No love no fear – 2 – Memory Game, mon avis !

Hello, Voici mon avis sur un roman coup de coeur ! Merci Angel Arekin, BMR, et NetGalley pour cette magnifique et émouvante lecture !

20134401_445935092451884_1177096600_n

Titre : No love no fear – 2 – Memory Game         

Auteure : Anger Arekin  

Éditeur : BMR

Genre : Young Adult

Kindle : Par Ici

Broché : Précommande ICI

 Badge Lecteur professionnel10 chroniques de livreBadge Critiques à la Une

Résumé :       

Yano a entraîné Rine dans un nouveau jeu, bien plus complexe et dangereux que celui dans lequel ils s’affrontaient jusque-là : emménager ensemble et vivre leur amour, jour après jour. Mais ils ne sont plus les seuls à dicter les règles : leur entourage semble ruser d’ingéniosité et de perversité pour détruire leur bonheur naissant. Yano doit voler au secours de son frère et le protéger de mauvaises fréquentations, Rine devient la cible d’énigmatiques messages… Cette fois, Rine et Yano vont devoir s’allier pour remporter la partie. Plus de mensonges, plus de  secrets. Mais peuvent-ils vraiment triompher du passé qui les hante ?

L’avisDeMya :

C’est avec grand plaisir que je partage avec vous mes impressions sur cette lecture grand coup de coeur .

Je n’ai pas besoin de vous présenter Angel Arekin, si vous aimez la romance, vous avez probablement lu, au moins une fois, un de ses romans .

Aujourd’hui, elle m’a encore embarquée dans un tourbillon émotionnel avec la suite de l’histoire du trio infernal . Yano, Rine et le présumé absent jusqu’à preuve du contraire ,Mael .

Rine et Yano, prisonniers dans leur bulle amoureuse . Absorbés par leur goût éternel du jeu du chat et de la souris . Ils ne voient pas arriver le danger qui guette leur couple déjà mis à rudes épreuves par la culpabilité et le manque de communication . Ni ne voient la météorite qui explose en plein dans la bulle pour la faire voler en éclats .

Un flash back des plus douloureux, de plus triste et un retour à la case départ .

Yano, saura t-il contrôler ses émotions face à cette nouvelle et hallucinante donne que personne n’attendait ?. Saura t-il juguler ses rancœurs passées ? Sous peine de perdre celle qui le rend meilleur, celle qui attise son amour indéfectible,  il doit apprendre à partager les mots autant que ses maux .

Je disais donc au risque de me répéter, ce deuxième tome était un voyage émotionnel et un torrent de sentiments intenses . La relation entre Yano et Rine est touchante, passionnante, ardente et vibrante de sincérité qu’elle ne peut que séduire .

Quand Yano a tombé le masque de l’indifférence et de l’attitude « Je suis un connard et je l’assume », il  a laissé place à la personne craquante et dévouée qu’on était loin de deviner. Yano, doux et aux pieds de sa belle est juste magnifique . Un délice inespéré .

Les dialogues tantôt drôles, tantôt profonds et puissants ne m’ont pas laissée indifférente.

Les rebondissement s’enchaînent sans relâche, orchestrés avec maestria et dextérité .

Le suspense était aussi au rendez-vous, addictif et happant . Sur ce coup là, Angel était un brin sadique, mais quel bon auteur ne l’est pas ?

Le style de l’auteur est toujours aussi fluide et sans fioritures ce qui facilite la lecture sans s’ennuyer . Je suis restée en mode stand by au fil des pages sans aucune envie de raccrocher. Une lecture qui se dévore d’une seule traite .

Pour finir, un joli coup de coeur pour cette pépite riche en surprises . Elle m’a valu une nuit blanche mais je n’ai aucun regret . Et au mot fin, j’en ai même redemandé .

Choix de la chanson Inspirée du roman

 

 

 

 

 

Pense à moi, mon avis !

Hello les étoiles ! Je vous présente une lecture plaisir Pense à moi de Emmanuelle Aublanc ! Merci  à l’équipe Nisha éditions !

20427767_450499021995491_1066722463_n

Titre : Pense à moi

Auteure :  Emmanuelle Aublanc

Éditeur : Nisha éditions

Collection : Diamant Noir

Genre : Romance Y.A

Kindle : EUR 5,99 ICI

Broché : Précommande ICI

Résumé : 

Quand la douce Sara emménage à Monterey, elle est loin de s’imaginer qu’elle y rencontrera l’être le plus énigmatique qui soit.

Simon, lui, ne s’embarrasse pas de sentiments. Il s’est même juré de ne pas s’intéresser à la nouvelle arrivée et pourtant… même hanté par ses propres démons, il s’en rapproche dangereusement et l’embarque dans une histoire déchirante et romantique.

Il y a des relations qui bouleversent toute une vie…

L’avisDeMya : 

Le jour où la sage et raisonnable Sara a pris la décision de suivre sa mère dans une petite ville de la Californie, son destin a été scellé . Résignée, elle regardait sa vie défiler à la vitesse d’un TGV sans qu’elle puisse rien faire pour la ralentir . Un déchaînement chaotique nommé Simon . Ce dernier la jouait Bad Boy mais sans compter la perspicacité de Sara . Elle a su gratter au-delà du masque du gars odieux et irascible . S’il arrivait à duper son entourage, pas elle . Elle a le don de lire au tout profond de lui-même et ne manquera pas de déterrer tous ses secrets .

Première rencontre et premières fritions qui ont donné le ton à cette histoire .

Malgré les accrochages continuels, l’attirance est palpable entre eux . Simon se sent menacé mais vivant, euphorique, meilleur à son contact . Il a envie d’approfondir ce nouveau sentiment qui lui était inconnu jusqu’à aujourd’hui . Mais convaincre Sara de sa bonne foi, c’est une autre histoire .

Sara est tentée par ce diablotin à qui rien et personne ne résiste . Pour une fois dans sa vie, elle voudrait être irraisonnable, spontanée et irréfléchie .  Elle a fait fi des mises en garde de son entourage . Elle a plongé tête baissée dans cette aventure qui ne lui rapportera à coup sûr que souffrance et probablement un coeur brisé .

Pense à moi est une lecture riche en émotion . Le thème traité est difficile . L’histoire de deux protagonistes différents mais qui vont s’apprivoiser et mettre un peu de piquant et de lumière dans leur vie .

Une love story classique certes, mais revisitée intelligemment . Elle est passionnante, troublante, bouleversante à haut point et vibrante de sincérité .

Bravo Emmanuelle !

Conseil Musique : SOS d’un terrien en détresse 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur Les Somber Jann Saison 2, un roman de Cynthia Havendean chez Ediligne

Titre : Les Somber Jann -Saison-2

Auteur : Cynthia Havendean

Genre : Suspense-New-Adulte

Editions : Ediligne

Ebook : EUR 9,49

Broché : EUR 16,99

Résumé :   Faire vie commune avec le tueur en série le plus dangereux du pays, qui l’aurait cru ! Ce n’est vraiment pas une vie facile, je suis prise dans un terrible enfer. Bien que Jaylen Somber Jann me promette d’être fidèle et de ne plus faire de mal à personne, les preuves dévoilent le contraire. Entre nous, la tension et les querelles augmentent. Jaylen est si occupé à savourer ses meurtres qu’il ne remarque même pas que je suis dans la mire de Zacharie, un garçon dangereux et impitoyable. En m’enfonçant dans l’univers de Jaylen, je découvre chaque jour des horreurs encore plus atroces les unes des autres. Des jeux barbares et sans pitié pour d’innocentes victimes. Même si je suis éprise de lui, je devrais le quitter, fuir cette famille de détraqués, mais j’en paierais le prix de ma vie !

Mon avis écrit par #Carine :

Si mon avis était mitigé sur le premier tome, me voilà ravie du second ! La plume de

Cynthia Havendean est beaucoup plus posée, mais surtout, elle va nous dévoiler enfin ce qu’il se passe dans la tête de nos protagonistes et nous allons comprendre un peu mieux leur comportement. Le suspens va alors être omniprésent, et les Somber Jann n’ont pas fini de faire couler le sang !

Engy vit désormais avec les Somber Jann. Fait-elle partie des leurs ? Ce n’est pas encore gagné, mais Jaylen est là pour elle et la protège comme il le peut, et surtout à sa façon…

Celui-ci s’est retiré du réseaux à la demande de sa belle, mais elle sent bien qu’il lui cache encore beaucoup de choses. Lui ment-il ? A-t-il vraiment raccroché après qu’Engy lui ai sauvé la vie ?

Rien n’est sûr, pourtant il va falloir qu’elle mette ses doutes de côté et lui faire confiance car elle est en danger, et seul Jaylen Somber Jann pourra la protéger au mieux… envers et surtout, contre tous…

Engy est toujours un peu perdue mentalement, elle ne se comprend pas elle même… L’amour qu’elle ressent pour Jaylen dépasse la raison pour vivre cette vie à ses côtés.  Elle évolue, prend en assurance, s’affirme et s’impose auprès de tous, même si intérieurement son manque de confiance est toujours là et qu’elle manque encore parfois de raisonnement en ce qui concerne les personnes que les Somber Jann fréquentent.

Pourtant lorsqu’elle va être à nouveau confrontée à violence, elle prend sur elle et ne va plus être cette « petite chose » fragile, non, sa haine et sa soif de vengeance vont faire d’elle une nouvelle personne…  Engy serait-elle prête à devenir une vrai Somber Jann ? En aura -t-elle le courage mais surtout, le cran ?

J’ai été surprise de retrouver nos protagonistes de la première saison, car je pensais qu’il y  aurait une saison par frère. Je dois dire que cette dernière fût très agréable car trop de questions m’étaient restées en suspend, et j’ai retrouvé un approfondissement qu’il m’avait manqué auparavant.

On va rentrer dans le vif du sujet et vivre une vie de tueur en série avec de l’action à foison, des tensions, du sang… beaucoup de sang… des têtes qui tombent, la vengeance, et une traque incessante qui va faire de ce tome une vrai Thriller.

Accrochez-vous si vous êtes sensible, car la violence n’a aucune limite… Les nouveaux personnages ne sont pas des enfants de cœur, et même si on se demande ce que fait la police, on fini par l’oublier aussi, tant on est pris dans le feu de l’action.

Cynthia Havendean nous offre une autre vision des protagonistes en les dévoilant un peu plus. Particulièrement Jaylen que l’on découvre plus en profondeur. Mais les secrets planent encore et Joshua en cache un qui a l’air lourd de conséquence. Pourtant il rêve et aspire à une autre vie, loin du sang et de toute cette violence, mais il est, et restera un Somber Jann, et lorsque la famille a besoin de lui, il est toujours là. Jonas quant à lui, les efforts qu’il fait auprès d’Engy ne l’empêchent pas de la tourmenter encore et toujours. On le devine faux et sournois pourtant il ne cesse d’être là et attend toujours l’approbation de son frère pour entrer dans la danse macabre que peut lui offrir le milieu.

Révélations, tentions, trahison, bain de sang et rebondissements font monter le suspens crescendo et nous emmènent dans une traque sanglante dans laquelle Engy se retrouve en ligne de mire de Zach.  Un tueur en série lui aussi, mais qui pourrait presque faire passer Jaylen pour un agneau…

Une fin dans une ambiance noire aussi cruelle que dérangeante qui nous laisse en apnée et me fait dire que Cynthia Havendean est peut être aussi sadique que ses protagonistes lol. Mais il faut ajouter que nous, nous sommes aussi psychopathes qu’eux pour aimer évoluer dans ce milieu sombre, glauque mais qui nous fascine autant qu’il nous captive.

Vite la suite !!!!

Un grand merci à Ediligne pour sa confiance ainsi qu’à Cynthia pour service presse très saignant. Je suis cuite à point et prête pour un troisième round !

 

 

 

 

 

 

 

 

Mon avis sur He’s She, un roman de Layla Namani

Titre : He’s She

Auteur :  Layla Namani

Genre : Young Adult

Editions : Auto-édité

liens d’achat :

Ebook :  EUR 1,99

Broché : EUR 13,70

Résumé : Après un accident qui aurait pu lui coûter la vie, Léna Reed se voit grandir trop vite. De nature réservée, cette habituelle rêveuse le devient davantage et s’enfonce dans une routine ordinaire. Entre le lycée et son petit job d’étudiante, elle ne s’accorde plus aucune extravagance, passant à côté de ce qui devrait être ses plus belles années… Mais la vie en décide autrement et pose un homme sur son chemin… Un homme mystérieux dont la beauté inhumaine est insoutenable… A partir de cet instant, la vie de Léna Reed va prendre un autre sens et tout va changer. En bien ou en mal ? Plongez dans cette intrigue irritante et poignante dont le dénouement bouleversera peut-être votre vision de la vie.

Mon avis écrit par #Carine :

Léna, une jeune fille de 16 ans échappe de peu à la mort… Un dur moment pour elle où toutes ses croyances s’effritent au fur et à mesure que l’ombre l’emporte dans les eaux glaciales… Par chance, elle sera sauvée de ce lac qui ne cherchait pourtant qu’à l’engloutir dans un silence effrayant. Mais si physiquement elle se remet après un coma, ce n’est pas le cas mentalement. Elle a vraiment du mal à reprendre le court de sa vie, et reste assez traumatisée au point de ne plus croire en rien. Un traumatisme qu’elle garde secret aux yeux de tous…

Deux ans sont passés et à l’aube de ses 18 ans, Léna est toujours l’ombre d’elle même. Ses parents étant partis en déplacement pour quelques mois, sa vie se résume à ses cours et son Job au supermarché du coin, ne s’accordant aucun plaisir de la vie. Elle refuse toute soirée ou sortie. Les garçons ? Elle ne s’en approche même pas,  passant complètement à côté de sa jeunesse qui se voudrait pourtant insouciante…

C’est au détour d’un rayon, dans le magasin où elle travaille,  que tout va basculer… Son cœur en stand by depuis si longtemps va recommencer à battre, et la faire se sentir enfin vivante…

Un regard saisissant et hypnotique va la laisser sans voix… Devant elle se tient le garçon le plus beau qu’elle n’ait jamais vu. Mais c’est ce qu’elle ressent qui la perturbe. Son cœur bat fort, très fort pour cet inconnu qui se tient devant elle… Coup de foudre ? Peut-être … mais elle ne peut imaginer une seule seconde qu’il pourrait s’intéresser à sa petite personne. Léna ne se voit pas, elle ne se rend pas compte de sa beauté naturelle qui attire pourtant les regards de beaucoup de garçons. Mais tout va changer et elle va enfin découvrir la vie d’une fille de son âge. Elle va apprendre tout simplement à vivre…  Reste juste à savoir si elle saura gérer ses sentiments naissants  et prendre les bonnes décisions, les bons chemins… Si elle saura ouvrir son cœur, et à qui…

He’s She est une magnifique romance Young Adult qui m’a laissée comme deux ronds de flan. On m’avait beaucoup parlé de ce roman qu’il fallait à tout prix que je lise. Pourtant lorsque je l’ai commencé, je ne me suis pas laissée emporter. Une belle histoire certes, mais rien de transcendant dans un premier temps. Une ado qui après un choc traumatique réapprend à aimer la vie et découvre les sentiments. Des sentiments qui vont la bouleverser au point de ne plus savoir qui elle est vraiment. Qu’ils soient d’ amour ou d’amitié, le tout dans une ambiance un peu toute tracée. Quelques répétitions ont même un peu gêné la fluidité de ma lecture sur le début.

Mais les rebondissements et le mystère qui plane prennent vite le dessus, et les hypothèses fusent tout à coup en faisant monter l’adrénaline crescendo. On cherche à comprendre le pourquoi du comment, on n’arrive même pas à se décider pour elle, tant tout est ambigu. L’auteur réussi là l’exploit de nous faire entrer dans la peau de cette adolescente, ce qui veut dire alors ressentir ses souffrances, ses confusions, ses peines et ses espoirs… Mais aussi toute l’émotion qui entoure son histoire …

La plume de Layla Namani a pris de l’assurance au fil du récit qui est devenu beaucoup plus fluide, mais surtout, très déroutante et profonde. Je ne sais pas à quel moment j’ai été happée mais une chose est certaine, c’est que passé ce cap, il m’a été impossible de sortir la tête du roman. On se prend vite d’affection pour les personnages, les principaux comme les secondaires, qui sont vraiment attachants et intéressants.  En acceptant de vouloir s’amuser comme tout le monde, Léna plonge dans un univers qui n’est pas vraiment le sien, mais c’est pas sûr qu’elle puisse en ressortir indemne… Ses sentiments sont trop confus, tout se mélange, et elle ne sait même plus distinguer l’amitié de l’amour. Elle va même découvrir pour la première fois le désir, et la jalousie… C’est comme si tout se qu’elle ressentait était décuplé et que tout allait trop vite pour bien réfléchir. Trop de questions sans réponse… Trop de mystère… Trop de cauchemars la hante…
Jusqu’où ira-t-elle pour assouvir ce feu et ce besoin insatiable qui naît alors et qui brûle en elle ? Pourquoi Sam souffle t-il autant le chaud et le froid et surtout pourquoi il n’est pas le seul à lui faire tout à coup de l’effet ?

Si je me suis doutée de l’intrigue vers le milieu du récit, qui était tout de même très bien menée, je suis restée très surprise et conquise par la chute . Le dernier chapitre est prenant, saisissant et d’une profondeur à vous en fendre l’âme. Un retournement de situation à 180° qui m’a laissé bouleversée mais aussi heureuse de ma lecture.  Si j’avais émis quelques doutes au début du roman, la fin les balayent tous d’un revers de main comme s’ils n’avaient jamais existé.  J’ai lu la dernière partie à haute voix pour en faire profiter ma fille qui lisait à mes côtés. Il fallait que je partage ce moment fort qui rend cette histoire époustouflante et faisait battre mon cœur si fort, que j’en entendais presque l’écho…

Un grand merci à Layla Namani pour ce merveilleux service presse que je n’oublierai pas de sitôt.  Même si cette fin me convenait parfaitement, le fait de savoir qu’une suite va faire son apparition me rend tout de même impatiente… j’ai vraiment hâte de te lire à nouveau !

 

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur A toi un roman de Céline Musmeaux chez Nymphalis

(musique proposée à la lecture par notre étoile musicale Elyiona)

Titre : A toi

Auteur : Céline Musmeaux

Genre : young Adult

Editions : Nymphalis

Ebook : 5.99 €

Broché : 15.99 €

 Un appel à la romance

« La vie est un combat. Alors, bats-toi ! »

RÉSUMÉ :

À dix-neuf ans, Maya est une dure à cuire. Du haut de son mètre quatre-vingt, elle espère devenir mannequin et elle travaille très sérieusement dans ce but.

Entre son boulot d’appoint et les séances à la salle de sport pour affiner sa silhouette, elle a très peu de temps pour s’amuser. Pourtant, lorsqu’un soir, elle rentre chez elle après un shooting, elle n’hésite pas à venir en aide à un homme qui se fait tabasser.

Son intervention à coup de bombe lacrymogène fait fuir les agresseurs. Elle s’accroupit donc pour secourir la victime et découvre qu’il s’agit de Yann Morin, l’ancien roi du lycée.

Dépitée de faire face à ce fantôme du passé, Maya se redresse pour partir. Yann décide néanmoins de s’imposer brutalement dans sa vie.

Mais, la jeune femme n’est pas du genre à se laisser faire. Qui gagnera ce combat ?

Destiné aux jeunes lecteurs âgés de 15 ans et plus.

Mon avis écrit par #Carine :

Maya est une jeune fille de 19 ans qui a vécu un énorme drame il y a quelques mois. Son besoin de se reconstruire et de prendre de la distance envers les siens,  lui fera prendre son indépendance et essayer de réaliser son rêve dans le mannequinat. Mais la vie n’est pas facile et il lui faut travailler doublement pour s’en sortir.

Si Maya est une forte tête, elle n’en reste néanmoins aussi fragile tout au fond d’elle. Toutefois il est hors de question que qui que ce soit s’en aperçoive. Seul Lorenzo avait tous les droits sur elle… Lorenzo, le seul homme de sa vie, son ange gardien, son tout…

Un soir en rentrant de son travail très tard, un fantôme d’un passé pas si lointain refait surface d’une façon assez fracassante. Si Maya a pu un jour en être secrètement amoureuse, aujourd’hui il est clair que ce n’est plus le cas. Elle lui voue plutôt une haine féroce et elle n’est pas la seule…

Yann, le beau Gosse du lycée et meilleur ami de Lorenzo n’est aujourd’hui plus le même. Le temps qui passe n’efface pas les douleurs qui comptent… Ces douleurs qui anéantissent en un rien de temps tous vos objectifs, vos perspectives d’avenir et vos espoirs…

Toujours est-il qu’il n’est pas devant chez Maya pour rien, et même si elle ne veut rien entendre, il est prêt à tout pour qu’elle lui accorde sa confiance afin de pouvoir veiller sur elle.
Mais pourquoi maintenant ? Que cache-t-il à Maya ?

Sera-t-elle assez forte pour lui pardonner l’impardonnable ?

Céline Musmeaux nous entrainent une fois de plus dans le cœur et l’âme des ces adolescents meurtris et en mal être. Ces jeunes adultes juste prêts à commencer leurs vies en traînant déjà un lourd passé malgré leur jeune âge…
Écorchés vifs, ils souhaitent se reconstruire. Mais pour y arriver il leur faudra d’abord affronter une vérité qui fait mal, des non-dits et des secrets bien gardés jusqu’à présent. Mettre fin à une culpabilité dont ils ne sont pas maître, tout en se battant l’un pour l’autre et donc, un contre l’autre.

Comment détester une personne autant qu’on peut l’aimer ? On se protège, en rêvant à un bonheur qu’on a peur de toucher du doigt par honte d’y succomber malgré l’interdit ? Comment trouver la force et le courage d’assumer ses choix en tant qu’adulte et d’accorder enfin le pardon pour trouver la paix et rêver à l’avenir ?

Nos jeunes protagonistes nous touchent par leurs combats et les émotions qu’ils en dégagent. On peine vraiment à les voir se débattre dans leurs sentiments. Maya qui se cache derrière son caractère impétueux donnera t-elle assez de force à Yann pour qu’il se batte pour lui, pour elle, pour eux ?

Je vous laisse découvrir cette romance qui sera le combat de deux êtres qui se refusent le droit d’être heureux par l’ombre qui plane au dessus de leur relation…. Lorenzo… Qui pourtant absent dans le roman, brille de sa présence grâce à la plume de Céline qui réussi à l’inclure totalement dans  le récit. Il en fait partie à part entière, à tel point que l’on souhaite le connaitre vraiment… lui et tous ses secrets.

Un roman sur la reconstruction qui passe avant tout par le pardon, mais aussi par ce que génère la haine des autres qui par manque de courage pour affronter la réalité, désigne un coupable idéal qui portera le fardeau à leur place. Un récit touchant et émouvant qui ne manque pas de force et encore moins de fluidité.

Un grand merci à Céline Musmeaux et aux Editions Nymphalis pour ce service presse et ce bon moment de lecture.

Lorenzo: Like an angel (Spin Off de « À toi ») arrive dès le 1 juillet !

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Mon avis sur … Déviants, tome 1 : innocence de Cara Solak aux éditions Plumes du Web

Titre : Déviants, tome 1 : innocence

Auteure : Cara Solak

Éditeur : Plumes du Web

Genre : Romance Dystopie / Young Adult

Boutique plumes du Web : ICI  sortie le 15 juin 

Kindle : 4.99 € ICI

Broché : 17.90€ ICI

Résumé :

Survie. Résistance. Liberté.

3 petits mots simples. Le combat de toute une vie. La lutte commence ici…

Gabrielle, 20 ans, est une jeune fille secrète et solitaire. Mais depuis longtemps déjà elle se sait différente, de ce genre de différence dont il ne vaut mieux pas parler. Alors elle vit avec et préfère se faire discrète en ces temps troublés.

Sa rencontre explosive avec Matthew, jeune professeur de psychologie aussi attirant qu’agaçant, voit toutes ses certitudes voler en éclats.

Parce qu’elle n’est pas seule. Ils ne sont pas seuls à être différents.

Pour le gouvernement, ils sont considérés comme des… Déviants.

L’avis d’Elyiona :    à découvrir absolument !!

Alors qu’il y a peu de temps encore, je lisais peu de dystopie, les auteures comme Cara Solak vont sans aucun doute me rendre addict à ce style de lecture. Car il est des livres qu’une fois débutés nous sommes certains de vouloir tous les lire, Déviants rentre d’ors et déjà dans cette catégorie, les deux pieds dedans… à moi désormais de vous dire pourquoi !

Gabrielle est une jeune femme de 20 ans qui, de prime abord, semble tout ce qu’il y a de commun. Mais cela n’est qu’une apparence qui lui est de plus en plus difficile de cacher. Alors qu’elle débute ses études de médecine à la faculté, elle rencontre un de ses professeurs pour le moins surprenant.

Distant, froid et arrogeant, Matthew recèle néanmoins un pouvoir d’attraction sur la gente féminine du fait d’un charisme et d’un corps très attrayant. Intelligent de surcroît il laisse très peu de personne indifférente. Mais derrière le masque ce jeune homme de 26 ans se cache une facette de son quotidien que la majorité des gens ignorent…

Car il est différent.. car il pourrait bien être la clé des questions de Gabrielle. Elle n’est plus seule désormais, toutefois trop de paramètres sont encore inconnus.

Envers et contre la société et les membres de l’URS, s’entame alors un jeu de force ! Quels sont donc ces secrets si bien gardés ? Quels sont les vrais dangers ? Rien n’est acquis, reste maintenant à se battre !

Sans compter que Matthew et Gaby ont, tous deux, un caractère explosif et leurs rencontres seront souvent signe d’étincelles. Jusqu’où seront-ils prêts à aller pour faire cause commune ? Mais gare à eux, car au monde des apparences, personne ne sait qui est le Roi !

C’est ainsi avec grand plaisir que je me suis remise à la lecture de la dystopie grâce à une couverture et un synopsis plus qu’attrayants. J’ai été plongée dès le départ dans cette histoire, sortant des sentiers battus, avec des personnages et un cadre très ordonné.

Pourtant dès le départ j’ai perçue que le tout serait bien plus complexe qu’il n’y paraît et je ne me suis pas trompée. J’ai littéralement dévorée chaque page à la recherche permanente d’en savoir toujours plus… Chaque élément est posé et alors que vous pensez avoir une certitude tout s’ébranle et vous revenez à votre point de départ. Mes questionnements permanents auxquels vous m’échapperez pas vous non plus, prouveront que la plume de l’auteure est d’une qualité comme il est bon d’en découvrir.

Le rythme effréné avec lequel j’ai lu ce livre en a été pour moi le gage de mon immersion.

Cara Solak aura également réussie, sans le moindre doute, à donner vie à des personnages dans cette société surréaliste. Chacun d’entre eux aura une personnalité qui leur est propre et malgré cela, il ne m’a été possible d’affirmer du bien fondé de leurs prises de position. Impossible de ne pas être suspicieuse de chacune de leurs actions ? Comment être certaine qu’ils sont du bon côté de la balance ?

Et que dire du duo Matt/Gaby hormis le fait que je suis indubitablement tombée sous leurs charmes. Mêlant failles, barrières et convictions ils ont chacun une bataille à mener et j’ai vibrée à chacune de leur péripétie.

Vous l’aurez compris cette lecture m’aura donnée la certitude que je poursuivrais cette aventure avec le plus grand plaisir. L’auteure aura donc à son arc une nouvelle addict aux Déviants et à leur combat. Sa plume d’une précision et d’une qualité remarquable aura su me bercer au rythme des illusions et des désillusions !

Ce premier tome marquera donc le début d’un nouvel environnement ! Jusqu’où l’auteure Cara Solak nous amèra-t-elle ? Il ne nous reste plus qu’à franchir le cap et choisir son camp…

Je remercie les Éditions Plumes du Web pour cette superbe découverte, il me tarde désormais d’en savoir plus…

Musique proposée à la lecture :

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Deep Secrets – Saison 1, mon avis !

Hello, je vous présente mon avis sur Deep Secrets, un début fascinant et emballant . Merci Delinda Dane et à Kaya éditions pour le service presse .

L’image contient peut-être : 1 personne, texte

Titre : Deep Secrets – Saison 1

Auteure : Delinda Dane

Éditeur : Kaya éditions

Collection : Dangerous Love

Kindle : ICI

Résumé :

Deep Secrets Saison 1

Lui, c’est Madden. Madden Gage, la star du lycée, le bad boy impitoyable et adulé de tous, celui qui fait retourner les têtes sur son passage. Celui qui cache un terrifiant secret, et qui hurle sa souffrance toutes les nuits.

Elle, c’est Rileigh. Rileigh Saint, le fantôme du lycée, la fille dont personne ne se souvient jamais, celle qui observe en retrait et qui n’aime rien mieux que la solitude. Celle dont la vie va basculer le jour où, sans le vouloir, elle va découvrir le secret de Madden.

Entre harcèlement et manipulation, Madden et Rileigh vont entamer une relation trouble – de celles qui vous obsèdent jour et nuit, mêlant haine et dépendance.

De celles qui bouleversent tout, surtout quand l’amour y fait son apparition. De celles qui ne plaisent pas à tout le monde. De celles qui mettent votre vie en danger.

L’avisdeMya : Hâte de découvrir la suite !

Rileigh, est une petite souris effacée . Une fille qui ne fait pas de vagues. Elle rase les murs pour ne pas attirer l’attention sur elle .

Jusqu’au jour où le bad boy de son lycée lui fait l’honneur de s’intéresser à elle . Et depuis, sa vie est devenue un cauchemar .

Madden, c’est un beau petit crâneur . Pour rester dans le politiquement correcte, ce n’est pas le premier épithète qui me vient à l’esprit en rédigeant cet article . Il est caractériel, imbu de lui-même, de son nom et du fric familial . Tout content de son effet sur son entourage, il en profite et sans vergogne pour asseoir son autorité .  Rien ne le rend plus heureux que d’humilier son prochain et sans états d’âmes !

Le jour où ses yeux glacés et baladeurs ont croisé ceux de Rileigh, il a décidé de faire d’elle son souffre – douleur . La candidate parfaite pour s’oublier et s’enivrer de la pulsion d’adrénaline que lui procure son pouvoir sur elle .

Mais c’est à la tombée de la nuit, quand Madden, se faufile précautionneusement chez lui,  pour ne pas alerter le démon qui l’habite, qu’on découvre le vrai Madden . Sa vie est d’une horreur continue . Ce qu’il subit quotidiennement fait de lui le mec qu’il est devenu . Et il n’est pas prêt de changer . C’est Rileigh qui va payer pour tout son mal-être . Cette dernière est partie pour regretter cet échange de regard qui lui coûtera bien plus qu’elle n’imagine .

Delinda pour sa deuxième publication et sa première chez Kaya, signe une romance qu’on ne peut lire qu’avidement et d’une traite . Elle est captivante, addictive et garantit beaucoup d’émotions .  Pourrait-on parler d’ores et déjà de marque de fabrique ? It’s my hope ! Elle m’a enchantée par ce début plus que prometteur et la suite nous réservera probablement de belles surprises, plus de rebondissements et beaucoup de frissons .