Savage Rider de Lil Evans, mon avis !


Hello les étoiles ! A l’occasion de la sortie en broché de Savage Rider, Je vous poste mon avis sur cette belle romance au goût du danger signée par Lil Evans chez les  Éditions Addictives !

 

Titre : Savage Rider

Auteur : Lil Evans

Éditeur : Éditions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat

Résumé : Du chaos à l’amour, il n’y a qu’un pas. 

Ebony a deux passions : la littérature et les soirées avec son meilleur ami et voisin, Soren.
Le jour où un groupe de motards s’installe dans sa ville paisible, tout bascule. Ils sont bruyants, irrévérencieux, dragueurs, et mènent des activités pas forcément légales. Mais Ebony refuse de se laisser intimider ! Elle leur tient tête sans faillir, jusqu’à sa rencontre avec Ax, leur chef, et Indy, son second. Les deux hommes sont aussi différents que le jour et la nuit, ils la troublent et l’agacent… et ils sont déterminés à la protéger. Car un mystérieux admirateur envoie à Ebony des poèmes macabres et menaçants…

L’avisdeMya :

Savage Rider a démarré sur de bons augures. Ebony, l’héroïne de cette romance est d’une nature rafraîchissante et pleine de peps. Une fille facilement attachante. Même si elle ne se lie pas aisément. Et Soren, jusqu’à aujourd’hui, était son seul ami. Celui sur qui elle pouvait compter pour l’accompagner dans sa solitude, des fois salvatrice, et d’autres pesantes. Mais le jour où la maison voisine, a trouvé nouveaux acheteurs, elle a dit adieu à sa tranquillité. Les nouveaux arrivants sont infréquentables mais chose curieuse qu’ils cherchent sa compagnie incessamment. Plus moyen pour elle de se terrer dans sa grotte comme elle en a l’habitude sans les avoir sur le dos. Ebony n’adhère pas à leurs agissements illégaux mais aime bien leurs compagnies. Passer du temps avec Ax et Indiana lui fait du bien et casse sa routine même si ces gars, badass et sexy troublent ses sens et chamboulent son quotidien.

En effet, cette bande de bikers dangereux n’a pas résisté à ses charmes naturels, autant physiques que sa façon de les rabrouer pour les remettre à leurs places. Chose inédite chez ces hommes qui respirent la violence au quotidien. Elle, qui n’arrive pas à garder un mec, là voilà, qui se retrouve avec deux gars rien que pour elle, et séduisants pour ne rien gâcher. Effectivement, Ax, la veut autant que son meilleur ami. Mais il fera tout ce qu’il faudra pour la séduire et l’éloigner de son rival direct.

Ax et Indy sont ensorcelés par sa beauté irrésistible, extérieure et intérieure. Et sont déterminés à la conquérir pour s’imprégner de sa lumière. Du fait de leurs magouilles criminelles, ils voguent interminablement dans les ténèbres. Sa bonne humeur, sa langue bien pendue, et l’air bravache ou boudeur, selon son humeur, qu’elle affiche devant eux les amusent. Un bol d’air frais qui manquait à leur train de vie endiablé. Le halo qui l’auréole les attire sachant que leur ange tentateur ne sera jamais attiré par leurs noirceurs.

Mais cette légèreté qui a donné le ton à cette histoire, n’était qu’un trompe-l’œil. En effet, les événements qui suivront vont vite me faire perdre le sourire. Une tragédie troublante et dérangeante mais riche en émotions ne tardera pas à changer la température ambiante qui régnait au sein de ce trio haut en couleurs. Ebony a été trahie et trompée par son instinct auquel elle se fiait. Détruite physiquement et psychiquement par l’ignominie. Rongée par la culpabilité d’avoir laissé le monstre s’incruster chez elle et s’insinuer en elle. D’avoir donné une confiance mal placée à un être supposé être son complice pour le meilleur et pour le pire mais qui s’est avéré un suppôt de Satan.

Savage Rider se lit en deux temps, deux ambiances. En premier, l’humour d’Ebony et ses réparties bien placées, ont égayé ma lecture. L’échange des balles renvoyées entre elle et Ax, présageait une lecture rigolote, 0 réflexion et 100 % détente. L’univers des bikers n’était qu’un fond de décor car tout se jouait sur une intrigue que l’auteur laissait planer au-dessus de la tête de l’héroïne du jour. Et qu’elle n’a distillé qu’à petites doses pour tromper la vigilance du lecteur.

Le plus dur arrive en deuxième partie qui était plus sombre mais avec une retenue calculée. Ce que j’apprécie beaucoup, la violence gratuite et étalée n’avait pas sa place dans cette romance. Exit la bonne humeur et les dialogues légers. Ebony souffre dans sa chair et dans sa tête, rien ne va. Abusée et bafouée, son cœur est en miettes. Et j’ai beaucoup aimé que l’auteur ait transmis tous ses états d’âmes avec pudeur et sans tomber dans le dramatique.

C’est ma deuxième lecture pour cet auteur, et je ne regrette pas d’avoir sollicité ce titre transportant dans deux univers distincts mais non moins addictifs. Humour et danger en sont les mots d’ordre.

À aucun moment, je ne me suis ennuyée en lisant cette histoire riche en humour, en émotions et dont les rebondissements s’enchaînaient dans un bon rythme. Le suspense a été bien mené et bien dosé. La sensualité n’était pas en reste mais sans outrance.

Pour résumer, je vous recommande cette belle romance à contrastes et à multiples points de vue que je suis sûre vous plaira aussi.

Steppenwolf – Born To Be Wild (Easy Rider) (1969)

Merci aux Éditions Addictives et à Carole pour l’envoi du service presse !

51Nv9mEzN+L

 

Un amour imprévu : Monsieur Darcy & Mademoiselle Juliette par Teri Wison, mon avis !


Hello les étoiles, je vous invite à découvrir le livre de poche Un amour imprévu de Teri Wilson. Deux agréables histoires pour le prix d’un. Je remercie Harlequin France ainsi que NetGalley France pour l’envoi du service presse numérique.

Titre : Un amour imprévu : Monsieur Darcy & Mademoiselle Juliette

Auteure : Teri Wilson

Éditeur : Harlequin
Hors Collection

Poche : Lien d’achat
Résumé de Monsieur Darcy : Ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre, pourtant l’amour les a réunis.

C’est une vérité universellement reconnue qu’une célibataire à l’aube de la trentaine doit avoir envie de se marier. L’adage était peut-être vrai au XVIIIe siècle, mais, aujourd’hui, Jane Austen a tout faux. Elizabeth en est la première convaincue. C’est la raison pour laquelle elle a tiré un trait sur les hommes et le mariage. Car seule Bliss, sa chienne adorée, est digne de son amour. D’ailleurs, c’est elle qu’elle a choisi d’emmener à Londres pour commencer sa nouvelle vie de nounou de chiens de concours. Mais, sur place, rien ne se passe comme prévu lorsqu’elle croise l’arrogant, désagréable et odieusement sexy Donovan Darcy, milliardaire, éleveur de chiens de race. Et accessoirement membre du jury…
Résumé de Mademoiselle Juliette :

La vie de Juliette est construite autour de deux commandements : vénérer le chocolat, et mépriser la famille Mezzanote ! Pour le premier, aucun souci : le chocolat est sa passion. Pour le second, ça se complique. Car si son père honnit ces « parvenus » de Mezzanote, elle-même n’a rien à leur reprocher. D’ailleurs, ces histoires commencent à l’ennuyer. Et si, pour une fois, elle mettait ses contraintes familiales de côté ? Alors, ce bal masqué tombe à pic : enfin une occasion de faire la fête en tout anonymat ! Mais voilà, quand on va à un bal masqué, on ne sait jamais sur qui on va tomber. Et avant de se laisser séduire par un délicieux inconnu, Juliette ferait peut-être bien de soulever le masque…

L’avisdeMya :

C’est un plaisir de vous parler de ces deux histoires que nous offre Harlequin. Un livre poche pour le prix d’un. Deux histoires fort sympathiques et délicieusement réécrites. Je rappelle que ces deux titres sont déjà parus individuellement en 2015 dans la Collection &H sous les titres : Darcy, what else ? & Just Juliette

Mon suffrage va pour Monsieur Darcy même si l’histoire m’a laissé un peu sceptique et manquait de crédibilité. Mais de cela, on s’en fout pas mal. L’essentiel, c’est que Donovan le milliardaire psychorigide et Elizabeth, l’imprévisible emportée, m’ont fait passer un très bon moment lecture. Et chose évidente, avant lecture, faire abstraction du roman Orgueil & Préjugés de Jane Austen, l’idée originale de cette nouvelle édition.

Donovan Darcy, est le célibataire le plus endurci et convoité de la haute société britannique. Il a pris en main très jeune l’éducation de sa sœur et la responsabilité de préserver et de fructifier la fortune familiale après le décès de ses parents. Chose qu’il l’a empêché de profiter de sa jeunesse à l’instar des gars de son âge. Aujourd’hui, il est trop sérieux et manque de piquant dans sa vie réglée comme une horloge. À quelques exceptions prés, rien ne peut le perturber ni le pousser dans ses derniers retranchements même la beauté qui lui tourne autour. À part son élevage canin, sa sœur, son meilleur ami et son travail, rien ni personne ne retient son attention plus que quelques secondes. Jusqu’au jour où cette concouriste américaine lui est rentré dedans sans préavis. Elle et son adorable Charles King Cavalier l’ont séduit. Elizabeth est entrée dans sa vie comme une tornade dévastatrice. Elle a perturbé sa routine, a envahi ses pensées et elle est passée en haut de ses priorités ce qui est inhabituel pour son flegme très british. Quant à Elizabeth, dans la continuité des jours sombres, elle vient d’être relevée de ses fonctions de professeur dans son école pour riches, et le jour de son anniversaire ne sera pas le plus beau jour de sa vie après sa rencontre avec Monsieur Darcy. Ce mec lui sort par les trous du nez. Il est prétentieux, scandaleusement riche et il l’attire. Un peu trop pour son goût. Elizabeth n’a que mépris pour ces hommes pleins aux as qui se salissent rarement les mains et se contentent de regarder le monde de haut. Mais l’avenir lui démontrera que l’élan du corps et celui du cœur se moquent complètement du compte bancaire de leur élu. Et qu’on ne peut rien contre le destin quand il se décide à s’en mêler. Monsieur Darcy est une romance que je classerai bien dans le genre comédie romantique. Une romance contemporaine avec beaucoup d’humour et des personnages attachants. Cerise sur le gâteau, d’adorables chiens y ont la consigne de nous attendrir. Mission qu’ils ont accomplie haut la main… La plume de l’auteur est fluide et n’a pas essayé de faire une copie d’Orgueil et préjugés. Elle a réécrit cette romance en imposant son style et ses propres règles. Ce qui a donné une lecture plaisante, pleine de peps et romantique à nous faire fondre.
Mademoiselle Juliette, est la deuxième histoire de ce livre de poche. Je ne dirais pas que je n’ai pas aimé. C’est juste que j’ai lu et relu des histoires qui traitent du même thème et donc, je n’y ai trouvé aucun renouveau. Néanmoins, l’histoire reste sympathique, solaire et assez délicieuse pour constituer un en-cas sucré saupoudré généreusement de chocolat. Un petit délice à déguster sans modération. Mademoiselle Juliette est une histoire qui traite un phénomène récurent au sein de la plupart des familles. Conflits, secrets et amour impossible en sont les mots d’ordre. Mais si le chocolat est déconseillé pour la ligne, il est fortement recommandé pour adoucir les âmes en peine. Et cela n’a pas raté dans cette romance. Car il sera la pomme de discorde, mais aussi le calumet de la paix entre les Mezzanote et les Arabella.
En somme, pour passer un délicieux moment de lecture ensoleillé, je vous recommande ce livre de poche dont les histoires vous embarqueront dans deux univers différents, mais qui vous feront autant fondre.

Make Someone Happy – Jimmy Durante

57606614_364599424156352_2687406353307140096_n

Flash Play With Fire de Marie H.J


Attention les étoiles !!! #ConcoursFlash

56595410_10220488116579700_4813594144704299008_n

PLAY WITH FIRE en partenariat avec Marie HJ

Are you ready ?
*A gagner : un lot de #Goodies « Play with fire »

1 pochon contenant 2 badges (1 team Maire HJ et 1 Play with Fire) et le Mediator PWF de Corey !!!! + 1 MP.
Pour participer:
– Aimer la page de Marie HJ auteur

  • Partager un max cette publication ( En passant par la page)
  • Nous dire en com quel est votre groupe de Rock Favori et pourquoi pas vous filmer en chantant ou jouant de la guitare ? Celles ou ceux qui oseront, gagneront un petit plus de la part des étoiles hihihi et oui ! toujours prêtes pour les défis 🙂
  • Nous dire ce que vous avez déjà lu de Marie/ERin
  • Et que la chance soit avec vous !!
  • Tirage au sort demain matin
  • 🎵Partage un max !!!!
  • 56595410_10220488116579700_4813594144704299008_n.jpg

Love Naked de Laurie Eschard, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Love Naked de Laurie Eschard. Une magnifique romance dont je comprends les 10 millions de vues. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse !

Titre : Love Naked

Auteur : Laurie Eschard

Éditeur : éditions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance
Résumé : Passion, suspense, mensonges, émotions…
Lorsque Ben se retrouve en une des journaux après un énième scandale, c’est la frasque de trop. Son père, furieux, pose un ultimatum au milliardaire : il va devoir se ranger et se marier, ou il n’héritera pas de la société familiale.
Le jeune homme décide de relever le défi, mais à sa manière. Et quelle meilleure provocation que de choisir Selena, strip-teaseuse sensuelle et mystérieuse, qui est l’exacte opposée des femmes que son père aimerait le voir épouser ?
Sauf que Selena n’a pas de temps à perdre pour des caprices : mère célibataire, fuyant un passé douloureux, elle élève seule son fils atteint d’une maladie grave et peine à faire face aux factures médicales.
Elle n’accepte la proposition de Ben qu’à deux conditions : il l’aide avec le traitement de son fils, et leur mariage reste platonique.
Mais peu à peu, les barrières et les masques tombent, et le désir s’en mêle…

L’avisdeMya :

C’est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle plume, surtout quand elle est aussi talentueuse que celle de Laurie Eschard. Sa nouvelle romance m’a conquise et j’en redemande. Merci à Carole et aux éditions Addictives pour ce régal pour le moins addictif.

Lui, c’est Ben Lawson. Il est analyste financier dans une grande boîte et fils du patron, ce qui ne gâte rien. Il est riche à millions. Et de la vie, il ne connaît que le bon côté. Ou presque. Dépensier et débaucher impénitent. S’il n’aime pas son travail au sein de l’entreprise familiale, les soirs, c’est ruée vers les bars et les clubs de trip-tease pour oublier sa colère, son mal-être et ses états d’âme de gosse de riche. Des virées nocturnes pas de tout repos en compagnie de sa bande aussi noceurs que lui (Luke, Aaron, Jason et Hunter). Tous les soirs, c’est la même musique. Drogue, alcool et effeuillages à volonté pour finir la nuit dans les bras de la première fille venue. Infatigables, ils s’enfoncent chaque jour un peu plus dans les affres d’un modus-operandi destructeur. Un moyen ou un autre pour combler le vide de leurs vies. 

Jusqu’au jour, où une Selena cinglante et pleine de colère entre dans sa vie comme un raz-de-marée pour lui remettre les idées en place. À cause de son insouciance, de son je-m’en-foutisme et son égoïsme, elle a perdu son boulot. Un travail qu’elle détestait certes, mais au moins, il lui permettait de payer les factures et subvenir aux besoins très spéciaux de son fils, Sam. Et rien que pour cela, elle hait ce mec de toutes ces forces. À cause de lui, la santé de son fils sera encore plus précaire qu’elle ne l’est déjà.

Ben, remis à sa place, et en bon stratège ou pas, il a trouvé une solution pour réparer ses erreurs, mais non sans profiter de l’occasion pour mettre en rogne un père qu’il ne l’a jamais aimé, qui le rabaisse à toute occasion et se permet de le contraindre à un mariage de raison.

Selena Suarez quant à elle, est une immigrée sans papiers. Depuis qu’elle a fui son pays natal en catastrophe pour des raisons de sécurité, et pour seul bagage, sa détermination et son courage, elle galère pour joindre les deux bouts. Mais sa fierté est restée intacte. La tête haute, elle affronte son destin sans se plaindre. On pourrait la décrire de maintes manières. Orgueilleuse, solaire, coléreuse, sociable… Mais le seul qui lui va vraiment comme un gant, c’est d’être la meilleure maman du monde. Et ce n’est pas Sam qui dirait le contraire. Pour lui, elle a puisé dans le peu de force qui lui restait pour entreprendre  une traversée à haut risque, s’exilant loin des gens qu’elle aime. Et depuis, elle n’a jamais arrêté. Elle est prête à toutes les concessions, même de s’effeuiller devant une bande de pervers pour lui apporter ce dont il a besoin. Oubliant sa féminité, ses besoins à elle ! Qu’il est beau l’amour d’une maman. Un amour sans failles. Mais tout ce qui lui arrive n’est peut-être pas anodin. Le destin l’a amenée là où devait être sa place. Auprès de Ben.

Mais le passé ne veut pas se faire oublier. Tous les deux ont des démons à affronter pour remettre les pendules à zéro. En seront-ils capables ? Sont-ils prêts pour faire face à deux contre le monde entier ? Faire table rase de ce passé tenace et dangereux pour la petite famille, qu’ils se sont créé par la force des choses, nécessite un retour à la case départ.
Love Naked, est une magnifique histoire d’amour et d’amitié. Une histoire de lutte contre les aléas de la vie quand elle nous tourne le dos, contre la douleur et la maladie. Une histoire pleine d’émotions et d’authenticité sans tomber dans le mélodrame. Des personnages qui se dévoilent à nous peu à peu et sans fioritures. Ces mêmes personnages qu’on déteste d’emblée, mais auxquels on s’attache au fil des pages. Car ils nous montrent enfin leurs vraies facettes qu’ils cachaient derrière un masque de désinvolture et de superficialité qui n’étaient rien qu’un feu aux poudres.

Une romance fluide et qui se lit vite malgré un nombre non-négligeable de pages. À lire sans modération, car l’auteur ne s’arrêtera pas à la romance. Elle nous parle de thèmes difficiles surtout quand cela concerne un enfant innocent. Elle nous parle d’une maladie qui nécessite de mettre la main à la poche et pas qu’un peu. Elle nous parle du système d’immigration dans un pays censé être de droit. Elle nous embarque aussi pour un voyage risqué dans les méandres du crime organisé dénué de conscience morale. Une amitié solide et solidaire prime aussi et s’accapare d’une bonne part dans cette histoire. Elle nous raconte un amour altruiste entre des personnages qui reviennent de loin. Une histoire qui ne laisse pas de répit avec moult rebondissements qui s’enchaînent et un suspense qui monte crescendo. Un amour mis à nu qui ne laisse pas indifférent.

David Guetta & Sia – Flames

 

Diamant & Mauvais karma de Tamara Balliana, mon avis !


Hello les étoiles, Je vous présente mon avis sur Diamant & Mauvais karma. Une comédie romantique pleine de peps et d’humour de Tamara Balliana. Merci aux éditions Prisma pour l’envoi du service presse papier !

téléchargement (1)1311726007..jpg

Titre : Diamant & Mauvais karma

Auteur : Tamara Balliana

Éditeur : Editions Prisma

Genre : Comédie romantique

Kindle : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

 

Résumé : Après Coup de foudre & Quiproquos, une nouvelle comédie romantique drôle et enlevée :
Julia rencontrera-t-elle enfin le grand amour ?

La vie de Julia est plutôt compliquée : artiste-peintre en mal d’inspiration, la jolie trentenaire peine à payer son loyer bostonien et enchaîne les déboires amoureux. Pourtant, rien ne la préparait à une telle avalanche de catastrophes ! Alors qu’elle emmène les enfants de son amie Libby dans un parc, l’un d’eux se blesse en voulant attraper un  » trésor  » qu’il confie à sa baby-sitter d’un jour : une bague de fiançailles ornée d’un énorme diamant.
Après un passage cauchemardesque aux urgences, lors duquel elle est heureusement aidée par un superbe inconnu, Julia rentre enfin chez elle… pour y recevoir un appel de son frère, en garde à vue pour un délit qu’il jure n’avoir pas commis. Dans la foulée, son petit ami la quitte et elle tombe malade.
Lorsqu’elle consulte une voyante, Julia comprend que l’élément déclencheur de tous ses problèmes ne peut être que le diamant de la fameuse bague. Avec sa bande d’amies aussi affectueuses que délurées, elle part en quête de son propriétaire, bien déterminée à lui rendre le bijou maudit.
Or, celui-ci s’avère être son beau sauveur de l’hôpital, Matthew, que Julia ne cesse de croiser depuis lors. Et si le diamant, au lieu de porter malheur, cherchait juste à rapprocher ces deux personnes que tout oppose ?

L’avisdeMya :

Pour Julia, c’est la traversée du désert en ce moment. Autant dans sa vie personnelle que professionnelle. En mal d’inspiration, de fric et d’amour, on pourrait croire qu’elle frôle la dépression. Mais, c’est mal connaître Julia. Une fière et une fonceuse née. Elle préfère s’épuiser en accumulant les petits boulots pour faire face au quotidien qu’à accepter de l’aide. Jusqu’au jour, où un gros diamant monté sur une bague de fiançailles se retrouve sur son chemin. La vie lui sourit-elle enfin ? Détrompez-vous, ce trésor ne fera pas briller son quotidien, bien au contraire. Car depuis, sa vie n’est qu’une série noire de péripéties dont elle n’arrive pas à se défaire. Il faut croire que ce diamant s’il a fait le bonheur de sa propriétaire, à elle, il n’apporte que des tracas dont elle se serait passée. Oui, vous avez bien compris. Julia croit au karma et le sien n’est pas des plus ragoûtant jusqu’à aujourd’hui. Elle ne sait pas encore que ce diamant va sceller sa destinée. 

Matt, quant à lui, est sur le point de se mettre à genoux pour faire sa demande à sa compagne. Il est temps qu’il fasse d’elle une femme honnête. Non qu’il soit pressé de se passer la corde au cou, mais c’est surtout pour lui faire plaisir à elle. En plus, les sous-entendus du père de la future mariée, et aussi son patron, sont bien arrivés à bonne destination. S’il veut se consacrer à sa carrière de futur associé, autant en finir et réaliser leurs rêves maritaux.

Ce jour-là, muni du plus gros et plus beau diamant, il rentre chez lui assez tôt, ce qui est inhabituel de sa part, pour enfin entrevoir le vrai visage de celle à laquelle il allait se lier pour la vie. Il ne savait pas que le destin était en train de tisser un fil autre que celui qu’il avait prévu.  

 Quel bonheur de retrouver la plume de Tamara Balliana. Après m’être délecté de Coup de foudre & Quiproquos, je me suis replongée dans cette comédie romantique pleine de peps. Le personnage de Julia m’a touchée et beaucoup fait rire. Elle manie les mots avec humour et virulence. C’est aussi la reine de l’auto-dérision. Désabusée, superstitieuse et a une phobie du mariage et des enfants. De la vie rangée dans l’ensemble. Mais au fond d’elle, il y a des restes romanesques, des rêves d’enfant, même si elle préfère se pendre que se l’avouer. Sa rencontre avec le beau Matt, va nous conforter dans l’idée que Julia a bien plus à offrir que quelques étreintes furtives et sans conséquences qu’elle ne le croit.

Encore une fois, la bande délurée de Julia, que j’ai pris plaisir à retrouver dans ce deuxième tome, était de bonne compagnie. Des filles qui ne craignent pas de partir à l’aventure quand c’est pour aider l’une d’elles. Elles sont solaires, solidaires et généreuses.

Tamara s’est renouvelée dans ce deuxième volet alors que je pensais retrouver le même schéma du premier. Et j’ai beaucoup aimé la manière dont elle a mené l’intrigue de ce récit. Partant d’un simple bac à sable pour arriver au dénouement final. Un joli coup de maître. Je trouve cela innovant, ingénieux et fait son petit effet. En somme, une excellente comédie sentimentale distrayante et avec une bonne dynamique. Une lecture légère, fraîche et enlevée à consommer sans modération. 

Dans l’attente de l’histoire de Zoey, vu le personnage, cela promet d’être explosif !

Sheryl Crow – Kiss That Girl

 

Monsieur Connard de Sonia Miot, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Monsieur Connard de Sonia Miot. Merci à So Romance pour l’envoi du service presse !

Titre : Monsieur Connard

Auteur : Sonia Miot

Éditeur : So Romance

Genre : Romance
Résumé : Un nom pareil, ça ne s’invente pas. Pourtant, derrière ce patronyme, se cache une certaine sensibilité et un cœur qui balance …
Corentin Connard est spécialiste en séparation amoureuse. Ce jeune patron passe ses journées à briser des couples et ses soirées devant sa console de jeux. Fan incontesté de jeux vidéo, il joue avec la dénommée Éphémère2. Seulement, le jour où sa meilleure employée décide de remuer son quotidien morose, rien ne va plus. Le cœur tiraillé entre les deux femmes, Corentin devra faire un choix. Et si le destin en avait décidé autrement ?

L’avisdeMya :

Connard Corentin est un personnage un peu à part. Et l’entreprise qu’il gère l’est encore plus. Qui aurait eu l’idée de profiter des malheurs engendrés par les séparations amoureuses qu’une personne dénuée de sensibilité. Mais au fil de l’histoire, on découvre que Corentin, n’est ni égocentrique ni égoïste. C’est juste une personne qui a souffert. Un homme qu’un passé sombre hante incessamment. Et si son entreprise rencontre le succès escompté, sa vie privée est stérile et vide de sens. Non qu’il a fait vœu de chasteté, mais les rares moments de félicité qu’il s’octroie sont aussi éphémères que furtifs. Son quotidien est partagé entre le boulot et des nuits blanches passées devant son écran d’ordi, pour toute compagnie Éphémère2, sa partenaire des jeux virtuels dont il est friand. La seule qui arrive à lui offrir une parenthèse salutaire même relative et une certaine sérénité. Cette entente virtuelle l’aide à survivre et à oublier sa mélancolie et la noirceur dans laquelle il se noie depuis ce funeste jour où il a tout perdu. Sa femme, sa dignité voire même un peu de son humanité. Mais sa vie fade et linéaire va connaître un changement qui bouleversera ses habitudes de vieux garçon. Une tentation à laquelle il n’arrivera pas à résister. Une tornade qui lui retournera les idées, mais, lui donnera aussi une envie de vivre et non seulement de survivre. Elle lui apprendra le désir et l’amour. Il suffit qu’il prenne la main généreuse tendue vers lui ! Saisira-t-il cette seconde chance ou ses peurs seront trop ancrées en lui pour oser aller de l’avant ?
Monsieur Connard, un titre très adapté à la situation et au caractère d’ours mal léché de Corentin. Une vraie tête à claques, mais qui cache bien son jeu. Car sous ses airs d’imbécile fini, il dissimule un mal-être et une sensibilité à fleur de peau. Si au début, j’avais envie de le trucider, au fil des pages, j’ai appris à le connaître et comprendre un peu son comportement un brin inconvenant. Corentin, a un cœur en or malgré ce qu’on pourrait penser de lui. Un homme qui croit encore à l’amitié et à l’amour mais qui vit dans le déni. Les personnages secondaires ne sont pas dépourvus d’intérêt. Ils ont apporté le petit plus à cette histoire. Néanmoins, Il me manque juste un peu plus d’approfondissement sur les femmes qui jouent un rôle important dans la vie de Corentin.
Monsieur Connard, est une romance moderne et atypique. Parfois sombre, toutefois, elle apporte sa part de douceur et de légèreté. C’est aussi des personnages complexes, et moult situations rocambolesques. Si vous appréciez l’auto-dérision, vous serez servies, mesdames. Monsieur Connard, la manie comme personne.
L’auteur a une plume fluide et qui se lit aisément. Elle a aussi un style propre à elle qui apporte un peu de sang neuf à cette lecture.

En somme, un agréable moment de lecture pour se détendre et oublier le blues du quotidien.

Scotch & Sofa – Je Glisse

56913294_596479557535726_1305703756297404416_n

L’avis Coup de Coeur de Mélissa sur : Vicious Temptation de Sonia Eska


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de coeur sur Vicious Temptation de Sonia Eska. Merci aux éditions Addictives !

Titre : Vicious Temptation

Auteur : Sonia Eska

Éditeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance 

Résumé : Il sera la clé de sa liberté… ou bien sa perte.                                                                  Il aura suffi d’un regard pour que la vie ordonnée de Keeva s’effondre et que la conditionnelle d’Arthus soit menacée.                                                                                       L’un et l’autre s’attirent, pourtant tout les oppose.                                                              Keeva est mesurée et discrète, tandis qu’Arthus est arrogant et dangereux.                     Elle l’intrigue autant qu’elle l’obsède.                                                                                             Il l’exaspère autant qu’il la trouble.                                                                                                  Entre défis et passion, ils devront faire front lorsque leur douloureux passé reviendra les hanter.                                                                                                                                                      Ils n’auront alors que deux possibilités : en sortir vainqueurs ou détruits.                    L’attraction sera-t-elle plus forte que les fantômes de leur vie d’avant ?

Mon Avis :

C’est complètement bluffée que je vous présente mon avis sur ce livre, que dis-je cette pépite, un diamant à l’état brut. Vicious Temptation est une histoire renversante, mais aussi bouleversante de deux êtres que tout oppose.

Keeva, une jeune femme perturbée par son passé et qui lutte chaque jour contre ses vieux démons. Entourée de ses proches, elle mène sa vie d’une façon qui sort vraiment de l’ordinaire, mais il suffira d’un regard pour que son quotidien si ordonné soit chamboulé à jamais. Malgré les mises en garde de celui qui a toujours était à ses côtés, sa moitié, son frère Owen, elle ne saura pas résister à l’objet de ses désirs.

Et ce regard, c’est celui d’Arthus Dugan dit Art. Il est sexy, beau comme un dieu, mais c’est aussi le pire des connards. Un homme d’une arrogance démesurée, qui se fout de tout et qui n’hésite pas à piétiner tout ce qui se met en travers de son chemin, car ce qu’il veut, il l’obtient ! Et ce qu’il veut, c’est elle, juste une fois, car elle est son obsession.

Nos deux protagonistes vont se laisser aller à jouer à un jeu dangereux ou tous les coups sont permis et il n’est pas sûr qu’ils en ressortent indemnes.

Une relation aussi passionnelle que destructrice, remettant en cause les certitudes et le comportement de chacun.

Un lourd passé bien trop présent pour l’un et l’autre qui déterminera l’issue de leur couple…

Cette romance est pour moi un véritable coup de cœur, sûrement l’un des meilleurs livres que j’ai lus jusqu’à maintenant.

À la lecture des premières lignes, j’ai ressenti une émotion particulière sur laquelle je n’arrive même pas à poser des mots, et pour être honnête, c’est une première. Une plume maîtrisée et envoûtante… Mais oui, c’est ça, Sonia Eska m’a totalement ensorcelée. 

J’ai plongé tête première dans cette histoire et suis restée en totale immersion jusqu’à la fin.  Le choix des mots, l’harmonie des phrases, l’incontestable fluidité de lecture, tout était parfait ce qui a décuplé l’intensité des émotions en tout genre que j’ai ressenties. Puis cette intrigue menée avec brio, se dévoilant petit à petit tout en gardant un certain mystère… J’ai adoré. Et bien sûr, il y a Keeva et Art ! Je pourrais vous en dire tant… Ils sont surprenants, parfois détestables (surtout lui) …. Mais je m’arrêterai là ! Si si vraiment. Ils méritent tellement que vous les découvriez à travers la lecture du roman et non avec mes mots.

C’est en tout cas avec nostalgie que je referme le chapitre de leur histoire. Ils vont vraiment me manquer.

Je remercie Carole des Éditions Addictives pour ce service presse numérique, ainsi que l’auteure Sonia Eska qui m’a fait passer un moment de lecture inoubliable.

Vicious Temptation, un livre qui a donné tous son sens à l’amour que je porte à cette passion qu’est la lecture.

Most Powerful Violin Music

 

 

L’avis de Lilly sur Matriochkas Tome 2 : Dissidence de Christelle Da Cruz !


Hello les étoiles, Lillyunlivre vous présente son avis sur Dissidence le final de Matriochkas. Une dystopie de Christelle Da Cruz et publiée chez les éditions Plumes Du Web qu’on remercie pour l’envoi du service presse à notre partenaire !

41fcZbkWvsL._SX316_BO1,204,203,200_

Titre : Matriochkas Tome 2 : Dissidence

Auteur : Christelle Da Cruz

Éditeur : Éditions Plumes Du Web

Genre : Dystopie

Kindle : Lien d’achat

Broché : Lien d’achat

Il y a quelques jours de cela, vous avez découvert l’avis de LilLyUnLivre sur Le premier Tome 1 de Matriochkas : Révélations, de Christelle Da Cruz édité aux ✒️Editions Plumes Du Web. Une lecture enthousiaste qui avait plongé LilLyUnLivre dans un état de fébrilité avancé.
Aujourd’hui, découvrez la suite de cette dystopie étonnante et originale. Attention pour les lecteurs n’ayant pas encore lu le tome 1, certains éléments de cet avis peuvent vous spoiler le précèdent tome.
Merci de nouveau aux ✒️Éditions Plumes Du Web pour ce SP et aussi à 🌟Les Etoiles Des Bibliothèques 🌟 pour cette opportunité.
🦋🦋🦋LA COUVERTURE🦋🦋🦋

La couverture suit le même schéma que celui du premier tome, seuls les tons varient pour des couleurs plus chaudes. La femme blonde laisse place à une brune tenant dans chaque main un revolver. On devine rapidement qu’il s’agit de Gabrielle.
Ce lien entre les deux couvertures est plaisant et avec le recul de la lecture du premier, il permet de mieux comprendre les éléments, la ville à leurs pieds est donc Antagonia et Gabrielle prend les armes pour devenir une dissidente.
🦋🦋🦋LE RÉSUMÉ🦋🦋🦋

Alors que la résistance s’apprête à investir le pôle du lac Sainte-Claire, la révolte gronde. Le destin des hommes est entre les mains de l’opposition, menée par Rose. Tout se jouera au cœur de la capitale, où ils devront rallier le peuple à leur cause et s’unir face au gouvernement. Après soixante années passées dans l’ombre, les hommes vont-ils regagner leur place au sein de la société ? À l’heure où Gabrielle et Alexander sont à un tournant de leur relation, c’est tout leur avenir qui est en jeu…
Un très bon résumé qui permet de ne pas spoiler certains points importants du tome 1, il est bien amené et donne envie de s’y jeter.
🦋🦋🦋L’HISTOIRE🦋🦋🦋

Avant de débuter avec le contenu du récit, sachez que ces deux tomes ne sont pas dissociables, attaquer Dissidence sans passer par Révélations risque d’être éprouvant aux premiers chapitres. De plus, certains points soulevés dans cet article peuvent vous 🚨spoiler le premier Tome. 🚨
Le premier chapitre est une suite directe au dernier du précédent tome. Un peu abrupts comme entrée en matière, mais il est vrai que la fin de ce dernier laissait le lecteur dans l’action, Gabrielle et Alexander ainsi que leurs amis étaient en route pour le pôle du Lac Sainte-Claire dans le but de délivrer les hommes qui y sont enfermés depuis des années.
Au cours de l’histoire, Gabrielle reste toujours aussi téméraire, mettant sa vie et celle qu’elle porte en danger malgré les tentatives de son compagnon et de ses proches pour la raisonner.

Le parallèle avec Rebecca Gale est toujours présent, mais à celui-ci s’ajoute l’enfance de Rose plus présente. Nous découvrons au travers du regard de la mère d’Alexander, une femme forte, celle qui est à l’origine de l’Opposition au Mouvement fondé par sa propre mère il y a de cela plus de 60 ans.
Même si la complicité du couple de héros reste très présente, ce tome est beaucoup plus axé sur l’action, il y a moins de scènes intimes par exemple.
Le lecteur va déplorer, mais soutenir les actions de Gabrielle et comprendre ses motivations. Elle va elle-même grandir et s’investir corps et âme dans l’Opposition, pour son futur, celui de l’homme qu’elle aime et de la vie qu’elle porte.
Dans le premier avis, un des points négatifs était le fait de ne pas revoir Vivianne… Et bien, le lecteur aura le plaisir de la retrouver.
S’il y a à redire, ce seront peut-être ces actions qui se répètent, les temps de pauses ne sont pas légion et notre cœur a du mal à se reposer lors de la lecture.
Cela dit, c’est une lecture passionnante et dévorante. La société matriarcale y est bien représentée, prouvant que les excès ne sont pas du fait d’un genre, mais d’une mentalité et que la cruauté peut habiter dans le cœur de tous.
Il est agréable d’avoir une héroïne forte qui apprend à gérer ses sentiments, avoir grandi dans une société où l’homme n’est pas nécessaire, bien au contraire, l’a rendu fragile et elle ne sait que faire de cette protection qu’il lui offre ni de la peur de le perdre qui la hante.
🦋🦋🦋LA CONCLUSION🦋🦋🦋
Une très belle histoire à dévorer, pleine d’action, d’humour – La bonne humeur d’Alexander et celle de sa sœur sont particulièrement divertissantes – de tendresse et de réflexion, car oui, cela donne à réfléchir aussi sur les travers de notre société au jour d’aujourd’hui.

Roundtable Rival – Lindsey Stirling

Les fées n’aiment qu’une fois de Jeanne Bocquenet-Carle, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur une histoire de fées, de don et d’amour. Les fées n’aiment qu’une fois de Jeanne Bocquenet-Carle. Une romance qui touche par sa douceur. Merci aux éditions Les Bas Bleus pour l’envoi du service presse !

Titre : Les fées n’aiment qu’une fois

Auteur : Jeanne Bocquenet-Carle

Éditeur : Editions Les Bas Bleus

Genre : Romance contemporain

Broché : Lien d’achat
Résumé : Capucine, fée moderne, porte un lourd fardeau : veiller sur les femmes modernes tout en protégeant son cœur.
À la mort de sa mère, Capucine hérite de sa charge de fée et se trouve plongée dans les responsabilités des femmes du XXIe siècle. Il faut dire qu’être une fée ne protège pas des soucis financiers, des services sociaux et des déboires sentimentaux… Surtout qu’un sort pèse sur les fées modernes : elles ne peuvent aimer qu’un seul homme durant leur vie. Comment Capucine fera-t-elle pour protéger son cœur ? À qui le donnera-t-elle ?

L’avisdeMya :

Capucine vient de perdre sa maman, son pilier. À peine la vingtaine, et cette dernière doit faire face à la dure réalité de la vie. S’occuper de ses sœurs jumelles, mener de face les tracas du quotidien et de ses études. Harcelée par les services sociaux, par sa conseillère, la nounou des jumelles qui fait des siennes, les factures à régler, Capucine est au bout du rouleau. Mais ce n’est pas tout. Le pire ou le meilleur, question de point de vue, l’attend à mi-chemin…
Les femmes de Roc’handour sont spéciales. Elles ont toutes hérité d’une grande force de caractère. Elles sont des sages-femme de métier. Mais ce ne sont pas leurs seuls points communs. Ces femmes-là ont un don. Un don inestimable. Un don à doubles tranchant. Si elles peuvent distribuer leurs bienveillances aux nouveaux-nés, elles ne peuvent aimer qu’une seule fois. L’amour peut être leur bénédiction autant que leur malédiction. Et Capucine n’échappe pas à cet héritage ancestral que lui a laissé une mère qui a dépéri à l’abandon de son âme-sœur. Une haute responsabilité qui alourdit ses frêles épaules. Protéger son coeur de toute attache devrait être son mantra pour faire durer sa mission sur cette terre. Mais sa foi et ses pouvoirs ne la protégeront pas des émois d’un premier amour ni d’un millier coups au cœur.
Le docteur Coureau a sillonné terre et mer à la recherche d’un mot. D’un legs laissé par une mère mourante. Après des années d’absence, un sentiment d’urgence le fait atterrir en Bretagne. Les Monts d’Arrée seront le point de départ dans cette quête qui le hante jusqu’à l’obsession. Jusqu’au jour où ses pas, ou le destin, l’ont guidé à la maisonnée Roc’handour. Evan, est près du but. Mais il ne sait pas qu’il a rendez-vous avec sa destinée ni qu’il a scellé celle de Capucine !
Les fées n’aiment qu’une fois m’a ramenée à des souvenirs d’enfance. Ma grand-mère m’a tellement abreuvée d’histoires de fée qu’elles se sont ancrées dans ma mémoire d’enfance. Pendant une année entière, je me réveillais avec des traces de henné sur le corps, alors elle me disait que de bonnes fées se sont penchées sur mon berceau de naissance. Et que le henné est leur façon de m’apaiser quand j’avais des cauchemars. Et j’y croyais.

Évidemment, cela fait longtemps que je n’y crois plus. Et j’évite même toute histoire qui en parle, car franchement, ce n’est pas ma tasse. Mais ce roman a titillé mes souvenirs oubliés, m’a renvoyée à un chapitre de ma vie où un mot tendre, un geste d’attention me rendait heureuse. Même cette trace inexplicable de henné au réveil me faisait sentir spéciale.

Cette histoire n’est pas anodine. C’est une poésie, une ode à l’amour sincère. Un retour aux sources. À nos croyances. Ode à la vie, à la naissance et à la renaissance. Un hommage aux quatre éléments : L’air, l’eau, la terre et le feu.
Les fées n’aiment qu’une fois a tout pour vous charmer et vous emporter dans un univers imaginaire dans lequel tous les rêves sont permis. La plume de l’auteur est d’une douceur touchante. Ses mots sont un baume apaisant et d’une tendresse qui bouleversent.

Une histoire qui m’a émue, m’a fait rêver. Une plume qui m’a conquise par son flot d’émotions et que je ne peux que vous recommander.

Yves Duteil – Les fées

Magnetic Desires de Kristen Rivers, mon avis !


Hello les étoiles, je vous recommande Magnetic Desire de Kristen Rivers. Cette dernière nous offre une thématique délicate et une histoire captivante à découvrir incessamment. Merci aux éditions Addictives pour cette belle lecture !

Titre : Magnetic Desires

Auteur : Kristen Rivers

Éditeur : éditions Addictives

Genre : Romance

💫Résumé💫 : Un désir aussi irrésistible que dangereux.
Serveuse dans une petite ville d’Espagne, Emilia joue le rôle de la jeune femme insouciante et légère.
En réalité, elle est constamment sur le qui-vive et craint chaque jour d’être rattrapée par un passé traumatisant, sanglant. Elle prépare déjà son départ prochain afin de brouiller les pistes.
Sauf que Gregory fait irruption dans sa vie comme une tornade. Elle devrait normalement le fuir comme la peste, lui qui est arrogant, insupportable… et décidé à la séduire !
Si Emilia se laisse aller au désir, elle risque de le payer de sa vie…

💫L’avisdeMya💫:

C’est ma deuxième lecture pour Kristen Rivers, et encore une fois, elle m’a embarquée dans cette histoire à thématique hautement délicate. Je remercie Carole des éditions Addictives pour l’envoi de ce superbe service presse.

Emilia en toute apparence, est une jeune fille très simple. Elle aime son boulot à l’hôtel-restaurant le Sorolla à Dénia, une jolie ville portuaire. A priori, elle a tout pour être heureuse. Des amitiés solides, une patronne en or, du soleil et une plage à perte de vue. Appréciée par son entourage pour son sourire solaire, sa gentillesse et sa disponibilité. Serveuse le jour pour subvenir à ses besoins, le soir venu, elle anime des ateliers pour femmes victimes de violence. Sa vie est accaparée par ces ateliers qui lui tiennent tellement à coeur que le côté personnel, c’est le néant. Jusqu’au jour où Gregory est arrivé au restaurant où elle travaille. Ses airs insouciants et charmeurs lui font un effet monstre. Mais aussi l’effraient. Mais de quoi avait-elle peur ? Pourquoi cette peur sourde qui tenaille ses tréfonds ?

Quant à Gregory, l’étiquette de sale gosse de riche, lui colle un peu de trop. Mais il ne fait rien pour détromper son entourage. Lui-même y croit dur et ferme qu’il n’a rien à offrir à part la fortune de son père. Mais sa rencontre avec cette nana qui hante, désormais, son corps et son âme, l’aide à voir plus clair. Elle a une façon bien à elle de lui faire croire qu’il peut être bien plus que le gars qui dégaine son sourire factice et séducteur, plus vite que son ombre, dès qu’une fille passe à proximité. Il a commis des erreurs dans le passé. Elle le sait, mais ne le juge pas. Elle ne juge pas le gars volage et superficiel qu’il était. Aujourd’hui, il est revenu en Espagne pour réparer ses erreurs passées. Et la confiance d’Emi, lui donne des ailes. Lui donne envie de s’émanciper de la fortune familiale et se reconstruire un avenir. De trouver sa propre voie. Grâce à elle, il croit en lui et en ses aptitudes. Grâce à elle, il s’est enfin retrouvé après de longues années à errer sur le chemin de la perdition.

Emi le fait craquer à perdre la tête, mais la lueur de peur qu’il lit dans ses yeux à chaque approche le paralyse. Que lui est-il arrivé pour qu’elle soit sur ses gardes aussi de jour que de nuit ?

Malgré son insouciance apparente qu’elle affiche en public, cette dernière, ne réussit pas à lui cacher son masque de convenance. Et bientôt, elle devra passer aux aveux et lui raconter ses secrets si elle veut se reconstruire une vie auprès de lui. En fin, une partie seulement. Car elle ne veut sûrement pas qu’il la rejette. Les monstres qui l’accompagnent depuis son adolescence ne sont pas de ceux qu’on crie sur tous les toits. Ils lui alourdissent les épaules et le coeur à force de les garder pour elle. Elle est tellement fatiguée à se composer une attitude devant tout le monde. Fatiguée de mentir à sa FAMILLE. Ces gens qui l’ont accueillie comme une des leurs. Sans se poser de questions. Ils l’ont acceptée telle qu’elle est et elle, leur dissimule, une grande partie de sa vie. Cela la rend malade, mais elle doit faire taire le monstre qui détruit sa vie à petit feu…
Magnetic Desires est une belle romance à thématique très sensible. L’auteur traite le sujet de la violence conjugale avec une grande sensibilité. Elle ne propose pas de nouvelles solutions à vrai dire. Néanmoins, elle tire la sonnette d’alarme sur le fait qu’on victimise les bourreaux et qu’on accuse les victimes. Elle met le doigt sur la défaillance des hautes instances pour protéger ces femmes en mal de sécurité. Et aussi la quasi-absence de l’accompagnement après la séparation. Le tout emballé dans un gant de velours. Une romance tout en douceur marquée par beaucoup d’humour et de légèreté. Mais non dénuée d’un soupçon de drama, écrit sur un ton posé, sérieux et chargé d’émotions pour bien accentuer la gravité de la situation.

En somme, cette histoire est un bon moment lecture à passer avec des personnages hauts en couleur. Je tiens à préciser que des personnages secondaires interviennent pertinemment dans ce récit. Chacun d’eux a apporté son taux de réussite à cette romance. Je n’en ai pas parlé pour éviter de spoiler. Et pour vous laisser découvrir par vous-même ce qu’ils ont à raconter.
Magnetic Desires n’est pas juste une lecture pleine de soleil pour se divertir et faire rêver. C’est aussi un message fort et choc contre la violence faite aux femmes. Un message qui nous concerne tous et qu’il faut crier haut et fort jusqu’à être entendu !

Toddla T – Magnet

56737192_2206256372967647_518405133902544896_n

Complètement folle…de lui de Alee Toad, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur une histoire complètement…hilarante. Une romance signée par la talentueuse Alee Toad. « Complètement…folle de lui », à l’instar de « Écris notre histoire » m’a totalement conquise. Merci aux éditions Les Bas Bleus pour l’envoi du service presse numérique.

Titre : Complètement folle…de lui

Auteur : Alee Toad

Éditeur : Éditions Les Bas Bleus

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat
Résumé : Amber, une jeune femme excentrique, rencontre Éric dans un ascenseur. Elle est loin de se douter qu’il est un collègue de Travis, son meilleur ami, et surtout, que ce dernier leur a arrangé un rendez-vous le soir même… Cependant, derrière son humour mordant et son courage, Amber cache une grande fragilité. Pour se protéger, elle refuse toute relation avec Éric dans un premier temps. Ses sentiments prendront-ils le dessus ?

L’avisdeMya :

C’est un grand plaisir de retrouver Alee Toad dans une autre romance. Un nouvel univers, mais toujours une thématique qui titille et bouleverse. « Complètement follement de…lui » est le spin off de « Écris notre histoire » avec les personnages secondaires mis en avant car ils avaient aussi une histoire pas commune à nous raconter. Je rappelle que ce dernier était un grand coup de coeur.

L’auteur m’a embarquée dans l’histoire d’une nana complètement déjantée. Une nana qui n’a pas la langue dans sa poche. Elle peut être aussi hargneuse que drôle et enjôleuse. Une fille qui recèle autant de contrastes que de fêlures qu’elle cache derrière un sarcasme décapant. Et si elle peut tromper son monde qui n’y voit que du feu, Eric n’est pas fait de ce bois-là. Son regard perçant sur elle la lit facilement qu’elle ne pense, il devine sa souffrance, cette colère, sourde et invisible mais qui ne demandent qu’à exploser au grand jour. Il la comprend, il l’apaise, et elle est complètement…flippée. Elle, qui prêche les coups d’un soir, et maudit les relations à long terme auxquelles elle n’y croit plus, doit composer avec un paramètre qui ne se laisse pas chasser, ni décourager par ses piques blessantes ni ses airs de garce impénitente.

Personne n’aurait misé sur Eric et Amber en tant que couple. Mais Travis et Marie, ils y ont cru. Et ont tout fait pour les réunir. Auraient-ils commis une erreur de jugement à cause de leur implication affective ? Ces deux-là, ne font qu’un quand on les regarde bien. Quand Amber lui cède du terrain, lui permet de s’approcher de plus près. Et pourtant…. À première vue, ils n’ont rien en commun. Il est posé alors qu’elle est fougueuse et impulsive. Il est réservé là où elle est extravagante, voire provocante. Il pèse ses mots alors qu’elle est irréfléchie et ne pratique aucunement la langue de bois.

Mais Eric, la veut telle qu’elle est. Avec ses fêlures, son impudence, son excentricité. Amber est le bol d’air rafraîchissant dont il avait besoin sans le savoir. Elle a mis de la couleur dans son monde nuancé de blanc et de gris. Eric est le mur solide sur lequel elle peut s’appuyer quand les souvenirs deviennent trop durs à supporter. Les bras dans lesquels elle peut dormir en toute sérénité sans craindre les cauchemars qui raccourcissent ses nuits. Mais il est aussi l’homme dont elle a peur. Peur de s’y attacher, de lui céder son coeur, qu’il le lui brise. Peur qu’il l’étouffe. Peur qu’il la renvoie dans un passé qu’elle veut rayer de sa mémoire. Un passé qui lui rappelle ce qu’elle était. Soumise aux gré des désirs d’un despote qui a failli la détruire.

Mais il est venu le temps pour Amber de tourner cette page sombre de son passé. Aujourd’hui, elle n’est plus la fille d’antan. Sa douleur a forgé sa personnalité. Elle est devenue forte. Elle manque juste un peu de confiance en elle. Quand elle saura de quoi elle est capable, et du pouvoir de l’amour, le vrai, elle pourra enfin avancer et vivre sa seconde chance en toute quiétude. L’amour est une belle aventure qu’elle voudra oser assurément. Et Eric, est là à l’attendre, le coeur sur la main et les yeux embués de tendresse et de compréhension. Comment ne pas se laisser aller et craquer !
« Complètement…folle de lui » était pure folie. Beaucoup d’émotions et de situations loufoques. Un très bon moment lecture pour se changer les idées et remplacer la grisaille par une belle palette de couleurs. Grâce à des personnages créés intelligemment pour nous emprisonner dans les mailles du filet de cette jolie romance à double effets. Une histoire aussi légère que sombre. Elle est riche d’un humour décoiffant et rafraîchissant, qu’on pourrait la classer dans le genre feel-good. Mais la thématique très sensible qu’elle traite y ajoute un soupçon de noirceur. En tout cas, vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer avec la phénoménale Amber, ni vous ne pourrez résister à la patience et la persévérance d’Eric. Leur histoire émouvante n’a rien d’un long fleuve tranquille mais, c’est plutôt un long chemin semé d’obstacles et d’imprévue.

Et quel plaisir de retrouver Travis et Marie, nos tourtereaux du premier tome. Toujours aussi soudés et amoureux. Sans oublier, la participation craquante d’un certain petit bout de chou.

Cédez à la tentation nommée « Complètement…folle de lui » et vous ne regretterez pas le cocktail explosif de cette romance addictive.

Chiara Mastroianni & Benjamin Biolay – Folle de toi

L’avis de Carine sur Scandale et Simulations, un roman de Audrey Laloi chez Lips and Co


51NaX2rzEYL._SY346_Titre : Scandale & Simulation

Auteur : Audrey Laloi

Genre : Romance

Editions : Lips & Co

Collection : Lips & Roll

Ebook : 5,99€5,99€

Broché : 16,99

Résumé :

« Que sommes-nous réellement ? Une équipe, un duo, un couple ? Tout se mélange dans ma tête. »

Quand Florence et Eliott s’amusent à flirter au bar d’une boîte de nuit branchée, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend et que leur destin risque d’être lié plus longtemps que pour un simple verre…
Lui est un joueur de rugby dont la célébrité n’est plus à démontrer, tandis qu’elle est une styliste dans l’âme. Mais un jour, leur avenir s’entremêle quand la presse à scandale s’y met. Et si Florence devenait la garante de la notoriété d’Eliott, et vice-versa ?
Jusqu’où iront ces deux têtes de mule pour réaliser leurs rêves ? L’échange de bons procédés qu’ils ont décidé les satisferait-il ?
Il se pourrait que tous deux cherchent plus… Toujours plus…

Mon avis : 

Pour Florence, jeune styliste, la vie est comme une partie de poker qu’elle joue sur une table invisible. Un jour, on gagne, un jour, on perd…. On parie, on bluffe, on corrige ses erreurs et on se refait… Ou pas… Tout ne dépend pas toujours des cartes que l’on a en main. On peut naître avec un bon jeu et ne pas savoir en tirer profit, comme à contrario avoir les mauvaises cartes, mais savoir bluffer son adversaire pour en sortir vainqueur… La vie est tout simplement un jeu, un jeu de façades dans lequel chacun y cache sa vérité, sa réalité, comme bon lui semble. On ne mise pas toujours sur la bonne étoile et pourtant… C’est celle que nous voulons atteindre coûte que coûte, car c’est celle qui nous fait vibrer, qui nous fait nous sentir vivant… Vous trouvez cela triste ? Il ne faut pas. Il faut juste comprendre que la vie est faite ainsi et faire en sorte que votre jeu soit le meilleur. Et qu’importent les cartes en main, car comme on dit souvent : pour gagner une partie, ce qui compte, ce ne sont pas tellement les cartes, mais plutôt ce que vous en faites…

Florence a joué. Elle a perdu… Mais la roue tourne et peut être que la chance lui sourira plus tard. En attendant, elle préfère oublier, le temps d’une soirée, que demain elle doit tourner la page et dire au revoir à ses rêves, son étoile qu’elle a réussi à toucher du doigt après beaucoup d’acharnement… Ce soir, Florence fait la fête en essayant de ne pas paraître triste aux yeux de ses amis. Elle ne veut surtout pas qu’ils sachent, car parler de ses problèmes les rendra encore plus réels… Se cacher derrière une façade qui n’est pas en adéquation avec son état d’esprit ? Florence n’a pas de soucis à se faire de ce côté-là, elle est la bonne bluffeuse et y arrivera à la perfection.

La nouvelle donne va cependant se présenter à elle très rapidement en la mettant, ce soir-là, sur le chemin d’Elliot Roche, un rugbyman célèbre et mannequin pour une marque connue. Tout célèbre qu’il soit, Florence ne le connaît pas et le trouve beaucoup trop arrogant malgré que son corps, lui, semble obéir à cet homme contre sa propre volonté. Mais sa théorie, tout comme son approche, l’intrigue bien plus qu’elle ne le voudrait. Un défi ? Peut-être ou peut-être pas… Mais un nouveau jeu certainement. Reste à savoir, quel genre de joueur est Elliot Roche ? Cependant, la partie ne pourra pas se jouer en tête-à-tête, car la presse à scandale va décider de s’asseoir à leur table de jeu invisible, sans qu’ils n’aient pas vu arriver le coup !

Habituellement, le Poker est un jeu solitaire, mais le destin en a décidé autrement pour Elliot et Florence. Pour gagner, Elliot va avoir besoin de sa reine de cœur alors qu’elle ne fait pas partie de son jeu. Il n’a alors que plus qu’une seule possibilité s’il ne veut pas tout perdre… Le bluff… Et pour obtenir ce bluff, il est prêt à miser vraiment gros… Il faut toujours que l’enjeu en vaille la peine si on veut être suivi et Elliot sait sur quoi miser. Sa carrière est en jeu, il ne peut pas perdre.. Sur le tapis ? Ce qui leur tient le plus à cœur. Mais seront-ils de bons joueurs face à leurs adversaires qui ne reculeront devant rien ?

Une belle romance que j’ai lue d’une traite et qui m’a fait passer un merveilleux moment de lecture. Non, on ne va pas assister à de vraies parties de Pokers, même si cela m’aurait bien plu, mais à la partie de poker pleine de simulations qu’aura été la vie de nos héros…

J’ai adoré les personnages, même si j’ai mis un peu de temps pour Elliot qui est un homme très dominateur, arrogant qui sait très bien jouer de son charme et se sert des femmes comme de simples jouets qu’on prend et qu’on jette lorsqu’on en a terminé. Mais n’oublions pas que tout est une question de façade, et tant que le jeu n’est pas entièrement dévoilé, on ne peut pas en connaître le contenu ni la valeur de ce dernier.

Florence est une jeune femme magnifique qui n’a pas eu de chance dans sa vie. Le manque de confiance qu’elle peut avoir envers les hommes, l’empêche d’avancer dans une quelconque relation et préfère les histoires d’un soir. Tout comme Elliot qui ne pense pas avoir le droit à l’amour. Ni le droit d’aimer, ni d’être aimé… Seule sa carrière lui apporte une réelle satisfaction et il compte bien la sauver. La presse à scandale n’aura pas sa peau et bien entendu, il ne pensera qu’à lui. Florence n’est qu’une carte dans son jeu, même s’il sait pertinemment que sans sa dame, la partie est foutue.

Deux âmes en peine qui vont se trouver, s’apprivoiser sans se rendre vraiment compte qu’ils vont devenir indispensables l’un à l’autre différemment que ce pour quoi ils en sont là. Mais le manque de confiance, la peur de perdre est un gros problème à ce contrat qui les unit. Quand bluffent-ils exactement ? Sont-ils en permanence dans le jeu, ou le réel prend le pas sur l’imaginaire ? Comment savoir et comment comprendre où ils en sont réellement ? Sont-ils de simples partenaires ou un vrai couple ? Où et quand se fini le jeu ?

Une histoire simple et complexe à la fois qui ne manque pas de profondeur, d’émotions et encore moins de scènes sexy, car ces deux-là sont loin d’être aux antipodes l’un de l’autre bien au contraire. L’attraction entre eux est très forte et ils s’attirent, s’aimantent, l’un a l’autre jusqu’à ce que le passé vienne sonner le Glass… Elliot a su me toucher dans son mal-être qui le ronge et qui le rend tel qu’il est à ce jour. Mais aussi par sa façon de prendre soin de Florence petit à petit et son besoin de l’avoir prêt de lui sans s’en rendre vraiment compte. Mais à vouloir trop diriger le jeu sans prendre en compte celui de sa partenaire, il risque de perdre plus que ce qu’il ne pense…

 Audrey Laloi est une plume que je découvre et m’a tout de suite embarquée par sa façon de nous présenter son récit. Mais aussi, par ses chapitres courts qui donnent plus d’impact à la double narration et nous font entrer encore plus facilement dans la tête de nos personnages. Sa plume est fluide, drôle à ses moments et imagée au point de bien visualiser les scènes qu’elle nous décrit en nous offrant de belles balades parisiennes.

Une belle romance rafraîchissante comme j’aime à le dire quand je me laisse porter par un récit d’un bout à l’autre, sans me poser de question, tout en appréciant ma lecture.

Un grand merci à Lips and Co pour m’avoir permis de découvrir cette romance dans le cadre de notre partenariat dans sa version broché.

55908485_774997966212260_4682922887164723200_n

Punaise je la cherche partout mais elle est complètement introuvable. Je suis dans tous mes états mais je m’inquiète quand même et si elle voulait pas revenir. En tout cas connaissant Cassiopée je pense qu’elle s’est fais la malle au soleil.

La plus belle plage de l’Amérique Latine l’attirait et elle faisait que parler de tester son nouveau bikini. Mon dieu j’imagine comme elle doit être juste sublime sur cette plage avec ce miniscule bikini à poids rouge.

Bom dia les étoiles, obrigado pour mais si ma poule n’est toujours pas là je me noie. Un seul Vamos à la playa.

57852660_1205430189625602_4772632109594443776_n

Pour recommencer à vivre par Devney Perry, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur une romance émouvante. Pour recommencer à vivre de Devney Perry. Merci à Collection Infinity ainsi qu’à NetGalley France.

Titre : Pour recommencer à vivre

Auteur : Devney Perry

Éditeur : MxM Bookmark

Collection : Infinity

Genre : Romance passion

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

RésuméMariée à son amour de jeunesse, Poppy coulait des jours heureux avec l’époux de ses rêves. Mais leur vie a basculé. Poppy n’est plus mariée. Maintenant, ses amis célibataires ne la regardent plus avec envie. Maintenant, il y a de la pitié dans leurs yeux lorsqu’ils murmurent ce mot terrible derrière son dos… Veuve.
Des années après la mort tragique de son mari, des années de douleur et de chagrin à pleurer l’existence qu’elle a perdue, Poppy décide de réaliser la liste d’anniversaire de Jamie. Elle veut concrétiser ses désirs les plus chers. Et peut-être, peut-être que si elle parvient à remplir cette liste, elle pourra enfin reprendre le cours de sa vie. Poppy sait que remplir les objectifs de la liste sera difficile. Elle s’attend à souffrir à chaque étape. Mais ce qu’elle n’attendait pas, c’est de trouver Cole sur son chemin.
Est-ce que ce même homme qui lui a annoncé la mort de son mari, des années plus tôt, et lui a brisé le cœur, pourrait aussi l’aider à se reconstruire aujourd’hui ?

L’avisdeMya :

Avant tout, je remercie la Collection Infinity pour l’envoi de ce service très émouvant. Une histoire de deuil, de reconstruction et de seconde chance.

Cinq ans après avoir perdu son mari, Poppy n’est toujours pas allée de l’avant. Repliée dans sa douleur, elle s’oublie dans les méandres sombres du deuil. Jusqu’à ce qu’elle décide de réaliser et cocher chaque vœu dans la liste d’anniversaires de son cher défunt. C’est laborieux, mais c’est un bon pas en avant vers la guérison. Des vœux simples et complexes à la fois. Il faut avouer que le disparu avait des rêves de gamin. Un humour spécial. Vous comprendrez si vous vous décidez à franchir les portes de l’univers addictif de Devney Perry. Parfois, ils la font rire et d’autres un peu moins. Néanmoins, c’est grâce à cette liste que Poppy retrouvera goût à la vie.

Entre son restaurant, récemment ouvert et qui marche du feu de dieu, et la réalisation des souhaits un peu particuliers de feu Jamie, Poppy retrouve une personne qui l’a soutenue cinq ans plutôt. Une personne qui a disparu de son paysage depuis. Leur rencontre était brève mais marquante. Jusqu’au jour, où le destin l’a fait réapparaître dans sa vie. Au bon moment où elle avait besoin de soutien pour recommencer à vivre. Un signe de bon augure. Le destin lui offre une deuxième chance pour connaître l’amour. Il reste à savoir si elle est capable de saisir cette carte gagnante au vol.

Cole, sort d’une relation qui ne le satisfaisait plus. Un cœur à prendre pour toutes les nanas cherchant l’homme idéal. Oui, je dis bien idéal. Il travaille dur, en plus à être un flic consciencieux, un fils aimant, sexy en diable, il a plus d’un atout dans son chapeau pour faire craquer la gente féminine. Mais Cole n’est l’homme que d’une seule femme. Poppy. Sa douleur l’a fait fondre il y a cinq ans de là. Mais rien n’a changé aujourd’hui. Elle a toujours le don de faire se craqueler ses défenses d’un seul regard, d’une larme, d’un geste. Il est foutu pour les autres femmes. S’il n’arrive pas à la séduire, il ne pourra jamais être l’homme d’une autre…   

Cole était l’homme dont Poppy avait besoin pour se reconstruire. Sa patience, sa persévérance, sa douceur, sa bienveillance, et son amour font repartir son cœur qu’elle pensait éteint, au grand galop. Prendra-t-elle la main qui lui tend avec tellement de générosité et d’amour sincère ? Lui donnera-t-elle la chance de reconquérir son cœur en deuil ?  

Comme je disais au début de cet article, Pour recommencer à vivre, est une histoire d’amour, de passion mais pas que cela. C’est aussi une histoire de seconde chance, de reconstruction et de courage. Poppy a eu le courage de s’investir dans ce travail sur elle pour qu’elle se retrouve après une longue période de deuil. Malgré sa douleur, elle s’est investie aussi dans la réalisation d’un projet ambitieux. Elle a aussi trouvé le courage de saisir sa seconde chance. Chose difficile en soi.

Pour recommencer à vivre est aussi un moment de méditation. Un moment où on arrête tout et on réfléchit à la vie qui peut être aussi belle que précaire. À réfléchir à nos priorités. Et à en profiter à fond. 

Ghandi a dit « La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre ».

Devney Perry nous délivre ce même message entre les lignes de cette romance utilisant ses propres mots. Elle nous parle de séparations pénibles, d’adieux douloureux, mais, aussi d’émois des retrouvailles et de la plus belle chose que la vie nous offre, la douceur de l’amour.

Pour recommencer à vivre est une ode à l’espoir que nous offre l’auteur avec sensibilité et générosité. Un récit fluide et poignant que je vous recommande à 100 %

Muse – Feeling Good

photoeditor_20190328_0053026551522892662.jpg

L’avis de Carine sur Sexy Scandal de Ana K. Anderson chez Addictives Editions


Titre : Sexy Scandal
Auteur : Ana K.Anderson
Editions : Addictives collection Luv
Genre : Romance
Ebook : 5.99 €
Résumé : Elle est sur le point de se marier. Mais pas avec lui.

Quinn MacFayden, homme d’affaires accompli exilé à New York, doit rentrer de toute urgence en Écosse afin de protéger le précieux héritage familial.
Son vieux grand-père est sur le point de se remarier avec une parfaite inconnue de soixante-six ans sa cadette… Et il en est hors de question ! Quinn en fait le serment. Lui vivant, Dawn Fleming ne fera jamais partie de la famille.
Mais Dawn n’est pas une future mariée comme les autres. Elle n’a rien de la croqueuse de diamants qu’il imaginait et surtout elle va savoir lui tenir tête.
Entre eux commence un jeu du chat et de la souris. Une guerre où tous les coups seront permis et où succomber n’aura jamais été aussi tentant…

Après le succès d’Indompté, retrouvez Ana K. Anderson avec sa nouvelle romance, Sexy Scandal !
Mon avis :

Dawn est une jeune femme de 25 ans qui n’a pas toujours eu la vie rose. Mais depuis peu, elle vit un véritable conte de fées avec ses deux petits frères jumeaux dont elle a la garde. Son prochain mariage avec un richissime laird écossais, Sir Fergus MacFayden, n’y est pas étranger, bien au contraire.

Cet homme vénère le sol qu’elle foule et tous ses désirs sont des ordres. Ils s’entendent à merveille malgré l’écart d’âge de 66 ans entre eux. Oui, vous avez bien lu, 66 ans ! Son papy grincheux est un homme en or avec lequel elle va s’unir pour le meilleur et pour le pire. Mais le pire va vite arriver et ce avant même le mariage. Le pire s’appelle Quinn MacFayden…

Quinn, le petit-fils de Fergus vivant à New-York, ne comprend pas cette union et compte bien faire capoter le mariage coûte que coûte. Comment son grand-père peut-il se laisser avoir à ce point ? Qui est cette croqueuse de diamants ? Cette mascarade n’aura pas lieu et il jure qu’il fera de la vie de Dawn un enfer sans nom !

Ce dernier ne croit déjà pas à l’engagement, depuis sa déception avec Amy, il évite tout étalage sentimental. Pas de début, pas de fin, pas de cris et encore moins de larmes… Alors imaginer un seul instant son grand-père passant la bague au doigt d’une créature qui pourrait être sa petite fille est impensable. Il est clair qu’elle ne peut pas l’épouser par amour. C’est une sorcière, il n’y a aucun doute. Son grand-père a été ensorcelé et il va le sauver… Cette femme ne touchera pas un seul centime de la fortune familiale !

Seulement, à son arrivée, ce n’est pas devant une sorcière qu’il va se retrouver, mais plutôt face à une femme d’une beauté saisissante et un regard qui déborde de bonté. Une fée, voilà ce qu’elle est… L’incarnation vibrante et virginale de la joie de vivre… Mais même si par sa beauté naturelle elle semble l’envoûter, hors de question de se laisser prendre à son tour. C’est peut-être une fée, mais c’est lui qui détient la baguette magique…

Provocations, coups bas, … Tout sera permis entre nos deux protagonistes qui vont se mettre à jouer à un jeu qui va vite les dépasser. L’ attirance est beaucoup trop forte entre eux, mais l’animosité qu’ils se vouent est incommensurable… La guerre est déclarée chez les MacFayden, et que le meilleur gagne…

Une romance comme je les aime avec son intrigue énigmatique et ses nombreux rebondissements, qu’ils soient tristes ou hilarants, ils nous tiennent en haleine du début à la fin. L’auteur nous offre une histoire si belle et tellement magique, que je l’ai lue pratiquement d’une traite !

La passion qui anime nos deux protagonistes est très intense et tellement addictive que l’on ne peut qu’apprécier chaque page que l’on tourne, chaque réplique et chaque scène. Deux protagonistes aux caractères de feu, explosifs, mais aussi tellement  fusionnels qu’ils en feraient pâlir un volcan et lui en voleraient l’éruption pour leur simple besoin de combustion… D’ailleurs côté combustion, nous ne sommes pas en reste, car on ne peut que se consumer dès que Dawn et Quinn se retrouvent dans une même pièce. C’est chaud, c’est fort et puissant, mais c’est aussi, très sensuel avec un partage d’émotion qui ne peut que nous envoûter.

Ana K. Anderson a mis tant d’émotions, de sentiments, de passion dans ses personnages que c’est fort et intense. Je dirais même que les voir se faire la guerre est jubilatoire tellement l’addiction est présente. On rit mais on pleure aussi… Car cette romance n’est pas qu’une mascarade dont on se délecte de la lutte entre nos héros, non. Cette romance est une célébration de la vie, de l’amitié et de l’amour… C’est intéressant, hilarant, mais aussi très intriguant. Pourquoi une femme telle que Dawn épouserait-elle un homme comme Fergus tout aussi gentil soit-il, même si sa situation n’est pas des plus faciles ? Comment peuvent-ils faire abstraction du regard des autres et de la réputation que Dawn aura par la suite ? Tout cela a titillé ma curiosité et il me tardait d’en découvrir chaque secret. Des secrets de famille qui vont faire mal, comme d’autres feront du bien. Jusqu’à ce que les deux doivent impérativement fusionner pour un mal qui fera du bien… Il nous montre aussi qu’il ne faut pas se fier aux apparences et apprendre à gratter pour voir ce qu’on ne voit pas à l’œil nu pour découvrir le meilleur des gens et le laisser remonter pour revivre à nouveau.

Une plume que je découvre et qu’il me tarde déjà à lire à nouveau. Ce roman est tout simplement un coup de coeur qui m’a transportée d’un bout à l’autre de la plus grande montagne russe qu’il soit, avec tellement de hauts et de bas et tellement d’émotions, que je ne peux que vous conseiller de le lire à votre tour.

Un grand merci aux Éditions Addictives pour cette magnifique romance rafraîchissante et à la fois tellement profonde…

Is It Love ? Carter Corp, Gabriel par Angel Arekin, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le premier volet de Carter Corp. – Gabriel d’Angel Arekin que je remercie ainsi que Hugo New Romane pour l’envoi du service presse. Un tome explosif et torride.

Titre : Is It Love – Carter Corp, Gabriel

Auteur : Angel Arekin

Éditeur : Hugo New Romance

Collection : New Romance

Genre : Romance

Broché : 

Résumé : Is it love ? L’histoire d’amour dont vous êtes l’héroïne.
Alors qu’Ashley est en retard pour son premier jour de travail à la Carter Corporation, une grande
entreprise new-yorkaise dans laquelle elle a toujours rêvé d’être embauchée, elle croise le chemin d’un insupportable personnage qui lui fait perdre un temps précieux ainsi que son calme.
En arrivant au bureau avec plus d’une heure de retard, on lui présente son manager… qui n’est
autre que celui qui est responsable de son arrivée tardive !
Il va alors prendre un malin plaisir à faire planer le doute sur son éventuel renvoi. Dès lors se met en place un jeu mêlant séduction et provocation.

L’avisdeMya :

Is It LoveWhat’s these ? Tout simplement une histoire d’amour interactive. Un jeu où vous pouvez vivre votre propre histoire d’amour. Une idée originale de Claire Zamora. Un divertissement où la joueuse incarne l’héroïne et peut influer sur le scénario. J’ai testé l’application et je vous avoue que je me suis vite prise au jeu même en étant novice. Je me suis bien amusée à faire tourner en bourrique les héros de mes histoires.

Comme je disais, c’est un jeu pour se divertir et aussi d’étancher sa soif d’écrire en manipulant, le texte et les personnages à sa guise et au gré de ses envies.

Ce qui est le cas d’Angel Arekin, dans ce premier tome de Carter Corp. L’auteur s’est éloignée de son univers habituel. Et même pas peur. Elle a pris plaisir à écrire Gabriel, et on le ressent fortement entre les lignes. Angel a réussi à m’embarquer et aussi me donner l’envie de me replonger encore dans cet univers vendeur de rêve !

Le premier jour chez Carter Corporation a débuté sous de mauvais augures pour Ashley. Non seulement elle est très en retard, mais aussi s’est fait tirer son sac devant la boîte où elle doit commencer son nouveau job.

Mais le pire dans tout cela, c’est de revoir la cause de son retard, le mec qu’elle a insulté copieusement, et qui se trouve aussi être son chef. Cela aurait dû la refroidir ou même l’adoucir, mais c’est mal la connaître. Au lieu de rentrer ses griffes, elle en remet une couche à son arrogant patron au risque de se faire virer avant d’avoir fait ses preuves.

Le seul point positif de cette journée pourrie, c’est sa rencontre avec le séduisant et espiègle Matt, un collaborateur en or. Au moins lui, est content de son arrivée dans l’entreprise et ne s’en cache pas. Ashley est loin de se douter que ce dernier n’est pas le seul à apprécier sa venue chez C.C.

Si Gabriel lui donne l’impression de douter de ses capacités et de minimiser son importance au sein de l’équipe, ce n’est que pour masquer sa forte et malvenue attirance pour cette nouvelle qui va non seulement mettre à mal son principe « No zob in job » , mais aussi le pousser dans ses derniers retranchements.

Exit Gabriel, le séducteur de ses dames, l’infidèle assumé, et le personnage insupportable et arrogant. Et paix sur son âme ! Le Gabriel d’aujourd’hui, ne voit que pour la belle Ashley. Celle qui hante ses jours et nuits. Mais cette dernière lui donne du fil à retordre lui l’habitué aux coups faciles. Elle a la manie de se trouver là où il ne l’attend pas. Elle prend même son pied à le rendre chèvre et met ses nerfs à rudes épreuves. Mais du Ashely, il en redemande même si elle se méfie de lui et ne lâche pas tout à fait prise avec lui. En même temps cela se comprend, vu le passé sulfureux de ce fantasme sur pattes, il y a de quoi rester sur ses gardes.

Bienvenues à vous dans l’univers de Gabriel, où tous les coups sont permis. Jalousie, tromperies et magouilles en sont les mots d’ordre. Mais pas que… Une sensualité torride, de l’humour à volonté, et des personnages tout à fait à l’image de l’histoire. Captivants, rigolos et attachants.

Et je n’ai pas besoin de vous dire que la plume d’Angel Arekin a été encore une fois parfaite. Même si elle est loin de sa zone de confort, elle a assuré le côté constructif du récit en nous offrant une histoire légère mais aussi une intrigue pour ajouter du piment à son récit. Quant aux personnages, ils ont fait des étincelles. Des petites étincelles qui ont allumé un feu ardent et une passion insatiable. Leurs confrontations ont permis des dialogues dynamiques, et explosifs. Pas moyen de faire une pause ni de décrocher tellement c’était bien rythmé, fluide ainsi que comique.

Si vous êtes joueurs ou joueuses, tentez Gabriel, vous y trouverez assurément une ambiance électrique et addictive !

Un grand merci à Angel Arekin pour ce superbe moment lecture qu’elle m’a offert.

Iio – Is It Love

56242702_402499533640406_3810233558941827072_n

 

 

L’avis de Carine sur Ceci n’est pas une fiction… de Margot Collins


514ChVwb+XL.jpg


Titre : Ceci n’est pas une fiction… – tome 1-

Histoire inspirée de faits réels
Auteur : Margot Collins
Genre : Romance
Editions : Lips & Co
Collection : Lips & Roll
Ebook : 5.99 €
Broché : 16.99
Résumé : Depuis qu’elle l’a vu dans cette série, Manon est complètement folle de Joshua Barton, acteur américain de renom. Elle le suit sur les réseaux sociaux, dans les magazines, les conventions, et lui envoie même régulièrement des messages. Un jour, miracle : il lui répond !
Ainsi se met doucement en place le rêve de sa vie…
Manon passe, en un an, de quelques mots échangés à un contrat de travail un peu particulier : pendant six mois, elle devra jouer le rôle de la compagne du jeune homme, pour redorer sa réputation entachée par son goût pour l’alcool et les femmes.
C’est l’opportunité rêvée de se rapprocher de la star montante qu’elle aime. Mais est-il vraiment si exceptionnel ?
Loin du feu des projecteurs, la réalité peut être bien différente de tout ce qu’elle avait imaginé…
Mon avis :

Lorsqu’une rencontre incroyable bouleverse votre vie, vous réalisez soudain que rien n’est impossible à partir du moment où on le désire suffisamment fort…

Ceci n’est pas une fiction… est basé en partie sur l’histoire vraie de l’auteur. Lors de notre lecture, nous allons y retrouver des situations réellement vécues mais aussi des phrases qui lui ont été dites et des éléments qui font partie de son histoire. Le tout romancé à sa façon. Margot Collins nous offre un récit dont beaucoup de fans pourraient en rêver…ou pas…

Manon est une idéaliste, grande rêveuse qui ne choisit jamais la facilité tout comme sa meilleure amie Bérylle. Proche de la trentaine, elles sont toutes les deux des indéfectibles célibataires attendant le mec trop parfait. Néanmoins, concernant Manon, même si personne ne lui connait de petit ami officiel, elle chérit dans sa tête, un homme, son idéal, celui de ses rêves et qui fait battre son coeur fortement. Le seul « hic » c’est que c’est un acteur américain qui vit à Los Angeles et elle réside en France. Manon est tombée autant amoureuse de ses idées que de son physique. Entre eux, tout a commencé simplement… En regardant une série à la télé, il lui a carrément tapé dans l’oeil ! On connait toutes cela n’est-ce pas 😉 ?

Puis à force de le suivre sur les réseaux sociaux et de lui envoyer des messages, il a fini par lui répondre et a commencé à la suivre sur Twitter. Puis un mail … une rencontre… Et le temps d’une convention, puis d’une autre… Manon a vécu un conte de fée, un fantasme à l’état pur qui a rendu le retour à la réalité un peu plus compliqué que prévu.

Manon ne laisse entrer personne dans son coeur. Il est impossible pour elle de passer à autre chose… Sa famille ne la comprend pas, ses amis non plus. Jusqu’au jour où, Josh va lui faire une drôle de proposition qui sera pour elle l’opportunité de vivre son rêve encore plus loin, plus fort et en espérer beaucoup plus qu’un simple contrat de travail… Mais voilà, loin des projecteurs, la réalité est toute autre et Manon risque de tomber de haut…

Avec son roman Ceci n’est pas une fiction… Margot Collins nous ouvre les portes du show-biz et de ses dérives, mais aussi celles de son coeur… Au travers de l’aventure de Manon, elle va donner vie à cette romance qui a tourné trop court pour elle, mais qui à mon grand étonnement, ne prendra pas les chemins qui semblaient être tous tracés.

Dans ce premier tome, l’auteur apporte les bases qui vont nous permettre de nous installer confortablement et nous immerger dans ce récit particulier. Savoir qu’une partie est réelle m’a tout de suite attirée, car arriver à découvrir ce qui l’est et ce qui ne l’est pas ne m’a pas lâché tout au long de ma lecture. Qui est cet Acteur ? On mène l’enquête obligatoirement, on cherche ce qui pourrait coïncider avec ce que l’on lit, puis on se laisse happer par la romance qui prend vie.

Avec ses mots, elle nous partage des moments incroyables qui ont beaucoup compté et qui lui ont permis de toucher les étoiles. Pourquoi elle ? Peut-être parce qu’elle l’aimait pour lui et non pour ce qu’il pouvait représenter ?

Un récit à double narration dans lequel on va découvrir Josh et ses excès en tout genre, ses frasques font la Une. Ce dernier perd petit à petit toute crédibilité et plus personne ne veut miser sur lui. Son manager est désespéré et pour redorer son image, il veut qu’il se range, se mette en couple. Qu’il réduise aussi sa consommation d’alcool et qu’il se tiennne à carreau.

Pour cela, il lui proposera de faire un casting et trouver la fille parfaite pour tenir ce rôle. Mais Josh ne veut pas n’importe quelle fille. Ses pensées vont se tourner naturellement vers Manon. Cette jeune française avec qui il a passé de bons moments et avec laquelle, il continue une correspondance via les réseaux sociaux. Oui, Manon sera parfaite pour le rôle, mais lui le sera-t-il ?

Des histoires d’amour avec des stars, j’avoue que j’en ai lu pas mal et j’avais très peur de retomber dans les mêmes clichés et donc de m’ennuyer.

Ce qui m’a fait choisir ma lecture a été de savoir qu’une partie était réelle et je voulais m’amuser à démêler le vrai du faux. Finalement, j’ai été très surprise par cette histoire qui m’a happée rien que par son prologue. On veut savoir, on tourne vite les pages pour vivre avec Manon son rêve qui se présente sous une forme inattendue. Cependant, la mise en place de la suite a été un peu longuette. L’auteur donne beaucoup de détails afin de mettre en place son départ et son immersion dans la vie de la Star. Quelques incohérences sur le déroulement qui ne vont pas avec ce qu’on demande à l’héroïne. Puis le déclic arrive et on commence à trouver le rythme avec un écriture beaucoup plus fluide et une découverte des personnages auxquels on ne peut que s’attacher. Manon va se frotter à la réalité et découvrir que derrière ce monde de paillettes, se cachent des démons prêt à tout. Ce monde si différent du sien et dans lequel elle peinera à y trouver sa place. Reste à savoir si c’est toujours ce qu’elle souhaite…

Une romance rafraîchissante avec un récit très intéressant et aux personnages très bien travaillés qui nous donnent qu’une seule envie, connaître la suite et vite. Car même si j’ai vu venir la fin de ce premier tome, j’avais gardé un petit espoir d’une belle parenthèse pour notre héroïne. Et puis, je n’ai pas eu assez de Josh qu’il me tarde de découvrir un peu plus. Manon le changera t-elle ? Réussira-t-il à retrouver sa notoriété grâce à elle ? Que peuvent-ils attendre l’un de l’autre ?

Toutes les réponses arriveront dans le second et dernier tome de cette duologie dans laquelle on peut croire que tout est possible si on le veut vraiment.

Un grand merci aux Editions Lips and Roll pour m’avoir permis de découvrir cette lecture originale en service presse broché.

L’avis de Carine sur Les Morgan’s, un roman de Pascale Stephens chez BMR



Titre : Les Morgan’s
Auteur : Pascale Stephens
Editions : BMR
Genre : Romance
Ebook : 9.99 €
Résumé : À seulement 22 ans, TJ travaille d’arrache-pied pour sauver le garage familial et rembourser dans les temps les dettes que son père leur a laissées, à elle et à ses frères.

Il y aurait bien une solution. Darell Cooper, un homme insupportablement charmant, propose d’acheter la Ford GT40 de TJ. Celle qui appartenait à sa mère. Celle qu’elle s’est promis de ne vendre sous aucun prétexte…

Pourtant, TJ le sait, elle devra choisir : sa maison, ou ses souvenirs.
Car l’échéance approche, et l’argent manque toujours.
Pour garder son indépendance et son héritage, TJ est prête à tous les sacrifices. Mais à refuser chaque main tendue, ne risque-t-elle pas de passer à côté de la plus belle des histoires ?
Mon avis :

TJ se demande souvent ce qu’elle a pu faire dans une vie antérieure pour avoir un Karma aussi merdique… Elle travaille d’arrache-pied avec son frère Curtis pour arriver à sauver le garage familial dans lequel elle est mécano et auquel elle tient tant. Lorsque son père est mort deux ans auparavant, ses frères et elle, ont découvert l’ampleur des dégâts. Un gouffre abyssal qu’elle peine chaque jour à combler. Consciente des sacrifices que chacun des ses frères aient consenti pour ce sauvetage, elle aimerait être capable de tout bazarder mais elle n’y arrive pas… trop de souvenirs dans lesquels elle se complaît à vivre… Mais aujourd’hui, c’est sa dernière chance. Seul le banquier peut la sauver de la vente du garage ou de la voiture la plus précieuse qu’elle puisse avoir… La GT 40 ayant appartenu à sa mère…. Mais TJ est autant incapable de se détacher de l’un comme de l’autre… Malheureusement, le banquier lui fera défaut une fois de plus et elle refuse catégoriquement de céder la voiture à l’acquéreur que son frère vient de trouver. Elle s’était fait la promesse de ne jamais s’en séparer, coûte que coûte. Elle se retrouve dans une impasse et ne se rend pas vraiment compte que ses frères sont au bout du chemin. Il va falloir qu’elle fasse un choix, aussi dur soit-il. Mais à vouloir sauver ses deux biens les plus précieux, elle risque de tout perdre… L’humain comme le matériel… Ils ont sacrifié déjà tant de choses…

Darrell Cooper pourrait être la solution. Cet arrogant homme d’affaire milliardaire veut sa voiture et il est prêt à y mettre une somme indécente pour assouvir son caprice. Mais lorsqu’il va se retrouver face à TJ, l’attraction qu’il va ressentir pour elle est violente, cela le percute de plein fouet… Elle l’attire comme jamais aucune femme avant elle ne l’avait attiré. Aucune ne lui a jamais fait cet effet là au point de le déstabiliser, mais aussi de vouloir jouer. TJ l’intrigue autant qu’elle l’agace mais pardessus tout, elle l’excite un peu trop et fait naître en lui des émotions contradictoires dont il est très surpris.

Tj se sent comme une proie devant ces yeux qui la dévorent. Mais la chaleur qu’elle ressent en elle n’est pas légitime, elle la refuse. Elle ne veut pas se laisser avoir par un homme qui se jouerait d’elle juste pour atteindre son but, la voiture. C’est complètement ironique ! Comment peut-il être sous son charme, alors qu’elle n’est qu’un garçon manqué aux yeux de tous ? Elle est convaincue que Darrell Cooper sait parfaitement jouer de ses atouts pour servir ses affaires, et hors de question de se laisser berner… même si elle en reste flattée.

Un récit qui démarre sur les chapeaux de roues et nous offre une vision d’une histoire qui ne peut que nous plaire. Deux protagonistes qui se ressemblent plus qu’ils ne pourraient le croire et qui poursuivent sans le savoir la même quête. Deux âmes en peine qui vivent dans le souvenir plutôt que d’accepter de vivre. Deux caractères fort qui vont succomber sans préavis l’un à l’autre, telle une évidence. Le coup de foudre existe, ils en sont la preuve. Tout devient alors un autre combat en mêlant un tas d’émotions qui vont se succéder les unes aux autres. C’est fort, intense et déconcertant. Tj n’a pas l’habitude de faire confiance aux hommes. Elle ne connait rien à l’amour et n’a jamais pris le temps de s’accrocher à qui que ce soit. Darrell va la révéler à elle-même. Lui faire découvrir qu’elle n’est pas que la petite mécanicienne, fille de…. Elle est Thérésa Justine, une femme magnifique et passionnée. Lui même fait du mieux qu’il peut car personne n’a jamais pris place dans son coeur et encore moins dans sa maison qui est son sanctuaire.

Tj a déboulé dans sa vie comme une tornade et il prend un plaisir fou à la laisser dévaster tout sur son passage, y compris son coeur. Il n’a pas de mode d’emploi pour gérer ses sentiments mais il est prêt à bien plus de sacrifice qu’elle…

Lui laissera-t-elle une chance ? Serait-il possible que son amour passe avant son ambition de sauver ses souvenirs et son indépendance ?

C’est sous une plume très fluide comme à son habitude, que Pascale Stephen nous emporte dans son récit et nous plonge dans la vie de nos protagonistes. Une récit à double narration qui nous permet de découvrir la vraie personnalité de Darrell et ce à quoi il aspire en regardant sa belle. Les scènes coquines sont écrites avec une belle sensualité et nous permettent de ressentir tout l’amour qu’ils se portent. Et c’est important, car pour ma part, j’ai trouvé que tout allait trop rapidement de ce côté là du récit. J’aime quand les personnages se cherchent, jouent, se trouvent et mènent un combat charnel. Particulièrement, lorsqu’ils possèdent des caractères aussi fort que nos protagonistes. Ce sera mon petit couac de cette lecture car cela m’a déroutée et malgré les nombreux rebondissements, le rythme a baissé d’un cran. Il n’y avait plus ce charme qui me serre le coeur et fait virevolter les papillons dans l’attente d’un plus. Mais peut être que pour l’auteur, ce n’était pas le but premier de son récit. Car avant tout, au travers de l’histoire de TJ et Darrell mais aussi de Curtis, Faith et Harry, c’est un message qu’elle nous fait passer.

Les Morgan’s reste toute de même une superbe lecture qui nous fait comprendre qu’il faut laisser le passé au passé et s’ouvrir aux autres pour un avenir meilleur. Que faire vivre les souvenirs, c’est s’oublier soit-même en s’empêchant de créer les nôtres et regarder devant nous et non en arrière. Puis faire confiance, accepter les mains tendues et particulièrement prendre en considération aussi les attentes des autres.

Une belle romance qui se lit facilement et aux personnages très attachants, les principaux comme les secondaires, qu’il me tarde de découvrir dans la suite de ce premier tome.

Un grand merci aux Editions Bmr pour leur confiance et pour m’avoir permis de découvrir cette belle lecture en service presse.

OUps raté ! nanananère essaye encore !

th8Q7RBWS6

L’avis de Carine sur le dernier épisode de The Boy Next Room de Emma Green !


413GZF7TAJL._SY346_
Titre : The Boy Next Room 4/4
Auteur : Emma Green
Genre : Romance young Adult
Editions : Addictives
Ebook : 4.99 €
Résumé : Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire, qui n’a jamais trouvé sa place nulle part. Envoyée chez son père biologique qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables.
River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté…
Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule
Mon avis écrit par #Carine :

Un dernier tome qui perd en intensité et profondeur par rapport aux volumes précédents mais qui reste toujours addictif.

Céleste risque l’expulsion du territoire. Son retour à Paris pourrait être la pire des cases départ… Casser le nez du fils d’un juge n’était certes pas très malin après réflexion et garder le secret de River est de plus en plus difficile pour elle…

Nos protagonistes sont en permanence sur le fil du rasoir et mériteraient tout de même un peu de paix et pouvoir vivre leur amour au grand jour. Et pourtant, une fois de plus les évènements négatifs vont s’enchainer en nous offrant un lot de rebondissements qui permettent de garder une certaine addiction au récit.

Si River va retrouver un peu d’apaisement dans ce dernier volume en affrontant ses démons, ce ne sera pas le cas de Céleste et encore moins les membres de leurs deux familles réunies. Ils sont tout aussi perdus qu’eux finalement. Ils ne savent pas comment gérer, et comme tout adulte dans la confusion, ils occultent ce qui les dérange ou en font un interdit…. Jusqu’à ce que nos amoureux se montrent plus matures que ce qu’ils ne pouvaient penser…

Cette histoire va les faire grandir, ils ne comptent pas baisser les bras. Cette passion qui les consume, indéniablement palpable au travers des mots, est toujours aussi forte et crépite d’une telle puissance qu’on ne peut pas lâcher le récit un seul instant. Ce désir qui les pousse l’un vers l’autre est le carburant de ce roman….
La plume des Emma Green nous emporte et nous transporte une fois de plus dans une romance qui va nous faire tourner en bourrique et nous apporter notre lot d’émotions. Avec The Boy Next Room, elles ne vont pas déroger à la règle de nous faire don d’une magnifique histoire d’amour interdite et pleine d’émotions qui reste malgré tout très originale alors que le sujet à été traité déjà plusieurs fois. Mais ce n’est pas le seul thème de société que nous allons retrouver lors de notre lecture. Ils ont tous une importance bien précise sur la conduite de nos protagonistes et font ce qu’ils sont.
Je dois aussi vous dire que je ne suis pas seulement amoureuse de River, je le suis de toute cette famille que j’ai trouvée vraiment plus que géniale. Mais aussi fan de l’environnement dans lequel ils évoluent et qui est décrit d’un tel réalisme qu’on ne peut que se plonger, se noyer dans leur quotidien.

Un dernier volume addictif malgré la perte de l’intensité à laquelle je me suis habituée dans les autres épisodes. Il faut avouer que les cliffhangers qui ont clôturé chaque épisode ont assez éprouvé notre self-contrôle !

J’ai tout de même trouvé le dénouement un peu trop simple, léger et parfois même incohérent sur certains points… C’est un peu dommage car j’avais beaucoup d’attente les concernant. Néanmoins, il montre du doigt que ce n’est pas toujours évident d’avoir gain de cause et que même si tout ne se règle pas, en parler est déjà le premier pas d’un combat. Comme par exemple, le harcèlement scolaire, ce fléau qui n’épargne personne et qui est inclus dans le récit sous deux formes bien distinctes vécu par l’héroïne de chaque côté du globe.

J’ai passé un très bon moment de lecture avec The Boy Next Room. C’est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle histoire des Emma Green. Et si cela n’est pas la meilleure d’entre elles, elle reste tout de même une belle découverte qu’il me tarde de relire d’un seul coup pour l’apprécier d’une autre façon.

Une énorme merci aux éditions Addictives pour leur confiance.

Les heures inutiles par Sara Buffet, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Les heures inutiles, une jolie romance contemporaine de Sara Buffet. Merci à So Romance pour l’envoi du service presse !

Titre : Les heures inutiles

Auteur : Sara Buffet

Éditeur : So Romance

Genre : Romance contemporaine
Résumé : Déchirée entre Mattéo et Thomas, et par les reproches de ses proches, Yoanne va-t-elle se laisser guider par ses sentiments ?
Yoanne et Mattéo se rencontrent par hasard et se recroisent par miracle avant de ne plus se quitter. Mais, en-dehors des heures de caresses et de tendresse qu’ils partagent, Yoanne cherche à fuir une situation à laquelle elle ne sait pas faire face : Thomas, l’homme qui partageait sa vie, est dans le coma. Déchirée par des sentiments ambivalents et les reproches de ses proches, Yoanne va devoir faire des choix et se laisser guider par ses sentiments.

L’avisdeMya :

Les heures inutiles est ma première lecture de la maison So Romance. Une lecture qui entre dans le cadre de notre nouveau partenariat. Une histoire de choix et de seconde chance. Une romance contemporaine toute en douceur et en émotions.

Yoanne a vu dans sa rencontre avec Mattéo le déclic dont elle avait besoin pour s’affranchir d’une relation qui ne lui apportait plus la sérénité d’avant. Le fait de l’avoir recroisé alors que c’était loin d’être probable, elle y a vu un signe du destin. Yoanne a décidé de s’investir dans cette relation tout en étant sur la réserve. Mattéo l’attire mais elle n’arrive toujours pas à se laisser aller. Son subconscient lui faisait-il savoir qu’elle a encore des sentiments pour l’absent sans qu’elle s’en rende compte ? Ou considère-t-elle Mattéo comme un pis-aller, sa consolation de sa perte ? Un réconfort bienvenu sans les tracas de l’engagement.

Mattéo est un jeune étudiant un peu solitaire et un peu réservé sur les bords. Côtoyer cette fille plus âgée que lui, lui fait découvrir des sentiments qu’il ne connaissait pas. Habitué à des relations superficielles, il arrive difficilement à analyser ou séparer le désir charnel du sentiment affectif. Mais, au fil du temps, il découvre que cette relation lui apporte une plénitude inespérée. Même s’il a le sentiment que Yoanne lui dérobe ses pensées et ne se donne pas à fond contrairement à lui.

Mattéo est loin d’imaginer qu’elle ne lui cache pas seulement ses émotions mais aussi une partie importante de sa vie qui pourrait mettre en danger son amour pour elle !
Les heures inutiles n’est pas la romance passionnée ou passionnelle que vous pourrez attendre, néanmoins, la plume de l’auteur est tellement touchante qu’elle nous embarque systématiquement dans cette histoire de seconde chance. Le dilemme de Yoanne à choisir, sa confusion et ses faux semblants donnent un peu de piquant à cette romance qui a démarré très lentement mais avec laquelle on va d’une découverte à l’autre. Pas de suspense mais beaucoup de tendresse dans les mots de l’auteur avec des personnages auxquels on s’attache aisément.

Une récit fluide et une romance qui sort de l’ordinaire, ce qui fait du bien de temps en temps. Seul bémol, le dénouement est arrivé un peu vite pour moi et a manqué de quelques approfondissements. Possible que ce soit un fait de l’auteur pour laisser place au pouvoir de l’imagination de combler les blancs. Sinon j’ai passé un sympathique moment avec les trois personnages clé de cette joliesse histoire.

Merci à So Romance pour cette jolie découverte !

Les heures passées – Michel Jonasz

L’avis de Carine sur Une plume dans le desert de Aryabella Connors chez Lips & Co


 

41gdLM3ZlYL._SY346_

Titre : Une plume dans le désert

Auteur : Aryabella Connors

Genre : Romance

Editions : Lips & Co

Collection : Lips & Roll

Ebook : Lien d’achat

Broché :

Résumé« Il me regarde, se penche. Mon souffle s’accélère, mon corps fourmille d’impatience. Je ne peux pas… Il se rapproche encore plus près, me sourit et embrasse ma joue lentement pendant que je regarde fixement devant moi… »

Quand sa sœur et sa meilleure amie s’engagent comme infirmières dans l’armée, Maxynne n’hésite pas une seule seconde à signer pour partir avec elles. Quitte à laisser au pays son fiancé Brooster, à qui elle est promise depuis toujours…

Propulsée du jour au lendemain dans le désert infernal de Libye, elle va devoir se montrer plus forte que jamais pour affronter les horreurs de la guerre et la rigidité militaire. Comme si cela ne suffisait pas, elle doit résister au charme du lieutenant Huppers, qui semble bien décidé à se rapprocher d’elle…

Maxynne parviendra-t-elle à se faire une place au milieu de ces soldats surentraînés ? Va-t-elle succomber à la passion qui vient bouleverser toutes ses certitudes, ou choisira-t-elle de respecter la promesse qu’elle a faite à Brooster ?

Mon avis :

Une pépite livresque à ne pas manquer. J’attends généralement que tous les tomes soient sortis avant de me prononcer. Mais là, je ne peux pas attendre ! Ce roman nous emporte dans un univers qui change un peu de nos habitudes livresques et dans lequel les personnages évoluent en nous faisant vivre des moments forts et intenses, en plein coeur du désert Libyen…

C’est avec une boule au ventre que Maxynne commence une nouvelle phase de sa vie. Aujourd’hui, elle s’envole avec sa sœur et leur meilleure amie Charlotte, en tant qu’infirmière dans l’armée des Etats Unis pour une mission de six mois. Ce n’était pas son choix de base, mais elle se refusait à les laisser partir seules. Du jour au lendemain, elle se retrouve propulsée dans un enfer sans nom …

Cela va la changer de la réserve de La Pantha où, Brooster son fiancé, l’attend le temps de sa mission en Libye tout en préparant leur mariage. Sa relation avec son indien n’est pas de celle qu’on peut lire dans les livres, mais il est gentil et attentionné avec elle. Même si sa vie sera simple et paisible à ses côtés, l’idée du mariage reste tout de même assez terrifiante pour elle. Cependant, elle reste persuadée que lorsqu’elle reposera le pied sur le sol américain, toute cette tension sera envolée. Mais sera-t-elle encore la même ?

Maxynne va devoir se montrer plus forte qu’elle ne l’est déjà pour arriver à affronter les horreurs que la guerre engendre et toute cette peur et cette douleur qui en résulte. Elle devra aussi se plier aux exigences militaires et à la rigidité de l’armée pour sa sécurité mais aussi celle de ceux qui l’accompagnent. Ce n’est pas son monde, elle va devoir faire ses preuves pour gagner sa place auprès des hommes y compris repousser ses limites. Mais sa force de caractère lui permettra de s’adapter, et d’encaisser plus vites que ses douces pour lesquelles ce sera plus compliqué. Les liens d’amitié que les trois infirmières vont tisser avec certains soldats, leur apporteront aussi du réconfort qui leur permettra de souffler, se sentir à nouveau « normales » et éviter de cogiter. Comme aussi apprécier un magnifique couché de soleil sur les dunes que Maxynne aime tant admirer tout en fredonnant…

Des amitiés qui se transformeront en d’autres sentiments, car ils ont tous ce besoin de trouver la paix, la gaieté et l’espoir. De la douceur pour faire front devant ce cauchemar . Trouver leur oasis, leur refuge dans lequel ils occulteraient le reste et savoureraient des moments simples de la vie.

eee.jpg

Mais pour Maxynne une fois de plus, ce sera un autre combat. Le Lieutenant Huppers  ne lui cachera pas son attirance, et si ce qu’elle ressent lui est inconnu, ne pas le maîtriser la met en colère car elle sait qu’elle ne peut se laisser aller à ressentir quoi que ce soit. Brooster l’attend à La Pantha… Elle lui a fait une promesse et elle se doit de la tenir… Pour lui, pour son peuple, pour sa mère… mais y parviendra-t-elle ? Doit-elle faire passer une nouvelle fois le bonheur des autres avant le sien ? choisira-t-elle de vire enfin sa propre vie et ses propres expériences ou choisira-t-elle sa Destinée ?

Avec Une plume dans le désert, Aryabella Connors, nous offre une romance bouleversante et très addictive dans laquelle nous plongeons sans préavis aux côtés de nos protagonistes pour vivre avec eux leur aventure et en ressentir chaque émotion. Une fois avec eux, il est impossible de les lâcher. L’auteur nous fait découvrir de nouveaux horizons et a fait naître une histoire magnifique et forte, en plein chaos. Au travers de l’histoire de Maxynne, cette infirmière pleine de compassion, de volonté et d’une force de caractère extraordinaire, mais aussi au travers de celle de Big Love et de tous les personnages que nous allons rencontrer lors de notre lecture. L’auteur nous emporte dans un récit dont on ne peut pas ressortir. C’est intriguant, palpitant, remuant… C’est à la fois dur et plein d’espoir… Nous évoluons dans un univers que nous ne soupçonnons pas, que nous ne connaissons pas. Et Aryabella nous décrit le tout avec une précision déconcertante. On ne lit pas l’histoire , on la vit ! On la ressent, jusqu’à « voir » chaque description des paysages, chaque scène. On suffoque sous la chaleur du soleil mais aussi celle des bombes. Essuyer chaque larme qui coule… et fredonner ensemble chaque chanson… Ce roman est une immersion complète dans une base militaire mais aussi une découverte des coutumes des autochtones et de leur cause.

Nos protagonistes sont tous attachants, autant les principaux que les secondaires. Tous ont leurs places et leurs importances dans le récit. On les voit évoluer et briser leurs carapaces comme Maxynne, dont le regard a changé sur la vie suite aux scènes qu’elle a vécues sur le théâtre de l’horreur où rien n’est écrit ni défini à l’avance.

Une nouvelle vie dans laquelle elle va décupler les émotions et éprouver des sentiments qui ne lui ressemblent pas comme la confusion, la haine, la colère ou encore la honte. Mais aussi l’amour… Celui de ces femmes qui n’ont rien et qui lui apportent tant… Celui de son métier, de ses pairs et surtout celui du Lieutenant pour lequel elle préférerait ne rien ressentir… Un lieutenant qui cache qui il est vraiment et qu’il me tarde de découvrir plus en profondeur.

Un roman à ne manquer sous aucun prétexte ! Au garde à vous mes étoiles ! Votre lieutenant Carine vous donne l’ordre de foncez lire cette merveille. Sortez de votre zone de confort et des sentiers battus et savourez l’histoire de Maxynne et de tous ceux qui l’accompagnent dans ce désert Libyen…

Egg Humor funny picture (62)
punaise maxyne on a du boulot là !! vite envoi la trousse de secours je sais pas si on le sauvera mais faut tout faire pour ! 

Un grand merci aux Editions Lips and Co pour m’avoir permis de découvrir cette pépite livresque dans le cadre de notre service presse dans sa version brochée. Un grand merci à Aryabella pour cette belle aventure dont hâte d’en lire la suite.

55837908_1207433362757676_3593811913538011136_n