L’avis de Carine sur le roman de Fanny André : Pour le sourire d’Isabelle aux Editions Les Presses de la cité


Titre : Pour le sourire d’Isabelle

Auteur : Fanny André

Littérature contemporaine.

Editions : Les Presses de la Cité

Ebook : 12.99€

Broché : 19.00€

Audio : 12.95€ OU 9.95€ avec Abonnement Audible

Résumé :

Une belle complicité féminine et intergénérationnelle face au deuil.
Une épopée savoureuse racontée à deux voix entre Normandie et Bretagne.
Un roman plein de charme et de profondeur !

La vie, envers et contre tout… Pour Camille, adorable vieille dame, qui enterre le cœur en berne son fils à Trouville. Pour son ex-belle-fille, Isabelle, la quarantaine pleine de charme, qui la rejoint en ce moment de recueillement. Toutes deux sont à la croisée des chemins : la première veut retrouver sa Bretagne natale ; la seconde vient de quitter son cabinet d’avocats après une sévère dépression. Au-delà de l’épreuve qui les réunit, leur évidente complicité resurgit. Comme ce vieux projet… Ce voyage à deux, avec étapes gourmandes, où chacune montrerait à l’autre les beautés méconnues de son terroir : Normandie versus Bretagne. Voici donc Camille et Isabelle qui s’embarquent sur les routes, complices malgré les différences, le temps d’une parenthèse à la fois itinérante et introspective.

Prêtes, surtout, à cueillir les imprévus de leur périple et à redonner un peu de couleur à leurs vies suspendues…

Mon avis :

Un deuil. Des obsèques. Un rapprochement de deux femmes qui se sont aimées, appréciées autour d’un même homme qu’un divorce a séparé. Un mari pour l’une, un fils pour l’autre. Une affection presque oubliée qui va renaitre des cendres de ce deuil, ainsi qu’un vieux projet jamais réalisé.

Pour le sourire d’Isabelle est un magnifique roman qui ne peut que vous toucher et dégager en vous des émotions qui sont parfois enfouies même très loin dans votre cœur. Parler du deuil n’est jamais simple, mais Fanny André le fait avec tact, délicatesse, nostalgie et émotions. Au travers de ce récit, nous partons dans un voyage imprévu, délicieux chargé de souvenirs, d’aveux et de confidences qui feront autant de bien que de mal, mais un mal pour aller bien. Un voyage intergénérationnel, un face à face, terroir contre terroir, qui gardera pour moi une belle saveur au sens propre, comme au figuré…

Deux générations.

Deux destinations.

Deux âmes en peine et bancales, peuvent-elles vraiment s’appuyer l’une sur l’autre pour se tenir à nouveau droite ? Et si au lieu de nager à contre courant, Isabelle et Camille se laissaient enfin porter vers une envolée qui sonnera le renouveau pour l’une et peut être la dernière pour l’autre. À moins qu’à plus de quatre-vingt ans on puisse aussi parler d’un nouveau départ ? Qui sait ? Entre la Normandie et la Bretagne, l’affection que ces deux femmes se portent renait de jour en jour. Elles se dévoilent plongées dans leurs souvenirs passés qu’elles se confient, nous confient aussi en nous faisant découvrir à notre tour leurs vies et leurs régions qu’elles mettent en avant par leurs patrimoines culturel et leurs spécialités culinaires. La Normandie que je ne connais pas et qu’il me tarde après lecture de pouvoir la découvrir de mes propres yeux. Puis la Bretagne et ses toitures en ardoises, ses saints, ses druides et ses forêts. Cette Bretagne que je connais et dont j’ai pris plaisir à visualiser lors de ma lecture et me remémorer mes visites et le goût du fameux Kuign-amann.

Un voyage livresque à la fois profond, nostalgique et introspectif, aux petits détails de la vie nombreux qui pourraient apporter des longueurs pour certains lecteurs qui ne « voient » pas leur lecture, mais qui pour moi, apportaient cette touche d’un échange des petits plaisirs simples de la vie. Cette vie qu’elles ne vivaient plus vraiment et qu’elles ont appris à apprécier à nouveau dans la simplicité.

Pour le sourire d’Isabelle est une lecture touchante, avec sa pointe d’humour. Une lecture simple et profonde à la fois dans laquelle je me suis sentie très proche des protagonistes qui sont comme vous et moi. Proche de Camille, car j’aurais pu faire ce voyage avec ma belle-mère qui a son âge et que j’adore, qui a aussi son histoire et connu un déracinement dont elle nous vante toujours ses spécialités autant que le pays et sa culture. Tout comme j’ai pu m’identifier facilement à Isabelle, même si nos vies sont à l’opposé l’une de l’autre, les femmes entre elles ne peuvent que se comprendre… et être touchées l’une par l’autre.

Une belle lecture pour une belle leçon de vie. Une histoire de renaissance par le retour aux sources qui passe par un road-trip pas comme les autres. Certes, Fanny André nous embarque en voyage, mais la route que vont emprunter Isabelle et Camille sera celle du cœur et de la vie. Celle qui vous fait comprendre à quel moment on a pris le mauvais chemin et si vraiment, il était si mauvais que ça. Raison ou tors ? Bonne route ou mauvaise, il n’est jamais trop tard pour prendre une autre direction. La direction qui va nous rendre tout simplement vivant ? Profiter des instants simples comme avoir des pieds nus sur le sable. Ne pas aimer notre assiette, pouvoir être fatigué ou encore profiter du grand air ? Qu’importe l’âge et la période dans laquelle on se trouve. Qu’importe les chemins pris et nos décisions, regarder en arrière ne nous bloque pas toujours dans un passé. Au contraire, il nous permet d’avancer avec un nouveau regard sur l’avenir. Que nous ayons trente, quarante, cinquante ou quatre-vingt ans, le jour qui vient est, et sera, toujours le premier jour du reste de notre vie. A nous d’en faire une chance.

Un grand merci à Fanny André pour sa confiance ainsi qu’aux Éditions Presses de la cité pour ce touchant service presse dans sa version brochée avec sa couverture qui donne envie d’ouvrir en grand nos fenêtres et nous dire : La vie est belle et cette journée le sera aussi.

Extrait :

Son regard flotte par-dessus mon épaule vers la porte et, au-delà, vers le salon relié à la véranda par une baie vitrée.J’approuve, presque sérieuse.La fatigue ou l’alcool me rendent sentimentale, la première larme de la journée dévale ma joue. Je baisse la tête, un peu honteuse. Les pleurs, à mon âge, suscitent vite la pitié. Ou pire, je pourrais attrister Isabelle. Quand elle reprend la parole, je la devine aussi émue que moi et lui suis reconnaissante de ne pas fondre en larmes.Je relève la tête sans trop y croire. Elle dit ça sans le penser… ou elle a plus bu qu’il n’y paraît. Pourtant, qu’est-ce que cette idée me tente tout à coup ! Prendre de la distance avec cette maison silencieuse qui m’oppresse, avec le deuil d’Arnaud et avant ça ce quotidien trop tranquille. Isabelle me presse ma main avec bienveillance.Je pouffe bêtement, et c’était sûrement son but. Une fois, nous l’avons visité ensemble. Elle doit se rappeler comme je m’étais émerveillée devant tout cet exotisme apprivoisé en pleine ville. Mon jardinet bordé d’eupatoires, de monardes, d’azalées et d’hortensias en atteste assez bien, j’ai la main verte mais sans avoir pour autant ce genre de paradis terrestre. D’ailleurs, en partant d’ici, il faudra que j’emporte avec moi des boutures et Germaine, ma pivoine blanche.

— C’est adorable de ta part de vouloir faire croire à une vieille folle qu’elle t’est nécessaire… surtout par les temps qui courent.

— « Folle », je ne sais pas, originale, je n’en ai jamais douté ! Je n’ai encore rencontré personne qui donne des prénoms aux objets de sa maison ou tente d’expliquer à un témoin de Jéhovah qu’il a interprété la Bible de travers.

— Je t’ai déjà dit que ma mère m’avait suggéré d’entrer dans les ordres après mes années de catéchisme ? Elle pensait que ça porterait chance à la famille, que le « bon Dieu nous aurait à la bonne » et que j’étais assez tranquille de caractère pour ça.

L’avis de Charlotte sur Racing Love de Nathalie P.


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Racing Love de Nathalie P. paru chez Something Else Editions.

Titre : Racing Love

Auteur : Nathalie P.

Genre : Romance

Editions : Something Else Editions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Pour Mavis, Matthew Caron a tout de l’homme idéal. Elle n’a jamais oublié le petit garçon dont elle était éperdument éprise lorsqu’ils étaient enfants, car en plus d’être son meilleur ami, elle et Matthew formaient un duo inséparable, du moins jusqu’au départ précipité de la famille Caron. Des années plus tard, lorsque son frère Dorian est approché pour courir dans l’écurie automobile de Joseph Caron, Mavis a du mal à y croire ! Les rallyes WRC coulent dans les veines de Dorian, sur le point de réaliser son rêve. Mais Matthew se retrouve de nouveau sur son chemin, déterrant au passage quelques secrets bien enfouis et, sans le savoir, cette passion la rapproche de jour en jour du seul être qu’elle a aimé. Quand les blessures du passé ressurgissent sans s’y attendre, difficile pour l’amour de trouver sa place. Et dans ce milieu où tout va à deux-cents à l’heure, Mavis et Matthew vont devoir réapprendre à se faire confiance…

Mon avis :

Une romance rythmée et pleine d’amour ! 

Mavis a trouvé l’amour dès le plus jeune âge. Matthew, en plus d’être son ami et son voisin est celui avec lequel elle partage tout, un duo inséparable. Mais le départ précipité de Matthew et de sa famille, alors qu’elle avait 8 ans, brise cette complicité.

Désormais, Mavis est une jeune femme mure, qui sait se quelle veut pour sa vie. Elle est manager de Dorian, son frère jumeaux, qui est devenu pilote de rallyes. Il se voit proposer un poste de pilote par le père de Matthew. La surprise est de taille car elle ne pensait jamais revoir cette famille. Ces retrouvailles inattendues, avec Matthew vont faire remonter à la surface tous les souvenirs du lien qui les a uni, mais aussi toute la douleur de leur départ et de cette longue absence.

Dans ce roman, beaucoup d’événements se succèdent, beaucoup de thèmes sont abordés. Ils sont intéressants certes mais tout s’enchaîne rapidement.  J’aurais apprécié avoir plus de temps passé sur certains passages, approfondir la perception de leurs sentiments, et des sujets sensibles.

Malgré cela, plusieurs moments sont touchants, et les rebondissements sont plutôt surprenants. Je pensais avoir dès les débuts compris de quoi il retournait quant au départ de Matthew mais non… je me suis bien faite avoir ! 🙂

Merci à Carolyne et à Something Else Editions pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Matthew…

Je ne pensais pas le revoir un jour. Pas ici. Pas si brusquement.

Dans la voiture de mon frère, alors que nous sommes sur le chemin du retour, j’ai l’impression d’avoir affaire à un gosse.

— Étudie rapidement le contrat qu’il m’a proposé, s’il te plaît ! J’ai aperçu quelques chiffres, c’est hallucinant ! Oh, et j’ai réussi à nous dégoter un somptueux bijou chacun ! ajoute-t-il, les yeux illuminés.

— Je ne comprends rien à ce que tu me racontes ! rouspété-je.

— Nous allons avoir une bagnole Caron ZM ! Se déplacer avec ces merveilles lui fera de la pub et puis… c’est un petit à-côté non négligeable des privilèges proposés, tu ne crois pas ?

— Bien joué sur ce coup-là !

Il m’adresse un clin d’œil puis me vante les avantages de l’écurie.

Un coude appuyé sur le rebord de la fenêtre, je regarde dehors en soupirant, perdue dans mes pensées.

— Mavis ! Tu m’écoutes ?

— Euh, oui pardon, sursauté-je.

Dorian ne se doute pas du mal que je ressens à voir réapparaître Matthew dans ma vie. J’en ai peu parlé après son déménagement, préférant garder ma peine pour moi. Mais il était vraiment le garçon dont j’étais amoureuse. J’imaginais notre mariage avec une robe blanche et longue comme les princesses et notre vie future. Ma relation avec mon frère est différente. Avec Matthew, on était fusionnels, on se comprenait en un regard. Le voir partir m’a déchiré le cœur.

Le proscrit de Normandie de Natacha J. Collins publié dans la Collection #Aliénor chez Harlequin !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Le proscrit de Normandie de Natacha J. Collins. Un voyage épique et fascinant dans un Duché estropié par la guerre !

Titre : Le proscrit de Normandie 

Auteure : Natacha J. Collins

Editeur : Harlequin

Collection : Aliénor

Genre : Romance historique

Poche : Lien d’achat

 

Résumé : Duché de Normandie, 1341  Mélisande est abasourdie. Le convoi mandé par Justin de Montaigle – chevalier auquel son frère l’a promise contre son gré – vient d’être attaqué avant d’arriver dans sa Normandie natale. Mais le sort d’otage ne lui laisse pas l’amertume qu’il devrait. Traitée avec plus d’égards qu’elle n’en a eu coutume avec les siens par le mystérieux brigand qui dirige cette troupe de hors-la-loi, elle se sent étrangement apaisée à son contact. Comme si ce diable ne lui était pas tout à fait étranger… 

L’avisdeMya :

Je suis tombée amoureuse de la belle couverture de ce superbe roman de Natacha J. Collins… Le design de la Collection Aliénor a été un plus pour choisir ce titre de l’auteure que j’apprécie et dont la plume ne m’a jamais déçue. J’ai lu presque tous ses romans historiques et à chaque fois, je suis conquise par ses histoires pleines de sentiments et dont les évènements historiques sont rigoureusement respectés et développés même si dans certains, la romance y tient la place de lion comme dans Le proscrit de Normandie.

Aujourd’hui, sa plume imagée, romancée et talentueuse nous embarque au XIV siècle, dans le Duché de Normandie.

Un voyage épique et captivant dans une Normandie d’après-guerre, estropiée, affamée et écrasée.  Un Duché qui se relève à peine de sanglants combats. La misère, la cupidité et le despotisme des Seigneurs de ses contrées ont poussé aux rébellions des manants contre les injustices et les violences perpétrées contre eux. Une sale période pour ces paysans accablés par la famine et acculés par leurs Seigneurs !

Alors que Mélisande, héroïne de cette histoire, est forcée de rentrer chez elle pour épouser l’homme qu’on lui a choisi et qu’elle a longtemps fui, son escorte se fait attaquer par le diable en personne. Le Borgne est l’un des bandits dont la réputation de vaurien n’est plus à faire. Les bois sont son refuge à lui et à tous ces miséreux gueux qui sont sous ses ordres, traverser son territoire, c’est s’assurer une mort certaine.

Mais à la grande surprise de Mélisande, cet assassin avéré a épargné son escorte, demandant seulement une rançon conséquente en échange de sa liberté. Il est clair que le chef cache un terrible secret sous son déguisement et la rançon exorbitante demandée même à un Seigneur n’a pas l’objectif de s’enrichir.

Mélisande a eu un drôle de pressentiment quand ses traits se sont altérés à l’annonce de son patronyme. Et au fil du temps, elle constatera le fait que le Seigneur de Ferrière est devenu une obsession pour ce rebelle dit sans foi ni loi.. Cette dernière malgré la crainte que lui inspire Le Borgne, elle se promet de creuser cette impression pesante qui la taraude depuis qu’elle le côtoie. Un malaise palpable la prend aux tripes à chacun de leur face à face houleux dont elle ne s’en sort point indemne. Qui est le Borgne ? Pourquoi son corps la trahie à chaque regard, à chaque contact innocent soit-il, à chaque caresse tellement désirée et inavouée ? Qu’est-ce-qui ne va pas chez elle ? Est-elle devenue si perverse ? Elle devrait le haïr, le maudire ou l’envoyer au diable, voire l’occire au lieu de le désirer, de le vouloir jusqu’au tréfonds de sa chair !

Mais les questions de Mélisande demeurent sans réponses devant le mutisme de son borgne… Jusqu’à ce que la réalité la heurte de plein fouet. Ce jour-là, des réminiscences vivaces et lancinantes de certains yeux aux couleurs fascinantes ont réveillé son cœur meurtri le remplissant d’espoir !

Encore une belle romance historique que nous offre là Natacha J. Collins. Une belle histoire d’amour qui fait chavirer les cœurs romantiques. Si l’épopée historique reste secondaire, la romance, elle, occupe presque toute la place. Malgré un contexte qui crève le cœur, et je parle des violences et les injustices d’après-guerre, l’auteure nous offre quand même beaucoup de douceur, d’amour fusionnel et d’amitié. Les personnages sont attachants, Amaury et Mélisande m’ont beaucoup émue, parfois jusqu’à avoir la gorge nouée. Et même certains de la bande du borgne qui m’ont aussi autant fait rire que remuée. Mais d’autres méritaient mille coups de fouet, mais je dois avouer qu’ils ont bien joué leurs rôles respectifs dans la construction de ce bel édifice auquel ils ont apporté la pierre qui nous rend l’histoire encore plus addictive. Je réfléchis même à réduire la sentence… ou pas LOL.

Bref, une superbe romance historique et une plume encore plus brillante et efficace que jamais qui nous porte et transporte dans des périodes historiques différentes sans nous lasser. Un passé trouble, un amour inoubliable malgré le passage du temps, moult rebondissements, une dose de suspense et un final prévisible mais tellement bien mené qu’on en a cure d’en deviner les aboutissants. Tous ces ingrédients ne peuvent que vous conquérir !

Merci à la masse critique Babelio ainsi qu’à Harlequin pour l’envoi du service presse papier !

122772111_431126391203894_2883863314381815876_n

Masse Critique – Le proscrit de Normandie de Natacha J. Collins

PAL et Wishlist de la semaine du 26 octobre au 01 novembre !


Hello les étoiles, voici la PAL de la semaine du 26/10 au 1er novembre avec la participations des : Black Ink éditions & Angel ArekinCyplog éditions & Georgia Lynn HunterEditions Addictives & Erin GrahamEden Collection & Fanny André, G.H. David & Laure Allard D’Adesky & Mila MarelliSo Romance & Emilia AdamsMichel Lafon & Carene Ponte !

  • Black Ink éditions

Rendez-vous demain avec la sortie du 2e tome et final de Love Memories d’Angel Arekin. Si vous ne l’avez pas encore lu, voici la chronique de Carine 

Résumé : Billie et Swan vivent à présent leur histoire d’amour, apprenant à se connaître et à se découvrir au fil des jours.

Malheureusement, c’est le moment que choisit le père de Billie pour revenir dans sa vie. Troublée, elle décide de ne pas en parler à Swan afin d’éviter de réveiller ses démons, mais c’est sans compter l’obstination de ce dernier qui sent bien que quelque chose lui échappe.

Contrairement à ce qu’ils s’imaginent, le danger ne viendra peut-être pas de là…

Entre l’arrivée de Sullivan, les intrigues de Ben et leur petit secret qui grossit au gré de leur amour, Billie et Swan ont bien du souci à se faire. La force de leurs sentiments sera-t-elle suffisante ?

Voici la suite de leur histoire d’amour.

  • Cyplog éditions 

Le 28 octobre, vous avez rendez-vous avec la sortie de A bout de souffle, le 1er tome de la saga Players To Men de Georgia Lyn Hunter. Un premier tome coup de cœur que je vous recommande de découvrir. Je vous en parle bientôt.

Résumé : Lorsque le conte de fées auquel on croit s’écroule, il ne reste plus qu’un grand vide…

C’est du moins ce que je pensais, jusqu’à ce que Mister Problème, un superbe spécimen au corps très sexy, au sourire ravageur – promesse d’un plaisir charnel indescriptible –, atterrisse sur le pas de ma porte. Bien que mon corps me trahisse et que je sois irrésistiblement attirée par lui, j’ai beaucoup trop souffert pour oser réessayer. D’ailleurs, Max Meade-Sinclair est le meilleur ami de ma petite sœur, et donc, totalement interdit.

Les manières froides et dédaigneuses d’Ila Logan m’attirent et sont un défi pour moi dès les premières minutes de notre rencontre. Ce que je veux, je l’obtiens généralement. Alors, un petit détail comme l’âge ne va pas m’arrêter ; ni les hommes qui disparaissent dans cette pièce retirée de son appartement. Toutefois, elle se révèle être un adversaire difficile et me fait craquer un peu plus chaque jour.

Cette jeune femme impétueuse est à moi, mais si je veux gagner son cœur, je dois lui révéler qui je suis vraiment et lui montrer que sous ma façade de dragueur bagarreur existe un mec qui irait jusqu’au bout du monde pour la rendre heureuse.

Mais survivre à mon lourd passé risque de détruire le lien fragile qui se développe entre nous…

  • Editions Addictives 

Avec la sortie papier de Secret Stepbrother d’Erin Graham le 29 octobre. Lien d’achat  Carine vous propose son avis pour vous aider à vous faire une idée sur ce roman Chronique de Carine

51VRfFTb8KL._SX346_BO1,204,203,200_

Résumé : Il n’a pas le droit. Il s’en fout. Calden est rebelle, en guerre contre le monde entier, et ne se soucie que d’une personne : sa petite soeur Cassie. Son monde vole en éclats le jour où il apprend que son père biologique, qu’il n’a jamais connu, est le sénateur Jacobs : un homme politique puissant et déterminé à étouffer le scandale de cette révélation. Entre les paparazzi qui lui pourrissent la vie et les frais médicaux de sa soeur qui s’accumulent, Calden est forcé de conclure un pacte qui va changer sa vie. Le deal est simple : le sénateur Jacobs prend en charge les frais nécessaires à Cassie et aux études de Calden, en échange de quoi le jeune homme devra se plier à une mascarade de famille heureuse et unie. Un seul écart, et le deal est rompu. Sauf qu’il y a Harper, la fille adoptive du sénateur. Elle est mystérieuse, sensuelle, innocente… et interdite. Pour elle, Calden serait prêt à rompre tous les pactes.

  • Collection Eden

Avec la sortie de Malgré nos différences de Fanny André le 28 octobre.

Résumé : Secrète et mystérieuse, Elzbieta est une jeune étudiante solitaire qui fuit les autres et préserve jalousement son intimité. Séduit au premier regard par cette jeune femme qui dissimule de profondes cicatrices sous ses longs cheveux, Silas est bien décidé à l’apprivoiser.
Il réussit alors à louer une chambre en colocation dans la même maison qu’elle. Mais on est bien loin du coup de foudre réciproque  :  Elzbieta veut obliger Silas et T-Rex, son gros chien dont elle a une peur panique, à partir. Elle se lance dans une véritable guerre où tous les coups sont permis.
Mais de la haine à l’amour il n’y a qu’un pas et Silas est bien décidé à ne pas se laisser faire, la guerre est déclarée !

Ainsi que la sortie du quatre-mains de David G.H. & Laure Allard D’Adesky. Hors Limites qui sortira dans la collection Eden.

Résumé : Capitaine dans l’armée de l’air française, Charlotte est forte et fougueuse. Franchir le mur du son à bord de son avion, diriger des hommes, prendre des risques, ça ne l’effraie pas. Mais dans sa vie privée le simple fait de s’attacher à quelqu’un lui donne le vertige.
De son côté, Camille est empathique, attentionné, et s’investit pleinement dans son métier de sage-femme. Leur rencontre est magnétique, leur attirance immédiate. Subjugués l’un par l’autre, ils cèdent à une passion fulgurante.
Mais il n’y a pas que sur les champs de bataille ou dans les hôpitaux qu’on lutte pour survivre. Lorsque Camille, durement marqué par son quotidien devient incontrôlable, Charlotte doit repousser ses propres limites pour sauver leur relation et éviter de tout perdre.

Et vous avez rendez-vous aussi avec Sous couverture de Mila Marelli dans la collection Eden.

Résumé : Vicente Mancini  : un nom qui fait frémir tous les policiers de New York. Impitoyable trafiquant de drogue et trafiquant d’êtres humains, il n’a qu’une seule faille  : Alice, la femme qu’il aime, son joyau le plus précieux.
Mais un jour, Alice succombe à une overdose. La police y voit l’occasion parfaite pour faire enfin tomber le criminel. Son arme secrète  ? L’agent Faith Grahams qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Alice et qui va prendre son identité pour s’infiltrer dans la vie du mafieux.
Le stratagème fonctionne et, grâce à sa troublante ressemblance, la jeune femme réussit à duper Vicente. Mais l’homme a beau être très dangereux, il est aussi extrêmement séduisant. Et Faith va prendre sa mission très au sérieux. Au risque d’y perdre ses sentiments… et sa vie.

  • So Romance

Avec la sortie le 30 octobre de Un hiver tourmenté, le 3e tome de You And Me d’Emilia Adams. Voici les avis de Charlotte sur les 2 premiers tomes. Avis de Charlotte sur le 1er tome l’avis de Charlotte sur le 2e tome

122451216_205475674259428_8146533270211996324_n

Résumé : Qui est l’expéditeur de ces terribles enveloppes rouges ?
Adrian et Zoé sont prêts à passer leur premier Noël en amoureux. Leur amour se consolide au fil des jours, ils envisageraient même de passer à l’étape suivante… Mais le mystérieux expéditeur des enveloppes rouges continue à les poursuivre. Qui peut-il être ? Pourquoi s’acharne-t-il autant sur Adrian ? Le silence inquiétant de Léa le trouble. Adrian est partagé entre son envie de découvrir la vérité et la nécessité d’assurer la sécurité et le bonheur de sa tigresse. Mais arriveront-ils à fuir ce danger pesant ?

  • Romance de Noël 

Une romance de Noël pour cette fin de mois chez Michel Lafon avec Vous faîtes quoi pour Noël ? On se marie ! de Carène Ponte.

Résumé : Retour à Santa-les-Deux-Sapins, où Pauline et David viennent passer Noël, et aussi assister au remariage d’Hélène, la mère de David, laquelle a pris en charge la participation de Santa-les-Deux-Sapins au concours international du Meilleur Village de Noël. Beaucoup d’émotions, et beaucoup de travail ! Heureusement, sa fille Maddie a promis de s’occuper de l’organisation du mariage…
Sauf que Maddie, déjà accaparée par sa fille de un an,  » La Grinchette « , est tout sauf organisée ; que les relations restent tendues entre David et Donovan, son frère qui a essayé de lui piquer Pauline l’an dernier ; que Lise, dont David était fou amoureux au lycée, a été bizarrement conviée à la noce ; et qu’un encombrant invité débarque sans crier gare, bien décidé à ajouter son grain de sel !

Merci pour votre fidélité à notre rubrique la PAL de la semaine et à la semaine prochaine !

122851005_406664600345146_3272310456715754509_n

Italian Pursuit – Riviera Security #2 par le quatre-mains Tamara Balliana & Olivia Rigal !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Italian Pursuit du quatre-mains Tamara Balliana & Olivia Rigal. Les deux auteures vous embarquent pour un road-trip à haut risque !

Titre : Italian Pursuit

Série : Riviera Security #2

Auteures : Tamara Balliana & Olivia Rigal

Éditeur : Auto-édition

Genre : Comédie romantique

Résumé : Il leur aura suffi d’un regard, d’une promesse pour bouleverser leurs vies…
Jimmy Summers ne donne pas sa parole à la légère. Depuis qu’il a croisé la jolie Tiffany et qu’il a juré qu’il la ramènerait saine et sauve chez elle, ses mots deviennent une obsession : il doit la retrouver.

Tiffany Gimbles, aspirante actrice a des rêves de gloire. Et comme quelques-unes avant elle, il a suffi d’une rencontre pour que sa vie soit bouleversée, mais pas de la manière dont elle l’aurait cru.

Alors qu’elle est retenue prisonnière par Vincenzo Gamboni un mafieux surnommé il Santo, elle comprend rapidement que ses chances de s’en sortir vivante sont très minces. Elle ne peut compter que sur elle-même… ou peut-être sur ce séduisant militaire qu’elle a croisé à Cannes. Mais existe-t-il vraiment ? Ou bien est-il le fruit de son imagination ? Serait-il prêt à affronter Gamboni pour une promesse qu’il a sans doute déjà oubliée ?

L’avisdeMya

Cap sur l’Italie dans ce 2e tome de Riviera Security avec en plus d’un road-trip tout périlleux, une histoire d’amour des plus exquises. Tamara Balliana et Olivia Rigal ont mis le paquet et sorti le grand jeu pour nous embarquer pour un voyage au cœur de l’Italie avec cette fois-ci Jimmy Summers en personnage principal. Ce dernier a aiguillonné ma curiosité dans le 1er tome et son personnage et son histoire ne m’ont pas déçue.

Jimmy a fait une promesse, c’est un homme à paroles et tient toujours ses engagements et n’a cure si c’est dangereux ou si mission impossible. Déterminé à sauver Tiffany Gimbles des griffes d’Il Santo, un dangereux mafieux renommé pour sa cruauté, il n’hésite pas à ameuter la cavalerie et traverser le pays pour aller le débusquer dans sa cachette. Mais arrivés sur place, les choses se compliquent, Tiffany s’est liée d’amitié avec deux des victimes de son ravisseur et refuse de partir sans elles. S’ensuit une chaîne d’évènements qui mettront leur projet à mal et la troupe en danger de mort !

Je ne vous dis pas plus, je vous laisse le plaisir de découvrir cette périlleuse aventure qui ne laisse point place à l’ennui ! Les rebondissements s’enchaînement, la rage d’éradiquer ce fléau se décuple et la détermination d’aller au bout des choses de Jimmy et son équipe de choc se renforce !

Si Jimmy m’a déjà conquise dans French escapade, mon attachement pour lui s’est forci d’une façon considérable. Il a fait montre d’un altruisme rarissime, d’une abnégation et d’un soutien sans failles que je ne peux qu’applaudir ! Quant à Tiffany, elle s’est révélée bien plus profonde que je ne le pensais. Dans ce tome, elle s’est montrée courageuse, imaginative, empathique et hautement attachante. Elle a failli payer de sa vie sa naïveté, car si elle s’est retrouvée dans ce guet-apens tortueux, c’est qu’elle pensait faire décoller sa carrière. Mais elle n’a rien d’une fille superficielle qu’un rien fait tripper. Dans la cage dorée où elle était détenue, elle a su garder la tête froide et trouver un indice qui pourrait bien lui servir de monnaie d’échange et gagner cette bataille éprouvante pour les nerfs ! Bref, une histoire d’amour attendrissante, de belles amitiés, des investigations à la limite de la légalité, des personnages attachants et en bonus, deux plumes harmonieuses, se côtoyant en symbiose et comme d’habitude, non dépourvues d’humour ! Rien à jeter dans cette histoire que je vous recommande de consommer sans modération !

Une telle lecture ne peut qu’être bénéfique pour le moral malgré le thème abordé. Le quatre-mains nous ont offert une ambiance électrique, une histoire dynamique et un suspense haletant.

Merci aux quatre-mains pour cette superbe lecture !

122331885_349138779676840_6001338652789596271_n

L’avis de Charlotte sur You. Always. Tome 1 : dans ma peau de Ama Snow


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur You. Always, tome 1 : dans ma peau de Ama Snow publié chez So Romance.

Titre : You. Always, tome 1 : dans ma peau

Auteur : Ama Snow

Genre : Romance

Editions : So Romance

Ebook :  6,99 €

Broché : 17,99 €

Résumé :

Accepteront-ils leur destinée ?

Emma et Mathieu s’aiment depuis toujours, sans jamais se l’avouer. Tous les deux remplis d’ambition, ils tracent leur route sans jamais se donner une chance. Lorsqu’Emma le croise par hasard dans les escaliers d’un hôtel londonien, ils mettent leur vie en pause et s’accordent un week-end pour tenter leur chance. La saisiront-ils ? Leur amour est-il assez fort pour vaincre les surprises que la vie leur réserve ?

Mon avis :

Une romance aussi belle que la couverture mais aussi surprenante, très rythmée et émouvante !

Emma et Mathieu sont amis depuis de nombreuse années. Leur relation laisse transparaitre une attirance réciproque mais jamais plus qu’un baiser…  Est un manque d’envie, de chance ? Est-ce la faute du destin ?  

Que leur route se croise à Londres est aussi inattendu et que déroutant. Une rencontre qui fait remonter à la surface des souvenir et des envies non assouvie. Ce Week-end pourrait tout changer. Donneront-ils une chance à leur histoire ?

Entre Mathieu et Emma, c’est à la fois une évidence et pas le bon moment… l’amour qu’ils se portent est tellement fort qu’il fait parfois faire les mauvais choix, mais comment savoir qu’ils sont bons ou non ? Leur chemin est semé d’embuchent, qu’ils s’imposent parfois eux même ou que le destin place sur leur route.

Emma est forte, déterminée. Une femme qui vit avec son temps et qui évolue au fils des difficultés qu’elle rencontre.

Mathieu a un parcours aussi chargé. Il doit faire face à des responsabilités jeune au point de s’oublier, oublier de vivre pour lui.

Ce roman est le parcours de vie de ces deux âmes qui ont du chemin à parcourir pour trouver leur place et la sérénité.  Une route sinueuse parfois mais très agréable à suivre. J’ai été prise au cœur à de nombreuses reprises par ce tome très émouvant. De beaux messages et de belles valeurs y sont transmis grâce à une plume fluide. Une lecture qui fait du bien et qui donne envie de prendre du temps pour soi ! Une pépite qui m’a touchée et que je compte parmi mes coups de cœur !

Je découvrais avec cette romance la plume fluide et entrainante de l’auteure, Ama Snow. Je lirai avec plaisir les prochains ! Merci So romance pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Mathieu me servit d’appui pour sortir de l’hôtel et nous nous lançâmes plusieurs regards amusés et complices. Cette situation était si improbable et pourtant si agréable. Nous étions bras dessus bras dessous afin que je ne m’appuie pas trop sur mon pied, et c’était assez plaisant de sentir Mathieu tout contre moi. Il ne paraissait pas non plus du tout gêné par ce rapprochement physique, et je pouvais même dire qu’il en rajoutait !

— Mais que ferais-tu sans moi Emma, hein ?! En fait, je crois que tu ne peux pas vivre sans moi ! Tu me suis, même jusqu’à Londres ! me dit-il, amusé.

— C’est ça, je n’osais pas te l’avouer, mais j’ai fait exprès de tomber dans les escaliers pour que tu viennes me secourir ! lui répondis-je, moqueuse.

— C’est le hasard de la vie qui nous a réunis dans cette cage d’escalier… m’expliqua-t-il, tel un philosophe.

Il me lança un regard songeur et lumineux comme pour me dire que rien n’arrivait par hasard. Son collaborateur, plutôt perplexe, nous regarda sans trop comprendre ce qu’il se passait. Et pourtant…

L’avis de Carine sur Sinner Love, un roman de Chlore Smys et Juliette Pierce chez Black Ink Editions


Titre : Sinner Love

Auteurs : Chlore Smys et Juliette Pierce

Genre : Romance

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99€

Broché : 17.00€

Résumé :

Il suffit d’une seconde pour que votre vie bascule.

Parce que oui, il a suffi d’une seconde à mon beau-père pour tuer ma mère sous mes yeux, et me rendre orpheline à seize ans.

J’ai été confiée à la garde du mystérieux Darrow MacKenna, ce puissant et richissime génie de l’informatique, fondateur de Sparks, l’application de rencontres à la mode.

Darrow MacKenna, cet homme torturé qui n’a pas d’autre choix que de m’ouvrir les portes de sa demeure high tech pour me protéger des dangers qui me poursuivent.

Mais personne n’a songé que c’était peut-être lui, le danger. Personne n’a songé que tous les codes ont leur faille, même celui de son cœur.

Personne n’a songé que son refuge abriterait nos baisers volés. Notre amour interdit. Ni que moi, Hazel Burns, je deviendrais son erreur système.

Mon avis :

Sinner Love fait partie de ces romans qui, dès les premiers mots, vous savez. Vous savez que vous n’allez pas pouvoir le poser et surtout, que vous allez vous en prendre plein le cœur. Il vous happe sans préavis à peine débuté, pour ne vous relâcher qu’au mot fin.

Palpitant, puissant, angoissant, fort, passionnel et tourmenté. J’ai été percutée par l’intensité de cette histoire dès les premières lignes. Des premières lignes qui se veulent déjà terribles, sur la perte que vit Hazel. C’est dur, plein d’émotions et d’un avenir incertain qui se profile pour cette jeune fille qui n’aspire qu’à vivre sa vie en liberté et qui va devoir cohabiter dans une prison de verre High-Tech avec un homme qu’elle ne connait pas. La rencontre de la nuit avec le jour, le soleil et la lune, la lumière et l’obscurité. Deux antipodes qui ne devraient jamais se rejoindre et qui pourtant vont former leur constellation de sentiments qui brilleront au-delà de la légalité, au-delà de la morale et de leurs tourmentes.

Hazel, du haut de ses seize ans a très vite compris que la vie ne tenait qu’à un fil lorsqu’en une seule seconde, sa vie a basculé. Orpheline, elle doit quitter La Vérité Intérieure où elle a toujours vécu dans une liberté sans limite. Selon les dernières volontés de sa mère, elle est confiée à un homme dont elle n’a jamais entendu parler. Qui est-il ? Pourquoi lui ? Elle ne sait rien sur les liens qui unissaient sa mère à ce Darrow Mackenna, et en ce jour funeste, il apparait seulement comme son potentiel sauveur. Celui grâce auquel elle peut enfin quitter ce lieu qu’elle souhaite fuir plus que tout. Grâce à qui, elle peut fuir l’assassin de sa mère…

Darrow MacKenna, génie de l’informatique ne vit que pour son travail et ne laisse de place à personne dans sa vie. Seul, Ephraïm, son meilleur ami et associé est toléré dans son monde. Il ne comprend pas pourquoi Hazel lui a été confiée, lui, handicapé des sentiments et des relations sociales. Lui qui déteste les gens et code toute sa vie, va devoir assumer une adolescente de 16 ans, et surtout la protéger. Car, il se peut qu’Hazel soit en danger. Mais où va se trouver vraiment le danger ? À l’extérieur de Willow Mansion ? Ou à l’abri des regards indiscrets ?

L’arrivée de cette adolescente va faire prendre à sa vie un virage insoupçonnable ! Trop belle, trop sexy, trop mature pour son âge, trop interdite aussi…. Elle lui fait perdre la raison. Il n’arrive pas à lutter contre le brasier qu’Hazel déclenche en lui. Un brasier qui le dévore, l’aspire et l’emporte dans une tempête qui détruit tout sur son passage sans oublier son cœur qu’il pensait pourtant déjà mort, déconnecté, court-circuité. Pire qu’une cyberattaque, Hazel va s’infiltrer dans ses nuits et agir en lui comme un virus système, par des failles de sécurité qu’aucun mot de sûreté ne pourra arrêter. Il aura beau faire des mises à jour régulières, les lignes de code se brouillent dans un gros Bug sentimental. Malgré les douze ans qui les séparent, Hazel ne cessera de développer son flux et faire sauter petit à petit son pare-feu, jusqu’à atteindre l’interface.

Error système…

Cœur en maintenance…

Protocole de gestion HS.

Sinner Love, une romance plus que saisissante ! Puissante ! Addictive ! Chlore Smys et Juliette Pierce signent là une jolie pépite livresque dans laquelle on ne peut qu’être happé sans préavis. Leur écriture à quatre-mains est en symbiose parfaite et se ligue pour nous faire vibrer au plus profond de nous même. Ce roman aborde une panoplie de sujets tabous et difficiles. Des sujets qui heurtent, qui touchent, et qui ne laissent pas indemnes. Celui de la violence conjugale sera le déclencheur de tout, mais ce sera la différence d’âge qui aura une plus grosse part dans le récit. La morale ne peut rien contre l’amour lorsque ce dernier est sincère. On ne commande pas les sentiments et ce, qu’importe les liens, qu’importe les lois. Mais comment savoir s’il l’est vraiment lorsque tous les paramètres extérieurs et psychologiques pourraient aller à l’encontre de l’authenticité de cet amour ? Un amour interdit face la loi. Interdit face à l’opinion des autres, des nôtres et de la confiance qu’ils misaient en nous.

Entre la douleur, les révélations, les secrets, les rebondissements et les fantômes du passé, nos protagonistes illuminent de leur aura cette romance pas comme les autres. Une romance où tout est parfaitement mis en place pour nous faire succomber, trembler, angoisser, mais aussi prendre une myriade d’émotions en plein cœur. Nos Héros sont fabuleux et la psychologie mise en place par les auteurs est tout simplement parfaite. Darrow s’est emparé de mon cœur, il est touchant, aux prises de ses démons, ses travers tordus et de ses émotions. Aux prises aussi d’Hazel qui va lui rendre cette lumière dans sa vie. Une lumière qu’il ne pense pas mériter et dont la saveur lui est totalement interdite. Hazel quant à elle est bouleversante. Que ce soit dans la douleur, le plaisir, le désir ou encore l’art, elle excelle dans le partage de ses sentiments et sa bienveillance. Malgré son deuil et ses peurs, elle reste cet astre qui brille, tourne et virevolte avec force et détermination.

Sinner Love est un bon pavé comme je les aime, mais à aucun moment lecture ne s’essouffle. On tourne les pages les unes après les autres sans vouloir que cela finisse et toujours avec cette boule au ventre qui alterne avec un panel de couleurs projetées au gré des humeurs, douleurs, et de l’amour. Vont-ils se faire prendre ? Vont-ils tout perdre ? Pauvres lecteurs que nous sommes, on n’est jamais en paix ! Même lorsqu’ils sont bien, on a toujours peur qu’un œil ou une oreille traine quelque part… Est-ce que ce sera le cas ? Foncez le découvrir !

Un grand merci à Black Ink Éditions pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique romance en service presse. Merci au duo d’auteures Chlore Smys et Juliette Pierce pour m’avoir emportée dans l’univers d’Hazel et de Darrow avec autant d’addiction et de frénésie. J’ai vraiment vécu un excellent moment de lecture… Coup de cœur !

Extrait :

— Je suis programmeur, Hazel. Les nombres sont mon langage. Pourrait-on en revenir à tes troubles du comportement ?

— Mes… Piquée au vif, son front se plisse de contrariété.

— Parce que j’ai mis une chanson pour égayer ta crypte et que j’ai trouvé le chemin de ton frigo ? Excuse-moi d’être humaine et pas un algorithme ! J’ai compris, je m’en vais. J’arque un sourcil, m’attendant à la voir tourner les talons ou foncer vers la porte. Elle me brave toujours, le menton haut, la bouteille serrée dans son minuscule poing. Malgré toute l’assurance qu’elle s’efforce d’afficher, sa lèvre tremble et elle n’esquisse aucun mouvement. Petit écureuil égaré qui montre les dents pour masquer sa terreur. Bordel, à quoi je joue ? Ma colère se dissout dans une bile aigre au fond de ma gorge. Olivia aurait mieux fait de me confier un chat. Non, je déteste les animaux presque autant que les êtres humains. Une plante verte. Encore qu’une plante, ça vit… Une bagnole, c’est bien, ça, une bagnole. Un truc sans paroles ni sentiments. Tout ce que je suis capable de gérer. Pas une môme déglinguée….

L’avis de Charlotte : Sur le chemin de ton cœur # 1.5 – La plus faible étincelle de Christina Lee


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sur le chemin de ton cœur # 1.5 – La plus faible étincelle écrit par Christina Lee et publié chez Juno Publising France.

Titre : Sur le chemin de ton cœur # 1.5 – La plus faible étincelle

Auteur : Christina Lee

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  2,99 €

Résumé :

Malachi O’Rourke, président des Disciples de la Route, passe sa vie à réparer les erreurs de son père, à pleurer un cœur brisé, et à protéger les hommes sous sa responsabilité. Sawyer Malone n’a pas eu la vie facile depuis qu’il a rejoint les Scorpions. À première vue, rembourser une dette personnelle à son club semble satisfaisant, mais il finit par y sacrifier bien plus que prévu.

Lorsque Mal voit que Sawyer a du mal à s’en sortir, il lui offre une aide bienvenue. Il y a quelque chose à propos de la force tranquille de cet homme qui le bouleverse. Sawyer sait qu’il ne devrait pas se reposer sur le réconfort que Mal lui apporte, mais il est le seul rayon de soleil à avoir réussi à percer le brouillard qui l’entoure depuis des mois. Ainsi, lorsqu’un moment de tendresse survient entre les deux hommes, ils l’attribuent à leur amitié nouvelle.

En plus, personne ne sera jamais à la hauteur de l’ancienne amie de Mal, et Sawyer a lui aussi connu sa part de tragédie. Mais lorsqu’un weekend rassemblant leurs deux clubs les réunit, leur attirance devient indéniable. Sauf que les loyautés forgées par le temps et l’honneur ainsi que les traditions solides les forceront non seulement à risquer leurs postes, mais aussi à mettre en jeu leurs cœurs.

Mon avis :

Un opus prenant tout en douceur et en tendresse.

Ce tome est consacré à Mal, le président des Disciples, un groupe de motard que j’ai découvert dans le premier tome « La plus sombre des flammes » qui était consacré à Smoke, un membre des Disciples et Vaughn, barman. Mal est un président avec des principes et des valeurs, résolu à changer les choses et réparer les erreurs de son père.

Il aide au mieux Sawyer, qui a un rôle important dans le tome précédent, qui a donné de sa personne pour aider les Disciples ainsi que son propre club, les Scorpions. De soutien à l’amitié il n’y a qu’un pas… mais ce que lui fait ressentir cet homme est tellement fort que les questions affluent.

Sawyer est clair dans ses envies. Il est attiré par Mal mais rien n’est possible car le président est hétéro, que le fantôme de sa régulière plane et que les relations entre leur clan, bien qu’en bon terme pourraient en pâtir.

Mal de son côté est un peu dérouté par ce qu’il ressent. Une tendresse et une attirance à laquelle il ne s’attendait pas et pour laquelle il est difficile de lutter malgré les enjeux.

Ce tome m’a touché par le parcours de ces deux hommes qui sont attachants. L’alternance des points de vue permets de suivre leur évolution, leurs doutes et certitudes. Il est d’une douceur appréciable, pas de rebondissement ou suspense intenable mais une belle romance entre deux hommes qui se découvrent.

La plus faible étincelle contient des scènes très explicite, comme pour le tome 1, mais avec tout de même moins de scène érotique. J’aime d’autant plus que l’on se concentre sur leurs émotions. Un tome court mais très agréable à lire. Merci à Maïwenn et Juno Plublishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Je … euh… devrai aller retrouver Fish.

— Pas ce soir, répondis-je avec plus de force que je ne le voulais. Il sait que tues ici avec nous. Allons te mettre au lit. Tu n’es pas en état de prendre ta moto.

Ses yeux passèrent par-dessus mon épaule jusqu’au lit une place dans le coin. Il jeta un coup d’œil sur moi, puis sur la porte close, et finit par hocher la tête comme s’il décidait qu’il était en sécurité. Alors qu’il se dirigeait vers les draps frais, je pris la bouteille de whisky que j’avais apporté quelques instants auparavant. Je l’ouvris et je remplis les deux verres à shot sur la table basse.

— Ҫa t’aidera à dormir, dis-je en lui remettant le liquide ambré.

Nous descendîmes les verres à l’unisson, grimaçant tous les deux à la brûlure.

— Merde, marmonna-t-il en s’allongeant, tirant la couverture sur ses épaules avant de fermer les yeux.

Je planai au-dessus de lui, m’assurant qu’il était bien installé avant de me diriger vers la porte.

— Mal.

La voix de Sawyer était douce, hésitante, et quand je me tournai, ses yeux étaient fixés sur moi.

Je fis un pas vers le lit.

— De quoi as-tu besoin, Sawyer ? Veux-tu que je reste un peu ?

Ses joues rougirent et ses yeux s’égarèrent. Au lieu d’attendre une réponse, je m’assis sur le bord du lit afin qu’il ne subsiste aucun doute que j’étais à la hauteur de la tâche.

— Je serai juste là jusqu’à que tu t’endormes.

Sniper, le 3e tome de la saga Phoenix Ahes – Génération 2 de Fleur Hana en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Sniper, le 3e tome de la saga Phoenix Ashes de Fleur Hana. Un tome à haut risque et plein de moments intenses à souhait.

Titre : Sniper – Phoenix Ashes #3

Auteure : Fleur Hana

Editeur : Auto-édition

Genre : Romance MC

Broché : Lien d’achat

Résumé : Aimer, c’est savoir partir… et revenir.
Cheyenne : Je voudrais qu’il me revienne. Qu’il vive avec moi cette relation si parfaitement imparfaite qu’elle fout en l’air les autres possibilités. Non, personne ne pourra prendre sa place. Je sais que ce sera lui ou rien. Nous ou moi. Dès que je l’ai vu dans la cour de la maternelle, même si je ne le savais pas encore, il a occupé cet espace en moi prévu pour lui et lui uniquement.
Sniper : Sans elle, je ne vaux rien, avec moi, elle n’a aucune chance…Je ne sais pas l’avoir à portée de main et ne pas l’aimer. Je l’aime mal, je l’aime à la blesser et nous détruire. Mais je l’aime.Et j’en ai pas le droit.
Cette romance se déroule dans le milieu des clubs de moto 1% (hors-la-loi) et comporte des scènes de sexe et de violence.

L’avisdeMya 

Sniper, le 3e tome de la sa saga Phoenix Ashes consacré à la deuxième génération, a été encore une fois un excellent moment lecture. Sniper a vraiment tenu toutes ses promesses. On n’arrête plus Fleur Hana qui d’un tome à l’autre maîtrise son sujet et nous rend accro à sa bande de bikers hors-la-loi auxquels on s’attache inconditionnellement… Un énorme plaisir de retrouver les personnages clés des tomes précédents et un plaisir qui égale le premier, de découvrir plus sur l’un des frères de la bande.

Sniper, un ancien membre des OPEX de l’armée de terre fait encore des cauchemars et vit en direct ce qui s’est passé au cours de sa dernière mission dans laquelle il a beaucoup perdu. Un morceau de lui, un peu de son âme, des frères d’arme… Il a vécu des choses innommables qui hantent encore sa vie aujourd’hui. Si son intégration et sa fidélité au club des Phoenix Ashes est totalement acquise, le passé revient de temps en temps se rappeler à son beau souvenir. Mais depuis le retour de son premier amour, celle qu’il a essayé d’oublier depuis son retour du front, sans jamais vraiment réussir, les cauchemars deviennent de plus en plus virulents. Cheyenne est restée jusqu’à présent comme un rêve fugace de son ancienne vie et dont il ne s’autorise d’y penser que rarement. Il y va de sa santé mentale et aussi une question de vie ou de mort.

Mais la revoir, fait monter tous ces souvenirs d’elle, ses sentiments forts et inébranlables qu’il n’a jamais pu oublier et pourtant, il a essayé de toutes ses forces. S’autoriser à l’intégrer à sa vie de hors-la-loi, à l’aimer de nouveau est synonyme à l’exposer à sa folie meurtrière et surtout aux ennemis du club. Car, le danger rôde toujours autour du MC et tant que ses frères ne débusquent pas la taupe qui trahit l’essence même du club, il n’a rien à lui offrir qu’une mort certaine. Cheyenne a le don de l’apaiser mais, aussi de réveiller ses pires démons ! Mais il ne pourra s’éloigner d’elle pour autant. La laisser le quitter est équivalent à se donner le coup de grâce car, sans elle, il n’est rien et ne sera qu’une coquille vide sans aucune raison de vivre !

Sniper ne sait pas que Cheyenne est capable de se protéger par elle-même, qu’elle n’est plus la personne qu’il a connue, ni celle qu’elle prétend être. Son arrivée au club n’a rien de hasardeux, tout a été calculé pour arriver là elle veut être. Il saura bien assez tôt qu’elle est aussi douée que lui dans l’art de la dissimilation. Et que la question pressante qu’il doit se poser : Est-elle là en ennemie où en amie ? Qu’est-il arrivé à la douce jeune fille qu’il a laissée derrière lui ? Est-elle vraiment cette manipulatrice que lui décrit son président ? Sniper ne peut pas croire que sa meilleure amie, la fille qui a veillé sur lui pendant son enfance, celle qui l’a protégé au risque d’y perdre la vie, est venue aujourd’hui pour anéantir son club, lui nuire à lui et à ses frères ! Quelque chose ne tourne pas rond et elle en sait plus qu’elle ne le dit c’est certain, mais jamais elle ne lui fera du mal. Il le sent dans ses entrailles, Cheyenne n’est pas responsable de ce qu’on l’accuse et fera tout pour la blanchir !

Encore une fois, embarquement immédiat avec les Phoenix Ashes, avec l’histoire palpitante et bouleversante de Sniper et Cheyenne. Cette dernière est une héroïne de premier choix et comme je les aime. Assez fragile pour me toucher et assez forte pour faire de l’ombre au personnage masculin. En effet, Sniper malgré ses bagages d’ancien soldat et son statut de Biker dangereux, Cheyenne le battait sur son propre terrain. Elle le tenait par la gorge qu’il ne pouvait que la fuir qu’essuyer un face-face perdu d’avance. Cheyenne a du mal à accepter les règles surtout, celles du MC. Ce qui rendait fou notre biker impuissant devant son entêtement. Si elle doit y adhérer, elle s’attend à ce qu’on lui rende la pareille. C’est-à-dire, respecter ses opinions et faire cas de ses idées, chose que les bikers ne font pas. Jamais ! Mais elle persiste à ce que la confiance doit être mutuelle sinon elle ne leur doit rien. Fera-t-elle flancher Sniper et ses frères ? Bouleversera-t-elle leur règles d’or ? Je vous invite à tout miser sur elle, car elle est bien cap de réussir le défi. Cette fille a le feu sacré, elle est passionnée, nous passionne et nous touche par son investissement dans des missions même au péril de sa vie !

En fait, je dirai que Sniper est le maillon faible de leur duo. Cheyenne s’est toujours montrée protectrice envers Ian dans leur enfance et elle n’a jamais arrêté depuis. Elle est allée même plus loin que cela. Cheyenne est douce comme un agneau en apparence mais, on apprend au fil des pages qu’elle peut être féroce et utiliser des armes extrêmes pour défendre ceux qu’elle aime. Ce secret qu’ils taisent et ne s’avouent même pas en est bien la preuve ! Le pourquoi et le comment, je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même !

Bref, un troisième tome à consommer sans modération. La tension est de plus en plus intense, la menace est plus forte que jamais et personne n’est à l’abri d’un coup traitre. Le suspense s’intensifie d’un épisode à l’autre, le mystère taraude et pousse aux questionnements  Qui voudrait bien vouloir nuire aux Phoenix Ashes ? Qui se cache derrière la taupe ? Et on reste là impuissantes devant le sadisme de l’auteure. Autant de questions et les réponses tardent à venir car, Fleur Hana ne lâche aucun indice nous laissant dans un brouillard total. Elle nous tient en haleine, brouillant les pistes dès qu’on tient un fil, le panache d’une auteure qui s’exerce à nous frustrer, nous rendre dingues d’impatience pour découvrir la suite et on en redemande sans cesse.

Alors n’attendez pas pour découvrir cette saga dont les personnages aussi attachants que captivants sauront vous séduire et vous embarquer dans des histoires aussi intenses que palpitantes, une histoire de seconde chance des plus addictives qui m’a conquise !

Merci à Fleur Hana pour l’envoi du service presse et pour cette superbe lecture riche en rebondissements, en suspense mâtinée d’un amour aussi émouvant qu’incommensurable !

122032526_635467667334050_1668138561031979006_n

Mach 2 : Tempête dans le viseur de Loraline Bradern en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le 2e tome de Mach 2 de Loraline Bradern. Tempête dans le viseur a été a la hauteur de l’attente malgré quelques turbulences qui ont marquées ma lecture !

Titre : Mach 2 : Tempête dans le viseur

Auteure : Loraline Bradern

Editeur : Auto-édition

Genre : Romance militaire

BrochéLien d’achat

Résumé : En réunissant à nouveau Alexandra et Nathaniel, le Destin transforme ce qui ne devait être qu’une nuit de folie en une relation compliquée au goût d’interdit.
Leurs existences sont aux antipodes l’une de l’autre. Elle est craintive et a besoin de se sentir en sécurité, il ne peut vivre sans adrénaline.
Ils n’ont qu’une chose en commun : un métier exigeant qui est aussi une véritable passion.
Pour se protéger, Alexandra a érigé des barrières entre eux, mais lorsqu’un drame la fait sombrer, Nathaniel n’a d’autre choix que de les abattre. Pour l’aider, il est prêt à tout, y compris à s’imposer, quitte à mêler étroitement vie professionnelle et vie privée.
Entre la tempête qui secoue leur quotidien et celle de leurs sentiments, parviendront-ils à trouver un équilibre ?

L’avisdeMya 

Dans ce deuxième tome, la relation entre Nathaniel et Alexandra suit son cours et évolue doucement à cause des réticences de cette dernière. Et pour cause, cette dernière n’a pas encore dépassé ses craintes d’être trempée et abandonnée comme à sa dernière histoire d’amour. Mais le premier est plus que déterminée à la sortir de sa coquille, l’aider à franchir ses limites. Déterminé à la pousser dans ses retranchements et faire de cette unique nuit une relation en devenir et plus si affinité. Du moins essayer même s’il est souvent forcé d’user de manipulations pour arriver à ses fins. Mais son ange est têtu, sa crainte du qu’on dirait-on obnubile toutes ses pensées et guide ses pas hésitants, un pas en avant, un autre en arrière, qu’elle ne laisse aucune chance à leur lien naissant. Mais notre pilote est résistant et n’a pas dit son dernier mot. Il comprend ses tergiversations et sa peur de l’avenir, mais il est inébranlable pour deux et fera tout pour que leur relation s’épanouisse en plein jour. L’alchimie entre eux est tellement addictive surtout quand son ange lâche prise et c’est déjà trop tard pour étouffer les sentiments qu’il ressent pour elle.

Alexa adore son travail et l’opinion d’autrui est très important pour elle. Mais est-elle capable de renoncer à cette belle complicité qui la lie à ce pilote de chasse au passé mouvementé ? Car avouons-le, cette unique nuit ne devait rien signifier, lui qui est habitué à séduire la gent féminine qui se jette sur son chemin. Qu’a-t-elle de différent de ces nanas pour qu’il veuille plus d’elle ? À part son éternelle reconnaissance ? Rien… Mais Alexa se trompe, son manque de confiance en elle l’aveugle pour voir que Nathaniel, arrogant soit-il, ne ressemble en rien à son ex.

La romance dans ce deuxième tome s’est faite douce et discrète mais, loin d’être dénuée d’émotions, pour laisser place à plus d’approfondissements au sujet qui passionne le plus notre Loraline Bradern. Nous sentons l’énorme investigation de l’auteure et sa plume plus que jamais engagée dans une thématique qui lui tient à cœur. Beaucoup de détails sur le métier du pilote de chasse avec l’explication de certains jargons qu’on entend souvent mais qu’on ne comprend guère. Comme elle traite aussi les difficultés que connaissent ces derniers de coïncider leurs vies privées et professionnelles. L’auteure ne s’arrête pas là, elle traite aussi des obstacles qui jalonnent le travail des instituteurs livrés à eux même quand ils rencontrent des problèmes pendant l’exercice de leurs fonctions. Ainsi que les coups bas, les jalousies, certains qui n’hésitent pas à marcher sur les pieds des collègues pour booster leurs carrières quitte à entacher à jamais leurs réputations, comme on en voit partout, sauf que c’est un peu plus choquant dans le domaine de l’enseignement. Ces instits auxquels on confie la responsabilité de former l’avenir n’en sont pas du tout dignes. Et je ne généralise nullement.

Juste une petite mise en point, le trop-pleins de détails a un peu mis la fluidité du texte en danger et m’a perdue à certains passages, (Je comprends la coupe en deux tomes Lol), surtout quand il faut faire des sauts de page pour aller chercher les explications en fin du fichier. J’aurais mieux apprécié si elles étaient notées à la fin de chaque chapitre.

En tout cas, malgré cela, ce 2e tome a été à la hauteur de mon attente, j’ai adoré cette tension palpitante à grandes doses entre nos héros, leurs émotions à vif. Le doute et les incertitudes qui taraudaient nos protagonistes étaient le piment qui relevait cette romance qui sort des sentiers battus et vibre de réalisme. L’intrigue qui tourne autour des lettres de menace adressées au corps enseignant et même si ce n’était pas une surprise pour moi, mon premier suspect s’est avéré, a relancé le dynamisme de l’histoire et l’évolution des tenants et aboutissants.

Parlons un peu des personnages à présent, Nathaniel est un personnage brut au décoffrage. Sa patience envers Alexa, son franc-parler, sa résilience, son honnêteté nous l’ont rendu encore plus attachant qu’il ne l’était au premier tome. Quant à Alexa, si elle m’a un peu agacée, néanmoins je comprenais ses tergiversations, ses craintes et ses incertitudes. Les personnages secondaires n’ont pas démérité. Aussi les bons que les mauvais. Chacun a apporté sa contribution pour nous embarquer dans un voyage au rythme d’un mur du son !

Hâte de découvrir le final et en attendant, je vous recommande de découvrir ce 2e chapitre tout en vous rappelant que la romance se met tout doucement en place, du coup soyez un peu patiente car l’auteure vous a préparé quand même un mets de choix aussi exquis qu’addictif pour vous faire patienter, la sortie du dernier de la trilogie ne va pas tarder.

Merci Loraline Bradern pour l’envoi du service presse numérique !

122018740_1723117241189694_1027822131499395276_n

PAL de la semaine du 19 au 25 octobre !


Hello les étoiles, voici la PAL de la semaine avec la participation des : Editions Addictives, Sonia Birdy et Lili MaloneBMR, Salomé Hanson et BB. EastonShinfoo et Jeanne PearsPlumes du Web et Shirley J. OwensEna Fitzbel.

  • Editions Addictives 

Avec la sortie demain de Touchdown, le 1er tome de la saga Campus Star de Sonia Birdy. Cette romance sportive a rejoint ma PAL et je me ferai la joie de vous en parler dès lecture.

Résumé : Elle est du genre à fuir, mais le footballeur star du campus court plus vite qu’elle !
Rocky a eu un parcours chaotique dont elle a conclu trois choses fondamentales : la vie est une succession de problèmes à régler, les hommes sont des connards à éviter et les promesses n’engagent que les imbéciles qui veulent bien y croire.
Alors, contrairement aux autres filles du campus, les garçons ne sont pas une priorité pour elle ! Pire, elle les voit comme un obstacle à sa réussite. Sa mère était une éternelle amoureuse, Rocky ne sera jamais comme elle. Ça, elle se l’est promis. Mais, lors d’une rare soirée étudiante qu’elle s’accorde avec ses deux meilleures amies, elle rencontre Jude. Fraîchement transféré de Harvard pour jouer comme wide receiver dans l’équipe de foot de Brown, Jude est la nouvelle star du campus. Il est beau, sexy, avec un sourire qui met le feu à votre petite culotte. Il est le genre de mec inaccessible qui ne s’attache pas. Le parfait candidat pour un one night stand.
Une nuit de sexe sans attaches, sans complications, c’est ce qu’ils cherchent tous les deux.
Problème ! L’alchimie est trop forte. Et si Rocky est déterminée à le fuir, lui est déterminé à la conquérir.

Le 24 octobre, les éditions Addictives vous donnent rendez-vous avec leur première romance de Noël de la saison, L’insupportable inconnu de Noël de Lili Malone !

Résumé : Rencontre n° 1 : à poil dans l’escalier !
Élodie est indépendante, libre, et elle veut profiter de la vie comme elle l’entend !
Son dernier coup de tête ? Des vacances à la montagne avec ses meilleures amies, Amanda et Kelly.
L’imprévu ? Le chalet est déjà occupé par Luc et ses potes.
Et entre Élodie et Luc, c’est électrique dès la première seconde ! Au programme des vacances : confrontation, sensualité et boules de neige…
La guerre est déclarée, tous les coups sont permis ! Et si c’était le désir qui sortait vainqueur ?

  • BMR 

2 sorties pour cette semaine chez BMR

Passionné, le 3e tome de Pole Position de Salomé Hanson arrivera dans vos PAL numériques le 21 octobre.

Résumé : Marco Barrati est l’homme le plus arrogant d’Italie. Beau, talentueux, charmeur, il a de quoi. Alors quand il rencontre une magnifique blonde après sa dernière course de moto, il n’hésite pas une seconde avant de de l’aborder et de lui donner son numéro. Elle appellera, c’est sûr. Aucune femme ne résiste à son sourire.
Mais Chiara n’est pas n’importe quelle fille. Et, surtout, son cœur est déjà pris.
Qu’à cela ne tienne  ! Marco n’est pas du genre à baisser les bras. Sur la piste comme dans la vie, il n’abandonne jamais.

Et aussi la sortie du vendredi de Suit : Dans l’univers de hommes en chapitres de BB Easton.

Résumé : «  Depuis quand tu kiffes les mecs à cravate, toi  ? Tu ne jures que par les gars qui ont l’air de dépouiller les types à cravate. Avec des flingues  !  »
C’était vrai. Au début des années 2000, mes goûts étaient bien établis. Un panneau au-dessus de ma tête sur lequel aurait été écrit «  Indisponible aux nice guys  » n’aurait pas été plus clair.
C’est exactement pour cela que j’avais friend-zonné Ken Easton. Il était une ancienne star du football, sentait la lessive et non le tabac froid et avait plus de cravates dans ses tiroirs que de tatouages sur ses muscles. Pff… D’un ennui MOR-TEL.
Mais plus je le fréquentais, plus je me posais de questions à son sujet. Des questions comme  : Pourquoi ne sort-il pas avec les filles  ? Pourquoi évite-t-il tout contact humain  ? Pourquoi déteste-t-il toutes les choses merveilleuses et drôles qui existent sur terre  ? L’élève de psychologie en moi est vite devenue obsédée par l’idée d’entrer dans la tête de Ken, tandis que l’enfant gâtée que j’étais a voulu entrer dans son cœur.
Cette année-là, j’ai découvert la seule chose que j’aimais plus que les bad boys… 

  • Plumes du Web

Le 22 octobre Dual Love de Shirley J. Owens sera disponible dans tous les points de ventes numériques.

Résumé : Depuis que son ex l’a quitté, Max ne cherche plus l’amour. Mais quand il doit trouver, dans les plus brefs délais, une « gentille » copine qui l’aidera à se réconcilier avec la femme de son meilleur ami, il n’a plus vraiment le choix.

Malgré lui, le voilà propulsé sur un site de rencontres où il découvre, horrifié, que la meilleure candidate compatible se révèle être Miss Teigne, sa voisine d’en face. Sauf que cette jeune femme a autant de charisme et de chaleur humaine qu’un molosse à qui on aurait piqué son os. La mode et le maquillage, ce n’est pas vraiment son truc.
Pressé par le temps, Max va devoir prendre une décision… qu’il va vite regretter. Car Miss Teigne a un secret et ce n’est pas une, mais deux personnalités que Max va devoir gérer.

Entre la douce Samantha et la sexy – et non moins provocatrice – Jessica, Max a de quoi perdre la tête !

  • Jeanne Pears

Shingfoo vous donne rendez-vous  avec leur nouveau roman The Ride To Love de Jeanne Pears qui pour info est au prix du 4.99 € au lieu de 9.99 € jusqu’au 24/10 !

Résumé : Quand la santé de son père se dégrade, Charlotte, une jeune illustratrice et auteure de livres pour enfants, est contrainte de quitter sa ville adorée, New York.

Mais ce petit voyage au coeur du Wyoming, son Etat natal, tombe plutôt bien car elle vient de traverser une rupture amoureuse difficile.
Elle voit ce retour aux sources comme une aubaine. Pour se retrouver, respirer, revivre. Paisiblement… Sauf que !

C’était sans compter le propriétaire du ranch où elle a décidé, par hasard, de louer son chalet. Elle le connaît. Il s’agit de Jay Cooper et il y a quelques années, il était le quarterback star du lycée où ils ont grandi…
Et il est encore plus beau qu’à l’époque ! Mais aussi, beaucoup plus sauvage…

Cette rencontre inattendue entre deux êtres que tout oppose, risque bien de faire des étincelles ! Et de bousculer ces âmes pour toujours.

  • Auto-édition

Retrouvez Ena Fitzbel dans sa comédie romantique Voir Foisic et mourir dans la nouvelle série Les petites enquêtes de Jade t. 1. Une énigme drôle, teintée de romance et au casting haut en couleur. Un cosy mystery à la française, à déguster sans modération ! 

Résumé : Bienvenue à Foisic, ce village côtier breton qui ne figure sur aucune carte. Ne vous fiez pas à ses airs paisibles. Le danger rôde.
Jade n’a pas l’intention de s’éterniser à Foisic. Une fois qu’elle aura rénové la maison dont elle a hérité, elle la vendra et mettra les voiles.
Mais à peine a-t-elle découvert un Louis d’or dans le grenier que les sollicitations fusent. Nombreux sont ceux qui souhaitent devenir son ami. Alban, cet instituteur séduisant, se montre le plus déterminé de tous.
Est-ce à cause de ce fabuleux trésor caché dans Foisic, comme le prétend la légende ? Tant de fois convoité, il a déjà tué et tuera encore.
Jade et son teckel auront à déjouer bien des pièges pour ne pas venir s’ajouter à la liste des victimes. Pourront-ils compter sur Alban ou devront-ils s’en méfier ?

Belles lectures les étoiles et à la semaine prochaine !

121776909_3970788559601220_1866495102082803961_n

 

L’avis de Charlotte sur Wendat de Blandine P. Martin


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis COUP DE COEUR sur Wendat de Blandine P. Martin en auto-édition.

Titre : Wendat

Auteur : Blandine P. Martin

Genre : Romance feel good

Editions : Auto édition

Ebook :  4,99 €

Broché : 16 €

Résumé :

June mène une vie à deux cents à l’heure dans le New-York des affaires.
Caleb milite pour assurer la survie du patrimoine amérindien.
Tout les oppose et pourtant…


Pour obtenir le poste qu’elle convoite, June accepte de relever un défi de taille : assurer l’image de son entreprise au fin fond du Michigan.
Mais dès son arrivée, rien ne se passe comme prévu, sans compter que le décor du Ontara Creek ranch est bien trop éloigné de son cadre de vie habituel.

Caleb a grandi sur ces terres et consacre sa vie aux siens, à ses racines. La nature qui l’entoure est son équilibre. Alors, voir débarquer dans son ranch une perturbatrice aux idées préconçues ne l’enchante guère.

Et si ce qu’ils ont à offrir peut soigner les maux de l’autre ?

L’amour ne connaît pas de logique, encore moins lorsque la nature décide de lier deux âmes esseulées. Leurs différences peuvent devenir leurs forces, à condition de ne pas laisser leurs secrets les détruire.

Mon avis :

Wendat est une douce romance feel good et une merveilleuse immersion dans la culture Amérindienne !

J’avais déjà rencontré June en tant que personnage secondaire dans Hapinness Palace, puis, que j’ai appris à connaître dans le préquel June in the city. On la retrouve dans ce tome qui lui est pleinement consacré. La jeune femme tente de faire da place dans un univers machiste pour obtenir le poste qu’elle vise dans sa société. Elle doit faire ses preuves et pour cela, elle accepte de partir dans le Michigan pour promouvoir l’image de l’entreprise. À son arrivée, elle fait la rencontre de Caleb.

Caleb est attaché à ses origines, ses terres, ses racines. Toute une culture, mais surtout un état d’esprit qui lui apporte bonheur et sérénité. Il aime vivre au contact de la nature et des animaux. Il accueille aussi régulièrement des touristes dans son ranch, dont June.

Un fossé culturel les sépare : la douceur de vivre face à la course contre le temps…

Malgré toutes leurs différences un lien se crée entre eux. June est charmée par l’aura de Caleb et par sa beauté profonde. Caleb tente de décrypter le mystère « June » : tantôt citadine qu’il ne supporte pas tantôt fragile qu’il veut protéger.

Au contact de Caleb et de sa famille, June, va s’ouvrir, se découvrir, mais la vie apporte son lot d’embûches…

Wendat est une romance feel good comme je les aime, avec des personnages très intéressants, qu’il est agréable de découvrir. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants, mention spéciale à la grand-mère de Caleb, qui transmet avec amour les valeurs et l’état d’esprit du peuple Wendat. Mais attention, mieux vaut ne pas la contredire !

Cette romance m’a fait voyager et découvrir une culture que j’admire. Une romance qui donne envie de s’ouvrir et d’aimer. Une histoire bien menée avec ce qu’il faut de suspense pour tenir en haleine et une grosse dose de bienveillance et d’amour. Un roman dans lequel j’aurais aimé me transporter pour vivre à leur contact, dans une parenthèse hors du temps. 

Merci à l’auteure, Blandine P. MARTIN, pour ce service presse, cette superbe romance qui vient se placer parmi mes coups de cœur et pour les petits bonus en fin de roman (que je vous laisserais découvrir 😉) !

Extrait :

Un homme me toise, dégoulinant de pluie, une capuche noire sur le visage. Il pourrait tout aussi bien être le tueur dans un thriller pour ados en manque de frissons. Son regard sombre me fixe, m’effraie aussi.

— Qu’est-ce que vous faites là ? Il repousse sa capuche en arrière et dévoile une longue chevelure brune retenue par un chignon. Je me relève tant bien que mal et lui tends ses documents.

— Je… Je suis Mme Hastings. L’hôtel Le Bon voyageur vous a contacté pour savoir si vous aviez une chambre libre. Le vent a fait voler ces feuilles…

… et mon stress les a broyées…

Il grogne et repose le tas sur le bureau avant d’aller fermer la porte à clé.

— Il me reste une chambre, en effet.

OK, June… respire. Il a beau ressembler à un serial killer, c’est juste une impression. Et puis ce n’est pas comme si t’étais perdue au milieu de nulle part, dans un coin où le téléphone ne passe même pas…

Aucun réseau. Zen…

— Suivez-moi, me glisse le grand costaud sans ciller.

Il me contourne en me frôlant et j’en frissonne, mais lui s’en contrefout. S’il avait prévu de me faire la peau, il en aurait sans doute fini avec moi dans cette pièce. Il faut voir les choses du bon côté, parfois. Je le suis jusqu’au hall d’entrée où il saisit un jeu de clés dans son armoire.

— Je peux vous régler maintenant…

— On se chargera des modalités plus tard, c’est une petite ville, ici, pas Manhattan…

OK… Son niveau de sympathie explose les compteurs de la médiocrité. Super !

— J’espère que vous n’avez pas peur de l’orage, me sourit-il en coin.

Le tueur en série sait donc user de ses zygomatiques. Il serait même plutôt charmant si la situation n’était pas si inquiétante.

— Non, vous pensez bien…

J’ai presque l’air convaincante, j’en suis persuadée. Me voilà partie dans la nuit, sous des trombes d’eau, suivant un parfait inconnu et sa lampe torche vers un destin pour le moins incertain.

C’est décidé, je hais cet endroit.

J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ? Avec Blandine P. Martin !


Hello les étoiles, pour fêter la sortie de Wendat, Blandine P. Martin, s’est prêtée au jeu de notre rubrique « J’écris, tu me lis, mais qui suis-je ? » Installez-vous avec vos liseuses ou vos exemplaires papier et laissez-vous porter par les mots en pile et face de notre auteure chouchou !

  • Pile

119778758_1444567912407238_2606766379287551731_o

Bonjour les étoiles, comme vous le savez déjà, mon nom est Blandine P. Martin et je suis auteure de romans feel good et de romance.

Mon goût pour l’écriture me suit depuis l’enfance où, déjà, à l’époque, je dessinais de petites bandes dessinées faites de princes, de princesses et de bons sentiments.

À l’adolescence, internet à libérer mon imaginaire : J’ai découvert le monde des fanfictions pour écrire des suites à mes séries préférées, ou même les réécrire en choisissant, cette fois, les issues qui me plaisaient ! Non mais !

Ensuite il y a eu les forums RPG, où l’on pouvait incarner le rôle d’un personnage et le faire évoluer à notre guise dans un monde définir par le forum en question.
Bref, l’écriture a toujours fait partie de moi, comme une passion, mais aussi comme un besoin essentiel à mon équilibre.

trio-3d-768x512Il y a quelques années, j’ai posé le point final de mon premier livre, ma première saga, Les Passeurs de Lumière. Un « Et si ? » qui passait dans ma tête m’a poussée à l’envoyer à des éditeurs. Les réponses positives reçues m’ont donnée envie de poursuivre dans cette voie, et de fil en aiguilles, d’autres romans ont suivi le même chemin.

Il y a trois ans, n’ayant pas trouvé mon bonheur au sein des maisons d’édition, j’ai décidé de me lancer en tant qu’autrice indépendante.
Depuis, je vis un vrai rêve.

saga-500x190L’aventure continue en auto-édition avec la saga romantique suspense Wild Crows. Cette dernière, connaît un succès fulgurant qui dépasse tous les rêves, s’expatriant même hors des frontières françaises et traduit en anglais.

BookBrushImage-2020-8-24-11-301Le succès galvanise et donne des ailes à notre auteure qui se lance dans la réédition de ses romans une fois ses droits récupérés…Et l’aventure de l’auto-édition ne s’est pas arrêtée là. Car elle a publié d’autres titres qui connaissent leurs moments de gloire. Entre Happiness Palace, Quelque chose de bleu, Cher Oncle Sam,  la duologie Bit-lit Harper Jones et Aujourd’hui, Wendat, vous avez l’embarras du choix. Sans oublier les quelques titres prequels que vous pouvez télécharger gratuitement ici : Suivez le lien

  • Face

121043016_1461424554054907_2429504704511041928_nDerrière cette addiction pour l’écriture se cache une nana assez farfelue pour parler à son chat, s’attacher (sentimentalement parlant !) à un arbre, et à ka sensibilité et l’empathie exacerbée.

La nature et la protection des animaux sont de vrais moteurs pour moi, la place des femmes dans le monde actuelle et toute notion de justice vis-à-vis des plus démunis m’atteignent de plein fouet, la faute à cette hypersensibilité que je tente d’apprivoiser un peu plus au fil des années.

Solitaire dans l’âme, j’aime malgré tout échanger avec des passionnés dans les domaines qui me sont chers : l’art, la lecture, le cinéma, la musique, l’imagination, les rêves, bref, tout ce qui rend le quotidien plus doux et tout ce qui nous permet d’apprendre à savourer pleinement les petits bonheurs.

Au travers de mes romans, j’aime défendre les causes qui me sont chères, transmettre des messages positifs, de l’espoir, un soupçon de confiance en l’avenir dont on a tous besoin par moment. L’amour règne en maître dans mes histoires, les sentiments, l’alchimie, la magie d’une rencontre, la résilience, la réalisation de soi ne sont jamais loin.

Ce que Blandine ne vous dit pas mais, ceux qui la suivent, savent qu’elle tient aussi un blog dédié à ses romans Blog/Actus et rédige aussi des articles d’aide aux auteurs, comme des astuces pour booster les ventes, des conseils pour réussir les couvertures et bien d’autres que vous pourrez retrouvez en suivants le lien Tuyaux pour auteurs

  • Si j’étais ? 

121656155_257226682387540_3072977482762734899_nUn animal : Un loup

Un pays : Le Canada

Une addiction : Le voyage, la musique, l’écriture

Un roman : Avant toi, de Jojo Moyes

Un film : Edward aux mains d’argent de Tim Burton

Un plat : Des lasagnes

Une boisson : Un bon verre de vin rouge

Une idole : Kim Coates

Un modèle : Shonda Rhymes

Un trait de caractère : Sensible

Une couleur : Le rose

Une citation : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait », de Mark Twain

Un mot : Merci

  • Contact 

Instagram

Facebook

Groupe

Boutique/Site

Page Amazon

Twitter

Merci Blandine P. Martin pour ta disponibilité et à vous les étoiles d’avoir fait bon accueil à Wendat qui à la rédaction de cet article est au top des ventes sur Amazon !

119568960_1441970099333686_8230625295346065523_o

L’avis de Carine sur le roman de Ange Edmon : Corps-Accords Chez Black Ink Editions


Titre : Corps-Accords

Auteur : Ange Edmon

Genre : Romance

Editions : Black Ink

Ebook : 4.99€

Broché : 17.00€

Résumé : 

Scandaleusement beau, débauché, assumé et indifférent à la réputation sulfureuse qui l’entoure, Logan est au somment de sa carrière d’auteur à succès. À trente ans, sa notoriété repose aussi bien sur sa plume exceptionnelle que sur ses frasques. Les femmes jalonnent son parcours… mais les ennuis également ! Sa sécurité est menacée au point de faire appel à un garde du corps.

Ou plutôt… une.

Jane est experte dans la protection des personnalités. Intransigeante, obsédée du contrôle et allergique aux people, elle est surtout vaccinée contre toute forme d’amour.

Lui n’a pas de limites. Elle en a trop.

Le mot compromis ne faisant pas partie de leur vocabulaire, les associer le temps d’une mission va se révéler être un défi périlleux. Les mélanges audacieux peuvent s’avérer désastreux ou fascinants.

Le danger tranchera !

Mon avis écrit par #Carine : 

Logan auteur à succès connu pour ses frasques et ses excès en tout genre, se voit menacé et obligé d’être sous protection. C’est vers Sécurit’ink que son agent va se tourner pour assurer sa surveillance.

Sécurit’ink, société gérée par deux meilleures amies, Jane et Faith, à la vie à la mort, j’ai presque envie de dire tellement ses deux dernières sont proches et s’entendent bien. Seulement, lorsque Faith va proposer à Jane d’être la BodyGuard de l’écrivain, cette dernière refuse catégoriquement. Hors de question de travailler pour un People et encore moins pour ce minable ! Agression de photographes, insultes, gestes déplacés, Logan Tenders sait faire parler de lui sur les Tabloïd et mis à part si c’est pour vanter sa plume en or, les journalistes ne sont jamais tendres avec ses frasques. Tout comme Jane ne le sera pas avec sa sécurité qui est vraiment nulle et pardessus tout lui, qui en a vraiment rien à faire et ne s’implique vraiment pas pour sa propre protection. Logan Tenders est un artiste, un connard ingérable qui ose, provoque et affronte sans filet. Les scandales ? Il adore ça ! Mais après que Jane lui est sauvé la mise deux fois, il est prêt à enfin à appliquer les consignes, mais seulement et si, Jane accepte d’être son unique Bodyguard….

Corps Accords, une romance à la trame originale dans le sens où pour une fois c’est la femme qui protège. Mais ce n’est pas pour autant que Logan sera un personnage moins fort, moins consistant. Ange Edmon nous offre un duo de choc, car malgré la douceur de la romance, elle va la marquer par des protagonistes électriques ! Avec Jane et Logan, le charme opère et nous emporte dans un récit qui ne va pas aller là où on l’attend. Je pensais que j’allais me plonger dans un romantic-suspens avec une enquête à mener, mais non, nous sommes bien dans une romance et c’est elle qui prendra toute la place dans ce roman et non l’investigation autour de laquelle elle tourne, même si cela reste le fil rouge qui nous mènera d’un bout à l’autre. Le récit se focalise sur cette relation qui va naître entre nos protagonistes et c’est avec une plume très fluide et très poétique qu’Ange Edmon harmonise ce Corps-Accords dans un rythme parfois doux au refrain électrique et aux paroles qui dépotent.

Logan auteur décalé, atypique et magnétique que le sex-appeal combiné à son charme rend irrésistible et pour lequel on ne peut fondre, même lorsqu’il endosse son masque de connard. Car là c’est encore une facette de lui qui ne peut que nous attirer dès que l’on comprend pourquoi il se comporte comme tel. Instable, absorbé par son monde et plus doué avec sa plume que par sa capacité à se mélanger à la société, sa nature d’artiste rend la réalité superflue de ce qui l’entoure et de son image. Beau arrogant en apparence, sans limite, artiste impulsif, incontrôlable et insolent, il passe son temps à écrire et accorde peu d’intérêt aux choses, aux gens, aux femmes. Les femmes, il les prend, les baise, les jette sans aucun scrupule, sans aucun regret. Capable de faire rêver sur le papier avec de magnifiques histoires d’amour, cet homme pourtant, ne souhaite pas s’en encombrer. Jusqu’à sa rencontre avec elle…

Jane, son opposé. Trop de limite, trop de contrôle, particulièrement avec les hommes qu’elle fuit aujourd’hui comme la peste après avoir essayé une relation qui lui a fait perdre toute confiance en son jugement face à l’amour. Intransigeante, obsédée du contrôle, Logan Tenders va lui faire perdre la tête. Et dans tous les sens du terme. Elle ne peut voiler le désir qu’il lui inspire, mais elle peut le refouler. Il est son client et elle ne doit en aucun cas céder à la tentation. Bien grande soit-elle et aussi beau soit Logan Tenders. Il l’agace, la provoque un peu trop souvent pour qu’elle ne perde pas pied. Bien qu’en apparence il ne soit qu’un connard, Jane ne juge que par son observation. Elle décrypte, analyse, prend le temps de cerner les gens et avec Logan, c’est un sacré boulot ! Succombera-t-elle ? Lui laissera-t-il une place ?

Une romance douce et torride à la fois, écrite d’une plume fluide qui s’adapte à la nature de nos deux héros. Un récit à deux voix, une plume à deux tons. Ange Edmon se veut poète et déglinguée avec son artiste fou. Elle se veut posée, sincère et méfiante avec sa Bodyguard. Elle nous emporte dans son récit avec facilité et apporte son lot d’émotion dès que l’on commence à briser les carapaces de nos protagonistes. Avec Corps-Accords on a chaud, froid, puis on brûle pour les corps à corps. On peste aussi souvent, mais on « pouffe » beaucoup. Oui j’ai bien écrit pouffe. Car on peut rire de joutes piquantes entre deux héros qui se cherchent ou encore entre deux amies qui ne mâchent pas leurs mots. Mais avec Logan et Jane, on pouffe c’est comme ça ! De leurs façon de se chercher, mais particulièrement de leurs joutes qui ne sont pas piquantes, mais complètement décalée à l’image de notre artiste fou qui puise son encre dans celle de son auteure qui doit l’être aussi un peu ?

Une belle lecture très plaisante, qui ne m’a pas apporté de surprise côté intrigue, mais qui m’a complètement transportée côté romance.

Un grand merci à Black Ink Éditons pour m’avoir permis de découvrir ce roman en service presse.

Extrait  :

Tout le long de la soirée, j’ai observé cet homme, un ovni si je puis me permettre. Un sex-appeal et un charme savamment combinés, servis par un physique parfait. Vraiment parfait. Une esthétique impeccable, et une symétrie irréprochable. Ça fait plus de trois ans maintenant que j’étudie les visages, les émotions et les mimiques, à tel point que je suis capable de déceler le petit plissement d’œil, côté opposé du nez, cette infime pliure qui vous trahira. Des années que j’analyse chaque geste, et que je sais précisément ce que vous pensez et percevez selon votre mouvement et votre position. Et je sais, à cet instant précis, qu’en plus d’avoir un visage magnifiquement sublime, Logan Tenders est crispé, voire terriblement nerveux. … Et pas super content d’être là. A priori. Lorsque je m’éclipse pour partir et fumer une clope (pas forcément dans cet ordre), il me semble avoir cerné le personnage, et appris plus qu’il n’en fallait. Je suis donc on ne peut plus surprise lorsqu’un briquet jaillit devant mon visage, me frôlant de sa tiédeur alors que j’inspire la première bouffée. Je ne m’attendais pas à ce qu’il me suive. Mes yeux se lèvent pour rencontrer une couleur que je n’ai jamais croisée, un bleu d’un foncé abyssal, où je lis tous les paradis et tous les enfers, toutes les tempêtes et les accalmies, toutes les peines et les joies du monde. Ses cheveux blond foncé encadrent son visage, en une coupe de surfeur. La flamme danse dans sa rétine, m’attirant comme l’abîme. Je recule sous le choc quand il cligne des yeux à plusieurs reprises, comme s’il savait que je venais de lire en lui.

— Tu dois avoir ta jolie petite culotte toute mouillée, balance-t-il, nonchalant, en tirant sur ce que je soupçonne être un joint.

 Espèce de connard !

L’avis de Charlotte sur le tome 1 de Sur le chemin de ton cœur # 1 – La plus sombre des flammes


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur le premier tome de Sur le chemin de ton cœur # 1 – La plus sombre des flammes écrit par Christina Lee et publié chez Juno Publising France.

Titre : Sur le chemin de ton cœur # 1 – La plus sombre des flammes

Auteur : Christina Lee

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,49 €

Broché : 17,50 €

Résumé :

Vaughn O’keefe est copropriétaire du Hog’s Den depuis des années. Il n’a jamais été aussi décontenancé que lorsqu’une nouvelle recrue nommée « Smoke » franchit la porte. Quelque chose à propos de cet homme fait bouillir son sang, mais il sait garder ses préférences secrètes autour du club.

« Smoke » Callahan a fait deux séjours en désintoxication et il est enfin sevré, grâce à l’aide des Disciples. Il est sur le bon chemin et ne veut pas se laisser distraire, peu importe à quel point il a le responsable du bar dans la peau. En outre, sa dernière relation avec un homme l’a laissé effrayé, seul et avec le cauchemar d’une dépendance.

Lorsque le Hog’s Den se retrouve en effectif réduit et que Smoke reçoit l’ordre d’aider le seul homme qu’il ne peut pas avoir, son désir pour le barman atteint des proportions sans précédent. Vaughn pense qu’une nuit ensemble devrait suffire à satisfaire leur attirance mutuelle. Mais ni l’un ni l’autre n’avait prévu à quel point ce serait intense.

Alors que le passé de Smoke le rattrape et que la personne qu’il avait espéré ne plus jamais voir réapparait, il est temps pour lui d’impliquer les Disciples. Le problème, c’est qu’il devra risquer son statut de membre, son cœur et sa propre peau pour assurer la sécurité de tous ses proches.

Mon avis :

Une romance MM érotique et pleine de suspense !

Vaughn est barman pour le bar Hog’s Den qui appartient en partie aux Disciples, un groupe de bikers. Parmi eux, Smoke. Il se démarque et plaît beaucoup à Vaughn qui ne voit que lui lorsqu’il est dans les parages.

Smoke ne veut en aucun cas décevoir son chef, Mal, à qui il doit beaucoup. C’est grâce à ce dernier qu’il remonte la pente, alors quelle que soit l’attirance qu’il ressent pour le barman, il ne doit pas se laisser aller.

Le désir que les deux hommes se portent est difficile à contenir. Mais il le faut. L’univers dans lequel ils évoluent les contraignent à rester discrets sur leurs préférences sexuelles.

Smoke se voit missionné pour aider Vaughn au bar. Plus le choix pour les deux hommes : ils vont passer du temps ensemble. Malgré leur résistance mutuelle, lorsque le désir est tellement fort, il peut faire perdre la tête.

Smoke a eu un passé difficile ponctué par des événements marquants. Un élément des heures sombres du jeune homme va refaire surface, un homme que Smoke ne souhaitait jamais revoir.

Ce premier tome, « la plus sombre des flammes » est une histoire agréable avec le suspense lié à leur attirance cachée. La tension sexuelle est à son comble entre Smoke et Vaughn. Des scènes érotiques très présentes et détaillées. L’alternance des points de vue apporte une vision globale de la situation. Les deux protagonistes s’ouvrent petit à petit, ils font preuve d’une belle sincérité bien que, j’aurais apprécié plus de profondeur, des ressentis plus détaillés pour m’accrocher plus à eux et m’imprégner de leurs émotions. Notamment concernant le passé de Smoke qui reste un combat pour lui à ce jour. J’ai tout de même passé un bon moment et j’ai eu envie que tout se passe bien pour eux.

Merci à Maïwenn et Juno Plublishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

En règle générale, les MC étaient de la vieille école – laissant à peine les femmes pénétrer sur leur territoire –, alors encore moins les homosexuels. Mais s’il devait y avoir de l’espoir, ce club serait celui qui briserait les règles. Mal était un homme décent avec un grand cœur caché sous un extérieur bétonné. Mais il avait déjà assez à gérer comme ça. Alors, je gardais mes préférences pour moi.

Comme pour embrouiller davantage mes pensées, Smoke passa le pas de la porte, l’homme de tous mes fantasmes. Bon sang, il était magnifique à regarder avec son artillerie, son jean serré, et sa veste en cuir avec le mot recrue cousu juste au-dessus de son cœur.

Je l’avais voulu à l’instant même où il avait mis le pied dans mon bar, avec ses cheveux blonds en bataille, dont les boucles recouvraient ses oreilles, sa jolie moue et ses doigts puissants, qui je le devinais, auraient une sensation délicieuse, enveloppés autour de ma hampe.

Ajoutez l’incident survenu au repaire il y a quelques mois et j’étais fichu.

J’avais assisté à une fête et j’étais resté passer la nuit sur place, trop fatigué et ivre pour conduire. Le lendemain matin, j’avais sauté dans la douche pour me donner un petit coup de fouet avant de reprendre la route, et j’étais tombé sur un Smoke ahuri, qui était entré dans la salle de bain pour aller aux toilettes.

Son regard s’était délibérément attardé sur l’avant de mon corps et bon sang, mon sexe s’était instantanément tendu, venant taper contre mon abdomen.

— Désolé, avait-il marmonné en sortant de la pièce.

L’avis de Carine sur La vie (pas si) superficielle de Mia, un roman de Mathias P.Sagan


Titre : La vie (pas si) superficielle de Mia

Réédition déjà paru sous le même titre en auto-édition le 13 février 2016

Auteur : Mathias P.Sagan

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing

Ebook : 4.49€

Résumé :

Salut à tous !

Je suis Mia et j’ai une vie géniale. Vraiment ! J’ai 27 ans, un boulot prestigieux, un appartement superbe, mon amoureux est l’homme idéal, et j’ai réalisé/obtenu tout, absolument TOUT ce dont je rêvais étant enfant ! Si, si, je vous assure !

Non, je déconne !

Franchement… Mon boulot se limite à faire la potiche au bureau. Mon amoureux ? Dites plutôt mon meilleur ami gay qui a le toupet de s’envoyer en l’air avec tout ce qui bouge, pendant que je me morfonds dans mon coin. Et je ne vous parle pas de ma famille qui déprime de me savoir célibataire au moment où mes ovules sont les plus fécondables… Quant à celui qui partage réellement mon existence, à savoir mon chat, eh bien c’est un monstre qui préfère se tirer par la fenêtre de ma micro-cuisine de mon micro-appart.

Que va-t-il advenir de moi ?

Les choses vont changer ! Foi de Mia !

L’ Avis de #carine :

Je tiens dans un premier temps à remercier Mathias P.Sagan ce magnifique moment de lecture, drôle et complètement décalé. Pour dire, j’écris et j’en ris encore !

Ce roman je ne l’ai pas avalé, je l’ai complètement englouti d’une traite.

Mia, pas si superficielle, incarne le fantasme féminin à qui on aimerait toutes ressembler dans nos rêve les plus fous !.

Elle est une femme indépendante pourvue d’une d’une beauté époustouflante. Son dressing est à faire pâlir les fans de Sex and the City grâce à son Amex qui paie plus vite que son ombre.

Si Mia a tout pour elle, il lui manque néanmoins le principal, l’amour. Bien sûr, elle est amoureuse de Joshua, mais il est juste un peu, même beaucoup …GAY !

Que de rires en lisant ce roman, c’est une vrai bouffée d’oxygène ! De la détente à l’état pure.

Une question me taraude néanmoins, comment l’auteur, un homme de surcroît, a t-il pu décrire « la femme » aussi parfaitement ? J’en reste épatée ! Mia c’est tout simplement vous, moi, la voisine, la copine bref c’est La femme ! Réaliste, épatante.

Vous l’aurez compris, je vous recommande cette histoire (pas si) superficielle que ça. Avec Mia il va falloir « voir » au-delà des apparences de la blonde-attitude dans une réalité parfaite et un quotidien que nous connaissons toutes. Au fil des pages nous allons suivre sa vie, ses péripéties, ses petites bobos ainsi que ses parties de rires et ses peines. Elle partage avec le lecteur tellement d’émotions qu’on ne peut qu’aimer ce personnage qu’on pourrait croire superficielle, tout comme l’est sa vie et qui pourtant ne l’est pas tant que ça. Mais pourquoi Mia n’avance pas dans sa vie ? Que-cherche t-elle réellement et pourquoi cette peur de l’engagement ?

Un roman pour nous les filles qui aimons les licornes et pétons des paillettes comme de vrais princesses, mais aussi pour vous messieurs, qui grâce à la magie de la plume fraîche et haute en couleur de Mathias P.Sagan, vous apprendrez enfin à nous comprendre ! Ce dernier a su doser à la perfection l’humour, les clichés et le côté profond du récit qui lui, n’a rien de risible.

Vous cherchez à passer un bon moment de lecture ? Ce roman est fait pour vous ! Une excellente comédie romantique doudou à dévorer sans modération !

Extrait :

C’est décidé ! Aujourd’hui, j’arrête de fumer ! On est dimanche, il fait beau – il serait temps, pour un mois de mai –, je me lève à l’aube – oui, onze heures c’est l’aurore pour le jour du Seigneur – et je change de vie ! Excepté que le malheur s’abat sur moi lorsque j’aperçois mon téléphone clignoter. Vous savez le petit truc lumineux en haut des BlackBerry ? Ben voilà, l’appareil me signale un message. Si seulement la boîte nous offrait des iPhones, on ne verrait rien. Mais non, le préposé aux achats nous a pris cette marque pour les mails instantanés. Et je n’en reçois jamais ! Bref, j’ai envie de rabattre la couette sur ma tête et de me réveiller lorsqu’il sera l’heure d’aller au travail. Oui, ce truc où je me rends pour gagner une misère, qui ne me permet pas de m’acheter tout ce que je veux et qui surtout – là réside toute la nuance – me fait rager. C’est bien connu : au boulot, il y a toujours quelqu’un de mieux que vous. Enfin, quand je parle de quelqu’un, j’entends surtout par là une fille. Plus jolie, plus grande, plus… poufiasse. Voilà, c’est dit ! Dans ma boîte, cette nana, c’est Morgana. Elle vient de sa Bretagne pourrie – tout le monde sait qu’il y pleut tout le temps – et joue sa grande dame parce que son petit-ami, enfin anciennement son amant, se trouve dans une position très confortable. Donc elle se rend dans notre formidable, génialissime, entreprise juste pour occuper ses journées ! Sérieusement ? Si j’avais un homme pareil, je me croirais dans Desperate, je ferais les magasins, et je prendrais plaisir à donner des ordres à la femme de ménage pour qu’elle nettoie mieux le parquet ! Ah, Gabrielle Solis, viens à moi ! Sauf que je ne veux pas d’un Carlos ! Certainement pas. Vous avez remarqué ces poils ?

Caleb : The Cupidon Brothers #2 de Estelle Every en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le 2e tome de la saga The Cupidon Brothers d’Estelle Every consacré à Caleb. Un périlleux chemin vers la rédemption . À découvrir !

Titre : Caleb – The Cupidon Brothers

Auteure : Estelle Every

Éditeur : Auto-édition

Genre : Romance paranormale

Résumé : Une seule chose anime Priyanka Doyle, la chasseuse de primes la plus reconnue de Californie : le plaisir de la traque et de la capture.
Lorsqu’elle arrête Caleb Cupidon, elle se dit qu’elle n’a jamais fait son job aussi vite et aussi bien, mais c’est sans compter sur l’ange.
Caleb est libéré car il prouve qu’il est innocent, mais alors qui est son mystérieux double qui réalise des casses dans les bijouteries de Los Angeles ?
Priyanka et Caleb vont devoir coopérer pour arrêter le malfrat.
Leur enquête pourrait bien les conduire là où ils n’avaient aucune intention d’aller : au cœur d’une relation amoureuse !

Ni Caleb ni Priyanka n’est prêt à vivre une histoire d’amour, mais quand le cœur a parlé, peut-on encore décider ?

L’avisdeMya

Dans ce 2e épisode de la saga de The Cupidon Brothers, l’auteure nous embarque au cœur de l’action avec un personnage si atypique et si mystérieux. Caleb, au top de la sexy/attitude et pourtant, il n’en profite pas pour collectionner les numéros de téléphone de ses fans ou coucher à tout va. Pour celles qui ont déjà lu le 1er tome, elles se rendront compte que Caleb est fait d’une autre trempe que son frère Éros. Ce dernier, rappelez-vous, il était arrogant, Serial fucker et aimait beaucoup se mettre au devant de la scène. Contrairement à notre héros du jour qui aime sa solitude, il cultive le silence pour se préserver et préfère rester discret. Jusqu’à sa rencontre avec son destin !

Caleb, un ange à l’âme torturée est de retour à Los Angeles après une longue absence. Le jour même, il se fait arrêter par un chasseur de primes. Ou dois-je dire chasseuse de primes. Une sublime créature qui réveille ses sens et fait battre son cœur endormi jusqu’à présent. Au point qu’il s’est laissé prendre sans même se rebiffer ni même demander la cause pour laquelle elle lui passe les menottes comme à un vulgaire criminel. Cette femme au nom et à la beauté exotique l’a ensorcelé, lui donnant l’envie de la suivre en enfer si elle le veut comme s’il était l’un des marins répondant à l’appel enchanteur des sirènes.

Malgré son farouche déni, il doit s’avouer que ses règles sont en danger de s’effacer devant le magnétisme que Priyanka exerce sur lui, ne pas oublier, ne rien ressentir, des mantras qui sont de plus en plus difficiles à scander… Caleb aurait aimé l’ignorer, ne pas être touché, ni être attiré, mais sa beauté, sa bravoure, ses réparties mordantes et surtout les fêlures qu’elle essaie de dissimuler sous ses airs crâneurs, l’ont vite fait succomber. Comment lutter ? Lui l’ange au passé trouble et aux amours perdus, succombe encore une fois à l’élan de son corps et de son cœur ! Et s’il la perd elle aussi ? Il n’était pas capable de veiller sur son premier amour, comment protéger son âme sœur ?

Au lieu de l’éviter et courir loin, ce dernier n’a trouvé de mieux qu’accepter de l’accompagner dans sa croisade contre le crime. Ce partenariat ne sera pas de tout repos, car, le criminel qu’ils ont pris en chasse n’est pas celui qu’il prétend être.

Moult surprises sur ce chemin périlleux de la rédemption avec la mort en bonus qui les attend au tournant !

J’ai été ravie de retrouver les frères Cupidon. Encore une fois, ils nous embarquent pour un agréable voyage semé de suspense, de danger et de rebondissements. Mais aussi de bonne humeur. La romance arrive tout doucement, ce qui est normal, le fantôme qui ne quittait l’esprit de Caleb ne permettait aucun rapprochement immédiat entre les protagonistes, sans oublier l’attitude méfiante de Pri envers la gent masculine. Cette dernière, a vu des vertes et des pas mûres. Seule, elle s’est battue pour se reconstruire et construire son avenir et ce n’est pas un homme même aussi sexy que Caleb, ne lui dictera ce qu’elle devrait faire ou pas faire. Une fonceuse née qui mettra à mal son self-control, lui qui s’auto-proclame non violent, mais il va devoir user de la force pour combattre le mal qui ronge sa ville et met en danger sa déesse inconsciente du danger qu’elle encourt. Un face to face explosif qui ne manquera pas de vous conquérir. Quant à la tension sexuelle entre Caleb et Pri, elle était bien au rendez-vous et pas juste à petites doses. Mama-mia !

La participation de la fratrie n’est pas dénuée d’intérêt, les Cupidon égaux à eux même, même en conflit, ils sont solidaires. ils ont l’art du show et ils ne m’ont pas déçue. Un très bon moment de lecture avec des personnages attachants, du rire, surtout de la langue bien pendue de Pri qui a insufflé un bon vent de fraîcheur à ce voyage avec des anges qui ne le sont point. L’enquête policière est le gros bonus de ce 2e épisode qui fera palpiter nos petits cœurs et nous fera craindre le pire. La plume d‘Estelle Every ne laisse place à l’ennui et a gagné encore plus en efficacité en nous concoctant un nouvel épisode quasi différent du premier, ce qui n’est pas pour me déplaire.

Avant de nous quitter, prenez rendez-vous avec un ange !

Affaire à suivre avec Cupidon !

Merci à Estelle Every pour l’envoi du service presse ainsi que pour cette belle histoire qui m’a séduite, fait chaud au cœur et au corps.

Juste 10 jours ! de Léana Soal aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Juste 10 jours ! de Léana Soal. Une comédie romantique aussi déjantée que touchante. Une histoire pleine de vie et d’énergie positive que vous devriez découvrir  !

Titre : Juste 10 jours !

Auteure : Léana Soal

Editeur : Editions Addictives

Genre : Comédie romantique

Résumé : Elle va envahir sa salle de bains… et mettre le bazar dans sa vie.
Jo est strict, ordonné et convaincu que seuls la détermination et un travail acharné mènent à la réussite.
Mais ça, c’était avant Gemma. Elle déboule dans sa vie comme une tornade et bouleverse tout sur son passage !
Elle est sexy, grande gueule, pleine de vie et déteste les règles.
Chaque fois que Jo tente de la recadrer, elle lui tire la langue et n’en fait qu’à sa tête.
Entre eux, c’est explosif à chaque échange, chacun refuse de s’avouer vaincu.
Et si le désir s’en mêlait, histoire de pimenter un peu le tout ?

L’avisdeMya

Juste 10 jours ! Que vaut dix jours dans toute une vie ? Certains, ou même la plupart répondront, dix jours ne comptent pas. Mais si vous posez la question à Gemma, elle répondra que cela vaut beaucoup pour elle. Et elle en sait quelque chose sur la question. A elle, il ne lui a fallu que dix jours pour s’accepter enfin comme elle est, mettre ses complexes derrière elle et trouver l’amour ! Vous voyez ? C’est elle qui a raison. Un jour, deux ou dix, tous sont importants et chaque jour passé à ruminer sur les choses qu’on n’aura jamais est une partie de notre vie qu’on a perdu.

Gemma malgré sa force et l’acceptation de sa différence, garde quand même quelques complexes qui accentuent son malaise quand elle est face à une personne qu’elle pense meilleure, plus belle, voire plus douée qu’elle. Et son partenaire dans la vie ne fait rien pour remédier à cette faille dans sa carapace, il ne fait que l’attiser par des critiques tacites ou carrément franches qui font mal. Gemma prend sur elle et supporte ses attaques avec des piques le contrant avec son sarcasme légendaire. Jusqu’au jour où il est allé trop loin dans son opération de sape. L’inscrivant dans une émission de téléréalité pour soi-disant améliorer son rôle de mère de famille qu’il ne trouve pas à son goût.  Effectivement, Gemma est je m’enfoutiste, n’est pas la meilleure ménagère du monde, ni n’a un boulot de rêve mais elle assume ce qu’elle est et ce qu’elle a. Elle a beaucoup d’amour à donner, son sourire à lui seul est une bouffée d’oxygène et ses sarcasmes ont fait mon bonheur tout le long des pages. Faut avouer que Gemma n’a pas la langue dans la poche, elle peut être aussi vulgaire que peu charitable envers ceux qui la cherchent. Elle a un débit intarissable et n’hésite pas à exprimer ses pensées et ses sentiments de la façon la plus directe et indiscrète sans même culpabiliser. Allez demander cela à son adorable fille qui n’a rien à redire sur son rôle de mère. Sa maman est la meilleure du monde et elle ne la changera pour rien au monde. Cette gamine a tout compris et pourrait donner une leçon à son père. Pourquoi vouloir toujours changer, l’être humain est fait tel qu’il est, il n’est ni interchangeable ni changeable. Amen.

Faisant bon gré mal gré, notre héroïne accepte à participer à ce feuilleton de malheur qui consiste à prendre la place d’une mère qui est son total opposé. Cela dit, Gemma n’est pas une suiveuse et ne rendra jamais les armes sans se battre, elle y participe mais non sans se promettre de ne rien changer dans son comportement habituel. Armée seulement de son esprit aiguisé et de sa bonne volonté de chambouler le quotidien monochrome et sans vie de sa nouvelle victime, elle fonce croyant sortir indemne de cette expérience supposée être enrichissante et bénéfique pour elle. Et c’est peu dire. Gemma est entrée dans sa maison comme un cyclone balayant l’ennui et la noirceur dont laquelle il s’enfonçait. Ramenant dans sa vie, un vent de fraîcheur, du soleil, moult couleurs et surtout du rire ! Elle l’a ramené à lui, aux sources, à la vie, pendant que d’autres diraient qu’elle y a mis le bazar. Jo était malheureux, coincé dans une relation toxique, tous ses actes étaient réglés comme du papier à musique, sa routine manquait de pep’s, de sincérité, de fantaisie. Contrairement à la promesse fougueuse qu’est Gemma. Caractérielle, bordélique, un tempérament qui l’agace au plus haut point mais, auquel il s’y habituerait facilement tellement il en est devenu accro. Ses loufoqueries, bizarres soient-elles, ont rassemblé sa famille autour d’elle. Une famille qui était jusqu’à là atone, comme figée dans du ciment. Aujourd’hui, il ne réagit même plus au désordre qu’elle sème derrière elle, il adore le son de ses rires et ceux de ses enfants dans sa cuisine. Il adore ce genre de mixtures qu’elle leur sert, immangeable soit-elle. Du moment qu’elle reste chez lui, à leurs côtés, sourit, qu’elle rigole avec eux ou de lui, qu’elle attise sa colère, qu’elle fasse du tapage, qu’elle lui apprenne le lâcher-prise, qu’elle déclare la guerre à ses règles, le reste n’a plus aucune importance. Cette femme lui a appris la meilleure manière d’aimer. Et rien que pour cela, il est prêt à participer à rendre sa vie aussi désorganisée et y mettre le chaos s’il le faut.

Mais quand l’aube succède à la nuit, les beaux rêves faiblissent laissant place aux pensées noires et à la douleur d’une séparation imminente. Le retour à la réalité ne sera pas facile à encaisser. Gemma et Jo doivent retourner à leurs vies l’un sans l’autre. Chacun va retrouver sa famille, ses mauvaises habitudes, tourner le dos à ce qu’ils ont vécu ensemble. À ce qu’ils ont appris l’un de l’autre, l’un sur l’autre, à la joie, au bonheur d’être réunis comme une vraie famille, en somme à la vie. Mais leur histoire n’aura pas à s’arrêter là s’ils annihilent la peur sur leur chemin, ils ont déjà entrepris le premier pas vers ce rêve auquel ils ont le droit d’y croire. Des décisions doivent êtres prises, et qui sait, l’amour sera peut-être bien plus fort que les obstacles semés sur la route du bonheur…

Quel plaisir de retrouver la belle plume de Léana Soal. Après Fight And Hope, une histoire que j’ai adorée, je pensais embarquer dans le même schéma mais, à ma grande surprise, l’auteure nous fait changer de cap, sur une route pas moins sinueuse néanmoins, pleine de rire et d’autodérision, un style maîtrisé avec brio. Une comédie romantique solaire dont le personnage clé nous fait rire jusqu’aux larmes tout en transmettant un message sur des thèmes sensibles, sur la confiance et l’acceptation de soi, sur la pression qu’on subit par les règles instaurées par cette société qui gage sur le paraître, sur ce qu’on appelle le syndrome de la femme parfaite qui a des conséquences néfastes sur nos vies et accentue le mal-être des femmes ! L’idée d’utiliser le thème de la téléréalité était géniale et bien vue, car, de mon avis, cela aussi contribue à perpétuer le désastre de ce malaise.

Si d’habitude, ce genre d’émissions me laissent de marbre, me débectent même, je dois convenir que Léana m’a vendu cet épisode en dix jours d’une façon convaincante. C’est bien joué, bien orchestré, il y a de la vie, une bonne dynamique, et beaucoup d’énergie positive. Gemma a joué sur nos émotions, parfois de façon marrante et d’autres de façon à se remettre en question sur certains aspects de nos vies. Son personnage vous touchera certainement car chacune d’entre nous s’y retrouvera. Gemma est une personne forte en apparence mais, en réalité elle cache bien son jeu. Ses fêlures bien dissimilées sous une carapace de sarcasmes dont elle use et abuse pour en faire sa force Ele affronte crânement ceux qui critiquent son mode de vie qu’ils ne trouvent pas assez bien pour eux. Mais elle en n’a pas cure. Elle prend tout sur elle tant que le soleil brille dans son monde, tant que les oiseaux chantent et tant que l’amour de sa fille adorée reste éternel. Clin d’œil à Nina dont j’ai adorée la participation

Juste 10 jours ! Une histoire que je pourrais aisément classer dans le genre du développement personnel en mieux évidemment. Car si le message véhiculé est reçu 5/5, cependant, il est enrobé de douceur, de tendresse, d’amour et de rire, bref, une lecture aussi décoiffante que touchante, tout ce que j’aime. Si vous aimez les histoires attendrissantes, les héroïnes extravagantes, vous aimez joindre l’utile à l’agréable, ne manquez pas cette comédie déjantée qui m’a totalement conquise et je n’ai aucun doute qu’elle vous séduira autant !

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse ainsi qu’à l’auteure pour cette belle histoire qui m’a autant fait rire que toucher.

121606997_1220750714958886_3437110750878469930_n

Jeux Divins de Pauline Libersart en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Jeux Divins de Pauline Libersart. Un défi divin et une lecture aussi exquise que les jeux divins.

Titre : Jeux Divins
Auteure : Pauline Libersart
Éditeur : Auto-édition
Genre : Romance contemporaine matinée d’un soupçon de fantastique
Sortie : 14 octobre

Résumé : Quand Vénus et Cupidon s’amusent…

Kyle aime les femmes à forte poitrine et sans aucune conversation. Il assume parfaitement son goût pour les bimbos qu’il oublie aussi vite qu’il les consomme.

Althéa est une jeune femme indépendante, intelligente, qui a souffert à cause d’un homme. Elle a les tombeurs comme Kyle en horreur.

Tout les oppose… et pourtant ils se retrouvent seuls survivants d’un terrible naufrage, perdus sur un étrange îlot désert, contraints de s’entraider pour survivre, de se faire confiance… et plus si affinités.

#L’avisdeMya

Quand les dieux et déesses s’ennuient, cela donne une histoire d’amour atypique, rafraîchissante et si addictive. Plus précisément, une lecture aussi divine que leurs jeux divins.
Cupidon, fils dévoué de Vénus et Dieu du désir et de l’amour a marre de donner leurs chances à ces humains pour trouver leurs âmes sœurs. Écœuré de distribuer ses largesses sans aucune reconnaissance. Dégoûté de leur méfiance l’un envers l’autre, leur incapacité de retenir les élus de leurs cœurs, et surtout de leurs infidélités, de leurs prédilections à l’accomplissement de leurs désirs charnels, délaissant ceux du cœur. Cupidon a perdu totalement foi en eux.

Vénus, Déesse de l’amour et de la sensualité quant à elle, malgré les réticences de son fils, les humains ont toute sa confiance. Elle a foi en l’amour et son pouvoir sur eux. Et pour le prouver, elle a plus d’arguments de poids dans son sac. Et c’est de là qu’est partie cette histoire… D’un défi pour s’amuser et s’enquiquiner comme seuls eux savent le faire, nous offrant par la même occasion, des Jeux Divins des plus exquis. Vénus et Cupidon ont jeté leurs dévolus sur The Couple. Le couple censé appuyer leurs convictions. Un couple improbable évidemment pour relever le niveau de ce challenge.

Il y a Kyle, le mec macho par excellence… Don Juan des temps modernes pour rester polie, cavaleur et serial-fucker pour être plus dans la réalité. Le minimum de respect pour les femmes qu’il collectionne et utilise pour apaiser ses pulsions, le reste, il n’en a cure. Mais est-il bien celui qu’il prétend être ?

Et il y a Althéa… Cette jeune femme en apparence si effacée, craintive et pleine de fêlures. Elle manque de confiance en elle et se méfie des hommes, surtout le genre de Kyle, pour lesquels elle n’a que mépris. Elle se retrouve fade et inintéressante. Elle n’a aucune chance d’attirer l’attention du sexy Kyle… En fait, elle n’est le genre d’aucun homme tel que lui. Et pourtant… La Déesse n’a même pas peur de ce qui les éloigne et n’hésite pas à tricher pour les pousser l’un vers l’autre. Elle a foi en son instinct et ce dernier lui souffle que ces deux-là n’ont besoin que d’un coup de pouce pour s’épanouir et être à la hauteur de ses espérances. Tout les oppose certainement, mais quand les Dieux s’emmêlent, haut les cœurs… Kyle et Althéa n’ont qu’à bien s’accrocher. Quand Vénus a quelqu’un dans le point de mire, que lui importe les moyens pour arriver à ses fins et gagner contre Cupidon.

Rien ne leur sera épargné.

Se retrouver sur une île déserte au lieu des vacances idylliques prévues, fait. Un endroit paradisiaque, mais pas que… Un paradis non dénué de son serpent venimeux qui pourrait vite se transformer en leur pire cauchemar. Ils se retrouvent là où ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes, sur leurs débrouillardises… Leur intelligence sera leur seul soutien pour s’en sortir vivants. Mais aussi leur capacité de cohabiter ensemble sans s’entretuer. Notre Déesse sadique n’a pas fait dans la dentelle, usant de tous ses pouvoirs pour les rapprocher. Mais les jours passent, se ressemblent et ses protégés ne semblent même pas s’apprécier. Aux grands maux les grands remèdes, telle est la devise de Vénus et rien ne l’arrêtera pour prouver à Cupidon que l’amour gagne, toujours, et que l’être humain n’est pas si irrécupérable comme il le pense…

Je ne vous dis pas plus, le plaisir de la découverte plutôt que les spoilers… Rien ne se passe comme on s’y attend dans cette histoire inédite. En tout cas, elle l’est pour moi.
Jeux Divins est une romance aussi atypique que solaire avec en bonus un soupçon de drame et de fantastique. L’histoire se développe doucement mais sûrement. Mais en attendant que les personnages dépassent leurs différences, sortent de leur bulle de déni et expriment clairement leurs sentiments, Pauline Libersart nous offre une tension électrique et sensuelle, moult rebondissements et suspense pour nous faire patienter. Une très belle romance avec beaucoup d’émotions et un final décoiffant que je suis sûre vous séduira comme je l’ai été.

Les protagonistes de Jeux Divins nous ont offert beaucoup de rires, nous ont partagées leurs peines et failles avec pudeur et sincérité, ainsi que moult émotions. Sans oublier des moments torrides qui donnent aussi chaud au cœur qu’au corps.

Perfect moment de lecture que je ne peux que vous recommander.

La magie de la belle et talentueuse plume de l’auteure a encore opéré sur moi, l’embarquement a été immédiat dans cet univers dans lequel, Divins et Humains riment en symbiose. Bref, ne manquez pas le rendez-vous des Jeux Divins qui sera disponible le 14 octobre. Une lecture divinement exquise vous attend !

Merci Pauline Libersart pour ta confiance et pour l’envoi du service presse.

PAL de la semaine du 12 au 18 octobre !


Hello les étoiles, voici quelques sorties de la semaine qui ont déjà rejoint nos piles à lire. Nos partenaires participants : Blandine P. Martin, éditions Addictives avec Liv Stone et Emma Green, Pauline Libersart, Collection &H avec Emily Blaine, Black Ink éditions avec Chlore Smys & Juliette Pierce, BMR avec Émilie Riger.

Blandine P. Martin

Avec la sortie tant attendue du lectorat de l’auteure. Dès mardi, Wandat rejoindra vos PAL. Lien d’achat

Résumé :

June mène une vie à deux cents à l’heure dans le New-York des affaires.
Caleb milite pour assurer la survie du patrimoine amérindien.
Tout les oppose et pourtant…
Pour obtenir le poste qu’elle convoite, June accepte de relever un défi de taille : assurer l’image de son entreprise au fin fond du Michigan.
Mais dès son arrivée, rien ne se passe comme prévu, sans compter que le décor du Ontara Creek ranch est bien trop éloigné de son cadre de vie habituel.
Caleb a grandi sur ces terres et consacre sa vie aux siens, à ses racines. La nature qui l’entoure est son équilibre. Alors, voir débarquer dans son ranch une perturbatrice aux idées préconçues ne l’enchante guère.
Et si ce qu’ils ont à offrir peut soigner les maux de l’autre ?
L’amour ne connaît pas de logique, encore moins lorsque la nature décide de lier deux âmes esseulées. Leurs différences peuvent devenir leurs forces, à condition de ne pas laisser leurs secrets les détruire.

Éditions Addictives

Avec la sortie du 14 octobre de My War de Liv Stone. Suite attendue de Horsmen Ride. lien d’achat

Résumé :

Elle est sûre d’une chose : jamais un biker ne la mettra dans son lit !
Sasha fait tout pour se tenir à l’écart des Horsemen of the Apocalypse : elle ne veut pas entendre parler de bikers… et surtout pas de War, le plus dangereux et charismatique d’entre eux !
Alors, quand elle est missionnée par son patron pour aller mettre des bâtons dans les roues des Horsemen, elle a juste envie de s’enfuir en courant – ou de balancer la crosse de son revolver contre la tempe de ce foutu biker aux yeux noisette !
Mais lorsqu’elle se retrouve impliquée dans une guerre de clans qui la dépasse, elle sait qu’elle va devoir choisir son camp : celui de la raison, ou celui de l’homme qui risque d’enflammer son cœur… et sa petite culotte !

Cette semaine, c’est aussi la sortie papier de Just 17 de Emma Green. Une belle histoire qui raconte un amour interdit, un sujet délicat abordé avec sensibilité et moult émotions. Lien de la chronique de Mya & lien d’achat

Résumé :

Elle a 17 ans. Elle s’appelle Lemon et vient d’intégrer contre sa volonté le lycée le plus élitiste de Washington D.C. Pour elle, c’est l’enfer sur terre. Mais c’est aussi l’endroit où la rebelle aux yeux flingueurs va rencontrer l’homme qui s’apprête à changer sa vie. Il a 28 ans, un look de hipster et des méthodes peu conventionnelles. Ce professeur décalé a autant de charisme que de respect pour ses élèves. Mais Roman Latimer voit en Lemon quelque chose qu’il n’a vu en aucune autre. Malgré ses 17 ans à elle. Malgré son intégrité à lui. Malgré l’interdit.

Pauline Libersart

Avec la sortie Jeux Divins de Pauline Libersart. Une romance atypique qui sera disponible le 14 octobre. Tellement rafraîchissante et addictive, matinée d’un soupçon de fantastique que vous allez adorer. Rien à dire, perfect moment de lecture. Je vous en parle demain.

Résumé :

Quand Vénus et Cupidon s’amusent…

Kyle aime les femmes à forte poitrine et sans aucune conversation. Il assume parfaitement son goût pour les bimbos qu’il oublie aussi vite qu’il les consomme.

Althéa est une jeune femme indépendante, intelligente, qui a souffert à cause d’un homme. Elle a les tombeurs comme Kyle en horreur.

Tout les oppose… et pourtant ils se retrouvent seuls survivants d’un terrible naufrage, perdus sur un étrange îlot désert, contraints de s’entraider pour survivre, de se faire confiance… et plus si affinités.

Collection &H

Avec T’embrasser sous la neige, la nouvelle romance de Noël d’Emily Blaine. Une histoire de hasard, de destin et d’un concours de baisers à Paris. Lien d’achat

Résumé :

Cherche volontaire pour concours de baisers »
Pour cette fin d’année, Juliette avait prévu beaucoup de choses. Des vacances romantiques à la Barbade, un immense sapin à décorer avec Simon, son amoureux, et peut-être même une demande en mariage. Elle n’avait pas prévu en revanche de soudain redevenir célibataire, d’annuler ses congés pour organiser un gala de charité avec le célèbre rocker Evan MacNeil et d’être inscrite par ses amis à un concours de baisers. Alors, quand le musicien lui propose d’être son partenaire, elle se laisse convaincre. Car, même s’il est l’un des célibataires les plus convoités, même s’il se débat encore avec le deuil de son frère et sa nièce de moins d’un an qui n’a plus que lui, Evan parvient à la mettre en confiance. À tel point qu’elle en viendrait presque à abaisser le mur de glace qu’elle a érigé autour de son cœur…

Black Ink éditions

Avec une sortie à quatre-mains de Chloe Smys et Juliette Pierce. Rendez-vous le 16 octobre avec cette romance à suspense dont le résumé nous promet moult émotions.

Résumé :

Il suffit d’une seconde pour que votre vie bascule.

Parce que oui, il a suffi d’une seconde à mon beau-père pour tuer ma mère sous mes yeux, et me rendre orpheline à seize ans.

J’ai été confiée à la garde du mystérieux Darrow MacKenna, ce puissant et richissime génie de l’informatique, fondateur de Sparks, l’application de rencontres à la mode.

Darrow MacKenna, cet homme torturé qui n’a pas d’autre choix que de m’ouvrir les portes de sa demeure high tech pour me protéger des dangers qui me poursuivent.

Mais personne n’a songé que c’était peut-être lui, le danger. Personne n’a songé que tous les codes ont leur faille, même celui de son cœur.

Personne n’a songé que son refuge abriterait nos baisers volés. Notre amour interdit. Ni que moi, Hazel Burns, je deviendrais son erreur système.

BMR

Avec la sortie papier de Top To Bottom. Un roman de Emilie Riger. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous recommande vivement cette superbe romance engagée avec des thématiques sensibles. Suivez le lien pour découvrir la Chronique de Mya

Résumé :

De tous les hommes qu’Alexia connaît, Sadie est certainement le plus désagréable.
Pourtant, lorsqu’elle décide de partir en voyage pour retrouver son inspiration de styliste, ce graffeur désagréable est le seul à garder contact. Une complicité se créé, des sentiments naissent, message après message.
Mais il n’est pas si simple de faire tomber les masques, surtout quand ils cachent des blessures bien enfouies.

Merci les étoiles pour votre fidélité à notre rubrique la PAL de la semaine et à la prochaine !