L’avis de Charlotte sur Le clan Wilde #2 Felix de Lucy Lennox


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Le clan Wilde #2 Felix de Lucy Lennox publié chez Juno Publising France : une romance émouvante.

Titre : Le clan Wilde #2 Felix

Auteurs : Lucy Lennox

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 18,50 €

Résumé :

Felix

Les choses que je m’attends à trouver au château de Gadleigh :

– Des vitraux rares, le sujet de ma thèse.

– La paix et la tranquillité, pour finir cette thèse.

– Un moyen d’échapper aux paparazzis qui se pressent autour du dernier film à succès de ma star de mère.

Les choses que je ne m’attends pas à trouver :

– Une porte cachée menant à une pièce secrète.

– L’homme le plus beau que j’aie jamais vu.

– L’amour.

Lio

Les choses que l’on attend de moi dans la vie :

– Je suis destiné à devenir le Roi de Liorland.

– J’épouserai une gentille femme qui deviendra reine.

– Je fournirai des héritiers à la monarchie.

Les raisons pour lesquelles cela pourrait être difficile.

– Je suis gay.

– Je suis en train de tomber amoureux de Felix Wilde.

– Il n’a aucune idée de mon statut royal.

Bien qu’il puisse être lu indépendamment, Felix est le deuxième roman de la nouvelle série Le Clan Wilde sur l’immense famille Wilde de Hobie, Texas, dont les patriarches ne sont pas contre une petite intervention si c’est ce qu’il faut pour aider leurs petits-enfants à trouver le grand amour.

Mon avis :

Félix a besoin de prendre de la distance avec sa vie actuelle afin d’échapper à la sortie du prochain film de sa mère et surtout aux paparazzis qui risquent d’envahir son quotidien. Pour ça, la solution idéale est de partir visiter le château de Gadleigh. Mais surtout découvrir et en apprendre plus sur les vitraux rares qu’il a, jusque-là, étudier dans ses livres. C’est un bon moyen de finir sa thèse et rien de mieux qu’un endroit calme et paisible pour cela.

Lio ne s’attendait pas à devoir prendre les rênes du Liorland aussi rapidement en devenant Roi, devoir épouser une gentille femme afin d’en faire la future reine et la mère de ses enfants. Il a besoin, lui aussi, de prendre de la distance, être au calme pour réfléchir et prendre les bonnes décisions, car ces choix sont difficiles accepter, d’autant plus et qu’il est gay.

Les deux hommes vont se retrouver au même endroit et apprendre à se connaître dans un lieu idyllique.

Félix est plutôt introverti, il aime être dans sa bulle pour étudier. Les vitraux sont une réelle passion pour lui, on découvre petit à petit comment est née cette passion, ce qu’a été son passé.

Lio est un homme qui connaît déjà les responsabilités qu’il aura à assumer. Il a été éduqué pour prendre la suite de son père. Les codes de la monarchie n’ont aucun secret pour lui, il est théoriquement prêt apprendre la succession, mais de la théorie à la pratique il y a LUI, sa personnalité, ce qui le compose et surtout ce secret qu’il doit garder. Il ne comptait pas s’installer avec une femme pour convenir au code de la société à son âge. Il fait face à ses doutes et ses questionnements quant à son avenir et ses choix.


J’ai beaucoup aimé ces deux personnages, à la fois un peu mystérieux et plein de sincérité. Ils sont tous les deux très attachants. Félix est un homme qu’on a envie de protéger, un peu fragile, mais il est bien plus que ça.

J’ai aimé les émotions qui se dégagent de cette romance, avec autant de moments drôles que de moments émouvants que l’auteure a su faire passer. J’ai beaucoup aimé cette histoire de royauté qui change des personnages que l’on rencontre habituellement. J’ai craqué sur cette relation que créent Félix et Lio qui est d’une douceur et d’une passion sans faille.

L’alternance des points de vue apporte un plus dans la perception des émotions des deux personnages principaux.

J’ai adoré retrouver la famille Wilde. Comme pour le premier tome, les grands-pères sont exceptionnels ainsi que cette grande famille présente et aimante.

Ce deuxième opus est une belle romance MM que je recommande vivement, comme le premier. Je serai ravie de retrouver les membres de la famille Wilde dans les prochains tomes.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je poussai un soupir et décidai d’admettre ma défaite. Je n’étais pas assez cool pour traîner avec cet homme magnifique. Je me mettais trop la pression pour être un type que je n’étais pas. Je n’étais pas dans mon élément. En plus, un homme comme lui ne serait jamais attiré par un geek comme moi. C’était juste le coup classique du sportif s’intéressant tout à coup au geek ou à son tuteur en maths ; ce genre de choses n’arrivait jamais dans la vraie vie.

— Je vais y aller, je pense, déclaré je en grimaçant. Avant de dire quelque chose de encore plus stupide.

Je l’entendis se lever et s’approcher de moi. J’étais toujours tourné vers la fenêtre pour ne pas avoir à le regarder, mais dès que je sentis son corps large derrière moi, je me penchai vers l’avant, les épaules basses, les bras croisés sur le ventre.

C’était tellement embarrassant. Pour être honnête, je n’avais pas l’habitude de rencontrer de nouvelles personnes. Je passais seul la plupart de mes journées, plongé dans mes livres pour mes recherches et mon ordinateur, ou bien dans un atelier de travail du verre. Pourquoi avais-je accepté de m’asseoir et de boire du thé quand il me l’avait proposé ? Peut-être avais-je espéré échapper à la réalité, espérer ne plus être pendant un instant ce nerd introverti. Je devais admettre la réalité, toutefois.

— Félix.

À la ligne sa voix profonde me donna envie de geindre et supplier. Je n’avais jamais remarqué qu’un son pouvait être aussi sexy.

Je secouai la tête et pouffai. Toute cette situation était ridicule. Je m’amusais à jouer un rôle alors que, même dans le fantasme, Félix était tout aussi bizarre et geek que le vrai Félix.

Les sorties MM de Juin chez Juno Publishing France.


Hello les étoiles, voici les sorties MM du mois de juin. Vous y trouverez du contemporain dans la collection Daphnis, un Fantasy dans Hécate, un romantique suspense dans Thémis, un Youg adult dans Hebe, un Historique dans Minos et un érotique dans Eros. Et comme d’habitude, elles seront disponibles le 16 juin dans la boutique Juno et le 17 juin sur Amazon 

🌈ꔣᨐSorties MM de Juin ᨐꔣ🌈

  • La rédemption du voleur : Les loups de Walburg #3 de George J Ghislain dans la collection Minos.

La rédemption du voleur: Les loups de Walburg #3 par [George J. Ghislain]

RésuméPeut-on échapper à son destin ?

Lorsque Andreas, sur le grand marché de Prague, sauve trois louveteaux, au pelage singulier, de la cruauté des hommes et ce, juste après avoir détroussé quelques badauds, il se voit contraint de s’échapper de la Capitale du Saint-Empire. Pas question de se tourner vers sa guilde et ses intrigues, pas question de fuir très longtemps et de s’attirer les foudres de son chef, Emich. Néanmoins, toute fuite a une fin et un séjour dans les geôles du Palais impérial, avec d’autres Voleurs, changera sa vie à jamais. Surnommé ‘Aal’, l’anguille, en raison de sa capacité à se tirer d’affaire avec une agilité confortée par sa petite taille, Andreas se liera d’amitié avec des loups bleus et leurs petits. À quelques centaines de lieues, un autre genre de loups rôde, les Loups de Walburg…

  • Gary Gardner #6 : Days of Darkness de François Panier. La conclusion surprenante pleine de suspense dans la collection Thémis.

Days of darkness: Chroniques de Gary Gardner #6 par [François Panier]

Résumé : Le Monde est silencieux.  Plus le moindre signe de vie en surface.

Terrés depuis cinq ans au cœur de la Spyrale, Gary et ses collègues ont réappris à vivre dans ce complexe hi-tech.  Ils ne manquent de rien, sauf l’essentiel, la liberté.  Celle de courir dans les prés, celle de sentir l’air frais sur le visage, ou de se dorer sous le soleil.  Pourtant, tout n’est pas si triste, puisque leur nouvelle vie s’est enrichie de Thomas. Les jours s’écoulent sans perspective, monotones, ennuyeux mais chacun y met du sien dans des routines quotidiennes, juste pour tenir le coup. Les questions n’ont jamais cessé de perturber Gary.  Que se passe-t-il à l’extérieur ?  Toute vie a-t-elle vraiment cessé d’être ?  Ou juste l’humanité ?  Et puis… les questions laissées en suspens par le groupe terroriste Sorrow n’ont, à ce jour, aucune réponse.  Pourra-t-il enfin vivre, avec sa famille, avec ses amis, loin d’une vie formatée par d’autres ? Rien n’est moins sûr…

  • I luv Bearz, un contemporain de Jeremy Henry dans la collection Daphnis.

comedie romantique gay

Résumé : Benoît est chef de projet dans une grande maison d’édition parisienne. Autant sa vie professionnelle est un succès, autant sa vie privée se révèle une accumulation de poisses. À 40 ans passés, il n’a cessé d’aller d’une relation à une autre sans trouver celui qui le comblerait. Il a plus souvent pensé au bonheur de ses compagnons qu’au sien et pris des décisions qui l’ont rendu malheureux. Un soir, une rencontre décevante l’entraînera dans une relation surprenante… Est-ce la bonne, cette fois ? Chaque personnage de ce roman se retrouve à un tournant de son existence, avec des décisions plus ou moins évidentes à prendre. Bon choix ou erreur ? La frontière entre les deux n’est pas toujours aussi nette.

  • Survivre #1 : Enflammer, un ménage MMM de Nora Phoenix. Une dystopie apocalyptique dans la collection Hécate.

romance apocalyptique

Résumé : Le monde a changé. Tan a survécu à trois ans dans un camp de réintégration où il a été envoyé parce qu’il était gay, mais il est désormais à la limite de ce qu’il peut endurer, même avec l’aide de son meilleur ami, Austin. Lorsqu’une pluie massive de météorites sème le chaos dans le camp, Austin et Tan en profitent pour s’échapper. Ils sont rejoints par Mack, un nouveau venu au camp, expert en survie, mais qui ne connaît rien à l’amour… ni à rien d’autre. Mais lorsqu’ils découvrent que des extraterrestres ressemblant à des humains ont débarqué sur Terre avec la guerre comme mot d’ordre, leur fuite devient beaucoup plus dangereuse. Ils se rapprochent, mais sans électricité, sans nourriture et sans aucun endroit sûr où rester, comment vont-ils survivre ? Où peuvent-ils trouver la liberté… et l’amour ? Alors que le monde autour d’eux s’enflamme, ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes.

  • À fleur de peau #2 : Murmure, un contemporain de Garret Leigh. Une romance où les opposés s’attirent dans la collection Daphnis.

romance opposés s'attirent

Résumé : Harry Foster, kinésithérapeute solitaire, a le monde à ses pieds. Une liste de clients bien remplie, un nombre d’abonnés Instagram à six chiffres et un contrat d’édition pour un livre qu’il n’a pas le temps d’écrire jusqu’à ce que son agent lui offre une pause – une retraite sur la côte sauvage du Sud-Ouest. Joe Carter, cavalier de Cornouailles, se sent seul lui aussi. Sauver des chevaux et gérer Whisper Farm occupent la majeure partie de ses journées, et la nuit, il tente de jongler avec les comptes bancaires périlleux de la ferme. À la suite de la suggestion de sa sœur, il loue son unique chambre à un citadin, et quand Harry arrive, il est tout ce que Joe n’est pas – calme, patient et suffisamment beau pour être exactement le genre de distraction dont Joe n’a pas besoin. Harry n’a pas le temps pour les distractions non plus – même pour un fermier au torse nu qui passe devant la fenêtre de sa chambre –, mais son hôte lunatique s’avère impossible à ignorer. Sur le papier, ils n’ont rien en commun, mais Joe est beau… radieux, et lorsqu’un accident met sa vie entre les mains réparatrices d’Harry, le murmure du véritable amour est inévitable. Si les problèmes qui ont mis la ferme à genoux en premier lieu ne viennent pas s’interposer.

  • Lié par la loi – Des Hommes d’honneur #2, un ménage MMM BDSM haletant de Se Jakes dans la collection Eros.

menage bdsm

Résumé : Le seul homme qu’il ne peut oublier est celui dont les souvenirs pourraient tous les détruire.

Après la disparition du seul homme en qui il avait confiance, il a fallu dix ans à Law Connor pour se lancer dans une nouvelle relation. Le problème, c’est qu’au moment où il est enfin prêt à laisser le passé derrière lui, ce dernier reprend le dessus d’une manière plus qu’hostile. À l’époque où ils étaient adolescents, Styx était le garçon sans mémoire. Lui et Law étaient toujours là l’un pour l’autre, jusqu’à ce qu’il soit obligé de partir pour protéger Law. Désormais agent de la CIA, il a enfin découvert qui il est. Le détective Paulo McMannus a presque réussi à aider Law à oublier son amour perdu lorsque Styx revient dans leurs vies. Mais il n’est pas question pour Paulo d’abandonner son amant sans se battre. Soudain, Law se retrouve en cavale avec Styx, l’homme qui peut encore le mettre à genoux… et avec Paulo, l’homme qui l’a ramené à la vie. Et le pire ? Il ne peut pas choisir entre les deux. Et il a de plus en plus de mal à se rappeler pourquoi il devrait le faire.

  • Félix: Le clan Wilde #2, un contemporain de Lucie Lennox dans la collection Daphnis.

Félix: Le clan Wilde #2 par [Lucy Lennox, Lorraine Cocquelin]

Résumé : Felix. Les choses que je m’attends à trouver au château de Gadleigh : – Des vitraux rares, le sujet de ma thèse. – La paix et la tranquillité, pour finir cette thèse. – Un moyen d’échapper aux paparazzis qui se pressent autour du dernier film à succès de ma star de mère.

Les choses que je ne m’attends pas à trouver : – Une porte cachée menant à une pièce secrète. – L’homme le plus beau que j’aie jamais vu. – L’amour.

Lio. Les choses que l’on attend de moi dans la vie : – Je suis destiné à devenir le Roi de Liorland. – J’épouserai une gentille femme qui deviendra reine. – Je fournirai des héritiers à la monarchie.

Les raisons pour lesquelles cela pourrait être difficile : – Je suis gay. – Je suis en train de tomber amoureux de Felix Wilde. – Il n’a aucune idée de mon statut royal.

  • Par delà les mots #1 : Les méandres des âmes de Elinna T. Higg. La duologie YA à ne pas louper dans la collection Hebe.

young adult mm

Résumé : Toute sa vie, Freddy a vu son père se dévouer à son rôle de sénateur, au point d’en oublier sa famille. Admiratif, il fait de la politique sa passion. Mais bien vite, des absences répétées de son père naît de la rancœur et une motivation à le surpasser. Son ambition change lors de sa dernière rentrée au lycée. Après un été où son identité sexuelle est remise en question, Freddy découvre non pas une, mais deux nouvelles exaltations. La première, Émilien, son jeune professeur de français, transforme tout ce qu’il connaît. La seconde, la littérature classique, se met à hanter sa vie et le fait plonger dans un nouveau monde. Une œuvre en particulier va marquer son année et son existence tout entière. En lisant Brontë, il n’imagine pas qu’Émilien et lui vont se retrouver dans les mêmes rôles que ses personnages. Un jour, il devient Catherine, un autre, il s’apparente à Heathcliff. Ils connaissent la même passion, vivent le même combat, sans n’être jamais sûrs du dénouement de leur histoire. La seule chose dont ils sont certains est que leur amour existe par-delà les mots. Un livre n’a aucune réponse à donner. En revanche, il peut rendre limpides celles que tu avais déjà en toi.

Merci les étoiles et belles découvertes !

received_190783126186834812088545.jpeg

L’avis coup de cœur de Charlotte sur Playoffs, Touchdown #1 de Charlie Dark


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis coup de cœur sur Playoffs, Touchdown #1 de Charlie Dark publié chez Juno Publising France.

Titre : Playoffs, Touchdown #1

Auteure : Charlie Dark

Genre : Romance

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  6,49 €

Broché : 23 €

Résumé :

Wyatt Hunter a tout pour plaire : il est le quarterback star des Broncos de Denver, il est riche, il est adulé et il est célibataire…

Cruellement seul, Wyatt s’impose le célibat, car il a peur que son secret éclate au grand jour et ne vienne ruiner sa carrière : Wyatt est gay. Il s’est juré de ne jamais tomber amoureux, de ne pas avoir de relation stable, du moins, pas tant qu’il serait en poste à la FNL, mais c’était sans compter sur l’arrivée du nouveau soigneur kinésithérapeute : Jessy. Dès que Wyatt voit Jessy c’est le coup de foudre et il a beaucoup de mal à refréner son désir vis-à-vis de cet homme qui s’assume et qui attise de plus en plus ses fantasmes.

Jessy, quant à lui, sort d’une dernière relation désastreuse et ne cherche rien de sérieux, juste désireux d’oublier l’année atroce qu’il vient de passer. Lorsqu’il fait la connaissance de Wyatt, le champion, il ne comprend pas pourquoi celui-ci se montre si prévenant à son égard jusqu’à ce qu’il l’embrasse à la dérobée, lors d’une soirée organisée par le club.

Les deux hommes se lancent alors dans une histoire d’amour caché, mais pour combien de temps encore ?

Mon avis :

Wyatt est quaterback comme il y en a toujours rêvé. Il est célibataire et ne vit que pour son sport, il s’entraîne toute la journée, arrive tôt au stade repart le dernier, rien ne compte plus pour lui que son sport dans lequel il s’implique à 200 % si ce n’est plus. Il est gay, cependant, il ne souhaite pas que se sache, de peur de perdre tout ce à quoi il tient, c’est-à-dire son sport. Alors, pour lui, impossible de tomber amoureux ni même d’entretenir une relation stable. Mais il n’avait pas prévu d’avoir un coup de foudre !

Jessy est un jeune kiné arrivant dans le milieu du sport qu’il ne connaît pas. Il assume sans problème son homosexualité. Son histoire familiale est un peu compliquée, il a du mal à trouver sa place. De plus, nous comprenons rapidement que Jessy a un ex qui l’a complètement déstabilisé. Il a eu du mal à se sortir de cette relation, dont le mystère reste complet. C’est au pire moment qu’il est contraint de le revoir. J’ai eu beaucoup de peine pour lui puis de la rage envers son ex quand enfin, nous savons ce qu’il a vécu.

L’histoire commence tranquillement, avec beaucoup d’humour et de quiproquos, car ils ne se doutent pas de l’homosexualité de l’autre, ce qui donne des situations très amusantes. Tout au long de ce roman, une tension est palpable. Elle est principalement due à l’homosexualité de Wyatt qu’il ne souhaite pas voir apparaître au grand jour. Ce qui complique la relation naissante qu’il entretient avec Jessy. Ce dernier, pourra-t-il attendre caché ?

J’ai beaucoup aimé les personnages secondaires : la mère de Wyatt qui m’a beaucoup fait rire, la folie d’April, la classe de Tom en toute circonstance et la relation particulière qu’entretient Wyatt avec son frère Michael.

J’ai adoré la belle place donnée au sport que ce soit dans le cœur de Wyatt ou dans ce roman. Nous n’en perdons pas une miette. Sa passion est contagieuse. J’ai même eu envie de voir un match de football américain ! On trouve aussi dans cette histoire beaucoup de tendresse, d’amour, mais aussi de scène terriblement érotique. J’ai adoré le suspense, que l’on ressent rapidement et qui m’a gardée en tension tout au long de l’histoire.

J’ai eu un coup de cœur pour cette histoire captivante avec deux personnages très attachants l’un comme l’autre avec ce petit plus qui fait qu’on ne peut que les aimer. Les émotions sont très présentes, j’ai autant souri que verser de larmes en lisant leur histoire. La plume de l’auteur est fluide et addictive. Je remercie Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je vais jusqu’au cabinet de mon soigneur préféré, les Broncos disposent de cinq kinés différents. Je frappe pour la forme et j’entre sans plus de préambule, je connais Luke, il ne s’en formalisera pas…

Je reste cloué sur place. Mon cœur cesse parfaitement de battre avant d’entamer une série tout à fait arythmique.

— Vous n’êtes pas Luke, dis-je d’une voix troublée.

Devant moi se tient sans doute l’homme le plus sexy, désirable et magnifique que j’ai jamais vu !

Il possède des cheveux noirs coiffés vers l’arrière, une peau dorée comme du miel, des yeux en amande d’une couleur incroyablement bleue, un corps svelte, musclé finement, des biceps qui attirent mon regard et une bouche… une bouche à se damner !

Je suis pétrifié.

Respire, bordel ! Respire !

L’inconnu qui me fait face me sourit et celui-ci m’achève. Je reste silencieux, jusqu’à ce qu’il me dise d’une voix qui fait contracter mes bourses :

— Non, en effet, je ne suis pas Luke. Je suis Jessy, le nouveau masseur-kinésithérapeute du club.

Jessy…

Sur ce, il s’avance vers moi et me tend sa main. Je cligne plusieurs fois des yeux avant de comprendre qu’il veut me saluer.

La proximité m’arrache à ma contemplation et je prends sa paume contre la mienne.

Sa main est chaude, douce, ferme…

— Enchanté, moi, c’est Wyatt, rétorqué-je après avoir relâché à contrecœur sa main.

Jessy rit doucement et le son qu’il produit me retourne de l’intérieur.

— Je sais qui tu es, explique-t-il en souriant si fort que ses pommettes remontent et ferment à moitié ses yeux, le rendant, comme si cela était humainement possible, encore plus séduisant !

Évidemment qu’il sait qui je suis ! Je suis une des stars du club et là, Jessy doit penser que je suis un demeuré, incapable d’aligner plus de deux mots ! Le parfait stéréotype du sportif débile !

L’avis de Charlotte sur Sortie de zone, Game changer #1 de Rachel Reid


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Sortie de zone, Game changer #1 de Rachel Reid publié chez Juno Publising France : une agréable romance MM.

Titre : Sortie de zone, Game changer #1

Auteurs : Rachel Reid

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 19,50 €

Résumé :

Le capitaine des New York Admirals, Scott Hunter, prend très au sérieux ses rituels d’avant-match. Et dans ce cas particulier, ce n’est pas seulement de son smoothie fétiche qu’il a envie, mais de l’homme qui l’a fait.

Star du hockey professionnel, Scott Hunter sait reconnaître une bonne chose quand il la voit. Alors, quand un smoothie préparé par Kip Grady, barista du bar à smoothies, semble permettre à Scott de mettre un terme à sa chute libre sur la glace, il est prêt à tout pour recréer cette magie… et faire connaissance avec l’homme sexy et drôle qui se tient derrière le comptoir.

Kip savait qu’il y avait plus derrière les visites fréquentes de Scott que des fruits mixés, mais il n’avait jamais imaginé être invité à revenir dans le penthouse de ce dernier. Ou être embrassé avec un abandon téméraire, sans parler d’être touché de plus d’une façon. Quand cela arrive, c’est torride et incroyable, mais toujours selon les conditions de Scott et caché derrière les portes de son appartement.

Scott a besoin de Kip dans sa vie, mais à l’approche de la saison des séries éliminatoires, les projecteurs sur lui sont soudainement plus brillants que jamais. Il ne fera rien qui pourrait faire dérailler sa carrière… comme présenter son petit ami au monde entier. Kip est prêt à s’engager avec Scott – mais combien de temps encore il devra rester secret ?

Mon avis :

Le hasard fait parfois bien les choses. La rencontre entre Kip et Scott en est la preuve.

Kip travaille dans un Bar à smoothie. C’est là qu’il fait la rencontre de Scott, célèbre joueur de hockey sur glace. Boire ce smoothie devient une habitude d’avant-match pour Scott.

Ils se rencontrent plusieurs fois, entre eux le courant passe bien. Ils sont amenés à se recroiser plusieurs fois et il tombe mutuellement sous le charme. Les choses sont évidentes entre eux, mais en même temps compliquées, car Scott est bloqué par le milieu dans lequel il évolue, il ne veut pas annoncer son homosexualité de peur des regards de ses coéquipiers, que cela change leur façon d’être avec lui, que les fans et les sponsors n’apprécient pas. Ils se voient donc de façon secrète. Leur relation évolue simplement, ils apprennent à se connaître, ils partagent de bons moments, mais toujours cachés dans l’appartement de Scott.

Sortie de zone est à la fois une belle histoire, mais aussi difficile, car beaucoup de choses oppose les deux protagonistes, la notoriété de Scott notamment, les moyens financiers donc ils disposent, leur mode de vie, mais surtout le problème lié à l’affichage de l’homosexualité de Scott. Kip tiendra-t-il longtemps dans l’ombre, caché comme un vilain secret ?

Les scènes de sexe sont nombreuses. Elles apportent parfois des informations sur eux et leur passé, mais j’ai passé un peu rapidement pour d’autres, peut-être que je n’avais simplement pas envie de ça à ce moment-là…

J’ai aimé ces deux personnages vrais et sincères, j’ai beaucoup aimé, ils partagent avec nous leurs doutes. De nombreux passages sont pleins de tendresse et très touchants. Je m’attendais à plus de heurts, mais la douceur, c’est très bien aussi ! Malgré certaines longueurs et un dénouement plutôt prévisible, j’ai passé un très agréable moment en leur compagnie. Grace à la plume fluide de l’auteure. Je lirai avec plaisir la suite qui concerne un autre personnage, que nous avons croisé dans ce tome.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Kip n’arrivait pas à croire ce qu’il était sur le point de faire, mais il devait tâter le terrain. Juste un peu.

— Je ne dis pas que ça me dérange, dit-il aussi banalement que possible. Vous avez l’air toujours si robuste au moment où vous soulevez la coupe. Comme une bande de bûcherons sexy.

Voilà. C’était sorti.

Scott le regarda, et Kip aurait pu jurer que l’ombre d’un sourire était passée sur ses lèvres.

Mais Scott se leva abruptement, et le sourire avait disparu.

— Eh bien, je devrais y aller.

Kip voulait mourir. Il venait juste de flirter avec Scott Hunter et à présent, ce dernier était sur le point de partir pour toujours parce que c’est quoi ce bordel, Grady ?

— Encore merci, Kip, dit Scott.

Il était plus amical que ce que Kip méritait.

Mais, en allant jusqu’à la porte, Scott s’arrêta et se retourna.

— Vous aimeriez venir au match ce soir ?

— Quoi ?

— Personne n’utilise mes billets. Je peux vous en donner deux, comme ça vous pourriez amener… quelqu’un… si vous voulez.

— Vous êtes sérieux ?

— Pourquoi ne le serais-je pas ?

Kip resta bouche bée face à l’impossible et séduisante célébrité devant la porte de la boutique qui lui offrait un cadeau sans raison.

— Si vous êtes sûr, j’adorerais y aller !

— Je suis sûr, et je suis heureux de l’entendre. Donnez simplement votre nom à l’accueil.

— D’accord. Je vous vois ce soir, alors, dit Kip, comme un simplet.

L’avis de Charlotte sur Le clan Wilde #1 Weston de Lucy Lennox


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Le clan Wilde #1 Weston de Lucy Lennox publié chez Juno Publising France : une romance MM pleine d’émotion et d’amour.

Titre : Le clan Wilde #1 Weston

Auteur : Lucy Lennox

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 18 €

Résumé :

Nico

J’ai quitté ma famille et ma petite ville natale du Texas il y a quinze ans pour échapper aux commérages et pour permettre à ma mère et à ma sœur d’avoir une vie meilleure. Mais lorsqu’un avocat m’appelle pour m’informer que ma sœur est décédée, me laissant la garde de son nouveau-né, je suis forcé de quitter ma vie paisible de propriétaire de salon de tatouage à San Francisco.

Le fait est que je ne suis pas trop bébés. Ni petites villes. Ni engagement. Et surtout pas trop famille. Mon plan est de retourner à Hobie juste assez longtemps pour signer les papiers d’adoption, offrant à ma nièce un avenir dans une famille stable et aimante, le genre que je ne pourrais jamais lui fournir.

Mais dès que je la vois dans les bras de Weston Wilde, le meilleur ami de ma sœur et le beau médecin de la ville, mes projets commencent à changer. Parce que soudain, je vois un avenir différent. Un avenir avec ce que je pensais ne jamais mériter : une famille. Si seulement je pouvais convaincre West que je ne suis pas le même bon à rien prêt à m’enfuir lorsque les choses deviennent difficiles.

Weston

Il y a une chose dont je suis sûr au sujet de Nico Salerno : c’était un bon à rien quand il était enfant et à en juger par le punk tatoué aux cheveux violets qui se présente à l’enterrement de sa soeur, il n’a pas changé. Il n’y a aucune chance que je le laisse obtenir la garde du bébé de ma meilleure amie.

Mais plus je passe du temps avec lui, plus je me rends compte que son extérieur brut n’est qu’une protection et que sous tous ses tatouages se
cache un homme effrayé et peu sûr de lui, à la recherche d’un endroit où s’intégrer. Et très vite, je sais exactement où est sa place : dans mon lit et à mes côtés.

Le problème, c’est qu’il a déjà abandonné sa famille une fois, comment puis-je savoir que si nous devenons une famille, il ne le fera pas à nouveau ?

Mon avis :

Weston est médecin d’une petite ville : Hobie, où les commérages vont bon train. Mais il est bien intégré dans la communauté. Il membre d’une grande famille. Une tribu soudée et aimante. Le décès de sa meilleure amie marque un tournant dans sa vie. La jeune femme laisse derrière elle sa petite fille de quelques mois, seule, sans famille ou presque, puisqu’il reste Nico, le frère de sa meilleure amie. Mais cet homme n’est pas quelqu’un de fiable. Il a abandonné sa famille en partant sans donner de nouvelle à l’âge de 15 ans.

Nico n’avait pas du tout prévu de revenir dans la ville de son enfance. Pour rien au monde, il ne voulait remettre les pieds dans cet endroit où les préjugés sont monnaie courante. Surtout, pour lui, un homme gay avec les cheveux violets, qui de plus a fuit Hobie à l’adolescence. Pour lui aussi le décès soudain de sa sœur, qu’il n’a pas vu depuis des années risque de changer sa vie. Et pour cause : il se voit hériter de tous ses biens, mais surtout d’une petite fille. Lui qui ne s’est jamais occupé d’un bébé, le voilà responsable de sa nièce.

Pour les deux hommes, la situation est compliquée, mais pour le bien de la petite, ils vont tenter de trouver un terrain d’entente, ce qui n’est pas simple tant ils sont différents.

Ce premier tome est intense en émotions. J’ai été attendrie, Nico. Il est fragile sous ses airs d’homme indépendant et sûr de lui. J’ai été touchée par son vécu et par ses fêlures. Weston est un homme fiable et stable. Il a cependant peur que Nico fuit de nouveau. Ses doutes le rendent attachant.

L’alternance des points de vues est parfaite pour cette romance, cela permet de bien comprendre les personnages et de s’attacher à eux.

J’ai adoré cette histoire, les émotions sont poignantes, les rebondissements sont inattendus et les doutes tiennent en haleine. C’est une belle romance MM que je recommande vivement. Je serai ravie de retrouver les membres de la famille Wilde dans les prochains tomes.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

— West, viens ici, s’il te plaît. Vous aussi, Mme Banks.

 Nous fîmes donc volte-face pour rejoindre Hon et son client.

Quand le punk posa les yeux sur Pippa, ce fut comme s’il avait vu un horrible fantôme. Ou bien un extra-terrestre jaillissant du visage d’un innocent. Il pâlit, l’air terrifié. Je me demandais qui pouvait bien avoir aussi peur d’un si petit bébé, et surtout, pourquoi. Ou alors, s’il était bien un client de Hon, il avait peut-être juste peur pour son procès.

Hon me serra la main puis s’approcha de Goldie pour caresser Pippa.

— Weston Wilde, Goldie Banks, je vous présente Nico Salerno, déclara-t-il d’un ton absent sans cesser de cajoler le bébé.

Mon ventre se noua, mes oreilles bourdonnèrent, et toutes les pièces du puzzle s’alignèrent dans ma tête.

— Le frère d’Adriana, poursuivit Hon. Il est là pour la garde de Pippa.

Je m’en décrochai la mâchoire et dévisageai l’autre homme. Il semblait n’avoir même pas vingt-cinq ans, et il était si raide qu’une brise un peu forte pouvait le faire tomber. Il était le choix le plus improbable en matière de père pour Pippa. C’était donc lui le frère d’Adriana, disparu depuis si longtemps ? Ce punk bon à rien qui, meurtri dans ses précieux petits sentiments, avait pris la fuite enfant ?

— Mon cul, oui, grognai-je en récupérant Pippa des bras de Goldie pour la serrer contre moi.

Hon écarquilla les yeux, stupéfait, et le type aux cheveux violets – Nico – l’imita. Ma réaction les avait laissés, ainsi que Goldie, sans voix. En général, j’étais un citoyen modèle, pourvu de bonnes manières, un médecin amical. Pas cette fois-ci, cependant. Pas le jour où j’affrontais l’enterrement de mon amie et la prise de conscience horrible que Pippa devrait grandir sans elle.

L’avis de Charlotte sur Esprit d’équipe de Aimée Lou


Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Esprit d’équipe de Aimée Lou aux Editions Addictives. Une histoire touchante avec deux protagonistes émouvants.

Titre : Esprit d’équipe

Auteur : Aimée Lou

Genre : Romance MM

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Ils se haïssent. Du moins, c’est ce qu’ils croient.

Eliott est la toute nouvelle recrue de l’équipe de football américain des Majestic Moose de la fac de Bomont. Un seul mot d’ordre pour lui : ne pas faire de vagues !
Plus facile à dire qu’à faire, surtout quand il s’accroche constamment avec le capitaine, Darek.
Ils se détestent, ne peuvent pas passer plus de cinq minutes sans se sauter à la gorge…
Pourtant, il suffirait d’un rien pour que le désir prenne le dessus et bouleverse tout.
Mais ce serait prendre un risque énorme : celui de tout perdre. Auront-ils le courage de tenter ?

Mon avis :

Eliott joue dans l’équipe de football américain de la fac. L’entente avec l’équipe est sans faille, seule exception à la règle : le capitaine, Darek, avec qui la tension palpable. Ils se détestent et ne peuvent pas rester dans la même pièce sans que les remarques fusent, que les insultes pleuvent et que les coups tombent. Mais entre haine et désir la frontière est mince. Et si tout basculait ?

Eliott vit dans un milieu modeste, mais avec une famille aimante. Il rêve de devenir professionnel de football. Il tente d’être discret et ne se mêle que rarement aux soirées organisées par l’équipe pour éviter les conflits avec le capitaine. Son attirance pour lui est de plus en plus forte.

Darek est issue d’une famille aisée, l’image qu’il donne doit être parfaite pour satisfaire ses parents plutôt exigeants. La pression mise sur ses épaules est lourde à porter. Il est en couple avec Amanda, mais ne souhaite pas aller trop vite dans cette relation.

Cette mésentente entre eux vient mettre à mal la cohésion de l’équipe. Leurs coéquipiers trouvaient les piques amusantes au début, mais désormais, ils n’en peuvent plus de ces disputes incessantes dont ils ne comprennent pas la cause.

Esprit d’équipe est une belle romance traitant de l’acceptation, ou pas, de son homosexualité. La vie des adolescents n’est pas des plus simple, chacun trouver sa place dans le groupe, les choses se compliquent avec poids du regard et les préjugés. J’ai beaucoup aimé le message que nous transmet Aimée Lou au travers de sa plume addictive.

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– Je ne suis pas gay ! hurlé-je.
Espérant faire taire autant mon coéquipier qui s’anime devant moi que les milliards de pensées qui envahissent mon esprit. Ma déclaration est sortie du cœur.
Ma gorge brûle alors que les mots ont tout juste claqué dans l’air. Désorienté par tout ce qui m’assaille, je souffle lourdement.
Ma poitrine est en train d’imploser, et je refoule tant bien que mal les sensations qui se propagent dans mes muscles quand des images très nettes de ces derniers mois continuent d’affluer.
Holden sur mon canapé. Dans les vestiaires. Dans les douches. Les muscles saillants de son dos. Les veines qui palpitent parfois dans son cou. Son torse brut. L’odeur de sa peau. La douceur de sa bouche. La profondeur de ses yeux.
Le mouvement de ses mains sur mon torse. Je ferme les paupières un instant pour tout chasser, en vain.
– Alors tu es quoi ?
Je reste silencieux. Accablé par la honte et le dégoût qui me compriment la poitrine à mesure que les excuses toutes plus foireuses les unes que les autres se meurent à la barrière de mes lèvres.
Je n’en ai pas la moindre putain d’idée.
– Tu es quoi ? répète-t-il en s’énervant davantage. Putain, mais regarde-toi ! T’es incapable de cacher ton érection et t’essaies de me faire croire que je te laisse indifférent ?
Je déglutis difficilement face à sa remarque parce que la bosse entre mes jambes lui donne raison. Encore faudrait-il que je comprenne si ce n’est qu’une réaction mécanique ou réellement… lui.
– Eliott, soufflé-je en espérant faire cesser son offensive. Tu ferais bien de partir. Je fais n’importe quoi quand tu es dans les parages et je n’arrive pas à gérer ça. OK ?
Il se rapproche de moi, cherchant à capter mon regard. Je le détourne délibérément, de peur de lire dans le sien tout ce qui serait capable de me faire flancher à nouveau.
– Darek. Ne fuis pas. Pas encore une fois, s’il te plaît.
– J’ai besoin de… J’ai besoin que tu t’en ailles.
Comme si j’étais un putain d’animal apeuré, il encercle avec précaution mon corps de ses bras musclés.
Enveloppé à la fois par sa chaleur et son odeur boisée, je suis incapable de réfléchir correctement.
Nous faisons quasiment la même taille, pourtant, positionné comme il est, il me surplombe, ce qui m’oblige à lever les yeux vers lui. Ancrant mon regard dans le vert du sien.
Tout mon corps se raidit et un truc explose dans ma poitrine.

L’avis de Charlotte sur Séduction et plus si affinité #1 de Lem Havesson


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Séduction et plus si affinité #1 de Lem Havesson publié chez Juno Publising France. Un premier tome mélangeant habillement passion et humour.

Titre : Séduction et plus si affinité#1

Auteur : Lem Havesson

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  5,99 €

Broché : 18,50 €

Résumé :

Étoile montante de la joaillerie de luxe, Drake Asama, créateur talentueux, possède une personnalité conquérante et séductrice qui rebute d’emblée Raphaël, un jeune étudiant discret, qui complète son budget avec un petit job de serveur.

Leur première confrontation, alors que Drake dîne en compagnie de son amant du moment, Naël, ami d’enfance de Raphaël, se révèle explosive. L’intérêt du prédateur éveillé, le besoin de captiver Raphaël et de le mettre dans son lit pousse Drake à le piéger pour obtenir toute son attention…

Peine perdue ! Il lui faudra déployer bien davantage pour impressionner et capturer une cible très agacée par les travers du personnage. À côtoyer Raphaël, Drake s’attache plus que jamais à ce caractère volontaire, lumineux et plein d’humour.

Résolu à s’amender, le « phénomène » dévoile une personnalité plus authentique, plus apte à séduire Raphaël. Mais leur passé respectif représente un obstacle à ne pas négliger, écueil qui pourrait sonner le glas d’une véritable relation.

Mon avis :

Raphaël est étudiant et travail comme serveur. C’est sur son lieu de travail qu’il fait la connaissance de l’amant de son meilleur ami, Naël. Drake, l’amant, ne se montre pas sous son meilleur jour, il est impulsif et excessif. Il est aussi possessif, égoïste, impatient, dominateur, colérique… Il fixe les règles et s’attend à ce qu’elles soient respectées. Il est aussi le prédateur par excellence, il n’hésite pas à utiliser de méthodes douteuses pour faire cesser sa proie. Et son dévolu s’est jeté sur Raphaël. Il est intrigué par le courage, l’humour et les secrets du jeune homme. 

Raphaël de son côté est loin d’être intéressé. Il n’aime pas l’attitude de cet homme qui impose de façon douteuse ses choix. De plus, il n’est pas gay bien que ce point n’arrête pas le chasseur ! 

Raphaël a une zone d’ombre, quelque chose qu’il cache à tous sauf à son meilleur ami. À l’instar de Drake, cela a éveillé ma curiosité. J’ai beaucoup aimé le caractère de Raphaël, bosseur, téméraire, fiable avec tout de même une certaine fragilité. 
Drake n’est pas l’homme parfait, il en est même loin, son caractère est très particulier. Malgré cela, les auteurs arrivent à semer le doute et donner envie d’apprendre à le connaître mieux. 

Les personnages secondaires, Mike et Naël ont une place importante dans ce roman, on suit également les événements de leurs vies. 

Un premier tome qui m’a plu, tant par l’histoire, sans grand suspense, mais avec de la passion et de l’humour que par les personnages aux forts caractères, ils sont tous attachants à leur façon. J’ai adoré suivre l’évolution de Drake et de Raphaël, voir la mise en place de leur relation qui se construit petit à petit. Cette histoire s’avère plus douce que le résumé ne me l’avait laissé entendre. La plume des auteurs est agréable, la narration à la troisième personne convient parfaitement pour ce roman dans lequel on suit quatre personnages. J’attends la suite, que je lirai avec grand plaisir. 

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Stupéfait, le bras du type sur ses épaules – pas qu’il apprécia la familiarité –, Raphaël se laissa embarquer et atterrit dans un superbe vestiaire.

— Voilà ta tenue. Tu chausses du quarante-deux ? C’est ça ?

Éberlué, Raphaël examina les chaussons posés sur le banc, puis les gants rouges, le casque rembourré et le protège-dents.

— Mais c’est pour boxer…

— Oui ! Dépêche ! Drake est sur le ring. Il a déjà dégommé deux types qui voulaient s’essayer contre lui. J’ai bien tenté de les dissuader… Il n’est jamais très patient…

Raphaël déglutit avec difficulté.

Alors c’était ça, la revanche de l’autre brute. Il aurait dû s’y attendre, mais que Naël trempe là-dedans l’étonnait. Il réagit soudain et se traita d’abruti dégénéré.

Naël n’avait pas envoyé le message. Non ! Ce malade l’avait piégé, et comptait sans doute sur son dévouement à son ami d’enfance.

Quel enfoiré !

Avec des gestes lents, il se déshabilla puis il enfila le maillot et le short qui lui allaient à la perfection. Au moins, il n’aurait pas l’air trop ridicule, enfin, jusqu’à ce que l’autre sauvage le massacre. Ses doigts tremblaient, l’énervement bien sûr !

Pourtant, renoncer à l’affronter, jamais !

Tout en babillant comme une commère, Mike lui emmaillota les mains puis laça ses gants et ils quittèrent les vestiaires. Son « coach » tenait le casque, le protège-dents, et multipliait les conseils.

— Surtout, ne baisse jamais ta garde et ne sois pas statique, bouge tout le temps, et ne te fais pas bloquer dans un coin, sinon…

Raphaël lui jeta un coup d’œil agacé puis lâcha, sinistre :

— Mike, je n’ai jamais boxé ni combattu d’aucune manière. L’ami Drake veut juste me dérouiller.

Bouche bée, le métis stoppa net.

L’avis de Charlotte sur Tempêtes de neige & seconde chance de Brigham Vaughn


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Tempêtes de neige & seconde chance de Brigham Vaughn chez Juno Publising France : une belle romance MM de Noël !

Titre : Tempêtes de neige & seconde chance

Auteur : Brigham Vaughn

Genre : Romance de Noël MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  3,49 €

Résumé :

Erik Josef est un homme d’affaires de quarante-trois ans, récemment divorcé avec un objectif en tête : finir son dernier projet de l’année pour qu’il puisse passer ses vacances à Tahiti. Tout ce qu’il veut c’est boire un verre sur la plage, de préférence servi par une femme en bikini.

Alors qu’il attend dans un bar de l’aéroport que son associé arrive pour qu’ils puissent s’envoler vers Buffalo dans l’état de New York, il rencontre Seth Cobb, un voyageur-écrivain bavard, attendant un avion en direction de Pittsburgh pour rendre visite à sa famille.

Après qu’une grosse tempête de neige cloue tous les avions au sol, un quiproquo au Williamsville Inn force Erik et Seth à partager une chambre. L’amour de Seth pour Noël met à mal le peu de patience qu’il reste à Erik, mais une tasse du chocolat chaud de Seth fait fondre ses murs de glace.

Quand Erik réalise qu’il est attiré par Seth, il lui faut choisir entre la vie qu’il a toujours connu et une histoire avec un homme de dix ans son cadet et une seconde chance de trouver le bonheur.

Mon avis :

Erik a 43 ans, il a divorcé après 20 ans de relation avec la mère de sa fille. Il vit pour son travail. Il doit justement et à contre cœur, partir en voyage d’affaires à Williamsville pour évaluer le potentiel d’une auberge et décider de la garder ou non. Il est impatient que cette mission soit terminée pour enfin aller prendre le soleil à Tahiti.

Il attend son collègue, Bertram, à l’aéroport, mais ce dernier est coincé par une tempête et ne peut pas le rejoindre. Dans un bar, alors qu’il attend, il rencontre Seth : un jeune homme d’environ 10 ans son cadet, plutôt envahissant et bavard.

Seth aime Noël, la neige, les films d’amour de Noël et les boissons chaudes et réconfortantes (que j’aurais bien goûtées! ). Erik est plus pragmatique. Le futile ou les distractions ont quitté sa vie depuis longtemps.

Entre eux, c’est tendu, dès leur rencontre, il y a des quiproquos. Seth est attiré par Erik et ne s’en cache pas. Erik a toujours été hétérosexuel et ne comprend pas les sensations nouvelles que le jeune homme fait naître en lui. Mais Seth sait rendre Erik curieux.

J’ai aimé le lien et le clin d’œil à Rex et Will de « Flocons de neige et chanson. »

Cette petite romance MM de Noël est une belle histoire par laquelle je me suis laissée entraînée. La plume de l’auteur est agréable et fluide. Comme moi, laissez-vous porter par la magie de Noël ! 

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Il devait trouver un moyen de se rendre à l’auberge.

— Peux-tu au moins appeler la location de voiture et annuler notre réservation ? J’ai bu au moins trois… (ou quatre ?)… whiskys depuis que j’ai atterri et je ne serais pas capable de conduire, même s’il faisait beau. Le rire de gêne de Bertram fit frissonner Erik.

— En parlant de ça…

— Quoi ?

— Malheureusement, il y a eu un problème avec les réservations : Mary était malade le jour où ils étaient supposés confirmer et l’intérimaire ne l’a apparemment jamais fait.

— Jésus Christ, marmonna Erik en se frottant le front. Ce voyage était un cauchemar, et impossible de se réveiller pour y échapper.

— Bon, continua-t-il. Si je prends un taxi ou un covoiturage, j’imagine que ça importe peu.

— Ça, c’est l’esprit que je veux !

— Bertram, si tu me parles encore de ton foutu esprit festif, je prends le sapin de Noël le plus proche et je te le fous dans le cul. Bertram éclata d’un rire étouffé.

— Je ne suis pas dans ce genre de délire, Erik.

— Je ne le disais pas gentiment, grogna-t-il. Bon, j’irai à l’auberge et je te ferai un compte-rendu de l’endroit, mais la minute où j’aurais fini, je me prends deux semaines de vacances et je file à Tahiti.

— Si ça t’évite de me menacer de nouveau, je suis d’accord, approuva Bertram en riant.

— Joyeux Noël à la con, marmonna Erik avant de raccrocher.

L’avis de Charlotte sur Mariés pour un mois de Cate Ashwood


Hello les étoiles. Je vous présente mon avis sur Mariés pour un mois de Cate Ashwood, publié chez Juno Publising France.

Titre : Mariés pour un mois

Auteur : Cate Ashwood

Genre : Romance MM

Editions : Juno Publishing France

Ebook :  4,49 €

Résumé :

Meilleurs amis depuis le lycée, Chase Bradley et Alec Montero sont des opposés sur presque tout. Une chose sur laquelle ils sont bien d’accord cependant, c’est que le mariage est pour les nuls.

Tout se passe comme ils le souhaitent jusqu’à ce qu’un pari enivré mène Alec et Chase jusqu’à l’autel. Leur « Je le veux » temporaire n’est pas aussi drôle une fois sobre à la lumière du lendemain quand ils se retrouvent propulsés dans la vie maritale et tout ce qui va avec.

La question qu’ils doivent maintenant se poser est, s’ils sont mariés pendant un mois, leur amitié va-t-elle y survivre ?

Mon avis :

Une romance MM à la fois joyeuse et douce qui fait du bien !

Chase et Alec sont amis depuis longtemps. Ils sont aussi les deux seuls célibataires de leur groupe. L’alcool aidant, ils décident de prouver que le mariage n’est pas si compliqué que le prétendent leurs amis. Et qui de mieux que son meilleur ami pour ça ? Les voici donc mariés pour un mois. Les règles sont simples : ils vont devoir partager le même appartement, le même lit et faire des activités ensemble.

Pas simple de cohabiter avec une telle proximité lorsqu’on a l’habitude de vivre seul. Arriveront-ils à se supporter un mois entier ? Leur amitié résistera-t-elle à cette expérience ?

Entre les deux hommes tout paraît évident, mais en même temps tellement loin de leur façon de se voir jusque-là. En ce côtoyant autant et dans une proximité intime, ils se découvrent différemment. La tendresse et le désir font leur apparition. Un changement de perception qu’ils ont l’un de l’autre qui peut avoir des conséquences sur leur amitié.

J’ai été prise dans l’histoire dès les premiers chapitres. Les deux amis sont touchants dans leurs réflexions et leur cheminement que l’on suit facilement grâce à l’alternance des points de vue.

Mariés pour un mois est une belle histoire qui traite d’une amitié, réelle et sincère et qui montre le démarrage d’une relation, même fausse et les aménagements qu’il fait réaliser pour arriver à vivre-ensemble.

La plume de l’auteure est fluide. Avec humour, elle m’a amenée dans cette romance MM d’une agréable douceur. J’ai passé un très agréable moment avec les protagonistes qui m’ont fait rire, mais aussi donné chaud !

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Je me réveillai, frigorifié et avec quelque chose de dur dans les côtes. Je tournai la tête, gémissant alors que j’avais l’impression que la pièce tournait autour de moi. Combien de bières avais-je bues la veille ? Je clignai des yeux deux fois en essayant de clarifier ma vision et je vis Chase, allongé là, toujours endormi. Il avait volé chaque bout de couverture pendant la nuit et son coude était actuellement calé contre mes côtes.

Les souvenirs de la veille me revinrent d’un coup. Le pari stupide, le faux mariage et Chase s’écroulant à côté de moi dans mon lit.

Mais qu’est-ce qui m’avait pris ?

Je repoussai Chase loin de moi puis tirai sur la couverture pour protéger ma peau de l’air froid du matin. Chase grogna, mais ne se leva pas. A la place, il mit son oreiller sous sa tête et ferma à nouveau les yeux. Je n’avais pas l’habitude de partager un lit et je voulais m’étirer, mais l’envie de dormir pour faire passer ma gueule de bois était plus forte que celle d’avoir mon lit pour moi tout seul.

L’avis de Charlotte sur Un jour ou l’autre de Emma Scott chez Juno Publishing France !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de cœur sur Un jour ou l’autre de  Emma Scott paru chez Juno Publishing France.

Titre : Un jour ou l’autre 

Auteure : Emma Scott

Editeur : Juno Publishing France

Genre : Romance MM

Résumé : Combien de temps attendriez-vous l’amour ?

Max Kaufman a été jeté dehors lorsqu’il était adolescent et depuis sa vie n’a été qu’une lutte quotidienne. De l’addiction et la vie dans les rues, jusqu’à la désintoxication et l’école d’infirmiers qu’il réussit à intégrer, il a passé les dix dernières années à reconstruire une vie en morceaux. Maintenant qu’il a accepté un poste d’infirmier particulier auprès d’Edward Marsh III, le président et PDG d’une des plus grandes entreprises pharmaceutiques au monde, Max réalise rapidement que l’empire de plusieurs millions de dollars de Marsh est un tissu de mensonges et de secrets plaqué d’or et incrusté de diamants.

Plus Max vit et travaille avec la famille Marsh, plus les secrets s’enchevêtrent autour de lui. Et son cœur – qu’il a travaillé si dur pour protéger – tombe droit dans les mains du distant et froid, et pourtant magnifique héritier d’une dynastie…

Silas Marsh doit hériter de la fortune familiale, mais son père est déterminé à ce que son héritier soit le fils « parfait ». Avant que Silas ne puisse reprendre l’entreprise et mettre fin aux pratiques douteuses, il doit prouver sa valeur… et renier sa vraie nature.

Silas doit faire un choix : tenir tête à son père en restant fidèle à lui-même et aux sentiments qu’il porte à Max. Ou prétendre être quelqu’un qu’il n’est pas pour hériter de tout. Même si cela signifie sacrifier la possibilité d’être heureux et d’aimer.

L’avis de Charlotte

Un coup de cœur pour cette magnifique romance MM.

Max a eu une adolescence difficile suite à rejet de ses parents. Il a été confronté à la vie dans les rues et aux addictions. Aujourd’hui, après avoir lutté, il a atteint son rêve de devenir infirmier. La proposition de devenir infirmier particulier pour un richissime homme d’affaire est plus que tentante.

Silas est le fils d’un homme d’affaire puissant. La place d’héritier lui revient et toute la pression qui en découle. Les exigences de son père sont sans limites.

Dans ce roman, l’auteure nous fait découvrir des personnages profonds, avec des failles énormes dues à des adolescences compliquées que l’on découvre progressivement. L’un comme l’autre combattent, comme ils le peuvent, leur passé pour avancer dans leurs vies actuelles.

Leur rencontre, puis leur rapprochement, s’installent doucement, sans précipitation, mais sans temps mort. Les émotions sont plus que palpables.

J’ai aimé une fois de plus la plume d’Emma Scott qui arrive, telle une magicienne, à mettre de la douceur dans les événements très durs abordés au travers de cette histoire. Elle traite de sujets difficiles avec amour. Je vous recommande vivement cette magnifique romance addictive, accessible et très émouvante.

Merci à Maïween et Juno Publishing France pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

Il enleva les lunettes de son visage et repoussa la capuche de son sweat-shirt.

– Mieux ?

Je le regardai, buvant ses traits ciselés, un visage taillé dans la pierre, mais couvert de peau bronzée. Ses yeux étaient d’un bleu cristallin sous ses sourcils épais. Ses cheveux étaient d’un blond métallique, épais, brillants et parfaits. Et sa bouche… Bon sang. Des lèvres pleines et un menton avec une fente dans laquelle on pouvait mettre une pièce de vingt-cinq cents.

– Etes-vous un acteur ? lâchai-je, et je levai mes mains. Ne répondez pas. C’est juste que vous êtes si… Sacrément beau. Désireux de garder le secret.

– Je ne suis pas acteur, dit-il. Je suis dans … l’entreprise familiale. Et vous ?

– Je suis infirmier aux urgences. Ou je l’étais. Je suis en pause. J’ai pris un travail différent pour ralentir et prendre mes repères.

Les lumières de l’immeuble commencèrent à s’éteindre automatiquement, et un homme avec des clés avançait dans le couloir afin de tout verrouiller.

Scott me regarda.

– Satisfait ? Avons-nous fait le petit bavardage nécessaire pour vous convaincre que je ne suis pas un tueur en série ?

Tu seras toujours M. Sexy pour moi.

Je faillis éclater de rire, et je rassemblai mes pensées égarées au moment où la foudre tranchait le ciel.

– J’accepte l’offre.

MONTAGE UN JOUR OU L'AUTRE

L’avis de Charlotte sur L’évidence d’une nuit de Aleen Nygreen


Coucou les étoiles. Je vous présente mon avis sur L’évidence d’une nuit de Aleen Nygreen publié par les Editions Ethen.

Titre : L’évidence d’une nuit

Auteur : Aleen Nygreen

Genre : Homoromance

Editions : Editions Ethen

Ebook :  4,99€

Broché : 14 €

 

Résumé :

A l’approche de Noël, Gareth, jeune entrepreneur, se réjouit de passer les fêtes en compagnie de ses amis, sa famille mais surtout Charlie, son fils de 3 ans. Il est heureux de pouvoir mettre son travail de côté, ainsi qu’un certain décorateur qui lui mène la vie dure depuis quelques mois. Mais cette accalmie est de courte durée car, suite à un malentendu, un trouble-fête au costume flashy s’invite à son dîner de réveillon. Gareth va devoir reconnaître l’évidence qui se présente à lui et accepter de se laisser aller à cette nuit qui pourrait tout changer.

 

Mon avis :

Gareth est papa du jeune Charlie. Il gère son entreprise avec ses collègues et amis Blaise et Dorian. Lors de la soirée de Noël, prévu avec ses amis, Gareth a la mauvaise surprise de voir arriver, Hayden Davies, le décorateur d’intérieur avec qui il ne s’entend pas du tout ! La soirée risque d’être houleuse !
Gareth est attachant, c’est un jeune entrepreneur et un père célibataire, tout n’est pas simple pour lui. Il fait tout pour que son entreprise fonctionne au mieux sans oublier son fils, qui reste sa priorité. Pas de place pour autre chose dans sa vie. Son fils Charlie est charmant, du haut de ses 3 ans, il prend une place importante dans la vie de son père et dans cette romance.
Je vous laisserai découvrir le personnage haut en couleur qu’est Hayden via le regard de Gareth. Ce dernier n’apprécie pas le décorateur, ça se voit, ça s’entend dans tous leurs échanges. Cependant, cette soirée pourrait tout changer. Grace, ou à cause, de ses amis et de son fils, il découvre Hayden dans un autre contexte et, contre son gré, il ouvre les yeux sur d’autres facettes de cet homme.
Cette courte romance MM est accessible à tous. Elle se déroule tout en douceur et nous entraîne avec amour dans la magie de Noël. La plume de l’auteure est agréable pour une lecture « sans prise de tête ».
Merci aux Editions Ethen pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

« Je ris en me redressant, le plat à la main. Je cherche une place sur mon plan de travail, mais mon verre de vin me gêne et au lieu de pousser, je me tourne pour le poser sur l’îlot central. Je fais un pas et sous la surprise, je laisse tomber mon moule par terre. Mon regard et mon esprit sont tout de suite attirés par du violet. Beaucoup de violet. Trop de violet. Un costume violet avec des fleurs énormes dessus. Le costume de Hayden Davies. Avec Hayden Davies dedans. Chez moi. »

MONTAGE L'EVIDENCE D'UNE NUIT

L’avis de Carine sur le roman de Marie H.J Loving Memory


419H+-pucFL._SX311_BO1,204,203,200_Titre : Loving Memory

collection Men Soul

Auteur : Marie H.J
Genre : Romance MM
Editions : Privates
Ebook :
Broché : 15.50€
Résumé : Oublier la disparition d’un être cher. Pleurer son frère. Depuis sept ans, Simon s’acharne à suivre le chemin qui le mènera loin du deuil et de la tristesse. Cependant, les tortures qu’il s’inflige ne sont plus assez fortes. Son esprit, épuisé de se battre contre les fantômes, réclame plus, toujours plus, sans pour autant réussir à fuir cette réalité noire bien trop présente…Lorsque certains détracteurs s’en mêlent, le fil sur lequel il jouait l’équilibriste menace de céder et le gouffre se rapproche. Trop pour lui. La dernière étape. S’en sortir ou se perdre définitivement ? Cet homme, surgi de son passé, comme un spectre qu’il ne cesse de croiser, ne serait-il pas son unique porte de sortie ?Retomber amoureux de cet inconnu nommé Romuald. Mais cette fois, oser l’approcher. Peut-être lui parler. Simplement pour tenter d’exister

Collection Men Soul (ces romans peuvent se lire sans ordre précis) Romance comportant des scènes réservées à un public averti)

Mon avis :

Souvent on parle de coup de cœur littéraire en donnant notre avis sur tel ou tel roman. Mais comment vous décrire ce qui nous anime lorsque c’est encore plus fort que ça ? Plus qu’un coup de cœur, Loving Memory a été pour moi un coup de foudre !

Électrisée par les mots de Marie H.J toujours aussi fort, toujours aussi percutants, justes, bouleversants et toujours aussi remplis d’une émotion débordante et pleine d’humanité. Électrisée par les protagonistes, Simon et Romuald sans oublier Léo auxquels on ne peut que s’attacher sans préavis. Foudroyée par cette histoire addictive, émouvante et forte, en témoignage d’un amour indélébile…. 

Loving Memory… Une histoire, une bande son. Celle d’un chemin qui mène vers l’amour et la renaissance. De souvenirs en souvenirs, de la douleur à l’espoir, le prologue d’une nouvelle histoire, pour un nouveau départ. Coup de foudre ou coup de tonnerre ? C’est aussi ce qu’a ressenti Simon la première fois qu’il a croisé le beau Romuald alors qu’ils étaient adolescents sans jamais oser l’approcher. Ce qui fait sourire son jumeau, le voyant autant déstabilisé par le fait que ce soit un homme qui lui fasse tant d’effets.

Pour ce dernier, rien n’est jamais un problème. Ils sont si semblables et à la fois si différents. Le jour et la nuit. Léo est un soleil qui brille aux yeux de tous et qui attire de par sa joie de vivre et son naturel. Simon lui est la lune, mais plutôt du côté obscur, celui qui se cache des gens, toujours en décalage avec les autres. Il n’est heureux que dans son monde à lui, celui des mots qu’il couche naturellement et avec lesquels, il compose son monde peuplé de personnages imaginaires ne sachant pas faire avec ceux qui sont réels, ne vivant pas dans la même dimension qu’eux. Perdu au milieu de la normalité, être Simon est bien trop compliqué. Mais lorsqu’il est Léo Black, il se sent à l’abri de tout, et de tous…

C’est pour cela, que lorsque douze ans après, des détracteurs se sont pris à la seule chose qui le gardait vivant, il s’enfonce un peu plus dans sa douleur se laissant aspirer dans un gouffre sans fin. Trop épuisé par la peine d’un deuil qu’il ne peut accepter, les tortures qu’il s’inflige pour rester vivant ne lui suffisent plus. Cette vie ne lui apporte rien, il ne fait que subir encore et encore. Il en veut à la terre entière, mais particulièrement à Léo, sa moitié. Celui qui l’a lâché seul dans ce monde qu’il ne comprend pas.

Privez la lune de son soleil et elle ne s’illuminera plus jamais.

Avec Loving Memory, j’ai été percutée par un tsunami d’émotions intenses qui oscillent entre amour, espoir et désespoir. L’amour d’un frère, l’amour d’un homme, d’une mère, l’amour d’une mémoire qu’on chérit autant qu’elle nous culpabilise et nous empêche d’avancer, d’exister tout simplement… On voit défiler sous nos yeux le récit de deux âmes torturées, deux cœurs formés d’écailles, dures épaisses qui ont besoin de temps pour libérer enfin ce qu’ils retiennent au plus profond d’eux… La vie.

Marie H.J nous embarque dans un jeu d’ombres et de lumière, parfois même d’obscurité. Des réminiscences d’un passé agréable tout autant qu’il est rempli de regret, de culpabilité et de douleur… Mais surtout de reviviscence, et d’une seconde chance. C’est entre le passé et le présent que l’on se repaît de chaque ligne, chaque mot, chaque situation que l’auteure nous offre avec son cœur, et très souvent, avec ses tripes. Elle aborde une fois de plus des thèmes de société sombres, mais aussi un sujet original, qui m’est complètement méconnu, que j’ai pris plaisir à découvrir, m’a fait pencher sur la question pour en savoir le plus possible. Simon est différent. Différent par sa façon de penser et son comportement émotionnel. C’est à la fois son développement intellectuel et sa dynamique affective qui soulignent sa différence, le rendant à part, engendrant un vrai mal être qui le ronge, autant que le deuil qui l’étouffe. Les souvenirs se mêlant aux spectres d’un passé difficile à oublier, pour Romuald comme pour Simon, le chemin de la reconstruction et de la libération sera dur et tortueux. Entre la culpabilité d’un fardeau trop dur à porter, tout comme celui de porter les traits d’un autre, l’amour ne peut trouver sa place que si chacun arrive à faire la paix avec lui-même, mais aussi avec Léo qui reste le centre de ce trio qui ne l’est pourtant pas.

Une fois de plus l’auteure a usé de son talent pour nous offrir un cheminement psychologique à la hauteur de son thème ! Elle maitrise son sujet à la perfection et chaque mot qu’elle pose, chaque phrase qui défile sous nos yeux, sont réfléchis, muris, recherchés, en parfaite harmonie avec nos sentiments ou encore nos doutes et notre peine qui font écho à celles de Simon et Romuald. Elle prend le temps, en leur donnant le temps de se trouver, se pardonner, se lier et avancer… Rien n’est là au hasard. Aucune scène ne va combler un pan d’histoire sans qu’elle ne soit importante. Jusqu’à ces deux petites pommes de pins d’apparences insignifiantes, qui apporteront à ce récit une force inestimable.

Loving Memory est une pépite littéraire comme je les aime et que je ne peux que vous conseiller de découvrir à votre tour. Un magnifique roman dans lequel Marie H.J nous dévoile une fois de plus l’importance que les mots peuvent avoir sur les maux. Qu’ils soient verbaux ou couchés sur du papier, silencieux dans un regard, derrière l’œil d’un objectif ou d’un baiser en guise de promesse…. Avec rayures, ou sans rayures, ils seront une libération pour chacun de nos protagonistes et ce, de différentes façons.

Cliquer… immortaliser…. Capturer une âme… Écrire… Un savant mélange d’art et de talent que nous offre Marie H.J avec sa la Collection Men Soul et son second volet, Loving Memory... Merci Marie pour ta confiance et ce merveilleux roman qui une fois de plus, m’a complètement conquise de la première ligne à la dernière.

Extrait : 

– Enfoiré ! J’assiste à la destruction de mon petit monde, en direct… Alors que Simon Marshall n’a plus de réelle identité depuis des années, aujourd’hui le destin s’en prend à ma bouée de sauvetage, Leo Black… À la dernière pièce du puzzle de ma vie qui avait encore du sens. Celle qui contenait les débris de mon âme et le souvenir de celui qui m’a emporté avec lui bien trop tôt, il y a tant d’années… Après m’être enfilé le reste de ma bouteille, je pousse le volume de ma chaîne hi-fi à son maximum et, les bras écartés, debout au milieu de mon salon, je laisse la vodka et Imagine Dragon faire leur job… Les paroles ne me font même plus de bien. Énervés, quelques voisins s’acharnent contre ma porte… Qu’ils la défoncent, s’ils veulent… Qu’ils hurlent, qu’ils m’insultent, ils ne seront pas les seuls de toute manière… Trop de bruit… Plus rien n’a de prise, et tout me consume à petit feu… Les portraits de mon double disparu jonchant les murs. Ces romans écrits il y a si longtemps, endormis sur les étagères de ma bibliothèque et qui reviennent eux aussi troubler ma retraite au fond de mon enfer personnel… Les alliés d’antan deviennent les tortionnaires. Sans doute que je l’ai mérité… Après tout, je vis dans un luxe que je n’ai rien fait pour gagner. Un imposteur. Vaincre sans péril c’est triompher sans gloire[5]… Mon regard s’éparpille autour de moi, blessé par tout ce qui compose mon appartement douillet et parfait. Les meubles neufs, la télé XL, mon dernier PC hors de prix… J’attrape ma bouteille par le goulot pour la balancer contre la porte-fenêtre qui ne se brise même pas… Et j’en ai marre ! Ras-le-bol de cette vie qui ne m’apporte rien. Vingt-sept ans et je n’ai toujours aucune maîtrise. Les choses viennent à moi, bonnes ou mauvaises, et je ne fais que subir. Encore et encore. Une vague de bonheur, puis le malheur absolu. Le tsunami qui ravage le peu qu’il reste de moi. Quelques accalmies, puis une nouvelle vague, à peine plus faible que la précédente, et je m’effondre, encore… Mon cerveau plonge dans l’abîme de l’inconstance de mon existence. Rien ne vaut la peine de souffrir autant. Les démons que je passe mon temps à refouler s’en donnent à cœur joie. Ils dansent comme des vautours autour de leur proie. Libérant mon esprit de cette angoisse permanente qui s’envole enfin de mon être pour déployer ses ailes et me baigner dans l’ombre de tout ce qui me hante… Une libération douce et amère… Le barrage s’effondre et ma vraie nature accepte, comme un destin trop lourd, tout ce qui me détruit à petit feu malgré les multiples barrières que je passe mon existence à relever. Je récupère un cliché de Leo, encadré, accroché au-dessus de mon sofa.

– C’est toi qui m’as fait ça ! Je te déteste… Je hurle, plus fort que la musique, que la voix des voisins qui ne se calment pas depuis le palier. Mais j’ai beau m’égosiller, il ne m’entendra jamais. Même si les restes de lui survivent encore en moi, emballés dans du papier de soie au cœur de mon âme, plus jamais je ne pourrai l’atteindre. Mes doigts caressent ses cheveux bruns, ses lèvres qui sourient en défiant le destin…

– Regarde ce qu’il nous a fait, ton foutu destin ! Je m’écroule en lançant le cadre en verre au sol. Il se fracasse à mes pieds et je m’installe entre les bris s’éparpillant sur le plancher. J’allume une cigarette en m’adossant au mur derrière moi, les yeux rivés sur ce sourire qui ne s’éteint jamais. Je donnerais tout ce que j’ai pour ne me résumer qu’à une simple photo derrière un morceau de verre. Sourire à l’éternité et ne plus jamais ressentir ce cœur qui ne bat même plus. Ce déchirement qui ne prend jamais fin au fond de moi. Privez la lune de son soleil et elle ne s’illuminera plus jamais. – Ça fait tellement mal, Leo… Un battement sur deux. Voilà ce que tu as emporté. La moitié du rythme de mon cœur… Ma voix a même perdu son timbre à présent. Ma tête m’échauffe lourdement… Je ne supporte plus tout ça. Mes yeux se concentrent sur ma dernière lanterne dans cette nuit éternelle qu’est devenue mon existence, ce petit brasier rougeoyant entre mes doigts… Guérir la douleur par la douleur… Je tire sur ma clope pour activer le feu qui me calme en réfléchissant à l’endroit qui recevra mon acte de grâce… Ma cuisse. L’endroit le plus lisse et le plus fragile. J’ai besoin… Ressentir la douleur physique pour ne plus entendre les soupirs d’un fantôme encore trop vivant au fond de moi… L’odeur âcre arrive avant tout le reste… puis cette aiguille atrocement affutée qui s’infiltre sous ma peau… Mes nerfs qui se tendent, une bouffée de souffrance déferlant en moi… Mon cœur qui se débat contre la suffocation. Mon esprit qui s’embrume… mes yeux qui fuient. Mes doigts tremblants. Mon envie de hurler… Et cette brûlure, insoutenable… Mes muscles qui déclarent forfait… Durs et raidis en signe de révolte… Tout devient noir. La musique disparaît, tout comme la douleur, l’appartement, la réalité de Simon Marshall, tout s’éloigne… Black… Leo… Trou noir… ** 

 
HJ, Marie Loving Memory (French Edition)
 
116238062_820651828467239_2026922583500527831_n
 
big_1850_chat_pere_noel
hey vous m’avez trouvé bravo ! mouais je sais Marie me fait bosser grave avec ses photos ! Pour un cadeau Bonus il vous suffira de mettre mon nom en com du jeu sans dire que je suis un chat bien sûr 😉 Un chatpèrenoël avec un bonnet rouge on est d’accord 😉 
z
 

 

 

L’avis de Charlotte sur Lié par l’honneur #1 Des hommes d’honneur de SE Jakes


Bonjour les étoiles ! Je vous partage mon avis sur Lié par l’honneur #1 Des hommes d’honneur de SE Jakes publié chez Juno Publishing.

Titre : Lié par l’honneur

Auteur : SE Jakes

Genre : Homoromance érotique

Editions : Juno Publishing France

Ebook : 4,49 €

Broché : 17 €

Résumé :

Une promesse oblige deux hommes à se mettre à nu… complètement.

Un an auparavant, lors d’une mission qui a mal tourné, Tanner James n’a pas réussi à sauver la vie de Jesse, son coéquipier des Rangers de l’armée. Avant de mourir dans cette jungle sud-américaine, Jesse lui a arraché une promesse qui ne laissera pas Tanner tranquille tant qu’elle ne sera pas remplie – peu importe ce qui lui en coûtera.

Damon Price aimait Jesse, mais les problèmes dans leur relation avaient atteint leur point culminant juste avant que Jesse parte pour sa dernière mission. Maintenant un Dom réticent et un homme toujours en deuil, il n’est pas ravi lorsque Tanner apparaît dans son club BDSM. Et encore moins satisfait de la dernière demande de Jesse – que Tanner le remplace pour une nuit.

Après un début difficile, Damon se rend compte que le soldat coriace, malgré ses protestations, meurt d’envie de donner le contrôle à quelqu’un. Et Tanner ressent une hésitation, une insécurité chez Damon qui le fait se demander s’il est simplement un substitut de Jesse, ou si leur connexion provisoire pourrait devenir quelque chose de plus.

Pour l’amour de Jesse, ils acceptent d’essayer un weekend ensemble.

Mon avis :

Lié par l’honneur est une romance érotique, de fait, il y a beaucoup de scènes explicites, d’autant plus que l’un des personnages dirige un club BDSM. Chaleur garantie !

Un an que Tanner a fait une promesse à son coéquipier mort au combat et qu’il attend cette date pour pouvoir respecter sa parole.

Un an que Damon tente de faire son deuil et qu’il essaye de continuer sa vie après la perte de son amour, Jesse.

La rencontre entre les deux hommes est pour le moins difficile pour l’un comme pour l’autre. Mais en mémoire de Jesse, ils acceptent de respecter sa dernière volonté : le remplacer en tant que soumis pour une nuit.

L’entrée en matière est directe, dès le premier chapitre, l’auteure nous immerge immédiatement dans l’univers du Dominant, a l’instar de Tanner qui n’est pas initié. Ce dernier est quelque peu perturbé par cette séance et par cet homme. Cette soirée marquera le début d’une remise en question pour Tanner, mais aussi pour Damon.

Tous les deux ont des choses à régler. Tanner a du mal à accepter la mort de son frère d’arme, dont il se sent responsable. La culpabilité le ronge et il a tendance à avoir un comportement autodestructeur. Damon de son côté, en plus de la difficulté à faire son deuil, a un passé lourd à supporter, il en fait toujours des cauchemars. Heureusement qu’il peut compter sur son ami de toujours, LC. Difficile pour eux d’avancer et de trouver ce qui est bon pour leur vie. Pourront-ils compter les uns sur les autres pour se sortir des schémas dans lesquels ils s’enferment ? Le jeu de Domination et de soumission leur apportera-t-il le réconfort attendu ?

Cette romance oscille entre érotisme, suspense, douleur et tendresse avec fluidité. Tanner et Damon se livrent petit à petit. J’ai aimé suivre tout au long du roman leur cheminement, leurs remises en question et leur évolution. On en apprend aussi un peu sur LC, qui peut-être, sera le personnage principal du tome 2 ?

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France pour ce service presse qui sort de l’ordinaire.

Extrait :

Il était impossible de briser la promesse faite à un mort.

Damon l’étudia pendant quelques minutes. Tanner n’était pas du genre à être mal à l’aise et il n’allait pas commencer maintenant. Finalement, Damon dit :

— J’ai entendu dire que vous aviez un message de la part de Jesse. Et je jure devant Dieu que si vous vous foutez de moi, je vous fais passer la tête à travers le mur.

Tanner renifla malgré lui.

— Oui, bien sûr. J’aimerais vous voir essayer.

Damon s’écarta du bureau et se tint nez à nez avec lui.

— Parlez.

Parlez. Oui, comme si c’était facile.

— Jesse m’a dit de venir ici – de vous demander. De vous dire…

Bon sang. Il bougea, conscient que la proximité de Damon le faisait flipper. Si cela n’avait pas été pour Jesse, Tanner aurait pu tenter quelque chose sans y réfléchir à deux fois.

Comme s’il savait à quoi Tanner pensait, Damon leva un sourcil et sa bouche se courba en un demi-sourire moqueur.

Rien à foutre.

— Je suis supposé vous dire d’avoir une séance avec moi. Jesse le voulait.

— Une séance ? répéta Damon.

— Oui. Je suis supposé vous laisser être mon Dom. C’était la dernière volonté de Jesse.

Damon pâlit, recula d’un pas, puis d’un autre.

— C’est une mauvaise blague ?…

MONTAGEMR LIE PAR L'HONNEUR 1

L’avis de Carine sur le roman MM de Marie H.J Gay Scort Agency 1- Owen


 

92025387_498902157656014_2897016210644271104_nTitre : Gay scort Agency : 1- Owen

Auteur : Marie H.J

Genre : MM

Editions : Private

Ebook : 4.99€

Broché 15.00€

Résumé : GayScort Agency.

Notre désir : Votre plaisir.

Tout le monde poursuit un rêve dans la vie. Celui de Lou se résume en quatre lettres : O.W.E.N. C’est peut-être la solution la plus simple, finalement. Fantasmer sur l’inconnu, idéaliser sans risque, rêver de cet homme sans le connaître, si ce n’est son goût prononcé pour le Latte Noisette, spécialité de Lou. Cependant, lorsqu’une carte de visite tombe entre les mains de meilleurs amis bien intentionnés, l’utopie se rapproche dangereusement du champ des possibles et le monde du jeune étudiant menace de basculer. Toucher du doigt (ou de plusieurs, si possible) son idéal, tomber follement amoureux (comme si ce n’était pas déjà le cas), perdre pied (ça, ce n’est pas vraiment une nouveauté non plus), tout en espérant une happy end ? L’histoire est-elle réellement envisageable, franchement  ?

Chaque tome de la série est une histoire intégrale. Homoromance pouvant comporter plusieurs scènes explicites susceptibles de heurter la sensibilité des personnes non averties

Mon avis :

GayScort Agency :
LEURS désirs : NOTRE plus grand plaisir.

Encore un très bon moment de lecture en compagnie de Marie H.J qui alterne, entre lectures profondes à nous fendre le cœur, et lectures rafraîchissantes à nous tordre de rire qui font du bien au moral. Et avec Gay Scort, le moral, ne peut-être qu’au beau-fixe.

Lou est un jeune homme vraiment timide qui brûle de désir en secret pour un client quotidien du café où il travaille en parallèle avec ses études et dans lequel, il est le roi du Latte noisette. Chaque jour, à la même heure, il tremble d’impatience lorsque ce dernier passe la porte du bar. Chaque jour, à la même heure, et chaque jour, aussi intimidant au point que Lou, n’ose ni lui adresser la parole, ni le regarder dans les yeux. Ce qui amuse beaucoup Owen qui cherche par de petites attentions à attirer en vain son regard. Son semblant d’indifférence derrière lequel il se protège, l’attire indéniablement et lui donne envie de plus… Beaucoup plus… Car Owen passe sa vie avec des hommes sûrs d’eux et d’une beauté si évidente, qu’elle en devient trop classique et lassante. Lou est à ses yeux une bouffée d’oxygène. Son naturel et ses airs faussement innocents lui apportent chaque matin un peu de fraîcheur sincère au milieu de ce culte de la beauté dans lequel il baigne chaque jour pour des raisons professionnelles. Mais pour la première fois de sa vie, il n’a pas le mode d’emploi pour le séduire, tellement il est aux antipodes des personnes qu’il côtoie habituellement …. Une première pour cet homme pour qui la séduction est la base de son Job…

Des potes pas très discrets…

Une carte de visite glissée dans une conversation…

Owen a peut-être trouvé la solution pour approcher ce petit barman bien trop craquant ! Mais Lou, y donnera-t-il suite ?

GayScort Agency est tout simplement un concentré de bonne humeur avec lequel on ne peut que passer un bon moment de lecture. Une fois de plus tout est dosé à la perfection selon le ton que souhaite donner l’auteure à ses écrits. Et justement, avec Owen et Lou, nous allons retrouver cet humour frais et drôle qui nous offre une lecture sans prise de tête, mais Ô combien sexy comme Marie H.J sait si bien les écrire. Les personnages sont très attachants quels qu’ils soient, on retrouve un peu l’esprit tant aimé dans les With Love ou encore les Sweet Summer. Un pour tous, tous pour un ! Si l’un ne va pas bien ou à besoin de soutien, il sait qu’il peut compter sur ses amis, mais pas toujours comme on s’y attend ! Pour Lou, se voir offrir un abonnement à la salle de Sport du coin peut paraître un drôle de cadeau qu’il ne va pas comprendre tout de suite où il va mettre les pieds. Pourtant ce sera le plus magnifique que ses amis pouvaient lui offrir… Owen sur un plateau d’argent… Mais est-il prêt à franchir le pas et voir le loup de celui dont il rêve en secret ? Pas si sûr… Lou est bien trop frileux face à cet homme qui a tout pour lui. Il ne se sent pas à hauteur, Owen est tout son contraire. Il a déjà une situation bien établie et fait prospérer son agence à la perfection alors qu’il n’est qu’un simple étudiant. Owen est la perfection, sans parler de sa plastique parfaite qu’il entretient chaque jour contrairement à Lou qui subit les entraînements d’un certain pote. Pourtant, face à son petit barman sexy, il se sent complètement désarmé et cela fait tout son charme… Si différents, et pourtant si complémentaires à la fois… Un Duo Perfect ! Pour une romance parfaite.

Une romance pleine de charme, d’humour, d’amour et de pudeur aussi qui apporte cette petite touche de sensibilité à la lecture. Je suis Fan de Lou, vraiment je l’ai aimé dès les premières lignes. Il est drôle, touchant et sa timidité le met dans des situations assez impayables, mais très souvent, c’est ce qui va nous atteindre en plein cœur quand ce ne sont pas les fous-rires qui prennent le dessus. Marie H.J va toujours chercher de drôles d’idées pour notre plus grand bonheur et nous offre des dialogues dont on ne se lassera jamais. Son humour ? Il est un peu à toutes les sauces, et les menus sont très variés. Si un ne vous convient pas, il y en aura toujours un autre la page suivante pour vous satisfaire. Et vous satisfaire, est bien le but premier de GayScort non ? Alors, prenez du plaisir et laissez-vous tenter 😉

Je ne peux terminer mon avis sans mettre en avant un des personnages secondaires qui a fait ma journée lors de cette lecture (et relecture, car oui quand c’est appétissant, on ne peut que se resservir sans modération 😉) Et THE mention spéciale de ce roman revient à …… Tadam …. Roulement de tambour…. Maurice bien sûr ! 🙂

Un grand merci à Marie H.J pour sa confiance et toutes ces magnifiques lectures qu’elle nous propose toutes aussi différentes les unes que les autres, mais toujours avec ce petit grain de folie qui la caractérise tant et qui fait du bien.

Extrait :

« Rita sort de l’arrière-boutique en trombe.
– Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ici ? On nous attaque ?
Nous sursautons sous la surprise de la voir arriver sur nous en mode ninja.
– Non, Rita, tout va bien ! lui répond calmement JL. Lou est simplement amoureux !
Bon sang ! Merci pour la discrétion !
– QUOI ? se met-elle à hurler. De qui ? Pourquoi suis-je toujours la dernière informée ? Tu te protèges, au moins ? C’est un bon parti ?
Et voilà ! Heureusement qu’à part un illustre inconnu au fond de la salle, aucun client n’est présent pendant cette comédie ! Pourquoi crie-t-elle ? Ma patronne est folle.
– On se calme ! je lui explique d’un air faussement nonchalant. Il n’y a rien à dire, j’ai juste passé un bon moment avec lui hier, pas de quoi fouetter un chat !
Un bon moment qui va tout droit nous emmener devant monsieur le maire et des fellations géniales… C’est cool la vie, non ?
– Oh ! Tout ce vacarme pour un rendez-vous ? Qu’est-ce que ça va être quand tu vas voir le loup ?
Elle semble dépitée. Je jette un regard de tueur à JL qui m’a lâchement vendu à la planète entière. Oui, parce que Rita est une superhéroïne. Quand elle sort de son rôle de patronne, elle se transforme en commère de compétition. Dans moins d’une heure, les autres seront informés de la grande nouvelle, dans 24 heures, la ville entière connaîtra ma taille de slip et dans une semaine, le président lui-même organisera une allocution télévisuelle pour m’assurer de sa joie concernant mon futur mariage.
La clochette de la porte se met à sonner, nous interrompant dans cette discussion tellement incroyable et pas du tout embarrassante. Mon cœur se met à battre à tout rompre, l’heure de mon rendez-vous quotidien avec mon bien-aimé approchant à grands pas. »

 

91803588_218744002741436_196393414038650880_n
Poudlard Pierucci dans le rôle de Maurice pré-nominé aux Oscars du chien le plus cool de la terre lol

L’avis de Charlotte sur Au premier regard – Dans l’adversité #1 de Chris Owen & Tory Temple chez Juno Publishing France!


Hello les étoiles, Charlotte vous présente son ressenti sur une sortie du jour de Juno Publishing France ! Au premier regard – Dans l’adversité #1 de Chris Owen & Tory Temple !

Titre : Au premier regard, dans l’adversité #1

Auteur : Chris Owen et Tory Temple

Genre : Romance contemporaine MM

Editions : Juno Publishing

Ebook : 4,49 €

Broché :  16.50€

Résumé : Lorsque Nathaniel, alias Deuce, arrive chez lui pour trouver son immeuble en feu, il ne peut penser qu’à une chose : sa chienne enceinte. Heureusement, le pompier Trey Donovan la sauve et Nathaniel en est extrêmement reconnaissant. En fait, il traque la caserne de Trey afin de pouvoir lui montrer correctement sa gratitude – et explorer la connexion qu’il ressent entre eux.

Trey est intéressé, mais une ex-femme loin d’être amicale et la fille de sept ans qu’il élève rendent les choses… compliquées. Entre tout ce que doit gérer Trey et les chiots dont Deuce doit s’occuper – tout en étant sans domicile –, trouver un terrain d’entente ne sera pas facile. Mais l’étincelle d’attirance entre eux est trop alléchante pour la laisser s’éteindre.

 Mon avis :

Au premier regard porte bien son nom. Le courant passe bien entre les deux hommes dès les premiers échanges.

Nathaniel voulait simplement rentrer chez lui, mais il se retrouve à la rue car son appartement a brûlé. Heureusement sa chienne en gestation s’en sort grâce au sauvetage assuré par Trey, mais sa vie en est quelque peu bouleversée.

Trey, en tant que pompier, a fait son travail lors d’un incendie, il ne s’attendait pas à autant de reconnaissance de la part du propriétaire de la chienne. Allant à l’encontre de ses habitudes, il accepte de revoir le jeune homme.

Dans ce roman, les deux hommes s’entendent bien mais ne savent pas trop comment s’y prendre malgré une complicité indéniable.

Quel sens à cette relation ? Quelle direction lui donner ? Amicale ou plus ? Des éléments viennent compliquer encore les choses : Nathaniel n’a plus de domicile et loge où il peut avec une chienne et ses chiots. Et Trey a une fille et une ex-femme à gérer, en plus de son travail prenant.

Leur rapprochement en douceur est agréable à suivre. Chacun leur tour, ils se cherchent avec parfois des maladresses, ce qui les rendent d’autant plus touchants.

Merci à Maïwenn et Juno Publishning France pour la découverte de ce roman MM en service presse. Bien que certaines tournures de phrases et expressions m’ont empêché d’être complètement transportée par cette histoire, j’ai tout de même apprécié la complicité des personnages et la douceur de la romance.

MONTAGE AU PREMIER REGARD

Fauteur de troubles d’Andi Lee chez Juno Publishing France !


Hello les étoiles, Charlotte vous présente son avis sur Fauteur de troubles d’Andi Lee. Une romance MM contemporaine publiée chez Juno Publishing France qui vous Rendez-vous le 30 avril prochain pour la sortie numérique et en broché !

Titre : Fauteur de troubles

Auteur : Andi Lee

Genre : Romance contemporaine MM

Éditeur : Juno Publishing France

En précommande : Sortie du 30 avril

Broché : Lien de précommande

Résumé : À quoi s’attendre quand votre rate de compagnie est enceinte, ou comment tomber amoureux lors d’une exposition d’animaux de compagnie. Jamie Hewett sauve et élève des rats primés. Bien qu’il soit entouré d’amis sympathiques et amoureux des animaux, son ex-petit ami n’a jamais été l’un d’eux. Une rupture embarrassante plus tard, il ne cherche définitivement plus l’amour, mais peut-être qu’une relation afin de rebondir pourrait soulager son cœur brisé. La vie de rencontres non conventionnelles de Liam Donnelly fait l’objet d’un vlog populaire, et ses téléspectateurs ont des idées intéressantes sur les endroits où il pourrait trouver la romance. Lorsqu’ils lui suggèrent d’amener Mabel, son nouveau rat, à une exposition d’animaux de compagnie, il est prêt pour l’aventure. Bien qu’ils ne puissent nier leur intérêt croissant l’un pour l’autre, ni Jamie ni Liam ne croient au coup de foudre. Ils ont tous les deux joué de malchance avec les hommes, et Jamie n’est pas ravi que Liam gagne sa vie comme séducteur en série. En plus de cela, d’autres complotent pour les séparer, et Jamie se retrouve avec le bébé sur les bras – ou plus de vingt bébés – lorsque leurs enfants à fourrure n’ont aucun mal à établir une connexion. Une sérénade avec un ukulélé sur YouTube convaincra-t-elle Liam que l’amour de Jamie pour lui – et leurs ratons à naître – est réel ?

L’avis de Charlotte 

Ne dit-on pas que les opposés s’attirent ? James est un homme fiable et prévoyant. Il travail et, en plus, s’occupe d’un élevage de rats, ces petits animaux qu’il adore. Liam est plus extroverti, il gère son école de conduite et tient un Vlog sur lequel il expose ses multiples conquêtes. Entre eux, la rencontre est inattendue et percutante. Liam bouscule et fait tomber Jamie. Leur passion commune pour les rats va les amener à se revoir.

Liam va trouver James à une exposition de rats dans un moment gênant et triste pour ce dernier qui se fait plaquer en public. Liam va l’aider de son mieux à passer ce cap et tente de convaincre James qu’il serait le petit ami parfait pour rebondir. Ensemble, ils tentent de, pour l’un, passer à autre chose et pour l’autre, prouver qu’il peut être stable.

L’aventure n’est pas gagnée d’avance ! Leurs différences seront-elles une force ?

Les deux personnages principaux sont, chacun à leur manière, attachants. Entre eux, rien n’est évident du fait de leurs apparentes différences, leurs rythmes de vie, leurs entourages mais leur passion commune pour les rats crée un lien entre eux. Ils vont évoluer au contact de l’autre toute en douceur, ce qui rend leur relation d’autant plus prenante à suivre.

Au-delà de la romance, ce roman parle aussi d’amitié et de famille. Ces liens ont une place importante dans la vie des deux protagonistes. Mais aussi des animaux et de nature. L’amour pour les rats est évident dans ce roman, il me ferait presque envie d’en avoir !

Merci à Maïwenn et Juno Publishing France de m’avoir permis de découvrir cette romance en service presse. Toute en douceur, elle a su toucher mon côté romantique !

87602831_228055601696955_7009870687066128384_n

L’avis de Carine sur The Fallen Angels T-4: Dany & Liam


412pHGT1CML._SX331_BO1,204,203,200_Titre : The Fallen Angels T-4 : Dany & Liam

Auteur : Ramera Cassi, Priincess

Genre : Romance MM pour ce tome

Ebook : 2.99€2.99€

Broché 14.99€

Résumé : Traumatisé, Liam se perd et ne devient plus que l’ombre de lui-même.
Il se noie dans les abymes de sa tourmente, il ne veut pas être sauvé. Il a une bête qui grandit en lui, elle s’appelle la haine. Sa rencontre avec Dany va le pousser dans ses retranchements.
Cet homme au regard froid l’intrigue.
Pourquoi se sent-il attiré par cet inconnu et se reconnaît-il à travers lui ?

Commence un jeu perfide.
Liam se montre manipulateur, toutefois l’homme face à lui cache bien des mystères.

Deux âmes torturées, des secrets bien cachés, des règles non définies.
Se compléteront-ils ou se détruiront-ils ?

Mon avis : 

C’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis plongée dans ce quatrième opus de la Saga The Fallen Angels. C’est enfin au tour de mon chouchou Liam de nous dévoiler ses ombres et nous ouvrir son cœur. Et je peux vous dire que ce tome est de loin le meilleur des 4 ! Je fais du favoritisme ? Je plaide coupable !

Liam, c’est le bébé chouchou de la bande. C’est celui pour qui on s’inquiète, que l’on veut prendre dans nos bras pour le rassurer, le protéger ou tout simplement lui faire des câlins chatouilles. Il est celui qui a besoin d’attention, de fusion, de l’amour des siens, et de liberté. Il est Liam, le petit dernier et on l’aime plus que de raison… Victime d’une agression, Liam est depuis très en colère. En colère contre ses agresseurs, en colère contre la connerie humaine, même en colère contre lui-même… Cette colère est bien trop ancrée en lui pour qu’il en fasse abstraction… Elle fait partie intégrante de ses jours, de ses nuits et prend chaque jour un peu plus d’ampleur. Devenant son obscurité, sa bête noire, sa haine. Elle est là, à chaque instant, lui rappelant cette douleur immense, ce supplice et cette rage. Consumer par des émotions obscures, la bulle de Liam a éclaté. Cette bulle dans laquelle, il se sentait aimé, choyé, protégé par sa famille. Cette bulle qui ne lui faisait voir que la beauté de la vie et des sentiments. Mais elle n’est plus là… La bulle s’est envolée et Liam se prend de plein fouet la laideur du monde, celle qu’il a toujours voulu occulter. La chute fait mal… Très mal et hors de question de mettre les Fallens au courant de son mal-être. Mais sa famille de cœur, qui est loin d’être stupide, attend juste qu’il soit prêt et ils seront tous là… Ou peut-être pas… Mais est-ce envisageable pour vous qui connaissez les Fallens ?

Le souci c’est que, cette fois-ci, il cache bien son jeu et compte bien s’en sortir tout seul. Hors de question que sa famille se fasse du souci pour lui une fois de plus. Ils ont l’air tellement heureux maintenant chacun avec sa moitié. Non, Liam veut et fera tout pour ne plus être cette petite chose fragile, mais un homme, que personne ne souhaitera approcher. Plus de flamme qui pétille dans ses yeux. Exit cette lueur qui le rendait joueur et vivant. Notre bébé Liam ne l’est plus qu’en façade. Dernière le masque et ses frasques, se tapie la bête qu’il retient dans sa cage mais qui menace à chaque instant de sortir et tout déglinguer.

Sa rencontre avec Dany va être percutante et apporter un nouveau souffle à sa vie mais aussi, de nouvelles tempêtes. Sa beauté outrageusement scandaleuse et l’hostilité qui s’en dégage va le lancer dans un nouveau Jeu. Il le veut et compte bien le faire craquer. Un nouveau défi ? Dany l’attire un peu trop pour que cela ne soit qu’une simple attirance sexuelle. Malheureusement, Dany a aussi trop souffert et il est en pleine période de reconstruction. Liam ne peut en aucun cas entrer dans sa vie maintenant et la bousculer comme il le fait déjà sans en faire entièrement partie. Par contre, qu’on lui vienne en aide ! ! !! Liam est tellement sexy et craquant, que résister sera la plus atroce des tortures… À moins que cela ne soit la plus douce ? Ou peut-être que simplement résister n’est pas une option ?

Avec ce quatrième tome, Ramera Cassi Priincess a fait fort. Très très fort. Elle a fait le choix de nous livrer une part d’elle-même au travers de Liam pour mettre au grand jour un des sujets qui lui tiennent à cœur. Les thèmes abordés sont durs, nous remuent les tripes tout en apportant toute la douceur et l’amour nécessaire à ce que l’émotion soit toujours omniprésente. Et c’est ce qui est encore plus difficile. Par le biais de l’histoire de Liam, elle va nous dévoiler des secrets auxquels on ne pouvait s’attendre concernant Liam et qui sont loin de lui être étrangers à elle…. Elle m’a bluffée… Je m’attendais à voir évoluer l’histoire de Liam dans un tout autre schéma. Elle nous fait prendre un virage à 360 degrés dans ce récit qui est un gros coup de cœur mais aussi, un coup dans le cœur. Liam et Dany sont deux personnages forts et attachants avec des blessures profondes qui auront marqué leurs cœurs et leurs corps au fer rouge.

Avec The Fallen Angel : Liam et Dany, Ramera Cassi, Priincess nous offre une histoire des plus poignantes, émouvante, difficile mais aussi tellement forte… On peut dire qu’on a l’habitude avec les trois précédents tomes de tomber au plus bas pour remonter toujours plus haut et voir le soleil percer l’obscurité qui retient les Fallens dans leurs tourments. Pourtant, elle n’a jamais poussé aussi loin l’introspection d’un de ses héros et sans pour autant mettre de côté l’intrigue qui n’a rien de classique et qui m’a laissée comme deux ronds de flan.

On scrute chacune de ses pensées, son âme, ses désirs, son obscurité qu’il va partager pour la première fois mais aussi ses illusions et ses désillusions… Il nous emporte avec lui dans le tourbillon du cheminement psychologique de sa descente aux enfers jusqu’à ce qu’il touche le fond. Analysant point par point tout ce qui ne va pas et comment faire pour aller mieux. Malheureusement, il ne faudra pas compter sur Dany pour lui donner l’impulsion dont il a besoin pour remonter à la surface. Car, c’est leur relation qui a été la goutte d’eau de trop pour notre bébé Liam, qui ne veut plus être un bébé d’ailleurs. Il lui apportera cependant l’oxygène qui lui permettra de continuer à respirer la tête sous l’eau et celle dont il a besoin pour se rattacher à la vie. Cette inspiration qui va le pousser dans ses retranchements et prendre en main sa vie par lui-même et non-continuer de s’appuyer sur sa famille qu’il va d’ailleurs décevoir.

Dany a souffert, bien trop souffert mais, c’est aussi une personne qui a su se prendre en main pour être conforme avec lui-même et laisser derrière lui cette partie de sa vie qui l’affectait plus que tout. Il s’accepte tel qu’il est. Exit les jugements des autres, hors de question de vivre dans l’ombre. Il veut vivre tel qu’il est, être lui tout simplement. Avec ou sans Liam, même, si la dernière option lui est plus que douloureuse.

Qu’est-ce qui nous défini au juste ? Nos choix ? La façon de vivre nos vies ? Ou c’est tout simplement ce qui se cache au fond de nos cœurs ? Surtout, lorsque ce dernier se met à jouer sa plus belle mélodie pour un autre… . Boum boum. Boum boum

Le 4e tome de The Fallen Angels sort des sentiers battus et nous offre un nouveau regard sur deux thèmes importants que je ne vous citerai pas pour vous laisser les découvrir par vous-même. Mais, sachez que c’est intense et pas toujours facile de tourner les pages et pourtant… Il y a une fois de plus tant d’amour dans la plume de l’auteure… Tant d’affection, tans de rires avec les Fallens qui panachent ce récit d’une multitude de couleurs pour effacer le côté sombre et une bonne fois pour toute. Mais apparemment, il se pourrait qu’elle nous torture encore 😉

Un grand bravo K6 pour ce magnifique opus dans lequel on ressent que tu as mis tes tripes dans chaque page écrite. Mais, aussi l’intensité de tes émotions, de ta douleur et de ton obscurité personnelle… Mais, aussi tout le positif qui, depuis le 1er tome, a fait surface. Une plume toujours aussi poétique et beaucoup plus douce, plus posée, plus mature et plus lumineuse qu’elle nous a offert là malgré, les thèmes sombres. Un magnifique chemin vers la lumière et l’espoir.

Un grand merci pour ta confiance et pour m’avoir permis de découvrir l’histoire de mon chouchou d’amour.

412pHGT1CML._SX331_BO1,204,203,200_

 

 

 

 

 

 

L’avis de Carine sur votre Saga de l’été Sweet Summer de Marie HJ


Titre : Sweet Summer

Les rendez-vous  :
Le 05 Juillet, Livre 1, Marlone
Le 19 Juillet, Livre 2, Milan
Le 02 Aout, Livre 3, Valentin
Le 14 Aout, Livre 4, Dorian

Auteur : Marie H.J

Edition : Auto

Private Editions

Genre : MM

Ebook : 3.49 €

Broché : 10.99 €

Sweet Summer, la saga de l’été à ne manquer sous aucun prétexte !

Un été pour tout changer.
4 cœurs esseulés
3 destinations
2 mois de vacances
1 pacte, l’amour à trouver
L’été sera-t-il « Sweet » pour ces 4 amis prêts à relever le défi ?

Mon avis :

51H-0CVOjVL._SY346_Une saga fraîche et légère qui démarre sur les chapeaux de roues avec le beau Marlone et qui finira en apothéose avec Dorian.

Marlone, Milan, Valentin et Dorian sont quatre garçons qui se sont rencontrés par le biais d’une association qui les a sauvés à un moment délicat de leur vie où ils avaient besoin d’aide. Tous différents et pourtant, liés par une amitié improbable mais surtout solide et sincère, depuis maintenant quelques années. Les quatre forment une fine équipe. Ils n’avaient rien à faire ensemble de base mais, qui se sont bien trouvés grâce à « Sweet Home »…

Sweet Home, dirigée par Jean-Eudes et sa femme Magdalena est une association venant en aide aux jeunes hommes Gays dans le besoin. Et au vu du succès de leur journée « Sweet Home Solidarité », ils peuvent être heureux et fiers de l’écoute et de l’aide apportées à toutes ces familles qui se sont réunies pour l’occasion comme à chaque année. Cependant, Jean-Eudes n’est pas entièrement satisfait de l’évolution des quatre amis qui ne s’envolent jamais très loin de l’association et cela depuis qu’il les a remis d’aplomb. Certes, toujours prêts pour la déconnade, toujours prêts à se charrier ou encore à apporter leurs aides, mais sont-ils vraiment heureux ?

516w3MexSYL._SY346_Dorian bosse comme un dingue et a toujours peur de chuter. Pas de vie privée, pas de pause… Il passe à côté de sa vie.

Milan, le petit jeune de la bande toujours souriant et auquel on s’attache sans s’en rendre compte a dépassé, lui, ses angoisses et avait même réussi à se mettre en couple jusqu’à ce que ce dernier explose et qu’il en bave grave.

Le beau Valentin, l’hypnotique, la plus belle fierté de Jean-Eude qui impose le respect. Brisé en des millions de particules, il a réussi à se reconstruire auprès de ses amis mais sans pour autant museler les fantômes de son passé.  Il avance sans vivre vraiment, on dira qu’il survit et c’est déjà pas mal pour lui..  Il a certes recoller quelques morceaux de son âme mais son coeur comme son corps restent, intouchables…

Puis, nous avons Marlone, le sportif de la bande, le révolté qui se fout du-qu’on dira-t-on. Le boxeur au charme fou et aux fossettes à vous couper le souffle. Aujourd’hui, Il est beaucoup plus serein et a enfin perdu toute cette haine qu’il portait en lui. Ses valises sont posées mais, malheureusement pas son cœur auquel on a rabâché trop de fois qu’il n’avait pas le droit d’aimer. Alors, il navigue d’un mec à l’autre, sans jamais s’amarrer à aucun port comme si l’accès lui était interdit…

L’ultimatum… 

Jean-Eude leur donne deux mois ! Deux mois pour prendre leur vie en main et lui prouver qu’il n’a pas merdé avec eux. Deux mois pour ouvrir leurs cœurs et trouver l’amour. Deux mois pour le rendre heureux, qu’ils soient heureux… Mais peut-on tomber amoureux en un été ?

66824851_2240125759437461_8064777108083179520_nEt c’est Marlone, belles fossettes qui va se faire attraper le premier.

Une saga fraîche et pétillante qui se lit d’une traite sans se prendre la tête malgré le sujet de base qui reste fort et qui est ancré profondément dans le récit. Une lecture tendre émouvante et pourtant si révoltante à maintes reprises malgré, le ton léger que l’auteure a souhaité lui apporter. On ne peut pas faire léger lorsqu’on se retrouve face à des protagonistes qui souffrent de la méchanceté et de l’incompréhension des êtres humains qu’ils soient de leur famille… ou pas.

Pourtant, Marie H.J réussit avec brio une fois de plus à imposer ce qu’elle souhaite nous partager tout en gardant une ambiance estivale qui nous emmène dans un camp de vacances dans un premier temps avec le premier opus où Marlone va déposer les armes face à Tristan. Ce dernier, a su voir au-delà des apparences et attendre de lui ce que personne ne lui a jamais demandé. Mais Tristan c’est aussi celui qui a du mal à assumer son homosexualité face aux regards de ceux qui comptent pour lui et qu’il déçoit. Particulièrement, son fils Damien qui compte plus que tout. Plus que sa vie, plus que sa sexualité et avec lequel ses rapports sont très conflictuels.

Puis, nous prendrons la mer avec Milan, Chloé, Elsa et le beau Emeric à bord du voilier familial « La Gironde » qu’ils se partagent à trois familles chaque année. Chacun vaque à ses occupations au grand Dam de Chloé qui s’ennuie et qui va mettre en place, avec la complicité de sa sœur Elsa, un piège qui va se refermer sur Emeric en le poussant dans ses retranchements. Le forçant de par ce fait, à faire son coming-out… Entre parties de rire et coup bas d’une peste qu’on ne peut qu’adorer, entre des mamans qui couvent leurs enfants et n’aspirent, plus que tout, qu’à les voir heureux , Milan et Emeric, les deux amis d’enfance vont se découvrir sous un nouveau jour… Et nous offrir à nous, un merveilleux moment de lecture fort en émotions, frustration et rigolade.

Nous partirons ensuite faire un peu de camping et du surf en compagnie de Valentin mais aussi de machin bidule truc qui apportera aussi sa patte au récit. Un récit que j’attendais plus que tout, car Valentin est le plus brisé des quatre amis et découvrir ses démons et ses failles a été une grosse épreuve, et pourtant… J’ai aussi aimé rêver, rire des situations cocasses ou encore tremblé et pleuré de celles qui étaient émouvantes. Je ne bois plus que des grenadines, parfum de mon enfance que j’avais presque oublié, et avec une paille, s’il vous plait !

67271545_1207923662723767_8277504965648318464_nC’était pour ma part, le tome qui compte le plus, celui qui tient tout l’équilibre de la saga entre ses pages, celui qui m’a fait fondre pour un vétérinaire hétéro qui prouve que le coup de foudre existe face à la beauté pure et envoûtante d’un être, d’un coeur… Et qu’importe le sexe qui se cache sous l’enveloppe charnelle, s’il a décidé d’arrêter de survivre mais, plutôt de vivre. La vie réserve parfois des surprises et des opportunités qui font qu’on ouvre les yeux en grand et qu’on décide de vivre enfin nos rêves… Il faut parfois juste trouver le courage de faire le premier pas vers eux… Le courage d’aller vers l’avant en laissant le passé à sa place. Prendre la déferlante qui arrive et se laisser porter en glissant, heureux et si chute il y a… accepter de prendre cette main tendue vers l’avenir…

Puis, Dorian viendra clôturer son histoire dans le quatrième et dernier volume. Cet homme qui ne sait pas dire non. Non au boulot, non à prendre du temps pour lui, non à une famille qui profite de lui et dont il se sent responsable. Y compris de Valentin duquel, il est vraiment proche depuis leur rencontre 8 ans plus tôt, et qu’il protège comme une louve pour qu’il ne souffre pas. Prêt à en découdre avec quiconque qui le blesserait. Et comme Dorian ne prend jamais de vacances, c’est dans son club que nous allons le rejoindre où son nouveau bras droit qui n’est pas si nouveau que ça du point de vue intime, et avec lequel il va pouvoir un peu joindre l’utile à l’agréable. Dorian arrivera-t-il à vivre enfin pour lui ?

Si dans Sweet Summer, Marie H.J a voulu mettre en avance la romance, le coeur, la douceur et la passion, je me dois de vous dire, et de lui dire aussi, que c’est un pari réussi. J’ai passé des moments de lecture intenses, émouvants et passionnants. Elle a réussi une fois de plus à m’emporter dans son univers avec me faisant vivre les aventures de ses chouchous comme si nous les rencontrions pendant nos vacances et que l’on faisait un bout de route avec eux. C’est toute une histoire qui se tisse et se déroule sous nos yeux même si chaque tome est consacré à un protagoniste différent et si chaque fêlure l’est aussi. Ils sont tous les quatre avant tout des hommes fragilisés par un vécu qui certes, est derrière eux mais, qui a tout de même laissé des stigmates qui les empêchent d’ouvrir leurs cœurs pour entrevoir un quelconque avenir. C’est tout un ensemble de situations qui s’imbriquent les unes aux autres pour nous apporter un magnifique récit rempli de tant de choses, tant de messages forts et profonds, tant d’amour, d’amitié, de liens familiaux qu’ils soient bons ou pas et bien d’autres sentiments encore.

Marie H.J nous immerge dans une ambiance fantastique et des conversations dont on ne peut se passer et qui font que l’on se marre encore et encore. Et je crois que me marrer et un mot bien trop doux pour qualifier la conversation Sweet Summer. Elle est le centre de tout, le poumon qui apporte l’air nécessaire aux 4 amis qui ne font plus qu’un. Elle est le coeur qui bat et crie haut et fort : Un pour tous – Tous pour un. Elle est ce lien qui nous montre l’amitié qui les unit et à quel point, ils sont importants les uns pour les autres. Qu’importe l’heure, qu’importe le souci, il y aura toujours un qui sera là pour l’autre.

Une chute plus que parfaite pour nos 4 amis et tout ce qui fait d’eux ce qu’ils sont, ce qu’ils étaient, ce qu’ils deviennent et avec qui ils le partagent…

Un grand merci à Marie pour sa confiance et pour tous ces messages qu’elle véhicule dans ses écrits qui font ouvrir les yeux.

ATTENTION : Homo-romance comportant des scènes explicites, réservées à un public averti.

64882561_650405065368361_4551643625464791040_n

 

L’avis de Carine sur le roman de Marie H.J Turn Me Wild


41TZ91Hs6EL._SY346_

Titre : turn Me Wild

Auteur : Marie H.J

Editions : Private Editions

Genre: Romance MM suspens

Sous genre : Déjantée à la Marie H.J

Ebook : 4.99 €

Broché : 16.99€

Résumé : Qui veut la peau de Kay Tardam ?
Figurez-vous que nous aimerions tous le savoir. C’est d’ailleurs un peu le sujet de ce roman…
Il s’agit d’une enquête. Mais pas uniquement. Vous y trouverez deux hommes (un garde du corps ultra intelligent et super sexy, et une Rockstar siphonnée), un mec qui cherche les noises, des jumeaux mercenaires, un agent suicidaire, un groupe hard métal Shock-rock un peu ravagé, une poupée en silicone nouvelle génération à bouche aspirante, des rats morts et deux chiens. On y parle d’hippopotames aussi, mais c’est un détail.
Pour le reste, à savoir, s’il y aura de la romance… La vraie question à se poser serait plutôt : est-il possible de rester indifférent face à Kay Tardam ? Et je répondrais… que le découvrir pourrait bien signifier ma perte…Quant aux questions subsidiaires, du genre : les deux héros vont-ils finir ensemble ? Y aura-t-il du sexe et de l’action ? J’ai envie de dire que le mieux c’est de lire. Désolé, mais tout ceci est classé confidentiel.
Bon, allez, un petit indice quand même… Je ne suis pas gay. Lui, par contre, il l’est… Voilà voilà… On dira que je n’ai rien dit…
H. Meyer
Romance MxM, comportant des scènes explicites destinées à un public averti.
Histoire Intégrale

Mon avis :

Vous ne savez pas qui en veut à la peau de Kay Tardam, mais une chose est certaine, Marie H. J en veut à la nôtre ! Le pire dans tout cela ? C’est qu’on en est conscientes et qu’on en redemande à chacune de ses nouvelles sorties.

Pourtant avec Turn Me Wild, c’est dans un registre bien différent que sa plume folle va nous emmener. Une enquête menée pas toujours suivant les codes par le beau H. Meyer. Ce dernier, pourrait être dans la vraie vie, le double masculin de notre auteure de talent complètement siphonnée du bocal.

Siphonnée ? Déjantée ? Addictive ? Cette lecture nous emporte d’un bout à l’autre, en y mêlant à la perfection les sentiments naissants entre deux être complètement différents. Mais tout aussi fous, chacun à sa façon et dans la manière de vivre sa vie. Le tout dans une intrigue rondement bien menée qui nous tient en haleine du début à la fin tout en nous permettant de mener l’enquête au fil des pages. Un roman détonnant aux protagonistes provocateurs et surtout… Sexy en diable…

Kay Tardam est une star qui est montée un peu trop vite et qui vraisemblablement a dû perdre un ou deux neurones en cours de route. Un ou deux millions plutôt même, ne soyons pas radines. Pour le coup, il mérite de vous être présenté à sa juste valeur. Capable de se rendre à poil à un concert ou de se jeter dans une piscine du balcon de l’étage où il réside, rien de lui fait peur, rien ne peut l’atteindre comme rien ne le dérange. Il est capable de tout pour faire le Buzz et il n’est pas le seul.

Les membres de son groupe sont aussi extravagants que lui et ils ont tous adopté des règles de vie qui les poussent à franchir toujours plus loin les frontières de la normalité sociale. Leur carrière est émaillée d’excentricités, de scandales et de dérapages en tout genre. Mais c’est ce qui fait aussi leur grande popularité auprès de leurs fans. Il n’y a qu’à se baser sur le nom de leur groupe et vous comprendrez toute la subtilité de ces messieurs… Sublime Vomit ! Un pseudonyme qui fait rêver n’est-ce pas ? Surtout que si l’envie de gerber sur scène leur viendrait subitement, ils seraient capables de vous en faire partager chaque jet… Et le pire dans tout ça ? C’est que les fans en attendraient la bouche ouverte. Heu… Je vous choque peut-être ? Faut pas ! Je vous situe juste dans quelle galère le beau H. se retrouve lorsqu’il est appelé à la protection rapprochée du chanteur. Ce dernier, subit, depuis quelque temps, les menaces d’un corbeau qui a essayé d’intenter, à plusieurs reprises, à sa vie. Et si lui n’en a vraiment que faire, ce n’est pas le cas de son agent qui va tout faire pour qu’il soit en sécurité. Faut dire que ce dernier est dejà au bord du suicide avec cette bande de fous furieux qu’il adore néanmoins plus que tout.

Hanno travaille pour la boite des gardes du corps la plus sordide de la région. Elle regroupe tous les flics un peu véreux sur les bords, les militaires à tendances suicidaires ou totalement fous, voire des déserteurs et bien d’autres encore… Bref un petit panel qui vous donne le ton de l’agence W.Galler et H. fait bien partie des meilleurs.

Dans quelle catégorie se situe H.  ? Moi je sais,  mais vous si vous désirez le savoir il faudra lire le roman. Je ne vais non plus tout vous dévoiler, je ne suis pas folle moi ! Enfin… presque pas… Mais ce que je peux vous dire déjà, c’est qu’il n’a pas peur d’appuyer sur la gâchette, il a la détente facile et s’il faut tirer sur son client pour éviter qu’il ne se fasse tuer, il le fera sans scrupule. Une balle dans la jambe n’est rien comparé à une dans la tête c’est clair ! Sauf que dans la tête, ils ne viendront pas râler de son manque de professionnalisme et les mises à pied sont récurrentes pour le beau Hanno.

Soyons fous et jetons-nous dans le vif du sujet qui est bien sûr l’enquête de ce roman mais pas que…. Il est clair que si notre beau garde du corps n’est pas gay, il n’en reste pas moins insensible aux charmes de notre Star et étant bordeline sur les bords, ce n’est pas ce qui l’arrêtera si il décide que cela doit se faire et comprendre pourquoi il est autant attiré. Mais, il n’est pas là pour ça. Son but à lui est de faire manger ses couilles au trouble-fête avant qu’il ne touche à celles de Kay. Mais peut-être qu’il les touche déjà sans que l’on sache que c’est lui ?

Manifestement nous allons soupçonner tout le monde dans ce roman. Et lorsque je vous ai dit plus haut que nous menions l’enquête, c’est évident que vous ne passerez pas à côté de le faire aussi. Tout est fait pour et très bien fait jusqu’au changement de caractère des protagonistes lorsque le côté sérieux de la trame se met en place.

Mais là où cela reste marrant, c’est sans aucun doute cette cohabitation à moult étincelles entre deux hommes aussi tarés, l’un que l’autre. Leurs méthodes sont aussi extravagantes qu’eux et ce, pour notre plus grand plaisir !

Un coup de cœur une fois de plus pour la plume de Marie H. J. Mais surtout et encore, pour ses personnages qui sont toujours des êtres à part et si touchants dans leur genre. Que ce soit les principaux ou les secondaires. On prend le temps de tous les analyser et de les apprécier… Ou pas.

Bonito, j’avoue l’aimer à la folie mais ne le dites pas à Kay. Il serait capable d’en faire un caprice. Pour les rats et les hippo, je passe ma route, mais ne pensez pas qu’ils passeront inaperçus loin de là. Ils sont tous autant précieux car même si on se retrouve souvent à dire… Beurk, on n’en rigole pas moins.

Un roman décapant, hilarant dans un premier temps mais aussi très sérieux lorsque la vie de Kay est en jeu. Ne pensez surtout pas que cela peut être un roman léger basé sur le sexe et l’humour. Cela n’existe pas avec Marie H. J. Tout est toujours bien dosé et l’on peut aisément passer d’une crise de fou rire à une crise de nerf ou encore à se manger les ongles du suspens qui nous prend les tripes. L’intrigue est tout à fait sérieuse, tout comme l’enquête et le poids que H porte sur ses épaules pour ne pas perdre Kay. Ce ne sera pas chose aisée pour lui surtout lorsque les attirances et les sentiments s’en mêlent et que les deux gabarits sont complètement à l’opposer l’un de l’autre. Kay ne semble jamais arrêter de faire le Show, qu’importent les circonstances, l’heure, de jour ou encore de nuit. Ses frasques rendent Hanno complètement fou mais qui rendra l’autre plus fou ? Je vous laisse le découvrir !

Ne manquez en aucun cas cette pépite hors du commun qui vous fera passer un excellent moment de lecture en compagnie de nos deux siphonnées du cigare. Ils vont vous offrir des moments de tendresse et de sensualité incroyables en plus des scènes torrides à vous en couper la chique. Un humour excellentissime qui se marie à la perfection avec le côté sombre du roman et l’intrigue qui est rondement menée dans un rythme qui ne faiblit à aucun moment.

Vous avez deux façons d’aborder cette intrigue d’ailleurs. Vous munir d’une feuille et d’un stylo et de mener l’enquête au fur et à mesure que Marie vous lâche des indices. Ou tout simplement vous laisser emporter jusqu’au dénouement. À vous de voir 😉 mais dans tous les cas, ne passez pas à côté !

Un grand merci à Marie H.J pour m’avoir permis de découvrir cette pépite en avant première et merci pour ta confiance.

64308667_449444808954445_2087576288809189376_n

L’avis de Carine sur Play With Fire, un roman de Marie.H.J chez Addictives Editions


51czswntqVL._SY346_Titre : Play With Fire

Auteur : Marie H.J

Genre : Romance MM

Editions : Addictives

Ebook : Lien d’achat

Résumé : Il possède l’argent, la gloire, le talent… mais pas Corey.
Sorti de nulle part, Jared enflamme depuis cinq ans la scène et le cœur des fans. 
Rock star, sûr de lui, arrogant et tombeur, il adore sa vie, son groupe et l’adrénaline qui va avec chaque concert.
Jusqu’au jour où leur manager impose Corey comme figure d’autorité sur la tournée. Corey était autrefois rock star, sous le nom de Stixx. Mais sa carrière a explosé en vol le jour où il a fait son coming out et que son groupe l’a mis dehors. 
Il est froid, renfermé, blessé et refuse tout net de toucher à une guitare, malgré les supplications du groupe qui l’a reconnu et se fiche de sa sexualité : ce qui compte pour eux, c’est son talent !
Et Jared, surtout, rêve d’en apprendre plus au contact de ce rockeur légendaire. Leurs caractères explosifs font des étincelles, ils s’accrochent constamment… jusqu’à céder à la passion.
Aucun ne veut engager son cœur : que du sexe, pas de sentiments, et que le temps de la tournée !
Défi accepté ?

Mon avis :

Parfois dans la vie, la route n’est pas tout à fait droite, toute tracée avec la variable « destin » qui nous attend au bout sans penser à un seul moment que les choses peuvent changer… Parfois, on y rencontre des virages. Des tournants qui seront décisifs et pourraient changer nos vies à tout jamais. Mais le ressent-on vraiment lorsque nous en prenons un ? Sont-ils toujours bons à prendre ? Et si au lieu de tourner à gauche, il fallait prendre à droite ? Prendre un virage fait peur… On ne sait pas ce qu’on va trouver au bout du chemin… Mais si on ne le prend pas… On ne saura jamais …

Nicolas en a pris des virages en quatre ans. Le plus impressionnant aura été celui sur ce quai de gare où il a laissé Julia et Mélanie, sa seule famille, pour tenter sa chance à L.A. Un virage incertain, qui l’a mené droit vers ses rêves. Mais a cause duquel il a dû abandonner son cœur au bord de la route de sa destinée le temps d’y croire, le temps de rêver, le temps de se prouver que deux âmes sœurs ne peuvent que se retrouver si c’est écrit…  

Aujourd’hui, il vit son rêve, sa passion sans ses murs maîtres, ses piliers qui sont restés en France. Seul, son manque de confiance en lui est vraiment une torture qu’il extériorise à sa façon. Sûrement pas la bonne, mais c’est celle qui lui convient, celle qui marche le temps d’un concert, le temps d’un Show… Son Show. À ce jour, il est devenu une bête de scène ! Lorsqu’il fait son Jared rien ne peut l’atteindre. On l’aime, on l’adule on ne voit que lui… Mais en coulisse comme dans la vie,  il est Nicolas, cet homme à fleur de peau qui a besoin de contacts, de repères, de « Murs  » qui l’encadrent pour qu’il se sente protégé de cette solitude éternelle qui le colle. C’est un homme qui se cache derrière une façade qui n’est pas la sienne, mais qu’il ne fait pas exprès de mettre en place. « Sa timidité EST son arrogance ». « Son manque de confiance FAIT de lui cet être imbu de lui-même ». cherchant du réconfort là où il peut en trouver pour se donner du courage et affronter son trac. Jusqu’au jour où il va rencontrer Corey… Le roadie de la tournée qui va le fasciner, l’apaiser au point de quérir sa présence coûte que coûte. Une présence qui le déstabilise et qui pourtant lui fait du bien. Mais une présence que Corey lui refuse en le tenant éloigné et ne lui accordant aucune importance… Une attirance musicale, morale, passionnante et loin d’être amicale…. Un nouveau virage se présente alors… Mais celui-là, Nicolas ne veut en aucun cas le manquer. Il ne sait pas comment en gérer l’amorce, mais ce dont il est sûr, c’est que cette nouvelle route, qui s’ouvre à lui, est celle qu’il désire plus que tout, et ce, qu’importe où elle le mènera du moment qu’il se sente aimé…

Corey ne se fait plus d’illusions en ce qui concerne son avenir musical et encore moins son avenir amoureux. Depuis des années, il a su ériger les barrières nécessaires à sa protection. Il arbore un masque qui est loin d’être lisse et qui porte les stigmates d’une grande souffrance qu’il peine à contrôler. S’éloigner de ce monde était vital pour lui mais son besoin d’argent urgent lui fera accepter la proposition de son ancien promoteur et ami, Marcus, en intégrant la tournée des Métal Dolls en tant que roadie. La scène pour lui, c’est fini, il a eu son heure de gloire et a tout plaqué du jour au lendemain suite à la sentence du monde cruel de ceux qui jugent parce qu’il ne rentre pas dans les cases de la société. Corey est gay, il aime les hommes, non par vice, mais tout simplement car il est lui et qu’il l’assume. Ce qu’il souhaite à ce jour, c’est qu’on le laisse tranquille dans son anonymat et loin de ce milieu qui l’a détruit. Il a rangé sa guitare sous une épaisse couche de poussière et ne souhaite en aucun cas la ressortir… Tout comme il ne souhaite pas retomber dans les flammes de l’enfer de cet univers qui l’attire pourtant encore malgré tout… Mais, le diable de la tentation lui tourne autour et les flammes le happent tout doucement en le forçant à tomber ses barrières. Jared, le chanteur des Métal Dolls, le sérial-baiseur de nanas du groupe, tout le contraire de lui, mais devant lequel il peine à garder son sang froid envoûté par son regard magnétique. Il est tout ce qu’il déteste tout comme le milieu dans lequel il évolue, mais sa conscience elle, sait très bien qu’il en pense tout le contraire… Et le fait qu’il soit hétéro, elle en pense quoi sa conscience ? Son petit diable lui dira sûrement qu’il se fait avoir en se moquant de lui tandis que son ange, lui montrera que toute règle à son exception… 

Une fois de plus, ce sera un coup de cœur ! Fan de la plume de l’auteure ? Fan du récit ? On peut dire que c’est un bon mix des deux. Car chaque roman de Marie H.J. est différent et nous emporte toujours sur des chemins originaux. Elle nous percute à sa manière avec des thèmes lourds qui se glissent entre les lignes et qui font que ses récits ne sont jamais que de simples romances toutes magnifiques qu’elles soient…

Avec Play With Fire, ce n’est pas simplement le thème en lui-même qui m’a transcendée, malgré que je l’adore plus que tout. Non, ce sont tout simplement les personnages qui le rende unique. Ils font tout le roman. Ils SONT, le roman. On occulte tout autour d’eux et on s’incruste dans leur bulle sans vouloir en sortir une seule seconde, avec cette peur au ventre qu’elle éclate et qu’ils disparaissent tout à coup. Marie H.J. nous plonge dans une dimension parallèle où la passion règne en maître. Que ce soit la passion de la musique, de son métier ou la passion de l’amour. Tout est fusion, combustion. Cela crépite, fait des étincelles qui se transforment en feu d’artifice d’émotions. On vit chaque scène et on en ressent presque la vibration d’un son de guitare, d’une batterie ou encore d’un cœur qui bat. Deux cœurs qui battent plus précisément et qui font écho d’une mélodie sans pareille aux notes pures et merveilleuses…

L’auteure nous immerge dans une histoire d’amour sexy et rock and roll ! Une histoire passionnante, dévorante, touchante et pleine de sensualité. J’ai passé des moments magnifiques dans la découverte de nos protagonistes, mais aussi sur scène où cette passion qui les unit les rend uniques et « fantasgoromatiquement«  spectaculaires (oui, je sais cela n’existe pas, mais ce mot devrait être inventé rien que pour eux.). Cette alchimie, qui les pousse l’un vers l’autre dans des batailles de non-dits, des combats de volonté et qui les réunit dans une passion qu’ils partagent, nous donne des passages de lecture tellement intenses et forts qu’on ne peut pas poser le roman. J’ai fait l’erreur de le commencer à minuit et je peux vous dire que je n’ai pas fermé l’œil de la nuit. Tout est là pour passer un excellent moment. L’amour, l’humour, la passion, la fusion de deux êtres, l’explosion de sentiments, mais aussi les déchirures, la douleur,  les coups bas qui m’ont mise hors de moi sur certaines idées très arrêtées, et encore, je ne parle pas de cette loi que j’ai découverte dans le récit qui est tout simplement abjecte.

 Mon cœur a pris des coups lors de certaines révélations qui ont été très dures à lire. Mais c’est un fait, une vérité qu’il ne faut pas cacher et montrer à la terre entière que l’amour, c’est beaucoup plus que du sexe et encore plus particulièrement lorsque c’est entre deux hommes. Et c’est aussi ce que nous montre l’auteure dans ce récit. Face à l’opinion… Face à la critique… L’amour doit être vécu sans masque pour être heureux et qu’importe les cases dans lesquelles ont nous met. La seule et l’unique à prendre en compte est celle de l’amour. Cette case qui a 4 côtés, 4 murs maîtres qui deviennent alors l’écrin de leur plus beau joyau.

Une lecture addictive qui ne vous laissera pas indifférents et vous emportera dans les coulisses d’un univers très rock autant dans leur vie que sur scène. Sans en oublier le feu d’artifice d’émotions qui accompagne le concert de cette lecture ! Imaginez-vous un instant que le roman soit un guitare, et que chaque mot en est une note qui fera de votre récit la partition d’une magnifique histoire d’amour passionnelle et explosive qui vous atteindra en plein cœur.

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique romance en service presse. Merci à Marie H.J de m’avoir une fois de plus offert un moment de lecture hors du commun mais aussi pour cette sublime Playlist qui accompagne le roman. Merci également pour les notes en fin de lecture qui nous permettent d’avoir encore un petit peu pour nous nos chouchous d’amour.