Idylle américaine : Dis-moi que tu m’aimes, Un des favoris de Harlequin !

Hello les étoiles, je vous présente mon avis sur l’un des deux titres de Idylle Américaine : Dis-moi que tu m’aimes de Iris Hellen ! Je reviens bientôt pour vous partager celui de Passion à Hollywood de Natacha J. Collins !

Titre : Idylle Américaine : Dis-moi si tu m’aimes

Auteure : Iris Hellen

Éditeur : Harlequin 

Genre : Romance

Broché : Lien achat

Résumé : Lorsqu’elle a décidé de rejoindre sa meilleure amie dans le Mississippi, Phoebe s’attendait à beaucoup de choses… Mais rencontrer un spécimen local sarcastique et irritant nommé Jason, ça, elle ne s’y attendait pas ! Comment peut-on être aussi borné et désagréable ? Mystère. Le pire, c’est qu’avec ses magnifiques yeux gris et ses larges épaules, Jason est tout à fait charmant… dès lors qu’il ferme la bouche. Reste plus qu’à trouver une façon de le faire taire. Et, pour ça, Phoebe a une ou deux idées…

L’avisdeMya 

Le séjour de Phoebe dans le bon vieux sud Américain était un dépaysement total. Elle, la citadine par excellence n’a pu s’empêcher d’être émerveillée par cette partie des USA où le temps s’est arrêté. Un décor typique et pittoresque mais dont l’envers est loin d’être appétissant.

Dès qu’elle a atterri, elle s’est prise la tête avec Jason. L’homme envoyé pour venir la chercher à l’aéroport. Ce dernier a commis l’erreur de la prendre de haut, ce que lui a valu un coup mémorable dans les parties. Quant à Jason malgré sa fierté amochée, il a continué à la provoquer et à titiller sa colère juste pour se délecter de son caractère impétueux. Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je le crois un peu masochiste de chercher noise à cette nana qui n’a pas froid aux yeux. Il a aimé qu’elle prenne de l’ascendant sur lui et en redemande ! Phoebe a un sens de la répartie très fleuri et bien aiguisé qui excite l’appétit de Jason comme agiter une muleta devant un taureau !

Jason et Phoebe sont deux caractères affirmés et explosifs et leur méfiance est à la hauteur de cette attraction mutuelle qu’ils ressentent l’un pour l’autre. Mais les obstacles qui les séparent forment un gouffre quasi infranchissable. Jason, déteste les villes. Il aime les vastes étendues de sa petite ville et son bar à musique, son héritage ancestral qu’il compte bien préserver. Mais derrière Le mec simple et bourru, se cache une tête bien portante qui gère son propre portefeuille boursier et démarche les meilleurs groupes de country, qu’ils soient débutants ou réputés. Son prétendu petit et rustique bar a gagné une renommée qui dépasse sa contrée. Quant à notre citadine, elle est intelligente et brillante dans son domaine. Elle adore les grandes villes où elle se sent vraiment chez elle. Mais la grande surprise, il se trouve qu’elle apprécie aussi son séjour à Corinth, et ses gens simples. Et même donner un coup de main dans le bar ne la dérange point. Tenir compagnie à une bourgeoise de pure souche qui lui fait découvrir l’histoire de la région, la remplit de joie.

Mais Phoebe ne va pas tarder à déchanter. Quand elle a remarqué que la petite ville est restée figée dans le passé, elle ne croyait pas si bien dire. Le bar dont l’ambiance éclectique et conviviale lui plaisait, lui a ouvert les yeux sur une dure réalité. Ce qui sonnera le glas à ce début de relation avec Jason.

Jason et Phoebe en apparence ne se ressemblent pas. Mais ils ont bien plus de points communs qu’ils ne le pensent. Seul leur fierté ou un orgueil mal placé les empêche d’y voir plus clair. Arriveront-ils à braver ce qui les oppose pour se donner la chance d’être un jour heureux ?

Iris Hellen nous entraîne dans un voyage virtuellement passionnant. Et n’a pas manqué pas de m’embarquer dans son univers rafraîchissant et ensoleillé. Bien que c’est dans un registre différent de son premier roman. Elle a réussi à me captiver et me noyer dans un torrent d’émotions. En effet, Dis-moi que tu m’aimes, n’est pas juste une magnifique et bouleversante histoire d’amour. C’est aussi un pan de l’Histoire peu reluisant de cette partie d’Amérique. Malgré les grands discours politiques ou civiques qui appellent à la tolérance, les préjugés subsistent et s’ancrent dans de petits esprits en mal de reconnaissance ou tout simplement par bêtise.

Cette romance est aussi une amitié solide qui n’a subi ni l’outrage du temps, ni la distance, ni même les différences de cultures ou de langue. Une amitié qui se fait rare et que tout le monde cherche mais ne trouve que s’il a un brin de chance.

Et si vous avez déjà lu l’un des romans d’Iris, vous remarquerez que ces romances ne sont nullement superficielles. Elle y aborde toujours des thèmes qui lui tiennent à cœur. Elle en profite pour laisser des messages subliminaux à travers les lignes qui n’échappent pas à l’œil averti ou pas des lecteurs, histoire de joindre l’utile à l’agréable. Juste pour cela, chapeau !

Les protagonistes ne m’ont pas déçue par leur jeu du chat et de la souris. Ils m’ont fait rire, m’ont rendu triste quand les choses sont devenues difficiles entre eux. J’ai vécu pleinement leur histoire qui sonnait juste et sincère. Pour résumer, cette romance a tenu toutes ses promesses. Ce titre est une confirmation du talent de l’auteure. Sa plume diffuse une nouvelle énergie et un regain de confiance qui m’ont conquise. Le récit est fluide, ce qui vous promet une lecture très agréable et ininterrompue. Embarquez et laissez-vous guider par une histoire captivante et des protagonistes au tempérament de feu qui partageront avec vous leurs hauts et leurs bas avec générosité, sensibilité et beaucoup d’émotions.

94750234_233201794422130_54783652185243648_n

 

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s