The Hunter- Saison 2, mon avis !

Bonsoir, voici mon avis sur le final de The Hunter, une jolie histoire de Laurie Pyren chez Nisha éditions que je remercie pour le service presse .

19961476_594686970874054_1920446253044176267_n

Titre : The Hunter – Saison 2

Auteur : Laurie Pyren

Éditeur : Nisha éditions

Collection : Diamant Noir

Genre : Romance

Kindle : Lien d’achat

Broché : Pré-commande

Résumé : « Aaron Blake.
Oui, oui, oui, il est beau, avocat, très riche. Sur papier, c’est l’homme parfait. Mais croyez-moi, Aaron Blake est le plus gros sac d’embrouilles qu’il m’ait été donné de croiser !
Dans une vie antérieure, j’ai dû être très très méchante. Genre parrain de la mafia, tueur à gages ou même suppôt de Satan. Sinon, pourquoi le karma s’acharnerait-il sur moi dans cette vie-ci?
J’allais tranquillement sur mes 30 ans, avec un boulot et des amis sympas. Une vie bien normale pour une fille normale. Jusqu’à ce que je le rencontre, lui.
Je lui ai pourtant dit : «désolée, mais ça va pas être possible.» Mais monsieur doit aimer le défi parce qu’au contraire, il a décidé de se mettre en chasse et de faire de moi sa proie.
Je m’appelle Jen Moran, et ce golden boy va me rendre chèvre ! »

L’avisdeMya :

Vous vous rappelez Jen, la trentenaire un peu déjantée qui nous a fait bien rire dans la première saison ? Et bien, elle est de retour . Toujours aussi pétillante et exubérante que jamais . Malgré les coups bas que lui assène la vie, elle reste égale à elle même . impénitente fêtarde, Gentille, généreuse et fidèle dans ses amitiés . Sans omettre son sale caractère, bien évidemment . Et Aaron, l’inébranlable ténor des barreaux, pourrait vous en dire un rayon sur sa colère quand elle se déchaîne sur lui.

Dans cette saison, nous accompagnons les deux protagonistes clé dans la phase difficile qu’est la construction d’un couple solide et durable . Chose qui n’est pas facile ni pour l’une qui aime son indépendance et sociable . Ni pour l’autre, réservé et secret . Jen reste entière . Et n’admet pas les demi mesures ni les mille nuances de son golden boy . Faut avouer qu’Aaron est difficile à déchiffrer . Malgré l’amour qu’il ressent pour Jen, il reste sur ses gardes . Et ne se donne pas à 100% . Ce qui ne peut qu’attiser l’ire de son amante . Mystérieux et lunatique sont les mots justes qui le définissent le mieux . (Oui Jen, je valide et rajoute ton commentaire : Et sexy aussi . Pfff, elle est mordue la nana . Malgré son envie de l’émasculer à tout bout de champ, elle ne peut s’empêcher de le défendre .) Après un début qui promettait de belles choses entre eux, ils ont dû faire face à des secrets de famille qui sont venus mettre leurs graines de sable pour anéantir leurs efforts.

Un long chemin les attend pour faire table rase du passé de chacun . Apprendre à aller de l’avant . Admettre leurs faiblesses . Leurs peurs . Faire taire la colère et la douleur . Et surtout faire leurs deuils .
The Hunter, était un agréable moment de lecture . L’humour toujours bien présent . Et l’émotion était palpable . Même dans ces moments où le chagrin nous submerge, Jen, trouvait le moyen de nous régaler de son humour piquant .

Nous n’avons pas eu le point de vue d’Aaron, mais ce dernier s’est dévoilé plus qu’il ne l’a fait de toute sa vie . Il avait intérêt devant la tornade nommé Iphigénie, Jen pour les intimes . Sa personnalité complexe séduit et gagne à être connue .

En somme, une histoire d’amour pas la plus facile, semée d’embûches mais captivante et bien menée que je vous recommande .

La femme chocolat d’olivia Ruiz

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s