L’avis de Carine sur le livre illustré pour enfant, Caillou – C’est délicieux aux Editions Chouette


51Dvl7wW7pL._SX464_BO1,204,203,200_Titre : Caillou – C’est délicieux

Auteur : Christine L’Heureux

Illustration : Kay

Collection : Les essentiels de Caillou

Série : Saines habitudes

Editions : Chouette

Prix : 8,95 €

25 chroniques de livreChallenge NetGalley France 2019Challenge NetGalley France 2018Badge 80%Badge Critiques à la UneBadge Lecteur professionnel

Présentation de l’éditeur : Caillou n’a pas toujours envie de goûter de nouveaux aliments. Mais avec un peu d’ingéniosité, la découverte de nouvelles saveurs peut devenir une délicieuse aventure.

Mon avis : 

La maman de Caillou est très inquiète car depuis quelque jour ce dernier touche à peine à ses aliments. Pourtant elle prend le temps de lui concocter de bons repas mais voilà, Caillou n’aime pas.

Découvrir de nouvelles saveurs n’est pas toujours aisé pour un enfant lorsque les goûts s’affirment mais aussi cette peur qui les tirailles dans la découverte de nouveaux aliments. « J’aime pas !  j’en veux pas ! » Sont les refrains courants des enfants quand ils sont à table et qu’on leur présente de nouveaux aliments. C’est toujours un peu déconcertant pour les parents et pourtant, il ne suffit de pas grand chose parfois pour les initier à la découverte de ces nouveaux aliments.

La maman de Caillou l’a très bien compris en lui proposant de participer à la confection du repas dans son intégralité. Et l’astuce commence par les courses où Caillou choisira lui même les légumes qu’il souhaite goûter. Ensuite il prendra le temps de les laver avec sa maman qu’il va aider à préparer une bonne soupe. Quelle fierté ce sera pour Caillou lorsqu’on lui dira que c’est délicieux. Une belle prise de confiance pour lui et donc pour l’enfant qui découvrira cet ouvrage. Cela lui permettra également de voir que même son petit héros Caillou a du mal avec la nouveauté, et qu’il comprend très bien ce qu’ils ressentent.  Alors si Caillou prend du plaisir ensuite, pourquoi ne pas se laisser tenter et demander à maman de faire la même chose.

C’est par des textes courts et des illustrations toujours aussi belles que nous suivons les aventures de Caillou qui sont toujours très ludique tout en restant dans la simplicité.

Merci aux Editions NetGalley et les éditions Chouette pour m’avoir permis de faire découvrir cette nouvelle aventure à mon petit testeur Louis de 3 ans.

L’avis de Carine sur Hot Expériences de Shana Keers


41yp-ZCTdhL._SX331_BO1,204,203,200_Titre : Hot Expériences

Attention ! Tome intermédiaire de Night Expériences

Auteur : Shana Keers

Genre: Romance érotique

Editions : Auto

Ebook : 4.99€

Broché : 15.00 €

Résumé : NOTE IMPORTANTE DE L’AUTEURE AVANT LECTURE :Hot Experiences est un tome intermédiaire à Night Experiences, son intrigue débute donc au milieu de celle de Night Experiences avec les mêmes protagonistes et dans les mêmes lieux. Pour une bonne compréhension de Hot Experiences, il est donc IMPÉRATIF de lire Night Experiences avant de vous lancer dans la lecture de celui-ci.***

Si Tarah compare Douglas à un iceberg incandescent, ce n’est pas pour rien. D’humeur changeante, son homme est tantôt glacial, tantôt enflammé, mais toujours impétueux, et c’est comme ça qu’elle l’aime. Alors, le jour de son emménagement avec lui, elle est consciente que son existence ne sera pas de tout repos. Cependant, elle est sereine. Son passé est derrière elle et Sabrina, l’ex de Douglas, n’est plus qu’un lointain souvenir. Elle peut enfin accéder au bonheur. Seulement, la chambre conjugale qu’il lui a interdit pendant de nombreuses semaines, ne ressemble pas au sanctuaire auquel elle s’attendait. Son esprit se met à divaguer et elle doute. Tarah sait qu’elle ne réfléchit pas assez avant de parler, pourtant, une question franchit la barrière de sa bouche et, au vu de la réaction de Douglas, elle décide de ne pas en rester là. Elle veut comprendre ce qui cloche. Elle le doit. Et le seul moyen d’y parvenir est de lui proposer l’expérience intégrale. Elle a conscience de s’aventurer sur un terrain volcanique. Cependant, elle ignore que la réalité de cette «hot expérience» sera bien au-delà de tout ce qu’elle imaginait.

Mon avis :

Après Night Expériences, Shana Keers nous ouvre les portes de l’Expériences, version Hot. L’auteure nous offre le luxe d’entrer plus intimement dans la vie de Tarah et Douglas et les découvrir sous un autre jour.

Hot Experiences est un tome intermédiaire à Night Experiences, étant donné que son intrigue débute au milieu de celle de ce dernier avec les mêmes protagonistes et dans les mêmes lieux. Il est donc impératif que vous ayez lu le premier pour vous lancer dans cette nouvelle lecture. Attention ce n’est pas un spin-off !

La visite de Sab, l’ex de Douglas dans la boite pourrait appartenir au passé sauf que finalement, cela ne plait vraiment à personne qu’elle ait pu à nouveau refaire surface. Si notre iceberg sexy veut se voiler la face, Tarah, elle, commence sérieusement à se poser des questions sur les relations qu’il entretenait avec elle. L’irruption de cette femme l’a touchée plus qu’elle ne veut le laisser croire.

Aujourd’hui c’est peut-être elle qui partage son lit, mais il n’y a pas si longtemps, c’était une autre qui criait son prénom au milieu des draps… Pas elle… Tarah doute tout à coup…. Comment était-ce avec Sab ? Est-ce qu’elle est à la hauteur ou pense-t-il encore à son ex ? Les murs ne peuvent pas parler pour lui dévoiler leurs sombres secrets, et malgré le fait qu’elle ait essayé d’ignorer ce qu’il a pu vivre avec son ex, elle ne peut plus se taire. Elle veut savoir. Tout connaitre de l’homme qui partage désormais sa vie.

D’une simple question qui aurait pu être banale, des suspicions vont l’emmener à chercher plus loin et sa curiosité l’a poussée sur un terrain glissant qui pourrait bien être aussi, excitant !

Qui es-tu vraiment Douglas Snyder ? Que caches-tu ? Ce pourrait-il que tu brides tes envies ? La seule chance de le savoir ?… Lui demander de tenter L’expérience intégrale. Mais est-il prêt à montrer à Tarah cette facette de lui alors que le simple fait de l’aimer le pousse à être un homme nouveau ?

Si vous avez aimé Night Expériences, il vous sera impossible de passer à côté de ce tome intermédiaire qui nous ouvre les portes sur une expérience à ne pas manquer. Une expérience étrange, agaçante mais très excitante !

7 jours.

7 Rooms.

Aucun traitement de faveur.

Aucun privilège.

Lui, l’iceberg incandescent … Elle, la brune volcanique… Qui va donner une leçon à l’autre ?

Shana Keers nous replonge dans le récit au moment où Tarah emménage chez Sny. Là où ses doutes ont besoin de réponses pour pouvoir aller vraiment de l’avant. Mais si Tarah en à vraiment besoin, c’est aussi le cas de Sny, même si ce dernier se voile la face. Sa brune volcanique va le pousser dans ses retranchements et nous permettre, à nous lecteurs, de prendre un réel plaisir à découvrir ce qu’il se passe derrière chaque porte des Rooms du Club. Mais surtout, ce qu’il se passe dans leurs têtes.

Les scènes érotiques sont nombreuses et toujours écrites avec maîtrise et subtilité. Elles nous emportent dans un tourbillon d’érotisme brûlant et toujours passionné. On suit en même temps et avec plaisir leurs expériences, tout en étant incitées par l’auteure à une réflexion plus profonde sur le sens de leurs actes.

Cette expérience n’est pas qu’un simple jeu érotique pour eux, c’est beaucoup plus profond et même dangereux pour ce couple qui se cherche et qui va se découvrir dans une tempête d’émotions imprévues au programme.

Ce tome intermédiaire ne repose pas seulement sur les scènes de sexe qui manquaient dans le premier opus. Il approfondit l’intrigue et nous apporte des réponses plus explicites sur le dénouement de plusieurs situations en compagnie des personnages secondaires, qui sont toujours aussi importants et apportent chacun sa pierre à ce récit que je vous recommande.

Un grand merci à Shana Keers pour sa confiance et aussi pour avoir écouté ses lectrices en nous offrant ce tome intermédiaire.

41yp-ZCTdhL._SX331_BO1,204,203,200_

 

 

 

 

 

Match de Jeanne & Louise Corolle, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Match, une romance fort sympa avec un thème d’actualité, signée Jeanne & Louise Corolle. Merci à BMR pour l’envoi du service presse via NetGalley France !

Titre : Match

Auteures : Jeanne et Louise Corolle

Éditeur : BMR

Genre : Romance

Service presse : NetGalley France

Résumé : La saison s’annonce difficile pour l’équipe de foot féminine de Tottenham : avec leur terrain d’entraînement en rénovation, elles vont être obligées de partager celui des hommes. Alors qu’elles se battent déjà au quotidien pour être reconnues à leur juste valeur, elles devront en plus supporter les railleries de leurs homologues masculins !
Pour Maja, la capitaine, cela ne fait que confirmer sa règle d’or : ne jamais sortir avec un joueur pro. De toute façon, elle ne correspond pas au cliché de la femme de footballeur ! Aucun risque de ce côté-là.
Et pourtant, ne dit-on pas que les règles sont faites pour être brisées ?

L’avisdeMya : 

Le stade de Tottenham Ladies est en plein travaux, de ce fait, l’équipe de Maja va devoir partager le terrain d’entraînement de l’équipe masculine. Chose qui ne plaît ni à l’un ni à l’autre. Mais les deux team sont obligées de faire avec et tant pis pour leurs états d’âme.

Maja était contente au début de cette initiative qui lui permet de s’entraîner aux côtés de ses idoles,  Mais à leur arrivée, elle a vite déchanté. Maja commence à avoir du mal à endurer les messes basses de ses congénères de l’équipe des garçons et leurs attitudes machistes !

Et surtout, elle ne peut supporter le suffisant Alistair Winkle, l’étoile montante de Tottenham et le chouchou de ses dames ! Non qu’il l’a draguée ou quoi que soit de ce genre ! Alistair trône sur son piédestal et ne sort qu’avec l’élite et elle n’en fait partie ! Et même si cela devrait arriver, Maja a pour principe de ne jamais fricoter avec ses collègues, de crainte de salir sa réputation et nuire à sa carrière !

Jusqu’au jour où elle a dû le côtoyer de près en travaillant sur un projet en commun. Depuis, elle a pu se faire une idée plus précise et bien différente de l’image qu’on donne de lui dans la presse !

Alistair s’est avéré un type bien, attentionné et très ouvert contrairement à ce qu’on peut penser. Et Maja est prête à craquer pour ce nouveau visage qu’il n’a dévoilé qu’à elle et qu’importent ses vieux principes ! Mais, lui est-il prêt à se laisser apprivoiser ?

Match est une romance fort sympathique. Une lecture tout à fait adéquate avec l’événement en cours en France. La Coupe du monde féminine est une bonne occasion pour dévorer des romances avec le thème. Et c’est justement pour cette raison que j’ai choisi ce titre, histoire de me mettre dans l’ambiance. Je l’ai lu d’une traite et le soir même de la réception du service presse. Pour dire que j’ai apprécié cette histoire fluide, agréable, et sans prise de tête.

Les personnages sont bien attachants, surtout Maja dont le foot est une histoire de famille. Une passion héritée de son père, lui-même ex-joueur de haut niveau. Elle se donne à fond pour son équipe en tant que capitaine, sue sang et eau pour rendre fier son paternel dans un premier temps. Puis pour se maintenir en haut du podium dans cet univers qui ne fait que peu de cas du football féminin. Eh oui, Maja s’insurge contre les stéréotypes qui sont une monnaie courante dans le milieu. Les femmes sportives se donnent autant que les hommes en matière de temps et de préparation. Pourtant, elles ne reçoivent nullement les mêmes revenus ni n’ont la même médiatisation. Et il y aussi une question qui a été soulevée par Jeanne & Louise Corolle : Sport et féminité font-ils bon ménage ? Les hommes regardent-ils les femmes et les sportives du même œil ?

En tant que quatre-mains, la transition entre les deux plumes est indétectable. Car on ne se rend pas compte qui écrit quoi, ce qui rend la lecture fort aisée. Deux plumes qui s’accordent en symbiose et un récit qui mêle une douce romance et football pour le grand plaisir des fans des deux !

Juste pour préciser, ne vous attendez pas à un désir fou, voire un amour fulgurant ou passionné. La romance évolue en arrière-plan, tranquillement au fil des pages et n’aboutit qu’en fin de route. Mais, cela n’enlève rien à la qualité de la trame !

Merci à BMR, NetGalley France ainsi qu’au quatre-mains Jeanne & Louise Corolle !

 

64532621_439137976902504_6705125968387768320_n

 

 

This Crazy Thing Called Love d’Elsa Carat, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur une superbe et attendrissante romance This Crazy Thing Called Love, signée Elsa Carat. Merci à Harlequin France pour l’envoi du service presse via NetGalley France !

Titre : This Crazy Thing Called Love 

Auteure : Elsa Carat

Éditeur : Harlequin France

Collection : HQN

Genre : Romance 

Service presse : NetGalley France

Résumé : Lali n’en revient pas, sa candidature a été retenue  ! Elle va participer au grand reportage organisé par France Télévisions sur les vocations hors norme. Rien de tel pour booster les débuts de sa carrière de comédienne. Surtout que Luca, cet homme charmant qu’elle a repéré le jour du casting, fait partie de l’aventure, lui aussi. Et, même si ce futur pompier est légèrement prétentieux et agaçant, Lali trouve sa compagnie très agréable. Mais elle ne doit pas perdre de vue son objectif  : se faire repérer dans l’émission. Et entamer une relation avec un autre participant n’est peut-être pas la meilleure idée qui soit… Enfin, sauf si cela reste leur petit secret  ?

L’avisdeMya :

Lali rêve de scènes et voir son étoile briller. Et aujourd’hui, l’occasion s’offre à elle pour réaliser son vœu. Elle vient de quitter la Bretagne, sa région natale en direction de Paris pour intégrer les prestigieux cours Florent. Mais elle ignorait qu’elle allait devoir participer à un reportage télé-réalité sur les vocations hors normes. Si elle n’était pas friande de ce genre de célébrité tapageuse, elle a vu dans cette émission, une opportunité de se faire les dents pour lancer sa carrière de comédienne.

Mais son attirance pour Luca, le pompier à la carrière hasardeuse, va ébranler son quotidien déjà tout tracé et semer le trouble en elle. Au lieu de se concentrer sur son objectif, Lali va devoir résoudre l’énigme nommée Luca.

Luca, quant à lui, vient d’être choisi aussi pour participer à l’émission mais les choses dérapent d’entrée de jeu entre lui et Lali. En cédant à la tentation, Luca risque sa carrière et tout le travail qu’il a accompli ces dernières années pour tourner la page de son passé tumultueux. Trop de choses en jeu pour qu’il se permette de plonger dans une relation amoureuse.

Mener à terme projet et carrière n’est pas compatible avec les élans de leurs cœurs, alors nos deux jeunes gens vont devoir tuer dans l’œuf cette attraction naissante qui pourrait leur coûter trop cher !

This Crazy Thing Called Love est une jolie romance qui parle de seconde chance avec des personnages que tout oppose mais qui puisent dans la force de leurs caractères pour venir à bout des difficultés ! Des personnages attachants qui ne manqueront pas de vous charmer.

Lali est maladroite, timide mais loin d’être timorée. Déterminée à pousser Luca dans ses derniers retranchements et ce, malgré sa manie à la pousser à bout et ses airs intimidants. Elle ne manque jamais l’occasion de le défier et de braver les règles qu’il a établies entre eux !

Luca sous le masque de type prétentieux et exaspérant cache moult fissures qui font partie intégrante de lui. Une colère sourde couve dans ses entrailles depuis trop longtemps pour pouvoir s’en défaire. Même la douceur de Lali n’arrive pas à l’apaiser voire la dompter. Mais sous le feu qui crépite, la culpabilité qui le dévore et les regrets, Luca se révèle un type attentionné, affectueux envers les siens pour lesquels il est prêt à tous les sacrifices. Même son coeur !

À première vu, nos deux jeunes protagonistes ne peuvent prétendre à aucun avenir d’être ensemble mais ne dit-on pas que l’amour est imprévisible et donne le désir et la force de construire ? Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Se construire, de renaître de ces cendres. Luca nous donne la preuve que les secondes chances ne sont pas jute un mythe ni une expression dénuée de sens !

Je n’oublie pas de faire mention aussi des personnages secondaires qui ont apporté leurs pierres à l’édifice et ont pimenté le cheminement de cette histoire. Effectivement, entre la jalousie de la copine et la froideur du professeur, le séjour de Lali à Paris ne sera pas de tout repos. Heureusement qu’elle a le soutien indéfectible et les conseils avisés de sa patronne qui l’aideront à aplatir le chemin de l’amour semé d’embûches !

J’ai passé un très bon moment avec Lali et Luca auxquels je me suis facilement attachée. Et j’ai tout de suite adhéré à leur histoire attendrissante et qui nous touche en plein coeur. En effet, leur amour n’est pas le fleuve tranquille auquel on s’attend.

J’ai un seul point négatif à soulever, les événements qui se succèdent passent vite, par conséquent, on ne profite pas à fond de cette superbe romance. Vous savez, quand on aime, on n’en a jamais assez !

Je suis vraiment ravie de retrouver la jolie plume d’Elsa Carat dans un nouveau registre, nouveau genre. Que ce soit pour nous faire rire ou pour nous émouvoir, elle sait trouver le chemin de nos cœurs !

64279546_2768937096454216_6424179624841838592_n

 

 

 

 

 

 

L’avis de Mélissa sur Ashes Of You d’Anna Finn.


Hello les étoiles, Je vous présente mon avis sur Ahes Of You d’Anna Finn. Une romance éditée par les éditions Addictives !

 

Titre : Ashes Of You

Auteur : Anna Finn

Éditeur : Éditions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance 

Résumé : Il a détruit sa vie, elle a ruiné la sienne… Onze ans auparavant, Sasha et Charlie se sont follement aimés. Mais depuis qu’un terrible accident les a séparés, Sasha a choisi son arme : la colère plutôt que les larmes. Alors quand Charlie resurgit dans la petite ville d’Ormont, la jeune fille pense ne pas pouvoir le supporter. Il a détruit sa vie et elle a ruiné la sienne : comment pourraient-ils se croiser et faire comme si de rien n’était ? Pourtant, le nouveau Charlie la trouble tout autant que l’ancien, et Sasha s’interroge : est-ce que, derrière la colère et le mépris, il reste quelque chose de leur amour ? Est-ce que tout est réparable ? Alors que le Charlie d’avant affleure sous le Charlie qu’elle déteste, Sasha commence à penser que oui. Mais un lourd secret de famille pourrait bien lui donner tort…

L’avis de Mélissa  :

Sasha a vécu une histoire intense et passionnelle avec Charlie. Amis et amants, ils se sont aimés et bien plus encore. Complémentaires et fous l’un de l’autre, ils ne formaient qu’un ! Mais les doutes de Sasha ont entraîné une suite d’événements et un accident qui ont mis un terme à cette relation fusionnelle. La laissant complètement détruite, et ruinant les espoirs d’avenir de celui qu’elle aimait tant.

Comment une telle relation et un tel amour a pu se terminer ainsi ?

C’est onze ans plus tard, au retour de Charlie dans la petite ville d’Ormont, que tout va prendre son sens. On n’oublie jamais son grand amour ! Mais lorsque la présence de celui-ci ne nous fait ressentir que haine et colère, peut-on envisager de retrouver ce que l’on a temps chéri, tant espérer ?

Sasha et Charlie apprendront à s’apprivoiser à nouveau, laissant des sentiments enfouis refaire surface… Mais parfois le passé peut révéler des secrets inattendus et tout faire voler en éclat. L’amour est-il plus fort que tout ?

C’est complètement sous le charme de la plume d’Anna Finn que je referme cette lecture. Et quelle magnifique découverte !

L’auteure nous offre un roman émotionnellement renversant et plein de surprises qui a fait chavirer mon cœur. En effet, je dois dire qu’aucune fausse note n’a retenu mon attention et quel plaisir de lire une histoire aussi bien menée, aussi bien pensée et aboutie ! Avec une énigme qui se met en place dès le départ et cette torture d’esprit, qui finalement a été parfaitement à la hauteur de mes attentes.

De plus, j’ai été séduite par la crédibilité des événements. Cette part de réalité qui en ressort, décuple l’intensité des émotions et rend le récit vivant et les personnages encore plus attachants.

Sasha est très touchante. Malgré son passé, elle fait preuve d’une force de caractère immense. Une vraie lionne : J’adore. J’ai trouvé Charlie très attachant. Il est réfléchi, et beaucoup moins indécis quant à ses sentiments envers sa belle. Moins offensif que cette dernière également. Il représente à la perfection ce qu’est l’amour avec un grand A. Quant aux autres personnages, ils ne sont pas en reste et apportent tous un petit truc à ce livre, voire plus….

Le destin de Sasha et Charlie ne dépend pas uniquement d’eux. Quelle en sera l’issue ? Je vous invite très fortement à venir le découvrir par vous-même. Une romance pleine d’émotions qui ne vous laissera pas sur votre faim.

Je remercie Carole des Éditions Addictives pour ce service presse numérique ainsi qu’Anna Finn de m’avoir fait passer un excellent moment de lecture !

62569905_545132692685853_174254970751680512_n

 

The Horsmen Ride – Conquest de Liv Stone, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Conquest, le 1er volet de la série The Horsmen Ride de Liv Stone. Merci aux éditions Addictives pour l’envoi du service presse !

Titre : The Horsmen Ride – Conquest

Auteure : Liv Stone

Éditeur : Éditions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance

Résumé : Il est violent, dangereux, sombre… irrésistible.
Conquest n’a peur de rien ni de personne. Membre du redouté gang des Horsemen of the Apocalypse, il en est même l’un des leaders.
Il dirige ses hommes d’une main de fer, sans jamais reculer face au danger ni se laisser déstabiliser.
Alors menacer et torturer Selena pour obtenir des réponses sur la disparition de l’un des siens, ça devrait être facile.
Mais la jeune femme change les règles, qu’il le veuille ou non. Même séquestrée, désorientée et angoissée, elle le trouble autant que lors de la nuit torride qu’ils ont partagée quelques semaines avant son enlèvement…
Et si Conquest baisse la garde, il risque sa vie et celle de tous les siens…

L’avisdeMya :

Quand Selena faisait la tournée des bars à la recherche d’un bout de son passé, elle ne savait pas encore qu’elle voguait vers sa destinée. Et quelle destinée ! Une nuit et une unique nuit volée au temps avec un inconnu va chambouler tous ses principes et sa perception de la justice !

Idéaliste, droite dans ses bottes dans tous les sens du terme, Selena Bennet a intégré les forces de l’ordre et depuis sa sortie de l’académie, elle travaille dur pour apaiser cette soif de justice qui la taraude depuis son enfance. Jusqu’au jour où sa route croise les cavaliers de l’apocalypse ! À partir de ce jour-là, plus de répit pour elle en tant que flic ni en tant que femme.

Conquest, le leader des The Horsmen Ride, se mord les doigts depuis qu’il a cédé à la tentation d’une nuit avec une inconnue. Aujourd’hui, il sait qu’elle est flic mais son corps… Et son cœur la réclament haut et fort. Et ne veulent rien savoir sur son statut de fouineuse. S’il cède encore à leurs désirs, il signera sa perte et celle de son club.

Entre danger, trahison et vengeance, le chemin de l’amour ne sera que plus dur à trouver !

J’ai vraiment pris plaisir à découvrir la jolie et addictive plume de Liv Stone. Ce premier volet de The Horsmen Ride, réunit tous ce que j’aime dans l’univers des bikers : Rebondissements, suspense, pas trop de violence gratuite. Et surtout des personnages de caractère avec lesquels je vibre en symbiose à travers ma lecture.

En effet, Selena a prouvé plus qu’une fois qu’elle était la femme de la situation. Malgré les risques qu’elle encourt, elle n’abdique point et ne mâche pas ses mots. Là où beaucoup y voient de l’impétuosité et une tendance suicidaire, Conquest voit une femme de caractère, fidèle à ses principes, loyale à son équipe et déterminée à appliquer la loi. Une femme incorruptible et une raison de plus pour succomber à ses charmes !

À elle seule, elle a réussi à se mettre des hors-la-loi dans la poche, mettre d’autres hors d’état de nuire malgré les coups qu’elle a essuyés et déjouer le complot dont elle a fait l’objet. Une héroïne à laquelle on aimerait s’y identifier. Une femme qui a l’air inoffensif, ce qui trompe facilement ses adversaires. Elle n’hésite pas à foncer dans le tas et utiliser tous les moyens à sa disposition pour protéger les siens. Elle est solaire, imprévisible et a tendance à s’attirer les ennuis.

Quant à Conquest, il suinte le danger par tous les pores de sa peau. Et toute personne raisonnable et tenant à la vie a intérêt de se tenir à carreau et suivre les règles qu’il a établies avec ses frères. Il a gagné le respect de ses hommes par la force de son caractère et par la poigne de maître dont il mène les affaires du club.

Mais l’arrivée de Séléna ébranle tout ce qu’il a construit. Il devrait lui en vouloir, mais c’est le contraire qui se produit. Conquest privilège sa protection aux business. Il est prêt à tout pour la préserver du danger qui l’éclabousse à force de les côtoyer, quitte à braver les règles ou tuer l’un des leurs. Si ce n’est pas ça l’amour…!

Mais, au fil des pages, on se rend compte que cette dernière n’a pas besoin des membres de The Horsmen Ride pour se mettre en péril. Le piège qu’on lui a tendu, se referme doucement mais sûrement autour de son cou et ce n’est pas la loi qu’elle vénère tellement qui la sortira de ce guêpier !

En somme, c’est avec un grand soupir de satisfaction que j’ai terminé Conquest, contente que l’auteure nous offre un univers plein de danger tout en restant soft. Et ravie qu’elle nous révèle une autre facette des bikers. Ce sont des criminels certes, mais ils ont certains principes auxquels ils ne dérogent pas. Tels les violences contre les femmes. Et sont même prêts à fraterniser avec l’ennemi pour livrer le violeur qui s’attaque à elles au lieu d’appliquer leur propre sentence !

Beaucoup d’émotions, des joutes verbales qui nous font rire, des personnages hauts en couleur, le combo parfait pour nous accrocher et nous embarquer dans les méandres peu ragoûtants d’un club de bikers mais si intenses et captivants !

J’ai tellement aimé que j’ai hâte de découvrir l’histoire des trois autres leaders !

Merci à toute l’équipe des éditions Addictives pour le service presse ainsi qu’à Liv Stone pour cette superbe histoire !

62320817_709978949438557_7425103632707616768_n

 

 

 

 

 

Trahison, tome 2 : Présent recomposé de Lucie Chatel, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le superbe et émouvant final de Trahison, Présent recomposé de Lucie Chatel. Merci à Black Ink éditions !

Titre : Trahison, tome 2 : Présent recomposé

Auteure : Lucie Chatel

Éditeur : Black Ink éditions

Genre : Romance

Résumé : Voilà deux ans que Maëva s’est confrontée aux démons de son passé.

Elle a enfin obtenu les réponses qu’elle croyait indispensables à son équilibre, mais à quel prix ? En pensant trouver la paix, elle a déclenché la guerre et de nouveaux problèmes se profilent à l’horizon.

Tourner la page n’est pas chose aisée quand on n’a pas fini de l’écrire. Et Kayden hante toujours les pensées de Maë, comme un goût d’interdit et d’inachevé.

Un concert à Paris et une meilleure amie fan du groupe vont bousculer le quotidien de Maëva. Kayden est devenu une star internationale, tout a changé, mais il a toujours le pouvoir de réveiller chez elle des désirs qu’elle pensait enfouis.

Les fils du destin tissent une toile à laquelle il est impossible d’échapper, Maë en fera l’amère expérience. Peut-on guérir d’une trahison en conjuguant son futur au passé ?

L’avisdeMya :

De l’eau a coulé sous les ponts mais les vielles rancunes restent tenaces. Ils sont vieux de deux ans mais la colère, la douleur et la culpabilité sont toujours aussi vivaces.

Maëva essaie d’oublier celui qu’elle a trahi. Et celui qui l’a rejetée. Mais en vain. Car s’il est difficile d’occulter son passif familial douloureux, c’est encore 100 fois plus douloureux de tourner la page de son amour pour Kayden. Ce dernier ne se laisse pas oublier. Deux ans après que le ciel leur est tombé dessus, Maë vit toujours mal cette séparation à l’effet d’une bombe atomique qui lui a explosée en pleine figure !

Mais le destin a décidé que tout n’était pas fini. Un retour à la cité des Anges s’imposait pour régler ses comptes avec le passé et remettre les pendules à l’heure avec Kay. Il est temps de libérer les cœurs de leurs rancunes et s’expliquer pour pouvoir enfin avancer ! Mais encore faut-il que Kay accepte de la revoir…

Kayden n’a pas oublié son amour pour Maë malgré ce qu’il essaie de faire croire. Mais ses mensonges ont été de trop, et pas sûr qu’il ait envie de passer outre… Un jour peut-être, mais la blessure qu’elle lui a laissée saigne encore pour qu’il arrive à lui pardonner sa défection…

Présent recomposé, le deuxième tome de Trahison, est un voyage émotionnel qui ne vous laissera pas indifférent. Dans le premier volet, les personnages étaient comme des aimants qui tour à tour s’attirent puis se repoussent, une dynamique qui agaçait un peu. Et dans ce final, pas beaucoup de changement de ce côté-là, les personnages principaux restent égaux à eux-même. Cependant, ils ont pris un peu plus de maturité. Et cela même s’ils n’arrivent toujours pas à communiquer sur ce qui s’est passé.

Les années passées, la distance, la trahison, les regrets et la culpabilité n’ont pas eu raison de leur amour. Leur attachement émotionnel n’en est que plus fort même si leur façon de l’exprimer parait toujours ambiguë ! Un paradoxe qui peut séduire ou…pas ! Kay dont le cœur s’attendrit devant une Maë en souffrance, n’arrive pas à aller vers elle ni à s’en éloigner. Impétueux, sanguin, indécis… Brisé. Un caractère qui nous n’est pas inconnu mais qui reste quand même touchant et ne manquera pas de vous gagner à sa cause…perdue ?

Maë est épuisée et à bout de nerf. Son père est dans un état critique et Kay lui bat toujours froid, ignorant sa détresse, ses explications et ses excuses. Et par ce fait, elle passe son temps à se lamenter. Exit, la fille solaire et caractérielle qui nous enchantait par ses réparties, son entêtement et sa façon de tenir tête à Kay. Du coup, j’en suis moins fan même si je comprends tout à fait cette transformation. Ce qu’elle vit n’est pas simple et gérer ce trop-plein d’émotions peut épuiser et ébranler les caractères les plus solides ! Heureusement, les amis sont fidèles au poste et présents pour prodiguer des conseils avisés ou mettre les coups aux fesses au besoin. Y a rien de mieux pour remettre ces deux-là d’aplomb !

En somme, un super et inattendu dénouement pour cette histoire qui parle de regret, de culpabilité et surtout de pardon. L’auteure nous a offert une belle romance avec moult émotions à me mettre le coeur en miettes…Des personnages hauts en couleur qui donnent autant envie de les secouer que les prendre dans nos bras pour les réconforter.

Si vous avez aimé le premier volet, Les cicatrices du passé, ce final vous fera succomber à une alchimie addictive additionnée à une jolie plume !

Merci à Black Ink pour l’envoi du service presse ainsi qu’à Lucie Chatel pour cette belle romance !

Chimène Badi – Pardonner

62038351_2027169934062076_2666237962743709696_n

 

 

 

 

L’avis de Mélissa sur Marquée à Jamais d’Allison B.


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Marquée à vie d’Allison B. Une réédition des éditions Plumes de Mimi 

Titre : Marquée à Jamais

Auteur : Allison B.

Éditeur : Plumes de Mimi

Genre : Romance

Résumé : Mégane s’est fait une promesse, celle de ne plus jamais tomber amoureuse. Elle se reconstruit difficilement et reprend sa vie en main pour tenter d’oublier l’enfer qu’elle a vécu durant de longues années. Jusqu’au jour où elle fait la connaissance de Thomas, un brillant avocat indéniablement attirant. Celui-ci change son existence et lui apprend à accepter d’être aimée. Avec le soutien de Béatrice, sa patronne et amie qui l’a prise sous son aile, elle pense pouvoir échapper aux démons qui la hantent depuis si longtemps. Mais c’est sans compter sur la persévérance de l’homme qui l’a brisée en faisant d’elle une femme apeurée.

L’avis de Mélissa :

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Plumes de Mimi  ainsi que l’auteur, Allison B. pour leur confiance et pour l’envoi de ce service presse numérique.

Marquée à Jamais est un de ses romans auxquels on ne peut rester insensible carlL’auteur y aborde le thème poignant qu’est la violence conjugale.

Mégane a vécu un enfer quotidien auprès de son ex-compagnon pendant trop longtemps. Victime de violence et d’atroces humiliations, elle a fui son bourreau ainsi que la Suisse sans jamais se retourner.

Perdue et n’ayant plus goût à la vie, elle s’apprête à commettre l’irréparable lorsqu’elle va faire la rencontre de Béatrice. C’est grâce à cette femme qui deviendra sa patronne et très vite son amie, que Mégane prendra un nouveau départ.

Puis il y aura un homme, Thomas… Cet avocat sexy pour lequel, elle éprouvera une attirance certaine. Très vite, il estompera son aversion envers la gent masculine et lui fera ressentir des sensations inconnues, des sentiments agréables permettant à la jeune femme de prétendre enfin au bonheur.

Mais qu’en est-il de celui qui l’a détruite ? La laissera-t-il impunie de l’avoir quitté ainsi ? JAMAIS ! Loïc est loin d’avoir dit son dernier mot et pourrait bien transformer le rêve de Mégane en un véritable cauchemar.

Bien qu’ayant, depuis quelque temps, tous ses livres dans ma bibliothèque, c’est avec cette réédition de Marquée à Jamais que je découvre enfin la plume de l’auteure. Et même si ce n’est pas une lecture coup de cœur, je l’ai beaucoup appréciée.

Comme je le disais plus haut, le sujet choisi ne peux nous laisser de marbre et j’ai tout de suite ressenti de la peine et de la sympathie pour Mégane. Une femme qui a eu le déclic, la force et le courage de fuir la relation néfaste et destructrice dans laquelle elle vivait.

Je trouve qu’Allison B. a su trouver les bons mots pour nous décrire le terrible passé de notre protagoniste et ainsi faire passer de nombreuses émotions tout en nous offrant une lecture fluide et agréable.

Cependant, de mon point de vue, l’histoire manque de développements. J’aurais vraiment aimé que les événements aillent moins vite, donnant un peu plus de crédibilité à quelques comportements de Mégane. Car, j’ai eu l’impression à certains moments qu’elle faisait preuve de trop de légèreté par rapport à son vécu et ce même si elle a rencontré Thomas. Cet homme du genre renversant au premier regard, attentionné et présent à tout moment pour sa belle dont j’ai beaucoup aimé son côté protecteur…

J’ai tout de même passé un très bon moment de lecture. Ce roman nous embarque de surprise en surprise avec son lot de rebondissements. Et puis ce dénouement…….. Je suis restée sans voix. Jamais je n’aurais pensé à une fin similaire, ce qui m’a complètement bluffée et j’adore ça.

Voilà pourquoi je vous invite à découvrir ce roman par vous-même. Une histoire qui pourrait porter un message d’espoir aux trop nombreuses femmes qui sont maltraitées par leurs conjoints. Un livre, qui vous apportera une multitude d’émotions.

Pour ma part, c’est avec plaisir que je découvrirai les autres écrits d’Allison B..

61915669_403693760358159_263491970117140480_n

J’écris, tu me lis mais… Qui suis-je ? Avec Aryabella Connors Auteure Lips and Co


Bonjour les étoiles

Aujourd’hui nous vous proposons de faire connaissance avec Aryabella Connors qui n’est autre que la talentueuse auteure de la saga Coup de Coeur :

Une plume dans le désert.

Une saga en 3 tomes dont vous pouvez retrouver mes avis en lien à la fin de ce post.

Je t’ai lu Aryabella. J’ai énormément aimé ta plume ! Mais… Qui est-tu ?

61613086_481495362618660_8265951211564302336_n

 Portrait Chinois

Si j’étais un animal ? Je serais un tigre blanc pour son coté rare, respecté, solitaire, dominant, majestueux….
Si j’étais une couleur ? Je serais une variation du bleu. J’adore le bleu et toutes ses nuances.
Si j’étais une chanson ? En ce moment, j’hésite entre « Giant » de Ragon Bon Man et « Petite sœur » de Ben l’Oncle Soul.
Si j’étais un livre ? Un seul ? Non, beaucoup de livres, toutes sortes de livres : petits, gros, lourds.. Un qui ne me quitte jamais, hormis mon agenda de maman, je dirais mon cahier à spirales qui me suit partout pour prendre des notes dès qu’une idée me traverse l’esprit.
Si j’étais une pierre précieuse ? L’ambre, sa couleur m’apaise.
Si j’étais une personne connue?  Pink : j’aime cette femme !
Si j’étais un dessert ? Un tiramisu au Nutella.
Si j’étais un moment ? Dans mon jardin avec ma famille, à s’amuser ensemble ; ou dans mon bain, avec des bougies et un bon livre.
Si j’étais une blague pourrie ? Que s’est-il passé en 1111 ? L’invasion des Huns.
Si j’étais une fleur ? Le coquelicot.
Si j’étais un film ou une série ? En ce moment, je dirais la série « Sons of Anarchy ». Je l’ai vu déjà 4 fois. Et je ne parle pas du nombre de fois où j’ai regardé « Twilight », « Die hard » ou « Le grand chemin »…
Si j’étais une odeur ? Celle de mon homme.

Questions de la Team 

58377130_591224341376237_2350103948574064640_n

Quand et comment as-tu commencé à écrire ?
J’ai toujours été de nature créative, j’aime imaginer une histoire avec des personnages, des amours, des emmerdes et une fin heureuse… Je suis issue de la génération Walt Disney. Lorsque j’étais enceinte de ma fille, je lui écrivais des contes pour enfants. Lorsque j’étais assistante maternelle, je m’ennuyais durant le temps de sieste des enfants. Après avoir lu tout ce qui me passait sous la main, il me fallait une occupation silencieuse : je me suis donc remise à l’écriture. Cela m’a permis de m’évader de ce quotidien, de faire évoluer les personnages, de faire des recherches sur des sujets totalement différents…
L’écriture est devenu mon moment, où je pouvais faire tout ce que je voulais. Je suis la seule à pouvoir élargir mon champ de connaissances, de vision, d’imaginaire… Et j’adore cela !
Ton premier pas dans l’édition ?
La saga « Une plume dans le désert » est ma première publication en maison d’édition, plus précisément chez Lips & Co.
Mes amies m’ont poussée durant des années à sauter ce cap, à présenter l’une de mes histoires. J’ai choisi cette saga car elle me paraissait la plus aboutie.
C’est une aventure extraordinaire, stressante mais bénéfique, qui me permettra de faire évoluer mes autres histoires.
D’où t’es venu l’idée pour la saga « Une plume dans le désert » ?

J’ai d’abord commencé à écrire avec des fanfictions (sur « Twilight » pour ma part), mais je voulais faire évoluer les personnages dans des univers très différents de l’original. Puis ma plume est partie toute seule, laissant libre court à mon imagination…
Maxynne avait cet avenir de défini, il me fallait un monde opposé, donc le cadre militaire s’est imposé. Pour ce qui est de la Libye, j’ai choisi ce pays suite à un reportage sur la télé, durant mes recherches sur les militaires.
A quand remonte ta passion pour les livres ? Y a -t-il eu une lecture ou un élément déclencheur ?
Ma mère lit beaucoup, elle avait tendance à me dire que lire, c’est s’évader de son quotidien, voyager de son salon et s’ouvrir sur le monde ou des sujets divers. Par contre, je n’ai jamais aimé lire ce qu’on m’imposait à l’école.
J’ai toujours lu de tout, des livres historiques à ceux édités chez Harlequin, en passant par le thriller, du Streampunk… Si je suis happée par l’histoire, si le sujet m’intéresse, je sais que la nuit va être courte.
A quel âge as-tu écrit ta première histoire ? De quoi parlait-elle ?
Ma toute première histoire était axée sur des samouraïs. J’avais six ou sept ans. J’ai retrouvé mon cahier, il y a avait même des dessins sur des scènes que je n’arrivais pas à écrire et beaucoup de fautes, mais le souvenir des sensations éprouvées pendant que j’écrivais étaient les mêmes que maintenant…60665759_804049673307089_784560713887645696_n
As-tu un rituel pour écrire ? Ou peut-être un endroit bien particulier ?
Oh oui, et il est sacré… Le soir, une fois ma famille au lit, je me fais une boisson chaude sucrée, des petits trucs à manger, je me mets des bougies, de la musique… En ce moment, j’écris dans mon canapé, entourée de coussins pour me blottir.
Je m’évade, je m’éclate, je fais vivre tout ce qui me passe par la tête aux personnages et rien ne me freine, si ce n’est l’heure. Alors je grappille encore un peu de temps avant d’éteindre mon ordinateur pour aller me coucher.
Quel est ton genre de prédilection en tant que lectrice ?
J’aime la romance, les histoires bien ficelées, sans comprendre dès les premières pages ce qu’il va se passer. J’aime qu’on me surprenne.
Mais je ne suis pas contre un bon thriller. Celui qui vous met la chair de poule lorsqu’un bruit vous interrompt.
Pourquoi avoir choisi ce pseudo ?
Aryabella est l’héroïne de mes histoires. Je n’aime pas inventer des prénoms. Donc dans la première version de chacune de mes histoires, les noms des personnages sont les mêmes, et le premier rôle féminin s’appelle Aryabella Connors.
As-tu des nouveaux projets en cours ?
Oui, mais je dois encore les travailler, les faire évoluer, finir des recherches, puis lorsque je serai satisfaite, je les proposerai à ma maison d’édition.
Un petit mot pour tes lecteurs ?
Ce que m’a apporté cette saga, en plus de faire connaître mes écrits, c’est le contact avec les lecteurs : par le biais de Facebook, leurs blogs, leurs petits mots d’encouragement sur les plate-formes… Il n’y a rien de plus jouissif que de lire ces avis, de voir que j’ai pu procurer des émotions, partager l’amour de mes personnages et de vous dévoiler mon monde

.
Mes lecteurs, vous m’inondez d’une telle force d’écriture et d’inspiration !
Certaines personnes, comme les blogueuses, vous permettent de vous faire connaître bien sûr, mais aussi de rencontrer des personnes incroyables.
Aucune maison d’édition ne peut fonctionner sans lecteurs ou lectrices… Alors que puis-je vous dire à part : un immense merci !

Merci à toi Aryabella, ce fut un plaisir de faire plus ample connaissance et hâte de retrouver ta plume dans de nouvelles aventures.

Une plume dans le désert Tome 1
52840290_758214027890654_2991118372868980736_n

Ebook IciBroché Là-

Mon avis – par ici Mon avis – par ici

 

 

59229926_791542611224462_6497342000432414720_n.jpgUne plume dans le désert Tome 2

Ebook Ici – Broché Là-

Mon avis par ici

Une plume dans le désert 3
61451163_806795159699207_4894548346884063232_n.jpg

  1. Ebook Ici – Broché Là-

Mon avis c’est par là

Si vous désirez lire le début de ce roman c’est très simple ! Rendez vous sur la Lipsithèque de Lips and Co Ici

Résumé :

« Il me regarde, se penche. Mon souffle s’accélère, mon corps fourmille d’impatience. Je ne peux pas… Il se rapproche encore plus près, me sourit et embrasse ma joue lentement pendant que je regarde fixement devant moi… »

Quand sa sœur et sa meilleure amie s’engagent comme infirmières dans l’armée, Maxynne n’hésite pas une seule seconde à signer pour partir avec elles. Quitte à laisser au pays son fiancé Brooster, à qui elle est promise depuis toujours…

Propulsée du jour au lendemain dans le désert infernal de Libye, elle va devoir se montrer plus forte que jamais pour affronter les horreurs de la guerre et la rigidité militaire. Comme si cela ne suffisait pas, elle doit résister au charme du lieutenant Huppers, qui semble bien décidé à se rapprocher d’elle…

Maxynne parviendra-t-elle à se faire une place au milieu de ces soldats surentraînés ? Va-t-elle succomber à la passion qui vient bouleverser toutes ses certitudes, ou choisira-t-elle de respecter la promesse qu’elle a faite à Brooster ?

 

 

À eux deux, intégrale de Marie Luny, mon avis !


Hello les étoiles, si vous aimez les histoires atypiques, À eux deux de Marie Luny est fait pour vous plaire ! Merci à Nisha et caetera pour l’envoi du service presse !

41ZD0TwfURL._SX307_BO1,204,203,200_

 

 

 

 

Titre : À eux deux, intégrale

Auteure : Marie Luny

Éditeur : Nisha et caetera

Genre : Romance

Sortie numérique et papier le 6 juin

Broché : Lien d’achat

Résumé : L’amour n’est pas toujours bonne conseillère…

Dénigrée par ses parents, tant sur son physique que sur ses projets, Anita, jeune femme de 20 ans, n’a pas vécu une enfance et une adolescence enviables. À l’heure de voler de ses propres ailes, comment réussir à s’affirmer et à se construire sur de telles bases ? Comment tisser des rapports sains avec les autres ? Comment vivre sans risquer de se perdre ? 
Heureusement, le destin va mettre sur son chemin, Gaël, qui lui apportera tout ce qui lui a fait défaut jusqu’alors : la protection et la stabilité. Anita jouit de chaque instant de son nouveau bonheur. Mais un événement inattendu va venir tout chambouler ! Rayane entre dans sa vie si paisible. 
Sorties enivrées, nuits torrides, relations interdites… Anita n’a pas de limites ! Elle navigue entre sentiments d’extase et de vide sidéral. Va-t-elle se perdre ou se retrouver ? Tiraillée entre le diabolique Rayane et l’angélique Gaël, réussira-t-elle à faire un choix ?​ 
Le roman, est l’itinéraire de cette jeune femme perdue et complètement tiraillée, qui va partir en quête d’elle-même.

L’avisdeMya : 

Un cœur peut-il aimer d’amour deux personnes à la fois ? Cette question ne m’a jamais effleurée jusqu’à ce que je commence à lire des romances dont le thème parle de triangle amoureux. Et c’est le cas aussi pour Anita. Elle non plus n’y a jamais pensé jusqu’à que cette question s’impose à elle concrètement.

Anita, l’héroïne de cette romance est une vingtenaire qui n’aspire qu’à s’affirmer et trouver sa place dans le monde. Déçue et désillusionnée par la vie, par l’indifférence de ses parents, par l’amour. Heureusement que Nina répond toujours présente. La seule personne qui l’ait aimée sincèrement et telle qu’elle est et non comme elle voudrait qu’elle soit. Elle l’accepte avec ses défauts comme avec ses qualités. Avec ses sourires comme avec ses fêlures.

L’amour, non… Elle n’y pense plus. Et pour cause, chat échaudé craint l’eau froide. Aujourd’hui, elle veut se consacrer à elle-même, trouver du boulot, se défaire de sa dépendance autant affective que financière. Et pourquoi pas, voyager et voir du monde. Anita n’a pas d’amis, ni de vie sociale. À part sa cousine, personne ne gravite autour d’elle.  Mais cela c’était avant…

Avant sa rencontre avec Gaël et Rayane. Ces deux-là, vont chambouler sa vie. Changer ses perspectives et ses notions sur l’amour et le désir… Ils vont lui apprendre à vivre et non à survivre. Au côté de Gaël, elle se sentira chérie, apaisée et tout à fait en sécurité. Auprès de Rayane, c’est un ascenseur émotionnel garanti. Son cœur est pris dans un tourbillon de désir de mordre la vie en pleines dents. Tout simplement de s’accaparer cette place qu’elle a cherchée longtemps en vain.

Le cœur d’Anita balance entre Gaël et Rayane. À eux deux, répondent aux critères de son idéal. Elle veut tout. La sécurité matérielle et affective et l’amour apaisant et généreux de Gaël, elle veut la passion et l’amour sauvage de Rayane. Mais eux, que veulent-ils ? Accepteront-ils d’être seulement la moitié de son cœur à elle ?

Elle succombera à ses désirs et se perdra dans les méandres de la tentation ! Mais ne dit-on pas se perdre pour mieux se reconstruire ? Anita doit assumer les conséquences de son indécision car à ne pas savoir qui choisir, elle se brûlera les ailes…

À eux deux, est une jolie histoire qui a pour thème un triangle amoureux des plus tentants. Dans la première partie, on a eu une vue générale de ce qu’était la vie d’Anita d’avant LA RENCONTRE. Ses états d’âme, ce chapitre sombre qu’était sa vie. Elle a souffert du désintérêt parental, d’un vide affectif qui a fait élargir la distance entre elle et le monde extérieur. Mais son amour naissant pour Gaël et son début d’amitié avec Rayane ont apporté un peu de couleur dans sa grisaille intérieure. Une première partie prometteuse et fort sympathique avec une bonne dose d’humour. L’auteur a préféré nous taire les pensées de Gaël, du coup, l’attention porte sur l’héroïne du jour pour analyser le paradoxe de sa personnalité haute en couleur.

Dans la deuxième partie, qui a ma préférence, Marie Luny développe un peu plus le côté psychologique d’Anita qui aurait fait le bonheur de plus d’un amateur de divan. (Tout ce que j’aime). Un brin bipolaire, elle peut être aussi solaire que d’humeur noire. Toujours serviable et de bon cœur. Forte et battante.

Mais parfois, elle nous livre aussi des pensées sombres laissant entrevoir un caractère plein de failles. Sa fragilité, son manque de confiance en elle. Son manque d’estime d’elle renforcé par cette situation qu’elle vit tellement mal qu’elle pourrait accourir à des solutions extrêmes.  D’un seul coup, l’histoire vire un peu sombre et devient encore plus intéressante. Je ne vous parle pas des personnages masculins de cette dernière partie pour ne pas vous spoiler le mystère de ce triangle amoureux. Même s’il reste prévisible. Mais ce serait mieux que vous le découvriez par vous-même !

Cette dernière partie était plus captivante, plus bouleversante, plus sauvage et plus sensuelle avec l’entrée officielle en scène de Rayane.  En somme, j’ai passé un bon moment lecture qui nous offre des personnages touchants, une trame alléchante et piquante, un récit fluide et un dénouement à haut risque qui a failli me perdre !

Merci à Nisha et caetera ainsi qu’à Marie Luny pour cette romance atypique et joliment bien écrite !

61826658_1038301513047807_5411916533947432960_n

 

La librairie des rêves suspendus d’Emily Blaine, mon avis !


Bonsoir les étoiles, je vous invité à découvrir une jolie histoire qui parle de notre passion pour les livres, d’espoir, et de beaux sentiments. #LaLibrairieDesRêvesSuspendus #NetGalleyFrance, une romance signée Emily Blaine chez Collection &H que je remercie pour l’envoi du service presse via NetGalley France !

Titre : La librairie des rêves suspendus

Auteure : Emily Blaine 

Éditeur : Collection &H 

Genre : Romance 

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

Résumé : Entrez dans un monde où tout devient possible…

Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier… Une rencontre émouvante entre deux êtres que tout oppose mais unis par un même désir : celui de vivre leurs rêves.

 

L’avisdeMya : 

La librairie des rêves suspendus est à l’image des romances qu’on apprécie pleinement, surtout à l’approche de l’été, des vacances…Un titre que j’ai reçu dais le cadre du #ChallengeNetGalleyFR

Emily Blaine, égale à elle-même, nous offre une histoire de seconde chance toute en douceur mais qui ne manque pas d’un brin de noirceur.

L’histoire de ses personnages principaux, Sarah et Maxime m’a tellement émue et conquise. La trame en elle-même n’amène pas de renouveau certes, mais l’auteure a l’art de transformer un air de déjà-vu en une histoire exceptionnelle.

Maxime est le stéréotype du bad boy au comportement violent et désinvolte. Acteur de renommé, charismatique, riche, centré sur lui-même et indifférent aux problèmes d’autrui. Les seules émotions qu’il laisse apparaître ou exploser, c’est sur un plateau de tournage ou sur un ring.

Effectivement, ce dernier a du mal à gérer la rage qui couve en lui. Tout est propice à une bonne castagne pour apaiser ses bonnes vieilles rancœurs. Cela va jusqu’à mettre sa carrière en danger… Et la dernière baston a été la goutte qui a fait déborder le vase.

Là, il ne suffit plus de signer un chèque pour réparer les conséquences de ses débordements. Si son avocat lui évite l’incarcération ferme, Maxime va devoir assumer le résultat de ses actes. Il doit payer le tribut en travaux d’intérêt général. Et dans le lieu de ses pires cauchemars ! Maxime va devoir faire face à ses vieux démons en passant deux mois en Charente, dans sa ville natale, et aussi celle à la base de ses tourments !  Sarah habite dans un petit village dans lequel, il ne se passe jamais rien. Mais cela lui convient. D’une timidité presque maladive, elle n’aime pas la foule ni les approches sociables. Pour seules compagnies, Ses livres bien aimés et les commerçants avoisinants le sien. Ces derniers constituent sa seule famille depuis l’abandon de son père, après l’indifférence de sa mère. Et le décès de la seule personne qui l’a aimée, sa grand-mère, n’a pas arrangé sa situation.

Propriétaire d’une librairie en ruine et déficitaire, Sarah n’en a pas perdu son humeur solaire pour autant. Souriante et respirant la joie de vivre, elle fait le bonheur de ceux qui l’entourent qui ne peuvent pas s’empêcher de la couver de leurs protections.

Encline à la solitude et introvertie, sa vie a basculé au retour peu glorieux de l’ancienne brebis galeuse. Maxime est arrivé dans sa librairie apportant avec lui un vent de panique et aussi de vie. Et en retour, elle lui a apporté un vent de liberté, de fraîcheur et moult couleurs.

Sujets tous les deux à un débordement émotionnel dont ils ne savent que faire, ils commettront à coup sûr des erreurs. Rien de plus normal pour un estropié du sentiment tel Maxime. Aimer d’amour, ils ne connaissent pas et n’y ont jamais goûté, mais ils sauront trouver un compromis dont l’amour seul en sortira vainqueur !

La librairie des rêves suspendus est un superbe moment lecture. La recette idéale pour déguster tout un tas de mets rafraîchissants et délicieux. Bon temps assuré avec le plein d’émotions qui étaient au rendez-vous à l’instar des autres romans de l’auteure.

Si Sarah, ne m’a pas trop touchée au coeur, je dois avouer que Maxime y est entré et par la grande porte. Il a su m’émouvoir par toutes ses émotions qu’il n’a jamais connues mais qu’il a su gérer comme un chef. Malgré un comportement déviant, son histoire s’est avérée émouvante. Sa cuirasse de mauvais garçon qu’il a passé des années à ériger n’a pas fait long feu devant la gentillesse et la bonne humeur de Sarah. Avec elle, il redécouvre sa vraie nature qu’il a remodelée à force de coups de poings. Dans cette librairie cabossée par le passage du temps, il s’est révélé un homme bon, soucieux d’autrui, généreux et attentionné. Et la détresse de Sarah ne l’a pas laissé insensible. Comment résisté à un tel homme qui n’a pas beaucoup fait d’efforts au début pour séduire nos cœurs !

Si avant, la Charente était le tombeau de ses espoirs, aujourd’hui, elle est devenue l’Éden de sa rédemption et l’accomplissement de ce merveilleux rêve qu’il n’a jamais cru qu’il y avait droit.

Poussez la porte de La librairie des rêves suspendus, et laissez-vous bercer par une douce et addictive histoire d’amour entre deux êtres que tout oppose mais que le destin met à l’épreuve ! Venez partager leur joie et leur tristesse. Leur amitié, leur espoir et leur désillusion. Venez vous délectez d’un amour à toute épreuve !

En somme, une jolie histoire qui parle de notre passion pour les livres, d’espoir et de beaux sentiments !

61837776_648189038979881_8166376487910375424_n

 

 

 

 

 

L’avis de Carine sur le tome final de Une plume dans le désert. Un roman de Aryabella Connors chez Lips and Co


41Fr49B0WxL

Titre : Une plume dans le désert

tome 3/3

Auteur : Aryabella Connors

Genre : Romance

Editions : Lips and Co

Collection Lips and Roll

Ebook : 5.99€

Broché : 16.99€

Résumé : « J’ai l’impression que tout le monde me regarde. Je suis encore aux aguets, je scrute la silhouette de chaque personne que je croise, détaillant sa tenue à la recherche d’une arme cachée, et me rends compte à chaque fois que cette manie n’a pas sa place ici. Je dois trouver un moyen de m’y faire, à ce calme, cette paix, cette liberté… »

À peine de retour sur le sol américain, Maxynne se retrouve confrontée à Brooster, son « fiancé », qui entend bien récupérer sa promise. Sebastian étant toujours en Libye, l’attente de son retour semble interminable à la jeune femme perdue entre l’amour et la raison.

Quand les autres soldats reviennent enfin, elle constate avec effroi qu’il n’est pas parmi eux, présumé mort dans un crash d’hélicoptère. Mais pour Maxynne, c’est inenvisageable ! Une sorte de lien la pousse à croire que son lieutenant est toujours en vie.

La tristesse aurait-elle cédé la place à la folie ? Ou doit-elle continuer à espérer ?

En plus de ce deuil intolérable et de l’étau des responsabilités qui se resserre, la belle infirmière va recevoir une nouvelle qui pourrait bien tout chambouler…

****

Mon Avis :

Un troisième tome différent, mais non moins intense…

À peine les pieds posés sur le sol Américain, que Maxynne se retrouve face aux « Grands » de la Pantha. Le comité d’accueil n’est pas celui qu’elle espérait. Et se retrouver devant ceux qui souhaitent diriger son avenir va la rendre folle de rage. Son ex-fiancé, Brooster, compte bien la récupérer et la ramener à la raison. Sauf que Maxy n’est plus cette douce femme soumise à des idéaux qui n’étaient finalement pas les siens. Et surtout, ces Indiens qui pensent qu’elle doit être purifiée pour retrouver son rôle D’Aïyana ne sont plus sa famille… Non, sa famille se tient là, auprès d’elle et prête à en découdre avec tous ces hommes à plumes plus ridicules qu’autre chose. Tous font bloc aux côtés de Leur Rossignol dans leurs uniformes qui attirent le respect. Mais si les Panthaliens finissent par rebrousser chemin, ils ne comptent pas en rester là. Maxynne est leur Aïyana et hors de question qu’elle n’épouse pas Brooster. Qu’importent les moyens à employer. Le Cycle des saisons est beaucoup plus important pour eux que la dignité humaine.

Le retour à la réalité est dur pour elle. L’odeur de la ville lui saute à la gorge, tout comme celle des pots d’échappement. Tout est différent de la Libye et son cœur se serre en voyant les enfants s’amuser en toute sécurité, les femmes déambuler sans voile, ou encore tous ces magasins qui regorgent de nourritures. La paix, la liberté sont étranges tout à coup. Elle n’a plus l’impression d’être à sa place. Les gens qui vivent ici n’ont aucune idée de ce qu’il se passe à des milliers de kilomètres de là, et encore moins, ce qu’il se passe dans son cœur…

Maxynne a laissé trop de choses dans le désert. Et la plus précieuse de toutes est son Big Love, son âme sœur qui lui a appris que l’amour valait autant la peine de se battre que pour la vie. Elle est triste, perdue. Sa tente lui manque, son lit de palette lui manque, IL lui manque… Mais Sébastien est dans son cœur, il est partout autour d’elle et elle n’a plus qu’une hâte, c’est qu’il rentre à son tour pour qu’ils puissent enfin aspirer à cette vie qu’ils ont tant rêvée. Maxynne à fait le choix de l’amour et elle ne le regrette pas une seule seconde, et ce, même lorsque le pire va lui tomber dessus…

Ce troisième et dernier tome de Une plume dans le désert clôture la saga magistralement même si nous ne sommes plus dans la même dynamique que dans les deux premiers, ni dans les mêmes émotions. Il n’en est pas moins fort. Ni moins intense. Bien au contraire. Et ce, même si parfois quelques scènes m’ont un peu déroutée, je me suis laissée porter une fois de plus dans cet univers fascinant que l’auteure nous décrit avec passion.

Les rebondissements sont riches et bouleversants. J’ai pleuré dès les premières pages. Maxynne m’a touchée plus que raison, tout comme les familles et tous ceux qui sont rentrés chez eux, ou à contrario… Ceux qui ne sont pas rentrés. Ou plutôt si, mais les pieds en avant… C’est la dure réalité de la guerre, de ces hommes et de ces femmes qui se battent de l’autre côté des frontières au nom de leurs pays. Et que peu savent ce qu’ils endurent pendant, après, ni les exploits qu’ils peuvent y réaliser.

Les retours sont douloureux et il faut réapprendre à vivre normalement, jusqu’au prochain départ. Maxynne en fera les frais en ayant du mal à reprendre sa vie en main et se jetant alors à corps perdu dans son travail et dans sa quête de protéger et sauver ceux qu’elle aime. Elle qui a toujours été le pilier de tous, va néanmoins s’effondrer suite à une nouvelle qu’elle ne peut accepter et va devenir l’ombre d’elle-même. C’est au tour des autres de prendre soin d’elle et lui faire remonter la pente. Elle trouvera son salut à l’hôpital dans lequel elle prend ses nouvelles fonctions tout en continuant sa formation d’Ange Gardien. Son statut lui sied à merveille. Elle est vraiment faite pour cela et c’est bien dommage que ni son père, ni les Panthaliens ne peuvent la comprendre et approuver ses choix.

Cependant, nous sommes très loin de nous retrouver face à la douce Maxynne. La guerre a laissé des traces qui l’aident à remonter la pente mais qui vont aussi la rendre dure et intransigeante. En se forgeant alors une carapace pour que rien ne puisse atteindre à nouveau son cœur déjà bien meurtri.

Aryabella m’a offert un nouveau souffle dans mes lectures et je l’en remercie car cette saga est un véritable coup de cœur. Elle nous offre plus qu’une simple romance. Elle nous emporte dans un autre univers, dans une aventure hors du commun avec de vraies valeurs qu’elle a mises en avant dans le récit.

Avant de nous broyer les tripes dès le début de ce tome, elle nous a précédemment fait vivre le « Théâtre » comme si nous y étions, comme si nous le vivions, et nous a fait prendre conscience des liens forts qui peuvent s’y créer. De cette folie qui fait tomber nos frères, nos sœurs, tout comme les autochtones. Et dans cette suite, ces liens auront toutes leurs importances. Les émotions sont là tout comme le suspense et la tension qui nous animent tout au long des pages. Mais aussi les désillusions avec lesquelles l’auteure nous malmène. On refuse que cela se termine et on en veut encore du désert Libyen !

 J’ai aussi beaucoup aimé le parallèle entre les militaires et les Panthaliens, car il nous fait prendre conscience que certains se complaisent dans des choses futiles, comme le cycle des saisons en ayant aucun remords à sacrifier une vie, pendant que d’autres se battent et risquent la leur pour sauver celle des autres et aider tout un pays.

Je ne peux que vous conseiller de découvrir cette saga à votre tour, je vous l’ordonne même car elle est sans conteste, mon coup de cœur de cette année…

Un grand merci à Lips and Co pour m’avoir permis de découvrir cette pépite livresque en service presse broché. Ils trônent fièrement dans ma bibliothèque et feront partie de ces romans que l’on prend plaisir à lire et à relire.

Merci Aryabella Connors pour m’avoir emportée dans ton univers et m’avoir fait vivre cette aventure pleine d’émotions et de valeurs humaines.

61451163_806795159699207_4894548346884063232_n

L’avis de Carine sur le roman de Melyssa Fox, Attraction Imminente chez Lips and Co


513wtKkUBlL._SY346_Titre : Attraction imminente

Auteur : Melyssa Fox

Genre : Romance

Editions : Lips an Co

Collection Iips an Roll

Ebook : 5.99 €

Broché : 16.99 €

Résumé« Je déteste cette sensation d’être sens dessus dessous. Qui plus est pour un homme… J’ai l’impression désagréable de jouer au chat et à la souris. Et c’est moi, la souris ! »

Jeune Française dynamique et enjouée, Chloé doit se rendre aux États-Unis pour assister à un mariage. Celle qui pensait que le plus difficile serait de prendre l’avion n’est pas au bout de ses surprises !

À son arrivée, elle rencontre les deux beaux-fils de la mariée. Loin d’être insensible au charme de l’un d’entre eux, elle tente tout de même de résister. Son meilleur ami ne lui a-t-il pas dit de se sevrer de toutes relations amoureuses après le désastre de sa dernière histoire ?

Cette fois-ci, elle n’aura pas le cœur brisé ! Si ça reste purement physique, il n’y a pas de risque, n’est-ce pas… ?

Pendant combien de temps deux personnes attirées l’une par l’autre peuvent-elles faire semblant de tout maîtriser, même les sentiments les plus imprévisibles ?

Mon avis :

Jeune française pétillante à l’humour acéré, Chloé doit se rendre à Blue Rock aux Etats-Unis, une bourgade à mi-chemin entre Austin et Houston au Texas. Elle, qui déteste prendre l’avion, n’aurait raté pour rien au monde le mariage de Shirley, sa tante de cœur et meilleure amie d’enfance de sa mère. Cette dernière est vraiment trop importante pour elle.

Mais outre le fait de vouloir être à ses côtés pour ce jour merveilleux, c’est aussi pour être auprès de sa mère qu’elle suffoque de trouille à bord de cet avion. Soutenir celle qui revient fouler le sol de sa terre natale qu’elle a fui des années plus tôt pour suivre son père, était primordial. Shirley est son seul lien avec sa vie d’avant. Et c’est uniquement pour elle, qu’elle fait l’effort d’y revenir. Non sans une certaine appréhension qui n’échappe pas à Chloé qui se pose néanmoins beaucoup de questions.

Dès son arrivée, Chloé va tomber sur les deux fils du futur marié qui n’ont rien de deux adolescents boutonneux ! Non, ce sont deux mecs canons, aux voix graves et à la maturité déconcertante qui se dressent devant elle. L’attirance est immédiate. Mais son meilleur ami Paul, médecin de son cœur, lui a prescrit un sevrage d’hommes et de relations amoureuses, suite à sa dernière rupture. Pour qu’elle puisse prendre le temps de se recentrer sur elle-même mais, peut être qu’en cas d’urgence, il se pourrait qu’il y ait prescription non ? Car tout à coup, il fait très chaud, et ce n’est pas le soleil du Texas qui en est la cause. Mais bien cet homme beau comme un dieu qui l’attire, l’aspire dans son orbite autour de laquelle elle se plairait à graviter.

S’il est dit, et à juste titre, que l’attraction gravitationnelle de la Terre n’est-elle que l’accélération de la pesanteur, là, en l’occurrence, c’est son cœur qui est en pleine accélération… « Ici Houston à vous Chloé me recevez-vous ? Nous avons perdu toute communication avec la Terre, cela doit être un bug du cœur… » ou plutôt du cerveau qui semble n’avoir plus aucune activité !

Mais, il est aussi dit que la force d’inertie qui permet de rester en orbite s’annule avec la gravitation. Et c’est dans une chute libre vers l’objet de ses fantasmes, que Chloé va tomber de plus en plus vite, de plus en plus fort.

Toutefois, jusqu’où cela peut-il mener sachant qu’elle n’est là que pour quelques semaines et que son cœur bat pour un homme énigmatique qui refuse toute attache ? Après tout, quand on analyse la situation, quel risque peut-il y avoir à se laisser aller au plaisir si on arrive à maîtriser les autres paramètres. Comme, les sentiments par exemple ?

Avec Attraction Imminente, Mélyssa Fox nous embarque au Texas et son soleil radieux et ardent. Chloé débarque toute guillerette dans un autre univers avec ses paysages splendides à perte de vue son ranch et ses Cow-boys…  Un plus précisément mais qui n’en ai en fait pas tout à fait un et à cause duquel elle repartira leur coeur bien lourd…Ce n’est pas une simple histoire d’amour que nous allons découvrir dans ce roman, mais une attraction entre deux être qui ne sont pourtant pas prêts à un quelconque arrimage.

Attraction, secret de famille, révélations et la tête dans les étoiles est le combo de cette romance douce qui va nous mener petit à petit vers la reconstruction.

Chloé est une jeune fille pétillante pleine de vie et d’humour. Un rayon de soleil qui va réchauffer les cœurs dans ce ranch où règne une animosité certaine en plus du mal-être soudain de sa mère qui semble l’éviter depuis leurs arrivées. La jeune fille ne comprend rien et va vite trouver un équilibre en passant du temps avec les beaux-fils de Shirley. Ces derniers vont la prendre sous leurs ailes jusqu’à ce que ce qu’elle s’y brûle les siennes avec l’un d’entre eux. Elle, qui s’était jurée de ne plus risquer son cœur, va échouer mais sans imaginer un seul instant, que le beau Texan n’en serait pas la seule cause…

Deux protagonistes qui s’attirent comme deux aimants, mais deux âmes en peine qui ont besoin d’aller au-delà de leur mal-être, mais aussi de leurs rêves pour arriver à comprendre qui ils sont vraiment. Apprendre à faire confiance, accepter, pardonner, prendre le temps de se faire confiance et d’accepter celle des autres.

Si toutes les familles ont leurs secrets, dans certaines, les non-dits gangrènent ceux qui en sont les gardiens . mais aussi ceux qui ne trouvent pas de réponses aux questions qui pèsent sur leurs existences et influencent alors le cours de leurs vies.

Pour Chloé, ce sera un bouleversement et il faudra qu’elle y fasse face du jour au lendemain. Tandis que pour William, c’est encore plus sournois, un vécu dans une souffrance qui le rend tel qu’il est à ce jour, ce qui guide son choix de vie, ne désirant être le phare de personne. Pas d’attache, ni être responsable de qui que ce soit… Ne pas savoir entraîne une culpabilité qui ébranle toute fondation sur laquelle, il pourrait construire à son tour une vie heureuse…

La plume de Melyssa Fox est pleine d’humour et assez fluide dans l’ensemble malgré quelques répétitions au départ. Elle m’a surprise sur le déroulement du récit qui n’était pas celui qu’on pouvait attendre et que j’ai trouvé réfléchi. Si la première partie est assez calme, la seconde nous plonge dans une tension qui nous fait défiler les pages, les unes après les autres avec un sentiment d’angoisse qui ne nous quitte pas. Elle nous tient en haleine en donnant alors un nouveau souffle au récit. Une dynamique qui change complètement d’univers en mettant nos protagonistes face au danger et donc à leurs doutes et à leurs sentiments. Comme si, tout à coup, cela n’était plus qu’une évidence…

Mais… se pourrait-il que cette prise de conscience arrive trop tard ? Que le destin, ce traître, leur joue un mauvais tour ?

Pour en savoir plus, il va falloir le lire 😉

Un grand merci aux éditions Lips an Co pour m’avoir permis de découvrir cette romance douce et touchante en service presse broché.

61389840_808732716172118_4137228179603456000_n

All You Need is Us, tome 2 de Julie Perry, mon avis !


Hello les étoiles, je vous invite à lire mon avis sur #AllYouNeedIsUs #NetGalleyFrance. de Julie Perry. Une superbe suite avec un dénouement spectaculaire. Merci Harlequin France et NetGalley France !

Titre : All Y ou Need Is Us, tome 2 

Auteure : Julie Perry

Editeur : Harlequin France

Collection : HQN 

Genre : Romance 

Service presse : NetGalley France

Résumé : Entre le prince charmant et le bad boy, qui choisira-t-elle  ?
Liam est le petit ami idéal  : gentil, beau et intelligent. Il est le gentleman que toutes les femmes rêveraient d’épouser et de présenter à leur famille. Logan, lui, est l’amant parfait  : ténébreux, sauvage et imprévisible. L’homme avec qui n’importe quelle femme aurait envie de passer la nuit. Ils sont frères jumeaux… et rivaux dans le cœur d’Éléa. Avec l’un, elle se sent aimée et apaisée. Mais, dans les bras de l’autre, elle devient une nouvelle femme, faite de désirs et d’audace. Chacun réveille en elle des sentiments qu’elle ne pensait plus éprouver… Pourtant, Éléa ne devra en choisir qu’un seul.

L’avisdeMya : 

Tout d’abord, je tiens à remercier Harlequin France pour l’envoi du service presse via la plateforme NetGalley France. Je vais essayer de vous donner mon ressenti sans spoiler sur cette suite qui a tenu toutes ses promesses de mon avis !

Le cœur d’Éléa balance entre deux prétendants, l’un accessible et le deuxième reste un fantasme inavoué. Liam est le compagnon idéal, pour lequel, elle craque irrémédiablement. Comment s’empêcher ? Sa gentillesse, sa douceur et ses airs de prince charmant lui attirent l’intérêt de toutes les nanas qui croisent son chemin et surtout, il craque pour elle, ce qui ne gâte rien … Quant à Logan, le jumeau sombre, n’est pas un coeur à prendre. Et toute approche de ce mec ténébreux, lui sera fatale. Car si Logan, a autant de succès que son frère auprès des femmes, lui ne fait pas dans les relations à longs termes et son comportement envers elles n’a rien d’un gentleman. Il n’offre ni chocolat ni fleurs. Et il ne fait aucune promesse. Jamais…Cependant, tous ses faits et gestes lui prouvent son fort intérêt.

Si Éléa avait encore les neurones à leurs places pour réfléchir, elle fuira loin de ses yeux de braises qui embrasent ses entrailles. Mais la tentation est trop forte pour ne pas y céder au risque de se brûler les ailes. Et Liam dans tout cela ? L’amour auprès de ce dernier est si simple, et c’est si facile de le choisir. Mais Logan a un goût irrésistible de reviens-y.

Notre veinarde héroïne n’a que se baisser et cueillir l’élan de son coeur et celui de son corps !

Dans ce deuxième tome, Éléa connaîtra un désir intense, la culpabilité, la trahison, l’humiliation, en tout cas c’est le sentiment qu’elle a ressenti au profond d’elle-même. Elle connaîtra aussi l’amour. Mais à quel prix ? Vivre auprès des jumeaux Lawrence, n’est pas de tout repos. Surtout quand le passé de l’un et celui de l’autre ramène son lot de désillusions !

Comme je disais, All You Need Is Us, a comblé mes attentes. Un tome torride tout en beaux sentiments, en rebondissements et riche suspense. Et le retournement de situation de la fin était plus qu’apprécié. Un peu d’étincelles pour pimenter le dénouement, on n’est jamais contre n’est-ce pas ? La vie d’Éléa était presque parfaite, une promotion, des patrons qui ont confiance en ses aptitudes. Un amant loin d’être parfait mais qui a gagné une bonne place dans son coeur et qui jusqu’à présent, le lui rend bien.

Mais il a suffit d’un grain de poussière pour la renvoyer dans ses anciens travers. Malgré sa foi en son amant qui ne lui a pas donné une raison de se méfier, les fantômes du passé ont plus qu’un tour dans leurs sacs pour balayer toute cette confiance durement gagnée ! Bref, j’ai adoré cette suite dans laquelle les personnages ont positivement évolué. Ils m’ont littéralement conquise. Liam, Logan, ou Éléa étaient touchants et sincères dans leur jeu. Et Trev, n’était pas en reste. Il a été un atout de plus dans l’évolution de la trame. Aurons-nous le plaisir d’un spin off qui lui sera consacré ? À bon entendeur !

La plume de Julie Perry a gagné en assurance et a confirmé le talent que j’ai perçu dans le premier volet de cette duologie. Beaucoup d’émotions, de rire et une passion torride, la recette parfaite pour une lecture parfaite de mon point de vue et mérite bien une stand ovation ! Bravo Julie.

61602590_192165848332081_6737157847366238208_n

 

 

 

 

 

Mister Lawyer de Joh Harper, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Mister Lawyer, une romance à fortes thématiques signée Joh Harper chez Les éditions Addictives !

Titre : Mister Lawyer 

Auteure : Joh Harper 

Éditeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romance

Résumé : Une romance sensuelle, passionnée… impossible ?
Anaïs et Elijah étaient promis à un avenir brillant et radieux.
Mais il a suffi d’une seconde pour que tout bascule. Écrasé par la culpabilité, la douleur et la colère, chacun a rayé l’autre de sa vie.
Des années plus tard, Elijah est devenu avocat et Anaïs gère une boîte de strip-tease. Le destin les force à se retrouver, à se côtoyer…
Malgré le désir et la passion jamais oubliés, le passé menace de les séparer de nouveau.
Et ils vont devoir se battre pour se construire un avenir ensemble.

L’avisdeMya :

C’est ma première lecture pour Joh Harper et je n’hésiterai pas à tenter ses autres livres. Je tiens à remercier toute l’équipe des éditions Addictives pour le bon travail édito fait sur leurs publications que j’ai eu le plaisir de découvrir jusqu’à présent…

Ils étaient cinq : Anthony, Thomas, Vincent, Elijah et Anaïs, la seule fille de cette bande hétéroclite qu’on appelait le gang des indomptables ! Ils se sont connus sur les bancs de la fac et ne se sont plus séparés depuis ce jour. Ils respiraient la joie de vivre, débordaient d’énergie et avaient des ambitions à la hauteur de leurs rêves … Ils y étaient presque…. jusqu’à ce que leurs vies basculent.

Aujourd’hui, ils ne sont plus que deux. Elijah et Anaïs. Et tous les deux essaient tant bien que mal de vivre ou plutôt survivre avec la culpabilité de ceux qui restent… Chacun d’eux a réagi à sa façon au deuil qui les a frappés sans sommation. Mais tous les deux ont fui cette réalité au goût cauchemardesque.

Eli a déguerpi vers d’autres horizons ne supportant plus de rester dans la ville qui lui rappelle cruellement ce qu’il a perdu. Quant à Anaïs, elle a dû faire face au deuil et aussi l’abandon de son pilier. Elle s’est réfugiée dans la drogue jusqu’à la déchéance…

Trois ans après, Eli est avocat dans un cabinet de renommé. Mais s’il a réussi une belle carrière, sa vie n’en est pas moins dépourvue d’étincelles. Aujourd’hui, il a une belle situation, un bel appart, une petite-amie, mais la colère qui le dévore depuis ce jour funeste ne l’a jamais quitté. Son quotidien est un trop-plein d’heures de travail et un misérable sac de frappe qui essuie sa rage jusqu’à l’épuisement. En somme, une vie dénuée de couleur est vide de sens… Jusqu’à la réapparition d’Anaïs !

Depuis ce jour, son ancienne meilleure amie n’a fait que l’éviter et les rares fois où il a pu la voir, elle n’a pas hésité à le rabrouer ou l’ignorer. Selon son humeur. Mais il a bien senti cette colère destructrice, aussi grande que la sienne, qui émanait d’elle. Anaïs lui en veut à mort, et lui veut se faire pardonner sa désertion au moment où elle a eu besoin de lui. Eli doit faire des pieds et des mains pour l’approcher et toucher son cœur.

Ce pendant, Anaïs n’est pas libre et elle a de gros problèmes. Encore pire que ceux qu’elle avait eu après le mortel accident. Sa vie est en danger et pourrait atteindre par ricochet tous ceux qui l’approchent de près…

Eli est-il prêt à courir le risque de mettre sa carrière dans la balance en l’hommage des indomptables ? Ou espère-t-il raviver la flamme de l’amour qui a toujours brûlé en lui sans le lui confesser ?

Mister Lawyer est une histoire qui ne laisse pas froid. Par l’intensité des thématiques que l’auteur aborde et les mots dont elle use avec brio dans cette histoire, le transport est assuré. La douleur du deuil, les répercussions du sentiment de culpabilité de ceux qui restent… La violence conjugale, la drogue …Autant de sujets sensibles que tabous servis intelligemment par des beaux sentiment, de volupté ainsi que par de fortes émotions.

Une histoire qui touche en plein coeur et une plume qui tire à bout portant sans essayer d’édulcorer les laideurs de ce monde…Souffrance et violence abordées sans détour mais tempérées avec un amour qui brave le temps et la distance. Bref, tout ce que j’aime.

Pour éviter à celles qui attendent une romance dont on a l’habitude d’êtres déçues, je tiens à préciser que les points forts de Mister Lawyer résident dans les thématiques traitées avec une grande émotion. Des thèmes dont on n’en sort pas indemne ! Et la romance ne se tient qu’en arrière-plan pour mettre un peu de couleur dans la noirceur de cette histoire.

Une histoire que je ne peux que vous recommander !

Jealous by Labrinth Music Video

61281424_2180004642095216_6288745583578447872_n

 

 

 

Addict Lover by Iris Hellen, mon avis !


Hello les étoiles, à l’occasion de la sortie d’Addict Lover, je vous présente mon avis  sur cette excellente et merveilleuse romance contemporaine et engagée signée Iris Hellen chez City édition dans la Collection Eden !

Titre : Addict Lover

Auteure : Iris Hellen

Éditeur : City éditions

Collection : Eden 

Genre : Romance contemporaine 

Broché : Lien d’achat

Résumé : Engluée dans les problèmes personnels, Cheyenne, une jeune chanteuse au début de carrière fulgurant, s’est réfugiée dans l’alcool. Pour soigner sa dépendance, elle accepte de partir en cure de désintoxication. Elle y rencontre Creed, un prodige de l’informatique qui a fait fortune dans les jeux vidéos et qui essaie de guérir son addiction aux médicaments. L’homme est exaspéré par le côté un peu trop provincial de la jeune femme… mais aussi irrésistiblement attiré. Malgré leurs différences, une passion se noue. Intense et exaltante. Mais quand Creed est rattrapé par son passé tumultueux, la jeune femme s’enfuit à des milliers de kilomètres, loin des trahisons et de la jalousie. Mais l’amour est une addiction dont on ne décroche pas si facilement…

L’avisdeMya : 

Tout d’abord, j’aimerais remercier Iris Hellen pour la confiance octroyée à notre blog et de nous partager ses écrits en avant-première ! Après la trilogie Mad About You et Tell Me You Love Me, son troisième roman, Addict Lover, prend aujourd’hui, le chemin de toutes les plateformes numériques et librairies. Et je lui souhaite un grand succès car cette histoire mérite d’être connue. Une magnifique romance à thématiques qui ne laissent nullement indifférent et dont l’auteure m’a habituée depuis ses débuts.

Cheyenne Winter, la future reine de la country Music, est à bout de souffle et en mal de son art. Morte de honte après être abandonnée au pied de l’autel, claquée de porter le fardeau de sa soudaine célébrité et celui de cette icône qui lui colle au dos. Fatiguée de mentir au monde, de taire le secret de son frère… Son refuge est devenu une cage exiguë et l’air qu’elle respire si suffocant. La chérie du Mississippi ne trouve plus l’apaisement dans les notes qui lui servaient d’exutoire jusqu’à présent. Elle, qui ne voulait que chanter et mettre une musique sur les mots de son auteure de prédilection. Malheureusement, l’univers du show-biz ne s’occupe ni d’art ni de passion. Mais leurs affaires ont tout avoir avec les chiffres des ventes. Que lui reste-t-il à part l’alcool comme soupape à son mal-être ? Ce qui déchire ses entrailles n’a pas de remède qu’un petit verre, 2 petits verres, puis trois… Jusqu’à s’écrouler sur scène en plein concert.

Pour la sortir des griffes acérées de l’addiction, son producteur l’a fait interner à White Meadows. Une maison de retraite pour riches désirant se refaire une santé… Là-bas, elle a retrouvé sa confiance en elle, son inspiration et foi en ce monde. Mais pas que… Celle qu’on appelait la vierge du Mississippi, a trouvé le chemin du désir et écoute désormais l’élan de son corps… Mais, est-elle prête à accorder la même attention à l’élan de son cœur ?

Lui, c’est Creed Taylor. L’une des célébrités qui résident aussi à White Meadows. Accro aux jeux vidéos, il y a retrouvé refuge pour se sortir de son addiction. Mais sa rencontre avec Cheyenne, va transformer sa dépendance pour les jeux en une obsession pour cette fille issue du deep south. Et à forte raison. Son naturel, son absence de duperie et son sourire franc ont su transpercer sa carapace longuement entretenue. Creed, sous des airs bravaches et une grande confiance en lui, se cache un personnage d’une sensibilité à fleur de peau, et il n’est pas étonnant qu’il tombe raide sous le charme de Cheyenne qui n’en manque pas. De caractère affirmé, du charisme à n’en savoir que faire, une bonne humeur contagieuse, ces deux-là, ont toutes les qualités pour nous conquérir et gagner notre estime.

Mais le chemin de l’amour vaut quelques sacrifices qu’ils ne sont pas peut-être pas prêts à y consentir !

Addict Lover est une histoire qui tient toutes ses promesses et même au-delà de mon espérance. Une histoire dans laquelle des thématiques peu reluisantes que l’auteure traite avec grande sensibilité, sont augmentées par un magnifique amour et des personnages touchants. Les émotions ne sont que plus amplifiées et plus belles. Oui, il y a de beaux sentiments dans l’air, voire un désir intense, et beaucoup d’humour. Mais l’auteure ciblait des sujets plus graves, plus vifs et cela se ressent que cela lui tient à cœur de dénoncer la bêtise humaine. Par la force de ses mots qui lui servent d’arme, elle véhicule des messages subliminaux sur des faits sensibles. Ces fléaux récurrents et d’actualité partout dans le monde. L’homophobie et le racisme dont les tentacules s’étendent en toute impunité, soutenues par une politique indifférente et par un média cupide et obnubilée par l’audience.  Le combo parfait pour se délecter d’une belle romance tout en méditant sur ces actes qui vont à l’encontre des valeurs rudement acquises ! Telles la tolérance, la fraternité et l’égalité… Une histoire qui donne à réfléchir sur ce monde en déclin qu’on va devoir léguer à nos enfants…

Merci à toi Iris Hellen pour tes histoires engagées pour la bonne cause, pour cette piqûre de rappel qui ne laisse pas de marbre. Merci pour toutes ces belles lignes qui parlent à notre humanité. Et aussi pour ce cri d’alarme pour stopper les horreurs perpétrées au nom de nos différences…Merci pour cette belle histoire qui m’a tenue en haleine du début à la fin. Pour cette belle émotion qui m’a ravie et embarquée dans ton univers toujours aussi addictif et plein de sagesse.

Et en bonus, j’ai beaucoup apprécié ce retour dans le vieux sud et plus que ravie de rencontrer de nouveaux visages qui ne manquaient pas d’attraits et ont eu aussi leur importance dans cette histoire. Et ceux que j’ai eu déjà le plaisir de connaitre dans le premier tome. Phoebe et Jason. Et surtout la redoutable et fouineuse mais toujours aussi espiègle Miss Tallie, l’âme éternelle de l’authentique Corinth. Ses intrusions font toujours leurs petits effets sur ceux qui la côtoient.

Comme vous pouvez le lire, j’ai été plus qu’emballée et si vous cédez à cette superbe tentation à votre tour ?

The Notebook – Feels Like Home

61341768_433765087438464_7599879308114395136_n

 

 

 

 

 

Blue Blood d’Emily Jurius, mon avis !


Hello les étoiles, je vous invite à découvrir Blue Blood d’Emily Jurius, Un moment lecture fort sympathique !

Titre : Bue Blood

Auteure : Emily Jurius

Éditeur : Auto-édition

Genre : Bit-lit

Broché : Lien d’achat

Résumé : Mais pourquoi est-ce que mon chaton chéri ne veut plus venir vers moi ?
Et pourquoi est-ce que je fais ce rêve dont j’ai du mal à savoir au réveil s’il est réel ou pas ?
Qu’est-ce qu’il m’arrive ?
Je regarde par la fenêtre et j’aperçois un homme dans la rue, on dirait qu’il regarde chez moi. Je me sens épiée.
Non, Diane, raisonne-toi, tu te fais des films.
Calme-toi.
Pourtant, au fond de moi, je sens bien que quelque chose change.
Mais quoi ?
Diane est une jeune londonienne à l’existence paisible. Jusqu’au jour où des pulsions étranges la poussent dans des obscurs décors qui vont alors lui révéler que son passé, son présent et son avenir sont liés par une destinée à laquelle, elle ne s’attendait pas.
Archibald est mystérieux et indépendant, il n’aime pas qu’on se joue de lui. Les surprises, la fidélité et la loyauté, c’est pas trop son truc. Et pour un loup vivant en meute, pas facile de trouver l’équilibre.
Alors quand la guerre des clans les force à se rencontrer, à se faire confiance et à se protéger, on peut évidemment se demander si les deux jeunes gens vont accepter de réaliser ce pourquoi ils sont nés.
Et si le désir et la passion n’existaient qu’à travers la prophétie ?
Serait-ce de l’amour ou de la divination ?
Une dualité de pouvoir dans une aventure dont personne ne ressortira indemne.

L’avisdeMya :

Comme le savent certaines qui me connaissent, le genre bit-lit n’est pas vraiment ma tasse de thé. Mais quand Emily Jurius m’a proposé le service presse que je remercie pour sa confiance, j’ai craqué devant la jolie couverture. Et sans même lire le résumé, je me suis plongée dans l’aventure à l’aveugle. Verdict : Une jolie trame avec une intrigue qui tient la route.

Blue Blood relate le parcours de Diane, une simple humaine jusqu’à preuve du contraire et Archiblad Essentials, un mystérieux énergumène qui a pour l’ennuyeuse mission de la surveiller. Ce dernier voit cette besogne du mauvais œil. En effet, Archibald est d’un caractère indépendant et des rêve plein la tête. Mais son plus grand, c’est devenir Grand Loup et non qu’un simple loup influenceur. Alors suivre une humaine à la trace ne rentre carrément pas dans la liste de ses ambitions. Après quelques jours de filature, il se rend compte que sa humaine n’a rien de simple ni de banale. Et qu’une envie féroce de la protéger grandit en lui de jour en jour sans en comprendre la raison. Tellement de questions auxquelles, il cherche des réponses en vain !

Quant à Diane, depuis quelques jours, elle fait des rêves étranges qu’u’elle n’arrive pas à comprendre du haut de ses dix-sept ans. Être surprotégée et couvée par sa mère, ne l’a pas empêché de développer un caractère autonome, bien trempé et déterminé. Mais dernièrement, il lui semble ne rien contrôler dans sa vie qui était paisible jusqu’à aujourd’hui. Ses rêves sont peuplés d’énormes loups, des taches bleues apparaissent sur sa peau sans aucune raison apparente. En plus de ressentir le froid et la chaleur différemment. Un vrai casse-tête. Sa mère n’est pas en reste. Elle la garde dans cette cage dorée truffés de caméra de surveillance et d’alarme comme si elle craignait pour leurs vies. Avant Diane ne se posait jamais ce genre de questions mais actuellement, elle a l’impression de vivre un cauchemar éveillé.

Jusqu’à ce jour… La confrontation entre ces deux personnalités hors normes était inévitable. Chacun des deux apportera sa pierre à l’édifice de cet imbroglio pour aller à la rencontre de leur destin et à l’accomplissement de leur mission sur terre. Exactement comme la prophétie l’a prédit.

Blue Blood est une agréable histoire dans l’univers des métamorphes. Des personnages à la recherche de leurs identités. Bravant les dangers pour préserver la quiétude sur la terre, menacée de tourner au chaos à cause de la soif du pouvoir qui aveugle la raison. Détruire ceux qui veulent briser le pacte de paix est devenue pas juste une mission à accomplir mais aussi un devoir qui leur tient à coeur.

Le récit était fluide et captivant et s’il m’a manqué un peu d’action et de rebondissements, cependant, ma lecture était fort sympathique !

Merci encore Emily Jurius pour cette exquise romance que je vous recommande si vous êtes fans du genre. L’auteur vous a concoctée une lecture 100% prendre du bon temps !

60580918_413310136187362_3819218956942573568_n

 

Is it love ? Carter Corp. Ryan par Eva de Kerlan


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le 3e volet de la saga Is It Love ? Carter Corp. Ryan. Une new romance signée Eva de Kerlan et éditée par Hugo New Romance ! 

Titre : Is it love ? Carter Corp. Ryan

Auteure : Eva de Kerlan

Éditeur : Hugo New Romance

Genre : New Romance

Broché : Lien d’achat

Résumé : Comment rester professionnelle quand votre patron est… Ryan Carter ?
Un soir où June Brown travaille tard, elle fait une rencontre dans l’ascenseur… qui bouleverse ses sens. Peu après, elle est transférée au poste d’assistante personnelle du grand Ryan Carter, le P.-D.G. en personne. Précipitée dans une vie de paillettes, de galas et de courses folles en limousine, les premiers temps sont déroutants pour la jeune femme. D’autant que son fascinant patron semble s’amuser à attiser un intense feu entre eux. Entraînée dans un tourbillon d’émotions, elle devine que des menaces planent sur l’homme d’affaires.
Entre conscience professionnelle et sentiments incontrôlables, June succombera-t-elle au regard gris magnétique du séduisant Ryan Carter ?

L’avisdeMya :

C’est d’une humeur nostalgique que je rédige mon avis sur ce troisième volet de Carter Corp consacré à Ryan. The Boss. Avant de vous en parler un peu plus, je tiens à remercier Hugo New Romance pour l’envoi du service presse en version papier.

Ce n’est jamais facile de travailler pour un grand manitou aussi dévoué à son entreprise que Ryan Carter. Ce dernier ne compte pas ses heures et attend le même sacrifice de ses collaborateurs. June Brown en a fait les frais et nous a apporté son expérience, bonne ou mauvaise, depuis que Ryan l’a mutée dans son intouchable tour d’ivoire.

Depuis, June cumule les heures et les dossiers sous l’œil de lynx de son despotique mais non moins sexy patron. S’il ne s’agissait que du travail, cette dernière assure si bien qu’elle s’attire les éloges de ses chefs. Mais ce qu’elle n’assume pas, c’est l’attraction magnétique que son patron exerce sur elle. Comment travailler à ses côtés sans succomber à son charme ténébreux ? L’attirance entre eux est fortement intense et mutuelle. À moins que Ryan Carter ne soit adepte des jeux de dupe et la considère comme son énième challenge !

Effectivement, Ryan n’est pas fan de relations à longs termes. Toute sa vie tourne autour de son entreprise qui engrange des bénéfices qui se chiffrent à des milliards. Ainsi qu’une sœur adorée. Le reste n’est que passe-temps pour décompresser ou oublier ses soucis professionnels. Mais ça c’était avant. Avant que June ne rejoigne son équipe…

June n’est pas une fille comme celles qu’il côtoie habituellement. Elle lui tient tête et ne craint pas de l’envoyer paître quand il abuse de sa patience. Elle est droite, loyale, douce et ne parle que si elle a quelque chose de pertinent à dire. Cerise sur le gâteau, elle chamboule complètement ses sens et tourmente son cœur qu’il croyait froid et invulnérable. June est la tentation à laquelle, il n’a jamais céder. Mais ne dit-on pas qu’il ne faut jamais dire « Fontaine, je ne boirai de ton eau » ? L’eau de cette fontaine est la plus désaltérante, rafraîchissante et délicieusement irrésistible qu’il n’ait jamais goûter ! Comment y rester insensible ?

June et Ryan ont tous les deux succombé à l’ardeur de leur désir mutuel et à l’élan du cœur, mais n’ont pas calculé les conséquences des non-dits et des dangers qu’encourent tous ceux qui approchent de près Carter Corp et son propriétaire.

Ce troisième tome était complètement différent du volet consacré à Matt. Une nouvelle et différente émotion mais non moins addictive. Ryan Carter et June n’ont pas déçu mes attentes.

Les personnages ont évolué au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture. Surtout Ryan qui gardait tout son mystère et ne se dévoilait qu’au compte-gouttes. Laissant planer le suspense sur tout ce qui fait sa vie privée. En plus des menaces qui entachent sa vie professionnelle. L’intrigue de la relation entre les protagonistes n’avait rien de banale. Elle avait en plus d’une sensualité à fleur de peau, un goût de danger. Et donc, pas de temps mort ni ennui en cours de route.

Ryan avait tous les défauts du patron exécrable mais tellement craquant, sincère et touchant qu’on ne peut que succomber à sa puissance magnétique.

Quant à June, elle parait un peu réservée mais jamais faible. Si Ryan a percé la brèche de sa carapace, elle ne s’est jamais soumise au patron ni à l’amant. Elles est entière, mène ses propres batailles et ne recule aucunement devant un défi. Ryan n’avait aucune chance de se défiler malgré ses efforts ! En somme, ce sont des personnages qui ont tout pour charmer et nous faire passer de bons moments.

L’histoire ne manque pas de piquant grâce aux multiples rebondissements, au suspense ainsi que les situations dangereuses que vivent les protagonistes. Le combo parfait qui donne un peu plus de vie à ce volet. Sans oublier la fluidité du récit qui rend la lecture aisée au point qu’on ne la lâche qu’au mot fin. Carter Corp, Ryan est une magnifique histoire d’une belle et talentueuse plume qui ne manque pas d’attrait.

Un superbe tome qui vient d’étoffer ma liste de belles lectures du mois de mai. Une saga que je vous recommande chaudement.

P.S : Je précise qu’on peut lire les trois tomes séparément et même dans le désordre sans risque de spoilers.

Louis Armstrong – C’est si bon (1962)

61172115_341860316478167_6337660588155469824_n

 

Quand l’amour s’en mail de Tamara Balliana, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le dernier roman de Tamara Balliana, #QuandLamourSenMail #NetGalleyFrance, une comédie romantique publiée chez Montlake Romance que je remercie ainsi que NetGalley France pour l’octroi  du service presse numérique dans le cadre du #ChallengeNetGalleyFR

 

Titre : Quand l’amour s’en mail

Auteure : Tamara Balliana

Éditeur : Montlake Romance

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France

RésuméQuand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond !

Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel ?

L’avisdeMya

Quel plaisir de retrouver Tatiana Balliana dans un nouveau registre, un nouveau genre! J’ai adoré la saga de Bay Village qui versait surtout dans la comédie romantique et feel-good. Et Quand l’amour s’en mail, conforte mon opinion sur le talent de l’auteure et tout le bien que je pense de sa plume addictive.

Ce titre est venu enrichir ma (PAL) des lectures spécialement émotionnelles. Car la trame de cette histoire dépasse la relation amoureuse et ses complexités entre les protagonistes. Effectivement, elle traite différentes thématiques qui ne peuvent que me toucher. Et elles ne vous laisseront pas indifférentes non plus, si vous vous décidez à vous y plonger.

Le personnage clé s’appelle Solène, et elle a une mission qu’elle compte mener à bien. Pour offrir à sa meilleure amie, sa sœur de cœur, les plus beaux souvenirs de son enterrement de vie de jeune fille. Sans freiner son enthousiaste, elle contacte sœurs et amies à la rescousse pour commencer à échafauder un weekend magique pour la future mariée. Mais il a suffit d’une erreur de destinataire pour que sa vie, jusqu’à aujourd’hui routinière, bascule dans une autre dimension. Un premier mail, deux mails puis trois… L’erreur est devenue un échange épistolaire régulier. Mais cela ne s’est pas arrêté là. Les mails ont évolué en appels téléphoniques.

Solène essayait de ne pas se faire d’illusions, et pour cause, on lui a laissé croire qu’elle n’avait rien pour plaire et qu’aucun homme ne pourrait avoir envie de plus avec elle. Et Léo ne lui a envoyé aucun signe qu’il souhaiterait plus qu’une simple amitié ou une oreille attentive. Contrairement à elle.

Elle, qui ne croyait plus que son coeur puisse battre pour un homme après première et sévère déconvenue, voilà qu’elle passe son temps à attendre le bip sonore à la réception d’un Mail ou d’un S. M. S. Ce son habituellement si désagréable est devenu cher à son coeur et l’attend avec une impatience fébrile.

Jusqu’au jour où cette relation épistolaire à distance ne suffisait plus à Léo et a émis le souhait d’une rencontre réelle. On aurait pu croire que Solène verrait ce désir d’un bon œil, mais c’est tout le contraire qui se produit. Depuis, elle a tout fait pour l’éviter et ignorer ses appels.

Quel terrible secret cache-t-elle pour renier l’élan de son coeur et tuer dans l’œuf une relation amoureuse naissante qu’elle désirait de tout son être ?

Si l’humour n’était pas au rendez-vous dans cette comédie romantique, comme on a l’habitude dans les écrits de l’auteure, de fortes et touchantes émotions étaient à leurs paroxysmes au fil des pages. L’histoire de Solène et Léo ne laisse pas insensible même si parfois elle m’a parue un peu longue et pas assez approfondie. Surtout avec le potentiel des thèmes qu’elle aurait pu mieux exploiter pour en faire une aventure plus humaine, plus engagée, plus intense ! Mais cela n’en reste pas moins addictive.

Tamara Balliana a pris le temps d’asseoir son intrigue et faire durer un peu le suspense sur le secret de l’héroïne tout en nous embarquant dans de belles émotions. Si Solène n’a pas été mon personnage préféré du fait qu’elle envoyait des signaux très contradictoires. (Je vous laisse découvrir le pourquoi et le comment, car je ne peux dire plus au risque de vous spoiler), Léo m’a séduite par sa franchise un peu brut, ses impairs et surtout par sa simplicité.

Quand l’amour s’en mail raconte une histoire de deuil, de pardon, de souffrance et d’acceptation. Et parle aussi de certains clichés et préjugés portés par méchanceté ou juste par manque d’informations. Le tout abordé avec sensibilité et pudeur sans faire dans le dramatique.

En somme, une jolie romance épistolaire qui se laisse lire et séduit les cœurs romantiques.

When I Look At You – Miley Cyrus

 

60612886_365619727401225_2966455017092939776_n

Devious Ride d’Ana Scott, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le dernier volet de la série Devious Ride d’Ana Scott. Merci aux éditions Addictions pour cette totale et addictive immersion dans l’univers des Black Angels !

Titre : Devious Ride

Auteure : Ana Scott

Éditeur : Éditions Addictives

Genre : Romance

Résumé : La plus dangereuse des passions, la plus violente des attirances.
Kate est sœur et fille de bikers. Elle connaît par cœur cet univers de violence, de sexe facile et d’alcool, les codes et les interdits.
Et jamais elle ne tombera amoureuse d’un membre des OutlawRiders !
Sauf que Kurt, génie informatique du gang, sombre et secret, est déterminé à la faire céder.
Elle le fuit, il la suivra jusqu’au bout du monde. Et elle a beau protester, elle le désire autant qu’elle le repousse…

L’avisdeMya :

Kate a beaucoup perdu dans la croisade menée par les membres du MC contre leurs ennemis. Père, mère et l’amour de sa vie. Et depuis, elle a pris ses distances des Black Angels, un club qui a coûté cher aux siens.

Aujourd’hui, Kate Miller vit sa vie comme elle l’entend. Avec son sens aiguisé des affaires, elle a bien mené sa barque. En auto-entrepreneuse avisée, elle n’a pas besoin du club pour survivre. Oui survivre. C’est le mot qui s’adapte avec ce que vit cette jeune femme au caractère bien trempé. Déterminée à s’éloigner de ceux qui ont fait la perte de sa famille, elle s’est isolée dans sa tour d’ivoire en se noyant dans les nuits de débauche sans lendemains. Et cela, pour anesthésier de vives douleurs et pour ne plus souffrir. Jusqu’à ce jour…

Kurt, est le geek du MC. Si analyser les données et récolter des informations est son domaine de prédilection, Kate Miller est devenue son obsession. Depuis qu’il l’a croisée dans le hall sombre du club et qui l’a prise pour une brebis, elle ne quitte plus ses pensées ni ses fantasmes. Mais, Kate est aussi la sœur de Charlie, son meilleur ami. Et parmi les règles du MC, on ne touche pas à la famille.

Kate, au fil des jours, voit s’effriter sa règle élémentaire de ne pas fricoter avec les bikers. Kurt l’attire, l’énerve et met son corps en transe. Sa gentillesse et ses offensives de baratineur ne lui laissent aucune possibilité de battre en retraite après leur première incartade.

Kurt, hésite à succomber à ce caractère volcanique qui lui retourne ses neurones. Et pour cause, il a une mission des plus primordiales à mener contre ses vieux démons. Il craint d’éclabousser, sa loyale Kate, de son fiel vengeur. S’il doit lui arriver malheur à cause de lui, jamais, il ne se le pardonnera. Kurt est déterminé à aller jusqu’au bout de sa revanche sur le passé, qu’il ne reculera devant rien pour appliquer sa sentence. Même son amour pour Kate Miller ne l’arrêtera pas.

Kurt est obnubilé par sa vengeance mais l’heure de la rédemption approche. Kate qui ne croyait plus en l’amour, n’hésite pas à se jeter dans l’arène aux côtés de celui qui l’a ramenée à la vie ! J’ose espérer que cette vengeance ne leur volera pas ce qu’ils ont mis longtemps à reconstruire !

Devious Ride est le dernier de la saga des Black Angels. Pas le plus intense de la série, néanmoins, l’histoire de Kurt et kate est tellement touchante qu’elle nous embarque indubitablement dans un torrent d’émotions. Un final qui n’a pas manqué ni de rebondissements ni de suspense.

Kurt, Curtis Evans de nom, était le point fort de ce dernier volet, de mon avis. Il a démontré par sa persévérance, sa patience et son bon cœur qu’un lendemain est possible et qu’on peut reconstruire un avenir malgré les malheurs endurés par le passé. Loyale à son club jusqu’au bout des ongles et fidèle dans ses amitiés. Pendant des années, il a persisté et a œuvré dans l’ombre pour se bâtir un empire, l’arme de sa vengeance mais sans perdre sa belle âme ni ses principes. Kate n’est pas seulement sa rédemption, mais aussi la seule femme qu’il n’a jamais cessé d’attendre sans le savoir. Et il n’a rien lâché même quand elle le rejetait.

Quant à Kate, même si elle m’a un peu déçue, elle reste un personnage entier et plein de ressources. Ayant entrevu son sale et explosif caractère dans Evil Ride, je pense que j’attendais de trop d’elle. Dans ce volet, elle s’est avérée aussi fragile que le fil de la vie. Sa raison reniait tout ce que son cœur désirait âprement. Mais une fois que sa raison a flanché, elle s’est soumise à l’élan du corps et à celui du coeur. Au fil des pages, on se rend compte que ses actes de rébellion n’étaient que poudre aux yeux pour dissimiler ce côté fragile. Elle n’avait aucune chance de résister au charme dévastateur de Kurt. Ni même l’envie. Car, elle l’a désiré et voulu biker soit-il, et elle n’a cessé de feindre l’indifférence juste pour sauver sa fierté.

En somme, un bel opus pour clôturer cette superbe saga qui n’a cessé de me bercer d’émotions, d’humour, d’amitié, de rebondissements haletants et d’intrigues captivantes. L’histoire de Kurt, à l’instar de celles de ses frères du club était intéressante à découvrir et bourrée de testostérone. Effet feu d’artifices garanti !

Une saga 100% addictive à découvrir pour passer de bons moments avec les Black Angels qui ont partagé le bon et le mauvais de leur histoire et sans tabous. Un transport total et tout le long des cinq tomes dans moult chevauchées trépidantes, dangereuses et torrides.

Merci à Carole et aux éditions Addictions pour cette totale et addictive immersion dans l’univers des Black Angels !

Bon Jovi – Wanted Dead Or Alive

60802629_340909966835649_1370070665930997760_n