L’avis de Carine sur No Love No Limits, un roman de Mag Maury chez les Editions Addictives


 

Titre : No Love No Limite
AuteurMag Maury
Genre : romance 
Editions : Addictives
Ebook :  4.99€
 
Résumé : 

Accro à l’adrénaline, Lucas n’obéit qu’à une règle : ne jamais s’attacher, toujours rester libre.
Douce et sensible, Marie refuse de tomber amoureuse.
Ils n’auraient jamais dû se rencontrer, mais le chien de Marie provoque un accident qui bousille la moto de Lucas.
Et elle n’a pas les moyens de payer les réparations. Qu’à cela ne tienne, Lucas a une idée lumineuse !
Elle se fait passer pour sa copine, et il éponge sa dette. Simple, non ?
Sauf quand chacun est la plus grande tentation de l’autre…
Découvrez No Love, No Limits, la nouvelle romance de Mag Maury après Fast Games !
No Love, No Limits, intégrale

Mon avis :

Ayant très apprécié le premier roman de Mag Maury, Fast Games, je savais pertinemment que celui-ci serait autant génial à lire, surtout que j’attendais vraiment l’histoire de Lucas. Mais je me suis trompée… Et oui ça arrive ! No Love No limits n’est pas juste génial, il est encore meilleur  !

La bande du Green Country est de retour et nous les attendions avec impatience. Je dis la bande, mais je devrais plutôt dire La Famille du Green Country . Surtout que côté famille, pour le pauvre Lucas, ce n’est pas vraiment la joie, tout est assez complexe entre eux.  Mais au Club, il a trouvé la plus géniale, la plus sincère, la plus importante… Sa famille de cœur…

Comme chaque début de mois, Lucas reçoit l’appel de ses parents qu’il subit plus qu’autre chose. Les rapports avec sont père sont assez houleux  à chaque fois.  Quant à sa mère, elle fait office d’arbitre entre eux et cela lui coûte énormément. Mais elle aussi a des projets pour Lucas qu’il est loin, mais très très loin de pouvoir concrétiser un jour… Sa mère rêve de le voir enfin en couple ! Pour Lucas il en est hors de question , il n’obéit qu’à une règle : ne jamais s’attacher, toujours rester libre. … Mais ce coup de fil risque fort de changer la donne,  car sa mère lui annonce une surprise de taille, ils arrivent sur Toulouse pour un mois et désirent poser leurs valises chez leur fils. Lucas n’a pas d’autre choix que d’inventer un énorme mensonge pour éviter ce supplice….

La journée avait tellement mal commencé que Lucas n’aurait pu imaginer qu’il allait vivre encore pire que ce coup de fil… Pire oui, car alors qu’il roule pour décompresser sur sa belle Yamaha, un pétard de chien va surgir devant lui et lui en faire perdre le contrôle. Lucas, est un accro de la vitesse, particulièrement de l’adrénaline qui en résulte. Alors voir sa bécane bousillée le rend particulièrement excédé et agressif. Quant à  la miss catastrophe propriétaire du chien de malheur, elle a tout intérêt à en assumer les réparations… toute mignonne qu’elle soit…

Marie Solis ! Cette jolie blonde douce, sensible et si forte à la fois, n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs avec ce Lucas Boyle qu’elle va vite mépriser tant il se montre arrogant. Pourtant elle ne se laissera pas faire, car si elle est toute menue et belle comme un ange, sa répartie, elle, est digne du combat de joutes verbales qu’elle va mener avec ce fantasme sur patte. Fantasme sur patte qu’elle ne peut s’empêcher tout de même de reluquer du coin de l’œil.  Mais il n’y a pas de mal à regarder non ? cela ne mange pas de pain comme dit.

Malheureusement, la pauvre Marie va être très ennuyée pour payer les réparations de la moto de Lucas. Son chien, Pétard, est un peu trop explosif pour son assurance qui ne veut plus en attendre parler. Mais Lucas va trouver la solution miracle à son problème qui réglera en même temps le sien, avec l’arrivée imminente de ses parents. Une solution qui va les faire cohabiter pendant un long mois… oui c’est long un mois et beaucoup de choses peuvent se passer. Mais tomber amoureux, non, c’est impossible !

Marie ne souhaite en aucun cas une relation et encore moins être le coup d’un soir de qui que ce soit. Elle cache des fêlures qui lui font encore très mal, et elle n’est pas prête a offrir son cœur à nouveau, et encore moins à ce mec arrogant tout beau qu’il soit !

Cela tombe bien, Lucas ne souhaite obtenir le coeur de personne… Il ne veut pas aimer ni être aimé. Pourtant il a un coeur énorme même s’il s’en défend ! Il n’y a qu’à le voir avec ses amis ou encore son voisin. Mais aussi avec Marie qu’il apprendra à connaitre, déceler ses fêlures et l’aider à les surmonter avec tendresse et respect. Mais qu’en sera-t-il des siennes ?

Mag Maury m’a une nouvelle fois fait passer un moment de lecture complètement addictif !  J’aime sa plume qui me berce dans un univers complètement cabossé et pleins d’émotions tout en me faisant rire. J’ai même l’impression qu’elle y met une partie de son âme pour arriver à nous toucher comme elle le fait….

Tous les protagonistes de ce roman sont vraiment intéressants et très attachants. Que ce soit les principaux ou les secondaires d’ailleurs. Tous ont ce petit quelque chose qui fait qu’on ne peut que les aimer, jusqu’au voisin qu’on ne verra que peu, mais pour lequel nous aurons beaucoup d’affection… Ce n’est pas parce-que nos protagonistes en ont bavé qu’ils s’empêchent de vivre . Non, au contraire, ils construisent leur carapace pour bien garder leur cœur sous clé, mais savent aussi profiter de la vie et donnent sans compter à leurs amis. On dira plutôt que leurs blessures ont forgé leurs caractères bien trempés et qui fait d’eux des personnages hauts en couleur . Ils ne manquent pas de pimenter le récit de leurs réparties.

Je suis tombée amoureuse de Lucas et j’ai été plus que charmée par Marie. Mais plus que tout, j’ai été fascinée par la plume de l’auteure à laquelle j’adhère complètement. Parfois on a besoin d’un lecture rafraîchissante après avoir lu un roman un peu difficile, et c’est ce que je pensais trouver dans No Love no limits. Mais cela n’a pas été le cas, car ce roman est plus qu’un lecture rafraîchissante, elle combine à merveille l’humour et les sentiments. Lucas court après l’adrénaline, nous on court après les bonnes lectures et celle-ci  en est belle et bien une… Une lecture sans prise de tête qui reste tout de même intense et très complexe. L’auteur arrive à manier un côté psychologique des personnages de la plus belle des façons, avec humour et tendresse… et l’amour me direz vous ? Tout y est pas de panique, mais le chemin sera assez chaotique tout en étant fabuleux…. J’ai d’ailleurs une scène en tête qui a créé en moi une multitude d’émotions intenses et qui m’a touchée en plein cœur. Une scène que chaque femme devrait vivre une fois dans sa vie… Celle qui  vous rend belle et vous donne confiance en vous pour la vie entière, et je dis un grand bravo à Mag Maury pour l’avoir écrite.

Un grand merci à Mag Maury pour cette magnifique lecture, et merci à Carole des Editions Addictive de m’avoir permis de la découvrir en service presse.

Vous n’avez pas lu Fast Games ? Pas de soucis, les deux opus peuvent se lire indépendamment. Mais après avoir lu le récit de Lucas et Marie, vous n’y louperez pas 😉

 

 

 

 

 

Publicités

L’avis de Carine sur Stand Out Boby, un roman de Jane Devreaux


Titre :

Stand out – tome 1 Boby

Auteur : Jane Devreaux
Genre : New Romance
Editions : Hugo New Romance
Ebook : 9.99€
Broché : 17.00€

Résumé :

 » Je ne veux plus avoir peur, je ne veux plus lutter contre ce que je ressens. « 
Des motards casqués et armés font irruption dans le stade où l’équipe de Boby s’apprête à jouer. En essayant de se défendre, Boby découvre que l’un des assaillants est une frêle jeune fille, Mila, dont le regard ne va plus le lâcher. Alors quand les fl ics l’embarquent, il prend en une seconde une décision qui va changer le cours de sa vie : la sauver. Pourtant tout les oppose : il est d’un milieu aisé, elle ne connaît pas sa vraie famille. Il a fait des études de sport, roule en 4×4, elle est sans papiers et vit dans un squat. Mais Mila rêve d’une vie normale où elle pourrait exercer son talent de graffeuse, et Boby découvre en Mila celle qui peut donner un sens à sa vie trop lisse. Pourront-ils essayer de vivre ensemble et de se construire un avenir, malgré leurs secrets et un entourage plus que malveillant ?
Il leur faudra une grande dose de délicatesse et d’écoute pour enfin admettre que les barrières sont faites pour être repoussées et que leurs différences sont un atout.

Mon avis :

Avant de vous présenter mon avis, il faut savoir que les trois tomes de la série Stand-Out, sont des Spin-off de la saga Close-Up, et qu’ils peuvent être lus indépendamment.

Pour celles et ceux qui ne connaîssent pas cette série, en voici les trois tomes, sachant que le tome 1 et le tome 2 regroupent le récit de Josh et Sandre, et que le trois est axé sur les personnages secondaires Marcy et Steve.

Aujourd’hui mon avis sera donc sur le premier des Stand-out, Boby…  Et si vous saviez comme je l’attendais !

Boby que j’ai découvert, il y a quelques années lors de la parution en auto-édition dans la série qui s’appelait alors »Sinder ». Boby était le bon ami, super gentil, droit qui méritait d’être enfin heureux lui aussi…

Avec ce premier opus, Jane Devreaux nous offre un démarrage sur les chapeaux de roues !

Boby s’apprête à jouer son match contre les Blackjack, l’équipe de Vegas qui est bien loin de faire le poids contre la sienne . Lorsque les premières notes de l’hymne National résonnent, des cris se mêlent tout à coup au brouhaha qu’engendrent des vrombissements de motos venues envahir le stade. Tout se précipite, tout le monde hurle à la vue de ces grosses cylindrées qui foncent sur les joueurs… Boby ne comprend pas très bien ce qu’il se passe, restant même stoïque dans un premier temps en spectateur de cette horreur qui se passe autour de lui. Mais il va vite être obligé de se défendre lorsqu’un des assaillants brandit une batte de Baseball sur lui. La surprise sera de taille lorsqu’il se rendra compte que son agresseur n’est autre qu’une jeune femme. Une jeune femme au regard intense, dans une situation d’urgence qui va briser d’un seul coup sa petite vie trop lisse, et lui faire prendre des décisions qui ne lui ressemblent vraiment pas… La première sera de la sortir du stade pour qu’elle ne soit pas arrêter…. La seconde, la plus folle de toute… la sauver. Boby va voir alors sa vie prendre un virage à 180 degrés de par cette rencontre effarante avec son magnifique « miracle espagnol »… C’est peut-être la décision la plus surprenante de sa vie… mais quoi qu’il se passera par la suite, elle n’en restera pas moins, la meilleure qu’il est pu prendre…

Jane m’a à nouveau conquise, et encore plus que cela… Le récit de Boby, qui est pour moi plus celui de Mila, a été une magnifique découverte et un moment de lecture très intense et addictif. Une lecture sublime avec des personnages haut en couleur.

Si Boby est riche Mila, elle, vit dans un squat sans papier, sans aucune identité… Sa seule façon de survivre, est de faire de sales petits boulots qu’elle déteste plus que tout. Mais elle n’a pas le choix . Née dans le ghetto, Mila ne peut prétendre à une vie normale, mais plutôt   survivre avec les règles que lui impose les lois de la rue.

Elle rêve d’une vie meilleure avec son petit ami Alec, tous deux désirent s’en sortir et élaborent des plans B qui n’aboutiront jamais… Jamais ? Pas sûr… car Boby pourrait bien être la solution malgré leurs différences, mais pourront-ils apprendre à se faire confiance et construire un avenir alors que tout les oppose ? Et qu’en sera t-il de Alec ?

C’est avec panache et émotion que Jane va nous prouver que tout est possible si l’on s’en donne la peine. Que les barrières du cœur, même les plus hautes,  ne sont pas infaillibles et que c’est justement leurs différences qui les fera tomber une à une… Mila sera le miracle de Boby, mais lui sera aussi celui de sa belle…

L’émotion est au rendez-vous et le cheminement est long et fastidieux pour nos deux protagonistes.  Je me suis laissée emporter par ce récit très poignant et addictif qui aborde des sujets douloureux et des thèmes percutants. Je ne voulais pas le poser sans en connaitre la fin. Si les conditions de vie de Mila et ses proches sont vraiment très dures et nous touchent plus que de raison, il ne faut pas croire que Boby, avec son compte en banque bien fourni et son bel appartement, n’est pas à plaindre… Lui aussi souffre d’une vie dépourvue de la plus belle des richesses, celle qui ne s’achète pas, celle qui apporte ce petit grain de folie pour rendre la vie plus belle… L’amour…

Mila est un personnage très fort, très touchant qui se bat pour les gens qu’elle aime et qui est même prête à sacrifier son bonheur pour celui des autres. Boby quant a lui, on le retrouve tel qu’on le connait, droit, bon, au cœur énorme et l’amour que tout deux se porte est vraiment beau et sincère. Mais est-ce suffisant ?

Avec Stand Out, Jane nous prouve une nouvelle fois son talent pour nous narrer des récits qui nous touchent, tout en créant un univers autour qui correspond à la perfection à son histoire. Sa plume fluide et très imaginée nous offre une belle leçon de vie et nous emporte au fil des pages en nous donnant l’impression de faire partie du voyage, de vivre leur histoire comme un film qui se déroulerait sous nos yeux. De plus, nos chouchous de Close-Up y font des apparitions pour notre plus grand bonheur, et là encore cela est fait avec brillance ! Car il ne faut pas croire que cette nouvelle série se passe des années après, non, tout se croise à la perfection à des moments donnés, et mon dieu que j’ai ri de voir Sandre sous le regard d’une nouvelle personne.

Un grand merci à toi Jane pour cette magnifique lecture que j’ai dévorée, tout comme les suivantes 😉 et autant que les précédentes ❤

Walking for Absolution de Julia Nole, mon avis !


Bonsoir les étoiles ! Voici mon avis sur #WalkingForAbsolution de Julia Nole . Je remercie #NetGalleyFrance ainsi que Harlequin HQN .

Titre : Walking for Absolution

Auteur : Julia Nole

Éditeur : Harlequin HQN

Genre :  Romance

Kindle : Lien d’achat

Résumé L’amour sera-t-il plus fort que la soif de vengeance ?
C’est elle, pas de doute. La serveuse derrière le comptoir, William la reconnaît : c’est la fille qu’il traque, et dont le nom suffit à faire frémir de rage chaque cellule de son corps. Rebecca Miller. Celle qui va enfin lui permettre de venger la mort de son père et de faire régner la justice du sang entre les gangs. C’est la mission la plus importante de sa vie, et rien ne pourra se mettre en travers de son chemin. D’ailleurs, quand il voit le regard hésitant et empreint de douceur de cette fille, William est certain qu’il n’aura aucun mal à l’attirer dans ses filets. Elle a l’air si fragile et si vulnérable ; elle réveillerait presque son instinct protecteur. Dommage qu’elle doive être sacrifiée au nom de la vengeance.

L’avisdeMya :

Rebecca est une jeune femme sérieuse . Elle jongle entre de petits boulots et études . Vit simplement et partage son temps libre avec ses rares amies . Jusqu’ici rien d’anormal . Mes cette dernière a bien des choses à cacher . Un secret qui pourrait lui coûter toutes ces choses pour lesquelles elle s’est battue . Son identité, sa liberté et même la vie .

Cinq années avant, elle s’est enfui loin de son ancienne vie et s’est reconstituée une nouvelle où la violence et l’illégalité n’en font pas partie .

Jusqu’au jour où un mystérieux inconnu croise son chemin . Depuis, rien ne va plus pour notre jeune étudiante . Elle qui croyait vivre un rêve a ses côtés, elle a dû revenir vite sur terre .

William, est un jeune biker, bourré de haine . Il ne rêve que de vengeance, depuis que son gang, Les Fifteen, a été disséminé par leur éternel ennemi, le gang des Tiggers .

Pour assouvir sa soif de rendre le coup double, L’Héritier doit retrouver le talon d’Achille de ce gang . Et ne fermera les yeux que quand il l’aura détruit .

Cinq ans avant, il était à deux doigts de l’attraper mais il a raté sa chance . Aujourd’hui, il l’a dans sa ligne de mire et compte bien en faire son trophée . Celui qui lavera son honneur et fera renaître les Tiggers de leurs cendres .

Mais au lieu de cela, William s’est retrouvé entrain d’hésiter, de douter et de remettre en question toute idée de vengeance . Toutes ses anciennes peurs d’enfance, qu’il pensait disparues, sont remontées en surface pour mettre le chaos dans sa tête déjà pas claire .

Serait-il possible, que la biche qu’il traquait, est devenue sa propre faiblesse ?

William, n’a pas d’autres choix que de revoir ses priorités mais sans compter ses acolytes de toujours, qui insistent méchamment pour qu’il se tienne au plan initial .

Après un début de lecture très difficile, j’ai pu enfin embarquer et aller jusqu’au bout de Walking For Absolution . Je ne peux pas lui reprocher un manque de fluidité . Se serait mentir . Mais il me manquait l’émotion, le tilt qui fait que la lecture devienne addictive . J’ai dû attendre 50%, pour que les choses bougent enfin . C’est de là, que l’histoire a commencé pour moi . Et que j’ai retrouvé la jolie plume que je connaissais . Retrouvé l’émotion qui me faisait défaut au début . Sans oublier le coup du théâtre du final . Un bluffant et inattendu retournement de situation qui m’a conquise .

Les protagonistes que je trouvais trop lisses pour m’accrocher, se sont révélés une belle surprise . Julia Nole n’a dévoilé leurs jeux que plus tard . Surtout William qui était le clou du spectacle que l’auteur nous a offert au final .

Bref, ma lecture a mieux fini qu’elle n’a commencé pour mon grand plaisir .

Sing For Absolution, playlist de ce roman !

 

30776323_558154387896620_2043497918_n

 

L’avis de Carine sur Black Sins 2/2, un roman de Twiny-B chez Nisha Editions



Titre : Black Sins 2/2
Auteur : Twiny-B
Genre : Romance
Editions : Nisha
Ebook :
Broché : Histoire intégrale

le 3 mai 14.99 € préco ouverte
Résumé : Entre amour et soif de vengeance, découvrez Black Sins, le nouveau roman de Twiny. B

Lenka King voue sa vie entière à sa carrière dans la police. Pas de place pour autre chose dans son quotidien, même si elle s’autorise quelques écarts croustillants avec Carnell, son chef de service, – mais aucun risque de relation sérieuse avec l’homme qui est aussi le meilleur ami de son frère, Silas.
Oui, son métier est tout pour elle. Alors le jour où l’agresseur de sa sœur est relâché pour bonne conduite, Lenka ne peut supporter de le savoir en liberté. Contre l’avis de sa hiérarchie, elle décide de partir en » mission » pour renvoyer coûte que coûte cet homme en prison.
Animée par la vengeance, elle est loin de se douter des obstacles et des rencontres qui l’attendent. Parviendra-t-elle à atteindre son but ?
Quoi qu’il en soit, Charly Gayes, sa cible, n’a qu’à bien se tenir…

Mon avis :

Je l’ai tellement attendu et le voilà déjà fini …. J’en veux encore please !!!!

Je ne vais par revenir sur le récit pour ne spoiler personne, mais nous avions laissé nos protagonistes dans une situation très délicate en fin de saison 1. L’angoisse était au rendez-vous, et je trépignais de pouvoir lire la suite. Une suite qui me faisait très peur, car il était clair qu’il y aurait des dommages collatéraux. Notre ours mal léché ne méritait pas que cela lui retombe un peu dessus, particulièrement quand on pense à la p’tite nana… Les conséquences pourraient être grave pour Ty, et Lenka risque de s’en vouloir longtemps… Tout comme il  pourrait même, ne jamais lui pardonner de lui avoir menti…

Si nous pensions connaitre nos protagonistes, c’est avec un tout autre visage qu’ils se présentent à nous dans cette seconde saison. Une seconde saison qui va confirmer ce que je savais déjà avant même d’en terminer la première… Black Sins est un gros coup de cœur !

Les personnages sont trop attachants pour que nous n’adhérions pas dès le départ. Nous aimons déjà tout le monde, et Lenka, la dernière arrivée, est une bombe chieuse de première comme on les aime ! Cette tornade blonde va percuter le cœur de notre beau tatoué, mais va aussi y perdre le sien…

Pourtant il va falloir qu’elle assume les conséquences de ses actes, même si au fond d’elle c’était vital qu’elle aille jusqu’au bout de sa quête… Mais lorsqu’on blesse par la même occasion des personnes qui comptent vraiment, il ne faut pas avoir peur de sortir les rames et d’en affronter chaque vague qui pourrait nous empêcher d’arriver sur la terre promise qu’est le cœur de ceux pour qui bat le notre… Lenka a beaucoup changé en très peu de temps et ses priorités sont loin d’être toujours les mêmes. Son séjour dans ce patelin paumé l’a complètement transformée, à moins que ce soit un certain ours mal léché qui ai réussi à briser sa carapace ?… D’ailleurs, mal léché hum hum…. il ne tient peut être qu’à lui de l’être par une walkyrie blonde qui prendrait un malin plaisir à faire courir sa langue sur ce corps d’Adonis ! Je m’égare ? Pas du tout ! Je dis juste la vérité, et c’est ce qu’on attend de moi non ?

Popeye et sa chieuse de bonne femme, pourront-ils être ensemble à nouveau ? Saura-t-elle réparer ses erreurs et regagner le coeur et la confiance de Ty, mais aussi de toute la bande ?

Je vous laisse donc découvrir cette nouvelle pépite de Twiny-B qui nous emmène une nouvelle fois dans son univers, sans préavis, sans chichis… juste avec sa plume pleine de peps, et d’humour. Mais pas que . Car le panel d’émotions, qu’elle nous offre est aussi très intense… Que ce soit par ses couleurs sombres et la tristesse qui s’y rattache, ou par l’arc -en-ciel qui apportera cette touche de bonne humeur, d’amour et d’amitié sincère. Chacune d’elle apporte sa touche au bouquet d’émotion qu’elles forment entre elle avec pour seul objectif, nous toucher comme il se doit. En bref, une plume envoûtante et addictive au plus haut point. Elle nous emporte par sa fluidité dans son récit avec une aisance particulière qui cible notre petit cœur et le tourmente de bien des façons. Mais là où j’adhère encore plus, c’est qu’elle le fait également gonfler d’amour…. et le tout, avec humour 😉

Un gros coup de cœur pour ce troisième opus qui agrandit cette belle famille aux âmes tourmentées. Twiny nous offre le sien avec cette saga dans laquelle elle y met beaucoup de sa personne… J’espère de tout cœur que l’aventure ne s’arrêtera pas là, surtout lorsque l’auteur nous en laisse la porte ouverte… au bord d’une rivière 😉 Shane mérite son histoire, même s’ il sera difficile de tourner la page. Peut-être que s’il envoie un ballon à son tour à Blake en y vidant ses tripes, une biche pourrait lui faire un signe ? Il a déjà l’adresse, il ne lui reste plus qu’a trouver les mots justes et le courage de le faire… Et vous ? Un ballon à envoyer ? Vous savez que la boite mail existe vraiment ? Si si et en voici même l’adresse : blake.etoilefilantedenosvies@gmail.com

Un grand merci à Nisha Editions pour m’avoir permise de découvrir une nouvelle fois une pépite livresque qui a fait battre mon coeur, mais qui m’a aussi fait rire, et parfois même pleurer. Un grand merci à Twiny-B pour cette merveilleuse aventure agrémentée des ses répliques incendiaires légendaires dont on en redemande encore et encore.

Dark Kiss de Juliette Mey, mon avis !


Bonsoir tout le monde ! Je vous présente Dark Kiss de Juliette Mey  que je remercie ainsi que Butterfly éditions . Pas mon préféré, mais je vous invite à le découvrir pour vous faire votre propre opinion .

Titre : Dark Kiss

Auteur : Juliette Mey

Éditeur : Butterfly éditions

Collection : Red Romance

Genre : Romance

Kindle : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

Résumé : Un écorché vif. Une jeune femme perdue. Et si l’amour frappait là où on s’y attend le moins ? Peu avant son vingt-cinquième anniversaire, Louise redécouvre le vœu complètement fou qu’elle s’était promis de réaliser, le jour de ses dix-huit ans. Embrasser la star de ses rêves. Troublée par la soirée à laquelle ses amies, Sara et Camélia, la convient afin de l’aider dans ce pari totalement insensé, elle préfère profiter de ses quelques jours de repos, prendre la poudre d’escampette et partir loin, très loin…Elias avait tout pour réussir. Jeune, beau, acteur prometteur, l’avenir lui ouvrait les bras, avant qu’un terrible malheur le force à se mettre en retrait de la vie publique pendant plus d’une décennie. Tentant de se reconstruire, seul, à des centaines de kilomètres de son existence passée, il n’imagine pas un seul instant que la solitude tant convoitée n’est pas au programme.Contraints de cohabiter, Louise et Elias, aux caractères diamétralement opposés, vont rapidement comprendre que prendre deux routes différentes n’est pas à l’ordre du jour. Entre le jeune homme aussi troublant que ténébreux, et la femme aux mille facettes, un puissant jeu s’installe… La partie, dangereuse et sans appel, ne fait que commencer. Au bout du chemin, la vérité, implacable, les attend.Leur passion naissante sera-t-elle assez forte pour contrer le terrible secret d’Elias ?

L’avisdeMya :

Après avoir fait don de son rein à son ami, Louise est partie se terrer dans la maison familiale pour se reprendre et se refaire une santé . Montagnes et neige pour seules compagnies . Enfin c’est ce qu’elle croyait . En fait la maison abritait un locataire . Un intrus de choix . Elias . Un bel acteur qui a connu des jours meilleurs . Aujourd’hui, il se cache à la face du monde après sa sortie de prison .

L’affrontement est inévitable . Chacun prêche pour sa tranquillité d’esprit . Elias a peur de l’invasion des paparazzis qui menace le peu de self-Control qui lui reste . Et Louise a besoin de repos et de réfléchir à sa vie privée qui part à la dérive .

Mais le destin en a décidé autrement . La cohabitation s’avère houleuse entre ces deux caractères infects . Et la forte alchimie  va compliquer encore plus cette promiscuité forcée .

Louise pourrait être la délivrance qu’ Elias n’attendait plus . Comme elle pourrait être aussi sa déchéance . Se donnerait-il cet ultime chance de quitter les ténèbres vers la lumière ? Connaîtra t-il enfin la vérité de ce qui s’est passé exactement cette funeste nuit? Est-il le méchant dans l’histoire ? Manipulateur ou manipulé ?

Louise s’est attelée à démêler le vrai du faux de cet imbroglio au risque de sa vie. Le fauteur de trouble n’était pas bien loin et improbable .

J’avoue que c’est la première fois que je cale sur un roman de Juliette Mey . J’ai dû le relire deux fois pour essayer de trouver ce qui clochait .

Mauvais timing ? Peut être, vu le nombre de coms positifs sur les plateformes . Mais il y a de ces romans qui ne passent pas comme une lettre à la poste .

Je n’ai rien à reprocher au scénario qui tient bien la route . Mais je trouve qu’il a manqué de fluidité . Trop de longueurs sont venues gâcher ma lecture . Ce qui empêche d’apprécier une histoire à sa juste valeur . Heureusement la palette d’émotions qu’on attend de Juliette et qu’elle nous sert à volonté, était fort présente pour rendre la relation d’ Elias et Louise belle et attrayante . Quand à l’énigme, elle vous tiendra en haleine jusqu’au mot de la fin .

Alors n’hésitez pas à découvrir Dark Kiss mais avant, Love Box  (mon préféré) si vous ne l’avez pas encore lu .

30118832_10213238186163033_1578225417_n

 

 

L’avis de Carine sur The Korsican, un roman de Alexandra Lanoix


Titre : The Korsican
Auteur : Alexandra Lanoix
Genre : romance suspens
Editions : Auto
Ebook : 2.99 €
Broché : 12.87 €
Résumé :

Kali travaille pour la plus grande organisation de malfaiteurs des USA. Son job ? Nettoyeuse. Elle tue, sans remords ni regrets, c’est une machine sans émotions. Violée et laissée pour morte à l’âge de 16 ans, elle ne vit que pour se venger. Mais dans cette quête qui la ronge, son chemin croise celui de Joseph, qui va tenter de lui faire déposer les armes. Saura-t-elle écouter son cœur? Kali trouvera-t-elle la voie de la rédemption grâce à lui ?

Entre action, scènes torrides et rebondissements, The Korsican ne vous laissera aucun répit.
Mon avis :

Kali a subi un grave traumatisme à l’âge de 16 ans qui lui a laissé des séquelles assez importantes. Elle n’a aucun souvenir antérieur à son agression. Sa mémoire lui rappelle seulement l’horreur qu’elle a vécue ce soir-là. Elle ne sait plus qui elle est, ni d’où elle vient… Le seul élément de son passé est un tatouage qui orne sa peau et lui fait penser qu’elle a peut-être séjourné sur l’Île de Beauté qu’est la Corse… Lorsqu’elle s’est réveillée sur son lit d’hôpital sans ses souvenirs, et qu’on lui a proposé d’intégrer une organisation en échange de moyens concret pour apaiser sa soif de vengeance, elle n’a pas hésité une seule seconde… Malheureusement, elle était loin d’en connaître le prix. Après un entraînement intensif qui lui coûtera beaucoup, et une nouvelle identité, elle deviendra une vraie machine à tuer… Son Job ? Nettoyeuse pour une organisation de malfrat. Son objectif ? Se venger de ses agresseurs… mais pas que… Si Kali est vide de toute émotion, la haine qui coule dans ses veines est bien palpable, et le besoin de faire souffrir tous ceux qui lui ont fait du mal, devient une obsession.
A l’aube de ses 30 ans, elle excelle dans sa profession et les contrats sont de plus en plus juteux. Elle est The Korsican, une légende à L.A dont le nom fait trembler.
Maniaque du contrôle, elle ne laisse personne entrer dans sa vie et encore moins dans son cœur sec et froid . Juste un organe qui la maintient en vie. Les seuls sentiments de plaisir qu’elle peut ressentir, c’est lorsque résonne le son mélodieux des os qui se brisent sous ses doigts… Mais un jour, elle croisera le chemin de Joseph, un Escort boy qui va changer sa vie. Elle, qui a toujours vécu seule et qui n’a jamais eu besoin de personne, va presque éprouver du bien être en sa compagnie, presque… Certes, il est collant, pas très futé, mais vouloir le protéger, finira par lui faire du bien. Elle se rend compte alors, que peut-être, elle peut apprendre autrement qu’avec un dictionnaire ce qu’une émotion représente… Mais ira-t-elle jusqu’à déposer les armes ? Le peut-elle seulement ?…
Alexandra Lanoix nous offre une romance dans un thème auquel j’adhère à 100 % ! Drame, suspense, enquête et histoire d’amour, tout y est. Ce roman m’a conquise dès les premières pages par le côté dark et par sa trame. Le récit est dur dès le départ, ce qu’il va nous permettre de ressentir de l’empathie pour cette femme froide, sans âme et sans cœur… On pourrait presque la comprendre… presque. Kali est formatée, maltraitée, entraînée à ne plus rien ressentir. Détruite physiquement et psychologiquement, elle n’est plus qu’une machine qui ne ressent rien, à part cette haine et cette vengeance qui la tient finalement en vie. Le chemin va être long et fastidieux pour Joseph qui ne demande qu’à l’aimer, qu’à faire partie de sa vie malgré tout. Et pendant ce temps, on découvre, on analyse et on fait également notre petite enquête. Mais malgré les nombreux rebondissements et la superbe trame mise en place, il m’a manquée de l’action à un moment donné. L’évolution de Kali était un peu trop linéaire, Joseph un peu trop lisse. Puis est arrivé le moment où tout s’est emballé . Et là, je dois vous avouer qu’il n’y avait plus moyen de m’arrêter avant la fin ! Et quelle fin !! Encore une fois Alexandra a su me bluffer, car même si elle était prévisible, je savais qu’elle me surprendrait de toute manière. Je dirais même que c’est la « marque de fabrique » de l’auteur. On pense toujours savoir, mais elle a le don de rendre ses chutes déroutantes . J’attendais avec impatience les dernières lignes pour savoir ce qu’ elle nous avait réservé une fois de plus.
Kali saura-t-elle saisir la main que lui tend Joseph pour une vie meilleure ? Saura-t-elle mettre de côté cette soif de vengeance ? Entre trahison, suspense, et histoire d’amour, The Korsican m’a fait passer un très bon moment de lecture 🙂
Un grand merci à Alexandra Lanoix pour m’avoir permise de la découvrir en service presse.

Linked – saison 1 de Jessica Ross, mon avis!


Bonjour les étoiles ! Je vous présente Linked de Jessica Ross . Une romance très prometteuse . Merci à Marie et Nisha éditions .

41V8LX3zPTL

Titre : Linked – saison 1

Auteur : Jessica Ross

Éditeur : Nisha éditions 

Collection : Diamant Noir

Genre : Romance 

Kindle : Lien d’achat

Résumé : Une seule nuit peut tout changer…
Découvrez la première saison de Linked, le premier roman de Jessica Ross!
Pour Myla et ses amies, le sexe sans attache et les coups d’un soir sont leur fonctionnement sentimental. Si un homme leur plaît, elles le prennent et s’enfuient sans un bruit au petit matin.
Mais tout change lors de leur voyage entre filles à Londres : Myla y fait la rencontre d’un homme mystérieux avec lequel elle va passer une nuit inoubliable. Elle qui se dit  » sans attaches  » se retrouvera alors bouleversée…
Ils n’ont aucun lien et pourtant l’histoire sombre de l’un va faire ressurgir le passé tragique de l’autre.
Parviendront-ils à résister à l’attirance qui les consume ?

L’avisdeMya : 

Myla a organisé un weekend inoubliable à Londres . Un séjour entre copines pour décompresser et oublier les aléas du quotidien . Elle a vu grand pour mettre plein les yeux à ses meilleures amies . Hôtel étoilé, shopping dans les boutiques chics made in Londres, dîner gastronomique et une incontournable soirée vip avec la crème londonienne . Les filles se sont bien lâchées . Et ne se sont privées de rien .

Une nuit de jouissance, que du chic et du glamour mais qui coûteront chères à Myla .

Cette dernière, pourtant adepte des interludes éphémères, voudrait bien revoir son inconnu sexy d’un soir . Et profiter encore de son talent de l’émouvoir physiquement et émotionnellement .

Hélas ! Pour une fois, c’est elle qui se fait jeter et avec classe . Je dois avouer qu’elle est tombée sur le top 1 des largueurs . (lol) .

Le retour à la réalité ne se fera pas sans douleur . Car sa pire obsession l’attend après cette agréable parenthèse. Il s’insinue en elle, chez elle, dans son sommeil et même dans son boulot qu’elle adore . Il est partout . Le mur d’assurance qu’elle s’est construite tout le long de ces années, menace de s’effriter . Espérons juste que Myla est aussi forte qu’elle paraît . Pour supporter les coups qui lui tomberont dessus, il lui faudra des nerfs en acier et une stratégie efficace pour déjouer la malveillance de certains . Cette fois-ci, son pouvoir de séduction, son caractère bien trompé et son bagout ne lui sauveront pas la mise .

J’ai passé un plaisant moment de  lecture dans cette première saison qui s’est avérée animée . Nos joyeuses fêtardes m’ont embarquée dans leur virée londonienne et m’ont fait rêver même pour un court instant . Leur amitié indéfectible et leur joie de vivre m’ont séduite .

Même si l’intrigue se devine au fil des pages, ce n’est pas gênant car l’auteur nous donne assez de grains à moudre pour ne pas nous ennuyer . Un début réussi et prometteur  pour cette jeune auteur .

Linked est un petit cocktail de bonne humeur, sensualité et émotions . En attendant le final pour vous en dire plus .

A suivre…

 

 

 

Mi vida es mia- Saison 2 de Céline Jeanne, Mon avis !


Coucou les étoiles ! Je vous présente le final de Mi Vida es mia  ! Merci à Kaya éditions et Céline Jeanne pour ce haletant moment de lecture !

fb_img_15217969296461670111652.jpg

Titre : Mi vida es Mia, Tome 2

Auteur : Céline Jeanne

Éditeur : Kaya Editions

Genre : romance

Kindle : Lien d’achat

Broché : Précommande

 

Résumé

Une dette de sang. Un amour interdit. La Salvatrucha les laissera-t-elle vivre ?

#Gangs
#Liberté
#AdriánEtAmaya
#Choix
#YoungAdult
#Danger
 » N’attire jamais l’attention, ma chérie. Sois toujours aussi discrète qu’un caméléon.  »
Les paroles de son père hantent encore Amaya quand elle débarque au Salvador après l’assassinat de ses parents, commandité par la Mara Salvatrucha, gang le plus puissant au monde : le père d’Amaya, ancien policier, a autrefois fait emprisonner l’un de leurs chefs, et a dû fuir aux Etats-Unis pour protéger sa famille.
Aujourd’hui orpheline, Amaya doit réapprendre à vivre dans ce monde où elle se sent plus que jamais étrangère : insultes, violences, tout lui rappelle qu’elle n’est pas la bienvenue ici. Heureusement dans quelques mois elle sera enfin majeure et sera libre de recommencer une nouvelle vie, loin de tout ça. En attendant, il faut survivre.
Mais tout bascule lorsque qu’Amaya croise le regard d’Adrián, la Première Main de la branche locale de la Savatrucha. Adrián, un bad boy, un vrai, au regard brûlant et au charme ravageur.
Attirée malgré elle, Amaya sera-t-elle capable de d’écouter son instinct de survie qui lui hurle de rester loin de ce garçon à l’aura dangereuse ?

L’avisdeMya :

Pendant que les tensions couvent entre les mareros de la Salvatrucha et leurs ennemis qui veulent s’accaparer leur territoire ou accomplir une énième vengeance, Adrián et Amaya essaient de vivre leurs premiers émois amoureux loin de cette violence . Mais dur de rester dans leur bulle quand le danger les cerne de toutes parts et qu’il faut rester sur le qui – vive 24/24 !

Adrián est le petit frère du chef, et son engagement dans la Famille n’est pas au goût de la jeune gringuita . À n’importe quel moment, cela pourrait déraper . Et retour à la case départ pour Amaya qui n’arrive toujours pas à oublier le film de l’exécution de ses parents . Ses cauchemars quotidiens en sont la preuve . Et les poches noirs sous ses yeux sont les témoins de ses insomnies .

Mais le pire reste à venir . Quand elle saura ce qu’on lui cache, Amaya  comprendra que son séjour au Salvador, n’était pas juste une folie comme elle le pensait, mais aussi un périple mortel . Sa vie ne lui appartient plus . Et pour cause, le commanditaire de l’atroce liquidation de ses parents sort bientôt de prison. Ce fou dangereux n’attend qu’une occasion : Lui faire payer la dette du sang qui l’entache . Et il sera sans pitié . Fini la tolérance du chef des mareros, Apocalipsis, les bras sécurisants de Berlin (Adrián) . L’acceptation, même relative, du gang . Uppercut est retour pour semer le chaos dans le quartier . Sa brutalité sanguinaire fera régner la terreur de nouveau pour mieux faire respecter ses règles .

Quel avenir attend ces jeunes ados qui aspirent à une vie meilleure ? L’amour suffira t-il pour bâtir un futur au milieu de cette violence extrême et cette guerre destructrice ?

Mi vida es mia, est un final que j’attendais depuis Février . Normal, le premier était tellement prometteur, que j’avais hâte de connaitre ce que l’auteur a prévu pour la suite.

Et c’est avec appréhension, que j’ai commencé ma lecture . Eh oui la peur d’être déçue .

Après un début hésitant, Céline a pris les règnes de mon imagination et m’a plongée dans un cauchemar éveillé mais auréolé d’une douceur bienveillante qu’est l’amour .

La tension était à son paroxysme entre les membres des gangs . Et du coup, j’ai été contaminée moi aussi . Etre sur les nerfs en lisant, est mon passe-temps favori . (Je t’en remercie ou pas LOL ) . L’auteur, une fois lancée, n’a permis ni temps mort, ni ennui . Les événements s’enchaînaient sans me laisser reprendre mon souffle .

Ce final me confirme le talent de cette jeune auteur . Elle a réussi  le challenge de mêler fiction et réalité alternant entre suspense et une douce romance .  Alors chapeau .

Un embarquement garanti dans l’univers terrifiant de la Salvatrucha !

 

fb_img_15217969296461670111652.jpg

 

L’avis de Carine sur Black Sins, un roman de Twiny-B chez Nisha Editions



Titre : Black Sins
Auteur : Twiny-B
Genre : Romance
Editions : Nisha
Ebook : en promo jusqu’à dimanche

0.99 €
Broché : le 3 mai 14.99 € préco ouverte
Résumé : Entre amour et soif de vengeance, découvrez Black Sins, le nouveau roman de Twiny. B

Lenka King voue sa vie entière à sa carrière dans la police. Pas de place pour autre chose dans son quotidien, même si elle s’autorise quelques écarts croustillants avec Carnell, son chef de service, – mais aucun risque de relation sérieuse avec l’homme qui est aussi le meilleur ami de son frère, Silas.
Oui, son métier est tout pour elle. Alors le jour où l’agresseur de sa sœur est relâché pour bonne conduite, Lenka ne peut supporter de le savoir en liberté. Contre l’avis de sa hiérarchie, elle décide de partir en  » mission  » pour renvoyer coûte que coûte cet homme en prison.
Animée par la vengeance, elle est loin de se douter des obstacles et des rencontres qui l’attendent. Parviendra-t-elle à atteindre son but ?
Quoi qu’il en soit, Charly Gayes, sa cible, n’a qu’à bien se tenir…
Mon avis :

J’attendais ce tome avec impatience, et comme à son habitude, Twiny-B à su faire palpiter mon petit coeur tout mou… Je l’ai dévoré d’une seule traite, et sans avoir lu la suite, je pense même pouvoir déjà vous dire qu’il sera mon préféré de la saga !

Lenka suit la tradition familiale, tout comme son père et son frère, elle a décidé d’embrasser la carrière de policier. Elle y voue tout son temps, sa vie, et ne laisse la place à rien d’autre, même si elle s’octroie des moments de détentes charnelles avec son chef qui est aussi accessoirement le meilleur ami de son frère. Mais la belle ne désire aucune relation sérieuse, elle n’a pas le tempérament pour cela, et encore moins le temps de s’attarder sur les sentiments des autres.

Membre de l’unité spéciale pour les victimes, où elle côtoie trop souvent l’horreur, Lenka doit faire face chaque jour à son plus grand remord … Ne pas avoir pu être là pour sa petite sœur qui a elle même subit une agression qui lui a laissées de grosses séquelles… Elle aurait tant voulu pouvoir la sauver, être présente à ses côtés…. mais cette dernière était bien loin sur une affaire, et cette culpabilité la ronge de jour en jour… C’est pourquoi elle pétera vite les plombs lorsqu’elle apprendra que son agresseur vient d’être remis en liberté ! Il a purgé sa peine, payé sa dette comme lui dit-on … Sa dette ? Ce n’est pas une ardoise que l’on peut effacer comme ça ! Si au moins sa petite sœur pouvait elle aussi effacer  d’un revers de main l’horreur qu’elle a subi…

Mais Charly Gayes a bel et bien été relâché pour bonne conduite… hum.. Lenka est très amère et ne désire plus qu’une chose, se venger de ce pervers… Et ce sera contre l’avis de tous, et suite à un congé forcé, que notre flic au tempérament de feu va profiter de s’occuper de ce dernier… Mais pour cela, elle va devoir se rendre dans un trou perdu et se fondre dans la masse… Un petit patelin dans lequel elle y croisera un ours très mal léché…

Twiny-b m’a emportée une fois de plus dans l’univers de sa saga Black Sky, dans laquelle elle nous fait surfer sur un arc-en -ciel d’émotions diverses. Si nous retrouvons toute l’équipe, le récit sera axé sur Tyron et la belle impétueuse que nous avions croisée dans Black Soul. Lenka est un personnage assez explosif, on pourrait presque croire qu’elle soit de la même famille que notre Prune nationale ! Aussi belle, aussi cash… C’est une personne entière, au caractère bien trempé et au physique hors norme . Une poupée Barbie avec un mode de vie tout à fait particulier. Ce qui lui importe c’est d’atteindre les buts qu’elle se fixe qui lui permettent d’avancer dans cette noirceur qu’elle côtoie au quotidien. Et c’est pourquoi il lui sera difficile d’intégrer notre bande d’amis dans un premier temps. Elle comprendra vite que ce sera une bonne opportunité pour son enquête et se fondre dans la masse . Mais Lenka va finir par tisser des liens et laisser tomber quelques barrières tout en gardant son objectif en vue… Charly Gayes…. au grand désarroi de Tyron qui remarquera son manège sans le comprendre…

Tyron, notre tonton adoré, papy bourru, ours mal léché, appelez-le comme vous le voulez, il restera toujours Tyron l’inaccessible, le plus solitaire de tous. Il jongle tant bien que mal entre ses deux boulots et sa p’tite nana dont il s’occupe depuis le décès de sa sœur. Ce dernier va vite se laisser envoûter par la belle et se rendre compte qu’il en redemande. Oui lui, l’ours solitaire a de plus en plus envie de sa présence. Pourtant c’est une chieuse de première, mais leur joute vont donner lieu à des moments érotiques passionnés et palpitants , leur libido est en ébullition et par la même occasion, la nôtre….. Et oui Black Sins est comme je vous le disais un arc -en ciel d’émotions et la liquéfaction de petites culottes en fait partie ! On a chaud, très chaud même ! Vous avez un ventilateur chez vous ? Il est temps de le sortir, même si l’été n’est pas encore là, et ce ne sera pas la faute de Bob 😉

Mais Black Sins ce n’est pas qu’une histoire d’amour . C’est avant tout une histoire de vengeance et d’émotions non contrôlées. Si l’humour de Twiny-B, ses répliques percutantes et bien dosées sont toujours omniprésentes, je dois dire que j’ai été plus émue par le côté obscur du récit. J’ai eu chaud certes, j’ai ri oui beaucoup, mais cette pointe de tristesse et d’espoir ne m’a pas quittée. Nos protagonistes se livrent et leurs incertitudes nous touchent plus que de raison. Le suspense est là, et bien là ! On a envie que notre héroïne n’aille pas au bout de sa mission, que sa rencontre lui fasse changer de chemin, de priorité… mais on est là, on attend, et on espère… On espère même que ce soit Gayes qui ait changé, et au bout du compte, on dévore les pages sans savoir à quoi s’attendre mais avec une frénésie palpable.

J’attends la suite avec impatience, car la fin nous donne indubitablement envie d’en lire plus… Les personnages vont devoir faire face à ce rebondissement de dernière minute qui aura malheureusement causé un dommage collatéral de taille…

Un grand merci à Nisha éditions pour ce merveilleux service presse et merci à Twiny-B de nous faire vivre de belles aventures.

a demain !

L’avis d’Elyiona sur Ex-aequo : Elias & Isa de Méli-DL Mychels


Titre : Ex-aequo :  Elias & Isa

Auteur : Méli-DL Mychels

Éditeur : Arts en Mots Editions

Genre :  Romance

Kindle : 3€99 lien d’achat ici

Kobo :  3€99 lien d’achat ici

a demain !

 

Résumé :

Lorsqu’Isabelle rencontre Élias, elle est loin d’imaginer ce qui les attend…
On considère les années 60-70 comme une période révolutionnaire dans tous les domaines. Celle qui fut la plus représentative de cette époque est la révolte féminine. Les femmes expriment de plus en plus fort leur frustration quant aux rôles familiaux traditionnels.
Parmi elles, Isabelle Milot, écrivain anonyme qui ne rêve que d’une chose : la liberté et l’égalité pour tous. En se dévoilant, elle attire l’attention d’Élias Collin, un journaliste, Don Juan connu pour son addiction aux femmes.
Leur rencontre ne fera pas d’étincelles, elle fera bien pire. Entre amour et manigances, les choses ne vont pas dérouler comme ils le souhaitent.
Un vainqueur ?…Non.
Un match nul ?… Peut être…
« Qui s’y frotte, s’y pique », « Tel est pris qui croyait prendre », ces deux expressions vont prendre tous leurs sens.

L’avis d’Elyiona : 

C’est une jolie surprise que j’ai découverte en ouvrant ce Service Presse proposé par l’auteur Méli-DL Mychels. Une touche fraîche et pétillante sous le couvert d’une romance dans les années 60 ou comment une femme va tout faire pour se détacher des a priori qu’avaient les hommes à cette époque.

Isabelle Milot est l’auteur de « La vie n’est qu’un jeu », un  livre qui dès sa sortie va faire des vagues quant au sujet traité. Mais à cette époque très machiste, c’est sous le couvert de Gabriel Martin, le frère de sa meilleure amie, que ce mini-séisme va voir le jour. Pour rétablir la vérité, ils vont donc profiter de l’interview de Gaby à l’ORTF pour faire éclater LE scandale : c’est une femme qui a écrit ce manuscrit et elle l’assume totalement, allant jusqu’à déstabiliser le journaliste.

Voulant profiter de cette annonce explosive pour en faire la une du journal Le Républicain National, Élias Collin va sortir les grands moyens pour avoir cette exclusivité. Le coureur de ses dames se donne la mission de révéler la véritable face de cette femme qui se dit écrivain et pour cela tous les coups sont permis. Car sa détermination n’a d’égale que sa réputation : Il fera absolument tout son possible pour la faire craquer. Mais c’était mal connaître son adversaire du moment.

Tel une véritable partie d’échec, chacun devra avancer ses pions, avancer, reculer…. et compter les points sur le fond des années 60 pendant lesquelles les femmes tentent de faire valoir leurs capacités à parts égales à celles des hommes.

Que la partie commence !

C’est donc une romance pétillante que voici, avec pour moi la découverte de la plume douce et fraîche de l’auteur Méli-DL Mychels. Je me suis retrouvée plongée en plein dans ces années où les femmes commencent à affirmer leurs positions, montrer qu’elles ne sont pas de simples potiches et qu’elles peuvent remplir un rôle tout aussi bien qu’un homme au sein de cette société d’après guerre. Les références d’époque seront nombreuses et témoigneront des recherches qu’il était alors nécessaire d’effectuer afin de ne pas étaler d’anachronismes dans un tel récit. Ce qui pourrait ainsi vous paraître anodin sera en fait le fruit de nombreuses heures d’enquêtes car ne vous détrompez pas, nombreux faits relatés ici s’avéreront être le quotidien des femmes de l’époque le tout bien entendu surjoué et romancé.

C’est avec le personnage piquant et haut en couleur d’Isa que j’ai évolué au gré des pages. Elle est unique, dit non à tour de bras, assume totalement son opinion et ne démord pas de son envie de faire mordre la poussière à celui qui rêve pourtant de recueillir son opinion, le brillant Élias. Pour cela la charmante auteur n’y va pas par le dos de la cuillère et sa répartie, pour l’époque, aurait pu en souffler plus d’un.

Quant à notre charmant journaliste, il ne reste pas sur le carreau et ne lésine pas sur les moyens pour réussir à atteindre son objectif. Son amitié avec son associé révèle aussi un tout autre aspect de sa personnalité et fais de lui un personnage qu’il plaît à voir évoluer. Trouvant enfin une femme à sa hauteur de caractère, il devra recourir à de nombreux subterfuges pour arriver à ses fins. Mais se pourrait-il que tout ce cadre ne soit en fait qu’illusion ?

Comme cela a été si justement cité dans le résumé du livre les citations « Qui s’y frotte, s’y pique » et « Tel est pris qui croyait prendre » vont prendre un sens particulier et pour cela il ne tiendra qu’à vous de découvrir ce roman. Pour ma part, j’ai passé un moment drôle et épique, prenant beaucoup de plaisirs à en savoir de plus en plus sur les véritables raisons de chacun des personnages d’agir tels qu’ils le font. La lecture est fluide et sans artifices, avec cette touche d’humour qu’il m’a plu imaginer à visualiser.

Je tiens à remercier l’auteur et Arts en Mots Éditions pour ce rafraîchissant Service Presse et vous laisse vous plonger à votre tour dans cette période à laquelle nous devons une partie de nos droits en tant que femme.

Musique proposée à la lecture :