L’avis de Carine sur Love after dark, un roman de Geny H.David


 

téléchargement

Titre : Love after dark

Auteur :Geny H.David

Genre : Romance

Éditeur : City Edition (21 août 2019)

  • Collection : Collection EDEN

Ebook : 9.99€

Broché : 17.50€ 

Résumé : David mène une double vie : homme d’affaires le jour, la nuit il devient « Le Baron », leader d’un gang de braqueurs qui suscite la crainte et impose le respect dans le milieu du grand banditisme. Mais ses ennemis sont nombreux, à commencer par la Mafia qui cherche à l’éliminer. Quand il rencontre Mahira, une jeune danseuse de cabaret, l’attirance est immédiate, le désir brûlant. Mais cette icône glamour est une femme dangereuse, capable du pire et qui cache, elle aussi, bien des secrets. Leur aventure est loin d’être sans risque. Les ennemis de David sont prêts à tout pour voir enfin « Le Baron » tomber et, entre leurs mains, Mahira pourrait devenir une arme redoutable. Pour survivre, David va devoir se mettre à nu et maîtriser ses démons…

Mon avis:

C’est toujours un plaisir de découvrir les romans de Geny H. David. J’aime sa plume, ce n’est un secret pour personne et pourtant, j’ai toujours cette pointe d’appréhension lorsque je commence une de ses histoires. Pas de ne pas aimer, quoi que cela peut arriver même si j’en doute. Mais surtout, car je ne sais jamais d’avance dans quoi elle va faire perdre mon petit coeur vu que je me lance à l’aveugle. Mais cette fois, cela a été différent, c’est dans un scénario digne d’un grand film sur le « milieu » qu’elle m’a emportée le cœur battant d’un bout à l’autre sans aucun temps mort…

David Fioretti est un homme qui en impose. En plus d’être beau et charismatique, c’est un homme d’affaires très riche et accessoirement, bandit à ses heures. Il mélange savamment ses activités légales, et ses occupations criminelles. Après avoir vécu un traumatisme qui a failli lui coûter la vie et lui a fait faire un saut de géant dans le passé, il a repris le chemin de ses affaires, la seule chose qui lui reste… On le pensait fini. Cette fusillade lui a fait perdre beaucoup, mais l’a transformé aussi en un autre homme. Non ne vous leurrez pas, il n’est pas devenu un enfant de chœur, David Fioretti est « Le Baron » et qui s’y frotte, s’y pique ! Même si à ce jour, il ne sait plus vraiment qui il est… Ses ennemis eux, savent très bien qui il est et ils sont nombreux. La Mafia en tête de liste, et tous, souhaitent le faire tomber. Mais « Le Baron » est entouré d’une bonne équipe et sait faire les alliances nécessaires pour leur survie à tous. Pour tenter d’oublier celle qu’il a perdu, il accumule les coups d’un soir, mais rien n’a jamais marché…

Jusqu’à ce qu’un élu l’invite à traiter des affaires en toute discrétion dans un cabaret. Et c’est là qui la voit … Elle… Miss Carlotta, danseuse burlesque qui va devenir par la suite plus qu’une simple fascination… Un coup de cœur, un coup dans l’âme, cette femme l’obsède et pourtant il se contentera de peu dans un premier temps. Il est dangereux, son âme est noire et elle…est bien trop précieuse. David a tout du parfait gentleman avec son oiseau de paradis, il est fou d’elle. Mais trop de paramètres font qu’il ne puisse pas se lancer dans une relation. Il ne se fait pas confiance, ses vieux tourments le hantent, ses démons font de lui cet homme qu’il ne peut être en permanence avec elle. Trop de non-dits, trop de secrets et bien trop de dangers rôdent autour de lui.

Peut-il prendre le risque de la faire entrer dans sa vie si sombre violente et dangereuse ? Et si elle ne suivait pas les règles ?

Ce qu’il ne sait pas encore, c’est que la belle Maihara pourrait bien lui imposer les siennes… Car derrière sa façade de toute beauté, le petit colibri, cache lui aussi des secrets en plus d’un caractère fort et d’un courage hors norme qui pourrait faire d’elle finalement la partenaire parfaite. L’amour donne des ailes comme on dit et il se pourrait bien que l’oiseau quitte son nid pour prendre son envol vers celui qui la fait se sentir enfin vivante. Ne jamais sous estimer une femme amoureuse… Elle pourrait s’avérer bien plus dangereuse qu’un gangster…

La danseuse et le gangster trop cliché ? Détrompez-vous ! Geny H. David nous a concocté un scénario du tonnerre. Un plan ficelé à la perfection dans lequel tous les ingrédients sont réunis pour nous offrir une romance à suspense plus que parfaite.

Avec Love after dark, l’auteure nous plonge littéralement dans un gouffre de désespoir en donnant parfois l’impulsion à ses protagonistes pour les faire remonter à la surface et en toucher, l’espoir. Les sentiments sont forts, très forts. Ils sont tous en puissance nous faisant alors ressentir des tas d’émotions qui nous touchent en plein cœur et nous bouleversent. L’attraction entre les deux personnages est vraiment explosive, fougueuse, complètement hot et … Redoutable. Ils se connaissent si peu et s’accordent si bien. Ils se parlent dans leur silence, dans leurs actes, ils décloisonnent petit à petit chacun la vie de l’autre en s’apportant mutuellement la lumière qui les mènera au bout du chemin. Les personnages sont bien pensés et très attachants. On les aime dès les premières lignes et on avance au fil des pages le cœur battant de découverte en découverte.

Les secondaires ont tous une importance à ne pas négliger lors de la lecture. Il y a beaucoup de noms, beaucoup de détails et de situations à garder bien en tête pour en comprendre parfaitement cette intrigue très complexe que l’auteure met en place avec brio mais aussi avec beaucoup de panache ! Un récit sombre, prenant et addictif que j’ai dévoré, mais à juste dose pour prendre le temps d’en apprécier chaque mot, chaque situation, même celles qui se cachent entre les lignes.

Un scénario qui accroche et nous rend complètement frénétique nous emportant alors dans un rythme qui ne fléchit jamais. Ses rebondissements et ses stratégies nous tiennent parfaitement en haleine, nous laissant même parfois en apnée ou encore comme deux ronds de flan. Un récit sur la rédemption, la délivrance de soi-même et le pouvoir de l’amour. La plume de Geny H. David est toujours aussi belle et aérienne mais elle ne cesse d’évoluer en devenant plus romantique, poétique. Cela apporte une lumière nouvelle dans ses écrits en mettant de l’éclat dans la pénombre si caractéristique de ses romans qui nous glissent très souvent dans les abysses de l’âme humaine. Elle décrit tout à la perfection. Parfois, on pourrait entendre le vent souffler, l’orage gronder ou encore une balle siffler si près de nos oreilles. On ne lit pas avec Geny, on vit notre lecture sans omettre tout ce qui l’entoure.

Love After Dark est une lecture à ne pas manquer ! Vous entendez le cliquetis de mon arme sur votre tempe ? Bien… Ne tremblez pas… Vous trouverez le lien d’achat juste ci-dessus… Hâte que vous me donniez des nouvelles !

Un grand merci une nouvelle fois à Geny H. David pour m’avoir fait passer un merveilleux moment de lecture pleine d’adrénaline !! Merci pour l’envoi de ce service presse en broché qui est plus que magnifique. Je suis fan de la cover autant que ce qu’il se trouve à l’intérieur. Et pour répondre à ta dédicace, ouiiiiiiiiii, j’en veux un ! Mais aussi Merciii pour tous tes mots qui me touchent.

Extrait : 

Je passe mon doigt distraitement sur son torse doux et légèrement moite, il sent la sueur et l’odeur de sa peau mêlée au parfum boisé de son gel douche. Mon souffle le fait frissonner légèrement et je me demande si c’est le contrecoup de l’orgasme géant que nous venons de subir simultanément. Cet homme est sans doute le spécimen masculin le plus sexy et le plus incroyable que la Terre puisse porter. Mais je soupire en pensant à l’ampleur des secrets qu’il dissimule et au poids des remords qui l’habitent. Qu’a t-il pu faire de si terrible ? Que me cache t-il ?

75339598_443574739680599_3886422653820469248_n

Mon avis sur Deep and Dark de Sophie S. Pierucci aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de coeur sur cet incontournable romantic-suspense qu’est Deep and Dark de Sophie S. Pierucci publié aux Editions Addictives.

Titre : Deep & Dark

Auteur : Sophie S. Pierucci

Éditeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romantic-Suspense
Résumé : Il doit la tuer. Va-t-elle succomber ?

Il y a trois ans, Leia Taylor a dû tout quitter sans un regard en arrière. Nouvelle vie, nouvelle identité, sans trace, sans histoire, jusqu’au jour où l’impensable se produit : un homme chargé de la tuer s’introduit chez elle.

Il est dangereux, il est implacable, il est tout ce qu’elle a toujours redouté… Mais dans sa lutte pour lui échapper, elle parvient à le blesser. Et, quand son mystérieux agresseur se réveille, il a perdu la mémoire.

Allié ou ennemi ? Comment savoir ? Peut-elle vraiment faire confiance à quelqu’un qui ne sait plus qui il est ?

Est-il son pire cauchemar ou ce qui pouvait lui arriver de mieux dans sa vie ?
L’avis de Mélissa :

Comment trouver les mots justes pour définir à la perfection cet énorme coup de foudre littéraire ? Non mais vraiment !!!… C’est pour moi un énorme challenge de chroniquer cette pépite. Vous n’imaginez même pas ! Il est important que vous compreniez à quel point, toute lectrice de ce genre qui se respecte, ne doit pas passer à côté de ce roman. Parfois, les mots les plus simples peuvent être très révélateurs. Alors, je vais m’atteler à la tâche et je vais essayer, en toute simplicité, de donner le meilleur de moi-même tout en espérant être à la hauteur de cette auteure exceptionnelle, que dis-je phénoménale qu’est Sophie S. Pierucci.

Leia est une jeune femme exceptionnelle. Elle a tout perdu, son travail, sa famille, ses amis et même son identité, mais elle reste forte afin d’assurer sa survie. Elle ne doit compter que sur elle ou presque, au risque de mettre quiconque en danger. Malgré ses réticences, elle s’est tout de même offert l’espoir de prétendre à une vie normale en posant ses bagages. Mais l’arrivée d’un inconnu va faire basculer ce semblant de vie normale qu’elle s’est accordée…

Jack, lui, n’a qu’un objectif, capturer sa proie en menant sa mission à bien. Il est sombre, dépourvu de sentiments. Une intrigue à lui seul… Lorsqu’il va s’approcher du but fixé, la situation va lui échapper et basculer de manière considérable. Que s’est-il-passé pour que cet expert laisse tourner les choses ainsi ? Se pourrait-il que finalement, il ait une faiblesse ?

Je me suis lancée dans cette lecture sans avoir lu le résumé, chose très rare. Je n’avais qu’une certitude, une auteure d’exception l’avait écrit, donc je ne pouvais passer à côté ! J’ai d’abord fait la connaissance de Leia et son histoire m’a touchée autant qu’elle m’a intriguée. Et c’est donc très vite, des questions se sont bousculées dans ma tête. Qu’a-t-il bien pu se passer pour que la vie de cette jeune femme prenne un sens pareil ? (D’ores et déjà, je peux vous dire que je n’ai pas été déçue par les révélations qui se sont succédé au fil de ma lecture.)

Puis un inconnu a fait son apparition : Jack ! Un personnage sombre, calculateur et organisé, mais surtout dépourvu d’empathie. Ayant pour seul objectif, de récupérer son « colis » rapidement et sans bavure comme à son habitude. Seulement voilà, cette fois-ci, les choses ne se sont pas passées comme prévu… Je dois reconnaître qu’à ce moment de ma lecture, j’ai vraiment flippé ! Vous m’auriez vu derrière ma Kobo : Non, non, pas une amnésie. Ma crainte ? Que ce personnage se ramollisse… A ce moment-là, une boule s’est formée dans mon ventre, j’ai même dû prier quelques fois pour que ce que je redoutais le plus, n’arrive pas. Puis Jack s’est réveillé ! Impossible de décrire la gifle magistrale que je me suis prise. C’est une personne différente qui a fait son apparition, mais un homme tout aussi froid, ténébreux, qui n’aura de cesse de se livrer à un combat psychologique pour retrouver la mémoire. À cet instant, mon cœur a flanché et j’ai compris, oh oui j’ai su, que quoi qu’il arrive, s’en était fini de moi, aucun retour n’était possible. Sophie S. Pierucci m’avait attirée, et attrapée dans ses filets pour ne me laisser aucune chance d’en ressortir indemne… Elle m’avait fait rêver auparavant avec Matt, mais cette fois-ci, elle m’a littéralement bluffée. Je peux vous dire que personnellement, je lui décerne le titre de la spécialiste des inconnus (et je ne parle pas mathématiques) !… C’est d’une main de maître que Sophie S. Pierucci a pensé, narré et mené à terme cette histoire. Des intrigues toutes aussi époustouflantes les unes que les autres. Le choix de ses mots, du caractère de ses personnages, de leurs comportements, de leurs réactions, tout est parfait. Elle nous entraîne avec sa plume fluide et maîtrisée dans un récit complètement addictif. Une histoire émotionnellement renversante avec son lot de rebondissements ! Je me demande vraiment comment mon palpitant a survécu … Il n’y a pas un sentiment que je n’ai pas éprouvé en parcourant ce roman. J’ai beaucoup ri, j’ai été en colère, j’ai été charmée, j’ai été choquée, j’ai pleuré … Oui, oui tout ça et bien plus encore. Un maelström d’émotions !

Bien sûr, je ne peux que vous recommander de découvrir l’histoire de Leia et Jack par vous-même et c’est pour cela que j’ai choisi de rester évasive. Je préciserai seulement que ce livre n’a rien d’une romance à l’eau de rose. C’est l’histoire d’une femme surprenante qui va se battre, encaisser et se forger une carapace pour survivre… Et d’un homme qui inspire la crainte, parfois même le dégoût, mais aussi le respect et surtout qui a toute mon admiration… Que voulez-vous je ne suis pas très nette et je l’aime d’amour ce Jack.

Je remercie Carole des éditions Addictives pour m’avoir permis de découvrir cette pépite en service presse numérique.
Sophie S. Pierucci : Mes mots ne seront jamais assez forts pour te faire comprendre ce que je ressens au plus profond de moi à l’issue de ma lecture. Alors je te dirai simplement, merci, merci d’être toi, merci d’être aussi talentueuse, et merci d’avoir donné vie à Jack ! Je crois que je l’aime plus encore que le Joker …

67402804_10216326028077151_8386819562733043712_n

Deep and Dark de Sophie S. Pierucci aux éditions Addictives !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Deep and Dark. Le parfait combo pour passer passer un superbe moment lecture. Une romance à suspense haletante et magistralement échafaudée par Sophie S. Pierucci et éditée aux éditions Addictives. De l’action, du suspense, un dénouement épatant et des personnages très attachants et qui en imposent avec des personnalités explosives !

Titre : Deep and Dark

Auteure : Sophie S. Pierucci

Éditeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romantic-Suspense

Résumé : Il doit la tuer. Va-t-elle succomber ?
Il y a trois ans, Leia Taylor a dû tout quitter sans un regard en arrière. Nouvelle vie, nouvelle identité, sans trace, sans histoire, jusqu’au jour où l’impensable se produit : un homme chargé de la tuer s’introduit chez elle.
Il est dangereux, il est implacable, il est tout ce qu’elle a toujours redouté… Mais dans sa lutte pour lui échapper, elle parvient à le blesser. Et, quand son mystérieux agresseur se réveille, il a perdu la mémoire.
Allié ou ennemi ? Comment savoir ? Peut-elle vraiment faire confiance à quelqu’un qui ne sait plus qui il est ?
Est-il son pire cauchemar ou ce qui pouvait lui arriver de mieux dans sa vie ?

L’avisdeMya :

Tout d’abord, je remercie les éditions Addictives pour l’envoi numérique de ce romantic-suspense des plus captivants. Deep and Dark s’est révélé bien plus complexe qu’on ne pourrait penser au début de la lecture. Plus on avance, plus on découvre des zones d’ombre qui échappent à l’entendement. En effet, Sophie S. Pierucci distille les indices à toutes petites doses pour laisser le bon sens des lecteurs prendre la mainmise sur son imagination pour trouver les réponses à leurs questionnements. De quoi se perdre dans de moult labyrinthes dont ils ne s’en sortiront pas indemnes. Ou si peu. Le suivi psychologique de l’histoire ainsi que celui des personnages était juste parfait accompagné d’une intrigue élaborée avec brio. On sent la maîtrise de l’auteure des outils essentiels au suspense. Elle est si à l’aise dans le genre comme un poisson dans l’eau que j’ai eu l’impression avoir affaire à une auteure rodée à l’exercice alors, que c’est son premier roman à suspense. Bon, je n’ai pas eu de surprises ayant déjà eu l’honneur de le lire en avant-première mais, le plaisir de la découverte est resté intacte.

En somme, Deep and Dark est un plongeon total et addictif dans ce bad road trip rempli de danger, de rebondissements et de suspense. Mais, aussi de pleines de choses qui nous accrochent à un excellent roman. Et je ne vous parle pas du dénouement bluffant qui ne manquera pas de vous faire de l’effet. Les personnages évoluent constamment au fil des chapitres et selon les situations auxquelles ils sont confrontés. Une bonne dynamique qui ne laisse point place à l’ennui. Je vous certifie que ce nouvel univers est une réussite totale et que je ne serais pas surprise si elle en fait son domaine de prédilection pour ses prochains romans.

Leia Taylor a tout perdu. Hier, elle était la princesse de sa tour d’ivoire. Et aujourd’hui, il ne lui reste qu’une vie en sursis et une identité qui ne lui appartient même pas. Lana Smith a effacé Leia Taylor de son présent. Et a passé ces dernières années à fuir son propre ombre. À marcher en surveillant ses arrières. À Courir à perdre haleine, à se terrer et à se rendre presque invisible pour mettre le plus de distance entre son passé et elle. Mais, dans sa course contre la mort, elle a développé l’instinct de survie d’un animal sauvage. La raison pour laquelle elle est encore en vie jusqu’à ce jour. Chaque ville, chaque état qu’elle met entre elle et la mort est une petite victoire. Déjouer les pièges de son pire cauchemar lui fait gagner un jour de plus à respirer.

Jusqu’au jour où elle va enfin se retrouver assez en confiance pour lâcher prise. Une petite ville retirée du monde, de nouveaux complices et Leia peut enfin respirer un bon coup. D’arrêter de fuir. De se reconstruire une vie partie en fumée en un laps de temps. Mais, l’arrivée d’un étranger sur la ville fait retentir la sonnette d’alarme dans sa tête. De nouveau aux aguets, elle s’apprête à prendre la poudre d’escampette. Sauf que Jack Anderson ne l’entendra pas de cette oreille. Il est mandaté d’une sale tâche dans ce bled paumé et rien ni personne ne l’en détournera. Sa mission arrive à son terme enfin après des jours de traque. Et Lena lui a facilité carrément la tâche en arrêtant de fuir. Terrible erreur et tant mieux pour lui. Tout se déroule comme il a voulu comme c’est souvent le cas. Ce que veut Jack, l’implacable, il le prend sans état d’âme.

Excepté, quand la mal-chance intervienne et pervertisse un plan en béton-armé. Un effet papillon qui changera le cours de la vie des deux personnages qui n’ont rien en commun qu’un commanditaire aux abois. Un huis-clos à cause d’une avalanche qui ouvrira la porte de l’espoir à d’autres sentiments que la peur, la résignation et l’adrénaline. Et qui sait, la tempête qui s’abat sur la ville, ne sera pas juste de neige. Mais aussi d’émotions intenses que personne n’attendra de cet impitoyable tueur à gages !

Si on arrive à lire facilement Leia, une fille sans filtre ni ne porte de masque malgré son passif et sa méfiance, c’est loin d’être le cas en ce qui concerne Jack. Il n’est pas très causant et avare de ses pensées. Un personnage à double-entité. L’une s’oppose à l’autre. Mais, l’une se nourrit de l’autre.  Lequel de ces deux caractères séduit le plus ? La personnalité glaciale qui donne froid au dos ? Ou celle aux émotions exacerbées qui se cache en marge du tueur à gages mais, qui se révèle à nous quand Leia s’approche un peu trop de lui ? En fait, Leia en femme avisée ou aveuglée, je n’ai pas encore décidé, ne se voit aucunement avec l’un sans l’autre. Les deux personnalités lui font de l’effet. Et si parfois, elle a du mal à les décortiquer, cela ne l’empêche pas de succomber à leur charme, différents, certes, mais complémentaires. Et nous nous ne sommes pas en reste. La psychologie de cet anti-héros a été si bien cernée, si bien analysée par l’auteure qu’elle nous le rend fascinant et surtout très attachant. Sophie nous livre de petites indications sur sa personnalité complexe au fil des pages. Ses gestes, ses faits et son comportement sont autant de pièces qui viennent compléter le puzzle qu’est Jack Anderson. Et l’ensemble s’avère juste parfait.

J’en ai tellement à dire sur ce roman que je dois me freiner pour ne pas spoiler, alors par ce fait, je vous laisse ce grand plaisir de vous y aventurer par vous-même, l’effet ne sera que meilleur !

Deep and Dark est une romance à suspense haletante et magistralement échafaudée que je ne peux que vous la recommander ! De l’action, du suspense, un dénouement épatant et des personnages très attachants et qui en imposent avec des personnalités  explosives. Bref, un sacré turn-page qui ne laisse pas indifférent !

 

68360433_2360872187337327_6185773317455085568_n

I Will Always Remember You d’Ena L Deline chez Harlequin HQN !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur I Will Always Remember You d’Ena L Deline. Une histoire captivante à moult rebondissements et à haut suspense publié chez Harlequin HQN !

TitreI Will Always Remember You

Auteure : Ena L. Deline

Éditeur : Harlequin France

Collection : HQN

Genre : Romantic-suspense 

Service presse : NetGalley France

Résumé : Elle ne se souvient de rien, sauf de lui.
Depuis qu’elle s’est réveillée dans ce lit d’hôpital, victime d’un accident qui l’a rendue amnésique, rien n’a de sens pour Sasha. Les médecins l’ont prévenue que la mémoire reviendrait avec le temps et qu’elle devait faire preuve de patience. Pourtant, son mari ne provoque en elle aucun sentiment, si ce n’est l’ennui, et elle a envie d’étriper ses enfants plutôt que de les prendre dans ses bras. Surtout, il y a ces mystérieux flashs qui reviennent sans cesse et dans lesquels elle voit un autre homme. Un homme sauvage et dangereux qu’elle a aimé à en perdre la raison. Il est son seul souvenir et son unique espoir de comprendre ce qui lui est arrivé avant l’accident. Car Sasha ne peut être sûre de rien, pas même que cette vie est bien la sienne.

L’avisdeMya :

J’aimerais remercier tout d’abord Harlequin HQN pour l’envoi du service presse numérique via NetGalley France. Un romantic-suspense à mettre les nerfs en pelote que je vous recommande chaudement ! Je vais essayer de ne pas divulgacher. (Désolée Loraline pour l’emprunt  du mot lol)

Désorientée, Sasha Mendès ouvre les yeux après un coma de deux mois suite, à un terrible accident qui a mis son cerveau en mode off. Elle a perdu ses souvenirs les plus précieux. C’est inconcevable qu’une maman oublie sa progéniture, son mari et toutes ces petites choses qui ont fait sa vie pendant ces dernières années. Et pourtant, sa mémoire a flanché sous le coup de ses blessures et n’émet plus que quelques flashs qui n’ont rien avoir avec sa vie présente. D’où les questions qui n’ont pas cessé de lui tourner dans la tête. Depuis son réveil, tout lui semble incohérent et inexplicable : La froideur de son mari, Romain, et la distance qu’il met entre eux. Son manque d’affection pour ses enfants, Candy et Matthieu, pour lesquels, elle ne ressent aucun sentiment maternel. D’autant plus qu’elle les trouve vraiment insupportables. Cette grande baraque qu’en tant normal, elle n’aurait pas choisi pour y habiter. Son style vestimentaire qui ne correspond pas à sa personnalité. Ces photos compromettantes qu’elle a trouvées sur son ordi personnel et qu’elles ne lui ressemblent point. Et puis, ces pseudos amis avec lesquels elle ne ressent aucune affinité. À part Jade, qu’un courant d’amitié pousse vers elle mais, qu’elle sent qu’il n’est pas réciproque. Cette dernière semble même la détester sans qu’elle sache pourquoi. Et surtout, ce beau brun qui la hante dans ses rêves. Et pleins d’autres choses qui titillent sa curiosité, mettent son instinct de survie en alerte et ses idées en ébullition…

Et cela aurait pu continuer longtemps ainsi si elle ne s’est pas sentie épiée, traquée et finalement, agressée. Devient-elle à ce point parano ? Son esprit en manque de souvenirs lui joue-t-il un tour pour justifier son mal-être au sein même de sa famille ? Mêler les flics dans ses affaires lui a semblé une bonne idée, jusqu’à preuve du contraire. Mais, que pourraient-ils faire pour elle, alors qu’elle n’a aucune preuve pour étayer sa théorie du complot ?

Déterminée à comprendre ce qui se trame contre elle et en attendant que le commandant Jared Duval se bouge pour l’aider à percer le voile, Sasha se lance dans des investigations hasardeuses et très dangereuses qui pourraient bien lui coûter la vie cette fois-ci, surtout qu’elle serait seule pour les mener à bien. Soutenue moralement par son psy, le docteur Campbell, quelques flashs black, des bribes de souvenir et des visages flous qui tournent en boucle dans sa tête et qu’elle ne sait même pas s’il y a une once de réalité dans ce qu’elle entrevoit.

Sasha ne le sait pas encore, mais partir en chasse pour toutes armes, son courage et sa force de caractère, va l’emprisonner dans un engrenage infernal et dont elle n’en sortira pas indemne ! Il y a de ces vérités, aussi essentielles soient-elles, qui ne sont pas bonnes à mettre sous la lumière !

I Will Always Remember You a été une superbe surprise pour moi. Même si l’intrigue ne l’est pas restée longtemps, mais, j’ai trouvé son cheminement très réussi. Ena L. Deline m’a embarquée dans une aventure trépidante sur la route de la vérité. Danger, suspense et moult rebondissements en sont les mots d’ordre. Elle a usé de tous les subterfuges pour brouiller les pistes et se jouer de mon instinct d’enquêtrice. Des fois, elle réussissait mais, d’autres, je voyais clair dans son jeu de dupes. Mais, j’avoue qu’elle m’a bluffée.

Ses personnages ne sont pas tous clairs, des leurres pour plus me perdre dans de vaines conjonctures. Mieux, ils sont si retors qu’ils me faisaient perdre le bout du fil à chaque fois que je croyais le tenir. Chacun d’eux, joue un double jeu et on n’arrive nullement à les cerner. Ni à comprendre leurs manigances tellement, ils sont flous et jouent leurs rôles à la perfection.

Alors, si vous aimez les casse-têtes, si vous aimez mener vos propres enquêtes et que n’avez pas encore lu ce romantic-suspense, il n’est jamais trop tard pour vous y mettre ! Au menu, un cocktail explosif de rebondissements, un trop-plein d’émotions, une intrigue captivante, des personnages compliqués, surprenants, clairement, jamais là où vous les attendez et un suspense qui tient en haleine. Et pour le dessert, une plume addictive et même quelques mignardises qui trouveront goût à vos palais de gourmets !

 

 

67701999_2039923896303758_8350173209546457088_n

L’avis de Carine sur Promets-moi. Louise et Marco: Une histoire intégrale de Anne Cantore


Titre : Promets-moi. Louise et Marco: histoire intégrale

Auteur : Anne Cantore

Genre : Romance

Editions : Addictives

Ebook : 4.99 €

Broché : 15.90 €

Résumé : Louise et Marco viennent de deux univers totalement opposés. Louise est responsable de projet au prestigieux MIT de Boston, Marco est le fils de Max Gardani, chef du plus puissant clan mafieux de la Côte d’Azur. Ils n’auraient jamais dû se rencontrer, et pourtant… Quand Max meurt, dans des circonstances plus que suspectes, Louise se retrouve en tête sur la liste des accusés.
Quel lien mystérieux relie Marco et la jeune femme ? Que détient-elle qui la rend si dangereuse aux yeux du fils du Parrain ?
Pour le savoir, Marco devra renoncer à ses certitudes… et surtout résister à la passion qu’il ressent quand il est à ses côtés.

Mon avis : 

Promets-moi Louise et Marco est une romance hautement addictive qui m’a embarquée dès les premières lignes. Anne Cantore nous offre un récit qui ne manque pas d’originalité et qui nous intègre sans préavis dans le Clan Gardani, des mafieux qui règnent en maître sur la côte d’azur.

Marco, le fils du « Padre, reprend la place de ce dernier suite à son décès soudain qui ne l’est pas tant que ça.. Retrouvé, assassiné dans les eaux troubles du port de Toulon, la police est sur le qui-vive craignant une Vendetta entre clans qui mettra la ville à feu et à sang. Qui a osé s’attaquer au Padre ? Maximillien Gardani était un homme respecté de tous, un homme droit, à sa façon, dans ses convictions et qui savait tenir ses promesses. Oui, c’était un homme qui volait, escroquait, trafiquait, mais c’était un homme d’honneur qui avait des principes et qui n’a jamais tué pour le plaisir. 

Parenti, le commissaire chargé de l’enquête, en est presque chamboulé de le retrouver mort, comme s’il lui vouait une sorte de respect… Mais qui a osé déclarer la guerre au Clan des Gardani ?

Un nom viendra très vite sur les lèvres… Jacek Mycielski Chef du Clan adverse aux méthodes peu orthodoxes qui marche sur les plates-bandes du Clan Gardani depuis un moment. Mais il ne sera pas le seul suspect. Car dans la poche de la veste du Padre, se trouvait une liste avec trois noms. Dont celui de Denise Rocher, la mère de Louise…

Louise, est magnifique et très intelligente. Elle va se retrouver mêlée à une histoire qui lui tombe dessus et qu’elle ne comprend pas… Promets-moi, Louise Les derniers mots de sa mère résonnent encore et elle n’a aucune réponse aux questions qu’elle se pose. Encore moins à celles du lieutenant Demange ou du commissaire Parenti qui ont l’air de la mettre en tête de liste des suspects alors qu’elle n’était même pas en France au moment des faits. Une surveillance qui arrange bien le Lieutenant qui éprouve une attirance certaine pour la belle aux yeux de chat.

Mais quel lien peut relier un parrain de la mafia et cette jeune responsable de projet au MIT de Boston ? Un lien qui fera que le jeune lieutenant ne sera pas le seul à être fasciné par la belle Louise. Marco, le nouveau « Padre » va devoir résister à cette passion qui le dévore dès qu’il pense à elle. Elle est belle, attirante et intelligente. Elle l’intrigue, l’attire, mais ne peut se permettre aucune faiblesse, toute forte soit-elle…   

Promesse tenue d’une lecture qui se dévore autant qu’elle se déguste. Un récit digne d’une belle romance à suspense dans lequel des vengeances et des machinations vont faire bon ménage. Des personnages attachants, intéressants que l’on prend plaisir à découvrir et les voir se découvrir à leur tour. Et cela vaut autant pour les principaux que pour les secondaires auxquels on ne peut que s’attacher ou à contrario, suivant dans quel camp ils se trouvent, percer le mystère qui les entoure…

Marco, héritier d’une place à laquelle il a été formé depuis son plus jeune âge. Son père, tout mafieux soit-il, lui a inculqué des valeurs et des principes que le Clan met un point d’honneur à respecter. Un homme fort qui se veut inflexible, épaulé par ses hommes de main dont l’honneur est tout aussi important. Un homme qui est loin d’être un enfant de cœur malgré tout, et qui n’hésite pas à prendre la vie de ceux qui ne respectent pas leurs paroles. Non, Marco n’est pas un gentil et Louise va vite s’en rendre compte, et ce, dès leur première rencontre…

Louise est une femme dotée d’un caractère fort et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds par qui que ce soit. Elle va intégrer cet univers et un rôle qui n’est pas le sien avec une aisance particulière en prenant des décisions qui nous laissent comme deux ronds de flan. Elle va devoir évoluer dans ce monde qu’elle ne connaît pas, et qui pourtant lui est si familier, en se laissant prendre dans un engrenage dont il lui sera difficile de s’extraire. Marco entend bien la protéger, l’aimer aussi, mais ça… C’est encore une autre histoire qui mènera Louise à d’autres décisions…

Une lecture qui sort un peu des sentiers battus et nous transporte littéralement entre le soleil de Provence et de la Côte d’Azur. Vivant tout près de l’endroit où se déroule le roman, je peux vous dire que l’auteure à été parfaite dans toutes ses descriptions qui permettent un visuel lors de l’avancement de la lecture qui la rend très réaliste. Un récit très bien ficelé et dont la trame nous plonge dans une enquête hors du commun avec toutes ses forces, mais aussi ses faiblesses que l’auteure ne manque pas de mettre en avant. Nous ne sommes pas dans un roman guimauve, les méchants sont vraiment méchants et on ne sait d’ailleurs plus reconnaître les gentils… Tous sont à la recherche de quelque chose, que ce soit le pouvoir, l’argent, une vengeance, faire appliquer la loi . Voire des vérités qui sont enfouies dans un passé qu’il leur faudra déterrer pour pouvoir faire face à leur présent et arriver à prévoir un futur.

Un roman passionnant écrit d’une plume fluide et addictive, qui met en avant la force de la famille, le respect, les valeurs, mais aussi la haine, la colère et la tristesse. Un roman qui se veut en partie sombre, mais qui est égayé par la partie romance qui est tout simplement magnifique. Il m’a manqué un petit poil d’attraction supplémentaire sur le départ de la relation qui n’est pas déniée d’émotions.

Une émotion qui devient de plus en plus forte, particulièrement lorsque que l’auteure nous plonge dans le passé. Un passé qui va à plusieurs reprises nous serrer le cœur lors de la découverte de certains éléments ou pans de vie de nos protagonistes, mais aussi de certains personnages secondaires. Ceux qui concernent Marco nous donnent une seule et unique envie… Être à la place de Louise et le serrer dans nos bras… Tout mafieux, soit-il… Il est un Gardani.

Un énorme merci aux éditions addictives pour m’avoir permis de découvrir ce magnifique roman en service presse numérique.

Merci à l’auteure, Anne Cantore pour cette belle mise en avant de notre région à travers les mots de ce récit superbement bien écrit et imaginé.

 

 

 

S.W.A.T., tome 1 : Dualité par Manon Donaldson, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur Dualité, le premier volet de S.W.A.T. de Manon Donaldson. Merci à Black Ink éditions ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : S.W.A.T., tome 1 : Dualité

Auteur : Manon Donaldson

Éditeur : éditions Black Ink

Genre : Romantique suspense

Broché : Lien d’achat

Service presse : NetGalley France
Résumé : Le bonheur est un but utopique qu’Alyssa a passé sa vie à essayer d’atteindre. Malgré tous ses efforts, le destin s’acharne et la place au cœur du danger, mettant sur sa route le ténébreux Hardy, agent du S.W.A.T.

Un passé mystérieux, une rencontre électrisante, une organisation mortellement dangereuse, le tout multiplié par des décision hasardeuses changeront la donne.

Et si il y avait un véritable fossé entre ce qu’elle veut et ce dont elle a besoin ?
Et si cet agent du S.W.A.T, agressif, colérique et glacial, aux antipodes du mec de ses rêves, mais tellement protecteur lui faisait entrevoir un tout autre avenir ?

Quand deux êtres que tout oppose luttent contre les mêmes ténèbres, est-il possible qu’ils trouvent l’un auprès de l’autre le chemin de la rédemption ?

L’avisdeMya :

Alyssa a évité le pire en étant au mauvais endroit, au mauvais moment. Heureusement, grâce à la persévérance d’un agent du S.W.AT., elle a échappé à une mort atroce.
Quant à Hardy, croiser le regard de biche de cet otage l’a renvoyé à un passé sombre. Lui rappelant des souvenirs d’un séjour en enfer. Alyssa, sera-t-elle le salut de son âme en peine ? Hardy s’est assigné le rôle du protecteur en dépit des ordres reçus. Pour ne pas revivre les erreurs du passé, notre intrépide agent, compte bien lui coller au train. Et qu’importent les moyens dont il usera, même les moins orthodoxes.
En effet, Alyssa est témoin à charge, et la police craint pour sa sécurité tant que les malfrats seront en fuite. Hélas, cette mésaventure ne sera pas la seule que connaîtra Alyssa ainsi que son S.W.A.T. Depuis la prise d’otages, leurs vies ne sont qu’une série d’emmerdes sans fin. Un puzzle complexe et pas évident d’en assembler tous les pions sans connaître tous les paramètres ! Des variables qui ne cesseront de pointer leurs nez au fil des jours mettant les investigations au poids mort. Hardy et son équipe à charge de la sécurité de l’otage et de l’enquête seront confrontés à la corruption de certains de leurs collègues et inévitablement à la mafia italienne.
En plus de tout cela, il y a deux éléments très importants qui viennent éparpiller les cartes qu’il a en sa possession. Les facteurs désir et colère qui brouillent les pistes et embrouillent les idées. Hardy doit lutter contre la forte tentation nommée Alyssa. Le désir que lui inspire sa protégée aveugle ses sens et son instinct de flic. Et aussi dompter la colère et la haine qui le bouffent de l’intérieur et obscurcissent son jugement.
Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Car avec Manon Donaldson, rien ne sera facile ni acquis. On s’attend à une des histoires de S.W.A.T. des plus habituelles. Les clichés des interventions comme on en voit dans les séries télévisées. Car c’est bien ce qu’est le S.W.A.T. Une unité d’élite qui ne fait qu’un. Aux nerfs solides et implacables.
Mais l’auteur a choisi la difficulté et est sortie des sentiers battus. Elle nous plonge dans un univers plutôt psychologique des personnages. Elle nous raconte la dualité de son agent très spécial. Un agent pas serein et qui est loin d’incarner les nerfs solides et l’esprit d’équipe légendaires de cet unité. Il ne correspond pas à l’idée qu’on se fait d’un agent surentraîné, et qui se focalise sur son objectif. Au lieu de cela, on se retrouve devant une bombe à retardement. Hardy est un personnage complexe et tout en contrastes. Il inspire autant l’admiration que la crainte. Il ne s’attire pas les amitiés spontanées à première vue. Il est irascible, bougon et traîne une rage au ventre flagrante qui pourrait mettre à mal ses objectifs. Un loup solitaire avare de relations avec autrui et qui préfère faire les choses seul et à sa manière. Et pourtant… Il est prêt à mourir pour cette équipe dont il se désolidarise. S’il a des qualités, il est difficile de les percevoir à l’œil nu.
Mais Alyssa lit en lui. Elle voit le bien que ses airs de dur masquent. Et cela, lui fait une peur bleue. Et il va user de toutes les goujateries pour la faire fuir. Mais, Alyssa, n’est plus l’otage en détresse qui titillait sa fibre protectrice, ni la nana fragile qu’il imaginait. Aujourd’hui, ce qu’il voit, c’est une fille courageuse, une tigresse qui lui tient tête. Et qui n’a pas peur d’essuyer sa foudre dévastatrice. En somme, on peut dire que le mal et le bien cohabitent, mais dans un tel désordre émotionnel.
Comme je disais, Dualité, est un tome inattendu et déconcertant, mais reste bluffant et audacieux. Une prise de risque assez réussie de mon point de vue. L’auteur a poussé ses protagonistes dans leurs derniers retranchements et a réussi le challenge d’en jouer au gré de ses humeurs d’auteur sadique. Une mise à nu émotionnelle addictive qui nous surprend, nous saisit et nous embarque dans une intrigue complexe. Une intrigue rondement bien menée et originale.
Un premier tome riche en réflexions, d’introspections, de remise en question et d’approfondissements psychologiques qui priment sur l’action qu’on attend de ce genre d’histoire. Ce qui n’est pas pour me déplaire étant fan de thriller psychologique. Et je ne vous parle pas du dénouement. Il est juste spectaculaire que j’en suis restée sans voix.
Ce premier tome est si plein de promesses pour la suite que je prendrais un grand plaisir à lire pour découvrir ce que Manon nous réserve comme surprises. Réussira-t-elle encore à nous surprendre ? Affaire à suivre…

Muse – Time Is Running Out

56541930_261639071275044_181201397453160448_n

L’Infiltration – tome 1 par Fanely Scott, mon avis !


Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur le premier volet de L’infiltration. Un romantique suspense à risque de Fanely Scott. Merci à BMR ainsi qu’à NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : L’infiltration, tome 1

Auteur : Fanely Scott

Éditeur : BMR

Genre : Romantique-Suspense

Service presse : NetGalley France
Résumé : Kris travaille à la brigade anti-criminelle et n’a qu’un objectif, démanteler un groupe d’anarchistes qui se croient au-dessus des lois.
Elle s’est préparée pendant des mois.
Elle a patienté, gagné la confiance d’une nouvelle amie.
Pour enfin infiltrer leur réseau.
Elle n’avait pas prévu qu’avec sa nouvelle identité viendrait de nouveaux sentiments.
Elle n’avait pas non plus anticipé que, une fois l’infiltration réussie,
elle se retrouve confrontée à un obstacle de taille : Hugo, la tête brûlée des anarchistes,
souffle le chaud et le froid, semblant voir clair dans son jeu.
Kris serait-elle déjà démasquée ?

L’avisdeMya :

Kris pour des raisons propres à elle décide d’intégrer un programme d’infiltration pour faire tomber un groupe d’anarchistes, un cauchemar pour la brigade anti-criminelle. Les anars ont leurs propres idéaux, des idées très arrêtées sur la notion du mot justice, le bien-fondé ou droit. Quand la justice plie, ils sont là pour reprendre le flambeau, mais avec des méthodes peu orthodoxes !
Pour les convaincre de son implication dans leurs projets funestes et sa totale adhésion à leur cause, Kris doit faire ses preuves et passer à la phase réelle du plan concocté par sa brigade si elle veut être recrutée… À savoir, récolter des informations, voire passer à l’acte criminel aussi répressible soit-il !
Mais rien ne se passe comme elle a prévu. Les anars se méfient encore d’elle. Et l’un des membres l’observe avec une certaine hostilité. Ce qui bride tous ses faits et gestes. Mais le pire, c’est le pouvoir magnétique qu’il a sur elle. Hugo le sait et en joue. Ne lui laissant aucun moment de répit. Il la traque la réduisant au statut de la proie alors qu’elle aurait dû être le chasseur. Troublée par ses attaques, des fois agressives, d’autres séductrices, elle en perd le nord. Mais qui est-il vraiment ? Le manipulateur et le menteur invétéré ou l’amoureux sincère ? Avec lui, Kris n’aura jamais gain de cause. Et ira de surprise en surprise.
De jour en jour, Kris, doucement, mais sûrement, grignote une place au sein de l’organisation jusqu’à gagner définitivement leur confiance. Désormais, elle peut commencer enfin son travail d’investigations et saboter leurs projets d’attentats.
Et si les apparences étaient trompeuses ? Une illusion pour cacher une sombre vérité qu’elle n’est pas prête à encaisser ? Des faux-semblants ? Des non-dits ? Kris devra se servir de son instinct de survie pour démêler le vrai du faux. Aveuglée par les forts sentiments qu’elle a pour Hugo et l’amitié solide qui la lie aux anars, ne l’aideraient pas à y voir plus clair et pourraient lui être fatal. Comme le dit l’adage : “A tromper autrui, l’on risque de se duper soi-même.” … Et Kris est bien plus lucide ou impliquée pour se laisser prendre dans les filets d’un paramètre appelé devoir !

Ce premier volet de « L’infiltration » était très prometteur et un très bon moment de lecture. Une trame bien élaborée et d’un suspense subtil au début pour devenir plus haletant vers la fin. Fanely Scott, nous embarque dans l’univers trouble et dangereux des anars qui rêvent d’un monde meilleur et d’une justice impartiale voire aveugle qu’elle ne l’est pour eux. Et se donnent les moyens pour l’appliquer. La fin justifie les moyens est un adage qui s’avère dans leur quotidien. Des personnages auxquels on s’attache même si on ne cautionne nullement leurs méthodes. Vaincre la violence par la violence n’a jamais été si vrai, si juste au sein de ce groupe qui vit dans l’illégalité pour servir une cause à laquelle ils y croient dur comme fer. Chacun d’eux a souffert d’une injustice et par conséquent a des comptes à régler avec la jurisprudence. Et qu’importe les risques, ils ne dérogeront pas d’un poil de leurs objectifs.

La romance reste en arrière-plan et n’interfère pas trop dans les faits marquants du récit. Ce que j’ai beaucoup apprécié. Même si on ressent le chaos émotionnel de Kris dans son dilemme de choisir entre l’amour et l’amitié ou la justice, son premier objectif.

Toutefois, il m’a manqué des détails dans la partie logistique et les préparatifs d’avant attentats. L’auteur est resté très concentré sur Kris, son quotidien au sein du groupe, ses états d’âme et ses émotions qu’elle a d’ailleurs, transcrites avec brio. Peut-être nous prépare-t-elle d’autres surprises et a prévu plus de développements des faits au sein de l’organisation dans le deuxième volet ? Quand on aime le genre, on en a jamais assez, n’est-ce pas ?

Je déplore quelques longueurs qui m’ont un peu gênée au tout début. Heureusement, cela s’est vite arrangé pour que je profite pleinement de ce bon romantique suspense qui n’a pas encore dévoilé toutes ses cartes. J’ai hâte de savoir plus sur ces anars qui m’ont intriguée par leurs agissements non-conformistes. Et m’ont ému par leurs passifs douloureux.

Les anarchistes – Leo Ferré

photoeditor_20190328_0042330901387967460.jpg

L’avis de Carine sur : La poupée , un roman de Stéphanie Delacroix


Titre : La poupée
Auteur : Stéphanie Delecroix
Genre : Romance/ Suspense
Editions : Auto
Ebook : 2.99 €
Broché : 12.66 €
Résumé : Las Vegas, ville de tout les possibles, et pour ce qui ne l est pas, vous pouvez faire appel à l’Organisation, un réseau dirigé par Gabe White. Sacha aspire à en devenir un membre haut placé, elle a été élevée et formée pour ça par son oncle, premier lieutenant de Gabe. Belle, létale, entraînée à ne ressentir aucun sentiment, à obéir à n’importe quel ordre sans poser de question, elle part pour sa première mission avec son binôme, Chris, qui provoque en elle des sensations interdites. Rien ne se passe comme prévu et elle va devoir affronter des vérités et des sentiments auxquels elle ne s’attendait pas.
Mon avis :

Dès le prologue, Stéphanie Delecroix donne le ton. Au cœur de Las Vegas règne L’organisation, un réseau de trafics en tout genres dirigé par Gabe White. L’organisation ne fait pas dans les d’états d’âme, famille ou pas, on doit respecter les règles.

Sacha à été élevée par son oncle en vue d’être le parfait petit soldat de L’organisation dans laquelle on retrouve tout ce qui peut être illégal. Call-Girl, blanchiment d’argent, pratiques sexuelles douteuses, drogues… L’organisation vous trouve tout ce que vous souhaitez du moment où vous pouvez payer. Et si vous avez le malheur de passer commande sans avoir la monnaie nécessaire ou de trahir leur confiance, vous êtes mort….

C’est le grand jour pour Sacha qui fêtera sa majorité dans quelques mois. Elle est prête à être présentée au grand patron en tant que membre actif et obtenir les missions qui détermineront la place qu’elle occupera. Elle n’a pas besoin de prouver sa loyauté puisqu’elle a grandi dans le milieu et plus précisément dans Le pensionnat de L’organisation. Là où les petites filles reçoivent des poupées pour s’épanouir, Sacha se voyait offrir des Dagues. Les cours de sport étaient plutôt des cours de combat, tir au pistolet ou encore maniement de l’arme blanche…

Pour sa première mission, elle sera en binôme avec un homme aussi beau que troublant, ténébreux aux yeux comme il n’en existe pas beaucoup. Sacha ne connait rien des hommes, c’est pas son principal intérêt surtout qu’elle a été conditionnée pour ne rien ressentir.

Pourtant, elle s’aperçoit vite qu’il la trouble plus que de raison… Mais pas le temps d’y penser, elle ne doit en aucun cas faire foirer sa mission. Car elle ne sait pas ce qu’elle deviendrait si Gabe ne voulait pas d’elle dans son Organisation…. Elle n’a que ça… Ne connait que ça….

Stéphanie Delecroix nous emporte dans un récit sombre, intriguant et plein de surprises. Nous évoluons dans un milieu pas commun avec une trame bien menée et des rebondissements qui arrivent toujours à point nommé. Les évènements s’enchainent avec un rythme frénétique qui nous pousse toujours à continuer, vouloir aller plus loin, connaitre la suite. On pense tout deviner, mais l’auteur se joue de nous à la perfection en nous donnant raison sur certains points pour bien nous avoir sur d’autres.

Je dois dire qu’elle a une bonne imagination et elle a su créer des personnages hauts en couleur, évoluant dans une histoire sordide qui m’a mise hors de moi à plusieurs reprises. Les émotions sont là, même si parfois j’aurais aimé qu’elle s’y attarde un peu plus, mais en même temps, nos héros ne sont pas censés ressentir quoi que ce soit. Seule leur vengeance doit compter. Mais là encore, au milieu de ce chaos, Stéphanie use d’un humour étonnant.

Je suis fan de Sacha ! Une chieuse monumentale qui refuse de se montrer tendre et qui découvre que les émotions existent. Chris est énigmatique dans un premier temps, on a pas de doute sur ce qu’il est vraiment et on comprend vite qu’on va tomber sous son charme.

Les personnages secondaires ont tous une place forte dans l’histoire car c’est plus qu’une famille que nous allons suivre. Je ne citerai aucun nom pour vous garder la surprise de ce qui vous attend, mais je peux vous dire qu’ils sont tous très bien travaillés.

Si j’ai aimé la trame et son originalité et aimé énormément de choses dans ce roman, j’ai cependant été gênée dans ma lecture par un manque de fluidité à certains endroits. Trop de descriptions des lieux qui n’ont pas été fondues dans l’écriture. Des scènes parfois coupées trop vite même si c’était nécessaire de ne pas avoir la suite dans l’immédiat et pas toujours réelles. Mais nous sommes dans un roman tout est possible 😉

Mais cela reste une bonne lecture pleine de pep’s qui nous emporte dans une histoire forte avec une intrigue époustouflante et menée avec brio en nous faisant ressentir toute la rage qui accompagne nos protagonistes.

Attention toutefois aux fautes d’orthographe qui sont nombreuses mais qui n’ont pas entaché ma lecture.

Un grand merci à Stephanie pour sa confiance et cette lecture originale qui m’a fait autant sourire que bondir

61242052_692629627859209_4319394067797508096_n.jpg

Amnésie – Les fantômes du passé by Cambria Hebert, mon avis !


Hello les étoiles les étoiles ! Je vous présente une lecture coup de coeur. Un romantique suspense captivant Amnésie – Les fantômes du passé et une plume pleine de charme Cambria Hebert ! Merci à la Collection Infinity MxM Bookmark et NetGalley France pour l’envoi du service presse !

Titre : Amnésie – Les fantômes du passé

Auteur : Cambria Hébert

Éditeur : MxM Bookmark

Collection : Infinity

Genre : Romantic-Suspense

Service Presse :  NetGalley France

Broché : Lien de précommande

Résumé : Je me suis échouée sur le rivage d’une petite ville en bordure de lac.
Un endroit où tout le monde se connaît, et pourtant…
Personne ne me connaît, moi.
Je ne me connais pas moi-même.
Lorsqu’une femme ignore son propre prénom, existe-t-elle vraiment ?
J’ignore ma couleur de cheveux d’origine, ma date de naissance, mon lieu de résidence.
Je suis invisible.
À mes yeux et à ceux de tout le monde.
Tout le monde, sauf lui.
Je lis au plus profond de son regard et à la manière dont il scrute mon visage comme si je constituais une énigme qu’il était déterminé à résoudre, qu’il me reconnaît.
Je veux simplement des réponses, la vérité… savoir.
Ses lèvres demeurent scellées. Toutefois, son regard m’ensorcelle.
Je ne peux avoir confiance en personne, pas même en moi-même. Quelqu’un veut ma mort, la même personne qui a tenté de me noyer dans les profondeurs sous-marines.
Elle va revenir me traquer… Et je ne saurai pas à quoi ressemble mon ennemi.
Je ne sais même pas à quoi je ressemble.
Je suis Amnésie.

L’avisdeMya :

Eddie marchait dans l’eau trouble du lac Loch Ness en une nuit sombre d’été en laissant cours à ses pensées moroses. Il est là, comme pour attendre une réponse à l’appel de ses tripes et son coeur. Quand soudain, apparaît un objet qui vrille son regard. Au bord de la nausée et la peur tenaillant ses entrailles, il court contre le courant en espérant que cela ne soit pas ce qu’il croit.

Malheureusement, on a pas toujours ce qu’on souhaite. Quelques minutes plus tard, l’incroyable vision est devenue bien réelle. Il dépose son fardeau sur la rive pour essayer de rendre un souffle de vie à ce corps inanimé.

Presque trois mois de coma après ce sauvetage in-extremis, la rescapée ouvre enfin les yeux à l’hôpital. Désorientée et paniquée, La jeune femme, ne se souvient plus de son nom ni d’où elle vient. Et d’après ses médecins, c’est une sorte de fuite que son cerveau utilise pour se protéger. Un cas rare mais pas improbable. Et survient souvent après une longue maltraitance.

Eddie n’arrive pas à se détacher de sa bonne action. Ses sauts à l’hôpital sont devenus une habitude. Lui rappelle t-elle un souvenir lointain mais toujours  lancinant ?

Amnésie, (comme elle aime qu’on l’appelle) ne reçoit jamais de visite et n’a été déclarée disparue nulle part. Jusqu’au jour, où sa hantise est revenu la tourmenter pas juste pendant son sommeil mais aussi en chair et en os. Elle a beau se torturer les méninges, elle n’arrive pas à faire la part des choses entre le malveillant visiteur de ses cauchemars et la réalité. Entre les deux, ne tient qu’un fil ténu. Elle se sent épiée à chaque coin de rue, persécutée, en danger et personne pour la croire…Seule consolation, le désir d’Edward de l’aider même s’elle ne comprend pas son dévouement, il est bienvenu à un moment de sa vie où elle se sent vide de tout. Sans passé, sans famille, sans argent. Seul son amitié et celle des habitants de ce petit village du Maine et leur soutien, l’empêchent de sombrer dans la folie.

Mais tout charme à son envers de décor ! Et chaque ville, belle soit-elle a son lot de fantômes ! En fait-elle partie ? Pourquoi a t-elle cette impression qu’on ne lui dit pas tout, et que le village a gros sur le coeur par rapport à son étrange apparition ? Eddie en premier. C’est sûr qu’il a des secrets mais concernent-ils celle qu’il n’a pas réussi à sauver sept ans auparavant ? Est-elle la cause de cette lueur de tristesse et de culpabilité qui le submergent quand il ne se sait pas observer ?

Quel avenir attend t-il leur jeune et fragile amour ? Ne dit-on pas que le secret dans un couple est un poison destructeur ? Sont-ils prêts à concevoir la douloureuse vérité qu’ils n’ont fait que repousser depuis leur rencontre ?

Il y a de ces secrets qu’il vaut mieux ne pas divulguer et de ces souvenirs qu’il faut laisser au passé !

Amnésie, est ma première lecture pour Cambria Hebert et je suis époustouflée par autant de talent. L’auteur m’a embarquée dès les premières pages dans l’univers du Loch Ness. Elle manie les mots et intrigue, suspense, romance, et légende avec brio. Un mélange détonnant et captivant. Quant à sa plume, elle est fluide pleine de charme. Elle a un style épuré et agréable à lire. Sa façon de nous tenir en haleine jusqu’au bout est tellement rarissime. A aucun moment, on ne devine la vérité ni ne laisse poindre le moindre indice au point de jeter « mon bonnet par-dessus les moulins » comme on dit.

Une intrigue à grand suspense et une romance passionnante ! Un combo très alléchant

Bref, Amnésie est The romantic-suspense page-turner. A lire absolument.

Les personnages sont crédibles dans leurs jeux et auxquels on s’attache aisément surtout Amnésie qui malgré tous ses malheurs reste combative et garde un charme solaire !

Une magnifique cover, un régal pour les yeux et une intrigue, un régal pour les addict du genre.

Chapeau à Cambria Hebert

A quand la suite ?…Très bientôt heureusement et déjà en précommande avec un nouveau design, nouveau titre Absolution Par ICI  

Lara Fabian – L’Oubli

44894450_253644268832648_1320947853656326144_n

 

 

 

 

 

 

 

Dark Initiation de Laura Black, mon avis !


Hello les étoiles ! Je vous présente mon avis sur un superbe romantique suspense Dark Initiation signé Laura Black chez les éditions Addictives. A dévorer sans modération.

Titre : Dark Initiation

Auteur : Laura Black

Éditeur : Editions Addictives

Collection : Luv

Genre : Romantic- Suspense
Résumé : Elle s’ignore, il va la dévoiler…
Alexei est froid, méthodique et ne se laisse troubler par rien ni personne.
En tant que tueur à gages pour la mafia russe, les sentiments sont un fardeau et l’amour, une faiblesse.
Tempérance est associée dans une agence de détectives privés, forte et courageuse… mais aussi timide et réservée.
Quand elle rencontre Alexei lors d’une mission, elle succombe au charme de ses yeux d’orage et aux promesses de délices qu’il lui offre.
Seulement, rien ne se fait par hasard dans le monde d’Alexei, et elle pourrait bien être tombée dans le plus dangereux des pièges !

L’avisdeMya :

Avant tout je remercie les éditions Addictives et Carole pour l’envoi numérique du service presse.
Dark Initiation est une suite plus trépidante et plus dark de Private Affair. Je vous recommande de débuter par ce dernier car les bases y sont posées. Du moins pour moi, je ne pouvais lire ce deuxième sans avoir toutes les données en main.

Dans Dark Initiation, nous faisons connaissance avec le vrai visage de Tempérance dont on a eu un avant-goût dans le premier de la série. Un visage méconnu d’elle-même. Elle, qui se croyait insignifiante et trouvait sa vie insipide, elle sera servie. Son inévitable plongée en eau trouble sera torride et périlleuse .

Alexei, le nouveau arrivant n’a pas juste chamboulé ses sens longtemps endormis. Il a aussi dévoilé son penchant pour l’aventure et la grisante sensation de l’adrénaline. Rien ne sera plus comme avant dès lors.

Je vais m’abstenir de vous relater les événements de crainte de spoiler. Mais juste pour vous mettre en appétit, sachez que l’entourage de Tempérance et elle-même sont en danger de mort. L’agence héberge t-elle une pomme pourrie en son sein ? Ou cela a-t-il rapport avec l’arrivée du mystérieux et séduisant Alexei qui attire Tempérance dans ses filets séducteurs ? Pourquoi justement elle, alors que la jeune femme est loin d’être aussi sexy que les bombes sexuelles qui lui tiennent compagnie ?

En tout cas, depuis qu’elle fricote avec Alexei, sa vie n’est plus qu’un tas de nœuds dont elle n’arrive pas à s’en défaire. Est-il son aller simple garanti, sans possibilité de retour, pour l’enfer ?

L’auteur nous embarque pour un voyage en Russie, où les rebondissements s’enchaînent non stop. Et le danger cerne les protagonistes comme une toile d’araignée. Il y avait suffisamment d’imbroglios pour nous tenir en haleine du début à la fin.
Laura Black n’épargnera pas ses personnages. Douleur, danger, adrénaline, désir et émotion sont les mots clé dont elle a usé pour les pousser dans leurs derniers retranchements. Ils ne s’en sortiront pas indemnes et le lecteur non plus.

Sans oublier de faire mention des autres protagonistes qui ont rapporté leurs pierres à l’édifice. Un grain de sel essentiel et salvateur pour tempérer le côté sombre de ce romantique suspense des plus captivants.

Pour résumer, vous avez tout ce qu’il vous faut pour passer un excellent moment de lecture avec cette chasse à l’ennemi. Des protagonistes dangereux, drôles et attachants à la fois, une tension constamment en montée et beaucoup d’émotions. Le tout enrobé d’une bonne dose amour.

Une romance à grand suspense ou plutôt une chevauchée en enfer dont vous ne pourrez décrocher avant le mot fin.

Ariana Grande – Dangerous Woman

42562198_2172274706359986_1700554668347752448_n

L’avis de Carine sur le roman de G.H David, Dark Shadow chez Eden Editions



Titre : Dark Shadow
Auteur : Geny H.David
Editions : City collection Eden
Genre : Romance suspens
Ebook : 11.99 €
Broché : 16.90 €
Résumé : Ancienne membre d’une cellule terroriste irlandaise, Jennifer a été bannie de son clan il y a vingt ans. En entretenant une relation interdite avec Sean Griffin, le capitaine d’une milice adverse, elle a brisé un tabou et a dû s’enfuir pour refaire sa vie.
Des années plus tard, Jennifer est de retour pour affronter son passé et percer le secret de la mort de sa meilleure amie, survenue pendant le conflit Nord-irlandais. Un secret que certains veulent garder enfoui… à n’importe quel prix.

Entre complots, menaces et passion, la jeune femme sortira-t-elle indemne de cette recherche de la vérité ? Rien n’est moins sûr. D’autant qu’elle retrouve Sean, son amour de jeunesse. Leur désir ne s’est jamais éteint et la passion d’autrefois se ranime en un brasier dévorant…
Un homme venu du passé. Aussi séduisant que dangereux.
Mon avis écrit par #Carine :

Ce que j’aime dans les romans de G.H David, c’est qu’à chaque fois je me prends une claque, et avec Dark Shadow elle n’a en plus pas épargné mon cœur…

Une claque qui m’a permise d’ouvrir les yeux et de me pencher sur l’histoire d’un conflit, d’une adversité qui a mené à la haine au sein d’un même peuple alors divisé. Une fois de plus, sa documentation et son savoir m’a scotchée. Elle nous livre un récit, fort, bouleversant, et instructif.

Lorsqu’on lit une romance avec des personnages fictifs, on s’égare, on visualise les lieux, les situations en s’identifiant aux protagonistes, mais pas là… non, pas lorsque le récit se déroule au cœur du conflit nord-irlandais appelé aussi « Les troubles ». Nous devenons plutôt spectateurs d’une cruelle réalité et on ne peut pas s’imaginer à un seul instant que Jenny, Sean et tous les protagonistes de ce roman ne sont que fiction… Des Sean, des jenny, des Doroty, il y en a eu beaucoup trop dans la réalité… Plus de trente ans de conflits entre catholiques nationalistes et protestants loyalistes, au cours desquelles, plus de 3 000 civils et 900 militaires ont été tués. Mais les décès ne seront pas les seuls à avoir endeuillé leur clan, car « Les disparus » sont au cœur d’une multitudes de questions encore en suspens en ce jour…  beaucoup de familles sont toujours dans le doute et l’espérance… tout comme Jenny…

 Jenny est une ancienne membre d’une cellule terroriste Irlandaise bannie par son clan des années auparavant… Elle est la petite dernière de la fratrie des Flannighan.  Sa famille était à la tête d’une organisation paramilitaire dépendante de l’IRA et à ce titre, elle était respectée de tous.  Elle a donc grandi en plein chaos et exactions qu’engendrent cette guerre civile en accusant le choc et portant les coups à sa manière. Forte et déterminée elle était loin de se laisser faire ou d’attendre sagement à la maison. Cependant, elle a fini par faire une terrible erreur, celle de tomber amoureuse de Sean Griffin, le capitaine d’une milice dans le camp adverse qui était aussi le frère de sa meilleure amie, sa sœur de cœur…  Un amour et une amitié interdite, inconcevable et dangereuse… Mais il est bien connu que les sentiments ne se commandent pas…

Jenny revient sur son passé pour affronter cette vérité qui la hante depuis 20 ans… Elle veut des réponses et aujourd’hui il en va même de sa vie, mais surtout de la vie de ceux qui lui sont chers… Car même si un traité à été signé en 1998 pour mettre un terme à cette guerre sanglante, les anciennes haines entre militants toujours rattachés à leur cause et les activistes reconvertis n’ont pas pour autant disparu. Le pays cherche son identité et ses habitants tentent de se reconstruire, certains se cachent toujours hantés par les fantômes du passé… par leur actes… et par leurs pertes… Il y a des secrets qu’il ne vaut mieux pas déterrer… des portes qu’il vaut mieux laisser fermer à tout jamais… Mais Jenny en décidera autrement.

Elle se rendra à Islandmages où Sean tente d’y refaire sa vie depuis des années sans que personne ne sache qui il  a été autrefois et quel a pu être son rôle dans cette guerre civile… Jenny a besoin d’aide, a besoin de lui… Il est la dernière personne liée à son passé qu’elle peut encore aimer… Depuis deux mois sa vie a de nouveau volé en éclat et tente plus de survivre que de vivre. Mais Jenny est une Flannighan, un soldat, et elle refuse de fuir le passé indéfiniment. L’affronter, s’absoudre de ses fautes est pour elle primordial, mais pardessus tout, retrouver Dorothy , car si depuis elle n’a pas abandonné une chose, c’est bien ses investigations pour la retrouver…   Et pour tout cela, elle a besoin de son Capitaine ! Son grand amour de jeunesse, son âme sœur… Sean.

Dans Dark Shadow nous sommes loin de Vérone et pourtant c’est aussi l’histoire de deux amoureux, de deux clans adverses qui ne peuvent s’aimer au grand jour… Ni s’aimer tout court…. C’est un déshonneur pour les leurs, un acte de haute trahison qui peut coûter très cher à beaucoup de monde. Seulement là, nous ne sommes pas dans une pièce de Shakespeare dans laquelle nous allons sortir les mouchoirs et dire que c’était triste et passer à autre chose,non… nous sommes en pleins conflit au cœur de Belfast ou la cruauté d’une guerre fait rage, où l’on tue nos semblables parce qu’ils ne partagent pas les même convictions que nous. Où le simple fait de naître d’un côté ou de l’autre vous rend automatiquement ennemie… Et c’est dans une narration rythmée par les »troubles » de plus en plus violents qui divisent un pays dans une alternance entre le passé et le présent, que Geny H.David nous emporte dans une tornade d’émotions qui m’a prise aux tripes à de nombreuses reprises. Car comme je le disais plus haut, si l’histoire d’amour de Jenny et Sean n’est que fiction, les conflits dans lequel l’auteur les fait évoluer, lui est bien réel. Et c’est à travers leurs yeux, leurs souvenirs et leur mission qu’elle va nous plonger dans cette guerre et nous la faire vivre à notre tour. Elle ne nous fait prendre aucun partie, elle nous en fait simplement prendre la mesure et nous ouvre les yeux sur ce conflit dont on parle pas assez et dont les Irlandais souffrent encore…

Jenny et Sean vont se retrouver confronter à leur souvenirs, et faire face à leurs fautes en nous éclairant au fil des pages sur les attentes et les espoirs de chacun. Au cours de leur investigations, les rebondissements vont être très nombreux, tout comme les révélations chocs, les trahisons mais aussi des secrets bien gardés qui auraient pu donner un autre sens à leur vie, sans en oublier les vieilles rancœurs. Sur leur chemin ils se rendront compte que la haines entre militants est toujours bien présente et qu’ils sont toujours rattachés à leur cause. Que chacun d’eux est prêt à reprendre les armes pour  l’honneur et pour leur meneur. Mais à qui peuvent-ils vraiment faire confiance ? Qui est qui ? Et qui est pour qui ?

Au milieu de ce nouveau chaos intérieur,  Jenny et Sean vont se redécouvrir. Si les années ont passé, leurs sentiments eux, sont toujours intacts, explosifs, impulsifs, à leur image. Un amour dont le feu de la passion à couvé pendant des années dans l’attente de ce souffle qui vient de le rallumer tel un brasier. Mais ont -il réellement une chance ?

La mission de Jenny va les ramener en arrière et ils vont devoir affronter le passé une nouvelle fois, le remuer, le modifier…   y faire face… et l’accepter. Se retrouver face à tout ce qui les avait séparé par le passé, qui les menace encore à ce jour, et qui risque de leur coûter cher une fois de plus en emportant avec eux tout ceux qui les ont suivi.

Jenny arrivera t-elle à mener sa mission à son terme sans trop de dommage collatéraux ? La vérité doit elle vraiment éclater ? Je vous laisse le découvrir dans ce roman empreint d’un réalisme surprenant. Il est touchant, palpitant, addictif, instructif qui a fait battre mon cœur encore et encore. Un roman dont je n’ai pas réussi à définir le genre, Romantique suspense ? Thriller ? Peut-être tout simplement… « Pépite livresque by G. H.David  » !

Un énorme merci à G.H David pour m’avoir permise de découvrir Dark Shadow en service presse dans sa version broché que je vais chérir et relire à mon avis plusieurs fois… Ce roman est pour ma part un coup de coeur mais aussi… un coup dans le coeur …

Mon avis sur Dark Ride un roman de Ana Scott chez Addictives Editions



Titre : Dark ride
Auteur : Ana Scott
Genre : Romance suspens
Editions : Addictives
Ebook : 4.99€

Résumé : Après un terrible événement, Cassandra n’a d’autre choix que de fuir Austin, la ville où elle a grandi, pour partir sur les traces de son passé.
Aaron Travis est un biker, vice-président des BlackAngels, l’une des branches des OutlawsRiders, le plus gros moto club des États-Unis. Son univers se résume à ses affaires, son clan, ses frères et les filles faciles.
La première rencontre de Cassandra et Aaron, des années auparavant, les a tous les deux marqués à jamais. Le destin va les faire se retrouver…

Après À corps brisés, retrouvez Ana Scott dans une romance sombre et pleine de dangers !

Mon avis par #Carine :

Cassandra, belle-fille du richissime sénateur Ted Barton au destin tout tracé a vu sa vie basculer peut après son vingtième anniversaire… Promise à de brillantes études d’avocate, elle a tout plaqué et fuit sa prison dorée pour un endroit inconnu, sans savoir ce qu’elle allait y trouver… Sur les traces de son passé à la recherche de son père biologique, elle n’aurait jamais imaginé se retrouver dans un univers aussi palpitant et dangereux que représente les BlackAngels, un clan de Bikers dont son père n’est autre que le président. Ce père qu’elle n’a rencontré qu’une seule fois pour ses douze ans et qu’il lui avait fait la promesse d’être là si besoin. Un homme qu’elle avait trouvé bienveillant malgré tout ce que sa mère avait pu lui raconter et surtout, accompagné d’un jeune homme qu’elle n’a jamais pu oublier…

Et c’est avec des bleus à l’âme, au cœur et au corps qu’elle le rejoindra pour lui demander de la protéger après avoir vécu l’impensable… Mais acceptera-t-il de la garder prêt de lui ? Et s’il ne voulait pas d’elle ? Quoi qu’il en soit, elle refuse de rentrer chez son beau-père et ne veut plus entendre parler de sa mère… Perdue et en danger, elle va croiser à nouveau ce regard sombre et envoûtant qu’elle n’a jamais oublié malgré les années passées, un regard dont elle ne peut se détourner et prêt à la faire vaciller… Elle qui s’était jurée de faire une croix sur les hommes, ce dernier risque fort de tout remettre en question… Et ce… malgré toute l’arrogance qu’il dégage ! Aaron aime les filles faciles dites les brebis, l’alcool et les bagarres, il ne fait pas dans les sentiments, il est un OutlawRiders et fier de l’être. Mais sa rencontre avec Cassie va le troubler plus qu’il ne le souhaiterait et le rendre encore plus impulsif… Cassie est la fille du prés et il n’aura en aucun cas le droit de la toucher…

Ana Scott donne le ton dès les premières pages et nous plonge dans un tourbillon de noirceur… Après avoir vécu le pire, Cassie va se retrouver dans l’univers trash que représente la communauté des Bikers et sera bien forcée de s’y acclimater si elle souhaite y rester. Et tout ne sera pas rose, car qui dit Biker, dit honneur, bagarres, meurtres et illégalité. Nous sommes dans un univers à ne pas mettre en toutes les mains. Si vous aimez les romans à l’eau de rose, celui-ci ne sera pas pour vous . Même s’il reste assez soft pour le genre. L’auteur ne fera pas dans la dentelle et le langage cru employé par les membres du clan est en parfait adéquations avec les personnages.

Nous allons suivre le récit de Cassie et Aaron, une belle histoire de deux âmes sœurs qui étaient faites pour se retrouver… une évidence… mais également le récit de tous les personnages qui gravitent autour d’eux. L’histoire d’un clan qui est avant tout une vraie famille, avec leur code d’honneur et leur lot de péripéties. Un récit qui aborde le thème de leurs lois sans en oublier l’amour et les émotions qui s’y rattachent…

Une histoire intense avec un rythme soutenu dans lequel on se laisse happer et qui s’accentue au fur et à mesure que les pages se tournent. On ne peut à aucun moment faire une pause, ne n’ai pas pu m’arrêter une fois commencé sans en avoir lu le dernier mot.  Les rebondissements sont vraiment nombreux et rendent le récit tellement addictif qu’il en est que plus fascinant. Une addiction qui nous fera passer outre les quelques imperfections qui pourraient nous faire tiquer. Des imperfections qui ne sont pas de l’ordre d’une quelconque incohérence, car tout se tient parfaitement. Mais un simple manque d’approfondissement sur certaines situations qui passent beaucoup trop vite et qui auraient mérité une acclimatation. En même temps, cela évite des longueurs, tout va droit au but et dans ce genre de roman, on ne recherche pas de la guimauve. Grâce à cette narration, on est en permanence sur un fil prêt à se rompre, notre cœur bat la chamade pour nos nos héros et cela ne s’arrête pas avant la fin, pour notre plus grand bonheur !

Des protagonistes hauts en couleur, un rythme qui vous tiendra en haleine du début à la fin plus une couverture vraiment très accrocheuse… vous hésitez encore ? Il ne faut pas si vous en aimez le genre, foncez !

Un grand merci aux Editions Addictives pour m’avoir permise de découvrir Dark ride en service presse et une mention spéciale à Ana Scott qui nous propose en début de lecture un glossaire biker qui nous permet d’en comprendre chaque terme.

L’avis de Carine sur le roman de Eugenie-B, N.A – tome 3



Titre : N.A Tome 3/3
Auteur : Eugénie -B
Editions : LIps & Roll
Genre : Romantic-suspens
Ebook : 4.99€
Broché : 16.99€

Résumé :

Après toutes les batailles qu’ils ont dû mener, Noa et Angel sont-ils encore capables d’en affronter ? Quand le passé du jeune homme revient frapper à sa porte plus violemment que jamais, quelle est la démarche à adopter ?

Une vie de couple qui fait rêver, une fusion qui n’est plus à démontrer et pourtant, une menace toujours plus grande qui peut faire tout éclater.

Entre passion et raison, témérité et sécurité, les deux amants vont-ils finalement réussir à se reconstruire ?
Mon avis écrit par #Carine :

Le passé d’Angel se tient devant sa porte et ce dernier ne sait plus que penser. Son coeur balance entre la joie de retrouver Hestia et l’appréhension qui se rattache à leurs retrouvailles…. Comment lui faire confiance après tant d’années… Qu’a -t-elle vécu exactement et que veut-elle ?

Si Noa se montrera réticente dans un premier temps, elle prendra vite Hestia en affection, mais Angel ne peut s’abandonner complètement au bonheur de la présence de sa sœur, N.A est pour lui comme une épée de Damoclès prête à chambouler son couple et sa vie à n’importe quel moment. Lui qui pensait pouvoir fuir et tout recommencer avec Noa à ses côtés et vivre enfin leur passion, le passé les aura rattrapés plus vite qu’il ne l’aurait voulu…

Tout démarre sur des chapeaux de roues dans ce troisième tome, vu le suspense que l’auteur avait laissé en fin du second tome, il me tardait de vite lire la suite. Mais malheureusement pour moi, c’est retombé comme un soufflé…

L’histoire est originale. Si j’étais mitigée sur le premier tome, le second avait comblé mes attentes. Le côté romatic-suspens prenait le dessus sur une histoire un peu lisse et pleine d’interrogations. L’auteur avait posé ses bases et planté le décors pour nous glisser petit à petit vers une intrigue que j’ai vraiment trouvé bonne et dont le suspense nous tient en haleine avec plusieurs rebondissements. Mais dommage qu’elle n’ait pas eu le pas sur la romance… Cette romance qui nous offre tous les détails de la vie de Noa et Angel sans ne rien omettre n’était pas ce que j attendais le plus.

La plume très imaginée de l’auteur, nous offre une multitude de petits détails qui donne certes, une vision parfaite des scènes au point même que j’aurais pu entendre le claquement d’un verre sur la table, mais qui donne trop de longueur. Ce que je voulais, c’était plonger encore plus loin dans l’intrigue, je souhaitais enfin de l’action, comprendre le pourquoi de toutes ces questions que l’on se pose. Et lorsqu’on y arrive enfin, tout ce joue en quelques lignes. Je m’attendais à un troisième tome au souffle épique car il y avait vraiment la matière pour, et je n’y ai vu et lu que le récit d’un couple qui se forme et se forge malgré la tension, la peur et les menaces qui sont omniprésentes sur leur vie chaotique.

Une trilogie à lire en gardant en tête que c’est une romance agrémentée de suspense qui sait tenir le lecteur mais qui n’aura pas l’action espérée. Une romance originale qui ne manque pas de détail et qui finit sur un prologue qui nous projette dans l’avenir et qui boucle la boucle d’un récit, qui pour ma part, doit se voir comme une histoire vécue transformée en romance dont Angel en serait l’auteur. Une histoire avec ses hauts et ses bas, d’un côté le texte est riche de dialogues et d’éléments et nous embarque, de l’autre il éloigne, il étouffe jusqu’au prochain rebondissement qui va redémarrer la machine. Ce n’est là que mon avis, j’avoue lire énormément donc lorsque cela n’avance pas assez vite à mon gout, je n’aime pas trop me perdre dans des détails qui n’apportent pas d’intérêt au récit mais qui sont néanmoins bien argumentés. On voit que l’auteur, Eugenie-B sait de quoi elle parle et a bien bossé chaque sujet d’un panel de situations assez important. Une plume que je relirais volontiers car ce n’est pas son style que je remets en cause, mais plus le montage du récit. Peut-être que j’en attendais tout simplement trop au vu de la trame qui était vraiment atypique…

Un grand merci à Lips & Roll pour leur confiance et à Eugenie-B pour cette lecture.

L’avis de Carine sur N.A, un roman de Eugenie-B chez Lips & Roll



Titre : N.A Tome 2/3
Auteur : Eugénie -B
Editions : LIps & Roll
Genre : Romantic-suspens
Ebook : 4.99€
Broché : 16.99€ boutique LIps & Roll

Tome – 3 à paraître le 30 mai
Résumé :

Derrière le masque de PDG débordé qu’Angel arbore se cache en vérité un sombre passé. Et c’est à force de persuasion que Noa l’oblige à tout lui révéler, mettant sans le savoir leurs vies en péril. Mais bien des secrets restent encore sous silence, créant des tensions toujours plus destructrices dans leur couple naissant. Entre choix, retournements de situation et décisions difficiles, tous deux seront mis à rude épreuve.

La confiance dont il l’a gratifiée, suffira-t-elle à les sauver ?

L’ombre de N. A. plane toujours.

Mon avis :

Elle n’aurait jamais dû mettre le nez dans ses affaires…

Ni le suivre à son point de rendez-vous dans les gradins du stade…

Si cela a été un ébranlement total pour Noa, ça l’est également pour Angel qui devra lui prouver qu’il n’est pas un tueur, qu’elle peut lui faire confiance. Ce ne sera pas chose facile, pourtant il arrivera à la convaincre. Mais Noa ne compte pas en rester là et veut connaitre le fin mot de l’histoire, connaitre le secret qui le hante jour et nuit. Il n’a plus le choix… il tiens trop à elle, et lâche la bombe…

C’est le choc pour Noa… Elle voulait savoir ? Elle sait maintenant… Enfin pas tout, car Angel n’est pas encore vraiment prêt à tout lui dévoiler. Il refuse qu’elle puisse fuir après ses révélations. Mais savoir veut dire aussi qu’elle est désormais en danger et Angel devra être encore plus vigilant et la protéger coûte que coûte.

Pourquoi subir ses meurtres sans en référer aux autorités ? Et surtout… quel est son rôle à lui dans tout cela ? Lui le jeune PDG d’une maison d’édition de renom cache bien trop de choses et cela va créer des tensions qu’il sera difficile d’apaiser. Leur relation ne tient plus qu’à un fil… ils s’aiment il n’y a aucun doute… mais sont-ils bons l’un pour l’autre ? Mais la question qu’on se pose plus que tout est … qui est N.A ?

Tans d’interrogations auxquelles l’auteure, Eugénie B, va enfin nous apporter les réponses au fil de pages. Les pièces du puzzle s’assemblent au rythme des révélations dans une trame originale et pleine de suspense. Angel va devoir pour une fois apprendre à faire confiance et ouvrir la porte des ses secrets s’il veut garder près de lui la femme qu’il aime. Mais c’est aussi la mettre en danger, et il sera pour lui très compliqué de concilier les deux. Leur relation va beaucoup en pâtir car Noa le mettra au pied du mur.

Je me pose encore beaucoup de questions même si j’ai eu dans ce tome un bon nombre de réponses, et attend impatiemment le tome 3 en espérant un rythme plus dense. Ce roman a tous les ingrédients nécessaires pour un bon romantic-suspense. La plume d’Eugénie est fluide et captivante, le ton change légèrement sur ce deuxième opus qui est beaucoup plus profond que le premier.

N.A est un parfait mélange de mystère, de manipulations et de sensualité. L’intrigue est bonne mais manque d’intensité, peut être est-ce dû au fait que j’avais découvert par moi -même les bombes que lâchait Angel au fur et à mesure du récit ? Sûrement… mais quoi qu’il en soit, le suspense est bien présent et j’attends néanmoins le fin mot de l’histoire avec perplexité et à la fois avec excitation.

Alors rendez-vous le 30 mai avec le tome 3 qui clôturera la saga N.A

Un grand merci à Eugenie-b pour cette belle lecture et à Lips & Roll pour m’avoir permise de la découvrir en service presse.

Conte de Faye, Tome 2 : Red de Caroline Costa, mon avis !


Bonsoir les étoiles ! Je vous présente Conte de Faye – Red, une superbe romance à suspense dont je remercie Caroline Costa et les éditions du 38

51nw7olcsgl468759268.jpg

Titre : Conte de Faye, tome 2 : Red

Auteur : Caroline Costa

Éditeur : Les éditions du 38

Collection : Corail

Genre : Romantic Suspense

Kindle : Lien d’achat

 

Résumé : Pour sauver son entreprise, Faye est prête à tout. Vêtue de rouge, elle devient l’égérie glamour de sa société.

Elle n’est pas au bout de ses peines. Oliver, son séduisant Horse Guard, lui reproche de délaisser leur couple. Et ce n’est pas le plus grave : il se pourrait que sa sécurité soit menacée…

Faye devra-t-elle, une nouvelle fois, jouer sa vie ?

L’avisdeMya :

Dans ce deuxième tome, Faye se bat pour sauver la start-up des jeux en ligne d’un dépôt de bilan . Elle y consacre toute son énergie et y met son grand cœur pour préserver le gain pain du personnel.

Mais tous ces efforts ne suffiront pas pour remonter la pente . La situation de la société est dans le rouge . Et il faut une solution à la mesure des dégâts laissés par l’ancien propriétaire, Henry Hair.

Faye ne baisse pas les bras . Et avec la complicité du personnel, elle invente un nouveau concept dont elle sera elle-même l’égérie faute de moyens . Et de là est née lady in Red . Faye fait une belle et sexy chaperon rouge qui ne manquera pas d’ensorceler les joueurs les plus endurcis .

Serait ce un nouveau départ pour la start-up ? Et si c’était le début des ennuis ? Déjà que la société l’éloigne de son horse-guard adoré, il ne manquerait qu’elle soit aussi la cause de sa perte .

Malgré le manque de soutien de son petit ami, Faye plonge dans le nouvel univers créé par sa seule volonté de se sortir la tête de l’eau, et en aucune fois, elle n’a perdu son humour caustique et plein de dérision qui m’a charmée dans le premier tome .

Son idée de génie était une réussite totale mais pas moins dépourvue de danger . Ne dit on pas que tout succès a son prix ? Et que le rouge rend fou furieux les taureaux ?

Est-elle prête à sacrifier ce qui fait sa célébrité pour reprendre sa vie en main ?

Encore une fois, je suis bluffée par le talent de Caroline . L’auteur a concocté une histoire courte mais elle y met tous les ingrédients qui font sa réussite . Tout d’abord ses tripes, son coeur et sa sincérité . Et cela se ressent clairement entre les lignes . Elle maîtrise avec brio les outils qui font un bon romantic suspense . Et comme à son habitude, elle ne peut pas s’empêcher de rajouter son grain de sel pour malmener ses héros en les poussant dans leurs derniers retranchements pour donner le meilleur d’eux . On y trouve aussi du suspense et du danger qui nous effleure sans qu’on sache par où il arrivera, et quand il frappera . De l’humour, de l’amitié, de l’amour et une plume fort généreuse et pleine de tendresse .

Merci Caroline Costa pour ce joli coup de coeur !

Lady In Red, chanson inspirée de l’héroïne Faye 

 

32104590_568358970209495_3291404163874816000_n

Run Away : Tome 2 – CloseR de Val L Durand, mon avis !


Bonsoir les étoiles ! Je vous présente un romantic-suspense mené avec brio par son auteur Val L Durand#RunAway-Tome2-CloseR #NetGalleyFrance. Merci à BMR.

 

41kBW8ywAaL

Titre : Run Away – tome 2 – CloseR

Auteur : Val L Durand

Éditeur : BMR

Genre : Romantic – suspense 

Kindle : Lien d’achat

RésuméJ’ai été abattu alors que j’étais sur les traces d’un mafieux sans scrupules. Après plusieurs mois dans le coma, je me suis réveillé partiellement amnésique : les preuves que j’avais réunies sont désormais perdues.
Protégé par le FBI, je dois me faire passer pour mort et m’exiler loin de ceux que j’aime, en attendant de recouvrer la mémoire.
Quand Ashley surgit dans mon monde, tout vacille. Fasciné, je laisse tomber le masque. Comment résister à cette insaisissable Miss Coincée, si loin de mes conquêtes habituelles ?
Mais Ashley est-elle vraiment celle qu’elle prétend être ? Et si notre rencontre n’était pas le fruit du hasard…

L’avisdeMya : 

Laissé pour mort, Alex, revient d’outre tombe après un long coma . Aujourd’hui, il a oublié une partie importante de ses souvenirs, mais reste toujours sous la protection du F.B.I . Même sous le programme fédéral pour la protection des témoins gênants, il reste un risque qu’il y ait une taupe et grille son identité . Jusqu’au jour, où Ashley croisera son chemin . Au premier regard, cette fille l’alpague jusqu’à l’obsession . Pourtant, ce n’est pas le genre de nanas qui l’attire d’habitude .

Ash, s’est avérée une tête brûlée et impulsive et l’embarque pour une virée à Las Vegas . La ville de toutes les vices . Après une nuit de pure folie entre alcool et machines à sous, Alex se retrouve le lendemain, lié et à jamais à une fille de l’air . Ash a disparu ne laissant aucune trace . Tout ce qu’il savait d’elle était purs mensonges . Même son nom . Qui pourrait – elle être ? Est-elle venue le retrouver en amie ou en ennemi ? Quel but poursuivait-elle ? A t-il été manipulé ?

Entre questionnements et colère, Alex n’a d’autres moyens que l’oublier et de redoubler de vigilance . Le moindre faux pas lui coûterait la vie .

Pour stimuler ses souvenirs, les fédéraux le ramènent à la source pour essayer de recueillir les informations cruciales que son subconscient a stockées après l’incident .

Mais son retour a alerté les crapules sans foi ni loi qui craignent pour leurs trafics . Et depuis, Alex et sa garde de protection, mise à disposition par l’agence « CloseR », sont devenus des cibles humaines .

Au final, ce retour lui réservera de belles et de mauvaises surprises ! Alex  va devoir se battre contre des criminels pour rester en vie mais aussi contre un rival de poids !

Dans ce deuxième tome, l’auteur a confirmé son talent dans le genre . Une romance certes, mais une intrigue captivante et palpitante avec un suspense dosé à point . Et dont la tension était à son comble du début à la fin .

Tout le long des pages, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer tant les rebondissements s’enchaînaient .  L’auteur a innové aussi pour éviter que l’histoire se répète même si l’intrigue restait la même avec de nouveaux personnages . Une plume qui a gagné en efficacité sans faire dans les détails inutiles .

Pour résumer, ce deuxième tome est un petit bijou tout en suspense que je vous recommande de découvrir .

 

 

30777108_10213343777522751_789788866_n

 

 

 

 

 

 

L’avis de Carine sur The Korsican, un roman de Alexandra Lanoix


Titre : The Korsican
Auteur : Alexandra Lanoix
Genre : romance suspens
Editions : Auto
Ebook : 2.99 €
Broché : 12.87 €
Résumé :

Kali travaille pour la plus grande organisation de malfaiteurs des USA. Son job ? Nettoyeuse. Elle tue, sans remords ni regrets, c’est une machine sans émotions. Violée et laissée pour morte à l’âge de 16 ans, elle ne vit que pour se venger. Mais dans cette quête qui la ronge, son chemin croise celui de Joseph, qui va tenter de lui faire déposer les armes. Saura-t-elle écouter son cœur? Kali trouvera-t-elle la voie de la rédemption grâce à lui ?

Entre action, scènes torrides et rebondissements, The Korsican ne vous laissera aucun répit.
Mon avis :

Kali a subi un grave traumatisme à l’âge de 16 ans qui lui a laissé des séquelles assez importantes. Elle n’a aucun souvenir antérieur à son agression. Sa mémoire lui rappelle seulement l’horreur qu’elle a vécue ce soir-là. Elle ne sait plus qui elle est, ni d’où elle vient… Le seul élément de son passé est un tatouage qui orne sa peau et lui fait penser qu’elle a peut-être séjourné sur l’Île de Beauté qu’est la Corse… Lorsqu’elle s’est réveillée sur son lit d’hôpital sans ses souvenirs, et qu’on lui a proposé d’intégrer une organisation en échange de moyens concret pour apaiser sa soif de vengeance, elle n’a pas hésité une seule seconde… Malheureusement, elle était loin d’en connaître le prix. Après un entraînement intensif qui lui coûtera beaucoup, et une nouvelle identité, elle deviendra une vraie machine à tuer… Son Job ? Nettoyeuse pour une organisation de malfrat. Son objectif ? Se venger de ses agresseurs… mais pas que… Si Kali est vide de toute émotion, la haine qui coule dans ses veines est bien palpable, et le besoin de faire souffrir tous ceux qui lui ont fait du mal, devient une obsession.
A l’aube de ses 30 ans, elle excelle dans sa profession et les contrats sont de plus en plus juteux. Elle est The Korsican, une légende à L.A dont le nom fait trembler.
Maniaque du contrôle, elle ne laisse personne entrer dans sa vie et encore moins dans son cœur sec et froid . Juste un organe qui la maintient en vie. Les seuls sentiments de plaisir qu’elle peut ressentir, c’est lorsque résonne le son mélodieux des os qui se brisent sous ses doigts… Mais un jour, elle croisera le chemin de Joseph, un Escort boy qui va changer sa vie. Elle, qui a toujours vécu seule et qui n’a jamais eu besoin de personne, va presque éprouver du bien être en sa compagnie, presque… Certes, il est collant, pas très futé, mais vouloir le protéger, finira par lui faire du bien. Elle se rend compte alors, que peut-être, elle peut apprendre autrement qu’avec un dictionnaire ce qu’une émotion représente… Mais ira-t-elle jusqu’à déposer les armes ? Le peut-elle seulement ?…
Alexandra Lanoix nous offre une romance dans un thème auquel j’adhère à 100 % ! Drame, suspense, enquête et histoire d’amour, tout y est. Ce roman m’a conquise dès les premières pages par le côté dark et par sa trame. Le récit est dur dès le départ, ce qu’il va nous permettre de ressentir de l’empathie pour cette femme froide, sans âme et sans cœur… On pourrait presque la comprendre… presque. Kali est formatée, maltraitée, entraînée à ne plus rien ressentir. Détruite physiquement et psychologiquement, elle n’est plus qu’une machine qui ne ressent rien, à part cette haine et cette vengeance qui la tient finalement en vie. Le chemin va être long et fastidieux pour Joseph qui ne demande qu’à l’aimer, qu’à faire partie de sa vie malgré tout. Et pendant ce temps, on découvre, on analyse et on fait également notre petite enquête. Mais malgré les nombreux rebondissements et la superbe trame mise en place, il m’a manquée de l’action à un moment donné. L’évolution de Kali était un peu trop linéaire, Joseph un peu trop lisse. Puis est arrivé le moment où tout s’est emballé . Et là, je dois vous avouer qu’il n’y avait plus moyen de m’arrêter avant la fin ! Et quelle fin !! Encore une fois Alexandra a su me bluffer, car même si elle était prévisible, je savais qu’elle me surprendrait de toute manière. Je dirais même que c’est la « marque de fabrique » de l’auteur. On pense toujours savoir, mais elle a le don de rendre ses chutes déroutantes . J’attendais avec impatience les dernières lignes pour savoir ce qu’ elle nous avait réservé une fois de plus.
Kali saura-t-elle saisir la main que lui tend Joseph pour une vie meilleure ? Saura-t-elle mettre de côté cette soif de vengeance ? Entre trahison, suspense, et histoire d’amour, The Korsican m’a fait passer un très bon moment de lecture 🙂
Un grand merci à Alexandra Lanoix pour m’avoir permise de la découvrir en service presse.

L’avis de Carine sur N.A un roman de Eugenie-B chez Lips & Roll


Titre : N.A

Auteur : Eugenie-B

Editions : Lips & Roll

Ebook : EUR 4,99

Broché : 16.99 €

Résumé : Noa, nourrissant l’espoir de changer de vie, s’installe à Minneapolis dans un petit appartement qu’elle partage avec sa colocataire.

C’est sur le balcon de celui-ci qu’elle fait la connaissance de son mystérieux voisin.

Un seul regard, un soupçon de méfiance, quelques mensonges innocents scelleront inexorablement leur destin.

Mais l’homme cache de lourds secrets et la vérité pourrait s’avérer bien plus effrayante que ce que la jeune femme avait imaginé…

Dates de parution :

14 mars 2018

4 avril 2018

2 mai 2018

Mon avis  : 

Noa est en route pour Minneapolis, cheveux au vent et gaie comme un pinçon. Elle change de vie, de ville, d’amis, et se presse au volant de son 4X4 rencontrer Zooey sa colocataire, avec laquelle elle partagera son appartement. Même le fait de crever en route ne lui fait pas perdre sa bonne humeur, particulièrement lorsqu’un homme hyper sexy vient à son secours 😉  Dès son arrivée, elle savoure les lieux et comprend vite que tout se passera à merveille avec Zooey qui a l’air vraiment sympathique.  Noa a même droit à la seule chambre qui possède un balcon, une grande chance pour elle qui aime se griller sa petite clope le soir venu. C’est sur ce dernier qu’elle fera la connaissance de son mystérieux voisin…  Si leur rencontre commencera par un petit jeu de séduction sans conséquence et des mensonges anodins, cela prendra vite une tournure dont Noa est loin d’imaginer à quel point cela va bouleverser sa vie. De leur rencontre naîtra une attirance incontrôlable mais aussi dangereuse. Malgré fait que Noa soit de nature très méfiante, elle est irrésistiblement attirée par son mystérieux voisin, tel un papillon de nuit éblouit par la flamme vers laquelle il va se brûler, mais dont il ne peut se détourner…

Qui est-il ? Pourquoi sa colocataire lui conseille-t-elle de ne pas le fréquenter en le nommant même d’ « homme dangereux » ? Que cache t-il derrière son prénom angélique et son physique sexy et ravageur ?

Dans tous les cas, si Noa décide de lui laisser une chance,  ce ne sera qu’en tant qu’ami, car cette dernière est sur le point de se fiancer et espère bien que son petit ami,  Jason, la rejoigne dès que possible…

Lorsque j’ai débuté ma lecture, je dois vous avouer que je n’étais pas plus emballée que cela. Premièrement déjà par le titre qui ne me parlait pas, et ne me donnait aucune information sur ma lecture : Des secrets, des voisins mystérieux, on en retrouve très souvent dans les romans, mais alors qu’on croit entrer dans une romance comme les autres, je me suis retrouvée tout à coup happée dans un récit qui n’a rien de simple. Malheureusement, cela est arrivé à plus de la moitié de ce premier tome, et il était grand temps, car il y avait beaucoup de pistes avancées mais pas exploitées qui faisaient donc pointer des incohérences.  Et puis ça a été le déclic, tout ce qui me chagrinait avait peut être un sens, il fallait que je sache, que je comprenne cette première partie qui me faisait douter. Et au fur et à mesure de l’avancé de ma lecture, tout m’est revenu comme un boomerang…  Je me suis repassé le film  en y cherchant des indices, analysant les comportements de chacun pour me retrouver finalement dans une état de frustration la plus totale…  j’en voulais plus… c’était la fin…  et c’était à suivre …

Les personnages secondaires sont également très importants  et il faut tenir compte de chaque comportement. Tous apporte beaucoup de densité au récit et on sent bien que la trame bascule vers un côté suspens au fur et à mesure que l’histoire prend forme.  L’auteur offre une bonne installation du décor et des personnages à la psychologie particulière, qui comme je vous le disais plus haut, met en avant un début assez déroutant.

Si les prochains tomes gardent le même rythme, et si l’auteur arrive à bien emboîter ce puzzle sans incohérences, cela va être très intéressant et risque fort d’en faire une superbe trilogie. Comme quoi, il faut toujours persévérer dans une lecture et la vivre telle que l’auteure nous la présente en lui faisant confiance 😉

lips na

Dans l’univers de l’organisation – #Hunt, mon avis !


Hello les étoiles ! Si vous voulez bien, Je vous partage mon avis sur #Hunt #NetGalleyFranceL’univers très palpitant de l’organisation de Lindsey T . Mes remerciements  à BMR

51+CX+zsp8L

Titre : Hunt : dans l’univers de L’Organisation

Auteur : Lindsey T

Éditeur : BMR 

Genre : Romantic – Suspense

Kindle : Lien d’achat

Résumé : Hunt est un colosse. Hunt dirige, menace, tue. Hunt ne s’attache à personne. Il est le chef de l’Organisation.
Lorsqu’il échappe de justesse à un attentat qui aurait dû lui coûter la vie, Hunt n’a qu’une pensée : Ava. Ava, douce, sensuelle, vulnérable, qui soigne et qui guérit. Celle qu’il a un jour sauvée et n’a jamais oubliée.
Mais se réfugier chez la jeune femme, c’est risquer de la mettre en danger, voire de s’affaiblir lui-même.
Hunt doit trancher. Ava est-elle sa faiblesse ou la plus inattendue de ses forces ?

etoile-coloree-decoration-mignonne-a-suspendre

etoile-coloree-decoration-mignonne-a-suspendreL’avisdeMya :etoile-coloree-decoration-mignonne-a-suspendre

D’habitude je n’aime pas trop les longues séries . Car à un moment donné, il y a toujours un couac qui vous gâche votre lecture et vous dégoûte de toute la saga . Mais je dois avouer que cela dépend de l’auteur . Et Lindsey T, jusqu’à maintenant a l’air de maintenir la même cadence . Sa plume est toujours aussi généreuse, talentueuse et ses scénarios aussi captivants .

Hunt, s’il n’est pas parmi mes préférés, je dois lui concéder d’avoir réussi à m’embarquer.

Cette histoire est en deux temps . Un retour dans le passé pour comprendre comment nos deux protagonistes, Hunt & Ava se sont rencontrés et comment cela a tourné au drame . Et l’après .

etoile-coloree-decoration-mignonne-a-suspendre

Dans la première partie, Ava est plus que redevable à Hunt et sa troupe pour l’avoir arrachée in extremis des griffes d’une bande de malfrats qui s’apprêtait à l’envoyer ad patres .

Leur première rencontre était houleuse . Si Eva, est une femme médecin compétente et courageuse, devant Hunt, elle perd tous ses moyens . Et ce dernier n’a pas du temps à gaspiller . Il y va de la vie de pleins de gens . La mission pour laquelle il est arrivé dans ce bled a été un bel fiasco .  Les  gaucheries de ce médecin l’énerve et ne se prive pas de la titiller pour mettre à l’épreuve sa patience .

Après un raod – trip périlleux, Hunt n’était qu’admiration devant sa bravoure et sa compétence . Et s’en suit l’irréparable . Hunt a perdu son flegme légendaire et son professionnalisme . L’effet de l’adrénaline était fatal à nos protagonistes .

Des années plus tard, Hunt a besoin d’urgence d’un médecin . Dans un état comateux, sa première pensée était pour Eva . La seule qui pourrait nettoyer ses plaies sans passer par la case hôpital . La seule personne à part son équipe, qui a pleinement sa confiance . Résultat ? Il a mené ses ennemis directement chez elle .

Pourra t-il la sauver encore une fois ? Eva a t-elle envie d’être sauvée de ses mains ? Plutôt mourir . Mais Hunt a besoin de savoir qu’elle est en sécurité pour pouvoir s’occuper de ses poursuivants . Des meurtriers qui n’hésiteront pas à utiliser son point faible pour l’atteindre lui .

Tout le long de ce périple, Eva & Hunt, deux caractères totalement opposés vont s’apprivoiser dans leur confinement forcé, et mettre un peu de lumière dans leur vie malgré la menace qui couve .

Lindsey T a encore une fois signé un romantique-suspense bouleversant et riche en péripéties . Elle a révélé les désirs contradictoires de nos protagonistes tout en appuyant  le doigt là où cela fait mal . Leur fièvre amoureuse est décuplée devant le danger qui les menace .

L’auteur a vraiment le chic de mêler romance et suspense d’une façon équilibrée et avec brio . Les rebondissements s’enchaînaient explosifs . Les personnages étaient impétueux mais sans que l’auteur ne perde le contrôle sur eux . Oui, c’est une romance . Mais il y a aussi beaucoup d’action et surtout  une intrigue très bien élaborée .

Que bonnes raisons pour dévorer ce roman qui parle de peur, de chagrin, de courage et des secrets de chacun avec un pur réalisme . De cet amour à l’épreuve du temps, de la douleur et de la violence .

Suspense, frissons, réalité et efficacité sont les mots d’ordre dans ce quatrième opus que je ne peux que vous recommander.

51+CX+zsp8L

etoile-coloree-decoration-mignonne-a-suspendre

etoile-coloree-decoration-mignonne-a-suspendre

Take your chance – 2 – Luna, avis à 4 mains : Aud (Fan’s page)& Mya


Bonsoir à tous et à toutes . Aud et Moi (Mya), nous vous proposons une lecture coup de coeur . #TakeYourChance-T2 #NetGalleyFrance . Merci BMR .Je n’ai plus besoin de vous présenter Kessilya, ses belle romances parlent d’elles-même .

515s4vgGOiL

Titre : Take your chance – 2 – Luna

Auteur : Kessilya 

Éditeur : BMR

Genre : Romance/Suspense

Kindle : Lien Par Ici

Résumé : Le credo de Luna : pourquoi vivre d’amour et d’eau fraîche quand on peut vivre d’alcool et de sexe ? Et si elle se trompait ? Si, au fond, le sexe n’était qu’une envie et l’amour un besoin ? Serait-elle seulement capable de l’accepter ?
«  Dire qu’il m’embrasse serait un doux euphémisme pour décrire ce que cet homme me fait. Il prend possession de moi, prend le contrôle de mon désir, de mon corps et je comprends tout à coup pourquoi Adam est dangereux pour moi. Contrairement aux autres, il est tout à fait capable de me faire lâcher prise et d’oublier toute retenue. Deux choses que je ne peux pas laisser se produire. Ni avec lui, ni avec qui que ce soit. Mes mains se posent alors sur ses épaules et, à bout de souffle, je le repousse :
— OK. C’était cool, mais ça ne se reproduira plus. »
Take your chance : et si en amour, tout n’était qu’une question de prise de risque ?

L’avisdeMya :

Depuis Ever, son premier roman publié chez La Condamine, Kessilya trace son petit bout de chemin avec discrétion mais une assurance inébranlable . Et de 4 pour cette auteur pleine de talent, et trois coups de cœurs gagnés haut la main .

Take your chance – 2 – Luna  ne déroge pas à la règle, Kessilya est toujours soucieuse de ses lectrices/lecteurs et ne donne que le meilleur d’elle même .

Le personnage principal de ce deuxième tome, qu’on a déjà eu le plaisir de connaitre dans le premier, est « Luna, la guerrière » ou la tigresse au choix . Une fille déterminée, au caractère bien trempé . Une râleuse née et un langage bien fleuri . Elle vit à 100% à l’heure . Une fonceuse qui n’a pas froid aux yeux . Elle mène sa vie au gré de son humeur et ne se soucie pas de ce qu’on pourrait penser d’elle . En somme, une jouisseuse sans états d’âme et sans prise de tête . Elle assume sa sexualité, libre et consentie .

Mais sous le masque dur et agressif qu’elle affiche vaillamment, se devine une pointe de fragilité . Est-ce un résidu de son enfance ? Bien possible . Luna a connu l’abandon et le désamour parental .

Luna aurait pu continuer à vivre au jour le jour .  Papillonner de coups d’un soir à l’autre. Si le sulfureux, mystérieux et pas moins dangereux Adam, n’a pas croisé son chemin . Il a ébranlé ses convictions et touché sa féminité .

Devrait – elle maudire le jour où il a dû l’arracher des griffes de son agresseur ? S’il l’a sauvée d’une mort certaine, son coeur n’est pas à l’abri d’une blessure irrémédiable .

Aujourd’hui, Luna se laisse dominer par la peur . Elle perd son self-control qu’elle a passé des années à entretenir. Et trouve refuge au « La Libellule » . Un club libertin . Son sanctuaire où elle peut enfin lâcher prise dans les bras de son propriétaire . Même s’elle s’éloigne de sa zone de confort, Luna n’a jamais été une lâche . Adam, sent les ennuis à plein nez, mais elle plongera droit dedans .

Adam, lui offre ce dont elle a besoin pour affronter ses peurs sans retour, elle peut bien en  profiter. Mais un bout de son coeur qui lorgne sur un plus, se dispute sa raison qui l’enjoint de courir loin de cet énergumène pas trop causant . Ses yeux n’en disent pas plus que sa bouche . Mais on devine son côté sombre et pas net . Luna devrait partir loin, Il y a de sa sécurité !

J’attendais beaucoup de ce tome, et j’ai dit à l’auteur que je ne me faisais pas de soucis et qu’elle était capable de relever le défi . Et je suis loin du compte . Kessilya a changé de cap, de style aussi mais sa plume a gardé toute sa beauté . Le mystère qui s’épaissit au fil des pages n’est pas pour me déplaire . L’émotion est toujours là, rajoutez une bonne dose de suspense, moult rebondissements et une pincée de sensualité (hum, d’une intensité… ! Et un pur régal ! Je dois avouer que je suis épatée !) . Les personnages jouent juste et en symbiose qu’on peut qu’à admirer le brio de cette jeune plume . Et que dire de la fin ? Frustrante mais tellement à sa place que je ne peux même pas lui en vouloir .

Vous l’aurez compris, Luna est une romance voluptueuse et à suspense captivant que je vous recommande fortement lire .

Bravo Kessilya et à très vite pour la suite que je sens déjà palpitante .

L’avis d’Aud Scaud : 

Un tome prenant, addictif et bien plus chaud !

Ce deuxième volume est tout autant accrocheur et intense que le premier, voir même plus ! Impossible de décrocher une fois commencé, Luna et Adam vont vous embarquer dans leur monde et ne plus vous relâcher !

Si ce roman est le deuxième d’une série, il peut cependant tout à fait se lire indépendamment, des rappels ponctuels et judicieux sont donnés tout au long du récit pour aiguiller la compréhension d’un nouveau lecteur.

J’étais ravie de retrouver Luna, son fort caractère, son indépendance et son franc parler. Au centre du récit, nous la suivons dans une période compliquée, où entre les frasques de Mina, sa mère un peu insouciante, et ses relations d’un soir non concluantes, elle peine à se retrouver. Mais c’était sans compter sur sa rencontre impromptue avec Adam, le demi frère d’Alec et aussi jumeau de Mat, qui va réchauffer ses sens. Va-t-elle accepter son invitation pour la Libellule ? Va-t-elle céder à la curiosité et à cette attraction qu’il semble exercer sur elle ? Mais que cache ce ténébreux tatoué bien mystérieux ?

J’étais aussi ravie de découvrir le personnage d’Adam qu’on entrevoit à peine dans le premier tome. Tout aussi fougueux que Luna, avec son caractère bien trempé, il ne se laissera pas marcher sur les pieds par la brunette. Arrivera-t-il à la dompter ? Un brin mystérieux aussi, nous découvrons pourtant une autre facette de sa personnalité au gré des flash back qui parsèment le récit et qui nous permettent de comprendre certaines relations actuelles.
Le duo Luna / Adam est explosif et carrément bouillant ! On est loin du couple Zoé / Alec, qui paraît bien sage à côté d’eux .

Fan de la plume de Kessilya depuis toujours, ce tome m’a une fois de plus conquise. Elle semble encore gagner encore en maturité et en fluidité (est-ce possible ?) Elle passe un cap : certains personnages deviennent encore plus complexes, l’histoire possède un côté sombre et les scènes charnelles gagnent en intensité et en chaleur ! Tout en conservant son côté émotionnel si intense qui est propre à l’auteure.
Happé par l’histoire, le lecteur arrivera bien trop vite à la fin, où elle le laissera pantelant en attendant la suite.. Heureusement, le prologue du tome 3, lui permettra de patienter un peu moins fébrilement. Heureusement !

Bref Adam et Luna m’ont conquise et ce roman de Kessilya est encore un coup de coeur pour moi !

Choix musical pour cette superbe lecture You make me feel like a natural woman