Amour, flingues et macaronis d’Anna Triss, mon avis !

Hello les étoiles, je vous présente mon avis coup de coeur sur cette pure folie nommée, Amour, flingues et macaronis, une comédie romantique signée par la plume talentueuse d’Anna Triss ! Merci à Black Ink éditions pour l’envoi du service presse !

Titre : Amour, flingues et macaronis

Auteure : Anna Triss

Éditeur : Black Ink

Genre : Comédie romantique

Résumé : Ne me jugez pas trop vite. Ne me détestez pas.Ne me jugez pas trop vite.

Sept années de passion, de bonheur et de sexe torride pour en arriver là aujourd’hui…
Il y a six ans, à Florence, après moult mésaventures rocambolesques, moi, Robyn, j’ai épousé Valentino Massari, l’amour de ma vie. Mon Échelon Cinq est devenu le père d’adoption de ma fille.
Nous étions heureux tous les trois. Une famille épanouie.
Jusqu’à récemment, j’étais persuadée d’avoir déniché la perle rare avec mon macaroni.
J’étais convaincue que ma poisse légendaire s’était envolée.
Mais quelque chose de terrible s’est passé…
Détrompez-vous, le prince charmant n’existe pas.
L’homme que je prenais pour mon prince charmant est italien, tueur à gages… et je l’ai quitté…

L’avisdeMya

Après un premier tome hilarant à nous démonter les maxillaires, Anna Triss récidive et remet le couvert dans ce deuxième volet en mettant à contribution tous ses personnages ! Mais sérieux, pas un pour rattraper l’autre, pour mon grand plaisir.

Un coup de cœur pour cet opus qui m’a fait beaucoup rire au moment où j’en avais vraiment besoin et grâce auquel je me suis remise tout doucement à la lecture après une longue panne. Si l’humour fait vivre plus longtemps, comme le prédisent les grands spécialistes de la santé, Anna vient de jouer un grand tour à mon karma en me permettant de grappiller quelques heures de plus de durée de vie.

Sept ans de vie commune sous le soleil florentin, de délices culinaires, de sexe effréné, de bonheur et d’amour n’ont pas compté pour Robyn. Première crise qui embrume le ciel de nos deux amoureux et Rob prend ses cliques et claques. Et retour à la case départ !

Mais qu’est-ce qui lui a pris de quitter son macaroni qu’elle aimait d’amour jusqu’à présent ? L’a-t-il trompée ? Est-il devenu violent ? C’est étonnant et ne pourrais croire cela venant de Valentino Massari. Il l’adore tellement, elle et sa fille, jamais il ne leur ferait du mal. Alors que s’est-il vraiment passé ? Peut-être bien qu’il se soit refusé à plus de galipettes ! Je dis ça, je dis rien… Faut l’avouer, Rob peut se révéler insatiablement insupportable quand elle s’y met !

Au fil des pages, je comprends enfin le pourquoi du comment et je suis soulagée que mes spéculations ne soient avérées ! Si Rob a pris la poudre d’escampette, c’est bien à cause de Val mais pas pour les raisons que je croyais. Apparemment, on peut ensevelir le passé dans les plus profonds des puits, mais il trouve toujours le moyen de revenir dans nos vies pour la mettre sens dessus dessous !

En effet, notre échelon cinq (oui, ne soyez pas surprises, depuis, il est devenu notre macaroni aussi) était bien naïf sur ce coup-là ! Il a pensé qu’il suffisait de tourner le dos à tout ce qui a fait sa vie d’antan, pour qu’ils y restent loin derrière. Malheureusement pour lui, pour Rob, pour leur amour et les belles choses qu’ils ont construites ensemble, le passé ne veut pas se faire oublier. Le revoilà qu’il se ramène dans leur quotidien serein et pépère avec ses gros sabots pour les mettre tous en danger de mort. C’est plus que le coeur et la raison de Rob ne peuvent supporter. Alors, elle a mis ses sentiments en quarantaine et a adopté la seule solution qu’elle connaisse et dans laquelle elle excelle. Forcément, l’exercice ne lui est pas inconnu : La fuite. Pas pour elle, non… C’est pour mettre sa fille à l’abri. Après tout, elle est maman avant toute chose.

Ne reste qu’à savoir si Val lui pardonnera sa désertion et elle, si elle lui pardonnera de les mettre en danger ! Mais dans les épreuves qu’ils vont devoir traverser, solliciter le pardon ne sera plus aussi important que de devoir se serrer les coudes et faire face à l’ennemi !

Avec Amours, flingues et macaronis, sourire large aux lèvres et air extasié garantis en fin de lecture ! L’auteure a mis le paquet pour un embarquement assuré et a sorti l’artillerie lourde en matière de vocabulaire « indécent » mais si drolatique. Je ne connaissais pas le quart de ces expressions. Je mourrais certainement moins bête ! (LOL)  Rebondissements, joutes verbales à mourir de rire, situations burlesques, du show, tout ça tout ça. Autant de saveurs et de mets appétissants à vous mettre sous la dent et que vous aurez le bonheur de découvrir dans ce tome haut en couleur.

Tout est bon est à prendre dans cette histoire. Que ce soit en ce qui concerne la trame, les émotions, le jeu parfait des personnages, principaux ou secondaires. D’ailleurs, Nina et Giacomo nous ont offert du grand spectacle, et même Anya, la petite fille d’antan, et ado aujourd’hui, elle y a mis du sien. La relève de ces ramonés du bulbe est assurée…

Quant à Lili, la vamp octogénaire, n’est pas en reste. Ses frasques défraient la chronique et met à mal la réputation de Bonnie & Clyde en matière d’audience et de fan.

Je ne vous dirais pas plus, cette pépite gaguesque est un bol d’air rafraîchissant qui mérite vraiment le détour d’être lue et non racontée !

Bravo Anna Triss et merci à toi pour ces crises de rire de pure folie ainsi qu’aux éditions Black ink pour l’envoi du service presse !

user_scoped_temp_data_orca-image-1802051299649395090.jpeg

 

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s