complicité, et les jeux d’enfant du cap Fréhel viennent hanter ses pensées. Des pensées qu’il lui faut impérativement recentrer.

Le proscrit de Normandie de Natacha J. Collins

Résumé : Duché de Normandie, 1341  Mélisande est abasourdie. Le convoi mandé par Justin de Montaigle – chevalier auquel son frère l’a promise contre son gré – vient d’être attaqué avant d’arriver dans sa Normandie natale. Mais le sort d’otage ne lui laisse pas l’amertume qu’il devrait. Traitée avec plus d’égards qu’elle n’en a eu coutume avec les siens par le mystérieux brigand qui dirige cette troupe de hors-la-loi, elle se sent étrangement apaisée à son contact. Comme si ce diable ne lui était pas tout à fait étranger… 

  • Collection &H 

Le 2 septembre, rendez-vous très attendu par les fans de la série Sinners. Dirty Devil, le 1er volet de la nouvelle série New Adult de L.J. Shen ALL SAINTS HIGH arrive dans vos PAL numériques et papier.

Résumé : Daria est capitaine des pom-pom girls. Miss Popularité. Celle qui fait la loi à All Saints High, celle qu’on admire et qu’on redoute. Derrière cette façade, nul ne suspecte le secret dévastateur qui la ronge, et c’est très bien comme ça. Seulement, son trône de reine du lycée menace de s’effondrer lorsque Penn revient dans sa vie…
Penn est le capitaine de l’équipe de foot du lycée ennemi, celui où vont tous les rebuts de la société. Penn est sexy, rancunier, et prêt à tout pour briser Daria. Même à jouer avec le désir brûlant qui les pousse l’un vers l’autre. Depuis la tragédie provoquée par leur premier baiser, il y a quatre ans, il prépare sa vengeance. Et l’occasion rêvée de l’assouvir se présente lorsqu’il est placé en famille d’accueil… chez Daria.

  • Editions Addictives 

Avec la sortie numérique de Règle n°1 : Never Kiss The Boss de Alix Parks.

Résumé : Elle le déteste le jour et en rêve la nuit.
En un texto, la vie de Joséphine bascule. Elle se retrouve brusquement célibataire, avec un nouvel appart, un nouveau quotidien et, cerise sur le gâteau, un nouveau patron.
Nathan est hostile, arrogant, et surtout imprévisible. Pourtant, Joséphine doit lutter contre une attraction incompréhensible.
Il est tout ce qu’elle fuit, mais elle ne rêve que de se jeter dans ses bras !
Est-elle prête à prendre le risque ?

Et aussi la sortie papier de Dominant Boss – Apprends-moi de Chloé Wilkox.

Résumé : L’extase a ses raisons que le coeur ignore… Lake est artiste, fantasque, libre. Et elle ignore tout de la sensualité. Jarden est froid, mystérieux, dominateur. Et il est troublé pour la première fois depuis longtemps. Entre eux se noue un contrat aussi sulfureux qu’inquiétant, et Lake est entraînée dans un monde qui la dépasse, un monde qui va la changer : un monde de plaisir, de cruauté, de raffinement et de dangers. Car Jarden porte un masque et, à trop vouloir percer ses secrets, Lake pourrait bien causer leur perte à tous les deux…

  • Black Ink éditions 

Avec la sortie du 2e tome de Amoureux d’elle…malgré lui, Tout pour  lui…malgré elle d’Ambre L

Résumé : Quand Matthew quitte la France pour tenter de reconquérir la seule fille qu’il a jamais aimée, il ne s’attend pas à… ça.
Pourquoi Nathan Levi se trouve toujours là où il ne faut pas ? Qu’est-ce qu’il fout aux USA et pire, pourquoi vit-il dans l’appart d’Adixia ?
Si cette dernière a su oublier les rancœurs du passé concernant Nate, est-elle pour autant capable de pardonner au seul homme qui a vraiment compté ces sept dernières années ?
Matt a l’habitude qu’elle lui dise oui, mais que se passerait-il si cette fois elle lui disait non ?
Dans leur quotidien où leur histoire commune n’est qu’un poids de plus, il devra tout faire pour lui prouver qu’il peut vraiment changer.
Saura-t-il enfin lui prouver qu’il a appris de ses erreurs ? Rien n’est moins sûr…

  • BMR 

Deux sorties au rendez-vous pour cette première semaine de septembre avec : 

Over Protected, tome 3 de Cécilia City.

Résumé : L’Épouvantail. Ce club regorge de ce que la France fait de pire. Et Ezra Volange fait partie de ce pire. Politiques véreux, mauvais flics, nantis aux penchants libertins, tous s’arrêtent ici, sans savoir qu’entrer à l’Épouvantail revient à pénétrer dans la fosse aux lions.
S’il fait partie de ce pire, Ezra n’a pas eu le choix d’y venir. À l’Épouvantail, les informations s’échangent à prix d’or. Et des informations, il en a besoin. Car l’influence tentaculaire d’Infinitum, une confrérie secrète qui inquiète jusqu’aux plus puissants de ce monde, grandit de jour en jour, jusqu’à atteindre les hautes sphères de l’État.
Des têtes tomberont. Ezra s’en assurera, quoi qu’il lui en coûte.
Même si la hiérarchie semble déterminée à lui mettre des bâtons dans les roues. Même si on l’oblige à faire équipe avec Sloane Pierrant, la fille du directeur. Est-elle là pour l’épauler, ou pour le surveiller  ?

Après Skin, découvrez Speed, le deuxième amant sulfureux de BB Easton. Dans l’univers de 4 hommes en 44 chapitres.

Résumé : Ronald «  Knight  » McKnight était obsessionnel, possessif et carrément psychopathe. Mais cela ne m’a pas empêchée de tomber amoureuse de lui, ni de tomber très bas quand il a rejoint les Marines. Quand il m’a quittée, Knight m’a dit de trouver «  quelqu’un de mieux  ».
Je ne l’ai pas écouté. À la place, j’ai trouvé Harley.
Harley James était un dragueur amusant, un mécanicien tatoué passionné de voitures de course, au visage aussi angélique que ses secrets étaient sombres.

  • So Romance

Avec la sortie de Un automne mystérieux, le 2e tome de You and Me de Emilia Adams. Et en attendant le 4 septembre, je rappelle que le premier volet est toujours en promo en ce moment.

Résumé : Pour Zoé, une chose est sûre : elle ne se laissera plus avoir par un mec !
Les passions de Zoé se comptent sur les doigts d’une main : la danse, la musique, son chat et ses soirées Netflix sur son canapé. Pas question de se faire draguer tous les soirs par des mecs qui ne pensent qu’à la mettre dans leur lit !
Pour surmonter son échec amoureux, Adrian décide de ne plus s’attacher aux femmes qu’il rencontre en soirée. Des aventures déjantées sans lendemain, il ne veut plus que ça !
Leur rencontre provoquera des étincelles… Mais leur attirance est indéniable. Réussiront-ils à s’apprivoiser l’un l’autre ?

 

  • Loreleil C.

Avec la sortie de son 2e roman chez Butterfly éditions. 47 days and more arrive dans vos PAL numériques le 4 septembre.

Résumé : Beau. Séducteur. Il est tout ce qu’elle déteste… ou pas.

47, c’est le nombre de jours qu’il reste à Virginie avant sa majorité.

47, c’est le nombre de jours qu’elle va devoir passer cachée dans la chambre de Maverick, dans le centre où lui et le frère de cette dernière se trouvent enfermés.

Elle est la sœur de son meilleur ami. Leur cohabitation est limitée.

Elle a un sombre passé qu’elle souhaite à tout prix cacher.

Une relation entre eux n’est pas une bonne idée.

Mais entre provocation et désir, difficile de ne pas craquer…

  • C.S. Quill

Et son nouveau roman publié chez Hugo Roman. Supermad, le 1er volet de sa saga Campus Drivers arrive le 3 septembre. 

Résumé : L’année universitaire qui débute promet d’être radieuse pour Lane O’Neill. Campus Drivers, l’application qu’il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à coeur de ne jamais décevoir leur clientèle.
Lane n’a qu’un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s’attache pas. Jamais. Dès qu’il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu’on lui fiche la paix.
Alors comment se retrouve t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer? 

Merci les étoiles pour votre attention, bonne rentrée littéraire et scolaire et à la semaine prochaine pour une nouvelle PAL. 

Aucune description disponible.

L’avis de Carine sur le roman de Ariel Tachna et Nicky Bennett : Explorer les limites: Limites # Chez Juno Publishing


Titre :Explorer les limites: Limites #

Auteur : Ariel Tachna et Nicky Bennett

Genre : MMM érotique

Editions : Juno Publishing

Ebook : 5.99€

Broché : 19.50 €

Résumé :

Nous pourrions le partager…

Après avoir échoué à attirer l’attention de leur co-star bi-curieuse chacun de leur côté, Kit et Devon s’associent pour séduire Jonathan, qui incarne le roi Arthur dans la nouvelle minisérie Camelot. L’alchimie entre les trois acteurs est exceptionnelle et fait ressortir leur côté aventureux. Les choses s’accélèrent dans la chambre alors que le trio explore les divers plaisirs du BDSM et de tout ce qu’ils peuvent trouver afin de profiter au maximum de leur temps passé ensemble, en secret.

Mais un ménage gay engendre des problèmes sans solution facile – surtout lorsqu’ils travaillent tous ensemble sur un plateau. Afin que leur trouple survive et évolue vers une véritable relation, ils devront tous explorer leurs limites, tant physiques qu’émotionnelles.

Mon avis :

C’est un avis un peu spécial que je vous propose aujourd’hui. Spécial, car je n’arrive pas à dire si j’ai aimé ou pas. Je vais essayer de faire au mieux pour que vous compreniez mon ressenti et que vous puissiez faire votre choix de lecture en toute transparence. Je n’entrerai pas non plus dans l’histoire, car le résumé suffit et que vous avez tout.

Explorer les limites… Une lecture très sex ! Mais est-ce que…

Trop de sexe tue le sexe ? Non, l’alchimie entre les trois protagonistes est vraiment exceptionnelle et dégage une telle puissance que cela en est vraiment impressionnant. Elle explose même toutes les soupapes de sécurité de notre libido ! Les scènes sont nombreuses, très nombreuses, même trop nombreuses, mais elles sont écrites et décrite à la perfection. Parfois, avec beaucoup d’imagination, je vous l’accorde, car les combinaisons à trois hommes sont tout de même un peu acrobatiques et savoir qui fait quoi et où, relève d’un très bon suivi de sa lecture. Et là je me pose la question : ok nos protagonistes explorent leurs limites, mais où sont celles des auteurs ? Où est la bonne limite entre la romance et l’érotisme et surtout à quelle dose ? Je crois qu’à ce stade, on ne parle même pas d’érotisme, mais j’ai envie de dire … de cul ! Oui ce roman est un roman de cul. Trois culs même 😉

Mais est-ce que …

Trop de sexe tue l’histoire ? Oui, sans aucun doute….

Il faut alors se focaliser sur le désir des auteurs et ce qu’elles ont voulu transmettre. Déjà tout simplement avec le titre du roman, on voit bien que nous somme dans une exploration. Exploration des sens, du désir, du plaisir. Exploration qui se veut aussi émotionnelle, car un trio ce n’est jamais simple à gérer et trouver ses limites est d’une importance capitale. Trouver ses limites dans le plaisir, mais aussi en soi-même. S’amuser, découvrir, mais jusqu’où aller ? Quand dire stop ? Comment savoir dire Stop ? Toutes ces questions sont menées en parties… de sexe et les réponses apportées avec… du sexe. Aucun approfondissement du côté des personnages. On explore les limites et c’est limité à cela. La profondeur se trouve ailleurs et pour les amateurs vous ne serez pas déçus.

Personnellement, je trouvais la trame originale au départ et je me suis attachée aux personnages sans aucun préavis. Donc pour moi, c’était bien parti. Cela aurait pu être passionnant, excitant, sauf que voilà… Excitant ça l’est ! Mais lire du sexe, encore du sexe, je me suis demandée pourquoi ce roman n’était pas catégorisé dans le genre Porn Gay et je n’avançais pas. Alors, il m’a fallu faire une chose que je ne fais que lorsque je lis un recueil de nouvelles. J’ai commencé une nouvelle lecture, complètement différente, puis chaque soir 😉 j ‘explorais les limites avec une seule scène en compagnie de Kit, Devon et Jonathan. En lisant de cette manière, j’ai pu arriver au bout sans problème et on comprend bien que tout ce sexe abouti finalement à de l’amour et une relation pas des plus simple, mais très fusionnelle et attachante. Mais ? Et ? … Où les auteurs vont nous emmener ensuite ? Par ce que là en terme d’exploration on a visité Mars, Jupiter, La lune rousse, la Lune blanche, la Lune noire, bref des Lunes et encore des Lunes. Des belles Lunes appétissantes ok. Et ?

Heureusement, ou pas, la plume des auteurs est aussi chaude que la braise. Elle vous enflamme à chaque page, chaque scène qui est très recherchée et dans des schémas qui eux, ne sont pas redondants et mettent le feu aux poudres en un temps record. Ariel, Tachna et Nicky Bennett nous plongent dans l’intimité de ces trois hommes aventureux, dans leurs désirs, leurs obsessions, leurs plaisirs dans l’exploration de leurs limites autant physiques qu’émotionnelles. Le tout sans jamais tombé dans le vulgaire. Les fans du genre, vous ne pourrez qu’apprécier votre lecture. Les curieux, n’hésitez pas à explorer Vos propres limites 😉 Les autres ? Je ne sais pas quoi vous dire, mis à part que si vous n’êtes pas adepte des scènes de sexe dans une lecture, vous pouvez passer votre tour. Tout comme ceux qui sont à la recherche d’une romance pleine de sentiments et d’émotions. Je ne dis pas qu’il n’y en a pas, mais elles n’existent pratiquement que dans les scènes sexuelles. Pour ceux qui sont en panne de libido et bien … foncez lol

Explorer les limites: Limites # est un premier tome et il est possible que les suivants changent de direction et que les personnages soient enfin approfondis pour qu’on puisse entrer dans un récit qui mérite être décortiqué plus psychologiquement. Il est possible, mais pas certain. Par curiosité je le lirais peut-être…

Un grand merci pour cette montée de température à Juno Publishing.

L’avis de Carine sur le roman MM de Marie HJ HeartBreak Station


Titre : HeartBreak Station

Auteur : Marie HJ

Editions : Privates

Genre : Romance MM

Ebook : 2.99

Broché : 15.00€

Résumé :

Une route sans début ni fin. Une rencontre au milieu de nulle part.

RD 66.

Le désert, le soleil.

Une terre de poussière ne ressemblant à aucune autre.

Le vent qui balaie les douleurs.

Un autostoppeur sans but ni espoir.

Un père de famille esseulé, enseveli sous les débris de son passé.

Deux cœurs perdus sur cette terre aride, cherchant en vain leur chemin.

L’âme désabusée de l’un suffira-t-elle à soulager les blessures du second ?

Romance comportant des scènes de sexe explicites pouvant heurter la sensibilité d’un public non averti.

Mon avis :

Lorsque Marie HJ vous annonce une sortie « doudou » qui se veut rafraîchissante tranquille et sans prise de tête, je pense qu’elle ne sait pas ce que la valeur de ses mots provoquent chez nous, ses lectrices.

Parce que le destin n’est pas qu’une question de chance. Mais aussi de choix…

Peu importe les chemins empruntés, bons ou mauvais, ils font de nous ce que nous sommes à l’instant T du croisement de notre vie vers l’inattendu.

Bienvenue à HeartBreak Station

Chez Cal, Emma, Clara, Ronny, Timy et … Fidzpatrick !

Une fois de plus, Marie HJ m’a embarquée et non pas dès les premiers mots, mais dès la diffusion de la cover qui promettait un superbe moment dans les terres poussiéreuses de L’ouest Américain, et plus particulièrement, sur cette mythique route 66. Comment ne pas s’imaginer être au Bagdad Café dès les premiers mots ? Comment Marie HJ pouvait-elle nous faire croire qu’on allait juste partir en balade avec Heartbreak Station ? C’est au son de Calling You que j’ai lue cette romance d’une seule traite. Impossible de poser le roman. Impossible de ne pas s’attacher aux personnages et encore moins à l’atmosphère que le lieu dégage. Plus qu’un décor, La Heartbreak Station est l’âme même de ce roman… Une entité à part entière qui va nous livrer bien des émotions…

Une station perdue au milieu de nulle part sur la route 66. Un panneau brinquebalant ou l’inscription Heartbreak Station est aussi vétuste que le bâtiment qu’elle indique par ses couleurs délavées. Écrasée sous la chaleur et le poids des années, où les aiguilles du temps semblent avoir arrêté de tourner, tout comme le cœur de Cal qui a arrêté de battre pour rester figé dans une vie qu’on a rêvé pour lui. Mais heureusement, il est loin d’être seul, et si son cœur est aussi sec et désertique que la terre ocre qui l’entoure en ce qui concerne les relations amoureuses, il est plus que rempli par ses chères petites têtes blondes qu’il aime plus que tout, au point qu’il s’oublie sur cette route qui est peut-être mythique pour beaucoup, mais qui ressemble plus à une prison pour lui. Cal a toujours avancé en faisant ce qu’on attendait de lui par amour, par peur de décevoir. D’abord pour ses parents, puis sa femme et aujourd’hui ses enfants. Il va même jusqu’à fréquenter la belle célibataire du coin, car c’est ce que tout le monde attend de lui. Mais lui… À quoi aspire-t-il vraiment ? Se pose-t-il même la question ? Non. La vie de Cal est figée au milieu de son désespoir, sa détresse, des débris de sa vie et surtout, des faux-semblants. Il peine à maintenir à flot cette station qui part en ruine avec l’aide d’Emma, sa mère, où seul le rire des enfants apporte de la fraicheur dans cette vie monotone dans laquelle il se repait. Il peine également à prendre les décisions qui le feront avancer. À quoi bon ? Cal est à l’image de sa station. Complètement paumé, brinquebalant et le cœur rouillé. Pourtant, il suffirait d’un rafraichissement et de renouveau pour redonner un souffle de vie à cette station. Et si pour lui c’était pareil ? Et si cet auto-stoppeur perdu qui vient de franchir la porte grinçante était ce vent de fraicheur ? Lui, ce cow-boy solaire aux yeux étincelants, pourrait-il redonner vie à ce lieu et à son propriétaire taciturne et complètement fermé ?

Florian à l’opposé de Cal vit sa vie comme il a toujours rêvé. Vegas était son rêve, vivre de sa passion aussi. Il avait tout pour lui. Tout lui réussissait jusqu’au jour où il comprend qu’il s’est perdu en route. Et c’est en prenant la fuite et en quittant les strass et les paillettes de Vegas sans savoir où aller, qu’il se retrouve dans cette poussière ocre où le destin a choisi de lui faire croiser la route de Cal et de sa famille. Lui qui n’a jamais eu de considération dans sa propre famille, va découvrir une vie et des sentiments qu’il ne soupçonnait pas et par la même occasion, se découvrir lui-même. Mais pourrait-il avoir une place parmi eux ? Cal serait-il prêt à enfin chasser les fantômes de son passé, accepter réellement qui il est vraiment ? Qu’en penserai sa mère ? Ses enfants ? Les autres ?

Une romance toute douce et courte qui change peut-être des habitudes de l’auteure, mais qui n’en reste pas moins une lecture qui véhicule beaucoup de questionnements, d’émotions et de valeurs. Avec Marie HJ on n’est jamais déçu et avec Heartbreak Station elle nous montre à quel point, même lorsqu’elle veut faire du « Doudou » elle nous offre une lecture des plus touchantes et percutantes. Comment ne pas craquer face à ce décor dont chaque grain de sable s’infiltre aussi en nous ? Comment ne pas succomber à chacun de nos protagonistes, du plus petit au plus grand et du plus jeune au plus vieux ? Comment ne pas être touché par ces deux hommes si différents l’un de l’autre et qui se ressemblent pourtant face à la solitude de leurs vies et leurs sensibilités ? Impossible. Une fois encore rien à jeter et tout à prendre. L’amitié, l’amour, la joie, les marteautages et les petits chats. Les leçons de vie et les têtes à têtes avec Emma. Cette maman qui souffre aussi de ne pas avoir compris son fils assez tôt et de l’avoir laissé s’enliser dans la solitude de son cœur en occultant sciemment que son schéma de vie n’était pas le bon.

La reconstruction d’une vie et la construction d’une autre en s’acceptant tel qu’on est vraiment, en arrêtant de se voiler la face et en osant justement se dévoiler. Dévoiler son âme, mais aussi son corps… À chaque pas que Cal fera vers Florian, il fera un pas vers lui-même, si loin des standards qu’il s’astreignait à respecter jusqu’alors. Accepter le bon au même titre que supporter le mal pour renaître de ses cendres et accepter l’évidence.

Et s’il était temps que la pendule tourne à nouveau à Hearbreak Station ? Et si son tic tac faisait écho au boum-boum du cœur de Cal qui bat à nouveau et à juste rythme cette fois ? Vous voulez savoir ? Poussez donc la porte et venez prendre un café en compagnie d’Emma. Elle vous racontera tout, non sans fierté de voir son fils reprendre les rennes de sa vie. Et si vous souhaitez une leçon de marteautage, Clara quittera ses chaussons de danse avec plaisir et vous en expliquera toute la technique 😉

Un grand merci à Marie HJ de me faire vivre ses aventures livresques avec tant d’émotions et de renouveau à chaque fois. Merci pour ce beau voyage qui m’a rappelé beaucoup de souvenirs, mais qui a surtout touché mon cœur d’une manière indéfinissable. Merci de me donner à chaque fois une leçon de vie et merci -ou pas- pour le cambouis et les images qui me sont restés en tête un peu trop longtemps lol. Merci particulièrement pour ta confiance. ❤

Extrait :

Florian, amusé, s’interrompt en plein mastiquage, réalisant sans doute la stupeur qu’il provoque chez moi avec sa boulimie manifeste.

– Ah, je t’ai pas dit ? Après un spectacle, je mange. Un peu !

Clara s’étouffe de rire avec son Coca.

– Moi si je mange tout ça, je fais caca toute la journée !

Réflexion très intéressante de ma fille, à n’en pas douter.