L’avis de Charlotte sur Fake Boyfriend True Lover de Aurore Nox

Bonjour les étoiles. Je vous présente mon avis sur Fake Boyfriend True Lover de Aurore Nox aux Editions Addictives : prêt(e) pour un agréable moment de détente ?

Titre : Fake Boyfriend True Lover

Auteur : Aurore Nox

Genre : Romance

Editions : Editions Addictives

Ebook :  4,99€

Résumé :

Faire semblant… c’est pas si facile !

Charlotte et Thomas se détestent ! Ça, c’est un fait !
Après une nuit ensemble quand ils étaient adolescents, lui est parti vivre son rêve de cinéma, la laissant seule et furieuse.
Mais lorsque des années plus tard, lors d’une interview, il s’invente une fausse petite amie, un seul nom lui vient à l’esprit : Charlotte !
De son côté, Charlotte est une mère célibataire qui vient de perdre son boulot et son appartement, et elle est aux abois.
Quand Thomas lui propose un contrat bien payé pour jouer sa petite amie à Los Angeles… elle accepte.
Comment jouer le couple parfait quand elle rêve de l’étrangler… autant que de lui sauter dessus ?!

Mon avis :

Malgré des années sans se côtoyer, Charlotte déteste Thomas. Elle garde un très mauvais souvenir de lui quand ils étaient adolescents : après une nuit ensemble, il est parti sans se retourner vivre son rêve de cinéma.

Aujourd’hui, elle est mère célibataire, peinant à payer son loyer et l’ensemble des factures. La situation se complique un peu plus, car elle vient de perdre son travail.

Pour Thomas, le rêve est devenu réalité. Il est désormais un célèbre acteur. Lors d’une interview, il s’invente une fausse petite amie et donne le premier prénom qui lui passe par la tête : celui de Charlotte. Il va alors proposer sa vieille amie de jouer le rôle de sa petite amie à Los Angeles.

Acceptera-t-elle ? Pourra-t-elle le supporter ?

Sous la haine et les vieilles rancœurs, ils cachent, l’un comme l’autre, le désir qu’ils entretiennent l’un pour l’autre. Leur relation est très intense, que ce soit pour se détester où se désirer.

Charlotte a du mal à trouver sa place aux côtés de Thomas dans ce rôle de fausse petite amie. Elle se retrouve projetée dans un monde plein de strass, de paillettes, d’hypocrisie et de faux-semblants qu’elle ne connaît pas. De plus, à côté d’un homme qu’elle apprécie peut-être trop pour jouer ce rôle. Sans oublier qu’elle doit garder en tête que sa priorité et sa fille qu’elle souhaite garder loin des médias.

Thomas peut être arrogant et imperturbable, mais il n’en reste pas moins touché par la femme qu’est devenue Charlotte.

J’ai beaucoup aimé le rôle de Clotilde qui est la meilleure amie de Charlotte, mais également la sœur de Thomas.

J’ai aimé le rythme de cette histoire, la plume de l’auteure est fluide et agréable. J’ai apprécié également les émotions ressenties par moments, même si j’en aurais aimé un peu plus. J’ai passé un très agréable moment avec cette histoire agréable et rafraîchissante parfait pour un bon moment de détente.

Merci à Carole et aux éditions Addictives pour l’envoi de ce service presse.

Extrait :

– T’es pas sérieux ?
Je suis morte de rire, littéralement. C’est impossible qu’il croie une seule seconde à sa demande complètement stupide. Et maintenant il me fait ses yeux de chien battu !
Mais achevez-moi !
– Réfléchis-y, au moins.
– Réfléchir à quoi ? Sérieusement, Thomas. Réfléchir au fait que tu me proposes de jouer à la call-girl de bas étage ? Ou que tu me le demandes juste pour te faire mousser devant ton ex ?
– Je te promets un contrat en bonne et due forme, avec des clauses dans tous les sens. Un truc hyper pro. Je ne vois pas ce que tu as à y perdre, au contraire tu as tout à gagner.
Parlons-en tiens, c’est une bonne idée. Dix mille euros pour jouer sa fausse petite amie durant quinze jours. Deux jours de préparation, et le reste à me balader à son bras pour être crédible aux yeux de celle qu’il appelle Médusa.
Je dois avouer que l’idée est plutôt tentante, ça me permettrait de résoudre mes loyers impayés, mais aussi de vivre décemment en attendant que Louis m’engage. Mais non, psychologiquement je ne peux pas. Ce serait admettre que je ne peux pas m’en sortir seule. Je me lève, un poing sur la hanche, le toisant de toute ma hauteur. Lui est allongé, les bras croisés sous sa tête, sa serviette de bain toujours enroulée bas sur ses hanches. Très bas. Trop bas. Tellement bas que j’ai du mal à regarder autre chose que l’ouverture de cette maudite serviette ! Tout à coup, Thomas se redresse sur ses coudes, agrandissant encore plus l’espace entre les deux pans du bout de tissu.
Un sourire malicieux aux coins des lèvres, l’acteur joue avec mes nerfs. Lentement, il écarte les jambes, laissant libre cours à mon imagination quant à ce qui se trouve sous sa serviette.
– Allez, Charlotte, accepte. Ton cœur a envie d’accepter, mais tu penses trop.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s