Comment le meilleur plan cul de la terre est devenu le pire Boss de l’univers de Louisa Méonis – Collection &H DIGITAL


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Comment le meilleur plan cul de la terre est devenu le pire boss de l’univers, une comédie romantique sous le signe de légèreté et de gaieté. Louisa Méonis nous a offert un doux et savoureux moment de lecture à ne pas manquer.

Titre : Comment le meilleur plan cul de la terre est devenu le pire boss de l’univers

Auteure : Louisa Méonis

Editeur : Harlequin

Collection : &H DIGITAL

Genre : Comédie romantique

Genre : Comédie romantique

Thème : Love@Work

Service presse : NetGalley

Résumé : Fini les nuits torrides sous la couette… bonjour les réunions enflammées au bureau !
Qui a dit qu’on ne pouvait pas trouver la perle rare sur une appli de rencontres ? Hope y a bien rencontré Mathieu, alias « Monsieur Tinder », et c’est l’homme parfait. 1 m 90 de muscles, des yeux verts rieurs, des mains douces et chaudes… de quoi devenir accro ! Bien sûr, malgré leur deal « que du plaisir, pas d’attache », Hope n’a pas pu s’empêcher de fantasmer sur leur future maison en bord de mer, leur chihuahua – qui s’appellera Bruce – et leurs deux enfants. Enfin ça, c’était avant. Avant de revenir dans la vraie vie où son plan cul s’est révélé être un boss redoutable de la finance… Celui-là même qui vient de lui piquer sa super promotion pour devenir son nouveau patron. Alors tant pis pour la version happy end avec le chihuahua. Pour Hope c’est la guerre, et elle ne se laissera pas marcher sur les escarpins !

˗ ˏˋ ⭐ˎˊ ˗ ✧︡ °₊.— L’avisdeMya — .₊°✧︡ ˗ ˏ ˋ ⭐ˎˊ ˗

Louisa Méonis, comme à son habitude, nous a concocté une rafraîchissante comédie romantique dans le thème Love@Work. L’amour au travail, est un thème que j’affectionne beaucoup et particulièrement quand la dose de l’humour y a la part du lion. Comment le meilleur plan cul de la terre est devenu le pire Boss de l’univers remplit la mission et haut la main de nous faire marrer et passer un bon moment de détente. Une gourmandise sucrée et sexy à point mais, qui ne manque pas d’acidulé et pour cause, l’héroïne féminine vient d’essuyer la pire humiliation de sa vie.

Hope vivait jusqu’à aujourd’hui sur un petit nuage. Après une relation compliquée, l’application Tinder lui a offerte l’opportunité de retrouver un semblant de vie sexuelle sans trop impliquer ses sentiments mis déjà à mal… Toutefois, cette femme porte bien son prénom, malgré les mauvaises surprises que la vie sème sur son chemin, elle a l’espoir chevillé au corps et le plan de s’amuser et profiter vire vite aux rêves de la maison avec clôture, le chien qui va avec et une ribambelle de mioches… La rêveuse en elle n’est jamais loin. Mathieu a rempli sa mission de la distraire de la douleur de la séparation, a pansé sa blessure et a fait du bien à son égo. Et en contrepartie, Il l’a rendu accro à lui et à son corps sexy… Avec lui, elle a retrouvé sa confiance en elle et en sa féminité… Mais ce dernier, ne lui donnait que son corps. De longs mois de relation et elle ne connait quasi rien sur sa vie en dehors de la chambre à coucher. Oui elle sait qu’il a quelques sentiments pour elle, ses actions le lui prouvent au quotidien. Comme lui concocter des petits plats, être aux petits soins pour elle mais, il ne se livrait jamais ou si peu…

Jusqu’au jour où l’amant expert est devenu le Boss ennemi et le rêve se termine en cauchemar !

Hope vient d’être trahie et cette fois, c’est son patron et ami qui vient de lui porter le coup fatal. Exit la promotion espérée et bienvenu à l’enfer au boulot car, le nouveau patron qui lui a piqué le post qu’elle briguait n’est autre que son plan cul et plus… si affinité du moment. Si vous connaissiez Hope, vous saurez que ce n’est pas le genre à baisser les bras et ne connait pas le terme abdiquer. Elle a promis à Mr Tinder la Géhenne et peu importe les moyens dont elle usera pour récupérer le post pour lequel elle a bossé si dur. Mr Tinder n’a qu’à bien se tenir et se préparer à la déferlante nommée Hope, car, cette dernière tient toujours ses promesses. Cependant, Hope devrait faire attention à ne pas se lancer dans défis hasardeux, car, Mr Tinder a des arguments qui pourraient bien faire fondre ses résolutions. Son mantra No Sex At Work ni en dehors des heures du travail d’ailleurs, risque d’être balayé sous le coup de sa maestria à la faire décoller juste d’un baiser. C’est qu’il est doué Mr Tinder et ne reculera devant aucun coup retors pour la faire flancher !

Cette histoire mêle humour, légèreté, sentiments et sensualité pour le grand plaisir des fans de la plume déjantée de Louisa Méonis. Le soleil, les beaux paysages du sud, les cocktails riment avec fiesta, vacances et détente. Et même si le scénario tourne autour de l’amour au travail, tous ces ingrédients alléchants nous donnent l’impression d’être en mode pause. Les personnages nous font sourire en dépit de la tension physique et amoureuse qui nous laissent pantoises et sur le qui-vive dans l’attente du coup suivant et de celui qui marquera le prochain point. Le duel Mr Tinder/Hope fonctionne à merveille, le jeu bien ficelé qui s’instaure automatiquement entre les amants jurés nous transporte et leur alchimie nous vend du rêve. Une trame sans grande surprise certes, pourtant, dénuée de mièvrerie et jamais plate ! Une histoire courte mais, dans laquelle tout est dosé à la perfection pour qu’on ne se sente aucunement frustrées du trop peu.

Bref, sous le signe de légèreté et de gaieté, Louisa Méonis nous a offert un doux et savoureux moment de lecture à ne pas manquer.

Merci à Harlequin et à NetGalley pour l’envoi du service presse numérique !

louisa

Réception Âmes indociles de Emma Green aux éditions Addictives


Hello les étoiles,

Âmes Indociles de Emma Green, publié aux Editions Addictives au format poche a rejoint ma bibliothèque . Il sera disponible à partir du 17 juin mais vous pouvez le précommander dès maintenant !

Titre : Âmes indociles

Auteure : Emma Green

Editeur : Editions Addictives

Genre : Romance

Sortie : 17 juin

Cette romance est déjà disponibles en ebook et broché

Résumé :

C’est un père célibataire et son coeur n’est pas à prendre. Elle ne va pas lui laisser le choix. Styliste un peu perchée à l’âme écorchée, Calliopé décide de prendre sa vie en main et d’affronter son passé : à 22 ans, la brune révoltée retrouve Willow, l’enfant qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de la petite fille, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle. Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait déceler une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’attendait plus.

Extrait :

L’insolent lève un bras robuste et pointe son doigt vers une destination approximative au bout de la plage.

J’ai du mal à regarder autre chose que son épaule puissante moulée sous son polo, sa manche qui s’arrête juste à la lisière d’un muscle tendu, la peau bronzée de son avant-bras.

– Vous êtes censée regarder au bout de mon doigt, me rappelle-t-il à l’ordre.

– Et vous étiez censé m’accompagner en repérage, rétorqué-je. Pas jouer les GPS.

Il me fixe un instant, passe la main dans ses cheveux en soupirant.

– J’ai un métier prenant. Un enfant à élever. Et beaucoup d’engagements à tenir. Je déteste le temps perdu.

– Pas autant que moi, murmuré-je pour moi-même en repensant à ces cinq dernières années loin de Willow.

– Je n’ai pas entendu.

– Je vous attends, moi ! répété-je en haussant la voix comme si je parlais à un vieillard sénile.

Le visage de Lennon affiche un parfait mélange d’agacement et d’amusement, puis il part devant, en levant au ciel ses yeux couleur nuage. Couleur océan. Couleur orage.

J’adore le provoquer. Il ne marche pas, il court. Et je le regarde faire… parce qu’il est d’une beauté incroyable, en courant.

Play me, Si tu peux… #2 de Maelène Eloradana en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Play me, le 2e tome de la série Si tu peux…de Marlène Eloradana. Une magnifique et épique romance 100% humour même dans certains moment pénibles de l’histoire de Zoey qui nous touchent profondément !

Titre : Play me, Si tu peux… #2  

Auteure : Maelène Eloradana

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romance contemporaine 

Broché : Lien achat

Catch me, Si tu peux #1.5 – Broché

Résumé : Elle est déterminée à le mettre à genoux…
Il est sûr qu’elle craquera bien avant lui…
Une colocation où tous les coups sont permis !
La relation de Travis et Zoey est mouvementée. Trois mois ont passé depuis leurs retrouvailles, et ils n’ont rien trouvé de mieux que de parier sur celui qui fera craquer l’autre en premier.
Désormais colocataires et prêts à tout pour gagner ce pari fou, Travis et Zoey pourraient bien découvrir que ce jeu de séduction s’avère plus dangereux qu’il n’y paraît.
Entre passé et présent, suivez-les dans leur folle aventure aux côtés de leur bande d’amis totalement déjantée.
Peut-on mourir de frustration ou de combustion spontanée ? Survit-on à une nuit d’Halloween en plein cœur des Highlands ? Toutes les réponses dans Play me !

𒈝⭐ L’avisdeMya ⭐𒈝

Tout d’abord, une info importante que je me dois de vous transmettre, n’abordez la lecture de Play me qu’après la lecture de Cache me, une sorte de prologue pour comprendre les tenants de l’histoire de Travis et de Zoey. Mais pas de panique, l’ebook est offert gracieusement par l’auteure en vous inscrivant à la Newsletter Site internet de M.E ou sur Amazon, en format papier, vous trouverez le lien en haut de l’article.

C’était un plaisir de retrouver la plume de Marlène Eloradana dans ce deuxième tome de la série Si tu peux… Avec Play me, elle nous prouve que l’engouement que le 1er volet a suscité chez les lectrices n’était pas un fait du hasard mais, bien un talent inné qui nous embarque et sans sursis dans l’univers déjanté de ses personnages hauts en couleur, un peu foufous mais, si drôles et si attachants. Si Travis nous a paru arrogant, dites-vous qu’il ne nous a servi que le côté qu’il pensait devoir être. Malgré ses fanfaronnades, Travis est un type bien, respectueux, aimant, attentionné, patient et surtout, c’est un amoureux en détresse maximale. Fragilisé aussi par ses vieux démons et la colère fait partie de son quotidien, ce qui dessert et impacte sa vie actuelle et son comportement relationnel. Travis, se dévoile sans pudeur à nous grâce au retour de Zoey qui a été sa sauveuse dans les pires moment de sa vie. Aujourd’hui, il ne devrait pas y avoir de rendez-vous manqué entre eux comme par le passé, c’est une promesse qu’il se fait. Si son âme sœur a décidé de ne pas lui faciliter la tâche, il est cap de relever le défi et il ne joue que pour gagner !

Et si vous avez goûté à l’humour tordu de Cameron, je vous promets que dans ce tome, vous le découvrirez dans sa nouvelle facette « diaboliquement possédé ». Et ne doutez surtout pas du résultat, ce cocktail aussi enivrant que rafraîchissant est une réussite éclatante. Par les émotions fortes et sincères, le naturel du jeu des personnages, la thématique abordée qui a apporté son lot de peine, de surprises, de questionnements et une « addictivité » à la trame. Sans oublier l’humour présent à forte dose qui fait du bien à nos zygomatiques, grâce aux incorrigibles Roy.

Dès le début, le jeu s’installe entre Travis et Zoey et chacun y va de son ingéniosité pour mettre à genou l’autre. Tout y passe, des parades nuptiales, certaines toute en sensualité et d’autres à mourir de rire, coups bas, à celui qui se montre plus inventif et plus résistant aux attraits de l’autre. À chaque fin de round, on a hâte de savoir ce que nous réserve le suivant. Malgré le thème difficile et la tristesse qu’on devine dans le sourire et les yeux de Zoey, les pages défilent sans que le sourire ne quitte nos lèvres. Un roman sous le signe de la bonne humeur et de la séduction qui instaurent une ambiance très positive et permettent une lecture ininterrompue. Un jeu dont seul l’amour en sortira vainqueur ou pas… Le grain de folie de Cameron a fini par gagner le côté relativement raisonnable de Travis… Ce qu’il ne ferait pas pour gagner mais, surtout conquérir le cœur de son zamoureuse, mot emprunté à l’adorable Effie dont les mignonneries étaient fort présentes aussi. Cam, son côté diabolique et ses idées foireuses… oups, pardon, je voulais dire géniales, vont déclencher des vagues de fous rires et particulièrement l’épique scène du billard qui m’a achevée dont la fautive n’est qu’Amy, sa compagne. Décidément, le fruit n’est pas tombé loin de l’arbre, ils se sont bien trouvés ces deux-là… Cam, toujours possédé par le génie des labos, nous partage quelques-unes de ses expériences, c’était instructif et hilarant (Mais d’où tu sors tout cela Marlène ?) Cam a apporté le grain de folie qui m’a autant conquise que le duo Zoey et Travis.

J’ai aussi beaucoup aimé la famille MacLan, elle apporte une touche aussi mystérieuse que mystique. Il émane de cette fratrie une aura apaisante et je serais vraiment ravie si l’auteure se décide à nous partager leurs histoires qui ne doivent pas être banales.

Une excellente dynamique, un rythme qui ne baisse même pas d’un petit cran du début à la fin et une ambiance aussi éclectique qu’électrique au sein de cette bande d’amis qui ne laissent pas indifférentes. Le tout, partagé avec une émotion qui va droit au cœur. Un plus pour les fans de Harry Potter, vous y trouverez aussi votre compte, je ne dirai pas plus.

Bref, une suite qui a ravi mes papilles, a rempli mon cœur d’allégresse et m’a remonté le moral. Un super moment de lecture à ne pas manquer !

Merci à Marlène Eloradana pour cette magnifique et épique romance 100% humour même dans certains moments pénibles de l’histoire de Zoey qui touchent profondément !

199203908_307694434365494_2942453925599981607_n

L’avis de Charlotte sur Vegas, sex & secrets de Alexia Clemens


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Vegas, sex & secrets de Alexia Clemens aux Editions Addictives : une romance dynamique et drôle !

Titre : Vegas, sex & secrets

Auteur : Alexia Clemens

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Tout ce qui se passe à Vegas… finit dans un lit !

Joyce est la sérieuse de son groupe de copines, celle qui garde la tête froide et ne fait jamais rien sans réfléchir.
Mais à Vegas, elle accepte d’envoyer valser tous ses beaux principes ! Du fun, de l’alcool, et pourquoi pas du sexe torride ?
C’est ainsi qu’elle rencontre Jayden, terriblement sexy et magnétique.
C’était censé être une nuit – exceptionnelle, certes ! –, une seule.
Mais alors qu’elle ne pensait plus jamais le revoir, elle ne cesse de tomber sur lui… et l’alchimie est toujours aussi puissante.
Alors, cap ou pas cap de tout tenter ?

Mon avis :

Joyce est une jeune femme sérieuse et réfléchie, alors que ses meilleures amies, Ella et Alix, sont plutôt délurées. Direction Vegas pour les trois amies. Joyce a pour consigne d’envoyer balader son côté sage. Au programme : on s’amuse, on boit et on se laisse aller dans les bras d’un homme charmant, car tout ce qui se passe à Vegas… finit dans un lit !

Elle décide de suivre les conseils de ses amies et rencontre Jayden, il est terriblement sexy et a un regard envoûtant ! Elle se laisse aller pour une seule et unique nuit avec lui. Enfin, c’est ce qui était prévu, car les choses ne se passent pas comme elle le voudrait. Elle ne cesse de tomber sur lui. L’alchimie du premier soir est toujours aussi présente, mais a-t-elle envie d’aller plus loin avec lui ?

Joyce est en effet une jeune fille plutôt sage. Elle ne se laisse pas aller et réfléchit toujours avant d’agir, ce qui fonctionne bien pour elle jusque-là. Des expériences passées lui ont laissé quelques traces, du coup la jeune femme manque de confiance en elle.

Jayden est d’un homme séduisant et très attirant, mais c’était également un coureur de jupons qui ne s’en cache pas. Malgré lui, la jeune femme de Vegas lui reste en tête bien plus qu’il ne le souhaiterait. Il tente pourtant de passer à autre chose.

Entre eux, le manque de confiance, les expériences passées et les envies pour l’avenir sont un gros frein qui les empêche d’envisager continuer l’aventure. Malgré tout, ils ne peuvent pas se croiser sans être attirés l’un par l’autre comme des aimants.

J’ai adoré ces deux personnages très touchants. Ils ont tous les deux plus à montrer qu’on ne pourrait le croire au premier abord.

Les deux amies de Joyce ont un grain (ou plusieurs) de folie qui les rendent exceptionnelles. Jayden n’est pas en reste côté amitié et lui aussi est bien entouré. Tous ensemble, ils forment un sacré groupe. J’ai énormément ri avec eux, plusieurs passages sont mémorables !

Bien que certains éléments soient plutôt prévisibles, cela ne gâche rien au charme de la lecture avec tout de même des gros doutes sur le déroulement, car en plus des difficultés liées à leur personnalité ou leurs attentes, on peut compter sur des éléments perturbateurs pour compliquer la donne.

J’ai passé un très bon moment avec cette histoire qui m’a beaucoup fait rire. Les plumes des auteures se marient à merveille, je n’ai pas réalisé durant ma lecture qu’il s’agissait d’un quatre mains, je l’ai découvert en lisant les remerciements !

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Mon regard plonge dans le sien, énigmatique. Ses yeux sont d’une beauté à couper le souffle, d’un bleu sombre, brillant comme un ciel d’été étoilé, hypnotisants par leur intensité, ses iris sont surmontés d’une corolle noire.
Je me perds dans son regard magnétique, ignorant la conversation autour de moi. Les traits de son visage sont fins mais virils, sa mâchoire carrée est recouverte d’une fine barbe aussi sombre que sa chevelure, parfaitement taillée.
Ses lèvres charnues sont étirées par un léger sourire, celui qui hurle sans un mot : « Je vais te foutre dans mon pieu et te faire jouir jusqu’au lever du soleil, avant de disparaître comme si de rien n’était. Mais tu t’en rappelleras toute ta vie, évidemment. »
J’ai chaud, terriblement chaud, sous ce regard de braise. La dernière gorgée de mon verre avalée, je me lève en indiquant à Ella que je vais sur la piste.
Je dois m’éloigner, au risque de mal finir la soirée…
Ou au contraire, en passer une inoubliable !

L’avis de Charlotte sur le tome 5 de Sept péchés capitaux : l’envie de Tiphaine KS


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sept Péchés Capitaux 5 : Envie de Tiphaine KS, en auto-édition, un tome sous haute tension !

Titre : Sept Péchés Capitaux 5 : l’envie

Auteur : Tiphaine KS

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  2,99 €

Broché : 14 €

Résumé :

Ewa possède tout ce qu’une jeune fille de son âge souhaiterait : des parents aimants, des amis toujours présents pour partager un soupçon de folie, la concrétisation de ses projets… Sa vie est parfaite, qu’est ce qui pourrait changer ?

Malgré tout, un petit grain de sensualité accompagné de beaucoup d’amour manque à l’appel. Elle sera prête à tous les voyages pour qu’un homme comble son cœur et fasse partie de sa vie.

De fil en aiguille, elle rencontrera sept personnalités qui vont bouleverser toutes ses convictions.

Découvrira-t-elle qui fera chavirer son cœur ? Y survivra-t-elle ? S’en sortira-t-elle indemne ?

Faites attention à ne pas vous perdre dans ces romans qui vous emmèneront au-delà de ce que vous pensiez connaître.

Mon avis :

Nous retrouvons Ewa dans ce cinquième tome dans lequel elle part pour nouveau voyage surprise organisée par son amie Alice : direction la Tunisie. Alice a prévu un programme inoubliable pour ces vacances, de la balade avec des paysages à couper le souffle à la soirée déguisée…

Lors de cette soirée, Ewa va faire des rencontres inattendues. Elle se retrouve face à Kais, que nous avions rencontré dans un précédent tome. L’attitude de ce dernier est particulière, il passe tout son temps près d’elle comme s’ils étaient en couple. Ce qui laisse à Ewa un sentiment particulier doit-elle se méfier de lui ? Pourquoi agit-il de la sorte ?

Ce cinquième opus est chargé de tension. On se doute que quelque chose va arriver, mais on ne sait pas quoi, ni quand. Le fait d’avoir le point de vue de Kais nous donne un temps d’avance sur Ewa et ce n’est pas franchement rassurant pour elle.

Andrew est également présent dans ce tome. C’est à la fois un régal pour Ewa, et dans un même temps, elle se pose beaucoup de questions sur la nature des activités de ce dernier, la raison de sa présence en Tunisie.

Ewa commence à prendre conscience que son cœur la ramène systématiquement vers une personne, une personne indispensable à son existence qui lui manque profondément. Je vous laisserai découvrir de qui il s’agit en le lisant !

Malgré l’avancement dans la saga et quelques réponses apportées, il reste encore beaucoup de questions en suspens, concernant Ewa bien sûr, mais je suis plus impatiente d’avoir des informations sur Andrew et son activité, et d’arriver au dénouement.

La plume de l’auteur évolue agréablement au fil de la saga. J’aime le point de vue multiple qui nous donne une vue d’ensemble de la situation dans laquelle se trouvent les différents protagonistes.

Merci Tiphaine KS pour ce service presse.

Extrait :

J’approche le combiné de mon oreille tandis que la tonalité retentit. Après deux sonneries, la voix rauque d’Ethan intervient :

— « Oui, Andrew, y a un problème ? »

— « Oui ! Et un gros, si tu veux mon avis. « 

Je l’entends déglutir difficilement devant ma réponse quelque peu surprenante.

— « A quel sujet ? Ça concerne notre mission ? « 

— « En d’autres termes, oui. « 

— « En d’autres termes !? Ça n’annonce rien qui vaille ça, te connaissant. Attends cinq minutes, je mets le haut-parleur pour qu’Enric puisse écouter… « 

Un bruissement de tissu me vrille les tympans avant que son intonation grave retentisse de nouveau :

— « … On est tout ouïe ! « 

Je leur explique succinctement la situation dans laquelle je me trouve. Je rentrerai dans les détails plus tard. Pour le moment, le temps nous est compté.

—  » … Sa venue imprévue risque de perturber tous nos projets. Sans oublier qu’une telle position peut la mettre en danger par-dessus le marché ! « 

Un silence pesant s’ensuit. Je peux percevoir d’ici les rouages de son cerveau se mettre en marche. Il rompt ce lourd moment de calme, venant ainsi troubler le brouhaha qui m’entoure :

— « Voilà ce que je suggère, Andrew, si tu veux que nous les protégions. Et nous devons, bien évidemment, les protéger ! « 

— « … « 

— « T’es toujours là ? « 

— « Oui, je t’écoute… « 

L’avis de Carine sur Clair-Obscurs Tome 2, un roman de Anna Triss chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Clair-Obscurs Tome 2‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur :

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché : 17.00 €

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

« Ars longa, vita brevis. »
« L’art est long, la vie est courte. »

Rachel entretient désormais une relation interdite avec son étudiant sanguin.
Sandro incarne sa source d’inspiration artistique comme elle est devenue la sienne. Il la libère de ses carcans et la pousse à s’affirmer en tant que femme.
Leur passion émaillée de couleurs vives et de nuances douloureuses compose un portrait clair-obscur d’une intensité sans égale.
Mais une tension anxiogène se referme sur eux comme un étau. À l’École des beaux-arts, des incidents inquiétants se produisent parmi les élèves. À la maison, Rachel doit mentir à son mari pour cacher son adultère tandis que Sandro se voit forcé de doucher les ardeurs de ses deux jumeaux, aussi borderline que lui, qui brûlent de jouer avec sa nouvelle muse…
En parallèle, le jeune homme se révèle de plus en plus instable sur le plan psychologique. Il est sujet à de violentes crises de frénésie, exacerbées par son addiction à la drogue.
Mû par ses pulsions destructrices, il repousse sans cesse les limites de leurs défis empreints de perversion.
L’ombre de la peur resserre ses griffes glaciales autour du cœur de Rachel.
Pourtant, elle est prête à prendre tous les risques pour sauver Sandro du gouffre de la folie, quitte à y plonger elle-même.
Entre les ténèbres et la lumière qui définissent les amants maudits, qui remportera la dernière partie du plus dangereux de leurs jeux ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Que dire … Wahouuuuuuu !

Si le premier tome était prometteur, je dois avouer que le second a dépassé toutes mes espérances. Je ne m’y attendais vraiment pas. Anna Triss a su me duper et se jouer de moi à la perfection et il est très rare que je ne vois pas venir les choses. Cela m’a rendu euphorique, excitée d’aller de découverte en découverte, de rebondissement en rebondissement, et ce, jusqu’au point final qui là encore, m’a scotchée ! Que c’était bon ! Tordu, machiavélique, passionnel, intense et addictif au plus haut point. Un roman Clair-obscur tout en nuances de variations émotionnelles démentielles. Noir et lumineux à la fois. Angoissant, percutant, bouleversant, palpitant et époustouflant ! Une piqûre d’adrénaline à l’état pure !

Ce roman est juste une bombe livresque !

Sandro et Rachel, les amants maudits du lac…. Roméo et Juliette font pâle figure à côté de leur histoire. Il faut dire qu’Anna Triss ne va pas faire dans la dentelle. Elle va au bout des choses et ne les épargne en rien. Non rien… Une scène restera d’ailleurs, gravée à jamais dans ma mémoire. Quel art dans sa plume ! Ce tableau Clair-obscur m’a fascinée autant qu’il m’a remué les tripes. Je me demandais jusqu’où elle irait et la réponse était pourtant simple… Comme tout artiste qui crée son œuvre, Anna Triss m’a emportée dans sa folie pour faire de cette scène une œuvre d’art magistrale, surréaliste… Je ne pouvais dire si j’aimais ou pas tant c’était dérangeant et pourtant, aucun mot ne pourrait égaler les sentiments qui m’ont envahie… j’ai presque envie de dire que c’était, viscéral ! Magnifique dans sa noirceur ! Sublime dans sa dépravation. Sensuel, sombre et intense à la fois. Il est clair que je dois être aussi un peu tordue pour aimer cette romance sombre et ses personnages à ce point. Mais j’assume et j’en redemande !

Sandro est un mélange à lui seul de plusieurs grands noms de l’art. On peut retrouver en lui un peu de Dali, de Van Gogh, de Rodin ou en encore de Picasso. Surement bien d’autres dont je ne connais pas les histoires. Ce héros qui m’obsède encore par son regard hypnotique et son piercing que je pouvais même sentir par procuration, mais surtout par ses fêlures… Cet homme, cet amant maudit, cet artiste fou balloté par les chaos de son existence et ses bleus à l’âme. Il est si… tourmenté, écorché à vif, spleenétique, beau comme un dieu et complètement habité de sa mélancolie qui le rend à la fois fou et romantique. Son monde est électrique, sauvage, passionnel, mais vide de sens sans sa muse. Rachel, sa professeure d’art…

Sulfureuse, passionnée, elle est pour Sandro sa source de création, mais aussi de destruction. Elle va basculer du côté obscur avec lui et paradoxalement, retrouver la lumière en s’enfonçant dans les ténèbres de son amant. Elle se révèle à travers ses yeux, ses jeux, ses envies et son désir pour cet élève fou pour lequel elle est prête à jouer à des jeux pas très catholiques. Elle, la petite prof dépressive, mariée à un pervers narcissique, qui n’a de cesse de la rabaisser, se voit être du jour au lendemain, le centre du monde d’un homme. Malgré ses doutes et les convenances, malgré les crises de Sandro, malgré ses frères qui lui font peur, elle ne lâche rien. Elle ne peut plus se passer de lui. Mais, jusqu’où est-elle prête à le suivre dans sa folie et ses jeux Clair-obscurs ?

Ne pourrait-il pas la mener au point de non-retour ?

Je n’ai pas lu ce livre, je l’ai vécu tant l’auteure nous happe à l’intérieur de ce dernier. Je dirais aussi qu’elle nous manipule à sa guise tout au long de la lecture et elle est très forte. Sa plume est fantastique, fluide et addictive. Avec ce second tome, elle nous fait monter dans un ascenseur émotionnel et nous tourmente de bien des façons jusqu’à nous apporter une fin des plus exceptionnelles ! Sa plume est d’une telle richesse. Elle possède une belle culture, mais surtout, une palette de nuances d’émotions qu’elle orchestre d’une façon magistrale. Tout comme l’intrigue et la psychologie des personnages. Le travail que l’auteure a dû faire pour écrire ce roman n’a pas dû être facile. Mais tout est fait avec brio dans le moindre détail, au millimètre près et avec une sacrée audace.

Si je n’avais pas vu le côté Dark dans le premier volet, je peux vous garantir qu’avec ce second tome qui clôture la duologie, on est en plein dedans ! Cela fait plus d’une semaine que je l’ai terminé et pourtant, il me hante encore. Je voulais que les palpitations retombent avant de vous écrire mon avis, car, on est rarement objective lorsqu’on est emportée à ce point par une lecture (peine perdue). Une lecture parfois très douloureuse qui remue les tripes, nous déroute et nous apporte son lot d’émotions uniques dans beaucoup de passages clés, et un panel de sentiments électriques qui ne nous quittent pas d’un bout à l’autre.

Je vous invite à découvrir au plus vite cette œuvre d’art qui en renferme beaucoup d’autres entre ses pages et que vous pouvez retrouver exposé sur toutes les plateformes de téléchargements légales, mais aussi dans sa version papier.

Un grand bravo à Anna Triss ! Merci pour ton audace et ton ingéniosité. Merci encore une fois à Black Ink Éditions de m’avoir fait découvrir cette dark romance démentielle.

°·..·°¯°·..· Extrait : ·..·°¯°·.·°

Un vague sourire s’imprime sur mon visage tandis que mes frangins rient à gorge déployée, mais je n’ai pas la tête à triper avec eux ce soir. Je suis attiré comme un aimant par ce qui se cache dans mon atelier. Je serai bien plus détendu une fois que j’aurai passé mon territoire au peigne fin.

Sans proférer un mot, je me dirige vers la pièce verrouillée. Derrière moi, Raph et Andrea redeviennent muets. Je sens leurs quatre yeux peser lourdement sur mon dos nu trempé d’un voile de transpiration alors que j’insère la clé dans le trou de serrure.

Lorsque j’ouvre la porte, le bas de celle-ci bute à mi-chemin sur un objet en bois qui racle le sol. Je baisse la tête en pénétrant dans l’atelier. Mon chevalet, cassé en plusieurs morceaux ! Je blasphème. Je vais devoir en racheter un.

Bilan, un désordre apocalyptique encombre mon antre.

Toiles ratées, brisées par mes mains.

Croquis déchirés.

Chiffons en lambeaux.

Tubes explosés.

Dessins préparatoires rayés.

Pinceaux, crayons, stylos, brosses, rouleaux, burins, colles, éponges et gommes dispersés sur le sol.

Éclaboussures de peinture à droite à gauche.

Gribouillis abstraits sur les murs.

Bouteilles de tequila vides et cendriers croulant sous les mégots de joints : drogue et alcool, les deux essences auxquelles j’ai carburé. Voilà d’où provient l’arrière-goût dégueulasse qui s’attarde sur mes papilles.

Je vais passer des heures à tout nettoyer et ranger. D’ordinaire, ce n’est pas aussi bordélique. On dirait que j’ai été foudroyé par un accès de rage au cours de ma crise et que je me suis défoulé sur tout ce qui m’entourait, comme un animal sauvage incontrôlable. Pas bon, ça…

Mon regard échoue sur une grande toile de forme carrée de deux mètres, adossée au mur, recouverte par un vieux drap blanc et froissé. Je l’ai bâchée avant de me barrer de mon atelier. C’est insolite. Perturbant, même.

Je tire sur un pan de tissu d’un geste sec. Il glisse théâtralement à terre, tel un immense linceul.

J’ai utilisé des pastels. Les tons rouges et noirs prédominent. Le mal de crâne qui martèle mes tempes depuis mon réveil se met à pulser au rythme anarchique de mon cœur.

Avec un frisson instinctif, je recule pour avoir une vision d’ensemble sur la toile XXL où figurent trois scènes encadrées par de longs traits sombres, nerveux et fébriles, comme un enchevêtrement de griffures.

Un triptyque.

Le chiffre trois, encore et toujours.

Souris-moi d’Angela Behelle – Collection Maïa By Juno !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Souris-moi d’Angela Behelle. Une magnifique romance qui donne le sourire malgré ses thématiques sombres. À ne pas manquer !

Titre : Souris-moi

Auteure : Angela Behelle 

Editeur : Juno Publishing

Collection : Maïa By Juno

Genre : Romance contemporaine 

Broché : Lien de précommande

Résumé : Abigaëlle a 26 ans, une magnifique chevelure rousse, un métier passionnant de scénariste et…une cicatrice. Une fine ligne blanche le long de sa joue. Un souvenir de l’accident qui a transformé sa vie à tout jamais. Comment être une jeune femme à part entière, enjouée, amoureuse quand on porte sa souffrance sur le visage ?

Le quotidien d’Erwan, consiste à photographier les plus belles créatures pour les magazines de mode les plus prestigieux. Pourtant, cette jeune femme, assise seule sur un banc, le fascine.

Est-ce la façon dont elle semble plongée dans son travail ? Ou la vitesse à laquelle elle se détourne quand elle surprend son regard fixé sur elle ?

Très vite, cette fille mystérieuse l’obsède. Par chance, certains quartiers de Paris ressemblent à des villages et l’on n’est pas bien longs à s’y croiser de nouveau.

ʚϊɞ⋅.˳˳. 🌹𝕷’𝖆𝖛𝖎𝖘𝖉𝖊𝕸𝖞𝖆🌺.🌹࿚◠.࿚ପໄଓ

Souris-moi, une réédition de La fille du square, que j’ai découvert récemment chez Juno Publishing, a été une surprise et une des plus agréables. Je connais sa plume magnifiquement épicée, mais c’était un vrai plaisir de la découvrir dans cette romance contemporaine qui n’a aucunement démérité. Bien au contraire. Souris-moi était un condensé d’émotions et un vrai bol d’air rafraîchissant à la fois.

Abigaëlle, une jeune fille très solitaire, qui n’a qu’une passion, l’écriture de ses scénarios qui font le succès d’une série en vogue. Ses seules interactions avec le monde extérieur, sont ses envies de chips qui l’obligent à se rendre dans l’épicerie de son quartier. Et seulement quand ses idées sombres gagnent du terrain sur son humeur. Non qu’elle sourie souvent et à volonté, cela Abigaëlle a oublié comment le faire depuis des années… Depuis que la tragédie dont elle en garde encore la marque a emporté sa famille… Aujourd’hui encore, elle trimballe les stigmates de sa douleur et de sa culpabilité qu’elle porte en bandoulière qui l’empêche de pardonner, d’avancer, de s’amuser, de sourire, d’aimer, de vivre tout simplement.

Erwan, les codes de la beauté, il s’y connait et pas seulement par ce que c’est un collectionneur invétéré. Reconnaitre la beauté ou la sublimer, c’est son métier. Figer les images des belles femmes qui gravitent autour de lui est son quotidien et rien ne le surprend plus… Jusqu’à cette rencontre fortuite qui a chamboulé ses projets et surtout ses priorités. Grâce à son malicieux épicier, il sait désormais comment l’atteindre. Abigaëlle lui paraissait comme un mur infranchissable ou un animal sauvage dont il ne connait pas les règles de dressage. Sa tendance à se cacher aux autres, de refuser tout contact avec lui, le désespérait mais, grâce à Karim, son Cupidon attitré, son opération d’approche devient plus concrète. Et derrière les ombres, il a enfin découvert le vrai visage d’Abigaëlle… Ce visage qu’elle exècre parce qu’il lui rappelle des moments terribles de sa vie, le deuil qu’elle porte, la souffrance de l’abandon et de la trahison… Et aussi le fardeau de ses erreurs. Erwan est entré dans quotidien comme un bulldozer pour tout remettre en question. À ses côtés, elle pourrait presque croire en son pouvoir de séduction. Presque. Ses attentions, sa sincérité et son regard de braise qui ne la quitte pas lui ont apporté de l’espoir comme sa bonne humeur a égayé sa vie de moult nuances. Mais comme on dit, chassez le naturel, il revient au galop. Abigaëlle manque cruellement d’assurance, le moindre geste incompris ou mot détourné la renvoie dans ses vieux travers. Leur relation ne sera pas un long fleuve tranquille, Erwan va devoir se battre pour gagner sa confiance et dompter ses peurs. Il puisera dans son amour pour elle toute la force qu’il faudra pour la convaincre de sa sincérité malgré son passé peu reluisant jonché de coups d’un soir.

Souris-moi est une magnifique romance qui donne du baume au cœur. Touchante à souhait, si vibrante de sincérité qu’elle parle directement à nos cœurs. Une romance forte des épreuves qui ont traversé le parcours d’Abigaëlle alors, qu’elle sortait à peine de l’enfance… Trop jeune pour subir autant de malheurs et pour toute une vie. Une histoire puissante par les émotions qu’elle nous a fait ressentir tout le long de la lecture. Des émotions de toutes les couleurs de la joie et du bonheur même si parfois elles sont teintées de peine. Une histoire aussi éblouissante par la bonne dynamique que par les messages que l’auteure véhicule avec subtilité. Le deuil, la culpabilité, le manque de confiance, les préjugés, le pardon, l’acceptation, l’espoir… Un tas d’ingrédients et d’assaisonnements qui subliment un menu de chef !

Si vous aimez la plume érotique d’Angela Behelle, je vous promets que vous allez aimer aussi sa plume quasi poétique dans les romances dites soft, cette dernière n’a rien à envier à la première et loin d’être dépourvue de passion. Encore une fois, elle m’a transporté et bouleversée par ce récit divinement bien rythmé avec des personnages vrais et poignants. Erwan aura vos suffrages mesdames, cela je vous le garantis. Attentionné, patient et surtout déterminé et il en faut pour détruire les remparts d’Abigaëlle ! Il saura vous séduire par son assurance en lui sans être arrogant et conquérir vos cœurs par sa force tranquille, son humilité et surtout par sa constance.

Bref, une magnifique romance qui donne le sourire malgré ses thématiques sombres. À ne pas manquer !

Merci à Juno Publishing pour l’envoi du service presse numérique !

souris moi

L’avis de Charlotte sur Sexy frigide cherche crush orgasmique #2 de Melly Darcy


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sexy frigide cherche crush orgasmique #2 de Melly Darcy publié par Shingfoo éditions

Titre : Sexy frigide cherche crush orgasmique #2

Auteur : Melly Darcy

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  3,99€

Résumé :

Alors que Quinn était censée se dorer la pilule sur une île paradisiaque avec un mec gaulé comme un dieu grec, elle vient de prendre la tangente…
Humiliée, elle a bien du mal à remonter la pente. Elle ne veut plus entendre parler de celui qui l’a reléguée au second plan après lui avoir laissé croire que le bonheur était à portée de main.
Lui parler pour lui dire ses quatre vérités ? Oui, ça pourrait la soulager mais hors de question de lui montrer l’état dans lequel il l’a mise. Tant pis pour lui. Elle est partie sans une explication, c’est lui qui s’est fait larguer. Pas elle. Elle n’a rien à se reprocher. Il s’est mal comporté, lui.
Alors il ne lui reste pas 36 000 solutions :
1 – L’oublier.
2 – Remonter en selle.
La méthode Coué est peut-être la clef : elle est une fille bien, elle est une femme indépendante et elle aura bientôt la carrière dont elle rêve. Laisser un homme lui dicter sa conduite ? Jamais. Elle a voulu aller plus loin, là où cet énergumène n’a vu que de l’amusement. C’était une erreur de sa part. On ne l’y reprendra plus !
Sauf que voilà, Nathan lui manque. Terriblement…

Mon avis :

Quinn était censé passer un bon moment sur une île paradisiaque en compagnie d’un homme magnifique, mais les choses prennent une tout autre tournure, humilié elle décide de partir précipitamment.

Elle s’en veut d’avoir laissé Nathan lui faire entrevoir le bonheur, mais elle est bien décidée à ne plus entendre parler de lui. Pour ça, rien de mieux que de se concentrer sur ses objectifs, le premier trouver un emploi ! Un problème se pose cependant, malgré tous les efforts Nathan lui manque.

J’étais impatiente de retrouver Quinn, car la fin du premier tome nous laisse sur un gros suspense. La jeune femme est bien décidée à ne pas se laisser faire ne pas se laisser dicter sa conduite par un homme même s’il est terriblement craquant. Elle veut tourner la page et n’hésite pas à faire des rencontres pour y arriver.

Ce tome est tout aussi addictif que le premier entre les problèmes familiaux, les amitiés naissantes ou à entretenir, les relations avec les hommes et sa recherche de travail, Quinn a de quoi s’occuper ! Les relations entre Quinn et sa famille sont quelque peu tendues, notamment avec sa mère et sa sœur. Elle désespère d’arriver un jour à correspondre à leurs attentes. Arriverons tel à s’entendre ?

J’ai adoré une fois de plus les dialogues entre Nathan et Quinn. Ils sont pleins de piquant et les protagonistes ne manquent pas de répartie. J’ai adoré l’évolution de Quinn qui gagne en réflexion et en maturité tout au long de ce tome. Nathan paraît égal à lui-même, c’est-à-dire détaché, distant, intouchable. Mais il pourrait vous surprendre ! J’ai été touchée par des émotions que dégagent Quinn et Nathan.

J’ai beaucoup aimé ce deuxième opus, plus encore que le premier. Pas de temps mort dans l’histoire que j’ai trouvée très addictive. La plume de l’auteure est fluide et agréable. Je serai ravie de retrouver les personnages, dans un prochain roman, consacré à l’amie de Quinn : Galie !

Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— Hummmmmm ? fit une voix masculine endormie au téléphone.

— C’est moi, Quinn.

Il y eut un silence au bout du fil.

— Je te manque tellement que tu as envie d’une petite séance orgasmique par téléphone de bon matin ? s’amusa Nathan, la voix suave. Je peux comprendre, après tout, je suis le meilleur coup de ta vie et …

— Dans tes rêves, l’interrompis-je brusquement. Donne-moi le nom de la maladie.

— Quelle maladie ? me demanda-t-il, intrigué.

— Celle que tu m’as possiblement refilée en ne pensant pas à te protéger, abruti.

Je l’écrivis sur un bout de papier quand il me l’indiqua.

— N’oublie pas de prévenir la pouffe qui t’a sucé sur la plage et ta fiancée. Je ne te souhaite pas une bonne journée. Et une dernière chose : va au diable, Wheeler.

Je lui raccrochai au nez et rejoignis Annie pour me rendre dans le seul laboratoire ouvert un dimanche matin.

L’avis de Carine sur La liberté du vent un roman de Priincess Ramera Cassi


Titre : La liberté du vent

Auteur :  Priincess Ramera Cassi 

Genre : Dark romance

Editions : Auto

Ebook : 3.49€

Broché : 16.00 €

Résumé : 

Je m’appelle Laura Delacroix.
Je vais vous raconter ma triste histoire.
Celle d’une fille qui rêvait de liberté et de paix.

Prête à quitter cette terre, j’ai déployé mes ailes.
Il est sorti de l’ombre pour m’en empêcher.

« Nathanaël »

Il m’a prise dans ses bras et a soufflé ces mots en mon âme :

« Jeune demoiselle au cœur meurtri, à la volonté flanchée et à l’estime abîmée. Tu ne dois pas avoir peur de la vie.
Elle te réserve tant de belles choses.
Tu es bien trop jeune pour penser à partir.
Ne perds pas espoir, Laura. Ne prends pas ton envol. »

Je voulais vivre ces instants éphémères.
Avoir des souvenirs.
Ressentir.

Alors j’ai accepté sa requête en posant une condition :

« Livre-moi tes démons et je partagerai les miens. »

• ♡ • ♥ • ♡ •

AVERTISSEMENT
Cette histoire aborde des thèmes adultes et troublants.
Elle comporte des scènes susceptibles de heurter la sensibilité des lecteurs et s’adresse exclusivement à un public averti.

Mon avis écrit par #Carine : 

La liberté du vent… Tout comme celle de la plume de Priincess Ramera Cassi qui une fois de plus a pris des risques inconsidérables en écrivant ce récit dur, fort et si réaliste… La triste réalité de la vie qu’on occulte bien souvent malgré nous. Des faits divers qui nous touchent et pour lesquels on va verser quelques larmes en s’indignant de la toxicité des réseaux ou encore de la presse. Et puis… la vie continue et même si parfois on y pense, cela part aux oubliettes jusqu’au prochain drame qu’on va nous mettre sous les yeux… Et là, on se dira : Mince encore, tu te souviens du petit untel l’année dernière ? Mais entre nous, combien faudra-t-il de drames avant que ne cesse la connerie humaine ?

Ce fléau qui a de moins en moins de limites et qui gangrène le cœur de beaucoup de victimes est devenu impossible à arrêter. Que ce soit par les canaux numériques ou encore par la pression médiatique, le harcèlement et le cyberharcèlement sont devenus monnaie courante et poussent beaucoup de jeunes au désespoir. Le poids des mots… ceux qui créer les maux , mais il ne faut pas oublier que d’autres peuvent les guérir. Alors, ayez les bons mots ! Faites attention à ce que vous dites, au mal être de vos enfants. Faites les verbaliser. Soyez attentifs et compréhensifs. Soyez là pour eux. Car s’il y a bien une chose encore plus grave que les mots, c’est l’indifférence aux maux.

La liberté du vent… un roman choc ! Bouleversant, dramatique et puissant.

Laura est hantée par ses démons et son mal être qui lui colle à la peau et à l’âme. Se lever de son lit est chaque jour un supplice et n’aspire qu’une chose, mettre un terme à tout cela en dansant avec le vent. Retrouver sa liberté et alléger ce poids qui lui pèse chaque jour un peu plus. Laura ne désire qu’une seule chose, que tout s’arrête… Mais sa rencontre avec Nathanaël pourrait bien changer la donne. Grâce à lui, Laura va apprendre que ressentir n’est pas que souffrance. Que la vie peut aussi avoir des bons côtés et que danser avec un garçon est peut-être finalement plus vivifiant que de le faire avec le vent…

Ne t’envole pas Laura. Prend le temps de vivre, de ressentir et d’apprécier la vie. Déploie tes ailes, mais pas pour danser avec le vent. Accepte de danser avec lui Laura. Ressent. Vit… Respire. Attrape sa main et ne la lâche pas.

Deux êtres brisés peuvent-ils renaître ensemble ?

Priincess Ramera Cassi aborde une fois de plus des thèmes de société qui nous percutent et nous laisse complètement chaos avec sa manière bien elle de nous immerger complètement dans les émotions de ses héros et nous pousser à la réflexion. Si elle écrit avec ses tripes, nous on la lit avec les nôtres… Avec La liberté du vent, elle ose. Elle ose nous mettre en face de ce qui nous fait peur, de ce qu’on occulte bien trop souvent en pensant que cela ira mieux demain. Mais si cela nous touchait personnellement ? Comment pourrions-nous faire face ? Avec ce roman, elle montre du doigt l’envers du décor de l’indifférence face au harcèlement que Laura a pu subir… et pas que. Elle nous apprend que laisser le temps au temps ne suffit pas toujours et que les blessures sont là pour la vie si personne n’est là pour aider à les cicatriser. Priincess met en évidence les effets dévastateurs et toutes les répercussions sur la vie de Laura, mais aussi sur la vie de ceux qu’elle aime.

Un roman dérangeant de part son histoire, les thèmes abordés et la manière dont l’auteure à fait le choix de mettre le tout en lumière. Dès le début on est plongé dans une impression de malaise qui ne fera qu’augmenter au fil des pages avec cet espoir qui ne nous quitte pas. On va suivre l’histoire de Laura qui ne désire que reprendre sa liberté et mettre un terme définitif a toutes ses voix et ses ombres qui lui pourrissent l’existence depuis tant d’années. Cela fait si longtemps qu’elle s’y prépare que rien n’aurait pu la faire changer d’avis. Rien n’y personne… même pas sa petite sœur qui veille sur elle et qu’elle aime plus que tout au monde. Pas même son ami Dimitri qui est toujours là pour elle. Personne vraiment ? Sa rencontre avec le beau et ténébreux Bad Boy pourrait-elle lui donner envie de plus ? Plus ressentir au point d’en apprécier la vie ? Au point de ne plus vouloir danser avec le vent ?

Des personnages atypiques que l’on ne peut qu’aimer. Que ce soit les principaux avec leurs imperfections tout comme les secondaires. Ils ont une place chère au cœur de Laura et donc dans le nôtre.

J’ai été profondément bouleversée par la dureté de ce roman et complètement conquise par le message de Priincess Ramera Cassi. J’avais cette impression de tenir la vie de Laura entre mes mains et lui chuchoter au fil des pages des mots de réconforts et assez fort pour lui donner la force de se battre. D’être là pour elle en tant que maman, amie. Lui dire que je comprenais ses maux, et que d’y mettre des mots pourrait la sauver. Mais comment faire confiance lorsqu’on vous a déjà tourné le dos. Lorsque vos mots n’ont eu aucune valeur… Bien au contraire, ils ont même déclenché l’apocalypse et sonner le début de la fin. Comment ne pas se sentir une merde lorsque la personne la plus chère a votre cœur vous considère comme tel ? Comme ce maillon faible qui fait honte et qu’on cache en enfouissant sous un tapis comme une vulgaire poussière…

Avec la liberté du vent, Piincess Ramera Cassi tape fort. Très fort. Mais toujours de manière poétique qui apporte la légèreté d’une plume virevoltante dans le vent. Elle aussi danse. Elle danse en nous maintenant sur le fil du rasoir sans jamais savoir de quel côté Laura va tomber. Pour cela il nous faut tout savoir pour bien comprendre et là encore l’auteur nous fait croire que l’on sait. Mais on ne sait pas tout ! Et lorsque la vérité éclate, c’est insoutenable, écœurant, mais tellement maîtrisé une fois encore par la plume de l’auteure avec les mots justes. J’en reste sans voix tant ce roman m’a fait verser des larmes, serré le cœur aussi. Car ce n’est pas juste un roman, c’est un appel à l’aide. Un appel à la réflexion et une mise en garde. Le harcèlement est une descente en enfer qui ne cesse pas, qui mène à la dépression et parfois au suicide. C’est un virus qui contamine la famille entière et qui ne meurt pas lorsque l’on quitte la source. Abandonné des autres, on s’abandonne à notre tour jusqu’à tomber dans un puits sans fond et ne jamais se relever.

Un grand merci a Priincess Ramera Cassi pour sa confiance et sa patience.

Bon a savoir :

En cas de cyber-harcèlement, vous pouvez contacter le n° net Ecoute 3018, géré par l’association E-Enfance. Au-delà de l’écoute et du conseil, Net Ecoute peut vous aider au retrait d’images ou de propos blessants, voire de comptes le cas échéant.

Les numéros d’aide et d’écoute en cas de dépression :

SOS Amitié

S.O.S. Amitié offre, à tous ceux qui choisissent d’appeler, la possibilité de mettre des mots sur leur souffrance et, ainsi, de prendre le recul nécessaire pour retrouver le goût de vivre. Le site donne les numéros d’appel de chaque région et offre aussi un service d’écoute web (anonymat, confidentialité et non directivité).

Suicide écoute

Accueil et écoute des personnes confrontées au suicide, 24h/24, 7j/7.

SOS Suicide Phénix

Accueil et écoute des personnes confrontées au suicide, 7j/7 de 16h à 20h.

  • Numéro d’appel national : 0825 120 364 (15ct / min)
  • Numéro d’appel régional Île-de-France : 01 40 44 46 45 (prix d’un appel local)
  • Site internet : http://www.sos-suicide-phenix.org/

Écoute-famille

Cette ligne d’écoute créée par l’Unafam est destiné aux familles ayant un proche en souffrance psychique. Des psychologues conseillent et orientent les familles.

  • Numéro d’appel : 01 42 63 03 03 (prix d’un appel local)

Fil Santé Jeunes

Cette ligne d’écoute a été créée plus spécifiquement pour les enfants et adolescents : écoute, informations et orientation des jeunes dans les domaines de la santé physique, psychologique et sociale. Ouvert 7j/7 de 8h à minuit.

Phare Enfants-Parents

Phare Enfants-Parents est une association qui a pour objectif de prévenir le mal-être et le suicide des jeunes. Elle propose un espace d’accueil et d’écoute (gratuit) pour les parents et les enfants en souffrance. Cette association apporte également un soutien aux parents endeuillés par suicide.

  • Numéro d’appel : 01 43 46 00 62 (du lundi au vendredi 10h-17h)
  • Mail : cavaoupas@phare.org
  • Site internet : http://www.phare.org/

Des associations peuvent également vous aider à surmonter votre dépression :

Association France-Dépression

Cette association française contre la dépression et la maladie maniaco-dépressive
soutient les personnes dépressives et leur entourage : groupes de parole, permanence téléphonique, conférences…

L’Unafam

L’Unafam (Union nationale des amis et familles de malades psychiques) accueille, soutient
les familles et défend leurs droits. L’Unafam organise des formations afin d’aider les proches confrontés à la maladie psychique.

  • Numéro d’appel : 01 53 06 30 43 (pour obtenir le numéro de votre section départementale)
  • Site internet : http://www.unafam.org/

Extrait  :

De légères mèches de cheveux lui retombent sur le front et d’après leur forme, je peux en déduire qu’il a passé sa main dedans à de nombreuses reprises, les rendant indomptables.

— Respire, Laura, et il répète ces mots telle une complainte avec un léger froncement de sourcils.

— Expire, inspire, expire, inspire.

Ses lèvres entrouvertes laissent échapper son souffle sur les miennes et je me focalise dessus pour suivre le rythme.

Il est le chef d’orchestre et je ne suis qu’une musicienne.

Il donne le ton et je produis les notes pour la partition.

Combien de temps cela dure ? Je ne saurais le dire.

La chaleur de ses mains sur ma peau me procure une délicieuse sensation. J’imprime chaque petit détail, même les plus insignifiants. Je perds l’esprit et pour une fois, je suis bien contente de devenir folle. Je ne me focalise plus sur mes problèmes, mes douleurs, mon manque d’air et mes crises.

Je ne vois que lui, Nathanaël.

Cet homme est un parfait étranger pour moi.

Pourtant, il arrive là où bien d’autres ont échoué.

Ressentir.

Get High #1 d’Avril Sinner chez Black Ink éditions !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Get High d’Avril Sinner. Une triangle amoureux divinement sulfureux à ne pas manquer et une trame passionnante, intense et captivante menée haut la main par une plume magnifiquement talentueuse !

Titre : Get High #1

Auteure : Avril Sinner

Editeur : Black Ink éditions

Genre : Romance érotique

Résumé : Raphaëlle est blasée par l’amour et mène une vie routinière entre Paris et sa bande de surfeurs.

Jusqu’au jour où elle fait la rencontre inattendue de deux hommes à la complicité étrange.

L’un est joueur, dragueur. L’autre est sombre, mystérieux.

Qui sont-ils ? La jeune femme intrépide le découvrira en se laissant embarquer dans une relation à trois sulfureuse et sans limites. Une déferlante de plaisir, d’émotions va emporter Raphaëlle dans une association dangereusement addictive et sensuelle. Saura-t-elle remonter à la surface ou va t-elle se perdre et se laisser engloutir par ses sentiments ?

★・・・・・・★L’avisdeMya★・・・・・・★

Raphaëlle, est une jeune femme libre autant dans son corps que dans sa tête. Hédoniste et s’assume. Si elle aime les petits plaisirs du sexe, elle aime encore plus le surf, sa meilleure façon de jouir de la vie et aussi son exutoire quand les ténèbres la submergent. À première vue, elle paraît insouciante… sa vie est partagée entre le boulot et ses coups d’un soir car, les sentiments n’ont de place dans son cœur… Cependant, plus on avance dans la lecture de ce premier tome de Get High, on lui découvre une personnalité plus complexe qu’elle ne laisse voir. Son enfance dans un univers peu commun a fait d’elle la femme qu’elle est devenue aujourd’hui, une femme indépendante, confiante, bien dans son corps et n’hésite pas à le montrer et sans aucun complexe. Mais, si ce n’était que du vent ? Si on creuse un peu à la surface, cela ne serait vraiment pas une surprise de découvrir une blessure profonde en elle !

Mais sa rencontre avec deux hommes aussi différents que déstabilisants, va ébranler son équilibre affectif, sa confiance en elle et faire trembler des fondations qu’elle pensait solides et infranchissables. Les deux ne la laissent pas indifférente. Quand Jean attise son désir, Edern trouble son cœur et chamboule toutes ses convictions sur les relations amoureuses. Le premier la charme par son audace et sa maitrise de l’art de la séduction mais, le deuxième l’intrigue par son mutisme et ses yeux ombrageux. La question qui se pose : Lequel des deux gagnera la place d’honneur à ses côtés ? Son désir ou l’élan de son cœur ? Si vous connaissez Raph, vous saurez que la question ne se pose même pas. Pourquoi choisir si elle peut avoir les deux ? Si au début, Jean s’est imposé au devant de la scène et a capté la part du lion de l’intérêt de Raph, Edern, qui m’a touchée  le plus dans ce triangle amoureux, revient sous la lumière apportant avec lui sa noirceur et un goût de luxure qui nous rendra toute chose. Et on n’est pas déçues par ce personnage complexe et lunatique. Edern traîne de lourdes casseroles… sans compter avec sa toxicomanie et son alcoolisme. Mais est-il pour autant le maillon faible du trio ?

Malgré sa phobie des sentiments, Raphaëlle n’en a cure de ses ténèbres et pour cause, elle est totalement subjuguée par son charisme, par sa beauté tourmentée et ne peut s’empêcher de succomber à ce fantasme ambulant. Toutefois, à ses risques et à ses périls ! Se brûler les ailes ne serait pas le pire de ce qui l’attendrait si Edern continue à souffler le chaud et le froid. S’il n’est pas facile de désirer un homme tel qu’Edern, les bras de Jean sont accueillants et ses caresses généreuses. Et notre surfeuse confirmée n’est pas femme à refuser le réconfort là où il se trouve quand le maître des pétages de plomb et suicidaire sur les bords fait des siennes.

Ce premier volet de Get High vous promet pleines de belles surprises, des prémices à un final explosif et à des amours délicieusement addictifs. J’ai été conquise par Jean et Raphaëlle, par leurs joutes verbales à fleurets mouchetés. Les scènes sensuelles ont été very hot et le style d’écriture de l’auteure si parfait, agréable, fluide. Que dire de plus ? Ah oui, Avril Sinner a régalé nos papilles d’une trame passionnante, intense et captivante. Une trame menée haut la main par une plume sulfureuse. Attention à vos pulsions cardiaques, elles vont être mises à rude épreuve dans cet opus. Vous ne saurez où donner la tête entre les étreintes fiévreuses et un désir qui embrasera vos sens, le tout servi à son lectorat sur un plateau de subtilité ! Bref, je suis conquise. Ce tome est magistralement bien écrit et addictif, une fois commencé, nous n’avons qu’une hâte, découvrir comment ce triangle amoureux divinement sulfureux va se terminer !

Merci à Black Ink éditions de m’avoir permis cette relecture de Get High d‘Avril Sinner qui a été un coup de cœur!

surf

L’auto-édition à l’honneur avec Priincess Ramera Cassi


Salut les étoiles,

Notre rubrique du jeudi consacré à l’auto-édition vous embarque à la découverte de Priincess Ramera Cassi. Pour celles qui ne la connaissent pas, sachez que Priincess Ramera Cassi est une auteure indépendante française qui a déjà 6 livres à son actif dont vous pouvez retrouver mes avis ci-dessous pour chacun d’entre eux. Oui les étoiles et Priincess Ramera Cassi c’est une belle aventure, et ce, depuis les débuts de chacune et c’est avec grand plaisir que nous vous confions cet article aujourd’hui.

The Fallen Angels Tome 1

The Fallen Angels Tome 2

The Fallen Angels Tome 3

The Fallen Angels Tome 4

The Fallen Angels Tome 5 ? Est en cours d’écriture et nous avons hâte de le découvrir ♥️

The Moon represents my heart

La liberté du vent

Cassandra, K6 pour beaucoup de personnes. Son nom d’auteur est Priincess Ramera Cassi. Son inspiration lui vient de sa propre vie. Lorsqu’elle ressent le besoin de s’exprimer, l’écriture lui est venue comme une évidence puisqu’elle a toujours aimé lire et écrire. Délivrer ses maux par les mots soulage son âme, Il faut savoir que chaque tome de sa saga The Fallen Angels, a été écrite pour se libérer du poids de son passé. Chaque tome a été écrit avec son cœur et ses tripes… Elle y met beaucoup de sa personne, de son vécu et de ses propres ombres. Elle brise les codes en osant parler haut et fort de thèmes tabous. Parler de suicide, de drogue, de violence sur les enfants ou encore de la maladie ne lui fait pas peur. Elle nous ouvre les yeux sur des sujets de société extrêmement violents qu’on banalise sans même sans rendre compte. Elle ose juste mettre en lumière les ombres que beaucoup cachent… Que beaucoup chuchotent… Mais K6 elle, les hurlent avec ses tripes dans chaque ligne qu’elle écrit. Et c’est ce qui rend sa plume unique. Car au milieu de toute cette noirceur et de la dureté de ses thèmes, sa plume, elle, est poétique et douce.

Je vous laisse découvrir tous mes avis sur ses romans :

Mon avis sur The Fallen Angels, un roman de Priincess Ramera Cassi – Les Etoiles Des Bibliothèques (lesetoilesdesbibliotheques.com)

L’avis de Carine sur The Fallen Angels-Tome : 2 Abygaïl & Geoffroy – Les Etoiles Des Bibliothèques (lesetoilesdesbibliotheques.com)

L’avis de Carine sur le roman de Priincess Ramera Cassi :The Fallen Angels, Tome 3 : Ava & Jayden – Les Etoiles Des Bibliothèques (lesetoilesdesbibliotheques.com)

L’avis de Carine sur The Fallen Angels T-4: Dany & Liam – Les Etoiles Des Bibliothèques (lesetoilesdesbibliotheques.com)

L’avis de Carine sur The Moon represents my Heart, un roman de Priincess Ramera Cassi – Les Etoiles Des Bibliothèques (lesetoilesdesbibliotheques.com)

La liberté du vent. ( mon avis arrive dans la journée)

Nous vous remercions de l’attention que vous aurez porté à ce Jeudi Auto-Editions et nous vous donnons rendez-vous la semaine prochaine.


Million Dollar Sunset du quatre-mains Tamara Balliana & Estelle Every en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de cœur sur Million Dollar Sunset du quatre-mains Tamara Balliana & Estelle Every. Ne ratez surtout pas le voyage en Californie. Son soleil ardent et la belle compagnie de Seth, le bourreau du travail, de Callie, la reine des bourdes mais, so cute, et d’Eli, l’incorrigible, le combo parfait pour un embarquement immédiat ! Merci au quatre-mains pour cette magnifique, émouvante et rafraichissante RomCom.

Titre : Million Dollar Sunset 

Auteures : Tamara Balliana & Estelle Every 

Editeur : Auto-édition 

Genre : Comédie romantique 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Lui : son travail c’est sa vie. Elle : sa vie ce sont ses passions. S’il devient l’une d’entre elles, pourra-t-elle lui apprendre à lâcher prise ?

Seth Willis, le génie de l’immobilier, fait l’admiration de ses pairs. Ils ignorent que son succès à un prix : le sacrifice de sa vie personnelle. Rien d’étonnant alors qu’il n’hésite pas à filer dans la ville qui représente tout ce qu’il déteste quand son agence californienne est en crise.

Callie Madigan est un ovni perdu dans l’agence Willis & Parson de Los Angeles. Avec un physique aux antipodes de celui des Barbies locales, la jeune assistante se fait remarquer par son incroyable maladresse. L’immobilier, ce n’est pas vraiment son truc. Ce qu’elle aime c’est la nature : la botanique et les animaux. Mais vivre de sa passion est un rêve aussi inaccessible que son charmant patron tout juste débarqué de New York.

La fraîcheur et la spontanéité de Callie réussiront-elles à percer la carapace de ce bourreau de travail ?

>︿︽ 🧡︽︿<L’avisdeMya >︿︽ 🧡︽︿<

Pendant que se déroulait l’histoire de Neela et d’Ethan, tout le long, Seth s’est approprié une partie de mes pensées et j’espérais que le quatre-mains nous offrirait un tome qui lui sera consacré. Et cela n’a pas manqué, ce deuxième volet fut à la hauteur de mes attentes, j’avoue un gros faible pour les personnages de ce dernier. Si j’avais beaucoup aimé le premier, ce deuxième était un coup de cœur et pas seulement grâce au personnage de Seth. Le personnage féminin clé de Million Dollar Sunset a réussi à me voler la moitié de mon cœur alors que je pensais qu’il était tout acquis à Seth.

Callie Madigan est un phénomène dans le genre. Sa maladresse légendaire, sa bonté et beauté d’âme, son sourire radieux font fondre d’amour le plus endurci d’entre nous si on regarde au-delà des apparences. Toutefois, son sourire ne parvient pas à cacher le mal-être qui l’habite. Ce mal qui impacte ses faits et gestes et donc, les bourdes ne manquent dans son quotidien. Certaines sont à mourir à rire mais, d’autres, nous donnent plus envie de pleurer avec elle que d’en rire. Ce personnage hors du commun ne manquera pas de vous marquer au fer rouge. Rien n’est surjoué en elle, plus nature, tu meurs. Un personnage auquel on s’identifie facilement, car, elle rappelle à nos souvenirs des situations similaires, de nous, quelque part, nous avons toutes une part de Callie en nous, une personne dans notre entourage, dans la famille ou une amie. Elle nous émeut, elle nous fait autant rire que soupirer à sa peine. Adorable à souhait n’est-ce-pas Seth ? Oui, lui, il en sait quelque chose sur ce pouvoir tout neuf de son assistante mais, aussi son crush et son dilemme.

Les collègues de Callie l’ont toujours prise pour leur punching-ball verbal et pour le boy à tout faire. La dénuant de toute humanité, l’arrosant de sobriquets humiliants, la dépouillant de son intelligence et lui refusant toute amitié. Et elle a laissé faire, car, elle ne sait pas faire autrement. Callie n’est ni débile ni lâche mais, se bat avec ses propres moyens. En abdiquant à leurs sollicitations intempestives sans discuter la rend invisible à leurs yeux, ce qui lui octroie une paix relative pour travailler dans les meilleurs conditions possibles. Se rebeller, c’est attirer les foudres de l’enfer sur elle, chose qu’elle voudrait éviter à tout prix. Se soumettre est synonyme de quiétude, alors soit, elle fait avec.

Il en était ainsi jusqu’à l’arrivée de Seth Willis qui a rapporté avec lui un parfum de changement dont elle seule s’en est réjoui. Un changement qui la propulse au devant de la scène, révèle ses vraies compétences, son sens de l’organisation et sa maîtrise à faire tourner l’agence Californienne avec un sang-froid admirable. Callie reprend confiance en elle et c’était un énorme plaisir de la découvrir sous une nouvelle facette méconnue même d’elle. Une facette qui ne laissera nullement indifférent… Elle se croyait invisible mais, c’est loin d’être le cas. Sa nouvelle assurance lui attire désormais les regards masculins, francs et admiratifs et même Seth n’a pas échappé à son nouveau magnétisme. Cette lumière autour d’elle, sa simplicité et son naturel n’ont laissé aucune chance au grand manitou. Il est tombé sous son charme alors que Callie n’en rêvait pas plus d’un regard.

Mais, quand la réalité s’est rappelée à eux, le réveil de ce rêve inespéré était brutal… En effet, le temps leur est compté car, Seth est venu en Californie pour assurer l’intérim de l’agence et son retour à New York est inévitable. Une relation à longue distance ? Trop peu et sans concession de l’un ou de l’autre, leur relation est vouée à l’échec !

Million Dollar Sunset signé par Tamara Balliana & Estelle Every, une comédie romantique émouvante, subtile et aussi brûlante que le soleil de la Californie. Un petit bijou dans le genre qui tire sa force de dialogues riches, incisifs, touchants et souvent mâtinés d’une bonne dose d’humour. L’ambiance éclectique qui a régné du début à la fin y est aussi pour beaucoup aussi et l’entrée en scène d’Eli était un atout non négligeable. À l’instar du 1er tome, il a apporté sa touche de fantaisie qui a teinté l’histoire de joyeuses couleurs et a entraîné une multitude de fous rires. L’évolution de la romance s’est faite en douceur certes, mais à aucun moment elle n’a été dépourvue de passion. Grâce bien évidemment au talent des deux plumes qui ont réussi à faire passer l’alchimie via les mots plutôt que par les actes. Les personnages nous ont épargné les clichés habituels, ils ont assuré niveau authenticité, justesse et côté naturel. Bref, leurs cheminements étaient d’une sincérité qui m’a beaucoup touchée. J’en déduis tout simplement que l’écriture à quatre-mains réussit super bien à ce duo remarquable. La dynamique n’était pas en reste. Les amitiés qui se tissent, le retour des anciens amours et les grains de sable qui viennent entamer une confiance en soi déjà bancale. Tout un menu, de choix et alléchant pour passer un excellent moment de lecture !

Ne ratez surtout pas le voyage en Californie. Son soleil ardent et la belle compagnie de Seth, le bourreau du travail, de Callie, la reine des bourdes mais, so cute, et d’Eli, l’incorrigible, le combo parfait pour un embarquement immédiat !

Merci au quatre-mains pour cette magnifique, émouvante et rafraichissante RomCom coup de cœur !

million

Les Petites étoiles du Mercredi avec Mélanie Grandgirard


Mélanie Grandgirard est née dans les Ardennes en 1980.

Après son bac, elle décide d’explorer diverses voies artistiques comme la photographie, la scénographie, le modelage ou le graphisme, à la Faculté d’Art de Valenciennes. Au terme de 4 années d’études, elle retourne en Champagne-Ardenne où, durant un an, elle exerce dans une agence de communication.

C’est en 2007 qu’elle décide de se lancer en tant qu’illustratrice jeunesse indépendante et de s’installer à Lille. Mélanie débute dans l’édition jeunesse, réalisant des illustrations pour la presse, puis pour les éditions Casterman.

Ses premières illustrations dans le domaine du jeu seront réalisées pour les éditions Play Bac et la Fnac éveil et jeux, autour de l’apprentissage de la langue. Depuis 2007, Mélanie travaille principalement pour l’édition jeunesse, qu’il s’agisse d’albums, de parascolaire ou de livres d’activités.

C’est en 2015 que la société américaine Game Wright lui propose d’illustrer le jeu Outfoxed! (Nom d’un renard ! en VF). Un jeu lauréat de l’As d’Or 2018 au Festival International des Jeux de Cannes.

Quand elle ne dessine pas, Mélanie peint, expose, se prête à quelques expériences créatives et anime des ateliers dans les écoles, médiathèques et salons.

Mélanie Grandgirard est membre de la Charte des auteurs et des illustrateurs jeunesse.

(source article)

Aujourd’hui Melanie Grandgirard est à l’honneur chez les étoiles avec la découverte de Mon premier Céline Dion. Et nous remercions chaleureusement La Masse Critique Babelio pour l’envoi de ce service presse.

Mon premier Céline Dion

  • Éditeur : Play Bac; Illustrated édition (3 mars 2021)
  • Langue : Français
  • 12 pages
  • Âge de lecture : 1 année et plus
  • Poids de l’article : 230 g
  • Dimensions : 16.2 x 1.4 x 16.1 cm

Écouter et fredonner Céline Dion aux tout-petits  !
 
Avec ce livre sonore, l’enfant découvre les classiques de la chanson française. Il s’amuse à chercher la puce et appuie dessus pour lancer la musique tout seul  ! Un vrai moment de complicité et d’émotion à partager avec son enfant.
 
Dans ce livre  :
– My Heart Will Go On
– Pour que tu m’aimes encore
– S’il suffisait d’aimer
– I’m Alive
– J’irai où tu iras
 
Avec un niveau sonore maîtrisé, le livre est adapté aux plus petits.
Dès 1 an.
 
LIVRE MUSICAL / LIVRE SONORE / LIVRE À PUCE / ÉVEIL / CELINE DION / STAR / MUSIQUE / CHANSON FRANÇAISE

L’avis des enfants :

Paul et Calista ont pris un réel plaisir dans la découverte de ce petit livre illustré.


Paul (2 ans)aime tourner les pages qui sont d’ailleurs très facile d’accroche pour les petites mains grâce à leur épaisseur ! Il aime beaucoup appuyer sur les puces pour que la musique se mettre en route et à très vite trouvé le bouton marche/arrêt.

Calista (2 ans et demi) Ne quitte plus le livre. Elle chante ( du yaourt dans toute sa splendeur 🙂 ) Elle danse. Elle raconte l’histoire qu’il n’y a pas en se servant des illustrations.

Mon avis :

Je trouve que cette collection de livres est vraiment un très bel éveil musical. Les parents (ou nounou comme moi) peuvent faire découvrir leurs chansons préférées à leurs enfants tout en les éveillant à la musique et à la lecture de manière très ludique.

Mon premier Céline est un bel ouvrage cartonné assez épais qui permet aux enfants la découverte de cinq titres de Céline Dion. Il est robuste ce qui permet de laisser l’enfant le découvrir et le toucher autant qu’il le souhaite sans avoir peur de le casser.

Les illustrations sont vraiment sublimes, les couleurs harmonieuses attirent l’œil, tout comme le fait que ce soit des animaux qui y soient représentés. Il n’y a pas de petites histoires, juste des paroles de chansons, mais les dessins de Melanie Grandgirard laissent une belle place à l’imagination. Pour preuve, la petite Calista se raconte elle-même ses histoires. Le tout réuni, rend la manipulation attrayante et joyeuse.

Sur chaque page, une puce et les paroles de la chanson qui correspond.

L’enfant doit trouver la puce et appuyer dessus pour mettre la musique en route. La musique dure entre 25 et 30 secondes suivant les pages. Certain feront de belles vocalises comme Calista et d’autres, comme Paul, n’arrêteront pas de dire  » encore ! » pour que vous chantiez. Et qui n’aime pas chanter ?

J’ai vraiment aimé faire découvrir ce petit livre illustré aux enfants. Je dois avouer avoir été déçu de prime abord, car je pensais qu’il y aurait les vraies chansons chantées et une histoire en fil conducteur. La musique est aussi assez bizarre, faite par ordinateur ou synthétiseur, mais finalement, on s’y fait rapidement. C’est en voyant les enfants si content avec leur livre à la main et les regarder le découvrir à leur manière, que je me suis vite rendu compte qu’il était tout simplement parfait et que les imperfections que je pouvais lui trouver, n’étaient pas là pour rien. S’il y avait eu les paroles chantées, il n’y aurait pas eu autant d’interactions entre les enfants et moi. Là, ils ont eu besoin que je chante et ont aimé prendre exemple sur moi en essayant de répéter à leur manière avec un langage bien à eux.

Il n’y a pas d’histoire en fil conducteur ? Pas de soucis, les illustrations s’y prêtes parfaitement pour que chacun puisse faire la sienne.

Seul bémol, je trouve que les musiques ne démarrent pas toujours à l’endroit des paroles, mais qui ne connait pas ses grands classiques ?

Un grand merci à la masse critique babelio et aux Editions Play Bac pour l’envoi de ce sublime petit livre qui me donne très envie de me procurer d’autres titres. Le prochain ? Bob Barley !

Dans la même collection vous pouvez retrouver différents chanteurs comme :

Mon premier Gainsbourg, Éditions Play bac

Mon premier Brassens, Éditions Play bac

Mon premier Aznavour, Éditions Play bac

Mon premier Dalida

Mon premier Goldman

Mon premier Renaud

Mon premier France Gall

Mon premier Balavoine

Mon premier Bob Marley

Mon premier Michel Berger

Mon premier Johnny

Mon premier Claude François

Mon premier Elvis Presley

Mon premier Jacques Brel

Mon premier Edith Piaf

Mon premier Céline Dion par Mélanie Grandgirard

Mon premier Céline Dion

Mon premier Céline Dion

Mélanie Grandgirardtous les livres sur Babelio.com

Toute la bibliographie de Melanie Grandgirard

Puzzles Brillants pays imaginaires, Éditions deux coqs d’or

Sables phosphorescents animaux de la nuit, Éditions deux coqs d’or

Moustache a un rival, Éditions Auzou

La princesse de l’île minuscule, Éditions Fleurus

Conte à gratter boucles d’or, Éditions deux coqs d’or

Conte à gratter le chaperon rouge, Éditions deux coqs d’or

Colos velours, Éditions deux coqs d’or

Tableaux à strass, Éditions deux coqs d’or

Scratch l’éléphant est trop collant, Éditions Auzou

Un mensonge de trop pour Moustache, Éditions Auzou

J’aime la galette et autre comptines, Éditions Fleurus

Le super livre à inventer des histoires, Éditions Fleurus

Kiss le serpent s’ennuie tout le temps, Éditions Auzou
Le vilain petit canard – Contes à tiroirs Éditions Retz

Crayola – La Jungle, Éditions Grund

La petite poule rousse, Éditions Fleurus

Moustache le roi des bêtises, Éditions Auzou

Les plus jolies berceuses pour les bébés (+CD), Éditions Fleurus

Histoires pour s’endormir, Éditions Fleurus

L’histoire de Noël, Éditions Fleurus

Mais quelle mouche l’a piqué ?, Éditions Frimousse

L’Histoire de Pâques, Éditions Fleurus

Le loup qui sentait la fraise, Éditions Fleurus

L’histoire de Marie, Éditions Fleurus

Le monde merveilleux de mes 1 an : Pour les filles ! Éditions Fleurus

Le monde merveilleux de mes 1 an : Pour les garçons ! Éditions Fleurus

Bonjour, Éditions Fleurus

Et si je mangeais ma soupe, Éditions du Seuil

La ferme : 3 pantins articulés à décorer, livre d’activités Éditions Fleurus

Notre Père et autres prières, Éditions Fleurus

Lis avec Moi : les Animaux et Leurs Petits, Éditions Lito

Suprise à la ferme, Éditions Hemma (belgique)

Goldylocks and the three bears, Éditions Lady Bird

The three little pigs, Éditions Lady Bird

Petite Girafe fête son anniversaire, Éditions Auzou

Abécédaire du Père Noël, Éditions Fleurus

Une souris verte : Comptines de A a Z (collectif), Éditions Lito

100 Petites Histoires : 100 Histoires de Noël (collectif), Éditions Lito

Le Chat Botté, Éditions Auzou

les bisous de Camillou, Éditions Élan Vert

Abécédaire des bêtises, Éditions Fleurus
À la ferme, Éditions Fleurus

Fini les bonbons, Éditions Lito

Bientôt je lis le Koala, Éditions Atlas

Bientôt je lis le Poulain, Éditions Atlas

Mon cahier d’école maternelle (petite, moyennne et grande section) création des mascottes, Éditions Nathan

Enquête au zoo Alphabeto, Éditions Mic-Mac

Histoires de Noël (collectif), Éditions Lito

Histoire d’animaux, Histoire drôle, Histoire de princesse et de chevalier, Histoire pour dormir (collectif), Éditions Fleurus

Le dictionnaire des questions (collectif), Éditions Fleurus

Histoire à dessiner «Zanskar, le vantar de la jungle», Éditions Fleurus

Grands méchants loups et autres contes, Éditions Magnard

Tom pouce, Éditions Atlas

Barbe bleue, Éditions Atlas

La petite fille aux allumettes, Éditions Atlas

Poucette, Éditions Atlas

Blanche neige et les 7 nains, Éditions Atlas

Le lièvre et la tortue, Éditions Retz

Dinette dans le tractopelle, Éditions Talent Haut

Moustache ne se laisse pas faire, Éditions Auzou

Histoire pour attendre et ptit jeux pour patienter (collectif), Éditions Fleurus

40 Contes pour les Tout-Petits (collectif), Éditions Lito

Mots d’école mon livre de Français, Éditions Sed

Bouline la vache sans tâche, Éditions Lito

1,2,3 comptines, Éditions Lito

50 histoires à lire en turbulette, Éditions Lito

Mots d’école j’apprends à lire au cp, Éditions Sed

Le petit Chaperon rouge, Éditions Atlas

Je chante et je joue avec mon bâton de pluie, Éditions Atlas

Je chante et je joue avec mon irish spoon, Éditions Atlas

Collections les petites bouilles, Éditions Casterman

Irish & Alpha de Line Gagliano aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Irish & Alpha de Line Gagliano. Une superbe balade toute en douceur mais, non dépourvue de turbulences dans les étendues vertes d’une Irlande mystique et fière de ses légendes. Mais aussi une histoire de seconde chance et de rédemption qui fait chaud au cœur.

Titre : Irish & Alpha 

Auteure : Line Gagliano 

Editeur : Editions Addictives 

Genre : Romance contemporaine

Collection : Luv

Résumé :  Ils n’auraient pas dû se rencontrer. Heureusement que le destin s’en est mêlé !
En pleine période de remise en question, Élise décide de tout quitter pour aller s’isoler au fin fond de l’Irlande afin de donner un nouveau souffle à sa vie. Elle s’installe dans un petit cottage perdu au milieu d’un paysage majestueux du comté de Galway : le rêve !
Seule ombre au tableau : un homme, certes très beau et charmeur, mais également arrogant comme pas deux, semble la suivre depuis l’aéroport. Et pour cause, il habite le majestueux manoir voisin qu’Élise admire tous les soirs de sa fenêtre.
Elle l’ignorerait bien si seulement il ne se trouvait pas aussi souvent sur son chemin. De plus, Élise est beaucoup trop curieuse pour ne pas s’intéresser aux rumeurs qui courent dans la ville sur le manoir et son propriétaire.
Bonne ou mauvaise idée que de vouloir percer à jour le mystère qui entoure Joshua Sullivan ? Ce qui est certain, c’est que cet homme ne la laisse pas du tout indifférente, et que même si Élise prend le parti de lui résister, Joshua semble décidé à jouer avec la petite Française…

↘↗↘↗<💙>↘↗↘↗L’avisdeMya↘↗↘↗<💙>↘↗↘↗

Élise vient de goûter à l’art de se faire larguer et avec la manière en numéro chance gagnant. Si tôt le matin et sa journée commence déjà sous de fâcheux auspices. Et pour cause. Son petit-ami vient de lui prouver sa grosse lâcheté par S.M.S. et si elle avait des doutes sur ses sentiments ou plutôt sur leur absence, elle vient d’en avoir le cœur net. Il n’a pas même pas de la considération pour elle pour venir lui annoncer la nouvelle en face. Et quand elle pensait que sa journée ne pouvait être pire, elle a dû rendre son tablier tellement elle en avait marre de se faire peloter ou molester par des pervers qui se croient tout permis. Ce qu’Élise ne sait pas encore est que le destin l’a dans l’œil et travaille dur pour son avenir. Le laissera-t-elle faire ?

Sans boulot ni autres contraintes, Élise embarque pour L’Irlande à la recherche d’elle-même, trouver des réponses à ses questions et vivre ses rêves d’écriture et de peinture oubliés dans les tracas du quotidien. Prenant son courage à deux mains, elle s’envole pour le comté de Galway à la rencontre de son destin. Et quel destin ! Élise en a déjà effleuré la muflerie avant même d’embarquer, en a salivé à la promesse qu’elle a décelé dans ces yeux… Mais elle ne le reverra plus. Élise tient toujours ses promesses surtout, quand elle décide de faire une croix sur les hommes. Et cet inconnu, sexy soit-il, ne lui a pas donné de raison pour revenir sur sa parole…

À peine installée dans ce charmant cottage niché dans des étendues de forêts et de verdures, qu’elle tombe amoureuse… De la vue de rêve qu’elle a sur le manoir ne connaissant pas l’envers du décor de cet édifice qui vient de la réconcilier avec sa passion. Elle s’éprendra aussi de son propriétaire qui était loin du discourtois personnage auquel elle a eu affaire. De génération en génération, les Sullivan règnent en maître côté Cancans. Ils s’attirent l’envie par leur richesse, passionnent par le mystère qui entoure leur manoir à la beauté époustouflante. Du moins de l’extérieur, car l’intérieur, personne ne l’a vu pour en dire du bien ou du mal. Et s’attirent le mauvais œil à cause de la terrible malédiction qui s’abat sur les mâles de la famille. De quoi exacerber l’intérêt d’Élise, aussi l’artiste que l’auteure en herbe. Mais la femme ne sera pas en reste… Elle a devant elle matière de se faire la main en peignant le manoir et lâcher la bride à son imagination. Mais, ce qu’elle n’a pas prévu, c’est l’emprise qu’à Joshua Sullivan sur ses sens, son corps et sur son cœur. Celui qui va prendre la part du lion dans ses pensées, dans son imagination en dérive et lui fera rompre son serment.

Il sera peut-être le héros de sa romance, celle qu’elle a toujours rêvée mais, jamais obtenue, toutefois, c’est bien le destin et seul lui qui décidera de son happy-end !

Irish & Alpha de Line Gagliano, une plume à suivre et une romance à découvrir. Forte des émotions qui subliment une histoire pleine de charme. Forte de l’intrigue de la malédiction, des amitiés solides, forte de son final haletant et aussi de ses personnages qui nous touchent par leur sincérité surtout, celui d’Élise. Une fille fascinante et toute en couleur…Et pas seulement d’apparence. Sa lumière a capté les yeux de l’héritier récalcitrant à toute attache, puisant dans sa force pour plonger dans son passé à la recherche de la vérité. Grâce à sa présence, le passé est moins douloureux et grâce à sa détermination et sa compassion, il pourra même s’accommoder de la malédiction qui touche sa famille depuis des générations. Entre eux, ce n’est pas juste une  passion dévorante, non, c’est aussi une amitié bien plantée, une confiance totale et un lien que même la mort ne pourra rompre.

Une superbe balade toute en douceur mais, non dépourvue de turbulences dans les étendues vertes d’une Irlande mystique, fière de ses légendes et de la passion qu’elle déchaine. Irish & Alpha est aussi une histoire de seconde chance, de rédemption qui fait chaud au cœur.

Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse.

189381469_588252012069319_547875871851742287_n

L’avis de Charlotte sur The Beast 2 – Une vérité cachée sous les étoiles de Armelle Hanotte


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur The Beast 2 – Une vérité cachée sous les étoiles de Armelle Hanotte chez So romance. Une romance fantastique addictive et pleine de suspense !

Titre : The Beast 2 – Une vérité cachée sous les étoiles

Auteur : Armelle Hanotte

Genre : Romance Fantastique

Editions : So romance

Ebook :  5,99 €

Broché : 12,99€

Résumé :

Les années ont passé, mais Nicolas n’a pas oublié la Bête. Et si, après tout ce temps, elle était de retour ?

Dix ans après les événements survenus à Chicago, Nicolas vit à San Francisco, où il étudie la criminologie. Elève assidu, il est trop timide pour aborder Noémie, française expatriée aux Etats-Unis. Derek, son meilleur ami et colocataire est bien décidé à le faire sortir de sa coquille, mais à peine lui propose-t-il son aide qu’il disparaît mystérieusement dans la nature… Si dans un premier temps Nicolas refuse d’envisager le pire, il garde en mémoire les actes criminels perpétrés par la Bête dans son enfance …

Mon avis :

Plusieurs années sont passées, Nicolas a grandi, mais il n’a jamais oublié la Bête et craint son retour.

Nicolas est désormais installé à San Francisco où il étudie la criminologie, ce thème lui tient un cœur, car il garde en mémoire les événements survenus dans sa jeunesse dix ans plus tôt à Chicago.

Il est entouré de ses amis étudiants et notamment par son meilleur ami, Derek. Leurs caractères sont opposés : Derek est expansif et fêtard alors que Nicolas est timide et plutôt assidu dans son travail. Il est tellement timide, qui n’ose pas aborder Noémie, une jeune femme qui lui plaît depuis plusieurs années. Alors que les choses commencent à se mettre en place pour Nicolas, son meilleur ami, disparaît. Nicolas ne peut pas s’empêcher de repenser à la Bête. Serait-elle de retour ?

Dans ce deuxième tome, nous avons le plaisir de découvrir Nicolas qui n’est plus le petit garçon du premier opus, mais un jeune homme charmant. Sous sa timidité, il cache plein de belles qualités. Son tempérament est quelque peu en décalage avec les gens de son âge, ce qui ne l’empêche pas d’être bien entouré, dans un groupe d’étudiants et amis avec qui les liens sont forts.

La relation avec sa sœur Olympe n’est pas aussi idyllique. Depuis qu’elle est en couple avec Jason, leur communication est plus compliquée, il ne trouve pas en elle le soutient tant attendu. Ayant des éléments que Nicolas n’a pas, il nous est plus facile de comprendre les choix d’Olympe, alors que lui a du mal à les appréhender. Il avance avec des zones d’ombres qui l’obsèdent de plus en plus. J’ai dès le début de l’histoire eu peur des réactions de Nicolas s’il découvrait la vérité. Ce deuxième tome est assez sombre angoissant par moments, mais l’auteure a su apporter des touches de joie et de douceur notamment dans la relation de Nicolas avec ses amis et Noémie.

Comme je le disais dans ma chronique du premier tome, la romance fantastique n’est pas du tout mon genre de prédilection, mais Armelle Hanotte a su me faire apprécier le genre et ce deuxième opus me le confirme !

La plume de l’auteure est fluide et l’histoire est addictive grâce à l’intrigue mêlée à une certaine tension palpable dès le début de ce tome. Merci à So romance pour ce service presse que j’ai beaucoup aimé et que je ne peux que recommander !

Extrait :

Avant que je ne sorte de la cafétéria, le ventre bien rempli, Noémie me rattrapa. Ses doigts serraient mon poignet. Mon regard plongea dans le bleu de ses yeux. Sa beauté me charmait, et pourtant, elle avait choisi Matthieu. Même si je ne lui disais rien, je la voyais souvent se promener à ses côtés dans le parc ou après les cours. Leur amitié se renforçait de jour en jour, tandis que mon cœur se refermait.

— Attends ! N’écoute pas ton ami. C’est cool de voir que tu aimes lire. Ce n’est pas habituel de connaître un garçon passionné de livres.

Mes lèvres s’étirèrent en un sourire. Sa remarque chassa toute ma colère.

— Depuis quand j’écoute ce que Derek me conseille ? Ne t’inquiète pas, je continuerai à me rendre à la bibliothèque et à louer des livres, rétorquai-je sur le ton de la plaisanterie.

Mon colocataire ressemblait à une brute, mais, malgré les apparences, il avait une grande sensibilité. Je cachais mes sentiments grâce aux romans, tandis que Derek évacuait sa colère dans le baseball.

— Super, alors, à plus tard ?

J’approuvai d’un hochement de tête et, par surprise, cette dernière posa un doux baiser sur ma joue, puis rejoignit sa table. Elle ne me laissa pas le temps de répondre ni de la remercier. Matthieu et la bande n’avaient rien raté de ce moment. Peut-être avais-je encore une chance d’obtenir ce rencard avec ma douce Noémie ? 

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Lovely Duality, Lovely Family #2


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Lovely Duality, le deuxième tome de la série Lovely Family de Marilou Sunny, en auto-édition. Une romance intense en émotions !

Titre : Lovely Duality, Lovely Familly 2

Auteur : Marilou Sunny

Genre : Romance

Editions : Auto édition

Ebook :  3,99 €

Broché : 16 €

Pour une meilleure compréhension de l’histoire, et des relations entre les personnages, je vous invite à découvrir d’abord :
« Lovely doll » # 1 Lovely family

Résumé :

Théo, affecté par le départ de la femme qu’il aimait, adopte depuis un an et demi un mode de vie assez dissolu. Il effectue un tour du monde un peu particulier, ce qui inquiète certains membres de sa famille. Jusqu’à ce qu’on lui montre des images qui vont tout remettre en question…
Mais qui est vraiment Théo au fond de lui ? Et s’il découvrait lors d’un tête-à-tête imprévu, l’apaisement recherché ? Et si Gabi, son ex, choisissait pile ce moment pour montrer le bout de ses escarpins ?
Alors une Lovely duality se mettrait en place et c’est toute la Lovely family qui en serait bouleversée…
Dans ce tome 2, Théo va se retrouver face à ses démons et devoir les combattre, l’émotion et les rebondissements attendent cette tribu si attendrissante.

Mon avis :

Théo a du mal à se remettre du départ de la femme donc il était amoureux depuis plus d’un an. Il a changé complètement et enchaîne les conquêtes, ce qui inquiète les membres de sa famille. Théo va devoir se remettre en question, chercher qui il est et pourquoi il n’arrive pas à oublier Gabi, son ex. Il va devoir affronter son passé et ses démons les combattre pour se retrouver.

J’ai adoré commencer ce tome par un résumé du premier, avec un point sur chaque personnage. Même si ma lecture du premier tome était encore fraîche dans mon esprit, j’ai aimé revivre ces moments avec eux. Comme dans le premier tome, j’adore le fait qu’il y ait beaucoup de points de vue toute la Lovely Family, nous passons de l’un à l’autre avec beaucoup de fluidité. Théo est au centre de l’intrigue de Lovely Duality, néanmoins, nous continuons de suivre les aventures de tous notamment de Samuel et Lucie qui poursuivent leur idylle.

J’ai adoré le personnage de Théo que nous apprendrons à connaître plus en profondeur. Il cache beaucoup de blessures, d’émotions et de doutes. Il fait face à tellement d’éléments qui le perturbe et qui font de lui un jeune homme plein de doutes et d’incertitude. Sa relation avec Gabi l’a profondément blessé et cela remue en lui beaucoup de choses, en particulier concernant son passé et la perte de ses parents dont il a du mal à se remettre.

J’ai été sous le charme d’un personnage féminin important dans ce tome. Sa dévotion pour les autres, en particulier pour les enfants, est exceptionnelle et admirable. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse la découvrir.

La Lovely Family est terriblement attachante, j’ai adoré encore une fois tous les personnages, chacun avec son caractère. Il est difficile de les laisser, je suis terriblement impatiente de découvrir la suite de cette trilogie. La plume de l’auteur est fluide, addictive et pleine de douceur. Elle véhicule un flot d’émotions à travers ces mots et cette histoire.

Ce deuxième tome est un nouveau coup de cœur. Je vous recommande vivement la lecture de Lovely Family pour commencer, puis vous ne pourrez que continuer avec Lovely Duality puis finir avec Lovely Baby ! Merci Marilou Sunny pour ce service presse !

Extrait :

J’observe mon thérapeute qui me laisse parcourir la pièce d’un angle à un autre, sans dire un mot. Et je me lance, je sais que c’est ce qu’il attend de moi. Pour avoir déjà réalisé cet exercice, il est en général libérateur.

— J’ai vu Gabi.

Je lui raconte la scène que j’ai aperçue à travers l’écran, la réaction de Mme Bellini et de ses fils, ainsi que celle de ma famille.

— Oh ! Je comprends mieux votre agitation ! Dites-moi ce qui vous passe par la tête.

— Je la déteste ! crié-je.

— Autre chose ?

— Elle est toujours aussi belle et elle veut me récupérer ! m’exclamé-je, perdu.

— Qu’est-ce que vous en pensez ? m’interroge-t-il intrigué.

— Je mérite du respect, de la fidélité et elle en est incapable ! Mais arriverai-je à la repousser si elle insiste ? Dès qu’elle est près de moi, mon cerveau se déconnecte et je cède à tous ses caprices !

— Je ne suis pas d’accord avec vous, quand elle a été trop loin, vous avez su lui dire stop !

— Et je m’en mords les doigts, chaque jour qui passe !

Alicia, 4e du Gang Of Girls de Caroline Costa en auto-édition !


Hello les étoiles, Je vous présente mon avis sur Alicia, 4e du Gang Of Girls de Caroline Costa. Une jolie romance, des personnages touchants malheureusement, la menace du corbeau garde encore tout son mystère !

Titre : Alicia – Gang Of Girls #4

Auteure : Caroline Costa 

Editeur : Auto-édition

Genre : Romance à suspense 

Résumé : Elle n’aime pas les mensonge ni l’hypocrisie ! Il lui cache qu’il est acteur…

Alicia travaille dur pour la société spécialisée dans les produits de thalasso qui l’embauche. Malgré la jalousie et les coups bas, elle tient bon. Seulement, la présentation qu’elle doit faire à Biarritz ne se déroule pas comme prévue ! La rencontre avec un surfeur aussi sexy qu’attirant n’était pas au programme…

Patrick est lassé qu’on ne voit en lui que le personnage charismatique de sa série à succès. Il a d’autres ambitions. Hélas les paparazzis qui s’accrochent à chacun de ses pas ne lui facilitent pas la vie… Pas plus qu’une ex assez encombrante !

La vérité aura du mal à se faire une place. Pourtant, elle est essentielle pour qu’Alicia et Patrick se retrouvent !

ʚϊɞ⋅.˳˳. L’avisdeMya🌺.࿚◠.࿚ପໄଓ

Encore une belle aventure qui vous attend dans ce 4e épisode de Gang Of Girls consacré à Alicia. Jalousie, déloyauté, perfidies et mensonges mais, aussi la mer, du surf, du soleil et beaucoup d’amour, des cartes gagnantes qui se rejoignent à la perfection, nous offrant un très bon moment de lecture.

Alicia est une bosseuse née. Son temps est consacré à sa carrière et ne laisse point de temps pour une vie privée… Jusqu’à ce qu’elle croise un mystérieux motard. Pas très loin de son travail, dans le TGV qui la mène à Biarritz et puis la surprenante rencontre sur la Place Eugénie. Hasard ou le destin en a décidé ainsi pour une raison bien précise ? Réussir la mission pour laquelle elle est à Biarritz serait un atout dans son CV mais, rien ne se déroule comme elle l’a prévu. À peine arrivée qu’elle est prise en grippe par le gérant de l’hôtel, partenaire de la gamme, l’objet de la présentation qu’elle doit tenir. Sabotage ? Sûrement mais, pour quelle raison quelqu’un aurait voulu saborder sa mission ? Est-ce elle qui est visée ou est-ce l’entreprise pour laquelle elle travaille qui est dans le point de mire de l’intrigant ?

Patrick, acteur de renommée, est arrivé à Biarritz pour profiter d’une parenthèse de détente entre deux tournages mais, les attentions aussi malsaines que harassantes qu’il suscite chez les paparazzis et le public le poussent à voyager incognito. Rencontrer Alicia à maintes reprises titille la curiosité de l’homme mais, aussi la méfiance de l’acteur, harcelé par la presse people. Patrick joue le tout pour le tout et continue de voir la jeune femme au risque qu’elle ne soit pas celle qu’elle prétend.

Ne pas décliner sa vraie identité n’est pas vraiment un mensonge mais, Alicia, la fille entière qui a horreur de la dissimilation n’a pas été ravie de se retrouver sur la Une d’un des journaux à scandale. L’acteur l’a déçue mais, l’homme continue de faire battre son cœur et ne manque pas de la faire craquer. Et ce n’est pas vraiment l’idée du siècle. Comment combiner sa vie confortable et paisible avec la vie tumultueuse de Patrick ? Comment supporter une vie sous les feux des projecteurs, elle, la fille réservée ? Et surtout, comment supporter la distance, les séparations, les rencontres calculées ou les rendez-vous manqués ? Patrick a une carrière à construire en Amérique et Alicia ne faisait pas partie de son plan de carrière. Troublé et indécis, il a préféré prendre la fuite qu’affronter la situation. Mais le destin ne les abandonne pas et veille sur leur cœur en totale fusion !

Ce 4e épisode du Gang Of Girls, en plus d’une petite intrigue et des beaux sentiments, est aussi une brochure touristique de l’une des villes que je kiffe. Une balade dans Biarritz que je redécouvre dans les yeux de personnages dont les émotions sont aussi sincères qu’à vif. Des émotions qui ne manquent pas de nous toucher grâce à la plume délicate de Caroline Costa. Cette dernière nous offre encore une fois une évasion totale en compagnie de personnages authentiques, le tout avec douceur et tout en suspense. Le corbeau n’a pas dit encore son dernier mot et garde tout son mystère et l’auteure continue toujours de nous taire les tenants et aboutissants du fil conducteur de toute la saga… Nous sommes dans le flou peut-être mais, certains indices me disent que je suis sur la bonne voie pour identifier la menace qui pèse sur la bande des 6.

Vivement la suite…

alicia

L’avis de carine sur On You, un roman de Farah Anah Chez Black Ink Editions


✧˚₊‧୭⁺‿︵ On You ‿︵⁺୭‧₊˚✧


Auteur : farah Annah

Genre : Romance

Editions : Black Ink Editions

Ebook : 4.99 €

Broché :

✧˚₊‧୭⁺‿︵ Résumé : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Ewen et Rina se rencontrent à un moment charnière de leur vie. À dix-huit ans, lui signe un contrat avec la Premier League de football, tandis qu’à la rentrée, elle poursuivra ses études à Florence.
Une connexion inexplicable, bien plus profonde qu’ils ne veulent l’admettre, se tisse entre eux. Hic majeur : Ewen appartient à une autre fille. Malgré leur attirance, ils se contentent d’une relation platonique, au cours d’un inoubliable été.
Jusqu’au jour où tout bascule.
Une simple proposition pourra-t-elle avoir des conséquences sur les dix années à venir ?
Jusqu’à quel point seront-ils capables de résister à leur désir sulfureux ?
Et combien de malentendus endureront-ils avant que la bombe de leurs sentiments n’explose pour de bon ?


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Mon avis : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Avec On you, Farah Anah nous offre une magnifique lecture, des plus intenses. Frustrante, belle, forte et addictive. Une lecture qui nous emporte dans une myriade d’émotions, et ce, dans une simplicité désarmante.

Rina et Ewen se rencontrent durant l’été de leur 18 ans. À l’aube de prendre leur envol dans leur vie d’adulte vers des chemins déjà tout tracés pour eux, mais aux antipodes l’un de l’autre.

Coup de foudre amical, ou coup de foudre tout court ? Des âmes sœurs sans aucun doute.

Pour Ewen, Rina incarne à la fois son contraire, et tout ce à quoi il aspire… Belle et lumineuse, libre comme l’air. Rina est un électron libre que personne ne peut attacher. La connexion entre eux est telle qu’ils deviennent rapidement amis. Les meilleurs amis qu’il soit durant un magnifique été qui se clôturera sur une belle note et preuve d’une amitié sincère.

Pourquoi pas plus ?

Parce qu’elle est trop belle…

Parce que lui fait semblant…

Parce que l’été touche à sa fin et qu’elle va partir…

Parce qu’il y en a une autre…

Mais qu’importe où et quand, ils sont et seront toujours là un pour l’autre. Cependant, la frontière entre l’amitié et l’amour est parfois très poreuse. Surtout lorsque l’alchimie est telle, que l’amitié ne pourrait vraiment ne plus être d’actualité tant l’attraction est forte. Si au moins Ewan était libre… Si Rina ne partait pas si loin poursuivre ses études… Et si en attendant de plus, ils laissaient le destin faire pour eux ? Le destin ? Hum… Pour cela il faudrait savoir jouer les cartes au bon moment…

Plus qu’un coup de cœur, On You est un véritable coup de foudre. Celui qui vous frappe sans que vous vous en rendiez compte au point de ne pas pouvoir poser la liseuse dès le premier chapitre, et encore moins avoir envie d’en terminer la lecture. J’ai mis trois jours pour finir les 10% qu’il me restait. Trois jours à me dire que si j’allais plus loin, j’allais les quitter… Et cela m’était impossible. Car, On You fait partie de ces romances qui vous touchent au plus haut point et dont les personnages vous alpaguent au point de vouloir qu’ils fassent partie de votre propre vie. Ou encore d’être eux tout simplement… Un récit profond dans un écrin de simplicité. Il ne faut pas s’attendre à une intrigue qu’il va falloir décrypter avec rebondissement sur rebondissement. Non. Nous sommes vraiment dans une romance pure et dure. Une romance vraie, faite d’amour fort, indescriptible, inéluctable. Et surtout destructeur et fait de non-dits, d’incompréhension et semé d’embûches. Savoir qu’ils existent l’un pour l’autre leur suffit. Aucun des deux ne veux attacher l’autre, ils préfèrent alors s’oublier eux-mêmes pour le bien de l’autre. Mais ce qu’ils n’oublient pas, c’est de nous faire autant souffrir qu’eux au passage ! Farah Anah manie sa plume de manière à ce qu’on se prenne chaque émotion en pleine figure. Chaque douleur, chaque larme, chaque palpitation de cœur ainsi que toutes les bouffées de chaleur … Ewan et Rina s’immiscent dans chaque cellule de notre cœur et de notre âme, et ce, à chaque page que l’on tourne.

« Gost » qu’Ewan est craquant ! Cet homme est un condensé d’amour et de sex/attitude à la beauté fatale. Que ce soit jeune adulte ou au fil des années, il nous touche par ses incertitudes, ses failles et sa gentillesse. On le voit grandir, mûrir, évoluer et accéder même à son plus grand rêve. Son ultime but depuis qu’il est enfant. Et pourtant… Il y a des rêves qui ne sont pas toujours ce que l’on croit dans les ordres de priorité. Des rêves que la vie malmène ou fait de rendez-vous manqués. Des rêves qu’on touche même parfois du doigt et qui nous montrent à quel point cela pourrait être bon et fantastique de le vivre au quotidien, tout en nous émiettant le cœur de ne pas avoir plus… de le voir s’envoler encore et encore jusqu’à nous détruire à petit feu. Il aimerait tant confronter Rina une fois pour toute… Ça le bouffe de l’intérieur, le rend de plus en plus amer… et malheureux. Elle passe son temps à fuir d’un point à l’autre rendant alors Ewan fou. Fou d’amour, fou de rage, fou d’elle. Complètement fou d’elle, et de leur relation qui ne s’étiole pas au fil du temps.

Quant à Rina, que vous dire de ce personnage atypique et émouvant, au charme unique, doux et sauvage à la fois ! De sa force et ses faiblesses, elle, la reine de la fuite qui refuse de faire face à sa vie. Face à lui. À son amour pour lui et ne se contente que de quelques morceaux qui permettent à son cœur de rester entier. Cette jeune fille d’abord que l’on découvre pétillante malgré tous les démons qui la hantent et qui devient au fil des pages, une femme à l’apparence sûre d’elle, mais qui ne franchit jamais le pas de ce qu’elle désire le plus au monde.

Pourquoi ?

Parce qu’il aime les choses simples et qu’elle est une complication pour lui ?

Parce que rien ne dure jamais ?

Parce qu’elle est lâche ?

La double narration de ce roman nous permet d’entrer dans le cœur de nos deux protagonistes et de ressentir cette multitude d’émotions qui nous transportent page par page. Les tourments, les failles et les blessures de chacun font ce qu’ils sont et guident leurs choix de vie ou encore de non-vie. Avec cette vulnérabilité palpable au travers des mots qui rend nos héros bouleversants, bien trop souvent pour notre palpitant. On You est un roman que je vous conseille de lire au plus vite si vous êtes adeptes des tressautements de votre petit cœur lors de vos lectures, associés à des palpitations et des vapeurs qui vont vous liquéfier. Une lecture hautement addictive, fluide et tellement belle.

Un carrousel d’émotions dans lequel chaque cheval ne peut finalement quitter sa place. Ils auront beau tourner pendant des années. Qu’importe la vitesse, la musique ou les lumières qui les accompagnent, la place qu’ils occupent reste et restera à jamais là où tout a commencé.

Un grand merci à Black Ink Editions pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle pépite livresque en service presse numérique.


✧˚₊‧୭⁺‿︵ Extrait : ‿︵⁺୭‧₊˚✧

Depuis son départ, on discute presque tous les jours par vidéoconférence, je sais d’ores et déjà qu’elle s’intègre plutôt bien à l’académie de Florence. Son italien la rend sexy, en dépit de ses lacunes, et j’imagine sans peine tous ces dalleux de ritals lui tourner autour. Enfin… Ce n’est pas mon problème. Ouais, t’essaies de t’en convaincre, Ducon… Ce qui l’est, en revanche, c’est le fait qu’elle ait réservé un billet d’avion en dernière minute pour me voir jouer. C’est aussi sa présence à cette soirée, alors qu’on s’était promis de passer tout notre temps ensemble lorsqu’elle reviendrait à Londres. Si elle est déçue, elle le dissimule avec brio sous un sourire rayonnant, à côté d’une Charlotte accrochée à sa tête d’enterrement.

Regards complices.

Parfois indécents. Plutôt bienveillants.

Au milieu de ces inconnus, de ces célébrités, de nos copains, je retrouve mon havre dans ces perles obscures, dans ce sourire carmin, dans notre gestuelle synchronisée. Il suffit de ça pour rétablir notre connexion.

Il suffirait que je la touche.

Que je m’y perde….

Les couleurs de la nuit de Sylviane Blin en auto-édition !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Les couleurs de la nuit de Sylviane Blin. Une romance contemporaine pleine de sentiments, de mystères avec avec une bonne dose de suspense !

Titre : Les couleurs de la nuit

Auteure : Sylviane Blin

Editeur : Auto-édition 

Genre : Romance contemporaine

Broché : Lien d’achat

Résumé : À vingt ans, Emily, orpheline sujette à des crises de mélancolie, doit quitter le pensionnat dans lequel elle a été placée depuis quinze années. De retour dans la propriété familiale, elle apprend l’effroyable vérité sur la disparition de ses proches. Se venger, et rétablir la justice devient alors son obsession. Mais lorsqu’elle rencontre Mathieu, un homme d’affaires séduisant, elle sent que l’attraction irrépressible qui naît entre eux pourrait dévaster et ébranler ses résolutions…Quel choix lui reste-t-il quand une course impitoyable contre la montre s’est enclenchée ?

。·:*:·゚🌸゚·:*:·゚✿ L’avisdeMya ✿゚·:*:·゚🌸゚·:*:·。

Je ne connaissais pas la plume de Sylviane Blin et désormais, c’est chose faite. Les couleurs de la nuit s’est avéré une romance pleine de mystère et de suspense. Un clair-obscur dans la douleur de l’abandon et dans l’obsession de la vengeance. Toutefois, le voyage n’est pas dénué d’une certaine douceur et de romantisme. Le style de l’auteure m’a renvoyée à de beaux souvenirs, la découverte de cette romance m’a fait penser à Delly que seules celles de ma génération connaissent et encore… J’ai retrouvé cette douceur, cette pudeur et ce romanesque qui mâtinaient la majorité de ses livres.

Emily a subi un gros trauma quand sa mère l’a fait enfermer derrière les grilles du pensionnat et s’en est allée sans même se retourner, la laissant dans un état proche de la folie à force de pleurer et hurler sa douleur. Et depuis, elle s’est emmurée dans un silence assourdissant. Ses yeux criaient sa douleur et sa colère mais, ses lèvres restaient scellées. Les années passent sans qu’elle en prononce un seul mot, rien n’a fait taire sa souffrance, son état dépressif ni sa haine. Malgré les traitements médicamenteux, elle a passé son enfance et son adolescence à errer dans les dédales de ce pensionnat l’âme en peine, entourée et en même temps seule avec sa fureur et son chagrin.

Aujourd’hui, elle a tout juste vingt ans et c’est l’heure pour elle de voler de ses propres ailes. Mais où aller ? Et comment subsister ? Elle, qui n’a connu n’a que les murs du pensionnat et son obscurité, comment arrivera-telle à atteindre la lumière derrière les grilles sans s’effondrer ni sans tomber dans ces anciens travers ? Ce qu’Emily ne sait pas, c’est que le destin lui réserve bien de surprises. Certaines, consolatrices et d’autres rempliront son cœur d’une haine féroce qui ne s’apaisera qu’en se vengeant de ceux qui ont détruit sa vie.  Le destin ne s’arrêtera pas en bon chemin, Emily ne sera jamais seule, sa mère avait un plan pour le jour de ses vingt ans, infaillible soit-il mais, qui ne sera pas sans accroc. La jeune fille retrouvera des gens qui auront à cœur son bien-être, un patrimoine dont elle n’avait pas connaissance, des réponses à ses mille questions et la clé de sa vengeance. Mais, quand l’amour s’en mêle, la raison s’envole et les plans tombent à l’eau. Emily tiendra-t-elle sa promesse et ira au bout de sa mission ou laissera-t-elle l’élan de son cœur l’en distraire ?

La plume de Sylviane Blin a été une sacrée surprise ! Elle a concocté une romance soft dont le fil conducteur est la légende du fil rouge et une trame qui ne l’est point, bien au contraire. Les couleurs de la nuit est un romantic-suspense haletant avec une intrigue dévoilée avec parcimonie afin de nous garder dans le flou du début à la fin, j’avoue que je n’en ai pas deviné les tenants et aboutissants que vers la fin. L’auteure a réussi son challenge à nous embarquer pour cette épopée où légende, sentiments et vengeance font un bon ménage. Elle nous a offert un amour fort, une alchimie aussi poétique que pudique qui rappelle un certain romantisme d’antan où se mélangent avec une parfaite harmonie, de beaux sentiments, de l’imagination, fiction et moult rêveries ! Et au milieu de tous ces mystères est né l’amour. Un amour prédestiné mais, inattendu, celui qui ne fléchira point sous le coup des épreuves et durera jusqu’à l’éternité…

Si je n’ai pas eu d’affinités avec le personnage masculin, Emily m’a conquise et m’a touchée en plein cœur. Les épreuves par lesquelles elle est passée ont forgé sa personnalité et lui ont donné les armes pour échafauder sa vengeance même si elle devait renoncer à elle-même. Un personnage qui n’a pas perdu son âme solaire malgré la noirceur dans laquelle elle a fait ses griffes. Elle est envoûtante, d’une humilité et gentillesse qui ne laissent pas indifférents.

Bref, Les couleurs de la nuit est une romance qui vaut le coup de découvrir si vous aimez les histoires avec une bonne dose de suspense !

Merci à Sylviane Blin pour sa confiance ainsi que pour l’envoi du service presse numérique !

blin

L’avis de Charlotte sur Brothers of Death tome 3 – Hope de Laurie Eschard


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Brothers of Death tome 3 – Hope de Laurie Eschard publié par Shingfoo éditions

Titre : Brothers of Death tome 3 – Hope

Auteur : Laurie Eschard

Genre : Romance

Editions : Shingfoo éditions

Ebook :  4,99€

Résumé :

Tome 3 de la saga Brothers Of Death.

Cela fait presque cinq ans que Devon Thomas purge sa peine à l’ADX Florence. Il s’efforce de ne pas faire de vagues mais quand il apprend que la maladie de sa mère évolue, Devon fait une demande de transfert afin de revenir à Ironwood. Dans ce nouveau centre pénitentiaire, le système carcéral est complètement différent de celui de la prison du Colorado.
À Ironwood, le passé le rattrape et les problèmes rejaillissent, ce retour aux sources ne sera pas de tout repos.
Pourtant au milieu du chaos, la rencontre avec Violet, jeune bibliothécaire au grand cœur sera peut-être son salut… et sa porte de sortie ?

Mon avis :

Devon est à la prison hautement sécurisée ADX depuis presque 5 ans. Son objectif : ne pas faire de vague et respecter toutes les consignes pour sortir au plus tôt. Quand il apprend que la maladie de sa mère évolue, il demande à revenir à Ironwood dans le centre pénitentiaire de sa ville d’origine. Mais se retrouver au cœur de cette ville fait resurgir le passé, notamment les problèmes entre les Brothers of Death et leurs rivaux qui n’ont pas cessé. La prison, sera-t-elle un endroit sûr pour lui ?

C’est dans la bibliothèque de cette prison qu’il fait la rencontre de Violet, arrivera-t-elle à lui apporter un peu de douceur et d’humanité ?

Je suis contente de retrouver Devon, mais les conditions sont difficiles pour lui, comme pour tout le monde, je suppose. Sa vie carcérale est bien décrite, j’ai eu beaucoup de peine pour lui, pour ce sacrifice qu’il a consenti à faire. De par le premier tome, nous avons des éléments dont lui ne dispose pas et ça a été assez frustrant pour moi de le voir se résigner, même si je comprends ses raisons.


Devon s’est assagi avec ces quelques années d’incarcération. Il a mis de côté son côté impulsif pour devenir le sage détenu Thomas. Il reste cependant inquiet pour sa famille notamment pour sa mère dont la maladie ne s’améliore pas voilà, pour sa sœur dont l’état semble empirer depuis plusieurs années, ainsi que pour son frère qui se démène pour gérer financièrement tout le monde. J’ai aimé voir que son petit frère et mûri ça laisse présager un meilleur lien entre pour la suite. Sa rencontre avec Violet lui apporte tout de même du baume au cœur, j’ai aimé la relation qu’ils tissent ensemble malgré la situation et les interdits.

Violet est une douce jeune femme. Elle est enseignante dans un lycée et donne de son temps comme bénévole à la prison où elle assure des cours aux détenus. Elle a le cœur sur la main et n’hésite pas à donner d’elle-même, peut-être un peu trop parfois, car certains pourraient en profiter. J’ai aimé cette jeune femme qui est malgré tout têtue, qui sait ce qu’elle veut et ne lâche rien.

Dans ce troisième opus, les choses évoluent, notamment pour les personnages, mais aussi au niveau de l’histoire. J’ai beaucoup aimé l’évolution de Devon qui fait face à beaucoup de choses, il est à la fois psychologiquement difficile d’avancer et en même temps, il est empreint d’une douceur et d’une force incommensurable.

La fin de ce tome donne encore une fois envie de plonger immédiatement dans la suite, qui ne tardera pas à arriver, pour savoir comment les choses vont tourner, je croise les doigts, car j’ai peur pour tous les personnages auxquels je me suis attachée.

Comme dans le précédent, j’ai adoré le rythme de l’histoire, pas de place à l’ennui. La plume de l’auteure est agréable, fluide et addictive. Je suis extrêmement impatiente de découvrir la suite !

Merci à l’équipe Shingfoo pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

J’observe Atkins un instant avant de secouer la tête. Le gardien semble satisfait et se recule, retournant à l’observation du réfectoire. Pourtant, il continue à jeter des petits coups d’œil furtifs vers nous, prêt à intervenir si ça dégénère.

— Qu’est-ce que tu me veux ? je finis par lui demander.

Atkins se lève lentement et finit par faire un petit signe de tête à ses acolytes. Ils dégagent leurs mains de mon épaule.

Fait gaffe à toi, Thomas ! Surveille bien tes arrières parce que je serai toujours tout près. Tu n’es plus seul, Thomas. Je ne sais pas comment ça fonctionne dans ton clan de tocards mais chez les Skulls, c’est une vie contre une vie et chacun paie ses dettes.