J’écris, tu me lis, mais…qui suis-je ? Avec Mila Jensen !


Hello les étoiles, nous vous invitions à découvrir ce que Mila Jensen, l’auteure de la duologie, Unexpected Love, vous a concocté dans notre rubrique « J’écris, tu me lis, mais…qui suis-je » avec tous nos remerciements pour sa disponibilité et son humour ! C’est un plaisir de la lire comme vous allez le constater par vous-même !

3f674f7b106d0c0b37e038356301a5b0

Mila Jensen : On m’a donné carte blanche pour me présenter. Je vais donc vous parler d’une chose qui me tient à cœur : L’accouplement des limaces-banane.
Comme toute limace qui se respecte, elle est hermaphrodite, c’est-à-dire qu’elle possède les deux sexes. Elle a donc un vagin sur le côté de la tête (Pratique ! Ou pas…) et également un énorme pénis ! Après avoir copulé pendant des heures (oui, oui des heures !), il est fréquent que le pénis géant reste coincé dans l’orifice génital (oups !). Heureusement, il existe une solution radicale que l’on appelle l’apophallation. (À ne pas confondre avec la fellation, les amis !) En d’autres termes : l’une des limaces va grignoter le pénis du partenaire jusqu’à l’arracher. Cool, non ?
Maintenant que vous connaissez tout ou presque sur la vie sexuelle (méga intéressante, vous en conviendrez) des limaces-banane, je vais vous parler… du cycle de reproduction du manchot pygmée.
Non, je blague. Promis, j’arrête là.

53795395_403824163768230_6452045763500310528_n

Moi, c’est Mila. (En vrai, ce n’est pas Mila, mais bon passons…)
J’ai quarante-deux ans, je suis originaire de Bretagne, mais j’ai migré en Tunisie depuis 10 ans, je suis mariée et maman de deux enfants et… je suis fan des limaces-banane (dont je viens de découvrir l’existence, il y a quelques minutes à peine mouahaha.)

 

44107703_315581959259118_3114546795129077760_nJ’écris depuis deux ans seulement, l’envie de gribouiller des pages ne m’a jamais attirée auparavant. C’est la lecture qui m’a poussée vers l’écriture, car je suis avant tout une lectrice passionnée. À ce jour, j’ai écrit deux romans, une duologie : Unexpected Love qui est une romance érotico-comique. Elle mêle humour et sexe torride, tout en abordant des sujets d’actualité. Le premier tome, A la folie est sorti l’année dernière chez Eden Collection.

 

Résumé : À vingt ans, Callie est la reine de la malchance  ! À force de confondre sa gauche et sa droite, elle a échoué six fois au permis de conduire. Et surtout, elle désespère de décrocher enfin son Bac et voue aux maths une haine viscérale qui le lui rendent bien.
Mais cette fois, le karma semble avoir pitié d’elle  : dans un café, elle a le coup de foudre pour l’un des clients. Beau, musclé, c’est un véritable ange tombé du ciel. Alors qu’elle pensait ne jamais le revoir, elle a la surprise de le retrouver… complètement nu dans sa propre salle de bains  !
Le beau gosse est un jeune professeur de mathématiques hébergé par les parents de Callie le temps qu’il trouve un appartement. Malgré son horreur pour la matière qu’il enseigne, la jeune femme lui demande des cours particuliers. Et elle a bien l’intention de lui montrer tous ses talents…
Prof sexy + étudiante déjantée = danger ! (Lien d’achat )

71747836_523915425092436_4376015089812111360_n

D’ailleurs, pour info : A l’infini, le tome 2, est sorti aujourd’hui dans la même collection. (Lien d’achat)

Résumé : Callie a eu le coup de foudre pour Daniel, son beau et jeune prof de maths avec qui elle a pris des cours – très – particuliers… Depuis, le couple file le parfait amour, au point qu’ils attendent un enfant.
 
Mais leur bonheur est de courte durée, car  quelqu’un envoie à Callie des photos dérangeantes. Ce qui, au début, semblait être une simple farce, se transforme rapidement en cauchemar.  
Quelqu’un en veut à la jeune femme, mais qui  ? Le harceleur aux clichés pervers  ? L’ex de Daniel qui fait son grand retour  ? Une chose est sûre  : le karma semble s’acharner sur les futurs parents. Ils vont devoir écarter définitivement cette menace qui plane sur leur amour… et sur leurs vies. 

Projet : 

186843699-176-k300227

Sinon, côté projets, j’ai presque terminé l’écriture d’une romance feel good qui sera, cette fois-ci, en un seul tome. La particularité de l’histoire, c’est que mon héroïne est en réalité une anti-héroïne, une peau de vache que l’on adore détester, puis que l’on apprend à aimer au fil des pages malgré ses défauts.

P.S : Si vous êtes curieuses, vous pouvez retrouveR le feel-good de Mila Jensen en suivant le lien (Lien Wattpad) ! Sea, Sun and fucking Island a eu 27.3K lectures, 6.3K votes en 46 Chapitres !

 

black big heart iconEnsuite, j’ai griffonné sur le papier le plan d’une dark romance, registre totalement différent de ce que j’ai écrit jusqu’alors. C’est donc un challenge pour moi, reste à savoir si je vais réussir à relever le défi. 😉

 

 

Voilà, voilà, ce sera tout pour aujourd’hui. À moins que vous ne vouliez que je vous explique le cycle de reproduction du manchot pygmée ? Dans ce cas, on peut s’arranger ^^ 

71863669_113520540053696_5491877460515487744_n

J’écris, tu me lis mais… qui suis-je ? Avec Arielle Franck ou Jackie Péric !


Hello les étoiles, la rubrique J’écris, tu me lis mais…qui suis-je ? vous présente Arielle Franck ou Jackie Péric qu’on remercie pour sa disponibilité !

22089861_401075196976469_8215949750549482166_n

Bonjour les étoiles ! Je vous remercie pour votre intérêt et vous propose de vous parler un peu de moi. L’exercice n’est pas facile, car si raconter des histoires est mon quotidien, me dévoiler est hautement plus difficile.
Allez, je me lance !

 

54518878_417898015442607_7987061663431917568_n

JE SUIS…
Jackie Péric et Arielle Frank.
Une seule et même personne, pour deux genres d’écriture !

J’écris…
Jusqu’à l’année dernière, j’ai publié, sous mon vrai nom, Jackie Péric, des centaines d’articles de presse et quatre livres pratiques, édités aux Éditions Le Souffle d’Or et First. Il s’agit essentiellement d’ouvrages pratiques, destinés aux futurs et jeunes parents qui recherchent des informations et conseils dans les alternatives naturelles.
Ces livres m’ont permis d’être invitée dans de nombreuses émissions de radio et télé, ainsi que d’animer des ateliers et conférences sur ces sujets.

69518974_499152793983795_319592085613182976_n

Toujours sous Jackie Péric, je viens de publier un roman contemporain, Le Plan Divin, un roman contemporain, qui participe au concours Les Plumes Francophones 2019, organisé par Amazon.
Ce roman relate l’histoire d’une rencontre improbable entre deux personnes aux vies diamétralement opposées, deux âmes en peine, qui ne se seraient jamais trouvées sans Le Plan Divin. À travers l’histoire de chacun, le lecteur est transporté dans des mondes où la violence et le malheur côtoient le mépris et la débauche. Jusqu’à ce que le destin les conduise à vivre une relation exceptionnelle, plus forte que l’amour et l’amitié. Un Plan Divin, qui les liera à tout jamais l’un à l’autre.
Pour écrire ce livre, je me suis inspirée de mes expériences, de rencontres plus ou moins heureuses, de ma maladie, de mes peurs et espoirs. (Lien d’achat)

 

51479916_398645484034527_4778477160652341248_n

Sous mon pseudo Arielle Frank, la jeune maison NDB éditions a publié La Faute Exquise, un roman érotique, qui remporte un franc succès auprès des lectrices et lecteurs.
Eh oui, les hommes sont friands d’érotisme !
J’ai découpé le roman en sept péchés capitaux. (Lien d’achat) À travers chacun d’eux, La Faute Exquise nous entraîne dans la vie d’une femme qui découvre la sexualité sur le tard, avec un homme qui est à mille lieues de son idéal, mais dont elle va totalement dépendre affectivement et sexuellement. La Faute Exquise est histoire d’une relation où désirs, attentes et doutes s’entremêlent, créant confusion et contradictions. Mais jusqu’où va-t-elle les mener ? C’est à vous de le découvrir !

70502005_510526312846443_888657385269231616_n

Face à l’enthousiasme de mes lecteurs, j’ai écrit la suite, Jeu Immoral, qui sortira avant la fin de l’année. Comme son nom l’indique, ce roman est nettement plus sombre, inspirés de jeux sexuels singuliers, où jalousie et partage vont malmener les sentiments ressuscités du couple.
Bien qu’il puisse se lire indépendamment de La Faute Exquise, je recommande aux lectrices et lecteurs de démarrer par le premier volet, car l’érotisme monte en puissance !

 

 

 

53736320_416353592263716_7466802881773961216_n JE LIS…
De tout : thrillers, polars, biographies, etc. Sauf des romans érotiques. Cela peut sembler paradoxal…
Je dois avouer que je n’ai jamais lu de romance érotique. Pour écrire La Faute Exquise, je n’ai été guidée que par ce que j’ai vu et entendu sur la difficulté de vivre une véritable relation amoureuse, à notre époque du « tout jetable ». Après avoir publié ce roman, j’ai essayé 2-3 titres mais je ne m’y suis pas retrouvée. C’était soit trop cru, soit trop alambiqué. Je ne sais pas si c’est mon esprit journalistique mais j’aime quand les histoires et les personnages sont réalistes. J’ai besoin de m’identifier aux héros et aux situations.
Et ma pudeur naturelle entre en jeu également. Je préfère l’érotisme au porno, jusque dans le choix des mots que j’utilise dans mes écrits.

dordogneJE VIS…
Dans une ville à la campagne ! Il y a 5 ans, j’ai quitté la région parisienne, le « fameux » 9-3 pour la Dordogne.
Pas pour le foie gras (je suis végétarienne !) mais pour la qualité de vie.
J’ai trouvé ici tous les avantages de la ville (commerces, animations…) couplés à la nature.

 

 

1-heavymetalsbJE VIBRE…
Quand je n’ai pas un stylo ou un clavier sous la main, je lis ou écoute de la musique… du Metal essentiellement.
J’aime également me promener au bord de la voie verte ou dans les villes médiévales du Périgord.
Et même si je ne suis pas douée, je persiste à bricoler ma maison du XIIIe siècle !

flex-thermocollant-chut-je-reve-2-p
JE rêve…
Que je gagne au loto… dommage, je ne joue pas !
Que les politiques et lobbyistes s’intéressent enfin à la question de l’environnement afin de préserver la seule planète habitable que nous connaissions.
Que mes romans deviennent des Best-Sellers.
Non, en fait, je n’aspire qu’à vivre des moments de bonheur, petits et grands. Et c’est déjà beaucoup.
LIEN VERS MES LIVRES…
Le Plan Divin : Deux vies et un destin : Lien d’achat
La Faute ExquiseLien d’achat
Page présentant mes autres livres : Lien Amazon
Eczéma de l’enfant, comment le soulager naturellement.
Produits et soins naturels pour maman et bébé.
Jeune maman, la nature est votre alliée : Guide pratique des premières années.
En forme et sereine en attendant bébé.
Lien réseau social pour la suivre : Facebook

 

Merci les étoiles pour votre attention et au prochain rendez-vous !

 

69675107_498431380722603_3933281176516558848_n

J’écris, tu me lis, mais… qui suis-je ? Avec Eva de Kerlan !


Hello les étoiles, à l’occasion de la sortie aujourd’hui d’ Another Me, une romance contemporaine, Eva de Kerlan que nous remercions de se prêter au jeu, se livre à vous dans notre rubrique « J’écris, tu me lis, mais… qui suis-je ?

57387316_434267923971938_7609064890245840896_n

Qui je suis ? Tout simplement Eva. C’est-à-dire : une maman, une rêveuse, une fille qui aime crapahuter dans les montagnes, prendre l’air, naviguer en canoë et m’évader de mon quotidien.
Je suis une lectrice absolue, je dévore les bouquins depuis mon plus jeune âge. Ils ont été les compagnons de mon enfance et de mon adolescence. Aujourd’hui encore, je ne conçois pas ma vie sans lire, ne serait-ce qu’un peu. Quels genres ? aventure, policier, historique, SF, fantasy… ce qui me fait rêver, ce qui m’apprend, ce qui me retient et m’emporte loin de tout ce que je connais.

69583427_1542745165850465_6793949001625370624_nJ’ai longtemps rêvé d’une carrière dans l’histoire et l’archéologie, j’ai même fait des études en ce sens (niveau maîtrise s’il vous plait), mais les aléas (et le peu de postes dans le secteur) m’ont entraînée vers le milieu de l’édition (par hasard absolument, notez-le bien). J’y suis restée, totalement conquise. J’ai donc passé de nombreuses années de l’autre côté des bureaux, sur les textes, tout en écrivant mes propres textes les soirs, au calme, à la maison.

 

Ecrire, si je devais résumer ça en quelques mots, ça serait : c’est toute ma vie. C’est indispensable. Sans ça, je meurs.
Je n’exagère pas ! lorsque je bloque sur un passage d’un de mes manuscrits, lorsque mes occupations (famille, gestion, etc) me tiennent éloignée de mes cahiers, je suis triste, presque mal. Ecrire est nécessaire et vital en gros, c’est un plaisir, une passion, ça fait partie de moi, au même titre que tout ce qui compose une personne : ses pensées, ses préférences, ses affinités, ses choix… c’est quelque chose que je pratique depuis… depuis toujours sans doute, oralement quand j’étais jeune, puis avec mes crayons et mes cahiers ensuite.
(parenthèse en passant : OUI j’écris à l’ancienne, avec des cahiers, des stylos, des crayons. Ma création est plus fluide comme ça, plus naturelle, plus achevée qu’en passant par un clavier et un ordi. Allez savoir pourquoi, c’est mon tic d’écrivain je suppose, mais il paraît qu’on m’aime comme je suis, donc…)
L’idée d’un jour être moi aussi auteure était un doux rêve, du genre de ceux qu’on caresse en y croyant pas des masses.

65428323_1442444832547166_7074945265576181760_nEt puis voilà…bam, un jour, comme ça, on vous contacte, on accepte, on signe un contrat, on se lance… et me voilà rendue chez Hugo roman….

Donc oui, je suis éditée chez Hugo roman. Ça concerne deux de mes titres : les adaptations du jeu vidéo « Is it love ? ». un sacré défi me concernant, que j’ai pris grand plaisir à relever, et que je relèverai encore sans souci si on me le propose. « Is it love ? » c’est un jeu dont on incarne l’héroïne, et qui vous propulse dans le monde de Carter Corp, où vous aurez à côtoyer collègue sexy, manager charismatique, ou patron mystérieux. Mes livres portent sur deux de ces jeux : le collègue sexy et la patron mystérieux, dirons-nous. Matt et Ryan. A vous de voir lequel aura votre préférence….

P.S : Lien kindle : (Is it love ? Carter Corp. Matt) (Is it love ? Carter Corp. Ryan)

Et si vous ne les avez pas encore lus, voici mes avis sur les deux titre : Carter Corp. Matt par Mya – Carter Corp. Ryan par Mya

61261257_1395022033956113_1217957149238362112_n

A part Hugo, j’ai des titres ailleurs… chez Elixyria en majeure partie. Elixyria est une maison d’édition qui a bien voulu accueillir ma trilogie SF, « Éphémères ». Un univers que j’ai écrit et développé durant mes années de salariat, à force de contempler les dessins digitaux d’un artiste japonais, Kagaya. J’ai conçu au fil de ces « contemplations » tout un monde, qui pourrait bien exister dans six ou dix mille ans après notre présent, où l’homme ne survit qu’en petit nombre, où la vie est dure, mais riche à tout point de vue. Un monde sans arme, sans violence ou alors elle vient de la nature. Un monde aux antipodes de la société dans laquelle on baigne, en somme… et j’y ai distillé un gramme d’archéologie, un autre de romance, et un peu de science-fiction.

64396449_1426389667486016_1237780257260437504_nOutre Éphémères, Elixyria édite aussi une dark romance de ma composition : Love me, Lou. (Lien kindle). Un titre doux pour une histoire sombre, qui oscille entre lumières et ténèbres. Un titre qui a surpris mon lectorat mais l’a conquis tout aussi vite je crois….

Résumé : Dan a grandi dans un quartier miséreux. Abandonné par ses parents, il veille depuis toujours sur sa sœur, cumulant les petits boulots. Lou, jeune femme croisée fortuitement et issue d’un milieu différent du sien, représente à ses yeux un îlot de sérénité. Mais sa rencontre avec Xander, homme ambitieux et dangereux à la tête d’un gang, va insensiblement l’entraîner dans une violente descente aux enfers. Entre les ombres de son passé et la lumière de son avenir, Dan parviendra-t-il à sauver son existence ?

P.S : Suivez le lien pour lire l’avis de Mélissa : Love Me Lou

71237569_1567553846702930_3245389619432259584_n

Et puis il y a mes auto-édités, le premier sort aujourd’hui, Another Me (Lien Kindle) (Je vous en parle ce soir dans ma chronique )

Résumé : Théo, trentenaire en couple avec Sonia, est mis dehors par cette dernière lorsqu’elle découvre via un reportage TV qu’une femme, qui se prétend sa compagne, le recherche et l’a signalé comme porté disparu. Elle est persuadée que Théo mène une double vie. Théo est convaincu qu’il s’agit d’une erreur, ou d’un sosie. Bien décidé à éclaircir ce mystère pour récupérer son existence, il traverse toute la France pour rejoindre l’endroit où cet homme vivrait. Mais lorsqu’il y arrive, tout le monde le prend pour le disparu.

70391233_1548648805260101_2967238440602566656_n

Deux autres vont suivre. Romance contemporaine, érotisme, magie…Je pense que c’est désormais assez clair pour tout le monde : Eva, elle s’arrête jamais. Ja-mais. Je confirme. Toujours un projet en tête, une idée, une phrase, un cahier ouvert sur mon bureau, à compléter, à terminer. Si j’ai des projets en cours ? Des tas ! trop ! je les compte lus !
Non, plus concrètement, j’ai plusieurs idées qui s’impatientent d’être écrites et finalisées, et quelques textes en cours de rédaction : un livre co-écrit avec Philippe Dupont, photographe de talent et de génie, un autre avec Charlie Genet, une auteure formidable à la plume pétillante, une romance, une dystopie, une saga d’enquêtes en 4 tomes (ou 6 ? on verra…)…. A suivre au fil de mon actualité on va dire… sur Instagram/EvadeKerlan et Facebook/EvadeKerlan, ou via mon site web et ma Newsletter (totalement erratique et anarchique, la newsletter, fidèle reflet de moi-même…) SiteWeb/EvadeKerlan
A très vite. Bisous !

 

Merci à vous les étoiles de nous lire et en votre nom nous remercions Eva de Kerlan pour sa disponibilité !

68666654_1506999622758353_1905304585505865728_n

J’écris, tu me lis mais qui suis-je ? avec Allison B.


Hello les étoiles, Allison B. qu’on remercie pour sa disponibilité est à l’honneur dans notre rubrique « J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ? qui met en avant des auteurs indé ou publiés, voire les deux ! Allison, je te laisse la parole !

68961236_629459037546581_5499634875826700288_n

C’est avec grand plaisir que je me prête au jeux du «  J’écris, tu me lis, mais qui suis-je? ». Merci à Mélissa de m’avoir contactée.
Je m’appelle donc Allison, j’ai 30 ans (et toutes mes dents ). Je vis là-haut, vous savez, là où l’on peut perdre ses orteils. C’est à dire dans le Pas-de-Calais. En réalité, je vous assure que la météo n’est pas payée pour augmenter les degrés, nous avons bien le même soleil que vous. Il est juste un peu caché.

Je suis maman de deux petites filles de 5 et 7 ans. Je collectionne les cochons  et tout ce qui est en rapport avec Twilight. Je suis fan de boxe aussi . Je lis de tout sauf du fantastique ( ironique pour quelqu’un qui est fan de Twilight non 😂). J’ai fait des études dans le médical, mais je n’ai jamais réellement trouvé la voie et le métier qui me plaisait. Je suis donc maman au foyer depuis quelques années.

68379123_368300090477361_6798331216887021568_n

Comment m’est venu le goût de l’écriture? J’ai participer à un concours d’écriture sur une page Facebook juste pour le fun. Il fallait improviser un petit texte. Je n’ai pas gagner car il fallait récolter le plus de ‘j’aime » et c’est connu je n’ai pas beaucoup d’amis 🤣, mais j’ai reçu beaucoup d’encouragements qui m’ont aidé à persévérer. J’ai donc pris un stylo et un cahier… Et là.. le drame je reste bloquée.

J’ai donc arrêté pendant un an. Entre deux, j’ai vécu un drame dans ma vie de maman. J’ai eu beaucoup de mal à me relever, cette période a été difficile pour moi et je sentais que je perdais pied. J’ai donc pris l’ordinateur ( car le stylo et le cahier me bloquait complètement) et l’histoire de Marquée à jamais est née.

71315005_2441367499484500_849452313905987584_n

Ecrire me permet de poser des mots sur mes maux. Je suis aussi quelqu’un de très timide, même si avec le temps je me soigne, alors cela me permet de m’épanouir à l’écrit plutôt qu’à l’oral.
Une fois terminé mon premier manuscrit, je l’ai envoyé à une seule maison d’édition et la réponse était positive. Mais au fur et à mesure , je me suis rendu compte que cela ne me convenait absolument pas, je me suis donc tournée vers l’auto-édition. Le fait de tout gérer par moi-même correspond à mon caractère et je suis pleinement satisfaite comme cela.

70809105_543491246456349_4826115722423828480_nD’où je puise mon inspiration ? J’écris sur des sujets, des lieux où des situations qui me tiennent à cœur. Ensuite, je brode l’histoire tout autour. Actuellement, j’ai plus d’une dizaine de projets en tête, mais le temps me manque parfois.

Mes romans déjà sortis : il y a donc Marquée à jamais (Lien Kindle) qui porte sur la reconstruction d’une femme autrefois battue et malmenée psychologiquement. L’histoire se passe en Bretagne, une région que je porte dans mon cœur depuis longtemps.

50544976_754376518294428_4072120912097312768_n J’ai enchaîné ensuite avec la série King of bikers, une bande de motards. Trois tomes sont déjà sortis et le 4 ème est en cours de correction. On dit d’eux, qu’ils ne sont pas comme les autres, ils ne sont pas bourrus, ce sont des gentils 😎.

King Of Bikers-Devon (Lien kindle)

King Of Bikers-Théo (Lien kindle)

King Of Bikers-Integration (Lien kindle)

 

69243098_375669059740464_1429537790973968384_nEt enfin Le ranch de l’espoir, (Lien kindle) une petite histoire de Noël qui porte sur le handicap, le deuil. Ma prochaine histoire aura pour sujet le Cartel.
Ce que je préfère dans le fait d’être auteure, c’est de rencontrer les lectrices lors des salons du livre.

 

 

Voilà j’espère que ce petit moment passé ensemble, vous permettra de me connaître un peu mieux, à bientôt les étoiles !

67533425_357878278186209_5241499125064663040_n

J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ? avec Gaëlle Sage, auteure aux éditions Addictives !


Hello, en guise d’introduction et au nom des étoiles, nous félicitons Gaëlle Sage, auteure de deux romans publiés aux éditions Addictives pour la bienheureuse nouvelle ! On t’envoie tous nos vœux sincères à cet occasion et on te souhaite une grossesse heureuse et épanouie, sans oublier de profiter de chaque moment de cette étonnante étape avant l’arrivée de vos petits anges !

Portrait de l’auteur :

51899574_290218124995835_6481370743635443712_n

Qui est Gaëlle Sage ? Gaëlle est le prénom d’une personne que j’aime et, Sage le mix des prénoms de mes enfants, du mien et de celui de mon conjoint. Vous l’aurez donc compris, Gaëlle Sage est un pseudonyme, mais qui aujourd’hui, fait partie intégrante de mon « vrai moi » ^^.
J’ai fait mes premiers pas sur Wattpad avant de me lancer et, d’envoyer mon manuscrit à trois maisons d’éditions en me disant qui ne tente rien n’a rien. Quelle ne fut ma surprise de recevoir un mail, quelques jours plus tard des Editions Addictives pour me proposer un contrat. C’était un peu avant Noël et, autant vous dire que ce fut l’un de mes plus beaux cadeaux. Officieusement j’ai 28 ans. Officiellement, j’ai toujours 28 ans depuis quelques années. Je suis désolée, mais avec ce que je me tartine le visage de crème anti-rides depuis que j’ai 18 ans, il faut quand même à un moment donné, se dire que ça marche, non ? J’ai aussi un travail et je suis maman de bientôt 4 enfants.

94ff3e40f35ec1035b74d4afe51c4627J’adore manger. Comme le dit Karadok « Le gras c’est la vie » et bien le sucré aussi ! D’ailleurs, lorsque j’écris, il y a souvent un petit paquet de gâteaux qui traîne. J’écris tantôt dans le calme tantôt sur fond de musique. En fait cela dépend bien souvent de mes voisins Grrrrr.

 

J’aimerai dire que mes lectures sont éclectiques mais à 28 ans, il faut se rendre à l’évidence. Je ne lis pratiquement que des livres, où le personnage masculin peut casser une noix entre ses fesses.

3ac475f1195d73c2e7e1fe9a5956a9f9« Étonnamment » je lis beaucoup de romans avec des Bikers, c’est fou ça. Mais j’aime aussi les beaux Highlanders, les Rock-stars, les tatoués, les hommes en uniforme et les livres où l’humour est au rendez-vous. 
Je me plais à croire que je ne suis pas pénible et plutôt facile à vivre. Cela dépend de quel point de vue on se place. Du mien ou de celui du commun des mortels qui m’entoure lol. Par contre je le concède, je ne suis pas du matin et, encore moins si je n’ai pas pris mon café en intra-veineuse.

 

Publications auteur :
A ce jour, j’ai écrit deux romans sur le thème des bikers, tous les deux publiés aux éditions Addictives sous format numérique (pour le moment).

60731167_327334837950830_3229021116815114240_n

Kiss, Kill & Ride, mon premier roman est sorti le 24 avril 2019. Il s’agit d’une romance de bikers sur fond de mafia. J’ai essayé de mélanger la trahison, le suspense, la haine, des péripéties et l’amour. J’espère y être arrivée mais je ne suis pas très objective alors je laisserai les lecteurs qui ont lu mon roman en parler mieux que moi. Pourquoi mon héroïne est-elle une tueuse à gages ? Parce qu’après de trop nombreuses lectures, j’en ai eu un peu assez de lire l’histoire d’un personnage féminin soumis et bien trop docile à mon goût. Je voulais lire des romances avec des héroïnes de caractère et après un petit délire entre copines, j’ai décidé de me lancer. C’est ainsi qu’est née Amy alias AJ. Une héroïne forte, indépendante, une vraie badasse en somme et pourtant elle possède en elle une blessure si profonde que les années passent sans qu’elle ne puisse se refermer. Evidemment il fallait de l’amour pour donner pleinement vie à ce romans est c’est ainsi que le bel Angel est entré en piste. Avec lui, j’ai eu envie de casser un peu les codes. Pourquoi serait-ce toujours à la nana de montrer patte blanche pour obtenir l’attention du biker ? Avec Angel, j’ai voulu changer la donne.

Lien Kindle pour qui cela intéresse ! Besoin d’un coup de pouce, voici ma Chronique Mya. Elle vous donnera peut-être envie de le découvrir si ce n’est pas déjà fait !

 

68403811_365782290772751_7602667394724528128_n

Lost Rider, le spin off de Kiss, Kill & Ride sorti le 28 août 2019. Dans ce deuxième opus, j’ai décidé de parler du premier grand amour. Celui que parfois on aimerait oublier mais avec lequel on doit vivre. Je ne dis pas que le premier grand amour est toujours une catastrophe mais il arrive aussi que pour certains et certaines, il nous laisse un goût bien amer dans la bouche. Là aussi, mon héroïne est plutôt badasse. En plus d’être jolie, elle est intelligente et forte. J’ai aussi essayé de décrire la dualité qu’il peut exister entre le cœur et la raison. Là aussi, j’espère avoir réussi mais c’est à ceux qui m’ont lu d’en juger.

41Bx0TAXnpL._SY346_Résumé : Elle a fui. Elle n’aurait pas dû revenir.
Stan est sombre, dur, et n’accorde sa loyauté qu’à son club de bikers, les Hell’s Dogs.
Les femmes, c’est pour le sexe, et l’amour, une perte de temps.
Tout change quand Millie déboule dans sa vie comme une tornade.
Fille du vice-président des Hell’s Dogs, sensuelle, déterminée et volcanique, elle est aussi le premier amour de Stan.
Celle qui l’a trahi, qui a fui sans se retourner sept ans plus tôt, qui l’a brisé.
Il la déteste, la désire… Est-il prêt à lui donner une seconde chance ?

La aussi, vous pouvez trouver ma Chronique Mya en cas de besoin. Pour l’acheter, c’est par ici : Lien Kindle

004a05c027b53b5bbeb6aa70fc91eeaa

Qu’est-ce qu’on peut attendre après ces deux premiers romans ? Et bien une suite pardi ! Les retours positifs, les commentaires et les messages que je reçois sont un véritable moteur pour moi. Si pour mon premier roman mon envie était celle de me prouver que j’en étais capable, aujourd’hui j’ai envie de continuer à faire voyager mes lecteurs dans mon univers de bikers. Et j’ai aussi envie de prolonger cette belle aventure.
J’ai aussi en tête d’autres romances toujours avec des héroïnes badasses mais pas dans le monde des bikers mais, ce n’est pour le moment qu’une suite d’idées couchées sur le papier.

Conclusion de l’auteur :

3425394601053464e50f7a73b0bc23c5

Je voudrais remercier du fond du cœur tous les lecteurs qui ont lu mes histoires. J’espère avoir réussi à vous transporter dans l’univers des Hell’s Dogs et à vous faire passer un agréable moment de lecture. Je voudrais aussi vous dire que j’adore papoter avec vous alors n’hésitez pas à me contacter ^^. Merci aussi à toutes celles et ceux qui m’envoient des messages qui me font chaud au cœur et m’encouragent à poursuivre l’aventure. Et pour finir merci les étoiles des bibliothèques pour ma première « interview » ^^.

 

 

Et nous, nous te remercions pour ta disponibilité et on remercie les étoiles qui nous lisent et font vivre ce blog !

 

 

 

 

67552042_365781374106176_69154483908640768_n

 

J’écris, tu me lis, mais qui suis-je ? avec Jeanne Pears, auteure chez les éditions Addictives !


Hello les étoiles, c’est au tour de Jeanne Pears d’accepter de tout vous dévoiler sur sa vie d’auteure et un peu d’elle dans notre rubrique J’écris, tu me lis, mais qui suis-je ? Je rappelle pour celles qui ne la connaissent pas encore que Jeanne est auteure publiée aux éditions Addictives.

68582210_432651550671306_4951981530034470912_nBonjour les Étoiles, C’est avec grand plaisir que je me prête au jeu, même si parler de moi est bizarrement bien moins aisé que faire parler mes personnages !

Bien que Jeanne Pears soit un pseudo, il est très personnel, Jeanne étant mon deuxième prénom et Pears un clin d’œil anglicisé de mon vrai nom de famille, mais n’insistez pas je n’en dirai pas plus. Je n’ai encore que 34 ans pour quelques jours, je suis mariée et maman de deux petits mecs, qui ne sont plus si petits que ça, bientôt 12 ans pour le plus grand et 9 ans pour le plus jeune. J’ai étudié sur Laval et Caen, puis vécu en Bretagne, sur Rennes et à la Réunion avant de revenir dans mon Berry natal. Après un certain nombre d’années loin de ma famille, ce fût un véritable plaisir de retrouver mes racines. On en profite au maximum en attendant de savoir où le vent va nous porter ensuite.

50227084_335880270348435_8856876662101377024_n

Je voue une véritable passion pour les États-Unis. Ce pays m’attire depuis le lycée, j’ai eu la chance de m’y rendre en voyage scolaire, New York et Washington, cela n’a fait qu’attiser encore plus mon attirance. Les souvenirs sont d’ailleurs encore très présents. Tout m’attire là-bas : la culture, les paysages, l’histoire, les gens, la langue. Nous y sommes récemment retournés avec mon mari, Los Angeles, San Francisco et Chicago, et c’était extraordinaire. J’ai fait le plein d’images, de sensations, de quoi écrire pour quelques temps avant le prochain périple ! J’aimerais cette fois-ci découvrir Miami et la Nouvelle-Orléans. Vu mon engouement pour les USA, c’est donc tout naturellement que je positionne mes romans là-bas. Je m’y sens à l’aise et je crois que si l’on m’en donnait l’opportunité, je partirais y vivre sans hésiter. Je puise donc mon inspiration dans mes voyages, dans la vie de tous les jours et dans mes autres hobbies.

69635496_446127229323738_6801620092388900864_n

En dehors de l’écriture, qui occupe pas mal de mon temps libre, j’aime aussi peindre et lire. Je possède une bibliothèque assez hétéroclite aussi bien en broché qu’en numérique : thrillers, policiers, romances, BD, guides touristiques. L’image a aussi une grande importance dans mon quotidien. Je me dirigeais d’ailleurs dans cette voie au lycée, où je suivais l’option Cinéma Audiovisuel et je voulais intégrer un BTS Audiovisuel. La vie a fait que je me suis orientée dans un cursus scientifique, mais le cinéma (tous les genres) et les séries télé (j’ai un planning assez conséquent, on dit merci Netflix !) font aussi partie de mes passe-temps. J’apprécie ce moment d’évasion, partagé avec mon chéri, tout comme dans la lecture, un peu moins avec chéri du coup.

61320365_393586547911140_3415860801305575424_n

C’est aussi un très bon moyen de découvrir de nouveaux artistes musicaux, notamment grâce à des séries telles que Suits ou Lucifer, qui ont une bande-son assez extraordinaire. J’essaie d’ailleurs de toujours intégrer un peu de musique dans mes histoires, le but étant de faire voyager mais aussi découvrir de nouvelles choses.

 

69147265_432962750640186_1562050554396409856_n

J’ai un contrat d’édition depuis un peu plus d’un an avec les Editions Addictives, je suis donc toute nouvelle dans cet univers. Je découvre et j’apprends tous les jours auprès de l’équipe addictive. C’est un vrai bonheur. De la même façon je suis amenée à communiquer avec d’autres auteures addictives et c’est vraiment chouette. Clin d’œil un peu plus poussé à Iris Julliard et Erin Graham/Marie HJ. Échanger avec les lectrices et les blogueuses est vraiment génial. Je ne m’y attendais pas. Un petit mot gentil, d’encouragement, lire les critiques, c’est sûrement ce que je préfère dans toute cette aventure.

44522793_300995470503582_90151720025325568_nJe n’ai pas de rituels d’écriture à proprement parlé. J’essaie seulement d’écrire un peu tous les jours, même si ce n’est que quelques mots, ou alors je relis mes notes, ce que j’ai déjà rédigé. La seule chose qu’il me faut à côté, c’est de la musique et du café. Je prends énormément de plaisir aussi à faire des recherches pour une histoire parce que je veux être un minimum crédible, même si cela reste de la pure fiction, c’est sûrement mon côté pointilleux qui ressort. Avoir accès à internet est donc indispensable. J’ai l’habitude de faire un dossier pour chaque histoire, une petite biblio de chaque personnage, un point sur la ville où je choisis de poser leurs bagages…

68988314_439158776687250_7334278685148577792_n

À l’heure actuelle, j’ai publié trois romans : – Colocs et Complications en numérique, devenu Insupportable Coloc en broché, sorti le 6 juin 2019.

Colocs et Sex Friends disponible uniquement en numérique pour le moment, mais une sortie papier est prévue pour le 6 Février 2020.

HOT, Hypnotique, Obstiné, Ténébreux, disponible seulement en numérique.

62070982_397141550888973_443235608425398272_n

L’histoire d’Insupportable Coloc se passe sur New York. Nous faisons la connaissance de Dominica, une jeune femme au passé compliqué et torturé, qui vit sa vie comme elle l’entend. Elle est libre et libérée. Son quotidien va être chamboulé par l’arrivée de Rim, son nouveau colocataire, imposé par sa meilleure amie et coloc actuelle. Et le moins qu’on puisse dire c’est que cela ne va pas lui plaire. C’est une romance à une seule voix, parce qu’il s’agit avant tout de l’histoire de Domi. (Achat Broché) (Achat Kindle)

J’ai pris un risque en choisissant une héroïne différente de ce que l’on voit habituellement, mais je ne la changerais pour rien au monde. De même, l’histoire d’amour, parce que bien entendu il y en a une, met du temps à se mettre en place, ce qui ne plaît pas forcément à tout le monde. Mais bon… c’est juste parce que j’aime prendre mon temps !

69016919_438108776792250_4521838927547465728_n

Colocs et Sex Friends est aussi une romance sur le thème de la colocation mais cette fois-ci c’est un roman à deux voix et les personnages principaux sont totalement différents. Nous rencontrons Jordan et Sarah qui sont amenés à devoir cohabiter, suite au retour de Sarah sur Chicago. Rapidement ils tombent sous le charme de l’autre, mais Jordan refuse toute relation sérieuse, seule solution : devenir sex friends. Mais les sentiments vont finir par montrer le bout de leur nez, du moins pour Sarah et là, gros problème. C’est une histoire un peu plus légère. Les personnages secondaires ont là aussi une place très importante et sont souvent responsables de scènes cocasses. (Broché en préco) (Lien Kindle ) 

P.S : (Pour vous convaincre à lire ce titre si ce n’est pas déjà fait, voici ma Chronique MYA)

68739008_437498133519981_6388256247795154944_n

HOT, Hypnotique, Obstiné, Ténébreux est un spin-off de Colocs et Sex Friends. Nous restons sur Chicago et découvrons Frank, un des meilleurs amis de Jordan, et Lexi. Des retrouvailles dix ans après une rupture qui les a blessés tous les deux. Ils vont devoir travailler ensemble et batailler avec l’attirance qui est toujours là, seulement la colère et le ressenti les empêchent d’avancer. (Lien Kindle )

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce roman et ainsi partager une de mes passions plus récentes, le hockey sur glace. Je ne pratique pas, ah ça non, je ne suis pas sportive pour un sou ! mais je suis les matchs des Blackhawks et leur saison, grâce à Internet et le câble et j’adore ça. Une histoire plus courte mais pas moins intense, où le héros n’hésite pas à se montrer tel qu’il est, assez insupportable au début mais une fois les doutes dissipés, aimant, attachant, loyal.

(P.S: Si vous avez besoin d’un coup de pouce pour choisir ce titre pour votre lecture du weekend, voici ma Chronique Mya)

67764925_427046194565175_976882460274982912_n

Bien entendu, je n’arrête jamais d’écrire. Le quatrième devrait sortir en numérique avant la fin d’année, mais je n’ai pas encore de date précise. Je ne manquerai pas de vous faire part des nouvelles dès que j’en saurai plus ! (J’ose espérer que c’est l’histoire d’un certain basketteur ).

J’ai récemment envoyé deux autres manuscrits en soumission à la maison d’édition, je croise les doigts pour que cela plaise. Et d’autres histoires sont en cours, plus ou moins avancées. Toujours plein d’idées en tête ! Écrire est un besoin viscéral. Heureusement mon mari est très compréhensif et grâce à mes horaires en décalé, j’arrive toujours à trouver un moment plus ou moins conséquent pour pianoter.

62103180_397353667534428_1998015594938499072_n

Je sais aussi me poser et prendre du temps en famille, comme pour accompagner mon mari et les enfants dans leur pratique du BMX ou bien pour recevoir des amis et la famille et cuisiner. Le tout étant de trouver le juste milieu !

Bon et bien je pense que j’en ai dit pas mal !! Je ne vais pas vous embêter plus longtemps.

Merci beaucoup de m’accorder un peu de temps et une petite place sur le blog des Étoiles. Au plaisir d’échanger et peut-être aurons-nous un jour l’occasion de nous rencontrer en chair et en os.

Affectueusement Jeanne.

Merci encore à toi de nous faire confiance et de sacrifier aux étoiles un moment que tu aurais pu consacrer à l’écriture !

68417245_432651194004675_584644580557717504_n

J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ? avec Ella Lores


70793135_387370045486850_5074120620292177920_n

Hello les étoiles, c’est au tour d’Ella Lores l’auteure de Mariée par accident à un connard arrogant rencontré la veille qui est sorti hier en version papier chez les éditions Addictives de nous ouvrir son coeur et nous parler de ses projets !

Carine : Coucou Ella Lores, bienvenue chez les étoiles et merci d’avoir accepté de nous parler de toi ! Es-tu prête ?

Ella Lores : Oui…

Carine : Avant de parler de ta plume, pourrais-tu nous dire qui es-tu  ?

Ella : Je suis une passionnée de l’art, de l’histoire, de la nature, de la science… A part le foot (désolée pour les supportrices). Je suis une incurable gourmande, ma balance me le reproche d’ailleurs régulièrement. Je m’intéresse à tout. Et surtout aux gens. En priorité, ma famille qui est la base de mon équilibre

J’avoue détester le foot !

Ella : Je suis du signe de la balance, la dualité est inhérente à ma personnalité, ce qui n’ est pas toujours simple pour mon entourage. J’aime autant la compagnie des gens que la solitude de l’écriture.

Carine : Parlons écriture justement. Comment, quand, et d’où t’es venue l’envie d’écrire et comment te définirai-tu en tant qu’auteure ? A quel âge as-tu écrit ta première histoire par exemple nous intéressait beaucoup ? Et de quoi parlait-elle ?

Ella : Comme la plupart des auteurs, l’envie d’écrire m’est tombée dessus vers 8/9 ans. Fan de super-héros, j’étais au début tournée vers des mondes imaginaires. Puis, avec mon amie d’enfance, nous avons écrit une histoire policière qui se passait à Buenos Aires. C’était l’eldorado pour nous !

J’ai vraiment décidé de m’écrire une histoire (notez qu’au début, elle m’était destinée à moi toute seule ! Lol) quand un événement très important est arrivé dans ma vie. Là, je me suis dit : c’est le moment ou jamais !

Au bout d un moment, j’en ai parlé à ma fille… Et voilà où j en suis maintenant ! Je parle aux Étoiles ! Elle m a convaincue, ou devrais-je dire harcelée, pour que j’envoie mon histoire à une maison d’éditions.

Je ne me définis pas en tant qu’auteure. Ce n’est pas encore possible dans ma tête.

Carine : Les étoiles sont très heureuses et fières de te compter parmi elles.;)

Même en tenant ton magnifique broché entre tes mains ? Car, on ne peut nier le fait que c’est un sacré pavé

Ella : Oui un pavé, sur mon ordi, ça fait pas pareil !😂

Carine : Exact, sur ma liseuse, j’avais pas fait attention non plus 😂

Ella : Le mieux a été la tête de mon fils. A mourir de rire !

Carine : Raconte

Ella : C’est lui qui a réceptionné le colis car, je travaillais. A mon retour, il m a sauté dessus avec le livre dans la main en criant : « Non mais t’as vu la taille ? Comment t’as pu écrire autant de pages ? Alors là n’espère même pas que je le lise quand j’aurai 18 ans ! (Je précise, il va avoir 14, donc interdiction absolue de le lire).

Carine : Mdr effectivement donc double effet kiss cool pour toi
La fierté de ton fils et celle d’avoir ton roman entre les mains ?

Ella : Ma grande joie a été de lire la dédicace et les remerciements. Parce que même si écrire est plutôt solitaire comme activité, les proches sont là, à te soutenir, t’aider et te remettre les idées en place. Sans eux, je n’y serais pas arrivée. Alors, je partage ma fierté avec eux.

Carine : Comment le sujet de ton roman est-il né ? Et particulièrement, ta source d’inspiration pour les personnages ? Un petit secret à nous dévoiler ?

Ella : J’écoute beaucoup de musique. Je suis assez hétéroclite dans mes goûts mais, j’ai mes petits chouchous quand même. Dont le groupe King of Leon. L’idée m’est venue en regardant la vidéo de « Use Somebody ». Pour l’écouter, c’est par ici YouTube

kingsofleonkingsofleonrollingstonecover

Carine : Je connais pas, je vais aller voir ça ! La description des lieux est époustouflante, peux-tu nous dire comment tu as pu nous immerger dans un tel réalisme ?

Ella : Pour les personnages, je me suis inspirée de plusieurs personnes. C’est sympa de mélanger les caractères et de voir ce qui en sort. Pour les lieux, c’est très facile pour moi : c’est mon métier de guide qui ressort. Et puis je connais plusieurs sites du livre.

Carine : Cela se ressent énormément lors de la lecture. Les connaissant aussi pour la plupart, j’ai été ravie de m’y retrouver à nouveau. Comment vois-tu ton avenir dans le domaine de l’écriture ?

Ella : Je n’ai pas de plan de carrière en tant qu’ auteure, parce que je suis très consciente des difficultés d’être édité. Je continue d’écrire, c’est un besoin évident qui m’est apparu dès que j’ai terminé le premier. Je le fais pour moi, pour me détendre. Si je peux être à nouveau éditée, je serais la première à sauter au plafond mais, je reste lucide. J’écris et ensuite, je vois. Hors de question à mon âge de me prendre la tête. 😂

Carine : Tu as bien raison. Alors un projet en cours ? Des infos croustillantes à nous donner ?

Ella : 2 dont un parti en inspection après accord de mes 2 bêtas

Carine : C’est une très bonne nouvelle ça 🥰

Ella : Euh… on verra….

Carine : J’allais justement te demander une bande son pour Mariée par accident à un connard arrogant rencontré la veille. On reste sur King ou tu en a une autre à me proposer ?

70501953_872430949802294_194953255669727232_n

Ella : Il y a plusieurs titres de différents artistes dans le livre, mais J’ai écouté beaucoup mais alors vraiment beaucoup King of Leon 😅

Carine : OK je note. Maintenant, on arrête le sérieux, ça nous ressemble tellement pas 🤣. On passe au côté ITW délire (by les étoiles) ? Cela te dit ?

Ella : Oui…

Carine : On commence par des questions/ réponses courtes de ta plus grosse 🙂
Ta plus grosse peur ?

Ella : Les chauve-souris beurk !
Carine : Ta plus grosse envie ?

Ella : Je suis une femme voyons 🙂 Envie ? Aller à Antelope Canyon

Tours-WP2c.

Carine : Ta plus grosse honte ?

Ella : Quand j’ai vomi sur mon docteur !

Carine : Ta plus grosse partie de rire ?

Ella : Lors du jeu que ma fille a organisé pour mon anniversaire : Retour à mon adolescence !

Carine : Ta Plus grosse… à toi de finir ?

Ella : Ma plus grosse Gourmandise : Mon mari !

Carine : Hooo ! C’est mignon
Passons au « Si tu étais… tu serais… » Une position du Kamasutra ? 

Ella : Kamasutra ?? Voyons… la position que je préfère est celle que je n ai pas encore essayée

Carine : Si tu étais une saveur ? 
Ella : Saveur : praliné
Carine : Un jeu des étoiles ?
Ella : Jeu des étoiles : Le sondage ! Le sondage !
Carine : Un sondage à la noix alors ? 
Ella : Genre : Tu préfères les noix de Grenoble gelées ou la gelée de noix à Grenoble ?🤣 
Un petit mot pour la fin ?
Ella : Ma nuit va être courte à cause de cet interview déjantée mais tant pis, j’ai bien rigolé avec ces Étoiles qui nous décrochent la lune….Et la mâchoire 😂 surtout merci à vous toutes et tous de faire vivre les livres grâce à vos lectures et vos avis.

Carine : Oups désolée ou pas…
Merci à toi Ella d’avoir donner un peu de toi aux étoiles
🌟 merci d’être parmi nous et de répondre toujours présente dès que tu peux. C’était un plaisir !

Ella: Plaisir partagé !

Carine : Et promis, on continuera du mieux qu’on pourra à te décrocher la mâchoire.
D’ailleurs tu préfères, que les étoiles te décrochent la lune ou que …
non je blague
🙃 ! Vas au lit oust 😂et merci encore pour tout !

Ella : Bien madame !!!

merci encore Ella 🥰

68979787_219953532305867_4000482403788259328_n

J’écris, tu me lis, mais qui suis-je ? Par Lindsay Lorrens !


Hello les étoiles, Lindsay Lorrens a bien voulu se prêter au jeu de notre rubrique J’écris, tu me lis mais qui suis-je ? qui reprend du service après lune longue trêve estivale !

25446155_359621341166973_8052844107771240014_n

Je suis mariée, maman de deux enfants de 10 et 5 ans. En plus de l’écriture, je suis correctrice indépendante. Je travaille donc à mon domicile, ce qui est vraiment super. J’ai conscience d’avoir beaucoup de chance.

Je viens de déménager tout récemment en Bretagne, région que j’adore, après avoir vécu trente-sept ans dans le Nord. Eh oui !

J’aime beaucoup rire. L’humour a une place très importante dans ma vie. J’essaie d’être positive dans la vie de tous les jours, je n’aime pas me prendre la tête pour des bêtises.

69811313_725648804564223_8502967951001911296_n

C’est un peu pour ça que je recherche souvent la compagnie de personnes gentilles, qui ne se prennent pas au sérieux. J’ai une grande passion pour le chocolat ! J’ai horreur du rangement, des disputes, des gens stricts, désagréables, des ragots !

Bref, je suis une grande optimiste et même si le monde m’effraie parfois, j’aime à penser que les choses finissent par s’arranger.

Je suis publiée chez City éditions, plus précisément dans Collection Eden. Deux de mes romans sont sortis chez eux cette année.

  • Le droit d’être heureux, sorti en Mars dernier 2019

Résumé : À 21 ans, Marion est une jeune étudiante effacée et timide. Quelques années plus tôt, elle a vécu un traumatisme qui lui a donné une peur panique des relations amoureuses. Jusqu’au jour où, à l’université, elle rencontre Maxime pour qui elle ressent une merveilleuse attirance. Beau, extraverti, amusant, le jeune homme n’est pas insensible aux charmes de la jeune femme. Mais le passé de Marion ne cesse de la hanter, lui interdisant de laisser libre cours à ses émotions naissantes… L’insouciance, la légèreté, l’abandon sont des sentiments que la jeune femme ne s’autorise plus à éprouver. Pour avoir une chance de percer les murailles que Marion érige autour d’elle, Maxime va devoir découvrir les sombres événements qui la hantent. Alors, peut-être, auront-ils enfin le droit d’être heureux…

Heureux, malgré tout sorti hier (4 septembre)

Résumé : Victime d’un viol quelques années auparavant, Marion ne croyait plus à l’amour. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Maxime. À force de patience et de tendresse, le jeune homme a réussi à obtenir sa confiance et ils ont enfin gagné le droit d’être heureux ensemble.
Mais le passé de Marion refait brutalement surface quand elle apprend par les journaux que son agresseur a été retrouvé assassiné. Une nouvelle qui la plonge en plein désarroi et lui fait revivre les heures les plus sombres de sa vie.
Peu à peu, le doute s’empare d’elle. Et si Maxime, au courant de ce qu’elle a vécu, était lié à cette affaire ? Aurait-il commis l’irréparable ? Au risque de détruire leur belle harmonie et de saccager leur bonheur…

cropped-Logo_FLR-RVB_avecFleurs-1

Je participe en fin d’année au Festival du livre romantique à Dunkerque.

Cet événement mettra en lumière, l’espace d’un week-end, du 30 novembre au 1er décembre, la littérature féminine, l’un des genres littéraires les plus prisés en France.

Romans féminins, romances, New Adult, romans feel good, introspectifs, témoignages, histoires de famille, suspens… toute la littérature féminine sera ainsi mise à l’honneur, et sera représentée par plus de 150 auteurs, ainsi qu’une quinzaine d’éditeurs.

69706905_734271290368641_8207491866237599744_n

Voilà. J’arrête pour les confidences, sinon, vous en saurez beaucoup trop sur moi et je serai obligée de vous supprimer ! 😂😁

 

 

 

Merci à Lindsay Lorrens pour sa disponibilité et à vous les étoiles de nous lire !

69485468_869768666735189_5897468101498241024_n

J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ? avec Marie Lerouge !


Hello les étoiles, notre rubrique « J’écris, tu me lis mais, qui suis-je ? » met à l’honneur l’une des reines du Feel-Good et de la comédie romantique. Une auteure grâce à laquelle nous pouvons prétendre à des moments forts et douces à la fois à chacune de ses sorties. Nous remercions Marie Lerouge qui s’est prêtée gentiment au jeu de la carte blanche pour célébrer sa sortie numérique déjà disponible à la vente sur Amazon et de fêter aussi la sortie du broché dans la dernière quinzaine du mois. L’auteure vous dit tout sur les personnages de ses romans. QUELQUE CHOSE DE MARILYN  . En solo pour le meilleur et pour le pire ! Et bien d’autres !

21314706_1138543639580182_8494166737896033450_n

Si on parlait des mes héroïnes

Quand Mya m’a donné quartier libre pour me dévoiler, au lieu d’une interview traditionnelle, j’ai choisi de parler de mes héroïnes. Après tout, il y a un peu de moi dans chacune d’elles, même si je suis agacée quand des proches prétendent me reconnaître dans mes romans. Mes amies romancières ne me démentiront pas, le sujet est sensible, surtout dès qu’il s’agit des scènes érotiques.

 

61036712_1808323335935539_4242119381280096256_n

Leur âge : J’écris des romances contemporaines classiques qui balancent entre le feel-good et la comédie romantique. Mes héroïnes ont entre vingt-cinq et trente-cinq ans, la tranche d’âge qui représente pour moi, celle des accomplissements, cette période où les femmes s’épanouissent dans le couple, la profession et éventuellement la maternité. Celle où elles savent ce qu’elles veulent, où elles ont appris à connaître leurs défauts et leurs qualités. Ce moment charnière qui détermine leur avenir pour un grand laps de temps.
Dans le futur, j’aimerais aborder la romance à des âges plus avancés et correspondants plus au mien (même si dans ma tête, j’ai toujours trente ans). Les lectrices, fans du genre, y sont-elles prêtes ? C’est toute la question. Si oui, j’ai un roman tout prêt sous le coude qui met en scène une héroïne proche de la cinquantaine, veuve, qui s’apprête à vivre une relation passionnelle avec un homme de son âge.

67566919_484001885718342_6466086810454851584_n

 

Leur métier : Mathilde, l’héroïne de L’héritière comblée, est la seule à exercer un métier que je connais bien : celui de journaliste de presse écrite. Et son meilleur ami est inspiré par celui qui a travaillé en face de moi pendant des années.
Trois d’entre elles exercent un métier artistique : Camille, dans Vers les beaux jours, est restauratrice de tableaux pour le musée du Louvre ; Clara, dans La valse des sentiments, est violoniste et Pénélope, dans Le choix de Pénélope est historienne de l’art. À travers elles, je me suis offert des vies que j’aurais aimé vivre.
Marie-Line, dans Quelque chose de Marilyn est infirmière, un métier que je n’aurais jamais pu exercer car je tombe dans les pommes dès que je pose un pied dans un hôpital. Raison pour laquelle, j’ai préféré la faire travailler dans une maison de retraite.

66511033_1886080738159798_3291082728522383360_nLeurs hommes : Ils ont tous un trait commun : l’humour. Pour moi, c’est la qualité essentielle qui passe avant les muscles et l’aspect physique en général. Un humour qui va de pair avec le charme et l’intelligence. Le fait que mon mari soit anglais n’y est pas étranger !
Le prototype de ce héros est sans conteste Gaspard dans En solo pour le meilleur et pour le pire !, et de l’humour, il en faut une bonne dose pour supporter l’impétuosité de Laure.
Darius, dans Quelque chose de Marilyn, n’en manque pas non plus, à la manière américaine, et c’est la seule façon pour Simon, dans Le choix de Pénélope, de surmonter son handicap.

23905562_1198518460249366_776928166879832009_nLeur famille : La famille joue un rôle essentiel dans l’entourage de mes personnages, que ce soit par une présence trop forte (la mère abusive de Laure) ou une absence qui peut expliquer leurs failles. Bizarrement, en réfléchissant à cet article, j’ai remarqué que quatre de mes héroïnes étaient nées de père inconnu. Ce n’est pas mon cas, et je n’ai pas d’explication, ni l’intention de consulter un psy à ce sujet.

67710660_10216367656597838_8701852690885378048_n

Leurs aventures : On me pose souvent la question sur mes sources d’inspiration. On me demande si j’ai vécu tel ou tel épisode de la vie de mes héroïnes. Ma réponse est toujours la même : mes histoires sont purement imaginaires mais ne sortent pas de nulle part. Tout m’inspire. Je suis perpétuellement à l’écoute de la vie des autres et de celle du monde. La plaisanterie selon laquelle il vaut mieux ne pas être ami avec un ou une romancière n’est pas fausse. Pour autant, je ne me permettrai jamais de retranscrire telle confidence d’un proche ou de raconter sa vie. Tout passe par un filtre. Les seules scènes les plus proches de la réalité que j’ai pu faire vivre à mes héroïnes, ne concernent que moi et sont rarement à leur avantage. Par exemple, l’apprentissage de la conduite automobile par Laure dans En solo… est largement inspirée de la mienne. Et je n’ai pas honte d’avouer que si elle en est à sa cinquième tentative pour décrocher le permis, il m’en a fallu huit !

67699556_10216367652237729_4483965759902449664_n

En conclusion : D’après les commentaires lus ou entendus, l’humour est ce qui caractérise mes deux derniers romans, des comédies romantiques auto-éditées, dans lesquelles je ne me suis pas censurée, et c’est l’un des grands avantages d’être son propre éditeur. On me conseille de persévérer dans ce genre. Comme je m’y éclate, je ne vais pas m’en priver. L’une de mes prochaines héroïnes, Marguerite, alias Margot pour les intimes va vous faire vivre en mode loufoque ses aventures dans Les tribulations d’une expat à Moscou qui n’est pas une romance, mais un récit sous forme de journal inspiré de mes années d’expatriation dans la fascinante capitale d’un pays totalement surréaliste comme je les aime. Sa sortie est prévue en novembre. Mais j’en offre actuellement la primeur par épisodes aux abonnés de ma newsletter. Si vous voulez les rejoindre, c’est par ici https://mailchi.mp/dfab5097f1e5/landing : Un chapitre inédit de En solo… vous sera offert, en prime au moment de l’inscription.
Pour trouver les références des romans cités, rendez-vous sur ma PAGE AMAZON.
À bientôt.
Marie Lerouge

68744032_402463143731551_6334176064008355840_n

J’écris, tu me lis mais… Qui suis-je ? Avec Lil Evans !


Hello les étoiles, Lil Evans se présente à vous dans notre rubrique carte blanche « J’écris, tu me lis mais… Qui suis-je ?« ! Cette semaine, vous pouvez trouver deux sorties de cette auteure talentueuse. Broken Rider en numérique & Crush & Burn en papier. Merci à toi Lil pour ta réponse immédiate et ta disponibilité !

61469515_1647100058767911_3264462143264653312_n

 

Bonjour bonjour comme le titre l’indique, je suis Lil Evans, et aujourd’hui, je vais vous parler un peu de moi… Enfin, je vais essayer, parce que je ne suis pas très douée dans l’exercice :p

Tout d’abord, parlons un peu de livres
Je suis une auteure de romance, principalement fantastique. Ma saga Dragon Love (aux éditions Livresque) est une trilogie d’urban fantasy mettant en scène des Dragons (haha évidemment XD) et des créatures surnaturelles dans un sacré pétrin, à cause des humains. Entre action, testostérone et sensualité, j’ai essayé de créer un univers où règnent tension et suspense jusqu’à la fin. Je ne sais pas trop si j’y suis parvenue haha !

65866580_1680467488764501_2316464145509122048_nJe suis aussi auteure de romance contemporaine (aux éditions Addictives) Vous pouvez notamment découvrir mes Bikers grâce à Savage Rider, Crash & Burn, et Broken Ride. J’aborde avec mes héroïnes des thèmes assez divers comme la confiance (en soi, en autrui), le deuil, la trahison, la violence. Et avec mes Bikers, vous pourrez peut-être craquer pour leurs beaux yeux, leurs sourires de tombeurs ou… leur ego parfois démesuré (coucou Ax).

50534752_1541270602684191_1014482592554024960_n

Si vous préférez les hommes en costume, il y a aussi Boss Affair avec Clarence, ses chemises moulantes, et sa jolie secrétaire qui NE DOIT PAS CRAQUER POUR LUI. Mais bon, c’est un peu trop tard pour elle…

La romance fantastique est vraiment un genre où j’adore évoluer et me perdre. C’est toujours un moment palpitant de s’évader dans des mondes totalement imaginaires, et d’oublier un peu les soucis du quotidien.
La romance contemporaine, pour sa part, est difficile à écrire, pour moi, parce que j’aime y faire passer de petits messages qui me tiennent à cœur. Il y a donc toujours un côté « à vif » quand je sors un nouveau livre qui se passe dans notre monde.
Et du coup, j’ai vraiment beaucoup plus de remords quand je torture mes héros et héroïnes contemporains ! (rires). Mais je le fais quand même XD

54433602_1586904741454110_3036678106044694528_n

Mis à part les moments où j’écris beaucoup, je suis également une grande lectrice avec en moyenne 100 lectures par an. Elles sont composées à 95% de fantastique J’adore plus que tout la bit-lit (notamment chez Milady et Collection Infinity) et la YA fantasy qui a la désagréable tendance a toujours avoir de magnifiques couvertures, alors ma wish-list explose les records :p

Oh et bien sûr, j’adore les séries. Je suis davantage les séries comiques et policières, et puis j’ai eu dernièrement un petit coup de cœur pour le reboot de Charmed qui est juste trop trop bien Ma série préférée de tous les temps est PSYCH (enquêteur malgré lui en français). C’est drôle, bourré de références de la pop culture et puis Shawn et Gus sont trop drôles. Il y aussi les classiques Scrubs, Malcolm, Monk, Lost. Je suis de la vieille école héhé

En tant que grande stressée de la vie, j’ai tendance à grignoter du chocolat pour aller mieux. COMMENT ÇA C’EST UN EXCUSE ??? pas du tout, je jure que je suis vraiment stressée 😮 D’ailleurs aujourd’hui, à la veille de la sortie de Broken Rider, je suis en palpitations hahaha :p

51562009_1560083590802892_3327274128708206592_n

Niveau musique, je dois dire que je ne suis pas difficile, tant que ça ne fait pas saigner mes oreilles :p J’ai Mylène Farmer dans ma vie depuis des années, et à côté de ça, je suis une grande fan de STRFKR, Degiheugi, et Santigold pour le trio de tête. Quelqu’un connaît ? Ils méritent vraiment une petite écoute et quelques coups de cœur

En dehors de l’écriture, j’ai une petite passion pour la peinture, notamment l’aquarelle… même si je ne fais souvent que des sapins hahaha, ça me détend et ça m’évite aussi de faire quelques overdoses de chocolat toutes les semaines :p

En gros, j’ai une vie pas franchement palpitante ! J’aurais voulu dire que je fais du parachutisme, de l’escalade et du kite surf tous les week-ends mais, ce serait faux. Je préfère mon canapé et ma grotte ! Euh, ma maison, je veux dire.
Voilà voilà, j’espère que cette petite présentation ne vous a pas fait somnoler, et si c’est le cas, hé bien je suis ravie de vous avoir aidés à faire une sieste lol. On mérite tous des siestes de temps en temps !
J’espère en tout cas vous avoir donné un tout petit peu l’envie de découvrir mes livres. En attendant, belle journée à tous !

65461624_1676659439145306_6309715855890448384_n

J’écris, tu me lis mais…qui suis-je ? Avec Iris Hellen !


Hello les étoiles, pour fêter la sortie d’Addict Lover, Iris Hellen, a accepté gentiment de nous faire cet article qui rentre dans le cadre de notre rubrique J’écris, tu me lis, mais…qui suis-je ? J’espère que vous serez présentes pour fêter avec nous la sortie de cette magnifique romance à émotions et à thématiques qui ne laissent pas indifférent !

Bonjour, pour me présenter je m’appelle Iris. C’est mon vrai prénom. Le pseudo Hellen est un jeu de mot pour évoquer mes racines grecques. Donc quelque part, je signe de mon vrai nom !

30261726_1649339651839698_5001032092369289216_n

J’écris ce qu’on appelle de la Sexy Romance. Des histoires où je me plais à décrire les passions qui se déchaînent, mais sans omettre aucun détail…
J’écris depuis peu en fait. Avant ma trilogie Mad About You (parue chez Harlequin en 2017), je n’avais jamais rien publié !

L’écriture, je suis tombée dedans totalement par hasard, après avoir lu les 50 nuances de Grey. Par jeu, je me suis lancée dans un manuscrit et 1200 pages plus loin, les aventures de Mina sont arrivées dans vos liseuses et bibliothèques !

Bref, je tords le cou à pas mal de clichés du genre « elle écrit depuis toute petite », j’en suis bien consciente. Mais moi, toute petite, je me contentais de lire (beaucoup) et peut-être que oui, je n’étais pas mauvaise en rédaction ! Personne pourtant autour de moi n’aurait pu prédire que je finirais par m’appeler un jour Iris Hellen !

54798978_2110010592439266_5269149308472524800_n

On me lit donc depuis un peu plus de deux ans… Après la trilogie Mad About You, qui retraçait le parcours d’une jeune étudiante contrainte de se prostituer, j’ai voulu un truc moins sulfureux et j’ai écrit Tell Me You Love Me (paru en 2018 chez Harlequin), qui raconte la rencontre explosive entre une Parisienne et un Américain du fin fond du Mississippi, tous deux bourrés de préjugés. J’ai vraiment connu la famille Winter, dont je me suis inspirée pour ce livre, mais le beau Jason Hunt est sorti tout droit de mon imagination ! Lien auteur sur Amazon

Et dans quelques jours, paraît un spin off de ce livre, intitulé Addict Lover, chez City éditions dans la Collection Eden. (Lien d’achat)

60172836_2198079880299003_2936028523875270656_n

Il s’agit de l’histoire de Cheyenne, une jeune chanteuse de country, dont la vie est soudain bouleversée par une série d’épreuves tragiques. Hospitalisée pour soigner ses addictions, elle rencontre Creed, un Californien cynique ayant fait fortune dans les jeux vidéo. Mais dans l’univers impitoyable du show business et des médias, jalousies et rivalités menacent leur idylle naissante. L’amour suffira-t-il à vaincre la violence ?

3318632940_1_2_LB3BFZ6d

Qui suis-je ? Vaste question… Je suis avant tout une observatrice de notre temps et mes histoires sont toujours basées sur l’actualité. Pour Addict Lover, j’ai été frappée par la banalisation, aux États-Unis, d’une nouvelle forme de violence liée à des problèmes politiques et sociétaux. Cheyenne sera partie prenante de certains faits divers tragiques qui ont réellement eu lieu, il y a peu.

D’une façon générale, j’aime donner à mes lecteurs des pistes de réflexion, ou bien leur ouvrir les portes de milieux qu’ils ne connaissent pas forcément. L’idylle en elle-même ne m’intéresse pas plus que ça. Ce qui me passionne, c’est de comprendre les ressorts psychologiques de mes personnages, leur itinéraire passé ainsi que leurs aspirations. Et puis donner corps à des personnages secondaires est aussi un exercice que j’adore. D’abord parce que c’est souvent grâce à eux, ainsi qu’à la précision des décors, qu’une histoire devient crédible. Par ailleurs parce que qu’un personnage secondaire bien décrit pourra toujours donner naissance à un futur héros, n’est-ce pas ? C’est ainsi que Cheyenne Winter, entre-aperçue dans Tell Me You Love Me, est arrivée sous le feu des projecteurs dans Addict Lover.

61068291_374048623230625_3240389641844555776_n

Quant à mes projets ? Eh bien je suis en train de finir un nouveau roman qui sera dans une veine douce-amère, avec des personnages à la fois drôles et attachants mais aussi un peu pathétiques, un peu cassés par la vie. C’est une histoire qui me tient vraiment à cœur, tirée d’une nouvelle que j’avais offerte à mes lectrices il y a quelques mois, et qu’elles ont plébiscitée. Carl et Aimée ne pouvaient pas ne pas prendre vie…

Et puis sinon, d’ici la fin de l’année devrait paraître la version papier de Tell Me You Love Me. Bref autant d’occasions de partir à la rencontre des lectrices, lors de futures séances de dédicaces !

Merci à Iris Hellen de s’être prêtée au jeu du Qui-suis-je  et merci à vous les étoiles pour votre attention et fidélité !

60405898_352183062314067_2533734682609057792_n  

J’écris, tu me lis mais… Qui suis-je ? Avec Marie H.J et son double Erin Graham


Bonjour les étoiles ! Nous sommes toutes fans de la plume de Marie H.J qui écrit aussi sous le nom d’Erin Graham.

Photgraphess

Mais qui est qui en fait ? Erin ou Marie, qu’importe qui tient la plume, qu’importe laquelle de ses deux personnalités prend le dessus… Marie/Erin sont avant tout une Petite Nana hors du commun et nous somme très fières de lui laisser la parole sur les étoiles aujourd’hui 😉

Petite conversation entre Elle(s) et moi pour vous !

Erin : Marie, tu me laisses parler car tu crains un peu toi

Marie : N’importe quoi ! Je suis juste censée être ton double maléfique sans filtre c’est tout et puis pour une présentation, c’est bien le sans filtre

Petite Nana : Dehors mes doubles, aujourd’hui la parole est à moi ! Oui moi la petite Nana que peu monde connait… enfin plus pour longtemps…« 

58462528_288299685405969_6338882987387518976_n

 

60299579_693841871074079_6688158549761064960_n

Hello… Donc, parler de moi… Aïe… Compliqué… C’est un problème si on romance un peu l’histoire ?
Oui ? Non ? Bon, alors ça sera oui…
Donc, imaginons une petite nana née à une époque où le CD, le numérique, le Wi-fi, internet, les téléphones portables, les DVD n’existaient pas. À une époque où le fast food le plus réputé en France était la boulangerie du coin avec ses jambons beurre.

Dans une maison qui ne comportait qu’une Télé noir et blanc SANS télécommande (oui, oui, oui). Bon, par contre elle avait l’eau courante, l’électricité et même des toilettes (2 !!!! Le grand luxe). Ajoutez à ça un maison perdue dans la campagne, loin des écoles, collège, lycée et surtout des potes…
Pas de panique, nous ne sommes pas dans un mauvais remake de Cosette ou autre… La petite nana a appris dès l’adolescence à s’occuper en lisant, en regardant les étoiles la nuit, en rêvant et en s’amusant à travailler ces fameux rêves encore et encore pour les rendre merveilleux… Mais pas que…

53236720_584312341977634_2613984136490123264_n

 

Une autre activité passionnante de notre héroïne était : le mur, marcher à travers champs la nuit et trouver plein de copains pour pouvoir dormir en ville dès que possible…. Ce qui a donné une enfance sympa, rythmée et dégourdie…

Sauf qu’à force de feinter pour pouvoir faire n’importe quoi dans le dos de ses parents, la petite nana a légèrement oublié les études, le bac, l’avenir et tout ce qui va avec… Son, rêve : Journalisme. Mais en révisant son bac sur une plage avec ses potes, il est évident que Khâgne Hypokhâgne, lui est un tout petit peu passé sous le nez. « Dommage » ont dit les profs, « bien fait » a dit la CPE. « Pas grave » a dit la petite nana… Direction la fac, lettres modernes… Encore pire… 2 mois puis… heure du premier examen raté… 0 = éliminatoire… Galère… Mais pas mortel non plus…Comprenant que sans cadre, notre petite nana n’irait pas loin, elle a rapidement procédé à un changement tactique radical : BTS Hôtellerie/Restauration.

48421489_224325478470057_430478464634585088_n

Tant pis pour les rêves d’écriture etc… Sauf que, comme par hasard, ce BTS est aussi celui réputé pour être le plus « fêtard ». Et hop… 3 ans de potes, de soirées, mais quand même un diplôme à la fin… (encore révisé sur la plage ! Vive la Normandie)
Bref, on pourrait s’arrêter là. Ou pas… Parce que, dans la vie, le destin est parfois salutaire, et souvent en dents de scie.

Passons sur les voyages pour parfaire les langues, puis sur les expatriations en région parisienne, sur les copains, puis LE mec qui semble parfait, mais qui en fait ne l’est pas du tout… 2 grossesses, 2 chouchous parfaits, une séparation, une famille loin, et un besoin de changer d’orientation professionnelle, tout réapprendre parce que restauration+ enfants+ célibataire, ce n’est pas jouable…

 

49732743_557604501315085_8340548724707033088_n

Nouveau challenge, nouvel appart, nouvelle vie. Nouvelle stabilité avec ses deux enfants, son seul souffle, la seule raison d’exister… Puis nouvel amour, nouveaux sourires, nouveau soleil… Des enfants qui grandissent et le bonheur qui semble revenir… Et un jour, un PC, et une envie d’écrire… Une heure, puis deux, puis 3 mois, et une Maison d’édition qui dit « oui »… Champagne fiesta, sauts de cabri… Puis un second livre, puis un autre etc… Puis un plan économique au boulot et une opportunité de tenter de vivre son rêve…
Et Voilà notre petite nana aujourd’hui, plus si petite, plus si jeune, plus si nana… Mais maman comblée, mariée et heureuse et toujours en plein manuscrits, scénarios etc… Et également atteinte de dédoublement aiguë de la personnalité (nous l’aurons tous compris)…
Erin, la romancière qui navigue dans la romance et les beaux sentiments. Ce qui la fait vibrer ? Les douleurs cachées puis soignées grâce à l’amour, l’amitié etc… La beauté sous la noirceur, les vraies personnalités, la conviction que personne n’est mauvais et que l’humain né foncièrement gentil, mais parfois tellement boursouflé qu’il en perd le sens des réalités. À tort ou à raison, Erin aime les gens et les sentiments qu’ils développent entre eux…Voilà pour l’une…

55526945_597444047331130_7845687416110186496_n

Pour l’autre, Marie… C’est un peu la même qu’Erin. À ceci près qu’elle aime innover, se lancer, et pète un peu des fusibles de temps à autre. Marie est définitivement l’issue de secours, celle qui permet d’expulser les besoins des 2… Couture, musique, cuisine, auto production, MxM, et sans doute autre chose demain… Elle est légèrement usante…
Une seule chose est certaine, que ce soit Marie ou Erin, une seule volonté, un seul but : Le bonheur… L’avenir n’est accessible que si on lui laisse sa place, et pour ça, il faut fermer les yeux, y croire et se lancer. Parfois ça foire et la chute est rude. Mais parfois…

59430355_618982095177325_4589916383982125056_n
Liste des chefs d’accusation :

Marie HJ : Broken, Blackbird, Scars+the Jail, Storm, With Love (4 tomes), Play with Fire et à sortir en mai, Turn Me Wild… Puis un autre projet pour cet été, bien avancé. Et cet automne, la suite de With Love (2 tomes je pense)…
Erin Graham chez les éditions addictives) : Teach me Love, Sex Addict, Esquisse, The Way you Love, et THE BOSS…

Un autre roman prévu en août, une sortie de son 1er broché (Teach me love) le 16 mai, et présence au salon les romantiques les 24 et 25 mai prochain… Et pour la suite, encore des tas de projets et des tas d’envies…
Je vous embrasse très fort…
Marie/ Erin/ La petite nana…

58079791_286768458892425_3573574190848016384_n

Photgraphess

 

 

J’écris, tu me lis mais …qui suis-je ? Avec Julie Perry


Hello les étoiles, pour fêter ensemble la sortie de « All You Need is Us », mercredi, Julie Perry se livre à vous dans notre rubrique « J’écris, tu me lis mais…qui suis-je ?

51737857_587670211707612_4194460800666042368_n
Qui suis-je ?
Avant tout, une maman de deux grands enfants, deux garçons de 15 et 20 ans, ils sont mes moteurs, et bien évidemment la cause de la plupart de mes soucis ^^ Mais je n’ai pas trop à me plaindre, soyons honnêtes.
Nous formons, avec mon mari, une famille recomposée et j’ai aussi la chance d’avoir deux belles-filles de 21 et 17 ans. Elles vivent outre-atlantique et nous font rêver ! Peut-être est-ce pour cela que j’affectionne particulièrement les États-Unis et que j’aime y faire évoluer mes personnages.
Avec mon mari, nous avons une entreprise de services à la personne qui prend beaucoup de notre temps et de notre énergie ; heureusement, nous nous arrangeons pour laisser de la place à la lecture et l’écriture maintenant. Tous les genres me conviennent : du thriller à la romance en passant par la bit-lit et la fantasy ou le roman historique, je suis une boulimique des livres !

40486045_116716719278567_765153796786487296_n

Je suis également grande amatrice de séries, là aussi, tous les genres. Parmi mes préférées : La servante écarlate, Suits, Lucifer, Game of Thrones, Downtown Abbey
Côté musique, je suis une inconditionnelle de Muse et de Panic ! At the Disco. Après, j’écoute Imagine Dragons, Coldplay, Madonna, Calogero

56956535_620947575046542_4282389866525753344_n

L’écriture, pourquoi ?

Quand j’étais petite, j’ai dû me relire cinq ou six fois la collection des Club des cinq. Plus que des personnages, Claude, François, Mick et Annie étaient devenus mes amis et j’étais impliquée à fond dans leurs trépidantes aventures. Un jour, j’ai voulu écrire un livre, pour moi aussi donner vie à une histoire. J’avais neuf ou dix ans. Quelle n’a été ma déception lorsque ma mère m’a dit que mon chef d’œuvre ne serait jamais édité ^^
Mais l’idée est restée, ancrée dans mon esprit. Si j’ai fait des études scientifiques avec un bac C (Maths à l’époque) puis économiques ensuite, j’ai toujours aimé mêler les mots, écrire, réécrire jusqu’à produire une mélodie fluide à mes oreilles.
Mais je n’ai plus franchi le pas ; écrire un livre me semblait hors de ma portée. Une montagne à escalader, et elle me semblait insurmontable. Jusqu’à récemment.
Mon mari est auteur de thrillers depuis 2015 ; il a été édité et a trouvé son public. J’ai relu et corrigé ses épreuves, débattu avec lui avec passion ; nous étions deux dans cette aventure et elle était grisante. L’est toujours, d’ailleurs. Petit à petit, cela m’a permis de gagner cette confiance en moi qui me faisait défaut. Et je me suis lancée.
D’abord, en secret. J’avais trop peur que l’étincelle ne s’éteigne comme un pétard mouillé et je n’avais pas envie d’échouer…aux yeux de mes proches.

54256379_607426683065298_7229609026474999808_n

  • Puis, All You Need Is Me est né… Arrivée à la moitié du livre, excitée comme une puce, j’ai su que j’allais aller au bout. Et mis mon mari dans la confidence. Je dois lui dire merci car il n’a pas hésité à me lire ( pas fan de romance en temps normal^^, il préfère trucider les gens que les faire s’embrasser) et son enthousiasme m’a boostée.
    J’ai eu la chance que la maison d’édition que j’avais placée en haut de ma liste me contacte, et voilà…début de l’aventure avec Harper Collins. Harlequin, c’est plus de 40 ans de romance, ils sont les pionniers du genre et surtout, il y en a pour tous les goûts et tous les âges.

Résumé : L’un la fait rêver, l’autre la fait vibrer
Les mêmes yeux bleus hypnotiques, le même nez de statue grecque, les mêmes bras aux muscles saillants : Logan et Liam, les nouveaux collègues d’Éléa, sont jumeaux… et incroyablement sexy. Pourtant, si rien ne les distingue physiquement, elle apprend très vite à les différencier. Galant et attentionné, Liam fait tout pour la séduire dans les règles, alors que Logan se montre détestable et ne cesse de la provoquer. L’approche n’est pas la même, mais Éléa connaît la réputation des deux frères : ils obtiennent toujours ce qu’ils veulent. Et, cette fois-ci, c’est elle. Maintenant, à Éléa de décider lequel elle va choisir…

  • Dans la foulée, j’ai écrit la suite, All You Need Is Us et là encore, il a été très bien accueilli par ma ME !

Résumé : Entre le prince charmant et le bad boy, qui choisira-t-elle ?
Liam est le petit ami idéal : gentil, beau et intelligent. Il est le gentleman que toutes les femmes rêveraient d’épouser et de présenter à leur famille. Logan, lui, est l’amant parfait : ténébreux, sauvage et imprévisible. L’homme avec qui n’importe quelle femme aurait envie de passer la nuit. Ils sont frères jumeaux… et rivaux dans le cœur d’Éléa. Avec l’un, elle se sent aimée et apaisée. Mais, dans les bras de l’autre, elle devient une nouvelle femme, faite de désirs et d’audace. Chacun réveille en elle des sentiments qu’elle ne pensait plus éprouver… Pourtant, Éléa ne devra en choisir qu’un seul.

Les premiers retours d’All You Need is Me m’ont comblée. Je vis mon rêve de petite fille et si l’on m’avait dit cela il y a encore quatre ou cinq ans, jamais je ne l’aurais cru ! Je le dois à mon éditeur bien sûr, mais également et surtout aux lecteurs qui donnent vie à mes personnages. Les messages que je reçois sont des vitamines en barre et c’est carrément top de savoir qu’on a fait vibrer quelqu’un, que cette personne a ri, pleuré, eu peur en lisant vos lignes.

60346676_637381023403197_721774064456171520_n

Mes projets

J’ai achevé mon troisième manuscrit. Cette fois-ci, direction les collines d’Hollywood ! Eh oui, j’ai besoin de soleil moi, c’est mon carburant !
Je suis sur une quatrième romance et ai des milliers d’autres idées en tête. Tout dépendra du soutien de mes lectrices, mais quoi qu’il en soit, je ne pense pas arrêter d’écrire. C’est ma petite bulle à moi, ma bouffée d’oxygène qui me permet de m’évader et d’évacuer le stress. J’imagine que c’est pour cette raison que vous trouverez toujours des touches d’humour par-ci par-là !

Un énorme merci à Les Étoiles des Bibliothèques pour ce focus ! J’espère que vous prendrez autant de plaisir à me découvrir que moi à me dévoiler !

59064567_284642525819318_6024649698109816832_n

J’écris, tu me lis mais… qui suis-je ? avec Ena Fitzbel !


Hello les étoiles, pour célébrer ses prochaines sorties, Ena Fitzbel, a gentiment accepter de se prêter au jeu de notre rubrique « J’écris, tu me lis mais… qui suis-je ? » ! Par le biais de cet article, vous saurez tout ou presque…

58442824_471822693559453_8146456773188911104_n

Bonjour à tous et à toutes,

J’écris depuis maintenant six ans sous le nom de plume d’Ena Fitzbel. Ce n’est bien évidemment pas mon vrai nom, car j’ai souhaité dissocier mon activité « auteure » de ma vie de tous les jours.

Ce n’est pas un exercice facile que de vous parler de celle qui se cache derrière le pseudonyme d’Ena Fitzbel. Tout d’abord parce que ma vie de tous les jours ne mérite pas qu’on s’y attarde. Diplômée de l’ENSIEG, une école d’ingénieurs en électrotechnique à Grenoble, j’exerce mon métier d’ingénieur dans un laboratoire de recherche du fin fond de la France. Je suis mariée et j’ai trois enfants. Je ne sors pas beaucoup, sauf lorsqu’il s’agit d’aller faire du sport. Ben oui ! Je ressemble à beaucoup d’autres femmes ! Déçues, les filles ?

 

Une fois enfermée dans mon bureau, voilà ce que je fais !

Du coup, je me rattrape en inventant des histoires, et ce, sans quitter ma paire de Charentaises ! J’écris essentiellement le soir et les jours chômés. Mon rituel est toujours le même. Je commence par relire le chapitre précédent, histoire de me reconnecter à l’univers de mon roman. Je le corrige une énième fois. Pour cela, il me faut un silence absolu. Si l’un de mes proches a le malheur de me demander « Qu’est-ce qu’on mange ? », je m’énerve !!!

58800323_1097349670472082_8163351881746219008_n

J’enchaîne ensuite avec une séance de création, qui consiste en un speed-writing allant de 30 minutes à une heure. Je termine par les relectures, corrections (longues et laborieuses), car je déteste refermer mon ordinateur sans avoir fourni un travail impeccable. Il me faut pas moins de six mois pour écrire un roman. Pour l’instant, j’en compte quinze à mon actif.

59121025_612317045916542_1718197015315218432_n

C’est quoi donc que j’écris ?

À mes débuts, j’écrivais de la romance fantastique (« Artala », « Bloodless », « Un manoir pour refuge », « Cursed Twins »). Mais petit à petit mes goûts se sont affinés. Je préfère désormais me cantonner au monde réel avec :

– Des romances contemporaines feel-good comme « Sexy Disaster », « Rouge, pair et manque » et « Wild Lovers » (qui se déroulent respectivement au Costa Rica, dans les Caraïbes et au Québec),

– Des romances plus sombres comme « Vicious Deal », « Dark Lovers » et « Beautiful Lovers » (à Londres pour la première et au Québec pour les deux autres).

– Récemment, j’ai publié « Crazy Lovers », une comédie sentimentale, dont l’action se situe sur les routes de campagne de France.

– Il m’arrive aussi de faire ce que j’appelle un grand écart en écrivant de l’érotisme, avec la série « Sex Trip » qui est en cours d’écriture.

60334923_387027001888312_7832051281492443136_n

 

Qu’est-ce qui vous attend, amis lecteurs ?

Tout d’abord, une sortie le 4 juin 2019 chez Albin Michel éditions (collection MA Next Romance) ! Il s’agit d’une romance historique, Lord of Egypt. Je vous livre ici le résumé et la précommande :

Résumé : Ariane Cravendish n’est plus la discrète et flegmatique aristocrate anglaise que Lord Timothy Fentington a connue. Travestie en homme, bravant les interdits que cette fin de XIXe siècle lui impose, elle débarque en Égypte pour rapatrier son frère Adonis, un archéologue très gravement malade. C’est alors qu’elle retrouve Timothy, égyptologue et séducteur toujours aussi peu soucieux des conventions.

Submergée d’émotions contradictoires, la belle rousse de 29 ans découvre tout à la fois les mystères de l’Égypte et les plaisirs sensuels avec celui dont elle fera son amant. Pendant ce temps, Nout, la nymphe de l’ancienne Égypte, et son scarabée bleu défient les lois du temps et envoûtent les hommes ! Adonis est l’une de ses proies. Parviendra-t-il à comprendre ce qu’elle cherche ? Sa survie en dépend.

58382047_1094682857405430_2077008642036465664_n

Et ensuite ?

Je suis en train d’écrire une romance qui se déroule à Hong Kong : Bad Lovers. Elle paraîtra le 1er juin 2019 sur Amazon. ( Voir résumé et précommande )

Résumé : Il croyait l’avoir perdue. Dorénavant, elle ne lui échappera pas !

En mission à Hong Kong, Pearl ne pensait pas tomber sur Greg, son premier grand amour. Deux ans plus tôt, il la quittait, lui annonçant qu’il partait vivre en Chine avec une autre.

Greg n’a pas oublié Pearl. Il n’a jamais aimé qu’elle. S’il a feint de la tromper, c’était avant tout pour se protéger. Lorsqu’il apprend qu’elle s’apprête à se marier, il reçoit comme un coup de massue sur la tête. Furieux, il jure de la reconquérir et l’enlève. Toute réconciliation semble impossible. Car même si les flammes de la passion ne se sont pas éteintes, Pearl rumine encore ses rancœurs contre Greg. Leurs retrouvailles risquent d’être aussi orageuses que passionnées.

Voilà, voilà, c’est tout pour les projets ! Presque !

54417688_1072322489641467_8771764815614967808_n

J’ai encore d’autres scénarios en tête, mais j’attendrai la sortie de Bad Lovers pour vous en dire plus.

Vous en voulez encore ? Voici quelques indiscrétions !

Je lis de la romance historique anglaise de l’époque régence ou victorienne.

Je me passionne pour l’archéologie et j’apprends des langues étrangères lorsqu’il me reste du temps libre.

Dans mes romans, vous trouverez souvent :

– Des Land Rovers (c’est parce que j’aimerais bien en avoir une !!!),

– Des majordomes horripilants, qui feraient mieux de se mêler de leurs affaires (j’ai été très influencée par le film Les tontons flingueurs !),

– Des orphelins à foison (c’est à cause d’un « petit souci » de mon enfance dont je déteste parler, mais que je préfère transposer dans mes romans),

– Des lieux exotiques ou tout simplement qui me font rêver (vous vous souvenez, je vous ai dit que je ne sortais pas beaucoup de chez moi ! Donc, je me rattrape dans mes romans !).

52527138_1055098028030580_5914043917891796992_n

 

Merci à tous et à toutes d’avoir tenu jusqu’au bout et à très bientôt ! Je profite de cette tribune pour vous inviter à rejoindre ma Newsletter en chargeant cet ebook gratuit : Ebook gratuit par ICI

 

59439609_2834377416788277_7205693342900813824_n

J’écris, tu me lis mais… Qui suis-je ? Avec Livia Cruz !


Hello les étoiles, notre rubrique J’écris, tu me lis mais… Qui suis-je ? met à l’honneur Livia Cruz, auteur chez les éditions Lips&Roll, qui s’est prêtée gentiment au jeu pour vous faire partager un peu d’elle.

56904880_1625363820929666_4346444721015488512_n
Qui suis-je ? La première réponse qui me vient à l’esprit c’est : une maman ! J’ai trois loulous, mon grand de 12 ans et mes filles (jumelles) de 10 ans. Je vais sur mes 37 ans… ouch les 40 ne sont pas loin ! Mon fils me regarde souvent de travers en me disant : « t’es bizarre », mes filles me balancent plutôt des choses genre « les autres mamans il ne leur arrive pas autant de trucs qu’à toi ! ».
Pourquoi ?
Certains me qualifieront d’hyperactive, d’autres de suicidaire, la vérité c’est que j’aime tout faire, que je veux tout apprendre et que j’ai beaucoup de mal à ne pas me disperser.
Je cumule trois jobs, je suis gérante d’un restaurant, acupunctrice et auteur ! Il y a le boulot alimentaire évidemment, celui qui me fait me sentir utile, avec lequel je fais du bien aux autres et pour finir, celui qui me vide la tête. Ils ont tous leur utilité et me sont tous indispensables dans mon quotidien. Du moins aujourd’hui.
Avant je faisais beaucoup de sport, Boxe, Qi gong, Cardio, je me limite au yoga en ce moment mais j’ai bien l’intention de reprendre quelque chose de plus physique !

Je rêve de faire des formations de thérapies manuelles pour compléter mes connaissances, d’avoir du temps pour écrire toutes les histoires qui vont et viennent dans ma tête sans que j’ai le temps de les coucher sur le papier. Je rêve de voyager, de faire voyager mes enfants ! Leur faire découvrir que le monde ne se limite pas à une cours de récré et des jeux vidéos avec des potes au bout du fil.
Je souhaite assister à beaucoup de levers de soleil dans les bras d’un homme qui m’aime, assister au couché du soleil en sirotant un Ti-punch entourée de mes amis (ouais le rhum c’est mon pêché mignon). En bref je veux juste prendre le temps de vivre !

48360439_1104941699684868_6063224616166359040_n
L’écriture dans tout ça ?
Un jour une amie m’a avoué qu’elle écrivait j’ai trouvé ça énorme et me suis dit que j’en serais parfaitement incapable parce que moi… et bien j’ai l’étiquette « matheuse » collée sur le front depuis gamine. Je n’ai commencé à lire des livres que lorsque le RER parisien m’a été imposé vers mes 20 ans autant dire sur le tard. Cette même amie me prêtait tous les livres qu’elle lisait, tous très orientés vers le surnaturel et les romances. Un jour, j’en ai lu un à la limite du vulgaire qui faisait un carton, je me suis dit « la vache ! Les lecteurs aiment ça ? Chiche j’en écris un ? » Alors j’ai tenté l’écriture… J’ai écrit un livre, puis deux, puis trois et un jour j’en ai envoyé un, sans trop y croire, aux maisons d’édition. On m’a rappelé et voilà comment « The Guy Next Door » a vu le jour… Sur un challenge perso, un genre de pari avec moi même. Aujourd’hui encore? je ne me considère pas comme un auteur, mes livres ne me semblent pas à la hauteur du terme « littérature ». Même si ce sont des livres vite lus, vite oubliés, s’ils font passer un bon moment au lecteur, aussi court soit-il, alors je m’estime heureuse.

Très vite je me suis rendue compte qu’il me manquait quelque chose si je n’écrivais pas. C’est un exutoire, une évasion, ça me permet de mettre ma vie entre parenthèse pendant quelques heures et d’écrire celle que je souhaiterais pour mes personnages. C’est chronophage et le retour n’est pas toujours à la hauteur du nombre d’heures que l’on y consacre mais ce n’est pas grave, ça me nourrit autrement.

27072626_1983200048599310_4944589069003163930_n
Projet ?

En ce moment, je travaille sur une trilogie fantastique, c’est la quatrième fois que je la réécris et j’espère que cette fois sera la bonne ! J’ai au moins 3 livres déjà entamés dans ma tête mais forcément le temps me manque. Pas grave, ça leur donnera le temps de mûrir !

En résumé et bien, je suis juste une nana du 21ème siècle qui rêve d’être la maman parfaite, la Working-girl au top, la thérapeute efficace, l’auteur en vogue et la femme dont tout le monde rêve ! 😉
Aperçu sur les livres de Livia Cruz :

51IiqbOXrgL
Résumé : Le mot « romantisme » ne fait décidément pas partie du vocabulaire de la ténébreuse Zahïa. Une relation sérieuse ? Non merci ! Quelqu’un à qui se confier ? Et puis quoi encore ! Jean-Baptiste, la honte de la famille Dubreuil selon ses propres parents, est pourtant bien décidé à dompter cette belle Égyptienne. Parce qu’au fond, d’amoureux à amant, la distance est faible, et JB s’est fait prendre au piège ! Mais la vie de la jeune femme est loin d’être simple, surtout quand un passé violent vient se rappeler à elle. Dès lors, comment prendre le risque de vouloir être deux ? Et surtout, comment se laisser aimer et aider quand on n’a toujours pu compter que sur soi-même ?

51YaoCFeteL
Résumé : « Il est des êtres dont c’est le destin de se croiser. Où qu’ils soient. Où qu’ils aillent. Un jour ils se rencontrent…  » Élise – alias Lily – est une jeune femme dont la vie s’articule entre la fac, le pub où elle travaille et ses quelques amis.
Raphaël, quant à lui, joue son rôle de fils à papa à la perfection. De prime abord exécrable et prétentieux, il vit dans l’oisiveté sans se soucier de ce que pensent les autres.
D’un heureux hasard, le destin va les rapprocher, les obligeant malgré eux à cohabiter et à mettre de côté leurs préjugés. Mais une attirance et un amour aussi forts ne valent-ils pas tous les sacrifices ? Livia Cruz signe une romance sur fond de comédie à l’américaine et nous fait découvrir des personnages aux caractères hétéroclites. Le lecteur, dans ce récit à deux narrateurs, découvre le quotidien d’une jeune femme orpheline et d’un voisin « gosse de riches » que tout oppose. Mais lorsque le destin frappe à leur porte, qui sait ce qu’il leur réserve ?

56209372_1173621526150218_8685785501698883584_n

J’écris, tu me lis, mais qui suis-je…? Par Caroline Costa !


Hello les étoiles ! C’est le jour J pour Caroline Costa qui entre dans l’univers de l’auto-édition et par la grande porte S.V.P. Un bonheur à la campagne était un coup de coeur unanime des blogueuses qui l’ont lu en avant première ! Et si vous avez besoin d’un coup de pouce, voici ma chronique  et celles des passionnées de la plume super romantique de notre jeune auteur !

Marie-nel lit ➡️ Par ICI
Meli Melo de Gwen ➡️ PAR ICI
Le club des livrophages ➡️ PAR ICI
Le cercle des lecteurs disparus (Audrey) ➡️ Par ICI

Alors êtes-vous prêtes à faire de cette pépite un succès ? 

  • Pour l’occasion, la team organise un concours qui est toujours en cours sur la page Facebook (n’hésitez pas à en profiter ).
  • Et aussi,  a donné carte blanche à cette auteur talentueuse pour vous parler d’elle en toute intimité dans notre rubrique  » J’écris, tu me lis, mais qui suis-je…? » A toi Caroline !

28168251_791730174360361_1545455682655630132_n

Bonjour à vous tous,

Il parait que j’ai carte blanche pour parler de moi. Mais vous savez que si je suis auteur c’est justement pour raconter la vie des autres et non la mienne ? Bon, comme je ne refuse rien à ma petite étoile, je m’y colle…

Donc, je m’appelle Caroline Costa. Oui, comme la chanteuse. Je vous rassure je ne pousserais pas la chansonnette. Ma passion moi c’est l’écriture. Chacune ses addictions !

48392702_2362186497345255_6305885500976660480_n

Je vis en Corse avec mon mari, mes enfants et mon chat. J’ai beaucoup de chance d’avoir la mer et la montagne sous les yeux tous les jours. Sinon j’ai aussi un travail officiel, qui permet de nourrir ma petite famille mais aussi mon imaginaire. En effet, on me pose souvent la question : pourrais-tu arrêter de travailler pour te consacrer à l’écriture ? La réponse est non. Mon boulot fait partie de mon équilibre.

Que dire d’autre… ? Que je suis gourmande… J’aime bien cuisiner et j’aime bien manger. De bons petits plats familiaux : Tiramisu, daube provençale, bûche au chocolat, lasagnes… A chaque fois, j’en fais de grosses quantités, pensant pouvoir resservir le lendemain… Tu parles !

J’aime aussi voyager. En plus de l’Europe, j’ai eu l’opportunité d’aller plusieurs fois aux Etats Unis et en Asie. Et ne me demandez pas lequel de mes séjours j’ai préféré, car j’en ramène toujours de bons souvenirs. J’apprécie le dépaysement, les expériences culinaires, échanger. Et ensuite j’aime bien rentrer chez moi ^^ !

Comme vous vous en doutez j’aime lire. J’essaie aussi souvent que possible de me garder de petits moments à moi et me plonger dans un roman. Même pendant que je me lave les dents… Trois minutes de lecture, ce sont trois minutes de lecture !

48395892_2364729457090959_1569835663656747008_n

Dans ma PAL, on trouve de la romance bien sûr (souvent les copines ^^), contemporaine mais aussi un peu historique. Je confesse que je voue un véritable culte à Barbara Cartland et j’assume complètement ! Cette femme est un véritable personnage digne de ses romans. Je lis également volontiers des classiques comme Victor Hugo, Alexandre Dumas, Jack London, Yan Fleming. Plus contemporain : Michel Bussi, Pierre Lemaire, Bernard Minier… Je me rends compte que c’est assez hétéroclite et aussi que mes goûts évoluent avec l’âge !

Pour ce qui est de l’écriture, j’ai commençais lorsque j’étais adolescente. A l’époque, je gribouillais sur des petits cahiers avec mon stylo Bic. Je les ai conservés dans un carton, au garage. Et ils y resteront ! Je me suis remise à l’écriture une fois installée dans la vie. J’avais ça en moi, il fallait juste attendre que ça « revienne ». J’ai eu beaucoup de chance parce que mon premier roman a été publié.

Bien sûr, je pourrais vous dérouler mon cv, mais ça fait un peu prétentieux, non ? Je vous dirais simplement que j’aime également voyager grâce aux livres : En les lisant mais aussi en les écrivant. Ma seule ambition est d’emmener mes lectrices dans mes histoires, qu’elles s’attachent à mes personnages, bref leur proposer du rêve.

Je pourrais aussi vous dire que l’écriture n’est pas qu’une passion solitaire comme on pourrait le penser. Grâce à mes livres, j’ai rencontré virtuellement et physiquement beaucoup de personnes adorables qui sont devenues de vraies amies. Et, ça pour la bisounours que je suis, ça fait chaud au cœur !

52188102_1381792811958347_4437672300283691008_n

Je terminerais en parlant de mon dernier roman « Un bonheur à la campagne ». Une histoire où j’ai réussi à mêler passion, jalousie, trahison et belles promesses (il y a aussi un nuage d’Opium d’Yves Saint Laurent et un jean slim, des biquettes et des bottes en caoutchouc, un lavoir aussi). En voici le résumé :

51048578_1369390759865219_1292124216463720448_n« Je m’appelle Lyn et mon truc c’est la vie parisienne, ses sorties et ses boutiques. Je ne suis pas devenue journaliste de mode pour que mon patron m’envoie au fin fond de l’Ardèche. Même pour interviewer un éleveur de chèvre, au prétexte qu’il a créé le buzz au Salon de l’Agriculture ! Qu’importe si son magnétisme me fait penser à un prédateur ! Et des prédateurs, je vais en croiser quelques-uns… »

Disponible pour qui ça tente :
sur kindle : Lien d’achat
sur koboLien d’achat

Si vous voulez rejoindre mon club de lectrices VIP (pour les cadeaux, les bonus et les extraits) : Abonnement Newsletter

Ma page auteur : Caroline Costa Auteur
Mon site : Site Caroline Costa

Vous vous en doutez, je ne m’arrête pas là : je travaille déjà sur d’autres projets. J’ai un petit carnet plein de notes, de plans, de fiches personnages… Parce que l’inspiration peut surgir à n’importe quel moment : En regardant un reportage, suite à une conversation, même un rêve ^^ Toutes ces idées ne déboucheront pas sur un manuscrit, mais ça promet déjà un beau terrain de jeu. Bref, on aura encore plein d’occasions d’échanger ensemble ! Alors on se dit à bientôt ?

52156752_1382232518581043_3703895700610744320_n

J’écris, tu me lis mais…. qui suis-je ? Avec Geny H. David


J’écris, tu me lis mais…. qui suis-je ?

1- Pour me présenter Je m’appelle Geny, je suis auteure de dark romance et de romance fantastique. Je suis également la maman ordinaire de deux canailles de 8 et 9 ans. J’ai commencé très tôt à écrire ! Petite, j’inventais des histoires. J’avais huit ans quand j’ai couché la première sur le papier. Aujourd’hui, mes genres de prédilection en écriture sont le romantic thriller (Un sous genre de dark romance) et la romance paranormale.

Côté lecture, j’étais un peu surdouée. Vers neuf ans, j’ai lu l’Odyssée d’Homère, puis j’ai dévoré Jack London et Kessel. Dans le bureau de ma mère, vers dix ou onze ans j’ai volé trois bouquins qui me faisaient de l’œil : Ça, de Stephen King. Plus tard j’ai découvert trois autres auteurs qui m’ont marquée : Pennac, Stoker et Vargas.

Côté cinéma, j’aime les films durs, qui font peur ou pleurer, mais réfléchir dans tous les cas. Avec une préférence pour ceux qui finissent plus ou moins mal ! Parmi les réalisateurs, je suis clairement fan de Tarantino, Kusturica et … George Lucas. Ouaip, je suis une très très grosse fan de Star Wars, une passion que je partage avec mon fils.

Côté musique, je suis addicte, j’en écoute en permanence et j’ai une solide culture musicale, extrêmement éclectique. Jazz, RNB, pop, classique, musiques de film, rock (Toutes catégories, du métal industriel de Ramstein au Velvet underground de Lou Reed)… Mais je ne joue d’aucun instrument.

2 – J’ai écrit plusieurs livres, dont deux dark romances sont publiées à ce jour : — Dark shadow, un roman sur les conflits Nord-irlandais paru chez Eden (City éditions), qui se situe entre les années 90 et nos jours. C’est un romantic thriller qui s’appuie sur des faits réels, sur lesquels je me suis beaucoup documentée. Notamment sur l’affaire des « disparus des Troubles ». On peut y voir une sorte de Roméo et Juliette, mais beaucoup plus sombre ! — Noirs secrets paru chez Eden (City éditions) également. Celui-ci se passe à Moscou. Il s’appuie sur une histoire de complot et d’espionnage entre un homme d’affaires et une artiste impliquée dans un réseau de « kompromats », ces fichiers compromettants destinés au chantage. — Âmes captives est une romance paranormale qui porte sur les liens des vivants avec les défunts et sur le message que les âmes nous transmettent de l’au-delà. Y a-t-il un sens à tous les signes que l’on perçoit ? Doit-on les interpréter et comment ? N’est-ce pas dangereux de se confronter à l’au-delà ? Âmes captives est une duologie que j’ai commencé à écrire il y a longtemps, à une époque où je faisais des concours pour m’amuser. Les copines qui me lisaient m’avaient donné le challenge d’écrire un roman fantastique. Alors j’ai essayé. J’avoue que l’idée ne m’était pas étrangère, j’avais cette légende en tête depuis mes dix-sept ans. J’ai toujours été une grande passionnée d’urbex (Contraction d’exploration et urbaine), cette activité qui consiste à explorer des lieux façonnés par l’homme, interdits et abandonnés (Aujourd’hui, je préfère la pratiquer à deux et je cherche un ou des partenaires d’exploration). J’ai commencé l’urbex à 13 ans, je me faisais peur toute seule, mais j’étais fascinée et inexorablement attirée. J’imaginais tout de ces lieux : l’utilisation des objets, le quotidien des propriétaires, leur vie, leur destin. Puis je suis devenue antiquaire, un moyen sans doute, de me rapprocher de cette activité en manipulant des objets anciens. Mais ça n’a pas la saveur de l’urbex !

Je sais, j’ai l’air d’une droguée, c’est un peu ça en fait ! Âmes captives, ce sont tous mes fantasmes d’exploratrice, toutes ces vies qu’on frôle du bout des doigts sans les atteindre.

3 — Côté projets, j’en ai plusieurs en cours ! Tout d’abord, j’attends la réponse d’une maison d’édition sur un romantic thriller qui s’appelle Love after dark, et qui nous emmène dans le milieu du grand banditisme cette fois (J’aime tellement mon titre que je l’ai même déposé, mes études de juriste ont fait de moi une excentrique un peu procédurière !) Ensuite, je boucle un thriller avec mon amie Cécile Pommereau (Là, c’est un pur polar/thriller, pas un romantic thriller). Cette année sera aussi marquée par la reprise et réédition de ma saga dark romance : LIZ, aux éditions Élixyria. Les lectrices pourront alors découvrir Ride up, le tome 4, tant attendu sur lequel je travaille également en ce moment (Réécriture et correction). De tout ce que j’ai écrit à ce jour, LIZ est sans conteste la série que je considère comme étant mon œuvre majeure. Même si mon écriture n’y atteint pas encore la maturité qu’elle a aujourd’hui, parce que c’est ma toute première œuvre, l’intrigue est sans aucun doute la plus complexe que je n’écrirais jamais. Elle est truffée de recherches et s’appuie sur beaucoup de témoignages et d’histoires vraies. C’est dark, sombre, mais très très psychologique. J’ai approché tant de gens fascinants, tant de milieux dangereux pour accomplir ce travail ! Et puis, j’y exorcise aussi certains démons personnels. Cette saga est un cri du cœur, une fracture ouverte de l’âme, j’y ai mis tout ce que j’avais dans le ventre, je crois que je n’écrirai jamais rien de comparable ! Et puis… j’ai aussi pour projet de poursuivre les aventures de la fratrie des Flannighan dans la lignée de Dark shadow. J’ai beaucoup de demandes, mais j’ai été pas mal accaparée sur d’autres projets ces derniers temps !

Que Troid me pardonne !

Merci Geny pour cette belle présentation ❤

Découvrez toutes les sorties de Geny H.David ici 

 

J’écris, tu me lis, mais qui suis-je avec Loraline Bradern !


Bonsoir les étoiles ! La team vous présente sa nouvelle rubrique « J’écris, tu me lis, mais… qui suis-je ? » avec Loraline Bradern auteur BMR & éditions AdA 

71aby6tfnnl._ux250_

Bonjour les Étoiles, Après ma copine Gwen, à mon tour de relever le défi de me présenter à vous. Exercice périlleux pour moi !

Portrait auteur :

Qui est Loraline Bradern ? Bonne question ! Je ne suis pas sûre de le savoir moi-même ! Je ne vais pas ressortir ma bio officielle élaborée par mes maisons d’éditions. On va faire ça de manière plus spontanée…

Pour les lectrices, je suis donc Loraline. Un pseudo que je dois à ma maman. Je suis une sudiste à 200 % Provençale. Je ne pourrais pas vivre loin de mon soleil, de mon Mistral (bon à petites doses quand même), de mes cigales et de ma lavande.

Mon corps accuse entre 40 et 50 balais mais mon esprit beaucoup moins… Je reste parfois une vraie gamine dans ma tête et je fais concurrence à mes 3 enfants, (Ouragan Cyclone, et ma fille Tornade. Traduisez en anglais et vous aurez une idée de l’origine de certains pseudos de mes Seals d’Unité d’élite), pour les blagues, plaisanteries et surprises foireuses. Deux de mes gros défauts : La procrastination et Je une grande bavarde.

Je suis une grande gourmande avec une prédilection pour la patate sous toutes ses formes du côté salé mais je suis plutôt ce que l’on peut appeler un bec sucré. Quand j’écris, je carbure au chocolat noir/citron/gingembre et aux car en sac ou m&ms. Et si je suis en panne, ce sont mes personnages qui trinquent.

Je suis fan de films d’action et de séries policières ou militaires mais aussi de films historiques. Comme quoi les uniformes et moi, c’est une histoire d’amour de longue date.

Je suis une fille plutôt simple et pas trop chiante (enfin, je crois mais mes enfants auraient sûrement des choses à redire sur ce point). Je suis hypersensible et très émotive, et Je cumule les gaffes. Un véritable Gaston Lagaffe au féminin.

Et suis aussi une une grande rêveuse, mon monde intérieur est mon refuge, au même titre que la lecture et maintenant l’écriture. Une histoire doit me faire rêver, m’émouvoir, me donner envie d’être à la place de l’héroïne et j’ai donc une très nette préférence pour les romances. Et une prédilection absolue pour les romances historiques et les romances militaires. Bon sang ne saurait mentir !

Publications auteurs

À ce jour, j’ai publié quatre romans :

-Une romance militaire en duologie aux éditions BMR.

27752152_406728823114946_452289565190170307_n

PS : Montage crée par Holden

  • Unité d’élite est sorti en deux tomes en version numérique. En mars puis en mai 2018. C’est une romance militaire qui allie suspense, action, rebondissements, et sentiments. J’avais depuis longtemps l’idée d’une « military romance » dans cet univers mais le déclic a été un besoin soudain de parler du Syndrome du Survivant et du Syndrome de Lazare. J’ai essayé de construire les chapitres de manière à ce que le lecteur s’interroge et mène l’enquête en semant de fausses pistes et à cacher des indices. Tout au long des deux tomes, on suit donc le parcours difficile de Jessi. C’est une héroïne qui présente deux facettes. Elle se montre forte et déterminée dans son travail car elle arrive à se faire respecter dans un univers très masculin. Mais elle est fragile dans sa vie intime car elle reste hantée par ce qu’elle a vécu et se débat avec ses angoisses. Avec cette histoire, j’ai aussi voulu mettre un grand coup de pied sur certaines idées reçues complètement erronées sur les soldats des forces spéciales. J’en avais marre d’entendre qu’ils sont insensibles, froids, sans états d’âme alors que bien souvent ils sont extrêmement attachés à leur famille. S’ils peuvent passer pour des machines à tuer dans leur boulot, beaucoup sont de gros nounours dans l’intimité, des hommes très romantiques. Tout comme je voulais battre un peu en brèche l’image « glamour » de l’uniforme dans la romance et montrer aussi les aspects problématiques comme les risques qu’ils encourent, le temps de séparation pendant les déploiements, la peur et l’attente des familles, le fait de ne pas avoir de nouvelles pendant des semaines et de rester dans l’incertitude etc.

41bpvpd8rtl._uy250_

Résumé : Ils se sont rencontrés dans le noir.
Captifs d’un groupe terroriste, ils ont partagé la même cellule et, par sécurité, utilisé des faux noms.
Elle était Jessi. Lui, Woody.
Au milieu de l’enfer, sans jamais se voir, ils se sont chamaillés, désirés. Et il l’a sauvée au péril de sa vie.
Presque trois ans plus tard, Alyssandra travaille au sein des forces spéciales de la Navy, le Black Squadron.
Elle croit son Woody mort. Leur histoire, fantasmée.
Leur passé, enterré. Jusqu’à ce qu’une mission ébranle toutes ses certitudes…(Lien d’achat)

49348737_785724885122496_3331906255231909888_n

  • Deux premiers tomes d’une saga historique aux éditions AdA. Combat d’Amour est une saga en 4 tomes, disponible en version numérique et papier. Les tomes 1 et 2 sont sortis au Canada en août 2018 et en janvier 2019. Les brochés arrivent en France à chaque fois avec 2 mois de retard à peu près. Les deux derniers tomes sont actuellement en révision éditoriale. Les tomes fonctionnent par paire, les deux premiers étant sur la formation du couple alors que les deux derniers concernent la préservation du couple. Cette saga occupe une place spéciale dans mon cœur. D’une part, parce qu’elle constitue un lien particulier avec deux personnes chères à mon cœur : ma fille et ma mère. L’une est à l’origine du début de son écriture et l’autre de sa fin. C’est un cadeau posthume pour maman. Je crois qu’on peut dire que l’écriture de Combat d’Amour (comme celle d’Unité d’élite d’ailleurs) a été ma bouée de sauvetage. Ensuite les personnages de cette saga ont hanté mon imagination pendant 15 ans car c’est le temps qui s’est écoulé entre les premiers mots et les derniers. C’est une romance historique qui se passe pendant le Haut Moyen Âge en 1066 et 1067, au moment de la conquête de l’Angleterre par les Normands. L’histoire illustre en même temps la conquête militaire de l’Angleterre par Guillaume de Normandie, et de manière plus intime, la conquête d’une Saxonne par un Normand. C’est un affrontement entre vainqueurs et vaincus qui débouche sur une entente mutuelle. C’est surtout une histoire d’amour entre un homme et une femme qui sont ennemis au début, qui se combattent avant d’apprendre à se connaître et finalement s’apprécier mais qui sont également confrontés à certains dilemmes et certains obstacles. Le titre résume bien leur histoire. Après avoir combattu l’un contre l’autre, ils combattent leurs sentiments. Et quand enfin ils admettent leur amour, ils doivent se battre pour le préserver. Alinor est une fille assez têtue qui n’a pas froid aux yeux. Elle est un peu inconsciente même ! Gautier a aussi un caractère bien trempé et l’affrontement entre les deux héros fait pas mal d’étincelles, étincelles qui mettent le feu aux poudres mais aussi le feu aux draps.

49012527_609180466203113_8670986736613982208_n

  • Et maintenant, quelle est la suite ? Je crois que j’ai attrapé le virus de l’écriture. Ou plutôt j’ai enfin osé me lancer et la machine s’est emballée toute seule, je n’arrive plus à l’arrêter. J’ai la tête pleine d’idées. Bien sûr, j’ai en tête des scénarios pour des spin off avec d’autres Seal d’Unité d’élite. De même pour Combat d’Amour, j’ai une forte demande pour deux spin off. J’ai déjà semé des jalons dans les différents tomes mais il faut maintenant que je trouve le temps de mener ces projets à terme. – C’est d’autant plus ardu que j’ai actuellement trois autres histoires en cours d’écriture :
  • L’amant du clan ennemi, une nouvelle romance historique dans l’univers des Highlanders,
  • Valkyrie Squadron, le premier spin off d’Unité d’élite,
  • Apprends-moi à aimer et je te ferai toucher les nuages, une romance hybride entre chick-lit et romance militaire avec un pilote de chasse et une institutrice. Ce sera mon premier bébé écrit à la première personne et qui se passera en France. Et l’histoire regorge d’anecdotes personnelles, c’est un peu une histoire défouloir. Pour l’instant je ne suis pas satisfaite de mon titre provisoire et je cherche l’inspiration pour le changer.

Conclusion auteur 

Avant de conclure ce long pavé, je voudrais remercier toutes les lectrices pour l’accueil qu’elles ont fait à mes histoires, et j’ai une pensée toute particulière pour les lectrices qui me suivent depuis Wattpad et qui m’ont encouragée tout au long de l’écriture d’Unité d’élite et de Combat d’Amour et qui continuent pour mes histoires en cours d’écriture.

49519713_614332632354563_1208855417753436160_n

J’écris, tu me lis, mais qui suis-je Avec Gwen Delmas Auteur


Bonjour les Étoiles, une fée m’a lancé le défi de me présenter à vous, comme ça, avec ce que j’estime nous définir le mieux, mes livres et moi.

Un exercice pas si simple que ça !

Mais bon, ce que fée veut, Gwen peut !

Je m’appelle donc Gwen, si si vraiment. Je suis dans la première partie de la quarantaine. Je vis dans le sud de la France, où je suis née, même si une partie de mes racines et de mon cœur est nettement plus à l’Ouest, en Bretagne et en terres celtes.

Je suis bien entourée au quotidien par l’Homme, le complice de mes rêves et de mes délires et nos deux merveilles, jolie princesse et petit homme.

J’ai de nombreuses passions. À vous de me dire si ça se retrouve dans mes livres !

J’adore l’histoire, le foot, en particulier un club français à une étoile, Marseille et la Provence, les pays celtes, en particulier l’Écosse où je rêve de retourner, l’Allemagne et l’Italie, les séries que je dévore en boulimique, Mel Gibson (ces yeux !!!!!) et Keanu Reeves, … parce que Keanu.

Je vis en musique, j’écoute un peu de tout, mais avec une préférence pour U2, Coldplay, Muse, Radiohead, Maroon 5, Boyce Avenue et 30 Seconds to Mars et mon dernier chouchou, Ultimo.

Je rêve de tatouages, mais pour le moment, la douillette en moi est un peu plus forte. Quoique. Vous vous rappelez ce que je vous ai dit, ce que fée veut, …. Et là, lorsque deux fées proposent de m’accompagner, …. Si le tatoueur ne craque pas devant nos fou-rires, on devrait faire quelque chose.

Je suis une lectrice compulsive, dans de nombreux genres, classique, historique, polar, fantasy, dystopie, et bien sûr romance ! J’ai de nombreux auteurs chouchous et certains titres que je connais presque par cœur à force de les relire. Je chronique tous ces genres sur mon blog Melimelo de Gwen, même si pour le moment, j’écris surtout en romance.

J’ai publié à ce jour trois romans, tous édités dans la collection Luv des Éditions Addictives, une des maisons d’édition où je puise une large partie de mes lectures.

Noël toi et moi est sorti en premier, en novembre 2017 pour le numérique et octobre 2018 pour le broché. C’est une romance de Noël, une comédie romantique, piquante qui parfois serre un peu la gorge. Elle met aux prises Héloïse, une jeune femme sûre d’elle dans sa vie professionnelle et amoureuse et Alexandre, un homme que j’ai voulu plus doux, même si dans les bras d’Héloïse, il se révèle aussi bouillant comme la lave.

Perfect boss a été ma seconde publication. Elle est sortie en numérique pour la Saint Valentin 2018 et sa version brochée rejoindra nos bibliothèques pour la Saint Valentin 2019.

Le ton en est un peu différent. Il s’agit davantage d’une romance contemporaine dans le monde du journalisme sportif. Elle tourne autour de Carla, vice-championne olympique d’épée -un clin d’œil personnel- encore une demoiselle à tempérament, voire, avouons tout, à sale caractère. Je me suis beaucoup amusée avec elle et avec son entourage. J’ai écrit ce livre très vite, avec un rythme parfois effréné, presque dépassée par mes personnages et leurs histoires.

Pour Killer Love, mon bébé 3, j’ai pris plus de temps et je suis partie sur un autre style, un peu plus polaromance. Attention, ce n’est pas une dark romance, mais l’aspect suspense, rebondissements est nettement plus marqué.

J’ai une affection particulière pour celui-ci, d’abord parce que j’ai eu un crush incroyable pour mon héros, Morsen. C’est un homme mystérieux, qui calcule tout et ne laisse place à aucune improvisation, y compris à l’heure de séduire Alessia, une jeune femme en deuil, qu’on pense au départ effacée et malléable. « Elle était sa proie, elle devient sa faiblesse ». Voilà qui résumé bien leur histoire. Mais j’aime aussi ce roman parce que c’est le premier écrit sous l’œil vigilant de deux bêta-lectrices de choc, Carine et Sophie Pierucci qui ont été les bonne-fées marraines les plus attentives auxquelles mon bébé aurait pu prétendre.

Il n’est pour l’heure sorti qu’en numérique, le 3 décembre dernier.

À savoir : il existe des bonus pour ces trois romances, à retrouver sur mon blog https://melimelodegwen.fr et sur le site des éditions Addictives, pour prolonger un peu le bonheur.

Et maintenant ?

Je me suis rendue compte que j’avais encore des choses à faire vivre à mes personnages. Pour le moment, même si deux idées totalement nouvelles trottent dans ma tête, je travaille sur des spinoff, de Perfect boss d’abord, de Noël toi et moi ensuite (je n’en ai pas fini avec Chloe, la sœur peut-être pas si irrécupérable) et Elrik, le frère de Morsen.

Qui sait ? Peut-être les retrouverons-nous dans les mois qui arrivent ?

Avant de conclure ce petit mot, je voulais en tout cas vous remercier toutes pour l’accueil fait à mes histoires, pour vos commentaires, vos petits mots, dans l’espoir de vous rencontrer bientôt pour en parler de vive voix.

Merci Gwen ! Défi réussi !

Retrouvez tous les romans de Gwen par ici :

Noël toi et moi / Disponible

Ebook : https://amzn.to/2Az6bo2

broché : https://amzn.to/2Rcn3uZ

Perfect Boss :

Broché à paraître le 14 février en préco ici : https://amzn.to/2RGVIQS

Ebook disponible : https://amzn.to/2CWImIo

Killer Love : Disponible en ebook seulement ici : https://amzn.to/2CWImIo