L’avis de Charlotte sur Entre mes cordes de Julia Teis


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Entre mes cordes de Julia Teis publié par Shingfoo éditions : une romance surprenante.

Titre : Entre mes cordes

Auteur : Julia Teis

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Au décès de son père, Maxence prend un nouveau départ dans le garage familial et est contraint d’abandonner l’affaire qu’il tenait avec Thomas, son meilleur ami : un club confidentiel, sexy, où le jeune homme avait ses petites habitudes secrètes… et ses cordes.

Son péché ? Le Shibari, un art de bondage japonais dont il maîtrise toutes les techniques et nuances…

Au fil des jours, loin de ses activités, une vie « normale », un renouveau sentimental, et des projets de famille commencent à se frayer un chemin en lui.

Jusqu’à cette demande toute particulière qui oblige Thomas à le solliciter à nouveau… Max accepte, mais il ne se doute pas que cette rechute va faire basculer ce nouvel équilibre qu’il avait pris soin de bâtir.

Alors même qu’il avait repris le contrôle de ses pulsions, et qu’il venait de faire une rencontre prometteuse avec une jeune femme attirante, replonger dans ses travers risque bien de tout compromettre…

Entre tentations et sentiments, sa face cachée pourrait vite reprendre le dessus. L’appel des cordes sera-t-il plus fort que ses bonnes résolutions ?

Mon avis :

Maxence a changé de vie, fini de gérer le club avec son meilleur ami, Thomas, un club particulier où il laissait s’exprimer sa passion pour les cordes avec le Shibari. Désormais, il a une vie rangée et normale. Il souhaite même se poser avec une femme et pourquoi pas construire sa famille. Mais Thomas sait comment amadouer son ami. Max ne peut pas résister à la proposition qui risque de perturber ce nouvel équilibre et cette relation qu’il aimerait avec une jeune femme attirante. Il est partagé entre ces deux morceaux de lui, de sa vie et devra faire un choix : une vie « classique » ou ses cordes ?

Le décès du père de Maxence a changé beaucoup de choses dans son quotidien, il s’en accommode et prend apprécie même cette normalité, cependant, l’appel des cordes et la pratique du shibari refait surface. Il est partagé entre deux facettes de sa personnalité, entre deux envies diamétralement opposées pour lui… Sa rencontre avec une jeune femme avec qui il pourrait envisager une vie posée pourrait faire pencher la balance, cependant, il rencontre aussi une jeune femme à encorder… Les deux l’attirent et il ne sait laquelle choisir et avec elle, choisir un mode de vie… La dualité de Maxence est touchante, j’ai adoré suivre son cheminement.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu de romance avec du Shibari, cette pratique est pour moi, assimilée à confiance et beauté, ce que j’ai bien retrouvé ici, plus qu’une pratique sexuelle, c’est un art. C’est aussi la vision qu’en a Maxence et qui transparaît au travers de quelques scènes.

J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue entre Maxence et l’une des jeunes femmes. J’ai adoré me poser plein de questions… L’auteure a su me mettre dans le doute et me surprendre !

La plume de l’auteure est fluide et très agréable, ce qui m’a permis de passer un très bon moment avec « entre mes cordes ». Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Écoute, lis son mail, ok ? renchérit Thomas comme si je n’étais pas intervenu. Cette fille, elle est faite pour toi. Crois-moi, tes cordes n’attendent que ça. Et toi aussi, même si tu ne veux pas me l’avouer, ni à toi-même d’ailleurs…

C’est vrai que ça fait longtemps que je n’ai pas pratiqué. Ça me manque un peu. Beaucoup, je dois dire. Mais j’ai peur de m’y replonger, de ne plus en sortir. Thomas l’a parfaitement compris, c’est pour cette raison qu’il me pousse dans l’engrenage de ce plan machiavélique.

Je ne suis plus aussi sûr que cette vie soit vraiment faite pour moi. Au décès de mon père, quelque chose s’est brisé, j’ai changé de manière irréversible.

– Qu’a-t-elle de si particulier qui me donnerait envie de renouer avec mes vieux démons ?

Je suis vraiment intrigué. Surtout que Thomas paraît plus que certain de son coup, ce qui m’inquiète d’autant plus.

– Elle est novice. En fait, ce serait sa première fois.

Putain, il sait choisir ses mots et trouver mes points faibles ! Je n’ai jamais su résister au visage d’extase d’une femme qui découvre les joies du Shibari. Les novices, c’est mon point faible, et ce salopard le sait très bien.

– Traître !

– Parfait. C’est tout ce que je te demande. Je sais que tu ne résisteras pas longtemps au chant des sirènes qu’émettent tes cordes. Surtout quand tu auras fait la connaissance de cette jeune personne.

Les P’tites Étoiles du Mercredi avec Lucky Joey


Coucou les grandes et petites étoiles !

Aujourd’hui, Bruno et Arnaud vous parlent de l’album « Lucky Joey » de Carl Norac (Auteur) et de Stéphane Poulin (Illustrations).

Description :

Joey l’écureuil vit avec sa famille dans un grand parc à New York. Rapide et agile, il aime son travail malgré les risques. Joey est laveur de vitres ! Du haut des immeubles, Joey rêve de voyages et de mariage avec Léna, son amoureuse. Tous les deux travaillent dur pour que leur rêve devienne réalité. Se laisseront-ils rattraper par les aléas de la vie ou la chance de Lucky Joey finira-t-elle par tourner ?

L’avis de Bruno (11 ans) :

L’histoire est bien. J’aime bien son métier. Mais je ne pourrais pas le faire… J’aurais peur de tomber.

Joey n’a pas vraiment de chance, car il n’a plus d’argent et devient pauvre.

Je ne m’attendais pas à cette tournure et j’étais content.

Les illustrations sont belles.

L’avis d’Arnaud (8 ans) :

Moi non plus je ne pourrais pas faire ce métier, car j’ai le vertige.

Parfois, l’histoire est très triste… J’ai eu envie de pleurer à des moments. Il y a une belle histoire d’amitié. C’est important d’avoir des amis.

J’ai bien aimé la surprise de Monsieur Grizzly.

J’espère qu’il y aura une suite, car j’aimerais bien le voir accomplir ses rêves.

J’ai aimé les illustrations et j’aime bien les couleurs d’automne.

Mot de maman :

Une très belle histoire annoncée pour les 6-8 ans, ce qui correspond bien. Avec cet album, il est possible d’amorcer certains sujets comme la cuisine, les relations amicales ou non, les rêves… Et pourquoi pas de se lancer dans la confection de cookies, ou juste de partager un très bon moment ! 

L’avis de Carine sur le roman de Charlotte Roucel : Fight chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ titre : Fight ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Charlotte Roucel

Genre : Dark Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 18.00€

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

RÉÉDITION – DARK ROMANCE

Lorsque votre quotidien est ponctué du pire, vous n’attendez plus rien de la vie. Seule la mort vous importe. Marie la touche du doigt fréquemment sans pour autant obtenir cette précieuse délivrance. Des mains de son bourreau, elle subit mille souffrances depuis des mois.
C’est alors que son frère rate son coup avec le gang des Warriors, l’un des plus sanglants de la ville. Il échange Marie contre un peu de temps pour récupérer la situation.
Cette dernière se retrouve coincée avec Noah, jeune lieutenant prometteur de l’organisation criminelle, qui enchaîne les femmes. Charismatique et hypnotique, il s’avère brute et dominateur, pourtant la fragilité de Marie le touche. Progressivement, un lien se tisse entre eux et la jeune femme est confrontée à des émotions qu’elle n’a jamais ressenties jusque-là. Mais ce que Noah éveille en elle lui fait peur, car ce petit rayon de lumière dans ce monde de ténèbres peut lui être enlevé à tout moment.
« Attends-toi à ce que chaque jour soit pire que le précédent » est leur crédo. Et ils n’ont encore rien vu…
Lorsque son bourreau sort de l’ombre et qu’une guerre de gangs éclate, rien ne va plus.
L’amour peut-il survivre à toutes les épreuves, même aux plus sombres et humiliantes ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

J’avais déjà lu Fight il y a quelques années, mais cette réédition est tout simplement époustouflante. Charlotte Roucel est allée au bout des choses et ne s’est bridée en rien dans cette nouvelle version. Le changement est détonant et complètement explosif ! Pour moi, un véritable coup de cœur pour ce roman qui m’a happée du début à la fin.

Dès les premières lignes, on entre dans le vif du sujet et la lecture devient si addictive, qu’on ne peut pas poser le livre avant de l’avoir fini. Charlotte Roucel donne le ton dès le prologue en nous garantissant une seule chose… On n’en sortira pas indemne !

Marie est emmenée contre son gré chez les Warrios, un gang le plus violent de la ville. Son frère a merdé… La seule façon de pouvoir s’en sortir est d’échanger sa sœur pour qu’on lui accorde un délai. Cette liberté qu’il compte bien mettre à profit pour pouvoir la sortir de là le plus rapidement possible. Sa seule condition était qu’elle soit confiée à Noah, un des membres le plus impulsif de la bande. Pourquoi ? Pourquoi lui faire vivre une chose pareille ? Sa propre sœur, la prunelle de ses yeux, celle pour qui il s’est toujours battu malgré le chaos et la famine qui règne sur la ville… Quel est vraiment son objectif ? Que deviendra Marie au bout de ces 15 jours de délai si Seb ne parvient pas à temps à remplir sa mission et à la sortir de là ?

Lorsque Marie rencontrera Noah pour la première fois, tout doute sera levé, elle va vite comprendre dans quel pétrin son frère l’a mise. Cet homme violent se sert des femmes pour son bon plaisir et calmer ses colères. Chez le Warrios c’est la loi du plus fort et le plus fort, c’est lui…

Mais lorsque ses yeux vont se poser sur la jolie Marie, il va tout de suite comprendre qu’elle va lui causer des problèmes, son regard et sa beauté virginale lui font se dire que rien ne sera jamais plus comme avant… De plus, sa fragilité et son comportement vont attirer son attention… Cette fille cache un lourd secret… Quelque chose qui lui fou une trouille bleue… Encore plus que ce qu’elle peut le craindre lui… Et il est bien décidé à la faire parler.

Charlotte Roucel nous offre avec Fight une histoire palpitante et très intense qui nous tient en haleine du début à la fin, sans cesser de nous surprendre. Je n’ai pas décroché un seul instant et j’ai lu le livre dans l’après-midi. Il m’était carrément impossible de le quitter. Cette histoire, c’est de la bombe, une dark romance vraiment bien écrite qui nous emmène dans une torture émotionnelle qui nous ronge les sangs. Rien n’est laissé au hasard, tout à un sens, et tout se tient dans le flot de révélations qui nous tombent dessus et nous percutent en déliant toute l’intrigue d’une façon majestueuse. L’auteure mène sa barque avec brio, sans fioritures et va droit au but que ce soit dans les scènes trashs ainsi que dans tous les rebondissements. Charlotte signe là un roman dérangeant et bouleversant qui décrit une descente aux enfers avec un réalisme rare, elle nous fait découvrir la peur, l’angoisse, le chagrin, le courage et cet amour inébranlable qui guidera nos deux protagonistes pleins de fêlures tout le long de leur combat contre le mal et dans le mal !

Fight est une palette d’émotions extraordinaire. Ce roman est loin d’être de la guimauve, il est dur, sombre, lorsqu’un peu de tendresse arrive, on s’y accroche comme on peut pour continuer notre lecture en gardant de l’espoir pour la jolie Marie qui est si forte malgré ce qu’elle pense. On s’attache aux personnages torturés dès le départ et la plume fluide et magique de Charlotte Roucel nous emporte dans un univers impitoyable en abordant avec justesse les sentiments et le ressenti de chaque protagoniste.

Un roman à découvrir ou redécouvrir !

Un grand merci à Black Ink Editions pour ce service presse coup de cœur qui m’a vraiment fait passer un très bon moment de lecture très addictif et prenant au plus haut point !


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

J’ai envie de lui rire au nez. Vraiment ? Me tenir à l’écart de leurs combines ne m’aura servi qu’à éviter la prison. Mais mon sort était-il plus enviable au leur ? Certainement pas.

— Mais ne te fais pas d’illusions, me prévient-il en attrapant ma nuque.

Son visage touche presque le mien. Son haleine chargée de nicotine me brûle les sinus.

— Ce n’est pas parce qu’à une époque, j’ai été copain avec ton frangin que tu auras droit à un traitement de faveur. Ces quinze jours, c’est tout ce qu’il te reste avant de connaître l’enfer. Alors, ne sois pas stupide. Obéis-moi et je me plierai en quatre pour te faire plaisir si je suis de bonne humeur. On s’est compris ?

— Oui, murmuré-je tandis qu’il accentue la pression.

Il me lâche et part ouvrir une porte que je n’avais pas vue derrière moi.

— Viens par là.

Ma gorge se noue quand j’aperçois une baignoire dans la pièce adjacente. Mes pieds refusent d’avancer. Qui dit salle de bains, dit se dévêtir. Je ne ferais pas le poids contre lui si c’est ce qu’il veut et que je m’y oppose. Mais mon esprit se rebelle.

— Entre.

De la bile tapisse mon palais. Pas encore. Pas cette fois. Par instinct, j’esquisse un pas en arrière. Noah, lui, s’impatiente, il m’agrippe le bras et me tire dans la pièce alors que les battements de mon cœur m’étourdissent tant ils résonnent dans mon crâne. Je me retrouve face au miroir, contre la vasque. Il se colle contre mon dos, les paumes posées à plat sur le meuble. Ses yeux accrochent les miens à travers la glace. Il me dépasse de presque deux têtes et est bien plus large que moi.

— Déshabille-toi.

Cet ordre me gifle, fait ressortir trop de mauvais souvenirs. Les tremblements reprennent de plus belle. Mon visage se vide de tout son sang. Je tomberais sans aucun doute s’il ne me maintenait pas. Je ne peux pas subir ça encore une fois. Je refuse. Mes paupières se ferment sous la menace sous-jacente. Ce que je ne vois pas n’existe pas.

L’avis de Carine sur Match Love, un roman de Théo Lemattre chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ titre : Match Love ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Théo Lemattre

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 17.00 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

RÉÉDITION

« AIMERIEZ-VOUS RENCONTRER L’ÂME SOEUR ? MATCH LOVE VA VOUS Y AIDER. »

Gladys (aka la reine des applications de rencontre) est jeune et belle. Mais c’est aussi une rentière ruinée, irrévérencieuse et au bout du rouleau. Pour renflouer son compte en banque, elle n’a pas d’autre choix que d’accepter de tester « Match Love », une toute nouvelle application révolutionnaire destinée à lui faire rencontrer « l’âme sœur ».

Elle n’y croit absolument pas.

Aymeric est jeune et séduisant, il aime les choses simples et peindre. Mais il a perdu le goût pour cet art depuis qu’il est veuf. Comment se retrouve-t-il embarqué dans l’aventure Match Love ? Demandez à ses amis, ils vous diront.

Il rêve de les étriper.

« NOUS AVONS TROUVÉ VOTRE PARTENAIRE IDÉAL. »

Quatre jours, dans un chalet en Suisse, juste avant noël, avec lui…

Elle déteste la neige.

Quatre jours au milieu de rien avec une inconnue…

Il veut faire demi-tour.

Seulement quatre jours pour découvrir l’autre, en apprendre sur soi-même et trouver l’amour, le seul, le vrai, l’unique…

N’importe quoi.

« ALORS, PRÊT(S) À RENCONTRER L’ÂME SOEUR ? »

« OUI » « NON »

OUI.

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

000000000001110000110001

111000010011000000000000

000000010100000111110001

Connexion établit avec les étoiles pour un avis qui Matche !

« AIMERIEZ-VOUS LIRE UNE BELLE ROMANCE DOUCE ET FRAÎCHE DANS UN CADRE IDYLLIQUE ? MA CHRONIQUE VA VOUS Y AIDER »

NOUS VOUS AVONS TROUVÉ LE ROMAN IDÉAL !

SI VOUS ÊTES D’ACCORD CLIQUER SUR OUI LE BOUTON LE PLUS À GAUCHE.

« OUI » « NON »

Match Love et moi, cela a fait Match s’en aucun doute ! Même si au début je me demandais comment j’allais pouvoir m’attacher à Gladys qui avait tout de Paris Hilton dont je ne suis pas fan ! Rentière d’une trentaine d’année qui ne sait rien faire de sa vie à part surfer sur les cours de la bourse et courir après les « dates » pour se sentir moins seule, elle n’a rien de très attrayant de prime abord. « Connasse » dans l’âme et jusqu’au bout des ongles, vipère de la tête au pied, aucune empathie pour cette magnifique blonde qui va se retrouver du jour au lendemain sans le sous. Mais dès lors elle doit ravaler sa fierté et se rapprocher de sa sœur qui va lui tendre la main pour l’aider à rebondir… Ses blessures et ses failles nous apparaissent les unes après les autres, nous faisant alors comprendre pourquoi Gladys est-elle ce qu’elle est. Et au plus on va la découvrir, au plus elle nous fera rire autant qu’elle va nous toucher.

Sa solitude lui pèse tellement… Seule, elle a toujours été le vilain petit canard de cette famille à qui tout réussit. Elle ? Elle n’a jamais rien réussi à faire de ses dix doigts à part les faire courir sur les touches de son clavier à la recherche de celui avec qui elle passera un peu de son temps… L’âme sœur ? Elle n’y croit pas un instant et pourtant, c’est ce que va lui proposer de trouver sa sœur Aurélie lui faisant tester sa nouvelle application sur le marché, Match Love…

Et la voilà en route pour la Suisse à devoir passer quatre jours dans un chalet à la neige – sachant qu’elle déteste la neige- qu’elle doit partager avec un bel inconnu. L’application est formelle ! Ils sont des âmes sœurs ! Est-ce une belle fumisterie ou est-elle l’application du siècle ? Et si elle faisait plus que rapprocher des âmes sœurs ?

Bien intriguant tout ceci, et un imbroglio qui ne faiblira pas… On se demandera tout au long de notre lecture ce que l’application a pu trouver comme point commun entre nos deux héros qui ne se ressemblent tellement pas !

Ils vont vivre des situations cocasses et inattendues et l’on ne peut que passer un très bon moment en leur compagnie, malgré le petit côté triste de chacun d’entre eux. L’humour et les émotions sont omniprésents du moment où on ne reste pas en surface de notre lecture et qu’on apprend à connaître chacun d’entre eux. Leurs blessures, leurs failles, mais aussi leurs peurs et leur manque de confiance.

Théo Lemattre est un jeune auteur qui prend de plus en plus d’aise et d’assurance dans ses récits et Match Love est une parfaite réussite. Au fil des pages et de son écriture débridée, il explore et expose sa connaissance de l’autre tout en y apportant un regard décalé sur un sujet de société qui prend de plus en plus d’ampleur et en devient même, une normalité. Théo Lemattre propose au lecteur une expérience divertissante tout en appuyant là où cela touche et peut même fait mal et offrant alors, un nouveau regard sur sa vie, sur les autres, sur ce qui nous entoure et qu’on ne prend pas le temps d’apprécier. Car avec Match Love, l’auteur ironise peut-être avec beaucoup d’humour et autodérision sur les réseaux sociaux amoureux et montre à quel point cela peut être faux parfois, intrusif, et l’emprise que cela peut avoir sur une vie, mais il nous véhicule surtout, de beaux et magnifiques messages ainsi que de nombreuses réflexions. Sa plume est si fraiche, si fluide qu’on en redemande même dans une simplicité apparente qui ne l’est finalement pas tant que ça. Match Love est une romance légère et fraiche certes, mais tellement subtile !

J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture cocooning avec cette romance qui cache bien d’autres choses derrière ses apparences fell-good, et ces personnages hauts en couleurs qui ne manquent pas de piquant ni de caractère et qui vont nous toucher plus que de raison.

AVEZ-VOUS PASSE UN BON MOMENT AVEC MON AVIS SUR MATCH LOVE ?

« OUI » NON

ALLEZ-VOUS LE LIRE ?

LES ÉTOILES VOUS CONSEILLENT UN RAPPROCHEMENT AVEC CE ROMAN.

Match Love, à mettre entre toutes les mains des amoureux de l’amour, de la romance et des célibataires qui swipent trop souvent à gauche 😉

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis une fois de plus de passer un excellent moment de lecture.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

01001101 01100001 01110100 01100011 01101000 00100000 01001100 01101111 01110110 01100101 00100000 01000011 01101000 01100001 01110000 01101001 01110100 01110010 01100101 00100000 00110001

GLADYS

Je déteste les publicités, excepté celles qui sont rigolotes. Sinon, il n’y a rien à en tirer. Je suis en route pour mon date du jour. Encore une tentative pour trouver le grand amour, cette fois-ci en la personne d’Éric : 1m97 de muscles et des fesses tellement bombées qu’on pourrait se casser une dent en croquant dedans. S’il me restait des dents de lait, je mordrais un coup histoire de toutes les faire tomber en une fois. Et au vu de la robustesse apparente de son cul, je n’aurais plus qu’à manger de la soupe et à dépenser le jackpot apporté par la petite souris.

Comme d’habitude, dans les transports, je zieute rapidement les pubs qui s’affichent sur mon téléphone pour mieux les effacer. Je n’ai pas besoin de crème contre les hémorroïdes — à moins que la soirée avec Éric ne tourne vraiment très très sale —, pas plus que je n’ai besoin d’un dispositif auditif. Bon sang, mais à qui sont-elles destinées, ces pubs ? Les types qui envoient ça au marketing ont dû confondre mon historique Internet avec celui d’une septuagénaire débridée. Je ne vois pas autrement.

« MatchLove – TROUVEZ LE GRAND AMOUR ».

Encore une belle connerie, ça. Qui cherche le grand amour, aujourd’hui ? On choisit son partenaire comme une boîte de céréales et puis c’est tout.

J’ai rencard avec le beau Éric, tennisman de son état et amateur d’Histoire — mais pas d’histoires d’amour, comme il l’a bien précisé sur son profil en ajoutant un smiley clin d’œil à la fin de la description. Message urgent à toutes les personnes sur ces applications de rencontre : arrêtez de faire de l’humour. Soit vous préparez votre prochain stand-up, soit vous arrêtez. Il n’y a pas un monde, pas un univers dans lequel vous êtes drôles.

Arrêt Clichy, une foule de badauds pressés qui traversent les quais, qui se bousculent et qui se laissent sentir les aisselles comme si c’était une passion. Ça ne changera jamais. Il y a des choses qui restent définitivement gravées dans le marbre et les aisselles dans les métros parisiens en sont une.

Éric et moi sommes censés nous retrouver au Wepler, un restaurant aux abords de la place. Il est 20 h 30, et je me regarde dans l’écran de mon téléphone allumé en mode selfie, histoire de voir si je suis parfaite. Mes cheveux blonds légèrement ondulés ainsi que mes yeux bleus comme des calots répondent que oui. J’ai même mis des faux cils, aujourd’hui. Bref, je suis un canon de beauté et si Éric n’est pas au niveau, il le saura rapidement.

Évidemment, dans un moment comme celui-ci, il fallait que ma sœur m’appelle. Ma foutue petite sœur, celle qui fait tout bien, celle qui possède une grosse voiture, une belle maison, de bonnes idées… en d’autres termes, celle qu’on a envie de claquer. Des mois que je n’ai pas eu de ses nouvelles et voilà qu’elle revient au galop.

— Gladys n’est pas disponible pour le moment, laissez un message après le bip, surtout si vous êtes une petite sœur ennuyeuse.

— Allez, grande sœur, je sais que c’est toi ! Tu fais très mal le répondeur et aucun répondeur ne dit ça.

J’entends à sa voix qu’elle a le sourire jusqu’aux oreilles. Pourquoi est-elle comme ça ? Il faut toujours qu’Aurélie soit pimpante, douce et raffinée comme si la vie n’était pas un combat, mais un foutu terrain de jeu. On dirait que rien n’est compliqué pour elle. Alors que pour moi… c’est tous les jours une lutte sans fin contre mes démons intérieurs. En particulier le celui du célibat qui, lui, est bien plus résistant que les autres. Celui-là, il ne veut pas me lâcher. Elle, évidemment, elle a déjà trouvé l’amour de sa vie : son Greg, Gregounet, Gregougou. J’avais aussi le mien… il y a longtemps, avant qu’il ne reparte pour son pays. Et puis, il y a eu Tom et ça a été une catastrophe. Bref, c’est tout un bazar !

L’avis de Carine sur Missing (you), un roman de Chlore Smys chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ titre : Missing (you) ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : Chlore Smys

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Audible : 9.95 € avec l’abonnement

Broché : 18 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Nom de code : Opération Canopée
Lieu : la zone des Trois Frontières
Objectif : récupérer l’otage saine et sauve.
Une mission de routine pour moi, Fallon Mills, membre d’une unité d’élite des Navy SEAL… si la prisonnière en question n’était pas mon ex, Riley Robertson.
Nous n’aurions jamais dû nous rencontrer, elle, l’héritière d’un empire pétrolier, et moi, l’étudiant boursier. Nous n’aurions pas dû nous aimer jusqu’à nous déchirer.
Jusqu’à nous séparer.
Dix ans plus tard, aucun de nous ne semble prêt à pardonner à l’autre son silence. Entre rancune tenace et attirance interdite, si nous voulons survivre dans cette jungle hostile, il nous faudra pourtant affronter nos démons, passés comme présents.
Une ultime bataille pour, peut-être, enfin nous retrouver.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Pour celles et ceux qui aiment les histoires militaires, et d’ailleurs pour celles et ceux qui n’en ont jamais lu… Foncez !

Que vous dire… À part que j’ai dévoré ce roman sans aucune pause. Impossible de ne pas savoir… Je suis passée par toutes sortes de sentiments et d’émotions. Impossible de m’arrêter. Missing (you) est une histoire d’amour captivante, bouleversante et tellement forte. Mais aussi une histoire de seconde chance.

Fallon fait partie de l’unité d’élite des Seals qui sont devenus pour lui une seconde famille. Loin de son 10 m2 qu’il partageait avec son frère, sa mère et sa sœur, aujourd’hui de l’eau a coulé sous les ponts. Cet ado qu’il était plein de valeurs malgré toute la misère dans laquelle il vivait, les a mis à profit en s’engageant. Mais lorsqu’il se voit confier une mission de sauvetage qui n’aurait du être qu’une simple routine, il n’aurait jamais imaginé revoir ce visage sur papier glacé qu’il n’a jamais pu oublier… L’otage n’est autre son premier amour et le dernier…

Riley… Ils n’auraient jamais dû se rencontrer une première fois déjà. Elle, la fille du milliardaire, magna du pétrole à la vie dorée et toute tracée. Mais voilà, la lumineuse Riley a toujours été du genre à vouloir vivre ses rêves, ses aventures. Et en tombant amoureuse de Fallon, ce jeune boursier, elle a prouvé aux yeux de tous que, malgré leur différence de classe sociale, elle avait bien l’intention de vivre sa vie bien à elle. Fallon a toujours été son héros et il le restera à jamais dans son coeur… Elle était son soleil et il lui aurait décroché la lune et toutes les étoiles qui allaient avec.

Rien n’aurait pu les séparer… Et pourtant… Le destin en a décidé autrement. Pourquoi ? Pourquoi malgré tout l’amour qu’ils se portaient et se portent encore, tout ceci a un jour pris fin ? Depuis plus de dix ans, silence radio. Dix ans sans nouvelles. Dix ans qu’elle, elle vit sa vie… sans lui. Et cela fait mal ! Pourquoi aucun des deux n’a jamais refait le premier pas ?

Toutes les réponses à ses questions, c’est Fallon qui va nous les apporter en nous faisant vivre leur passé pour en comprendre leur présent. Mais est-il encore possible d’envisager un futur ? S’il a toujours été son héros par le passé, aujourd’hui il se doit de l’être plus encore. Et cela tombe même très bien, car ils ont énormément de choses à régler. Il va aller la sauver et ensuite, il pourra enfin régler ses comptes ! La routine! Il a déjà fait tant de fois… Et hors de question qu’on ne le laisse pas y aller alors qu’il est impliqué émotionnellement. Seulement, malgré les heures d’entrainements, garder son sang froid ne fera pas partie de la mission.

Avec Missing (you) Chlore Smys nous offre un récit, entre passé et présent, passionnant, fort, riche d’émotions et tellement transcendant. Une romance plus que saisissante ! Bouleversante et addictive au plus haut point !

Chlore Smys nous familiarise avec le monde des Seals, et pose le décor autour de nos héros tout en nous faisant plonger corps et âme dans cette sublime romance sans aucun préavis. L’intrigue est fascinante et les détails sont gérés de main de maitre. Elle réussit à nous tenir en haleine du début à la fin avec des rebondissements insoupçonnés. Son style est toujours très agréable, et les personnages fouillés et décrits à la perfection. J’ai été bluffée également par le côté « technique et les Us et coutumes des Navy Seals » qui prouve un profond travail de recherche et qui nous plonge au cœur de l’action sans toutefois nous ennuyer un seul instant. Nous n’aurons qu’un seul point de vue et… ce sera celui de Fallon. Entrer dans la tête du héros – et quand on parle de héros, nous en avons là un vrai – a été pour ma part un gros point fort. Vivre les émotions à fleur de peau d’un homme et apprendre à connaitre celle qu’il aime au travers de son âme, de son cœur m’a beaucoup apporté et touché encore plus profondément. Ce roman m’a serré le cœur plusieurs fois. Je crois même que j’ai versé des litres et des litres de larmes… Missing (you) est certes magnifique, mais aussi énormément triste. Pourtant, j’ai cette image d’un petit sourire au milieu des larmes. De lui. D’elle. De moi…

Un roman coup de cœur sans aucun doute. J’ai dévoré Missing (You) j’ai ris et pleuré avec nos héros tout comme j’ai tremblé pour eux. Une magnifique histoire d’amour passionnelle qui a su résister au temps avec des sujets qui touchent en plein cœur et qui bouleversent tout en nous faisant vibrer de magnifiques sentiments et de beaux moments.

On dit souvent qu’on tombe amoureuse de nos héros de papier et à chaque roman on change. Mais Fallon… Restera longtemps dans mon cœur. Plus que tomber amoureuse, j’ai eu un coup de foudre énorme pour ce personnage. Et même si on n’a pas le point de vue de Riley, Fallon fait en sorte qu’on tombe autant amoureuse de l’un comme de l’autre grâce à tout l’amour qu’il lui porte.

N’oublions pas les personnages secondaires qui sont une famille de cœur, mais surtout une belle force. La pudeur de Fallon sur son histoire passée face à ses coéquipiers tourmente et fait mal. Malgré toute la confiance qu’il leur porte, on voit à quel point il a dû souffrir avec ses secrets bien gardés… Cela fera-t-il une différence pour eux sur la mission à venir ? Il vous suffit de le lire pour savoir 😉

Missing (You) Un roman aussi intense qu’émouvant. Aussi triste que magnifique. Aussi addictif que possible ! Foncez lire cette pépite livresque !

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir Missing (you) en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

L’agent Everly Stokes nous inonde d’informations sur le lieu, le planning, les règles d’engagement, mais je n’écoute rien, tant je suis absorbé dans la contemplation de la photo. Elle n’a pas tellement changé en dix ans : la même flamme malicieuse brille toujours au fond de ses yeux trop pâles, ses mèches blondes éclairent toujours ses traits d’ange, son sourire m’atteint toujours en plein cœur.

Elle a l’air heureuse.

Sans moi… Amer constat, pourtant, c’était le but, n’est-ce pas ? Alors, pourquoi mes doigts se referment sur mon crayon au point de le briser, pourquoi cette douleur lancinante dans ma poitrine ? Je savais bien qu’elle m’avait oublié. Une décennie sans donner de nouvelles, même un crétin de soldat comme moi peut décoder le message. Je devrais me réjouir de son bonheur, je n’y parviens pas. Derrière le militaire conditionné à braver n’importe quelle situation, le SEAL pétri de belles valeurs, se terre encore Fallon, le gamin qui lui aurait décroché la lune, les étoiles, et toutes les foutues galaxies.

Parfois, ça ne suffit pas.

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Nos amours contraires de Erin Graham


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis COUP DE CŒUR sur Nos amours contraires de Erin Graham aux Editions Addictives.

Titre : Nos amours contraires

Auteur : Erin Graham

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99 €

Poche : 7.90 €

Résumé :

Leur point commun ? La peinture. Leurs différences ? Tout le reste. Mystérieux et insaisissable, Gabriel n’a ni Dieu ni maître. Après un début de vie difficile et des choix pas toujours judicieux mais assumés, il sait ce qu’il veut : être libre. Et la recette de la liberté est simple : peu d’amis et pas d’amour. Aussi joyeuse et lumineuse que Gabriel est secret et solitaire, Anouchka est son contraire : elle ne se sent vivre qu’auprès de sa famille et de sa bande de copains. Pourtant, une attraction très forte naît rapidement entre ces deux êtres que tout ou presque oppose. Gabriel est persuadé que personne, pas même Anouchka, ne pourra le ramener vers la lumière. Mais Anouchka cache plus de ressources qu’il ne le croit, et la confrontation s’annonce tellement explosive que même Gabriel ne saurait rester indifférent…

Mon avis :

Anouchka et Gabriel ont un point commun : leur amour de l’art notamment la peinture.

Gabriel ne pense qu’à être et rester libre. Il ne compte pas s’attacher à quiconque ou à quoi que ce soit. Alors qu’Anouchka à une vie plutôt classique : un métier, des amis, une famille.

Ces différences fondamentales ne les empêchent pas de ressentir une forte attirance, tellement forte qu’elle est impossible à ignorer et qui les envahi à chaque fois qu’ils se croisent.

Anouchka est une jeune femme solaire, légère, pleine d’humour, mais également têtu ! Quand elle a une idée en tête, elle ne lâche rien et son idée du moment est de convaincre Gabriel de poser pour lui afin qu’elle puisse réaliser des toiles.

Gabriel a de beaux principes de vie, qu’il a mis en application en plaquant tout pour devenir libre, sans contrainte financière, sans logement, sans horaire à respecter… Une liberté assumée qu’il souhaite conserver et il met tout en œuvre pour et ce n’est pas la jeune Anouchka qui le fera changer de façon de vivre.

J’ai aimé ces deux personnages qui ont des personnalités bien marquées, des façons de penser qui leur sont propres et un sacré caractère pour défendre leurs convictions.

Les amis d’Anouchka et de Gabriel sont également importants dans cette histoire. Ils ont tous un petit grain de folie qui les rend attachants, oui bien que solitaire et sans attache, le jeune homme, à tout de même des gens dans son entourage. Au-delà de la relation entre les deux personnages principaux, on s’intéresse aussi au vécu de leurs amis et tous des choses à nous livrer, que ce soit drôle ou plus difficile, beaucoup de messages sont passés à travers eux.

J’ai adoré cette histoire qui par les personnages et leur vécu, notamment celui de Gabriel, la rend unique. Je me suis laissé porter par la plume de l’auteur que j’adore et qui encore une fois arrive à me surprendre en m’entraînant là où je ne pensais pas aller. Les émotions sont au rendez-vous !

Je vous conseille vraiment la lecture de « Nos amours contraires » qui pour moi est un coup de cœur. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse en format poche !

Extrait :

Gabriel se tourne vers moi et plaque ses lèvres contre les miennes. Ses mains viennent emprisonner mon visage pour le garder près du sien. Sa langue trouve la mienne, s’y enroule sans demander la permission. Je m’abandonne dans ses bras. Les passants nous bousculent comme si nous n’existions pas, il m’enveloppe de ses bras, intensifie notre baiser, alors que je m’envole pour le paradis. Mes mains s’agrippent à son T-shirt pour ne plus jamais le lâcher.
Ses lèvres abandonnent ma bouche.
– Tais-toi.
Il chuchote. Sa voix chaude et suave me fait tressaillir. Il revient sur mes lèvres, ses mains s’accrochant à mes cheveux. Son baiser est tendre, lent, brûlant et sincère. Il déclenche tout ce que j’avais mis de côté depuis son départ. J’enroule mes bras à son corps tendu et lui rends son baiser. J’ai l’impression de flotter en plein rêve. Je m’accroche à lui, à ce corps sensuel que je connais par cœur et que j’ai imaginé tellement de fois…
Il enroule ses doigts à la bretelle de mon top et la glisse le long de mon bras. Ses lèvres suivent la descente du tissu sur ma peau. Je ne porte pas de soutien-gorge. Ma poitrine n’est pas assez imposante pour en avoir l’absolue nécessité.
Sa seconde main s’occupe de l’autre bretelle, découvrant ainsi le haut de mon buste qu’il dévore consciencieusement.
– Tu es magnifique, Anouchka.
– Touche-moi, Gabriel !

PAL de la Semaine du 22 au 28 Novembre 2021


Hello les Étoiles! Nous voilà de nouveau dans l’attente de belles sorties cette semaine. En avons-nous quelques unes en commun?

En ce qui concerne la PAL de la Team beaucoup de numérique, mais pour notre plus grand plaisir des histoires aussi diverses que variées.

  • Aux Éditions Addictives, Dark Domination, de Missy Heart qui sortira en numérique ce 26 Novembre. À prendre en considération qu’avec cette romance à suspens, certaines scènes peuvent heurter la sensibilité des lecteurs.

Résumé: Une demeure familiale lourde de secrets, un propriétaire dangereusement charismatique… Sa venue à Iron House signera-t-elle sa perte ? 

Depuis son adolescence, Lovisa le sait : à Iron House, tout peut arriver, et surtout le pire. 

Pourtant, alors qu’elle est forcée de retourner à la demeure familiale pour les funérailles de son beau-père, son cœur s’emballe : elle va le revoir, lui, ce « frère » dont elle n’a jamais voulu et qui a pourtant bouleversé tout son univers. 

Désormais à la tête d’un cartel de drogue, autoritaire et brutal, Niklas n’a plus rien de l’adolescent qu’elle a connu neuf années auparavant. À ses côtés, Lovisa se retrouve plongée dans un monde dur, impitoyable… mais fascinant.

Irrémédiablement attirée par cet homme qui lui veut autant de mal que de bien, Lovisa parviendra-t-elle à combattre ses envies inavouables… ou cédera-t-elle à la noirceur magnétique de Niklas ? 

  • En Auto-édition, Million Dollar Crush, de Tamara Balliana & Estelle Every, une romance de Noël, dont le Broché est sorti le 18 Novembre dernier et qui ce 26 Novembre paraîtra en numérique. 

Résumé: Un bûcheron grognon, une jeune femme ambitieuse, un chalet à Aspen, et si cela ressemblait à une romance de Noël ?

Autumn Bloom n’avait pas envisagé de passer les fêtes célibataire et à la montagne, elle qui rêvait de tropiques. Mais quand son meilleur ami Eli la persuade de rester à Aspen, elle fait contre mauvaise fortune bon cœur… jusqu’à ce qu’elle tombe nez à nez avec un Grinch sexy, armé et accompagné d’un énorme chien.

S’il y a une chose à laquelle Shane Alexander tient par-dessus tout, c’est sa tranquillité. Membre d’une fratrie nombreuse et quelque peu envahissante, il n’est pas du genre à se laisser faire. Alors quand il découvre que quelqu’un occupe illégalement sa dépendance, il voit rouge. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que la belle inconnue qui vient d’arriver à Aspen chamboule toute son existence.

Et si Autumn était la femme parfaite pour faire battre à nouveau son cœur engourdi ?

  • Chez Black Ink Éditions, Ultra: Èlevée en captivité, sortira ce 24 Novembre, le premier tome de la duologie dystopique de Lia Rose. 

Résumé: Paris 2250. Le monde tel que nous le connaissons a été réduit en cendres. L’humanité est alors divisée en deux : les humains et les mutants.
Izar se bat pour survivre dans la Sphère, une réplique de l’ancien monde où tout est factice. Lorsque le gouvernement l’accuse d’être une mutante, un être agressif et sanguinaire, sa vie bascule en enfer.
Enrôlée par les dirigeants de la Sphère, Izar va découvrir ses pouvoirs, qui elle est réellement mais va aussi se heurter à de nombreux secrets.
Jusqu’à ce qu’elle doive garder le sien : cet étranger aux yeux de démons qui vient la visiter chaque nuit. Son visage la hante. Il s’impose à elle sans prévenir, empoisonne son être, bouleverse ses songes.
Il lui est familier, éveille en elle des désirs incontrôlables. Rencontré dans ses rêves, il va pourtant devenir son pire cauchemar.
Nous sommes vos enfants.
Nous sommes vos amis.
Nous sommes vos voisins.
Nous sommes différents.
Nous sommes mutants.

  • Aux Éditions Hachette Lab, Hard to get : Me and Mr Popular, de Élisa Genévrier qui sortira en numérique, ce 24 Novembre. 

Résumé: Julia est une élève timide et sérieuse. Elle ne fait pas de vagues et déteste le groupe d’élèves populaires de son lycée. En particulier Lucas, le garçon prétentieux au sourire ravageur.

Lorsqu’elle se retrouve obligée de faire un exposé avec lui, Julia voudrait disparaître. Mais elle va découvrir que derrière ses airs de séducteurs se cache un garçon sensible duquel elle se rapproche.

Alors quand Lucas lui demande de jouer sa fausse petite amie pour rendre jalouse la pimbêche qui lui sert de copine, Julia accepte à une condition  : il ne doit pas l’embrasser. Mais pourra-t-elle résister à son charme  ? Et Lucas ne fait-il cela que pour rendre jalouse sa copine  ?

  • Aux Éditions Shingfoo, Entre Mes Cordes, de Julia Teis qui sortira en numérique, ce 25 Novembre. 

Résumé: Au décès de son père, Maxence prend un nouveau départ dans le garage familial et est contraint d’abandonner l’affaire qu’il tenait avec Thomas, son meilleur ami : un club confidentiel, sexy, où le jeune homme avait ses petites habitudes secrètes… et ses cordes.

Son péché ? Le Shibari, un art de bondage japonais dont il maîtrise toutes les techniques et nuances…

Au fil des jours, loin de ses activités, une vie « normale », un renouveau sentimental, et des projets de famille commencent à se frayer un chemin en lui.

Jusqu’à cette demande toute particulière qui oblige Thomas à le solliciter à nouveau… Max accepte, mais il ne se doute pas que cette rechute va faire basculer ce nouvel équilibre qu’il avait pris soin de bâtir.

Alors même qu’il avait repris le contrôle de ses pulsions, et qu’il venait de faire une rencontre prometteuse avec une jeune femme attirante, replonger dans ses travers risque bien de tout compromettre…

Entre tentations et sentiments, sa face cachée pourrait vite reprendre le dessus. L’appel des cordes sera-t-il plus fort que ses bonnes résolutions ?

Merci les étoiles pour votre attention, bonne lecture et à la semaine prochaine!

L’avis de Charlotte sur Des hommes d’honneurs #3 : Ces liens qui nous unissent de SE JAKES


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Des hommes d’honneurs #3 : Ces liens qui nous unissent de SE JAKES publié chez Juno Publising France.

Titre : Ces liens qui nous unissent : Des hommes d’honneur #3

Auteur : SE JAKES

Genre : Homoromance érotique

Editions : Juno Publishing France

Ebook : 3,49 €

Résumé :

Lorsque le pilote d’hélicoptère Glen Rhodes transporte les Navy SEALs dans les endroits les plus dangereux de la planète, il possède des nerfs d’acier et garde toujours son calme. Mais depuis la mort de son fidèle Dom, il y a trois ans, l’idée de se soumettre le met dans un état de panique.

Déterminé à aller de l’avant et plus que jamais prêt à se libérer de l’adrénaline que lui apporte son travail, Glen revient à la maison – et dans le bar où il n’a pas eu le courage d’entrer durant trois longues années. Là, il rencontre un homme qui semble s’immiscer naturellement dans le vide laissé par son Dom.

Derek Mann, ayant expérimenté bien trop de pertes et de souffrance, ne recherche pas de relations permanentes. Les conquêtes faciles ne l’intéressent pas non plus. Un regard posé sur les yeux tristes de Glen et sa fière posture militaire lui fait comprendre qu’il a un défi à relever. Et que gagner la confiance de Glen libérera quelque chose de sauvage et de superbe.

Le plan est d’y aller doucement. Mais dès le premier contact, peau à peau, il leur est impossible de se retenir… sauf quand il s’agit de leurs émotions les plus profondes. Un événement lors du réveillon de Noël les pousse tous les deux dans leurs retranchements, ne leur laissant d’autre choix que de laisser le passé derrière eux… ou de le laisser les séparer.

Mon avis :

Glen a la tête sur les épaules, c’est indispensable pour exercer son métier : pilote d’hélicoptère. Mais son équilibre n’est plus le même depuis la mort, 3 ans plus tôt, de son Dom. Il n’a jusque-là pas pu se soumettre à qui que ce soit. Cependant, il veut aller de l’avant et retrouver un équilibre nécessaire à sa vie personnelle et professionnelle. Il retourne donc dans le bar où il avait l’habitude d’aller auparavant. C’est là qu’il rencontre Derek.

Derek lui aussi a perdu un être cher. Il ne cherche plus de relation suivie. Cependant, les conquêtes faciles ne l’intéressent pas non plus. Dès l’arrivée de Glen dans le bar, il sent une connexion en eux. Il ressent le besoin impérieux de l’aider, de gagner sa confiance.

Au premier contact, leurs sens sont en ébullition, la tension monte et il leur est difficile de se contrôler. 

Seront-ils prêts à se laisser envahir par les sentiments ?

Cette romance est une nouvelle, le format est donc court, ce à quoi je n’avais pas fait attention avant de l’avoir entre les mains. De ce fait, les événements se succèdent rapidement. On va droit au but. Les personnages créent rapidement un lien, que j’aurais aimé voir se construire de façon plus progressive. Leur lien est cependant indéniable et bien retranscrit, aucun doute sur leur attirance charnelle mutuelle.

Je n’ai pas réussi à m’imprégner des émotions comme il se doit, je ne saurais pas dire si c’est dû à la narration (3ème personne), au format court, ou à quelques tournures de phrases sur lesquelles j’ai un peu accroché, ce dernier point a été corrigé depuis la version service presse.

J’ai malgré tout passé un moment agréable. Cette nouvelle permet de se réchauffer sans difficulté au travers des différentes scènes explicites !

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Glen avait l’air bouleversé après environ quinze minutes, il avait du mal à établir un contact visuel avec les gens, ses mains étaient fourrées dans ses poches, et Derek pouvait voir qu’elles formaient des poings. Il ne pouvait pas penser à un meilleur moment pour se présenter à lui.

Il arriva derrière le jeune homme et posa une main sur sa nuque, sa paume picotant au contact de la peau chaude. Glen s’immobilisa immédiatement et Derek murmura :

— Viens, tu es sur le point de perdre la tête.

Glen ne fit pas de résistance, se retourna et marcha à côté de Derek, sans croiser son regard, marchant la tête baissée. Derek continua de frotter légèrement sa peau chaude jusqu’à ce qu’ils aillent dans un endroit plus privé, ignorant les murmures qui commencèrent immédiatement.

— Face au mur, lui dit Derek.

— Je ne fais pas cette merde de punition, grogna Glen, essayant de s’échapper, mais Derek le tint en place, inhalant l’odeur du boy – plage et cannelle et cette pure odeur d’homme excité.

— Ce n’est pas une punition. Tu es en surcharge sensorielle, à deux doigts d’une crise de panique. Ne bouge plus maintenant. Respire.

Glen hocha brièvement la tête, un éclair d’appréciation dans ses yeux bleu foncé, et fit exactement cela. Il baissa la tête, fourra à nouveau ses mains dans ses poches et les hommes restèrent silencieux pendant quelques minutes jusqu’à ce que la respiration de Glen devienne lente et régulière. Derek étudia son profil – son maintien était militaire, droit et sûr, même avec sa tête baissée avec le genre de posture parfaite d’un soumis. Derek avait envie de l’embrasser, mais cela ne se terminerait qu’en désastre pour le moment.

— Merci, dit finalement Glen, levant la tête et regardant Derek dans les yeux.

Un demi-défi, mais il y avait aussi autre chose… de l’incertitude. De la luxure aussi. C’était suffisant.

— Je suis Derek Mann. Viens t’asseoir. Prendre un verre.

Glen hocha la tête, s’assit à côté de Derek sur le canapé, mais demanda un soda quand le serveur vint prendre leur commande. Le serveur reconnu manifestement Glen, lui fit un signe de la tête, et Glen en fit un aussi en retour, puis but la moitié de son Coca dès la première gorgée.

— Je suppose que tu sais qui je suis.

— Je sais qui était ton Dom, dit Derek. Ce n’est pas du tout la même chose.

Glen fronça un peu les sourcils, comme s’il n’y avait jamais pensé.

PAL de la semaine du 15 au 21 Novembre 2021


Hello les Étoiles! La team vous partage quelques nouveautés à sortir semaine prochaine. J’espère que vous trouverez dans notre Pal des sorties par lesquelles vous vous laisserez tenter!

***

Éditions Addictives

Plusieurs sorties pour cette semaine chez les Éditions Addictives, en broché et numérique.

  • Le mec parfait est un inconnu… ou presque ! Rendez-vous ce 18 novembre avec la sortie Broché de ce roman de Camilla Simon.

Résumé: Sex friends le temps d’un voyage ! Aiden était censé prendre la route, seul, après une tournée autour du monde avec son groupe de rock. Mais ça, c’était avant l’arrivée fracassante de Nell dans sa vie et dans sa voiture ! Furieuse, échevelée, elle a fui l’église juste après avoir découvert son fiancé en train de la tromper. Et quoi de mieux pour se changer les idées que de s’imposer dans le road trip d’un inconnu ? Surtout quand cet inconnu est sexy, troublant, et insondable… Du plaisir, du désir, des fous rires… et surtout aucune complication !

  • The Boy on Fire est le nouvel Emma Green, spin off de The Boy Next Room, série en 3 volumes et don’t le premier sort en numérique ce 15 novembre.

Résumé: Il a le feu en lui. Acceptera-t-elle de se brûler les ailes ?

À 21 ans, Jagger l’éternel joueur n’a toujours pensé qu’à lui et à profiter de la vie. Mais aujourd’hui, il doit voler au secours de Kasper, son petit frère de 17 ans tombé dans une secte.

Là-bas dans l’outback, au fin fond du désert australien, on ne joue pas, on ne sourit pas, et surtout on respecte les règles sous peine des pires châtiments. Car de cet endroit qu’on appelle Le Cercle, on ne revient pas. 

Pour infiltrer cette communauté secrète et en sortir son frère, Jagger accepte d’épouser Nell, une fidèle disciple aussi fermée qu’indéchiffrable. 

Mais derrière ses yeux vairons troublants, la mystérieuse blonde se révèle moins douce et docile qu’elle n’y paraît. Et le fougueux Jagger, qui pensait ne jamais tomber amoureux, va devoir faire l’impossible choix : son frère ou l’amour ? Sa liberté ou le risque de tout perdre ?

  • Too Young to Love de Mila Mirelli ouvrira la voie en numérique à la nouvelle collection New Adult des Éditions Addictives ce 18 novembre.

Résumé: Les premières nuits au goût d’interdit… 

Ballottée de foyers en familles d’accueil, Nina est une adolescente pleine de colère et de doute.
Pourtant, alors qu’elle intègre une énième famille et un nouveau lycée, elle trouve enfin ses repères. Et surtout, elle rencontre Matt, un garçon qui fait battre son cœur pour la première fois. Avec lui, elle découvre le désir, l’amour fou et les délices des nuits partagées… 

Mais ils ne viennent pas du même monde et doivent affronter l’hostilité de leur entourage. Matt se rebelle contre son père mais Nina a déjà beau- coup souffert dans sa vie et a bien trop à perdre, elle préfère renoncer à son unique amour. Matt aura-t-il les épaules pour se battre pour deux ? 

***

Black Ink Éditions

  • The Wrong Prince, premier tome d’un duologie Fantasy de Farah Anah  très attendue, qui arrivera tout d’abord en numérique ce 19 novembre.

Résumé: Le destin de Cérès, étudiante à l’université de Rome, bascule lorsqu’elle apprend que toute son existence repose sur un mensonge.
Lesath, messager du royaume d’Herulya dont elle est originaire, débarque dans sa vie pour lui annoncer qu’elle est la future princesse de ce pays empreint de mystère et de magie.
Doté d’une aura aussi intimidante que magnétique, l’ambassadeur sulfureux réveille en elle une sensualité exacerbée qui va à l’encontre de son destin : épouser le prince héritier d’Herulya. On ne lui laisse pas le choix, son devoir prime sur son libre-arbitre, et tous les moyens sont bons pour l’obliger à plier devant l’inconcevable.
Jetée en pâture à une cour peuplée de créatures surnaturelles dont elle ne sait rien, Cérès doit faire face au mépris, aux complots et à la trahison.
Qui est ce prince ténébreux devant lequel tous semblent trembler ?
Sur qui peut-elle compter ? L’insaisissable et mystérieux Lesath ?
Entre devoir et sentiments, les enjeux dépassent de loin tout ce qu’elle pouvait imaginer, et l’heure des choix sera cruciale.

***

BMR

  • Beautiful Mistake de Eugénie Dielens qui sortira en numérique ce 17 novembre

Résumé: Depuis qu’elle est adolescente, Isabelle a un faible pour Ashton, le frère de sa meilleure amie. Mais ce brillant avocat a beau être séduisant, il n’en est pas moins arrogant. Et Isabelle ne lui pardonne pas son comportement qui l’a humiliée plus jeune. Ce n’est donc pas de gaieté de cœur qu’elle postule pour être son assistante…

Malgré leurs rapports électriques au travail, ils ne résistent pas à la tentation de passer une nuit ensemble. Pour Ashton, c’est désormais impossible de la laisser partir. Mais Isabelle regrette aussitôt, persuadée que cette relation est vouée à l’échec. Pourtant, cette erreur pourrait bien se révéler être la plus belle de sa vie…

  • Ne rougis pas 1 de Lanabellia, une réédition tant attendue, revue et augmentée, avec la participation de Jena Rose, à paraître ce 24 novembre.

Résumé: Le bonheur est éphémère, volatile. Et pourtant, on s’y accroche.  On le fantasme, on le désire de toutes ses forces.
Elle est innocente, combative, secrète et renfermée… Ce bonheur tant espéré, elle ne le connaît pas.  Rose n’appartient qu’à un seul homme, un homme qu’elle cherche à tout prix à fuir. Alors pourquoi cela changerait-il  ?
Pour ses vingt-cinq ans, ses amis sont bien décidés à la sortir de son quotidien morose. Rose se laisse entraîner au Saphir, un club branché de la ville. Le regard gris profond qu’elle croise ce soir-là va bouleverser son univers. Pourquoi cet homme au caractère sombre et imprévisible s’intéresse-t-il à elle  ? Ses propres démons semblent tout aussi coriaces que les siens. Comment pourrait-il lui offrir ce qu’elle n’espérait plus  ?
Et pourtant, son instinct guide chacun de ses pas vers cette passion dévorante.
Une passion sans commune mesure.
Non sans conséquences…

***

Plumes du Web

  • Tainted Hearts: Tome 3, dernier tome de la saga de Jena Guerrieri qui sortira en numérique ce 18 novembre. 

Résumé: Ally a découvert la vérité. Et cette bombe lâchée au milieu d’un repas a réduit en cendres ses espérances. Pour elle, c’est l’altercation de trop, son cœur malmené par le chanteur en a assez. Profondément blessée, la jeune danseuse s’efforce d’oublier l’impétueux leader des Chainless et de se recentrer sur son but de toujours : la danse. Avec sa candidature envoyée à l’Opéra de Paris, elle touche enfin son rêve ultime du bout des doigts. De son côté, Chester, occupé à promouvoir le nouvel album de son groupe de rock, n’a pas dit son dernier mot. Il refuse de perdre Ally et pour cela, tous les coups sont permis. Même les plus bas. Entre confrontations électriques et langues qui se délient, l’heure est à la libération de la parole.

Ally trouvera-t-elle la force de pardonner les écarts de conduite du chanteur ?
Chester arrivera-t-il enfin à s’affranchir des chaînes de son passé pour réapprendre à faire confiance ?

Cœur écorché contre cœur écorché…
Résilience et rédemption…

Et si c’était ça, leur remède ?

***

So Romance

  • Chemins croisés – Tome 3: 19 ans, le dernier tome de la saga de Sarah Dheilm sortira en numérique ce 19 novembre, et dans lequel on découvrira quelle fin est destinée à Cat et Alex, dont l’amour passionnel est plus destructeur que salvateur.

Résumé: Leurs chemins se recroiseront-ils un jour ? 

Cat et Alex suivent dorénavant leur propre destin. Cette fois, c’est certain, leurs routes ne se croiseront plus. Dans son cheminement vers l’âge adulte, Cat va se découvrir des failles qu’elle ne soupçonnait pas. Alex, quant à lui, essaie désespérément de reprendre sa vie en main. Mais, même s’ils essaient d’avancer et de faire face aux obstacles, les deux anciens amants restent hantés l’un par l’autre. Parviendront-ils à s’oublier ou leurs chemins sont-ils inexorablement destinés à se retrouver ?

Merci les étoiles pour votre attention, bonne lecture et à la semaine prochaine!

L’avis de Carine sur le roman de Ludivine Delaune, Les gens comme nous chez Black Ink Editions


───●◎●───Titre ───●◎●──

Des gens comme nous

Auteur : Ludivine Delaune

Genre : Romance

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99 €

Broché : 17 €

╺╺╺╺╾ Résumé : ╼╸╸╸╸

« Il y en a partout des gens comme nous, à chaque coin de rue, mais il y en a peu des comme toi, Charley. Et tu sais pourquoi ? Parce que tu es spéciale… Alors, cesse de douter et ose être qui tu es. Et tous les jours, raconte-moi ce que tu fais. Donne-moi la force de me relever ! »

Charley, écorchée par les trahisons, va sortir de sa coquille pour sa sœur Haley, hospitalisée, et se confronter aux autres avec sa pudeur et son humour décalé. Il y aura des rendez-vous, de l’imprévu et surtout LUI. Cet homme surprenant aux yeux azur, celui qui ne révolutionne pas le monde mais parvient à bousculer le sien.

Autant de rencontres qui vont la heurter et lui offrir la certitude que les secondes chances sont parfois plus lumineuses que les premières avec des gens comme nous…

───●◎●───Mon avis : ───●◎●───

Parce qu’il y a partout des gens comme nous, comme toi, comme moi… Parce qu’il y en a peu comme Ludivine Delaune qui ont l’art et la manière de mettre les mots sur les maux tout en posant ses tripes sur chacun d’entre eux. Parce qu’il y a : Des gens comme nous… Un roman qui bouscule, et qui offre un magnifique feu de Bengale à nos barrières en les faisant, au fil des pages, partir en fumée pour nous permettre de voir au-delà de nous même… Une belle leçon et philosophie de vie, qui ne pourront vous laisser indifférent. Un sublime rayon de soleil qui perce les nuages d’une tempête, juste pour nous dire qu’il ne résoudra pas les intempéries, mais qu’il ose se montrer… Qu’il ose exister pour que des gens comme nous, ceux qui ont des doutes, des épreuves, ceux qui ont peur dans la tempête, et que les jours de pluie rendent tristes, puissent conserver l’espoir de journées beaucoup plus lumineuses…

« Le plus beau reste à venir »

Des gens comme nous est avant tout l’histoire de deux sœurs soudées à la vie à la mort. Avec d’un côté Haley, une femme qui était pleine de vie et qui est aujourd’hui clouée sur un lit d’hôpital. Elle végète sans force, épuisée par son traitement avec pour seule visite celle de sa sœur et le personnel hospitalier. Puis nous avons Charley très introvertie qui peine à s’ouvrir aux autres. Trahie et bafouée par le passée, elle se complait aujourd’hui dans une vie solitaire où personne ne pourra plus lui faire de mal. L’amour fait mal, l’amitié aussi. La famille n’en parlons même pas ! Alors comment faire confiance à nouveau ? Comment ne pas avoir cette trouille qu’en s’ouvrant à nouveau elle ne va pas une fois de plus tomber ? Charley n’a qu’Haley et Haley n’est plus que l’ombre d’elle-même dans cette chambre 122 qui sent l’antiseptique à plein nez… Et si elle la perdait elle aussi ? Charley alterne entre son domicile où elle télétravaille et ses visites à sa sœur jusqu’au jour où Haley va lui dire que ça suffit. Elle ne peut pas vivre sa vie et hors de question que sa sœur ne vive pas la sienne. Alors, elle va lui faire une demande particulière… Sors ! Va vivre pour nous deux ! Tombe amoureuse ! Fais des choses que tu n’aurais jamais osé faire et raconte-moi. Donne-moi la force de vivre à travers toi. Ose être enfin toi-même et cesse de te cacher. Ouvre la porte de ton cœur, de ton âme et laisse entrer les gens. Car des gens comme nous il y en a pleins. Et toi, Tu es si spéciale…

Si Charley n’a jamais eu la force de le faire pour elle, pour sa sœur elle est prête à tout ! Et au fil de ses rencontres, elle va apprendre. Apprendre des gens, s’insuffler de leur force, de leur douleur aussi. Elle va se découvrir et se redécouvrir. Chaque rencontre sera une étincelle de plus dans son regard et une pierre de plus à l’édifice de sa reconstruction sans savoir encore si cet édifice aura la porte ouverte aux autres ou si elle le gardera fermé à clé comme toujours. Arrivera-t-elle à accorder une place moins importante aux malheurs qu’à tous les petits bonheurs de la vie jusqu’à trouver la paix ? Si « Bâtir des châteaux en Espagne » est une métaphore illusoire, pour Ludivine Delaune, bâtir des châteaux de sables va apporter des fondations solides à la vie de Charley sur lesquelles elle va enfin commencer à se reconstruire…

C’est avec une douce odeur de lavande qu’Avec Des gens comme nous, Ludivine Delaune m’a une fois de plus emportée dans la douceur de la douleur. Elle manie sa plume telle une magicienne de l’émotion qu’elle nous retranscrit à la perfection. Cette émotion qui bouleverse, qui touche, qui fait rire et pleurer. Cette émotion qui s’échappe du récit pour venir nous atteindre en plein cœur et nous donner tout à coup une autre vision de la vie pour des gens comme nous. Que les rêves ne sont pas qu’une simple illusion et que derrière l’illusion se cache toujours une vérité. Une quête de soi sur le chemin de la vie où qu’importe les déceptions ou les épreuves qui nous font face, il ne faut pas se contenter de survivre en bord de route, mais de la vivre ! Qu’importe la vitesse à laquelle on va rouler sur ce chemin du moment où on continue d’avancer en vivant chaque mètre parcouru. Et surtout pas seul, car Des gens comme nous il y en a pleins, même si chacun d’entre nous est unique. Ensemble, c’est tellement plus facile et amusant et il ne faut pas oublier que même si on trébuche, même si on tombe bas, on peut toujours se relever et tout recommencer. Si les autres n’aiment pas ce que l’on fait qu’importe, il faut ressentir et vivre sa vie telle qu’on le souhaite.

Des personnages qu’on ne peut qu’aimer. Tous ! Ils sont tous tellement importants et apportent tous énormément dans ce récit. Les bons, comme les mauvais desquels Charley apprendra. Et si c’est Haley qui ravira notre cœur, « Lui » ne sera pas en reste. Cet homme est vraiment attachant, touchant et tendre. Tout comme leur relation peut l’être. Ils vont s’apprivoiser tout doucement, se découvrir et surtout, ils vont lutter sur les mêmes peurs qui les tiraillent.

Dans chacun de ses romans, Ludivine nous oblige à faire cette rétrospective de notre vie et nous pousse dans nos retranchements en nous faisant passer des messages très poignants. Des gens comme nous, c’est plus qu’une histoire, plus qu’un roman. C’est avant tout une belle leçon de vie qui peut s’appliquer à tous les lecteurs qui ne pourront pas rester indifférents face à ce réalisme et cette psychologie de la vie que nous offre Ludivine Delaune. Et pour cela, une fois de plus, je lui dis un grand merci de nous communiquer autant d’ondes positives dans ses messages et l’explosion de toutes ses émotions, tel un feu d’artifice exceptionnel de sensibilités et de bouleversements.

« Tu ne révolutionnes pas le monde, mais tu le bouleverses le mien »

Des gens comme nous, un roman qui m’a touchée, m’a conquise et surtout qui a su parler à mon âme. Un roman coup de cœur sans aucun doute !

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis une nouvelle fois de me délecter d’une telle pépite en service presse numérique.

╺╺╺╺╾ Extrait : ╼╸╸╸╸

Toujours vexée qu’elle veuille se débarrasser de moi, je ne fais aucun effort pour comprendre et reste la cuillère suspendue au-dessus du bol. Haley se redresse doucement à l’aide de la télécommande du lit. Son visage émacié me fait toujours autant mal, ses yeux, identiques aux miens, sont cernés, mais dans ses prunelles brûle encore la petite flamme. Celle qui réchauffe son corps meurtri, qui éloigne temporairement les métastases de ses autres organes. 

— Vis des choses incroyables et simples. Tombe amoureuse encore une fois, rigole à en uriner dans ta culotte, saute en parachute, plonge dans une cascade turquoise, chante à t’en faire éclater les cordes vocales. Sors de là, bon sang ! Va explorer, rencontrer, partager et t’extraire de ce cocon étouffant. Et tous les jours, raconte-moi ce que tu fais. Donne-moi la force de me relever !

Après cette tirade, Haley est épuisée et moi sonnée. 

— En gros, si tu ne guéris pas, ce sera ma faute parce que je n’aurai pas assez vécu ?

— Tu as tout compris, prononce-t-elle en souriant faiblement avant d’incliner son lit de nouveau.

— Merci pour la pression !

— De rien, petite sœur.

L’avis de Charlotte sur Campus Tutor de Louise Valmont


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur Campus Tutor de Louise Valmont aux Editions Addictives.

Titre : Campus Tutor

Auteur : Louise Valmont

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Elle doit l’aider à progresser en cours. Mais il a autre chose en tête…

À l’université de Columbia, Joaquim se consacre à une chose : la fête. Travailler et aller en cours ? Quel intérêt ?
Alors quand il se retrouve forcé de suivre un programme de tutorat pour améliorer ses notes, le jeune homme n’a aucune envie de faire des efforts. Le seul point positif, c’est qu’il peut pousser à bout sa tutrice, Brooke, une étudiante de dernière année qui désespère de son comportement.
Pourtant, il suffit d’un pari au sein de sa Fraternité pour que la petite blonde coincée devienne bien plus intéressante aux yeux de Joaquim. Désormais, il doit arrêter de la rendre folle, car il doit la séduire… Sacré défi !
Mais l’étudiant est prêt à tout pour réussir à prendre la tête des Gamma Phi. Même à pousser Brooke à transgresser tous ses principes déontologiques et à lui succomber…

Mon avis :

Joaquim est un étudiant, plus motivé par sa fraternité : les Gamma Phi et leurs légendaires fêtes que par ses études. Quand il se voit imposer un programme de tutorat, pas question pour lui d’en faire plus ou d’étudier. Sa seule motivation : pousser à bout sa tutrice, Brooke, qui pourtant redouble d’effort pour tenter de motiver son étudiant. Un pari avec les membres de la Fraternité va changer son objectif : il doit désormais séduire la jeune femme, ce qui s’avère compliqué vu son comportement jusqu’à présent, et ce, quelles qu’en soit les conséquences pour Brooke.

Brooke est une étudiante modèle, elle est très studieuse et n’a qu’un objectif : la réussite ! Que ce soit année universitaire, le programme de tutorat, ou être assistante d’un célèbre professeur, elle s’investit à 200 % pour que tout fonctionne. Tomber sur un étudiant comme Joaquim risque de compromettre son objectif, mais la jeune femme a de la ressource. Brooke est touchante dans sa relation avec son frère, elle ne veut pas le décevoir, mais en même temps, elle souhaite se découvrir.

Joaquim est un rebelle, il n’en fait qu’à sa tête et pour lui rien ne compte à part les Gamma Phi, la fraternité dont il veut devenir président. Et pour ça, il est prêt à tout, même parié qu’il peut séduire sa tutrice et la faire aller à l’encontre de ses principes. On comprend rapidement que sa vie n’est pas si simple qu’il n’y parait et que son attitude est une conséquence de son passé.

Leur entente n’est pas évidente, ils sont diamétralement opposés. Mais avec son nouvel objectif Joaquim fait des efforts pour arriver à s’approcher de sa belle tutrice. La tension monte progressivement entre eux, jusqu’à devenir explosive.

L’alternance des points de vue permet de bien comprendre les personnages. Ils ont su me toucher, sans totalement me conquérir. L’histoire est prenante, bien construite et sans temps mort, car certains éléments viennent perturber cette relation naissante et complexe.

La plume de l’auteure est fluide ce qui rend cette romance campus agréable à lire. 

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse !

Extrait :

– Le théâtre c’est le théâtre et tout ce qui se passe sur scène, baiser compris, est circonscrit dans l’espace et le temps de la représentation, commencé-je. En dehors, c’est comme d’habitude et on est là pour travailler.
Il se retourne vers moi avec un sourire enjôleur ; la solidité de mon argumentation commence alors à s’effriter. D’autant plus que, venues de nulle part, des ondes de tentation en profitent pour essayer de se faufiler dans tous mes sens.
– En tout cas, c’était cool, le théâtre hier soir, dit Joaquim d’une voix amusée. J’ai particulièrement aimé la dernière scène !
Plus raide que la statue de la Liberté sur son rocher, je lui lance un regard sévère, prête à lui opposer tout ce qui sépare la scène de la vraie vie. Mais à ma grande surprise, je m’entends murmurer :
– Moi aussi…
Non mais, ça ne va pas ? Qu’est-ce qui m’arrive ?
C’est affreux de se sentir trahie par sa propre bouche mais aussi par tout son corps.
– Ce qui s’est passé était juste un baiser de théâtre… réussis-je finalement à articuler en cherchant désespérément à reprendre le fil de mon argumentation. Et aujourd’hui, on est là pour travailler.
– Bien sûr, admet-il.
Mais au lieu de s’asseoir et de sortir livres et cahiers, il entreprend de contourner le bureau qui nous sépare. Pétrifiée, je le regarde avancer, fascinée par son pas nonchalant, ses hanches qui ondulent, ses mains qui se tendent vers moi. Figée, j’essaie de faire un geste, un mouvement, bref quelque chose qui indique que je vais refuser ce qui va arriver. Mais tout en moi acquiesce, s’impatiente et se prépare… Et plus il sourit, plus il s’approche, plus je me sens devenir fébrile et meurs d’envie d’embrasser sa bouche…
Juste une petite fois, me dis-je, me répétant pourtant que ce serait une erreur fatale.

Les Sorties de la semaine chez Juno Publishing France


Hello les Étoiles! Voilà nos rendez-vous livresques en ce jeudi 11 Novembre avec les sorties numériques de la ME Juno Publishing France de cette semaine.

📘“Franchir la ligne: Auckland Med #2“ de Jay Hogan

Résumé: Et si vous aviez travaillé toute votre vie pour réaliser un rêve, celui de jouer au rugby dans l’équipe sportive la plus titrée de la planète, les All Blacks de Nouvelle-Zélande ?

Et si ce rêve était si proche que vous pouviez le sentir ?

Et si vous rencontriez quelqu’un ?

Et si vous tombiez amoureux ?

Et si votre rêve vous coûtait l’homme qui a volé votre cœur ?

Et que se passerait-il si le rêve changeait ?

📘“Réveil tardif: Mot de passe santé #4“ de DJ Jamison

Résumé: Beau James n’est pas encore sorti du placard, mais personne n’est dupe. Lorsqu’il se fait coincer par deux brutes, il est sauvé par nul autre que le grincheux Wade Ritter, sur qui il craque depuis longtemps. Malgré leur lien familial, Wade a résisté à toutes les tentatives de Beau pour se lier d’amitié, jusqu’à maintenant. Son côté protecteur donne à Beau l’occasion de passer outre l’extérieur piquant de Wade.

Wade considère Beau comme un quasi-cousin. Il a pris grand soin de le garder dans cette case, car il est trop tentant pour un garçon gay déterminé à rester dans le placard après que son coming-out a mal tourné. Mais lorsque Wade voit des brutes harceler Beau, il se porte volontaire pour l’aider. Il est loin de se douter que cette petite fissure dans les murs de son cœur est l’ouverture dont Beau a besoin pour s’installer et changer la vie de Wade.

Après des années de dérives, Wade réalise qu’il peut encore se relever. S’il peut faire face aux dures vérités sur sa sexualité et s’aimer lui-même, il sera peut-être capable d’aimer Beau aussi…

📘“Trouver…L’espoir: Trouver… #5“ de Sloane Kennedy

Résumé: À 19 ans, Beck Barretti vit une double vie. Pour sa famille, il est un jeune homme qui essaie de trouver sa place après des années à lutter contre une maladie psychologique qui a failli tout lui coûter. Mais pour le reste du monde, il est juste un autre enfant privilégié avec des problèmes. La vérité ne se trouve même pas quelque part entre les deux, car la vie entière de Beck consiste en fait à garder des secrets.

Des gens qu’il aime. De ceux qu’il n’aime pas. De lui-même.

Passer un été à Dare, dans le Montana, avec des amis de la famille n’est pas un moyen de repartir à zéro, mais plus d’échapper à l’obscurité qui menace de le consumer.

Jusqu’à ce qu’une rencontre finisse par tout changer…

Quinn Donovan vivait la vie dont il avait toujours rêvé jusqu’à ce qu’un acte de violence brutal lui arrache tout. Maintenant tout ce qu’il veut, c’est une vie tranquille, avec un travail qui vaut la peine de se lever tous les matins et passer du temps avec son meilleur ami, un étalon Paint Horse nommé Koda.

Mais rien ne le prépare à l’étrange coup du sort qui fait entrer non pas un, mais deux hommes dans sa vie…

Brody Wilder ne veut plus se cacher dans le placard.

Fils d’un homme politique, il a passé toute sa vie à dissimuler la vérité sur qui il est pour pouvoir recevoir un héritage dont il n’a jamais voulu. Mais cette époque est révolue. Après des années de déni de soi, il profite de cette nouvelle liberté pour s’adonner à des rencontres sexuelles futiles et aléatoires, axées sur le plaisir et non sur l’émotion.

Personne n’est donc plus surpris que lui lorsqu’une nuit dans l’arrière-salle d’un club gay sordide prend une tournure inattendue.

📘“Le cercle brisé: Les loups de Sirius #2“ de Victoria Sue

Résumé: Selon la légende, quand le genre humain aura perdu tout espoir, la déesse Sirius enverra trois des loups-garous les plus puissants jamais créés. Cependant, cette puissance a un coût : il leur faudra un quatrième compagnon, pour les apaiser et les aider à atteindre leur plein potentiel.

Aden, un jeune garou, est l’oméga de sa meute depuis le jour où, à quinze ans, il ne s’est pas transformé comme les autres. Malmené et torturé à cause de ses capacités empathiques, il sait, le jour où on lui ordonne de courir pour l’amusement des chasseurs de sa meute qu’il s’agit d’une chasse qui se terminera par sa mise à mort. Ce qu’il ignore, cependant, c’est que la même nuit, il allait aussi rencontrer l’amour de sa vie et un début de réponse à ses interrogations, car Aden est bien plus qu’un oméga de meute.

Ce qui commence comme une chasse se transforme rapidement en une nouvelle aventure, alors qu’Aden découvre qu’il a non pas une âme sœur, mais trois. Et son rôle d’amant n’est certainement pas trivial… le sort du genre humain en dépend.

📘“Des retrouvailles menacées: Force intrinsèque #1“ de Jackie Keswick

Résumé: Le pirate informatique Jack Horwood ne chasse pas les proxénètes par plaisir. Il n’attend pas non plus d’éloges, de soutien ou même de paiements en contrepartie. Jack est un solitaire. Il se bat seul, il vit seul, mais lorsqu’il se rend à un entretien d’embauche et se retrouve face à son ancien commandant, sa vie soigneusement construite déraille.

Gareth Flynn prend soin des gens, qu’il s’agisse des hommes de son unité à l’armée, des membres du service de sécurité de Nancarrow Mining ou d’un Jack Horwood, surcaféiné et sous-alimenté. Gareth a attendu sept ans pour avoir la chance de s’occuper à nouveau de Jack. Même si ce travail devait être accompagné d’un avis de danger.

Travailler ensemble fait resurgir des souvenirs pour Jack et Gareth, et une décision rapide changera la donne. Et ni Jack ni Gareth ne peuvent se défaire de ce qu’ils viennent de découvrir : une alchimie explosive, une confiance fragile, une possibilité de fonder un foyer et une famille.

Cette seconde chance est une bénédiction. Peuvent-ils faire en sorte que cela fonctionne, ou les secrets de Jack et le besoin de protection de Gareth vont-ils détruire la famille qu’ils tentent de construire ?

📘“Qui trouve, garde“ de N.R. Walker

Résumé: Ayant besoin de changer d’air, Griffin Burke quitte Brisbane pour Coolum Beach afin de commencer un nouveau travail. Le sable blanc, l’océan turquoise, le ciel bleu et les brises d’été sont tout ce dont il rêve. Ce qu’il trouve cependant, c’est un chien couvert de boue, perdu et affamé, portant une médaille et un numéro de téléphone.

Dane Hughes est coincé à Surfers Paradise pour une conférence d’une semaine lorsqu’il reçoit un appel de sa mère désemparée. Son chien, son bébé à fourrure, Wicket, s’est enfui. Incapable de quitter la conférence et se sentant impuissant et misérable, il reçoit un texto d’un type. « Je crois que j’ai trouvé ton chien… »

Griffin et Dane commencent alors à discuter, et Griffin accepte de s’occuper de Wicket jusqu’à ce que Dane puisse le récupérer. Ayant quelques jours devant lui avant que son nouveau travail commence, Griffin emmène Wicket dans ses aventures sur la côte et envoie à Dane des photos de leur escapade. C’est ainsi que commence quelque chose de nouveau et d’assez merveilleux.

Griffin a peut-être déménagé à Coolum pour commencer une nouvelle vie, mais ce qu’il trouve est bien plus que cela. Et ce qu’il souhaite garder pourrait bien nécessiter l’aide d’une bête à quatre pattes.

📘“Ces liens qui nous unissent: Des hommes d’honneur #3“ de SE Jakes

Résumé: Lorsque le pilote d’hélicoptère Glen Rhodes transporte les Navy SEALs dans les endroits les plus dangereux de la planète, il possède des nerfs d’acier et garde toujours son calme. Mais depuis la mort de son fidèle Dom, il y a trois ans, l’idée de se soumettre le met dans un état de panique.

Déterminé à aller de l’avant et plus que jamais prêt à se libérer de l’adrénaline que lui apporte son travail, Glen revient à la maison – et dans le bar où il n’a pas eu le courage d’entrer durant trois longues années. Là, il rencontre un homme qui semble s’immiscer naturellement dans le vide laissé par son Dom.

Derek Mann, ayant expérimenté bien trop de pertes et de souffrance, ne recherche pas de relations permanentes. Les conquêtes faciles ne l’intéressent pas non plus. Un regard posé sur les yeux tristes de Glen et sa fière posture militaire lui fait comprendre qu’il a un défi à relever. Et que gagner la confiance de Glen libérera quelque chose de sauvage et de superbe.

Le plan est d’y aller doucement. Mais dès le premier contact, peau à peau, il leur est impossible de se retenir… sauf quand il s’agit de leurs émotions les plus profondes. Un événement lors du réveillon de Noël les pousse tous les deux dans leurs retranchements, ne leur laissant d’autre choix que de laisser le passé derrière eux… ou de le laisser les séparer.

Merci les étoiles pour votre attention, et bonne lecture!

Les P’tites Étoiles du mercredi


Coucou les grandes et petites étoiles ! Aujourd’hui Bruno et Arnaud vous parlent de l’album « Le mot magique » de Agnès Laroche et Elodie Durand.

Description :

« Muche est furieuse ! Elle a encore oublié le mot magique, celui sans lequel aucun de ses maléfices ne se réalise. Alors, dans sa vieille cahute au fond des bois, elle trépigne et vocifère, elle postillonne et se roule par terre. Quand elle se relève enfin, la sorcière adopte l’air mauvais qui lui vient toujours lorsqu’elle a une idée. Une vilaine idée, bien sûr… Un enfant, voilà ce qu’il lui faut ! Les enfants connaissent tous le mot magique, n’est-ce pas ? »

L’avis de Bruno (11 ans) :

J’aime bien ce livre qu’on a déjà lu plein de fois et qui me fait toujours rire.

J’aime beaucoup les illustrations, surtout la maison qui décolle, parce que la sorcière s’énerve. C’est n’importe quoi ! 

L’avis d’Arnaud (8 ans) :

Le livre est bien. Heureusement que l’on n’entend pas le gros mot… Et ceux de la petite bête… Sinon, on risquerait de les dire sans le vouloir.

La petite fille est courageuse, elle n’a pas peur de la sorcière. Moi, j’aurais eu peur qu’elle me transforme et j’aurais essayé de m’enfuir.

L’histoire est marrante, surtout les formules magiques !

Les illustrations sont très belles.

Mot de maman :

« Le mot magique » est un album que nous avons déjà lu et relu, il les amuse encore, bien qu’ils commencent à être grands pour cette histoire. Une histoire très agréable pour que les enfants comprennent les impacts que peuvent avoir les gros mots, mais avec irrévérence et humour.

Une histoire courte parfaite pour la lecture du soir !

Les pages sont épaisses et résistent à de nombreuses manipulations. 

L’avis de Carine sur le roman de Lisa Calvi : 98 Cliff Stone Avenue chez Black Ink Editions.


───●◎●───Titre : ───●◎●───

98 Cliff Stone Avenue

Auteur : Lisa Calvi

Genre : Romance

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99€

Broché : 18.00€

Résumé :

98, Cliff Stone Avenue.

C’est précisément à cette adresse que vivent les six étudiants d’une colocation plutôt atypique.

Lorsque Madison Clarke intègre le clan, elle ne se doute pas un seul instant que son passé douloureux aura des répercussions sur tous les autres membres. Et elle n’imagine certainement pas qu’elle trouvera en William Barrett, cet étudiant aussi séduisant que désagréable avec elle, un allié. Ou bien plus encore…

Mais comment se laisser aller aux sentiments quand on s’est juré de ne plus jamais aimer ?

Et si les monstres du placard devaient ressurgir et entrer en collision avec le présent de tous, l’amour aurait-il toujours sa place dans l’avenir ?

Bienvenue au 98, Cliff Stone Avenue.

C’est précisément l’adresse d’une profonde amitié, d’un amour piquant, mais aussi d’un drame qui pourrait tout faire voler en éclats.

───●◎●───Mon avis : ───●◎●───

Clic clic… en deux tours de clé, je vous souhaite la bienvenue au 98, Cliff Stone Avenue à Bakersfield California. Une adresse qui comptera à tout jamais… Une adresse qu’on ne peut oublier… 98, Cliff Stone Avenue c’est plus qu’une simple adresse. C’est tout une histoire… Une histoire forte en émotions et en amitié que vont nous raconter les habitants de cette coloc pas comme les autres. Poussez la porte, venez découvrir cette magnifique histoire et voir qui sortira gagnant de cette partie de Poker atypique des Golden Dreamers.

Justin, Madison, Carmen, William, Christopher et Melissa n’auraient jamais du se rencontrer, mais ils ont tous poussé la porte du 98 Cliff Stone Avenue. Tous des projets et des rêves pleins la tête, des envies de liberté, de pouvoir, ou encore de fuite. Tous différents mais, tous très attachants.

Justin Pratt, l’héritier d’un magna du pétrole, est à l’origine de la coloc. Son père lui a payé une maison à côté de la fac pour ses études ( ne nous refusons rien n’est-ce pas) Mais ce dernier à des travers qu’il souhaite cacher aux yeux de sa famille, et surtout du comptable de papa ! Alors, trouver des colocs pour avoir du cash pour ses addictions était l’idée la plus lumineuse. Et c’est William Barret qui toquera le premier à la porte…

William Barret arrive du Texas. Joueur de poker invétéré, il est le connard de la coloc dont l’arrogance le pousse toujours plus loin. Son unique but est d’exceller dans tout ce qu’il fait, tout ce qu’il touche. Il se doit d’être le meilleur aussi bien dans ses études que dans sa vie, mais aussi être au-dessus de tout et de tous. Et dans la coloc, il le fait bien savoir ! D’ailleurs, il n’est pas là pour rien. Il sait parfaitement s’entourer pour avoir un carnet d’adresses dont il pourrait se servir plus tard. Sauf que, dans les rouages de son plan, la petite dernière arrivée ne lui sert à rien ! Madison Clarke est juste… Madison. Cette blonde fluette, très secrète, colleuse d’affiche est bien trop… transparente. Fille de personne d’important, réservée, elle n’a aucune niaque, aucun attrait pour lui. Et il aime bien le lui faire savoir… Pourtant, c’est aussi cette petite blonde sans importance qui va le faire vaciller… Bien trop souvent. Car, sans vouloir vraiment, mais le cachant très bien, Will sera celui qui se montrera le plus protecteur… À sa manière.

Madison n’a rien en commun avec le clan et encore moins les deux autres filles qui partagent la coloc. Face à Melissa, l’extravertie et Carmen, la Latina sulfureuse, aussi forte qu’elle peut être sombre, elle ne fait pas le poids et tant mieux ! Passer inaperçue lui va très bien. Se mélanger aux autres ? Très peu pour elle. Pourtant, Christopher, le beau Gosse populaire de la fac et de la coloc se rapproche dangereusement d’elle… Le veut-elle vraiment ?

Tout les six n’ont rien en commun. Ils ont chacun leur histoire, leurs failles, leurs fêlures, leurs défauts et leurs secrets. Mais c’est justement leurs différences qui feront leur force face à tout ce qui les attend. Et nous allons les suivre pendant plusieurs années. Les voir s’apprivoiser, évoluer, grandir, se faire confiance, se ramasser, pleurer, atteindre leurs rêves… ou pas.

98 Cliff Stone Avenue, est un magnifique roman sur l’amitié, l’amour, mais surtout, sur la construction et reconstruction de tous ces personnages qui cachent une belle sensibilité et des émotions énormes derrière une carapace qui se fissurera au fil du temps, de leur galère, de leur rires et de leurs larmes. Tous ensemble jusqu’à ce que la porte du 98 ne s’ouvre plus devant eux, mais se referme derrière leur passage…

Lisa Calvi m’avait déjà emballée avec les Ephémères, mais avec 98 Cliff Stone, elle me confirme son talent pour l’écriture. Sa plume est d’une telle douceur dans la douleur et si forte à la fois qu’elle ne peut que toucher à tous les coups et on ne peut être que comblé par toute cette palette de sentiments et d’émotions qu’elle nous offre. J’ai été emportée du prologue au mot fin en naviguant sur une fluidité parfaite et sans temps mort. J’ai vécu cette histoire comme si j’étais la septième coloc du 98. Combien de fois ai-je voulu toquer à la porte et les aiguiller ? Combien de larmes ai-je versé avec eux ? Combien de rires sont sorties aussi naturellement que si je partageais la même pièce qu’eux ? Beaucoup. Cette histoire d’apparence simple est bien plus complexe au fond. On va entrer dans leur intimité, dans leur passé et affronter avec eux les démons qui les rongent. Cette amitié que l’on peut penser bancale à plusieurs reprises est vraiment loin de l’être. Ils sont soudés. Tous. Malgré leurs différences, leurs divergences, leurs démons, tous ensemble ils feront front. Mais le destin peut-être bien trop cruel et faire que tout change…

Autour de cette magnifique amitié, bien entendu on ne fera pas l’impasse sur l’amour qui sera le fil rouge de ce roman autour d’une intrigue dramatique qui fera frémir et surtout qui va bouleverser. Une romance qui aura du mal à naitre tant elle sera étouffée par la peur. Peur des sentiments, peur de perdre ses rêves et ses ambitions, peur tout simplement pour l’autre aussi… Cette peur qui tiraille, se mêle et s’emmêle dans cette coloc, mais aussi une peur qui unit, et réunit.

Tous les colocs ont leur place et leur importance dans ce récit et chacun aura sa voix aux chapitres. Nous ne sommes pas vraiment dans un roman chorale, mais ponctuellement, nous retrouvons le point de vu de chacun à chaque moment opportun. Et ça, c’est vraiment la cerise sur le gâteau ! J’ai été sous le charme de chacun d’entre eux, des personnages hauts en couleurs et parfaitement imparfaits auxquels on ne peut que s’attacher même lorsqu’ils montrent le pire d’eux-mêmes.

Merci à Lisa Calvi pour cette magnifique histoire. Par sa plume, à laquelle on ne peut que succomber, elle m’a une nouvelle fois bouleversée d’un bout à l’autre.

Merci à Black Ink Editions pour sa confiance en me permettant de découvrir autant de belles lectures en service presse.

Extrait :

Année 1

Septembre

William

« Étudiant en première année propose bon plan logement à l’extérieur du campus. Loyer négociable, mais décontraction exigée. Locataires trop sérieux ou maniaques s’abstenir. »

Je longe Cliff Stone Avenue et ses vastes demeures campées sur leurs tapis de pelouses impeccables. Les façades blanches des villas reflètent une lumière éblouissante. Justin m’a précisé que les visites ne débutent qu’à 14 heures.

12 h 30, je cogne à la porte. Premier arrivé, premier servi ! J’ai déjà gagné ma place, mais je tiens à choisir la meilleure chambre. J’ai plumé cet abruti au poker hier soir, le con n’a rien vu venir. À court de cash, il a joué une piaule dans sa coloc. Une aubaine aussi sidérante que jouissive. Les cours commencent bientôt, et plutôt crever que d’intégrer une fraternité sectaire, ou de partager ma chambre universitaire avec un crétin aux hormones douteuses.

Elle est pas mal cette baraque, en plus. Rutilante, au milieu de son jardin soigné, elle illustre à merveille la demeure familiale bon chic bon genre, si ce n’est ce bardage vert pomme ridicule !

Après avoir frappé plusieurs coups, je m’excite sur la sonnette. Personne. Je ne compte pas rester planté là encore une heure et demie ! Je fais les cent pas sous le porche, claquant mes boots en cuir sur le plancher impeccable. Il fait une chaleur de bête, sans un brin de vent. Je peine encore à réaliser que la Californie est mon nouveau terrain de jeu. Enfin, barré de chez moi ! Bye bye, le Kansas. J’ai laissé derrière moi mes cinq sœurs, mon paysan de père, et ce putain de ranch dans lequel j’ai grandi. Fini la poussière et l’odeur de bétail que j’exècre depuis toujours ! Place à la modernité, à la civilisation, à la diversité… La vie, la vraie !

Bon, mes premières heures californiennes ont mis à mal mes rêves de changement. Après avoir flâné quelques jours à Los Angeles, le niveau désolant de superficialité au mètre carré m’a quelque peu fait déchanter. Tout est démesuré là-bas : les filles trop peroxydées, les mecs trop bronzés, les vieux trop assistés, sans parler des clébards déguisés en humains ! Mon seul plaisir dans cette fourmilière clinquante de fric et d’hypocrisie était de mater les belles bagnoles. Chaque vrombissement de PorscheFerrari, ou autres Lamborghini, roulant sur les larges routes bordées de palmiers, a confirmé ma soif de réussite insatiable. Un jour, je m’offrirai tout ce qui se fait de plus beau et de plus cher.

J’arme mon poing dans l’intention de maltraiter cette foutue porte, lorsque j’entends la poignée s’actionner. Pas trop tôt ! Une silhouette flegmatique se dessine dans l’embrasure.

— C’est quoi ce bordel, mec ? Je suis en train de pioncer, là… baragouine l’individu en se frottant les yeux, torse nu dans son pyjama à carreaux rouges et noirs.

Il semble ne pas me reconnaître. J’opère un mouvement de recul lorsqu’il bâille de toute son haleine fétide directement sous mon nez.

— C’est pour la chambre, dis-je en apnée. Je suis un peu en avance, mais j’ai une journée chargée. Possible de visiter ?

Sans attendre son approbation, je m’impose dans son sillage et m’engage dans le corridor, d’un pas déterminé. Il marmonne son mécontentement, claque la porte derrière nous, puis me suit, traînant ses pieds nus sur le parquet luisant.

Les murs d’un blanc immaculé contrastent avec le bordel sans nom qui règne dans la maison. Avant que je ne puisse exprimer ma stupeur face à ce capharnaüm, le jeune glandeur me somme de ne pas prêter attention au tas de fringues qui jonche la moquette claire du salon à ma gauche, et aux détritus qui s’amoncellent sur le mobilier acajou de la cuisine, à ma droite.

L’avis de Charlotte sur le tome 3 de Sous ses doigts : Les cœurs recomposés de Emilie Goudin-Lopez


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur le tome 3 de Sous ses doigts : Les cœurs recomposés de Emilie Goudin-Lopez, publié chez So Romance. J’attendais avec impatience ce tome clôturant la trilogie.

Titre : Sous ses doigts : les cœurs recomposés

Auteur : Emilie Goudin-Lopez

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  5,99 €

Résumé :

Les sœurs ennemies et leurs conjoints réunis sous le même toit, c’est le pari que relève la famille Pasteur… les vacances s’annoncent mouvementées ! 

De retour en Haute-Savoie, Cécile, Claire et leurs conjoints ont loué un chalet pour y passer une semaine de vacances et skier. Vacances qui s’annoncent tendues, puisque les deux sœurs se revoient pour la première fois depuis quelques années. Malgré le fait que Cécile soit mariée et que Claire ait un enfant, les incidents du passé n’ont jamais été apaisés. Entre l’annonce de leur père, les non-dits du passé et les problèmes de communication de couple, ils vont devoir se faire face et discuter, enfin, pour espérer pardonner et retrouver leur sérénité. 

Mon avis :

Claire et Cécile se retrouvent dans un chalet pour une semaine de vacances avec leurs conjoints. Les vacances risquent d’être éprouvantes, car les deux sœurs ne se sont pas vues depuis quelques années. Cécile est mariée, Claire à un enfant, cependant les vieilles rancœurs menacent de ressurgir. Ajoutons à cela les surprises de leur père, les problèmes au sein des couples… La situation est plutôt explosive ! Arriveront-ils à passer au-delà des difficultés pour reconstruire une famille unie ?

Dans ce dernier tome, nous retrouvons les deux sœurs. Le moins, que l’on puisse dire, c’est que le lien entre elles, si tant est qu’il est existé, est plutôt distendu. Leur relation est conflictuelle, les rancœurs sont toujours présentes. Cette semaine avec leurs conjoints respectifs ne s’annonce pas des plus reposantes.

Claire (personnage principal du premier tome), est toujours en couple avec l’homme de sa vie Tom et ils ont un enfant ensemble. Ce dernier est aussi l’ex de sa sœur Cécile. La jeune maman est un peu perdue. Elle jongle difficilement entre son rôle de mère, de femme et son travail. Le confinement ne l’a pas aidée… Elle se sent seule. Tom fait ce qu’il peut, mais ne se rend pas compte du mal-être ressenti par sa moitié.

Cécile (personnage principal du deuxième tome), vit loin de sa famille, par choix, mais aussi par nécessité, la trahison que lui ont infligée sa sœur et son ex a été longue a digérée. Mais elle est désormais mariée et heureuse avec Josh. Cependant, découvrir son ex avec un bébé fait ressurgir en elle des doutes…

Ensemble, ils vont partager leur quotidien, découvrant que tout n’est pas tout rose dans chacun des couples. J’ai aimé que l’auteure apporte un côté réaliste à cette romance, en effet, la vie n’est pas un long fleuve tranquille et des événements viennent perturber leurs vies. J’ai été touché par leurs émotions. Claire qui se sent seule malgré la présence de son fils et de son conjoint. Elle ne demande qu’à retrouver une vie professionnelle épanouissant, mais la réalité est tout autre. Cécile, qui en voyant le bébé de sa sœur et de son ex remet en question ses choix. De plus, leur père annonce des choses plutôt difficiles à digérer pour les deux sœurs ! Et n’oublions pas que les deux sœurs, ont encore du chemin à parcourir pour se pardonner.

J’ai commencé la lecture avec une boule au ventre, car j’ai apprécié les deux sœurs individuellement, mais ensemble, elles ne se montrent pas sous leur meilleur jour, comme si la présence de l’autre faisait ressurgir de la jalousie, de l’animosité, de la rancœur. J’ai craint la tournure qu’allait prendre leur cohabitation. Nous voilà donc plongés dans une atmosphère tendue. Certaines choses se décantent petit à petit, d’autres viennent compliquer la situation.

Bref, pas le temps de s’ennuyer avec cette lecture. Ce dernier tome clôture à merveille cette saga. J’ai retrouvé avec plaisir la plume fluide de l’auteure, Emilie Goudin-Lopez. Merci à So Romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Non, j’attendais le bon moment. Hier soir, l’ambiance était étrange.

Cécile se tourna vers lui pour lui faire face, et glissa les deux mains dans les poches arrière de son mari, les mains contre ses fesses.

— Que veux-tu dire ?

— Come on. Un dîner de famille avec ton ex qui couche avec ta sœur. Ton père et ses allusions aux bébés… ta sœur qui a l’air dépressive et ton ex qui ne se rend compte de rien. C’était grotesque.

— Arrête de dire « mon ex », protesta Cécile. Techniquement c’est le cas, mais je suis mariée avec toi, maintenant. Il ne faut pas que ça t’inquiète.

Comme Josh ne répondait rien, elle insista :

— Parle-moi. Ça t’inquiète ?

Il haussa les épaules :

— Évidemment. Tu m’as dit toi-même que tu avais été amoureuse de lui pendant des années, avant de le séduire enfin et de vous mettre ensemble, il y a trois ans. Je sais aussi que c’est le genre à se taper les deux sœurs en même temps ! Bien sûr que je suis inquiet.

— Hey, mon amour, regarde-moi. J’en ai rien à foutre de Tom Leroy. Son charme ne fonctionne plus sur moi. Claire peut l’avoir !

Il demeura silencieux à nouveau, et Cécile vint chercher son regard :

— Josh. Il faut me faire confiance. Je t’aime. Je ne regrette rien, parce que sans son attitude de merde, je ne serais jamais partie aux États-Unis et je ne t’aurais jamais rencontré. Mais crois-moi, il m’a guérie.

— Est-ce que c’est la vérité ? Dis-moi droit dans les yeux que tu ne regrettes pas ce mec.

L’avis de Carine sur FAUVE de Izia Soley chez Editions Addictives


Titre : Fauve

Auteur : Izia Soley

Editions : Addictives

Genre : Romance

Ebook : 4.99 €

Broché : 15.99€

Résumé :

Il ne s’avoue jamais vaincu. Elle non plus.

Shilow est sombre, dur, mystérieux. Il n’a de comptes à rendre à personne, et ça lui convient très bien.

Les filles ? Il les garde quelques heures dans son lit, jamais plus. Et si elles s’attachent, tant pis pour elles.

Sauf qu’avec Méléri, c’est différent. Il l’a connue enfant, elle est devenue femme. Elle était discrète, elle ose lui tenir tête.

Et surtout, le désir qui les consume est brutal, brûlant… irrésistible.

De défis en défis, d’affrontements en étreintes passionnées, qui cédera le premier ?

***

Mon avis :

FAUVE… Moi qui ait souvent du mal avec mes débuts de lecture, le prologue ici m’y a directement plongé, s’assurant que je ne lâche cette histoire, sous aucun prétexte, jusqu’à son épilogue.

FAUVE… C’est l’histoire de deux enfants qui vont se rencontrer suite à des circonstances complexes pour l’un et dans un moment d’appréhension pour l’autre. Se cachant tous les deux, pour des raisons diverses, ils vont se trouver à mi-chemin, construisant des remparts autour d’eux, se protégeant l’un l’autre mais aussi des autres. Alors, lorsque ces deux enfants vont grandir, et que leurs murailles aussi, se déplaçant, glissant et mettant en doute la hauteur des murs les sécurisant, la donne va changer. Car aucun édifice ne peut mettre et surtout garder à l’abri éternellement, d’autant plus lorsque l’un des deux y met un grand coup de marteau, annonçant un tremblement de terre dévastateur. Il la voulu combattante? Elle voulait tout de lui? Ils vont être servis! Et, je l’ai été aussi!

Avec FAUVE, je découvre deux plumes s’harmonisant tant et si bien qu’elles enveloppent le lecteur dans une arabesque de mots aussi noirs que colorés, se mêlant l’une à l’autre pour mieux nous transporter au sein des émotions qu’elles déposent à nos yeux au fur et à mesure des pages. Elles jouent des mots, et nous font rendre les armes sur toute anticipation quant à nos spéculations, nous menant aussi bien aux sourires qu’aux larmes. Une combinaison toute en sensualité dont on ne souhaite pas être rassasié. On en demande encore, toujours plus, n’atteignant jamais le point de rupture, malgré les douleurs, les horreurs, les trahisons s’y imprimant. Ces deux plumes sont le lien indéfectible qui unit tout: le mal au bien, la peur au courage, la protection à l’abandon…

Et, bien évidemment, elles lient aussi Shilow et Méléri, les deux personnages principaux de cette histoire. Chacun avec ses blessures, ses fêlures, ses brisures… Chacun avec ses aspirations, ses impulsions, ses inspirations… L’un après l’autre, l’un avec l’autre, ils manigancent, ils détournent, ils poussent et ils amènent à… Ils sont tels la terre et les eaux de ce monde: tour à tour ils se submergent et se retirent puis s’immergent pour mieux gagner du terrain… l’un sur l’autre mais aussi sur eux-mêmes, essayant de dompter ce que la vie aura mis sur le chemin de chacun. Nous partiront aux cotés de Méléri à la chasse aux secrets de Shilow, et avec Shilow, on s’évertuera à décompter chaque avancée contrée par Méléri. À eux deux, ils nous emmèneront dans une course effrénée à la recherche, à la poursuite et à la conquête de l’autre au travers d’un jeu du chat et de la souris. Quant au jeu du qui est qui, on ne peut qu’être surpris, et à n’en pas douter, il faut le lire pour le croire.

FAUVE… C’est le reflet de deux personnalités sauvages qui se doivent être apprivoisées… au fur et à mesure des pages, des découvertes, des rebondissements, des émotions diffuses, inavouées, partagées, on devine une histoire empreinte de faiblesses et de forces, d’espaces et de limites, de contrôles et de libertés, de doutes et de peurs, d’haine et d’amour… Ne dit-on pas que l’amour et la haine ne sont que deux émotions miroir? Les plus fortes de toutes se nourrissant essentiellement l’une de l’autre? Une dualité permanente si intense, n’ayant pour seul but que de toucher du bout des doigts cette notion si vulnérable qu’est la confiance. Non pas celle que l’on offre, mais plutôt celle que l’on garde en abandonnant tout sentiment d’insécurité face aux actes de l’autre comme ceux qui nous sont propres.

FAUVE… Ça a été une très belle découverte, de la pointe à la plume, des personnages à leurs histoires, des sentiments aux émotions, du début à la fin.

Un grand merci à Babelio pour m’avoir permis de lire cette histoire dans le cadre de la Masse critique.

***

EXTRAIT

Sous les yeux ébahis de sa copine qui m’a déjà capté, je me plante derrière elle. Si près qu’aussitôt sa peau à peine couverte réagit à la mienne même si elles ne se touchent pas vraiment. Grâce aux néons fluorescents conférant une impression folle d’irréel, j’admire l’entrelacs de chair de poule tapisser son épiderme pâle. Le canevas de ses veines bleutées, les zébrures rougies par le soleil… Aucun détail ne m’échappe. Sa nuque se raidit. Parce qu’elle sait. Avant même que Cheryl ou Chessy – je ne sais plus… – ne confesse ma présence. Pivotant sur ses talons, elle se retourne lentement. Ses lèvres s’arrondissent, ses narines frémissent. D’un zeste de colère de ne pas avoir réussi à m’esquiver ? Il y a des chances. De contentement ? Ça, j’en suis moins sûr. D’anticipation ? Un soupir se barricade dans mes poumons quand ses yeux de chat s’embrument d’un orage qui dentelle mes cellules.

– Qu’est-ce que tu fous là ?

Sa voix rauque, éraillée d’avoir très certainement trop hurlé, cristallise mon envie d’elle.

– Ce que je fous là ?

Mes doigts caressent l’arrondi de sa pommette, dévient vers sa nuque que je cadenasse durement pour l’approcher au plus près de moi.

– Je suis là parce tu n’es qu’une gamine incapable de réfléchir. Parce que tu te jettes tête baissée dans les conneries. Parce que je te l’ai interdit et que tu m’as désobéi. Je suis là parce que toi, tu es là.

Fauve par Izia Soley

Fauve

Fauve

Izia Soleytous les livres sur Babelio.com

PAL de la semaine du 1er au 7 Novembre 2021


Hello les Étoiles! Avec cette première semaine du mois de Novembre souffle un air de nouveautés dans notre Pal et nos Wishlists bien tentantes!

📘 Sorties E-book

📘“Ayden: Tome 1 : Renaissance“ de Elle Catt aux Éditions Plume du Web

Date de sortie: 04/11/2021

Résumé: Une maladie mystérieuse, une famille qui cache plein de secrets, une nouvelle vie dont elle se serait bien passée !

Quand elle finit à l’hôpital suite à une crise, Ayden doit s’exiler à la campagne, chez une grand-mère dont elle a peu de souvenirs. Elle seule est détentrice d’un remède qui la soulagera de ses maux. Cette fameuse maladie qui touche les filles de sa famille depuis des générations, elle en est malheureusement victime…

Sa nouvelle vie commence alors, entre tisanes de plantes et rentrée scolaire. Alors qu’elle se fait de nouveaux amis, Ayden fait la rencontre de Cassandra Vesari, une jeune fille à part qu’elle prend sous son aile. Sauf qu’à côtoyer Cassie, elle se heurte à son frère, Luca. Froid, hautain, il semble la détester au premier regard, mais malgré leur animosité réciproque, il la fascine.

Entre sa grand-mère un peu loufoque et la famille Vesari, la jeune fille va découvrir un monde obscur dans lequel elle a un rôle majeur à tenir.

Au péril de sa vie.

Et de son cœur…

📘“Reflets obscurs“ de Céline Delhaye aux Éditions Black Ink

Date de sortie: 05/11/2021

Résumé: Prémices, Calice, Supplice.
Trois mots qui reflètent l’existence de Roxane.
Plongée dans un monde de violence depuis l’enfance, elle croise le chemin de celui qui l’aidera à trouver un sens à sa vie : Thomas Virel.
Un garçon aux yeux noirs qui deviendra sa lumière, son souffle d’espoir.
Un meilleur ami populaire, ouvert à toutes les conquêtes dans le but d’oublier son amour secret, quitte à briser les barrières de Roxane avant de l’abandonner.
Un homme qui recroisera sa route, un soir, dans une ruelle, alors qu’elle échappe à son bourreau.
Dès cet instant, il se jurera de la sauver, quoiqu’il en coûte, même s’il doit y laisser sa peau.

📘“Prison Rules“ de Clara Nové aux Éditions Addictives

Date de sortie: 05/11/2021

Résumé: Elle pensait juste enseigner à des prisonniers, pas craquer pour l’un d’entre eux…

Faith est désespérée : sans travail, avec un petit frère et une grand-mère à sa charge, elle n’a d’autre choix que d’accepter d’enseigner au pénitencier de Boston.

Oubliant ses préjugés, elle va y mettre tout son cœur, bien déterminée à offrir le meilleur aux détenus. Mais, très vite, Luke Knight, un élève différent, aussi beau que cultivé, captive son attention. Elle n’a rien à lui apprendre, mais il va pourtant suivre ses cours avec assiduité. Entre eux, le désir est évident, brutal… interdit.

Ils ne peuvent y succomber. D’autant que Luke ne lui dit pas tout. À commencer par la raison pour laquelle il est en prison. Ancien tueur à gages pour l’Organisation, il a maintenant une tout autre mission, à laquelle Faith pourrait bien se retrouver mêlée contre son gré. Elle n’est pas prête pour ce qui l’attend…

Une chose est sûre : craquer pour un prisonnier, ce n’est pas sans danger.

📘“Sexy Challenge“ de Sarah Juna aux Éditions Alter Real

Date de sortie: 05/11/2021

Résumé: Plus de mec, plus d’appart, et des problèmes au boulot ! Rien ne va plus pour Hannah ! Elle a tout perdu en l’espace de quelques jours, et quand son patron la convoque pour lui imposer un congé sans solde à effet immédiat, c’est le coup de grâce.

Et ce n’est pas tout : que fait-elle dans cet avion ? Elle ne se souvient même pas d’avoir pris son billet. Et pour où ? Stockholm ! Mais il fait froid là-bas ! Heureusement que sa meilleure amie y habite.

Sven aime les femmes, il est arrogant, enfoiré sur les bords, et adore flirter avec les limites.

Alors quand la meilleure amie de sa coloc débarque chez lui, à Stockholm, il sent tout de suite que ça ne va pas le faire. Miss « balai dans le cul » est hautaine et coincée. Pas son genre. Enfin… il aime les défis. Surtout les défis aussi sexy qu’elle.

Il ne le sait pas encore, mais Hannah 2.0 n’a pas peur des challenges, et elle est bien décidée à ne plus se laisser faire. Même par un coloc qui ferait fondre la neige de Stockholm !

Entre attirance et confrontations, qui des deux gagnera la partie ?

📙 Sorties E-book & Broché

📙“Playing with fire“ de L.J. Shen aux Éditions &H Collection New Adult

Date de sortie: 03/11/2021

Résumé: Sexy, indomptable, torturé… Sera-t-il sa perte, ou sa seule chance ?

Elle  : reine de lycée déchue, rescapée d’un incendie, déteste son reflet dans le miroir, West et la vie en général.

Lui  : bad boy le plus populaire du campus, addict aux combats clandestins, écrase tous les cœurs sur son passage. 

Depuis que West St. Claire, le mec le plus populaire du campus, a été embauché pour travailler avec elle dans ce minuscule food-truck, Grace a de plus en plus de mal à garder son sang-froid. Car West est dangereux, libre, imprévisible, et son charme magnétique lui rappelle tout ce qu’elle a perdu depuis l’accident. Pire, on dirait qu’il fait exprès de se balader torse nu et de la provoquer pour la pousser à bout… Mais, dans les couloirs de la fac, c’est une tout autre personne et il ne lui adresse même pas la parole. Alors, si elle ne veut pas se brûler les ailes, Grace va devoir rester de glace…

📙“Never Let You Go“ de Laureline Maumelat aux Éditions &H Collection New Adult

Date de sortie: 03/11/2021

Résumé: Règle n°  1 : rester loin de son voisin

Depuis qu’elle a rencontré Solal dans des circonstances pour le moins originales –  lui qui essaye de la sauver d’une fausse noyade  –, Liv ne peut s’empêcher de jeter des coups d’œil vers la maison voisine. Pourtant, elle a toutes les raisons de rester à distance de son propriétaire. Déjà, si elle a décidé de se retrancher dans la villa familiale en bord de mer, c’est pour terminer l’écriture de son premier roman et prouver à son père qu’elle est destinée à être autrice. Surtout, Solal lui a très clairement fait comprendre qu’il n’avait pas besoin –  ni envie  – qu’une aspirante autrice «  complètement tarée  » vienne mettre le bazar dans sa vie déjà bien compliquée de père célibataire. Non, vraiment, elle a tout intérêt à oublier cet homme mystérieux au regard de ciel d’orage…

📙“Queen Bee“ de Gaia Alexia aux Éditions Fyctia

Date de sortie: 04/11/2021

Résumé: Depuis quelques mois, Henri n’est plus que l’ombre de lui-même. Gendarme, il assure sans entrain ses gardes de nuit dans un petit village au nord de Paris, jusqu’à ce qu’une disparue ressurgisse dans sa vie avec perte et fracas.
Comment Joana Mancini a-t-elle pu être déclarée morte et enterrée des années plus tôt alors qu’elle se tient face à lui ? Et comment peut-elle être aussi irrésistiblement insupportable ?
Joana est bien vivante. Plus que ça, même. Elle est la reine des abeilles, cette instagrammeuse star, qui enchaîne placements de produits et soirées VIP, coupes de champagne et toasts au caviar. Si son sourire est toujours intact face à l’objectif, en off, la réalité est moins reluisante. Joana fuit : son passé, les problèmes, l’amour…

📗 Sortie Broché

📗“Un enfoiré mais un coup d’enfer !“ de Ana Scott aux Éditions Addictives

Date de sortie: 04/11/2021

Résumé: Il va la rendre folle… de désir. La première fois que Jodie rencontre Harry, elle le surprend en pleine partie de jambes en l’air pendant une réception. Il est canon, il a les plus belles fesses qu’elle ait jamais vues… et il est aussi arrogant que hautain ! Pour leur deuxième rencontre, il vient la convaincre de ne pas organiser le remariage de sa belle-mère avec son meilleur ami. Sauf que Jodie a absolument besoin de ce contrat pour maintenir sa boîte d’événementiel à flot. Et peu importe si Harry a un sourire incroyable, un corps à se damner et un regard brûlant : Jodie ne cédera pas ! Enfin… c’est ce qu’elle veut croire.

📗“THE PACT“ de Clara Rose aux Éditions Butterfly

Date de sortie: 04/11/2021

Résumé: En un regard, leurs vies changeront à tout jamais. Jasper est basketteur. Issu d’un milieu social défavorisé, il obtient une bourse pour intégrer une université prestigieuse, grâce à d’excellents résultats scolaires,. Craquant, sexy, intelligent, il aime profiter de la vie. Mia se prépare jour après jour, entraînement après entraînement, pour intégrer l’équipe nationale de gymnastique. Son objectif ? Participer aux prochains Jeux Olympiques. Peu après la rentrée, ils sont contraints de devoir travailler sur un projet scolaire commun. Rapidement, ils se cherchent, se plaisent, se désirent. Jasper lutte de toutes ses forces contre cette attirance. Il ne peut pas… Mais surtout, il ne doit pas… Pour Mia, Jasper sera-t-il prêt à risquer de tout perdre ?

📗“THE FAULT“ de Clara Rose aux Éditions Butterfly

Date de sortie: 04/11/2021

Résumé: Intrépide, dragueur, sexy… Zane n’a qu’un seul crédo : profiter de sa vie étudiante sur le campus de ses rêves, tout en gardant des résultats sportifs exemplaires. Les filles et le basket, le basket et les filles, rien de moins, rien de plus ! Allie, elle, garde les pieds sur Terre. Ses parents attendant beaucoup d’elle, elle se concentre sur ses études avec assiduité. Les flirts ? Très peu pour elle… à moins de tomber sur la personne qui puisse lui faire oublier, le temps de quelques heures – pas plus – ses ennuis familiaux. Il suffit d’une soirée pour que leurs deux univers se percutent de plein fouet. Leur deal est clair : une nuit, pas plus. Sauf que Zane ne s’imaginait pas ressentir… tellement plus. Sauf qu’Allie croyait sa pilule sûre à 100%. Lorsque les sentiments et un bébé s’invitent dans la danse de leur vie bien huilée, tout se complique…

Merci les Étoiles pour votre attention! Et surtout… Bonne lecture!

L’avis de Charlotte sur Te faire fondre de Marine Hope


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Te faire fondre de Marine Hope publié par Shingfoo éditions.

Titre : Te faire fondre

Auteur : Marine Hope

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Jusque-là, la vie de Thaïs a surtout été incidents et mauvais coups du sort. La fin de ses études approchant, la jeune femme décide de prendre un tout nouveau départ. Loin… jusqu’en Suède ! Elle rêve de ces paysages enneigés féériques, loin de sa grisaille parisienne et aussi, malheureusement, loin de sa famille et de sa meilleure amie.

Mais le stage qu’elle s’apprête à réaliser va durer un semestre et elle compte bien en profiter !

Enfin ça, c’était avant de rencontrer le séduisant et taciturne Sören Nilsson, le stéréotype même du viking, et accessoirement son maître de stage.

Après une première rencontre mémorable, une chose est claire : la vie en Suède ne va pas être des plus simples. Entre le boulot et ses collègues qui ne sont pas tous très accueillants, la langue qu’elle ne connaît pas, et surtout, l’attirance assez gênante qu’elle éprouve pour son patron, rien ne va plus.

Oui, parce que même si ce type est aussi changeant que la météo parisienne, il l’attire inexorablement.

Tout ceci sans oublier sa poisse légendaire, qui va la conduire dans des situations hautement inconfortables ! Juste de quoi énerver le beau et mystérieux Sören, qui ne semble pas vouloir réchauffer l’ambiance…

Réussira-t-elle à le faire fondre malgré cela ? Après tout, à Noël, tout devient possible…

Mon avis :

La vie de Thaïs s’apprête à prendre un tournant : elle quitte sa vie parisienne pour faire un stage dans le cadre de ses études. Elle va partir en Suède pour un semestre loin de ses habitudes, mais malheureusement aussi loin de sa meilleure amie ! Elle adore découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles cultures. Ce stage est un rêve pour elle !

Quel que soit le lieu où elle se trouve, s’il y a une chose qui ne change pas dans le quotidien de Thaïs, c’est sa maladresse chronique, qui lui fait vivre des situations particulièrement embarrassantes et ça très régulièrement !

Malgré l’appréhension de la nouveauté, elle est très enthousiaste et motivée par cette nouvelle expérience qu’elle va vivre. Elle déchante quelque peu à la rencontre de son patron maître de stage Sören qui est plutôt distant et taciturne, mais tellement séduisant quel crack pour ce beau viking. Arrivera-t-elle à se rapprocher de lui ?

Thaïs est une jeune femme peu sûre d’elle terriblement maladroite, mais qui a envie de découvrir le monde professionnellement, elle aime le métier qu’elle apprend et se donne à fond pour enregistrer un maximum d’informations.

Sören et ton patron plutôt proche de ses employés, mais n’en reste pas moins exigeant. Il s’est imposé et a imposé à ses collègues, une règle : pas de relation personnelle au travail. Une règle indispensable pour le bon fonctionnement de sa société et pour éviter les malaises et disputes de couple. C’est un principe auquel il ne déroge jamais… Enfin, l’arrivée de la jeune stagiaire va mettre à mal cette décision.

Entre eux, la tension est palpable, mais le manque de confiance de l’une et la distance imposée par l’autre ne favorise pas un rapprochement. Le contexte dans lequel ils se rencontrent et évoluent n’aide pas non plus. Sören ne veut pas mettre en difficulté sa société et Thaïs ne compte pas risquer son stage et la validation de son diplôme.

J’ai beaucoup aimé les deux personnages que l’on apprend à connaître grâce à l’alternance des points de vue Thaïs est terriblement touchante malgré ou grâce à ses maladresses qui m’ont fait rire plus d’une fois. Sören quant à lui m’a fait craquer, mais aussi quelque peu agacée par moments, bien que je comprenne ses hésitations.

La plume de l’auteur est très agréable addictive et fluide ce qui permet de passer un très bon moment. Te faire fondre est une lecture dépaysante mélangeant humour et sentiments sur un fond de fêtes de Noël… Laissez la magie opérer !

Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Il descend, récupère mes valises et avance jusqu’à l’entrée du bâtiment. Une fois sûr que je suis en mesure de me débrouiller, il repart vers sa voiture sans un mot. Charmant.

– La politesse, c’est vraiment pas son truc ! murmuré-je.

Je vais pour attraper la poignée de ma valise quand j’entends des bruits de pas se rapprocher rapidement de moi. La silhouette de mon chauffeur se positionne à mes côtés.

– Tenez, me dit l’homme qui m’a amenée jusqu’ici, me tendant un petit dossier en carton.

– Merci, dis-je, attendant qu’il lâche les documents.

Au moment où il desserre ses doigts, je crois qu’il en a fini, mais avant que j’aie pu esquisser le moindre mouvement, un immense rictus s’affiche sur son visage, le rendant encore plus beau. Qu’est-ce qu’il peut bien avoir à sourire comme ça ?

– Oh et, je ne suis pas un prédateur sexuel rassurez-vous, commence-t-il. J’ai déjà vu des femmes dans ma vie et dans mon lit. Je n’ai pas prévu de vous tuer, ou alors pas tout de suite et j’aime beaucoup les Marvel.

Il s’éloigne, toujours en me fixant, petit pas par petit pas avant de clore sa tirade, me laissant scotchée sur place.

– Pas la peine de m’appeler Dieu, Sören Nilsson suffira. Je vous souhaite une très bonne soirée, mademoiselle Masson. À demain, huit heures au bureau !

Je m’étouffe plus d’une fois avec ma salive. La première, au moment où je l’entends prononcer ces phrases dans un français parfait avec un léger accent, lui donnant encore plus de charme. La seconde, quand j’assimile qu’il a tout compris de mes propos précédents et de ma discussion avec Sam. Et la dernière, lorsque je percute que le mec que je prenais pour un potentiel tueur en série se faisant passer pour un chauffeur est en vérité mon patron, l’homme qui tient mon sort entre ses mains.

Belle entrée en matière, Thaïs. Bravo !

L’avis de Charlotte sur Séduction et plus si affinités #2 de Lem Havesson


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Séduction et plus si affinités #2 de Lem Havesson publié chez Juno Publising France.

Titre : Séduction et plus si affinités #2

Auteur : Lem Havesson

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 19,50 €

Résumé :

Avec Raphaël et Drake, tout est une question d’équilibre, de confiance et de complicité. Entre l’indépendance affirmée de l’un, la possessivité marquée de l’autre, leurs caractères bien trempés représentent autant de difficultés à gérer au quotidien… Le début de leur vie de couple exige quelques ajustements, sous les yeux attentifs de Naël et Mike, leurs colocataires et amis, toujours très bon public.

Arrivé du Japon, Eiji, le cousin de Drake, va mettre les nerfs de tous les habitants du loft à rude épreuve et provoquer de stupéfiantes révélations. Décidé à jouer les perturbateurs, le séduisant Japonais usera de tous les subterfuges… Bientôt, pour Drake et Raphaël, rattrapés par leur passé respectif, se succèdent des moments délicats. Sauront-ils les négocier pour vivre le plus beau des épilogues ?

Mon avis :

Drake et Raphaël avancent doucement, mais sûrement dans leur relation. Ils travaillent à l’équilibre de leur couple, tentent de trouver leurs marques, et d’avoir confiance en l’autre. Ils vivent toujours ensemble et avec leurs amis Naël et Mike.

C’est avec plaisir que j’ai retrouvé les habitants du loft. Drake en maître des lieux, mais il est plus apaisé et à l’écoute des besoins des autres depuis que Raphaël est entré dans sa vie. Raphaël de son côté, s’habitue à sa nouvelle vie et tente de dépasser ses angoisses. Ensemble, ils essaient de trouver un équilibre et d’envisager un avenir commun… Cet équilibre instable risque d’être mis à mal par l’arrivée de Eiji, le cousin de Drake, dont l’attitude fait monter la tension dans le loft. Et pour cause, il n’hésitera pas à jouer les provocateurs. Arriveront-ils à le supporter ?

Drake comme Raphaël auront à faire face aux zones d’ombre de leur passé respectif. Sauront-ils les affronter ensemble ? Naël et Mike sont toujours présents pour leur couple d’amis et les aideront tant que possible à passer les épreuves qui les attendent. J’aime beaucoup les petits surnoms inventés par Naël pour l’ensemble des habitants du loft. Il ne manque pas d’imagination !

Plus que l’histoire d’un couple, c’est les quatre amis que l’on suit. C’est très agréable de les voir évoluer. Chacun des personnages à son propre caractère, tous assez marqués. Ils sont attachants.

Ce deuxième tome m’a autant plu que le premier. Un léger suspense vient se greffer à cette histoire de par leur passé quelque peu envahissant. La passion et l’humour sont toujours au rendez-vous. . Le tout permet de passer un très bon moment !

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Désolé ! J’ai été distrait…

Les iris clairs fixés sur un point derrière lui, Mike se retourna et avisa les arrivants. Drake, flanqué de Vince et… Eïji. Il comprit aussitôt la cause de la brusque distraction de son adversaire. Le fameux cousin. Un an depuis sa dernière visite… Toujours le même ! Regard de velours noir, paupières un peu lourdes. Un mélange séduisant et mystérieux. Une caractéristique familiale partagée avec Drake, mais pour le reste, ils présentaient des variantes notables. Le teint neigeux, les traits délicats, la bouche charnue, sans excès, et le petit nez court. Sans oublier une chevelure d’un noir de jais, relevée en une longue queue de cheval. La silhouette d’une minceur peut-être excessive figurait une apparence élancée, mais d’une fragilité trompeuse. Le corps svelte, tout en muscle, s’apparentait à une véritable machine de guerre. Face à lui, Drake, comme le coach, ne faisait pas le poids et l’admettre ne les ravissait pas. Et puis cet air un rien hautain… un pur produit Asama !

Mike nota le pincement des lèvres du cousin quand il repéra Raphaël, trempé de sueur, et qui dégageait une énergie éclatante. La séduction dorée du jeune homme challengeait sans peine celle, moins lumineuse, du Japonais piqué au bas du ring. Le métis avisa l’échange de regards entre les deux protagonistes. Rien d’une saine curiosité, de part et d’autre, plus une dangereuse rivalité. Raphaël, sa sérénité retrouvée, pouvait se révéler coriace. Drake allait encore ramer avec ses deux « prétendants » ! Mike comprenait maintenant la nécessité de la concentration revendiquée par son pote.

— Raphaël, ramène tes fesses par là que je te présente !

De toute évidence, Drake ne changerait rien à ses habitudes et ses mots « choisis ». Les deux adversaires quittèrent le ring. Au passage des cordes, du côté opposé, Mike retint Raphaël.

— Raph, quoi qu’Eïji dise ou fasse, ne lui fais pas le plaisir de réagir. Drake t’adore, ne l’oublie pas ! Un conflit ouvert entre vous deux, évite ! Laisse plutôt Eïji se planter tout seul ! Ne bronche pas ! Même si tu as envie de lui éclater sa jolie petite tronche. En plus, c’est lui qui te referait le portrait, c’est un crack en arts martiaux… Pas la peine d’en arriver là ! En combat, il sait garder son sang-froid et s’amuser avec la concurrence, mais en dehors, quand il est émotionnellement impliqué, il s’énerve beaucoup plus vite. Si tu restes calme, il finira par craquer. OK ?

— OK !

Sorties de la semaine chez Juno Publishing France


Hello les Étoiles! Voilà nos rendez-vous livresques avec les sorties numériques de la ME Juno Publishing France de cette semaine.

📘“La marche de la honte #5 : Styx“ de Victoria Ashley

Date de sortie: 27/10/2021

Résumé: Mon nom est Styx Sterling et je suis un putain d’homme généreux…

Certains diraient que je suis généreux en orgasmes et en sexe hard, mais j’ai tellement plus à offrir, et quand je trouverai la femme parfaite, je lui donnerai tout ce que j’ai en moi : mon cœur, mon âme et ma vie.

Tellement plus que ce que mon connard de père n’a jamais pu donner à sa famille.

Bien que cela puisse paraître sympa d’avoir ce que je veux facilement, savoir que je peux avoir n’importe quelle fille que je désire n’a plus la même saveur. J’ai besoin de bien plus que ça.

Mes désirs surpassent largement un coup facile avec une femme qui me voudrait simplement parce que je suis un de ses fantasmes… Un strip teaser populaire avec une grosse queue.

Je peux donner cette impression de n’être qu’un queutard qui couche avec n’importe quelle fille sexy, mais je suis plus que cela. Il faudra juste que quelqu’un prenne la peine de passer outre mon physique.

Mon cœur cherche une raison de battre.

Meadow Jenkins.

Je sus au moment où mon regard rencontra ses yeux verts à la salle de sport qu’elle était différente des autres. Qu’elle voulait en savoir plus sur moi.

📘“L’effet papillon“ de Emma Scott

Date de sortie: 28/10/2021

Résumé: L’effet papillon est un roman qui révèle le pouvoir du pardon, et comment même les plus petites décisions du cœur peuvent, comme le battement d’ailes d’un papillon, avoir des effets qui se transforment en coups de vent, modifiant à jamais le cours d’une vie.

À l’âge de quatorze ans, Zelda Rossi a été témoin de l’impensable, et a passé les dix dernières années à endurcir son cœur contre la culpabilité et le chagrin. Elle canalise sa douleur dans son art : un roman graphique dystopique où des justiciers voyagent dans le temps pour arrêter des crimes odieux – comme des enlèvements d’enfants – avant qu’ils ne se produisent. Zelda présente son roman à plusieurs grands éditeurs de bandes dessinées de New York, mais ses espoirs sont réduits à néant. Les circonstances la laissent perdue dans une ville qui lui est inconnue et, lors d’un embarrassant moment de faiblesse, elle rencontre un jeune homme réservé avec un passé qu’il ferait tout pour changer…

Beckett Copeland a passé deux ans en prison pour vol à main armée, et se bat aujourd’hui pour garder la tête hors de l’eau. Messager à vélo, il se déplace à toute vitesse dans New York, roulant toute la journée sans jamais s’arrêter nulle part, son casier judiciaire le retenant presque autant que la culpabilité de son crime.

Zelda et Beckett forment alors une alliance de survie à contrecœur et, entre leurs affrontements obstinés, ils commencent lentement à ressentir la chaleur qu’apporte le pardon, la guérison et peut-être même l’amour. Mais lorsque Zelda et Beckett se retrouvent face à leur passé, ils doivent choisir soit de s’accrocher à la culpabilité et aux regrets qui les lient, ou de lâcher prise et ouvrir leur cœur pour avoir une chance d’être heureux.

📘“Sous les apparences“ de Jewel E.Ann

Date de sortie: 28/10/2021

Résumé: Flint Hopkins a enfin trouvé la personne idéale pour louer le local au-dessus de son cabinet d’avocats de Minneapolis.

Toutes les cases sont cochées et vérifiées sur la demande d’Ellen. Ses références sont bonnes. Et elle est agréable à regarder.

Jusqu’à ce que…

Flint découvre qu’Ellen Rodgers, musicothérapeute diplômée, joue de la musique. Des bongos, des guitares, du chant – pas du Beethoven écouté dans un casque anti-bruit.

L’avocat sans pitié envoie alors un avis d’expulsion à cette rousse pétillante, trop sexy pour son propre bien, et qui ne cesse de fredonner.

Mais la chance est du côté d’Ellen lorsque Harrison, le fils autiste de Flint, se prend immédiatement d’affection pour elle. Un père célibataire ne peut pas rivaliser avec des guitares et des rats. Oui, elle a des rats de compagnie.

Bon sang, cette femme…

Elle est d’une bonne humeur agaçante, avec un besoin constant de le toucher, d’ajuster sa cravate, de boutonner sa chemise, d’envahir son espace personnel et de lui faire perdre la tête.

Pourtant…

Elle doit partir.

Leur relation oscillant entre désir et animosité prend alors une tournure à la fois magnifique et tragique. Cette comédie romantique et sexy explore les choses que nous désirons, les choses dont nous avons besoin et les décisions impossibles que parents et enfants doivent prendre pour survivre.

📘“Trois: L’amour en chiffres #3“ de E.S. Carter

Date de sortie: 28/10/2021

Résumé: Je suis un fils.

Je suis un frère.

Je suis un artiste.

Je suis un étudiant.

Je suis son étudiant.

Elle a été la première.

Première passion, premier « vrai » baiser, premier amour, premier… chagrin d’amour.

Je lui ai tout donné, y compris mon corps, et je lui aurais donné encore plus.

Je lui ai donné des « je t’aime »… mais elle m’a dit que son cœur était occupé par un autre, qu’il n’y avait plus de place pour moi.

Que nous ne pourrions jamais être ensemble.

Que ce que nous avons fait était mal.

Je n’avais pas l’impression que c’était mal.

La blessure la plus profonde est cet amour impossible. Il durera le plus longtemps, coupera le plus profondément et sera plus fort que tout.

C’est un amour imparfait, un cercle infini.

Vous ne pouvez pas le contrôler ; c’est aussi simple que de cligner des yeux et, tout comme le clignement des yeux, plus vous essayez de l’arrêter, plus la douleur vous consume.

📘“Le coeur: Les romantiques réticents #3“ de Kate Stewart

Date de sortie: 28/10/2021

Résumé: Jack

Au cours des dix dernières années, j’ai parcouru le globe captivé par le monde qui m’entoure. J’ai vu les sept merveilles et admiré les couchers de soleil depuis tous les continents. J’ai vécu et aimé et c’était suffisant. Cela devait l’être.

J’étais content, satisfait de toutes ces expériences… jusqu’à ce qu’un appel m’entraîne sur un nouveau chemin, moins fréquenté.

Si j’avais su que ma fascination serait assouvie à jamais à quelques centaines de kilomètres seulement de l’endroit où ma curiosité était née, je n’aurais peut-être jamais mis les voiles.

Rose

Privée de l’avenir que j’avais planifié avec l’amour de ma vie, ma famille et ma carrière étaient désormais tout ce qui comptait. J’avais vécu et aimé et c’était suffisant. Cela devait l’être.

J’ai lutté pour aller de l’avant, pour faire taire cette partie de moi qui gardait espoir pour mon cœur anéanti. Mais j’étais une romantique de naissance, alors c’était plus facile à dire qu’à faire.

Les chances d’être frappée par la foudre sont de 1 sur 960 000.

Les chances d’être frappée deux fois sont de 1 sur 9 millions.

J’ai encouru ces risques à chaque instant, maudissant souvent le ciel noir, priant pour qu’apparaissent de la foudre et un grondement de tonnerre, mais cela n’est jamais arrivé.

Non, le deuxième éclair m’a frappée en plein jour.

Merci les étoiles pour votre attention, et bonne lecture!