Is it love ? Carter Corp. Ryan par Eva de Kerlan

Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le 3e volet de la saga Is It Love ? Carter Corp. Ryan. Une new romance signée Eva de Kerlan et éditée par Hugo New Romance ! 

Titre : Is it love ? Carter Corp. Ryan

Auteure : Eva de Kerlan

Éditeur : Hugo New Romance

Genre : New Romance

Broché : Lien d’achat

Résumé : Comment rester professionnelle quand votre patron est… Ryan Carter ?
Un soir où June Brown travaille tard, elle fait une rencontre dans l’ascenseur… qui bouleverse ses sens. Peu après, elle est transférée au poste d’assistante personnelle du grand Ryan Carter, le P.-D.G. en personne. Précipitée dans une vie de paillettes, de galas et de courses folles en limousine, les premiers temps sont déroutants pour la jeune femme. D’autant que son fascinant patron semble s’amuser à attiser un intense feu entre eux. Entraînée dans un tourbillon d’émotions, elle devine que des menaces planent sur l’homme d’affaires.
Entre conscience professionnelle et sentiments incontrôlables, June succombera-t-elle au regard gris magnétique du séduisant Ryan Carter ?

L’avisdeMya :

C’est d’une humeur nostalgique que je rédige mon avis sur ce troisième volet de Carter Corp consacré à Ryan. The Boss. Avant de vous en parler un peu plus, je tiens à remercier Hugo New Romance pour l’envoi du service presse en version papier.

Ce n’est jamais facile de travailler pour un grand manitou aussi dévoué à son entreprise que Ryan Carter. Ce dernier ne compte pas ses heures et attend le même sacrifice de ses collaborateurs. June Brown en a fait les frais et nous a apporté son expérience, bonne ou mauvaise, depuis que Ryan l’a mutée dans son intouchable tour d’ivoire.

Depuis, June cumule les heures et les dossiers sous l’œil de lynx de son despotique mais non moins sexy patron. S’il ne s’agissait que du travail, cette dernière assure si bien qu’elle s’attire les éloges de ses chefs. Mais ce qu’elle n’assume pas, c’est l’attraction magnétique que son patron exerce sur elle. Comment travailler à ses côtés sans succomber à son charme ténébreux ? L’attirance entre eux est fortement intense et mutuelle. À moins que Ryan Carter ne soit adepte des jeux de dupe et la considère comme son énième challenge !

Effectivement, Ryan n’est pas fan de relations à longs termes. Toute sa vie tourne autour de son entreprise qui engrange des bénéfices qui se chiffrent à des milliards. Ainsi qu’une sœur adorée. Le reste n’est que passe-temps pour décompresser ou oublier ses soucis professionnels. Mais ça c’était avant. Avant que June ne rejoigne son équipe…

June n’est pas une fille comme celles qu’il côtoie habituellement. Elle lui tient tête et ne craint pas de l’envoyer paître quand il abuse de sa patience. Elle est droite, loyale, douce et ne parle que si elle a quelque chose de pertinent à dire. Cerise sur le gâteau, elle chamboule complètement ses sens et tourmente son cœur qu’il croyait froid et invulnérable. June est la tentation à laquelle, il n’a jamais céder. Mais ne dit-on pas qu’il ne faut jamais dire « Fontaine, je ne boirai de ton eau » ? L’eau de cette fontaine est la plus désaltérante, rafraîchissante et délicieusement irrésistible qu’il n’ait jamais goûter ! Comment y rester insensible ?

June et Ryan ont tous les deux succombé à l’ardeur de leur désir mutuel et à l’élan du cœur, mais n’ont pas calculé les conséquences des non-dits et des dangers qu’encourent tous ceux qui approchent de près Carter Corp et son propriétaire.

Ce troisième tome était complètement différent du volet consacré à Matt. Une nouvelle et différente émotion mais non moins addictive. Ryan Carter et June n’ont pas déçu mes attentes.

Les personnages ont évolué au fur et à mesure qu’on avance dans la lecture. Surtout Ryan qui gardait tout son mystère et ne se dévoilait qu’au compte-gouttes. Laissant planer le suspense sur tout ce qui fait sa vie privée. En plus des menaces qui entachent sa vie professionnelle. L’intrigue de la relation entre les protagonistes n’avait rien de banale. Elle avait en plus d’une sensualité à fleur de peau, un goût de danger. Et donc, pas de temps mort ni ennui en cours de route.

Ryan avait tous les défauts du patron exécrable mais tellement craquant, sincère et touchant qu’on ne peut que succomber à sa puissance magnétique.

Quant à June, elle parait un peu réservée mais jamais faible. Si Ryan a percé la brèche de sa carapace, elle ne s’est jamais soumise au patron ni à l’amant. Elles est entière, mène ses propres batailles et ne recule aucunement devant un défi. Ryan n’avait aucune chance de se défiler malgré ses efforts ! En somme, ce sont des personnages qui ont tout pour charmer et nous faire passer de bons moments.

L’histoire ne manque pas de piquant grâce aux multiples rebondissements, au suspense ainsi que les situations dangereuses que vivent les protagonistes. Le combo parfait qui donne un peu plus de vie à ce volet. Sans oublier la fluidité du récit qui rend la lecture aisée au point qu’on ne la lâche qu’au mot fin. Carter Corp, Ryan est une magnifique histoire d’une belle et talentueuse plume qui ne manque pas d’attrait.

Un superbe tome qui vient d’étoffer ma liste de belles lectures du mois de mai. Une saga que je vous recommande chaudement.

P.S : Je précise qu’on peut lire les trois tomes séparément et même dans le désordre sans risque de spoilers.

Louis Armstrong – C’est si bon (1962)

61172115_341860316478167_6337660588155469824_n

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s