Cupcakes & Co(caïne) #3 : La fin de la chicklit de l’été de Fleur Hana !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de coeur sur le final de votre chick-Lit de l’été. Cupcakes & Co(caïne) #3 de Fleur Hana !

Titre : Cupcakes & Co(caïne) #3

Auteure : Fleur Hana 

Éditeur : Auto-édition

Genre : Chicklit

Résumé : Observer, enquêter, coffrer. J’avais tout prévu. Sauf Charlotte Monroe.
Je bossais sur cette affaire depuis des mois.
L’objectif était de démanteler le plus gros trafic de cocaïne de la Côte d’Azur.
Ma couverture était parfaite et j’étais à ça, juste ça, de coincer ces mafieux russes.
Tout devait se dérouler sans accroc.
Enfin ça, c’était la théorie.
La pratique ? Aujourd’hui, je me retrouve en cavale avec cette femme terrorisée par les poneys nains, fanatique de fluo et incapable de faire trois mètres sans déclencher une catastrophe.

L’avisdeMya :

C’est pleine de regret et déjà nostalgique au mot fin de cette série qui m’a conquise par la fraîcheur naturelle de ses personnages, leurs vivacités et par son ton léger et humoristique. Dans ce troisième et dernier épisode, Fleur Hana nous a offert de nouvelles tribulations que nos chouchous vont devoir affronter tout les longs des chapitres.

Aujourd’hui, Charlie et Maxence sont acculés et doivent fuir la ville pour une destination connue que d’une poignée de personnes sans savoir que leur nid couvait un serpent venimeux. Ils doivent aussi se côtoyer un peu plus intimement. Sécurité oblige. Et oui, Charlie est devenue témoin à charge après le carnage perpétré dans sa boutique Cupcakes & Co. Elle, seule peut identifier les visages de ces criminels à la détente facile. S’ensuit un road-trip déjanté et des plus hilarants mais non dénué de danger. Entre un Maxence à la limite de l’implosion et une Charlie plus sûre d’elle et de son pouvoir sur son ange gardien attitré. La situation ne pouvait qu’être tendue entre eux. Surtout si on rajoute une poursuite effrénée et une taupe qui met à mal les mesures de sécurité drastiques employées pour protéger le témoin. La tension monte crescendo faisant voler en éclat le flegme de Maxence. Vous pouvez être sûre qu’il y avait de quoi percer sa carapace et le pousser à se dévoiler un peu plus à notre grand plaisir !

Celle qui a attribué l’appellation la chick-lit de l’été n’a pas exagéré ni n’a été de la pub mensongère. Dans ce final délicieusement orchestré, la cadence monte d’un cran. Ce dernier apporte sa part de danger, de révélations, de suspense, et même de trahison. Le tout mâtiné d’une bonne dose d’amour. Une histoire comme on les aime.

Après Charlie, la maladroite et Charlie, l’enquêtrice, on découvre Charlie, l’héroïne. Celle qui force le respect et l’admiration jusqu’à se retrouver le popotin à l’air sur YouTube. Franchement, même pas surprise. Dans le 2e épisode déjà, elle nous a donné la preuve que c’est une Warrior Girl. Et que dans les difficultés, elle puise dans sa force intérieure pour accomplir des miracles dont elle ne se sait pas capable. Elle va à Maxence comme un gant. Il tempère son caractère impétueux et elle apporte un peu de fantaisie dans sa vie rigide et régentée par le métier dangereux et instable qu’il exerce.

L’auteure nous a offert des personnages attachants et d’un humour illimité même, de la part de Maxence qui nous a habitué à un plus de retenu. Dans cet épisode, il s’est lâché et de la plus drôle des façons. Cherchez pas, l’effet Charlie est inévitable. Le lieutenant Vasseur est impuissant devant son charme irrésistible et ses sentiments n’en sont que plus décuplés. Mais, quand il s’agit de faire son boulot et la protéger, il est intraitable et s’entête à attendre l’Après avant de succomber totalement.

Avec une plume fraîche, légère et sans prise de tête, Fleur Hana nous embarque pour un été gourmand et rafraîchissant plein de rebondissements, de suspense et des barres de rires à nous décrocher les mâchoires. Du sport à moindre coût pour nos zygomatiques. De quoi faire le plein de la zen attitude et faire du bien au moral. Pas le temps de s’ennuyer, les pages qui défilent d’elles-mêmes et les chapitres qui s’enchaînent jusqu’au mot fin. Et là, on se rend compte qu’on voudrait plus d’eux, impossible de les quitter sans un dernier mot d’adieu. Heureusement que Fleur y a pensé et nous a concocté un petit bonus que vous pouvez trouver en vous abonnant au mailing-list !

Une chick-Lit à lire, à consommer sans modération où que vous soyez et fortement recommandée pour lutter contre les coups de blues d’après reprise du boulot. À déguster cette succulente recette dans le métro, pendant la pause déjeuner, ou sur la plage. Voire calfeutrée chez toi à l’abri du cagnard. L’objectif, est de ne surtout pas passer à côté !

Une mention spéciale à Nonna, le parfum venu d’ailleurs, la grand-mère déjantée et sans filtre, à Jolly Jumper et à T-Rex pour leur contribution à l’embellissement de cette histoire. C’est clair qu’ils ont laissé une empreinte indéniable dans l’histoire d’amour de Charlie et Maxence. Vous saurez le pourquoi et comment à la fin de votre lecture !

Merci à Fleur Hana pour son écriture généreuse ainsi que pour sa confiance. Je suis prête pour une nouvelle aventure !

 

67645361_467702973787443_5310895604610629632_n

 

 

 

 

#Selfie de la série Hashtag #4 de Cambria Hebert aux éditions Juno Publishing France !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur #Selfie, le 4e tome de la série Hashtag de Cambria Hebert. Une romance publiée chez Juno Publishing France dans l’univers des campus universitaires. Des histoires comme je les aime !

Titre : #Selfie de la série Hashtag #4

Auteure : Cambria Hebert 

Éditeur : Juno Publishing France 

Genre : Romance

Résumé : Tout est parti d’un #Selfie. C’était la fille que je n’avais jamais désirée.

Jusqu’à ce que je l’aie. Une nuit. Une erreur. 

Une chose que nous voulions tous les deux oublier. Je me suis débarrassé de la preuve.

La seule trace de nous. En tout cas, je pensais l’avoir fait.

Mais lorsque cela refait surface sur BuzzFeed, les rumeurs vont bon train.

Les amitiés sont mises à mal, et les sentiments deviennent réels.

Je ne suis pas du genre à avoir une relation stable. Je n’ouvre pas mon coeur. Surtout pas à cette fille, que tout le monde sait que je déteste.

Ce qui se passe durant le Spring Break, reste au Spring Break. Ou pas.

L’avisdeMya  

N’ayant lu que le premier tome  #Nerd : Hashtag , je me suis quand-même aventurée à solliciter #Selfie quitte à me gâcher le plaisir de les lire dans le désordre. Mais en fait, ce n’est pas du tout ce je pensais. #Selfie est un tome indépendant et même s’il est lié aux autres, je n’ai eu aucun problème à intégrer l’histoire. De plus, je suis partie d’aucune a priori sur l’héroïne principale qui avait un passif pas très net.

Ce 4e volet est consacré à Ivy la plus détestée ou convoitée du Campus. Et à Braeden, le meilleur ami de Romeo, et partie intégrante de la famille de Rimmel. Braeden n’aime pas trop cette fille qui s’est intégrée dans leur bande. Absence totale d’atomes crochus entre eux. En fin c’est ce qu’il essaie de faire croire. Fêtarde et sexy à mort, Ivy mord la vie à pleine dents. Malheureusement, pour Braeden, sa raison n’est pas en accord avec son corps et son coeur. Ivy s’est ancrée dans ses pensées même, s’il essaie de ne pas le faire voir. Il la tolère à peine et elle se contente de l’ignorer. La solution parfaite pour ne pas tomber dans les bras de l’un et de l’autre. Jusqu’au jour où tout a basculé entre eux. Après une semaine de vacances pendant le Sping Break, à s’épier, à se chercher et à tenter le diable, le dernier jour leur a été fatal. Ou pas…

Braeden et Ivy ont succombé à l’appel de la chair, faisant fi des complications que pourraient engendrer cette étreinte qu’ils croyaient rester passagère. Ils se détestent, mais, leur désir est plus fort que leurs résolutions. Ce qui a rendu le retour au campus plus douloureux plus tumultueux. Les sentiments qu’ils pensaient occulter ne sont que plus décuplés par la distance qu’ils essayaient d’imposer à leurs pulsions.

Il a suffi d’un selfie et d’une erreur de jugement pour qu’Ivy replonge dans l’enfer d’un passé loin d’être irréprochable. Aujourd’hui, sa vie privée, son secret qu’elle n’aurait avoué à quiconque même sous la torture, font la Une de la gazette du Campus. À présent, Elle est la cible d’un hacker haineux qui a décidé d’en finir avec sa réputation ainsi qu’enterrer dans l’œuf sa relation avec Braeden. Une relation, qui n’était qu’à son premier coup d’essai, résistera-t-elle à la malveillance et les racontars des résidents ? Surtout que la vérité a été déformée à maintes reprises et mélangée à toutes les sauces, ne donnant aucune chance à Ivy de rectifier le tir !

Mais quand les non-dits, la jalousie, la trahison et la culpabilité s’en mêlent, les fondations déjà fragilisées par le manque de confiance ne peuvent que s’effondrer !

Si j’ai aimé le premier tome, #Selfie a été de loin meilleur. Encore plus addictif et l’intrigue plus accrocheuse et rondement bien menée. L’histoire de Braeden et d’Ivy était si touchante et mâtinée d’une bonne dose d’humour.

Les deux personnages sont le point fort de ce 4e tome par le fait de leur passif agité. Le premier a été trahie par un père coléreux et violent mais, il a réussi à survivre à ce climat malsain dans lequel il baignait. Il s’est trouvé une famille qui n’est pas de son sang et travaille pour se construire aussi un bel avenir. Quant à Ivy, manquant cruellement de confiance en elle, elle a cherché à nouer des liens affectifs aux mauvais endroits et avec les mauvaises personnes. Ce qui l’a poussée dans la spirale sans fin des soirée alcoolisées  jusqu’à en perdre le souvenir et les coups d’un soir jusqu’au point du non-retour. Mais, aujourd’hui, elle a appris de ses erreurs. Elle se consacre à ses études même si elle ne saist pas encore ce que lui réserve l’avenir, elle travaille à sa reconstruction avec optimisme et qui sait…Braeden sera peut-être la rédemption qu’elle n’attendait plus !

Et quel plaisir de retrouver toute la bande de Hashtag surtout, Romeo toujours aussi protecteur et Rimmel, aussi adorable que dans mes souvenirs. Ces deux-là ont été le soutien indéfectible pour nos deux protagonistes et leur roc quand les choses se sont gâtées. Une petite pensée pour Tim qui a été mon petit coup de coeur en attendant de lire l’histoire qu’il a sûrement à nous divulguer.

Bref, vous avez compris que j’ai beaucoup apprécié #Selfie qui m’a transportée dans un univers captivant et que j’aime particulièrement. Les émotions ont été au rendez-vous et ont comblé mes attentes. Multiples et montaient crescendo en intensité au fil des pages. Ainsi que les rebondissements et le suspense, de quoi rendre la lecture très addictive. La plume superbe et fluide de Cambria Hebert, et à l’instar de tous ces romans, était la cerise sur ce gâteau confectionné avec justesse et talent !

Je ne peux que vous le recommander et en remercier Juno Publishing France pour l’envoi du service presse numérique !

67523901_2293473240982390_6022297039579119616_n

 

 

 

L’avis de Carine sur Cordes Sensibles le Spin-off de la Chute par Twiny-B


41X5LQ7O+KL._SY346_

Titre : Cordes Sensibles

Spin-off de la Chute qui peut se lire indépendamment

Auteur : Twiny-B

Genre : Romance

Editions : L’opportun  Nisha et Caetera

Ebook : 9.99 €

Broché : 14.90 €

Résumé : Une magnifique jeune femme violoniste qui part aux Etats-Unis pour tenter de percer dans le milieu de la mode. Un musicien séducteur croise sa route et bouleverse son avenir tout tracé…Ania arrivera-t-elle à assumer ses choix sans se détruire ?

Leurs sentiments seront-ils plus forts que la crainte d’Ania de décevoir ses proches?

Ania Linan Rossi est une jolie jeune femme de 22 ans. Violoniste prodige et passionnée, une magnifique carrière de musicienne lui tend les bras. Pourtant, son rêve est si différent… Ania souhaite garder la musique pour passion mais percer dans le monde du mannequinat.

Pour se donner toutes les chances d’atteindre son objectif, elle part s’installer à Los Angeles chez sa tante Prune, productrice de musique reconnue dans la Cité des Anges. Là-bas, elle fait la rencontre de Nils, un musicien de rock, véritable bad boy tatoué.
Tout ce que ses parents détestent !

Ania cherche vainement à garder ses distances, mais rapidement, Nils va faire chavirer son cœur. La maison de Prune qui abrite Ania et Nils devient un terrain miné. Malgré tous ses efforts, Ania ne peut s’empêcher d’être séduite par le rockeur.

Ania arrivera-t-elle à assumer ses choix sans se détruire ? Nils est-il si néfaste pour elle ?

Mon avis :

Vous avez aimé La Chute ? Vous êtes fans de notre volaille ? Même, si ce spin-off est totalement différent, vous ne pourrez que vous en régaler. Cordes Sensibles est la cerise sur le gâteau de la saga La Chute. Avec une Ania qui n’a rien à envier à sa tante Prune malgré, que cette dernière ait été élevée de manière à ne pas lui ressembler. Même si elle sait feinter ses jurons, et nom d’un Gucci bradé « elle le fait à merveille… Même si elle sait se tenir en bonne petite bourgeoise, tant que sa mère ne lui tombe pas dessus en situation compromettante…. Le volcan qui gronde en elle ne demande qu’à exploser !

Enfant Prodige, Ania Lina Rossi, excelle dans la musique et ce, depuis que son oncle, Adam, lui a offert son premier violon. Ses parents n’ont pas lésiné sur les moyens pour qu’elle soit admise dans une école de musique prestigieuse. Ils rêvent de venir l’écouter jouer dans un grand orchestre et qu’elle épouse un homme riche, bien sous tout rapport. Mais si Ania a la musique dans le sang et qu’à tout juste 22 ans, est le sur le point de terminer Artist Diploma, son rêve à elle, n’est en aucun cas, faire de la musique classique. Elle pourrait vite mettre un coup de pied dans les notes pour les rendre plus fun, plus vivantes à son image. Mais, son plus grand rêve, est de défiler pour les grands couturiers qu’elle idolâtre. Devenir mannequin, parcourir le monde et le découvrir. Faire ses propres erreurs aussi et même chuter au besoin si on la laisse enfin se relever seule. Elle, qui a toujours fait en sorte de rendre ses parents fiers de ses réussites, fiers d’elle, aujourd’hui elle souhaite vivre son propre rêve au risque de les décevoir.

Et c’est aidée par sa tante Prune qu’elle va pouvoir s’envoler pour Los Angeles en compagnie de son Zio d’amour, un animal de compagnie pas comme les autres. Et c’est dès son arrivée qu’elle va faire la connaissance de Nils, le gendre idéal pour ses parents !

Cheveux longs et bouclés, tatoué, Nils est en apparence le parfait cliché du bad boy. Membre d’un groupe produit par Prune et Adam, star montante du rock mais, manquant de confiance malgré les apparences. Pourtant lorsqu’il va flasher sur cet ange blond sorti de nulle part, il n’ira pas par quatre chemins. Cela tombe bien, la belle n’a pas l’intention de le faire mariner non plus. Il n’y pas de mal à se faire du bien comme on dit…. Mais, lorsqu’au réveil, on vous propose une drôle de colocation alors là, plus rien ne va …

Un Spin-off que j’ai dévoré sans préavis dès sa réception. J’ai tellement aimé La Chute et surtout la petite Ania qui nous faisait déjà rire du haut de ses 6 ans. Aujourd’hui, les années ont fait d’elle une magnifique jeune femme. Drôle, intelligente et vraiment brillante, Ania a cependant perdu la flamme qui la rendait pétillante et vivante. Rendre fiers ses parents c’est bien, vivre ses rêves c’est beaucoup mieux. Heureusement, Prune Linan est toujours là pour la soutenir et se démène pour l’aider à une seule condition : Ne rien faire qui pourrait fâcher ou décevoir ses parents. Comme, tomber amoureuse d’un musicien tatoué ? Et s’il est beau, intelligent et plein d’humour, cela peut-il plaider en sa faveur ? Charmant ? Horripilant ? Encore faudrait-il qu’Ania ait le courage de les affronter… De les décevoir… Encore une fois.

Une plume toujours aussi sensible et addictive qui nous emporte dans un univers rock and fashion. Mais pour autant, ce ne sera pas dans les strass et les paillettes ni dans les concerts de grandes envergures. Cordes sensibles cache surtout son lot de sujets sensibles que Twiny-B traite avec douceur. C’est autour d’un feu de camp et d’une guitare que nous allons passer des moments tendres et remplis d’émotions. Des moments de partage qui nous montreront ce que renferment les cœurs de nos protagonistes.

La force de cette romance, au-delà de son écriture entraînante et touchante, réside évidemment dans le caractère bien trempé de ses personnages et leur humour plus que douteux parfois mais, qui ne manque pas de faire mouche pour des moments hilarants. On s’immerge dans chaque scène dont on partage, tout d’abord, cette attraction qui les pousse l’un vers l’autre puis, la puissance de leurs sentiments exprimés à la fois en mots et en musique.

Une fois de plus, Twiny-B nous fait vivre de magnifiques émotions et des moments magiques et intenses. Elle sait jouer, comme à son habitude, du parfait dosage entre la tension sexuelle et cette sensualité que l’on palpe au fil des pages. Mais, aussi de toutes ces émotions et des messages qu’elle véhicule dans son récit sur des sujets importants qui touchent et qui nous percutent.

L’histoire d’Ania et Nils n’est pas une histoire banale ni de celle que l’on peut retrouver dans les romans. Le cliché du musicien qui tombe amoureux de la jeune fille de bonne famille ne leur correspond pas du tout. Ce sont vraiment deux personnages à part que le destin va réunir. Reste à savoir s’ils sauront profiter de ce qu’il leur offre…j’imagine qu’on en a pas fini avec ce Spin-off, je suis plus que curieuse d’en savoir plus sur la fille d’Adam et Prune qui nous offre quelques prémices d’une situation de mal-être flagrant. Cela nous promet une lecture qui ne nous laissera sûrement pas indifférentes.

Un grand merci à Twiny-B pour m’avoir embarquée une fois de plus. Mais aussi, pour nous avoir donné la possibilité de revoir nos chouchous de La Chute. Un grand merci à Nisha et caetra pour m’avoir permis de lire Cordes Sensibles en service Presse.

téléchargement

Only For a Night d’Axelle Vega aux éditions Halequin HQN !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Only For a Night d’Axelle Vega. Une superbe romance publiée chez Harlequin HQN. Une jolie découverte que pouvez solliciter sur NetGalley France.

Titre : Only For a Night 

Auteure : Axelle Vega

Éditeur : Harlequin France

Collection : HQN 

Genre : Romance

Service presse : NetGalley France

Résumé : Comment Julia a-t-elle pu se retrouver dans une situation pareille ? Déjà, cela ne l’enchantait pas de passer le week-end avec les amis d’Adrien – en particulier cette Clara qui tourne autour de son mec depuis le début –, mais désormais elle nage en plein cauchemar. Car le groupe a lancé un défi : échanger les couples pendant les douze prochaines heures. Et, alors qu’elle pensait à une blague, Adrien, lui, n’a pas hésité une seconde et s’est éclipsé avec la fameuse Clara… laissant Julia en tête à tête avec Olivier, cet homme qu’elle a toujours trouvé mystérieux et qui ne lui a jamais adressé la parole. Pourtant, quand elle croise son regard plein d’empathie, Julia se dit qu’elle devrait peut-être apprendre à le connaître.

L’avisdeMya : 

Je remercie Harlequin HQN pour l’octroi du service presse numérique via NetGalley France. 

Julia déteste la meilleure amie de son petit copain. Elle est bien trop parfaite pour être vraie. Sa façon de toucher son homme, de lui parler, de l’aguicher lui sort par le nez. Et il n’y a qu’Adrien qui trouve cela normal ou porte des œillères. Voire, il s’en moque d’être dragué par Clara devant le nez de sa copine. Ces hommes… Sont facilement impressionnables devant une paire de lolos, siliconés en plus. Qu’importe si cela vexe leurs campagnes, du moment qu’ils puissent faire les coqs fiers. Adrien n’échappe pas à la règle, puisqu’il ne fait rien pour rabattre son caquet à son amie qui rend Julia de plus en plus mal à l’aise.

Julia enrage mais laisse couler pour ne pas créer des tensions malvenues dans son couple. Qui sait, Clara n’attend que cela pour l’évincer. Si son copain est aveuglé par son corps parfait et musclé. Pas elle… Elle compte bien veiller au grain.

Jusqu’à ce jour… Le jour où tout à dégénérer et où la meilleure amie a montré son vrai visage. Imaginable… Incompréhensible… Cette dernière a lancé un défi que Julia ne pensait pas qu’Adrien l’accepterait si légèrement, si naturellement. Changer de partenaires pour quelques heures, n’est pas un jeu auquel ils ont l’habitude de se livrer. Qu’est-ce qui a pu lui passer par la tête de relever ce défi aussi idiot que celle qui l’a inventé ? Et si c’est son petit ami qui a tout prévu pour goûter au fruit défendu et sans être inquiété ? Adrien a paru, et pendant toute la soirée, très attiré par son amie et répondait à ses parades séductrices. Constatation qui vient juste de lui sauter aux yeux !  Aussitôt dit, aussitôt disparus, laissant une Julia dévastée et en colère. Mais, Clara a commis une erreur fatale. Elle a laissé derrière elle un mets de choix, même si Julia ne sent aucune affinité envers Olivier, il fera l’affaire pour être son outil de vengeance.  Si Adrien ne s’est pas occupé de ses sentiments en la plantant comme une monnaie interchangeable, elle en profitera aussi pour découvrir ce que le copain de Clara à offrir. La vengeance est un plat qui se mange froid, mais, Julia, le dévorera bouillonnant.

À ses risques et à ses périls… Le petit copain parait inoffensif mais, les apparences sont souvent trompeuses !

Olivier, quant à lui, est un type taciturne et secret. Le caractère placide et distant de Julia l’agace et le titille à la fois. Jusqu’à ce qu’elle commence à envahir ses pensées et hanter ses fantasmes qu’il ne pensait jamais espérer avoir. Et il ne reculera devant rien pour révéler cette sensualité à fleur de peau qu’elle cache sous une froideur réfrigérante et qui n’a de cesse d’affoler ses sens.

Alea jacta est ! Le destin d’Olivier et Julia est scellé. Mais, quand les non-dits et une jalousie aveuglante et maladive s’en mêlent, la confiance est de mise. Ou pas…

Only For a Night est une jolie histoire qui accroche par une intrigue captivante. Une histoire sympathique dans laquelle on peut plonger sans prise de tête. Certes, elle est un peu courte mais, qui séduite à coup sûr. Axelle Vega nous a offert beaucoup d’émotions, de la douceur, un amour fulgurant et un désir latent qui fait frémir de la tête aux pieds. Ainsi que des rebondissements et des personnages aussi complexes qu’attachants et d’autres aussi désespérants que pervers auxquels on distribuera des gifles sans culpabiliser. Et pour ne rien gâcher, le récit est fluide et la plume de l’auteure est joliment addictive !

Bref, une superbe histoire à découvrir et des personnages à adopter incessamment !

67281648_849014008831929_6576530584506466304_n

 

 

 

 

 

 

L’avis de Carine sur The Fallen Angels T-4: Dany & Liam


412pHGT1CML._SX331_BO1,204,203,200_Titre : The Fallen Angels T-4 : Dany & Liam

Auteur : Ramera Cassi, Priincess

Genre : Romance MM pour ce tome

Ebook : 2.99€2.99€

Broché 14.99€

Résumé : Traumatisé, Liam se perd et ne devient plus que l’ombre de lui-même.
Il se noie dans les abymes de sa tourmente, il ne veut pas être sauvé. Il a une bête qui grandit en lui, elle s’appelle la haine. Sa rencontre avec Dany va le pousser dans ses retranchements.
Cet homme au regard froid l’intrigue.
Pourquoi se sent-il attiré par cet inconnu et se reconnaît-il à travers lui ?

Commence un jeu perfide.
Liam se montre manipulateur, toutefois l’homme face à lui cache bien des mystères.

Deux âmes torturées, des secrets bien cachés, des règles non définies.
Se compléteront-ils ou se détruiront-ils ?

Mon avis : 

C’est avec un plaisir non dissimulé que je me suis plongée dans ce quatrième opus de la Saga The Fallen Angels. C’est enfin au tour de mon chouchou Liam de nous dévoiler ses ombres et nous ouvrir son cœur. Et je peux vous dire que ce tome est de loin le meilleur des 4 ! Je fais du favoritisme ? Je plaide coupable !

Liam, c’est le bébé chouchou de la bande. C’est celui pour qui on s’inquiète, que l’on veut prendre dans nos bras pour le rassurer, le protéger ou tout simplement lui faire des câlins chatouilles. Il est celui qui a besoin d’attention, de fusion, de l’amour des siens, et de liberté. Il est Liam, le petit dernier et on l’aime plus que de raison… Victime d’une agression, Liam est depuis très en colère. En colère contre ses agresseurs, en colère contre la connerie humaine, même en colère contre lui-même… Cette colère est bien trop ancrée en lui pour qu’il en fasse abstraction… Elle fait partie intégrante de ses jours, de ses nuits et prend chaque jour un peu plus d’ampleur. Devenant son obscurité, sa bête noire, sa haine. Elle est là, à chaque instant, lui rappelant cette douleur immense, ce supplice et cette rage. Consumer par des émotions obscures, la bulle de Liam a éclaté. Cette bulle dans laquelle, il se sentait aimé, choyé, protégé par sa famille. Cette bulle qui ne lui faisait voir que la beauté de la vie et des sentiments. Mais elle n’est plus là… La bulle s’est envolée et Liam se prend de plein fouet la laideur du monde, celle qu’il a toujours voulu occulter. La chute fait mal… Très mal et hors de question de mettre les Fallens au courant de son mal-être. Mais sa famille de cœur, qui est loin d’être stupide, attend juste qu’il soit prêt et ils seront tous là… Ou peut-être pas… Mais est-ce envisageable pour vous qui connaissez les Fallens ?

Le souci c’est que, cette fois-ci, il cache bien son jeu et compte bien s’en sortir tout seul. Hors de question que sa famille se fasse du souci pour lui une fois de plus. Ils ont l’air tellement heureux maintenant chacun avec sa moitié. Non, Liam veut et fera tout pour ne plus être cette petite chose fragile, mais un homme, que personne ne souhaitera approcher. Plus de flamme qui pétille dans ses yeux. Exit cette lueur qui le rendait joueur et vivant. Notre bébé Liam ne l’est plus qu’en façade. Dernière le masque et ses frasques, se tapie la bête qu’il retient dans sa cage mais qui menace à chaque instant de sortir et tout déglinguer.

Sa rencontre avec Dany va être percutante et apporter un nouveau souffle à sa vie mais aussi, de nouvelles tempêtes. Sa beauté outrageusement scandaleuse et l’hostilité qui s’en dégage va le lancer dans un nouveau Jeu. Il le veut et compte bien le faire craquer. Un nouveau défi ? Dany l’attire un peu trop pour que cela ne soit qu’une simple attirance sexuelle. Malheureusement, Dany a aussi trop souffert et il est en pleine période de reconstruction. Liam ne peut en aucun cas entrer dans sa vie maintenant et la bousculer comme il le fait déjà sans en faire entièrement partie. Par contre, qu’on lui vienne en aide ! ! !! Liam est tellement sexy et craquant, que résister sera la plus atroce des tortures… À moins que cela ne soit la plus douce ? Ou peut-être que simplement résister n’est pas une option ?

Avec ce quatrième tome, Ramera Cassi Priincess a fait fort. Très très fort. Elle a fait le choix de nous livrer une part d’elle-même au travers de Liam pour mettre au grand jour un des sujets qui lui tiennent à cœur. Les thèmes abordés sont durs, nous remuent les tripes tout en apportant toute la douceur et l’amour nécessaire à ce que l’émotion soit toujours omniprésente. Et c’est ce qui est encore plus difficile. Par le biais de l’histoire de Liam, elle va nous dévoiler des secrets auxquels on ne pouvait s’attendre concernant Liam et qui sont loin de lui être étrangers à elle…. Elle m’a bluffée… Je m’attendais à voir évoluer l’histoire de Liam dans un tout autre schéma. Elle nous fait prendre un virage à 360 degrés dans ce récit qui est un gros coup de cœur mais aussi, un coup dans le cœur. Liam et Dany sont deux personnages forts et attachants avec des blessures profondes qui auront marqué leurs cœurs et leurs corps au fer rouge.

Avec The Fallen Angel : Liam et Dany, Ramera Cassi, Priincess nous offre une histoire des plus poignantes, émouvante, difficile mais aussi tellement forte… On peut dire qu’on a l’habitude avec les trois précédents tomes de tomber au plus bas pour remonter toujours plus haut et voir le soleil percer l’obscurité qui retient les Fallens dans leurs tourments. Pourtant, elle n’a jamais poussé aussi loin l’introspection d’un de ses héros et sans pour autant mettre de côté l’intrigue qui n’a rien de classique et qui m’a laissée comme deux ronds de flan.

On scrute chacune de ses pensées, son âme, ses désirs, son obscurité qu’il va partager pour la première fois mais aussi ses illusions et ses désillusions… Il nous emporte avec lui dans le tourbillon du cheminement psychologique de sa descente aux enfers jusqu’à ce qu’il touche le fond. Analysant point par point tout ce qui ne va pas et comment faire pour aller mieux. Malheureusement, il ne faudra pas compter sur Dany pour lui donner l’impulsion dont il a besoin pour remonter à la surface. Car, c’est leur relation qui a été la goutte d’eau de trop pour notre bébé Liam, qui ne veut plus être un bébé d’ailleurs. Il lui apportera cependant l’oxygène qui lui permettra de continuer à respirer la tête sous l’eau et celle dont il a besoin pour se rattacher à la vie. Cette inspiration qui va le pousser dans ses retranchements et prendre en main sa vie par lui-même et non-continuer de s’appuyer sur sa famille qu’il va d’ailleurs décevoir.

Dany a souffert, bien trop souffert mais, c’est aussi une personne qui a su se prendre en main pour être conforme avec lui-même et laisser derrière lui cette partie de sa vie qui l’affectait plus que tout. Il s’accepte tel qu’il est. Exit les jugements des autres, hors de question de vivre dans l’ombre. Il veut vivre tel qu’il est, être lui tout simplement. Avec ou sans Liam, même, si la dernière option lui est plus que douloureuse.

Qu’est-ce qui nous défini au juste ? Nos choix ? La façon de vivre nos vies ? Ou c’est tout simplement ce qui se cache au fond de nos cœurs ? Surtout, lorsque ce dernier se met à jouer sa plus belle mélodie pour un autre… . Boum boum. Boum boum

Le 4e tome de The Fallen Angels sort des sentiers battus et nous offre un nouveau regard sur deux thèmes importants que je ne vous citerai pas pour vous laisser les découvrir par vous-même. Mais, sachez que c’est intense et pas toujours facile de tourner les pages et pourtant… Il y a une fois de plus tant d’amour dans la plume de l’auteure… Tant d’affection, tans de rires avec les Fallens qui panachent ce récit d’une multitude de couleurs pour effacer le côté sombre et une bonne fois pour toute. Mais apparemment, il se pourrait qu’elle nous torture encore 😉

Un grand bravo K6 pour ce magnifique opus dans lequel on ressent que tu as mis tes tripes dans chaque page écrite. Mais, aussi l’intensité de tes émotions, de ta douleur et de ton obscurité personnelle… Mais, aussi tout le positif qui, depuis le 1er tome, a fait surface. Une plume toujours aussi poétique et beaucoup plus douce, plus posée, plus mature et plus lumineuse qu’elle nous a offert là malgré, les thèmes sombres. Un magnifique chemin vers la lumière et l’espoir.

Un grand merci pour ta confiance et pour m’avoir permis de découvrir l’histoire de mon chouchou d’amour.

412pHGT1CML._SX331_BO1,204,203,200_

 

 

 

 

 

 

I Will Always Remember You d’Ena L Deline chez Harlequin HQN !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur I Will Always Remember You d’Ena L Deline. Une histoire captivante à moult rebondissements et à haut suspense publié chez Harlequin HQN !

TitreI Will Always Remember You

Auteure : Ena L. Deline

Éditeur : Harlequin France

Collection : HQN

Genre : Romantic-suspense 

Service presse : NetGalley France

Résumé : Elle ne se souvient de rien, sauf de lui.
Depuis qu’elle s’est réveillée dans ce lit d’hôpital, victime d’un accident qui l’a rendue amnésique, rien n’a de sens pour Sasha. Les médecins l’ont prévenue que la mémoire reviendrait avec le temps et qu’elle devait faire preuve de patience. Pourtant, son mari ne provoque en elle aucun sentiment, si ce n’est l’ennui, et elle a envie d’étriper ses enfants plutôt que de les prendre dans ses bras. Surtout, il y a ces mystérieux flashs qui reviennent sans cesse et dans lesquels elle voit un autre homme. Un homme sauvage et dangereux qu’elle a aimé à en perdre la raison. Il est son seul souvenir et son unique espoir de comprendre ce qui lui est arrivé avant l’accident. Car Sasha ne peut être sûre de rien, pas même que cette vie est bien la sienne.

L’avisdeMya :

J’aimerais remercier tout d’abord Harlequin HQN pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley France. Un romantic-suspense à mettre les nerfs en pelote que je vous recommande chaudement ! Je vais essayer de ne pas divulgacher. (Désolée Loraline pour l’emprunt  du mot lol)

Désorientée, Sasha Mendès ouvre les yeux après un coma de deux mois suite, à un terrible accident qui a mis son cerveau en mode off. Elle a perdu ses souvenirs les plus précieux. C’est inconcevable qu’une maman oublie sa progéniture, son mari et toutes ces petites choses qui ont fait sa vie pendant ces dernières années. Et pourtant, sa mémoire a flanché sous le coup de ses blessures et n’émet plus que quelques flashs qui n’ont rien avoir avec sa vie présente. D’où les questions qui n’ont pas cessé de lui tourner dans la tête. Depuis son réveil, tout lui semble incohérent et inexplicable : La froideur de son mari, Romain, et la distance qu’il met entre eux. Son manque d’affection pour ses enfants, Candy et Matthieu, pour lesquels, elle ne ressent aucun sentiment maternel. D’autant plus qu’elle les trouve vraiment insupportables. Cette grande baraque qu’en tant normal, elle n’aurait pas choisi pour y habiter. Son style vestimentaire qui ne correspond pas à sa personnalité. Ces photos compromettantes qu’elle a trouvées sur son ordi personnel et qu’elles ne lui ressemblent point. Et puis, ces pseudos amis avec lesquels elle ne ressent aucune affinité. À part Jade, qu’un courant d’amitié pousse vers elle mais, qu’elle sent qu’il n’est pas réciproque. Cette dernière semble même la détester sans qu’elle sache pourquoi. Et surtout, ce beau brun qui la hante dans ses rêves. Et pleins d’autres choses qui titillent sa curiosité, mettent son instinct de survie en alerte et ses idées en ébullition…

Et cela aurait pu continuer longtemps ainsi si elle ne s’est pas sentie épiée, traquée et finalement, agressée. Devient-elle à ce point parano ? Son esprit en manque de souvenirs lui joue-t-il un tour pour justifier son mal-être au sein même de sa famille ? Mêler les flics dans ses affaires lui a semblé une bonne idée, jusqu’à preuve du contraire. Mais, que pourraient-ils faire pour elle, alors qu’elle n’a aucune preuve pour étayer sa théorie du complot ?

Déterminée à comprendre ce qui se trame contre elle et en attendant que le commandant Jared Duval se bouge pour l’aider à percer le voile, Sasha se lance dans des investigations hasardeuses et très dangereuses qui pourraient bien lui coûter la vie cette fois-ci, surtout qu’elle serait seule pour les mener à bien. Soutenue moralement par son psy, le docteur Campbell, quelques flashs black, des bribes de souvenir et des visages flous qui tournent en boucle dans sa tête et qu’elle ne sait même pas s’il y a une once de réalité dans ce qu’elle entrevoit.

Sasha ne le sait pas encore, mais partir en chasse pour toutes armes, son courage et sa force de caractère, va l’emprisonner dans un engrenage infernal et dont elle n’en sortira pas indemne ! Il y a de ces vérités, aussi essentielles soient-elles, qui ne sont pas bonnes à mettre sous la lumière !

I Will Always Remember You a été une superbe surprise pour moi. Même si l’intrigue ne l’est pas restée longtemps, mais, j’ai trouvé son cheminement très réussi. Ena L. Deline m’a embarquée dans une aventure trépidante sur la route de la vérité. Danger, suspense et moult rebondissements en sont les mots d’ordre. Elle a usé de tous les subterfuges pour brouiller les pistes et se jouer de mon instinct d’enquêtrice. Des fois, elle réussissait mais, d’autres, je voyais clair dans son jeu de dupes. Mais, j’avoue qu’elle m’a bluffée.

Ses personnages ne sont pas tous clairs, des leurres pour plus me perdre dans de vaines conjonctures. Mieux, ils sont si retors qu’ils me faisaient perdre le bout du fil à chaque fois que je croyais le tenir. Chacun d’eux, joue un double jeu et on n’arrive nullement à les cerner. Ni à comprendre leurs manigances tellement, ils sont flous et jouent leurs rôles à la perfection.

Alors, si vous aimez les casse-têtes, si vous aimez mener vos propres enquêtes et que n’avez pas encore lu ce romantic-suspense, il n’est jamais trop tard pour vous y mettre ! Au menu, un cocktail explosif de rebondissements, un trop-plein d’émotions, une intrigue captivante, des personnages compliqués, surprenants, clairement, jamais là où vous les attendez et un suspense qui tient en haleine. Et pour le dessert, une plume addictive et même quelques mignardises qui trouveront goût à vos palais de gourmets !

 

 

67701999_2039923896303758_8350173209546457088_n

L’avis de Carine sur VE.RI.TAS un roman de Isabelle fourié aux Editions Black ink


41JZI8f0hWL._SY346_

Titre : VE.RI.TAS : personne n’est parfait

Auteur : Isabelle Fourié

Editions : Black Ink

Genre : Romance

Ebook : 4.99€

Résumé :

Bienvenue à Harvard.
Hockeyeur vedette de l’équipe universitaire, Léo est le stéréotype de l’étudiant populaire. Beau, riche et arrogant, il est le fantasme de la gent féminine et use de son charme pour obtenir ce qu’il veut. Tout semble lui sourire.
Pourquoi proposer un marché des plus étranges à la belle mais glaciale Astrid ?
Pourquoi accepte-t-elle de jouer sans contrepartie sa petite amie factice ?
Indubitablement attirés l’un vers l’autre, cette histoire va rapidement les dépasser. Les mensonges derrière lesquels ils se cachent résisteront-ils bien longtemps ? La vérité brisera-t-elle ce lien inattendu mais si particulier qui les unit ?

Mon avis  :

VE.RI.TAS

7 lettres synonyme d’une romance coup de coeur, splendide, addictive et passionnelle…

 7 lettres d’un titre sublime dans lequel tricher n’est pas jouer…

A mi-chemin entre la Vérité et la Confiance,

Ma vérité à moi est de vous dire de ne pas passer à côté de ce roman !

La vie d’Astrid Du Prey de Latour Van Deer Meer est dictée par son nom, son rang et l’argent de sa famille. Être la petite fille d’une princesse, cousine d’un Roi et femme de milliardaire n’a pourtant rien de glamour, ni pour elle, ni pour sa sœur Amaraah. Toutes les deux détestent son Altesse qui le leur rend si bien.

Son éducation a fait d’elle une personne froide qui a dû apprendre à enfouir ses sentiments au plus profond d’elle-même. Au point qu’il en est même difficile entre sœur, d’exposer leur attachement mutuel et leurs propres émotions.

Enchaînée à un passé et rongée de culpabilité, enchaînée à un titre qu’elle déteste, Astrid aspire à vivre son moment en s’éloignant du vignoble familial . Après un cursus exemplaire et son acceptation au sein de l’université de ses rêves, elle quitte la France, y laisse son nom, sa fortune et se rend incognito dans cette université prestigieuse et exigeante qu’est Harvard. Et ce ne sera en aucun cas pour élargir un quelconque réseau de connaissances ou d’amis qui est à ce jour d’ailleurs inexistant qu’elle souhaite s’y rendre, mais pour y trouver sa vérité ….

Cette vérité qui lui permettra de briser les chaînes qui la retiennent d’elle-même, briser cette peine qui enserre son cœur et son âme jour après jour… Se trouver, trouver sa vérité… Véritas… La devise de Harvard qui l’a conduit jusqu’à Boston et qui va la mettre sur le chemin de Léo…

Léo Montgomery, le parfait petit bourgeois connard de première, vedette de l’équipe de hockey de l’université mais, soumis lui aussi aux exigences d’une famille vénale qui fait passer titre et argent avant le bonheur de leurs enfants. Oncle sénateur, père homme d’affaires et une Reine mère qui régente son existence avec des actions pas très louables, Léo ne souhaite plus se faire dicter sa conduite. Malheureusement il n’a pas le choix. Il serra bientôt marié à une femme qu’il déteste pour vivre une vie qui ne lui ressemble pas.

Décidé a profiter de sa dernière année de liberté à Harvard comme il l’entend,  avec qui il l’entend, il sait pertinemment que quoi qu’il fasse il sera perdant face à ses obligations.

Mais sa rencontre percutante avec Astrid pourrait bien lui apporter un peu de fraîcheur si cette dernière se montrait moins farouche. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est sur Qui, il est tombé car Astrid n’est pas du genre à craquer pour le premier play-boy venu. Élevée pour diriger et non se soumettre, la partie va être des plus délectables…. Particulièrement lorsqu’il va lui proposer un drôle de deal

VE.RI.TAS : Personne n’est pas parfait mais, le cœur, lui ne cherche en aucun cas la perfection du moment qu’il bat en écho pour la première fois de sa vie.

Un roman coup de cœur avec des personnages hauts en couleur qui ne manquent pas de caractère et qui de par leurs situations familiales, apportent une nouveauté rafraîchissante dans ce style de lecture. Des histoires qui se déroulent à l’université, il en existe des tonnes, mais avec des protagonistes tels que nous retrouvons ici, je trouve que VE.RI.TAS sort nettement du lot.

Je découvre la plume d’Isabelle Fourrié dans cette romance que j’ai trouvée plus qu’addictive grâce à la complexité familiale qui entoure nos protagonistes. On pourrait s’y perdre par les moult informations données pour donner le ton et les bases de l’histoire mais, cela n’a pas été le cas pour moi qui suis rentrée dedans les deux pieds en avant et avec un plaisir non dissimulé de découvrir enfin autre chose.

Une héroïne comme je les aime, forte et déterminée malgré, ses démons et son traumatisme qui la rendent parfois vulnérable. Un héros à qui on veut mettre un coup de pied bien placé dès le départ tellement il peut être horripilant, mais qu’on chérit au fil des pages dès qu’il nous ouvre ses pensés et particulièrement son cœur.

Deux êtres qui semblent à l’opposé l’un de l’autre mais, qui se ressemblent pourtant plus qu’il n’y parait… Deux combattants pour leurs libertés. Deux jeunes adultes richissimes mais, dont le destin tout tracé ne prend pas en compte la plus belle des richesses, celle des sentiments naissants et l’appel du cœur….. Deux âmes blessées chacune à sa façon qui fait que la vérité n’est pas toujours bonne à dire. Et pourtant cette vérité les pousse l’un vers l’autre en s’acceptant tels qu’ils sont, tels qu’ils souhaiteraient être, passant au-delà de leurs barrières, de leurs craintes et du manque de confiance. Deux points de vue qui nous offrent toute la complexité des âmes de nos protagonistes, leurs forces, leurs faiblesses, leurs sentiments, leurs mensonges mais surtout, leurs vérités…

L’auteure nous embarque dans leur monde, leur histoire et nous la fait vivre, nous offrant ainsi une multitude de papillons dans le ventre. Astrid n’avait pas conscience que cela pourrait être possible, elle ne voulait laisser personne d’autre s’immiscer dans son cœur pour ne pas souffrir de le perdre. Mais, c’était sans compter Léo, qui de plus,va être un professeur hors pair, la rendant très studieuse et assidue à des cours plus que particuliers. Il va faire sortir le papillon de sa chrysalide pour lui permettre de laisser s’envoler tous les sentiments retenus prisonniers de son cœur. Un amour qui sera fort et intense malgré les secrets qui l’entourent. Un amour factice à la base qui deviendra tellement puissant qu’il leur apportera la force nécessaire pour se battre.

J’ai beaucoup apprécié que l’auteure nous fasse vivre l’année universitaire dans sa totalité, nous montrant aussi par ce fait, que tout ne se fait pas en un jour. Tout n’est pas toujours facile et qu’il faut laisser le temps au temps pour que la vérité et la confiance consolident un tout. Une relation. L’amour. Oublier le passé et donner sa chance au futur. Apprendre la confiance en soi mais, aussi la donner aux autres. Apprendre à vivre et à réaliser ses rêves. Apprendre qui on est, qui on veut être et être enfin soi-même.

Une plume fluide et addictive qui m’a emportée dans cette romance sensuelle, caliente, forte en émotions et aux personnages très intéressants auxquels on s’attache sans préavis. Les principaux comme les secondaires, ils sont tous très attrayants, ayant chacun leur passé, leur secret et leurs démons qu’ils combattent avec force et détermination.

Ce roman est le grand gagnant du concours « University » des Éditions Black Ink et il mérite amplement sa première place.

Un grand bravo à Isabelle Fourié, une auteure prometteuse que je suivrai avec plaisir lors d’une prochaine sortie.

VERITAS 😉 les joueuses

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos PAL s’agrandissent cette semaine !


Hello les étoiles, voici quelques titres qui devraient aggraver l’état de vos PAL dans la semaine du 22/07 au 29/07. Des sorties de : Fleur HanaJulie ChristolLips&Co éditions avec Audrey Laloi & Chloé Beckett – Editions Addictives avec Charlie Lazlo & Camilla Simon – Black Ink éditions avec Chlore Smys – Sophie S. PierucciBlandine P. Martin – Lindsey T, Farah Anah & Aidan Adam !

  • Auto-édition 

À paraître en auto-édition le 26 juillet prochain de la suite et fin de votre chicklit de l’été Cupcakes & Co (caïne) de Fleur Hana ! Prix de lancement à 0.99 seulement pendant 48h puis, 1,99 €. Et si vous êtes abonnées à la mailing list de l’auteure, il se pourrait qu’une surprise vous y attendrait dans la semaine après la sortie. (Et si j’ai bien compris, ce serait bien une scène bonus pour clôturer cette recette succulente estivale)

CupcakesAndCo03-Couverture RésuméObserver, enquêter, coffrer. J’avais tout prévu. Sauf Charlotte Monroe.
Je bossais sur cette affaire depuis des mois.
L’objectif était de démanteler le plus gros trafic de cocaïne de la Côte d’Azur.
Ma couverture était parfaite et j’étais à ça, juste ça, de coincer ces mafieux russes.
Tout devait se dérouler sans accroc.
Enfin ça, c’était la théorie.
La pratique ? Aujourd’hui, je me retrouve en cavale avec cette femme terrorisée par les poneys nains, fanatique de fluo et incapable de faire trois mètres sans déclencher une catastrophe.

Sortie du 26 juillet de Opex: Tome 1/2: Un pari à gagner de Julie Christol 

Résumé : Le jour où Mily s’est installée avec sa mère chez le nouveau compagnon de cette dernière, elle ne pensait pas que sa vie allait changer radicalement. Tout ce qu’elle avait construit, ses projets, ses études et son avenir vont être remis en question dès qu’elle fera la rencontre de son demi-frère.
Curtis voyait la nouvelle relation de son père comme une bénédiction, c’était sans compter sur sa demi-sœur. Leur différence d’âge, leur caractère réciproque et leur attirance créeront des étincelles. Jusqu’au jour où Curtis décidera de prouver à Mily qu’il n’est plus le gamin de seize ans qu’elle a connu au début. Ses sentiments pour elle seront-ils plus forts que toutes les barrières que la jeune femme érigera autour d’elle ?
Il quittera tout pour s’engager dans l’armée et lui lancera le plus gros défi de sa vie. Saura-t-elle le relever ?

  • Lips&Co éditions 

À paraître le 22 juillet dans la collection Lips&Roll de Préjugés et tentation d’Audrey Laloi 

Résumé : “Il fixe avec un sourire en coin assez équivoque. Je grimace. À en voir son air suffisant, cet homme sait qu’il plait aux femmes. Désolé, tu es tombé sur la mauvaise personne, je ne suis pas du genre à fondre devant un sourire, en tout cas pas le tien ! “

Quoi de mieux qu’une rencontre inattendue pour démarrer l’année ? C’est au réveillon de la Saint-Sylvestre que Max et Julia se rencontrent ! Mais « craquer » lors d’une soirée arrosée n’est pas toujours une bonne idée et peut pousser à s’interroger… Elle, sage et studieuse, n’a jamais vraiment vécu d’histoire d’amour et n’y aspire pas. Lui, charismatique et séducteur, est un adepte des « plans-cul ». Ces caractères très différents les rapprocheront-ils ou, au contraire, les feront-ils s’éloigner l’un de l’autre ? Quoi qu’il en soit, l’attirance entre eux est de mise…

À paraître aussi dans la même collection le 29 juillet prochain de Malgré tout de Chloé Beckett (Lien d’achat)

41DfrTcoT9L

Résumé« Jamais personne ne m’a déstabilisée comme il vient de le faire, et pourtant je n’ai qu’une seule envie, c’est que cette sensation ne s’arrête pas. »

Quand Beth, jeune étudiante en Lettres, se fait accidentellement renverser par un homme à moto, elle ne s’attend pas à tomber immédiatement sous le charme de ce dernier, Paul. Et elle s’attend encore moins à ce qu’il soit son nouveau prof…

Alors que leur attirance l’un pour l’autre est flagrante, ils vont devoir faire un choix difficile : être raisonnables, ou mettre leur carrière en danger pour vivre ce qui pourrait être leur plus belle histoire d’amour ?

Face à la jalousie, aux sentiments inavoués, aux complots et à la trahison, ils vont devoir se battre pour faire survivre leur histoire… malgré tout. 

  • Editions Addictives 

À paraître le 22 juillet, Mon Insupportable Boss du quatre-mains Charlie Lazlo .

Résumé : Il veut la posséder, elle n’a pas dit son dernier mot.
Sören est puissant, riche, il n’a peur de rien ni de personne… mais il est un boss exécrable.
Ses actionnaires lui imposent donc une Chief Happiness Officer : une cheffe du bonheur, pour remotiver les troupes et faire en sorte que les employés reprennent confiance en leur boîte et en leur directeur.
Rose connaît Sören de réputation… et un peu plus, puisqu’ils ont partagé une nuit torride cinq ans plus tôt. Elle hésite à refuser le poste, mais elle en a terriblement besoin.
Quand elle arrive dans l’entreprise, elle est déterminée à s’imposer… mais le clash est immédiat.
Ils se désirent, s’affrontent, se détestent et sont incapables de se résister.
Peu importent les conséquences…

le 26 juillet paraît aussi aux Éditions Addictives de Le voisin parfait est un enfoiré de Camilla Simon ( Lien d’achat)

51U2dMfdcyL

Résumé : La comédie sexy de l’été !

Emmett est tatoué, sauvage et intimidant. Tout le monde le craint et le respecte… sauf Hailey.
Sa jolie voisine, aussi maladroite que gourmande, ose lui tenir tête et l’envoyer balader ! 
Intrigué et attiré, Emmett lutte farouchement contre son désir. Mais l’attirance est trop forte, la passion trop puissante…
Pourront-ils faire face ensemble aux sombres secrets d’Emmett ?
Découvrez Le voisin parfait est un enfoiré, la première romance de Camilla Simon aux éditions Addictives !

  • Black Ink édtions

À paraître demain chez Black Ink éditions de Contre ma peau, la nouvelle romance tórrido de Chlore Smys .

Résumé : ***PERSONNEL ET CONFIDENTIEL***

Pendant trois mois. Ta peau contre ma peau. Je ferai de toi tout ce dont tu rêveras

Ton corps contre mon corps. Tu feras de moi tout ce que tu voudras. Nos souffles enchaînés.

Si tu veux toujours jouer…Je t’attends.

Quand Arielle reçoit ce mystérieux carton d’invitation, elle y voit l’opportunité de mettre de la couleur dans sa petite vie grise. Et pourquoi ne pas tenter de découvrir qui se cache derrière cette sulfureuse proposition ? Se voit-elle offrir le cadeau qui révèlera sa féminité ou met-elle les pieds dans un piège cruel ? Le torride Salinger sera l’écrivain de ses fantasmes… contre un prix qu’elle n’envisageait pas. Entraînée dans les méandres d’un jeu pervers qui la dépasse, Arielle en sortira grandie… ou détruite.

  • #SaveTheDate 

Hier, Sophie S. Pierucci nous dévoilait la cover et le résumé de son prochain romantic-suspense. Notez bien, Deep & Dark, paraît le 7 Août en numérique. Et on compte sur vous pour lui faire bon accueil comme à votre habitude !

67423201_428497451081079_7787653221006180352_n

RésuméIl y a trois ans, Lana Smith a dû tout quitter sans un regard en arrière. Nouvelle vie, nouvelle identité, sans trace, sans histoire, jusqu’au jour où l’impensable se produit : un homme chargé de la tuer s’introduit chez elle. Il est dangereux, il est implacable, il est tout ce qu’elle a toujours redouté… Mais dans sa lutte pour lui échapper, Lana parvient à le blesser. Et, quand son mystérieux agresseur se réveille, il a perdu la mémoire. Allié ou ennemi ? Comment savoir ? Peut-elle vraiment faire confiance à quelqu’un qui ne sait plus qui il est ? Est-il son pire cauchemar ou ce qui pourrait arriver de mieux dans sa vie ?

 

  • #SaveTheDate 

Blandine P. Martin a fixé la date de sortie de son prochain roman Harper Jones pour le 20 Août prochain. Les précommandes vont bientôt se mettre en place en numérique d’abord chez Kindle et Kobo, et ensuite chez Google Play et iTunes. Des précommandes de brochés auront lieux prochainement sur son site internet, pour les recevoir en version dédicacées, peu de temps après la sortie officielle.

Cochez la date dans votre agenda, Harper ne manquera pas le rendez- vous !  « Rose Harper Jones. La seule humaine capable d’insuffler de la vie dans le cœur d’un mort. »
Prêts pour une tornade chargée d’émotions ?

67105782_1092685200928846_7439370006531407872_n

Résumé : Que savez-vous du désir de vengeance ? De l’impact qu’il peut avoir sur nos existences ?

Il rythme ma vie depuis l’enfance.
Il a scellé mon destin, tracé ma voie, et fait de moi ce que je suis aujourd’hui : le Docteur Harper Jones, spécialiste en sciences occultes, féroce prédatrice des créatures de la nuit. 
Je vais nettoyer Londres de ses monstres sanguinaires, avec ou sans l’aide de l’inspecteur Cooper.
L’arrivée en ville d’un tueur en série ne fait que justifier ma vendetta.
Pour parvenir à mon but et venger les miens, je ne reculerai devant rien, quitte à collaborer avec mes pires ennemis : les vampires. Bienvenue dans mon monde !

  • #SaveTheDate 

 

Hier, Black Ink éditions nous a révélé son ⛱ Programme de la rentrée ⛱ ! Et quel programme !

La rentrée littéraire chez les blackinettes restera estivale et ne sera pas de tout repos ni ne passera inaperçue !

Au programme donc, la ME vous réserve des romances pétillantes, caliente, hautes en émotions en compagnie d’auteures de talent. Je nomme Lindsey T,  Aidan Adam et Farah Anah
67235058_706828539771791_336995005333766144_n

 

Merci pour votre fidélité les étoiles et bonne fin de dimanche !

 

Catégories PAL

L’avis de Carine sur A trois je vous aime -Tome 2. Un roman de Lougane Rose chez Lips & Co


41thfZtFJgLTitre : A trois je vous aime

Auteur : Lougane Rose

Edition : Lips & Co

Genre : Romance

Ebook : 5.99€

Broché 16.99€

Résumé : « Les mauvaises fées se sont, j’en suis persuadée, donné rendez-vous au-dessus de mon berceau pour faire de ma vie sentimentale un immense et gigantesque merdier ! Et pourtant un frisson exquis et violent secoue mon corps tendu. »

C’est avec difficulté que Lilie tente de s’éloigner de Valentyn et Léandre afin de les préserver. La jeune femme fait tout pour lutter contre ses sentiments, taire ses désirs et ses besoins, mais son bonheur ne peut exister loin des deux hommes de sa vie. Surtout quand ces derniers refusent de respecter ses volontés et restent plus présents que jamais.

Cependant les règles du jeu semblent avoir changé, et il n’est plus question d’amitié entre les deux colocataires qui se considéraient pourtant comme des frères. Partager Lilie ? Plus jamais !

Dans cette lutte acharnée pour les faveurs de la belle, qui sait s’il peut vraiment y avoir un gagnant ? Vouloir tout avoir, c’est également prendre le risque de tout perdre…

Mon avis ; 

Une suite à la hauteur du premier tome qui nous emporte dans un tourbillon d’amour et d’émotions qui nous prennent aux tripes. Comment ne pas comprendre Lilie qui a tout fait pour s’éloigner de ses deux amants le cœur lourd, au point de lier sa vie à un autre homme… Lutter contre ses sentiments n’est pas chose facile et malgré tout ses efforts, elle va s’avouer vaincue.

Cependant, pour Valentyn et Léandre, les règles ne sont plus les mêmes. Malgré leur pacte, ils ont fini par s’entre-déchirer et comptent bien à ce jour gagner le cœur de la belle sans que l’autre ne rentre dans l’équation. Hors de question de la partager à nouveau mais… Comment peut évoluer une relation à deux, lorsqu’elle a toujours été équilibrée à trois ? Ne risquent-ils pas de la perdre pour toujours ?

C’est une Lilie heureuse et amoureuse que nous retrouvons dans ce second tome mais, tout aussi perdue et bouleversée par ses intenses et troublants sentiments. Son preux chevalier est venu la sauver d’un mariage sans saveur, en l’emportant dans son Jet pour la ramener dans son lit. Là où était sa place. Sauf, qu’il manque une béquille à cette relation car, Léandre ne fait plus partie de la vie de Valentyn et donc plus de la sienne… Aimer deux hommes n’est pas conventionnel et pourtant… Leur relation n’est complète que lorsqu’ils la partagent. Ni totalement comblée par l’un, ni par l’autre, Lilie a besoin que la Trinité soit complète pour son équilibre. Sauf que pour les deux hommes, il n’est plus question de partager. Valentyn qui ne jouera pas franc-jeu pour garder son cœur, n’a pas gagné en sagesse avec les années qui se sont passées et la garde jalousement près de lui. Quitte à faire souffrir Léandre qui lui, a bien changé. Plus mature, plus posé… Mais, la rivalité entre les deux hommes est bien plus que présente même s’ils n’ont pas décidé de jouer la partie de la même manière. Aujourd’hui, ce sont deux ennemis qui se font face avec à la clé la femme de leurs rêves mais aussi, Soan…

Entre secrets, non-dits, rebondissements, jalousie et amour fou, Lougane Rose nous offre une suite à faire chavirer les cœurs. Elle nous guide aussi dans nos choix dans ce tome, pour nous faire prendre un parti, à contre cœur certes, mais nos choix s’affirment petit à petit tout comme celui de Lilie. Mais comment effacer la Trinité de nos cœurs ? Une plume toujours aussi juste et pleine d’émotions qui traduit à la perfection les sentiments de nos protagonistes, cet amour dingue, intense mais tellement beau et fort que parfois, j’ai eu l’impression qu’elle nous livre sa propre histoire. Pour décrire aussi bien les sentiments qu’éprouvent notre trio et nous les transmettre de façon aussi percutante, elle ne peut que l’avoir ressenti un jour… Qui sait d’ailleurs 😉 ? Elle a cette faculté de nous transmettre les émotions avec facilité et de nous toucher en plein cœur au point de laisser de côté les préjugés. Car, cette complémentarité qui leur est essentielle ne pourra pas durer. Le vertige de ce triangle amoureux pousse à la réflexion sur la complexité des couples polyamoureux.

Lougane Rose caresse de sa plume avec justesse les étapes qui mèneront à  » la chute » inévitable de cette histoire. Reste à savoir qui sera le grand gagnant sachant que dans tous les cas, ils seront aussi tous perdants, à moins que… ce soit la raison du cœur qui l’emporte car, il est bien connu que le cœur aura ses raisons que la raison ignore.

Une lecture qui nous rend dépendant de chaque page qu’on tourne, telle une drogue. En quelques mots,, la trinité est addictive ! Impossible de lâcher le roman dès lors vous le commencez. J’ai, d’ailleurs, attendu mes vacances pour attaquer le dernier tome, ne voulant être dérangée et sous aucun prétexte. De plus, aucune redondance n’est à déplorer. Chaque tome a un schéma différent. Un tome 2 mais, pas moins addictif que le premier et le sera sûrement moins que le dernier et je vous parle en connaissance de cause.

Un grand merci aux Éditions Lips & Co pour m’avoir permis de découvrir cette suite dans sa version brochée que je ne peux que vous conseiller à mon tour.

65206777_826416831070373_3551012336800104448_n

 

L’avis de Carine sur Touche-moi, un roman de Lily Tortay chez Addictives Editions


41SANrONA-L

Titre : Touche-moi

Auteur : Lily Tortay

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 4.99€

Résumé : Impénétrable, mystérieux… indomptable.

Chris est sculpteur, ombrageux et renfermé. Il refuse de laisser qui que ce soit entrer dans son univers.
Et quand Iris doit photographier ses œuvres pour un reportage, c’est le clash immédiat.
Elle est curieuse et déterminée, lui est aussi intrigant que désagréable…
Iris va plonger dans un monde de mystères, de mensonges et de secrets, où elle risque bien de se perdre…

Mon avis :

Danielle et Iris se sont rencontrées à la Fac et sont devenues les meilleures amies du monde. Depuis, elles ne se quittent plus. Si la première dirige un magazine qui traite de la vie artistique de San Francisco, Iris use de ses talents de photographe en illustrant ses articles régulièrement.

Photographe Free-lance depuis cinq, elle rêve que son travail soit un jour remarqué et qu’elle puisse enfin en vivre dignement. En attendant, elle bénit le fait que le magazine de son amie soit son plus gros client. Elle s’arrange, d’ailleurs, toujours pour la mettre sur de bons coups, comme aujourd’hui.Danielle doit interviewer un sculpteur de renom et Iris immortaliser ses œuvres sur papier glacé.

Chris Greyson… Le sculpteur à l’intensité écrasante, aussi méprisant qu’arrogant mais aussi m, très intrigant… Un homme des cavernes, cloîtré dans son atelier, il refuse tout contact depuis deux ans alors, qu’il menait une vie digne d’une rock star en faisant souvent parler de lui. Si aujourd’hui, il ne ressemble pas à grand-chose, à part à un homme de Cro-magnon bourru, son talent lui est indéniable…et sa façon de scruter Iris la déstabilise carrément !

La connexion entre eux est immédiate mais, il a une manière affolante de souffler le chaud et le froid ! Un coup loup, un coup agneau… Ce mec est cinglé ou un peu trop connard, voire les deux à la fois serait la bonne définition. Mais, Iris est bien trop fière et déterminée, un brin curieuse aussi à son égard pour ne par se laisser prendre dans un jeu qui pourrait se nommer : Viens vers moi que je puisse te fuir. Ce qu’elle ressent en sa présence, la dépasse complètement. Elle a autant envie de lui envoyer son poing dans le nez que de l’embrasser jusqu’à en perdre haleine…

Avec Touche-moi, Lily Tortay nous offre un magnifique moment de lecture comme je les aime. Déjà, de part le thème qui n’est pas celui qu’on rencontre dans tous les romans et qui apporte un peu de nouveauté et un renouvellement rafraîchissant. C’est toujours un plaisir d’évoluer dans le milieu artistique dans mes lectures car, les personnages sont toujours dans leur monde et un peu complexe.

Touche-moi, n’aborde pas qu’une mais, deux disciplines artistiques que nous retrouvons avec la Sculpture et la Photographie. Deux Arts qui vont se réunir de deux manières différentes et devenir complémentaires pour un seul et même but : Faire percevoir la beauté d’une même œuvre sous un regard différent en y mettant toute l’émotion qu’il est possible de percevoir. Puis aussi, par sa manière de pousser les personnages l’un vers l’autre avec cette retenue qui n’appelle qu’au lâcher-prise tout en se servant des sens de chacun d’eux.

Une romance toute en sensibilité qui ne manque pas d’émotions et encore moins de rebondissements. Ce qui donne un rythme particulier entre les mystères, les secrets et les coups bas. Deux protagonistes que je qualifierais de « sauvageons » de par leurs caractères et leurs manières de se comporter en s’apprivoisant l’un et l’autre. Ils se cherchent, se trouvent, s’affrontent dans un duel plein d’émotions et de sentiments.

Une plume fluide qui nous permet une immersion sans préavis dans le récit en nous permettant d’avoir les points de vue de chacun d’eux. Intense dans sa manière de nous faire visualiser les sens utilisés par nos héros comme : Le touché mais, aussi la vue. Elle arrive à nous les faire ressentir, nous émouvoir et transmettre les messages qu’elle passe par ces scènes qui sont plus que fantastiques. Des personnages secondaires géniaux qui font partie intégrante du récit et auxquels nous ne pouvons que nous attacher. Je peux dire qu’ils ont tous des caractères aussi forts qu’attachants et ce, pour notre plus grand bonheur. Une belle lecture toute en sensualité que je vous recommande.

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette belle romance en service presse.

41SANrONA-L

 

L’avis de Carine sur votre Saga de l’été Sweet Summer de Marie HJ


Titre : Sweet Summer

Les rendez-vous  :
Le 05 Juillet, Livre 1, Marlone
Le 19 Juillet, Livre 2, Milan
Le 02 Aout, Livre 3, Valentin
Le 14 Aout, Livre 4, Dorian

Auteur : Marie H.J

Edition : Auto

Private Editions

Genre : MM

Ebook : 3.49 €

Broché : 10.99 €

Sweet Summer, la saga de l’été à ne manquer sous aucun prétexte !

Un été pour tout changer.
4 cœurs esseulés
3 destinations
2 mois de vacances
1 pacte, l’amour à trouver
L’été sera-t-il « Sweet » pour ces 4 amis prêts à relever le défi ?

Mon avis :

51H-0CVOjVL._SY346_Une saga fraîche et légère qui démarre sur les chapeaux de roues avec le beau Marlone et qui finira en apothéose avec Dorian.

Marlone, Milan, Valentin et Dorian sont quatre garçons qui se sont rencontrés par le biais d’une association qui les a sauvés à un moment délicat de leur vie où ils avaient besoin d’aide. Tous différents et pourtant, liés par une amitié improbable mais surtout solide et sincère, depuis maintenant quelques années. Les quatre forment une fine équipe. Ils n’avaient rien à faire ensemble de base mais, qui se sont bien trouvés grâce à « Sweet Home »…

Sweet Home, dirigée par Jean-Eudes et sa femme Magdalena est une association venant en aide aux jeunes hommes Gays dans le besoin. Et au vu du succès de leur journée « Sweet Home Solidarité », ils peuvent être heureux et fiers de l’écoute et de l’aide apportées à toutes ces familles qui se sont réunies pour l’occasion comme à chaque année. Cependant, Jean-Eudes n’est pas entièrement satisfait de l’évolution des quatre amis qui ne s’envolent jamais très loin de l’association et cela depuis qu’il les a remis d’aplomb. Certes, toujours prêts pour la déconnade, toujours prêts à se charrier ou encore à apporter leurs aides, mais sont-ils vraiment heureux ?

516w3MexSYL._SY346_Dorian bosse comme un dingue et a toujours peur de chuter. Pas de vie privée, pas de pause… Il passe à côté de sa vie.

Milan, le petit jeune de la bande toujours souriant et auquel on s’attache sans s’en rendre compte a dépassé, lui, ses angoisses et avait même réussi à se mettre en couple jusqu’à ce que ce dernier explose et qu’il en bave grave.

Le beau Valentin, l’hypnotique, la plus belle fierté de Jean-Eude qui impose le respect. Brisé en des millions de particules, il a réussi à se reconstruire auprès de ses amis mais sans pour autant museler les fantômes de son passé.  Il avance sans vivre vraiment, on dira qu’il survit et c’est déjà pas mal pour lui..  Il a certes recoller quelques morceaux de son âme mais son coeur comme son corps restent, intouchables…

Puis, nous avons Marlone, le sportif de la bande, le révolté qui se fout du-qu’on dira-t-on. Le boxeur au charme fou et aux fossettes à vous couper le souffle. Aujourd’hui, Il est beaucoup plus serein et a enfin perdu toute cette haine qu’il portait en lui. Ses valises sont posées mais, malheureusement pas son cœur auquel on a rabâché trop de fois qu’il n’avait pas le droit d’aimer. Alors, il navigue d’un mec à l’autre, sans jamais s’amarrer à aucun port comme si l’accès lui était interdit…

L’ultimatum… 

Jean-Eude leur donne deux mois ! Deux mois pour prendre leur vie en main et lui prouver qu’il n’a pas merdé avec eux. Deux mois pour ouvrir leurs cœurs et trouver l’amour. Deux mois pour le rendre heureux, qu’ils soient heureux… Mais peut-on tomber amoureux en un été ?

66824851_2240125759437461_8064777108083179520_nEt c’est Marlone, belles fossettes qui va se faire attraper le premier.

Une saga fraîche et pétillante qui se lit d’une traite sans se prendre la tête malgré le sujet de base qui reste fort et qui est ancré profondément dans le récit. Une lecture tendre émouvante et pourtant si révoltante à maintes reprises malgré, le ton léger que l’auteure a souhaité lui apporter. On ne peut pas faire léger lorsqu’on se retrouve face à des protagonistes qui souffrent de la méchanceté et de l’incompréhension des êtres humains qu’ils soient de leur famille… ou pas.

Pourtant, Marie H.J réussit avec brio une fois de plus à imposer ce qu’elle souhaite nous partager tout en gardant une ambiance estivale qui nous emmène dans un camp de vacances dans un premier temps avec le premier opus où Marlone va déposer les armes face à Tristan. Ce dernier, a su voir au-delà des apparences et attendre de lui ce que personne ne lui a jamais demandé. Mais Tristan c’est aussi celui qui a du mal à assumer son homosexualité face aux regards de ceux qui comptent pour lui et qu’il déçoit. Particulièrement, son fils Damien qui compte plus que tout. Plus que sa vie, plus que sa sexualité et avec lequel ses rapports sont très conflictuels.

Puis, nous prendrons la mer avec Milan, Chloé, Elsa et le beau Emeric à bord du voilier familial « La Gironde » qu’ils se partagent à trois familles chaque année. Chacun vaque à ses occupations au grand Dam de Chloé qui s’ennuie et qui va mettre en place, avec la complicité de sa sœur Elsa, un piège qui va se refermer sur Emeric en le poussant dans ses retranchements. Le forçant de par ce fait, à faire son coming-out… Entre parties de rire et coup bas d’une peste qu’on ne peut qu’adorer, entre des mamans qui couvent leurs enfants et n’aspirent, plus que tout, qu’à les voir heureux , Milan et Emeric, les deux amis d’enfance vont se découvrir sous un nouveau jour… Et nous offrir à nous, un merveilleux moment de lecture fort en émotions, frustration et rigolade.

Nous partirons ensuite faire un peu de camping et du surf en compagnie de Valentin mais aussi de machin bidule truc qui apportera aussi sa patte au récit. Un récit que j’attendais plus que tout, car Valentin est le plus brisé des quatre amis et découvrir ses démons et ses failles a été une grosse épreuve, et pourtant… J’ai aussi aimé rêver, rire des situations cocasses ou encore tremblé et pleuré de celles qui étaient émouvantes. Je ne bois plus que des grenadines, parfum de mon enfance que j’avais presque oublié, et avec une paille, s’il vous plait !

67271545_1207923662723767_8277504965648318464_nC’était pour ma part, le tome qui compte le plus, celui qui tient tout l’équilibre de la saga entre ses pages, celui qui m’a fait fondre pour un vétérinaire hétéro qui prouve que le coup de foudre existe face à la beauté pure et envoûtante d’un être, d’un coeur… Et qu’importe le sexe qui se cache sous l’enveloppe charnelle, s’il a décidé d’arrêter de survivre mais, plutôt de vivre. La vie réserve parfois des surprises et des opportunités qui font qu’on ouvre les yeux en grand et qu’on décide de vivre enfin nos rêves… Il faut parfois juste trouver le courage de faire le premier pas vers eux… Le courage d’aller vers l’avant en laissant le passé à sa place. Prendre la déferlante qui arrive et se laisser porter en glissant, heureux et si chute il y a… accepter de prendre cette main tendue vers l’avenir…

Puis, Dorian viendra clôturer son histoire dans le quatrième et dernier volume. Cet homme qui ne sait pas dire non. Non au boulot, non à prendre du temps pour lui, non à une famille qui profite de lui et dont il se sent responsable. Y compris de Valentin duquel, il est vraiment proche depuis leur rencontre 8 ans plus tôt, et qu’il protège comme une louve pour qu’il ne souffre pas. Prêt à en découdre avec quiconque qui le blesserait. Et comme Dorian ne prend jamais de vacances, c’est dans son club que nous allons le rejoindre où son nouveau bras droit qui n’est pas si nouveau que ça du point de vue intime, et avec lequel il va pouvoir un peu joindre l’utile à l’agréable. Dorian arrivera-t-il à vivre enfin pour lui ?

Si dans Sweet Summer, Marie H.J a voulu mettre en avance la romance, le coeur, la douceur et la passion, je me dois de vous dire, et de lui dire aussi, que c’est un pari réussi. J’ai passé des moments de lecture intenses, émouvants et passionnants. Elle a réussi une fois de plus à m’emporter dans son univers avec me faisant vivre les aventures de ses chouchous comme si nous les rencontrions pendant nos vacances et que l’on faisait un bout de route avec eux. C’est toute une histoire qui se tisse et se déroule sous nos yeux même si chaque tome est consacré à un protagoniste différent et si chaque fêlure l’est aussi. Ils sont tous les quatre avant tout des hommes fragilisés par un vécu qui certes, est derrière eux mais, qui a tout de même laissé des stigmates qui les empêchent d’ouvrir leurs cœurs pour entrevoir un quelconque avenir. C’est tout un ensemble de situations qui s’imbriquent les unes aux autres pour nous apporter un magnifique récit rempli de tant de choses, tant de messages forts et profonds, tant d’amour, d’amitié, de liens familiaux qu’ils soient bons ou pas et bien d’autres sentiments encore.

Marie H.J nous immerge dans une ambiance fantastique et des conversations dont on ne peut se passer et qui font que l’on se marre encore et encore. Et je crois que me marrer et un mot bien trop doux pour qualifier la conversation Sweet Summer. Elle est le centre de tout, le poumon qui apporte l’air nécessaire aux 4 amis qui ne font plus qu’un. Elle est le coeur qui bat et crie haut et fort : Un pour tous – Tous pour un. Elle est ce lien qui nous montre l’amitié qui les unit et à quel point, ils sont importants les uns pour les autres. Qu’importe l’heure, qu’importe le souci, il y aura toujours un qui sera là pour l’autre.

Une chute plus que parfaite pour nos 4 amis et tout ce qui fait d’eux ce qu’ils sont, ce qu’ils étaient, ce qu’ils deviennent et avec qui ils le partagent…

Un grand merci à Marie pour sa confiance et pour tous ces messages qu’elle véhicule dans ses écrits qui font ouvrir les yeux.

ATTENTION : Homo-romance comportant des scènes explicites, réservées à un public averti.

64882561_650405065368361_4551643625464791040_n

 

The Initiation d’Erin Graham chez les éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur The Initiation d’Erin Graham. Une belle histoire qui traite des thèmes sensibles et comme à son habitude, l’auteure ne lésine pas sur les émotions. Merci aux éditions Addictives pour cette découverte.

Titre : The Initiation 

Auteure : Erin Graham

Éditeur : Editions Addictives 

Genre : Romance

Résumé : Sombre, torturé, complexe… rock star.
Maël s’enfonce chaque jour un peu plus dans une spirale sombre. 
Star de la scène, accro au succès et à la drogue, il lutte contre les ombres de son passé et se voue une haine féroce.
Alors, quand il rencontre Divya, lumineuse, innocente et pleine de vie, il veut fuir, la repousser.
Mais l’attirance entre eux est irrésistible, le désir, puissant, d’autant que Divya a tout à apprendre de l’amour et de la sensualité. 
Réussira-t-elle à le sauver de lui-même ou disparaîtra-t-elle dans les ténèbres avec lui ?

L’avisdeMya : 

Avant tout, je remercie les éditions Addictives pour l’envoi du service presse numérique ainsi que l’auteure pour cette belle histoire qui donne l’espoir des jours meilleurs après avoir connu un désert émotionnel !

Après mon coup de cœur pour The Boss, et l’émotion magistrale de l’histoire d’Emily et Marek, il m’est difficile d’apprécier l’histoire de Divya et de Maël à sa juste valeur. Pas que cette dernière ne méritait pas mon attention, non, loin de là. The Initiation est une très belle histoire de rédemption, de reconstruction et de seconde chance, écrite avec un grand talent et dans un contexte bien élaboré.  Mais, cela a tout à avoir avec l’univers exploité par Erin Graham qui n’a pas trouvé écho en moi. Car, tout simplement, je ne le comprends pas.

Ouverte d’esprit et curieuse, je le suis, et donc, j’ai fait quelques recherches en parallèle avec ma lecture pour essayer d’intégrer un peu le topo. Et c’est en faisant abstraction de ce bruitage (questionnements) qui me privaient de mon petit plaisir que débute mon véritable plongeon dans cette histoire qui me promettait le Graal. C’est-à-dire, une immersion totale dans les eaux troubles dans lesquelles se débatte un Maël au bord du précipice.

Maël est un jeune bassiste d’un groupe de rock qui a connu des jours meilleurs. Le créateur des Dark Skeletons a perdu sa fibre créative et cela se ressent dans ses compos qui ne sont plus à la hauteur de l’attente du public qui les demande encore aujourd’hui. Sur le déclin, le groupe est à l’image de son créateur. Il a perdu son âme des temps anciens.

Maël est sur une pente glissante, il vit dans une totale obscurité avançant à l’aveugle vers un avenir désastreux. Plus rien, ni personne ne titille son intérêt, même sa grande passion pour la musique commence à s’émousser. Il passe le plus grand de son temps dans les vapes. Anesthésiant son mal-être et sa culpabilité dans l’alcool, la drogue et le sexe. Mais, rien de tout cela, ne lui apporte l’apaisement auquel il aspire. Il ne ressent plus rien, nageant dans un trou béant de tristesse.

Jusqu’au jour où une lumière céleste aveuglante s’est immiscée en lui pour le tirer de sa nuit éternelle. Elle l’a électrisé, apaisé jusqu’à dormir du sommeil du juste. Entre deux shoots et quelques buvards et la lumière fut ! Une chaleur bienveillante s’est propagée dans son corps et dans sa tête pour le bercer de paix et de bien-être. Passagers soient-ils. Depuis, Maël, a cessé de lutter contre lui-même, contre sa destinée, acceptant cette nouvelle donnée dans sa vie. Ne pensant qu’à substituer ces exutoires toxiques et sans effet sur sa douleur par une dose quotidienne de cette lumière qui l’aide à freiner les fantômes du passé qui rongent son présent et anéantissent son futur. Mais, cela suffira-t-il à faire table rase du passé ? À retrouver son équilibre émotionnel et guérir de ce mal destructeur ?

Divya est sa nouvelle addiction. Cette lumière qui envahit son corps et son esprit porte bien son nom. Ce don divin devenu guide dans son obscurité, l’a rattrapé in extremis au moment où l’appel des ténèbres commençait à se faire sentir. Mais, quelle est son histoire ? Quelle est cette aura qui entoure tout son être ? Quel est le mystère de ce halo qui émane d’elle pour le baigner de sa chaleur quand le froid de l’abysse le saisisse ? Divya, est-elle sa rédemption ? Est-elle son guide dans cette noirceur dépressive dans laquelle il se noie ? Le guidera-t-elle vers le chemin de reconstruction ? Et s’il l’entraîne dans sa déchéance comme le lui prédit son frère, Lochan ? Et s’il aspirait toute sa lumière, que leur resterait-il ? Qui ou que croire ?

The Initiation, n’était pas un coup de coeur, ce qui n’enlève rien pour autant à la beauté à cette histoire captivante et riche en émotions. L’essentiel, c’est que ma lecture ait fini sur une très forte impression et sur une note positive. L’auteure aborde des thèmes sensibles qui lui tiennent à coeur même, si c’est dans un contexte qui ne m’a pas touchée. Je dois avouer avoir trouvé l’idée initiale très originale tout en étant surprenante. C’est le panache d’une auteure qui n’a peur de prendre des risques ni de se renouveler au risque de déplaire. Et comme à son habitude, elle véhicule un message fort de tolérance, au droit de chacun à l’amour. The Initiation, n’est pas une romance qu’on pourrait penser lire mais, je ne vous dirais pas plus, je vous laisse le découvrir par vous-même. Cette histoire est aussi une ode à l’espoir et aux secondes chances.

Le don des mots, de faire pleurer, de faire rire, on l’a ou pas du tout. Et Erin Graham, elle l’a irrémédiablement. Car, dans cette histoire, j’étais à un point de devenir bipolaire. À coup, les larmes menaçaient d’inonder ma liseuse et d’autres, le sourire ne quittait pas mes lèvres. L’effet Erin reste intact et a toujours un grand impact sur nos humeurs.

Bref, j’aime sa plume addictive, son imagination sans limite. Je tombe à chaque fois amoureuse de ses personnages, de ces mots qu’elle met sur leurs maux. Et ces émotions qu’elle diffuse à grandes doses sont un fleuve qui ne tarit jamais. Amen…

 

67343737_894206427589270_852293585096146944_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cupcakes & Co(caïne) 2 : La suite de la chicklit de l’été de Fleur Hana !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur la suite de Cupcakes & Co(caïne) de Fleur Hana. Un deuxième épisode à la hauteur mes attentes. Au menu : Rire à volonté !

Titre : Cupcakes & Co(caïne) 2

Auteure : Fleur Hana 

Éditeur : Auto-édition

Genre : Chicklit 

RésuméVotre cupcake, avec ou sans cocaïne ?
J’allais enfin pouvoir reprendre mon business avec la vente de mes cupcakes.
Ma priorité était vraiment de me recentrer sur ma petite boutique.
Tout était parfait, les touristes commençaient à arriver et ma recette glacée leur plaisait déjà.
Tout devait se dérouler sans accroc.
Enfin ça, c’était la théorie.
La pratique ? Aujourd’hui, me voilà à nouveau embarquée dans une sombre affaire de drogues dures avec mon lieutenant sexy, une grand-mère italienne, la réincarnation de Tolstoï et la version naine de Jolly Jumper.

L’avisdeMya : 

Tout d’abord merci à Fleur Hana pour l’envoi du service presse de ce deuxième épisode qui m’a fait rire jusqu’aux larmes. Sacrée Fleur, sacrée Charlie, et Pauvre Maxence. Il n’a aucune chance de prendre le dessus entre ces deux-là. Deux langues bien pendues pour le prix d’une, c’est cadeau.

C’est reparti pour un tour avec Charlie Monroe et ses mésaventures avec la mafia russe, italienne ou je ne sais quoi d’autres. Cette fille est si imprévisible que cela ne me surprendrait guère si elle a les mafias du monde entier aux trousses. Elle n’est jamais là où on l’attend. Nota Bene : Elle est capable de faire face à tout et à chaque situation malgré, ce qu’en pense son lieutenant sexy. Et surtout, elle sait y faire pour le détourner de son devoir et le pousser à bout, rien qu’en ouvrant la bouche. Il faut avouer que notre Miss Cata s’y connait aussi pour faire d’un rien toute une histoire. Une vraie drama queen.

Charlie pensait reprendre sa vie en main et retournait à ses fourneaux et à ses tentations sucrées. Malheureusement, quand la malchance s’acharne, cela donne un deuxième épisode gaguesque et hilarant. En plus, d’un flic excédé par ses mélodrames et par sa manie de se mettre dans les pétrins. Inconscience elle ? Non, non du tout. C’est la faute à pas de chance qui lui colle aux basques. Non, mais c’est clair, cette nana, si habille de ses mains, comment peut-elle aussi maladroite ? Mystère complet et ce n’est pas Maxence qui me contredirait.

Sur la recommandation de sa meilleure amie, Charlie se lance dans un projet en béton armé d’arrondir ses fins de mois difficiles. Sans qu’elle s’en rende compte, elle a fait entrer les loups dans la bergerie. En s’acoquinant avec le patron de Caro, inconsciemment, elle a ouvert la boîte de Pandore. Et c’est Maxence qui fera les frais de ses actes irréfléchis même, s’ils partent d’une bonne intention. Charlie, une fois qu’elle est partie, on ne l’arrête plus et elle ne fait rien comme les autres ni dans la demi-mesure. Et si vous ne me croyez pas, faites-vous votre propre opinion !

Ce deuxième épisode est juste énorme. Un trop-plein de fraîcheur, de rire et de légèreté. Tout ce qu’il faut pour se détendre et passer un bon moment. En effet, Charlie a repris du poil de la bête et a gagné en hardiesse. Et ses réparties ne sont que plus comiques. On redécouvre une fille qui a du mordant et qui fonce dans le tas laissant ses peurs dans la poche de son tablier. Jouer l’indic et aller à la pêche d’infos ? Prems ! Mafia russe ? Même pas peur. Se mettre Maxence à dos, pfff, c’est du gâteau ! Charlie manie excellemment les apartés, les questions et réponses et collectionne les ennuis. N’est-elle pas adorable ? Mais, je comprends qu’il y a de quoi faire péter les plombs et éprouver la patience d’un Lieutenant Vasseur désabusé et résigné. Après tout, il l’a bien mérité n’est-ce-pas Charlie ? On ne laisse pas bébé dans son coin quoiqu’il arrive !

Charlie & Maxence sont certes, des personnages de fiction mais, leur histoire ne rentre pas dans le domaine de l’improbable. Laissez tout tomber et foncez dans la première boutique de Cupcakes (sans cocaïne, mais je ne garantis rien) que vous trouverez sur votre chemin, un Maxence ou une Charlie, (mais sans mafia, promis) vous y attend sûrement entre deux étals.

Cupcakes & Co(caïne), l’essayer, c’est l’adopter ! Parole d’étoile !

Affaire à suivre…

 

66648596_465899630863209_484803603291176960_n

 

Amoureux d’une étoile de Tessa Wolf chez BMR !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Amoureux d’une étoile. Une magnifique romance à moult émotions signée par Tessa Wolf chez les éditions BMR.

Titre : Amoureux d’une étoile

Auteure : Tessa Wolf

Éditeur : BMR

Genre : Romance

Broché : Lien d’achat

Service presseNetGalley France

Résumé : Une bourse d’étude pour une prestigieuse école d’art de New York, voilà une opportunité inespérée de quitter la France et de m’offrir un nouveau départ ! Rien ne pourra me détourner de mon objectif : être la meilleure et surpasser la concurrence.
Mais quand le beau Keith vient me demander de l’aide pour conquérir le cœur de sa meilleure amie, je ne peux pas lui dire non. Il est clair que ces deux-là sont fous l’un de l’autre. Qu’est-ce que j’ai à perdre, après tout ?
Malheureusement, les choses ne sont pas toujours aussi évidentes qu’elles en ont l’air, et en jouant les cupidons, c’est mon propre destin que je risque de changer.

L’avisdeMya :

Tout d’abord merci à BMR pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley France, ainsi qu’à l’auteure pour ces belles émotions que dégage cette romance à thématiques. Amoureux d’une étoile est ma première lecture pour Tessa Wolf, sa plume est si addictive qu’elle m’a conquise. Et cette histoire qu’elle nous a offerte est si magnifique que j’ai hâte de plonger dans sa saga I Hate You Love Me.

En effet, l’auteure m’a embarquée à New York et précisément dans une prestigieuse école de danse où l’odeur de la passion, de la sueur, d’une ambition hargneuse d’être au top de la performance et de la douleur se mêlent à l’odeur de la jalousie et de l’envie. Mais, c’est là aussi où va naître une relation innocente et des plus singulières.

Cassiopée Desjardins, Cassie pour les intimes, a eu une opportunité de fuir la misère et faire briller son étoile qui s’éteignait à petit feu dans les dédales sombres de la déchéance. Saisissant la balle au vol, elle s’est envolée, avec sa mère alitée, pour un meilleur horizon que les murs sales de la cité qui sentaient le désespoir.

Arrivée à New-York, Cassie, s’épuise à la tâche en s’occupant de sa mère et travaillant dure à ses études et ses cours de danse pour assouvir son ambition d’être un jour danseuse étoile. Enfin, elle peut laisser son passé sombre derrière elle et utiliser sa colère pour toucher son rêve américain du bout des doigts.

Sauf que le choses ne se passeront pas comme elle l’aurait voulu. Depuis sa rencontre avec l’ensorcelant Keith Maclee, rien ne va plus dans sa vie qui avait la régularité d’un métronome. Cassie est réduite au statut de la midinette, elle pourtant, qui ne jure que pour les études et pour la danse et n’a de temps à perdre à baver devant les jolis garçons. Séduite par sa gentillesse et par son aura brillante qu’elle voudrait bien plus que le soutien scolaire et amical qu’il lui offre. À son grand dam, Keith est fou amoureux de Violetta, sa rivale de danse et en amour. En contrepartie de son aide, Cassie lui prête main forte pour conquérir et attiser la jalousie de la femme qu’il aime. Une situation qui a commencé dans la clarté mais, qui est vite devenue malsaine, un parfum de désir et de mal-être submergent cette dernière sans qu’elle puisse s’en défendre. Leur relation était mâtinée d’une ambiguïté qui présageait des sentiments latents et bien plus profonds qu’il ne paraissait à première vue. Jusqu’au jour où les choses ont dérapé. Et au lieu d’affronter ce trop-plein d’émotions dans lesquelles elle se noyait, Cassie a choisi la fuite. Disparaître des radars pendant cinq ans, n’a pas réparé son cœur ni apaisé ses peines. Car, elle, n’a pas seulement perdu l’homme qui ne lui appartenait pas mais, aussi sa mère et son rêve pour lequel elle a tant travaillé et sacrifié.

Aujourd’hui, elle a vieilli de cinq ans et s’est résignée à ne plus pratiquer sa passion qu’en l’enseignant à des jeunes défavorisées. Aujourd’hui, elle est toujours aussi seule et insociable, à part sa copine Laurine qui a traversé l’Atlantique pour la rejoindre à New York, elle n’a pas d’autres ambitions que celle de rentrer chez elle et reposer ses pauvres pieds fatigués après une longue journée à servir des cafés et des burgers.

Mais, le retour inopiné de Keith et de Viloletta dans sa vie, va tout remettre en perspective. Une lueur au bout du tunnel si Cassie arrive à donner du sien et à lâcher prise. À se laisser approcher, toucher et à ne pas laisser ses peurs la priver de cette seconde chance que le destin lui offre. Car, Keith, malgré sa lutte contre lui-même, il n’a jamais cessé de la chercher. Mais à cause de ses coups de sang dû à son caractère passionné et son ambivalence, il se pourrait que ce dernier arrête les pots cassés avant qu’il ne replonge dans la folie d’il y a cinq ans.

Arrivera-t-elle à libérer son étoile encore emprisonnée dans les méandres sombres de son passé ? La fera-t-elle briller de toutes les couleurs ?

Comme je disais en haut, Amoureux d’une étoile, a été mon premier coup d’essai pour cette auteure, et je n’ai pas été déçue. De fortes émotions n’ont cessé de me prendre aux tripes du début à la fin. Une magnifique romance à deux actes. Le premier consacré à Cassiopée, et le deuxième qu’ils se partagent à deux. Et cela m’a beaucoup fait plaisir de découvrir le point de vue Keith dans lequel, il se dévoile avec générosité et sensibilité. Me confirmant la belle personne qu’il était. Et tout cela, dans un univers que j’affectionne beaucoup mais que je ne trouve que rarement. Cerise sur le gâteau, l’histoire était très captivante et totalement réussie.

Si l’auteure a réussi à capter mon attention sur cette belle histoire qui n’a pas manqué pas de piquant ni de rebondissements, elle a aussi réussi à me faire aimer ses personnages qui m’ont émue jusqu’aux larmes et auxquels je me suis beaucoup attachée. Des protagonistes passionnés, fascinants et aux caractères forts, déterminés.

En somme, une excellente lecture à moult émotions intenses qui ne laissent point indifférent, un tourbillon de folie qui m’a laissée pantoise et pleine d’allégresse. Une ode à la vie,  aux rêves, à l’amour et à la liberté !

Vous l’avez compris, j’ai adoré et si vous ne l’avez-vous pas encore lu, foncez !

66796070_2705211596174246_5766195926494347264_n

 

Nos PAL s’agrandissent cette semaine !


Hello les étoiles, voici votre rendez-vous hebdo avec l’arrivée de nouveaux titres qui enrichiront nos PAL cette semaine du 14 au 21 juillet. Avec la participation de :

Marie HJ Lips&Co éditions avec Léa Perrin – – Editions Addictives avec Erin Graham – Juno Publishing France BMR avec Morgane Tryde – NYMPHALIS avec Céline Musmeaux – Butterfly éditions avec Lage Ender & Fantine Mild – Amélie C. Astier & Mary Matthews. 

  • Marie HJ

Avec la sortie du 2e épisode de la série Sweet Summer  consacré à Milan 

Résumé :  Un été pour tout changer. 4 cœurs esseulés. 3 destinations. 2 mois de vacances

1 pacte, l’amour à trouver … L’été sera-t-il « Sweet » pour ces 4 amis prêts à relever le défi ?
Franchir le pas et oser avouer, ou préférer aimer en secret ?
Aux grés des flots de la mer Égée, laisser les cœurs s’envoler, ou maintenir les œillères ? Ignorer une âme en souffrance ou mettre une amitié en danger ?
En embarquant sur le voilier familial, Milan ne s’attend pas à se retrouver noyé dans un tourbillon d’émotions trop longtemps bridées… Il est peut-être l’heure de découvrir certaines vérités…

  • Lips&Co éditions 

Avec la sortie de Tu peux toujours courir de Léa Perrin 

Résumé : Lorsque Mickaëlle rencontre Adrien pour la première fois à l’âge de 5 ans, on peut dire que ce n’est pas le coup de foudre ! Ce garçon qu’elle trouve détestable n’arrête pas de la chercher.

Les années passent, et vingt-deux ans plus tard, ils en sont toujours au même point : à se disputer pour un oui ou pour un non.

Mais si derrière cette relation explosive se cachait autre chose ? Des sentiments nés tout au long de ces années, bien malgré eux ?

Pourtant, aux yeux de Mickaëlle tout est clair : Adrien peut toujours courir pour qu’elle s’intéresse à lui !

  • Editions Addictives

A paraître le 17 juillet The Initiation d’Erin Graham (Lien d’achat)

51ACVdRHTZL._SY346_ Résumé : Sombre, torturé, complexe… rock star.
Maël s’enfonce chaque jour un peu plus dans une spirale sombre. 
Star de la scène, accro au succès et à la drogue, il lutte contre les ombres de son passé et se voue une haine féroce.
Alors, quand il rencontre Divya, lumineuse, innocente et pleine de vie, il veut fuir, la repousser.
Mais l’attirance entre eux est irrésistible, le désir, puissant, d’autant que Divya a tout à apprendre de l’amour et de la sensualité. 
Réussira-t-elle à le sauver de lui-même ou disparaîtra-t-elle dans les ténèbres avec lui ?

  • BMR 

Avec Morgane Tryde et la sortie de Wolves le 19 juillet prochain.

9782017071396-001-T

Secrets de famille, loups et réserve indienne… voilà les ingrédients du nouveau roman de Morgane Tryde, « Wolves », qui sortira chez BMR le 19 juillet en format numérique !

Vous pourrez y découvrir Chloé qui tente de se reconstruire après la mort de toute sa famille et doit faire face à un terrible secret de famille : une sœur cachée, Sora, qui vit dans une réserve indienne en Caroline du Nord. Une fois sur place, Chloé rencontrera les deux demi-frères de Sora qui s’intéressent de près à elle…

 

 

  • Juno Publishing France 

Sortie de Teddy – Le clan Marian #2 de Lucy Lennox

Résumé : Teddy : s’il y a une chose que je ne fais pas, c’est m’engager. Vous ne devenez pas un photographe primé en restant au même endroit. Je suis toujours sur la route, à la recherche de la photo suivante, du prix suivant, du corps brûlant suivant. C’est ainsi que j’ai atterri sous le porche de M. James Marian au milieu de nulle part en Alaska. Il est connu sous le nom de « l’homme qui murmurait à l’oreille des animaux sauvages », et je veux le photographier en action. Il est réticent au début, mais je peux être persuasif.

Rapidement, je l’ai dans mon lit en train de dire « oui » encore et encore, mais mon habileté à ficher le camp est entravée par une tempête de neige à Denali.

Jamie : Je me suis toujours considéré du genre à me marier. Jusqu’à ce que je sois abandonné au pied de l’autel. Maintenant, j’ai une nouvelle devise : ne jamais s’engager et ne jamais tomber amoureux. Alors, quand un photographe animalier arrogant décide que je suis la clé pour son chef-d’oeuvre suivant, cela semble être l’arrangement parfait : le professionnel n’est en ville que pour une brève mission, puis il partira. Pas d’engagement, pas d’attaches, et aucune chance que mon coeur soit brisé à nouveau.

Il n’y a qu’un problème : je pense que je suis en train de tomber amoureux. Maintenant, je crains d’être peut-être du genre à me marier, après tout. Et il ne l’est certainement pas.

Et aussi la sortie de Le chef d’oeuvre de Bonnie Dee  

66264255_892617337741737_1374293542200934400_n

Résumé : Créé de toute pièce : Un gentleman parfait. Homme du monde, Arthur Lawton passe ses journées à se divertir tandis que le cireur de chaussures Joe Sprat travaille à l’amélioration de la vie de sa famille. Lors d’un désaccord avec un ami au sujet de la nature contre la culture, Arthur parie qu’il peut transformer cet homme du peuple en gentleman qui se fondra dans une réception de la haute société. Joe est heureux de participer à l’expérience moyennant un salaire, mais il reçoit plus que ce qu’il avait prévu après s’être installé dans la maison de Lawton. Arthur est déterminé à ce que Joe ne se contente de revêtir une couche de sophistication, il veut également parfaire son éducation dans tous les domaines. À mesure qu’il peaufine son nouvel homme, Arthur s’entiche de plus en plus de lui, tandis que Joe tombe également sous le charme de son mentor charismatique. Sous une amitié grandissante, le désir couve et finit par exploser. Une fois que leur relation a franchi un nouveau niveau, le couple vit dans une bulle de rêve jusqu’à ce que la menace d’une dénonciation leur rappelle de manière abrupte leur appartenance à deux mondes différents. Lorsque le bal se termine, chacun doit reprendre sa vie, changé par leur rencontre, mais destiné à des parcours différents. Découvrez si l’amour est assez fort pour combler le fossé entre pairs et pauvres dans cette version du conte de My Fair Lady. 

  • NYMPHALIS 

Avec la sortie demain de Céline MusemeauxJusqu’au crépuscule de l’été.

Résumé : Installée sur une serviette, un magazine à la main, Noémie ne craint pas de passer ses vacances à la plage seule. Au contraire, elle espère y faire de nombreuses rencontres. 
Son vœu est exaucé lorsqu’un homme trébuche sur elle en rattrapant un ballon. Au lieu de se plaindre, elle préfère en rire, ce qui attire tout de suite l’attention de ce maladroit. 
Après un court échange de banalités, Noémie se laisse embarquer par l’excentrique Clément. Il lui présente son meilleur ami, Nolan, avant de lui proposer de se joindre à eux. Très rapidement, Noémie comprend qu’elle vient de faire la rencontre qu’elle attendait. Prise entre deux hommes intrépides, elle n’hésite pas à prendre des risques et à repousser ses limites.
Que cachent les sourires de Clément ? Que dissimule la froideur de Nolan ? Noémie se lance dans l’aventure de sa vie…

  • Butterfly éditions  

Avec la sortie dans la collection Jeunesse de L’ombre du phénix : Stryker de Lage Ender 

RésuméTous les secrets sont-ils bons à être découverts ?

Leaven s’est rapprochée de Stryker, lui qui ne cesse de veiller sur elle. Malgré de nombreuses mises en garde d’autrui, leurs sentiments naissants les poussent à vivre un amour de plus en plus dangereux.

Que cache réellement Stryker ? Tout comme le laisse penser Chest, a-t-il un lien avec tous les malheurs qui s’abattent sur elle ? Est-il concerné par le brusque changement de comportement de son frère et de sa meilleure amie ? Mais surtout, qui est-il ?

Lorsqu’elle apprendra la vérité, Leaven parviendra-t-elle à l’affronter ? Sortira-t-elle indemne de cette découverte aussi surprenante que déroutante ? 

Sortie du New Adult Colocs & Love de Fantine Mild

cover169833-medium

RésuméNouveau coloc sexy, nouveau départ ? Étincelles garanties en vue…La culpabilité de son passé étouffe tant Elisa Sanders qu’elle n’arrive à faire confiance qu’à de rares personnes. Ses colocataires représentent son ancrage dans la réalité, sa bouée de sauvetage. Lorsque Lucas, l’un d’entre eux, doit déménager à plusieurs centaines de kilomètres, elle se verra contrainte de cohabiter avec son remplaçant, Matt. Un regard sombre, une aura mystérieuse, une beauté troublante. Qui se cache derrière ce jeune homme aux secrets évidents ? Tout les oppose, et pourtant… Naviguant entre ténèbres et lumières, Elisa et Matt se ressemblent bien plus qu’ils ne sont prêts à l’admettre. Parfois, il suffit d’accepter une main tendue pour affronter ses pires démons. Le comprendront-ils avant qu’il ne soit trop tard ?

  • Amélie C. Astier – Mary Matthews

Sortie dimanche prochain de Blood Of Silence, Tome 9 : Lochan

512BsY9E7nL

Résumé : Lochan Harps-Cortesi est l’héritier des Blood Of Silence. Fils des deux fondateurs, le club et ses secrets coulent dans ses veines depuis toujours. À 21 ans, le passé de Lochan le rattrape. Le biker au cœur déjà condamné par une histoire impossible voit tous ses repaires s’envoler. Il va devoir faire face à une trahison des plus douloureuses qui va bousculer toutes ses certitudes, y compris ses bonnes résolutions.
Alors que le conflit avec les nazis prend de l’ampleur et menace les familles, un événement tragique va pousser le MC à prendre une décision dangereuse où les jeux d’alliance seront déterminants pour l’avenir. Les bikers savent qu’ils doivent agir pour protéger les leurs, quitte à jouer avec le feu et se brûler. L’amour maudit auquel Lochan est destiné revient le hanter pendant qu’une vengeance se prépare. Est-il envisageable de pardonner l’impensable et de laisser ses sentiments vivre l’impossible ? Qui remportera l’ultime bataille ?

Merci pour votre attention les étoiles et à la semaine prochaine !

56811366_2730248540335693_8995628462521712640_n

 

 

Catégories PAL

Alliance Factice, Tome 1 de Cécilia City, une édition de BMR !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le premier tome de « Alliance Factice » de Cécilia City, une magnifique romance éditée par BMR. Quand humour et suspense font la recette parfaite pour un superbe moment détente. Je recommande à 100%

Titre : Alliance Factice – Tome 1

Auteure : Cécilia City

Éditeur : BMR

Genre : Romance 

Service presse : NetGalley France

Résumé : Livia n’a pas une vie facile  : étudiante, elle jongle entre son job de serveuse et celui d’hôtesse de téléphone rose, sans parvenir à boucler ses fins de mois.
C’est alors qu’une riche femme d’affaire lui propose un emploi avec une clause d’embauche bien inhabituelle. Elle devra épouser Victor, l’insupportable héritier de l’entreprise familiale, et faire croire au monde entier qu’ils sont tombés éperdument amoureux l’un de l’autre. Franchement, qui pourrait accepter un arrangement pareil pour obtenir un poste  ? Personne.
Pourtant Livia, criblée de dettes, hésite. Après tout, n’a-t-elle pas déjà touché le fond  ?

L’avisdeMya : 

En premier, je voudrais remercier BMR pour l’octroi du service presse numérique via la plateforme de NetGalley France. Ainsi que Cécila City pour cette excellente lecture qui m’a totalement conquise.

Livia, est un soleil permanent qui irradie tous ceux qui s’y approche. Un personnage comme on aimerait qu’on soit. Sa joie de vivre donne la banane et remonte le moral. Quant à ses tendances provocatrices, peuvent attiser la jalousie et l’envie. Elle est belle et le sait, mais n’en joue qu’au besoin. Elle donne l’impression d’être superficielle à première vue mais, derrière cette façade de légèreté frondeuse, on décèle une intelligence profonde et une faille qui bouleverse.  Malgré son passif et ce qu’elle traverse encore aujourd’hui, son sourire contagieux, sa force de caractère et son mordant font plaisir à voir.

En effet, Livia doit se plier en quatre pour joindre les deux bouts afin d’accomplir son ambition. Tout ce qu’elle veut, c’est de financer ses études et se donner une chance pour s’assurer un futur meilleur que son présent et laisser le passé derrière à elle. Être hôtesse d’accueil dans l’événementiel ou hôtesse de téléphone rose pour arrondir les fins de mois difficiles, rien ne la rebute. Courageuse et fonceuse, elle ne craint pas d’aller au bout de ses rêves. Mais de temps en temps, le passé revient se rappeler à son souvenir pour la renvoyer dans ses vieux travers. Et comme cela ne suffisait pas, en plein service, elle doit supporter les attouchements malvenus de l’un des invités de la soirée qui n’accepte pas qu’on lui dise non. Et Livia n’est que plus déterminée à porter plainte contre ce malappris qui n’est pas à son premier coup d’essai. Et que lui importe les conséquences. Et des conséquences, il y en aura. Gilles Capresse ne compte pas en rester là et tous les moyens seront bons pour lui fermer le clapet.

Dans ces moments-là, et au bout du désespoir, Livia se jette dans le tourbillon effréné que lui procure le sexe pour apaiser son mal-être. Elle s’oublie tout simplement le temps d’une étreinte sensuelle avec son complice et sex-friend, Cédric, qui est sur la même longueur d’onde, le sexe sans attache, la carte gagnante ! Jusqu’à sa rencontre avec le richissime et exécrable Victor Fabre. Ce dernier, qui n’a que mépris à proférer à son encontre, sera autant sa planche de salut que celui qui lui ouvrira la porte des sentiments auxquels elle pensait être imperméable.

Quand sa mère, la cause de ses tourments, contracte des dettes en son nom, elle n’a qu’une seule alternative, accepté l’impensable deal que lui impose Victor. Un mariage arrangé pour des raisons que je vous laisserai découvrir, même si cela la débecte de plier l’échine devant cet abject chantage, sera la clé à ses mésaventures financières et autres…

Livia croyait ses cauchemars derrière elle une fois sous la protection de Victor et sa famille, elle déchante vite après les mystérieux incidents qui ont failli lui coûter la vie !

Alliance Factice est une belle romance mâtinée de suspense et d’érotisme. Un transport total dans un univers où les conflits familiaux font loi. Et dont le désir, l’humour et une rencontre orageuse en sont les maîtres-mot. Et bien d’autres ingrédients alléchants qui ne pourraient qu’accrocher les lecteurs. Cécilia City en a fait une réussite avec des personnages hauts en couleur. Des personnages fort attachants qui donnent le change malgré leurs passifs douloureux.

D’emblée, on découvre la personnalité de Livia qui se dévoile à nous et sans pudeur au fil des pages. Son passé, ses provocations, son sens de la répartie, sa langue pendue, son tac au tac charment, font rire et émeuvent le plus endurci parmi nous. Même Victor Fabre, censé être intouchable et inaccessible, n’a pas échappé à la tornade nommée Livia malgré son indifférence apparente. Ce dernier a beau joué à l’insensible, il n’a pas pu tromper l’instinct et la clairvoyance de Livia. Ses airs glacials ont complètement fondu à son contact chaleureux, à sa tendance à le défier à tout bout de champ et à sa manie de le pousser dans ses derniers retranchements. Il adore sa personnalité loufoque  même s’il ne se l’avoue pas.

En somme, une romance comme on les aime. Une histoire bourrée d’humour et d’émotions. Une intrigue captivante qui nous accroche jusqu’au mot fin. Et une mention au style fluide et épuré de l’auteure. J’en suis vraiment fan.

Bref, vous avez compris que je suis conquise par ce premier tome magnifiquement bien écrit. J’ai si bien ri, j’ai été charmée par les personnages et ai été émue par leur fragilité. J’ai adoré leur folie et bonne humeur contagieuse que je ne peux que vous le recommander chaudement !

Affaire à suivre…

66595971_556917021506799_2984069193369911296_n

 

 

L’avis de Carine sur Deep Love de Vanessa Martin


41IYF8x68wL
Titre : Deep Love
Auteur : Vanessa Martin
Genre : Romance
Editions : Lips & Co
Collection : Lips & Roll
Ebook : 5.99 €
Broché : 16.99€
Résumé : « Je devrais peut-être chercher des médicaments pour m’aider. Tu crois que ça existe, des comprimés pour ne plus souffrir ? Ce serait tellement plus simple… »

Marie est une jeune femme enjouée jusqu’au décès de sa meilleure amie, Sophie. Là, c’est tout son univers qui s’écroule. S’isoler, boire, se plonger dans ses études, ou même écrire des lettres à sa complice disparue, tout ça ne suffit pas à soulager sa douleur.

Aussi, quand Isaac, le frère de Sophie, découvre dans ses affaires une « liste de choses à faire avant de mourir », il a une idée folle : réaliser ses rêves pour lui rendre un dernier hommage.

Tous deux se lancent alors dans l’aventure avec l’intention de faire leur deuil, sans savoir que cela les rapprochera bien plus qu’ils ne l’auraient imaginé…

Mais il se pourrait que Sophie n’ait pas livré tous ses secrets.

Et si elle n’était pas celle qu’ils pensaient ?

Mon avis :

2 h 17 du matin… Le téléphone qui ne cesse de sonner puis les mots…. Les mots que Marie n’oubliera jamais jusqu’à sa course vers l’hôpital… Sophie, sa meilleure amie d’enfance et colocataire, vient d’avoir un accident. C’est irréel, impossible, cela ne peut pas être elle. Sophie était censée être entrain de dormir à la maison. Comment se fait-il qu’elle ait pu se faire renverser par une voiture au beau milieu de la nuit… Comment se fait-il qu’elle ne l’ait pas entendu sortir ?

Tant de questions se bousculent dans sa tête sur le chemin qui guide ses pas jusqu’à son chevet. Marie qui arrivera trop tard va la supplier de se réveiller. Trop jeune pour partir, trop jeune pour ne pas vivre tout ce qu’elles ont encore à vivre ensemble, trop jeune pour mourir… Trop importante pour l’abandonner.

Sa meilleure amie, son âme sœur, son Tout est parti, bien trop vite cette nuit du 22 juillet 2015, rejoindre les anges…

35 jours plus tard, Marie est toujours sous le choc. Elle ne vit plus, ne dort plus et boit plus que de raison. Les parents de Sophie s’entredéchirent et son frère Isaac a choisi de fuir sa peine en partant aider les autres au bout du monde. Elle est seule avec sa peine…

Aidée par un psychologue, il lui conseille de continuer ses échanges avec son amie. Marie commence à lui écrire des lettres, beaucoup de lettres. Mais n’atténuera vraiment sa peine ni sa douleur. Elle est en permanence comprimée dans un étau et sombre jour après jour.

Alors elle se rapproche de ce que tout ce que Sophie aimait et commence à lire une par une les romances qu’elle collectionnait en grand nombre et les dévore tout en « discutant » de ce qu’elle en a pensé dans les lettres qu’elle lui adresse. Ces lettres qui représentent l’échappatoire à sa douleur et lui permettent de la sentir toujours auprès d’elle.

Le temps de laisser le temps au temps d’atténuer sa peine même, si elle sait très bien qu’elle aura toujours un trou béant dans son cœur.

366 jours… C’est ce qu’il a fallu à Marie pour reprendre pied et la laisser partir… et c’est le temps qu’il a fallu à Isaac pour revenir…

Ne pas oublier… Continuer à vivre…

Pour y arriver, Isaac et Marie vont se lancer dans une drôle d’aventure qui aura pour but de rendre un dernier hommage à celle qu’ils aimaient plus que tout. Une aventure qui va les rapprocher mais, va aussi livrer des révélations auxquelles ils ne s’attendaient ni, l’un ni, l’autre.

Sophie avait bien des secrets… Et Marie la découvre sous un autre jour…

Deep Love… Une magnifique romance en deux parties qui m’a tiré des larmes dès les premières page. Vanessa Martin nous fait sombrer dès le départ dans la souffrance qu’apporte la perte d’un être cher puis toutes les étapes qui l’accompagne pour y faire face. Après avoir passé celle du deuil, elle nous emmène sur le chemin de l’acceptation, puis de la reconstruction, avec comme unique base, les souvenirs et tout l’amour qui entourait leur amitié.

On plonge directement dans le cœur de l’histoire, dans l’œil du cyclone, noyées d’intenses émotions, … Tout n’est que tempête autour de Marie, tout s’effondre, s’envole. Mais là, au milieu de cette douleur, tout est calme, vide… Vide de vie, vide d’envie…

Puis une deuxième partie, dans laquelle la nuit laissera place à la lumière du jour. Avec tout d’abord un soleil bien pâle mais, qui deviendra de plus en plus lumineux au fil du temps. Le temps de tout remettre en ordre, de se reconstruire et de pardonner.

Une histoire émouvante, bouleversante remplie d’amour, de révélations, mais, aussi de surprises auxquelles on ne s’attend pas forcément. Des personnages attendrissants, magnifiquement attachants, chacun à sa manière. J’ai aimé suivre leur parcours, leur reconstruction mais, aussi leur rapprochement qui ne se fera pas sans mal.

La plume de Vanessa Martin est prenante, douce et surtout réaliste dans le cheminement psychologique des protagonistes. Elle est aussi bien imagée car, elle décrit et détaille le tout dans une précision sans lourdeur.

J’attire votre attention cependant, sur la première partie que vous aurez peut-être tendance à passer outre. Certes, les lettres sont nombreuses et prennent une grande place dans le roman, mais, elles sont aussi très importantes car, on y découvre tout ce que ressent Marie. Sa douleur, ses doutes, son désespoir, ses terreurs. Mais, aussi son envie de reprendre le dessus, ses rêves et tout simplement, le déroulement de toute une année de vie après avoir subi le choc d’une perte. Parfois, elles font même rire car, notre belle Marie a souvent la poisse. Alors, n’en ratez aucune !!!

Je n’ai qu’un petit bémol à cette belle lecture, ce sera la liste que j’ai trouvée un brin gentillet 😉


Deep Love, une agréable lecture à découvrir ou redécouvrir. Un grand merci aux Éditions Lips & Co pour m’avoir permis de découvrir cette magnifique lecture en service presse !

66335138_837300453315344_2915253822899093504_n

L’avis de Carine sur le roman de Ana K. Anderson, Indompté.


41Ea5Dc6yAL._SY346_Titre : Indompté

Auteur : Ana K. Anderson (Auteur)

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 9.99€

Broché : 17.90 €

Résumé : Quand elle découvre sa meilleure amie sauvagement assassinée, Olivia quitte tout et part sur les traces du passé de la jeune femme, bien décidée à savoir qui a commis un tel crime. Ses recherches la conduisent à Colorado Source, où elle rencontre Rock, le chef des bikers et protecteur de la ville. Elle est rapidement séduite mais comprend trop tard qu’il lui a tendu un piège. Rock est charmant, sexy, irrésistible… indomptable ! Olivia n’avait pas prévu de tomber amoureuse. Surtout pas au moment où sa vie est en danger… Pour connaître la vérité, elle risque de devoir affronter l’homme dont elle est éprise. Entre l’aimer et le détester, Olivia a-t-elle vraiment le choix ?

Mon avis : 

Contre tout attente, après ma lecture de « Indompté », c’est un avis mitigé que je vous propose aujourd’hui. Pas que la trame soit ennuyeuse ou manque d’originalité car, ce n’est vraiment pas le cas. Ce roman traite d’ailleurs des sujets sensibles et met en avant des valeurs humaines qui sont importantes et qui touchent en plein cœur. Cependant, le manque de crédibilité des personnages a été pour moi un gros frein pour m’y attacher. Nous sommes dans une fiction je vous l’accorde, mais j’ai besoin que les actes et le cheminement psychologique des personnages soient cohérents et puissent être vrais. En fait, j’ai besoin d’y croire et là, je n’y suis pas arrivée… C’est particulièrement le personnage d’Olivia qui n’a pas collé, et c’est dommage, car l’intrigue du récit est très bien menée.

Avec Indompté, Ana K Anderson nous plonge dans l’univers des Evil’s Heat ! Et dès les premières lignes, nous sommes happés dans ce récit. Une belle mise en bouche pleine de promesses …

Olivia décide de changer de vie, de tout quitter après avoir retrouvé sa meilleure amie, Moïra, assassinée six mois plus tôt. Elle fuit la France pour Colorado Source, une petite bourgade Américaine où règne en maître les Evil’s Heat, une communauté de marginaux violents, formée de bikers, les protecteurs de la ville.

Ce n’est pas par hasard qu’elle se retrouve dans ce bled paumé au milieu des reliefs arides du Colorado. D’autant que cette ville n’existe même pas sur une carte, mais Olivia savait où chercher, car ce petit bled, elle le connait sans vraiment le connaitre. Son amie, Moïra, originaire des environs lui en avait souvent parlé. En s’y réfugiant, elle espère pouvoir échappée à ses ennuies mais surtout en connaitre davantage sur son amie. Moïra n’a jamais été très éloquente sur son passé et tout ce que sait Olivia, c’est qu’elle a fui sa famille et que cette dernière lui manquait beaucoup tout comme la région.

Sa quête de vérité commence alors par le bar de Max qui lui a gentiment tendu la main en lui proposant de travailler pour lui en tant que serveuse. Elle espère bien pouvoir mener sa petite enquête au milieu de tous ces bikers. Mais dès que son regard va croiser celui de Rock, tout va partir en vrille !

La vie n’a jamais été tendre avec Liv et ce n’est pas aujourd’hui que cela changera apparemment … Tout comme Sa rage de survivre et sa fureur de vivre malgré tout ce qui lui arrive. Sans parler de son grain de folie qui la caractérise tant et qui va souffler un vent de fraîcheur dans cette communauté brute de décoffrage. Indompté aurait pu aussi porter comme titre Indomptée ou mieux encore, Indomptés…

Un avis donc mitigé car, j’ai beaucoup aimé la trame globale mais aussi cette intrigue qui m’a fait énormément douter à maintes reprises. Et si je n’aime pas les incohérences de certains faits, je suis, par contre fan du suspense. D’être dans le doute et ne pas trouver rapidement ce que l’auteure nous cache. Et c’est pourquoi, il est très difficile pour moi de vous donner mon avis. D’autant plus que j’aime la plume d’Ana. Son dernier roman avait été un énorme coup de cœur. Et celui-ci a fait presque l’unanimité des lectrices.

Je fais simple : Si vous aimez vous évader sans tenir compte du réalisme que peut vous offrir votre lecture, foncez ! Vous passerez de très bons moments. L’auteure sait manier sa plume pour vous faire rire aux éclats à un chapitre et vous faire pleurer au suivant en y apportant beaucoup d’émotions. Elle touche du doigt plusieurs sujets sensibles, peut-être trop à la fois de mon avis car, on les survole et même si ce n’est pas approfondi, ces thèmes touchent, alertent et font réfléchir.

Olivia va vivre des moments difficiles, sombres, mais hors de question pour l’auteure de nous laisser nous morfondre. Non, Ana K Anderson aime l’émotion et les rebondissements, qu’ils soient cruels ou pas. Mais par-dessus tout,  elle aime rire, la légèreté, s’amuser en écrivant et les contrastes. Elle aime les bikers et leurs côtés sombres mais, aime aussi les licornes et les arcs-en-ciel. Elle sait que la vie est parfois cruelle, qu’elle fait mal, horriblement mal et elle ne lésine pas sur les coups du sort ni les coups tout court. Mais, elle sait aussi que lorsque tombe une nuit noire, le jour se lèvera le lendemain. Alors de sa plume, elle fait en sorte que ce soit plus rose que noir. Qu’en saupoudrant le tout d’amour, d’humour et de paillettes, elle pourra nous faire rêver à un monde meilleur.

C’est sûrement ce qui a fait que personnellement, cela ne l’a pas fait pour moi mais cela le fera peut-être pour vous. Pas que je n’aime pas rire attention, loin de là mais, parce que lorsque je lis une situation assez « dark, » je ne peux pas me retrouver dans la page suivante dans une « comédie ». J’ai besoin que ce soit intense, que même si tout est imagé, je puisse le toucher du doigt… Le ressentir…

Donc nous passons au : Si vous êtes pointilleuses comme moi sur le réalisme d’une romance dans les attitudes, le caractère des personnages et de leurs psychologies, attention de bien prendre en compte que certaines situations ont été parfois même assez loufoques. D’autres, n’avaient pas leurs places, et beaucoup ne se tenaient pas. Je ne parle en aucun cas des lieux imaginés dont la description était telle que j’ai eu très envie de pouvoir les découvrir un jour. Tout mon scepticisme tourne autour des attitudes des personnages qui ne collent pas du tout avec le « cliché » dans lequel on les attend et dans lequel ON désire les découvrir. La reconstruction d’Olivia est complètement irréelle ou peut-être qu’elle est tout simplement bipolaire et qu’elle n’ira jamais vraiment mieux. Il est vrai qu’on peut passer par différentes phases lors d’une dépression, qu’il n’y a pas de « références ». Chacun la vit à sa manière, c’est comme lors d’un décès, on fait comme on peut pour sortir la tête de l’eau mais voilà, je n’y ai pas cru et cela est vraiment dommage…

À côté, j’ai pris plaisir à mener mon enquête, j’ai souvent ri aussi. Et parfois, même versé ma larme. Donc, on peut dire que l’émotion y était mais, que d’un seul côté. Olivia ne m’a pas touchée comme elle aurait dû. Elle ne m’a pas touchée tout court, impossible de m’identifier au personnage. Par contre, j’ai aimé Rock, l’indomptable au caractère aussi fort que son nom mais au cœur généreux, complètement dévoué à sa famille du Clan. J’ai plus qu’aimé Max, ce personnage attachant qui ne nous laisse pas indifférentes.

Ce roman n’est peut-être pas parfait pour moi de la manière dont il est abordé, mais il reste fort dans les valeurs qu’il transmet. Il est aussi riche en rebondissements, ce qui ne permet pas l’ennui, malgré quelques longueurs. Normal, au vu du nombre des pages, on ne peut pas toujours être dans la tension. Et même, si je n’y ai pas toujours adhéré, je me dois aussi de vous dire qu’il est aussi riche en humour. Juste que pour moi, les genres n’aillaient pas ensemble ou alors par parcimonie car, si j’avais lu toutes ces joutes verbales et ces répliques dans un autre univers, j’aurais pu faire une standing-ovation à Anna K Anderson pour sa fraîcheur, ses railleries et sa façon de tourner les situations les plus sombres en dérision. Parce qu’en fait, c’est exactement ça. Me voilà en fin d’avis et trouver le mot exact qui me manquait. L’auteure nous présente à plusieurs reprises des tableaux assez noirs et parallèlement, leur apporte ce vent de légèreté et cette fraîcheur pour ne pas qu’on reste sur une note sombre. Elle nous fait chuter très profondément puis hop, tout en bas, nous attend un trampoline qui nous donne l’impulsion pour remonter vers la lumière. Puis on redescend et remonte encore. Comme je vous l’ai dit plus haut, Ana K aime les bikers, mais elle aime trop les paillettes roses pour vous laisser souffrir.

Un grand merci aux éditions Addictives pour m’avoir permis de lire cette romance en service presse !

41Ea5Dc6yAL._SY346_

 

Le cri du silence par Angel Arekin aux éditions Black Ink !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de coeur sur Le cri du silence d’Angel Arekin. Edité par Black ink éditions. Encore un roman époustouflant à son actif…Un thriller à vous glacer le sang et une romance riche en émotions, Le combo parfait à ne pas louper !

Titre : Le cri du silence 

Auteure : Angel Arekin

Éditeur : Black Ink éditions 

Genre : Thriller 

Résumé : Un tueur rôde dans les Lofoten, ces îles magnifiques de Norvège, là où la nuit ne tombe jamais en hiver et où le soleil de minuit éclaire les journées d’été. 
C’est ici que Maja a grandi, sur ces terres morcelées qui abritent tant de secrets. 
C’est ici que Caern et sa sœur sont arrivés voilà quelques années, après la faillite de leur famille. 
Adolescent silencieux et marginal, à la beauté sauvage et charismatique, Caern est pourtant méprisé de tous. Seule Maja le voit différemment et se lie avec lui malgré les mises en garde de ses proches. 
Mais alors que la relation entre les deux adolescents se développe, le Tueur des Lofoten frappe à nouveau, détruisant la tranquillité de l’archipel. 
Dix ans s’écoulent avant que le destin ne les remette sur le même chemin. Le passé a laissé des traces indélébiles mais l’attirance entre eux est toujours présente. 
Le problème, c’est qu’ils ne sont pas seuls…

L’avisdeMya :

Tout d’abord laissez-moi remercier Black Ink éditions pour l’envoi du service presse numérique. Et aussi féliciter Angel Arekin pour ce thriller magistral qui ne laisse point indemne.

L’été s’installe tout doucement à Svolvær. Les jours rallongent et s’enchaînent dans cette petite magnifique ville norvégienne. Le spectacle n’en est que plus fabuleux sous le soleil de minuit. Les plus courageux profitent du panorama époustouflant de La baie d’Unstad en s’aventurant dans ses eaux glaciales. À l’instar de quelques touristes, la bande d’Erlend y est aussi pour affronter les vagues déferlantes du spot. Maja, la petite sœur de quinze ans d’Erlend, Leiv, Jens et Madi. Tout le monde ondulent en même temps que la houle jusqu’à ce que la planche de Maja heurte celle de l’un des surfeurs. Qui n’est autre que Caern Corange. Maja est si frigorifiée et désorientée à cause du coup reçu sur la tête, que Caern se dépêche de prendre les choses en main pour la sortir de l’eau glacée lui évitant une hypothermie certaine. Tout en faisant fi des regards haineux de son frère, Erlend. C’est clair, ces deux-là ne s’aiment pas.

Le cadre que l’auteure nous décrit est idyllique et l’entente est bon enfant et donne envie de se plonger dans cette histoire sans sursis. Jusqu’à ce que l’ambiance se plombe et devienne hitchcockienne et le décor assez sinistre pour hérisser les poils et faire monter la tension artérielle à son paroxysme.

En effet, la population se réveille sous le choc et la nouvelle se répand dans la ville comme une traînée de poudre. L’odeur pestilentielle d’un cadavre sauvagement profané a souillé la pureté et la fraîcheur de l’air de l’archipel des Lofoten. Et depuis, rien n’a été dans cette bourgade. La quiétude de la ville et l’insouciance de ses habitants se sont envolées pour laisser place à un climat d’inquiétude, tendu et suspicieux.

Pendant que le chef de police Sørensen et sa brigade organisent leur chasse à l’homme, Maja et Caern mènent une lutte contre des sentiments qui leur sont interdits. Maja ne peut pas se tenir loin de l’aura magnétique de ce loup solitaire. Malgré la désapprobation de ses proches, de ses amis et même de celle de la jumelle de ce dernier, elle est déterminée à approfondir cette attraction prétendue malvenue qui l’aimante à Caern. Quant à ce dernier, ses efforts sont vains à essayer de résister à la tentation, à l’éloigner de crainte d’entacher son innocence. Et pour cause… Caern et sa jumelle, Aenna, sont l’attraction de la ville, ou plutôt ses moutons noirs. Surnommés les Silent Twins, ils sont observés comme des bêtes de foire, détestés et montrés du doigt. On raconte des choses peu ragoûtantes sur eux, et certaines sont probablement vraies. Par exemple, qu’ils entretiennent une relation malsaine, qu’ils sont nuisibles, qu’ils sont fusionnels et dysfonctionnels, qu’ils sont anormaux… Et d’autres insanités abracadabrantes. Chacun y va de son anecdote dur eux. Mais cela n’empêche pas Maja de lui courir après, voyant en lui, des qualités invisibles aux communs des mortels. Mais pas à elle. Caern est devenu une évidence, son âme sœur et ni les racontars ni même les menaces ne la dissuaderont de l’aimer.

Jusqu’à la découverte d’un deuxième cadavre. Et cette fois-ci pas de doute, tous les doigts se pointent vers Caern. Lui seul avait une aussi grande colère en lui et une bonne raison pour commettre un meurtre si violent. Un crime monstrueux qui a poussé Maja à la fuite loin sa ville et de sa famille des années durant, pour oublier le fantôme qui hante désormais sa tête et son cœur meurtri. On pourrait croire que son exode vers d’autres cieux arrêterait ce déchaînement de violence. Malheureusement, son retour au bercail semble réveiller le monstre qui sévit dans les Lofoten après une hibernation de dix ans. Les crimes n’en sont que plus brutaux et s’approchent de plus en plus d’elle. Sera-t-elle l’objet d’une obsession sanglante ?

Démêler le vrai du faux de ce thriller s’est avéré aussi casse-tête qu’un jeu de puzzle auquel Angel Arekin s’y adonne avec excellence. Le cri du silence est un embarquement total dans les contrées sauvages et sublimes du Nord. Les Lofoten comme elle en parle font rêver. Mais le revers de la médaille nous en éloigne très vite pour chasser l’émerveillement et laisser place à l’écœurement, aux crimes répugnants, au doute, à d’inévitables émotions qui nous rongent tout le long des pages. Le décor paradisiaque cède sa place à un autre plus macabre que l’auteure décrit avec brio, installant un climat de psychose purement hitchcockien. Et elle ne nous épargne pas les détails. Tout y est. Un manoir sinistre, des personnages écorchés à vif, et d’autres plus flippants, un suspense insoutenable, un malaise palpable dont je ne suis pas arrivée à m’en défaire. Cette peur qui prend aux tripes quand on ne sait pas à quelle sauce on allait être mangées. La connaissant, j’avais le droit de craindre le pire (lol). Et, je ne n’ai pas été déçue. Car, le brouillard n’a de cesse de s’épaissir au fil des pages, elle distillait les indices au compte-gouttes, laissant planer le doute et le mystère. L’improbable est devenu réel, le monstre de l’archipel s’est avéré démoniaque et insoupçonnable et sa créatrice rudement sadique.

Angel Arekin a encore une fois était au rendez-vous pour enchanter nos papilles livresques avec le combo parfait pour ne pas changer à notre grand bonheur. Elle nous a fait don d’un amour interdit, bouleversant et à la limite de l’obsession, comme elle seule sait le faire, d’une folie meurtrière et d’une intrigue machiavélique menée d’une main de maître. En somme, un thriller incontournable qui glace les sangs et au dénouement bluffant mâtiné d’une romance riche en émotions à lire sans attendre !

Je suis admirative de cette plume qui ne déroge pas à ses habitudes à nous pousser dans nos retranchements, à malmener nos cœurs et à nous tordre les tripes. Et on en redemande… Chapeau bas l’artiste qui arrive toujours à me surprendre !

 

66657971_645790582602452_7535793212032548864_n

 

 

 

Autumn #1 : Mon coeur s’ouvre à ta voix d’Arria Romano chez les éditions So Romance !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le magnifique premier tome d’Autumn : Mon coeur s’ouvre à ta voix d’Arria Romano, publié aux éditions So Romance !

Titre : Autumn #1 : Mon coeur s’ouvre à ta voix

Auteure : Arria Romano

Éditeur : So Romance

Genre : Romance

Résumé : Dans le Vermont, Autumn, une jeune femme mutique et renfermée, attire le lieutenant Jay Ranson d’une manière inexplicable… Parviendra-t-il à lui rendre la voix ?
Lorsque le lieutenant Jay Ransom retourne dans l’État du Vermont, il ne s’attend pas à être aspergé de peinture rose par Autumn Hensley en guise de bienvenue. Frappée de mutisme, la jeune femme fréquente peu de gens. Irrépressiblement attiré par cette personnalité atypique, Jay s’impose avec panache dans l’univers d’Autumn et libère à son contact une part de lui-même jusqu’ici inexplorée. Mais le métier du militaire parviendra-t-il à protéger leur histoire de tous les dangers ?
Quels sont les dangers qui guettent ce jeune couple atypique ? Suivez Jay et Autumn dans cette romance inédite, érotique et étonnante entre l’Allemagne et les États-Unis !

L’avisdeMya :

Tout d’abord merci aux éditions So Romance pour l’envoi de ce service presse qui m’a fait vibrer et transportée dans un monde qui me rappelle les belles romances du bon vieux temps. Un mélange du romanesque classique et moderne. Le style poétique et épuré de l’auteure est tellement addictif et séduira à coup sûr les âmes romantiques !

Autumn est une jeune fille très discrète et solitaire. Depuis le drame qui a frappé sa famille et dont elle était témoin, la petite fille de sept ans qu’elle était, se retrouve seule au monde avec un lourd fardeau sur ses frêles épaules. Traumatisée par la mort violente de ses proches, elle est entrée dans un mutisme total.

Aujourd’hui, voir cette jeune fille pleine de vie et solaire, enchante tous ceux qui s’en approchent. On admire son courage et sa force de caractère sous le masque de fragilité apparent. Malgré son terrible vécu, elle est parvenue à se reconstruire une belle vie. Elle est fleuriste, métier qui lui va comme un gant, aux côtés de son oncle qui l’a élevée après la tragique fin de sa famille. En fin sans la présence d’une marâtre jalouse, acariâtre et sans scrupule, sa vie serait bien meilleure. Se coltiner les critiques virulentes de sa belle-tante devant la passivité de son parent impuissant n’a rien d’idéal. Mais Autumn prend sur elle avec philosophie en attente de sa majorité pour quérir son indépendance. Jusqu’à… L’apparition d’un chevalier blanc, un béret vert pour être plus précis, chevauchant son destrier blanc, sa moto évidemment, venu d’un pays lointain pour la sauver de la vieille sorcière…Autumn, était à un tournant de sa vie, en cherche d’une identité propre et d’indépendance sans une clé de Damoclès sur sa tête. Mais, cette rencontre avec le sexy béret vert à l’aura magnétique et dont le regard intense lui fait perdre tous ses moyens, va changer la donne et ses priorités. Il va chambouler sa vie dans les deux sens. Aussi le bon que le mauvais.

Jay Hanson, entre deux missions militaires, débarque dans le Vermont pour assister au remariage de son père. Il n’attendait pas vraiment à ce que son séjour devienne plus intéressant ni à rencontrer sa destinée. Lui, tellement réfractaire aux sentiments durables et tenant farouchement à son célibat, est tout de suite charmé par la beauté aussi extérieure qu’intérieure et par l’innocence de cette jeune femme qui ne détonne pas dans le magasin des fleurs où il s’est arrêté. Une jolie fleur au milieu de tant d’autres, elle lui a parue comme un tableau de maître.

Et depuis, il n’a cesse de la surprotéger, de la faire rire, de lui faire connaître toutes ces belle choses dont elle s’est privée à cause de son mutisme. Et d’apporter un peu de couleur dans sa vie solitaire. La conquérir jusqu’à arriver à ses fins est son objectif. Car, en quelques jours, Autumn, est devenue un besoin vital. Exit ses sermons de célibat et ses a priori sur l’amour. Avec elle, il est prêt à rompre toutes ses promesses pour l’embarquer dans sa vie jusqu’à aujourd’hui plate si on exclut l’adrénaline que lui procurent ses missions aux quatre coins du globe.

Mais si leur présent s’annonce de bon augure, leur avenir n’en est que plus précaire ! Car après la lune de miel de leur relation, l’inséparables Roméo et Juliette des temps modernes, doivent revenir sur terre quand le devoir se rappelle vite à leur bon souvenir.

Comme je disais au début de l’article, j’ai tout simplement adoré l’histoire d’Autumn et de Jay. Une histoire qui à première vue, coule de source mais dont le fond est bien plus complexe qu’il ne paraît. Arria Romano y aborde des thèmes sensibles, tel le mode de vie des militaires et l’affreuse attente de leurs campagnes.

Les personnages sont attachants et émouvants. Ils nous embarquent dans leur univers si attractif et sans sommation. Impossible de le lâcher avant de le terminer. Un véritable conte de fée revisité pour en faire un plus moderne s’adaptant mieux à la réalité de nos jours. Augmenté même d’une vilaine marâtre, d’une fée attachée au bien-être de l’héroïne et d’un trouble-fête dont je ne vous en ai pas parlé pour vous laisser le plaisir de le découvrir par vous-même. Sauf si je me trompe, je pense qu’il jouera un rôle très important dans le prochain tome que j’attends avec impatience.

Une histoire dont on peut apprécier aussi la belle plume de l’auteure et la fluidité du récit. En somme, si vous avez un brin de romantisme en vous, Ce premier tome d’Autumn, est pour vous, alors laissez-vous tenter et n’hésitez pas à découvrir Mon cœur s’ouvre à ta voix ! 

66515744_1445237092295792_8744743832031068160_n