Rencontre avec la vérité 3, mon avis !


Hello, vous ne trouvez pas qu’il fait chaud ce soir ? Ou c’est moi ? Ah non, j’ai trouvé, c’est la faute à Eva Adams  & évidence éditions que je remercie pour mes bouffées de chaleur ! Un troisième opus de toute beauté .

Rencontre avec la vérité 3 par [Adams, Eva]

Titre : Rencontre avec la vérité 3

Auteure :  Eva Adams

Éditeur : Évidence éditions

Collection : Indécente

Genre : Érotisme/BDSM

Kindle : ICI

L’intégrale : ICI

Résumé :  

Le conseil a statué : Léna est confié à Maître Maxime pour six semaines. Le Maître tant redouté pour l’intensité de sa formation. Chaque instant sera une torture, tant physique que psychologique. Elle y souffrira, y pleurera mais rien n’y fera, elle devra faire son temps, comme toutes celles qui sont ici.

L’avisdeMya :  Une  plume dans toute sa splendeur !

Au dernier tome, Léna attendait sa sentence avec appréhension après avoir bafoué le règlement de la communauté que son Maître n’a pu que la soumettre au jugement de ses membres .

Une longue et angoissante attente plus tard, Léna voit son monde s’écrouler, le verdict est tombé et la séparation est inévitable.

Celui qui reprend la relève pour réparer ses travers de rébellion, n’est pas le plus doux des Maîtres !

Moult souffrances physiques et psychiques vaudront-ils la peine, pour un Maître qui la dénonce, la soumet à la honte et l’abandonne aussi facilement que cela ? C’est la question que n’importe qui se poserait, mais pas Léna .

Sa foi en son DOM, est inébranlable, son mantra quotidien, est d’honorer son Maître et le rendre fière d’elle !

 Le sadisme de son nouveau Maître et son sous- fifre dépasse l’imagination, mais Léna garde la tête haute et ne déroge d’un iota de son but : Retrouver son sel de vie mais est-elle armée pour supporter les coups de cravache, les pelotages d’un malpropre et même parader, comme dans un marché d’esclaves, devant des assoiffés de domination et de sexe ?

Au même moment, Gabriel touche le fond, culpabilité et crainte de ne plus revoir sa soumise bien aimée sont ses pires cauchemars !

Léna et Gabriel auront-ils droit à une deuxième chance et un happy end ?

Léna, ira t-elle jusqu’au bout de ses résolutions et rester dans la communauté ou prendra t-elle la poudre d’escampette loin de cet univers qui ne lui apporte que douleur ?

Effectivement Eva, tu as bien fait de me prévenir, cet opus m’a retournée les neurones et les tripes, je crois que je ne verrais plus le BDSM  du même œil !

 Les filles, ne soyez pas timides, venez vous imprégner de la plume luxurieuse, passionnée et enchanteresse d’une auteure qui ne me déçoit jamais, son talent dans l’érotisme est sans égal, ses écrits sont toujours la pointe de la sensualité même dans les moments où on ferme les yeux car cela fait très mal LOL, une élégance innée, une plume de velours dans un gant de fer, elle souffle le chaud et le froid, le premier dans les scènes de sexe très haut en couleur et fiévreuses à vous donner des sueurs et exacerbent vos sens, et tantôt le froid pendant les séances qui vous rendent toute chose et frissons et il faut s’accrocher dur, des séances, je tiens à préciser, qui montent en intensité d’une page à l’autre, ne laissant aucun répit au lecteur !

Eva, chapeau bas, merci de partager ton univers sombre mais magique qui restera pour moi toujours dans le domaine des fantasmes irréalisables !

16295271_363543530691041_1435177530_n

Kiss Me Deadly: 0 Sang d Ombre, mon avis !


Bonsoir, je vous présente mon avis sur une lecture coup de coeur, alors n’hésitez pas, faites comme moi et venez visiter l’univers de Nathy qui vous fera voyager à travers le temps et vous ne déposerez les bagages que satisfaits ! merci à Lune écarlate éditions et Anne Ledieu pour ce S.P

Titre : Kiss Me Deadly: 0 Sang d Ombre

Auteure : Nathy

Éditeur : Lune écarlate éditions

Collection : Pleine lune

Genre : Dark/fantasy

Kindle : ICI

Broché : ICI

Résumé :

Spin-Off du diptyque Sang d’Ombre Après des années d’absence, Swann, l’enfant terrible de la fratrie princière des Ichoriens, refait surface. En ce début des années 80, l’artiste qu’est le vampire ne pouvait que plonger corps et âme dans le bouillonnement de l’époque punk. Les jeunes se défoncent au rythme de guitares saturées, de mélodies abruptes des Sex Pistols, d’Iggy Pop ou des Clash. L’immortel exprime à sa manière le feu de la rébellion qui lui coule dans les veines. En bonus, le spin-off d’Anamorphose : Lucrezia, fille d’Astaroth, entièrement revu et corrigé dans une nouvelle version. Dans cette nouvelle, découvrez les premiers pas de la belle Shérida dans le monde des Ichoriens, celle qui deviendra, des siècles plus tard, la courtisée et crainte Lucrezia… Une nouvelle aux parfums de volupté et de violence dans une époque depuis longtemps révolue.

L’avisdeMya :  Haut en couleur, à lire !

Ce spin off révèle le côté sombre de Swann, un pan de son passé avant qu’il ne se range ou pas, qu’il devient cet avocat glacial mais au coeur bouillant, ce retour au passé, nous emmène en plein des années 80, la naissance d’une nouvelle culture musicale d’un style décoiffant et c’est le moins qu’on puisse dire ! Les années où Swann s’oubliait dans la musique à son exacerbant, drogue et ses étranges mixtures et le sexe sans tabous qui l’envoyaient loin de ses démons, je découvre un Swann, que j’ai dû mal à reconnaître, le mal en lui prenait le dessus sur le bien, violent, au coeur froid et indifférent à la souffrance qu’il sème autour de lui, en somme l’antihéros en suprême mais il y a quelque chose en lui qui nous touche malgré son comportement irresponsable et exécrable, ce côté sombre et mystérieux, sa sensibilité d’artiste aux multiples casquettes ne peut que vous subjuguer, ce contraste met en joug toute personne qui s’approche de lui  et le rend addictif, Brian, son nouvel amant en sait quelque chose et en subira les conséquences de cette vie dissolue qu’il menait à côté de lui !

Que vous dire, Nathy, nous sort le grand jeu dans ce Spin Off, court c’est vrai mais OMG de très bon qualité autant côté écriture toujours aussi parfaite, que côté scénario très cohérent, les personnages d’un réalisme impressionnant qu’on pourrait oublier qu’il s’agit des créatures sorties tout droit de l’imagination, sans parler des illustrations magnifiques, un bel bonus pour embellir cette petite merveille livresque que je recommande aux fans de Dark/Fantasy ou les nouveaux initiés tels que moi et pourquoi pas aussi vous !

16295336_363177934060934_1618578967_n

Mon avis sur Max, un Spin-off de GH David chez Something Else Editions


15781289_152470781906780_1391792243624507595_n.jpg

Titre :

Max – La Désirer (spin-off de la série LIZ)

Auteur : GH. David

Editions : Something Else

Ebook : 2.99 €

Résumé :

Maximilien Ricci est un jeune homme plein de promesses. Charismatique, intelligent, sexy, il a tout pour séduire. Mais confronté à l’horreur suite au drame qui a bouleversé sa vie et sa perception des relations humaines, l’amour est pour lui un concept parfaitement étranger. Jusqu’au soir où sa route croise celle d’Elisabeth Ribes. La jeune femme, aussi belle que mystérieuse, le captive et le fascine à l’excès. Succombera-t-il aux affres du désir ? Rien n’est moins sûr : celle qui peu à peu l’obsède est aussi la petite amie d’un homme obscur et dangereux, avec qui elle forme un couple instable et sulfureux. Peut-on braver tous les obstacles, quand on est soumis à une passion dévorante ? Et surtout, a-t-on vraiment le choix…

ssssssssssssssssssssssssssssssssss

Tout d’abord un grand merci à Something Else Editions pour ce service presse que j’ai lu avec plaisir.

Max est un Spin-off de la série Liz, qui nous permet d’en apprendre un peu plus sur nos héros et plus particulièrement, Max.

Etudiant doué, d’apparence très à l’aise dans ses basquets, Max mène sa vie comme il l’entend. Pourtant il dissimule une blessure très profonde qui le hante et l’empêche d’accorder sa confiance. Il est dérangé par ce passé qui le ronge et par moment, le replonge dans les abîmes où il se sent bien seul malgré tous les démons qui s’y trouvent…. Il cache bien sur tout cela aux yeux des personnes qui l’entourent, sa carapace est très épaisse et son charisme lui permet de jouer avec les autres à sa guise.

Max est bon dans tout ce qu’il entreprend sauf, dans sa vie amoureuse, car pour lui aimer ne veut pas dire grand-chose, jusqu’au jour où Liz va faire son apparition… Malheureusement ce sera au bras de son ami qu’elle lui sera présentée… Mais des yeux pareils, la couleur, la beauté et tout ce qu’il peut y lire à l’intérieur l’engagera dans un drôle de combat intérieur. Lorraine son ex petite amie fera partie des dommages collatéraux, mais après tout, elle ne peut s’en prendre qu’à elle ;).

Max pourra-t-il se contenter d’une amitié avec celle qui pense être La fille qu’il lui faut ? Comment pallier à une attirance pareille, une obsession qui ne le quitte pas… Il la désire tellement qu’il s’en rapproche comme il peut, il veut être là pour elle qu’importe la façon dont il s’y prendra…

J’ai vraiment adoré ma lecture ! J’aime lorsqu’on décortique à souhait les personnages et qu’on ressent toute cette empathie qui nous lie à eux. Max est une belle personne malgré son caractère, et son passé nous renvoi une souffrance que l’auteure nous fait palper du bout des doigts. Elle se glisse à l’intérieur de nous et nous plonge dans les ténèbres qui le hantent en étant spectateur de notre lecture.

Il n’est cependant pas le seul à souffrir et c’est ce qui rend ce roman très fort car même si on n’aime pas spécialement des personnages, plonger dans leurs blessures les rends tout à coup plus humain, et là… C’est le drame pour nous ! Car on aimerait tant en détester l’un des deux…

On se pose des questions, on analyse, on s’énerve aussi du comportement que Max peut avoir. On entre dans l’intimité de leur esprit en se délectant de chaque page parcouru. On y découvre des personnages torturés et Ô combien touchant grâce à des flash-backs que l’auteure insèrent dans le récit à la perfection. Liz  ne sera pas épargnée par les démons, ils sont là, ils rôdent…

La plume de GH David est ténébreuse mais vraiment riche de bouleversements, sa fluidité nous guide d’un bout à l’autre avec un style bien à elle, en nous faisant découvrir son univers avec ses mots.

Une lecture qui m’a conquise, qui peut se lire bien entendu sans avoir lu le premier épisode de Liz, mais qui vous frustrera tout de même si c’est le cas, car on en veut toujours plus ;).

Merci Gh David pour ce très bon moment de lecture et un grand bravo à Charlène Munier  » Charlie Dragonfly Design » pour cette couverture magnifique qui donne très envie de se plonger dans la lecture… mais pas que ! lol

15781289_152470781906780_1391792243624507595_n

Enregistrer